Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 23:16
« Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir, mon cœur est en peine, pour que de toute mon âme j'aille à Ta recherche, car sans Toi je suis privé de tout bien. Ô Dieu bon, donne-moi Ta grâce. Que le Père, qui dans l'éternité hors du temps T'a engendré dans son sein, renouvelle en moi les formes de Ton image. Je T'ai abandonné, ne m'abandonne pas ; je me suis éloigné de Toi, sors à ma recherche. Conduis-moi dans Ton pâturage, parmi les brebis de Ton troupeau élu. Avec elles, nourris-moi de l'herbe fraîche de Tes mystères dont ton Cœur pur est la demeure, ce Cœur qui porte en Lui la splendeur de Tes révélations, la consolation et la douceur de ceux qui se sont donné de la peine pour Toi dans les tourments et les outrages. Puissions-nous être dignes d'une telle splendeur, par Ta grâce et Ton amour de l'homme, ô Jésus-Christ, notre Sauveur, dans les siècles des siècles. Amen. »   (Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700))

« Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir, mon cœur est en peine, pour que de toute mon âme j'aille à Ta recherche, car sans Toi je suis privé de tout bien. Ô Dieu bon, donne-moi Ta grâce. Que le Père, qui dans l'éternité hors du temps T'a engendré dans son sein, renouvelle en moi les formes de Ton image. Je T'ai abandonné, ne m'abandonne pas ; je me suis éloigné de Toi, sors à ma recherche. Conduis-moi dans Ton pâturage, parmi les brebis de Ton troupeau élu. Avec elles, nourris-moi de l'herbe fraîche de Tes mystères dont ton Cœur pur est la demeure, ce Cœur qui porte en Lui la splendeur de Tes révélations, la consolation et la douceur de ceux qui se sont donné de la peine pour Toi dans les tourments et les outrages. Puissions-nous être dignes d'une telle splendeur, par Ta grâce et Ton amour de l'homme, ô Jésus-Christ, notre Sauveur, dans les siècles des siècles. Amen. » (Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700))

Dimanche de l’Annonciation à Saint-Joseph

 

Saint Qurbana

o    1ère épître de St Pierre 2: 11 -17 :

  • 11 alors que d’autres anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre ceux-ci un jugement outrageant de la part du Seigneur.
  • 12 Ces gens-là sont comme des bêtes privées de raison, engendrées par la nature pour être capturées et détruites ; outrageant ce qu’ils ignorent, ils seront détruits comme ces bêtes seront détruites ;
  • 13 ils subiront l’injustice comme salaire de leur injustice. Ils pensent trouver leur plaisir à vivre dans les délices en plein jour, ils ne sont que taches et défauts, en se délectant de leurs tromperies quand ils font bombance avec vous.
  • 14 Ils ont les yeux remplis du désir d’adultère et sont insatiables de péchés. Ils séduisent les âmes mal affermies, ils ont le cœur exercé à la cupidité : ce sont des enfants de malédiction.
  • 15 Abandonnant le droit chemin, ils se sont égarés en s’engageant sur le chemin de Balaam fils de Bosor ; celui-ci fut heureux de recevoir un salaire d’injustice,
  • 16 mais il reçut une leçon pour sa transgression : une bête de somme sans voix s’est mise à parler avec une voix humaine et s’est opposée à la folie du prophète.
  • 17 Ces gens-là sont des sources sans eau, des brumes chassées par la tempête ; l’obscurité des ténèbres leur est réservée.

o     

o    Epître aux Galathes 1: 11-24 :

  • 11 Frères, je tiens à ce que vous le sachiez, l’Évangile que j’ai proclamé n’est pas une invention humaine.
  • 12 Ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par révélation de Jésus Christ.
  • 13 Vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire.
  • 14 J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères.
  • 15 Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon
  • 16 de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes. Aussitôt, sans prendre l'avis de personne,
  • 17 sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas.
  • 18 Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui.
  • 19 Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur.
  • 20 En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas.
  • 21 Ensuite, je me suis rendu dans les régions de Syrie et de Cilicie.
  • 22 Mais pour les Églises de Judée qui sont dans le Christ, mon visage restait inconnu ;
  • 23 elles avaient simplement entendu dire : « Celui qui nous persécutait naguère annonce aujourd’hui la foi qu’il cherchait alors à détruire. »
    • 24 Et l’on rendait gloire à Dieu à mon sujet.

o    Evangile De Notre-Seigneur Jésus-Christ selon Saint Matthieu 1: 18-25 :

  • 18 Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
  • 19 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
  • 20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
  • 21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
  • 22 Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
  • 23 Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »
  • 24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,
  • 25 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

o     

 

Le temps de l’Avent est arrivé et

personne ne semble s’en

soucier… il va falloir s’y mettre. 

 

Peut-être que la surprise qui nous attend à l’issue de l’Avent ne vous surprend plus autant qu’elle le devrait. Pourtant l’Avent nous emporte vers la surprise la plus étonnante que la race humaine ait jamais connue : les célébrations de Noël, l’Incarnation de notre Seigneur. Le Christ, fils unique de Dieu, s’est incarné. Il est né de la Vierge Marie. Il s’est fait homme tout comme nous.

Quoi de plus surprenant, de plus improbable que ce Dieu Très-Saint et parfait qui choisit de revêtir la nature humaine avec ses limites et le poids de ses pêchés ? C’est pourtant bien ce qu’il a fait, en la personne de Jésus de Nazareth. Quelle surprise ! Est-ce une surprise plaisante ? Attendez donc un peu avant de répondre. Écoutez d’abord ce que j’ai à vous dire…

Lorsque le Fils de Dieu s’est fait homme, il n’a pas choisi d’être un simple invité mais bien un résident permanent de la vie humaine. Lors de l’Incarnation, Jésus est devenu pour toujours la mesure et l’objectif de la condition humaine. Depuis, tous les actes et toutes les paroles des hommes peuvent et doivent se conformer au Christ.

En d’autres termes, cette surprise potentiellement désagréable que l’Avent nous réserve c’est que nous n’avons plus le dernier mot sur ce qu’être un humain signifie. En conséquence de l’Incarnation, la sagesse humaine ne peut être sagesse humaine que si elle est en adéquation avec l’œuvre et les intentions de Jésus Christ envers l’humanité. Ce que nous célébrons à Noël, c’est le fait que le Christ soit venu parmi nous, pas en tant que simple invité mais en tant que Sauveur et Souverain. L’Avent nous rappelle que nous devons nous préparer à recevoir ce cadeau, tout à la fois formidable et exigeant.

Jésus est venu pour nous purifier de notre méchanceté et nous préparer à la vie éternelle, en harmonie avec l’Amour infini de Dieu. Cela signifie qu’égoïsme, haine et animosité ne sont plus tolérés. Si vous et moi sommes prêts dès aujourd’hui à renoncer pour de bon à nos attaches et désirs malsains et à jeter à terre nos idoles, alors d’accord, passons l’Avent en accéléré et retrouvons-nous directement à Noël. Célébrons tous ensemble l’Incarnation, cadeau inattendu de ce Dieu-Homme qui est venu à nous et s’est refusé à partir.

Mais si comme moi vous oscillez entre la commodité du pêché et le désir de faire le bien, alors l’Avent est le temps de la miséricorde. L’Avent nous rappelle une vérité qui dérange : seuls les êtres purs peuvent rencontrer Dieu. Le Fils de Dieu s’est raccordé à la nature humaine afin que nous soyons éternellement unis à la nature divine. Cette pénible vérité, c’est que nous sommes appelés à une gloire éternelle que nous sommes libres d’accepter ou de rejeter. Et quoi qu’il arrive, Dieu approuvera l’un ou l’autre de nos choix.

Vivons ce temps de l’Avent en tant que voyageurs ayant une décision à prendre. Nous sommes des pèlerins qui traversons une vie finie pour atteindre la vie éternelle. Laissons de côté tout ce qui risquera de nous dévier de notre route ou nous ralentir. Chacun d’entre nous a sa propre liste de bêtises et d’illusions dont nous devons nous débarrasser afin d’être prêts à recevoir la grâce de Noël. Avant Noël, faites à Dieu, à vous-même et à autrui la promesse que pendant cette période de l’Avent vous commettrez un acte de charité, que vous identifierez et renoncerez à une habitude honteuse ou que vous irez vous confesser. Si vous faites cela, alors il est probable que la joie de Noël prendra racine dans votre cœur.

 Par le  dans ALETEIA . Billet du 11 Décembre

« Seigneur, quand ton Esprit Saint vient habiter dans un homme, cet homme ne peut plus cesser de prier, car l'Esprit en lui prie sans cesse. Qu'il dorme, qu'il Veille, dans son coeur la prière est toujours à l'oeuvre. Qu'il mange, qu'il boive, qu'il se repose ou qu'il travaille, l'encens de la prière monte spontanément de son coeur. La prière en lui n'est plus liée à un temps déterminé, elle est ininterrompue. Même durant son sommeil, elle se poursuit, bien cachée. Car le silence d'un homme qui est devenu libre est en lui-même déjà prière. Ses pensées sont inspirées par Toi, mon Dieu. Le moindre mouvement de son coeur est comme une Voix qui, silencieuse et secrète, chante pour Toi l'Invisible. Amen. »   (Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700))

« Seigneur, quand ton Esprit Saint vient habiter dans un homme, cet homme ne peut plus cesser de prier, car l'Esprit en lui prie sans cesse. Qu'il dorme, qu'il Veille, dans son coeur la prière est toujours à l'oeuvre. Qu'il mange, qu'il boive, qu'il se repose ou qu'il travaille, l'encens de la prière monte spontanément de son coeur. La prière en lui n'est plus liée à un temps déterminé, elle est ininterrompue. Même durant son sommeil, elle se poursuit, bien cachée. Car le silence d'un homme qui est devenu libre est en lui-même déjà prière. Ses pensées sont inspirées par Toi, mon Dieu. Le moindre mouvement de son coeur est comme une Voix qui, silencieuse et secrète, chante pour Toi l'Invisible. Amen. » (Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700))

Le chrétien ne doit pas être nonchalant. Il doit sans cesse veiller.

Où qu'il aille, il doit voler sur les ailes de sa prière et de son imagination.

Et, de fait, le chrétien qui aime Dieu peut voler par la force de son imagination.

Il peut voler entre les étoiles, à travers l'infini, dans le mystère, dans l'éternité, à l'intérieur de Dieu.

Il doit rechercher l'élévation.

Il doit prier et ressentir qu'il devient, à son tour, Dieu selon la Grâce.

Il peut devenir une plume qui vole par l'effet de son imagination.

Et sa pensée n'est pas seulement un simple effet de l'imaginaire ; le terme que nous employons, « il vole », n'est pas de l'imaginaire, c'est la réalité, ce n'est pas un délire de l'imagination.

Le chrétien ne vit pas dans les nuages, selon une expression habituellement répandue.

Il conçoit la réalité et la vit. Ce qu'il lit dans l'Évangile et chez les Pères, il l'intègre en lui-même, il le vit.

Il entre dans les détails, approfondit, fait son vécu de ce qu'il lit.

Il devient une antenne sensible qui reçoit les messages de Dieu.


(Saint Porphyre le Kavsokalyvite
Vie et Paroles)

La parole de Dieu
 
 
 
         Voici que l’ange du Seigneur 
         lui apparut en songe.         
 
Évangile selon saint Matthieu, chapitre 1, verset 20
 
 
 
La méditation
 
 
Dans la Bible, quand Dieu délivre un message à quelqu’un d’anxieux, il lui parle habituellement durant son sommeil, lorsque son esprit est le plus disponible. L’ange rencontre Marie quand sa conscience est éveillée. Ils engagent même une conversation. Tandis que l’ange rejoint Joseph la nuit, au moyen d’un songe, car le pauvre est tellement troublé par ce qui arrive, qu’il lui est peut-être difficile d’entendre cette parole en plein jour, en pleine conscience.
Car la nuit de Joseph est nuit noire. Impensable pour lui d’aller contre la loi de Dieu, en reconnaissant un enfant qui ne vient pas de lui. Impossible pour lui de répudier Marie, ne doutant pas une seconde de sa limpidité. Bref, le grand dilemme. Écoutant ce qu’il entend dans le songe, Joseph renonce à son premier projet de répudier Marie en secret. Il devient juste, non plus selon la loi de Dieu, mais selon le plan de Dieu. Dans sa nuit, il devient vraiment sage. Il s’ajuste à ce qu’il entend. À aucun moment, on ne l’entend parler, mais aussitôt après chacun des quatre songes, il agit immédiatement et efficacement. Sans l’ombre d’un doute, il fait ce qu’il entend dans la nuit.
Joseph nous apprend le sens d’un mot oublié, pas très tendance : le mot « devoir ». Le devoir, écrit Mgr Rouet, c’est là où les autres nous attendent. Même si je ne comprends pas le sens, même si je ne ressens pas grand-chose, j’y vais quand même, car une petite voix intérieure m’y invite. La foi, dit-il encore, commence par les pieds, car il faut y aller.(Source:Avent dans la Ville)
Canonisations dans l'Eglise Orthodoxe Malankare: Son Em le Métropolite Alvares Mar Julius et le Père Roque Zephrin noronha
CANONISATION DE DEUX SAINTS REGIONAUX
 
(Bienheureux) DE
 
L'EGLISE ORTHODOXE MALANKARE:
 
 
Sa Sainteté le Catholicos BASELIOS MARTHOMA PAULOSE II a déclaré Saints Régionaux (Bienheureux) feu l'Archevêque Alvares Mar Julius (fondateur de la communauté orthodoxe "brahmavar") ainsi que le Rd Père R Z Noronha (premièr vicaire général de la cathédrale orthodoxe syrienne"brahmavar") lors de la Messe à L'Auditorium de "brahmavar" le dimanche 6 Décembre pendant que nous célébrions le Pèlerinage mensuelle à N-D de Miséricorde, aux Saints du Kerala et que se tenait notre Assemblée Générale extraordinaire de l'Association cultuelle (Légalement requise par l'Etat Français) de notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone des Chrétiens de Mar Thoma (St Thomas).
 
Un grand nombre de fidèles, prêtres, et les membres de la famille de fr noronha assistaient à l'événement historique.
 

 
Qu'est-ce qu'un "Saint régional" ?

-C'est l'étape une éventuelle déclaration comme "Saint universel", le statut le plus élevé conféré à titre posthume à un individu par l'église.

Ainsi, le district d'Udupi arrive à témoigner pour la première fois de deux personnes qui ont vécu et servi au Brahmvar au point d'être reconnus et élevés au niveau des «Saints» régionaux.


 

Dans son message, Sa Sainteté le Catholicos affirma que Son Em Alvares Mar Julius et le Père Roque Zéphirin Noronha ont accompli leur service avec la plus grande dévotion et cela au sacrifice de leur vie.
 
Ils ont travaillé à unir la communauté chrétienne.
 
C'est la première fois dans l'histoire de cette région que, sur la demande du peuple, des hommes étaient reconnus et déclarés Binheureux . Tel est l'honneur dévolu aux deux Pères Alvares et Noronha .
 
Leur vie d'entière dévotion et d'engagement devraient être désormais un modèle pour nos fidèles.
 
Ainsi, déclara le Catholicos leur oeuvre devrait se continuer si tous vivent cordialement dans le sillage de leur vie d'entière dévotion et d'engagement .
 
Evidemment, suite à la visite historique de Sa Sainteté à brahmavar, les habitants de cette région ont renouvellé leur confiance dans l'Eglise.
Orthodox Divine Liturgy
 
Le Catholicos fit également à cette occasion une allusion aux Festivités Juives de la "Fête des Lumières", il exprima son amour fraternel pour le pape Francis et les chefs des autres confessions chrétiennes.
 
"La foi en l'Eglise doit croître ! L'Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare est avec le peuple et soutiendra les initiatives de progrès" , ajouta t-il.
 
Etaient présents: Son Em le Métropolite du Diocèse de brahmavar Yakoob Mar Elias ; Les prêtres assistants étaient:
Père Abraham Kuriyakose,Père lawerence David Crasta, Père Noel Lewis, Père Lawrence D'Souza ; Les membres du Syndic : Anil Rodrigues, Wilson Lewis ainsi que d'autres personalités.
 
À propos de Alvares Mar Julius
 
Alvares Mar Julius est né le 29 avril 1836 dans la région de Goa, actuellement l'un des Etats de la République indienne.
 
Son Em Alvares Mar Julius a été ordonné de prêtre catholique en 1869.
 
Comme prêtre, il fut un fervent combattant de la liberté de Goa. C'était un homme de forte personnalité.
 
Le Père Alvares, servit en cette contrée terres pour l'accomplissement tant spirituel que social de ses compatriotes.
 
Tel fût son combat pendant dix-huit ans, de 1869 à 1887.
 
Sa philanthropie, son patriotisme et son aspiration à la liberté par rapport au joug de l'étranger portugais, ses talents journalistiques, sa perspicacité et sa naissance aristocratique lui avaient gagné un bon nombre de disciples autour de Goa et au sud de "canara bank".
 
En raison de la politique et des contraintes religieuses à cette époque en sa propre région, le Père Alvarez quitta Goa en 1887 pour géographiquement infléchir sa zone mission et a commencr à concentrer ses activités sociales et spirituelles parmi ses gens de
Brahmawar.
Confession Table
 
Après avoir été envoyé du Malankare en 1887, Son Em Mar Gregorios de Parumala*, métropolite de l'Eglise Orthodoxe des Indes (Malankare-Orthodoxe), ordonna le Père Alvares dans l'ordre monastique de Ramban.
 
 
Le 29 juillet 1889, il consacrait le Ramban Alvares comme metropolite avec titre "Alvares Mar Julius" .
Cette consécration épiscopale se fit à l'ancien séminaire de Kkottayam avec Son Em Pulikkottil Mar Joseph Dionysius II .
Son Em Alvares Mar Julius était consacré comme Archevêque de l'Eglise de l'Inde de Ceylan pour cette région de l'Eglise Malankare Orthodoxe en dehors de kerala.
 
His Grace Alvariz Mor Julius Metropolitan
 
Son Eminence Alvares Mar Julius commença la mission brahmawar dans le karnataka, en 1888.
 
Cette mission fut lancée afin de donner un guide spirituel.
Il falait enseigner la liturgie et le catéchisme de l'Eglise pour les gens de cette région et des environs qui n'avaient que récemment rejoint l'Eglise Orthodoxe.
 
Ainsi fut-il le berger de plus de 5000 fidèles dans le "brahmavar" pour ceux qui lui accordèrent leur allégeance .
 
Après que l'organisation de la communauté se fit sous la direction avisée de leur archevêque, les fidèles de la région commencèrent à adorer selon nos pratiques Syriaques et participèrent au Qurbana (La Ste Eucharistie) conformément au Rite Syro Malankar (Syriaque Occidental) .
 
Le type de travail missionnaire fit que la mission de brahmawar se propagea lentement mais régulièrement pour s'étendre à de nombreux endroits dans le karnataka, l'Andhra et le maharastra.
 
DN Alexander, lui, apprit les langues de ces endroits, afin de pouvoir directement converser avec les membres de la communauté dans leur propre langue vernaculaire.
 
Des Bibles en kannada, en marathi, en telugu et en hindi achen ont été trouvées dans la collection de livres.
 
L'Église-mère poursuivit son travail missionnaire en envoyant des prêtres pour la "St Mary ' s church of milagres" et les autres missions du brahmavar.
 
Les prêtres qui, plus tard, servirent à brahmavar furent : Thumpamon Koshy Achen Kuriakose et Achen Geevarghese Achen.
Une école primaire fut créé à brahmavar avec des dons et de les fonds collectés en procédant à une loterie .
 
Cette école vécut jusqu'en 1930, d'autres lui succédèrent...
 
L'évêque Mar alvares vécut en son "palais archiépiscopal" de brahmavar et fut tout entier au service de ses gens jusqu'en 1913.
 
En 1913, il a quitta brahmavar et est retourné à Goa pour des raisons qui nous sont inconnues.
 
Nous savons neéanmoins qu'il eut à souffrir de nombreuses persécutions de la part des portugais.
 
Il a passa le reste de sa vie à collecter de la nourriture pour les pauvres de Goa.
A Part of the Holy Relics of H G Alvariz Mor Julius
 
Il est entré dans l'éternelle demeure le 23 septembre 1923 à ribandar, panji, Goa et ses restes mortels ont été inhumés à Goa.
 
 
A propos du Père Roque Zephrin noronha:
 
 
Le Père Roque Zephrin Noronha est né le 20 th oct. 1850, à angediva.
 
C'était le plus jeune fils de Custodio Santa Anna de Noronha et Feleciana Dionisia Assumpcao da Silva.
 
Le Père Noronha Prêcha la '' foi orthodoxe " dans la zone côtière indivise du Sud kanara viz:
 
-Brahmavar, sasthan, kolalgiri, kandlur, neelavar barkur, et des environs
en y semant les bases de la foi reçue des Apôtres.
 
Il avait été impressionné par le mode de vie et les enseignements du Metropolite Alvares Mar Julius.
 
C'est ainsi qu'il avait commençé à suivre avec enthousiasme les traces de son modèle et qu'il en vient à embrasser la Foi Orthodoxe.
 
D'apprendre que Saint Thomas avait établi la «Communauté orthodoxe» depuis 2000 ans au Kerala (Inde du Sud) fut, pour lui, déterminant.
 
Le souvenir et la confiance dans le Père Noronha n'ont toujours pas disparu dans le cœur de l'homme contemporain parce que toute sa personne témoignait d'un saint en devenir.
 
Même 74 ans après sa mort, sa mémoire s'est profondément enracinée dans le cœur des masses, elle reste d'autant plus vivante chez les personnes âgées .
SMS Public School
 
C'est lui qui fonda "l'école primaire supérieur cosmopolite" en 1916.Le nom même de cette école révèle la personnalité du Père Noronha.
SMS Pre-university College
 
*1er Saint canonisé par l'Eglise Malankare
Si vous ne croyez dans les Évangiles que ce que vous y aimez, et rejetez ce que vous n'y aimez pas, alors ce n'est pas l'Évangile que vous croyez, mais en vous-même. Saint Augustin d'Hippone
St Gregorios de Parumala (Photo d'époque)
 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Ne restez pas seul pour les Fêtes de la Nativité ! 

Do not stay alone for the holidays of the Nativity!


Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous,en communion avec

les Chrétiens d'Orient,

avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St

Thomas (Mar Thoma)* en France pour fêter Noël!

 

If you are not a family, you find yourself in communion with

Eastern Christians,

with your brothers of the French speaking Syrian Orthodox Church of St

Thomas (Mar Thoma) * in France to celebrate Christmas!





Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en famille,

grâce au partagec'est possible ! Venez fêter la Nativité

au Monastère en famille !

 

If you have few resources to decently celebrate Christmas with family,

through shared it's possible! Come celebrate the Nativity

Monastery family!





(Pour ceux qui doivent loger, Inscriptions closes le 20 Décembre)

(For those who need housing, Registration closed on 20 December)

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Programme:

*Jeudi 24 Décembre. Nativité de Notre-Seigneur
18h, réveillon avec les fidèles familiers. Veillée de Noël (Plusieurs Baptêmes et Chrismations), Bénédiction du Feu nouveau et Procession de l’Enfant-Jésus à l’Eglise.Messe de minuit.

 

* Thursday, December 24. Nativity of Our Lord
18h Eve familiar with the faithful. Christmas Eve (Several Baptisms and Chrismations), Blessing of the New Fire and Procession of the Infant Jesus to the Church. Midnight Mass.




*Vendredi 25, Nativité de Notre-Seigneur
Messe du jour à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

* Friday 25, Nativity of Our Lord
Mass of the day at 10.30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30.




*Samedi 26 Décembre, Fête des « Félicitations à la Mère de Dieu »
Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Saturday, December 26, Feast of "Congratulations to the Mother of God"
Mass in honor of "All Pure and Immaculate Mother of the Word-God" at 10:30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30



VEILLEE POUR LA VIE dans la nuit du 26 au 27

VIGIL FOR LIFE on the night of 26 to 27

*Dimanche 27 Décembre, Fête des « Saints Innocents »
Messe en l’honneur pour les enfants à naître et les victimes de l’avortement à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Sunday, December 27, day of the "Holy Innocents"
Mass in honor to unborn children and victims of abortion at 10:30 fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

 

*l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage

Chrétien et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Pèlerinage à saint Nicolas avec les Russes Orthodoxes, Pourquoi Pas ?...

 

 
 
Le samedi 19 Décembre 2015, le jour de la fête de Saint-Nicolas (ancien calendrier), évêque de Myre, avec la bénédiction de Son Eminence Nestor, évêque de Chersonèse (Patriarcat de Moscou) dans la basilique St. Nicolas à Saint-Nicolas-de-Port, liturgie de Saint-Jean Chrysostome.
 
Saint Nicolas de Port - est un petit village en Lorraine, qui est devenu le centre principal de la vénération de saint Nicolas pour les chrétiens d'Allemagne, et d'Alsace-Lorraine après le transfert d'une partie de ses reliques de Bari en 1098.
 
Programme: 
Départ de Paris: nuit à 01.30 Départ de l'église des Trois Saints Docteurs. 
09.30 Acathiste devant les reliques de Saint Nicolas. Confession. 
10.00 Liturgie de saint Jean Chrysostome. 
12h30 repas fraternel (apporter de la nourriture avec vous). 
Retour à Paris: à 20h00 à l'église des Trois Saints Docteurs.
 
Le coût pour les pèlerins de Paris - 70 euros
 
Adresse de la Basilique : 
18, rue Anatole France. Saint-Nicolas-de-Port 54000 (12 km de Nancy).
 
Tout le monde est le bienvenu! 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque orthodoxie-orientale

Recherche

Liens