Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 12:41
Dear friends. Aloho M'Barek Today, I step in the department "Saone et Loire" among the faithful. Thanks to them, I can access the Internet and send you these few meditation. I will do better when I have joined our Presbytery of Charente. The photos illustrating the "News Letter" are those of the computer of my hosts, they tell the readers ordination as young men of this family for our parish of Charente: Raphael and Valentin See you soon again more regularly. Thank you for your prayers. Your faithfully devoted in Our Lord. + Mor Philipose Mariam / Chers amis. Aloho m'barekh Aujourd'hui, je fais étape dans le département de "Saone et Loire" chez des fidèles. Grâce à eux, je peux accéder à Internet et vous envoyer ces quelques méditation. Je ferai mieux lorsque j'aurai rejoint notre Presbytère de Charente.  Les photos illustrant cette "Lettre de Nouvelles" sont celles de l'ordinateur de mes hôtes, elles relatent l'ordination comme Lecteurs de deux jeunes gens de cette famille pour notre paroisse de Charente: Raphaël et Valentin A très bientôt de nouveau plus régulièrement. Merci pour vos prières. Votre fidèlement dévoué en Notre-Seigneur. + Mor Philipose-Mariam

Dear friends. Aloho M'Barek Today, I step in the department "Saone et Loire" among the faithful. Thanks to them, I can access the Internet and send you these few meditation. I will do better when I have joined our Presbytery of Charente. The photos illustrating the "News Letter" are those of the computer of my hosts, they tell the readers ordination as young men of this family for our parish of Charente: Raphael and Valentin See you soon again more regularly. Thank you for your prayers. Your faithfully devoted in Our Lord. + Mor Philipose Mariam / Chers amis. Aloho m'barekh Aujourd'hui, je fais étape dans le département de "Saone et Loire" chez des fidèles. Grâce à eux, je peux accéder à Internet et vous envoyer ces quelques méditation. Je ferai mieux lorsque j'aurai rejoint notre Presbytère de Charente. Les photos illustrant cette "Lettre de Nouvelles" sont celles de l'ordinateur de mes hôtes, elles relatent l'ordination comme Lecteurs de deux jeunes gens de cette famille pour notre paroisse de Charente: Raphaël et Valentin A très bientôt de nouveau plus régulièrement. Merci pour vos prières. Votre fidèlement dévoué en Notre-Seigneur. + Mor Philipose-Mariam

Lettre aux Hébreux 11,33-39.

Frères, c'est grâce à leur foi que les saints ont conquis des royaumes, exercé la justice, obtenu l'accomplissement des promesses ; ils ont fermé la gueule des lions,
éteint la violence du feu, échappé au tranchant de l'épée, triomphé de la maladie, déployé leur vaillance à la guerre, mis en fuite des armées ennemies ;
par eux des femmes ont recouvré leurs morts ressuscités. Les uns ont péri dans les tortures, refusant la délivrance afin d'obtenir une meilleure résurrection ;
d'autres ont souffert les moqueries et les verges ; de plus, les chaînes et les cachots ;
ils ont été lapidés, sciés, éprouvés ; ils sont morts par le tranchant de l'épée ; ils ont erré çà et là, couverts de peaux de brebis et de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités,
- eux dont le monde n'était pas digne ; ils ont été errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et dans les antres de la terre.
Cependant eux tous que leur foi a rendus recommandables, n'ont pas obtenu l'objet de la promesse


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,17-23.

En ce temps-là, Jésus descendit de la montagne et s'arrêta sur un plateau. Un grand nombre de ses disciples étaient là, ainsi qu'une foule de gens de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon,
qui étaient venus pour l'entendre et pour être guéris de leurs maladies ; et ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris.
Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu'une vertu sortait de lui et les guérissait tous.
Et lui, levant les yeux sur ses disciples, disait : " Heureux, vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous !
Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés ! Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez !
Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu'ils vous excommunieront et insulteront, et proscriront votre nom comme mauvais à cause du Fils de l'homme.
Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez de joie, car voici que votre récompense est grande dans le ciel : c'est ainsi en effet que leurs pères traitaient les prophètes.

Par Léon XIII

(1810-1878-1903), pape de Rome 
Encyclique Rerum novarum, 20
 


 

« Heureux, vous les pauvres »

 

Les défavorisés apprennent de l'Église que, selon le jugement de Dieu lui-même, la pauvreté n'est pas un opprobre et qu'il ne faut pas rougir de devoir gagner son pain par le travail.

C'est ce que Jésus Christ notre Seigneur a confirmé par son exemple, lui qui

« de riche qu'il était, s'est fait pauvre »

(2Co 8,9)

pour le salut des hommes ; qui, fils de Dieu et Dieu lui-même, a voulu passer aux yeux du monde pour le fils d'un ouvrier ; qui est allé jusqu'à passer une grande partie de sa vie à travailler pour gagner sa vie.

« N'est-il pas le charpentier, le fils de Marie ? »

(Mc 6,3) 

Quiconque tiendra sous son regard ce modèle divin comprendra facilement ce que nous allons dire : la vraie dignité de l'homme et son excellence résident dans ses mœurs, c'est-à-dire dans sa vertu ; la vertu est le patrimoine commun des mortels, à la portée de tous, des petits et des grands, des pauvres et des riches; seuls la vertu et les mérites, partout où on les rencontre, obtiendront la récompense de la béatitude éternelle.

Bien plus, c'est vers les classes infortunées que le cœur de Dieu semble s'incliner davantage.

Jésus Christ appelle les pauvres des bienheureux ; il invite avec amour tous ceux qui souffrent et qui pleurent à venir à lui, afin de les consoler

(Mt 11,28) ;

il embrasse avec une charité plus tendre les petits et les opprimés. 

Ces doctrines sont bien faites certainement pour humilier l'âme hautaine du riche et le rendre plus compatissant, pour relever le courage de ceux qui souffrent et leur inspirer de la confiance.

Elles pourraient diminuer cette distance que l'orgueil se plaît à maintenir ; on obtiendrait sans peine que des deux côtés on se donne la main et que les volontés s'unissent dans une même amitié. 

 

 

 

 

« Dieu est l'objet total de toutes nos louanges. Il faudra, autant que la pénombre de la foi le rend possible, le considérer lui-même et revenir inlassablement à ses perfections et à sa vie. L’Église, maternellement, nous suggère cette manière de faire en entrecoupant tous ses offices, toutes ses prières du « Gloire soit au Père et au Fils et au Saint-Esprit », ou d'autres formules équivalentes qui nous empêchent d'oublier la grande Gloire, celle de sa vie trinitaire, celle dont l'adoration sera l'occupation de notre éternité. Parmi les perfections divines, notre amour ne voudrait en oublier aucune, il s'arrêtera pourtant avec prédilection à la miséricorde, non tant parce qu'elle est la plus douce et la plus réconfortante pour des misérables ni parce que cette misère qui nous étreint, y trouve un sens magnifique, celui d'être le « trône de la miséricorde », mais bien plutôt parce que de toutes ses perfections, c'est celle dont le Seigneur se fait gloire le plus volontiers, celle en effet, où sa divinité qui n'a besoin de r

ien et donne tout gratuitement, s'exprime avec le plus d'éclat ; il est la Miséricorde. C'est devenu comme un nom pour lui, une expression de son Être. N'est-ce pas le propre de Dieu de savoir pardonner ? »

Joseph-Marie Perrin O.P. (1905-2002), Le Mystère de la Charité (Livre III, 3e Part., ch. VII), Desclée de Brouwer, 1960.Le Père Perrin fut l'un de mes professeurs à l'Abbaye lorsque j'était religieux en l'Eglise Romaine Catholique.

Fils_prodigue_Rembrandt_5.jpg

L'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone fait mémoir des

Saint SÉBASTIEN, martyr à Rome († 288)

FABIEN, pape de Rome et martyr († 250)

NÉOPHYTE, martyr à Nicée († 305)

EUTHYME le Grand, abbé en Palestine (378-473)

MAUR, évêque de Césarée († 946)

 

Lectionnaire du Sanctoral pour St Sébastien:                                              

He 11/33-38

33 Grâce à leur foi ils ont conquis des royaumes, exercé la justice, ils ont vu se réaliser les promesses. Ils ont fermé la gueule des lions,

34 éteint la violence des flammes, ils ont échappé au tranchant du glaive, ils ont triomphé de la maladie, montré leur courage au combat, mis en déroute des armées étrangères.

35 Ils ont rendu vivants à leurs mères des enfants morts. Les uns ont été mis à la torture, refusant la délivrance dans l'espoir d'une plus glorieuse résurrection.

36 D'autres ont endure les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison;

37 ils ont été lapidés, torturés, sciés, ils sont morts massacrés par l'épée. Ils ont erré de-ci de-là, couverts de peaux de brebis ou de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités,

38 des hommes dont le monde n'était pas digne! Ils se sont réfugiés dans les solitudes des montagnes, dans les cavernes et les antres souterrains.

               

Lc 6/17-23                                               

17 Il descendit avec eux et fit halte sur un plateau. Là se trouvaient un grand nombre de ses disciples et une grande foule de gens de toute la Judée, de Jérusalem, du littoral de Tyr et de Sidon,

18 venus pour l'entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux que tourmentaient des esprits impurs étaient aussi délivrés.

19 Tout le monde cherchait à le toucher, parce qu'une force émanait de lui, qui les guérissait tous.

20 Alors il leva les yeux sur ses disciples, et dit :

« Heureux vous qui êtes pauvres : le royaume de Dieu est à vous!

21 Heureux vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant : vous serez dans la joie!

22 Heureux serez-vous quand on vous haïra, quand on vous chassera, quand on vous outragera, quand on rejettera votre nom comme infâme à cause du Fils de l'Homme! 23 Réjouissez-vous en ce jour-là, et soyez dans l'allégresse : votre récompense sera grande dans le ciel; car c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.

“We do not change the boundaries marked out by our Fathers. We keep the Tradition we have received. If we begin to lay down the Law of the Church even in the smallest things, the whole edifice will fall to the ground in no short time.” + St. John of Damascus

“We do not change the boundaries marked out by our Fathers. We keep the Tradition we have received. If we begin to lay down the Law of the Church even in the smallest things, the whole edifice will fall to the ground in no short time.” + St. John of Damascus

Le retour du Maître
Évangile selon saint Matthieu 24. 37-44
«Tenez-vous donc prêts, vous aussi !»
En éveil
Tenez-vous donc prêts. Vous ne savez pas quand le Fils de l’homme viendra… Il ne s’agit pas seulement d’attendre le retour du Christ, dans l’inconnu total, à la fin des temps. Il ne s’agit pas non plus d’être toujours prêt à la mort, qui frappe sournoisement, comme un voleur. Au contraire ! Il s’agit d’être toujours prêt à la vie vivante, car c’est elle seule qui peut nous surprendre, et Jésus insiste sur cet aspect de soudaineté imprévue. Reste en éveil, tu ne sais pas quand ton Seigneur vient. Ne dors pas, le maître est là. Le miracle de la rencontre peut avoir lieu, entre lui et toi, à la condition que tu sois en alerte. Ce n’est pas parce que tu es prêt, que Dieu vient, mais parce que Dieu vient, il te faut être prêt. 

L’avènement du règne du Christ est d’ab ord en toi, sois toujours disposé à le recueillir, dans la manifestation puissante et inopinée de sa vie. Ainsi tu ne seras pas désemparé quand l’événement arrivera : celui de l’avènement du Royaume pour toute la création. L’un est pris, l’autre laissé, ces paroles nous effraient autant pour nous-mêmes que pour les autres. Là encore, il ne s’agit pas d’un choix sélectif et arbitraire de Dieu, mais cela dépend plus simplement de la décision de chaque personne, pour accueillir ou non ce surcroît de vie quand il s’offre. Dieu veut l’homme entièrement libre de tout aussi de Dieu, dans la souveraineté de son libre arbitre et jusqu’au bout. Avons-nous des raisons de craindre ?(Source:Signe dans la Bible)
 
1955, un concours a été organisé pour le choix du drapeau de l’Union européenne.
L’œuvre choisie a été celle d’un artiste français, un certain Arsène Heitz : une couronne de 12 étoiles d’or sur fond bleu. Lorsqu’on découvrit que c’était un symbole de Notre Dame, il était trop tard.

Le drapeau laïque de l’Europe finit par être une référence claire au passage marial de l’Apocalypse : « Un grand signe apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles ». Les 12 étoiles représentent tout à la fois la couronne de Notre Dame, les 12 apôtres, les 12 tribus d’Israël et les 12 mois de l’année. Un puissant symbole judéo-chrétien, œuvre d’un Catholique français.

L’Europe laïque et agnostique s’est révélée incapable de contenir la progression du mal personnifié par l’État islamique. La tragédie de Paris est un signe que l’Europe chrétienne doit unir ses forces – la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie, comme elle l’a demandé elle-même en 1917 – pour éviter de tomber dans l’abîme. Nous gagnerons la guerre seulement avec le drapeau de Marie. Elle seule peut nous secourir.
The book of Psalms heals the old wounds of the soul and gives relief to recent ones. It cures the illnesses and preserves the health of the soul. Every Psalm brings peace, soothes the internal conflicts, calms the rough waves of evil thoughts, dissolves anger, corrects and moderates immorality St. Basil the Great

The book of Psalms heals the old wounds of the soul and gives relief to recent ones. It cures the illnesses and preserves the health of the soul. Every Psalm brings peace, soothes the internal conflicts, calms the rough waves of evil thoughts, dissolves anger, corrects and moderates immorality St. Basil the Great

St. Shemoun (Simeon) of Qartmin, Who are You ?


(Feast Day: January 19)

Mor Simeon was born in Qartmin. His father was a leader of the

village. When he was four years and seven months old he was healed

through the prayers of Mor Samuel. When he grew up as a young boy

his father took him to the saint and he was ordained a monk. 


The angel of the Lord appeared to him as his Abbot and showed him

the plan of the future monastery which was laid down on the

foundation of a pagan temple. 


During the departure of Mor Samuel (409), his teacher went to his

heavenly abode, he took over the administration of the monastery.

He was strong in battle with Satan. He was awake in his service. He

served more than his brother monks. God honored his by performing

miracles and wonders. The author of his story tells us the following: 

 


"After the death of the aged Mor Samuel, Mor Simeon did not sleep

on the earth. He rested on his knees. He loved night vigils and in

order to defeat sleep he hung himself upright by ropes. He would

then continue in his meditation giving glory and praise to his Lord.

Our Lord gave him power and strength and he performed many

wonders and miracles and paralytics were made whole. 

 

There were some wonders that happened in his day which are the

following:

In the year seven hundred and twenty three of the Greeks (AD 411/12) in which Rabbulla took his seat on the Episcopal throne of Edessa, he collected gold from the Edessenes, and came to the Blessed Mor Simeon and was blessed by him. But the saint would not take any of the gold. He said to him, "0 Father Bishop, it is enough for us that you have given yourself the trouble of coming to see our sinful person. May Christ not cheat you of the reward for your labor and may that which you have brought to be recorded in the Book of Life before God." 
He stayed with him for six months then he went back to Edessa. With the gold that he brought back with him he built the church of Mor Stephen the Martyr, which had formerly been a Jewish Synagogue. 
Now a feverish epidemic broke out amongst the inhabitants of the region surrounding the abbey. So fatal that they were 
unable to bury the victims of it. They putrefied for the lack of a grave digger. Great numbers of people got together and presented themselves to the saint. They petitioned him concerning the epidemic and compelled him to go with them. So he arose and took with him ten brethren: Cyrus, Abraham, John, Stephen, Maron, Abay, Zuto, Daniel, George, and Ammi. 
The brethren went around all the villages singing psalms and praises to God. The time that had passed since the plague began in the region was from 14 September until the 20th of October. Men of low and high station died, five thousand in number. 
A certain man stole a sum of money and hid it. When the morning dawned the rightful owners went to the thief but he maintained with many oaths that he had no knowledge of the matter. 
"Swear to us by the contest of Mor Simeon," they challenged him, "that you did not take that which was ours and go free." But hardly had he opened his mouth to swear the oath than his head was turned backwards in full sight of all. Immediately he returned the whole sum of money to its owners. Then his people took him to the holy Mor Simeon. All night the Blessed One stood and interceded for that man. When his prayer came to an end the head of the man returned to its natural position. Then Mor Simeon warned him, "Never commit such thefts again and do not swear oaths falsely, lest something worse than this should happen to you." The man stayed for a little while then went home. But afterwards he came back to the abbey and became a perfect monk and worker of miracles for men. 
One of the brothers went one day to the village in the vicinity of the monastery to the South on the business of the community and went in the house of the man to whom he was sent. This man had only one daughter who was a virgin as yet and was beautiful to behold, a girl of 15 years. Now the brother was 32 years old. 
The Christians whose house the monk went into had prepared a meal for him. He was unwilling to spend the night with them but they swore by the contest of Mor Simeon that he should stay. He, fearing the oath, went into the house. After the two had eaten, wine was brought to him and they drank and made merry. 
"Master," said the Christian to the monk, "Give us a sample of the spiritual chanting you do in the church." Emboldened with the wine, the brother burst into powerful sound. He had a fine voice for singing and a handsome figure. His face was attractive and his speech was sweet. 
Satan made the girl's heart yearn for the monk. She arose quickly, put on some beautiful clothes that she owned and came to sit with the monk. 
"Father," she said to him, "I want to be blessed by your prayers." Now the brother thought to himself, "She is doing this out of faith." 
After a while they all went to bed. The girl , once her parents were lying in a powerful slumber came and lay down beside the brother. 
"Get away from here" he ordered her, "before your parents discover us and bring shame on us."

"Don't be afraid" she said. "It is they who sent me to you." 
The brother said to her, "I have a master, Mor Simeon who has knowledge of secret things. If I should sin with you he would expel me from the monastery. As for you, your parents and family would kill you." The girl said to him, "You do as you will. If Mor Simeon expels you come and be my husband and I shall be your wife." 
Now that brother had with him a sack which he left outside the room where he was lying. "Go outside!" he told her. "Bring me the Gospel Book from the sack and swear to me you will reveal the secret to no one. Then I shall do as you will. " 
But as soon as the girl went out to fetch the Gospel he bolted the door between himself and her. 
The girl had a neighbor who yearned for even for one glimpse of her face but she never showed it to him. Now under the sway of her awakened desire she went the same night and spoiled her body in fornication with him. Then she came and called her parents saying, "Get up and see this monk who has spoiled me and taken my maidenhead. I give notice to warn you. Look he is in the inner room and I have bolted the door in his face so he cannot escape." 
They arose and all three took a lighted lamp but the monk was found radiant as an angel. Reverence for the dignity of 
his habit prevented them from rebuking him in anger. Instead they kept calm and said to him, "Stand up, monk, and take our daughter. Go wherever you will but let us never see your face again. Let the shame of your deed be sufficient punishment." 
There and then in the depths of the night the pair of them went out in tears being shed on both sides. Mor Simeon knew what had happened before they came to the monastery and went out the same night to meet them. He came upon 
them outside the gate of the abbey. The monk took hold of the hem of his garment. 
The saint wiped away that brother's tears and said to him, "Welcome to the victor who wrestled and won. Desire did not defeat him, that one who has beaten the bravest." 
But the brother wept and said, "Forgive me, Father, for I have been the cause of injury to the handmaiden of Christ." 
The girl then spoke to the saint, "I ask you servant of the Lord, do not destroy me, sinner that I am, that I should go to hell in my sins. Rather accept my repentance, and I shall confess my sins before your Lord." 
The saint put the girl in the brother's cell there she dwelt until the birth of her son. When she had given birth to the child, she took it to a village to be raised there. She provided as much as they required for his keep. 
All she ate in the days before she gave birth were soaked pulses compounded into loaves. After the birth she dug herself a cave in the ground and went in it, refusing all food except grass and wild herbs. The only face she would see was that of Mor Simeon. There was no door into the cave but there was a little window. At this window she would take her food and from time to time the Body and Blood of Christ. 
But it was God's will that the hidden treasure be revealed. This same girl, when she was in her parents house possessed a gorgeous cloth. Her mother would fondle this cloth and wept in sorrow for her daughter. So long did she weep that the light of her eyes was taken from her. The father became a cripple. So they asked that the young man who had deflowered the girl to take them to Mor Simeon that they might be healed.

Now this young man had certain enemies who went out after him. When the young man and the old couple had nearly reached the monastery they laid hold of the young man and killed him. News of the murder came to the monks in the monastery who went and fetched them, the blind old woman, the cripple, and the dead man. The monks supplicated Mor Simeon asking him to heal them and they asked permission to bury the dead man. 
Then it was revealed to the saint that the truth about the girl should come to light. He summoned her with the living Word of God to come out of the cave, and she emerged in public, clothed as a monk. The saint made a sign to her about healing her father and mother and she in her humility did not oppose the Word of her summons. Rather, she spoke as follows addressing her prayer to God: 
"Oh Lord, Good Physician, by the prayers and the contest of Mor Simeon may these people he healed." They were both healed. She prayed again and the dead man came to life. 
Once restored to the life, the man who was dead confessed his offence, saying, "These people who have been healed had a daughter, a virgin, whom I deflowered. Her parents put the blame on a certain monk who was sleeping in their house, although he had no part in the violation. I never saw the girl again." 
The saint then said to the young woman's parents, What is it that this man is saying? They relied, "As to his role in the affair we know nothing of it. But the case of our daughter was such and such. And they told the whole story of the brother. 
The Blessed One said to them, "This monk who healed you and raised up the dead man is your daughter." 
Now her parents knew by a mark which she had on he right side and by this mark they recognized her. 
Then that brother came and swore, "I have never seen your daughter's face since the night 1 lodged with you until now." 
Three days later the blessed girl died. For three days and nights they offered prayers for her. The people of her village heard and came to be present, about two thousand men and women. They begged the holy Mor Simeon for the body of the blessed woman. He gave them permission to take it in honor and with ceremony to their village. 
As the dead man who came back to life, he received instruction and became an excellent monk. 
St. Simeon of Qartmin accepted the invitation of his Lord on January 19, 433. His body was buried in Beth Qadishe (the tombs of saints).

SAINT SEBASTIEN, QUI ÊTES-VOUS ?

image021

Saint Sébastien naquit à Narbonne aux alentours de 260. Ses parents, un noble du pays et une dame de Milan, étaient des chrétiens fervents. Ils s'installèrent à Milan. Devenu adulte, Sébastien se rendit à Rome alors qu'éclatait la neuvième persécution envers les chrétiens. Il s'engagea dans l'armée afin d'être libre de ses mouvements et venir ainsi en aide aux chrétiens martyrisés. L'empereur Dioclétien le nomma capitaine de la garde prétorienne.

On attribue à Sébastien plusieurs guérisons miraculeuses. L'application de la croix sur les lèvres de Zoé, muette depuis six ans lui rendit la parole. Il guérit Chromace, préfet de Rome atteint de la goutte, et baptisa toute sa famille. Mille quatre cents soldats environ suivront cet exemple.

En 288 Dioclétien tenta de le persuader d'abjurer sa foi. Sébastien refusa. Dioclétien ordonna aux archers mauritaniens de le mettre à mort. Sébastien, lié à un arbre et atteint de plusieurs flèches, fut laissé pour mort. Irène, veuve du martyr Catulus, s'aperçut qu'il respirait au moment de l'enterrer. Certains pensèrent alors que les archers avaient volontairement épargné les zones vitales.

SEBASTIEN 20 JANVIER

Guéri, Sébastien retourna devant l'empereur pour lui reprocher son incroyance. Celui-ci le fit bastonner à mort, un 20 janvier, et ordonna que l'on jetât son corps dans les égouts afin que les chrétiens, disait-il, ne puissent le ressusciter. Une chrétienne, Lucine, à qui il apparut en songe, retrouva, sur ses indications, sa dépouille qui fut enterrée dans les catacombes, non loin du tombeau de saint Pierre. Une église sera construite à cet emplacement.

Saint Sébastien délivra Rome d’une épidémie de peste en 680 et fut dès lors invoqué contre ce fléau et il garda ce rôle protecteur durant Moyen-Age. En 825, sous le règne de Louis le Pieux, le pape Eugène II accorda à Hilduin le transfert de ses reliques dans l'abbaye royale de Saint-Médard, à Soissons. Saint Sébastien est également le patron des marchands de ferraille et des confréries qui veillaient les agonisants et portaient les morts en terre.

Selon la légende, Fabien, laïc romain, était à Rome et parmi les fidèles au moment de la mort du pape Antère pour élire son successeur (10 janvier 236). Quand une colombe vint se poser sur la tête de Fabien, l'assemblée hésitante s'écria : « Il est digne ! »

image022

 

 

Cette légende inaugure un pontificat de quatorze ans qui va laisser de profondes marques dans l'Eglise du IIIe siècle. La persécution de l'empereur Maximin Ier avait été assez courte et les querelles politiques entre ses éphémères successeurs éloignent pour un certain temps les menaces autour des chrétiens. Ce répit permet à Fabien de remettre en ordre l'Eglise romaine perturbée par de nombreuses années de conflits doctrinaux et par le schisme d'Hippolyte.

Profitant d'une période de paix, il révèle de grandes qualités d'organisateur et jette les bases administratives d'une Rome chrétienne. Il nomme sept diacres à la tête d'un district chacun dans la capitale. Il veille avec une acuité particulière au bon entretien des catacombes où il fait enterrer l'un de ses prédécesseurs, Pontien, et l'adversaire de celui-ci, Hippolyte. Il poursuit avec énergie les clercs coupables de diverses fautes, en particulier Privat, un évêque africain. Fabien envoie aussi sept évêques missionnaires en Gaules. La rédaction des actes des martyrs, entamée sous Antère, se poursuit sous son pontificat.

Il acquiert de fait un prestige qui déborde largement la ville de Rome. C'est vers lui que se tourne par exemple Origène, alors en conflit avecDémétrios, l'évêque d'Alexandrie pour se justifier.

A la fin de 249 le nouvel empereur Dèce déclenche une des plus violentes persécutions contre les chrétiens. Au début de l'année 250, le20 janvier, Fabien est torturé puis décapité. Il est inhumé dans la crypte des Papes de la catacombe de Saint-Calixte où son sarcophage est retrouvé en 1915.

 

BONNE FETE AUX SEBASTIEN, SEBASTIENNE, BASTIEN, BASTIENNE... en particulier à SEBASTIEN .


Demain nous fêterons sainte Agnès

LA SEMAINE DE L’UNITÉ DES CHRÉTIENS

 Un des aspects importants de ce qu’on appelle l’« œcuménisme », c’est-à-dire la rencontre, la connaissance mutuelle et le dialogue des divers chrétiens, est précisément la louange, la gratitude, la « reconnaissance ».

Rendre grâces pour autrui

Nous remercions Dieu parce que cette connaissance réciproque des chrétiens, et le fait que nous ayons appris, grâce au Mouvement œcuménique, à nous apprécier, à nous respecter et, éventuellement, à apprendre les uns des autres, ont porté des fruits considérables. C’est l’œuvre du Seigneur autant que celle des hommes les mieux intentionnés. Nous apprenons également à rendre grâces à Dieu pour tout ce qui advient de sage, de bon, d’intelligent dans les communautés chrétiennes, quelles qu’elles soient.

Œcuménisme du témoignage

Cela ne veut pas dire que nous relativisions les sujets qui, objectivement, sont débattus entre nous : aujourd’hui, nous faisons mémoire de saint Marc métropolite d’Éphèse, qui, seul contre un grand nombre, comme l’« étranger » de l’évangile aujourd’hui, disait : « Il n’est pas permis de faire des accommodements en matière de Foi ». Les chrétiens orthodoxes témoignent d’un œcuménisme, non de compromis ou de compromission, mais de témoignage. Le troisième motif d’action de grâces auquel nous pouvons penser est précisément que nous soyons, nous les Orthodoxes, dans la position de témoigner de la Tradition des Apôtres et des Pères, de donner l’exemple de l’expérience des Pères ascétiques et, particulièrement, d’apporter une contribution importante : le témoignage liturgique.

Situation conciliaire

Au 20ème siècle, les Orthodoxes, projetés hors des limites historiques de leurs pays d’origine, ont reçu du Seigneur la mission, pensons-nous, de mettre à la disposition de tous les chrétiens le trésor inaltéré de la Tradition. Il s’est créé, par l’action du saint Esprit, une situation conciliaire entre les chrétiens : les Orthodoxes doivent être les premiers à l’animer. Nous qui sommes souvent, dans les pays où nous vivons, comme l’« étranger », comme le dixième des chrétiens, des chrétiens pas comme les autres, nous rendons grâces, pour les autres – « tous purifiés » par le Nom de Jésus -, que le Seigneur veut renouveler par la « reconnaissance » de la vraie foi.

L’unité de Foi

Nous rendons grâces également pour nous-mêmes, à qui le même Seigneur veut donner l’humilité d’un témoignage authentique, crédible et convainquant. Mais, certes, Il nous donne une responsabilité : il nous est demandé du courage, souvent, pour refuser certains compromis ; et il nous est surtout demandé beaucoup d’amour pour dire avec douceur la vérité à nos amis chrétiens, notre prochain de bonne foi. Que soit béni le Seigneur qui appelle tous les chrétiens à être unis dans la même foi, dans la même fidélité à la Tradition, dans la même « reconnaissance » du Seigneur Jésus ! (Source: Sagesse Orthodoxe)

LE COIN DU CATECHISME ET...DE LA TRANSMISSION FAMILIALE:

 

 
 
Théobule
 
20/01/2016   
les enfants connectés à parole de Dieu
   
  Rejoindre Dieu sur la montagne - L'appel des 12 sur la montagne  
   
Faisons connaissance avec "les douze", ceux que Jésus a choisis sur la montagne pour l'accompagner et proclamer la Bonne Nouvelle à tous les peuples.
   
  Suivre Théobule  
   

Avec Théobule, venez découvrir :
Bonne nouvelle Bonne Nouvelle
"L'appel des douze apôtres sur la montagne"
les vidéos
     
A toi la parole À toi la Parole
"Ines et les 12 apôtres"
les vidéos
     
La question de Théobule La question de Théobule
"Qui sont les apôtres aujourd'hui ?"
les vidéos
     
Les jeux Les jeux
"Retrouve les noms des 12 apôtres et fais la liste les 8 erreurs entre 2 dessins"
Le puzzle et le coloriage de la semaine
les jeux
     
Vous aimez Théobule et souhaitez nous aider à faire vivre cette proposition gratuite. 
Vous pouvez faire un don au moyen du lien ci-dessous.
Théobule et toute l'équipe vous remercient !
Faire un don à Théobule
Chaque semaine, les enfants retrouvent Théobule pour une nouvelle balade instructive et ludique.


Disponible sur AppStore
Théobule   L'équipe de Théobule et les frères Dominicains de la province de France.


Théobule, Couvent des Dominicains, 7 avenue Salomon 59000 Lille
theobule@retraitedanslaville.org
"When you want to make a beginning of a good deed, first prepare for temptations, which will come to you, and don't doubt the truth [of that which you do for God.]"  (St. Isaac the Syrian) / "Lorsque vous voulez commencer une bonne action, commencez par vous préparer pour les tentations qui viendront à vous, et ne pas doutez pas de la vérité [de ce que vous faites pour Dieu.]" ( Saint Isaac le Syrien)

"When you want to make a beginning of a good deed, first prepare for temptations, which will come to you, and don't doubt the truth [of that which you do for God.]" (St. Isaac the Syrian) / "Lorsque vous voulez commencer une bonne action, commencez par vous préparer pour les tentations qui viendront à vous, et ne pas doutez pas de la vérité [de ce que vous faites pour Dieu.]" ( Saint Isaac le Syrien)

Saint Euthyme, qui êtes-vous?

Comme Saint Antoine, Père de Monachisme universel le fut pour pour l'Egypte, Saint  Euthyme fut, quelques années plus tard, le fondateur et le père du grand mouvement monastique qui allait remplir le désert de Palestine. Accordé par Dieu à ses parents, longtemps restés sans enfants, comme fruit de leurs prières, il naquit en 378 à Mélitène, en Petite-Arménie, en signe précurseur de la période de joie et de paix qui allait bientôt s'ouvrir pour l'Eglise, troublée depuis quarante ans par la persécution arienne1. Quand il perdit son père, à l'âge de trois ans, sa mère le confia à l'évêque Otréios qui, discernant la faveur de Dieu sur l'enfant, le baptisa et le consacra aussitôt Lecteur de son église. Elevé dans la maison épiscopale dans la vertu, la tempérance et l'application aux Saintes Ecritures, Euthyme apprit très tôt à accomplir l'Office Divin aux temps fixés avec crainte de Dieu et à prier d'un coeur non distrait. Il ne sortait guère que pour rendre visite aux moines des alentours et, à chaque carême, de la Théophanie à Pâques, il s'enfonçait dans le désert pour y vivre dans le silence et la solitude, à l'imitation des Sts Prophètes Elie  Jean-Baptiste . Brillant ainsi de telles vertus, il fut ordonné Prêtre dès l'âge de dix-neuf ans et nommé aussitôt supérieur de tous les monastères du diocèse. Il s'acquitta de cette charge pendant une dizaine d'années, puis voyant dans ces honneurs un obstacle à la vertu, il s'enfuit vers Jérusalem, avec le désir d'imiter la conduite de Notre Seigneur Jésus-Christ au désert, et s'établit un peu en dehors de la Laure de Pharan, fondée plus d'un siècle plus tôt par St Chariton (mémoire le 28 septembre), dans une cellule de solitaire où, libéré de tout autre souci que de plaire à Dieu par les prières et par les jeûnes, il s'occupait à tresser des cordes, afin de n'être à la charge de personne. Il se lia alors d'une si étroite amitié spirituelle avec son voisin Théoctiste (mémoire le 3 sept.) que l'un et l'autre avaient tout en commun, pensée et manière de vivre, comme s'ils n'étaient qu'une âme en deux corps. Euthyme l'emportait cependant par la douceur et l'humilité; c'est pourquoi Dieu lui accordait plus manifestement sa faveur et lui donnait l'initiative en toute chose.

Comme chaque année les deux ascètes allaient passer tout le Carême dans le grand désert de Koutila, vers la Mer Morte, ils furent un jour conduits par Dieu, jusqu'à une grotte admirable, située sur le flanc d'un précipice, qu'ils élurent aussitôt comme demeure et qu'ils transformèrent en église de Dieu par la vertu sanctifiante de leurs hymnes et de leurs prières. Après avoir passé quelque temps, inconnus de tous, en ne vivant que des herbes qui poussaient là, ils furent découverts par des bergers des environs. Dès lors les habitants du village le plus proche se firent un honneur de pourvoir à la subsistance de ces hommes de Dieu, et des moines de Pharan commencèrent à les visiter et à se joindre à eux en nombre croissant.
Comme Euthyme désirait rester libre de tout attachement, et le lieu étant trop exigu pour y mener la vie érémitique d'une laure, il fonda au pied de la falaise un cénobion dirigé par Théoctiste. Quant à lui, il demeurait en solitaire toute la semaine dans la grotte transformée en oratoire, et assurait la direction spirituelle et l'enseignement des frères, le samedi et le dimanche, quand tous se réunissaient pour la Vigile et la Divine Liturgie.

Le vénérable Euthyme progressait ainsi sans cesse dans la conversation intime avec Dieu, et il acquit en retour le pouvoir de faire des Miracles. Un jour de l'an 420, il guérit d'un signe de Croix le fils du chef d'une bande de Sarrasins, venu le trouver à la suite d'une vision. Les barbares, émerveillés à la vue du Miracle, se jetèrent alors à ses pieds en lui demandant de leur enseigner la Doctrine qui donne à l'homme la victoire sur la mort et de les illuminer par le Saint Baptême. Certains d'entre eux se joignirent aux disciples d'Euthyme, et leur chef, ayant reçu le nom de Pierre, se fit ardent missionnaire auprès des groupes nomades de Sarrasins essaimés en Palestine.

aaaCette guérison rendit le nom d'Euthyme célèbre dans tout le pays. Les malades accouraient de partout en foule, en troublant fort sa retraite, aussi décida-t-il de s'enfuir, malgré les instances de Théoctiste et des autres frères, vers le désert plus profond de Rouba, en compagnie du seul Domitien2originaire lui aussi de Mélitène. Il passa ainsi quelques années dans divers endroits où, ses miracles ayant attiré de nouveaux disciples, il fonda des monastères; puis il retourna finalement à proximité de Saint Théoctiste et s'installa avec Domitien dans une grotte située sur une petite colline, au milieu d'une vaste plaine désertique (le Sahel). Au bout de peu de temps, Pierre lui amena une foule de Sarrasins qui demandaient le Baptême. Ces loups du désert ayant été transformés en troupeau spirituel du Christ, ils ne voulurent plus quitter le Saint et installèrent leur campement permanent à proximité, campement qui devint par la suite un Evêché avec Pierre pour Pasteur. Euthyme continuait à envoyer à Théoctiste ceux qui voulaient vivre sous sa direction; jusqu'au moment où Dieu lui ordonna, dans une vision, de commencer à recevoir lui-même des disciples et de fonder une laure, organisée sur le modèle de Pharan. Les ermites y vivaient retirés toute la semaine, non plus dans des grottes mais dans des cellules construites par Pierre et les Sarrasins, et se réunissaient pour la Vigile dominicale autour de leur Prêtre et père spirituel dans l'église consacrée en 428 par l'Archevêque Saint Juvénal (mémoire le 2 juillet). Lorsque Saint Euthyme célébrait la Divine Liturgie un feu venu du ciel se déployait audessus de l'Autel et les recouvrait, lui et son Diacre Domitien, comme un voile. L'œil de l'intelligence illuminé par la Grâce, il pouvait distinguer clairement ceux qui s'approchaient dignement de la Sainte Communion et ceux qui, l'âme chargée de péchés, communiaient pour leur condamnation ; il discernait les secrets des cœurs et prophétisait l'avenir.

aaaMalgré la grande pauvreté de la Laure, le Saint se montrait hospitalier et généreux envers tous ceux qui venaient les visiter. Un jour, il fit, par sa prière, se remplir de pains le cellier vide, en quantité suffisante pour nourrir les quatre cents pèlerins venus d'Arménie rendre visite à leur compatriote, et pendant trois mois la réserve ne se désemplit pas. Aux nombreux Miracles que l'homme-de-Dieu accomplissait, il joignait toujours l'enseignement sur l'obéissance, sur la persévérance dans la condition où Dieu nous a placée et sur la pénitence; si bien que la Grâce qu'il déversait sur ses disciples et sur le peuple était toujours pour leur édification et leur progrès dans la vertu.

Saint Euthyrne était en tout un modèle parfait de conduite évangélique, et dans les temps troublés qui s'écoulèrent entre, le Concile d'Ephèse (431) et le Concile de Chalcédoine (451), il fut pour les fidèles un critère sûr de vérité et une colonne d'Orthodoxie. Il envoya des disciples à l'un et l'autre des Conciles, et ceux-ci y jouèrent un rôle notable. A l'issue du Concile de Chalcédoine, un imposteur, Théodose, réussit à s'emparer pendant vingt mois du trône de Jérusalem et à entraîner dans le parti monophysite une grande partie des moines de Palestine, pour qui la subtile terminologie théologique du Concile était peu compréhensible. Euthyme et ses disciples restèrent seuls à soutenir la Foi Orthodoxe, malgré toutes les menaces et les accusations de nestorianisme. Comme Saint Antoine, l'éclat de sa sainteté était la preuve de la vérité de sa doctrine; aussi, peu à peu, les moines les plus pieux se rangèrent-ils derrière lui. L'impératrice Eudocie
, veuve de Théodose II, établie en Palestine, s'était elle aussi laissée attirer par les monophysites; mais frappée par les malheurs advenus à sa famille lors de la prise de Rome, elle réalisa son égarement et, cherchant à rentrer dans la communion de l'Eglise, elle envoya des émissaires auprès de St Siméon le Stylite, près d'Antioche (voir le 1er sept.). Celui-ci l'exhorta à revenir en hâte à l'Orthodoxie et lui fit dire: «Pourquoi chercher au loin à puiser l'eau, alors que tu as près de toi la source. Tu as l'homme-de-Dieu Euthyme, suis ses enseignements et tu seras sauvée! » Elle se fit alors construire une tour près de la laure et y reçut les instructions d'Euthyme. comme si elles sortaient de la bouche même de Dieu. Elle prit ensuite fermement la défense de la Foi et couvrit la Palestine de généreuses donations: églises, monastères, hospices. Le vénérable ascète, chargé de jours mais animé de toute la ferveur que donne l'Esprit Saint, guidait vers le Royaume des Cieux quantité de disciples, parmi lesquels on compte les plus grandes figures monastiques de l'époque: St Sabas (5 déc.), St Cyriaque (29 sept.),St  Gérasime (4 mars), et nombre d'Evêques. A l'âge de 90 ans, il descendit visiter Théoctiste, juste à temps pour assister à ses derniers moments, célébrer ses funérailles et désigner un nouvel Higoumène.

Dieu lui accorda aussi de connaître à l'avance le jour de sa mort, mais il n'en dit rien jusqu'au jour où, selon sa coutume et malgré son grand âge, il devait partir passer le Carême au désert. Pendant la vigile de Saint Antoine, il réunit ses disciples et leur donna son ultime enseignement: «Gardez toujours, comme principe et comme fin de toute bonne activité, la charité sincère, qui est le lien de toute perfection. Toute vertu se fortifie par la charité et l'humilité, avec l'aide de l'expérience, du temps et de la grâce. Mais la charité l'emporte sur l'humilité, car c'est par charité que Le Verbe de Dieu s'est humilié en se faisant pareil à nous». Il leur recommanda aussi de rendre grâce à Dieu en tout temps, pour les avoir retirés de la confusion du monde et les avoir placés dans cette condition sainte, à l'imitation des Anges; puis il leur fit élire son successeur, leur annonça la mort prochaine de Domitien et la transformation de la laure en cénobion. Il leur indiqua l'endroit où devaient être construits l'église et les bâtiments, les exhorta à ne pas négliger l'hospitalité, à consoler et stimuler les frères éprouvés par les tentations et à accomplir avec dévotion tous les Services Divins. Après être demeuré trois jours seul dans le Sanctuaire, il s'endormit en paix, le 20 juin 473, le visage serein et tout blanc, plus angélique que terrestre; et il fut suivi quelques jours plus tard par Domitien, son fidèle disciple depuis 50 ans. Une foule immense de moines, de Clercs et de laïcs se rassembla pour les funérailles de ce Père du Désert. Un grand nombre de Miracles s'accomplit alors et continua longtemps de s'accomplir sur son tombeau, placé à remplacement de sa grotte. Toute l'Eglise commença aussitôt à vénérer Saint Euthyme comme un de ses Pères parmi les plus grands, car, ayant mené toute sa vie dans la solitude, il n'avait néanmoins jamais cessé d'être le soutien de la Foi, le missionnaire, le législateur de la vie communautaire et l'économe de la Grâce de Dieu.


1. Euthymia signifie: «bonne humeur», «confiance», «joie».
2. Distinct de Dométien, Evêque de Mélitène, commémoré le 10 janvier, il est ignoré des synaxaires byzantins, mais il était commémoré dans l'ancien calendrier de Jérusalem (Kanonarion), le 5 novembre.

Mercredi 20 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

LA CONVERSION : QU’EST-CE À DIRE ?

Les injonctionsMarie-Madeleine

Beaucoup d’injonctions sont adressées aux chrétiens. « Faites ceci ! », « faites cela », « ne faites pas cela », « convertissez-vous ! ». Bien sûr, ces commandements sont vénérables quand ils émanent de la bouche du Seigneur. Mais, quelquefois, ils nous mettent dans la perplexité ou le découragement. « Il n’y a qu’à », « tu devrais », « tu aurais dû », « il fallait »… Comment Dieu espère-t-il que nous accomplissions ces préceptes – souvent, de notre point de vue, impossible à réaliser, ou irréels, compte tenu de la vie que nous avons ?

Les pensées

Les Anciens – nous pouvons lire les Lettres de saint Antoine le Grand –, à la suite du Christ (Luc 2,35 ; 9, 47), nous enseignent en premier lieu à avoir conscience des pensées qui parcourent notre esprit et troublent notre cœur. Par « pensées », ils désignent, non des réflexions construites, mais, avant tout, ces suggestions, parfois minuscules qui, comme des flèches, nous atteignent, souvent à note insu, ou en nous prenant au dépourvu. Souvent, nous ne sommes pas bien conscients de ce mouvement continuel. Pour acquérir la conscience de celui-ci, il nous faut un point fixe : ce sera, par exemple, la lecture des psaumes ou de l’Évangile ou la prière du cœur sous une forme ou une autre. Pourquoi ? Pour deux raisons : la volonté de nous concentrer sur les mots de la lecture ou de la prière met en relief l’agitation des pensées ; le contenu de la lecture ou de la prière, se rapportant à la volonté de Dieu, nous permet de situer ou d’identifier ces pensées.

Le discernement

Les Anciens (saint Isaac le Syrien, par exemple) disent que les pensées de notre cœur viennent, soit de Dieu, soit du Diable, soit de nous-mêmes. On reconnaît les premières à leur cohérence avec la Parole, les deuxièmes à leur contradiction de la Parole, les troisièmes, au fait qu’elles sont récurrentes, quelquefois obsessionnelles : elles constituent une habitude, comme une deuxième nature. Le Christ parle des pensées qui viennent de notre cœur (Matt 15, 19). Ces dernières ne sont pas forcément mauvaises en elles-mêmes ; elles sont nuisibles parce qu’elles nous asservissent et conditionnent nos paroles et nos comportements. Souvent, d’un point de vue psychologique, elles révèlent les dispositions de notre inconscient : en advenant à la conscience, elles perdent de leur force.

La conversion

Elle consiste dans un « retournement », au sens propre. Une fois de plus : comment ? Assurons-nous de notre amour pour le Christ et de notre foi en lui : si nous les sentons trop faibles, demandons au Christ de les augmenter : « augmente en moi l’amour pour toi ! viens en aide à mon peu de foi ! » En effet, il n’y a pas d’intérêt à purifier notre esprit si ce n’est par amour pour Jésus Christ. Ensuite, trouvons en nous-même le courage de faire des choix : « non, telle pensée n’habitera pas ou plus en moi » – quand ce sont des pensées contraires à Dieu, des pensées dont nous ne voulons pas ou plus… Pour mettre ce choix à exécution, pratiquons la confession fréquente, avouons (« confessons », veut dire également « reconnaissons devant Dieu et devant témoin ») nos pensées – qu’elles soient perverses ou qu’elles soient apparemment innocentes. Si nous trouvons un père spirituel, disons-lui toutes nos pensées fréquentes ou occasionnelles : celles-ci perdront alors beaucoup de leur pouvoir, parce que nous les aurons distinguées de nous-mêmes ; elles ne vivent que de notre complicité.

Renouvellement

« Renouvelez les pensées de votre cœur », dit saint Paul (Rom 12, 2). Il s’agit de mettre d’autres pensées à la place de celles qui nous obsédaient. Saint Silouane dit : remplacer une habitude par une autre. Comment ? Le choix d’un cœur libre reste fondamental. Ensuite, chaque fois que nous verrons une mauvaise pensée sortir de notre cœur ou, de l’extérieur de celui-ci, venir du démon (qui est « Légion »), remplaçons-la par une pensée divine. Faisons cela de façon systématique. Par exemple, vient la pensée de juger (condamner, exécuter…) autrui : substituons-lui aussitôt une pensée de bénédiction – « gloire à toi pour ton serviteur Untel, Seigneur, gloire à toi ! » Selon certains Anciens (saint Jean Cassien), nous pouvons transformer toutes les pensées en prière et renouveler ainsi notre esprit par l’habitation divine : Dieu est amour ; une pensée d’amour au lieu d’une pensée de mépris ou de haine fait régner le Seigneur chez nous.

Le repentir

Tout ce qui a été dit précédemment est inutile si nous n’avons pas le repentir. Celui-ci ne s’identifie pas avec la conversion et ne traduit pas le terme évangélique de « métanoia ». Le repentir est essentiellement la haine du péché. Tant que nous n’aurons pas, avec larmes, dit, à nous-même et à Dieu, « comment ai-je pu avoir des pensées pareilles ? » – tant que nous n’aurons pas acquis l’horreur de ce qui nous sépare de Dieu, nos efforts resteront purement psychologiques, purement volontaristes, purement humains et, finalement, inutiles pour le Salut. Et nous travaillons au repentir essentiellement par la prière, car le repentir est, non un attribut de l’homme, mais une grâce divine, envoyée d’en haut par le Seigneur miséricordieux.(Source: Sagesse Orthodoxe)

EN VRAC...POUR VOTRE REFLEXION PERSONNELLE...

 

 

===

Isis razes to ground the oldest Christian monastery in Iraq, satellite images show

The monastery, believed to be 1,400 years old, predated Islam

The Isis jihadist group has completely destroyed a 1,400-year-old Christian monastery in Iraq, the oldest of its kind in the country.

Satellite images released on Wednesday by the Associated Press showed just a pile of rubble where St Elijah's Monastery used to stand on a hill above Mosul, Isis's stronghold in Iraq.

The monastery had survived as a place of Christian worship for almost one-and-a-half millenia, predating Islam itself, and had only suffered superficial damage throughout the country's most recent conflicts.

elijah-isis-sat.jpg
This combination of two satellite images provided by DigitalGlobe, taken on March 31, 2011, top, and Sept. 28, 2014, shows the site of the 1,400-year-old Christian monastery (DigitalGlobe via AP)

An historically significant site, the partially restored 27,000-square-foot stone building had 26 distinct rooms including a sanctuary and chapel. It still had niches where monks used to tuck candles, and the fourth century Greek "Chi-Rho" symbol, representing the name of Christ, was still visible carved into its right gatepost.

The site was recently used as a place of worship for US troops in Iraq, but fell into Isis hands in June 2014. This month, AP reported, satellite images commissioned from the firm DigitalGlobe confirmed what local antiquities experts have feared for some time.

elijah-isis-2.jpg
Aug. 21, 2009, photo released by the U.S. Army (AP)
elijah-isis.jpg
March 2005. U.S. service members during a sunrise Easter Mass at St. Elijah's Monastery (AP)
elijah-isis-interior.jpg
Nov 2008. US soldiers tour the monastery's interior (AP)

"Our Christian history in Mosul is being barbarically leveled," said Iraq-based Catholic priest Rev Paul Thabit Habib. "We see it as an attempt to expel us from Iraq, eliminating and finishing our existence in this land."

The demolition itself appears to have taken place at some point between August and September 2014, image analyst Stephen Wood told AP.

Images show the stone walls "have been literally pulverized", he said. "Bulldozers, heavy equipment, sledgehammers, possibly explosives turned those stone walls into this field of gray-white dust. They destroyed it completely."(Source: Independant)

 

===

A viewing service of the Late Lamented Mor Athanasius Aphrem Barsoum

was held at Mor Ephraim Church in Central Falls, Rhode Island. 


The service was presided over by His Eminence Mor Dionysius Jean Kawak, Patriarchal Assistant and Patriarchal Delegate in the Archdiocese of Eastern USA. 


Very Rev. Fr. Eduard Hanna gave a short obituary of the Thrice Blessed Archbishop. 


Rev. Fr. Alan Shaltan similarly gave a eulogy enumerating the important phases and events of the life of Archbishop Aphrem Barsoum. 


Very Rev. Raban Augin Al-Khoury read the letter of His Holiness Patriarch Mor Ignatius Aphrem II. 


The viewing included 3 services of the funeral. 
The clergy of the Archdiocese and other clergy attended the viewing. 


His Eminence Mor Dionysius also spoke about the Thrice Blessed Archbishop and his ministry in the Church. He also remembered his activities on the local, international and ecumenical levels. 


أقيم قسم من صلاة الجناز لمثلث الرحمة المطران مار أثناسيوس أفرام برصوم في كنيسة مار أفرام السرياني في سنترال فولس، بولاية رود آيلاند. 
ترأس الصلاة نيافة المطران مار ديونيسيوس جان قواق، المعاون البطريركي والمعتمد البطريركي في أبرشية شرقي الولايات المتخدة الأميركية. 
أبّن الخوري الفاضل إدوار حنا المثلثَ الرحمة ذاكراً أهمّ مراحل حياته. وكذلك ألقى الأب الفاضل ألن شلتان كلمة عدّد فيها مزايا الراحل الكريم وصفاته الحميدة التي ستخلّد ذكراه. ثمّ قرأ الأب الربان الفاضل أوكين الخوري نعمت الرقيم البطريركي الذي أرسله قداسة سيدنا البطريرك مار إغناطيوس أفرام الثاني. 
وتضمّنت الخدمة ثلاث صلوات وهي تهيئة لصلاة الدفن. 
وحضر أكليروس من الأبرشية والبلدان المجاورة. 
وفي الختام، تحّدث نيافة المطران مار ديونيسيوس جان قواق عن صفات الراحل ومزاياه وخصاله الحميدة ومناقبه الجميلة والحسنة إضافة إلى دوره وعمله على الصعيدين الروحي والإداري.

(Source: Patriarcal Church / His Holiness Patriarch Mor Ignatius Aphrem II on Facebook   )

===

L’IVG remboursée à 100%. Les frais liés à la maternité attendront !...

Le lieu choisi était symbolique : un centre du Planning familial à Paris. Ce vendredi 15 janvier, un an jour pour jour après l’annonce du Programme national d’action pour améliorer l’accès à l’IVG, Marysol Touraine en a dressé un premier bilan.

La ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes a rappelé sa détermination « sans faille » dans le combat en faveur du « droit » à l’avortement avec notamment cette annonce phare : l’Interruption volontaire de grossesse (IVG), acte en lui-même déjà totalement remboursé depuis 2013, sera facilitée par la prise en charge intégrale des frais du « parcours IVG » à partir du 1er avril 2016. Consultations, examens, analyses, échographies pré et post-IVG, tout sera remboursé à 100%.

Toujours plus pour l’IVG

À cette occasion, la ministre a annoncé la prochaine mise en œuvre « avant l’été » de plusieurs mesures destinées à « faciliter » l’accès à l’IVG votées en décembre dans le cadre du projet de loi de modernisation du système de santé : notamment la suppression du délai de réflexion d’une semaine, le renforcement de l’offre de proximité, et la capacité donné aux sages-femmes d’effectuer des IVG médicamenteuses et aux centres de santé, des IVG instrumentales. En outre, « chaque Agence régionale de santé (ARS) devra formaliser un programme régional pour améliorer l’accès à l’IVG » (France Soir). Autrement dit, les ARS devront prévoir l’intégration d’IVG dans les contrats qui les lient aux établissements de santé (hôpitaux ou cliniques) en leur donnant des objectifs en nombre d’IVG à réaliser.

La loi Santé est actuellement en cours de contrôle par le Conseil constitutionnel. Mais la ministre de la Santé semble assurée du résultat de la saisine du Conseil constitutionnel sur la loi de modernisation du système de santé, qui concerne notamment la suppression du délai de réflexion de sept jours pour les femmes, s’étonne Gènéthique.

La maternité est discriminée

« Lors de sa visite, Marisol Touraine a martelé son ambition : “Faciliter pour toutes les femmes, sur tout le territoire, l’accès à la diversité des moyens d’IVG”, répétant le slogan de la campagne “IVG, mon corps, mon choix, mon droit”. À aucun moment, elle ne s’est alarmée du taux élevé d’avortements, en dépit d’une très large couverture contraceptive », constate La Croix.

En outre, la maternité est discriminée, relève Alliance Vita : « Cette mesure [de remboursement à 100%] va conduire à une discrimination troublante entre l’acte d’IVG et la poursuite de la grossesse, puisque par exemple les deux premières échographies avant le 5e mois de grossesse ne sont remboursés qu’à 70% ».

Alors que le nombre d’avortements dans notre pays dépasse les 220 000 par an, tout l’effort de la ministre consiste à en élargir encore l’accès et nullement à le prévenir en venant en aide aux femmes enceintes. Y compris en livrant une véritable « guerre de l’information » au site SOS IVG qui concurrence avec succès le site du gouvernement (ivg.gouv.fr.) en avertissant les femmes que l’IVG « n’est pas un acte anodin » (Aleteia).

 

===

Syriac Orthodoc Patriarch Mediates Between Assyrians and Kurds in Qamishli


Assyrian International News Agency
To unsubscribe or set email news digest options, visit http://www.aina.org/mailinglist.html

Syriac Orthodoc Patriarch Mediates Between Assyrians and Kurds in Qamishli
By Bar Daisan

2016-01-18 07:04 GMT

 

Syriac Orthodox Patriarch Ignatius Ephrem II meets with family members of the victims of the restaurant bombings in Qamishli.Qamishli, Syria (AINA) -- Patriarch Ignatius Ephrem II, the supreme head of the Syriac-Orthodox Church, arrived in Qamishli on January 15 to mediate between Assyrians and Kurds, who clashed on January 15, resulting in the killing of one Assyrian fighter and 3 Kurdish fighters (AINA 2016-01-12). The Patriarch met with all relevant groups and initiated a meeting between the Assyrian groups and the Kurds to diffuse the tense situation.

In the early hours of Tuesday, January 12th, members of the Kurdish People's Protection Units (YPG) conducted a large attack on Assyrian checkpoints, using more than 30 vehicles and hundreds of heavily armed Kurdish fighters against the Assyrian Gozarto Protection Forces (GPF) in the Assyrian neighborhood of Al-Wusta in Qamishli. The fighting lasted for at least three hours and ended after the Kurds called upon a Syrian government representative to mediate a cease-fire.

The onslaught by Kurdish YPG fighters came after a demand by the YPG to cede control of Al-Wusta to them was refused by GPF. Al-Wusta is located in the center of the city and has no Kurdish or Arab residents. The attack also came in a time of increased tensions in Qamishli, less than two weeks after bomb attacks on three Assyrian restaurants, which killed more than 18 people, 14 of them Assyrians (AINA 2015-12-30). Assyrian security forces tightened security around Al-Wusta after the bombings.

Upon arriving in Qamishli Patriarch Ephrem held a remembrance service for the victims of the restaurant bombings and other Christians killed in the city, met with all relevant groups to assess the situation and met with the families of the deceased to offer his condolences. The patriarch received Mr. Mohammad Zaal Al-Ali, the Governor of Hasaka, at the Archdiocese headquarters in Qamishli.

On Saturday, January 16th, Assyrian and Armenian religious and civic representatives met with Kurdish and Arab representatives and issued a list of demands concerning the security of Christians in north-eastern Syria, in the province of Hasaka.

In an interview with AssyriaTV, Ahikar Rashid, a representative of GPF who was at the meeting, said all Christian organizations had met a day earlier to formulate their concerns and demands for a sustainable peace in the province in the face of the threat from ISIS. A key demand is that Christians must independently protect themselves without control by any other political or military groups.

The population of the province of Hasaka is nearly equally divided between Assyrians, Arabs and Kurds. The city of Qamishli was almost entirely Assyrian until the early 1980s and was established by Assyrian survivors of the genocide of 1915 perpetrated by Ottoman Turks against the Christian populations of Greeks, Armenians and Assyrians. At that time many Kurdish clans acted as the henchman of the Ottoman government. It is natural that the recent developments in Qamishli recall those memories of Christians, who do not trust Kurdish expansionism and self-declared autonomy and control over the region.

YPG's latest attacks on Assyrians came after their earlier attacks on Turkmen, Arabs and other Kurdish groups not willing to collaborate with them. Amnesty International and Human Rights Watch both recently documented massive human rights violations by the YPG, a Syrian PKK offshoot, including forced evictions and the destruction of homes and property of non-Kurdish populations in regions under its control (AINA 2015-11-10).

 

 

 

===

INVITATION(S)

Patrick KARAM et les membres du Bureau de la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger ont le plaisir de vous inviter

Aux Vœux de la CHREDO

 

Samedi 23 janvier à 17h00

A la Mairie du 16ème arrondissement de Paris

 

En présence de Claude GOASGUEN, Député-Maire du 16ème arrondissement de Paris

 

Places limitées – RSVP obligatoire par mail sur chredo100@gmail.com 

===

Nicolas Hulot, invité d'honneur du colloque « Ecologie et religions »

 

C'est confirmé ! Nicolas Hulot participera au colloque interreligieux annuel de l'Abbaye, à Saint-Jacut-de-la-Mer (Côtes d'Armor), du 29 au 31 janvier prochains : « God save the planet ! Et nous ? Etre humain au cœur de la Création ». Organisé en partenariat avec les Amis de La Vie et l'association Coexister (le mouvement interreligieux des jeunes), ce colloque ouvert à toutes les générations accueillera de nombreux jeunes venus de toute la France. Il sera l'occasion d'aborder le rôle des religions et des citoyens, croyants ou non-croyants, dans le domaine de l'écologie. Pour ses organisateurs, il permettra de découvrir que, « face à la crise climatique, les nécessaires changements extérieurs appellent à des conversions intérieures ».

Outre Nicolas Hulot, de nombreux autres experts, universitaires et théologiens issus des principales traditions religieuses (judaïsme, christianisme, islam et bouddhisme), participeront à cette rencontre. Parmi eux, le climatologue Jean Jouzel, le journaliste Olivier Nouaillas, chargé de l'écologie à l'hebdomadaire La Vie, le rabbin Yeshaya Dalsace, le luthérien Martin Kopp, l'écrivain musulman Khaled Roumo, le scientifique Jacques Arnould et l'imam Mohamed Loueslati aumônier des prisons du grand Ouest. Conférences, débats, tables-rondes, ateliers thématiques et temps spirituels rythmeront ce week-end dont Laurent Grzybowski, journaliste à La Vie, assurera le fil rouge.

Renseignements et inscriptions : Abbaye, 3 rue de l'Abbaye, 22750 Saint-Jacut-de-la-mer. Tél : 02 96 27 71 19. contact@abbaye-st-jacut.com / www.abbaye-st-jacut.com

 
 
Images intégrées 1
 
 
Images intégrées 2
 
 
 

 

===

 

Bonjour,

PSB Paris School of Business a le plaisir de vous inviter le 24 janvier au Campus Cluster Paris Innovation

 

6EME ASSISES NATIONALES DE LA LUTTE CONTRE LE NEGATIONNISME  

Sous le Haut Patronage de Madame Fatou BENSOUDA,
Procureure à la Cour pénale internationale

 

Crimes de masse au Darfour, en Irak et au Kurdistan


A l'initiative de M. Fréderic ENCEL,géopolitologue et professeur de PSB Paris School of Business.

 

 

Uniques en Europe, les Assises Nationales de la Lutte contre le Négationnisme sont le grand rendez-vous annuel du combat contre un fléau qui ne concerne pas seulement la France ni un génocide en particulier, mais qui recouvre des réalités beaucoup plus larges.

 
 

Inscrivez-Vous 

 

 

 

PROGRAMME

 

 

 

09h30 : ACCUEIL & INTRODUCTION

10h      : Le Darfour, 2003-2004 : Contexte historique

           Rashdi SAEED, journaliste soudanais indépendant
           Omer ISMAIL, conseiller à Enough Project , Washington,USA Rashid Saeed Yagoub, journaliste , Paris
           Aicha EL BASRY, ancienne porte-parole de la force des Nations-Unies et de l'Union Africaine au Darfour
Modérateur :David GAKUNZI, écrivain burundais, président du Paris Global Forum
 
 
11H30  : La négation des crimes de Khartoum

           Abdelbagi A. JIBRIL, directeur exécutif du Darfur Relief & Documentation Centre (Genève)
           Jacky MAMOU, médecin, Président du Collectif Urgence Darfour
           Patrick BAUDOUIN, avocat, président d'honneur de la FIDH
Modérateur : Anne-Sophie SEBBAN, chercheuse à la PSB et doctorante à l’IFG
 
14h30  : Martyrs kurdes et yézidis en Irak

           Kendal NIZAN, Président de l’Institut kurde de Paris
           Andrej UMANSKY, historien, membre de Yahad in Unum
           Mohamed SIFAOUI, journaliste,
           Jean MOUTTAPA, éditeur chez Albin Michel
Modérateur : Jean-Marie COLOMBANI, directeur de Slate.fr, ancien directeur du Monde
 
16h30  : Grand témoin 
Jean PLANTU, dessinateur au Monde, président fondateur de Cartooning for Peace
 
17h Clôture               
Fatou BENSOUDA, procureure de la Cour Pénale Internationale

 
 
 
 

===

Nouvelles de Taizé par courriel

Espagne : La rencontre européenne sous le soleil de Valence

La 38e rencontre européenne de jeunes animée par Taizé s’est déroulée du 28 décembre au 1er janvier dans la ville de Valence en Espagne. Tous les jeunes ont été logés chez l’habitant, grâce à une extraordinaire générosité des paroisses et familles d’accueil. Chaque après-midi, une vingtaine d’ateliers ont été proposés aux participants, avec de nombreux témoins, dont l’archevêque et le maire de Valence. Pour les prières communes, deux grandes tentes avaient été spécialement montées, dans la coulée verte de la Turia traversant la ville.

Voici plusieurs liens donnant diverses informations :

Liban et Syrie : Frère Alois au Proche-Orient pour Noël

À la veille de la rencontre européenne, frère Alois est arrivé à Valence après avoir passé six jours en Syrie. Là, il a été accueilli par les sœurs du Carmel Saint Joseph à Lattaquié puis célébré Noël dans les ruines de la ville de Homs, proche de ceux qui souffrent de la violence. Auparavant, il avait rejoint à Beyrouth deux frères de la communauté qui ont vécu au Liban ces deux derniers mois. À Valence, à la fin de chaque prière du soir, frère Alois a partagé dans sa méditation quotidienne ce qu’il a vécu lors de ces récentes visites.

Propositions 2016 de frère Alois : « Le courage de la miséricorde »

Tous les participants de la rencontre européenne de Valence ont reçu à leur arrivée un texte de frère Alois intitulé « Le courage de la miséricorde », comprenant cinq propositions dont voici un extrait de l’introduction : « Nous voudrions construire nos vies sur les paroles du Christ – alors notre roc sera fait de quelques réalités d’Évangile fondamentales, accessibles à tous : joie – simplicité – miséricorde. Frère Roger les avait mises au cœur de la vie de notre communauté de Taizé ; elles lui ont permis d’avancer, même dans les moments difficiles. Il les a intériorisées au point d’y revenir jour après jour. Au cours des trois années qui viennent, ces trois mots accompagneront notre marche. En 2016, nous commençons par la miséricorde, dans le même esprit que l’année de la miséricorde lancée par le pape François. »

Rome : Prières quotidiennes pendant tout le Carême 2016

Pendant le Carême 2016, du 11 février au 19 mars, à l’occasion de l’année sainte de la miséricorde, quelques frères de la communauté animeront à Rome une prière méditative avec les chants de Taizé. Ces temps de prière auront lieu deux fois par jour à 12h et à 17h, tous les jours de la semaine, sauf le dimanche, dans l’église San Giovanni Battista de’Fiorentini.

Les frères seraient heureux si des jeunes entre 18 et 30 ans, qui connaissent les chants de Taizé, pouvaient se joindre à eux pour quelques jours et soutenir l’animation de ces temps de prière. Des informations plus détaillées sont en ligne sur le site de Taizé.

Bucarest : Un pèlerinage pascal auprès de l’Église orthodoxe roumaine

Fin avril, frère Alois, quelques frères de Taizé et un groupe de 150 jeunes de divers pays feront un pèlerinage à Bucarest pour célébrer le mystère pascal dans les paroisses orthodoxes, pour rencontrer les chrétiens et prier avec eux. Cette nouvelle étape du pèlerinage de confiance est le fruit d’une longue relation entre Taizé et l’Église en Roumanie. Des prières et des rencontres avec les chrétiens des autres Églises auront aussi lieu. Pour plus de renseignements et les détails pratiques sur le pèlerinage, rendez-vous sur le site de Taizé.

L’année 2015 à Taizé dans la presse et sur le web

Tout au long de l’année 2015, des échos de cette année anniversaire ont été donnés par différents médias, dans la presse et sur le web. Une sélection non exhaustive des articles ou liens dignes d’intérêt a été mise en ligne sur le site de Taizé, retraçant tous les grands événements de l’année 2015.

Grande-Bretagne : Différents rendez-vous ces prochaines semaines

  • Des prières pour la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, incluant silence et chants de Taizé, auront lieu à Sheffield, Birmingham, Londres...
  • À Londres, vendredi 4 mars, aura lieu une prière de Carême autour de la croix en présence d’un frère, suivie le lendemain d’un rassemblement pour les jeunes autour du « Courage de la miséricorde ».
  • Deux jeunes volontaires voyageront au Royaume-Uni du 27 février au 12 mars. Écoles, aumôneries, groupes de jeunes souhaitant les inviter peuvent contacter Jane Shields :jane@laloge.co.uk.
  • À Birmingham, les 16 et 17 avril, se déroulera une rencontre de fin de semaine accueillie par la « Carr’s Lane Community ».

Agenda

  • France. Pour la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, tous les amis de la région autour de Taizé sont invités à une prière dans l’église de la Réconciliation, le lundi 18 janvier à 18h, en présence des responsables des différentes Églises chrétiennes de Saône-et-Loire.
  • Bénin. Pour avancer dans les préparatifs de la rencontre de Cotonou, qui aura lieu en septembre, des frères se rendront en février au Bénin et aussi au Ghana, au Burkina Faso, au Togo et en Côte d’Ivoire.
  • Bosnie-Herzégovine et Serbie. Du 15 au 17 février, un frère animera des prières et des rencontres à Mostar et Sarajevo, puis du 18 au 21 février à Belgrade, Subotica et Novi Sad.
  • Australie. Des prières et des rencontres avec un frère de Taizé, pour des jeunes entre 18 et 35 ans, seront proposées autour de Perth dans le Western Australia entre le jeudi 3 et le samedi 5 mars. Pour plus de détails, contacter Rev David Lord : dlord@stgeorges.wa.edu.au.
  • Asie. Un frère va commencer mi-février un long voyage à travers l’Asie pour rencontrer des jeunes et réfléchir comment mettre en pratique les propositions 2016. Il commencera par la Thaïlande, les Philippines et l’Indonésie : des prières sont déjà programmées le 14 février à Bangkok, le mercredi 2 mars à Jakarta et le vendredi 4 mars à Yogyakarta.

Prière

Sois loué, Jésus le Christ, de tous les peuples tu nous rassembles dans une seule communion, l’Église qui est ton Corps. Elle soutient en nous l’espérance que tu renouvelles la face de la terre. En ces temps de grands bouleversements où les violences et les menaces se multiplient, rallume en nous la passion de la communion, pour que sur la terre rayonne ton œuvre de paix.


 

===

 

 

Mercredi 20 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

 

Vendredi 15 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

===

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,13-17.

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait.
En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre.
Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »
Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

===
NOS PELERINAGES:
Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)
+++

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

 

 

+++

 

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

+++

Pilgrimage to Lourdes of the Syro-Orthodox Christians Francophones of St. Thomas (Mar Thoma) from 30 January to 2 February:

Pilgrimage to Lourdes of the Syro-Orthodox Christians Francophones of St. Thomas (Mar Thoma) from 30 January to 2 February:

Pèlerinage à Lourdes :

 

 

Les Chrétiens Syro-Orthodoxes Francophones 

de Saint Thomas (Mar Thoma) 

dont St Gregorios de Parumala est patron du "Relais Paroissial" de Lourdes et sa région  

 

organisent un pèlerinage privé à

 

NOTRE-DAME DE LOURDES

 

*Du Vendredi 29 Janvier (Pour les Normands et Parisiens) au 2 Février 

*Du Samedi 30 Janvier au 2 Février (Pour les Charentais,Girondins, Limousins,etc...).

(Inscriptions closes le 25 Janvier )

 

OUR LADY OF LOURDES


* From Friday, January 29 (For the Normans and Parisians) to February 2
* From Saturday, January 30 to February 2 (For Charentais, Girondins, Limousin, etc ...).
(Registration closed January 25)

 

*Normandie et Région Parisienne : départ le Vendredi 29 Janvier à 7 h du Monastère, coucher à Jauldes

* Normandy and the Paris region: starting Friday, January 29 at 7 in the Monastery, set at Jauldes

 

*Charente : Départ le Samedi 30 à 7h

* Charente: Depart on Saturday 30 at 7 am

 

*Dimanche 31 Janvier, journée à LOURDES.

* Sunday, January 31, LOURDES day.

 

*Lundi 1er Février, pour les Normands et Parisiens, retour en Normandie.

* Monday, February 1st, to the Normans and Parisians, back in Normandy.

Pour ceux qui rejoignent la Charente, matinée à Lourdes, visite à Ferrières, couché à JAULDES

For those who join the Charente morning in Lourdes, visit Ferrières, lying JAULDES

 

*Mardi 2 Février, Purification de la Très Sainte Vierge:

 

-10h30, Messe à JAULDES en Charente ou au Monastère pour les Normands et Parisiens (Le 2 au soir, retour des Parisiens sur Paris.) 

Bénédiction des Cierges de la Chandeleur... 

* Tuesday, February 2, Purification of the Blessed Virgin:
-10h30, Mass JAULDES Monastery in Charente or for the Normans and Parisians (The 2 evening, back in Paris for Parisians.)
Blessing of Candles Candlemas ...

 

  

 

(Offrandes libres pour la participation aux frais de transport et la location des locaux)

 

Inscriptions:

 

(Free offerings for participation in transportation costs and for rental of premises)

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

(Inscriptions closes le 25 Janvier )

 

Vous pouvez librement nous envoyer vos intentions de prières que nous confierons à l'intercession de Notre-Dame, de Sainte Bernadette et de Saint Gregorios lorsque nous irons, avec son Icône (Offerte par l'O.C.P), prier à la grotte de Massabielle où Marie apparut à Bernadette pour lui donner un message de conversion.

You can freely send us your prayer intentions that we entrust to the intercession of Our Lady, St. Bernadette and St. Gregorios when we go, with its icon (Offered by the OCP), to pray at the Grotto of Massabielle where Mary appeared to Bernadette to give him a message of conversion.

+++
 

Toute offrande fait  l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

+++

  

Note: 

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 +++

 PROGRAMME DE CES PROCHAINES SEMAINES AUMONASTÈRE SYRIAQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, MÈRE DE MISÉRICORDE:

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

 

 

 

*Mardi 2 Février:

10h30, Messe au Monastère. Bénédiction des Cierges de la Chandeleur.

* Tuesday, February 2:
10:30 Mass at the Monastery. Candles Blessing of Candlemas.

 

 *Mercredi 3 Février:

 Messe et Bénédiction des cierges de St Blaise (Contre les maladies de gorges)

* Wednesday, February 3:
  Mass and Blessing of St. Blaise candles (Against Gorge diseases)

 

*Dimanche 7 Février, Pèlerinage mensuel à N-D de

 

Miséricorde

 Messe à 10h30, distribution des cierges de la Chandeleur et de St Blaise (Imposition de ces derniers à 15h ).Repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

* Sunday, February 7, monthly Pilgrimage to Our Lady of Mercy
  Mass at 10:30, distributing candles of Candlemas and St. Blaise (Imposition of these to 15h) .Repas fraternal and loyal reception from 13:30 to 17:30.

 

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

Par Saint Hilaire

(v. 315-367), évêque de Poitiers et docteur de l'Église 
Traité sur le psaume 91, 3,4-5,7 ; PL 9, 495-498 (trad. Orval) 


 

« Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien...? de sauver une vie ? »

 

Dieu est-t-il à l'œuvre, travaille-t-il, le jour du sabbat ?

Certes oui, car autrement le ciel disparaîtrait, la lumière du soleil s'éteindrait, la terre perdrait consistance, tous les fruits manqueraient de sève et la vie des hommes périrait si, à cause du sabbat, la force constitutive de l'univers cessait d'agir.

Mais en fait, il n'y a aucune trêve ; aussi bien pendant le sabbat que durant les six autres jours, les éléments de l'univers continuent à remplir leur fonction.

À travers eux le Père œuvre donc en tous temps, mais il agit dans le Fils qui est né de lui et par qui tout cela est son œuvre...

Par le Fils, l'action du Père se poursuit donc le jour du sabbat.

Et par conséquent il n'y a pas de repos en Dieu, puisque aucun jour ne voit cesser l'œuvre de Dieu. 

     Ainsi en est-il de l'action de Dieu. Mais en quoi consiste son repos ?

L'œuvre de Dieu, c'est l'œuvre du Christ.

Et le repos de Dieu, c'est Dieu, le Christ, car tout ce qui appartient à Dieu est véritablement dans le Christ à tel point que le Père peut s'en reposer sur lui.



 

Mercredi 20 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque orthodoxie-orientale Spiritualité Chrétienne

Recherche

Liens