Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 09:47
Mercredi 26 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

POUR RÉFLÉCHIR SUR CE QUE VOUS ATTENDEZ DE VOS 

 

PRÊTRES:

 

Il est excellent de toujours se souvenir que jamais le pasteur ne 

 

saurait satisfaire le bon "laïc". 

 

 

Quand je prêche la foi et la grâce seule (à l'église de la Trinité), tu me 

 

demandes :

 

-"Où donc reste la vie chrétienne ?"

 

 

 Quand je parle du Sermon sur la Montagne (en cours), tu me 

 

demandes :

 

-"Où reste la vie réelle ?". 

 

 

Quand je commente la vie très réelle et pécheresse d'un homme de

 

la Bible, tu me demandes : "Où restent les vérités éternelles ?". 

 

 

Et à travers tout cela, il faut sans doute entendre une seule 

 

préoccupation : 

 

-Comment est-ce que je vis une vie chrétienne dans ce monde réel,

 

et où sont les autorités ultimes d'une telle vie, qui seule vaut d'être

 

vécue ?

                                                                             (Dietrich Bonhoeffer)

Mercredi 26 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 3,16-22.

Frères, les promesses ont été faites à Abraham et à sa descendance. Il n'est pas dit : " Et à ses descendants, " comme pour plusieurs, mais, comme pour un seul : " Et à ta descendance, " c'est à dire au Christ.
Voici ce que je veux dire : Dieu ayant conclu une alliance en bonne forme, la loi qui est venue quatre cent trente ans après ne la rend pas nulle, de manière à rendre vaine la promesse.
Car si l'héritage s'obtenait par la Loi, il ne viendrait plus d'une promesse ; or, c'est par une promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce.
Pourquoi donc la Loi ? Elle a été ajoutée à cause des transgressions, jusqu'à ce que vint " la descendance " à qui la promesse avait été faite ; elle a été promulguée par les anges, par l'entremise d'un médiateur.
Or le médiateur n'est pas médiateur d'un seul ; et Dieu est un.
La Loi va-t-elle donc contre les promesses de Dieu ? Loin de là ! S'il eût été donné une loi capable de procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi.
Mais l'Ecriture a tout enfermé sous le péché, afin que, par la foi en Jésus-Christ, ce qui avait été promis fût donné à ceux qui croient.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 17,11-19.

En ce temps-là, Jésus faisait route vers Jérusalem et passait aux confins de la Samarie et de la Galilée.
Et alors qu'il entrait dans un village, vinrent à sa rencontre dix lépreux, qui se tinrent à distance ;
et, élevant la voix, ils dirent : " Maître Jésus, ayez pitié de nous ! "
Les ayant vus, il leur dit : " Allez vous montrer aux prêtres. " Et, comme ils y allaient, ils furent guéris.
L'un d'entre eux, voyant qu'il était guéri, revint en glorifiant Dieu à haute voix,
tomba à ses pieds la face contre terre et lui rendit grâces. Et c'était un Samaritain.
Prenant la parole, Jésus dit : " Est-ce que les dix n'ont pas été guéris ? Et les neuf, où sont-ils ?
Ne s'est-il trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir rendre gloire à Dieu ? "
Et il lui dit : " Lève-toi, va ; ta foi t'a sauvé. "

Le Christ Jésus se trouve en opposition avec des scribes, des pharisiens. Il a des propos durs envers eux. Il les traite ainsi de « malheureux, hypocrites, aveugle… ». Mais il ne cesse pas de leur proposer aussi un chemin de vie. En cela, Jésus est dans l’attitude de l’accompagnateur qui, tout à la fois, conduit, guide et escorte. La conduite en indiquant le terme objectif est l’attitude qui donne à la guidance et à l’escorte d’être ajustées. Jésus est ainsi juste dans sa conduite maintenue. C’est les éléments de cette conduite que nous retenons… pour laisser résonner en nous, là où nous sommes, cet appel à la vraie vie, qui ne va pas sans un appel à l’effort… le don de la liberté que le Seigneur nous fait est toujours sous le mode du travail, de la tâche à accomplir…(Père Jean-Luc Fabre)

Le Christ Jésus se trouve en opposition avec des scribes, des pharisiens. Il a des propos durs envers eux. Il les traite ainsi de « malheureux, hypocrites, aveugle… ». Mais il ne cesse pas de leur proposer aussi un chemin de vie. En cela, Jésus est dans l’attitude de l’accompagnateur qui, tout à la fois, conduit, guide et escorte. La conduite en indiquant le terme objectif est l’attitude qui donne à la guidance et à l’escorte d’être ajustées. Jésus est ainsi juste dans sa conduite maintenue. C’est les éléments de cette conduite que nous retenons… pour laisser résonner en nous, là où nous sommes, cet appel à la vraie vie, qui ne va pas sans un appel à l’effort… le don de la liberté que le Seigneur nous fait est toujours sous le mode du travail, de la tâche à accomplir…(Père Jean-Luc Fabre)

Par St Bruno de Segni

(v. 1045-1123), évêque . Commentaire sur l'Évangile de Luc, 2, 40 ; PL 165, 426-428 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 449) 
 

La foi qui purifie

 

      Que représentent les dix lépreux sinon l'ensemble des pécheurs ?

Lorsque vint le Christ notre Seigneur, tous les hommes souffraient de la lèpre de l'âme, même s'ils n'étaient pas tous atteints de celle du corps.

Or la lèpre de l'âme est bien pire que celle du corps.

      Mais voyons la suite.

« Ils s'arrêtèrent à distance et lui crièrent : Jésus, Maître, prends pitié de nous ».

Ces hommes se tenaient à distance car ils n'osaient pas, étant donné leur état, s'avancer plus près de lui.

Il en va de même pour nous : tant que nous demeurons dans nos péchés, nous nous tenons à l'écart.

Donc, pour recouvrer la santé et guérir de la lèpre de nos péchés, supplions d'une voix forte et disons :

« Jésus, Maître, prends pitié de nous ».

Cette supplication ne doit toutefois pas venir de notre bouche, mais de notre cœur, car le cœur parle d'une voix plus forte.

La prière du cœur pénètre dans les cieux et s'élève très haut, jusqu'au trône de Dieu.

« Vous avez négligé ce qu'il y a de plus grave dans la Loi » le poids des choses, savoir se laisser conduire, guider  par la réalité objective et non par son propre goût. Dans la Loi, il y a une vraie parole qui nous est adressée par une vraie personne, et certaines parties de la Loi ont plus d’importance que d’autres pour celui qui l’a émise. Sinon comment Jésus aurait-il pu déclarer dans la controverse quel est le plus grand commandement et celui qui lui est semblable : l’amour de Dieu et du prochain… Nous avons chacun de nous, qui que nous soyons, à entrer dans ce mouvement. Savoir tenir l’importance relative des choses, cela clarifie le regard… Nous avons chacun de nous, qui que nous soyons, à entrer dans ce mouvement. Savoir tenir l’importance relative des choses, cela clarifie le regard… (Père Jean_Luc Fabre)

« Vous avez négligé ce qu'il y a de plus grave dans la Loi » le poids des choses, savoir se laisser conduire, guider par la réalité objective et non par son propre goût. Dans la Loi, il y a une vraie parole qui nous est adressée par une vraie personne, et certaines parties de la Loi ont plus d’importance que d’autres pour celui qui l’a émise. Sinon comment Jésus aurait-il pu déclarer dans la controverse quel est le plus grand commandement et celui qui lui est semblable : l’amour de Dieu et du prochain… Nous avons chacun de nous, qui que nous soyons, à entrer dans ce mouvement. Savoir tenir l’importance relative des choses, cela clarifie le regard… Nous avons chacun de nous, qui que nous soyons, à entrer dans ce mouvement. Savoir tenir l’importance relative des choses, cela clarifie le regard… (Père Jean_Luc Fabre)

Cette prière des couples qui peut cimenter  

votre mariage

Et s'il vous suffisait de prier, ensemble, cinq minutes par jour, pour que votre

mariage dure toute la vie ?

 

Si l'on vous disait qu'il y a quelque chose que vous pouvez faire pour que votre mariage dure toute la vie, et que cela ne vous prendra que cinq minutes par jour, ne le feriez-vous pas ? Alors, priez ensemble tous les jours, c'est tout ! Le mariage n'est pas un couple, mais une trinité, la troisième personne étant Dieu. Nous devons Lui permettre de faire partie intégralement de notre mariage pour qu'il soit salutaire.

Il existe bien des manières magnifiques de prier ; cependant, je vous soumets une prière spéciale qui transforme les couples mariés. J'ai constaté des résultats durables lors de diverses retraites que j'ai eu le privilège d'animer. Considérez cette prière comme un cadeau pour vous et la personne que vous aimez, et je vous invite à la dire ensemble, fréquemment.

Prier lentement, ensemble

Faites en sorte de prier lentement, la main dans la main et les yeux dans les yeux, si possible, pendant la prière. Vous pouvez le faire ! Et n'ayez pas peur de vous parler avant, ou mieux encore, après avoir prié ensemble, parlez seulement pour le plaisir de parler et d'être présents l'un à l'autre.

Une suggestion : pendant la prière des couples mariés, essayez d'évoquer le souvenir de votre première rencontre, ainsi que le jour de votre mariage. Lui, ou elle, est toujours la même personne. Peut-être que la vie vous a réservé maintes difficultés que vous n'attendiez pas alors, mais vous les avez traversées ensemble, et le feu providentiel de vos peines et de votre amour vous a forgés dans le corps unique que vous êtes à présent, et c'est très beau.

La prière qui transforme les mariages

Très Sainte Trinité,
Père, Fils et Esprit Saint,

Merci pour le don profond du sacrement du mariage. Merci pour le magnifique cadeau qu'est mon époux(se), que votre Providence parfaite a prévu pour moi de toute éternité. Permettez que je le/la traite avec tout l'honneur, le respect et la dignité qu'il/elle mérite. Aidez-moi, mon Dieu, à ne pas être égoïste dans mon mariage, à tout donner à mon époux(se), sans rien retenir, rien attendre en retour, mais en reconnaissant et en remerciant pour tout ce qu'il/elle fait pour moi et notre famille, tous les jours, et c'est beaucoup ! 

Veuillez renforcer et protéger notre mariage, tous les mariages. Aidez-nous à prier ensemble, tous les jours. Faites que nous ayons entièrement confiance en Vous tous les jours. Faites que notre mariage soit fructueux et ouvert à votre volonté dans le privilège de la procréation. Aidez-nous à construire une famille forte, sûre, aimante, pleine de foi, une Église domestique.

Très Sainte Vierge Marie, nous Te confions notre mariage, garde toujours notre famille sous ton manteau. Seigneur Jésus, nous avons une confiance totale en Toi, car Tu es toujours avec nous, et que Tu recherches constamment le meilleur pour nous, tirant le bien de tout, même des croix que Tu as permises dans nos vies.

Cher/chère (nom du conjoint), toi et moi sommes un. Je te promets de t'aimer toujours et de t'être fidèle, jamais je ne t'abandonnerai, je donnerais ma vie pour toi. Avec Dieu et avec toi dans ma vie, j'ai tout. Merci Jésus, Tu es le grand Serviteur. Nous t'aimons. Amen.


Dieu est amour, le mariage est amour

Le monde en soi nécessite les témoignages de mariages forts et beaux, aspire désespérément à cette lumière. Il nous faut créer une culture qui revalorise le mariage et la famille, ces paroles doivent être dites avec respect : le mariage et la famille sont des sacrements sacrés de l'Amour inestimable de Dieu pour le monde. "Eh bien ! ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer" (Mc 10, 9-10).

Ne permettez jamais qu'aucune personne ou qu'une chose inférieure à vous ne vous sépare vous et votre conjoint. Dieu est un avec vous, Dieu est amour, le mariage est amour, et l'amour dure quoi qu'il arrive, il ne finira pas (Lire 1Co 13, 7-8).

Rendons grâce à Dieu pour le don de notre époux(se), nous sommes appelés à être un avec eux dans le temps et l'éternité.

Article publié dans Pildorasdefe.net et adapté de l'espagnol par Élisabeth

de Lavigne pour "Aleteia"

sources: PILDORAS DE FE
Notre chemin s’éclaire lorsque nous prenons le temps de vraiment peser, soupeser ce qui a vraiment du poids dans nos vie, ce qui nous nourrit vraiment. C’est un travail incessant que nous avons à mener aussi bien au niveau individuel qu’au niveau du groupe, le couple, la famille, les amis, les associations, les entreprises, les collectivités locales et autres… Oser se laisser toucher par l’extérieur, ressentir, éprouver… ce qui demande de ne pas avoir peur d’éprouver des choses qui ne sont pas forcément de prime abord agréables. Mais là se trouve la possibilité d’une réponse ajustée de notre part. Jésus donne ensuite deux autres orientations qui indiquent des manières de faire : la nécessité de la pratique, le lieu par lequel commencer.(Père Jean-Luc Fabre)

Notre chemin s’éclaire lorsque nous prenons le temps de vraiment peser, soupeser ce qui a vraiment du poids dans nos vie, ce qui nous nourrit vraiment. C’est un travail incessant que nous avons à mener aussi bien au niveau individuel qu’au niveau du groupe, le couple, la famille, les amis, les associations, les entreprises, les collectivités locales et autres… Oser se laisser toucher par l’extérieur, ressentir, éprouver… ce qui demande de ne pas avoir peur d’éprouver des choses qui ne sont pas forcément de prime abord agréables. Mais là se trouve la possibilité d’une réponse ajustée de notre part. Jésus donne ensuite deux autres orientations qui indiquent des manières de faire : la nécessité de la pratique, le lieu par lequel commencer.(Père Jean-Luc Fabre)

QUELLE EST NOTRE RESPONSABILITE ?...
 
Responsabilité

Quand un pauvre meurt de faim,

ce n'est pas parce que Dieu l'a oublié.

Si cela arrive,

c'est que ni moi ni vous ne nous sommes souciés

d'offrir à cette personne ce dont elle avait besoin.

 

(Par Mère Teresa)

La pratique effective, le tâtonnement nous font avancer vraiment, nous aident à percevoir, en étant dans une attitude large, ce qui a du poids véritable, de la densité. Nous apprenons, nous découvrons en faisant, et nous avançons ainsi. L’enjeu de transmission d’une culture est de pouvoir rendre possible ce premier travail aux nouveaux membres de la culture. Cela est vrai pour les membres de la Communauté de Vie Chrétienne qui doivent apprendre à s’exercer aux manières de faire de la Communauté dans ce qu’elles ont d’essentiel. C’est vrai aussi des enfants qui doivent s’exercer dans l’apprentissage de la langue française… N’ayons pas peur de pratiquer, parfois longuement et soudain la réalité devient autre, plus accessible, plus riche, plus porteuse, plus simple, plus lumineuse… Cela n’interdit pas de détendre l’arc, de s’attacher à des choses plus annexes mais l’effort doit porter toujours sur ce qui compte, ce qui est essentiel… un effort bien sûr à proposer avec délicatesse, avec tact… il s’agit dans le cadre de la conduite de savoir guider, voir si cela devient nécessaire escorter mais demeure la nécessité de conduire…(Père Jean-Luc Fabre)

La pratique effective, le tâtonnement nous font avancer vraiment, nous aident à percevoir, en étant dans une attitude large, ce qui a du poids véritable, de la densité. Nous apprenons, nous découvrons en faisant, et nous avançons ainsi. L’enjeu de transmission d’une culture est de pouvoir rendre possible ce premier travail aux nouveaux membres de la culture. Cela est vrai pour les membres de la Communauté de Vie Chrétienne qui doivent apprendre à s’exercer aux manières de faire de la Communauté dans ce qu’elles ont d’essentiel. C’est vrai aussi des enfants qui doivent s’exercer dans l’apprentissage de la langue française… N’ayons pas peur de pratiquer, parfois longuement et soudain la réalité devient autre, plus accessible, plus riche, plus porteuse, plus simple, plus lumineuse… Cela n’interdit pas de détendre l’arc, de s’attacher à des choses plus annexes mais l’effort doit porter toujours sur ce qui compte, ce qui est essentiel… un effort bien sûr à proposer avec délicatesse, avec tact… il s’agit dans le cadre de la conduite de savoir guider, voir si cela devient nécessaire escorter mais demeure la nécessité de conduire…(Père Jean-Luc Fabre)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 23,27-32.

En ce temps-là, Jésus disait : Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l’extérieur ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures.
C’est ainsi que vous, à l’extérieur, pour les gens, vous avez l’apparence d’hommes justes, mais à l’intérieur vous êtes pleins d’hypocrisie et de mal.
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes, vous décorez les tombeaux des justes,
et vous dites : “Si nous avions vécu à l’époque de nos pères, nous n’aurions pas été leurs complices pour verser le sang des prophètes.”
Ainsi, vous témoignez contre vous-mêmes : vous êtes bien les fils de ceux qui ont assassiné les prophètes.
Vous donc, mettez le comble à la mesure de vos pères !

« Purifie d'abord l'intérieur de la coupe » Là aussi nous retrouvons l’idée que l’intérieur de l’homme est le lieu de la vraie relation avec le mystère de Dieu. Le travail secret, gratuit, mené en silence est ce qui nous humanise. Il est celui qui nous donne d’entrer en relation véritable avec les autres, parce que nous y apprenons et y recevons de vraiment être nous-mêmes. Là est le travail véritable, celui qui permet à la veuve de donner justement son obole, à la Samaritaine de pouvoir aller librement vers ses concitoyens qui la méprisaient, à Phillipe de recevoir la charge critique de Nathanaël, à Ignace de s’éveiller de son rêve de perfection et de recevoir ce qui se donne à lui, de recevoir Celui qui se donne à lui. C’est lorsque je suis dans une attitude simple, lorsque mes intentions, mes actions et mes opérations sont purement ordonnées au service et à la louange de sa divine Majesté que j’agis justement…(Père Jean-Luc Fabre)

« Purifie d'abord l'intérieur de la coupe » Là aussi nous retrouvons l’idée que l’intérieur de l’homme est le lieu de la vraie relation avec le mystère de Dieu. Le travail secret, gratuit, mené en silence est ce qui nous humanise. Il est celui qui nous donne d’entrer en relation véritable avec les autres, parce que nous y apprenons et y recevons de vraiment être nous-mêmes. Là est le travail véritable, celui qui permet à la veuve de donner justement son obole, à la Samaritaine de pouvoir aller librement vers ses concitoyens qui la méprisaient, à Phillipe de recevoir la charge critique de Nathanaël, à Ignace de s’éveiller de son rêve de perfection et de recevoir ce qui se donne à lui, de recevoir Celui qui se donne à lui. C’est lorsque je suis dans une attitude simple, lorsque mes intentions, mes actions et mes opérations sont purement ordonnées au service et à la louange de sa divine Majesté que j’agis justement…(Père Jean-Luc Fabre)

De L'Épître dite de Barnabé (vers 130) .§20 

 

Se détourner du chemin de l'hypocrisie et du mal

 

    Il existe deux voies d'enseignement et d'action :

-Celle de la lumière et celle des ténèbres.

L'écart est grand entre ces deux voies…

La voie des ténèbres est tortueuse et jonchée de malédictions.

Elle est le chemin de la mort et du châtiment éternels.

On y rencontre tout ce qui peut ruiner une vie :

-Idolâtrie, arrogance, orgueil du pouvoir, hypocrisie, duplicité du cœur, adultère, meurtre, vol, vanité, désobéissance, fraude, malice, drogues, magie, cupidité, mépris de Dieu.

On y trouve ceux qui persécutent des gens de bien, les ennemis de la vérité, les amis du mensonge ; car tous ces gens ne connaissent pas la récompense de la justice, ils ne « s'attachent pas au bien » (cf Rm 12,9), ils ne secourent pas la veuve et à l'orphelin (Ml 3,5)… 

Ils sont bien éloignés de la douceur et de la patience, « aiment les vanités » (Pr 4,3, « poursuivent le gain » (Is 1,23), sont sans pitié pour le pauvre, sans compassion pour l'affligé, oublieux de leur créateur… 


    Il est donc juste de s'instruire de toutes les volontés du Seigneur consignées dans les Écritures et de cheminer d'après elles.

Celui qui agit de la sorte sera glorifié dans le Royaume de Dieu. Mais quiconque choisira l'autre voie périra avec ses œuvres.

Voilà pourquoi il existe une résurrection et une rétribution. À vous qui êtes des privilégiés et qui voulez bien accepter de moi un conseil de bonne intention, j'adresse une prière :

-Vous êtes entourés de personnes à qui faire le bien ; n'y manquez pas.

 

Mercredi 26 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque Société Charité et Solidarité CATECHISME et CATECHESE

Recherche

Liens