Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 09:28
Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Chers amis.

Veuillez excuser mon silence de ces deux derniers jours.

Ayant commencé ma tournée pastorale mensuelle de nos paroisses et « relais paroissiaux » de la façade atlantique, j’étais sans accès internet...

Vous ne quittez pas mes prières et demeurez dans mon cœur sacerdotal.

Que la Mère de Miséricorde vous protège et vous accompagne dans ce « Jeûne des Apôtres » qui nous prépare à la Fête des Sts Pierre et Paul et, le lendemain, des Sts Apôtres ! Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose-Mariam

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 4,1-8.

Mon bien-aimé : je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, par son avènement et son royaume :
prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, censure, exhorte, avec une entière patience et souci d'instruction.
Car un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant,
et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables.
Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais œuvre de prédicateur de l'Evangile, remplis pleinement ton ministère.
Quant à moi, je suis déjà offert en sacrifice, et le moment de mon départ approche.
J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi :
désormais m'est réservée la couronne de la justice, que m'accordera en ce jour-là le Seigneur, le juste Juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront chéri son apparition.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,13-19.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Vous êtes le sel de la terre. Si le sel s'affadit, avec quoi lui rendra-t-on sa saveur ? Il n'est plus bon qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les hommes.
Vous êtes la lumière du monde : une ville située au sommet d'une montagne ne peut être cachée.
Et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
Qu'ainsi votre lumière brille devant les hommes, afin que, voyant vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.
Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes ; je ne suis pas venu abolir, mais parfaire.
Car, je vous le dis en vérité, jusqu'à ce que passent le ciel et la terre, un seul iota ou un seul trait de la Loi ne passera, que tout ne soit accompli.
Celui donc qui aura violé un de ces moindres commandements et appris aux hommes à faire de même sera tenu pour le moindre dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura pratiqués et enseignés sera tenu pour grand dans le royaume des cieux.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Par Saint Maxime le Confesseur (v. 580-662), moine et théologien
Question 63 à Thalassius ; PG 90, 667s (trad. Argyriou / Tournay rev)

« Une lampe pour mes pas, ta parole, une lumière sur ma route » (Ps 118,105)


La lampe sur le lampadaire, c'est notre Seigneur Jésus Christ, la vraie lumière du Père « qui éclaire tout homme venant au monde » (Jn 1,9).

Autrement dit, c'est la Sagesse et la Parole du Père ; ayant accepté notre chair, il est réellement devenu et il a été appelé la « lampe » du monde.

Il est célébré et exalté dans l'Église par notre foi et notre piété

. Il se rend ainsi visible à toutes les nations et il brille pour « tous les gens de la maison », c'est-à-dire pour le monde entier, selon sa parole :

-« On n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, où elle brille pour tous dans la maison » (Mt 5,15).

Comme on le voit, le Christ se nomme lui-même une lampe.

Dieu par nature, il est devenu chair dans le plan du salut, une lumière contenue dans la chair comme dans un vase.

C'est à cela que David pensait lorsqu'il disait :

- « Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route ».

Comme il fait disparaître les ténèbres de l'ignorance et du mal des hommes, mon Sauveur et Dieu est appelé une lampe dans l'Écriture.

Comme il est le seul à pouvoir anéantir les ténèbres de l'ignorance et à dissiper l'obscurité du péché, il est devenu pour tous la voie du salut.

Il conduit auprès du Père ceux qui, par la connaissance et la vertu, marchent avec lui sur le chemin des commandements comme sur une voie de justice.

Le lampadaire, c'est la sainte Église parce que le Verbe de Dieu brille par sa prédication.

C'est ainsi que les rayons de sa vérité peuvent éclairer le monde entier.

Mais à une condition :

-ne pas la cacher sous la lettre de la Loi.

Quiconque s'attache à la seule lettre de l'Écriture vit selon la chair : il met la lampe sous le boisseau.

Placée au contraire sur le lampadaire, l'Église, elle éclaire tous les hommes.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Le christianisme promet l'éternité de ce qui s'est réalisé sur cette terre

Le christianisme ne promet pas le simple salut de l'âme, dans un quelconque au-delà où toutes les valeurs et les choses précieuses de ce monde disparaîtraient comme s'il s'agissait d'une scène qu'on aurait bâtie autrefois ...

Le christianisme promet l'éternité de ce qui s'est réalisé sur cette terre.

Dieu connaît et aime cet homme total que nous sommes actuellement.

Est donc immortel ce qui grandit et se développe dans notre vie de maintenant.

C'est dans notre corps que nous souffrons, aimons, que nous espérons, que nous éprouvons de la joie et de la tristesse, que nous progressons à travers le temps.

Tout ce qui grandit ainsi dans notre vie de maintenant, c'est cela qui est impérissable : est donc impérissable ce que nous sommes devenus dans notre corps, ce qui a grandi et mûri au cœur de notre vie, en lien avec les choses de ce monde.

C'est “l'homme total” tel qu'il s'est situé en ce monde, tel qu'il y a vécu et souffert, qui sera un jour emporté dans l'éternité de Dieu et qui aura part, en Dieu Lui-même, à l'éternité.

C'est cela qui doit nous envahir d'une joie profonde.

(Joseph Cardinal Ratzinger, future pape de Rome Benoît XVI)

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Quel paradis ?

Livre de l'Apocalypse 21, 2-7

J'ai vu descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, toute prête, comme une fiancée parée pour son époux.

Quel paradis ?
Le ciel pour nous ce qu’on appelle le paradis n’est pas le jardin décrit dans le livre de la Genèse mais la ville représentée dans celui de l’Apocalypse.

Si la bible s’ouvre sur l'éden, elle se referme sur la Jérusalem céleste, la cité sainte parée comme une fiancée.

Ne confondons pas les deux paradis, la bible passe du jardin donné par Dieu à la cité bâtie avec lui par les hommes.

Entre ces deux royaumes, il y a toute l’histoire de l’humanité avec celle de chaque homme et chaque femme, donc aussi la nôtre.

Entre l'éden paradis idéal et rêve nostalgique de l’harmonie parfaite avec Dieu et la Jérusalem céleste ville organisée et construite la création nous est donnée, soumise même.

Ce don nous rend maître de l’histoire de cette création, c’est l’humanité qui en détient le sort.

Chaque être humain coopère par ses actes, ses décisions, ses œuvres, à la construction de cette cité.

La Jérusalem à laquelle je participe et collabore, est faite de toute la peine des hommes, de toutes leurs découvertes, de tous leurs sacrifices, de leurs prières, de leurs bonheurs…

Tout ce que je fais, ce que j’acquiers, ce que je découvre, désire, réalise, tout compte, rien n’est perdu.

Je construis ma propre demeure dans la cité de Dieu.

Chaque lutte de mon corps, chaque bataille de mon âme, chaque victoire de mon cœur, tous mes combats, s’ils servent ma chair et le monde, sont appelés à être glorifiés, car Dieu fera toutes choses nouvelles, mais à partir de notre propre vie.

(Source : « Signe dans la Bible »)

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Quand les barbares vinrent pour massacrer au monastère de saint Moïse l'Éthiopien (apophtegmes)

Un jour, alors que les frères étaient près de lui (saint Moïse), il leur dit "voyez donc, les barbares arrivent à Sceté aujourd'hui.

Levez-vous et fuyez.

" Ils lui répondirent "Abba, pourquoi ne vous enfuyez-vous pas aussi?"

Il leur répondit :

- "En ce qui me concerne, j'attends ce jour depuis des années, afin que la parole du Seigneur Christ puisse s'appliquer, qui dit 'celui qui vit par l'épée, périra par l'épée' (Mt 26,52).
(Saint Moïse avait mené une vie de bandit violent avant sa conversion au Christianisme)


Alors ils lui dirent "nous ne fuirons pas non plus, nous mourrons avec vous." Il leur dit "Je ne suis pas responsable, que chacun décide pour lui-même s'il s'arrête ou pas.

" Il y avait alors sept frères près de lui, et il leur dit :

-"voyez, les barbares sont près de la porte."

Ils entrèrent, et les massacrèrent.

Mais un réussi à s'enfuir, et se cacha sous une pile de cordages, et il vit sept couronnes descendre et les couronner."
(Apophtegmes des Pères du Désert, 4ème siècle, Abba Moïse l'Éthiopien)

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

SAINT BARNABÉ, QUI ÊTES-VOUS ?
Apôtre
(Ier siècle
)

Saint Barnabé est qualifié du nom d'Apôtre, quoiqu'il ne fût pas du nombre des douze que Jésus avait choisis ; on lui a donné ce titre glorieux parce que le Saint-Esprit l'avait appelé d'une manière toute spéciale et qu'il eut une grande part, de concert avec les Apôtres, dans l'établissement du christianisme.

Dans l’Eglise naissante, le titre d’Apôtre était facilement donné aux Evêques « Successeurs des Apôtres » puisqu’essentiellement c’est la même Onction pour une même Mission, c’est ultérieurement qu’on préféra réserver le titre d’ « Apôtres » aux seuls douze qui avaient été choisis par le Christ de son vivant.

Barnabé était Juif, de la tribu de Lévi, et natif de l'île de Chypre ; son nom de Joseph lui fut changé par les Apôtres contre celui de Barnabé, qui signifie fils de consolation.

Il avait été ami d'enfance de saint Paul et c'est lui qui, après l'étonnante conversion de cet Apôtre, le présenta à Pierre, le chef de l'Église.

La première mission de Barnabé fut d'aller diriger l'Église d'Antioche, où la foi prenait de grands accroissements ; il vit tant de bien à faire, qu'il appela Paul à son secours, et les efforts des deux Apôtres réunis opérèrent des merveilles.

Sur l'inspiration de l'Esprit-Saint, le Prince des Apôtres leur donne l'onction épiscopale,

et ils s'élancent, au souffle d'en haut, vers les peuples gentils, pour les convertir.

Salamine, Lystre, la Lycaonie et d'autres pays encore, entendent leur parole éloquente, sont témoins de leurs miracles et, sous leurs pas, la foi se répand avec une rapidité prodigieuse.

Paul et Barnabé se séparent ensuite, pour donner plus d'extension à leur ministère.

L'île de Chypre, d'où il est originaire, était particulièrement chère à Barnabé ; c'est là qu'il devait sceller de son sang la foi qu'il avait prêchée.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Par Saint Ignace d'Antioche (?-v. 110), évêque et martyr .
Lettre à Polycarpe (69-155, saint, évêque et martyr), 1-3 ; SC 10 (trad. cf Quéré, Pères apostoliques, p. 153)

« Comme des brebis au milieu des loups »


Je t'exhorte, par la grâce dont tu es revêtu, à redoubler d'ardeur et à exhorter tous les frères pour qu'ils soient sauvés.

Justifie ta dignité épiscopale par une vigilance incessante de chair et d'esprit ; aie souci de l'unité : rien ne la dépasse.

Porte avec patience tous les frères comme le Seigneur te porte toi-même ; supporte-les tous avec amour, comme tu le fais d'ailleurs.

Prie sans relâche ; demande une sagesse plus grande encore ; veille et garde ton esprit en alerte ; parle à chacun en particulier, à l'exemple de Dieu .

« Porte les infirmités » (cf Mt 8,17) de tous comme un athlète accompli.

Là où l'effort est plus grand, il y a plus de gain.

Si tu n'aimes que les bons disciples, tu n'as pas de mérite ; ce sont surtout les plus atteints qu'il te faut soumettre par la douceur.

On n'applique pas le même baume sur toutes les blessures ; apaise les crises aiguës avec des compresses humides.

En toutes choses, « sois astucieux comme le serpent » et toujours « candide comme la colombe ».

Toi qui es chair et esprit, traite avec bonté ce qui tombe sous les sens, mais prie aussi pour que le monde invisible te soit révélé.

Ainsi tu ne manqueras de rien ; tu seras riche de tous les dons de l'Esprit.

Comme le navigateur invoque les vents et le marin assailli par la tempête appelle le port, ainsi ce temps t'invite à rejoindre Dieu.

Pratique la sobriété, en athlète de Dieu, et tu gagneras pour prix la vie éternelle et impérissable.

Un grand athlète triomphe malgré les coups.

C'est surtout à cause de Dieu que nous devons accepter toutes les épreuves, afin que lui aussi nous accepte.

Redouble de zèle ; examine bien cette époque.

Attends Celui qui est au-delà du temps, éternel, invisible, mais qui pour nous s'est laissé voir — Celui qui, intangible et incapable de souffrir, a connu la Passion et a consenti à toutes les souffrances.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Vanité (Evagre le Pontique)

Dans toute la gamme des mauvaises pensées, nulle n'est plus riche en ressources que la vanité.
(Evagre le Pontique dans : "Le Discernement")

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,41-51.

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
L'Arbre de vie, 29-30, 47 (trad. cf bréviaire Sacré Cœur et Orval)

Lève-toi donc, toi qui aimes le Christ


Toi qui as été racheté, contemple celui qui pour toi est suspendu à la croix…

La sagesse de Dieu a bien voulu que la lance d'un soldat perce et ouvre son côté ; il en est sorti du sang et de l'eau (Jn 19,34).

De cette source, du plus profond de son cœur, le Christ donne aux sacrements de l'Église le pouvoir de donner la vie de la grâce… ; il donne à boire de cette « eau vive qui jaillit jusque dans la vie éternelle » (Jn 4,14).


Lève-toi donc, toi qui aimes le Christ, « sois comme la colombe qui pose son nid au fond de la caverne » (Jr 48,28), et là, « comme l'oiseau qui a trouvé sa demeure » (Ps 83,4), ne cesse pas de veiller ; comme la tourterelle, viens y abriter tes petits et avance ta bouche pour « puiser de l'eau aux sources du salut » (Is 12,3).

Voilà en effet « la source qui, jaillie au milieu de l'Éden, se divise en quatre bras » (Gn 2,10) et, répandue dans les cœurs des croyants, arrose et féconde la terre tout entière...

Qui que tu sois, cours à cette source de vie et de lumière avec un désir ardent et, dans ton amour de Dieu, crie-lui de toute ta force et de ton cœur :

« Beauté inexprimable du Dieu très-haut, resplendissement très pur de la lumière éternelle, Vie qui donnes la vie à tous les vivants, lumière qui donnes son éclat à toute lumière et qui gardes en leur splendeur immuable et en leur diversité les astres qui brillent devant le trône de ta divinité depuis l'origine des temps !


« Fleuve éternel et inaccessible, limpide et doux, dont la source est cachée aux yeux de tous les mortels, profondeur sans fond, hauteur sans limites, largeur sans bornes, pureté sans aucun trouble !

C'est de toi que découle ‘le fleuve qui réjouit la cité de Dieu' (Ps 45,5)..., pour que nous te chantions des hymnes de louange, ‘dans les acclamations de joie et d'action de grâce' (Ps 41,5), car nous savons d'expérience ‘qu'auprès de toi est la source de la vie et que dans ta lumière nous verrons la lumière' (Ps 35,10) ».

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Une méditation du Père Lazard-Marie :

"UNITY IN GOD -A SECOND MEDITATION."

This call to life in the Holy Spirit that makes all things one ,

It requires faith ,

That is a real faith that allows us to be drawn deeper in to God each moment

when the world ,

Not just a secular world ; but the underworld of darkness where the Evil one dwells

will do all to prevent this union with God ;that draws all in to Gods salvation saving souls.

Such faith draws us ever deeper in to loves vulnerability ,

It was and is the vulnerability of the Crucified "One" left bleeding and dying on the Cross ;

Feeling such indescribable pain ;yet going on to the end to gather in ever last lost soul ,

This is the real rule of life in the cell alone with Him- " Union with the Crucified Christ."

It was precisely within this Crucifixion interior and physically that He was able to

be lifted up from the earth to draw all men to Himself ,

This is the heart of the hidden offering ,

So hidden and subtle it often needs to be away from the gaze of men .

When all is given ,

And when all is offered there is a risk ,

Risk of rejection; for some will be frightened or challenged by this path ,

Risk of misunderstanding ; for some will not understand through ignorance .

Some will choose not to understand because it challenges the security of the boundaries they

live with the life focused on self ; or man made order .

Some will say the cost is to great ,

Or suggest a more easy and simple route just as Christ was tempted for forty days in the desert .

The worlds love will turn to hate for the Sons and Daughters of God who seek such a path as their only

hearts desire ,

The crowd will cry out as it did to the Christ for their Crucifixion in various ways ,

The days will come when the Orthodoxy that is all to comfortable for most will once again become the

suffering Orthodoxy ; from which flowed the persecutions and blood of martyrs .

Sometimes we will be week and almost crushed by this offering and sacrifice as Christ also fell under the

weight of His cross,

The measure of love that will achieve true unity in God for all men and all animals ,creatures ,and plants

is to suffer and stay faithful to our true and only path in God even unto death.

The wounds of Christ that we will carry within us hidden away in the cell and Church that make up what

is lacking in the sufferings of Christ for the Church ,

These wounds will eventually free the soul to the true movement of prayer upwards in the light that is the Holy Spirit ,taking

all souls with us in to heart of God ;where all will be well for us and them ; in our eternity alone in and with Him .

This is the truth that will set us free ,

This is the truth that will allow us to become that feather on the breath of God ,

That allows us in the prayer to simply be used as God wills ,

For the prayer "Whatever is done on earth today may it be done in the name of the Lord Jesus Christ " ,

will be fulfilled through movement and life in the Holy Spirit .

Father Lazarus –Mariam

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :
La voie de la Croix

Il n'y a qu'un chemin pour le Royaume de Dieu - c'est la croix, que ça soit volontairement ou involontairement.
(Saint Théophane le Reclus, "L'art de la prière")




There is but one road to the Kingdom of God - a cross, voluntary or involuntary.

Samedi 13 Juin 2015 Eléments pour la méditation :

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille

Recherche

Articles Récents

Liens