Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
To men separated from God by a triple barrier: nature, sin and death, the Lord granted to possess fully and join him immediately, because it dismissed one by one all obstacles: the of nature by his incarnation; that sin by his death; that of death through his resurrection. That's why Paul wrote the last opponent to be reduced, it is death (1 Corinthians 13: 12).   Nicolas Cabasilas Life in Christ III, 7 (trans. In different "Christian Sources" No. 355)./Aux hommes séparés de Dieu par une triple barrière : la nature, le péché et la mort, le Seigneur a accordé de le posséder pleinement et de s’unir à lui immédiatement, du fait qu’il a écarté un par un tout obstacle : celui de la nature par son incarnation ; celui du péché par sa mort ; celui de la mort par sa résurrection. Voilà pourquoi saint Paul écrit : le dernier adversaire qui sera réduit, c’est la mort (1 Corinthiens 13, 12).     Nicolas Cabasilas La Vie en Christ III, 7 (trad. différente dans « Sources chrétiennes » n° 355).

To men separated from God by a triple barrier: nature, sin and death, the Lord granted to possess fully and join him immediately, because it dismissed one by one all obstacles: the of nature by his incarnation; that sin by his death; that of death through his resurrection. That's why Paul wrote the last opponent to be reduced, it is death (1 Corinthians 13: 12). Nicolas Cabasilas Life in Christ III, 7 (trans. In different "Christian Sources" No. 355)./Aux hommes séparés de Dieu par une triple barrière : la nature, le péché et la mort, le Seigneur a accordé de le posséder pleinement et de s’unir à lui immédiatement, du fait qu’il a écarté un par un tout obstacle : celui de la nature par son incarnation ; celui du péché par sa mort ; celui de la mort par sa résurrection. Voilà pourquoi saint Paul écrit : le dernier adversaire qui sera réduit, c’est la mort (1 Corinthiens 13, 12). Nicolas Cabasilas La Vie en Christ III, 7 (trad. différente dans « Sources chrétiennes » n° 355).

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

 

 

 

 

*20 Mars : 

RAMEAUX (Dimanche des Hosanna) Bénédiction solennelle des rameaux  et Messe à 10h30,.Repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

 

* March 20:
PALM (Sunday Hosanna) Solemn Blessing of the Palms, Mass at 10:30 .Repas brotherly reception and loyal 13:30 to 17:30.

 

RETRAITE DE SEMAINE SAINTE des Rameaux au lundi de Pâques.

(Période popice pour les préparation au Baptêmes et receptions dans l'Eglise par Chrismation.)

RETRAITE DE SEMAINE SAINTE AU MONASTERE SYRIAQUE

Pour une guérison et une unification totale de l'homme en chemin vers le Père par le Christ Rédempteur notre Divin Médecin et dans la Grâce du St Esprit

INSCRIVEZ-VOUS !...

Inscrivez-vous pour suivre au plus près le Christ, divin Médecin de nos Esprits,de nos âmes et de nos corps pour vous laisser guérir par Lui !...

 

 

RETIREMENT OF HOLY WEEK Palm Sunday to Easter Monday.


SIGN UP! ...​ 

Sign up to follow closely the Christ, Divine Physician of our spirits, our souls and our bodies to let you heal Him! ...

 

*25 Mars:

Vendredi Saint, 15 h Office Liturgique Syriaque de la Crucifixion...

 

* March 25:
Holy Friday, 15h Syriac Liturgical Service of the Crucifixion ...

 

*26 Mars :

Samedi Saint: 21h , Bénédiction du feu nouveau et Veillée pascale  au rythme  des Services Liturgiques Syriaques, Messe de la Résurection de Notre-Seigneur.

 

* March 26:
Holy Saturday: 21h, Blessing of the New Fire and Vigil at the whim of Liturgical Services Syriacs, Mass of the Resurrection of Our Lord.

 

 

*27 Mars :

PÂQUES, Messe à 10h30,.Repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

* March 27:
EASTER Mass at 10:30 .Repas brotherly reception and loyal 13:30 to 17:30.

 

*Lundi 28 Mars:

PELERINAGE A LA CROIX GLORIEUSE

Messe à 7h au Monastère, départ pour Lisieux.Prières à Lisieux en matinée et déjeuner sur place.

Procession et Prières à la Croix Glorieuse de Dozulé dans  l'après-midi.

Retour au Monastère vers 19h.

 

* Monday, March 28:


PILGRIMAGE TO THE GLORIOUS CROSS


Mass at 7 am at the Monastery, departure for Lisieux.Prières to Lisieux in the morning and lunch.


Procession and Prayers to the Glorious Cross of Dozulé in the afternoon.


Back at the monastery around 19h.

 

*Pèlerinage à Argenteuil:ou

LA SAINTE TUNIQUE

SERA EXPOSEE 

du 25 mars au 10 avril 2016 

*Lundi 4 Avril, Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas,

SOYEZ TOUS PRESENTS,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

Ostension de la Sainte tunique du Christ en la basilique Saint-Denys d'Argenteuil, le 14 avril 1984.

 

 

Pèlerinage à ROME

Marché de Trajan

*Du Dimanche 31 Juillet au lundi 8 , Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas à Rome

Sanctuaires visités:

*Nevers (Ste Bernadette) et Ars (Le Saint Curé)

*San Damiano et Montichiari

*Rome dans tous ses états

*Notre-Dame de la Salette

 

Offrande estimée pour participation aux frais:

1000 euros.

SOYEZ NOMBREUX,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

(Inscriptions closes le dimanche 5 Juin)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

 

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

Love humility and you will never fall into the devil's snare, for, soaring on humility's swift wings you will always remain above the enemy's snares." (MOR EPHREM/ St EPHREM)

Love humility and you will never fall into the devil's snare, for, soaring on humility's swift wings you will always remain above the enemy's snares." (MOR EPHREM/ St EPHREM)

Deuxième livre des Rois 4,25-38.

