Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 11:23
Back in the early 1960, when Eugene Rose, was working in the Orthodox bookstore in San Francisco, Archbishop Saint John of Shanghai and San Francisco, walked in, as he often did. Eugene asked Saint John a question he had been pondering: “Nearly all the peoples of the earth have had the Gospel preached to them. Does this mean that it’s the end of the world, as the Scriptures say?” “No,” replied Saint John. “The Gospel of Christ must be preached in all tongues throughout the world in an Orthodox context. Only then will the end come.“ Orthodoxy is unequivocally The Church and it alone has the responsibility of telling mankind about Christ and His teaching. The responsibility is ours, it is not the responsibility of the heterodox, for they cannot do it, they are not The Church. The world must hear the real truth, not a satanically distorted version. We are called to be genuine missionaries, our responsibility is not only to the household of the faith, but to all those who should be within the household of the faith. We are called to be as the Apostles and Early Church were - ENTIRELY missionary oriented. 'Hieromonk Michael, Scotland, Rocor-WRO)

Back in the early 1960, when Eugene Rose, was working in the Orthodox bookstore in San Francisco, Archbishop Saint John of Shanghai and San Francisco, walked in, as he often did. Eugene asked Saint John a question he had been pondering: “Nearly all the peoples of the earth have had the Gospel preached to them. Does this mean that it’s the end of the world, as the Scriptures say?” “No,” replied Saint John. “The Gospel of Christ must be preached in all tongues throughout the world in an Orthodox context. Only then will the end come.“ Orthodoxy is unequivocally The Church and it alone has the responsibility of telling mankind about Christ and His teaching. The responsibility is ours, it is not the responsibility of the heterodox, for they cannot do it, they are not The Church. The world must hear the real truth, not a satanically distorted version. We are called to be genuine missionaries, our responsibility is not only to the household of the faith, but to all those who should be within the household of the faith. We are called to be as the Apostles and Early Church were - ENTIRELY missionary oriented. 'Hieromonk Michael, Scotland, Rocor-WRO)

Translation des reliques de St Jean Chrysostome

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 4,1-8.

Mon bien-aimé : je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, par son avènement et son royaume : 
prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, censure, exhorte, avec une entière patience et souci d'instruction. 
Car un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant, 
et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables. 
Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais œuvre de prédicateur de l'Evangile, remplis pleinement ton ministère. 
Quant à moi, je suis déjà offert en sacrifice, et le moment de mon départ approche. 
J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi : 
désormais m'est réservée la couronne de la justice, que m'accordera en ce jour-là le Seigneur, le juste Juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront chéri son apparition. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,13-19.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Vous êtes le sel de la terre. Si le sel s'affadit, avec quoi lui rendra-t-on sa saveur ? Il n'est plus bon qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les hommes. 
Vous êtes la lumière du monde : une ville située au sommet d'une montagne ne peut être cachée. 
Et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. 
Qu'ainsi votre lumière brille devant les hommes, afin que, voyant vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. 
Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes ; je ne suis pas venu abolir, mais parfaire. 
Car, je vous le dis en vérité, jusqu'à ce que passent le ciel et la terre, un seul iota ou un seul trait de la Loi ne passera, que tout ne soit accompli. 
Celui donc qui aura violé un de ces moindres commandements et appris aux hommes à faire de même sera tenu pour le moindre dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura pratiqués et enseignés sera tenu pour grand dans le royaume des cieux. 

 

« Le Christ nous demande deux choses : condamner nos péchés, pardonner ceux des autres, faire la première chose à cause de la seconde, qui sera alors plus facile, car celui qui pense à ses péchés sera moins sévère pour son compagnon de misère.

Et pardonner non seulement de bouche, mais « du fond du coeur », pour ne pas tourner contre nous-mêmes le fer dont nous croyons percer les autres.

Quel mal peut te faire ton ennemi, qui soit comparable à celui que tu te fais toi-même ?…

Si tu te laisses aller à l'indignation et à la colère, tu seras blessé non par l'injure qu'il t'a faite, mais par le ressentiment que tu en as.
Ne dis donc pas :

« Il m'a outragé, il m'a calomnié, il m'a fait quantité de misères. »

Plus tu dis qu'il t'a fait du mal, plus tu montres qu'il t'a fait du bien, puisqu'il t'a donné occasion de te purifier de tes péchés.

Ainsi, plus il t'offense, plus il te met en état d'obtenir de Dieu le pardon de tes fautes.

Car si nous le voulons, personne ne pourra nous nuire ; même nos ennemis nous rendent ainsi un grand service…

Considère donc combien tu retires d'avantages d'une injure soufferte humblement et avec douceur. »

(St Jean Chrysostome (v.345-407, fêté ce jour), Homélie sur saint Matthieu n°61 (4-5), Trad. Maurice Véricel, L’Évangile commenté par les Pères, Éditions Ouvrières, Paris, 1961.
Autre traduction sous la direction de M. Jeannin in "Œuvres complètes" Tome VIII, Bar-le-Duc, L. Guérin & Cie éditeurs, 1865, à lire sur le site de l'Abbaye Saint-Benoît de Port-Valais (CH-1897 Le Bouveret (VS) Suisse).)

+++

 

Par Saint Bonaventure

(1221-1274), Saint franciscain, docteur de l'Église Romaine-catholique.
Legenda major, 2 


Renoncer à tout pour suivre le Christ : Saint François d'Assise

 

      Le père de François voulait le traduire devant l'évêque pour qu'il renonce à tous ses droits d'héritier et lui restitue tout ce qu'il possédait encore.

François, en véritable amant de la pauvreté, se prête volontiers à la cérémonie, se présente au tribunal de l'évêque et, sans attendre un moment ni hésiter en quoi que ce soit, sans attendre un ordre ni demander une explication, enlève aussitôt tous ses habits et les rend à son père ...

Tout à son admirable ferveur, emporté par son ivresse spirituelle, il quitte jusqu'à ses chausses et, complètement nu devant toute l'assistance, déclare à son père :

« Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais, je puis dire avec assurance :

« Notre Père qui es aux cieux »

puisque c'est à lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi. » 

      L'évêque, un saint et bien digne homme, pleurait d'admiration à voir les excès où le portait son amour de Dieu ; il se leva, attira le jeune homme dans ses bras, le couvrit de son manteau et fit apporter de quoi l'habiller.

On lui donna le pauvre manteau de bure d'un fermier au service de l'évêque ; François le reçut avec reconnaissance et ramassant ensuite sur le chemin un morceau de gypse, y traça une croix ; le vêtement était bien significatif de cet homme crucifié et de ce pauvre demi-nu.

C'est ainsi que le serviteur du Grand Roi fut laissé nu pour marcher à la suite de son Seigneur attaché nu à la croix.

 

Commentaires de l'Ecriture par Saint Théophane le reclus.

(Hébreux 10:1-18; Marc 8:30-34)


Ayant invité les gens à le suivre avec la Croix, le Seigneur montre

aussi ce chemin, en éliminant les obstacles principaux, qui ne sont

pas extérieurs, mais intérieurs, ancrés dans le cœur humain.

C’est comme s’il disait:

“Si vous voulez me suivre, tout d’abord ne vous apitoyez pas sur

vous-mêmes, car celui qui a pitié de lui-même se détruit; d’autre

part, n’ayez rien à voir avec l’intérêt personnel.

 

Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son

âme?

(Marc 8:38)

 

 Troisièmement, ne soyez pas gênés par ce que les gens disent et

comment ils vous considèrent:

C’est pourquoi, quiconque aura honte de moi et de mes paroles,

dans cette génération adultère et pécheresse, de lui aussi le Fils

de l’homme aura honte, quand Il viendra dans la gloire de son

Père avec les saints anges. 

 

L’apitoiement sur soi, l’intérêt personnel, et la gêne sont les

principales chaînes par lesquelles une personne est détenue dans

une vie qui n’est pas agréable à Dieu, sur le chemin des passions

et du péché.


Ce sont les principaux obstacles à la conversion d’un pécheur, ils

sont l’objet principal de la lutte spirituelle d’une personne qui se

repent et qui a déjà commencé à porter des fruits de

repentance.


Tant que ces fils ne sont pas coupés, la vie chrétienne en nous

n’est pas fiable, pleine d’obstacles et de chutes, qui ne sont pas

toujours extérieures, mais souvent intérieures.

 

Que chacun s’observe attentivement; s’il y a quelque chose en

vous de ce qui a été dit précedemment, prenez soin d’y renoncer:

autrement vous ne pouvez espérer atteindre la perfection en

Christ, bien qu’extérieurement vous puissiez être très corrects.

 

(Version française Claude Lopez-Ginisty d'après St Theophan the Recluse Thoughts for each Day of the Year St Herman of Alaska, Platina, CA USA 2010 )

 

 

Arme invincible, soutien de la foi, / Croix "divine", nous te chantons, / devant toi nous prosternant dans la foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant la croix et les souffrances de ton Fils, / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de 1a gloire des cieux.

+++

 

Nos pratiques ascétiques ne doivent jamais 

l'emporter  sur le Commandement d'aimer nos

frères

 (apophtegmes)

"c'est l'histoire de deux frères. L'un des deux restait au calme dans sa cellule, jeûnant 6 jours durant, et s'imposant une ferme discipline, et l'autre servait les malades.

Lequel est le plus acceptable à Dieu?" 
Le vieil homme répondit:

"même si le frère qui jeûnait 6 jours se pendait accroché par le nez, il ne saurait égaler celui qui sert les malades." 


Nous apprenons ici que l'amour est au dessus du jeûne, que nous ne devons pas être présomptueux à croire notre jeûne comme supérieur à "cette voie plus excellente", le "nouveau Commandement" de nous aimer les uns les autres. 

Il y avait un homme qui menait une vie d'ascète et ne mangeait même pas de pain. 


Il partit rendre visite à un ancien. Il advint que des pèlerins y vinrent aussi, et le vieil homme leur prépara un modeste repas.

Étant tous assis pour diner, le frère qui jeûnait prit une fêve trempée, et la machouilla. Lorsqu'ils se levèrent de table, l'ancien prit le frère à part et lui

dit : "Frère, lorsque tu va quelque part en visite, ne montre pas ta manière de vivre, mais si tu veux t'y tenir, alors reste dans ta cellule et n'en sors plus jamais."

Il accepta la remarque de l'ancien et par la suite, il se comporta comme tous les autres à chaque fois qu'il les rencontrait. 

Nous recevons ici un rappel que le jeûne doit être fait en secret, ne pas être exposé aux autres, comme le Seigneur l'a dit :

"Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage,  pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra"

(Mt 6,17-18)

====

SAINT JEAN CHRYSOSTOME

Saint_Jean_Chrysostome_mosaique_2b.jpg
Évêque et Docteur de l'Église
(344-407)


Saint Jean, surnommé Chrysostome, c'est-à-dire Bouche d'Or, à cause de la force et de la beauté de son éloquence, naquit à Antioche, vers l'an 344. Veuve à vingt ans, sa mère, femme très remarquable, n'épargna rien pour lui donner une brillante éducation. Doué d'un génie supérieur, objet de l'admiration universelle, incliné au plaisir, Jean fut ramené à la réalité des choses et conquis à la perfection de l'Évangile, par l'amitié fidèle d'un jeune homme de son âge, qui fut saint Basile. Noble exemple de l'apostolat qu'un véritable ami peut exercer dans son entourage! L'amitié des deux jeunes gens ne fit que s'accroître par l'union désormais parfaite des pensées et des aspirations.

Devenu clerc de l'Église d'Antioche, Chrysostome renonce complètement aux vanités du siècle; il ne paraît qu'avec une tunique pauvre; la prière, la méditation, l'étude de l'Écriture Sainte, partagent son temps: il jeûne tous les jours et prend sur le plancher de sa chambre le peu de sommeil qu'il accorde à son corps, après de longues veilles. S'élevant par degré dans les fonctions ecclésiastiques, il devient l'oeil, le bras, la bouche de son évêque. Son éloquence est si grande que toute la ville accourt à ses premières prédications où il y a souvent jusqu'à cent mille auditeurs et plus à l'entendre. 

A trente ans, Chrysostome fuit, dans la vie monastique, l'épiscopat auquel, plus tard, il ne pourra échapper. C'est en 398, qu'il est emmené de force à Constantinople et sacré patriarche de la ville impériale. Son zèle, l'indépendance de son langage ne furent égalés que par sa charité; son éloquence séduisante, qui brillait alors de tout son éclat, attirait les foules autour de sa chaire; il ranimait la foi au coeur des fidèles et convertissait une multitude d'hérétiques et de païens. Jamais pasteur ne fut à ce point l'idole de son peuple; jamais pasteur ne souleva autour de lui un pareil mouvement chrétien: c'est que l'éloquence de l'orateur dévoilait le coeur d'un père, d'un apôtre et d'un saint. 

Dieu permit que la croix vint achever en Chrysostome l'oeuvre de la perfection. Le courage invincible du Pontife, sa liberté à flétrir les désordres de la cour, lui valurent l'exil. En quittant Constantinople, il fit porter à l'impératrice cette fière réponse: "Chrysostome ne craint qu'une chose: ce n'est ni l'exil, ni la prison, ni la pauvreté, ni la mort, c'est le péché." Il mourut en exil, victime des mauvais traitements de ses ennemis. Bien qu'il ne porte pas le titre de martyr, il en a tout le mérite et toute la gloire. 

Saint Paul était l'objet de son admiration et de sa dévotion. Il a dit de lui cette belle parole: "Le coeur de Paul était le coeur du Christ."



Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Translation des reliques de St Jean Chrysostome

Après le décès Jean Chrysostome en exil à Comane, en Cappadoce, son corps fut déposé avec ceux des Saints Martyrs Basilisque et Lucien, comme ces derniers le lui avaient révélé en songe.

Un an plus tard (408), l'empereur Arcade et sa femme Eudoxie, qui avait été la responsable de l'exil du Saint, trouvèrent la mort, et Théodose le Jeune prit la succession.

Peu à peu on restaura sur leurs sièges les partisans du Saint, qui avaient été exilés; mais certains Evêques malveillants, menés par Théophile d'Alexandrie, continuaient à poursuivre sa mémoire de leur haine.

La division dura jusqu'à l'élection de Saint Proclus sur le trône de Constantinople (434, voir sa mémoire le 20 novembre).

La quatrième année de son épiscopat, celui-ci parvint à convaincre l'empereur de faire transférer solennellement les Reliques du Saint de Comane à Constantinople (435).

Mais notre Saint Père Jean, vivant par la grâce du Saint-Esprit et toujours soucieux d'inculquer au souverain le repentir et l'humilité, refusa de laisser déplacer son corps.

Tous les efforts des soldats et des envoyés de l'empereur restaient vains.

Le cercueil était comme scellé au sol. L'empereur Théodose, comprenant le message qui lui était ainsi adressé, écrivit une lettre à Saint Jean, lui demandant humblement pardon pour la persécution menée contre lui par son père et le suppliant d'accepter de retourner dans la ville impériale pour réjouir le cceur de tous ceux qui l'attendaient depuis tant d'années.

Aussitôt la lettre posée sur la poitrine du Saint, le cercueil se laissa déplacer sans aucune peine et transporter en grande pompe jusqu'à Constantinople.

Quand le cortège parvint à Chalcédoine, le peuple couvrit le bras de mer qui sépare cette ville de la capitale de tant de vaisseaux ornementés et de flambeaux qu'il semblait avoir été transformé en terre ferme.

Mais pendant la traversée une tempête soudaine dispersa la flotte, et le navire impérial, où avait été déposée la précieuse Relique, alla s'échouer tout près de la propriété d'une veuve, nommée Callitrope, dont l'impératrice Eudoxie avait voulu injustement s'emparer, et qui avait été l'occasion du dernier exil du Saint.

Le champ fut alors rendu à la veuve et la mer se calma aussitôt.

L'empereur Théodose vint en personne à la rencontre du saint, suivi de tout le Sénat. Il se prosterna à terre et, posant le visage sur la châsse, il le supplia de pardonner les péchés commis contre lui et contre ses partisans.

On transporta d'abord la Sainte Relique dans l'église de l'Apôtre Thomas de l'Amantios, où elle fit cesser le tremblement qui agitait depuis vingt années le tombeau d'Eudoxie.

Puis on la transféra à Sainte-Irène, où l'on installa le Saint sur le trône épiscopal, pendant que le peuple en liesse criait:

«Rentre en possession de ton trône, ô Saint! »

Finalement, le cortège se rendit aux Saints-Apôtres, le lieu de sépulture des Empereurs et des Patriarches; et lorsqu'on le plaça, là aussi sur le trône, la voix du Saint se fit entendre, en disant:

«Paix à tous! ».

On déposa ensuite la Relique sous l'Autel et, pendant la Liturgie qui fut alors célébrée, de nombreux Miracles s'accomplirent.

Depuis, les Reliques de Saint Jean Chrysostome dispersées dans le monde ne cessent de manifester sa présence paternelle et bienfaisante.

+++

 

busteAngele.jpgL'Eglise latine célèbre aujourd'hui 27 Janvier Ste Angèle

 

Sainte Angèle est la fondatrice des Ursulines, elle est morte en 1540.


 

 

Angèle Merici était originaire du lac de Garde, en Italie, mais devenue orpheline à 16 ans, elle devint demoiselle de compagnie dans des familles de la bourgeoisie de Brescia en Lombardie. 

Cela lui permettait de mener une vie religieuse comme tertiaire de Saint François, et une vie sociale dans les familles où elle enseignait le catéchisme aux enfants, ce qui à l’époque n’était pas fréquent. 
Elle partit en pèlerinage en Terre sainte et à Rome où le pape lui demanda de s’occuper d’enfants, mais elle refusa.

 

Cependant en 1535  elle eut une vision qui l'incita à se consacrer à l'éducation de la jeunesse. Elle fonda la Compagnie de Sainte Ursule  ou  Ursulines, destinée à des femmes qui désiraient vivre en religieuses consacrées tout en gardant une activité dans le monde. Elle fonda ainsi la premièrevisionAngele.jpgcongrégation religieuse enseignante en Europe.

 

La vision de sainte Angèle est ici traitée comme celle de Jacob

voirhttp://www.imagesbible.com/nouveausite/FICHES/des-anges/F_A_Jacob_angeS.htm

 

BONNE FETE AUX ANGELE, ANGELINA, ANGELIQUE, ANGIE

Mercredi 27 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
La fille de Jaïre
Évangile selon saint Luc 8, 41-56
«Ta fille est morte. Ne dérange plus le maître.» Jésus, qui avait entendu, répondit : « Ne crains pas, Crois seulement et elle sera sauvée».
Qui donc t’a touché ? La femme suppliante à genoux derrière toi, ou l’homme inconsolable à tes pieds là devant ? Terrassés tous les deux par l’unique souffrance de voir s’échapper qui le sang qui la vie, privés de descendance, stériles, desséchés. Quel curieux spectacle, te voilà donc cerné de toute part par les pleurs, le malheur a barré ta route de lumière. Jetés comme un défi au milieu du chemin, l’homme, la femme, n’ont plus d’autre avenir que de te supplier. J’aimerais avec eux mordre dans la poussière, mêler au sol aride mes larmes inconsolées. M’étendre de ton mon corps, faire un avec la terre, supplier par ce geste bien plus que par des mots. J’aurais bien trop à dire, alors je me t ais mais j’entrave tes pas prostrés sur le chemin. Car tu n’enjambes pas ô Jésus le malheur. Ta force est vulnérable à l’appel du faible.

La prière est ce cri, porté dans nos entrailles. Le fragile trésor de nos vies, exposé. Le cœur mis à nu sans pudeur ni réserve. La prière est ce risque de livrer à tes pieds le tout de notre espoir. Elle n’est ni raisonnable, ni belle, ni subtile. Elle est ce qui se cache aux yeux de tous les hommes. Elle est inavouable intraduisible en mots. 
Qui donc t’a touché ? Peu, trop peu de monde. Ta puissance cachée dans les plis du manteau est la source infinie qui jamais ne tari. A tes pieds, aujourd’hui laisse-moi effleurer la frange du vêtement dont tu couvres le monde.(Source: Signe dans la Bible)
+++
 
La guerre menée contre le djihadisme n'est pas une guerre sainte (…).
Les Chrétiens ne désirent entraîner personne dans une guerre de religion. Ceci par respect des consciences (…).

Cependant, cela ne doit pas nous conduire à négliger, nous autres Chrétiens, l'aide de Celle qui est la Reine des anges. Celle qui vaincra les hérésies.
Celle qui est toute puissante sur le Cœur de Dieu.
De la part des Catholiques, plus que de la négligence, ce serait une faute que de ne pas en appeler à Celle qui se fait une joie d'aider les enfants qui ont été commis à sa garde.

(…) Prier la Vierge publiquement, demande de nos jours autant de courage que d'humilité et de sagesse.
L'humilité : notre impuissance, ainsi que l'urgence du secours, nous l'apprennent. La sagesse : les Catholiques savent depuis très longtemps que la Vierge est le rempart assuré contre l'ennemi ; elle est plus forte qu’ « une armée rangée en ordre de bataille », selon les termes mêmes de l'Écriture (…).
Loin d'être des « femmelettes », ou des idiots du village, les dévots de la Vierge sont les plus avisés et les plus courageux des hommes !( Jean-Michel Castaing )
"Your life is not yours, but it belongs to God who created you from nothing, and to God who redeemed you and 'bought [you] at a price' " + Pope Shenouda +

"Your life is not yours, but it belongs to God who created you from nothing, and to God who redeemed you and 'bought [you] at a price' " + Pope Shenouda +

EN VRAC...ELEMENTS POUR VOTRE REFLEXION PERSONNELLE...

 

 

 

 

 

===

Orthodox Koonan Kurishu Pilgrim

 

 

Centre Mattanchery got

 

National Award for the amazing , unique , Architectural

 

Design ,

 

and Earth Construction.

 

Awarded by NDTV....

 

 

 

 

 

===

Assyrian Confederation of Europe Calls for End to Turkish Bombings of Assyrian Areas


Assyrian International News Agency
To unsubscribe or set email news digest options, visit http://www.aina.org/mailinglist.html

Assyrian Confederation of Europe Calls for End to Turkish Bombings of Assyrian Areas


2016-01-26 23:30 GMT

 

Stockholm (AINA) -- A coalition of Assyrian organizations in Europe has issued a statement calling on Turkey to stop bombing Assyrian villages in Iraq. Under the pretext of fighting against Kurdish PKK forces, Turkey has bombed Assyrian villages in Iraq which it suspects harbor PKK fighters (AINA 2016-01-18). Some Assyrian villages have been forcefully occupied by PKK fighters, as well as Muslim villages, but Turkey has only bombed Assyrian villages to date (AINA 2015-12-03).

Here is the statement by the Assyrian Confederation of Europe:

 

On the morning of Sunday, January 17th, Turkish Air Force bombardment forced 80 Assyrian families to ?ee the village of Sharanish in Nohadra (Dohuk), northern Iraq.

 

This latest attack is part of an intensi?ed campaign of bombardment, ongoing since late August 2015, waged by the Republic of Turkey against PKK militants who often hide in and around Assyrian villages in Nohadra. These attacks have led to the displacement of Assyrians from their homes and lands. In Sharanish, the bombings have led to widespread damage to homes and the destruction of a local water tank and other infrastructure essential to life in the village, making the prospect of Assyrians returning to their village far more dif?cult. More broadly, Turkish bombardment in and around Assyrian villages has led to a constant sense of fear and further exodus.

The Assyrian Confederation of Europe is distressed and outraged that innocent Assyrians are again paying the price for murderous regional rivalries and those between Kurdish parties that have nothing to do with Assyrians.

We call upon the Republic of Turkey to cease its bombardments of the Assyrian territory of Nohadra, most of whose Assyrian population has already been forced out due to decades of harassment, violence and land grabbing.

We also call upon PKK militants to cease occupying Assyrian land and coercing Assyrians into providing them with support and shelter, thereby forcing Assyrians to pay the price for the PKK's own political project as they did in the 80s and 90s in Tur Abdin, leading to the mass exodus of Assyrians from another crucible of Assyrian continuity.

In the Middle East today, borders have proved entirely porous when political and imperial interests emerge across them. The Turkish bombings in Nohadra have once again exposed the illusion of Iraqi and KRG sovereignty. Assyrians are not a mere adjunct to Kurdish and Turkish power struggles. Their suffering is not a by-product of these affairs. They are the indigenous people of occupied Assyria. Today, this land is subject to vicious games of political and military competition without Assyrians having any say over its future. These events have only made even clearer the need for direct international support if Assyrians are to survive in their ancestral homelands.

Signatories:

 

  • Assyrian federation of Belgium
  • Assyrian federation of Germany and European sections
  • Assyrian federation of Sweden
  • Assyria federation of the United Kingdom

 

===

 

 
Déclarations du patriarche de Moscou Cyrille au sujet du Concile panorthodoxe

Déclarations du patriarche de Moscou Cyrille au sujet du Concile panorthodoxe

 

« Le Concile n’aura pas lieu à Istanbul. La position de l’Église russe [à ce sujet] a été adoptée. Nous avons proposé le Mont Athos ou Rhodes, ou encore un autre lieu, mais le patriarche de Constantinople à proposé la Crète » a déclaré aux journalistes le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille, à l’issue de son séjour à Chambésy (Suisse), où s’est déroulée la rencontre des Primats des Églises orthodoxes, dédiée à la préparation du Concile panorthodoxe. Comme l’a mentionné le patriarche Cyrille, cette île grecque se trouve sous la juridiction du patriarche de Constantinople, et ce lieu est proposé en raison « des conditions qui y sont les plus favorables : il y a une salle prévue pour 400 personnes, un lieu d’hébergement et des conférences de différentes sortes se passent en Crète, dont des conférences théologiques ». « Nous connaissons bien cet endroit et, naturellement, nous sommes d’accord pour la tenue du Concile en Crète », a déclaré le patriarche Cyrille. À son tour, le chef du service de presse patriarcal, le prêtre Alexandre Volkov a précisé, dans sa discussion avec le correspondant de l’agence « Interfax-Religion », que le Concile commencera le 19 juin, jour de la Pentecôte [selon le calendrier orthodoxe, ndt]. Le patriarche a annoncé que le Concile n’examinera pas le sujet lié au schisme en Ukraine, ainsi que le passage de toutes les Églises orthodoxes à un seul calendrier. Tous les documents qui ont été approuvés par les chefs des Églises orthodoxes et qui devront être discutés lors du Concile, seront publiés très prochainement. « Notre Église a insisté pour qu’il n’y ait aucun embargo sur ces documents, mais pour que les gens puissent en avoir connaissance, parce que beaucoup de points de vue critiques sur le Concile à venir se sont précisément formés en raison du vide d’information. Les gens ne savaient rien sur le Concile », a expliqué le Primat. En outre, celui-ci attend « un bon document concernant la mission de l’Orthodoxie dans le monde contemporain », ainsi qu’un document au sujet du mariage, de la famille et des empêchements au mariage. À la question concernant ce qu’il attentait du prochain Concile, le patriarche Cyrille a répondu : « Une plus grand consolidation encore du monde orthodoxe. Je sais que la question ukrainienne [i.e. la question de l’Église d’Ukraine, ndt] ne sera pas examinée, que la question de la possibilité d’accorder l’autocéphalie (à l’Église orthodoxe d’Ukraine du Patriarcat de Moscou, selon l’Agence Interfax) ou la légalisation du schisme, et cela été confirmé publiquement par le patriarche Bartholomée ».

Source

 
Le patriarche de Moscou Cyrille : « L’Église orthodoxe russe n’a pas l’intention de renoncer au calendrier julien »

Le patriarche de Moscou Cyrille :

« L’Église orthodoxe russe n’a pas l’intention de renoncer

 

au calendrier julien »

 

L’Église orthodoxe russe n’a pas l’intention de renoncer à utiliser le calendrier julien et de passer au nouveau calendrier (le grégorien). Cette question du calendrier est retirée de l’ordre du jour du Concile panorthodoxe. C’est ce qu’a communiqué aux journalistes le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille à l’issue de son séjour à Chambésy. « Si l’on parle du contenu [du Concile], il est bien sûr très important que la question du calendrier ait été retirée de l’ordre du jour. Cela inquiétait beaucoup de nos fidèles, des bruits inexacts ont circulé, selon lesquels nous pouvons passer au nouveau calendrier », a déclaré le patriarche, qui a précisé : « La question du calendrier a été ôtée [de l’ordre du jour] à l’unanimité, parce que de nombreuses Églises, comme on le sait, suivent le calendrier julien, et certaines autres, le grégorien ». « Et afin de laisser à chaque Église la possibilité d’agir conformément à son calendrier, il a été décidé que la question du calendrier ne sera pas examinée », a déclaré le patriarche Cyrille.

Source( http://orthodoxie.com/)

 

===

LA "CULTURE DE MORT" EN MARCHE...

Le Conseil constitutionnel valide la chosification de l’embryon humain

Les articles de la loi Santé concernant la recherche sur l’embryon et la suppression du délai de réflexion avant l’IVG ont été jugés conformes à la Constitution par les Sages. Dans l’indifférence générale.

Les décisions rendues par le Conseil constitutionnel le 21 janvier sur les recours déposés par les parlementaires de chacune des chambres à propos de la loi Santé de Marisol Touraine étaient attendues avec impatience par les médecins et les médias. Ceux-ci ont surtout communiqué sur la censure d’une partie du tiers payant généralisé, une mesure, il est vrai emblématique de la loi Touraine dont l’abandon satisfait une majorité de médecins (Europe 1). Les médias ont aussi souligné le feu vert au lancement du paquet neutre, autre mesure phare de la loi Santé qui mécontente, cette fois, les buralistes (France 3).

L’enjeu bioéthique largement ignoré

En revanche, les recours concernant la suppression du délai de réflexion avant l’IVG et la recherche sur l’embryon n’ont pas retenu l’attention des médias. Leur enjeu bioéthique leur aura probablement échappé…Voilà donc avalisées par le Conseil constitutionnel, la suppression du délai de réflexion avant une IVG institué comme garde-fou par la loi Veil, et la recherche sur l’embryon humain qui le ravale au rang de matériel de laboratoire.

Dans les deux cas, le Conseil constitutionnel a jugé les articles de la loi Santé conformes à la Constitution. Pour les « sage », la suppression du délai de réflexion accordé à une femme qui envisage l’avortement n’est pas contraire à « l’équilibre » de la loi Veil étant donné que la confirmation de l’IVG ne peut avoir lieu le même jour. Par ailleurs, répondant à ceux qui mettaient en avant le délai de rétractation imposé par la loi pour confirmer un achat de quelque importance, il a mentionné qu’aucune disposition constitutionnelle n’impose « de façon générale » de délai de réflexion avant un acte chirurgical…

« Au bénéfice de l’embryon » ?

Le Conseil constitutionnel a par ailleurs estimé conforme à la Constitution la réalisation de recherches biomédicales sur des gamètes destinés à constituer un embryon ou sur un embryon in vitro avant ou après son transfert à des fins de gestation. En réponse aux députés qui estimaient que l’article l’autorisant n’avait pas sa place dans le projet de loi santé parce qu’il relevait de la loi de bioéthique, et qu’il s’agissait donc d’un « cavalier législatif », le Conseil constitutionnel a justifié sa décision estimant qu’il présentait « un lien, même indirect, avec le texte déposé ou transmis ».

« Sur le fond, les arguments énoncés par le Conseil constitutionnel ont de quoi effrayer, commente le site de bioéthique Gènétique : les essais cliniques incriminés “destinés à améliorer l’efficacité des méthodes de PMA ou à prévenir ou soigner des pathologies chez l’embryon” “sont menés au bénéfice de l’embryon” et “ne conduisent pas à exposer l’embryon a un risque sans proportion avec le bénéfice attendu”… On est cependant en droit de se demander quel est le “bénéfice” que l’embryon, qui va être détruit, pourra tirer de ces recherches ? ».

Un produit industriel…

Gènéthique relève aussi que « les autorisations de recherche ne seront plus attribuées par l’Agence de biomédecine mais par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ce qui banalise ces recherches désormais soumises aux règles de l’industrie de la santé ».

La libéralisation croissante de la recherche (initiée à titre expérimental en 2004, confirmée en 2011, et déjà élargie en 2013) « chosifie » l’embryon humain. Ce n’est pas sans inquiéter d’éminents chercheurs, tel le Pr Alain Privat directeur de recherche à l’INSERM, qui avertit : « Les recherches dans le cadre de l’AMP (Assistance médicale à la procréation) pourront être destructrices de l’embryon humain, mais pire encore : elles pourront réaliser des modifications sur l’embryon humain, via la thérapie génique. Encore une fois, on ouvre la porte à l’homme augmenté » (Gènéthique) .Source: Aleteia.

 

===

 

AA Photos

 

 

Historic church discovered in Turkey’s

Nevşehir ‘could change history of

Orthodoxy’

Another historical church has been discovered underground during excavations in Turkey’s Cappadocia region, with experts saying the frescoes inside could change the history of Orthodoxy

Yet another historical church has been unearthed in the Cappadocia region of Central Anatolia and experts are excited about its frescoes, which depict scenes hitherto unseen. 

 The church was uncovered by archeologists during excavation and cleaning work in an underground city discovered as part of the Nevşehir Castle Urban Transformation Project, implemented by the Nevşehir Municipality and Turkey’s Housing Development Administration (TOKI). 

The rock-carved underground church is located within a castle in the center of Nevşehir that spreads over an area of 360,000 square meters, within a third-degree archaeological site that includes 11 neighborhoods in the city center. 

Nevşehir Mayor Hasan Ünver said the frescoes in the church showed the rise of Jesus the Christ into the sky and the killing of the bad souls. 

“We know that such frescoes have so far never been seen in any other church,” Ünver said, adding that preliminary studies show the church might date back to the 5th century A.D.

“This place is even bigger than the other historical churches in Cappadocia. It was built underground and has original frescoes that have survived to this day,” he said. 

“We didn’t even think of finding such a structure when we first started works. But excavations and cleaning work are continuing and we hope to find new data relating to the history of Cappadocia,” the mayor said.

“It is reported that some of the frescoes here are unique. There are exciting depictions like fish falling from the hand of Jesus Christ, him rising up into the sky, and the bad souls being killed. When the church is completely revealed, Cappadocia could become an even bigger pilgrimage center of Orthodoxy,” Ünver added.

Most of the church is underground 

Archaeologist Semih İstanbulluoğlu, who heads the works in the underground city and the church, said the thin walls of the church collapsed because of snow and rain but they would be fixed during restorations. 

İstanbulluoğlu said the church was filled with earth and the pieces of frescoes had to be collected one by one. 
“The structure was found a short time ago. The frescoes on the walls will return to their original look after restoration and cleaning work,” he added. 

Fellow archaeologist Ali Aydın said only the roof of the church could be seen, so information about the height of the structure would only be understood after the cleaning work. 

Aydın said the humidity in the church had to be dried up slowly in order to prevent the frescoes from losing their features. 

“We have stopped work in order to protect the wall paintings and the church. When the weather gets warmer in the spring, we will wait for humidity to evaporate and then we will start removing the earth,” he said. 

Aydın added that the side walls of the church were still underground and the frescoes there may still be intact. 

“Only a few of the paintings have been revealed. Others will emerge when the earth is removed. There are important paintings in the front part of the church showing the crucifixion of Jesus and his ascension to heaven. There are also frescoes showing the apostles, the saints and other prophets Moses and Elyesa,” he said, adding that they had also found the real entrance of the church used in the past but had yet to expose it.
 

January/26/2016

 

===

In the village of Azakh (Beth Zabday) in Tur Abdin there is a Gospel Book from 1851.

At the time that this Book was made the telegraph lines between Constantinople and Baghdad were being laid; they crossed close by Tur Abdin and evidently attracted the attention of the artist since he drew an illustration of it in the Gospel Book as you can see in the picture. Interesting to see something "modern" drawn in this Syriac icon style.

(Source:https://www.facebook.com/111972272157024/photos/a.140696555951262.18051.111972272157024/869068706447373/?type=3&theater )

 

 

===

« Chrétiens, pardon pour les offenses subies »

Pope Francis blesses at the end of the Vesper Prayer service at the Basilica of Saint Paul Outside the Walls on January 25, 2016 in Rome.   / AFP / FILIPPO MONTEFORTE

Le Pape de Rome a clôturé la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs en appelant les chrétiens à faire en sorte que les fautes commises dans le passé ne soient plus un poids dans leurs relations. Bien !

Nonobstant le fait que l'Orthodoxie doctrinale et sacramentale soit la condition de la véritable "unité catholique" de cette unique Eglise du Christ aujourd'hui défigurée par les péchés de ses fils, encore faudrait-il ne pas allumer aujourd'hui de nouveaux incendies à l'encontre de telle ou telle communauté chrétienne et crier ensuite "au feu"...

Nous verrons ce que l'avenir nous réserve: Des paroles ou des actes ?...(Note du claviste)

Elle s’était ouverte sur un double appel – « surmonter les vieux désaccords » et « marcher ensemble » pour plus de crédibilité – elle se referme sur un double pardon – pardon à Dieu pour les « divisions » entre chrétiens et pardon des catholiques pour « les comportements non évangéliques » envers les autres chrétiens.

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens a été clôturée par le pape François lundi après-midi, 25 janvier – en la fête de la conversion de saint Paul – à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs. Présents à la célébration des Vêpres : des représentants orthodoxes, anglicans et d’autres communautés chrétiennes. Dans un geste inédit, le Pape, à la fin de la célébration, a invité le métropolite Gennadios – représentant le patriarche œcuménique Bartholomée Ier – et le Rév. David Moxon – représentant l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby – à venir le rejoindre pour donner ensemble la bénédiction finale.

Se pardonner mutuellement

Le thème de la Semaine de cette année : « Appelés à proclamer les hauts faits du Seigneur », invitait les chrétiens à revisiter leur mission commune de baptisé (Aleteia) centrée sur « le don de soi, le partage », des qualités indispensables pour surmonter « divisions et désaccords » et apporter des réponses crédibles aux grands défis du temps, réitère le Pape dès qu’il en a l’occasion.

L’unité est un don de la Miséricorde de Dieu, et la Miséricorde de Dieu l’instrument pour « changer nos relations », rappelle le Pape dans son homélie.

En ouvrant officiellement la Semaine, le 18 janvier dernier, le Pape avait encouragé tous les chrétiens à persévérer dans « leur volonté de marcher et dialoguer ensemble ». Au dernier jour, il les invite à tourner concrètement une nouvelle page en se pardonnant mutuellement « d’offenses passées » : « Nous avons franchi ensemble le seuil de la Porte sainte pour rappeler que Jésus-Christ, le visage miséricordieux du Père, est la seule et unique porte qui conduit au Salut », explique le Saint-Père dans son homélie.

Comme évêque de Rome et pasteur de l’Église catholique, le pape a invoqué « miséricorde et pardon pour les comportements non évangéliques de la part de catholiques à l’égard de chrétiens d’autres Églises », mais également invité les catholiques « à pardonner si, aujourd’hui ou dans le passé, ils ont subi des offenses de la part d’autres chrétiens ». Il rappelle dans la foulée : »L’unité se fait en marchant (…) Nous ne pouvons effacer le passé, mais faisons en sorte que les fautes commises dans le passé ne soient plus un poids et faussent nos relations ».

Laisser le Seigneur agir

L’expérience de la conversion de saint Paul sur la route de Damas, est un bel exemple de conversion en ce sens. Le Saint-Père rappelle que celle-ci, « avant d’être un changement moral, constituait à la fois une expérience de transformation, œuvre de la grâce de Dieu, et l’appel à une nouvelle mission : annoncer à tous ce Jésus qu’il persécutait en persécutant ses disciples ». Mission donc fondée « sur la bonté de Dieu » et non sur ses mérites, qui rappelle qu’au-delà des différences qui séparent encore les chrétiens « à l’origine de la vie chrétienne, il y a toujours un appel dont l’auteur est Dieu Lui-même ». Se convertir, insiste-t-il, signifie « laisser le Seigneur vivre et agir en nous », Ainsi, quand les chrétiens de différentes Églises écoutent ensemble la Parole de Dieu et cherchent à l’appliquer, ils accomplissent de « grands pas vers l’unité ».

L’œcuménisme du sang

En cette année jubilaire, le Pape propose à tous les chrétiens de poursuivre cette marche en développant de « nouvelles formes de collaboration » qui favorisent la diffusion de l’Évangile, et en recherchant « soutien et réconfort » dans tous les martyrs chrétiens d’hier et d’aujourd’hui, qui « ont répondu avec générosité à l’appel du Seigneur » et vivent aujourd’hui « l’expérience de la pleine communion » en Sa présence. Car leur exemple manifeste »l’œcuménisme du sang », a rappelé le Pape pour reprendre une expression qu’il utilise régulièrement.

Encore récemment, dans un entretien accordé à Vatican Insider, avant Noël dernier, il confiait au vaticaniste italien Andrea Tornielli : « Dans certains pays, on tue des chrétiens parce qu’ils portent une croix ou ont une Bible, et avant de les tuer on ne leur demande pas s’ils sont anglicans, luthériens, catholiques ou orthodoxes (…) Pour ceux qui tuent, nous sommes des chrétiens. Nous sommes unis dans le sang (…) l’œcuménisme du sang existe encore aujourd’hui, il suffit de lire les journaux (…) Voilà une réalité que nous devons prendre en compte ».(Source: Aleteia)

 

===

 

La police suédoise a été obligée de s’enfuir pour sauver la vie de ses agents lors d’une attaque par des migrants. Les policiers essayaient d’extraire un garçon de 10 ans suite à des accusations de viol dans un centre pour “réfugiés”.

maxresdefault

Les agents sont entrés dans le centre pour demandeurs d’asile de Västerås pour sauver le jeune garçon qui avait été violé de façon répétée par les “migrants”.

Peu avant leur arrivée, les équipes du centre avaient essayé de sauver le garçon mais ont été stoppées par la foule des migrants. Elles ont alors appelé la police.

Un des officers a déclaré au journal Vestmanlands Läns Tidning : “Toujours plus de gens apparaissaient derrière nous. J’étais prêt mentalement à me battre pour rester en vie.”

(Source : Daily Mail)

===

De Rome, le pape François a rejeté vendredi sans équivoque toute autre forme d’union que le mariage catholique indissoluble, condamnant la « confusion » avec les unions gays, dans ce qui apparaît comme une mise au point après le synode sur la famille d’octobre. Devant les membres du Tribunal de la Rote romaine, le pape argentin a souligné que « l’Eglise avait indiqué au monde », lors des derniers synodes sur la famille (octobre 2014 et octobre 2015), « qu’il ne peut y avoir de confusion entre la famille voulue par Dieu et tout autre type d’union ». S’il ne mentionne pas le mariage gay, il est parfaitement clair que le pape l’inclut dans sa critique.
Pour beaucoup de commentateurs de ces deux synodes, le pape François s’était trouvé en butte aux conservateurs qui l’empêchaient de faire prévaloir ses vues libérales, miséricordieuses et flexibles sur le mariage, le divorce et l’homosexualité.
En s’adressant aux juges de la Rote, le pape répond à la fois aux spéculations des médias et aux inquiétudes des conservateurs, en se posant en gardien rigoureux du dogme du mariage. Cela, alors même que les catholiques attendent son exhortation apostolique, sans doute en février ou en mars. Dans ce document solennel, le pape devrait faire connaître ses positions finales et pourrait annoncer des inflexions et des ouvertures.
La famille chrétienne, a-t-il insisté devant la Rote, est basée sur « le mariage indissoluble, qui unit pour procréer ». La famille fait partie du « rêve de Dieu pour sauver l’Humanité », a-t-il encore plaidé, tout en réaffirmant que l’Eglise doit porter « un regard de sollicitude et de miséricorde » aux familles divisées.
« Avec un sens des responsabilités renouvelé, l’Eglise, a-t-il poursuivi, continue de proposer le mariage, avec ses éléments essentiels – procréation, unité, indissolubilité, caractère sacramentel » à tous les baptisés, et cela « malgré les modèles modernes centrés sur l’éphémère et le transitoire ».

source: Belga

 

===

Agressions et émigration tuent les chrétiens d’Orient à petit feu

christian child in ankawa, iraq

Persécutés jusque dans les régions sanctuarisées où ils avaient trouvé refuge harcelés par l’État islamique en Irak et en Syrie, les chrétiens doivent fuir ou mourir.

Ces derniers jours, plusieurs attaques médiatisées ont touchés des villages chrétiens. Dans la nuit du 16 au 17 janvier, les troupes turques bombardaient le petit village irakien de Sharanish, essentiellement peuplé de chrétiens chaldéens et assyriens. Plus de deux heures de bombardements justifiés par la lutte contre les milices kurdes du PKK auxquelles la Turquie livre une bataille sans concession. En août dernier, ce village comme plusieurs autres avaient déjà été touchés par des raids turcs pour cette même raison. Sur un peu plus de 300 personnes, seules cinq sont restées sur place, les autres attendent l’accalmie pour venir constater les dégâts et reprendre tant bien que mal leur vie quotidienne.

19 morts à Qamishli en quelques semaines

Dans la Syrie voisine, c’est au contraire dans des zones kurdes que les chrétiens ont été attaqués. Dernier attentat en date, l’explosion d’une bombe dans un café d’un quartier arménien de Qamishli, dans le nord du pays. Bilan, trois morts et dix blessés dans ce quatrième attentat en seulement un mois. Le 31 décembre dernier, 16 personnes avaient péri dans trois explosions contre des restaurants de la ville.

Les attaques avaient été revendiquées par l’État islamique mais les Kurdes ont récemment accusé des milices pro-gouvernementales d’en être à l’origine… Difficile d’y voir clair dans une zone disputée par de nombreuses factions, et dans laquelle les forces kurdes et gouvernementales réussissaient jusqu’alors à s’entendre contre l’État islamique. Mais comme très souvent, les chrétiens se retrouvent victimes d’affrontements qu’ils ne maîtrisent pas.  

À Alep, les quartiers chrétiens visés les jours de fête

À des dizaines de kilomètres à l’Est, les chrétiens d’Alep vivent eux aussi avec la peur d’une menace constante. Les terribles conditions de vies touchent le million et demi d’habitants resté sur place, et les bombardements récurrents des différentes factions armées qui encerclent la ville endeuillent tous les quartiers, qu’ils soient musulmans ou chrétiens.

Mais l’anti-christianisme des islamistes se mesurent les jours de fêtes chrétiennes. Ces derniers mois, les quartiers chrétiens de la ville ont été visés lors de la sainte Barbe, grande fête en Syrie, pour Noël et pour le jour de l’an, date tirée du calendrier chrétien et non musulman…

En Irak, beaucoup de chrétiens souhaitent quitter le pays, épuisés par 12 années de persécutions incessantes depuis l’invasion américaine. Certains, pourtant, continuent à se battre pour rester.

En Syrie, la guerre sévit depuis cinq ans « seulement », et les forces sont encore vives. Mais cela n’empêche pas un nombre dramatique de chrétiens de quitter le pays pour tenter d’offrir une vie paisible et un avenir à leurs enfants. À Alep, il n’en reste que quelques dizaines de milliers sur les 150 000 que comptait la ville au début de cette guerre.

Cette émigration est le véritable ennemi pour une majorité de chrétiens rencontrés dans la ville. Ils savent que les islamistes sont combattus, tandis qu’ils accusent les pays occidentaux d’encourager l’émigration en ouvrant grand leurs frontières plutôt que d’aider à trouver une solution politique au conflit.

« L’émigration est notre véritable ennemi »

« C’est l’émigration qui est en train de provoquer la disparition d’une Église deux fois millénaire », commente Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec-melkite catholique d’Alep qui se bat pour dissuader ses paroissiens de céder à la tentation d’un aller sans retour.

Les chrétiens de cette région n’ont pas été massacrés ni exterminés, ils ont été chassés ou menacés par des islamistes qui ne supportent aucune autre idéologie que la leur.

Au terme de leur exode, ou de cinq ans de guerre, nombreux sont ceux qui choisissent la fuite.

« Je ne peux pas en vouloir à ceux qui partent, j’y ai moi-même pensé, cette vie est infernale… Mais qui préservera une présence chrétienne indispensable dans cette région du monde qui a tant besoin de paix ? », s’interroge une jeune chrétienne alépine dont les frères et sœurs ont quitté la ville ces dernières années.

Ceux qui restent parlent bien plus de l’émigration de leurs frères que des menaces islamistes : ils savent que le voyage sans retour des différentes communautés chrétiennes est irréversible, et constatent que c’est cette hémorragie qui provoque aujourd’hui leur disparition.

« Si nous restons, s’il reste des milliers de chrétiens, c’est parce que c’est possible ! Nous avons aujourd’hui à nous battre pour rester c’est vrai, mais c’est aussi ici que sont nos racines… Quel bonheur est-il possible de trouver en se déracinant ? Je me pose la question tous les jours, et mes frères et sœurs qui ont rejoint l’Occident aussi », conclut la jeune femme.(Source: ALETEIA)

 

===

Fils et filles de notre Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone, n'oublions pas de prier pour sa libération, pour leur libération !

Que l'Esprit Saint les soutienne, les illumine et les fortifie !

Que la Mère de Miséricorde les console dans leur douloureuse épreuve !

Votre fidèlement en Notre-Seigneur.

+Mor Philipose-Mariam

 

Our son and daughters of the Syro-Orthodox Church-Francophone, let us not forget to pray for his release, for their release!
May the Holy Spirit sustain them, enlightens and strengthens!
The console Mother of Mercy in their painful ordeal!
Your faithfully in our Lord.
+ Mor Philipose Mariam

 

 

 

===

 
Mercredi 27 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

LE COIN DU CATECHISME...ET DE LA

TRANSMISSION FAMILIALE...

UN LIVRE POUR LE CARÊME DE VOS ENFANTS?...

Proposition spirituelle ludique et novatrice, ce livre-dépliant allie créativité et démarche d’intériorisation pour préparer les plus jeunes sur le chemin de Pâques.

Pour la croissance spirituelle des plus petits, chaque jour est proposé un effort concret à réaliser. 40 jours = 40 suggestions pour préparer son cœur, comme « Je me prive de goûter », « Je fais une prière à mon ange gardien », « Je combats un de mes défauts avec la qualité qui lui est opposée », « Je repense à la signification du Carême et à ce qu’à vécu Jésus » ou encore « Je vais vers celui/celle de la classe avec qui je ne joue jamais ».

Cap sur le carême !
Cap sur le carême !

Des textes écrits par le père Marc à partir des sept Évangiles de Carême et de celui du Jeudi saint permettent aux enfants de mieux s’approprier ces lectures. Chaque dimanche, une question est mise en avant : « Que est le sens de ma vie ? » pour le premier dimanche de Carême, « Comment demeurer dans la joie ? » pour les Rameaux. Avec des mots simples, l’Évangile est raconté et un petit enseignement en est tiré. Par exemple, « Sois courageux toi aussi, ne juge personne, Dieu te donnera la force de suivre Jésus dans la vérité et le pardon ».

Spécialisée dans la presse jeunesse, Anne-Sophie Droulers a déjà illustré des ouvrages de la collection « Les Petits Pâtres » tels que L’impératrice Hélène et la Sainte Croix et Un petit Roi très puissant – L’Enfant Jésus de Prague. Elle a dessiné cette fois-ci un beau poster à colorier ! Il illustre des paraboles racontées par Jésus, ainsi que des scènes de la Passion, la crucifixion… C’est une démarche créative pour suivre Jésus pendant les 40 jours précédant sa Résurrection qu’apprécieront sans aucun doute les petits.

Pour vivre quotidiennement un Carême plus concret dès le plus jeune âge !

Mon chemin de Carêmeillustré par Anne-Sophie Droulers, éditions Téqui, 21 x 25 cm, 4 p. et un poster, 5 euros env., janvier 2016. Dès 4 ans.

 

 

 

 
Théobule
 
27/01/2016   
les enfants connectés à parole de Dieu
   
  Rejoindre Dieu sur la montagne - Discours sur la montagne  
   
Jésus commence son discours sur la montagne par les béatitudes. Il nous révèle que Dieu veut que nous soyons heureux et nous donne les clés du bonheur.
   
  Suivre Théobule  
   

Avec Théobule, venez découvrir :
Bonne nouvelle Bonne Nouvelle
"Discours de Jésus sur la montagne"
les vidéos
     
A toi la parole À toi la Parole
"Marguerite et les béatitudes"
les vidéos
     
La question de Théobule La question de Théobule
"Un saint est-il quelqu'un d'exceptionnel ?"
les vidéos
     
Les jeux Les jeux
"Complète le texte et fabrique la cocotte des béatitudes"
Le puzzle et le coloriage de la semaine
les jeux
     
Théobule vous propose de retrouver les 93 vidéos publiées sur ce site entre septembre 2014 et juin 2015 sur le DVD "Une année avec Théobule". Vous pouvez passer commande de ce DVD au moyen du lien ci-dessous.
J'achète le DVD une année avec Théobule
Chaque semaine, les enfants retrouvent Théobule pour une nouvelle balade instructive et ludique.


Disponible sur AppStore
Théobule   L'équipe de Théobule et les frères Dominicains de la province de France.


Théobule, Couvent des Dominicains, 7 avenue Salomon 59000 Lille
theobule@retraitedanslaville.org
NOS PELERINAGES:
Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)
+++

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

 

 

+++

 

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

+++

Pilgrimage to Lourdes of the Syro-Orthodox Christians Francophones of St. Thomas (Mar Thoma) from 30 January to 2 February:

Pilgrimage to Lourdes of the Syro-Orthodox Christians Francophones of St. Thomas (Mar Thoma) from 30 January to 2 February:

Pèlerinage à Lourdes :

 

 

Les Chrétiens Syro-Orthodoxes Francophones 

de Saint Thomas (Mar Thoma) 

dont St Gregorios de Parumala est patron du "Relais Paroissial" de Lourdes et sa région  

 

organisent un pèlerinage privé à

 

NOTRE-DAME DE LOURDES

 

*Du Vendredi 29 Janvier (Pour les Normands et Parisiens) au 2 Février 

*Du Samedi 30 Janvier au 2 Février (Pour les Charentais,Girondins, Limousins,etc...).

(Inscriptions closes le 25 Janvier )

 

OUR LADY OF LOURDES


* From Friday, January 29 (For the Normans and Parisians) to February 2
* From Saturday, January 30 to February 2 (For Charentais, Girondins, Limousin, etc ...).
(Registration closed January 25)

 

*Normandie et Région Parisienne : départ le Vendredi 29 Janvier à 7 h du Monastère, coucher à Jauldes

* Normandy and the Paris region: starting Friday, January 29 at 7 in the Monastery, set at Jauldes

 

*Charente : Départ le Samedi 30 à 7h

* Charente: Depart on Saturday 30 at 7 am

 

*Dimanche 31 Janvier, journée à LOURDES.

* Sunday, January 31, LOURDES day.

 

*Lundi 1er Février, pour les Normands et Parisiens, retour en Normandie.

* Monday, February 1st, to the Normans and Parisians, back in Normandy.

Pour ceux qui rejoignent la Charente, matinée à Lourdes, visite à Ferrières, couché à JAULDES

For those who join the Charente morning in Lourdes, visit Ferrières, lying JAULDES

 

*Mardi 2 Février, Purification de la Très Sainte Vierge:

 

-10h30, Messe à JAULDES en Charente ou au Monastère pour les Normands et Parisiens (Le 2 au soir, retour des Parisiens sur Paris.) 

Bénédiction des Cierges de la Chandeleur... 

* Tuesday, February 2, Purification of the Blessed Virgin:
-10h30, Mass JAULDES Monastery in Charente or for the Normans and Parisians (The 2 evening, back in Paris for Parisians.)
Blessing of Candles Candlemas ...

 

  

 

(Offrandes libres pour la participation aux frais de transport et la location des locaux)

 

Inscriptions:

 

(Free offerings for participation in transportation costs and for rental of premises)

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

(Inscriptions closes le 25 Janvier )

 

Vous pouvez librement nous envoyer vos intentions de prières que nous confierons à l'intercession de Notre-Dame, de Sainte Bernadette et de Saint Gregorios lorsque nous irons, avec son Icône (Offerte par l'O.C.P), prier à la grotte de Massabielle où Marie apparut à Bernadette pour lui donner un message de conversion.

You can freely send us your prayer intentions that we entrust to the intercession of Our Lady, St. Bernadette and St. Gregorios when we go, with its icon (Offered by the OCP), to pray at the Grotto of Massabielle where Mary appeared to Bernadette to give him a message of conversion.

+++
 

Toute offrande fait  l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

Mercredi 6 JANVIER 2016 / Baptême de notre Seigneur Jésus-Christ (en  syriaque «Dawn»)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

+++

  

Note: 

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 +++

 PROGRAMME DE CES PROCHAINES SEMAINES AU MONASTÈRE SYRIAQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, MÈRE DE MISÉRICORDE:

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

 

 

 

*Mardi 2 Février:

10h30, Messe au Monastère. Bénédiction des Cierges de la Chandeleur.

* Tuesday, February 2:
10:30 Mass at the Monastery. Candles Blessing of Candlemas.

 

 *Mercredi 3 Février:

 Messe et Bénédiction des cierges de St Blaise (Contre les maladies de gorges)

* Wednesday, February 3:
  Mass and Blessing of St. Blaise candles (Against Gorge diseases)

 

*Dimanche 7 Février, Pèlerinage mensuel à N-D de

 

Miséricorde

 Messe à 10h30, distribution des cierges de la Chandeleur et de St Blaise (Imposition de ces derniers à 15h ).Repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

* Sunday, February 7, monthly Pilgrimage to Our Lady of Mercy
  Mass at 10:30, distributing candles of Candlemas and St. Blaise (Imposition of these to 15h) .Repas fraternal and loyal reception from 13:30 to 17:30.

 

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

Par Origène

(v. 185-253), prêtre et théologien 
Homélies sur le livre des Nombres, n°1 ; SC 29 (trad. SC p. 89s) 

 

« L'homme vivra de la Parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4,4 ; Dt 8,3)

 

 

Il est écrit au sujet de la manne que, si on la ramassait dans les conditions prescrites par Dieu, elle était nourrissante ; mais si on voulait la ramasser contrairement à la manière fixée par Dieu, elle ne servait plus à entretenir la vie...

Le Verbe de Dieu, sa Parole est notre manne, et la Parole de Dieu, venant à nous, apporte aux uns le salut et aux autres le châtiment.

Voilà pourquoi, me semble-t-il, le Seigneur et Sauveur, qui est « la Parole vivante de Dieu » (1P 1,23), a déclaré :

« Je suis venu dans ce monde pour un jugement, afin que ceux qui ne voient pas voient et que ceux qui voient deviennent aveugles » (Jn 9,39).

Combien aurait-il mieux valu pour certains ne pas du tout entendre la parole de Dieu, plutôt que l'entendre avec de mauvaises dispositions ou avec hypocrisie ! ...

      Le véritable mieux, le meilleur dans la droiture et la perfection, c'est que l'auditeur de la parole de Dieu l'écoute d'un cœur bon et simple, droit et bien préparé, pour qu'elle fructifie et qu'elle croisse comme en un bon terrain...

Ce que je dis là est autant pour ma conversion personnelle que pour celle de mes auditeurs, car je suis moi aussi un de ceux qui écoutent la parole de Dieu.

 

Mercredi 27 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens