Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 09:14
"Seigneur, prenez pitié de toutes les victimes du Bataclan, des blessés, des mourants, des estropiés, de ceux qui, morts sont en chemin vers Vous l'Auteur de la Vie!  Seigneur,  pitié pour  la France ! Seigneur  pitié pour les djihadistes et tous extrémistes dont les cerveaux sont  conditionnés pour le crime ! "L'Esprit souffle où Il veut" ! Envoyez sur chacun d'eux la lumière de Votre Esprit Saint et vivifiant pour les libérer de cet asservissement criminel de la pensée , les libérer de l’emprise de l’obscurantisme et du fanatisme !  Assez ! Assez de violence et de morts partout ! Que nous choisissions la Vie ! Vierge Sainte, Reine de France, Saintes et Saints de France et du monde, frères aînés Martyrs contemporains de la Foi et Témoin du Christ Prince de la Paix et de Son vivifiant Évangile, priez pour nous !  Mère de Miséricorde, écrasez le serpent sous votre  talon, nous vous en supplions ! Saint Thomas Apôtre des Indes et de ses missions, Saint Iréné, Saint Hilaire et tous les Témoins de l’Évangile d'Amour,de Vérité, de Justice et de Paix, intercédez pour nous ! (Mor Philipose-Mariam)

"Seigneur, prenez pitié de toutes les victimes du Bataclan, des blessés, des mourants, des estropiés, de ceux qui, morts sont en chemin vers Vous l'Auteur de la Vie! Seigneur, pitié pour la France ! Seigneur pitié pour les djihadistes et tous extrémistes dont les cerveaux sont conditionnés pour le crime ! "L'Esprit souffle où Il veut" ! Envoyez sur chacun d'eux la lumière de Votre Esprit Saint et vivifiant pour les libérer de cet asservissement criminel de la pensée , les libérer de l’emprise de l’obscurantisme et du fanatisme ! Assez ! Assez de violence et de morts partout ! Que nous choisissions la Vie ! Vierge Sainte, Reine de France, Saintes et Saints de France et du monde, frères aînés Martyrs contemporains de la Foi et Témoin du Christ Prince de la Paix et de Son vivifiant Évangile, priez pour nous ! Mère de Miséricorde, écrasez le serpent sous votre talon, nous vous en supplions ! Saint Thomas Apôtre des Indes et de ses missions, Saint Iréné, Saint Hilaire et tous les Témoins de l’Évangile d'Amour,de Vérité, de Justice et de Paix, intercédez pour nous ! (Mor Philipose-Mariam)

Livre de l'Ecclésiastique 44,16-17.22-23.45,3.7.15.

Voici le grand pontife, qui pendant sa vie, fut agréable à Dieu,
et, au temps de la colère est devenu la réconciliation des hommes : il ne s'en est pas trouvé de semblable à lui dans l'observance de la loi du Très-Haut.
C'est pourquoi il a juré de le faire croître dans son peuple.
Le Seigneur a béni en lui toutes le nations, et a confirmé en lui son Alliance.
Il eut égard à lui dans ses bénédictions, il lui a continué sa miséricorde, et il trouva grâce devant le Seigneur.
Par sa parole, il a fait cesser des prodiges. Il l'a glorifié devant les rois, il lui a donné un commandement devant son peuple et il lui a montré sa gloire.
Il a établi avec lui une alliance éternelle, et lui a donné le sacerdoce suprême.
Il l'a rendu heureux dans la gloire, pour exercer le sacerdoce, louer son nom et lui offrir un encens d'agréable odeur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 11,22-24.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ayez foi en Dieu.
Je vous le dis, en vérité, celui qui dira à cette montagne : " Ote-toi de là, et jette-toi dans la mer ! " et n'hésitera point dans son cœur, mais croira que tout ce qu'il aura dit doit se faire, il lui sera réellement fait.
C'est pourquoi, je vous le dis, tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l'obtiendrez, et vous le verrez s'accomplir.

"Oublier Dieu mène un pays à la guerre, à la révolution:  Il y a plus d'un demi-siècle, alors que j'étais encore enfant, je me souviens avoir entendu un certain nombre de personnes âgées offrir l'explication suivante pour les grands désastres qui s'étaient abattus sur la Russie :  -"Les hommes ont oublié Dieu, c'est pourquoi tout cela est arrivé."  Depuis lors, j'ai passé à peu près 50 années de travail sur l'histoire de notre révolution; dans ce processus, j'ai lu des centaines de livres, j'ai recueilli des centaines de témoignages personnels, et j'ai déjà contribué par 8 volumes de mes propres mains à l'effort de déblayer la gravats laissés par ce bouleversement.  Mais si l'on me demandait aujourd'hui de formuler de façon aussi concise que possible la cause principale de la révolution ruineuse qui a englouti quelque 60 millions de nos concitoyens, je ne pourrais pas être plus précis que de répéter:  "Les hommes ont oublié Dieu, c'est pourquoi tout cela est arrivé."(Soljenitsine)

"Oublier Dieu mène un pays à la guerre, à la révolution: Il y a plus d'un demi-siècle, alors que j'étais encore enfant, je me souviens avoir entendu un certain nombre de personnes âgées offrir l'explication suivante pour les grands désastres qui s'étaient abattus sur la Russie : -"Les hommes ont oublié Dieu, c'est pourquoi tout cela est arrivé." Depuis lors, j'ai passé à peu près 50 années de travail sur l'histoire de notre révolution; dans ce processus, j'ai lu des centaines de livres, j'ai recueilli des centaines de témoignages personnels, et j'ai déjà contribué par 8 volumes de mes propres mains à l'effort de déblayer la gravats laissés par ce bouleversement. Mais si l'on me demandait aujourd'hui de formuler de façon aussi concise que possible la cause principale de la révolution ruineuse qui a englouti quelque 60 millions de nos concitoyens, je ne pourrais pas être plus précis que de répéter: "Les hommes ont oublié Dieu, c'est pourquoi tout cela est arrivé."(Soljenitsine)

Par le Pasteur Hermas (2e siècle) 
 (trad. coll. Icthus, v.1, p. 168) 


 

« Viens au secours de mon peu de foi »

 

Chasse de ton âme le doute, n'hésite jamais à adresser à Dieu ta prière, en te disant :

« Comment pourrais-je prier, comment pourrais-je être exaucé, après avoir tant offensé Dieu ? »

Ne raisonne pas ainsi ; mais tourne-toi de tout ton cœur vers le Seigneur, et prie-le avec une pleine confiance.

Tu connaîtras alors l'étendue de sa miséricorde ; tu verras que, loin de t'abandonner, il comblera les désirs de ton cœur.

Car Dieu n'est pas comme les hommes qui gardent le souvenir du mal ; chez lui, pas de ressentiment, mais une tendre compassion envers ses créatures.

Purifie donc ton cœur de toutes les vanités du monde, du mal et du péché, et prie le Seigneur.

Tu obtiendras tout, si ta prière est faite avec une entière confiance. 

Mais si le doute se glisse dans ton cœur, aucune de tes demandes ne sera exaucée.

Ceux qui doutent de Dieu sont des âmes doubles ; ils n'obtiennent rien de ce qu'ils demandent

Quiconque doute, à moins de se convertir, sera difficilement exaucé et sauvé.

Purifie donc ton âme du doute, revêts-toi de la foi, car elle est puissante, et crois fermement que Dieu exaucera toutes tes demandes.

Et s'il arrive qu'il tarde un peu à exaucer ta prière, ne retombe pas dans le doute pour n'avoir pas obtenu tout de suite ce que tu demandes ; ce retard est pour te faire grandir dans la foi.

Ne cesse donc pas de demander ce que tu désires Garde-toi du doute :

il est pernicieux et insensé,

il déracine la foi chez beaucoup, même chez ceux qui étaient très fermes

La foi est forte et puissante ; elle promet tout et elle réussit en tout ;

le doute, faute de confiance, échoue en tout.

 

Bienheureux celui qui aime la douceur en la comprenant spirituellement, et qui ne trébuche pas à cause du mauvais Serpent, car il a son espoir dans le Seigneur bon et plein de compassion.( Saint Ephrem le Syrien)  "N'ayons pas peur ! Ne nous laissons pas gagner par la peur, le Christ a vaincu la mort et les forces de mort ! Ne nous laissons pas diviser ! Rangeons nous résolument dans la phalange des Saints, de ceux qui tournent le dos à la mort et à une civilisation mortifère pour se tourner vers la Vie !...(Mor Philipose-Mariam)

Bienheureux celui qui aime la douceur en la comprenant spirituellement, et qui ne trébuche pas à cause du mauvais Serpent, car il a son espoir dans le Seigneur bon et plein de compassion.( Saint Ephrem le Syrien) "N'ayons pas peur ! Ne nous laissons pas gagner par la peur, le Christ a vaincu la mort et les forces de mort ! Ne nous laissons pas diviser ! Rangeons nous résolument dans la phalange des Saints, de ceux qui tournent le dos à la mort et à une civilisation mortifère pour se tourner vers la Vie !...(Mor Philipose-Mariam)

Programme des Prières pour les défunts, les blessés, les victimes de l’attentat parisien du 13 Novembre à Paris et leurs familles. Prières pour la France et les pays touchés par l’horreur du terrorisme :

Михаил Архангел

¤Au Monastère Syriaque :

*Tous les jours jusqu’au 22 Novembre après les Offices 

*Dimanche 22, Messe de suffrage à 10h30

Adresse:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

¤Dordogne :

*Samedi 21 Novembre, Messe de Suffrage à 10h 30

Adresse:

Sanctuaire marial N-D de la Très Ste Trinité

 Ermitage St Colomban

Puyroudrier

24530 LA CHAPELLE FAUCHER

Tel: 05.45.37.35.13

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

¤Charente :

*Dimanche 22 Novembre, Messe de suffrage à 10h 30

Adresse:

Maison Notre-Dame

Le Bourg

16560 JAULDES

Tel: 05.45.37.35.13

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

 

Dieu, notre Père,
toi qui est la source de tout Amour,
nous t’en supplions, exauce-nous :

Souviens-toi de tous ceux qui nous sont chers, 
de ceux que nous nommons dans le secret de nos cœurs, 
de ceux qui ont demandé le secours de nos prières,
de ceux qui ne savent pas prier, 
de ceux pour qui personne ne prie.

Prends soin de tous ceux qui souffrent ; 
fortifie dans l’épreuve les blessés et les mourants ; 
accueille auprès de toi ceux qui sont morts.

Console et réconforte
ceux qui ont été meurtris, terrorisés ;  
et délivre-les de toutes leurs angoisses.

Bénis les hommes et les femmes qui consacrent leur vie 
au service du prochain,
apportant à tous protection, secours et soins.

Défends les chrétiens persécutés :
ils souffrent pour l’amour de ton nom.

Brise la folie de ceux qui terrorisent leurs semblables.
Montre la force de ton bras à ceux 
qui bâtissent leur puissance sur la souffrance d’autrui. 
Mets fin au pouvoir de ceux qui bafouent tes commandements.

Apprends-nous à nous aimer les uns les autres,
comme ton Fils Jésus le Christ notre Seigneur nous a aimés.

Donne-nous la force de bénir ceux qui nous maudissent 
et la grâce de faire du bien à ceux qui nous haïssent.

Donne-nous de hâter la venue de ton Royaume
en préservant toujours entre nous,
l’unité dans la paix par le lien de l’amour.

Amen

(Source ALETEIA)

 

« Voulez-vous que toutes vos prières soient

infailliblement efficaces ?

Image découvrir les icones

Voulez-vous "forcer" Dieu à satisfaire tous vos désirs ? Je dis d'abord qu'il ne faut jamais se lasser de prier...
Écoutez, âmes chrétiennes, un sentiment que je voudrais pouvoir graver dans tous vos cœurs. Quand on a véritablement conçu jusqu'où s'étend la bonté de Dieu, on ne se croit jamais rebuté, on ne saurait croire qu'il veuille nous ôter toute espérance. Pour moi j'avoue que plus je vois que Dieu me fait demander une grâce, plus je sens croître en moi le désir de l'obtenir : je ne crois jamais que ma prière est rejetée que quand je m'aperçois que j'ai cessé de prier ; lorsqu'après un an de prière, je me trouve autant de ferveur à demander que j'en avais en commençant, je ne doute plus de l'accomplissement de mes désirs, et bien loin de perdre courage après tant de délais, je crois avoir lieu de me réjouir, parce que je suis persuadé que je serai plus pleinement satisfait qu'on m'aura laissé prier plus longtemps...
En effet, la conversion d'Augustin ne fut accordée à sainte Monique qu'après seize ans de larmes ; mais aussi ce fut une conversion entière, une conversion incomparablement plus parfaite qu'elle ne l'avait demandée. Tous ses désirs se terminaient à voir l'incontinence de ce jeune homme réduite dans les bornes du mariage ; et elle eut le plaisir de lui voir embrasser les conseils les plus relevés de la chasteté évangélique. Elle avait seulement souhaité qu'il fût chrétien, et elle le vit élevé au sacerdoce, à la dignité d'évêque. Enfin elle ne demandait à Dieu que de le voir sortir de l'hérésie, et Dieu en fit la colonne de son Église, et le fléau des hérétiques de son temps. Si, après un ou deux ans de prières, cette pieuse mère se fût rebutée ; si, après dix ou douze ans, voyant que le mal croissait tous les jours, que ce malheureux fils s'engageait encore en de nouvelles erreurs, en de nouvelles débauches, qu'à l'impureté il avait ajouté l'avarice et l'ambition ; si alors elle eût tout abandonné par désespoir, quelle aurait été son illusion, quel tort n'aurait-elle pas fait à son fils, de quelle consolation ne se serait-elle pas privée elle-même, de quel trésor n'aurait-elle pas frustré son siècle et tous les siècles à venir ? »

P. Edouard de Lehen s.j. (1807-1867), La Voie de la Paix intérieure dédiée à Notre-Dame de la Paix (Troisième Partie, Chap. V, Art. I), Nouvelle édition, Paris, René Haton, 1883 (1ère éd. Paris, 1855).

Sainte_Monique_4.jpg

Ste Monique et St Augustin
(Crédit photo)

SAINT GRÉGOIRE LE THAUMATURGE, QUI ÊTES-VOUS ?


Évêque et confesseur
(† 270)

        Saint Grégoire opéra tant de prodiges, que, de son vivant, il fut appelé le Thaumaturge, c'est-à-dire faiseur de miracles. Né de parents nobles et riches, mais païens, dès son enfance il eut le sentiment de la vérité du christianisme.

L'enseignement du grand Origène le confirma dans cette pensée ; il reçut le baptême :

« Servez-vous, lui écrivit son Maître, des talents que Dieu vous a donnés pour la défense de la religion du Christ, et pour cela, ayez surtout soin de joindre la prière à l'étude. » 

        Grégoire eût pu occuper les plus hautes places ; il préféra vendre tous ses biens, en donner le prix aux pauvres et se retirer dans la solitude pour y converser seul à seul avec Dieu.

Il dut bientôt accepter le fardeau de l'épiscopat ; sa science et ses miracles lui donnèrent une influence étonnante sur les peuples.

Grégoire était un homme doué de l'esprit des apôtres et des prophètes. 



        Toute sa conduite, dit saint Basile, portait l'empreinte de la perfection évangélique.

Jamais il ne priait que la tête découverte ; il parlait avec simplicité et modestie ; il avait en horreur le mensonge, l'habileté et tous les détours qui ne s'accordent point avec l'exacte vérité.

Il ne pouvait supporter ce qui blesse la douceur et la charité. Il mourut ne laissant que dix-sept idolâtres là où il n'avait trouvé que dix-sept chrétiens.

 

LES COURONNES DE L’AVENT

Histoire –

La coutume remonte peut-être aux anciens Germains qui commençaient dès novembre à célébrer le solstice d’hiver (21 décembre, Yule) au moyen de lumières et de jeux divers. Elle s’est retrouvée il y a quelques centaines d’années en Allemagne orientale. Elle s’apparente à d’autres symboles qui consistent à célébrer la décroissance ou la croissance de la lumière solaire.

Le symbole

La communauté chrétienne a souvent acclimaté des coutumes héritées de la tradition cosmique. Il semble que le mot « païen » n’a pas forcément un sens péjoratif : c’est une forme du mot « paysan », et les habitudes qui s’y rapportent sont celles de la vie rurale, rythmée par les saisons, le mouvement des astres, l’impressionnante manifestation du divin impersonnel dans les grands signes que l’homme contemple de ses propres yeux, lisant dans la création à livre ouvert. Toutefois, l’évangélisation de la tradition cosmique fait qu’un sens nouveau est donné aux symboles hérités. Le principe même de la liturgie est l’utilisation, avec les paroles les plus appropriées, du langage symbolique, qui touche la conscience plus profondément que ne le fait le langage conceptuel.

Sanctification du temps

Le cercle est souvent un symbole du temps. En ce sens, il n’est pas vraiment un symbole biblique, puisque, pour la sainte Écriture, le temps est, non pas cyclique, mais linéaire, orienté vers une fin, le terme de l’histoire, la bénédiction ultime donnée par Dieu pour le grand accomplissement. Mais le cercle se trouve dans nombre de nos rites et de nos gestes : processions circulaires, alliances, couronnes des époux… Il est alors un signe d’éternité. Ce qui est circulaire se rapporte au céleste. La couronne de l’Avent peut ainsi être déchiffrée comme le symbole d’une période de temps particulièrement consacrée, inscrite dans les cieux, celle qui prépare la manifestation corporelle du Verbe créateur, porté dans les entrailles de la Vierge depuis le 25 mars.

Les semaines

La couronne de l’Avent est souvent faite de feuillage (if, sapin, laurier). Elle est, à la maison, suspendue au plafond ou posée sur la table à manger, ou encore près des icônes où l’on prie. Six bougies y sont fixées, désignant les six semaines du carême de Noël dans certains pays d’Occident, notamment en Gaule (d’où le nom de carême de saint Martin pour une période qui va du 11 novembre au 25 décembre) ; les Églises orientales ont six semaines depuis la fête de saint Philippe, le 14 novembre. Ces bougies en belle cire sont allumées de semaine en semaine, le soir, rappelant l’attente ancestrale de la lumière dans un monde de ténèbres (cf. Luc 11, 79), celles des prophètes annonçant le Messie. La prière du soir en famille sera ainsi un moment inoubliable. Traditionnellement, la couronne est un signe de victoire, par exemple dans les jeux athlétiques ou dans l’exemple des martyrs couronnés parce que leur foi triompha des épreuves. Elle symbolise l’avènement souverain de la Lumière divine, du Christ, Lumière des nations. Quand, à la proximité de Noël, les six bougies seront toutes allumées, on sentira bien, alors que les ténèbres auront envahi l’univers, que la lumière a gagné !

 

Document : Prière pour l’entrée dans l’Avent (Source: Sagesse Orthodoxe")

L'ICÔNE DE LA MERE DE MISERICORDE "PORTE DE L'AURORE" A VILNIUS:

Notre Dame, Porte de l'Aurore de Vilnius (Lituanie), se traduit en polonais Notre Dame d’Ostra Brama. L’histoire de l’image miraculeuse la plus connue de Lituanie commence avec la construction de l’enceinte autour de Vilnius. Le rempart de la ville avait neuf portes ; celle du sud-est fut dénommée « Porte de l'Aurore ». On posa la première pierre en 1498 et en 1503 on décora la Porte d'une image de la Vierge.

Cent cinquante ans plus tard, les Carmélites restaurèrent l’image, revêtue d’argent, et la déposèrent dans une chapelle. Dès cette époque, les chroniqueurs mentionnent plusieurs récits de miracles, notamment celui d’un enfant inanimé, tombé d’un balcon, et rendu à sa mère.



Lorsque les Moscovites attaquèrent la ville en 1655, le feu qui ravagea Vilnius durant 17 jours épargna la peinture de la Vierge qui resta intacte. Plusieurs incendies furent éteints d’une manière étonnante, notamment en 1706 et 1715. Et en 1812, la chapelle de la Porte de l’Aurore, indulgenciée par le Pape et remplie d’ex-votos, fut miraculeusement protégée alors que toutes les églises de Vilnius étaient détruites ou endommagées. Le pèlerinage permanent continue et se déroule encore dans la rue, avec des fidèles à genoux et en prière. 

Prière pour la France  Seigneur Jésus Christ notre Dieu, Toi qui es venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Toi qui es monté librement sur la Croix pour tous les humains; Toi qui, dans Ton amour ineffable et Ton indicible compassion, veilles au bien et au libre salut de chacun; Toi qui es invisiblement présent dans ton monde et dans notre pays par le Corps de ta sainte Eglise, accepte les prières de supplication et de louange que nous T’adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée. Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Ta Mère très pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine Egale-aux-apôtres dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Ton ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France : éclaire, inspire, convertis et sauve notre patrie la France, ceux qui la gouvernent et tout son peuple. A nous qui Te supplions dans la vraie Foi, accorde la grâce du non jugement, la conscience libre, la force du Saint Esprit pour témoigner de Ta vérité dans la paix qui vient de Toi. Accorde-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Ton pardon. Donne-nous de Te glorifier et de Te célébrer pour la bienveillance que Tu manifestes à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple. Inspire-nous de Te célébrer en premier lieu pour la révélation que Tu as donnée de toi-même à nos Pères et à ceux qui, en ce jour, sur cette même terre bénie de France, Te confessent avec Ton Père coéternel et Ton très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amen !    Kourie eleison ! Kourie eleison ! Kourie eleison !  car Tu es le Dieu de miséricorde, plein d’amour pour les hommes et nous Te rendons gloire, ô Christ notre Dieu, avec Ton Père coéternel et Ton Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles ! Amîn !

Prière pour la France Seigneur Jésus Christ notre Dieu, Toi qui es venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Toi qui es monté librement sur la Croix pour tous les humains; Toi qui, dans Ton amour ineffable et Ton indicible compassion, veilles au bien et au libre salut de chacun; Toi qui es invisiblement présent dans ton monde et dans notre pays par le Corps de ta sainte Eglise, accepte les prières de supplication et de louange que nous T’adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée. Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Ta Mère très pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine Egale-aux-apôtres dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Ton ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France : éclaire, inspire, convertis et sauve notre patrie la France, ceux qui la gouvernent et tout son peuple. A nous qui Te supplions dans la vraie Foi, accorde la grâce du non jugement, la conscience libre, la force du Saint Esprit pour témoigner de Ta vérité dans la paix qui vient de Toi. Accorde-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Ton pardon. Donne-nous de Te glorifier et de Te célébrer pour la bienveillance que Tu manifestes à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple. Inspire-nous de Te célébrer en premier lieu pour la révélation que Tu as donnée de toi-même à nos Pères et à ceux qui, en ce jour, sur cette même terre bénie de France, Te confessent avec Ton Père coéternel et Ton très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amen ! Kourie eleison ! Kourie eleison ! Kourie eleison ! car Tu es le Dieu de miséricorde, plein d’amour pour les hommes et nous Te rendons gloire, ô Christ notre Dieu, avec Ton Père coéternel et Ton Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles ! Amîn !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19,1-10.

Entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche.
Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille.
Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là.
Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie.
Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vaislui rendre quatre fois plus. »
Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham.
En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas,  qui n'espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas.

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas.

Par Jean Tauler

(v. 1300-1361),

dominicain à Strasbourg 
Sermon 68 (trad. Cerf 1980, p.84) 


 

« Zachée, descends vite »

 

On lit dans l'évangile que Zachée aurait voulu voir Notre Seigneur, mais il était trop petit.

Que fit-il alors ?

Il grimpa sur un figuier desséché.

Ainsi fait encore l'homme.

Il désire voir celui qui opère des merveilles et cause tout un tumulte en lui ; mais il n'est pas de taille suffisante pour cela, il est trop petit.

Que faire alors ?

Il doit grimper sur le figuier desséché.

Le figuier mort symbolise la mort des sens et de la nature, et la vie de l'homme intérieur sur lequel Dieu est porté. 

    Que dit Notre Seigneur à Zachée ?

« Descends vite. »

Tu dois descendre, tu ne dois pas retenir une seule goutte de consolation de toutes tes impressions dans la prière, mais descendre dans ton pur néant, dans ta pauvreté, dans ton impuissance...

S'il te reste encore quelque attache de la nature, dès que la vérité t'a donné quelque lumière, tu ne la possèdes pas encore, elle n'est pas devenue ton bien propre ; nature et grâce travaillent encore ensemble, et tu n'en es pas arrivé à l'abandon parfait... ; ce n'est pas encore la pleine pureté.

C'est pourquoi Dieu invite un tel homme à descendre, c'est-à-dire qu'il l'appelle à un plein renoncement, à un plein détachement de la nature, en tout ce en quoi elle possède encore quelque chose en propre.

« Car aujourd'hui il me faut  demeurer chez toi ; aujourd'hui le salut est arrivé pour cette maison. »

Que nous advienne cet aujourd'hui d'éternité !

 

l'Eglise Syrio-Orthodoxe- Francophone est une Eglise  Orthodoxe-Orientale.      Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des  Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la  paix du monde.        Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,  Brévilly  61300 CHANDAI.  Tel: 02.33.24.79.58  Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

l'Eglise Syrio-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale. Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde. Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde, Brévilly 61300 CHANDAI. Tel: 02.33.24.79.58 Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque Spiritualité Chrétienne Vie des Saints orthodoxie-orientale oecuménisme

Recherche

Liens