Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 07:22
Une Église remplie de parfaits est-elle souhaitable? Je ne le crois pas. D'autant que j'y aurais jamais ma place. L'Église n'est pas un lieu où les gens parfaits se bercent dans l'émerveillement de la contemplation de leur propre perfection. Elle est un lieu où se rassemblent les meurtris de la vie. Ceux qui malgré les incessantes chutes dans le péché, persistent à revêtir l'armure de la Foi, et reviennent au combat en se joignant aux anges et aux saints pour élever leurs voix vers Dieu. Et ce faisant, livrant bataille à l'adversaire de l'humanité. Car de même qu'à l'hôpital, les malades doivent coopérer avec ceux qui les soignent corporellement, dans l'Église nous devons coopérer avec le Médecin, et ne pas simplement assister passivement aux soins. Il faut se battre. L'Église est la ligne de front dans la bataille spirituelle entre le bien et le mal. Il est bon de se trouver au milieu de ceux qui combattent activement le mal qui les assaille. Chers frères blessés qui cependant luttez, vous êtes le plus grand trésor de l'Église. Nous adorons Celui Qui nous a donné ce qui est le plus important pour être victorieux  (la Foi. My 3ct worth opinion!)

Une Église remplie de parfaits est-elle souhaitable? Je ne le crois pas. D'autant que j'y aurais jamais ma place. L'Église n'est pas un lieu où les gens parfaits se bercent dans l'émerveillement de la contemplation de leur propre perfection. Elle est un lieu où se rassemblent les meurtris de la vie. Ceux qui malgré les incessantes chutes dans le péché, persistent à revêtir l'armure de la Foi, et reviennent au combat en se joignant aux anges et aux saints pour élever leurs voix vers Dieu. Et ce faisant, livrant bataille à l'adversaire de l'humanité. Car de même qu'à l'hôpital, les malades doivent coopérer avec ceux qui les soignent corporellement, dans l'Église nous devons coopérer avec le Médecin, et ne pas simplement assister passivement aux soins. Il faut se battre. L'Église est la ligne de front dans la bataille spirituelle entre le bien et le mal. Il est bon de se trouver au milieu de ceux qui combattent activement le mal qui les assaille. Chers frères blessés qui cependant luttez, vous êtes le plus grand trésor de l'Église. Nous adorons Celui Qui nous a donné ce qui est le plus important pour être victorieux (la Foi. My 3ct worth opinion!)

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 1,6-11.

Frères, nous avons cette confiance dans le Christ Jésus que Celui qui a commencé en vous un bon travail en poursuivra l'achèvement jusqu'au jour du Christ Jésus.
C'est une justice que je vous dois, de penser ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, vous tous qui, soit dans mes liens, soit dans la défense et l'affermissement de l'Evangile, avez part à la même grâce que moi.
Car Dieu m'en est témoin, c'est avec tendresse que je vous aime tous dans les entrailles de Jésus-Christ.
Et ce que je lui demande, c'est que votre charité abonde de plus en plus en connaissance et en toute intelligence,
pour discerner ce qui vaut le mieux, afin que vous soyez purs et irréprochables jusqu'au jour du Christ,
remplis des fruits de justice, par Jésus-Christ, pour la gloire et la louange de Dieu.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,15-21.

En ce temps-là, les pharisiens se retirèrent et tinrent conseil contre Jésus, pour le prendre au piège dans ses paroles.
Et ils lui envoient leurs disciples, avec des Hérodiens, lui dire : " Maître, nous savons que vous êtes sincère et que vous enseignez la voie de Dieu en vérité, sans souci de personne, car vous ne regardez pas le visage des hommes.
Dites-nous donc ce qu'il vous semble : Est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ? "
Mais Jésus, connaissant leur malice, dit : " Hypocrites, pourquoi me tendez-vous un piège ?
Montrez-moi la monnaie du tribut. " Et ils lui présentèrent un denier.
Et il leur dit : " De qui cette image et l'inscription ?
De César, " lui dirent-ils. Alors il leur dit : " Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. "

Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par Tertullien

(v. 155-v. 220), théologien 
La Résurrection des morts, 5-6 (trad. Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, t. 1, p. 21) 


 

« De qui est cette image ? »

 

Dans la constitution du monde, « tout a été fait par la Parole de Dieu, et sans elle rien n'a été fait » (Jn 1,3).

Quand il s'agit de créer l'homme, c'est également la Parole de Dieu qui opère, puisque « sans le Verbe de Dieu, rien n'a été fait ».

Dieu, en effet, dit d'abord cette parole :

« Faisons l'homme ».

Mais pour exprimer la prééminence de cette créature-là sur toutes les autres, Dieu l'a façonné de sa propre main :

« Dieu, est-il dit, modela l'homme » (Gn 2,7)... 

« Et Dieu, dit l'Écriture, modela l'homme avec la glaise du sol. »

Ce n'était encore que de la glaise, et déjà le nom d'« homme » est prononcé.

Quel honneur prodigieux pour le limon, ce rien, d'être touché par les mains de Dieu !

Ce simple contact n'aurait-il pas suffi à Dieu pour former l'homme, sans rien de plus ?

Mais à voir Dieu travailler cette boue, on comprend qu'il s'agissait d'une œuvre extraordinaire.

Les mains de Dieu étaient à l'ouvrage, elles touchaient, pétrissaient, étiraient, façonnaient cette glaise qui ne cessait de s'ennoblir à chaque impression des mains divines.

Imagine-toi Dieu occupé, appliqué tout entier à cette création : mains, esprit, activité, conseil, sagesse, providence, amour surtout orientaient son travail !

C'est qu'à travers ce limon qu'il pétrissait, Dieu entrevoyait déjà le Christ, qui un jour serait homme, comme ce limon :

-Verbe fait chair, comme cette terre qu'il avait entre les mains. 

Tel est le sens de cette première parole du Père à son Fils :

« Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance »

(Gn 1,26).

Dieu a modelé l'homme selon l'image de Dieu, c'est-à-dire selon le Christ...

Dès lors ce limon qui revêtait l'image du Christ, tel qu'il se manifesterait dans son incarnation future, n'était pas seulement l'œuvre de Dieu, il était aussi le gage de Dieu.

 

Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:
Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Saint Élesbaan 
Roi d'Ethiopie
(† 523)

        Après avoir vaincu les ennemis du Christ,

Élesbaan envoya sa couronne royale à Jérusalem,

au temps de l'empereur Justin ;

puis, après avoir mené la vie monastique,

selon le vœu qu'il en avait fait,

il s'en alla vers le Seigneur.

 

Saint Évariste
Pape (5e) de 97 à 105
 Martyr († 108)

Evariste, grec de naissance, était cependant d'origine juive.

On ignore à quelle époque il embrassa la foi et comment il vint à Rome, mais on sait qu'étant devenu prêtre, il édifia grandement les fidèles par ses exemples, sa charité et ses instructions.

Après le martyre du saint pape Anaclet, alors que la seconde persécution générale sévissait avec la plus grande fureur, Évariste fut élu pape d'une voix unanime.

Ce véritable Père de la chrétienté mit tous ses soins à pourvoir aux besoins de l'Église dans un temps où elle était persécutée par les païens et déchirée par les hérétiques des diverses sectes de Gnostiques qui infestaient alors le christianisme.

Le Pape de Rome veilla si bien à la garde de son troupeau que les fidèles de son Eglise conservèrent toujours la pureté de la foi et que le poison de l'hérésie ne put jamais gagner ni le cœur ni l'esprit des chrétiens romains.

Évariste ne se reposait pas uniquement sur les prêtres de Rome pour distribuer la parole de Dieu, mais il prêchait souvent lui-même et visitait les différentes paroisses de la ville avec un zèle infatigable.

La persécution de Trajan, regardée comme la troisième dans l'histoire de l'Église, commença sous le pontificat du saint pape Évariste.

Cet empereur impie éprouvait une aversion mortelle pour les chrétiens qu'il persécuta pendant les neuf dernières années de son règne.

Pour venir plus facilement à bout du troupeau, ce tyran s'attaqua au pasteur suprême.

Saisi et jeté en prison, Évariste fit éclater si fortement sa joie de souffrir pour Jésus-Christ que les magistrats en étaient interdits et stupéfaits.

Cet admirable Père et Successeur de Pierre en l'Eglise de Rome pontife endura le martyre en même temps que l'illustre évêque de l'Eglise d'Antioche sa soeur aînée (Fondée précédemment par St Pierre Apôtre) , notre grand saint Ignace.

L'héroïque et glorieuse confession de ces deux grands Saints, unit les Églises d'Orient et d'Occident dans une même profession de foi, dans l'unanimité du Témoignage Chrétien.

Le corps de saint Évariste est enterré au Vatican, près du tombeau de saint Pierre.

Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Saint Dimitris

 

Né au début du XIIIe siècle, dans une famille de paysans du village de Bassarabov, dans la région sud du Danube, qui appartenait alors au royaume de Bulgarie, Saint Dimitris entreprit dès son enfance de valeureux combats pour la vertu, par le jeûne et la prière.

Un jour, comme il allait faire paître les vaches, il marcha sur un nid couvert par des herbes et écrasa les oisillons qui s'y trouvaient.

Profondément affligé, il décida, en guise de pénitence, de laisser nu, pendant trois ans, été comme hiver, le pied qui avait été responsable de cet acte qu'il considérait comme un crime.

Il se joignit ensuite à une communauté monastique, et après avoir été formé dans l'obéissance, il se retira dans la forêt et établit sa demeure dans une grotte, près du fleuve Lomos, ignoré des hommes et présentant, jour et nuit, ses prières et ses larmes devant Dieu.

Ayant connu à l'avance le jour de son décès, il s'allongea entre deux plaques de pierre et remit en paix son âme à Dieu.

De longues années passèrent et tout le monde avait oublié l'existence de l'ascète, jusqu'au jour où, trois siècles après la mort du Saint, une inondation fit monter les eaux du fleuve jusqu'à la grotte.

Le courant souleva les plaques de pierre et emporta son corps resté incorrompu, lequel se trouva enfoui dans la boue.

Cent ans plus tard, le Saint apparut ensuite en rêve à une fillette paralysée, et lui ordonna de demander à ses parents de la transporter jusqu'à la rive du fleuve, pour y trouver la guérison.

Une fois la nouvelle communiquée, une grande foule et le Clergé du diocèse accompagnèrent la famille jusqu'à l'endroit où, précédemment, des habitants de la région avaient aperçu une mystérieuse lumière.

On se mit à creuser et, peu après, on découvrit le corps du Saint intact et rayonnant de la grâce du Saint-Esprit, qui guérit aussitôt la fillette.

Il fut transféré en grande pompe jusqu'au village de Bassarabov, et d'autres guérisons eurent lieu, alors que le peuple était venu de toutes parts pour le vénérer.

Le despote d'Hongro-Valachie, ayant envoyé des Prêtres et des notables pour constater cette découverte miraculeuse, fit ériger une église dans le village, où le Saint accomplit pendant des années de nombreux miracles.

Vers la fin de la guerre russo-turque (1774), l'armée russe étant parvenue à proximité du village, le général Pierre Saltikov ordonna de transférer en Russie les Reliques de Saint Dimitris, pour les mettre à l'abri d'une éventuelle profanation par les Turcs.

Lorsque le cortège parvint à Bucarest, un pieux Chrétien, Dimitris Chatzi, qui était ami du général, ayant demandé de laisser au peuple roumain le corps de leur Saint compatriote, le général Saltikov acquiesça et prit seulement une main du Saint, qu'il envoya à la Laure des Grottes de Kiev.

Le corps de Saint Dimitris fut alors placé dans la cathédrale de Bucarest, où il est vénéré depuis, à cause de ses nombreux miracles, comme le protecteur de la ville et de toute la Roumanie.

Chaque année, le 27 octobre, une foule immense se rassemble à Bucarest pour célébrer, pendant trois jours, la fête de Saint Dimitris le Jeune et vénérer ses précieuses Reliques qui dégagent sans interruption un suave parfum.

Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,18-21.

Jésus disait donc : « À quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ?
Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. »
Il dit encore : « À quoi pourrai-je comparer le règne de Dieu ?
Il est comparable au levain qu’une femme a pris et enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

Mardi 27 OCTOBRE 2015. Eléments pour méditer, réfléchir, prier et mieux agir:

Par Saint Maxime de Turin

(?-v. 420), évêque 
Sermon 26 (trad. coll. Pères dans la foi, Migne 1996, p. 124) 


 

« Comparable à une graine de moutarde qu'un homme a prise et jetée dans son jardin »

 

A propos de ce que dit l'Evangile :

« Un homme l'a pris et l'a jeté dans son jardin »,

quel est cet homme, à votre avis, qui a semé le grain qu'il avait reçu, comme un grain de moutarde dans son petit jardin ?

Je pense, moi, que c'est celui dont l'Evangile dit :

« Et voici un homme nommé Joseph, membre du conseil, qui était d'Arimathie...

Il alla trouver Pilate.

Il lui demanda la permission de descendre le corps du Seigneur et de l'ensevelir.

La permission accordée, il le mit dans la sépulture préparée dans son jardin » (Lc 23,50-53).

C'est la raison pour laquelle l'Ecriture dit : « Un homme l'a pris et l'a enfoui dans son jardin ».

Dans le jardin de Joseph se mêlaient les parfums de diverses fleurs, mais pareille graine n'y avait pas été déposée.

Le jardin spirituel de son âme était embaumé du parfum de ses vertus, mais le Christ embaumé n'y avait pas encore pris place.

En ensevelissant le Sauveur dans le monument de son jardin, il l'accueillit plus profondément dans le creux de son cœur.

 

 

Pour vivre des instants de profonde communion avec les Chrétiens persécutés en Syrie, en Iraq, en Egypte, aux Indes, en Europe et partout ou nos frères et soeurs en Christ sont persécuttés , pour que s'exprime l'unanimité du Témoignage Chrétien , SOYONS TOUS AU MONASTERE CE "WEEKEND DE TOUSSAINT". Qui était Saint Gregorios ? Evêque en Inde (+ 1902), il fut Canonisé par l'Église Orthodoxe du Malankare (Kerala) en 1947.

Pour vivre des instants de profonde communion avec les Chrétiens persécutés en Syrie, en Iraq, en Egypte, aux Indes, en Europe et partout ou nos frères et soeurs en Christ sont persécuttés , pour que s'exprime l'unanimité du Témoignage Chrétien , SOYONS TOUS AU MONASTERE CE "WEEKEND DE TOUSSAINT". Qui était Saint Gregorios ? Evêque en Inde (+ 1902), il fut Canonisé par l'Église Orthodoxe du Malankare (Kerala) en 1947.

 

Premier Novembre:

*10h30, Messe (St Qurbana) présidé par le Métropolite. Prières à St Gregorios.13h Repas fraternel entre le clergé et les fidèles.De 15h à 19h, réception des fidèles par le clergé *.20h30 Southoro (Office de Protection / Complies).

Deux Novembre:

*10h30, Messe (St Qurbana) . Prières à St Gregorios suivie de la commémoraison des fidèles défunts lors du "bref Service Syriaque de prières pour les défunts".13h30, Repas fraternel entre le clergé et les fidèles.De 15h à 19h, réception des fidèles par le clergé *. 20h30 Southoro (Office de Protection / Complies).

 

Inscriptions:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly,

61300 CHANDAI (France)

Tel: 02.33.24.79.58

Courriel: asstradsyrfr@laposte.net

 

Ramassage des fidèles de Région Parisienne le Samedi précédent à 15h Place du Chatelet (Metro Chatelet)

 

 

*Pour confessions,accompagnements spirituels,prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérisons intérieures, etc...

Tous au Sanctuaire de Notre-Dame de Miséricorde  pour les festivité de la Saint Gregorios le "Weekend  de Toussaint" , les 1 et 2 Novembre !

Saint Grégoire de Parumala, qui êtes-vous ?...

 

 

 

Evêque en Inde (+ 1902), il fut Canonisé par l'Église Orthodoxe du Malankare (Kerala) en 1947.


"Né en 1848, destiné au service du ministère dès ses dix ans, il reçut la consécration épiscopale à peine âgé de vingt-huit ans après avoir été appelé à quitter le monastère où il s’était retiré.


Remarquable théologien, il se révéla être un pasteur d’une grande charité et d’une grande écoute. 

Il organisa avec amour la vie du diocèse confié à ses soins.

 

A sa mort, sa popularité était si grande, qu’en 1947 le synode de notre Eglise-mère Orthodoxe Malankare décida sa canonisation, ce qui constitua un évènement rarissime..

 

Métropolite Indien, Mar Gregorios, en tant qu' Evêque de Parumala (au sud de Kottatam), construisit un séminaire et l'Eglise des Saints Pierre et Paul où reposent aujourd'hui ses reliques , lesquelles sont très vénérées par les fidèles tout au long de l'année, en particulier pour le Grand Pèlerinage Annuel du 2 Novembre . 

A cette occasion, les fidèles se rendent par miliers à Parumala, souvent à pied,marchant parfois plusieurs jours .

 

Naturellement, même si nous sommes heureux d'organiser au Kerala un pèlerinage aux sources, pour les "Chrétiens de St Thomas" de France, il est plus facile de se rendre en notre Monastère Syriaque de N-D de Miséricorde, lors du "Week end de Toussaint" pour honorer ce grand Saint et Thaumaturge de notre Tradition Syro-Malankare !

Pour vivre des instants de profonde communion avec les

Chrétiens persécutés en Syrie, en Iraq, en Egypte, aux

Indes, en Europe et partout ou nos frères et soeurs en

Christ sont persécuttés , pour que s'exprime l'unanimité

du Témoignage Chrétien :

Tous au Sanctuaire de Notre-Dame de Miséricorde 

pour les festivité de la Saint Gregorios le "Weekend 

de Toussaint" , les 1 et 2 Novembre !

 

Premier Novembre:

*10h30, Messe (St Qurbana) présidé par le Métropolite. Prières à St Gregorios.13h Repas fraternel entre le clergé et les fidèles.De 15h à 19h, réception des fidèles par le clergé.20h30 Southoro (Office de Protection / Complies).

Deux Novembre:

*10h30, Messe (St Qurbana) . Prières à St Gregorios suivie de la commémoraison des fidèles défunts lors du "bref Service Syriaque de prières pour les défunts".13h30, Repas fraternel entre le clergé et les fidèles.De 15h à 19h, réception des fidèles par le clergé. 20h30 Southoro (Office de Protection / Complies).

Tous au Sanctuaire de Notre-Dame de Miséricorde  pour les festivité de la Saint Gregorios le "Weekend  de Toussaint" , les 1 et 2 Novembre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque Spiritualité Chrétienne Vie des Saints

Recherche

Liens