Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:54
Samedi 21 Novembre:Lectionnaire du DIMANCHE DE L’ANNONCIATION A SAINTE MARIE, MERE DE DIEU (Accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare )

 Dimanche de l’Annonciation à Sainte-Marie, Mère de Dieu.

Saint Qurbana

o    1ère de St Jean 3: 2-17 :

  • 02 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.
  • 03 Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.
  • 04 Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.
  • 05 Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui.
  • 06 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.
  • 07 Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;
  • 08 celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté.
  • 09 Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.
  • 10 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.
  • 11 Tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres.
  • 12 Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes.
  • 13 Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous.
  • 14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.
  • 15 Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.
  • 16 Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
  • 17 Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?

o     

o    Galates: 4: 1-7 :

  • 01  Tant que l’héritier est un petit enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, alors qu’il est le maître de toute la maison ;
  • 02 mais il est soumis aux gérants et aux intendants jusqu’à la date fixée par le père.
  • 03 De même nous aussi, quand nous étions des petits enfants, nous étions en situation d’esclaves, soumis aux forces qui régissent le monde.
  • 04 Mais lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse,
  • 05 afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils.
  • 06 Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père !
  • 07 Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu.

o     

o    Hébreux 2 :14-18 :

  • 14 Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,
  • 15 et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
  • 16 Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham.
  • 17 Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple.
  • 18 Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.

o     

o    Saint Luc 1:26-38 :

  • 26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
  • 27 à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
  • 28 L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
  • 29 À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
  • 30 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
  • 31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
  • 32 Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
  • 33 il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
  • 34 Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
  • 35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
  • 36 Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
  • 37 Car rien n’est impossible à Dieu. »
  • 38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

o     

 

Samedi 21 Novembre:Lectionnaire du DIMANCHE DE L’ANNONCIATION A SAINTE MARIE, MERE DE DIEU (Accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare )
Vendredi 20 NOVEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

 

 

Programme des Prières pour les défunts, les blessés, les victimes de l’attentat parisien du 13 Novembre à Paris et leurs familles. Prières pour la France et les pays touchés par l’horreur du terrorisme :

 

¤Au Monastère Syriaque :

*Tous les jours jusqu’au 22 Novembre après les Offices 

*Dimanche 22, Messe de suffrage à 10h30

Adresse:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

¤Dordogne :

*Samedi 21 Novembre, Messe de Suffrage à 10h 30

Adresse:

Sanctuaire marial N-D de la Très Ste Trinité

 Ermitage St Colomban

Puyroudrier

24530 LA CHAPELLE FAUCHER

Tel: 05.45.37.35.13

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

¤Charente :

*Dimanche 22 Novembre, Messe de suffrage à 10h 30

Adresse:

Maison Notre-Dame

Le Bourg

16560 JAULDES

Tel: 05.45.37.35.13

ou: 06.48.89.94.89

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

Attentats du 13 Novembre 2015 à Paris / Déclaration de Mor Philipose-Mariam, Métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone / Programme des Prières pour les victimes,la France et les pays touchés par l’horreur du terrorisme

Šlomo lkoulkhoun (La Paix à vous tous) !
Ceux qui au nom de Dieu, Source de la Vie et "Ami des hommes" tuent en Son Nom manifestent d'une manière évidente qu'ils ne le servent nullement mais rendent un culte au Diviseur, à "l'Ennemi du genre humain", celui qui est "homicide depuis les origines", autrement dit: Satan.

Ne nous laissons pas diviser ! Soyons unanimes pour rendre un Hommage Universel aux victimes des attentats à Paris .

J'appelle nos fidèles et amis de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone* à la prière pour eux, leurs familles, nos bourreaux et la France.Seigneur, prenez pitié de toutes les victimes du Bataclan, des blessés, des mourants, des estropiés, de ceux qui, morts sont en chemin vers Vous l'Auteur de la Vie!

Seigneur, pitié pour la France! Seigneur pitié pour les djihadistes et tous extrémistes dont les cerveaux sont conditionnés pour le crime ! "L'Esprit souffle où Il veut" ! Envoyez sur chacun d'eux la lumière de Votre Esprit Saint et vivifiant pour les libérer de cet asservissement criminel de la pensée , les libérer de l’emprise de l’obscurantisme et du fanatisme!

Assez ! Assez de violence et de morts partout ! Que nous choisissions la Vie !

Vierge Sainte, Reine de France, Saintes et Saints de France et du monde, frères aînés Martyrs contemporains de la Foi et Témoin du Christ Prince de la Paix et de Son vivifiant Évangile, priez pour nous !

Mère de Miséricorde, écrasez le serpent sous votre talon, nous vous en supplions !

Saint Thomas Apôtre des Indes et de ses missions, Saint Irénée, Saint Hilaire et tous les Témoins de l’Évangile d'Amour,de Vérité, de Justice et de Paix, intercédez pour nous !

Nous sommes en communion de pâtir et de prière avec les familles des victimes.

Nous vous invitons nos fidèles et amis de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone à une grande union de prières pour les victimes, leurs familles, leurs bourreaux et pour la France.

Pensons aux demandes réitérées de la Mère de Miséricorde dans toutes ses apparitions pour revenir en vérité à son Divin Fils.

Pensons à nos frères et sœurs martyrs de par le monde, confions à leurs intercessions d'aînés dans la Foi notre Occident trop souvent apostat...

N'ayons pas peur ! Ne nous laissons pas gagner par la peur, le Christ a vaincu la mort et les forces de mort ! Ne nous laissons pas diviser ! Rangeons nous résolument dans la phalange des Saints, de ceux qui tournent le dos à la mort et à une civilisation mortifère pour se tourner vers la Vie !...

Votre fidèlement et respectueusement dévoué en Notre-Seigneur. Šlomo lkoulkhoun (La paix à vous tous) ! Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose Mariam, métropolite.

*l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale. Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

La France a été frappée par une vague d’attentats sans précédent dans son Histoire et nous sommes impuissants. Que fallait-il faire ? Que pouvions-nous faire ?

Le Christ Lui-même nous donne la réponse : « Certains démons ne peuvent être chassés que par la prière » (Mc 9, 23). Pleurons nos victimes, analysons les signes des temps et passons à l’action : consolons-nous, réapprenons à nous aimer et prions ensemble, pour que la France et toutes les autres nations se relèvent dans l’Espérance.

Aleteia vous propose de méditer chaque jour de cette semaine le texte d’une prière écrite par l’un de ses contributeurs.

 

Nous pouvons avec foi prier avec la prière du "Catholicon" de notre Liturgie Syriaque:

(Varie selon le temps ou la fête)

  1. « J’étais une brebis perdue », l’Église entonna et dit : « J’étais déchirée et égarée, mon berger sortit à ma recherche et me trouva.

   Neqyo with wabido with, 'Idath qoudsho ‛noth wémrath. Wazriqo with wambadro,
Nfaq ro'ï bab'oth wésh-kĥan.