En ces jours-là, une femme sunamite se rendit vers Élisée sur le mont Carmel. L'homme de Dieu l'ayant aperçue de loin, dit à Giézi, son serviteur : « Voici la Sunamite. 
Cours donc à sa rencontre et dis-lui : Te portes-tu bien ? Ton mari se porte-t-il bien ? Ton enfant se porte-t-il bien ? » Elle répondit : « Bien ! » 
Dès qu'elle fut arrivée auprès de l'homme de Dieu, sur la montagne, elle saisit ses pieds. Giézi s'approcha pour la repousser ; mais l'homme de Dieu dit : « Laisse-la, car son âme est dans l'amertume, et Yahweh me l'a caché et ne me l'a pas fait connaître. » 
Alors elle dit : « Ai-je demandé un fils à mon seigneur ? N'ai-je pas dit : Ne me trompe pas ? » 
Et Elisée dit à Giézi : « Ceins tes reins, prends mon bâton dans ta main et pars. Si tu rencontres quelqu'un, ne le salue pas, et si quelqu'un te salue, ne lui réponds pas. Tu mettras mon bâton sur le visage de l'enfant. » 
La mère de l'enfant dit : « Yahweh est vivant et ton âme est vivante ! Je ne te quitterai point. » Et Elisée se leva et la suivit. 
Giézi les avait devancés et il avait mis le bâton sur le visage de l'enfant ; mais il n'y eut ni voix, ni signe d'attention. Il s'en retourna au-devant d'Elisée et lui rapporta la chose en disant : « L'enfant ne s'est pas réveillé. » 
Lorsqu'Elisée arriva dans la maison, voici que l'enfant était mort, couché sur son lit. 
Elisée entra et, ayant fermé la porte sur eux deux, il pria Yahweh. 
Et il monta et se coucha sur l'enfant ; il mit sa bouche sur sa bouche, ses yeux sur ses yeux, ses mains sur ses mains, et il s'étendit sur lui ; et la chair de l'enfant se réchauffa. 
Elisée s'éloigna, et il allait çà et là dans la maison ; puis il remonta sur le lit et s'étendit sur l'enfant ; et l'enfant éternua sept fois, et l'enfant ouvrit les yeux. 
Elisée appela Giézi, et dit : « Appelle la Sunamite. » Giézi l'ayant appelée, elle vint vers Elisée qui lui dit : « Prends ton fils. » 
Elle vint tomber à ses pieds et se prosterna contre terre ; et, prenant son fils, elle sortit. 
Elisée revint à Galgala, et la famine était dans le pays. Comme les fils des prophètes étaient assis devant lui, il dit à son serviteur : « Mets le grand pot, et fais cuire un potage pour les fils des prophètes. » 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 7,11-16.

En ce temps-là, Jésus se rendait à une ville, appelée Naïm ; et ses disciples faisaient route avec lui, ainsi qu'une foule nombreuse. 
Comme il approchait de la porte de la ville, voilà qu'on emportait un mort, fils unique de sa mère, laquelle était veuve, et une foule considérable de gens de la ville étaient avec elle.
Le Seigneur l'ayant vue, fut touché de compassion pour elle, et il lui dit : " Ne pleurez pas. " 
Et s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent ; et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! " 
Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler ; et il le rendit à sa mère. 
Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous, " et : " Dieu a visité son peuple. " 
 



Par St Ambroise

(v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église 
Traité sur l'Evangile de saint Luc, 5, 89, 91-92 (Véricel, L'Evangile commenté, p. 132) 

 

« Jeune homme, je te l'ordonne, lève-toi »

 

 

Même si les symptômes de la mort ont enlevé tout espoir de vie, même si les corps des défunts gisent près du tombeau, cependant, à la voix de Dieu, les cadavres déjà prêts à se décomposer se relèvent, retrouvent la parole ; le fils est rendu à sa mère, il est rappelé du tombeau, il en est arraché.

Quel est ce tombeau, le tien ?

Tes mauvaises habitudes, ton manque de foi. C'est de ce tombeau que le Christ te délivre, de ce tombeau que tu ressusciteras, si tu écoutes la Parole de Dieu.

Même si ton péché est si grave que tu ne peux le laver toi-même par les larmes de ton repentir, l'Église, ta mère, pleurera pour toi, elle qui intervient pour chacun de ses fils comme une mère veuve pour son fils unique.

Car elle compatit par une sorte de souffrance spirituelle qui lui est naturelle, lorsqu'elle voit que ses enfants sont entraînés vers la mort par des vices funestes... 

Qu'elle pleure donc, cette pieuse mère ; que la foule l'accompagne ; que non seulement une foule, mais une foule considérable compatisse à cette tendre mère.

Alors tu ressusciteras dans ton tombeau, tu en seras délivré ; les porteurs s'arrêteront, tu te mettras à dire des paroles de vivant, tous seront stupéfaits.

L'exemple d'un seul en corrigera beaucoup et ils loueront Dieu de nous avoir accordé de tels remèdes pour éviter la mort.

 

« Heureuse indifférence, quand règnerez-vous dans mon cœur, et si parfaitement, que ce qu'on appelle grands objets dans le monde, ne l'occupent pas plus que les petits.

 

Quand en viendrai-je, Seigneur, à ne rien désirer, à ne vous rien demander, sinon que votre volonté soit faite, à n'aimer dans vos dons que vous-même, et les devoirs que vous me faites en me les accordant ?

Réveillez sans cesse dans mon esprit cette pensée solide, que je ne les avais pas hier, que je ne les aurai plus demain, et que c'est une folie de m'y attacher aujourd'hui ; que je n'aie enfin d'avidité que pour le seul bien qui peut remplir tous mes désirs : que l'espérance de vous posséder, mon Dieu, me dédommage de toutes les autres privations ; que je sente uniquement la joie d'avoir tout quand on vous possède, et que je croie n'avoir jamais rien perdu quand je ne vous perds pas. »

[Louis de Bonnaire (1679-1752)], La religion chrétienne, méditée dans le véritable esprit de ses maximes, Tome II (Quatrième semaine de Carême, Pour le Jeudi, Prière), A Paris, Chez Froullé, Libraire, 1784.

aigle_en_vol_3a.jpg

 

Une prière:


Seigneur, Vous m’avez placé ici dans ce monde pour en être le sel.

J’avais peur de m’engager, peur d’être souillé par le monde. Je ne voulais pas entendre ce « qu’ils » pouvaient dire. Et mon sel s’est dissous, comme dans l’eau. Pardonnez-moi, Seigneur.

Vous m’avez placé ici dans ce monde pour être sa lumière.

J’avais peur des ténèbres, peur de la pauvreté. Je ne voulais pas connaître les autres. Et petit à petit, la lumière de la lampe a décliné. Pardonnez-moi, Seigneur.

Vous m’avez placé ici dans ce monde pour vivre en Église.

C’est ainsi que Vous m’avez enseigné Votre Amour, pour que je le partage dans ma vie, pour que je lutte afin d’obtenir pain et justice, pour que toute ma vie soit une hymne à Votre gloire.
(Auteur anonyme)

 

 Aujourd'hui comme hier le Christ dérange ceux qui voudraient emprisonner la vérité comme si elle leur appartenait (Alors que c'est nous qui lui appartenons) comme ceux qui lui tournent le dos se refusant à Son pouvoir illuminant, libérateur et transformant.

Oui, Jésus vient faire la vérité, il vient mettre en lumière les incohérences des Hébreux comme les nôtres . 

Eux comme nous se réclament de l’Écriture et, scrutateurs, ils sont en face de La Vérité, du Christ-Vérité et ne le reconnaissent pas.


 

 La vérité éclaire, libère, sauve ...

St Paul est parfois représenté avec une épée, l'épée de la vérité. La vérité en effet est tranchante, mais elle ne doit jamais proférée pour condamner : 

-« Je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. » 

(Jn 5, 34)

"Il ne faut donc plus chercher auprès d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Église, car les Apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de la façon la plus plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que quiconque le désire y puise le breuvage de la vie. C'est en effet elle qui est la voie d'accès à la Vie."
 (Saint Irénée de Lyon, Contre les hérésies, Livre III, paragraphe 304.4 )

Ce n'est certes pas seulement aux Juifs que le Christ s’adresse. C’est à nous aussi, lorsque nous refusons de nous regarder dans la lumière de la vérité (examen de conscience) et de nous laisser déranger par la vérité qui secoue toutes nos compromissions avec l'idolâtrie des choses qui, pourtant, "passent et cassent" et dont nous encombrons l'Autel, le Trône du Dieu Vivant que devrait être notre coeur..., lorsque préférant notre confort de médiocres, nous refusons à la Parole de Vérité de nous libérer de nos incohérences et de nos péchés pour en guérir. 

 

 Qui servons-nous ? Dieu ou nos idoles ? 

Oui, oui, nous connaissons Dieu ! Nous en parlons...Mais règne t-il en nous ? Lui donnons-nous la première place  ? 

N’y a-t-il pas des idoles dans notre vie , toutes ces idoles "faites de mains d'homme" par lesquelles nous nous glorifions plutôt que de glorifier Dieu ? Rien n'a hélas changé sur le soleil ! Telle est notre incohérence lorsque nous prétendons servir Dieu alors que nous nous servons de Son nom pour servir les idoles que nous nous donnons et , dès lors nous servons de Son Nom pour asservir les autres... 
Pour "réparer" nos incohérences et notre manière de pervertir la religion, demandons ce matin la grâce de l’humilité pour accepter que , devant le Christ Miséricordieux, Parole de Vérité, l'Esprit de Vérité nous illumine afin que nous acception de voir et reconnaitre nos incohérences et que, une fois dévoilées, nous ne désespérions pas de nous mais trouvions encore en Lui la forçe de nous relever pour accueillir la grâce du Christ Médecin de nos esprits, nos âmes et nos corps...

Si nous vivons en vérité. Si nous vivons dans l'humilité, nous ne serons pas sous les rayons du Christ Justice du Père, mais sous le rayonnement du Christ Miséricorde du Père.

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

J'accepte de recevoir l'image que mes proches me renvoient de moi-même, même et surtout si "ce n'est pas brillant" et je m'engage sur le chemin de la conversion...

 

SAINTE ANASTASIE, QUI ÊTES-VOUS ?

Ste Anastasie

Sainte Anastasie vivait à Constantinople au temps de l'empereur Justinien (527-565).

De noble et riche extraction, elle avait été honorée par l'empereur du rang de première patricienne de la cour.

Comptant cependant pour peu de chose les honneurs de cette vie, la bienheureuse gardait avec soin dans son cœur la crainte de Dieu et s'adonnait avec zèle à la pratique de Ses commandements.

Mais le démon, ennemi implacable de ceux qui désirent vivre dans la vertu, prenant occasion de la faveur que lui accordait l'empereur, sema des sentiments de vive jalousie dans l'âme de l'impératrice.

Lorsqu'Anastasie apprit qu'elle avait été cause de scandale, saisissant cette occasion, elle quitta la cour, en disant :

« Sauve-toi, ô mon âme, tu délivreras ainsi l'impératrice de sa jalousie déraisonnable et tu te prépareras au Royaume des Cieux! »

Prenant avec elle une petite partie de sa fortune et distribuant le reste aux pauvres, elle s'embarqua pour la ville d'Alexandrie, non loin de laquelle elle fonda un monastère de religieuses, appelé par la suite le Monastère-de- la-Patricienne, dans un endroit nommé Pempton1.

Quelques années plus tard, l'impératrice Théodora étant décédée (548), l'empereur fit rechercher partout la belle et vertueuse Anastasie, en vue de l'épouser.

Dès qu'elle en eut connaissance celle-ci abandonna son monastère en pleine nuit et se rendit au centre monastique de Scété, auprès d'Abba Daniel, pour lui soumettre son problème.

L'Ancien la revêtit alors de vêtements masculins, lui donna le nom d'Anastase et l'installa dans une caverne éloignée de Scété, en lui donnant comme règle d'y demeurer dans le jeûne et la prière, sans jamais sortir à l'extérieur et sans y recevoir quiconque.

Chaque semaine, un de ses disciples venait déposer une jarre d'eau à l'entrée de la grotte et se retirait silencieusement après avoir fait une métanie.

Cette âme vaillante et généreuse, resta ainsi pendant vingt-huit ans, en observant scrupuleusement les prescriptions de son ancien.

Surmontant sa faiblesse naturelle et la mollesse des habitudes de la cour, elle menait un combat de jour et de nuit, contre la faim, la soif, le sommeil, mais surtout contre les esprits des ténèbres qui lui suggéraient d'abandonner sa retraite. Devenue par sa persévérance un vase d'élection du Saint-Esprit, elle connut à l'avance que sa dernière heure approchait, et écrivit sur une poterie à Abba Daniel d'apporter les instruments nécessaires à sa sépulture.

L'Ancien, ayant été prévenu par Dieu au cours d'une vision nocturne, envoya son disciple à la grotte.

Après avoir lu le message, il se précipita pour assister la bienheureuse dans ses derniers instants, et se jeta à ses pieds en lui demandant d'intercéder auprès de Dieu pour lui et ses disciples.

Après avoir communié aux Saints Mystères, la Sainte salua les Anges qui étaient apparus à ses côtés et, son visage ayant pris l'éclat du feu, elle remit son âme à Dieu.

A son retour à Scété, Abba Daniel révéla aux frères que l'eunuque Anastase était l'illustre patricienne recherchée par l'empereur Justinien.

1. C'est-à-dire la cinquième station sur la route conduisant à Alexandrie.

 

===

The Nun Anastasia


Commemorated on March 10
The Nun Anastasia lived in Constantinople and was descended from an aristocratic family. The pious patrician was for many the image of virtue and she enjoyed the great esteem of the emperor Justinian (527-565). Having early been widowed, Anastasia decided to leave the world and save her soul far off from the bustle of the capital. She secretly abandoned Constantinople and set off to Alexandria. She founded a small monastery not far from the city and devoted herself wholly to God.
Several years later the emperor Justinian was widowed and decided to seek out Anastasia so as to marry her. Having learned of this, blessed Anastasia immediately set out to a remote skete monastery to abba Daniel (Comm. 18 March) for help. In order to safeguard Anastasia, the elder dressed her in a man's monastic garb and called her the eunuch Anastasias. Having settled her in one of the very remote caves, the elder gave her a rule of prayer and ordered her never to leave the cave and receive no one. Only one monk knew this place: he had the obedience once a week to bring to the cave a small portion of bread and a pitcher of water, leaving it at the entrance. The nun Anastasia dwelt in suchlike seclusion for twenty-eight years. Everyone reckoned that in the cave it was the eunuch Anastasias that pursued asceticism.
The Lord revealed to her the day of her death. Having learned of immanence of death, she wrote on a potsherd several words for abba Daniel and placed it at the entrance to the cave. The starets (elder) came quickly and brought everything necessary for her burial. He found the holy ascetic still alive, and he confessed and communed her with the Holy Mysteries. At the request of the abba, blessed Anastasia blessed him and the monk accompanying him. With the words: "Lord, into Thy hands I commend my spirit", – the saint quietly died (+ c. 567-568).
When the grave was prepared, the starets gave his disciple a riasa and ordered him to dress the deceased brother. Putting on the riasa, the monk realised that before him was a woman, but he did not dare to say anything. When however they returned to the monastery, having buried the nun, the disciple asked the abba whether he knew the supposed brother – was a woman, and the elder related to the young monk the history of Saint Anastasia. Later on the narratives of the abba were written down and received wide acclaim.
The relics of the nun Anastasia were transferred in the year 1200 to Constantinople, and put not far from the temple of Saint Sophia.
( 1996-2001 by translator Fr. S. Janos.)

(Source:Sobin Chacko )

 

 

 

St VIVIEN

 

VIVIEN 10 MARS

Saint Vivien fêté aujourd'hui par certaines églises et en certains lieux est l'un martyr mort en 320 dont nous faisions mémoire hier dan notre Tradition Syro Orthodoxe Malankare (Eglise des Indes et ses missions)

 

 L’édit de tolérance vis-à-vis des chrétiens signé par Constantin en 313, fut aussi appliqué par Licinius coempereur en Orient, mais peu après les deux hommes se disputant des provinces, la guerre reprit et Licinius  persécuta à nouveau les chrétiens.

C’est ainsi que des soldats de la XIIème légion dite Fulminante, qui était stationnée à Mélitène (actuellement Malatya en Turquie) furent condamnés à périr de froid, attachés nus sur un étang gelé, le 9 mars 320, à Sébaste (aujourd’hui Sivas en Turquie).  

Quarante soldats périrent ainsi,  dont Vivien. 

 

 

 On ne sait pas pourquoi cette légion s’appelait « Fulminante », Dion Cassius (155-235) raconte qu’elle portait ce nom depuis Marc Aurèle (121-180) parce qu’elle avait remporté une victoire grâce à la prière des soldats chrétiens qui y étaient déjà nombreux.

quarante martyrs,sébaste

 

BONNE FETE AUX VIVIEN ET VIVIANE

 

La parole de Dieu
 
«  Comme il était encore loin, son père l’aperçut 
et fut saisi de compassion.  »
Évangile selon saint Luc, chapitre 15, verset 20
 
La méditation
L’homme sans Dieu n’est ni rejeté, ni jugé. Il ne rend compte à personne. Seul, il est dans la pauvreté absolue. « Abandonné de tous »*, il n'est pourtant pas abandonné. Car son néant fait bouger les entrailles de Dieu comme celles d’une mère. « Une femme peut-elle oublier son nourrisson ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierais pas**. » 
La parabole ne dit pas grand-chose des états d’âme du fils cadet sur le chemin du retour. Juste une parole : « Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. » Une chose est sûre : le fils cadet s’est enrichi d’une expérience qui vaut toute une vie. Il a vu la joie du père alors qu'il était encore loin. Il a été saisi par la joie alors qu'il attendait des reproches. Le plus important pour le père n’est pas que le fils cadet ait gâché son héritage. Non, le plus important, c’est son retour. Il ne reçoit aucun jugement. Un mort qui revient à la vie, la merveille est là. La douleur de l'absence s'efface, la douleur de l'offense disparaît. Mon fils était mort, il est de nouveau vivant !
Où est la morale ? Où est la justice ? Elles existent encore. Mais la joie du retour est bien plus grande. La plupart d’entre nous connaissons nos péchés, car la vie nous instruit. Cependant, le pire des péchés est souvent ailleurs, dans notre méfiance vis-à-vis de Dieu, dans notre vision fausséeacute;e où Dieu ressemble plus à un juge qu’à un Père. C’est un vieux réflexe de méfiance envers Dieu. Bien peu d’entre nous avons vraiment fait l’expérience de la paternité de Dieu. Mais l’Esprit de Jésus nous l’enseignera.
* Livre d'Isaïe, chapitre 53, verset 3.
** Livre d'Isaïe, chapitre 49, verset 15.(Source: Carême dans la Ville)
 

Par le

Staretz Aimilianos de Simonopetra:

Une brève analyse de la prière de Jésus

 

 

 

La prière du mont Athos, qui ne la reconnaît pas? Elle se compose d'une petite phrase de mots mesurés.

"Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi, pécheur."

Avec le cri "Seigneur", nous glorifions Dieu, Sa majesté glorieuse, le roi d'Israël, le Créateur de la création visible et invisible, devant Qui Chérubim et Séraphim tremblent.

Avec l'invocation douce et l'invocation "Jésus", nous reconnaissons que le Christ est présent, notre Sauveur, et nous Le remercions chaleureusement, parce qu'Il a préparé pour nous la Vie éternelle.

Avec le troisième mot "Christ", nous confessons théologiquement que le Christ est le Fils de Dieu et Dieu. Aucun homme, aucun ange, ne nous a sauvés,  si ce n'est Jésus-Christ, le Dieu véritable.

Puis suit la pétition intime "aie pitié", et nous vénérons Dieu et Le prions qu'Il nous soit propice, qu'Il accorde les de notre salut, les désirs et les besoins de nos cœurs.

Quel variété se trouve là! C'est non seulement moi-même, ce sont tous ceux admis à la citoyenneté dans l'état du Christ, dans l'Eglise sainte; ce sont tous ceux qui sont membres du corps de l'Epoux.

Et enfin, pour que notre prière soit pleine de vie, nous terminons avec le mot "pécheur", confessant - puisque nous sommes tous pécheurs - comme tous les saints le confessent et deviennent ainsi de véritables fils de la Lumière et du jour.

Grâce à cela, nous comprenons, que cette prière implique:
La glorification
L'action de grâces
La théologie
La supplication
et la Confession.
 

 

(Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
citant
 
*
Jeudi 10 MARS 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

En vrac...Eléments pour votre réflexion personnelle...

 

 

===

With office bearers of St. Mary's Cathedral Bahrain and

of Congregationns in Dammam on arrival at Bahrain for a short visit

 

Dear friends. Aloho M'Barekh

Our good friend and brotherly advisor Mor Melethius  go to Bahrain to conduct a meeting of the "congregations" in Saudi Arabia.

You know how all steps are délicatesne, are difficult for Christians in this part of the world.

Therefore, it requests that our priests, monks and faithful of France and Cameroon, accompany him with our prayers in this process.

Thank you for him, for the unanimity of Mar Thoma's Christendom Syriacs  in Kerala, Europe, Africa and our "diasporas", thank you to join us in prayer and love in Christ.

Your respectfully in our Lord.

+ Philipose Mor-Mariam, Metropolitan of the Church Syro-Orthodox Francophone

 

Chers amis. Aloho m'barekh

Notre bon ami et conseiller fraternel Mor Melethius part pour Bahreïn afin de mener une réunion des "congrégations" en Arabie Saoudite.

Vous savez combien toutes démarches sont délicatesne sont délicates pour les Chrétiens dans cette partie du monde.

Par conséquent, il demande que nos prêtres, moines et fidèles de France et du Cameroun, l'accompagnons de nos prières en cette démarche.

Merci pour lui, pour l'unanimité des Chrétientés Syriaques du Kerala, d'Europe, d'Afrique et de nos "diasporas", je vous remercie de vous unir à nous dans la prière et l'amour en Christ.

Votre respectueusement en Notre-Seigneur.

+Mor Philipose-Mariam,métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone

(At St. Gregorios Cathedral, Bellwood, Chicago, 7 years back )

===

Many Russian Christians Are Furious About the Meeting With the Pope

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on MARCH 9, 2016

 

ww.sputniknews.com

ww.sputniknews.com

www.russia-insider.com – February-March 2016

Mayor Ipatiev blog

What treachery, what a betrayal of millions of Russian believers!’

Many see the Catholic church as supremely evil, and believe that any cooperation with it is wrong. ‘Even the Jews do not do as they do’

Originally appeared at Mayor Ipatiev blog. Translated by Julie Rakhmetova, Rhod Mackenzie

While the recent Pope/Patriarch meeting in Havana, Cuba generated very little interest in the West, it became a topic of heated public discussion in Russia.

Mainstream opinion – both religious and secular – heralded the mission as a sane call to terminating repression in the Middle East, and support for traditional values irrespective of their origins.

But a significant minority of Christians are furious. This is a representative example from a popular blogger.  He is a former major in the General Staff Main Intelligence Directorate (GRU).  

He argues that the meeting was a deliberate attempt to foment a schism within the Russian church, as a way to weaken and destroy Russia, and that it is succeeding, because many bishops and lay people have now lost trust in the patriarch.

On February 12, 2016 a historic event took place: Pope Francis and His Holiness Patriarch Kirill met in Cuba,  paving the way for the reunification of the two Churches – the Eastern and Western.

No doubt other Orthodox Churches will join the Uniate (the act of unity) between the Catholic and Russian Orthodox Churches. There is still time left before the all-Orthodox Council for all Orthodox Church leaders to meet with the Roman celebrant, who is also a Jesuit.

Thus the Vatican can finally become the Church of Freemasonry: Templars, the Society of Jesus, the Order of Malta and Opus Dei, which henceforth will determine the policy  of the Orthodox Churches.

Is that good or bad? For the Russian Orthodox Church it is a sign of end times, according to Jesus:

“And I say unto thee: That thou art Peter; and upon this rock I will build my church, and the gates of hell shall not prevail against it.” (Gospel According to Saint Matthew, Chapter 16, Verse 18)

In other words, the Russian Church that has kept the apostolic tradition until this day, would not be destroyed, would not be an abode for heretics like the Catholic Church, but would stay alive until the last day. How can this be possible, since the Uniate was signed with the Catholics, signifying the violation of apostolic rules and the decisions of the Ecumenical Councils? This can only be explained by the mighty works of God that are beyond human understanding.

READ FULL STORY HERE:
http://russia-insider.com/en/christianity/joint-declaration-pope-patriarch-may-split-russian-orthodox-church/ri12987

Source:

 

===

 

source  Nadine Al-Budair, une journaliste saoudienne, qui vit actuellement au Qatar, a écrit un article polémique dans le quotidien kowëitien Al-Rai.

Son angle est simple: « Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux ?« , se demande d’entrée de jeu la jeune femme.

« Comment réagiriez-vous si un Européen faisait exploser un théâtre ou café fréquenté par votre fils dans votre ville ? Que feriez-vous si vous entendiez des malédictions contre votre religion et votre foi tous les dimanches, comme ils en entendent de certains de nos imans le vendredi et d’autres jours? »

 

« Imaginez un jeune d’un pays de l’Ouest venant ici se faire sauter au milieu d’une de nos places publiques au nom de la Croix. Imaginez que deux gratte-ciels se soient effondrés dans une capitale arabe et qu’un groupe extrémiste chrétien, en vertu de quelque comportement plus que millénaire, ait pris la responsabilité de cet acte, tout en faisant connaître sa détermination de raviver les enseignements ou quelques règles de la Christianité, selon son interprétation, afin de vivre comme au temps de Jésus et de ses disciples et de mettre en application certains édits d’un érudit chrétien« , a écrit Nadine Al-Budair, d’après une traduction de son article par l’institut de recherche médiatique du Moyen-Orient (MEMRI).

 » Malgré les actes de terrorisme d’Al-Qaeda et d’ISIS (ou État islamique), nous, les musulmans, vivons sur les terres occidentales depuis des années sans peur ni inquiétude. Des millions de touristes musulmans, d’immigrants, d’étudiants et de demandeurs d’emplois vont dans les pays de l’Ouest, dont les portes leur sont ouvertes et les rues sans danger« , écrit encore Nadine Al-Budair. [...]

« Imaginez vous trouver à Amsterdam, Londres ou New York, sachant que les étudiants y apprennent comme partie de leurs cours que vous êtes un infidèle et que de vous tuer est le djihad qui conduit aux vierges du paradis; prolongeriez-vous votre séjour jusqu’à la fin de l’été ou partiriez-vous ? »

atlasinfo

source

===

H H Ignatius Aphrem opent de tentoonstelling over de genocide op Armeniers en Arameeërs

Sa Sainteté IGNACE APHREM ,
Patriarche d'Antioche et de Tout l'Orient
OUVRE L'EXPOSITION SUR LE GÉNOCIDE
Des  ARMENIENS et SYRIAQUES

 

===

HG Dr. Pulikkottil Gheevarghese Mar Yulious Metropolitan's

Visit to the Armenian Primacy of Egypt at Cairo:

(Source:Sobin Chacko )

 

===

source

Les entorses à la laïcité progressent dans les commissariats. Une note confidentielle de la préfecture de police de Paris recense ces cas qui, bien que limités, inquiètent.

Diffusion de chants religieux en patrouille, refus de participer à une minute de silence ou de protéger une synagogue, voire incitation, sur Facebook, à commettre des attentats : la police est confrontée à des actes de gravité variable, en nombre limité, mais qui illustrent une progression préoccupante du fondamentalisme religieux dans ses rangs.

C’est un fait : la Grande Maison n’est plus imperméable au communautarisme. Des comportements qui, en plus de malmener le principe de laïcité, posent de réels problèmes de sécurité. Comme leurs collègues, les fonctionnaires en voie de radicalisation sont en effet équipés d’une arme de service et ont accès à la plupart des fichiers de police.

Même s’ils restent très marginaux, ces incidents mobilisent les services de renseignement et préoccupent la préfecture de police (PP) de Paris. A tel point qu’elle recense désormais de manière hebdomadaire les « comportements de transgression du principe de laïcité ». Une note confidentielle dont nous avons eu connaissance, rédigée à la fin de l’année dernière par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération, détaille 17 cas, survenus entre 2012 et 2015 avec une accélération en 2014, au sein de la PP, forte de plus de 27 000 policiers et agents de surveillance.

Des fonctionnaires assez jeunes

La plupart des incidents portent sur l’exercice de la religion musulmane au sein des commissariats, notamment lors des prières quotidiennes. Ou encore sur les signes extérieurs de religiosité, comme l’habillement. Les femmes sont impliquées dans environ un tiers des affaires et affichent souvent une détermination plus marquée que les hommes. Au moins quatre des affaires recensées concernent des convertis à l’islam.

Ces comportements sont souvent le fait de fonctionnaires assez jeunes, entrés en tant qu’adjoints de sécurité à la fin des années 2000 et qui ont ensuite réussi le concours interne. Ils sont désormais policiers à part entière, gardiens de la paix ou brigadiers.

Aucun cas ne concerne les échelons supérieurs de la hiérarchie, officiers ou commissaires. Est-ce un effet générationnel ? Les plus gros dérapages ont eu lieu sur les réseaux sociaux. L’un d’eux, qui s’apparente à un appel au meurtre, a conduit l’auteur devant la justice.

(…) Le Parisien

 

===

On 9 March in the hall of the church cathedral in the temple of the Christ Savior in Moscow

His Holiness Patriarch Kirill led the annual awards ceremony of the international public fund of the unity of the orthodox peoples for 2015 year.

The prize winners were: His Holiness bulgarian Patriarch Neophyte,

President of the republic of Serbia Tomislav Nikolic, chairman of the state duma of the federal assembly of the Russian Federation Sergei Naryshkin.(Source: Sobin Chacko)

 

 

===

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

 

 

===

INVITATION(S):

 

 

 

De: Aline Alterman al.alterman77@gmail.com
 

Chers amis,
 
J'ai la grande joie de vous convier à la rencontre des poètes pour la paix, ce mardi 8 mars. (Ci-jointes, les invitations).
En ce qui me concerne, je lirai mes poèmes entre 15h et 17h.
Aline
 

                                        À la maison de l'Amérique Latine                                        

217, Boulevard Saint Germain 75007 Paris

 Métro Solferino- ligne 12       

+++

De: Theatre Aquarium <rp.theatredelaquarium@gmail.com>

 
Samedi 12 mars :
 
- 17h Kawaa de l'association Grandir Ensemble.
 
- 19h Sacré Sucré Salé spectacle théâtral de Stéphanie Schwartzbrod

Aujourd’hui, c’est fête. Tour à tour juive, musulmane ou catholique, elle coupe, touille, pétrit et cuisine en direct, tout en racontant Esther et Mahomet, la Mer Rouge et l’Eucharistie, Roch Hachana et le Ramadan... Parce que chaque plat renvoie à une histoire, chaque ingrédient à un symbole, parce que manger donne à penser, parce que les repas sont faits pour être partagés, et parce qu’il y a trop de points communs entre les trois monothéismes (à commencer par la sensualité !) pour les opposer. Une heure de jubilation culinaire et spirituelle... À table, spectateurs !

- 20h30 Discussion "Comment parler de religion aujourd'hui ?"
avec Radia Bakkouch, présidente de l'association Coexister ;
Marine Quenin, déléguée générale de l'association Enquête ;
Et Marc Lebret, président de l'association Carrefour des mondes et des cultures
 
 
Accès : La Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre 75012 Paris http://www.theatredelaquarium.net/acces 01 43 74 72 74
===

RDV le 12Mars‬ :

les provie-européens montent en gamme !

BANDEAU_12mars_v2

Le Forum européen du 12 mars, qui lance à Paris la nouvelle Fédération UN DE NOUS, est honoré par la présence de Mme Beatrice Lorenzin, ministre de la santé (Italie), Mme Katalina Novak, ministre de la famille (Hongrie), M. Konrad Szymanski, secrétaire d’état pour les affaires européennes (Pologne) et M. Ján Figel, ancien commissaire européen (Slovaquie).

De nombreuses personnalités politiques et associatives interviendront, parmi lesquelles : Jaime Mayor Oreja, président de la Fédération UN DE NOUS ; Alberto Ruiz Gallardon, le ministre de la justice du gouvernement Rajoy qui avait porté un projet de réforme sur l’IVG en Espagne ; Miroslav Mikolasik, député européen, responsable du groupe de travail du PPE sur la bioéthique et la dignité humaine (Slovaquie) ; Prof. Gian-Luigi Gigli, député et président du Movimento per la Vita (Italie).

Et pour la France : Philippe de Villiers, ancien ministre, écrivain ; Jean-Frédéric Poisson, député ; Ludovine de la Rochère, présidente de La Manif pour tous ; Jean-Marie le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune,…

 
===
 
Ci-joint une affiche d'un atelier sur la Turquie moderne que j'organise au Saulchoir (Paris 13e), 
Cette initiative est à la fois scientifique et ouverte à un large public.
 
-- 
Les fondements de la Turquie moderne Atelier d’étude animé par Dilek Sarmış (EHESS/CETOBAC) Alberto Fabio Ambrosio (Dominicain, EHESS/CETOBAC) JEUDI 10 MARS 2016 9H30-12H30 au Centre d’Etudes du Saulchoir 43 bis rue de la Glacière, 75013 Paris La période qui mène de la fin de l'Empire ottoman à la République de Turquie (fondée en 1923) marque un tournant dans l'histoire de l'Islam turc. Si durant l'époque des réformes, inaugurées au XIXème siècle, s’est manifestée dans l’Empire ottoman une diversité d'approches à la religion en général, et à l'Islam en particulier, la République turque, qui fut fondée sur une laïcité partiellement inspirée du modèle français, induisit une réorganisation du champ religieux. Ce tournant est par conséquent susceptible d’offrir quelques clés de compréhension de l'actualité. 9H00-9H45 : Confrérie et pouvoir : les bektachis (Alberto F. Ambrosio) 9h45-10h15 : débat 10h15-10h30 : pause 10h45 – 11h30 : Spiritualisme et mutations d'un Islam républicain (Dilek Sarmis) 11h30 – 12h15 : débat
 
Alberto F. Ambrosio OP
Couvent de l'Annonciation
222, Rue du Faubourg Saint-Honoré
 
+++
WE Doctrine Sociale de l'Église
au Sanctuaire de Montligeon

View this email in your browser (http://us6.campaign-archive1.com/?u=d3fef8b0f2823bc152bba8eac&id=200930e621&e=056e2e80ea)

http://montligeon.org/fr/agenda/icalrepeat.detail/2016/04/23/512/-/we-doctrine-sociale-de-l-eglise?utm_source=Liste+de+diffusion&utm_campaign=200930e621-WE_Doctrine_Sociale_de_l_glise2_16_2016&utm_medium=email&utm_term=0_5df13045e4-200930e621-49845253



** Une formation pour comprendre
la vision chrétienne du travail !
------------------------------------------------------------

Nous vous donnons rendez-vous les samedi 23 et dimanche 24 avril
pour participer à la toute première formation de l'année, avec pour fil conducteur la pensée Sociale de l'Église et plus particulièrement :
"L'épanouissement spirituel au travail"

Le but de la formation est de chercher des pistes réelles
pour remettre l'homme au centre du travail,
afin qu'il puisse s'y épanouir intégralement jour après jour.
À cet effet les chapelains du Sanctuaire proposeront cinq points de réponses
au cours de cinq conférences  :


"La créativité dans le travail"
"Le travail et la dignité humaine"
"L'épanouissement personnel et communautaire au travail"
"Le mystère pascal du travail"
"La sanctification par le travail"


Informations et inscriptions en cliquant ici (http://montligeon.org/fr/agenda/icalrepeat.detail/2016/04/23/512/-/we-doctrine-sociale-de-l-eglise?utm_source=Liste+de+diffusion&utm_campaign=200930e621-WE_Doctrine_Sociale_de_l_glise2_16_2016&utm_medium=email&utm_term=0_5df13045e4-200930e621-49845253) 
Vous pouvez également nous contacter par téléphone : 02 33 85 17 00
ou par mail : receptionmf@montligeon.org (mailto:receptionmf@montligeon.org)
Jeudi 10 MARS 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 5,31-47.

En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ; 
c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai. 
Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. 
Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. 
Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. 
Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé. 
Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, 
et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé. 
Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, 
et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! 
La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; 
d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. 
Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! 
Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ? 
Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. 
Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. 
Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? » 
 





Par St Jérôme

(347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église 
Lettre 53, à saint Paulin, évêque de Nole (trad. Orval/ Verbraken rev)
 

 

« Si vous croyiez en Moïse, vous croiriez aussi en moi car c'est de moi qu'il a parlé dans l'Ecriture »

 

 

Il y a une « sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que, dès avant les siècles, Dieu nous a destinée par avance ». Cette sagesse de Dieu, c'est le Christ ; il est « puissance de Dieu et sagesse de Dieu »...

Dans le Fils, en effet, « se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance » ; caché dans le mystère, destiné par avance, dès avant les siècles, c'est lui qui a été prédestiné et préfiguré dans la Loi et les Prophètes. 

C'est pourquoi les prophètes portaient le nom de « voyants » ; ils voyaient celui qui était caché et inconnu des autres.

Abraham aussi « a vu son jour, et il s'est réjoui ».

Pour Ézéchiel, les cieux se sont ouverts, alors que pour le peuple pécheur ils restaient bouchés.

« Ôtez le voile de dessus mes yeux, dit David, et je contemplerai les merveilles de ta loi ».

En effet, la loi est spirituelle, et pour la comprendre il faut que soit « écarté le voile » et que « soit contemplée la gloire de Dieu à visage découvert ». 

Dans l'Apocalypse, on montre un livre scellé de sept sceaux... Combien d'hommes aujourd'hui, qui se prétendent instruits, tiennent en mains un Livre scellé !

Et ils sont incapables de l'ouvrir, à moins qu'il ne soit ouvert par « Celui qui tient la clef de David ; s'il ouvre, nul ne fermera, et s'il ferme, nul n'ouvrira ».

Dans les Actes des Apôtres, l'eunuque lisait le prophète Isaïe... ; pourtant il ignorait celui qu'il vénérait dans ce livre sans le connaître.

Survient Philippe ; il lui montre Jésus caché sous la lettre... Comprends donc que tu ne peux pas t'engager dans les Saintes Écritures sans avoir un guide qui te montre le chemin. 

(Références bibliques : 1Co 2,7 ; 1Co 1,24 ; Col 2,3 ; 1Sm 9,9 ; Jn 8,56 ; Ps 118,18 ; 2Co 3,16-18 ; Ap 5,1 ; Ap 3,7 ; Ac 8,26s)

 

"Seigneur et Maître de ma vie! Éloignez de moi l'esprit de paresse, D'abattement, de domination et de vaines paroles. (Prosternation) Mais donnez à Votre serviteur, Un esprit d'intégrité, d'humilité, de patience et d'amour. (Prosternation) Oui Seigneur Roi, Accordez-moi de voir mes propres péchés Et de ne pas juger mon frère, Car Vous êtes béni dans les siècles des siècles. Amîn." (Prosternation)/Ouvre mes yeux, Seigneur Aux merveilles de ton amour Je suis l'aveugle sur le chemin Guéris-moi, je veux te voir. Ouvre mes mains, Seigneur Qui se ferment pour tout garder Le pauvre a faim devant ma maison Apprends-moi à partager. Fais que je marche, Seigneur Aussi dur que soit le chemin Je veux Te suivre, jusqu'à la croix Viens me prendre par la main. Fais que j'entende, Seigneur, Tous mes frères qui crient vers Toi, À leurs souffrances et à leurs appels, Que mon cœur ne soit pas sourd. Garde ma foi, Seigneur. Tant de voix proclament ta mort, Quand vient le soir et le poids du jour, O Seigneur, reste avec moi.(Cantique Français) Prions pour nos frères et sœur chrétiens persécutés au proche -orient et partout dans le monde.

"Seigneur et Maître de ma vie! Éloignez de moi l'esprit de paresse, D'abattement, de domination et de vaines paroles. (Prosternation) Mais donnez à Votre serviteur, Un esprit d'intégrité, d'humilité, de patience et d'amour. (Prosternation) Oui Seigneur Roi, Accordez-moi de voir mes propres péchés Et de ne pas juger mon frère, Car Vous êtes béni dans les siècles des siècles. Amîn." (Prosternation)/Ouvre mes yeux, Seigneur Aux merveilles de ton amour Je suis l'aveugle sur le chemin Guéris-moi, je veux te voir. Ouvre mes mains, Seigneur Qui se ferment pour tout garder Le pauvre a faim devant ma maison Apprends-moi à partager. Fais que je marche, Seigneur Aussi dur que soit le chemin Je veux Te suivre, jusqu'à la croix Viens me prendre par la main. Fais que j'entende, Seigneur, Tous mes frères qui crient vers Toi, À leurs souffrances et à leurs appels, Que mon cœur ne soit pas sourd. Garde ma foi, Seigneur. Tant de voix proclament ta mort, Quand vient le soir et le poids du jour, O Seigneur, reste avec moi.(Cantique Français) Prions pour nos frères et sœur chrétiens persécutés au proche -orient et partout dans le monde.

Partager cette page

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens