Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 06:03
Listen to advice and accept instruction, that you may gain wisdom for the future." (Proverbs 19:20) (Fr. John)

Listen to advice and accept instruction, that you may gain wisdom for the future." (Proverbs 19:20) (Fr. John)

+++

• Sainte et joyeuse nuit de Noël ! •
 
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;
sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi. »

Livre de St Isaïe le Prophète 9, 1

 

Chers amis, Aloho m'barekh

Dans quelques heures, dans l'intimité familiale du Monastère Syriaque pour quelques uns, dans une proximité familiale retrouvée pour d'autres qui, au gré de l'éparpillement des familles, rejoindrons les leurs, nous célébrerons Noël: 

La Nativité du Verbe de Dieu qui prend chair par Marie et l'Esprit Saint.
Vous serez dans nos coeurs lorsque, demain soir nous bénirons le "Feu nouveau", le "feu des bergers" pour acclamer le Christ "Soleil de Justice" qui vient pour éclairer nos nuits humaines de la lumière de Sa Vérité et les réchauffer du feu de l'Amour Divin. 

Vous serez dans nos coeurs sacerdotaux lorsque nous accueillerons ensemble le Christ "Prince de la Paix" ...

Avec Lui, "Premier né d'une multitude de frères", vous entrerez dans le bâtiment de notre église qui est la figure de l'Eglise Universelle qu'Il fonda sur les Apôtres, Lui, Le Christ notre Chef. 

C'est pourquoi, comme métropolite de cette Eglise Locale Orthodoxe-Orientale (Portion de l'Eglise universelle fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Orthodoxe-Malankare qui m'est confiée pour cette terre de France et ses missions), tous les Evêques prêtres et fidèles qu'unit l'Orthodoxie de la Foi Apostolique seront avec nous , dans nos coeurs, processionnant derrière le Christ Tête, Unique, Souverain et Eternel Prêtre, le "Bon Berger qui vient donner Sa Vie pour Ses brebis"...

Nous déposerons à la crèche nos prières, toutes vos intentions, celles de l'Eglise du Christ  qui est  la "Porte du Ciel".

Nous prions pour vous. Merci de ne pas nous oublier.

Joyeux et pieux Noël à tous en communion avec tous nos frères Chrétiens souffrants pour le Christ et Son Règne d'Amour, de Justice et de Vérité !

Que l'Enfant Jésus de la crèche réveille en chacun une espérance renouvellée !

Votre fidèlement et respectueusement dévoué en Celui qui était, qui est et qui vient: le Christ notre Rocher.

+Mor Philipose-Mariam, métropolite.

 

 

 

 
Entends le conseil, accepte la discipline, pour être sage à la fin (Proverbes 19,20)(P. John)

Entends le conseil, accepte la discipline, pour être sage à la fin (Proverbes 19,20)(P. John)

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 4,1-5.

Frères, il faut qu'on nous regarde comme les serviteurs du Christ et les intendants des mystères de Dieu.
Eh bien ! ce que l'on cherche dans les dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle.
Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain ; je ne me juge pas moi-même ;
car, quoique je ne me sente coupable de rien, je ne suis pas pour cela justifié : mon juge, c'est le Seigneur.
C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps jusqu'à ce que vienne le Seigneur : il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et manifestera les desseins des cœurs, et alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui est due.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,1-6.

La quinzième année du règne de Tibère César, Ponce Pilate étant gouverneur de Judée, Hérode, tétrarque de Galilée, Philippe, son frère, tétrarque d'Iturée et du pays de Trachonite, Lysanias, tétrarque d'Abilène,
au temps des grands prêtres Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut sur Jean, fils de Zacharie, dans le désert.
Et il vint dans toute la région du Jourdain, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés,
ainsi qu'il est écrit au livre des oracles du prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.
Toute vallée sera comblée, toute montagne et colline seront abaissées ; les chemins tortueux deviendront droits, et les raboteux unis.
Et toute chair verra le salut de Dieu.

Mercredi 23 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Par Saint Bède le Vénérable

(v. 673-735),

moine, docteur de l'Église 
Homélie II, 20 ; CCL 122, 328-330 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 487-488).
 


 

« Jean n'était pas la lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage » (Jn 1,8)

 

Que la naissance de Jean soit commémorée quand les jours diminuent, et celle du Seigneur lorsqu'ils commencent à augmenter, comporte une signification symbolique. Jean, en effet, a lui-même révélé le secret de cette différence.

Les foules le prenaient pour le Messie en raison de ses vertus éminentes, tandis que certains considéraient le Seigneur non comme le Messie mais comme un prophète, à cause de la faiblesse de sa condition corporelle.

Et Jean a dit :

« Il faut que lui il grandisse et que moi je diminue »

(Jn 3,30).

Le Seigneur a vraiment grandi car, alors qu'on le regardait comme un prophète, il a fait connaître aux croyants du monde entier qu'il était le Messie.

Jean a décru et diminué car lui qu'on prenait pour le Messie est apparu non comme le Messie, mais comme l'annonciateur du Messie. 

Il est donc normal que la clarté du jour commence à diminuer à partir de la naissance de Jean, puisque la réputation de sa divinité allait s'évanouir et son baptême bientôt disparaître.

Il est également normal que la clarté des jours les plus courts recommence à grandir dès la naissance du Seigneur : il est, en vérité, venu sur terre pour révéler à tous les païens la lumière de sa connaissance dont, auparavant, les juifs seuls possédaient une partie, et pour répandre partout dans le monde le feu de son amour.

 

 

Mémoire des saints en France aujourd'hui:

VICTOIRE, vierge martyre à Rome († 250)

SERVULE, confesseur à Rome († 590)

SABINIEN, diacre, martyr à Condat († 480)



 

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas,  qui n'espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas.

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas.

Pendant la période qui précéda la naissance de

Jésus, Marie et Joseph eurent à vivre une

épreuve très douloureuse.

Ce fut la première de leurs grandes épreuves.

Entre le moment de l'Annonciation et de l'Incarnation du Verbe de Dieu dans le sein de Marie, par l'opération du Saint Esprit qui "la couvrit de son ombre", et le moment de la naissance de Jésus, Marie fiancée à Joseph, lui fut donnée comme épouse.

Lorsqu'elle vint habiter chez lui, dans leur demeure commune, au terme de la période des fiançailles, elle était déjà enceinte.

Joseph s'aperçut de l'état de la Vierge, sans savoir comment cela avait pu se faire ; quant à Marie, elle ne pouvait dévoiler elle-même la merveille extraordinaire conçue en elle par le Seigneur Dieu.

Pourtant Joseph, comme Marie, demeura fidèle à la volonté divine et garda Marie chez lui.

Cette épreuve fut une épreuve majeure pour leur amour réciproque, mais aussi pour leur foi, tout comme l'avait été pour Abraham l'appel au sacrifice de son fils Isaac : folie aux yeux des hommes, sagesse aux yeux de Dieu, ce qui pouvait briser la Sainte Famille l'a au contraire soudée à jamais, par la Foi.

C'est au prix de cette épreuve que la naissance virginale de Jésus est mise en un relief sans ambiguïté.

(L’équipe de Marie de Nazareth )

 

 

23 décembre :

Saint Dagobert II,

roi d'Austrasie et martyr (+ 679) 

 

Exilé dans un saint monastère de la verte Irlande, formé aux grandes vertus et aux devoirs de monarque, tu régnas ensuite sur nos terres avec trop de droiture aux yeux de tes pairs, car trop céleste pour ces puissants aux moeurs corrompues.

Désirant la gloire supranaturelle de Dieu, tu Lui resta fidèle jusqu'à la fin, ô saint roi Dagobert, second du nom.

Nous qui te commémorons ce jour, nous implorons tes prières, car elle est puissante, 
l'intercession d'un martyr, pour obtenir que le Christ sauve nos âmes.


(Sources: http://stmaterne.blogspot.fr/…/saint-dagobert-ii-roi-daustr…
http://orthodoxievco.net/…/v…/synaxair/decembre/dagobert.pdf)

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément

EN VRAC...POUR VOTRE REFLEXION PERSONNELLE...

« Pour être Chrétien il faut avoir la simplicité et

être petit comme un enfant.

Petit à ses yeux, bien aise de l’être aux yeux des autres, et ne devenir jamais grand par aucune propre élévation. Cependant que faisons-nous ? chacun dit qu’il se veut sauver, chacun dit qu’il veut entrer dans le Royaume des Cieux, et l’on ne pense guère à entrer dans l’enfance chrétienne, je dis dans une véritable simplicité et une véritable humilité, quoique sans cela toute espérance nous soit ôtée du bonheur éternel où nous aspirons. C’est ce qui faisait dire à la pieuse Mère Marie Élisabeth, que sans les grandes austérités corporelles dont tout le monde n’est pas capable et quelques autres vertus semblables, l’on pouvait bien aller au Ciel, mais jamais sans l’humilité. »

Vénérable Abbé Henri-Marie Boudon (1624-1702),

+++

10454331_847762758666475_2285885086151700818_n

OCP News Service- 22/12/15

Also Read:

The Illegal Detention of Patriarch Abune Antonios of Eritrea Enters 8th Year
http://theorthodoxchurch.info/blog/news/?p=43080

Latest Snap and information on the detained Patriarch Abune Antonios of Eritrea
http://theorthodoxchurch.info/blog/news/?p=34405

Excommunication Notice from the Union of Eritrean Orthodox Monasteries
http://theorthodoxchurch.info/blog/news/?p=38137

Addis Ababa– Several Reports indicate that the non-canonical government appointed Patriarch Dioskoros of Eritrean Orthodox Church passed away last day following a long illness.

Funeral will take place at Abune Abranios Monastery, Mendefera sub-zone on Saturday 26th December.

The canonical Patriarch His Holiness Abune Antonis is held under house arrest since 2007 in the capital City of Asmara. Dioskoros was not recognized by any of the Oriental  or Eastern Orthodox Churches.

Source:
OCP News Service

+++

Un prêtre doit être :
À la fois grand et petit,
Noble d’esprit, comme de sang royal,
Simple et naturel, comme de souche paysanne,
Un héros dans la conquête de soi,
Un homme qui s’est battu avec Dieu,
Une source de sanctification,
Un pécheur pardonné,
De ses désirs le maître,
Un serviteur pour les timides et les faibles,
Qui ne s’abaisse pas devant les puissants,
Mais se courbe devant les pauvres,
Disciple de son Seigneur,
Chef de son troupeau,
Un mendiant aux mains largement ouvertes,
Un porteur de dons innombrables,
Un homme sur le champ de bataille,
Une mère pour réconforter les malades,
Avec la sagesse de l’âge, 
Et la confiance de l’enfant,
Tendu vers le haut, 
Les pieds sur la terre,
Fait pour la joie,
Connaissant la souffrance,
Loin de toute envie,
Clairvoyant,
Parlant avec franchise,
Un ami de la paix,
Un ennemi de l’inertie,
Constant à jamais…
Si différent de moi !

(Manuscrit du Moyen Age trouvé à Salzbourg.)

 

 

+++

Football, Politics and Assyrian National Identity

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on DECEMBER 22, 2015

A large Assyrian flag is displayed by Assyrian fans at a game played by Assyriska, an Assyrian football club in Sweden.

By Paul Antonopoulos – 22/12/15

(AINA) — In Iraq, Syria and Turkey, Assyrian identity and culture is being undermined by simply being labelled as Christian. Although it may seem irrelevant or even trivial, this is an attack on a stateless people with a 6700 year history, language, culture and identity.

But in the very large Assyrian diaspora where their culture, identity and language are not under threat of extinction, Assyrian culture is thriving. One aspect of this is community football clubs, which have provided a basis for immigrant communities in foreign countries. Some of these immigrant clubs have become the biggest teams in their respect countries. Palmeiras in Brazil, which was formed by Italian immigrants; PAOK, which was formed by Greek immigrants leaving Turkey for Thessaloniki; and Sydney Olympic FC, created by Greek immigrants to Sydney.

Justin Civitillo, PhD in Geography, Environment and Population, explains that immigrants found their involvement with a football club assisted in their integration into a new country as well as a mechanism in building new relationships and social networks. It also provides a safe space where immigrants can intermingle with those in their community. This has been no different in the vast Assyrian diaspora.

The following are some of Assyrian football clubs are found all over the world:

  • Fairfield Bulls in the western suburbs of Sydney
  • Moreland United FC in Melbourne
  • Assyrian Star Football Club in Auckland
  • FC Assyria in West London.
  • Assyrian FC in Chicago
  • Assyriska FF and Syrianska FC in Sweden

Fairfield Bulls was formed in 1971 and fell under the umbrella of the Assyrian Australian Association and later with the Nineveh Club. Although mostly an amateur club for most of its history, in 2001 it was promoted to the semi-professional NSW’s Premier League. As it fell under the umbrella of the Assyrian Australian Association, it provided an avenue for Assyrian football lovers to congregate, intermingle or play. Hosting teams in the local amateur district competition, it also has the semi-professional team that provides an avenue for potential Assyrian-Australians football stars to progress in their careers. This is not an uncommon story across the Assyrian diaspora.

Assyriska FF and Syrianska FC are another example of this. They were established in 1974 and 1977 respectively in Sodertalje, Sweden, the center-piece of the Assyrian communities in Europe. The Assyriska cultural association were the first to form a football club with the Syriac’s following suit a couple years later.

Assyriska FF, which is by far the more popular and successful team in Sweden between the two, has especially been the main community point for Assyrians in Sweden. It is not uncommon to hear of Assyrians from Australia, the United States, Canada and elsewhere in Europe making an almost pilgrimage like visit to see the club dubbed as ‘the unofficial Assyrian National team.’ Assyriska has become so important to Assyrian identity that in 2004, a second match play off against Orgryte IS in Gothenburg was broadcasted across 84 countries which had an Assyrian diaspora.