  1. Il me porta et me prit sur Ses épaules et me fit entrer dans Son bercail vivifiant. Il dressa devant moi la table de vie : Son Corps et Son Sang propitiatoire ;

   'Al katfé ta'nan soman,
Ou-latyoréh d-ĥayé a'lan.
Sdar qdomaï fothour ĥayé,
Faghréh wadméh mĥasyono.

  1. Pour que mes enfants et moi, nous en nourrissions ensemble en tout temps.
    Et que d’une seule voix nous criions et lui disions :

   Déstawsé béh bkoul 'édon,
Eno ou-yaldaï shawyoïth. Wéno ou-yaldaï mén ĥad foum, Qo'énan léh womrinan.

  1. Saint, Saint, vous êtes Saint, vous le Fils qui nous donna Son Corps et Son Sang. Vous êtes Saint, vous, Fils de Dieu, bénie soit votre gloire en tous lieux.

   Qadish qadish qadishat, Bro dyab lan faghréh wadméh. Qadishat Bro d-Aloho,
Brikh iqorokh mén athrokh.

 

Aujourd’hui, le père Stéphane Mayor, vicaire de la paroisse Sainte-Marie des Batignolles à Paris  (17e) :

 

Seigneur mon Dieu,

Toi qui m’as tant de fois manifesté ta Miséricorde,
Toi qui m’as tant soutenu dans l’adversité,
Viens à mon aide en ces jours de peine et de ténèbres.

Éclaire mon intelligence par le don de la foi, que je comprenne le monde comme tu le comprends ;
Affermis ma volonté par le don de la charité, que je reçoive ton courage dans l’adversité ;
Fortifie mon cœur par le don de l’espérance, que le mal et le désespoir n’aient pas prise sur moi.

Restaure en moi un esprit ferme, que je sois un soutien pour mes frères dans la détresse
Et que j’accomplisse, avec eux, ce que tu attends de moi tous les jours de ma vie.

Seigneur, Dieu des puissances, protège mon Église,
Aide mon pays, accueille nos morts
Et donne à tous de vivre de ta Sainte Miséricorde,
Maintenant et jusque dans les siècles des siècles,

Amen.

Le Mystère qui était caché depuis les générations vous a été révélé, O fontaine de chasteté*, quand l’Archange Gabriel est venu vous saluer+, disant : « Salut, pleine de grâce=, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes. (Luc I : 28.)
Refrain :    Réjouis-Toi, Mère de Miséricorde, Alléluia, Alléluia, Alléluia !
    Salut, ô terre jamais ensemencée. Salut, ô buisson qui s’est enflammé sans se consumer.* Salut, ô profondeur qu’il est difficile de percevoir par la vue. + Salut, ô pont qui conduit jusqu’au ciel = Toi qui es l’échelle qui élève dans les hauteurs, que vit Jacob, le père des tribus.
Refrain :    Réjouis-Toi, Mère de Miséricorde, Alléluia, Alléluia, Alléluia !
    Salut, ô toi qui as aboli la malédiction des temps anciens*. Salut, ô vase dans lequel la manne divine a été préservée. + Salut, ô toi qui as relevé Adam de sa chute et qui l’a fait retrouver son ancien état.= Le Seigneur est avec toi.
Refrain :    Réjouis-Toi, Mère de Miséricorde, Alléluia, Alléluia, Alléluia !

 

Notre Dame de Paris, priez pour nous.
Sainte Geneviève, priez pour nous.
Nos saints anges gardiens, veillez sur nous.

 

Prière à Sainte Geneviève, patronne de Paris :

Sainte Geneviève, patronne de Paris,sauve de tout danger cette cité, comme tu l’as jadis sauvée de l’invasion des hordes barbares.
Toi qui fus victorieuse d’Attila et de ses huns, éloigne de ta ville chérie toute menace d’attentat et de terreur !

Ô sainte Geneviève, céleste protectrice de Paris, prie pour tous ceux qui aujourd’hui souffrent dans cette ville. Prie pour les morts, leurs familles et leurs amis. Prie pour les blessés de corps, de cœur et d’âme.

Prie aussi pour tous les gardiens de la paix, qui risquent leur vie pour défendre et protéger Paris : policiers, gendarmes, militaires… Prie encore pour tous les bons samaritains qui se consacrent sans compter pour secourir, soigner, assister…

Soutiens tous ceux qui sont accablés, choqués, terrorisés. Eclaire ceux qui sont tentés par le désespoir, ou par la vengeance.

Ô sainte Geneviève, appelle sur nous tous la bénédiction de Dieu, afin qu’Il protège nos familles, nos enfants, nos amis… Que le seigneur Tout-Puissant accorde à tous les parisiens de vivre en paix, et de témoigner de son amour par une vie sainte et donnée aux autres !
Amîn!

 

Une Prière de Saint Macaire d'Égypte:

 

« Ange saint qui veilles sur ma pauvre âme ne me quitte pas »

 

On invoque Saint Macaire pour la sauvegarde du corps et de l'âme, contre les influences malveillantes

 

« Ange saint, qui veilles sur ma pauvre âme et sur ma misérable vie, ne me quitte pas je suis pécheur, et ne m'abandonne pas à cause de mes souillures. 
Ne laisse pas approcher les esprits mauvais, dirige-moi en exerçant ton pouvoir sur mon corps périssable. 
Prends ma main blessée et impuissante, conduis-moi sur le chemin du salut. 
Oui, saint ange de Dieu, qui veilles sur mon âme et sur mon corps, pardonne-moi tout ce qui a pu t'offenser (Ce corps) au cours de ma vie et toutes mes fautes d'aujourd'hui. 
Protège-moi dans la nuit qui s'approche et garde-moi des embûches et des attaques de l'Ennemi, pour que je n'offense point Dieu par un péché.
Intercède pour moi, auprès du Seigneur, afin qu'il m'affermisse dans sa crainte, et qu'il fasse de moi un serviteur digne de sa sainteté. 
Amîn. »

 

Samedi 21 Novembre:Lectionnaire du DIMANCHE DE L’ANNONCIATION A SAINTE MARIE, MERE DE DIEU (Accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare )
Samedi 21 Novembre:Lectionnaire du DIMANCHE DE L’ANNONCIATION A SAINTE MARIE, MERE DE DIEU (Accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare )

Ce 21 novembre, c'était la mémoire de

l'ENTRÉE au TEMPLE

de notre Souveraine la

MÈRE de DIEU et Toujours-Vierge Marie:

Lorsque la Sainte et très pure enfant accordée par Dieu au genre humain resté stérile à cause du péché, des passions et de la mort, eut atteint l'âge de deux ans, son père Joachim dit à son épouse: «Menons-la au Temple du Seigneur, afin d'accomplir la promesse que nous avons faite de la consacrer dès son plus jeune âge au Tout-Puissant». Mais Anne répondit: «Attendonsjusqu'à la troisième année, car peut-être réclamera-t-elle son père et sa mère et ne restera-t-elle pas dans le Temple du Seigneur. »

