Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 08:58
Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Livre de l'Ecclésiastique 24,17-21.

Comme la vigne, j'ai produit des fleurs d'une agréable odeur, et mes fleurs ont donné des fruits de gloire et de richesse. Je suis la mère du pur amour, de la crainte, de la science et de la sainte espérance. En moi est toute la grâce de la voie et de la vérité, en moi toute l'espérance de la vie et de la vertu.
Venez à moi, vous tous qui me désirez, et rassasiez-vous de mes fruits.
Car mon souvenir est plus doux que le miel, et ma possession plus douce que le rayon de miel.
Ceux qui me mangent auront encore faim, et ceux qui me boivent auront encore soif.
Celui qui m'écoute n'aura jamais de confusion, et ceux qui agissent par moi ne pécheront point.
Ceux qui me font connaître auront la vie éternelle.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,27-28.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait à la foule, une femme élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles que vous avez sucées !
Mais il lui dit : " Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! "

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par Origène

(v. 185-253),

prêtre et théologien . 

Commentaire sur le Cantique des Cantiques, III,11,10s (trad. cf SC 376, p. 603) 
 

« Écoutons d'abord sa voix »

 

« Le voici qui vient, bondissant sur les montagnes » (Ct 2,8).

Le Christ ne s'est fait d'abord connaître à l'Église que par sa voix.

Il a commencé par lancer sa voix devant lui par l'intermédiaire des prophètes ; sans se laisser voir, il se faisait entendre.

Sa voix portait dans les messages que l'on annonçait de lui, et pendant tout ce temps l'Église-Épouse rassemblée depuis l'origine du monde, l'entendait seulement.

Mais un jour elle l'a vu de ses yeux et a dit : « Le voici qui vient, bondissant sur les montagnes ! » 

Et chaque âme, si du moins l'amour du Verbe de Dieu l'étreint, est heureuse et consolée quand elle sent la présence de l'Époux, alors qu'elle se trouvait devant des paroles difficiles de la Loi et des prophètes.

A mesure qu'il s'approche de ses pensées pour l'éclairer en sa foi, elle le voit bondir sur montagnes et collines, et elle peut bien dire :

-« Le voici qui vient ! »

Certes l'Époux a promis à son Épouse, c'est-à-dire à ses disciples :

-« Voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Mt 28,20).

Mais cela ne l'empêche pas de dire aussi qu'il part prendre possession de son Royaume (Lc 19,12) ; alors, de nouveau en pleine nuit, s'élève le cri :

-« Voici l'Époux qui vient » (Mt 25,6). Tantôt donc l'Époux est présent et il enseigne ; tantôt il est dit absent et on le désire.

Ainsi, quand l'âme cherche à comprendre et n'arrive pas, pour elle le Verbe de Dieu est absent.

Mais quand elle trouve ce qu'elle cherche, il est présent sans aucun doute et l'illumine de sa lumière.

Si donc nous aussi nous voulons voir le Verbe de Dieu, l'Époux de l'âme, « bondissant sur les collines », écoutons d'abord sa voix, et nous aussi nous pourrons le voir. 
 

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

« … Si tu es Chrétien, tu ne peux qu’être marial ! »

La Sainte Vierge est Mère de la réconciliation et de l’unité, et le modèle de la maternité (…). Les Musulmans nourrissent envers Marie une très grande vénération (…).

Marie est la personnalité de l’unité par excellence, elle nous rassemble comme ses enfants (indépendamment de nos confessions religieuses) et sans discrimination. C’est la raison pour laquelle la fête du 25 mars a été instituée comme fête nationale officielle du Liban, à la demande des Chrétiens et des Musulmans.

Tout cela jaillit de mon expérience avec la communauté des « Fils de Marie Reine de la Paix » constituée d’avocats musulmans et chrétiens qui vivent la spiritualité mariale, chacun selon sa foi, à travers le Coran ou l’Evangile, et qui se sont engagés à diffuser ce message, en faisant de Marie le dénominateur commun et l’élément d’unité entre tous les Libanais.

Marie Vierge, Mère de l’Eglise, Etoile du Matin, nous annonce l’Aube Nouvelle, l’aube de la nouvelle évangélisation. Si tu es Chrétien, tu ne peux qu’être marial ! Si tu es Libanais, tu ne peux qu’être marial ! »

(Père Semaan Abou Abdo, prêtre Syro-maronite)

===

Celui qui demeure en Jésus est riche,
et cela même si il est pauvre sur le plan matériel.
(Saint Ignace Brianchaninov)

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Sois dans l'allégresse
colombe qui enfantas le Miséricordieux,
tu demeures toujours vierge.
Exulte, ô fierté de l'assemblée des saints,
couronne de ceux qui combattent,
ô Marie, sois dans la joie.
Tu es pour les justes merveilleuse beauté,
parure divine
et pour nous, croyants, le salut.

(Hymne Acathiste)

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Voir les défauts des autres ?
En suis-je plus dépourvu ?
Voir les péchés des autres ?
En suis-je plus dépourvu ?


Dénoncer les crimes des autres ?
Les miens les dépassent.


S’il en est un plus menteur que moi,
Qu’on me le montre.


A mon étalage, dit Touka, tous les vices :
C’est mon offrande pour toi Seigneur .

 

(Toukârâm,Psaumes du pèlerin,Ps XXXIX, Ed. nrf , Gallimard, 1956, 213 pg.)

 

Si par ce constat doit s'achever notre "examen de conscience" , soyons au moins dans l'humilité qui appelle la Miséricorde de Dieu et nous abrite de Sa Justice.

Ouvrons nos coeurs au Christ Miséricordieux qui, à travers notre humilité, nous envoie l'Esprit Saint, Lequel opère progressivement notre transformation en dilatant notre capacité d'aimer selon Dieu...

"Celui qui demeure en Jésus est riche,
et cela même si il est pauvre sur le plan matériel".
(Saint Ignace Brianchaninov)

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par Saint Aelred de Rievaulx

(1110-1167), moine cistercien . Dans "Le Miroir de la charité", I, 30-31 (trad. Brésard, 2000 ans A, p. 188 rev.) 

 

« Mon joug est facile à porter »

 

Ceux qui se plaignent de la rudesse du joug du Seigneur n'ont peut-être pas rejeté complètement le joug si pesant de la convoitise du monde, ou s'ils l'ont rejeté, ils s'y sont à nouveau asservis, à leur plus grande honte.

Au dehors ils portent le joug du Seigneur, mais au-dedans ils soumettent leurs épaules au fardeau des préoccupations du monde.

Ils mettent sur le compte de la pesanteur du joug du Seigneur les peines et les douleurs qu'ils s'infligent à eux-mêmes...

Quant au joug du Seigneur, il est « doux et son fardeau léger ». 


    En effet, quoi de plus doux, quoi de plus glorieux que de se voir élevé au-dessus du monde par le mépris que l'on en fait et, installé au faîte d'une conscience en paix, d'avoir ce monde entier à ses pieds ?

On ne voit alors rien à désirer, rien à craindre, rien à envier, rien à soi qui pourrait vous être enlevé, rien de mal qui pourrait vous être causé par un autre.

Le regard du cœur se dirige vers « l'héritage incorruptible, exempt de souillure et de flétrissure, qui nous est réservé dans les cieux » (1P 1,4).

Avec une sorte de grandeur d'âme, on fait peu de cas des richesses du monde : elles passent ; des plaisirs de la chair : ils sont souillés ; des fastes du monde : ils se fanent ; et dans la joie, on reprend cette parole du prophète :

-« Toute chair n'est qu'herbe des champs, toute sa grâce n'est qu'herbe en fleur ; l'herbe a séché, la fleur s'est fanée, mais la Parole du Seigneur demeure pour toujours » (Is 40,6-8)...

Dans la charité, et rien que dans la charité résident la vraie tranquillité, la vraie douceur, car c'est elle le joug du Seigneur.




 

Jeudi 16 JUILLET 2015, éléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille

Recherche

Liens