Both clubs have reached the pinnacle of Swedish football, the Allsvenskan. This brought great awareness to the plight of the stateless Assyrians around the world, so much so that Dr Mehmet Celik announced on Turkish television “They are called Assyriska. They will spread that name all over the world!”

The first game for the club in the Allsvenskan was politically driven, with players wearing a black armband in commemoration on the 90th anniversary of the Turkish genocide of Assyrians in World War One, when 750,000 Assyrians were killed.

This is a demonstration of Assyrian self-identity being expressed in a football context, allowing Assyrians to display their history, plight and political astuteness. Reverand Ashur D. Elkhoury of St. Paul the Apostle church in California stated in an interview with assyriska.se that: “no other organized movement with political ambitions has reached such high level of innovative recognition for our Assyrian people internationally as this club has. Assyriska fights for our awareness worldwide as the indigenous people of Mesopotamia and battles for the knowledge of our people’s recognition by the international community on their Football Arenas.”

Although Assyriska and Syrianska are hailed as brilliant examples of Assyrian culture and identity in Sweden, they have also been praised for their effectiveness in helping their communities integrate into the broader Swedish society. Kennedy Bakircioglu is an example of this integration. He began his career at Assyriska, before a move to Hammarby. He then expanded his career to Greece, the Netherlands and Spain. Sharbel Touma is another example. He began his career with Syrianska, moving to Djurgarden, AIK, and Halmstad in Sweden before making the jump to the Netherlands, Germany and Greece.

These football clubs in Sweden have not only provided an avenue for cultural expression and assimilation, but they have also provided a pathway for young Assyrian-Swedes to begin a football career before moving onto the traditionally bigger Swedish clubs or abroad.

Afram Yakoub, Chairman of the Assyrian Federation of Sweden, speaking with me said: “I believe the football clubs help maintain Assyrian identity and make it a natural part of Swedish society. They are a source of pride for the community.”

Opposite to these powerhouses of Assyrian football in Sweden is the Australian Assyrian Cup. It has been running since 1980 and is one of Australia’s longest running football cup competitions. It attracts amateur and semi-professional clubs mostly from Sydney and Melbourne but has brought in the past teams from New Zealand and other cities in Australia.

It serves as a social gathering for the Assyrian community, where they can get together in a communal manner. These interactions during the tournament are the very element of keeping Assyrian identity, culture and language flourishing in Australia.

A spokesperson for Moreland United FC, an amateur Assyrian football club from Melbourne established in 1989, emphasised the importance of the Assyrian Cup: “The Melbourne Assyria Cup is a chance for the Assyrian community not just in Melbourne, but around Australia (in particular Sydney) and on occasion New Zealand to come together and play football. Beyond that, it is an opportunity for Assyrians and even non-Assyrians to mingle and get to know each other better, in the hopes of building a stronger understanding amongst each other and increase relations and friendship.”

As with the examples seen in Sweden and Australia, these football clubs play a pivotal role in the community. This is replicated across the world where Assyrian communities live, in New Zealand, Denmark, England, Canada and the United States.

So although the Assyrian people and their history are threatened to the point of extinction in Iraq, in the diaspora there is security. This cannot be seen better then through the football clubs established by Assyrian immigrants, which has helped forge the career of professional Assyrian footballers, served as a meeting point to the community where they can demonstrate their culture, language and identity, and also serve as a conduit to Assyrian political and religious expressions.

Paul Antonopoulos is currently a Candidate for an MA Degree, writing his dissertation on the Saudi-Iranian Geopolitical Rivalry in the Syrian War. He is an analyst for Al-Masdar News.

Source: Assyrian International News Agency.

 

 

===

 

L’affaire des crèches dans les mairies a montré que Noël est l’une des fêtes de l’année les plus riches en tradition et où notre culture s’enracine le plus dans l’histoire du christianisme.

Le sapin, arbre de la croix

S’il est difficile de retracer la genèse du sapin de Noël, on sait toutefois que les Romains avaient l’habitude de décorer leurs maisons en hiver avec des branches de cet arbre, puisqu’il reste toujours vert. La permanence de ses épines vertes au cœur de l’hiver a été interprétée par les Pères de l’Église comme un symbole de la résurrection du Christ, qui reste vivant au milieu de la froideur de la mort. Le sapin de Noël, arbre de la naissance de Jésus, était également compris comme une annonce du bois de la croix, arbre de la passion du Christ. En plaçant un sapin dans les foyers on commémorait ainsi la naissance, tout en gardant en pensée la mort infâme à venir. En Alsace, la tradition était de décorer cet arbre avec des pommes et des hosties (non-consacrées bien sûr). La pomme était une allusion au fruit de la chute, l’hostie à l’aliment de la rédemption. Un beau symbole à mettre dans un arbre qui rappelle tout à la fois la crèche et le Golgotha. À l’époque contemporaine, les pommes sont devenues les boules de Noël, et les hosties les sucres d’orge ou les bonhommes de pain d’épice que l’on accroche aux branches.

Les treize desserts de Provence

Une tradition méridionale renvoie aux treize desserts du gros souper. Tradition de Provence contée notamment par Alphonse Daudet dans sesLettres de mon moulin. Les desserts sont au nombre des apôtres, et ils sont disposés sur une table recouverte de trois nappes blanches ; trois comme les personnes de la Sainte-Trinité. Si chaque ville de Provence et chaque famille a sa vision propre des treize desserts, il y a toutefois des plats imposés. Parmi eux, les quatre mendiants, des fruits secs qui se réfèrent à quatre grands ordres religieux : noix, noisettes, amandes et figues sèches. Les figues pour les franciscains, les amandes pour les bénédictins, les noix pour les capucins et les noisettes pour les augustins. Dans certains livres de cuisine, les noisettes sont remplacées par des abricots secs.

Outre ces mendiants, on retrouve le nougat blanc et le nougat noir (un mou et un dur), trois fruits frais (orange, pomme et poire), des raisins secs (noirs et blancs), de la confiture de cédrat et la pompe à huile. À Aix en Provence, on y ajoute les calissons.

La bûche, de la cheminée au congélateur

Pas de dessert de Noël sans bûche. C’est normalement un gâteau réalisé à partir de génoise roulée et de crème au chocolat. Aujourd’hui, on vend surtout des bûches glacées, moyen de souffler le froid et le chaud après un bon repas. La bûche s’enracine dans les vieilles traditions des campagnes. À la tombée de la nuit, on plaçait une grosse bûche dans le foyer crépitant de la cheminée. Celle-ci devait tenir toute la soirée et brûler encore au moment du retour de la messe de minuit. Les résidus étaient conservés à part, comme porte-bonheur, et placés l’année suivante dans le foyer avec la nouvelle bûche. Ces traditions campagnardes ont été malmenées au XIXsiècle avec l’exode rural de nombreux paysans vers les villes, et notamment Paris. Si le chauffage était encore au bois, il n’était plus possible de jeter dans les petits foyers les grosses souches destinées aux âtres ruraux. En 1879, un pâtissier parisien, Antoine Charadot, inventa un dessert en forme de bûche, rappelant au cœur de la métropole les traditions rurales. Il fabriqua cette génoise fourrée de crème au beurre, garnie de crème et façonnée de feuilles de houx en pâte d’amande. La bûche retrouvait les chemins des soirs de Noël.

La part des anges

Enfin, comment ne pas finir un bon repas par les traditionnels eaux-de-vie et schnaps produits autrefois dans les familles grâce au droit de bouilleur de cru ? En Cognac et en Armagnac on raconte cette belle histoire du rôle des anges dans la fabrication de ces grandes eaux-de-vie. Le liquide placé en fût de chêne après la distillation connaît une évaporation naturelle qui provoque une diminution du volume. Le vigneron doit compléter le vide causé par l’évaporation, en introduisant du liquide venant d’autres fûts. Pour expliquer ce phénomène d’évaporation, on raconte que ce sont les anges qui se glissent la nuit dans les caves et qui viennent chaparder les liqueurs en plongeant leurs lèvres et leurs ailes dans le divin nectar pour en boire jusqu’à plus soif. Si cela est vrai, on imagine le retour délicat et les vols zigzaguant des anges gardiens grisés.

 

Le Métropolite Grec Orthodoxe Seraphim dit non aux « progressistes » qui militent en faveur de l'homosexualité dans l'Église

Athènes, 5 Avril 2015 - Le métropolite Seraphim de Pireaus a sévérement critiqué des tentatives de réviser la tradition de l'Église au sujet despersonnes homosexuelles, rapporte le site AgionOros.ru en faisant référence au site officiel grec Romfea.
http://www.pravoslavie.ru/english/78465.htm
   
"L'ennemi s'efforce de faire de nous, le peuple, des esclaves de la chair et du péché, de transformer des créatures spirituelles en matérielles, comme des bêtes sans raison.."

"L'Église Orthodoxe respecte la vie privée et le libre-arbitre de l'homme. Cependant, il faut remarquer que le processus de légalisation de crime contre la nature humaine et sa physiologie est bien avancé : aujourd'hui, la laide passion de l'homosexualité a été légalement reconnue. Demain, c'est la pédophilie qui sera légalisée (aux Pays-Bas, p.e). Ensuite viendra la bestiale zoophilie (Allemagne). C'est le plus grand crime contre le Dieu éternel et la personne humaine, répétant le blasphème de Sodome et Gomorre."

"La justification, le soutien et la promotion de ces honteuses et impies passions, de même que les tentatives pour les présenter comme des variantes de la norme sont non-naturelles et inadmissibles. Les Saintes Écritures qui expriment la Volonté de Dieu ont bien des fois condamné l'homosexualité comme une passion, un péché et une abomination."

"Pour la totalité des saints Pères, l'homosexualité est un des péchés les plus pervers et impurs, une ingratitude outrageante envers le Créateur, un blasphème et un déni de l'Évangile. La propagande publique de l'homosexualité est comme une peste frappant à la fois la famille et la société. Et enfin, elle causera des désordres psychopathologiques chez les enfants élevés par des couples de même sexe (et nous sommes activement encouragés à accepter cette pratique)."


 



Athens, April 5, 2015 - Metropolitan Seraphim of Piraeus has severely criticized attempts revise the Church tradition regarding sodomy, reports AgionOros.ru with reference to Romfea.

“The enemy is striving to make us, people, slaves to the flesh and to the sin, to turn spiritual creatures into material ones, like dumb animals…”

“The Orthodox Church respects private life and man’s free will. However, it should be noted that the process of legalization of the crime against the human nature and physiology is going on: today the vile passion of homosexualism has been legally recognized; tomorrow pedophilia will be legalized (take Holland, for example); the next will be bestiality (Germany). This is the gravest crime against Eternal God and the human personality, repeating the blasphemy of Sodom and Gomorrah.”

“Justification, support and promotion of these shameful and ungodly passions as well as attempts to present them as a variation of the norm are unnatural and inadmissible. The Holy Scriptures which express the Will of God more than once condemn homosexuality as a passion, a sin and abomination.”

“For all the Holy Fathers homosexuality is one of the most corrupt and unclean sins, an outrageous ingratitude to the Creator, blasphemy and denial of the Gospel. The public propaganda of homosexuality is like a plague on both the family and the society. Moreover, it will cause psychopathological disorders in children raised by same-sex couples (and we are being actively urged to accept this practice).”

 

En 2015, la naissance de Jésus et celle du prophète Mohammed sont célébrées le même jour

Dans un message publié le 21 décembre, le P. Vincent Feroldi, directeur du Service national pour les relations avec les musulmans de la Conférence des évêques de France, revient sur la coïncidence, cette année, entre célébrations de la naissance de Jésus et de celle du fondateur de l’islam.

La naissance du Prophète Mohammed – le Mawlid (ou Mouloud) – sera fêtée cette année le 23 décembre par la plupart des musulmans en France, comme l’a annoncé le Conseil français du culte musulman, qui s’est calé sur le calendrier de l’Arabie saoudite. Considérant cette fête comme une « innovation » condamnable, n’ayant d’origine ni dans le Coran ni dans la Sunna, cette dernière rejette toutefois la célébration du Mawlid. D’autres pays, comme le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie, se sont accordés sur la date du jeudi 24 décembre 2015.

La coïncidence avec Noël « a été observée une première fois en 1558 puis ne s’est répétée que trois ou quatre fois », rapporte le site Internet Saphirnews.

« Beaucoup veulent voir (dans cette coïncidence de dates) un signe de Dieu, en ces temps difficiles où la paix annoncée par les anges, la nuit de Noël, est malmenée par la folie des hommes », reconnaît le directeur du Service national des relations avec les musulmans.

SANS VERSER DANS UN QUELCONQUE SYNCRÉTISME

 « Mawlid et Noël 2015 : Fêtons ce qui nous unit sans ignorer ce qui nous différencie », écrit-il, rappelant qu’il ne s’agit pas pour autant « de verser dans un quelconque syncrétisme, en comparant Jésus et Mohammed ». 

 « Nous sommes conscients de ce qui nous unit et de ce qui nous différencie. Mais cette simultanéité des fêtes est une très belle opportunité de rencontres et d’échanges. Elle offre la possibilité de se dire que nous sommes heureux d’être ensemble, croyants, dans une même attitude spirituelle et humaine où, d’une part, nous nous tournons vers Dieu dans la prière et, d’autre part, nous vivons des temps de fraternité et d’amitié, en famille et avec nos proches voisins et amis ». (Source:La Croix)

INVITATIONS:

 

Chrétiens et Musulmans célèbrent ensemble Noël et le Mawlid à l’église St Merry à Paris, dimanche 27 décembre 2015 à 14h00
 



-- 
Rany ROUABAH
0662157098
 
==================================================
 
A la veille de la fête de Noël, la Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO) lance un appel angoissé à la France et au monde afin de sauver les derniers chrétiens et les habitants de Sadad.

La ville Chrétienne de Sadad en Syrie est menacée d'être occupée par les hordes de l'Etat Islamique qui se retrouvent à 10 kilomètres et donc à quelques heures d'être envahie si rien n'est fait en urgence pour sauver cette population.

La terre de naissance du christ et de la chrétienté risque fort d'être vidée complètement de ses derniers Chrétiens.

La Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO) lance un appel à la coalition internationale afin qu'elle intervienne afin de sauver cette ville, une des dernières qui pratiquent l'araméen, la langue du christ.

La CHREDO demande à la France de prendre une initiative politique et diplomatique en urgence afin qu'elle alerte toutes les puissances capables d'influer sur le cours des événements et obtienne leur intervention pour sauver les habitants de cette ville et éviter un massacre annoncé .

Pendant que les Français et les Européens s'apprêtent à fêter Noël, la CHREDO tient à adresser un message de solidarité et de soutien aux Chrétiens de Syrie, d'Irak et de l'orient qui vivent dans la terreur et restent toujours menacés de mort et d'exode par les groupes terroristes islamistes.

 

 

 

TOUS NÉS D'UN HOMME ET D'UNE FEMME DANS NOS DIVERSITÉS
Historique !

L'Avenir pour Tous l'a inventé, la Croatie a suivi, La Slovénie l'a fait
et la France le fera !


En respectant la démocratie, les nation restaurent la filiation humaine.
 
Ce 20 décembre 2015, le peuple slovène a dit non pour la première fois et sans discrimination pour les couples homosexuels, à une loi de mariage homosexuel votée. La loi du 3 mars 2015 définissait celui-ci comme l'union de deux personnes indépendamment de leurs sexes. Et faisait ainsi basculer l'Humanité de l'ordre biologique à l'ordre génésique et reproductif, ouvrant le droit à l'enfant pour tous. 
 
 
Avec le vote du peuple, s'est substituée une union civile existante, à renforcer dans l'égalité des couples pour préserver de façon pérenne  la filiation.


La solution du referendum et de l'union civile prônée par l'Avenir pour Tous depuismai 2013 dans sa charte de L'Avenir en France est donc réaliste et applicable !
Alors que le parlement slovène avait voté le mariage filiatif homosexuel en mars 2015, le peuple appelé aux urnes dans le cadre d'un référendum l'a rejeté à 63 % sur la base de l'adoption.  Il a ainsi sauvegardé la filiation humaine mais devra encore améliorer l'union  civile existante pour les couples homosexuels.

La preuve est apportée de la rupture  entre la volonté populaire et les décisions des dirigeants  soumis au marché mondial. C'est ce que constate très justement Arnaud Bouthéon, cofondateur de Sens Commun, dans une tribune saluant cet  exercice salutaire pour la souveraineté populaire et la dignité de l'Humain. 

Le taux d'abstention élevé est à mettre en regard de la pression médiatique et internationale, et de l'absence de demande de renforcement de l'union civile existante, qui ne comprend pas les droits sociaux.

Cette absence de mesure de substitution a été  fatale en Slovaquie, le 7 février dernier : un référendum visant à inscrire dans la constitution l'interdiction de toute reconnaissance des unions homosexuelles avait échoué, faute de suffrages suffisants. Quant à la très catholique Irlande elle a laissé s'instaurer universellement le mariage « hors sexes » à 63%, le mariage homme-femme étant désormais réservé à l'Eglise.  L'Avenir pour Tous y voit une dangereuse tendance au communautarisme religieux et à la marchandisation de l''Humain, qui n'a, dès lors, plus aucun garde-fou, le principe biologique n'étant plus la régle universelle...

En France, face aux cassandres niant toute possibilité de restaurer la filiation biologique universelle, L'Avenir pour Tous réitère auprès de tous les responsables politiques sa demande d'un référendum portant réforme de la loi Taubira en union civile, afin de restaurer la filiation Homme-Femme à garantir constitutionnellement par le mariage. Elle se dit prête à les rencontrer dès le mois de janvier afin de leur exposer cette nouvelle situation, aboutissement du soulèvement français de 2013, et qui est confortée en France par les sondages d'opinion favorables à une réécriture de la loi en union civile égale en mairie.

 
L'Avenir pour Tous rappelle à ce propos avoir lancé une pétition portant cette demande au lendemain de la victoire du référendum croate, le 1er décembre 2013. Lui-même avait été initié de façon préventive face au déni de démocratie français. Notre pétition "tous nés d'un homme et d'une femme"  a réuni jusqu'à présent près de 15 600 signatures et est toujours disponible sur http://www.referendum-filiation.fr.

Enfin, à la veille de  Noël, L'AVenir pour Tous s'adresse tout particulièrement aux responsables religieux. Que la fête de la Filiation par excellence,  celles des enfants et de toutes les familles  soit  l'occasion de rappeler que la venue d'un enfant est toujours un don. Elle doit rester le plus beau des cadeaux, celui qui est donné par amour et ne peut être ni manipulé, ni acheté.

 
Pour réussir en France comme en Slovénie dès 2017,
Vous pouvez également faire un don par voie postale à :
L'Avenir pour Tous - 9, rue du docteur Finlay 75015 Paris.
 
Virginie Tellenne sera avec le père Patrice Gourrier sur Sud Radio le 25 décembre de 9h à 10h dans le grand referendum animé par Philippe David. Elle y présentera son livre « L'Humain plus fort que le Marché ».
 

LA PRIERE ?

Les idées absurdes sur la prière

 

Nous nous faisons généralement de la prière une idée absurde !

Comment ceux qui ne la connaissent guère - peu ou pas - osent-ils en parler avec tant de légèreté ?

Un trappiste, un chartreux travaillera des années pour devenir un homme de prière, et le premier étourdi venu prétendra juger de l'effort de toute une vie !

Si la prière était réellement ce qu'ils pensent, une sorte de bavardage, le dialogue d'un maniaque avec son ombre, ou moins encore - une vaine et superstitieuse requête en vue d'obtenir les biens de ce monde -, serait-il croyable que des milliers d'êtres y trouvassent jusqu'à leur dernier jour, je ne dis pas même tant de douceurs - ils se méfient des consolations sensibles - mais une dure, forte et plénière joie !

Oh! sans doute, les savants parlent de suggestion. C'est qu'ils n'ont sûrement jamais vu de ces vieux moines, si réfléchis, si sages, au jugement inflexible, et pourtant tout rayonnants d'entendément et de compassion, d'une humanité tendre.

Par quel miracle ces demi-fous, prisonniers d'un rêve, ces dormeurs éveillés, semblent-ils, entrer plus avant chaque jour dans l'intelligence des misères d'autrui ?

Étrange rêve, singulier opium qui, loin de replier l'individu sur lui-même, de l'isoler de ses semblables, le fait solidaire de tous, dans l'esprit de l'universelle charité !

Hélas! on en croira sur parole des psychiatres et l'unanime témoignage des saints sera tenu pour peu ou pour rien.

Ils auront beau soutenir que cette sorte d'approfondissement intérieur ne ressemble à aucune autre, qu'au lieu de nom découvrir à mesure notre propre complexité il aboutit à une soudaine et totale illumination, qu'il débouche dans l'azur, on se contentera de haussa les épaules.

Quel homme de prière a-t-il pourtant jamais avoué que la prière l'ait déçu ?

(Georges Bernanos)

Un ancien a dit : « Le moine ne doit pas s’enquérir de la condition de celui-ci ou de celui-là, car de telles recherches le détournent de la prière et le font se répandre en médisances et en bavardages. Aussi rien ne veut le silence ».

Un ancien a dit : « Le moine ne doit pas s’enquérir de la condition de celui-ci ou de celui-là, car de telles recherches le détournent de la prière et le font se répandre en médisances et en bavardages. Aussi rien ne veut le silence ».

La parole de Dieu
 
 
 
          À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : 
         il parlait et il bénissait Dieu.         
 
Évangile selon saint Luc, chapitre 1, verset 64
 
 
 
La méditation
 
 
C’est le doute qui s’oppose le plus à la joie, ce qui nous empêche de l’accueillir. La joie est le fruit d’un combat comme cela l’a été pour Zacharie ! Notre combat sera donc tout d’abord celui de la confiance et de la persévérance à croire à notre vocation à la joie.
Zacharie doit accepter de ne pas tout comprendre et de ne pas tout maîtriser. Accueillir la joie est possible quand nous sommes attirés par les personnes, par les choses, par les événements pour ce qu’ils sont et non pas pour ce nous pouvons obtenir d’eux. C'est bien notre principal problème : nous utilisons le réel qui nous entoure pour nous procurer le plaisir ou pour prévenir le déplaisir ou la souffrance. Nous instrumentalisons aussi nos œuvres en ce sens : par exemple, la joie de notre travail est altérée quand nous l’accomplissons, non pour ce qu’il effectue, mais surtout pour le plaisir qu’il peut nous procurer ou pour la souffrance qu’il nous permet d’éviter.
La joie est l’expression de notre manière d’être en relation avec le réel. C’est une réalité intérieure qui ne dépend pas avant tout des conditions extérieures. Une telle transformation de notre manière de vivre, de voir et de croire a les couleurs d’une nouvelle naissance. Quand Zacharie retrouve la parole, il ne parle plus comme avant ! Sa parole est issue de son expérience d’une nouvelle manière de vivre. Il parle pour bénir celui qui, en vérité, ne cesse de tout nous donner.(Source:Avent dans la Ville)
Le Bienheureux Antoine donnait ce conseil à son disciple : « Déteste ton ventre et les besoins du siècle, les mauvais désirs et les honneurs, comme si tu n’étais plus de ce monde, et tu auras la paix. »

Le Bienheureux Antoine donnait ce conseil à son disciple : « Déteste ton ventre et les besoins du siècle, les mauvais désirs et les honneurs, comme si tu n’étais plus de ce monde, et tu auras la paix. »

La Sainte Tunique d’Argenteuil

Tunique_d_Argenteuil

 

La Sainte Tunique d’Argenteuil est habituellement exposée à la dévotion des fidèles tous les 50 ans ! La dernière, ayant été réalisée en 1984, nous devrions attendre encore quelques années pour en connaitre une nouvelle. Mais, en raison des 150 ans de la basilique Saint Denys d’Argenteuil, le diocèse de Pontoise a annoncé qu’une ostension aura lieu du 25 mars au 10 avril 2016… A vos agendas…

Beaucoup d’émotion en perspective lors de la vénération de cette relique insigne !

C’est cette même tunique que le Christ portait le soir de la Cène, puis sur le chemin de la croix et qui fut tirée au sort par les soldats romains.

Elle sera exposée dans son reliquaire, dans le chœur de la basilique. Partiellement détériorée, il en reste tout de même des fragments cousus au XIXème siècle sur une tunique en soie.

Pour l’instant, peu d’informations sur les modalités pratiques pour s’inscrire car le diocèse prévoit quelques 150 000 pèlerins : nous vous en donnerons en temps utiles.

Article de M.-H. Geai, repris de M P I.

 

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,57-66.

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

Si on te retient pour une agape et qu’on te met à la dernière place, que ta pensée ne murmure point, mais dit : « Je n’étais même pas digne de cela ». Car, je te l’affirme : il n’arrive aucune tribulation à l’homme qui ne vienne d’en haut, de la part de Dieu, pour l’éprouver et pour punir ses péchés ; et celui qui ne s’en tient pas à sa pensée ne croit que Dieu est un juste juge. »

Si on te retient pour une agape et qu’on te met à la dernière place, que ta pensée ne murmure point, mais dit : « Je n’étais même pas digne de cela ». Car, je te l’affirme : il n’arrive aucune tribulation à l’homme qui ne vienne d’en haut, de la part de Dieu, pour l’éprouver et pour punir ses péchés ; et celui qui ne s’en tient pas à sa pensée ne croit que Dieu est un juste juge. »

Par Saint Augustin

(354-430),

évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
Sermon 293,3, pour la nativité de Jean Baptiste (trad. bréviaire 24/06) 


 

« Sa bouche s'ouvrit, sa langue se délia : ... il bénissait Dieu »

 

      Zacharie se tait et perd la parole jusqu'à la naissance de Jean, précurseur du Seigneur, qui lui rend la parole.

Que signifie le silence de Zacharie sinon que la prophétie a disparu, et qu'avant l'annonce du Christ, elle est comme cachée et close ?

Elle s'ouvre à son avènement, elle devient claire pour l'arrivée de celui qui était prophétisé.

La parole rendue à Zacharie à la naissance de Jean correspond au voile déchiré à la mort de Jésus sur la croix

(Mt 27,51).

Si Jean s'était annoncé lui-même, la bouche de Zacharie ne se serait pas rouverte. 


      La parole lui est rendue à cause de la naissance de celui qui est la voix ; car on demandait à Jean, qui annonçait déjà le Seigneur :

« Toi, qui es-tu ? »

Et il a répondu :

« Je suis la voix qui crie dans le désert ».

La voix, c'est Jean, tandis que le Seigneur est la Parole :

« Au commencement était le Verbe ».

Jean, c'est la voix pour un temps ; le Christ, c'est le Verbe au commencement, c'est le Verbe éternel.

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Ne restez pas seul pour les Fêtes de la Nativité ! 

Do not stay alone for the holidays of the Nativity!


Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous,en communion avec

les Chrétiens d'Orient,

avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St

Thomas (Mar Thoma)* en France pour fêter Noël!

 

If you are not a family, you find yourself in communion with

Eastern Christians,

with your brothers of the French speaking Syrian Orthodox Church of St

Thomas (Mar Thoma) * in France to celebrate Christmas!





Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en famille,

grâce au partagec'est possible ! Venez fêter la Nativité

au Monastère en famille !

 

If you have few resources to decently celebrate Christmas with family,

through shared it's possible! Come celebrate the Nativity

Monastery family!





(Pour ceux qui doivent loger, Inscriptions closes le 20 Décembre)

(For those who need housing, Registration closed on 20 December)

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Programme:

*Jeudi 24 Décembre. Nativité de Notre-Seigneur
18h, réveillon avec les fidèles familiers. Veillée de Noël (Plusieurs Baptêmes et Chrismations), Bénédiction du Feu nouveau et Procession de l’Enfant-Jésus à l’Eglise.Messe de minuit.

 

* Thursday, December 24. Nativity of Our Lord
18h Eve familiar with the faithful. Christmas Eve (Several Baptisms and Chrismations), Blessing of the New Fire and Procession of the Infant Jesus to the Church. Midnight Mass.




*Vendredi 25, Nativité de Notre-Seigneur
Messe du jour à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

* Friday 25, Nativity of Our Lord
Mass of the day at 10.30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30.




*Samedi 26 Décembre, Fête des « Félicitations à la Mère de Dieu »
Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Saturday, December 26, Feast of "Congratulations to the Mother of God"
Mass in honor of "All Pure and Immaculate Mother of the Word-God" at 10:30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30



VEILLEE POUR LA VIE dans la nuit du 26 au 27

VIGIL FOR LIFE on the night of 26 to 27

*Dimanche 27 Décembre, Fête des « Saints Innocents »
Messe en l’honneur pour les enfants à naître et les victimes de l’avortement à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Sunday, December 27, day of the "Holy Innocents"
Mass in honor to unborn children and victims of abortion at 10:30 fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

 

*l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
ANNONCE LITURGIQUE (23 décembre)
              Bien-aimés frères, l'Eglise continue la série septénaire des noms divins qui précède la vigile de Noël. Tous les jours, elle lance par une antienne solennelle un cri vers le Messie.
Aujourd'hui, l'Eglise fait entendre son septième appel au Fils de Dieu et Fils de l'homme :
O EMMANUEL.
GRANDE ANTIENNE DU SEPTIEME NOM DIVIN
 
O Emmanuel, notre Roi et notre Législateur, Attente des nations et leur Sauveur, viens et ne tarde pas, viens nous sauver, notre Seigneur et notre Dieu.

 

 

LES ANTIENNES PREPARATOIRES A NOËL

L’OFFICE DE VÊPRES

La liturgie occidentale, pendant l’octave qui précède Noël, glorifie les noms divins donnés au Christ, à la fin de l’office de vêpres. Dans l’office byzantin (ou dans l’Office Syriaque), elles pourraient être chantées après la bénédiction finale pour jouir de ce précieux trésor (Elles peuvent être prise aussi avant le Kourie Eleïson (Si il y a chaque jour un Qurbana)).

Les Noms

Le soir, quand les ténèbres du monde augmentent avant que resplendisse la Lumière, ils sont « un cri vers le Messie » qui est venu et qui est attendu en son second et glorieux Avènement (Dom Guéranger). La Divinité est au-delà de tout nom et les Noms divins sont « des louanges concédées à la mesure de nos capacités » (Denys l’Aréopagite).

« Ô Sagesse ! »

Le Christ est « la sagesse hypostasiée du Père », la Sagesse divine en personne. Par Lui, Dieu a tout créé (Ps. 103, 24). Jésus a manifesté la Sagesse du Père (Luc 2, 40) ; en lui « sont cachés les trésors de la Sagesse » (Col.2, 3). Mais la Sagesse resplendit tout particulièrement sur la Croix (1 Co. 1, 18-25), dans sa Résurrection et par l’envoi de l’Esprit du Père. Et « de nouveau, avec gloire, Il vient ! » (Symbole de la Foi).

« Ô Adonaï ! »

Traduit par Seigneur, il remplace l’imprononçable Nom de YHVH. Jésus est le Seigneur Dieu, qui a parlé à Abraham dans la nuit étoilée et à Moïse dans le buisson ardent, et qui s’est révélé comme Je-suis. Il est « un seul Seigneur Jésus-Christ » (Symbole).

« Ô Rejeton de Jessé ! »

« Un rejeton sortira de la souche de Jessé » (Is. 11, 1 ; 11, 10). Sa généalogie est lue en Saint-Mathieu le dimanche précédant Noël, attestant la filiation humaine historique du Fils de Dieu.

« Ô Clef de David ! »

Du Christ il est dit : « sur son épaule est la clef de la maison de David » (Is. 22, 22). Il « détient la clef de David » (Apoc. 3, 7) et dit : « Je détiens les clefs de la mort » (1, 18). Il est la Clef qui ouvre le trésor des Écritures dont Il est le Sens.

« Ô Orient ! »

Il vient de l’orient (Is.41, 25) ; et Il est l’Orient de toute connaissance. Les chrétiens prient vers l’Orient, tournés vers lui qui vient, qui se lève du royaume des ombres pour illuminer la terre.

« Ô Roi des nations ! »

« Qu’on dise parmi les nations : le Seigneur est Roi ! » (1 Ch. 16, 31 ; Ps. 95, 10). « Le Seigneur Dieu est Roi des nations » (Apoc. 15, 3) ; « Jésus Christ est le souverain des rois de la terre » (1, 5), « l’agneau est roi des rois » (17, 14), ce roi sans pouvoir de ce monde et qui règne par l’amour immolé par amour…

« Ô Emmanuel ! »

« Je serai avec toi » (Ex. 3, 12), dit le Seigneur. « Avec-toi » ou « Avec-nous » est son Nom, un refrain de l’office byzantin. Dans toute l’histoire sainte, Dieu est avec son peuple ; devenu homme, Défenseur et Consolateur, Il a pris parti pour les hommes. Il leur donne la victoire sur la peur de la mort.

« Ô Jésus ! »

Le huitième Nom divin glorifiant le Messie et Fils de Dieu est « Dieu-sauve » ou « Salut-de-Dieu ». À ce Nom, « tout genou fléchisse ! » (Phi. 3, 3). Nos Pères d’Israël ont toujours glorifié le Dieu sauveur. Devenu homme tout en demeurant Dieu, Il sauve l’humanité de l’intérieur. Par le saint Esprit l’action salvatrice de la Divinité s’est faite immanente à la création et au genre humain tout entier. Nous invoquons ce Nom sans cesse, sur nous-mêmes, nos amis, nos ennemis, et sur le monde entier que Dieu veut sauver.(Source:"Sagesse Orthodoxe)

Chacun d'entre nous a une croix à porter. Pourquoi? Puisque le Maître de notre Foi a enduré la Croix, alors nous aussi, nous aurons à l'endurer. D'un côté, la croix est douce et légère, mais d'un autre côté, elle peut aussi être amère et lourde. Cela dépend de notre propre volonté. Si nous portons la croix du Christ avec amour, alors elle sera très légère, comme une éponge ou un bouchon. Mais si nous avons une attitude négative, alors elle s'alourdira, et sera trop lourde à porter. (Ancien Ephrem de Katounakia)

Chacun d'entre nous a une croix à porter. Pourquoi? Puisque le Maître de notre Foi a enduré la Croix, alors nous aussi, nous aurons à l'endurer. D'un côté, la croix est douce et légère, mais d'un autre côté, elle peut aussi être amère et lourde. Cela dépend de notre propre volonté. Si nous portons la croix du Christ avec amour, alors elle sera très légère, comme une éponge ou un bouchon. Mais si nous avons une attitude négative, alors elle s'alourdira, et sera trop lourde à porter. (Ancien Ephrem de Katounakia)

+++++

 
 
Théobule
 
23/12/2015   
les enfants connectés à parole de Dieu
   
  Marcher vers la crèche - Un enfant nous est né !  
   
Cette semaine c'est Noël et nous sommes tous invités à la crèche pour nous réjouir !
Tous invités ! Les bergers en premier, des gens pauvres à l'époque, reçoivent la bonne nouvelle de la naissance de notre sauveur. À leur suite, approchons-nous de la crèche et accueillons l'enfant Jésus dans notre coeur.
   
  Suivre Théobule  
   

Avec Théobule, venez découvrir :
Bonne nouvelle Bonne Nouvelle
"Un enfant nous est né !"
les vidéos
     
A toi la parole À toi la Parole
"Camille et les bergers"
les vidéos
     
La question de Théobule La question de Théobule
"Pourquoi Dieu choisit des bergers pour aller à la crèche ?"
les vidéos
     
Les jeux Les jeux
"Retrouve une phrase cachée et peins des galets pour décorer la table de Noël"
Le puzzle et le coloriage de la semaine
les jeux
     
Théobule s'est fait nouveaux amis parmi les chrétiens d'Orient. 
Pour l'Avent, Théobule propose aux enfants de langue arabe de découvrir les vidéos Bonne Nouvelle chaque semaine.
Découvrir Bonne Nouvelle en arabe
Chaque semaine, les enfants retrouvent Théobule pour une nouvelle balade instructive et ludique.

+++

• Sainte et joyeuse nuit de Noël ! •
 
« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ;
sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi. »

Livre de St Isaïe le Prophète 9, 1

 

Chers amis, Aloho m'barekh

Dans quelques heures, dans l'intimité familiale du Monastère Syriaque pour quelques uns, dans une proximité familiale retrouvée pour d'autres qui, au gré de l'éparpillement des familles, rejoindrons les leurs, nous célébrerons Noël:

La Nativité du Verbe de Dieu qui prend chair par Marie et l'Esprit Saint.
Vous serez dans nos coeurs lorsque, demain soir nous bénirons le "Feu nouveau", le "feu des bergers" pour acclamer le Christ "Soleil de Justice" qui vient pour éclairer nos nuits humaines de la lumière de Sa Vérité et les réchauffer du feu de l'Amour Divin.

Vous serez dans nos coeurs sacerdotaux lorsque nous accueillerons ensemble le Christ "Prince de la Paix" ...

Avec Lui, "Premier né d'une multitude de frères", vous entrerez dans le bâtiment de notre église qui est la figure de l'Eglise Universelle qu'Il fonda sur les Apôtres, Lui, Le Christ notre Chef.

C'est pourquoi, comme métropolite de cette Eglise Locale Orthodoxe-Orientale (Portion de l'Eglise universelle fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Orthodoxe-Malankare qui m'est confiée), tous les Evêques prêtres et fidèles qu'unit l'Orthodoxie de la Foi Apostolique seront avec nous , dans nos coeurs, processionnant derrière le Christ Tête, Unique, Souverain et Eternel Prêtre, le "Bon Berger qui vient donner Sa Vie pour Ses brebis"......

Nous déposerons à la crèche nos prières, toutes vos intentions, celles de l'Eglise du Christ  qui est  la "Porte du Ciel".

Nous prions pour vous. Merci de ne pas nous oublier.

Joyeux et pieux Noël à tous en communion avec tous nos frères Chrétiens souffrants pour le Christ et Son Règne d'Amour, de Justice et de Vérité !

Que l'Enfant Jésus de la crèche réveille en chacun une espérance renouvellée !

Votre fidèlement et respectueusement dévoué en Celui qui était, qui est et qui vient: le Christ notre Rocher.

+Mor Philipose-Mariam, métropolite

 

+++

 

Ref:

Nuit de Noël,
nuit de Noël s'étteind la haine !
Nuit de Noël la guerre sera enterrée,
Nuit de Noël se lèvera l'Amour divin ! Alleluia,

Alleluia, Alleluia !

(Ce Refrain est chanté en France sur la mélodie de "Jour du Seigneur" et les strophes psalmodiées)

Quand on donne a boire a un assoiffé nous vivons Noël*
Quand on fait porter aux démunis la robe de tendresse nous vivons Noël.


Quand on essuie les larmes aux yeux nous vivons Noël*
Quand on sème l’espérance dans les cœurs nous vivons Noël

 

Quand j'embrasse mon frère sans tromperie nous vivons Noël*
Quand meurt en moi l'esprit du vengeance Nous vivons Noël


Quand disparaît en moi la tiédeur et l’indifférence nous vivons Noël*
Quand mon âme se fonde avec l'Amour de Dieu nous vivons Noël


(Chant de Noël des Chrétiens d'Orient)

ليلة الميلاد يُمحى البغض ليلة الميلاد تُزهر الأرض 
ليلة الميلاد تُدفن الحرب ليلة الميلاد ينبت الحب

عندما نسقي عطشان كأس ماء نكون في الميلاد 
عندما نكسي عريان ثوب حب نكون في الميلاد 
عندما نكفكف الدموع في العيون نكون في الميلاد 
عندما نفرش القلوب بالرجاء نكون في الميلاد

عندما أُقبّل رفيقي دون غش أكون في الميلاد 
عندما تموت فيّ روح الأنتقام أكون في الميلاد 
عندما يُرمّد في قلبي الجفا أكون في الميلاد 
عندما تذوب نفسي في كيان الله أكون في الميلاد

En dernière minute:

Les Voeux de Mor Melethius, Métropolite de notre Eglise-mère (Malankare):

Si le diable te frappe quelque part, toi aussi frappe le au même endroit ; s’il te domine par les aliments, domine-le par les veilles ; s’il t’accable par le sommeil, réduis-le par l’effort corporel ; mais s’il vient à t’égarer dans la vaine gloire, fais une action ou prends devant les hommes une attitude telle qu’ils te méprisent. Car sache-le bien, Satan n’est jamais désolé comme lorsque l’homme désire l’humiliation et le mépris.

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens