Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 16:34
Le Temple dont il parlait c'était son corps (Origène)

Par Origène (v. 185-253),

prêtre et théologien 
Commentaire sur St Jean 10,20 (trad. Thèmes et figures, coll. Pères dans la foi, DDB 1984, p. 132) 



 

« Le Temple dont il parlait c'était son corps »


 

« Détruisez ce Temple et en trois jours je le relèverai »...

L'un et l'autre, le Temple et le corps de Jésus, sont à mes yeux un symbole de l'Eglise... Le Temple sera relevé et le corps ressuscitera, le troisième jour...

Car le troisième jour surgira dans un ciel nouveau et une terre nouvelle (2P 3,13), quand les ossements, c'est-à-dire toute la maison d'Israël (Ez 37,11), se dresseront au grand Jour du Seigneur, et que la mort sera vaincue... 


    De même que le corps de Jésus, assujetti à la condition humaine vulnérable, a été fixé à la croix et enseveli, puis a été relevé, ainsi le corps total des fidèles du Christ a été « fixé à la croix avec lui » et « désormais ne vit plus » (Ga 2,19).

En effet, comme Paul, chacun d'eux ne se glorifie de rien d'autre que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, qui a fait de lui un crucifié pour le monde et du monde un crucifié pour lui (Ga 6,14)...

« Car nous avons été ensevelis avec le Christ » dit Paul, qui ajoute, comme s'il avait reçu quelque gage de la résurrection :

-« Et avec lui nous nous sommes relevés » (Rm 6,4-9).

Chacun marche alors dans une vie nouvelle, mais qui n'est pas encore la résurrection bienheureuse et parfaite...

Si quelqu'un est maintenant mis au tombeau, un jour il ressuscitera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens