Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 05:22
Mon âme exalte le Seigneur, Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.  Il s'est penché sur son humble servante, Désormais tous les âges me diront bienheureuse.  Le Puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son nom.  Son amour s'étend d'âge en âge, Sur ceux qui le craignent.  Déployant la force de son bras, Il disperse les superbes.  Il renverse les puissants de leur trône, Il élève les humbles.  Il comble de biens les affamés, Renvoie les riches les mains vides.  Il relève Israël son serviteur, Il se souvient de son amour.  De la promesse faite à nos pères, En faveur d'Abraham et de sa race à jamais.  Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Pour les siècles des siècles. Amen.

Mon âme exalte le Seigneur, Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur. Il s'est penché sur son humble servante, Désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son nom. Son amour s'étend d'âge en âge, Sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, Il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leur trône, Il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, Renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, Il se souvient de son amour. De la promesse faite à nos pères, En faveur d'Abraham et de sa race à jamais. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, Pour les siècles des siècles. Amen.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 13,11-14a.

Frères, sachez-le, voici l'heure de nous réveiller de notre sommeil. Car le salut est maintenant plus près de nous qu'au moment où nous sommes venus à la foi.
La nuit est avancée, et le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière.
Marchons honnêtement, comme en plein jour, ne nous laissant point aller aux excès de la table et du vin, à la luxure et à l'impudicité, aux querelles et aux jalousies.
Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,25-33.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : "Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, et sur la terre, une angoisse des nations, affolées par le fracas de la mer et des flots,
les hommes expirant de frayeur et d'anxiété pour ce qui doit arriver à l'univers, car les puissances des cieux seront ébranlées.
Alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec grande puissance et grande gloire.
Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance approche. "
Et il leur dit une parabole : " Voyez le figuier et tous les arbres :
quand déjà ils bourgeonnent, à cette vue vous savez de vous-mêmes que déjà l'été est proche.
Ainsi, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.
Je vous le dis, en vérité, cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées.
Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Samedi 5 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Par Origène

(v. 185-253),

prêtre et théologien 
Homélies sur Josué, 11, 3-4 (trad SC71, p.287 rev.) 


 

« Marchez tant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres ne vous saisissent » (Jn 12,35)

 

Dès que le Sauveur est venu, c'était déjà la fin du monde. Lui-même d'ailleurs le disait, se situant à la fin des temps :

-« Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche » (Mt 4,17).

Mais il a retenu et retardé le Jour de la consommation ; il lui a interdit de paraître.

Car Dieu le Père, voyant que le salut des nations ne peut venir que de Jésus, lui a dit :

« Demande et je te donnerai les nations pour ton héritage, et ton domaine s'étendra jusqu'aux extrémités de la terre » (Ps 2,8).

Donc, jusqu'à l'accomplissement de cette promesse du Père, jusqu'à ce que les Églises s'accroissent des diverses nations et qu'y entre toute

« la plénitude des païens » pour qu'enfin « tout Israël soit sauvé »

(Rm 11,25),

le Jour est prolongé, la chute du jour est différée.

Le « Soleil de justice » (Ml 3,20) ne se couche jamais, mais continue à verser la lumière de la vérité dans le cœur de ceux qui croient. 

Mais lorsque la mesure des croyants sera comble et lorsque sera venue l'époque dégénérée et corrompue de la dernière génération où « à cause de l'ampleur du mal, la charité de beaucoup d'hommes se refroidira »

(Mt 24,12)...,

alors, « les jours seront abrégés »

(Mt 24,22).

Oui, le même Seigneur sait prolonger la durée des jours quand c'est le temps du salut, et il sait abréger la durée du moment de la tribulation et de la perdition.

Quant à nous, tant que nous avons le jour et que s'allonge pour nous le temps de la lumière, « marchons honnêtement comme en plein jour » (Rm 13,13) et faisons les œuvres de lumière. 

 

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur. Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu.  Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges et plus particulièrement la salutation angélique, annonciatrice du salut du monde, remède et protection de tous les hommes.  Daigne donc accepter que moi, ton petit serviteur, je te loue et te dise et redise doucement : "Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces."  (Saint Ephrem (v.306-373))

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur. Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu. Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges et plus particulièrement la salutation angélique, annonciatrice du salut du monde, remède et protection de tous les hommes. Daigne donc accepter que moi, ton petit serviteur, je te loue et te dise et redise doucement : "Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces." (Saint Ephrem (v.306-373))

Moscou demande à la Turquie de retourner Sainte-Sophie à l'Église orthodoxe

La basilique Sainte-Sophie est tombée aux mains du Califat Ottoman en 1453, lorsque Constantinople (maintenant Istanbul) a été conquise par les jihadistes de Mahomet II. Or, la Russie vient de demander à la Turquie de la retourner à l'Église orthodoxe.

 

Cette demande de Moscou s'inscrit dans le contexte des relations tendues entre les deux pays suite à la destruction d’un chasseur bombardier russe par des avions de chasse turcs, mardi 24 novembre, au-dessus de la frontière syrienne.

Rappelons aussi que samedi, 28 novembre, le président russe Vladimir Poutine a adopté des sanctions économiques contre la Turquie.

 

(Pravoslavie.ru) - Les députés de la Douma (chambre basse du Parlement russe) ont appuyé l'idée de la restitution de Sainte-Sophie (Constantinople) à l’Église orthodoxe. C’est ce qu’a déclaré Sergei Gavrilov, président du Comité sur les questions de propriété, et coordinateur du groupe interparlementaire sur la protection des valeurs chrétiennes, rapporte TSN.

Aujourd'hui, alors que les relations russo-turques connaissent une «épreuve d’endurance», les initiatives et propositions amicales réciproques revêtent une importance particulière, a déclaré Gavrilov.

«La Russie estime qu’il est possible de restituer Sainte-Sophie, l'ancien sanctuaire du monde chrétien, situé à Constantinople - une ancienne cathédrale byzantine associée à l'histoire de l'Église chrétienne universelle. Nous nous attendons à une réponse amicale de la Turquie, à savoir le retour de Sainte Sophie à l’Église orthodoxe», a déclaré le député.

«Je v ous adore, ô mon divin Jésus, résidant et vivant dans la très sainte Vierge.

J'adore vos grandeurs et vos perfections dont votre âme est revêtue.
J'adore votre règne sur elle, et l'absolu pouvoir qui régit tout son être.
J'adore votre vie, qui remplit et anime son cœur et toutes ses puissances.
J'adore l'abondance des dons, la plénitude des vertus et la fécondité des grâces que vous mettez en elle pour toute votre Église.
Divin Jésus, régnez en elle, et par elle sur nous à jamais.
Divin Seigneur, votre puissance est adorable, et votre règne est toujours suave ; mais il n'est jamais plus suave que sur ce trône d'amour.
Que volontiers nous venons au pied de ce saint tabernacle vous y rendre nos devoirs et vous prier de détruire en nous ce qui s'oppose à votre vie !
Divin Jésus, vivifiez nos cœurs ; ne souffrez plus en nous d'autre vie que la vôtre ; détruisez et anéantissez tout ce qui lui est contraire. Faites en nous comme en votre Mère ; que vous y soyez tout seul vivant, et que tout ce qui est de mortel soit absorbé en votre vie.
Faites que les vertus de votre Esprit s'établissent en nous comme en elle [...].
Divin Jésus, vivez en nous par votre Mère, et répandez en nous la plénitude de vos dons et de vos saintes grâces, pour être un avec vous et avec votre très chère Mère. »

(M. Olier (1608-1657), La journée chrétienne (Seconde Partie, De la vie de Jésus en Marie), Nouvelle édition, Paris, Librairie Poussielgue Frères, 1875.)

M. Olier,journée chrétienne,prière,adoration,Jésus,Marie,grandeurs,perfection,règne,vie,puissance,dons,vertus,grâces,coeur,tabernacle,amour

La Très Ste Vierge Marie (détail), par Francisco de Zurbarán (1598–1664)
Musée du Prado, Madrid (Espagne)

 Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient:   Seigneur notre Dieu,  Tu as choisi l’Orient pour envoyer ton Fils unique et accomplir l’économie du salut.   C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que tu as choisi pour qu’elle porte et enfante ton Fils unique. C’est en Orient qu’il a grandit, qu’il a travaillé, qu’il a choisi ses apôtres et ses disciples. C’est en Orient où il a transmis ta volonté et tes enseignements, où il a fait des miracles et des prodiges. C’est en Orient où il s’est livré.   C’est en Orient où il a choisit de souffrir, de mourir et de ressusciter.   C’est de l’Orient où il est monté au ciel et siégé à ta droite. Nous te prions d’accorder les forces nécessaires à tes enfants en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans l’espérance de tes saints apôtres.   Amîn.

Prière de saint Ephrem le Syrien pour l'Orient: Seigneur notre Dieu, Tu as choisi l’Orient pour envoyer ton Fils unique et accomplir l’économie du salut. C’est une jeune fille orientale, la Vierge Marie, que tu as choisi pour qu’elle porte et enfante ton Fils unique. C’est en Orient qu’il a grandit, qu’il a travaillé, qu’il a choisi ses apôtres et ses disciples. C’est en Orient où il a transmis ta volonté et tes enseignements, où il a fait des miracles et des prodiges. C’est en Orient où il s’est livré. C’est en Orient où il a choisit de souffrir, de mourir et de ressusciter. C’est de l’Orient où il est monté au ciel et siégé à ta droite. Nous te prions d’accorder les forces nécessaires à tes enfants en Orient pour qu’ils soient affermis dans la foi et dans l’espérance de tes saints apôtres. Amîn.

Syrie : plus de 3 500 personnes exécutées par Daesh en 17 mois

 

Par AFP, publié le 29 Novembre 2015 à 16:25

 

Daesh a exécuté 3 591 personnes en Syrie, dont plus de la moitié étaient des civils, depuis qu'il a proclamé un "califat" islamique en juin 2014, rapporte dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon l'OSDH, Daesh qui sème la terreur dans les régions sous son contrôle, a exécuté entre le 29 octobre et le 29 novembre, 53 personnes, dont 35 civils, dans les zones sous son contrôle en Syrie. Ce bilan porte à 3 591 le nombre total des victimes exécutées par le groupe jihadiste depuis juin 2014.

Parmi elles, 1945 civils, dont 77 enfants et 103 femmes, punies notamment pour sorcellerie, homosexualité et collaboration avec la coalition anti jihadiste dirigée par les Etats-Unis. Les membres de la tribu sunnite Shaitat représentent près de la moitié des civils tués. Daesh a tué 930 membres de ce clan à Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, en 2014, en réaction à leur soulèvement contre le groupe extrémiste.

L'organisation terroriste a en outre exécuté 415 jihadistes de ses propres forces, accusés d'espionnage ou capturés par le groupe alors qu'ils tentaient de fuir, précise l'ONG basé en Grande Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de sources en Syrie. Près d'un millier de membres des forces loyales au régime de Bachar al-Assad, figurent également parmi les victimes, outre 247 rebelles et combattants kurdes, a ajouté l'OSDH.

Le groupe extrémiste sunnite, qui a proclamé un "califat" en juin 2014 à cheval entre la Syrie et l'Irak, a conquis en Syrie des zones dans les provinces de Homs et Hama (centre), Deir Ezzor et Hassaké (nord-est), ainsi que Raqa et Alep (nord). Fort de dizaines de milliers d'hommes, Daesh a recours à des rapts, viols, décapitations et lapidations dans les régions sous son contrôle et l'organisation jihadiste est accusée de crimes contre l'Humanité par l'ONU.

En Syrie, le groupe ultra radical est visé depuis septembre 2014 par des frappes aériennes d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis, qui n'est pas parvenu à le neutraliser mais qui a notamment permis aux forces kurdes de le chasser de certaines régions. La Russie a lancé le 30 septembre une campagne de bombardements aériens en soutien aux forces de Damas. Depuis 2011, le conflit syrien a fait pus de 250 000 morts. La moitié de la population a dû fuir son foyer, plus de 4 millions ayant fui à l'étranger, selon l'ONU.

 

=============

Et pendant ce temps...

L’armée française s’en va-t-en guerre contre Daech… sans munitions !

Source: Jordi Vives dans LesObservateurs.ch

 
  •  
Bloody 100th flies 100th for French

Alors que le président François Hollande était ce vendredi à bord du porte-avions Charles De Gaulle, le navire-amiral de la marine française, actuellement stationné en méditerranée orientale et engagé dans les opérations en Syrie et en Irak, mais aussi en Libye, le journal Le Monde rapporte que l'Armée Française serait déjà à court de munitions. Après avoir largué 680 bombes depuis le début de l'opération « Chammal », le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, a du acheter en urgence plusieurs centaines de bombes à guidage laser aux Américains.

Si une telle commande de munition était déjà prévue, celle-ci ne devait avoir lieu qu'à la fin de l'année 2016 !

Pire encore, une partie des stocks de l'armée française en bombes à guidage laser GBU a été cédée par la France à … l'Arabie Saoudite ! Inutile de rappeler que ce pays a été un des principaux soutiens de l’État Islamique.

Ironie du sort, pour les Américains la France n'est aujourd'hui pas prioritaire dans la livraison. En effet, les États-Unis doivent d'abord livrer 8 000 bombes GBU à... l'Arabie Saoudite !

Jordi Vives, 4 décembre 2015

 

 

 
LE FIGARO · 11 191 PARTAGES
Samedi 5 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
La parole de Dieu
 
 
 
         Du haut des cieux, le Seigneur regarde, 
         il voit la race des hommes.         
 
Psaume 32, verset 13
 
 
 
La méditation
 
 
Il y avait bien longtemps que Dieu se penchait sur sa création. Lui, le Très-Haut, regardait vers le bas, comme l’habitant d’un immeuble dont l’appartement donne sur une rue très fréquentée se penche à son balcon et observe les passants. « Du lieu qu’il habite, il observe tous les habitants de la terre », continue le Psaume 32. Il est curieux de leurs attitudes, de les voir en mouvement. Il se plaît à les voir aller et venir à leurs affaires. Il finit par les connaître par cœur ; il sait à quelle heure celui-ci passera, par quelle rue arrivera celui-là, à quel rythme chacun marchera. Il se m et à les connaître par le cœur et à les aimer.
En réalité, Dieu s’émerveille de ce qu’il a créé. Il s’en étonne presque. « Il vit que cela était très bon »*. Alors que nous sommes portés à voir de nous surtout ce qui est décevant et laid, voici que Dieu nous contemple, nous admire, nous aime et nous espère. Quel bonheur de voir Dieu se pencher sur nous, sur chacun de nous, avec un regard d’une infinie tendresse ! Il se penche à tel point, qu’Il s’incline. 
Le mouvement que Dieu préfère c’est se courber, s’abaisser et plus bas encore, au plus bas de nous-mêmes. Ne fuyons pas son regard d’amour. Prenons le temps de contempler ce mouvement de Dieu vers nous, et de goûter ses sentiments de bonté, de tendresse et d’amour qui débordent jusqu’à nous. N’est-ce pas inouï ? Le Très-Haut se penche vers le bas, jusqu’à nous, et plus bas encore, jusqu’au plus bas de nous-mêmes. 
 
* Livre de la Genèse, chapitre 1, verset 31(Source:Avent dans la Ville)
Je te salue, Marie, Mère de Dieu, trésor vénéré de tout l'univers, lumière qui ne s'éteint pas, toi de qui est né le soleil de la justice, sceptre de la vérité, temple indestructible. Je te salue, Marie, demeure de celui qu'aucun lieu ne contient, toi qui as fait pousser un épi qui ne se flétrira jamais. Par toi les bergers ont rendu gloire à Dieu, par toi est béni, dans l'Évangile, celui qui vient au nom du Seigneur. Par toi la Trinité est glorifiée, par toi la croix est adorée dans l'univers entier. Par toi exultent les cieux, par toi l'humanité déchue a été relevée. Par toi le monde entier a enfin connu la Vérité. Par toi, sur toute la terre, se sont fondées des églises. Par toi le Fils unique de Dieu a fait resplendir sa lumière sur ceux qui étaient dans les ténèbres, assis à l'ombre de la mort. Par toi les apôtres ont pu annoncer le salut aux nations. Comment chanter dignement ta louange, Ô Mère de Dieu, par qui la terre entière tressaille d'allégresse.  (Saint Cyrille d'Alexandrie (v.380-v.444))

Je te salue, Marie, Mère de Dieu, trésor vénéré de tout l'univers, lumière qui ne s'éteint pas, toi de qui est né le soleil de la justice, sceptre de la vérité, temple indestructible. Je te salue, Marie, demeure de celui qu'aucun lieu ne contient, toi qui as fait pousser un épi qui ne se flétrira jamais. Par toi les bergers ont rendu gloire à Dieu, par toi est béni, dans l'Évangile, celui qui vient au nom du Seigneur. Par toi la Trinité est glorifiée, par toi la croix est adorée dans l'univers entier. Par toi exultent les cieux, par toi l'humanité déchue a été relevée. Par toi le monde entier a enfin connu la Vérité. Par toi, sur toute la terre, se sont fondées des églises. Par toi le Fils unique de Dieu a fait resplendir sa lumière sur ceux qui étaient dans les ténèbres, assis à l'ombre de la mort. Par toi les apôtres ont pu annoncer le salut aux nations. Comment chanter dignement ta louange, Ô Mère de Dieu, par qui la terre entière tressaille d'allégresse. (Saint Cyrille d'Alexandrie (v.380-v.444))

Saint Sabas, qui êtes-vous ?


Abbé
(439-531)

 

Sabas, né près de Césarée, en Cappadoce, de parents nobles et pieux, fut mis, à l'âge de cinq ans, sous la tutelle d'un oncle fort méchant ; il s'enfuit et se réfugia dans un couvent.

C'était la Providence qui avait conduit ses pas ; il embrassa généreusement toutes les saintes rigueurs de la vie monastique.

Dix ans plus tard, le désir de visiter les lieux sanctifiés par la vie mortelle du Sauveur le conduisit à Jérusalem.

Ayant fait son pèlerinage, il résolut de se fixer au milieu des célèbres anachorètes de la Palestine et vécut jusqu'à l'âge de trente ans sous la direction du saint solitaire Théoctiste.

Mais il lui semblait que Dieu demandait de lui davantage, et, croyant n'avoir encore rien fait, il s'enfonça dans la solitude voisine pour y vivre avec Dieu seul.

 

Renfermé dans une petite grotte, il y passait cinq jours de la semaine sans prendre aucune nourriture, uniquement appliqué à la prière, au chant des psaumes et au travail manuel.

Chaque samedi, il apportait au monastère qu'il avait habité tous les paniers qu'il avait tressés, passait le dimanche avec ses frères et revenait à son ermitage.

Plus tard, il se retira sur les bords du Jourdain, où le démon le tourmenta par des spectres horribles, des hurlements affreux, des menaces, des coups, et surtout des apparitions séduisantes.

Le saint, armé de la prière, remporta autant de victoires qu'il eut à livrer de combats, jusqu'à décourager son redoutable ennemi.

 

Sabas, toujours poussé par le désir d'une solitude de plus en plus profonde, se retira sur des rochers abrupts ; il y établit, pour monter et pour descendre, un gros câble à nœuds qui lui servait de rampe.

Il lui fallait aller chercher de l'eau à deux lieues de là et la monter sur ses épaules. Sa nourriture consistait uniquement en racines sauvages ; mais, en revanche Dieu nourrissait son âme de l'abondance de ses consolations.

 

Sabas fut découvert par la vue de la corde qui pendait du rocher, et dès lors sa solitude se changea en affluence énorme de pèlerins qui venaient lui demander communication des biens célestes dont il était rempli.

Beaucoup demeuraient ses disciples, et il groupa dans la vallée un grand nombre de petites cellules pour les recevoir.

De grands saints, attirés par la renommée de ses vertus, vinrent eux-mêmes le visiter.

Il s'arrachait parfois à sa solitude, quand la gloire de Dieu le demandait, et plusieurs fois la cour de Constantinople fut édifiée de ses vertus.

 

 

Ô Vierge Marie, si vous êtes irritée, c'est contre le péché et l'auteur du péché. Vous aurez une vie supérieure à la nature, mais vous ne vivrez pas pour vous, car ce n'est pas pour vous que vous êtes née. Cette vie, vous la consacrerez tout entière à Dieu, car c'est Lui qui vous a introduite dans le monde, pour servir au salut du genre humain, pour accomplir le plan de Dieu , c'est-à-dire l'Incarnation de votre Fils et notre déification. Votre cœur se nourrira des paroles de Dieu : elles vous féconderont comme l'olivier fertile dans la maison de Dieu, comme l'arbre planté au bord des eaux vives de l'Esprit, comme l'arbre de vie qui a donné son fruit au moment prédit : le Dieu incarné, la vie de toutes choses.... Votre cœur très pur, exempt de toute souillure, contemplera toujours le Dieu de toute pureté et brûlera de désir pour lui. Votre sein sera la demeure de Celui qu'aucun lieu ne peut contenir. Votre lait, dans le petit enfant Jésus, nourrira Dieu. Vous êtes la porte de Dieu, éclatante d'une perpétuelle virginité. Vos mains porteront Dieu ; vos genoux seront pour lui un trône plus sublime que celui des Chérubins.... Vous êtes le temple du Saint-Esprit, la cité de Dieu vivant, que réjouissent les fleuves abondants de la grâce divine. Vous êtes toute belle, toute proche de Dieu, plus haute que les Chérubins et les Séraphins, très proche de Dieu lui-même.  Salut, Marie, douce enfant d'Anne ! De nouveau l'amour m'amène jusqu'à vous. Comment pourrai-je décrire votre démarche pleine de sérieux, votre vêtement ; le charme de votre visage, cette sagesse que donne l'âge unie à la jeunesse du corps ? Votre vêtement était plein de modestie, sans luxe comme sans mollesse. Votre démarche était grave, sans précipitation comme sans nonchalance. Votre conduite était austère, quoique tempérée par la joie, mais n'attirant jamais l'attention des hommes. Ce qui le prouve, c'est votre crainte devant la visite inattendue de l'ange. Vous étiez soumise et docile à tes parents. Votre âme restait humble au milieu des contemplations les plus sublimes. Votre parole était agréable, car elle traduisait la douceur de votre âme. Quelle demeure aurait été plus digne de Dieu ? Il est juste que toutes les générations vous proclament bienheureuse, remarquable honneur du genre humain. Vous êtes la gloire du sacerdoce, l'espoir des chrétiens, la plante féconde de la virginité. C'est par vous que l'honneur de la virginité s'est partout répandu. Que soient bénis ceux qui vous reconnaissent pour la Mère de Dieu, maudits ceux qui ne le veulent pas.   (St Jean Damascène (v.650-v.749))

Ô Vierge Marie, si vous êtes irritée, c'est contre le péché et l'auteur du péché. Vous aurez une vie supérieure à la nature, mais vous ne vivrez pas pour vous, car ce n'est pas pour vous que vous êtes née. Cette vie, vous la consacrerez tout entière à Dieu, car c'est Lui qui vous a introduite dans le monde, pour servir au salut du genre humain, pour accomplir le plan de Dieu , c'est-à-dire l'Incarnation de votre Fils et notre déification. Votre cœur se nourrira des paroles de Dieu : elles vous féconderont comme l'olivier fertile dans la maison de Dieu, comme l'arbre planté au bord des eaux vives de l'Esprit, comme l'arbre de vie qui a donné son fruit au moment prédit : le Dieu incarné, la vie de toutes choses.... Votre cœur très pur, exempt de toute souillure, contemplera toujours le Dieu de toute pureté et brûlera de désir pour lui. Votre sein sera la demeure de Celui qu'aucun lieu ne peut contenir. Votre lait, dans le petit enfant Jésus, nourrira Dieu. Vous êtes la porte de Dieu, éclatante d'une perpétuelle virginité. Vos mains porteront Dieu ; vos genoux seront pour lui un trône plus sublime que celui des Chérubins.... Vous êtes le temple du Saint-Esprit, la cité de Dieu vivant, que réjouissent les fleuves abondants de la grâce divine. Vous êtes toute belle, toute proche de Dieu, plus haute que les Chérubins et les Séraphins, très proche de Dieu lui-même. Salut, Marie, douce enfant d'Anne ! De nouveau l'amour m'amène jusqu'à vous. Comment pourrai-je décrire votre démarche pleine de sérieux, votre vêtement ; le charme de votre visage, cette sagesse que donne l'âge unie à la jeunesse du corps ? Votre vêtement était plein de modestie, sans luxe comme sans mollesse. Votre démarche était grave, sans précipitation comme sans nonchalance. Votre conduite était austère, quoique tempérée par la joie, mais n'attirant jamais l'attention des hommes. Ce qui le prouve, c'est votre crainte devant la visite inattendue de l'ange. Vous étiez soumise et docile à tes parents. Votre âme restait humble au milieu des contemplations les plus sublimes. Votre parole était agréable, car elle traduisait la douceur de votre âme. Quelle demeure aurait été plus digne de Dieu ? Il est juste que toutes les générations vous proclament bienheureuse, remarquable honneur du genre humain. Vous êtes la gloire du sacerdoce, l'espoir des chrétiens, la plante féconde de la virginité. C'est par vous que l'honneur de la virginité s'est partout répandu. Que soient bénis ceux qui vous reconnaissent pour la Mère de Dieu, maudits ceux qui ne le veulent pas. (St Jean Damascène (v.650-v.749))

FIORETTIS DE N-D:

En juin 1952, Douglas Hyde, ex-directeur d’un journal communiste anglais vint à Fatima au Portugal, remercier Notre Dame de sa conversion et rendit visite au président Salazar alors à la tête du pays. Il lui demanda : «  La renaissance spirituelle du Portugal ne serait-elle pas liée à Fatima  ? – C’est l’opinion générale ici, tous pensent ainsi… et moi je suis de ce nombre, mais nous ne devons pas pour cela nous enorgueillir.  »

Congréganiste de Notre Dame à l’âge de treize ans, Salazar disait volontiers : «  Notre Dame est pour moi une intime amie.  » Et l’on peut dire que c’est à sa prière que le Portugal doit d’avoir été épargné par la guerre.

En effet, quand Hitler fit connaître son intention d’envahir le Portugal, Salazar passa la nuit entière à téléphoner au généralissime Franco pour le convaincre de ne pas permettre aux troupes allemandes de traverser l’Espagne, et, en même temps, il ne cessait de réciter le chapelet. Il passa ainsi la nuit avec une main au téléphone et son chapelet dans l’autre. Et le miracle se produisit.

Connaissant la campagne qui se faisait contre le chapelet, Salazar affirma en public : « Notre Dame aime beaucoup cette dévotion, on doit la maintenir dans notre patrie.  »

crc-resurrection.org

Ô  Marie,  Mère de mon Dieu,  vous êtes la Reine du ciel et de la terre,  l'espérance des affligés.  Vous êtes entourée d'une auréole  plus radieuse que le soleil ;  vous êtes couronnée  de plus d'honneur que les chérubins,  de plus de sainteté que les séraphins ;  vous êtes plus élevée que toutes les créatures célestes.  Vous avez été l'unique espérance de nos pères,  la joie des prophètes,  la consolation des apôtres,  la gloire des martyrs,  l'honneur de tous les saints.     O Vierge,  qui apportez aux hommes  la lumière et la consolation !  O la plus accomplie,  la plus sainte des créatures !  A qui pourrai-je vous comparer ?  Vous êtes cet encensoir d'or  d'où s'exhalaient des parfums si doux.  Vous êtes la lampe  qui nuit et jour éclairait le sanctuaire ;  vous êtes l'urne  qui renfermait la manne du ciel,  la table sur laquelle était écrite la loi de Dieu.  Vous êtes l'arche de la sainte alliance ;  vous êtes le buisson ardent  qui brûlait sans se consumer.  Vous êtes la tige de Jessé  qui porte la plus belle de toutes les fleurs,  et cette fleur, c'est votre Fils !  Ce fils est à la fois Dieu et homme,  et vous êtes sa Mère !     C'est par vous,  ô Vierge Mère,  c'est par vous  que nous avons été réconciliés avec notre Dieu.  Vous êtes l'avocate des pécheurs  et l'espoir des âmes découragées ;  vous êtes le port assuré contre le naufrage ;  vous êtes la consolation du monde,  l'asile des orphelins,  la rançon des captifs,  le soulagement des malades,  le baume des infirmes,  le salut de tous.  En vous le solitaire trouve son repos,  et l'homme du monde son appui.  Nous venons donc,  ô sainte Mère de Dieu !  nous réfugier sous vos ailes protectrices.  Couvrez-nous de votre miséricorde ;  ayez pitié de nous.  Oui, les yeux baignés de larmes,  nous vous supplions d'obtenir,  par votre intercession bénie,  que votre divin Fils,  notre clément Sauveur,  ne nous rejette point à cause de nos péchés,  et ne nous condamne point comme des arbres stériles.  Amîn.   (St Ephrem)

Ô Marie, Mère de mon Dieu, vous êtes la Reine du ciel et de la terre, l'espérance des affligés. Vous êtes entourée d'une auréole plus radieuse que le soleil ; vous êtes couronnée de plus d'honneur que les chérubins, de plus de sainteté que les séraphins ; vous êtes plus élevée que toutes les créatures célestes. Vous avez été l'unique espérance de nos pères, la joie des prophètes, la consolation des apôtres, la gloire des martyrs, l'honneur de tous les saints. O Vierge, qui apportez aux hommes la lumière et la consolation ! O la plus accomplie, la plus sainte des créatures ! A qui pourrai-je vous comparer ? Vous êtes cet encensoir d'or d'où s'exhalaient des parfums si doux. Vous êtes la lampe qui nuit et jour éclairait le sanctuaire ; vous êtes l'urne qui renfermait la manne du ciel, la table sur laquelle était écrite la loi de Dieu. Vous êtes l'arche de la sainte alliance ; vous êtes le buisson ardent qui brûlait sans se consumer. Vous êtes la tige de Jessé qui porte la plus belle de toutes les fleurs, et cette fleur, c'est votre Fils ! Ce fils est à la fois Dieu et homme, et vous êtes sa Mère ! C'est par vous, ô Vierge Mère, c'est par vous que nous avons été réconciliés avec notre Dieu. Vous êtes l'avocate des pécheurs et l'espoir des âmes découragées ; vous êtes le port assuré contre le naufrage ; vous êtes la consolation du monde, l'asile des orphelins, la rançon des captifs, le soulagement des malades, le baume des infirmes, le salut de tous. En vous le solitaire trouve son repos, et l'homme du monde son appui. Nous venons donc, ô sainte Mère de Dieu ! nous réfugier sous vos ailes protectrices. Couvrez-nous de votre miséricorde ; ayez pitié de nous. Oui, les yeux baignés de larmes, nous vous supplions d'obtenir, par votre intercession bénie, que votre divin Fils, notre clément Sauveur, ne nous rejette point à cause de nos péchés, et ne nous condamne point comme des arbres stériles. Amîn. (St Ephrem)

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Ne restez pas seul pour les Fêtes de la Nativité ! 

Do not stay alone for the holidays of the Nativity!


Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous,en communion avec

les Chrétiens d'Orient,

avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St

Thomas (Mar Thoma)* en France pour fêter Noël!

 

If you are not a family, you find yourself in communion with

Eastern Christians,

with your brothers of the French speaking Syrian Orthodox Church of St

Thomas (Mar Thoma) * in France to celebrate Christmas!





Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en famille,

grâce au partagec'est possible ! Venez fêter la Nativité

au Monastère en famille !

 

If you have few resources to decently celebrate Christmas with family,

through shared it's possible! Come celebrate the Nativity

Monastery family!





(Pour ceux qui doivent loger, Inscriptions closes le 20 Décembre)

(For those who need housing, Registration closed on 20 December)

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Programme:

*Jeudi 24 Décembre. Nativité de Notre-Seigneur
18h, réveillon avec les fidèles familiers. Veillée de Noël (Plusieurs Baptêmes et Chrismations), Bénédiction du Feu nouveau et Procession de l’Enfant-Jésus à l’Eglise.Messe de minuit.

 

* Thursday, December 24. Nativity of Our Lord
18h Eve familiar with the faithful. Christmas Eve (Several Baptisms and Chrismations), Blessing of the New Fire and Procession of the Infant Jesus to the Church. Midnight Mass.




*Vendredi 25, Nativité de Notre-Seigneur
Messe du jour à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

* Friday 25, Nativity of Our Lord
Mass of the day at 10.30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30.




*Samedi 26 Décembre, Fête des « Félicitations à la Mère de Dieu »
Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Saturday, December 26, Feast of "Congratulations to the Mother of God"
Mass in honor of "All Pure and Immaculate Mother of the Word-God" at 10:30, fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30



VEILLEE POUR LA VIE dans la nuit du 26 au 27

VIGIL FOR LIFE on the night of 26 to 27

*Dimanche 27 Décembre, Fête des « Saints Innocents »
Messe en l’honneur pour les enfants à naître et les victimes de l’avortement à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30

 

* Sunday, December 27, day of the "Holy Innocents"
Mass in honor to unborn children and victims of abortion at 10:30 fraternal meal and the faithful reception from 13:30 to 17:30

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

 

*l'Eglise Syrio-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,35-38.10,1.5a.6-8.

En ce temps-là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.
Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes :
« Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »

Samedi 5 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Par Jean-Paul II

(1920-2005), pape de Rome, dans 
Redemptoris missio, 86 


 

« La moisson est abondante »

 

Si l'on regarde superficiellement notre monde, on est frappé par bien des faits négatifs qui peuvent porter au pessimisme. Mais c'est là un sentiment injustifié ; nous avons foi en Dieu, Père et Seigneur, en sa bonté et en sa miséricorde. Alors que nous sommes proches du troisième millénaire de la Rédemption, Dieu est en train de préparer pour le christianisme un grand printemps que l'on voit déjà poindre. En effet, que ce soit dans le monde non chrétien ou dans le monde de chrétienté ancienne, les peuples ont tendance à se rapprocher progressivement des idéaux et des valeurs évangéliques, tendance que l'Église s'efforce de favoriser. Aujourd'hui se manifeste parmi les peuples une nouvelle convergence à l'égard de ces valeurs : le refus de la violence et de la guerre, le respect de la personne humaine et de ses droits, la soif de liberté, de justice et de fraternité, la tendance à surmonter les racismes et les nationalismes, l'affirmation de la dignité de la femme et sa valorisation. 


L'espérance chrétienne nous soutient pour nous engager à fond dans la nouvelle évangélisation et dans la mission universelle, et nous pousse à prier comme Jésus nous l'a enseigné : « Que ton Règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Mt 6,10). 


Les hommes qui attendent le Christ sont encore en nombre incalculable ; les espaces humains et culturels non encore atteints par l'annonce de l'Évangile ou dans lesquels l'Église est peu présente sont extrêmement vastes, au point d'exiger l'unité de toutes ses forces. En se préparant à célébrer le Jubilé de l'an deux mille, toute l'Église est encore plus engagée dans un nouvel Avent missionnaire. Nous devons entretenir en nous la passion apostolique de transmettre à d'autres la lumière et la joie de la foi, et nous devons former à cet idéal tout le Peuple de Dieu.

 

Samedi 5 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque orthodoxie-orientale Société Spiritualité Chrétienne Vie des Saints

Recherche

Articles Récents

Liens