Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 09:44
Un poisson vivant, il nage contre le courant de la rivière. Un poisson mort, il flotte au fil de l'eau.  Un vrai Chrétien ne suit pas le courant de cette époque pécheresse. Un faut est toujours emporté par la rapidité de ce courant.  Saint Philarète de Moscou

Un poisson vivant, il nage contre le courant de la rivière. Un poisson mort, il flotte au fil de l'eau. Un vrai Chrétien ne suit pas le courant de cette époque pécheresse. Un faut est toujours emporté par la rapidité de ce courant. Saint Philarète de Moscou

Chers amis. Aloho m'barekh


Hier matin, nous partions du Monastère pour offrir des vacances à un groupe de familles démunies .

Avant de se retrouver, le soir, à Jauldes, enfants et parents profitèrent allègrement  d'une première journée de plage en Vendée. Pour quelques uns, c'était une première; ils n'avaient jamais vu la mer !

 

Je remercie les très rares personnes qui ont participées financièrement à soutenir l’effort de notre « Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone Mar Thomas » en faveur de ces familles pour qu’elles puissent sortir de leurs quotidiens souvent difficiles,  partir,  s'aérer...Mais, si vous le pouvez, » il n’est jamais trop tard pour bien faire », il n’est pas trop tard pour nous aider...(Dans ce cas, libellez vos chèques à « Métropolie  ESOF/ Vacances familiales » . Don déductible à 66°/°  de votre revenu imposable)

 

 

Initialement ces "Vacances familiales" avaient pour but, certes, de permettre des familles "démunies" de partir en vacances malgré tout, mais aussi de réunir dans le Christ,toutes sortes d'activités récréatives et culturelles des familles plus aisées et des familles qui le sont moins afin d'éviter un fractionnement social préjudiciable pour tous. Malheureusement, en pratique, à mon grand regret, cela ne se passe presque jamais ...

 

Cette année nous étions si nombreux que, manquant de voitures et de moyens (Nous sommes partis avec le minibus du Monastère Syriaque et une grande voiture), une famille a du se scinder en deux.

 

Cette année, ces "Vacances familiales" sont fort heureusement colorées puisqu'elles sont "franco-africaines". 

 

Il est beau de voir la vivifiante Tradition Syriaque telle que véhiculée par les Chrétientés Syriennes de Mar Thoma (Indes) rejoindre nos peuples d'Europe et d'Afrique !

Il est beau de voir que les fils et filles de nos Peuples trop souvent déracinés d'une manière ou d'une autre se trouvent  recentrés dans l'amour de Dieu et du prochain par et dans la Tradition Syriaque !


Nous rentrerons au Monastère pour les Fêtes du 15 Août qui, en France, revêtent une solennité particulière depuis que l'un de nos Rois (Louis XIII) consacra le Pays à Marie "Reine de France". 

Nous renouvellerons cette consécration. 

Nous vous espérons tous présents...


Avec nos jeunes et ces familles que nous accompagnons, nous ne vous oublions pas et prions pour vous.


Nous nous recommandons à vos prières fraternelles et aimantes .


Votre fidèlement en Notre-Seigneur.


+Mor Philipose-Mariam

 

Il peut advenir que lorsque nous sommes en prière, un frère vienne nous voir. Alors nous aurons le choix entre soit interrompre notre prière, soit le contrister en refusant de lui répondre. Mais l'amour est plus grand que la prière. La prière est une vertu parmi tant d'autres, tandis que l'amour les contient toutes. saint Jean Climaque

Il peut advenir que lorsque nous sommes en prière, un frère vienne nous voir. Alors nous aurons le choix entre soit interrompre notre prière, soit le contrister en refusant de lui répondre. Mais l'amour est plus grand que la prière. La prière est une vertu parmi tant d'autres, tandis que l'amour les contient toutes. saint Jean Climaque

Livre d'Ézéchiel 33,7.10-12.

Et toi, fils de l'homme, je t'ai établi comme sentinelle pour la maison d'Israël : quand tu entendras de ma bouche une parole, tu les avertiras de ma part.
Et toi, fils de l'homme, dis à la maison d'Israël : Voici que vous parlez en ces termes "Nos transgressions et nos péchés sont sur nous, et c'est à cause d'eux que nous dépérissons ; comment pourrions-nous vivre ?"
Dis-leur : je suis vivant ! -oracle du Seigneur Dieu : je ne prends point plaisir à la mort du méchant, mais à ce que le méchant se détourne de sa voie et qu'il vive. Revenez, revenez de vos mauvaises voies ! Et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël ?
Et toi, fils de l'homme, dis aux enfants de ton peuple : la justice du juste ne le sauvera point au jour de sa transgression ; et le méchant ne tombera point pour sa méchanceté le jour où il se détournera de sa méchanceté, de même que le juste ne pourra pas vivre par sa justice le jour où il péchera.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,35-38.10,1.

En ce temps là, Jésus parcourait toutes les villes et les bourgades, enseignant dans les synagogues et prêchant l'Evangile du Royaume, et guérissant toute maladies et toute infirmités.
Et, en voyant cette multitude d'hommes, il fut ému de compassion pour eux, parce qu'ils étaient harassés et abattus, comme des brebis qui n'ont pas de pasteur.
Alors il dit à ses disciples : " La moisson est grande, mais les ouvriers sont en petit nombre.
Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson. "
Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna pouvoir sur les esprits impurs, afin de les chasser et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Samedi 8 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par St Clément d'Alexandrie

(150-v. 215), théologien . Le Pédagogue, I, 9 ; SC 70 (trad. Brésard 2000 ans A, p. 136 rev.) 

 

« Il fut ému de compassion pour eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de pasteur. »

 

Les gens en bonne santé n'ont pas besoin du médecin, tant qu'ils vont bien ; les malades au contraire recourent à son art.

De la même manière, dans cette vie, nous sommes malades par nos désirs répréhensibles, par nos intempérances et autres passions : nous avons besoin d'un Sauveur.

Nous les malades, nous avons besoin du Sauveur ; égarés, nous avons besoin de celui qui nous guidera ; aveugles, de celui qui nous donnera la lumière ; assoiffés, de la source d'eau vive dont

« ceux qui en boiront n'auront plus jamais soif » (Jn 4,14).

Morts, nous avons besoin de la vie ; troupeau, du berger ; enfants, d'un éducateur :

-oui, toute l'humanité a besoin de Jésus. 

« Je panserai celui qui est boiteux et je guérirai celui qui est accablé ; je convertirai l'égaré et je les ferai paître sur ma montagne sainte » (Ez 34,16).

Telle est la promesse d'un bon berger. Faites-nous paître comme un troupeau, nous les tout-petits ; maître, donnez-nous avec abondance votre pâture, qui est la justice !

Soyez notre berger jusqu'à votre montagne sainte, jusqu'à l'Église qui s'élève, qui domine les nuages, qui touche aux cieux.

« Et je serai, dit-il, leur berger et je serai près d'eux » (cf Ez 34).

« Je ne suis pas venu, dit-il, pour être servi mais pour servir. »

C'est pourquoi l'Évangile nous le montre fatigué, lui qui se fatigue pour nous et qui promet

« de donner son âme en rançon pour une multitude » (Jn 4,5; Mt 20,28).

 

UNE PRIERE SYRIAQUE TOUTE SIMPLE:
 
Accorde à mon esprit, Ô Seigneur, 
 
Accorde-moi un cœur pur

de converser avec la grandeur de ta grâce,

non par l’entremise de la voix du corps,

ou de la langue de la chair,

mais accorde-lui plutôt ce discours qui te loue en silence,

toi le Silencieux qui se loue d’un prononçable silence.

Accorde-moi, Ô Seigneur, un esprit plein d’amour pour toi,

un intellect plein d’intuition de toi,

et un cœur pur d’où rayonne ta lumière.

(Moine syriaque-orthodoxe anonyme, cité dans The Syriac Fathers on Prayer, ed. Sebastian Brock, Cistercian Publications, Kalamazoo, MI, 1987, p. 184.)

Samedi 8 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

NOTRE-DAME DE LAEKEN (Belgique)

Il y avait au XIIIe siècle une église gothique au centre du village de Laeken, au nord de Bruxelles, en Belgique. Une curieuse histoire est liée à sa construction. Chaque matin, les ouvriers qui avaient commencé à en bâtir les fondations, trouvaient leur travail de la veille détruit…

Le quatrième jour, ils se dissimulèrent pour surprendre les responsables. Ils se retrouvèrent face à la Vierge Marie, sainte Barbe et sainte Catherine. La Vierge laissa sur place un fil indiquant l'orientation et les dimensions à donner à l'oratoire.

En 1633, ce fil, qui faisait l'objet d'une vénération et auquel on attribuait des pouvoirs miraculeux, fut dérobé. Le coupable de cette profanation fut brûlé sur la Grand-Place de Bruxelles. Outre ce fil, on vénérait dans ce sanctuaire une statue de Notre Dame à laquelle la tradition et de nombreux récits attribuaient également un pouvoir miraculeux.

À partir de 1781, les gouverneurs de la région font construire à proximité de l’église de Laeken le château de Schoonenberg (ou de Beaumont) qui, sous le nom de château de Laeken, est encore aujourd’hui la résidence des souverains belges.

Samedi 8 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,14-20.

En ce temps-là, un homme s’approcha de Jésus, et tombant à ses genoux,
il dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il est épileptique et il souffre beaucoup. Souvent il tombe dans le feu et, souvent aussi, dans l’eau.
Je l’ai amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. »
Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. »
Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l’heure même, l’enfant fut guéri.
Alors les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? »
Jésus leur répond : « En raison de votre peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : “Transporte-toi d’ici jusque là-bas”, et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »

Samedi 8 AOÛT 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par St Cyrille de Jérusalem

(313-350), évêque de Jérusalem et docteur de l'Église . Catéchèse baptismale 5, 10-11 ; PG 33, 518 (trad. Orval rev. ; cf bréviaire romain 31e merc.) 

 

« Augmente en nous la foi » (Lc 17,5)

 

      Le mot « foi » est unique en tant que vocable, mais il a une double signification.

Il y a en effet un aspect de la foi qui se rapporte aux dogmes ; il s'agit de l'assentiment sur telle vérité donnée.

Cet aspect de la foi est profitable à l'âme, selon la parole du Seigneur :

« Celui qui écoute mes paroles et croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle » (Jn 5,24)... 


      Mais il y a un second aspect de la foi : c'est la foi qui nous est donnée par le Christ comme un charisme, gratuitement, comme un don spirituel.

« A l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse, à un autre une parole de science selon le même Esprit, à un autre la foi dans le même Esprit, à un autre le charisme de guérir » (1Co 12,8-9).

Cette foi qui nous est donnée comme une grâce par l'Esprit Saint n'est donc pas seulement la foi dogmatique, mais elle a la puissance de réaliser ce qui dépasse les forces humaines.  

Celui qui possède cette foi « dira à cette montagne :

' Déplace-toi d'ici à là, et elle se déplacera ' ».

Car lorsque quelqu'un prononce cette parole avec foi,

« en croyant qu'elle va s'accomplir, et sans hésitation intérieure » (Mc 11,23)

alors il reçoit la grâce de sa réalisation.

C'est de cette foi qu'il est dit :

« Si vous aviez de la foi gros comme une graine de moutarde ». En effet, la graine de moutarde est toute petite mais elle recèle une énergie de feu ; semence minuscule, elle se développe au point d'étendre de longues branches et de pouvoir même abriter les oiseaux (Mt 13,32).

De même la foi accomplit dans une âme les plus grands exploits en un clin d'œil. 


      Quand elle est éclairée par la foi, l'âme se représente Dieu et le contemple autant qu'il est possible.

Elle embrasse les limites de l'univers et, avant la fin du temps, elle voit déjà le jugement et l'accomplissement des promesses.

Toi donc, possède cette foi qui dépend de Dieu et qui te porte vers lui ; alors tu recevras de lui cette foi qui agit au-delà des forces humaines.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille

Recherche

Articles Récents

Liens