Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 07:07
Paris: démolition retardée pour l’église Sainte-Rita. “Non à la spéculation ! Sauvons l’église Ste-Rita”

“Non à la spéculation ! Sauvons l’église Ste-Rita”,

demandait une banderole déployée devant l’église.

 Riverains et élus locaux sont arrivés lundi à 8h, selon lui, avec, face à eux, la société chargée de la démolition, qui ne peut pour l’instant entamer les travaux préparatoires. 

L'église Sainte-Rita, dédiée au rite catholique gallican, est sous le coup d'une procédure d'expulsion.

“Ils n’ont rien pu installer”, a expliqué Frédéric Lefebvre, député de la 1re circonscription des Français établis hors de France et auteur de la pétition “SOS pour nos églises”. 

“La Ville de Paris ne veut pas écouter les solutions possibles”, a dénoncé celui qui était présent sur place avec le maire LR du XVe arrondissement Philippe Goujon, avant d’entamer un recours en justice…

L'après 15 mars 2015

L'église a été vendue il y a trois ans à un promoteur immobilier. L'église Ste Rita était devenue, sous l'égide d'une "Eglise Catholique Galicane" un recours pour de nombreuses personnes qui ne se reconnaissaient pas dans la "pastorale d'ensemble" de l'Eglise Romaine Catholique, majoritaire en France.

C'était aussi le lieu des "messes pour animaux" lancées par l'évêque de cette juridiction catholique indépendante, un dernier office religieux a été tenu dimanche devant le bâtiment, muré depuis avril. 

"On est une église SDF", avait indiqué Mgr Samuel avant la messe, célébrée avec un autel improvisé sur une table pliante.
Hélas, cette Eglise n'est pas la seule à être SDF.

A la bonne heure ! Voilà une manière claire de défendre pour tous la "Liberté de conscience et de culte" ainsi que le respect du petit patrimoine.

Puisse, finalement, cette communauté remporter la victoire et, soyons en sûrs, les riverains gagneront en tranquillité !

Soyons près des défenseurs de la liberté de ceux qui promeuvent la primauté du spirituel sur le temporel et entendent cette parole:

"Recherchez le royaume des cieux, le reste vous sera donné de surcroît" !

La Veille du 11 Octobre Mr N STOQUER livrait le "Communiqué de presse" suivant:

"Sainte Rita vaut bien une Messe !

Dimanche 11 octobre 2015, à 10h30, l’Église Sainte Rita, sise 27 rue François Bonvin à Paris 15ème (Métro Cambronne ou Volontaires), rouvre ses portes, pour célébrer la Messe dominicale.

Nous sollicitons la présence en nombre, de paroissiens et de sympathisants pour manifester notre volonté de préserver ce lieux de culte et notre détermination à poursuivre la lutte.

L’Église Saint Rita a trouvé ses anges gardiens et sa démolition est ajournée.

En effet, mardi 6 octobre 2015, l’entreprise de démolition a dû battre en retraite, à la suite de l’intervention de la Police sollicitée par le Député-maire du 15e et des Élus-es, l’organisation du chantier n’étant pas conforme.

Par ailleurs, la validité des Permis de Démolir et de Construire reste contestée et plusieurs recours ont été déposés.

Rien n’est gagné pour autant… et nous comptons sur votre présence dimanche 11 octobre, à 10h 30, 27 rue François Bonvin.

Ensemble toujours plus fort !

Bien cordialement

Contact :
Nicolas Stoquer
Les Arches de Sainte Rita
06 83 20 27 91
n.stoquer@gmail.com"

Voici ce que nous lisions le 11 Octobre sur Facebook alors que les paroissiens investirent leur église pour la Messe de ce jour:

"SAINTE RITA LIBÉRÉE REMERCIONS LE DÉPUTÉ MAIRE DU15 ème Monsieur Philippe goujon SONT EQUIPE MUNICIPALE ET LES ARCHES DE SAINTE RITA AVEC LES PAROISSIENS" et le commentaire de notre Métropolite:

"Merci Seigneur ! Saviez-vous que la Croix penchée qui se redresse est le symbole de la résistance des chrétientés syriaques-Orthodoxes des Indes (Chrétiens de St Thomas) aux persécutions des "missionnaires" latins qui accompagnaient les colonisateurs Portugais ? Je constate avec bonheur que c'est ce symbole évocateur que vous avez choisi pour exprimer votre résistance . Je n'ai cessé , au nom du respect d'une "liberté de conscience, de religion et de culte" que nous espérons pour tous en notre pays d’encourager votre action pour sauver ce Sanctuaire emblématique. 

Aujourd'hui, grâce à la ténacité des défenseurs de Ste Rita,de l’unanimité dans l'union de prière de nombreux chrétiens de tous horizons, si rien n'est gagné, j'ai bon espoir de voir votre combat pacifique emporter la victoire. 

Le Seigneur se laisse toucher ! 

Votre respectueusement dévoué en Notre-Seigneur. 

+Mor Philipose-Mariam"

À Sainte-Rita la mobilisation citoyenne prend une ampleur inattendue

Les fidèles de Sainte Rita, occupée nuit et jour depuis le 5 octobre, ont assisté dimanche à la première messe célébrée depuis avril. L’église parisienne est défendue par un véritable mouvement de citoyens, Anonymous à l’appui, luttant contre sa démolition.

Messe dominicale n’a été si surréaliste. Dans les fumées d’encens, au son des chants en Latin et des gémissements des nombreux chiens venus avec leurs maîtres à l’office, devant le drapeau tricolore et une statuaire flambant neuf de Sainte-Jeanne d’Arc et de Sainte-Rita, une foule hétéroclite chante d’un même chœur.

Les messieurs vieille France comme les altermondialistes, les riverains comme les touristes, les militants pour la démocratie comme les nostalgiques de l’Ancien Régime.

Deux Anonymous, masques derrière la tête et caméras en main, sillonnent les rangées de bancs pour filmer les deux heures de cette célébration eucharistique haute en couleurs.

Un parking et des logements

A Sainte-Rita, au cœur du XVème arrondissement de Paris, cause désespérée depuis deux ans après son rachat par un promoteur (3,3 millions d’euros) pour en faire un parking et des logements, l’ambiance est à la liesse.

La nef est pleine, on ajoute des chaises. Pour entrer, chacun a dû passer les palissades en tôle, érigées six jours plus tôt en vue de la démolition de l’église, puis la trouée du porche, muré de parpaings depuis le printemps pour sceller l’expulsion des paroissiens.

Même le célébrant, Mgr Samuel Pouhé, prêtre de l’église catholique gallicane de Paris, reste coi face à cette nouvelle et insolite communauté venue aider le quartier à sauvegarder son église.

arches

C’est la première fois depuis avril qu’une messe est dite dans ses murs. Les paroissiens, mobilisés depuis des mois, continuaient à venir aux célébrations sur le trottoir, avec l’autorisation de la préfecture de police de Paris.

Mais depuis l’occupation, lundi, de l’édifice par un collectif de citoyens venus de tous horizons, la communauté brave les interdits administratifs et reprend sa place.

D’autant qu’elle a tenu en échec les ouvriers venus lundi commencer les travaux de démolition. Avec l’appui de l’ancien ministre Frédéric Lefebvre (LR) et du député-maire (LR) du XVème arrondissement, Philippe Goujon, qui a porté plainte après des échauffourées avec les ouvriers du promoteur.

Une quinzaine de personnes occupent nuit et jour

Désormais, une quinzaine de personnes occupent Sainte-Rita nuit et jour, notamment des membres du Mouvement du 14 juillet, des «indignés» apolitiques prêts à «la révolution pacifiste» pour redonner parole et place aux citoyens.

Sainte-Rita, sacrifiée sur l’autel de la «spéculation immobilière» en étant promise à la démolition contre l’avis des riverains, explique David Pastor, membre du Mouvement du 14 juillet, est un «symbole», «un nouveau lieu de lutte» pour qu’«on arrête de tout nous imposer».

«Nous dénonçons la trahison du peuple, qui est pourtant souverain dans une démocratie, et le manque de consultation populaire», dit-il.

Les Anonymous aussi veillent au grain, pour restaurer «la démocratie du peuple français».

Ils dorment sur place.

«On est là pour préserver ce patrimoine religieux», dit Jul, l’un d’eux, en distribuant des tracts. Fabrice, un habitant est venu avec ses deux fillettes, «en soutien» face à «ce danger immédiat» pour «le patrimoine et les valeurs menacés par le profit».

«Le mouvement du 14 juillet avait besoin de prendre sa Bastille, avec Sainte-Rita c’est fait!», se félicite Nicolas Stoquer, président délégué de l’association de défense Les Arches de Sainte-Rita. Mgr Pouhé y voit une bénédiction.

«Je ne sais pas si c’est la Providence ou les larmes du cœur qui nous les a amenés, avant cela je ne les connaissais pas, mais aujourd’hui ils sont les soldats de Marie, des anges venus combattre».

Et qui savent renvoyer les policiers à leurs affaires courantes. Lors de la messe, trois d’entre eux ont tenté d’entrer, sans succès malgré leur uniforme.

Pascal, membre du Mouvement du 14 juillet, dédié à la surveillance à l’entrée, leur a dit «non, tout se passe bien ici, les paroissiens prient». Ite, missa est.

Source : Le Figaro

https://www.change.org/p/signez-la-p%C3%A9tition-pour-la-sauvegarde-de-nos-%C3%A9glises

Ministre de l'Intérieur et des Cultes Bernard Cazeneuve. résident de l' Association des Maires de France François Baroin. S.O.S pour nos Églises

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Patrimoine

Recherche

Articles Récents

Liens