Lorsque vint la troisième année, les deux époux décidèrent d'accomplir leur voeux et d'offrir leur enfant au Temple. Joachim fit alors convoquer les jeunes filles des Hébreux de race pure, afin de l'escorter avec des flambeaux et de la précéder vers le Temple de manière à ce que, attirée par la lumière, l'enfant ne soit pas tentée de retourner en arrière vers ses parents. Mais la Sainte Vierge, créée toute pure et élevée par Dieu dès sa naissance à un degré de vertu et d'amour des choses célestes supérieur à toute autre créature, s'élança en courant vers le Temple. Elle devança les vierges de son escorte et, sans un regard pour le monde, se jeta dans les bras du Grand-Prêtre Zacharie qui l'attendait sur le parvis en compagnie des Anciens. Zacharie la bénit, en disant: «Le Seigneur a glorifié Ton Nom dans toutes les générations. C'est en Toi qu'aux derniers jours, Il révélera la Rédemption qu'Il a préparé pour Son peuple». Et, chose inouïe pour les hommes de l'Ancienne Alliance, il fit entrer l'enfant dans le Saint des Saints, où seul le Grand-Prêtre pouvait entrer une fois par an seulement, le jour de la fête de l'Expiation. Il La fit asseoir sur la troisième marche de l'Autel, et le Seigneur fit alors descendre Sa Grâce sur Elle. Elle se leva et se mit à danser pour exprimer Sa joie. Tous ceux qui étaient présents furent ravis en contemplant ce spectacle prometteur des grandes merveilles que Dieu allait bientôt accomplir en Elle.

Ayant ainsi quitté le monde, Ses parents et tout lien avec les choses sensibles, la Sainte Vierge demeura dans le temple jusqu'à l'âge de douze ans. En effet, devenue alors nubile, les Prêtres et les Anciens craignirent qu'elle ne souillât le Sanctuaire, et ils La confièrent au chaste Joseph, pour qu'il soit le gardien de Sa virginité en feignant d'être Son fiancé. Pendant ces neuf années, la Toute Sainte fut nourrie d'une nourriture spirituelle apportée par un Ange de Dieu. Elle menait là une vie céleste, supérieure à celle de nos premiers parents dans le Paradis. Sans souci, sans passion, ayant dépassé les besoins de la nature et la tyrannie des plaisirs des sens, Elle ne vivait que pour Dieu seul, l'intelligence fixée à tout moment dans la contemplation de Sa beauté. Par la prière continuelle et la vigilance sur Elle-même, la Sainte Enfant acheva, pendant ce séjour dans le Temple, de purifier Son coeur, pour qu'il devienne un pur miroir où se reflète la gloire de Dieu. Elle Se revêtit de la splendide parure des vertus, comme une fiancée, afin de Se préparer à la venue en Elle du Divin Epoux, le Christ. Elle acquit une telle perfection qu'Elle résuma en Elle-même toute la sainteté du monde et, devenue semblable à Dieu par la vertu, Elle attira Dieu à Se rendre semblable aux hommes par Son Incarnation.

Introduite dans le Sanctuaire à l'âge où les autres enfants commencent à apprendre, la Toute Sainte, du fond du Sanctuaire inaccessible, entendait chaque samedi les lectures de la Loi et des Prophètes que l'on faisait au peuple dans la partie publique du Temple. L'intelligence affinée par la solitude et la prière, elle parvint ainsi à la connaissance du sens profond des mystères de l'Ecriture. Vivant parmi les Choses Saintes et contemplant Sa propre pureté, Elle comprit quel avait été le dessein de Dieu tout au long de l'histoire de Son peuple élu. Elle comprit que tout ce temps avait été nécessaire pour que Dieu Se prépare une mère parmi cette humanité rebelle, et que, pure enfant élue par Dieu, Elle devait devenir le vrai Temple vivant de la Divinité. Placée dans le Lieu Très Saint où étaient déposés les symboles de la promesse de Dieu, la Vierge révélait que c'est en Sa personne que devaient s'accomplir les figures. C'est Elle qui est le Sanctuaire, le Tabernacle du Verbe de Dieu, l'Arche de la Nouvelle Alliance, le Vase contenant la manne céleste, la Verge bourgeonnante d'Aaron, la Table de la Loi de la Grâce. C'est en elle que les Prophéties obscures se dévoilent: elle est l'Echelle qui relie la terre et le ciel aperçue en songe par le Patriarche Jacob, la Colonne de nuée qui révèle la gloire de Dieu, la Nuée légère du Prophète Isaïe, la Montagne non-entaillée de Daniel, la Porte close par laquelle Dieu est venu visiter les hommes d'Ezéchiel, la Fontaine vivante et scellée qui fait jaillir sur nous les eaux de la Vie éternelle. Contemplant spirituellement ces merveilles qui devaient avoir lieu en Elle, sans comprendre encore clairement comment elles allaient s'accomplir, la Toute-Sainte dirigea Sa prière et Son intercession vers Dieu avec plus d'intensité encore, pour que le Seigneur Se hâte de réaliser Ses promesses et qu'Il sauve le genre humain de la mort, en venant habiter parmi les hommes.

Lorsque la Mère de Dieu pénétra dans le Saint des Saints, le temps de préparation et d'épreuve de l'Ancienne Alliance prit fin, et l'on célèbre aujourd'hui les fiançailles de Dieu avec la nature humaine. Voilà pourquoi l'Eglise se réjouit et exhorte tous les amis de Dieu à se retirer eux aussi dans le temple de leur coeur pour y préparer la venue du Seigneur, par le silence et la prière, en se retirant des plaisirs et des soucis de ce monde.

 

UN CHEMIN DE L'AVENT POUR LES ENFANTS DU CATECHISME

(A dupliquer et distribuer pour vivre le "Carême de l'Avent" en famille)naissance.jpg
 

Vous trouverez chaque jour un court récit relatant l’histoire du Peuple de Dieu en marche vers son Sauveur.

dieu_2.gif1er Décembre : La Création

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre et tout ce qui existe : le soleil et la pluie, la lune et les étoiles, les arbres, les fleurs et les fruits, les poissons, les oiseaux et tous les animaux. Il créa ensuite l’homme et la femme, à son image et à sa ressemblance. Dieu regarda sa création et vit que tout cela était bon. Dieu bénit toute la Création.

Dieu est  notre Père, nous sommes ses enfants.

 

Adam-Eve.jpg2 Décembre : Adam et Eve

Adam est le premier homme et Eve la première femme. Ils vivent heureux dans le splendide jardin que l’on appelle : « jardin d’Eden ou paradis ». Ils prennent soin de ce beau jardin, en le cultivant. Ils peuvent manger tous les fruits sauf un. Savez-vous lequel ? Oui, c’est bien l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Mais un jour tentés par un serpent, Adam et Eve désobéissent à Dieu. Suite à cette désobéissance, ils durent quitter le jardin, mais Dieu ne les abandonne pas. Un jour bientôt le mal sera vaincu.

Nous pouvons souvent redire cette phrase : "Seigneur, pardonnez-nous nos offenses et délivrez-nous du mal".

 

l-arche-de-Noe.jpg3 Décembre : Le Déluge

La terre se peuple et les hommes oublient Dieu. Ils deviennent méchants et ne pensent qu’à faire le mal et en particulier la guerre. Dieu est triste devant tant de mal. Il décide un jour de noyer la terre et de la faire disparaître sous un énorme déluge. Un homme était pourtant resté fidèle à Dieu, c’est Noé. En récompense, Dieu décida de lui faire construire une arche pour l’épargner lui et sa famille, ainsi que les animaux, mâles et femelles de chaque espèces. Noé fit tout ce que le Seigneur lui ordonna. Et la pluie tomba sans cesse durant 40 jours et 40 nuits. La terre était entièrement recouverte d’eau. Plus de bruits, c’était un silence lourd et pesant. Seule l’arche de Noé, voguait au fil de l’eau.

Toi aussi, ouvre la porte de cœur à Dieu.

 

colombe-de-la-paix.jpg4 Décembre : Noé

Enfin la pluie s’arrête, et l’eau commence à redescendre. Le bateau de Noé va s’échouer en haut d’une montagne. Noé, sa famille et tous les animaux sortent de l’arche. Noé et sa famille sont très heureux, ils n’oublient pas de remercier Dieu pour le grand cadeau de la vie. Dieu va lui faire une promesse de ne plus noyer la terre et Il va laisser un signe visible en le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes : l’arc-en-ciel, signe de l’Alliance.

Notre Père nous aime avec tendresse.

 

abraham.gif5 Décembre : Abraham, Père des Croyants

Sara et Abraham sont vieux et malheureusement ils n’ont pas d’enfant. Mais un jour Dieu parla à Abraham et lui dit : « Quitte ton pays, ta famille et va vers le pays que je t’indiquerai ». Au terme d’un grand voyage, Abraham arriva au pays de Canaan, et Dieu lui dit : « Tout le pays que tu vois, je te le donne », mais Dieu fit un véritable cadeau à Sara et Abraham : un fils qui se nommera Isaac.

Seigneur, je suis sûr de ta parole.

 

bible_abraham.gif6 Décembre : Isaac

Abraham et Sara sont heureux de vous annoncer la naissance de leur fils : Isaac. Oui, c’est une grande joie pour les parents de voir grandir Isaac. Un jour, Dieu va demander une chose extraordinaire : « Abraham, donne-moi ton fils unique en sacrifice ». Le cœur gros, Abraham obéit à Dieu car il a confiance. Dieu ne veut pas la mort de l’enfant, non bien sûr, il veut juste mettre Abraham à l’épreuve. Abraham s’exécute mais au moment de sacrifier son fils, un ange, envoyé de Dieu stoppa la main de ce brave et courageux Abraham. Isaac fut sauvé. Pour récompenser Abraham, Dieu va le combler de bénédiction, ainsi sa descendance sera aussi nombreuse que les étoiles dans le ciel.

Oui, Seigneur, moi aussi j’ai confiance en Toi.

 

jacob esau7 Décembre : Jacob

Isaac fut le père de deux garçons : Esaü et Jacob. Une nuit Jacob fit un rêve étrange. Il voit des anges qui montent et descendent une grande échelle reliant le ciel à la terre. La voix de Dieu se fit entendre et lui dit : « Je suis ton Dieu, la terre sur laquelle tu es couché, je te la donne à toi, à tes enfants et aux enfants de tes enfants. Je suis avec toi pour toujours ». Jacob aura 12 fils et ils formeront ainsi les 12 tribus d’Israël.

Oui, Seigneur, je sais que tu veilles sur moi.

 

bible_moses_red_sea.gif8 Décembre : Moïse

La majorité du peuple Hébreu habite en Egypte. Ils sont devenus esclaves de Pharaon. La vie est dure et un jour Dieu appela Moïse et lui dit : « Va, je t’envoie auprès de Pharaon pour faire sortir mon peuple d’Egypte ». Avec beaucoup de persévérance, Moïse réussit avec l’aide de Dieu à faire sortir son peuple. Mais Pharaon ne tient pas sa promesse et il se lance à sa poursuite. Dieu ouvrit un passage dans la mer, et son peuple traversa la mer à pied sec. Dieu sauva ainsi son peuple de l’esclavage.

Le Seigneur est ma force.

  

bible ten commandments9 Décembre : Moïse et les tables de la Loi

Le peuple hébreu a marché dans le désert pendant quarante ans. Dieu était là, il a nourrit son peuple avec la manne (pain descendu du ciel). Un jour Dieu appela Moïse et lui donna une Loi que l’on appelle le Décalogue ou les 10 Commandements.

Seigneur, apprends-nous à suivre tes Commandements.

 

L-arche.gif10 Décembre : l’Arche d’Alliance

Pour protéger les Tables de la Loi, Dieu a demandé à Moïse de faire un très beau coffre en bois recouvert d’or surmonté de deux anges. Pourquoi un tel coffre ? Tout simplement parce que c’est le signe de la présence de Dieu sur terre. Le peuple hébreu après quarante dans le désert va enfin arrivé en Terre promise avec l’Arche d’Alliance.

Seigneur, apprends-moi à t’aimer de tout mon cœur.

 

samuel.gif11 Décembre : Samuel

Samuel est un enfant qui habite dans le Temple avec le prêtre Eli. Pendant une nuit Samuel attend une voix qui disait : « Samuel, Samuel ! ». Samuel se lève d’un bond et court vers le prêtre Eli et lui dit : « Me voici ». Mais Eli n’avait pas appelé Samuel. Par trois fois Samuel entend la même voix, alors Eli comprit que le Seigneur voulait parler à Samuel. La quatrième fois Samuel se lève et dit au Seigneur : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute », alors Dieu parla à Samuel et lui demanda de parler à tout le peuple en son Nom.

Moi aussi, Seigneur, je suis là et j’écoute.

 

bible_psalms.gif12 Décembre : David et l’Arche d’Alliance

Samuel est envoyé par Dieu auprès du jeune David, petit berger, qui deviendra roi un jour. En attendant il garde les moutons. David joue de la harpe et aime chanter et inventer des psaumes. Il est courageux, il affrontera un jour un géant nommé Goliath et avec l’aide de Dieu, il gagnera la bataille. David à trente ans et il fait revenir l’Arche d’Alliance à Jérusalem. C’est jour de fête pour tout le peuple et David joue et danse devant l’Arche.

Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien.

 

bible_isaiah.gif13 Décembre : Le prophète Isaïe

Longtemps après le règne du roi David, le peuple a oublié la parole de Dieu. Les péchés et la guerre sont devenus les nouvelles lois. Dieu fait appel à Isaïe et en fait son porte-parole. Isaïe a le devoir de transmettre un message d’espoir. Voici le message : « Préparez à travers le désert, le chemin du Seigneur. Tracez dans les terres arides une route aplanie pour notre Dieu. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées, les passages tortueux deviendront droits ! » Le Sauveur tant attendu va bientôt venir, il sera appelé Emmanuel (Dieu avec nous).

Seigneur, je veux moi aussi mettre mes pas dans les tiens.

 

Anne-Joachim-Marie.jpg14 Décembre : Marie enfant

Dans la petite ville de Nazareth, vivent Anne, Joachim et Marie. Qui sont-ils ? Anne et Joachim sont les heureux parents de la Vierge Marie. Marie est une enfant douce. A l’âge de trois ans environ ses parents prennent la décision de l’emmener au Temple pour la présenter au Seigneur et plus tard vers quinze ans environ, elle sera fiancée à un charpentier du nom de Joseph. Tous sont dans l’attente de la venue prochaine du Messie.

Oh Marie, donne-moi la patience d'attendre la venue du Messie.

 

Elisabeth-Zacharie-et-Jean.jpg15 Décembre : Zacharie

Connaissez-vous Zacharie ? Non ? C’est le mari d’Elisabeth ? Mais... connaissez-vous Elisabeth ? Non !!! C’est la cousine de Marie, et Marie est la maman de Jésus. Donc Zacharie et Elisabeth sont vieux et malheureusement, ils n’ont pas d’enfant. Un jour un ange apparaît à Zacharie dans le temple et lui dit : « Elisabeth, ta femme va avoir un fils et tu lui donneras le nom de Jean, l’Esprit de Dieu sera sur lui et il préparera la venue du Sauveur ». Mais le pauvre Zacharie n’a pas assez confiance en Dieu, et l’ange lui dit : « puisque tu n’as pas cru cette bonne nouvelle, tu deviendras muet jusqu’à ce qu’elle se réalise ».

Seigneur apprends-moi à te faire confiance et à ne pas douter.

 

annonc.jpg16 Décembre : l’Annonciation

L’ange Gabriel est envoyé par Dieu pour annoncer une bonne nouvelle à Marie. Il entre dans sa maison et lui dit : « Je te salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. Voici que Dieu t’a choisie, tu enfanteras un fils, tu lui donneras le nom de Jésus ». Marie lui demande simplement : « comment cela se fera-t-il ? » L’ange lui explique : « L’Esprit de Dieu viendra sur toi, c’est pourquoi l’enfant sera appelé Fils de Dieu ». Alors, Marie lui dit : « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole ».

Je te salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi.

 

jean-baptiste 0117 Décembre :

L’ange Gabriel va apporter une autre bonne nouvelle mais à Elisabeth. Elle va aussi attendre un enfant et il s’appellera Jean. Marie va visiter sa cousine Elisabeth. En voyant Marie, Elisabeth s’écrit : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et béni soit l’enfant que tu attends ! » Marie et Elisabeth remercient le Seigneur pour toutes ses grâces.

Le Seigneur a fait pour moi des merveilles, saint est son nom.

 

Naissance_de_St.gif18 Décembre :

Peu de temps après l’arrivée de Marie chez Elisabeth, celle-ci met au monde un petit garçon qui porte le nom de Jean. Ce petit homme deviendra grand et sera prophète, il préparera les chemins pour Celui qui doit venir.

Béni soit le Seigneur.

 

 

bible_hosea.gif19 Décembre : Annonce à Joseph

N’oublions pas Joseph, l’époux de Marie. Une nuit l’ange Gabriel apparaît en songe à Joseph. Pourquoi ? Tout simplement pour le tranquilliser. L’ange lui dit : « Ne crains pas d’épouser Marie et de la prendre chez toi. Elle attend un fils par la grâce de l’Esprit-Saint, tu l’appelleras Jésus, et c’est ainsi que Joseph va devenir le père sur terre de Jésus.

N’ayons pas peur de vivre même si nous ne comprenons pas tout.

 

bible_joseph_mary.gif20 Décembre : Sur la route de Bethléem

Une annonce vient d’être faite : l’empereur César Auguste lance une campagne de recensement, (c’est-à-dire compter les habitants d’une ville). Joseph est obligé d’aller se faire inscrire à Bethléem, car c’est sa ville. Il amène, Marie qui est sur le point de mettre au monde le petit Jésus. Marie est fatiguée, mais elle supporte le long voyage.

O Marie, aide-moi à tout supporter surtout quand cela devient difficile.

 

stern-von-bethlehem-t11409.jpg21 Décembre : L’étoile

Trois Mages observent le ciel, ils découvrent une nouvelle étoile. Ces Mages s’appellent : Gaspar, Melchior et Balthazar. Pour eux c’est un signe tout particulier, le signe que le Sauveur va bientôt naître. Ils partent pour un long chemin car ils ne veulent pas rater l’évènement, ils apporteront des cadeaux à l’enfant Jésus.

Seigneur, guide ma vie, tout comme l’étoile à guider les Rois Mages.

 

berger.jpg22 Décembre : Les bergers

Les bergers gardent leurs troupeaux autour de Bethléem. Ils attendent eux aussi le Sauveur. Mais quand viendra-t-il ? Alors le soir autour du feu, ils prient et chantent des cantiques.

Moi aussi, Seigneur je t’attends plus que tout.

 

complet23 Décembre : Complet

Marie et Joseph arrivent à Bethléem. Malheureusement suite au recensement la petite bourgade se trouve vite sans plus aucune chambre à louer, rien de rien. Pour une jeune maman qui va bientôt donner la naissance au Sauveur du Monde, c'est très dur. Enfin, il faut absolument trouver un endroit. Il n’y aura pour cette famille qu’une grotte qui sert d’étable pour les animaux et c’est ainsi que Joseph va faire tout son possible pour en faire un petit nid douillet.

Donne-moi Seigneur le courage de faire mon travail du mieux possible.

 

bergers1.jpg24 Décembre : Les bergers

Tout est calme, c’est la nuit et les bergers veillent sur leurs troupeaux. Ils se réchauffent autour du feu, tout à coup, l’ange du Seigneur leur apparaît. Les bergers ont peur, mais l’ange les rassure. L’ange dit : « Voici que je vous annonce une grande joie, aujourd’hui dans la ville de David, un Sauveur vous est né ! Vous trouverez ce nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire ».

Mon cœur chante de joie en cette nuit bénie !

 

christmas_holy_family.gif25 Décembre : Gloria in excelsis Deo !

Dans la nuit de Noël, les bergers voient une multitude d’anges qui chantent : « Gloire à Dieu, dans les cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! » Les bergers courent à toutes jambes pour voir l’enfant qui vient de naître. Et là, dans une étable, plus précisément dans une mangeoire, un petit être fragile dort. Il est petit, mais un jour il deviendra grand, très grand, car c’est le Sauveur du monde qui dort. Enfin, les bergers arrivent, émerveillés, ils tombent à genoux et s’inclinent respectueusement devant celui que Marie appelle Jésus.

Apprends-moi, Marie, à aimer ton doux enfant. Oui ! Le plus cadeau de Noël, c’est toi, Jésus !

 

frise-pre-nol.gif

 

1er décembre : "Le chapelet est ma prière de prédilection, je suis d'ailleurs trop ignorante pour en composer une..." (sainte Bernadette).

dizainier.jpgJe peux avoir dans ma poche un petit dizainier pour pouvoir prier chaque fois que je le toucherai. J'aurai ainsi mon coeur tourné bien souvent vers Jésus et Marie. Quand j'ai un peu de temps, je peux dire un "Je vous salue Marie" tout seul, ou bien poser ma main sur le dizainier dans ma poche, lorsque je m'apprête à me disputer, dire une vilaine chose ou bien me moquer. Toujours demander l'aide de Marie quand quelque chose va mal !

2 décembre : "Je m'efforcerai de sourire pour dissimuler mes souffrances." (Marcel Van)

colere.jpgUn camarade est parti jouer avec un autre ? Je viens de me faire mal ? Maman ou papa n'ont pas vu mes efforts ? Je me fais gronder injustement ? Je n'ai pas la plus grosse part de gâteau ou le dernier yaourt au chocolat ? Et bien, au lieu de rouspéter, de pleurer ou de me mettre en colère, je dis dans mon coeur: "C'est pour toi, Jésus", "C'est ta volonté que je préfère", "En faisant un sourire à mes amis ou mes parents, c'est à Toi que je le fais." Et j'essaie de faire un vrai sourire qui sort du coeur !

3 décembre : "Je veux que pour Jésus mon coeur soit pur comme un lis." (Anne de Guigné)

Enfant-en-priere-01.JPGSe confesser c'est remettre un peu d'ordre dans sa vie, c'est se débarrasser de ses péchés qui sont comme plein de jouets et de choses mal rangées, qui encombrent le passage et empêchent Jésus d'entrer. Jésus nous pardonne tout, il aime beaucoup que nous regrettions nos fautes et que nous lui disions que nous essayerons de ne plus recommencer. Il sait que c'est difficile, mais il nous aime bien plus que nous pouvons l'imaginer. Il est venu pour nous sauver de tout le mal. Je pense à me confesser avant Noël, j'en parle à papa et à maman et je me prépare.

4 décembre : "De temps en temps François s'éloignait de nous : Pourquoi tu ne nous dis pas de prier avec toi ? Parce que j'aime mieux prier tout seul."  (François, Jacinthe et Lucie de Fatima)

priere-en-famille.jpgLa prière en famille, c'est une chose très belle pour Jésus, et cela aide la famille à être heureuse. Mais il ne faut pas oublier que Jésus est d'abord notre ami à chacun. Et notre prière, au fond de notre coeur, tout seul avec Jésus, est très importante. C'est ce que Dieu veut en premier. Prier, c'est parler à Jésus et Marie, même si on ne dit pas beaucoup de choses. On ferme les yeux en silence et on l'aime. Prier, c'est comme avoir la clé pour ouvrir le coeur de Jésus, qui a tant de trésors à nous donner.

5 décembre : "L'amour peut tout faire, les choses les plus impossibles ne lui semblent pas difficiles." (sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Les voeux de NoëlNous aurons beaucoup de joie à recevoir des cadeaux pour Noël, mais nous en aurons aussi beaucoup si nous en faisons à tous ceux que nous aimons. Ils auront beaucoup de bonheur à voir que nous avons pensé à eux. Pourquoi ne pas commencer à en fabriquer nous-mêmes : par exemple, de belles cartes de Noël, un beau calendrier à colorier et pourquoi pas une crèche à fabriquer en famille ?

6 décembre : "Quitte ta robe de tristesse !" (Baruch 5, 1-9)

Marie.jpgAttendre la naissance de Jésus est une grande joie pour les chrétiens. Tout le chemin vers Noël est parsemé de petites invitations à rester joyeux en toute circonstance, car nous possédons le trésor de savoir que Dieu nous aime. Nous préparons une belle décoration dans le coin prière pour la fête de Marie après-demain en écrivant en belles lettres bleues la prière de Marie.

7 décembre : "La joie de Dieu, c'est quand Dieu prend plus de place dans mon âme que tout le raté humain et désespérant." (Claire de Castelbajac)

CL-03.jpgNotre plus grande joie, c'est de savoir que Dieu nous aime. Nous sommes la joie de Jésus. Et s'il est venu, petit bébé, dans la crèche, c'est pour nous redire cette grande joie. Il a semé des graines de joie dans notre âme et il aime que nous fassions pousser ces graines en les arrosant avec notre gentillesse, notre patience, nos sourires, et aussi par la joie qui ne se voit pas, mais qui est au fond de nous. Avec nos parents et nos frères et soeurs, faisons deux listes de joies dans notre vie : les vraies et les fausses, et décidons de donner plus de place aux vraies joies !

8 décembre : "Soyez fiers de votre foi !" (Jean-Paul II)

Vierge-Marie-02.jpgLa Sainte Vierge est le berceau le plus pur et le plus doux que Dieu ait préparé pour Jésus. Comme toutes les mamans, elle a porté son tout petit enfant très précieusement. Et sa joie était immense d'avoir été choisie par Dieu. Chacun et chacune de nous, nous sommes choisis par Dieu depuis notre baptême pour être dans la joie de Marie. Marie, qui n'avait aucun péché, nous aide à arriver à Noël tout pardonnés et tout purifiés. Disons à Dieu aujourd'hui notre grande envie de nous éloigner du mal, de ressembler à la Vierge Marie toute pure et toute sainte. Prions le "Je vous salue Marie" ou le "Magnificat", et avec un petit effort nous pourrons peut-être apprendre cette belle prière !

9 décembre : "Je veux, mon Jésus, t'aimer et te servir durant toute ma vie; pour cela je t'offre toute mon âme, tout mon coeur et tout mon être." (Laura Vicuna)

l-amitie.jpgOn ne peut pas dire qu'on aime Jésus si on n'aime pas les autres, et nous servons Jésus lorsque nous servons ceux qui en ont besoin. Réfléchissons pour voir si dans notre rue, dans notre immeuble ou dans notre famille, il y a quelqu'un qui sera seul à Noël, ou quelqu'un de malade. Décidons de prier pour cette personne plus spécialement, et dessinons-lui une belle carte de Noël que nous lui enverrons ou lui apporterons. Ce sera pour elle une petite lumière, en cette fête, que de savoir que quelqu'un pense à elle.

10 décembre : "Mes amis seront Jésus et Marie". (Dominique Savio)

Dominique-Savio.jpgDominique Savio fait sa première communion à 7 ans en 1849, et il écrit ses résolutions : - Je me confesserai très souvent et je communierai toutes les fois que mon confesseur me le permettra - Je veux sanctifier les jours de fête - La mort, mais pas de péchés. Avons-nous pensé à mettre des brins de paille dans la crèche avec nos efforts? Regardons quels efforts nous voulons faire pour que Jésus ait un endroit bien confortable pour y habiter. Il vaut mieux prendre une petite résolution que je pourrai tenir, plutôt qu'une trop grande qui me découragera vite !

11 décembre : "Y a-t-il une joie plus grande que celle que donne l'amour ? Y a-t-il une joie plus grande que celle que toi, Jésus, tu mets à Noël dans l'esprit des hommes et en particulier dans celui des enfants ? Lève ta petite main, Enfant divin, et bénis tes jeunes amis, bénis les enfants de toute la terre !" (Lettre de Jean-Paul II aux enfants)

pere-noel-et-jesus.jpgC'est Dieu, qui est tout amour, qui nous a créés, et c'est son amour qui doit être la raison de notre plus grande joie et de notre plus grand bonheur. Avoir un ami est plus important, n'est-ce pas, que de posséder le jouet le plus cher ? Et donner de l'amour autour de nous est aussi le cadeau le plus souhaité par Jésus. J'essaie de faire aujourd'hui le plus de choses possible avec amour. Je demande à Jésus de me donner son amour.

12 décembre : "Il n'importe pas de faire beaucoup de choses et des choses éclatantes, mais de faire la volonté de Dieu, parce que c'est là tout l'Evangile, toute la vie de notre Seigneur. L'important n'est pas de faire beaucoup, mais de bien faire". (Sainte Bernadette)

petit-sapin-marque-place.JPGQuelques idées de bricolage pour Noël : - fabriquer des marques place pour chaque personne qui sera là à Noël - Décorer la table de Noël - un peut plus dure, chercher des peties phrases des textes de Noël, et faire un petit rouleau pour mettre dans chaque assiette. Je fais une petite chose sans m'impatienter, je bricole dans le calme en aidant les autres.

13 décembre : Marie dit alors : "Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur". (Luc 1, 46-47)

marie-a-completer.jpgMarie est remplie de la joie de recevoir Jésus en elle et de le donner au monde. Nous aussi, nous sommes faits pour la joie. Pour la vraie joie, celle qui reste dans notre âme même si la vie est difficile. La joie est souvent exprimée par la lumière, c'est pour cela que tout est décoré de lumière au moment de l'Avent. Jésus est la lumière de notre vie. Il dit qu'Il est la Lumière du monde. La tristesse, la mauvaise humeur sont des nuages noirs dans notre âme et cachent le plus important. Reprenons la liste du 7 décembre et mettons de l'ordre dans notre coeur, voyons si pendant la semaine nous avons préféré les vraies joies et comment nous pouvons les faire grandir encore plus.

14 décembre : "Plus j'avance, plus je vois que la sainteté est une vie où il faut changer la tristesse en joie". (Marcel Van)

coeur-et-pere-noel.jpgLa fête de Noël est une fête de grande joie. Ce n'est pas seulement un anniversaire. Ce n'est pas non plus une joie seulement pour les enfants ou les riches peuvent tout s'acheter. C'est une joie qui reste au fond de notre coeur même s'il y a des choses tristes dans nos vies. C'est comme une belle couleur que Jésus aurait mise au fond du coeur. Même si elle est toute au fond, nous pouvons sans cesse la faire remonter au-desssus pour repeindre nos tristesses d'une jolie couleur. Jésus veut que nous devenions des saints et des saintes en montrant notre joie de chrétiens.

15 décembre : "Mon petit Jésus, je vous aime, et pour vous plaire, je prends la résolution d'obéir toujours". (Anne de Guigné)

Anne-de-Guigne.jpgNous obéissons à nos parents car nous savons qu'ils nous aiment. Parce qu'ils nous aiment, ils veulent ce qu'il y a de mieux pour nous. On n'obéit pas à quelqu'un qu'on ne connait pas dans la rue et qui nous demanderait de mauvaises choses, n'est-ce pas ? Lorsque nous obéissons à nos parents, c'est aussi à Dieu que nous obéissons. Et donc, c'est toujours par amour qu'il faut obéir. Nous faisons ainsi plaisir à nos parents et surtout à Jésus. Et nous devenons encore plus son ami. Par amour pour Jésus, j'obéis à mes parents, à mes maîtres ou maîtresses sans rouspéter.

16 décembre : Le jeune Samuel servait Dieu. Dieu vint et se tint présent. Une nuit, Dieu l'appela : "Samuel, Samuel !" Samuel répondit : "Parle, car ton serviteur écoute !" (Premier Livre de Samuel 3, 19)

Hansel-ou-Gretel.jpgJésus nous appelle aussi. Il veut faire de nous ses amis fidèles. Mais ce n'est pas un ordre. Il veut que nous l'aimions avec toute notre bonne volonté, avec une décision bien à nous. Il a envie d'habiter notre coeur, et par nous, apporter du bonheur aux autres. Si nous voulons être saints ou saintes, nous devons répondre comme Samuel : "Me voici". Et tout ce que je fais, je le fais pour Jésus et avec lui : jouer, faire ses devoirs, aller se promener, cuisiner, lire...

17 décembre : Noël 1940. Van a 12 ans et reçoit une grande grâce durant la messe de minuit.

eucharistie-06.jpg"Dans mon coeur, il faisait sombre et froid, écrira-t-il. Jésus seul était tout mon espoir. Et voici l'heure tant désirée : l'eucharistie. Une joie immense m'emporte hors de moi-même ; j'ai trouvé le plus  précieux trésor de ma vie. En un instant, mon âme fut transformée. Je n'avais plus peur de la souffrance. Dieu me confiait une mission : celle de partager la souffrance en bonheur. Pour Noël, j'avais reçu le cadeau de l'Amour". Recevoir Jésus dans la communion est un grand cadeau d'amour. Pensons bien à cet Amour qui nous remplit lorsque nous communions et remercions Jésus. Si je n'ai pas encore fait ma première communion, je demande à Jésus de mettre en moi ce désir ou si je l'ai faite de rendre encore plus grand le désir de recevoir Jésus dans mon coeur.

18 décembre : On voyait Laura Vicuna, lors de récréations, absorbée en Dieu.

