Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 13:08
Mercredi 20 Mai 2015 Eléments de méditation :

Livre de l'Ecclésiastique 31,8-11.

Heureux l'homme qui sera trouvé sans tache ; qui n'a pas couru après l'or, ni espéré dans l'argent et les trésors !
Qui est-il, pour que nous le proclamions heureux ? Car il a fait une chose merveilleuse parmi son peuple.
Quel est celui qui a été éprouvé à ce sujet et trouvé sans reproche ? Que cette épreuve lui soit un sujet de gloire ! Qui a pu violer la loi et ne l'a pas violée, faire le mal et ne l'a pas fait ?
Sa fortune sera affermie, et l'assemblée publiera ses bienfaits.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 19,27-29.

En ce temps-là, Pierre dit à Jésus : Voici que nous avons tout quitté pour vous suivre ; qu'avons-nous donc à attendre ?
Jésus leur dit : " Je vous le dis en vérité, lorsque, au renouvellement, le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël.
Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et aura la vie éternelle en possession. "

Mercredi 20 Mai 2015 Eléments de méditation :

Par Saint Jérôme, prêtre et docteur de l’Église († 420)
Homélie sur les Evangiles (Catena Aurea)

"Nous avons tout quitté pour te suivre"


Comme il ne suffit pas de tout abandonner, Pierre ajoute ce qui est le caractère propre de la perfection : « Et nous vous avons suivi».

Nous avons fait ce que vous avez ordonné; quelle sera donc notre récompense ?

C'est ce que signifient ces paroles : « Que nous sera-t-il donc donné ? »

Or, Jésus leur dit :

« Je vous le dis en vérité, que pour vous qui m'avez suivi », etc ...

Il ne dit pas :

« Pour vous qui avez quitté toutes choses » mais :

« Pour vous qui m'avez suivi »,

ce qui est le caractère propre des Apôtres et des vrais fidèles.

Ces paroles du Sauveur peuvent encore recevoir cet autre sens :

« Vous qui m'avez suivi, vous serez assis au jour de la régénération », c'est-à-dire lorsque les morts ressusciteront incorruptibles du sein de la corruption (1Co 15), vous serez assis sur les trônes des juges pour condamner les douze tribus d'Israël, parce que, témoins de votre foi, elles ont refusé d'en être les imitateurs.

Voici donc le sens de ces paroles :

Celui qui aura abandonné pour Jésus-Christ les biens temporels, recevra les biens spirituels, qui seront aux premiers, en valeur et en mérite.


Ces paroles :

« Celui qui abandonnera » se rapportent à ces autres : « Je suis venu séparer l'homme d'avec son père ».

Ceux donc qui, pour la foi chrétienne, et pour la prédication de l'Évangile, auront méprisé toutes les richesses et les voluptés de la terre, ceux-là recevront le centuple, et posséderont la vie éternelle.

Ceux-ci préférèrent: les champs, leurs boeufs, leurs biens, leur "pouvoir"...Le suivrons-nous ?

Ceux-ci préférèrent: les champs, leurs boeufs, leurs biens, leur "pouvoir"...Le suivrons-nous ?

« C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau »

Protectrice de NOS ENFANTS

Ô Marie, Mère de Miséricorde,
Vous qui avez présenté votre fils au temple,
nous vous présentons ces enfants
que Dieu nous a confiés.
En leur ouvrant les bras,
vous êtes devenue leur Mère :
aussi nous les confions
à votre tendresse et à votre vigilance.
donnez-leur la santé,
gardez-les du péché,
et s’ils venaient à s’égarer,
soutenez-les en votre amour
pour qu’ils obtiennent le pardon
et renaissent à la vie.
Aidez-nous dans notre tâche auprès d’eux.
Donnez-nous votre lumière et votre amour.
Apprenez-nous à ouvrir leurs yeux
à tout ce qui est beau,
leur esprit à tout ce qui est vrai,
leur cœur à tout ce qui est bien.
Apprenez-nous à les écouter
et à les aider pour qu’ils prennent leurs responsabilités.
Donnez-nous de savoir nous effacer
quand pour eux viendra l’heure
de prendre seuls leur chemin de vie.

PRIÈRE À MARIE POUR LES MAMANS

Ô Marie, Mère de Jésus,
Mère dans la foi et disciple de ton Fils,
Toi qui a permis à Jésus dans le foyer de Nazareth
De grandir en âge, en maturité et en grâce,
Nous te confions toutes les mamans.

Qu’elles apprennent de toi
La fidélité à leur mission,
Qu’elles soient pour ceux et celles qu’elles ont mis au monde
Donneuses de vie
Chaque jour de leur existence
Par leur écoute et leur tendresse.

Qu’elles apprennent de toi à être attentives
À ce qui grandit et mûrit
Dans le cœur de leurs enfants,
Qu’elles sachent aussi recevoir autant que donner,
Qu’elles sachent reconnaître
Les richesses du cœur et de l’esprit
De ceux et celles qu’elles ont
Pour mission d’aider à grandir

Le mois de Marie le plus émouvant que j’aie vécu…

« Le mois de Marie le plus émouvant que j’aie vécu, ce fut sur l’île des lépreux à Molokaï, dans l’archipel d’Hawaï » rapporte un prêtre missionnaire chargé d’ouvrir le mois de Marie en installant la statue de Notre Dame de Fatima en présence des lépreux de l’île. Devant cette assemblée constituée de pauvres loques humaines, le père est bien embarrassé d’avoir à présenter une si belle Madone…

Or voilà qu’on l’appelle auprès d’un lépreux mourant qui désire saluer la statue de Notre Dame avant de mourir… Le Père se rend donc auprès de l’agonisant, mais en portant la madone il trébuche dans l’escalier et tombe. Les membres endoloris, il se relève et constate que les mains de la Vierge ainsi que son visage sont très endommagés : des tâches sombres sur le joues, là où le vernis s’est effrité, donnent l’impression de blessures, le sourire a disparu ; seuls les yeux regardent, intacts, avec la même douceur…

Pourtant à la vue de la statue, le mourant a un tel élan de joie et d’amour qu’on assiste comme aux retrouvailles de la Mère et de son fils … La madone a voulu se faire toute à tous. Pour l’amour de son enfant, elle a renoncé à sa majesté céleste…

SE PREPARER A LA PENTECOTE

(Suggestion)

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » enseigner la sagesse à ceux qui accompagnent le Peuple de Dieu sur les chemins de foi ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » ouvrir, illuminer et fortifier l’intelligence des responsables politiques des pays en quête de paix ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » conseiller ceux qui luttent contre la misère, l’injustice sociale ainsi que la peine de mort ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » faire disparaître cette culture de l’indifférence, installée au cœur de la communauté humaine, puisse Votre Esprit donner force à ceux qui prennent soin des petits, des malades et des pauvres ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » insuffler le désir de s’enraciner toujours plus dans l’Orthodoxie (Vérité, rectitude) de la Foi chez les fidèles du Christ pour restaurer et manifester, dans Votre Amour, son unité blessée par nos orgueils humains ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » éduquer dans la foi tous les fils et filles de l’Eglise ! R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » apprendre à chaque communauté paroissiale à vivre en confiance dans la bonté du Dieu qui est Amour et Vérité ! R/

Ô Saint-Esprit, notre voix appelle,
Vous seul montrez le chemin du bonheur.
Amour divin et Sagesse éternelle,
Vivez en nous et guidez notre cœur.
Ô Saint-Esprit, notre voix vous appelle,
Vous seul montrez le chemin du
bonheur.

Prière :

Seigneur Dieu, Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit vivifier ou ranimer notre foi en Votre Fils ressuscité, qu’Il nous ramène vers Vous, source de toute vérité maintenant et pour les siècles des siècles. Amîn.

Priez pour nous, Sainte Vierge Marie,
Obtenez-nous grâce auprès du Sauveur,
Pour écouter ses paroles de vie,
Et les garder au fond de notre cœur.
Priez pour nous, Sainte Vierge Marie.
Obtenez-nous grâce auprès du
Sauveur.

Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Vous qui êtes partout présent et qui remplissez tout, Trésor des biens et Donateur de vie, venez et demeurez en nous !

Purifiez-nous de toute souillure et sauvez nos âmes, Vous qui êtes bonté : Amîn

Mercredi 20 Mai 2015 Eléments de méditation :

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,11b-19.

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.
Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité.

Mercredi 20 Mai 2015 Eléments de méditation :

Par Saint Cyprien (v. 200-258), évêque de Carthage et martyr .
L'Unité de l'Église, § 8 (trad. cf coll. Pères dans la foi, n°9, p. 32)

« Qu'ils soient un »


Frères, qui donc serait assez criminel et assez forcené dans sa passion de discorde, pour s'imaginer qu'on puisse mettre en cause et pour oser lui-même déchirer l'unité de Dieu, le vêtement du Seigneur, l'Église du Christ ? (cf Jn 19,24)

Dans son Évangile, Dieu ne fait-il pas entendre cet avertissement :

« Il y aura un seul troupeau et un seul berger » ? (Jn 10,16)

Quelqu'un pense-t-il après cela que dans un même lieu il puisse y avoir normalement plusieurs bergers et plusieurs troupeaux ?

Voyez comment l'apôtre Paul nous recommande pareillement cette unité :

« Mes frères, je vous exhorte au nom de notre Seigneur Jésus Christ à être tous vraiment d'accord ; qu'il n'y ait pas de division entre vous ; soyez bien unis dans le même esprit et dans les mêmes sentiments » (1Co 1,10).

« Supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix » (Ep 4,2-3).


Toi donc, crois-tu pouvoir rester debout et en vie si tu abandonnes l'Église pour établir ta demeure ailleurs et éloigner d'elle ton foyer ?...

A propos de la Pâque n'est-il pas dit dans l'Exode que l'agneau, immolé en préfiguration du Christ, doit être mangé dans une seule et même maison ? (Ex 12,46)

La chair du Christ, la chose sainte du Seigneur, on ne peut la jeter dehors ; pour les croyants, il n'y a pas d'autre demeure que l'Église une.

Cette maison, cette demeure d'une famille unie, est désignée par l'Esprit Saint quand il dit dans un psaume :

-« Dieu fait habiter dans une même maison des cœurs unanimes » (cf 86,7).

C'est dans la maison de Dieu, dans l'Église du Christ, qu'habitent ces cœurs unanimes ; c'est là qu'ils peuvent demeurer dans la paix et dans la simplicité.

N'oublions pas de prier pour nos évêques retenus depuis plus de deux ans par les Islamistes...

N'oublions pas de prier pour nos évêques retenus depuis plus de deux ans par les Islamistes...

Comment répondre aux persécutions, même violentes (saint Michel Bogoslovsky)





Pendant la persécution de Staline contre l'Église, les administrations des prisons et des camps encourageaient les criminels à maltraiter les ecclésiastiques condamnés sous le tristement célèbre Article 58. Des récits de grande sauvagerie nous sont rapportés via les biographies. L'archimandrite Pavel (Gruzdev) fut attaché pieds nus à un arbre dans le gel de décembre afin d'être dévoré par les loups (qui ne l'ont pas attaqué). L'archevêque hiéromartyr Thaddeus (Uspensky) a été jeté sous des lits de planches, s'est vu donner un seau avec des ordures dedans en lui disant "voici un encensoir pour toi; encense!"

Le Seigneur a littéralement prit ces souffrants en Ses mains et les a sauvés. Comment père Pavel a réussi à rester en vie avec ses pieds nus dans la neige, c'est inconcevable pour l'esprit. Et le chef qui a torturé saint Thaddeus a eu une vision de Dieu qui l'a tellement effrayé qu'il a cessé de se moquer du saint.

Dans le cas de l'archiprêtre Mikhaïl Bogoslovsky de Berdyansk, il n'y a pas d'intervention miraculeuse de Dieu, mais il y a sa douceur incomparable et sa miséricorde.



Il s'est retrouvé interné dans un camp de la région de Novosibirsk vers la fin de 1939. Un criminel y a choisi ce saint prêtre comme sa victime de prédilection. Au moment opportun, il commença à arracher les sourcils, les cils et les cheveux du prêtre. Le gardien, voyant la face défigurée du prêtre, lui demanda le nom de son bourreau, mais il refusa de le dénoncer. La généreuse douceur et humilité du prêtre frappa tellement son bourreau, que plus tard, ce dernier vint près du père Michel et, tombant à genoux, lui demanda pardon.

Le hiéromartyr Michel Bogoslovsky est mort en captivité le 28 mars 1940, et fut enterré dans une fosse commune.

src

version originale russe :
http://www.miloserdie.ru/articles/lagernaya-istoriya-milost-v-otvet-na-izdevatelstva

Publié par Jean-Michel dans « Saint Materne »

Mercredi 20 Mai 2015 Eléments de méditation :

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille

Recherche

Liens