Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 17:59
Jésus, par son oeuvre salvifique, a détruit le mur de séparation entre les hommes (Ep 2, 14) et les a réconciliés avec Dieu le Père par sa Croix (Ep 2, 16), mais le problème est que les hommes persistent jusqu'à aujourd'hui à construire des " murs de haine " qui les séparent les uns des autres ! (Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris)

Jésus, par son oeuvre salvifique, a détruit le mur de séparation entre les hommes (Ep 2, 14) et les a réconciliés avec Dieu le Père par sa Croix (Ep 2, 16), mais le problème est que les hommes persistent jusqu'à aujourd'hui à construire des " murs de haine " qui les séparent les uns des autres ! (Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris)

Quatrième dimanche après le baptême (Dimanche pour les travailleurs)

Saint Qurbana

o    Actes 18: 1 à 4 :

  • 01 Après cela, Paul s’éloigna d’Athènes et se rendit à Corinthe.
  • 02 Il y trouva un Juif nommé Aquila, originaire de la province du Pont, récemment arrivé d’Italie, ainsi que sa femme Priscille ; l’empereur Claude, en effet, avait pris la décision d’éloigner de Rome tous les Juifs. Paul entra en relation avec eux ;
  • 03 comme ils avaient le même métier, il demeurait chez eux et y travaillait, car ils étaient, de leur métier, fabricants de tentes.
  • 04 Chaque sabbat, Paul discutait à la synagogue et s’efforçait de convaincre aussi bien les Juifs que les Grecs.

o     

o     20: 33 -35 :

  • 33 Je n’ai convoité ni l’argent ni l’or ni le vêtement de personne.
  • 34 Vous le savez bien vous-mêmes : les mains que voici ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons.
  • 35 En toutes choses, je vous ai montré qu’en se donnant ainsi de la peine, il faut secourir les faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, car lui-même a dit : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

o     

o    Jacques 5: 1-14 :

  • 01 Et vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent.
  • 02 Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites,
  • 03 votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu. Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours !
  • 04 Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont moissonné vos champs, le voici qui crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur de l’univers.
  • 05 Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices, et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre.
  • 06 Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué, sans qu’il vous oppose de résistance.
  • 07 Frères, en attendant la venue du Seigneur, prenez patience. Voyez le cultivateur : il attend les fruits précieux de la terre avec patience, jusqu’à ce qu’il ait fait la récolte précoce et la récolte tardive.
  • 08 Prenez patience, vous aussi, et tenez ferme car la venue du Seigneur est proche.
  • 09 Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte.
  • 10 Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.
  • 11 Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon. Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon, et vous avez vu ce qu’à la fin le Seigneur a fait pour lui, car le Seigneur est tendre et miséricordieux.
  • 12 Et avant tout, mes frères, ne faites pas de serment : ne jurez ni par le ciel ni par la terre, ni d’aucune autre manière ; que votre « oui » soit un « oui », que votre « non » soit un « non » ; ainsi vous ne tomberez pas sous le jugement.
  • 13 L’un de vous se porte mal ? Qu’il prie. Un autre va bien ? Qu’il chante le Seigneur.
  • 14 L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.

o     

o    I Corinthiens 12: 12-27 :

  • 12 Prenons une comparaison : le corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ.
  • 13 C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit.
  • 14 Le corps humain se compose non pas d’un seul, mais de plusieurs membres.
  • 15 Le pied aurait beau dire : « Je ne suis pas la main, donc je ne fais pas partie du corps », il fait cependant partie du corps.
  • 16 L’oreille aurait beau dire : « Je ne suis pas l’œil, donc je ne fais pas partie du corps », elle fait cependant partie du corps.
  • 17 Si, dans le corps, il n’y avait que les yeux, comment pourrait-on entendre ? S’il n’y avait que les oreilles, comment pourrait-on sentir les odeurs ?
  • 18 Mais, dans le corps, Dieu a disposé les différents membres comme il l’a voulu.
  • 19 S’il n’y avait en tout qu’un seul membre, comment cela ferait-il un corps ?
  • 20 En fait, il y a plusieurs membres, et un seul corps.
  • 21 L’œil ne peut pas dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi » ; la tête ne peut pas dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous ».
  • 22 Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus délicates sont indispensables.
  • 23 Et celles qui passent pour moins honorables, ce sont elles que nous traitons avec plus d’honneur ; celles qui sont moins décentes, nous les traitons plus décemment ;
  • 24 pour celles qui sont décentes, ce n’est pas nécessaire. Mais en organisant le corps, Dieu a accordé plus d’honneur à ce qui en est dépourvu.
  • 25 Il a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres.
  • 26 Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie.
  • 27 Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps.

o     

o    I Thessaloniciens 4: 9 -12 :

  • 09 Pour ce qui est de l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin que je vous en parle dans ma lettre, car vous avez appris vous-mêmes de Dieu à vous aimer les uns les autres,
  • 10 et c’est ce que vous faites envers tous les frères de la province de Macédoine. Frères, nous vous encourageons à progresser encore :
  • 11 ayez à cœur de vivre calmement, de vous occuper chacun de vos propres affaires et de travailler de vos mains comme nous vous l’avons ordonné.
  • 12 Ainsi, votre conduite méritera le respect des gens du dehors, et vous ne manquerez de rien.

o     

o    II Thessaloniciens 3: 6-15 :

  • 06 Frères, au nom du Seigneur Jésus Christ, nous vous ordonnons d’éviter tout frère qui mène une vie désordonnée et ne suit pas la tradition que vous avez reçue de nous.
  • 07 Vous savez bien, vous, ce qu’il faut faire pour nous imiter. Nous n’avons pas vécu parmi vous de façon désordonnée ;
  • 08 et le pain que nous avons mangé, nous ne l’avons pas reçu gratuitement. Au contraire, dans la peine et la fatigue, nuit et jour, nous avons travaillé pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous.
  • 09 Bien sûr, nous avons le droit d’être à charge, mais nous avons voulu être pour vous un modèle à imiter.
  • 10 Et quand nous étions chez vous, nous vous donnions cet ordre : si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus.
  • 11 Or, nous apprenons que certains d’entre vous mènent une vie déréglée, affairés sans rien faire.
  • 12 À ceux-là, nous adressons dans le Seigneur Jésus Christ cet ordre et cet appel : qu’ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu’ils auront gagné.
  • 13 Vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien.
  • 14 Si quelqu’un n’obéit pas à ce que nous disons dans cette lettre, signalez-le ; ne le fréquentez pas, pour qu’il soit couvert de confusion ;
  • 15 mais ne le considérez pas comme un ennemi, réprimandez-le plutôt comme un frère.

o     

o    Evangile de Notre-Seigneur J-C selon Saint-Marc 6:1-6 :

  • 01 Sorti de là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent.
  • 02 Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ?
  • 03 N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
  • 04 Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. »
  • 05 Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.
  • 06 Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

o     

 

La manifestation de l'Eglise dans le monde au jour même de la Pentecôte prouve incontestablement que l'Eglise n'a jamais exigeait l'uniformité des rites mais plutôt l'unité de la Foi dans la diversité des expressions.(Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris)

La manifestation de l'Eglise dans le monde au jour même de la Pentecôte prouve incontestablement que l'Eglise n'a jamais exigeait l'uniformité des rites mais plutôt l'unité de la Foi dans la diversité des expressions.(Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris)

Commentaires de l'Ecriture par Saint Théophane le reclus.

1 Timothée 4, 9-15; Luc 19:1-10

Celui qui ferme son oreille au cri des pauvres, il criera aussi lui-

même, mais il ne sera pas entendu

(Proverbes 21:13).

 

Et nous nous demandons pourquoi Dieu n'écoute pas nos prières?

 

Voilà la raison!

Parce qu'il y a certainement eu des cas où nous avons empêché

nos oreilles d'entendre les prières des nécessiteux, de sorte que

le Seigneur ne nous entend pas non plus. 


Ce n'est pas un grand malheur si une prière à propos de quelque

chose de temporel n'est pas entendue, mais comme cela devient

déplorable si le Seigneur ne nous écoute quand nous commençons

à prier pour le pardon de nos péchés.

 

Il n'écoutera pas si le cri vers Lui de ceux que nous avons

méprisés est plus fort que nos prières. 


Nous devons nous hâter d'éviter ce malheur extrême, selon

l'exemple de Zachée, dont les sages décisions ont fait que le

Seigneur lui a dit, "aujourd'hui le salut est entré dans cette

maison

(Luc 19:9).

Version française Claude Lopez-Ginisty d'après St Theophan the Recluse Thoughts for each Day of the Year St Herman of Alaska, Platina, CA USA 2010 +

PROGRAMME DE CES PROCHAINES SEMAINES AU MONASTÈRE SYRIAQUE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, MÈRE DE MISÉRICORDE:

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

 

 

 

*Mardi 2 Février:

10h30, Messe au Monastère. Anniversaire d'ordination du Père Isaac . Fête de la Chandeleur.

* Tuesday, February 2:
10:30 Mass at the Monastery. Candles Blessing of Candlemas.

 

 *Mercredi 3 Février:

 Fête des Pères qui ont tout quitté (Mémoire de St Blaise) Messe du jour et Bénédiction des cierges de St Blaise (Contre les maladies de gorges)

* Wednesday, February 3:
  Mass and Blessing of St. Blaise candles (Against Gorge diseases)

 

*Dimanche 7 Février, Pèlerinage de Chandeleur à N-D

 

de Miséricorde

 -Messe à 10h30 célébrée par le Père Isaac en présence du métropolite. 

-Bénédiction des Cierges de la Chandeleur par le métropolite et distribution des cierges de la Chandeleur .

-Repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

-Imposition des  cierges de St Blaise  à 15h avant la prière pour l'unanimité des Eglises Apostoliques et la sauvergarde des familles.

* Sunday, February 7, monthly Pilgrimage to Our Lady of Mercy
  Mass at 10:30, distributing candles of Candlemas and St. Blaise (Imposition of these to 15h) .Repas fraternal and loyal reception from 13:30 to 17:30.

 

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

Elle aurait été ensevelie pendant 850 ans… et retrouvée indemne

En mars 1821, au monastère de Kechrovouni, sur l’île grecque de Tinos (archipel des Cyclades), Michel Polyzoès et sœur Pélagie voient en songe à trois reprises la Vierge vêtue d’une robe d’or et environnée d’une vive lumière divine. Elle leur demande de fouiller le champ d’un village voisin à l’emplacement de « sa maison ». Les fouilles révèlent les ruines d’une ancienne église, sur les fondements de laquelle on a érigé un nouvel édifice consacré à saint Jean Baptiste et à la Mère de Dieu, Source de Vie.

En 1823, les ouvriers qui nivellent le sol dégagent de la terre une icône de l’Annonciation qui aurait appartenu à l’église byzantine, détruite par les turcs au Xème siècle. Elle aurait été ensevelie pendant 850 ans… et retrouvée indemne.

Le sanctuaire fut construit avec les marbres des temples de Neptune, relativement rapidement (en 8 ans), malgré la guerre que la Grèce menait pour se libérer du joug Ottoman. Le sanctuaire fut achevé en 1830. Parmi les innombrables miracles obtenus, la Vierge de l’Annonciation obtint ici celui de la libération de la Grèce.

La spiritualité de ce sanctuaire ressemble à celle de Lourdes : pénitence, conversion, réconciliation, confiance et espérance dans l’intercession de la Vierge Marie. (Source:www.mariedenazareth.com  )

LE CRIS D'UN PASTEUR AIMANT "SON" PEUPLE: Quand on voit les gens s'approcher de la Sainte Communion sans aucune préparation digne de ce Mystère divin et redoutable pour la simple raison que "tout le monde fait comme ça !", on ne peut que se rappeler les paroles de Jean-Baptiste qui disait aux gens venant se faire baptiser par lui sans aucun "vrai" changement dans leur vie "Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc du fruit digne de la repentance" (Mt 3, 7-8). Puisse le Seigneur éclairer nos cœurs enténébrés par les désirs du corps et la lâcheté de l'âme pour que nous produisions les fruits dignes de notre Nom chrétien et que nous retrouvions le vrai chemin de la vie éternelle. Amen "(Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris) RÉPONSE A CE PRÊTRE D'UN AUTRE PASTEUR: Je vois que nous avons partout le devoir de répéter les mêmes vérités ! Hélas, l'esprit du monde fait tellement son chemin, que nos paroles ne son guère populaires ! Elle nous sont l'occasion de nous voir reprocher notre intransigeance alors qu'il ne s'agit ici, surtout pour les Pasteurs, que d'exercer la "charité de la vérité" comme le disait St Augustin ...Selon saint Ephrem "L'Église n'est pas l'assemblée des saints dans le sens de « parfaits » qui s’arrogeraient un droit, voir un devoir de « faire la leçon aux autres, elle est cette masse de pécheurs qui se repentent, qui bien que pécheurs, se sont tournés vers Dieu et restent orientés vers Lui. " En tant que peuple centré sur Dieu, nous sommes des pécheurs engagés à vivre comme étant la présence du Christ dans le monde, et notre sainteté ne saurait être séparée de la sainteté de Dieu à l'œuvre en ce monde. Notre péché est une maladie pénétrante ou un échec à atteindre le but d'être vraiment humain. Nous sommes appelés à accomplir notre divine destinée et fonction, étant comme l'image créée de Dieu. Notre péché, donc, n'implique pas simplement la culpabilité de violer les Commandements de Dieu, mais doit être source de l'impulsion pour devenir quelque chose d'autre que ce que nous sommes dans notre état de déchéance. Parce que chacun d'entre nous a une expérience qui est unique, vaincre nos habitudes coupables personnelles exige toute notre attention et correction. Le but suprême de ce processus salutaire, c'est de parvenir à la déification, qui est simplement de refléter l'apparence divine. En devenant semblable au Christ dans notre comportement et dans notre pensée, nous coopérons avec Dieu dans ce processus de guérison et sommes rendus à la ressemblance de Dieu. C'est de ce point de vue que nous reconnaissons notre vocation, c'est d'être le Christ au milieu de ce monde déchu. Car ce monde, tout autant que nous, est appelé à participer au processus de déification, et nous autres, comme nous dit saint Seraphim de Sarov, nous pouvons en amener des milliers autour de nous à être sauvés, en acquérant la paix intérieure. Comme nous acquérons un cœur humble et contrit, nous révélons le Christ au monde et aidons à la transformation de tout le Cosmos en l'image et la ressemblance de notre Dieu Créateur. Rien n'est possible sans conversion...En union de prières et dans l'amour fraternel en Notre-Seigneur.

LE CRIS D'UN PASTEUR AIMANT "SON" PEUPLE: Quand on voit les gens s'approcher de la Sainte Communion sans aucune préparation digne de ce Mystère divin et redoutable pour la simple raison que "tout le monde fait comme ça !", on ne peut que se rappeler les paroles de Jean-Baptiste qui disait aux gens venant se faire baptiser par lui sans aucun "vrai" changement dans leur vie "Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc du fruit digne de la repentance" (Mt 3, 7-8). Puisse le Seigneur éclairer nos cœurs enténébrés par les désirs du corps et la lâcheté de l'âme pour que nous produisions les fruits dignes de notre Nom chrétien et que nous retrouvions le vrai chemin de la vie éternelle. Amen "(Dayroyo Youhanon, Prêtre de l'Eglise Patriarcale à Paris) RÉPONSE A CE PRÊTRE D'UN AUTRE PASTEUR: Je vois que nous avons partout le devoir de répéter les mêmes vérités ! Hélas, l'esprit du monde fait tellement son chemin, que nos paroles ne son guère populaires ! Elle nous sont l'occasion de nous voir reprocher notre intransigeance alors qu'il ne s'agit ici, surtout pour les Pasteurs, que d'exercer la "charité de la vérité" comme le disait St Augustin ...Selon saint Ephrem "L'Église n'est pas l'assemblée des saints dans le sens de « parfaits » qui s’arrogeraient un droit, voir un devoir de « faire la leçon aux autres, elle est cette masse de pécheurs qui se repentent, qui bien que pécheurs, se sont tournés vers Dieu et restent orientés vers Lui. " En tant que peuple centré sur Dieu, nous sommes des pécheurs engagés à vivre comme étant la présence du Christ dans le monde, et notre sainteté ne saurait être séparée de la sainteté de Dieu à l'œuvre en ce monde. Notre péché est une maladie pénétrante ou un échec à atteindre le but d'être vraiment humain. Nous sommes appelés à accomplir notre divine destinée et fonction, étant comme l'image créée de Dieu. Notre péché, donc, n'implique pas simplement la culpabilité de violer les Commandements de Dieu, mais doit être source de l'impulsion pour devenir quelque chose d'autre que ce que nous sommes dans notre état de déchéance. Parce que chacun d'entre nous a une expérience qui est unique, vaincre nos habitudes coupables personnelles exige toute notre attention et correction. Le but suprême de ce processus salutaire, c'est de parvenir à la déification, qui est simplement de refléter l'apparence divine. En devenant semblable au Christ dans notre comportement et dans notre pensée, nous coopérons avec Dieu dans ce processus de guérison et sommes rendus à la ressemblance de Dieu. C'est de ce point de vue que nous reconnaissons notre vocation, c'est d'être le Christ au milieu de ce monde déchu. Car ce monde, tout autant que nous, est appelé à participer au processus de déification, et nous autres, comme nous dit saint Seraphim de Sarov, nous pouvons en amener des milliers autour de nous à être sauvés, en acquérant la paix intérieure. Comme nous acquérons un cœur humble et contrit, nous révélons le Christ au monde et aidons à la transformation de tout le Cosmos en l'image et la ressemblance de notre Dieu Créateur. Rien n'est possible sans conversion...En union de prières et dans l'amour fraternel en Notre-Seigneur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille Tradition Syriaque orthodoxie-orientale Spiritualité Chrétienne

Recherche

Articles Récents

Liens