Dieu-est-amour.jpg"Il me semble, disait-elle, que c'est Dieu lui-même qui maintient en moi le souvenir de sa Divine Présence. Où que je me trouve, que ce soit en classe ou dans la cour, ce souvenir m'accompagne, m'aide et me console". "Mais en étant toujours préoccuppée par cette pensée, lui objecta le Père confesseur, peut-être négligerez-vous vos devoirs ?" "Ah non, Père ! répondit-elle. Je sais que cette pensée m'aide à tout faire mieux, et qu'elle ne me gêne en rien ; car ce n'est pas que je sois continuellement en train de penser à Lui, mais que, sans y penser, je me réjouis de ce souvenir". Je dis à Jésus que je l'aime et que je l'adore, et pour Lui, je rends un service en plus dans la journée.

19 décembre : "Je veux être sainte, alors, il faut que je fasse des sacrifices". (Claire de Castelbajac, 6 ans)

pere-noel-jeu.jpgNous sommes maintenant bien près de Noël ! Jésus désire que nous soyons de plus en plus proches de Lui. Il a une très grande soif et une très grande impatience que toute notre vie soit pour lui. Quand on fait un sacrifice, c'est pour que quelqu'un ait du bonheur en plus et pour que notre coeur soit plus fort et plus rempli d'amour. Par exemple, je peux ne pas bouder lorsque mes parents me refusent quelque chose, ou bien je ne me sers pas en premier ; je donne un jouet que j'aime bien si, à l'école, on collecte des jouets pour des enfants qui n'en auront pas ; je laisse les autres choisir le jeu qu'ils préfèrent. Tout cela en pensant que c'est pour Jésus que je le fais. Et cela sera une grande joie.

20 décembre : "Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole". (Sainte Vierge Marie)

cubeavent.jpgMarie vient d'apprendre qu'elle attend Jésus, et donc le premier Avent du monde commence. Et elle le vit en allant tout de suite chez sa cousine pour l'aider. La première chose qu'elle fait, c'est un acte d'amour, au lieu de s'occuper d'elle-même. Nous prions une dizaine de chapelet en famille, pour demander d'être capables de plus d'amour les uns envers les autres. Prions pour que le monde soit davantage aimant, pour que l'amour se répande. Je me demande si je suis assez empressé à servir les autres, à rendre service, à céder à mes frères et soeurs sans faire de comédies. Est-ce que je fais assez attention aux autres ? Est-ce que mes envies de cadeaux ne m'empêchent pas de rester disponible, les yeux bien ouverts sur les besoins des autres membres de ma famille ? Je demande à Jésus et Marie de mettre en moi encore plus d'amour.

21 décembre : "Nous avons vu, à côté du soleil, saint Joseph avec l'Enfant-Jésus et Notre-Dame, vêtue de blanc avec un manteau bleu : la Sainte-Famille. Saint Joseph et l'Enfant-Jésus semblaient bénir le monde en faisant le signe de la croix avec la main (François, Jacinthe et Lucie de Fatima).

Notre-Dame-de-Fatima.jpgLe monde a besoin de la prière de chacun de nous. Jésus aime que nous ayons le souci de tous nos camarades qui ne le connaissent pas encore. Pour préparer la naissance de Jésus, sa venue dans le monde, faisons une belle prière à la Sainte Famille pendant notre prière familiale. Cherchons autour de nous tous ceux pour qui il serait bien de prier, et écrivons ces intentions sur des petits papiers que nous mettrons dans la crèche.

22 décembre : Un jour, Jésus demande à Marcel Van de regarder un avion, et il lui dit ensuite : "Tu vois, il faut beaucoup d'essence pour faire avancer cet avion ; eh bien toi, ton essence, ce doit être l'amour".

texte_2.jpgC'est à chacun de nous que Jésus le dit aussi. Nous voyons bien comme le monde manque d'amour. Nous savons bien qu'il n'y a que l'amour qui peut rendre tout le monde heureux. Car l'amour est immense, infini, et remplit notre vie comme rien d'autre ne peut le faire. Si nous pouvions obtenir tout ce qui nous fait envie, ce ne serait pas encore assez : nous voulons toujours plus ! L'amour seul nous suffira. Jésus veut que nous sachions apprécier tout ce que l'on nous donne. Je décide de bien dire merci à mes parents et à Jésus pour tout ce que je reçois.

23 décembre : "Que nous sommes heureux mes frères ! Dieu est tout à nous, et nous sommes tout à Dieu". (Saint Stanislas Kostka)

letterina-natale-angeloOui, la naissance de Jésus approche, et Dieu, en nous donnant Jésus, veut nous dire qu'il est tout à nous. Il veut nous montrer à quel point il nous aime et qu'il ne nous laisse pas tout seuls. Nous sommes ses enfants chéris, aimés plus que par n'importe qui. Je dis à Jésus que je veux être tout à lui, que je mets mon coeur dans son coeur. Je pense très fort que le plus important de Noël, c'est Jésus qui vient dans ma vie. Je lui demande de savoir le mettre à la première place et de savoir remercier pour tout ce que je vais recevoir. J'écris ces promesses sur un petit papier, et je les mets sous l'oreiller pour ne pas les oublier le jour de Noël.

24 décembre : "En cette nuit de lumière commença la troisième période de ma vie, la plus belle de toutes, la plus remplie des grâces du Ciel... Je sentis en un mot la charité entrer dans mon coeur, le besoin de m'oublier pour faire plaisir, et depuis lors je fus heureuse !" (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus à 13 ans)

nat-15.jpgNous sommes très impatients d'être demain. Nous savons que nous serons certainement gâtés. Pour vivre de l'amour de Jésus, je vais calmer mon impatience, organiser des jeux dans ma chambre, aider si on me le demande, bref, faire toutes les choses avec amour et en faisant attention à penser aux autres avant moi.

25 décembre : "Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur". (Luc 2, 10-11)

PESEBRE-VENEZOLANO.jpg

vendredi 20 novembre 2015

EGYPTE - Inauguration d’une chaîne télévisée pour les enfants de la part de l’Eglise copte orthodoxe

 
AFRIQUE/EGYPTE - Inauguration d'une chaîne télévisée pour les enfants de la part de l'Eglise copte orthodoxe

Le Caire (Agence Fides) – Koogi TV : tel est le nom de la chaîne dédiée aux enfants inaugurée hier, 19 novembre, voulue par l'Eglise copte orthodoxe. Au cours de la présentation, les porte-parole de l'Eglise copte orthodoxe ont indiqué que les programmes de la nouvelle chaîne viseront à favoriser et à soutenir les parcours éducatifs pour l'enfance, apportant un soin particulier à favoriser les liens familiaux, l'altruisme, le patriotisme et la consolidation de la foi. La nouvelle chaîne a été lancée après avoir reçu l'autorisation du Conseil national de l'Information. (GV) (Agence Fides 20/11/2015)

JTK 
Samedi 21 Novembre:Lectionnaire du DIMANCHE DE L’ANNONCIATION A SAINTE MARIE, MERE DE DIEU (Accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare )

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens