Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 05:18
Current Christians are more militant. If the church is silent to avoid confrontation with the government, if the Metropolitans silent, if the monks hold their peace, then who will speak? (Saint Paisius the Athonite)/ Les Chrétiens actuels ne sont plus combattifs. Si l'Église garde le silence afin d'éviter la confrontation avec le gouvernement, si les métropolites gardent le silence, si les moines gardent leur paix, alors qui parlera? (Saint Païssios l'Athonite)

Current Christians are more militant. If the church is silent to avoid confrontation with the government, if the Metropolitans silent, if the monks hold their peace, then who will speak? (Saint Paisius the Athonite)/ Les Chrétiens actuels ne sont plus combattifs. Si l'Église garde le silence afin d'éviter la confrontation avec le gouvernement, si les métropolites gardent le silence, si les moines gardent leur paix, alors qui parlera? (Saint Païssios l'Athonite)

Mercredi de Pâque. Hevorae mercredi

Avant de Saint Qurbana

o    Exode 40: 1-16 :

  • 01 Le Seigneur parla à Moïse. Il dit :
  • 02 « Au premier mois, le premier jour du mois, tu dresseras la Demeure de la tente de la Rencontre.
  • 03 Tu y mettras l’arche du Témoignage et tu protégeras l’arche avec le rideau.
  • 04 Tu apporteras la table et tu la disposeras avec soin. Tu apporteras le chandelier et tu allumeras ses lampes.
  • 05 Tu placeras l’autel d’or pour l’encens devant l’arche du Témoignage et tu mettras le rideau à l’entrée de la Demeure.
  • 06 Tu placeras l’autel de l’holocauste devant l’entrée de la Demeure de la tente de la Rencontre.
  • 07 Tu placeras la cuve entre la tente de la Rencontre et l’autel, et tu y verseras de l’eau.
  • 08 Tu installeras l’enceinte du parvis et tu placeras le rideau de la porte du parvis.
  • 09 Tu prendras l’huile de l’onction, et tu feras l’onction sur la Demeure et tout ce qu’elle contient ; tu la consacreras, ainsi que tous ses accessoires, et elle sera sainte.
  • 10 Tu feras l’onction sur l’autel de l’holocauste et tous ses accessoires, tu le consacreras, et l’autel sera très saint.
  • 11 Tu feras l’onction sur la cuve et son support, et tu la consacreras.
  • 12 Tu feras approcher Aaron et ses fils de l’entrée de la tente de la Rencontre, tu les baigneras dans l’eau,
  • 13 tu revêtiras Aaron des vêtements sacrés, tu lui donneras l’onction et tu le consacreras afin qu’il exerce pour moi le sacerdoce.
  • 14 Tu feras approcher ses fils, tu les revêtiras de tuniques,
  • 15 tu leur donneras l’onction comme tu l’as donnée à leur père, afin qu’ils exercent pour moi le sacerdoce. Ainsi, l’onction reçue leur conférera un sacerdoce perpétuel, de génération en génération. »
  • 16 Moïse exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné.

o     

o    Josué 2:1-6 :

  • 01 Depuis Shittim, Josué, fils de Noun, envoya discrètement deux espions. Il leur dit : « Allez voir le pays et Jéricho. » Ils y allèrent, entrèrent dans la maison d’une prostituée nommée Rahab et y couchèrent.
  • 02 On dit au roi de Jéricho : « Des hommes sont entrés ici cette nuit, des fils d’Israël, pour reconnaître le pays. »
  • 03 Alors, le roi de Jéricho envoya dire à Rahab : « Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi – qui sont entrés dans ta maison – car c’est pour reconnaître tout le pays qu’ils sont venus. »
  • 04 Mais la femme emmena les deux hommes et les cacha. Puis elle dit : « Oui, ces hommes sont entrés chez moi, mais je ne savais pas d’où ils venaient.
  • 05 Ils sont sortis quand, à la nuit tombante, on allait fermer la porte de la ville. Je ne sais pas où ils sont allés. Dépêchez-vous de les poursuivre, et vous les rattraperez. »
  • 06 Or, elle les avait fait monter sur le toit en terrasse et les avait cachés sous les tiges de lin rangées sur le toit.

o     

o    Isaïe 49: 13 à 21 :

  • 13 Cieux, criez de joie ! Terre, exulte ! Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car le Seigneur console son peuple ; de ses pauvres, il a compassion.
  • 14 Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. »
  • 15 Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas.
  • 16 Car je t’ai gravée sur les paumes de mes mains, j’ai toujours tes remparts devant les yeux.
  • 17 Ils accourent, tes bâtisseurs ; tes démolisseurs, tes dévastateurs, ils s’éloignent de toi.
  • 18 Lève les yeux alentour et regarde : tous, ils se rassemblent et viennent vers toi. Par ma vie – oracle du Seigneur –, tous, ils seront comme une parure que tu revêtiras, autour de toi, comme la ceinture d’une jeune mariée.
  • 19 Car tes ruines, tes décombres, ton pays dévasté sont désormais trop étroits pour tes habitants, et ceux qui te dévoraient s’éloigneront.
  • 20 Les fils dont tu étais privée te diront de nouveau à l’oreille : « L’espace est trop étroit pour moi, fais-moi place, que je m’installe. »
  • 21 Et tu diras en ton cœur : « Qui me les a enfantés, ceux-là ? Privée d’enfants, j’étais stérile, j’étais bannie, rejetée, et ceux-là, qui les a élevés ? Quand moi, je restais seule, ceux-là, où donc étaient-ils ? »

o     

  Saint Qurbana :

·          

o    Actes 4: 8-21 :

  • 08 Alors Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur déclara : « Chefs du peuple et anciens,
  • 09 nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé.
  • 10 Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant.
  • 11 Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle.
  • 12 En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver. »
  • 13 Constatant l’assurance de Pierre et de Jean, et se rendant compte que c’était des hommes sans culture et de simples particuliers, ils étaient surpris ; d’autre part, ils reconnaissaient en eux ceux qui étaient avec Jésus.
  • 14 Mais comme ils voyaient, debout avec eux, l’homme qui avait été guéri, ils ne trouvaient rien à redire.
  • 15 Après leur avoir ordonné de quitter la salle du Conseil suprême, ils se mirent à discuter entre eux.
  • 16 Ils disaient : « Qu’allons-nous faire de ces gens-là ? Il est notoire, en effet, qu’ils ont opéré un miracle ; cela fut manifeste pour tous les habitants de Jérusalem, et nous ne pouvons pas le nier.
  • 17 Mais pour en limiter la diffusion dans le peuple, nous allons les menacer afin qu’ils ne parlent plus à personne en ce nom-là. »
  • 18 Ayant rappelé Pierre et Jean, ils leur interdirent formellement de parler ou d’enseigner au nom de Jésus.
  • 19 Ceux-ci leur répliquèrent : « Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger.
  • 20 Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. »
  • 21 Après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent, faute d’avoir trouvé le moyen de les punir : c’était à cause du peuple, car tout le monde rendait gloire à Dieu pour ce qui était arrivé.

o     

o    Hébreux 3: 1-13 :

  • 01 Ainsi donc, frères saints, vous qui avez en partage une vocation céleste, considérez Jésus, l’apôtre et le grand prêtre de notre confession de foi :
  • 02 pour celui qui l’a institué, il est, comme Moïse, digne de foi dans toute sa maison.
  • 03 Lui, il a même été jugé digne d’une plus grande gloire que Moïse, dans la mesure où le constructeur de la maison reçoit plus d’honneur que la maison elle-même.
  • 04 Car toute maison est construite par quelqu’un, et celui qui a tout construit, le Christ, est Dieu.
  • 05 Moïse, lui, a été digne de foi dans toute la maison de Dieu en qualité d’intendant, pour attester ce qui allait être dit.
  • 06 Mais le Christ, lui, est digne de foi en qualité de Fils à la tête de sa maison ; et nous sommes sa maison, si du moins nous maintenons l’assurance et la fierté de l’espérance.
  • 07 C’est pourquoi, comme le dit l’Esprit Saint dans un psaume : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,
  • 08 n’endurcissez pas votre cœur comme au temps du défi, comme au jour de l’épreuve dans le désert,
  • 09 quand vos pères m’ont mis à l’épreuve et provoqué. Alors ils m’ont vu à l’œuvre
  • 10 pendant quarante ans ; oui, je me suis emporté contre cette génération, et j’ai dit : Toujours ils ont le cœur égaré, ils n’ont pas connu mes chemins.
  • 11 Dans ma colère, j’en ai fait le serment : On verra bien s’ils entreront dans mon repos !
  • 12 Frères, veillez à ce que personne d’entre vous n’ait un cœur mauvais que le manque de foi sépare du Dieu vivant.
  • 13 Au contraire, encouragez-vous les uns les autres jour après jour, aussi longtemps que retentit l’« aujourd’hui » de ce psaume, afin que personne parmi vous ne s’endurcisse en se laissant tromper par le péché.

o     

o    Saint-Marc 8:27-33 :

  • 27 Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? »
  • 28 Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. »
  • 29 Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. »
  • 30 Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne.
  • 31 Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
  • 32 Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
  • 33 Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

o     

« Ceux qui veulent être sauvés ne s'occupent pas des défauts du prochain, mais toujours de leurs propres fautes, et ainsi ils progressent. [...]

Et nous, misérables que nous sommes, nous jugeons à tort et à travers, nous avons de l'aversion et du mépris, chaque fois que nous voyons, entendons ou soupçonnons quoi que ce soit.

Le pire, c'est que, non contents du dommage que nous nous sommes faits à nous-mêmes, nous nous empressons de dire au premier frère rencontré :

« Il s'est passé ceci et cela » et nous lui faisons du mal à lui aussi en jetant le péché dans son cœur. Nous ne craignons pas celui qui a dit :

« Malheur à celui qui fait boire à son prochain un breuvage souillé »

(Hab. 2, 15).

Mais nous faisons l’œuvre des démons, et nous ne nous en soucions pas.

Car que peut faire un démon, sinon troubler et nuire ? Voici donc que nous collaborons avec les démons pour notre perte et celle du prochain.

Celui qui nuit à une âme travaille avec les démons et les aide, comme celui qui fait du bien travaille avec les saints anges. »

St Dorothée de Gaza (VIe siècle), Instructions, VI, 75, Trad. Dom L. Regnault et Dom J. de Préville, SC N° 92, Éditions du Cerf, Paris, 1963

====

Par St Grégoire le Grand 

(v. 540-590-604), pape et docteur de l'Église 
(trad. Ephata II, p. 626) 

 

« Au lever du jour, Jésus était là, sur le rivage »

 

 

 

La mer est le symbole du monde actuel remué par la tempête des affaires et la houle d'une vie caduque. 

Le rivage, ferme, figure la pérennité du repos éternel. 

Les disciples travaillent donc sur le lac puisqu'ils sont encore aux prises avec les flots de la vie mortelle, mais notre Rédempteur se tient sur le rivage puisqu'à ce moment il a dépassé la condition d'une chair fragile. 

Par le moyen de ces réalités naturelles, le Christ semble leur dire, à propos du mystère de sa résurrection : 

« Je ne vous apparais pas maintenant au milieu de la mer parce que je ne suis plus parmi vous dans le bouillonnement des flots. »

Lors d'une autre apparition il dit à ces mêmes disciples : 

« Je vous ai dit ces choses quand j'étais encore avec vous. » 

(Lc 24,44) 

Désormais, il n'était plus avec eux de la même manière. 

Il était bien là, apparaissant corporellement à leurs yeux, mais ... sa chair immortelle distançait de loin leurs corps mortels. 

Son corps placé sur le rivage, alors qu'ils naviguent encore, indique bien qu'il a dépassé leur existence quoiqu'il se trouve encore avec eux. 

====

Si un homme et une femme se marient

afin d'être compagnons du voyage vers le Ciel, alors leur union leur apportera une grande joie.
(Saint Jean Chrysostome)

===

 

“The Christian is one who imitates Christ in thought, word and deed, as far as is possible for human beings, believing rightly and blamelessly in the Holy Trinity.” (Step 1, Section 4)

“The Christian is one who imitates Christ in thought, word and deed, as far as is possible for human beings, believing rightly and blamelessly in the Holy Trinity.” (Step 1, Section 4)

La première personne à qui Jésus ressuscité est apparu

"Pendant la période de Pâques, nous méditons beaucoup de récits d’apparitions de Jésus ressuscité ; mais un personnage semble oublié, ou plutôt discret dans son silence… la Vierge Marie : elle est pourtant mentionnée avant – au pied de la Croix, puis après – au Cénacle lors de la Pentecôte. L’Écriture semble jeter un voile pudique sur la rencontre si émouvante entre la Mère et son Fils vainqueur de la mort."

Le Pape de Rome SS Jean-Paul II n’hésitait pas à l’évoquer :

-"« Il n'est pas pensable que la Vierge, présente dans la première communauté des disciples, ait été exclue du nombre de ceux qui ont rencontré son Fils ressuscité d'entre les morts.

Au contraire, il est vraisemblable que la première personne à qui Jésus ressuscité est apparu a été sa mère.

Son absence du groupe de femmes qui s'est rendu au tombeau à l'aube peut constituer un indice du fait qu'elle avait déjà rencontré Jésus.

Le caractère unique et spécial de sa présence au Calvaire et son union parfaite à son Fils dans ses souffrances suggèrent une participation très particulière au mystère de la résurrection. »" 

 

P. Nicolas Bossu LC
Jérusalem, 14 avril 2014 (Zenit.org)

Marie-Madeleine, premier témoin de la Résurrection

 

"Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit."

Prière d'introduction

 

Ô Jésus ressuscité, venez à ma rencontre. Que la joie de Pâques brille sur mon visage. Je veux, comme Marie-Madeleine, Vous suivre et Vous aimer de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma force.

 

Demande

Ô Jésus ressuscité, donnez-moi de Vous reconnaître dans ma vie de chaque jour et de témoigner de cette rencontre avec Vous auprès de ceux que je rencontre.

Points de réflexion

 

1. Marie-Madeleine pleure. Elle est malade d’amour. Elle a perdu celui qui l’avait délivrée de la lapidation quelques mois plus tôt. Elle avait été le témoin de la miséricorde de Dieu qui ne regarde pas le péché des hommes mais vient les en délivrer. Depuis cette première rencontre, Marie avait suivi Jésus comme un disciple suit son maître. En lui, elle avait trouvé la réponse la plus profonde qu’on puisse trouver : la certitude d’être aimée en vérité et pour toute l’éternité. Désormais, elle lui avait voué son cœur et toute sa vie.
Ai-je fait moi aussi l’expérience de cette rencontre avec Jésus qui change toute ma vie et lui donne une perspective nouvelle ?

2. Marie-Madeleine cherche son Seigneur au tombeau, parmi les morts. Quoi de plus naturel après avoir assisté à sa crucifixion ? N’avait-elle pas ensuite accompagné le corps jusqu’au tombeau ? Personne mieux qu’elle n’avait été témoin de sa mort. Elle pleure, inconsolable parce que non seulement Jésus est mort, mais en plus parce que son corps a été volé. Double injustice ! Sa tristesse est si grande qu’elle n’est pas surprise d’apercevoir deux anges… Elle ne reconnaît même pas Jésus… ressuscité ! Il faut que ce dernier l’appelle par son nom pour qu’elle s’écrie « Rabbouni ! » Oui, Jésus ressuscité m’appelle moi aussi par mon nom. Sais-je l’entendre et le reconnaître en ces jours d’octave pascale ?

3. C’est à Marie-Madeleine qu’est annoncée en premier lieu non seulement la Résurrection du Seigneur, mais encore son Ascension : « Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu ». Jésus continue à renverser les règles de son époque, notamment celle qui voulait que le témoignage d’une femme n’ait aucune valeur juridique. Et pourtant, oui, c’est Marie-Madeleine qui est choisie et appelée par Jésus pour aller annoncer aux Douze qu’elle l’a vu vivant. C’est sur les dires de Marie que la foi de l’Église se construit.(Source: "Regnum Dei")

 

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je Vous offre ma foi et mon amour. Je veux Vous suivre chaque jour. Merci pour la lumière de Pâques que Vous faites  briller dans ma vie par la Grâce de mon Baptême et de ma Chrismation.

Une Prière avant le coucher:

Que t’offrirai-je, ou bien que te rendrai-je, toi le grand Bienfaiteur, le Roi immortel, le Seigneur de tendresse qui aimes les hommes? Alors que j’ai tardé à te plaire et n’ai rien fait de bon, tu m’as conduit à la fin de cette journée, accordant à mon âme la conversion et le salut. Aie compassion du’pécheur que je suis, dépouillé de toute oeuvre bonne, relève mon âme déchue, souillée d’inconvenants péchés. Eloigne de moi toute pensée mauvaise appartenant à cette existence visible, pardonne rîtes fautes, toi le seul sans péché, les fautes commises en ce jour contre toi, consciemment ou par inadvertance, en parole, en action, en pensée, avec tous mes sens. Toi-même, défends-moi, garde-moi de toute menée de l’adversaire, par ton divin pouvoir et l’ineffable puissance de ton amour pour les hommes. O Dieu, purifie la multitude de mes péchés. Veuille, Seigneur, me délivrer des pièges du Mauvais, sauve mon âme souffrante et fais briller sur nous la lumière de ta face lorsque tu viendras dans ta gloire. Fais qu’à présent je m’endorme d’un sommeil qui ne m’attire point de condamnation, à l’abri de tout songe malsain, garde sans trouble les pensées de ton serviteur, écarte de moi toute action satanique et illumine les «yeux» de mon coeur, pour qu’en la mort je ne m’endorme. Envoie ton ange de paix, guide et gardien de mon âme et de mon corps, pour qu’il me délivre de mes ennemis et qu’au lever je t’adresse des prières de reconnaissance. Oui, Seigneur, exauce le pécheur que je suis, ton misérable serviteur, si faible en sa conscience et volonté; donne-moi, au réveil, d’être instruit de ta parole et fais que la tristesse inspirée par le diable soit chassée loin de moi par tes anges; afin que je bénisse ton saint nom, que j’exalte et glorifie Marie, la très-pure Mère de Dieu, qu’à nous pécheurs tu as donnée comme secours, et reçois l’intercession qu’elle te présente pour nous. Je sais en effet qu’elle rivalise d’amour pour les hommes avec toi et qu’elle ne cesse d’intercéder. Par son aide, par le signe de la précieuse Croix et pour l’amour de tous tes Saints, préserve mon âme, Jésus Christ, notre Dieu, car tu es saint et glorifié dans les siècles. Amen.

(Saint Macaire le Grand)

===

 

Saint Jean Climaque, qui êtes-vous ?

Anachorète, higoumène et 
Grand écrivain de l’Église d’Orient


 

Jean naît vers 575. Sa vie se déroula donc pendant les années où Byzance, capitale de l'empire romain d'Orient, connut la plus grande crise de son histoire. A l'improviste, le cadre géographique de l'empire se transforma et le torrent des invasions barbares fit s'effondrer toutes ses structures. Seule tint bon la structure de l'Église, qui continua pendant ces temps difficiles à exercer son action missionnaire, humaine et socio-culturelle, en particulier à travers le réseau des monastères, dans lesquels œuvraient de grandes personnalités religieuses, comme celle, précisément, de Jean Climaque.

 

Jean vécut et raconta ses expériences spirituelles dans les montagnes du Sinaï, où Moïse rencontra Dieu et Elie en entendit la voix. On conserve des informations le concernant dans une brève Vita (pg 88, 596-608), écrite par le moine Daniel de Raito : à seize ans, Jean, devenu moine sur le mont Sinaï, y devint le disciple de l'abbé Martirio, un « ancien » ; c'est-à-dire un « sage ». Vers vingt ans, il choisit de vivre en ermite dans une grotte au pied de la montagne, dans un lieu appelé Tola, à huit kilomètres du monastère de Sainte-Catherine. Mais la solitude ne l'empêcha pas de rencontrer des personnes souhaitant avoir une direction spirituelle, ainsi que de se rendre en visite dans plusieurs monastères à Alexandrie. En effet, sa retraite d'ermite, loin d'être une fuite du monde et de la réalité humaine, déboucha sur un amour ardent pour les autres (Vita 5) et pour Dieu (Vita 7).

 

Après quarante ans de vie érémitique vécue dans l'amour pour Dieu et pour son prochain, des années pendant lesquelles il pleura, il pria, il lutta contre les démons, il fut nommé higoumène du grand monastère du mont Sinaï et revint ainsi à la vie cénobitique, dans un monastère. Mais, quelques années avant sa mort, nostalgique de sa vie d'ermite, il laissa à son frère, moine dans le même monastère, la conduite de la communauté.

Il meurt après 650.

On possède de lui deux œuvres ascétiques « l'Échelle de perfection », d'où son surnom de Climaque, et le « Livre au Pasteur ».

 

Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape de Rome SS Benoît XVI :

 >>> Jean Climaque

 

 

† St John climacus (John of the Ladder) of Sinai (649)

March 30

 

He is best known as the author of the Ladder of Divine Ascent, a treasury of spiritual wisdom which is read in its entirety in monasteries during every Lenten season.

 He is also commemorated on the Fourth Sunday of Great Lent.

 

  Nothing is known of his life before he entered the monastery at Mount Sinai (now St Katherine's Monastery) at the age of sixteen; he remained there until his death at the age of eighty. After he first arrived, he spent nineteen years in strict obedience to his spiritual father, Martyrios. When Martyrios died, John retired to a nearby cave, where he lived in the strictest asceticism for twenty years. (It was during these years that he wrote the Ladder.) He reluctantly returned to the monastery when he was made abbot by the brethren, and spent the rest of his days guiding his spiritual children in the way of salvation.

 

  Once he heard a monk criticize him for speaking too much; rather than reproach the monk, he himself kept silence for a full year, never uttering a word until the brethren begged him to speak again. At another time a large company of pilgrims came to Mt Sinai. At supper they all saw a young man, dressed as a Jew, serving at table and giving orders to the other servants, then suddenly disappearing. When they wondered among themselves what this could mean, John said 'Do not try to look for him; that was the prophet Moses serving you in his own home.'

 

  When the holy abbot knew that his death was approaching, he appointed his own brother, George, as his successor. George grieved the approaching death of his beloved brother, but St John told him that, if he was found worthy to stand close to God after his death, he would pray that George be taken up to heaven in the same year. So it happened: ten months after St John's death, George reposed in the Lord.

 

 

Sources: Ancient Faith Radio

 

===

 

 

AMEDEE 30 MARS


Amédée est un duc de Savoie mort en 1472

 

Amédée naquit en 1435 à Thonon-les-Bains, son père Ludovic le duc de Savoie, était le fils de l’anti-pape Félix V (Amédée VIII de Savoie). 

Dès sa naissance il avait été décidé, pour garder l’alliance française, de marier Amédée avec la soeur de Louis XII, Yolande de Valois.

L’union célébrée en 1452 fut heureuse car le couple était uni par une foi sincère et une grande bonté, ils étaient généreux et attentifs, ils eurent sept enfants.

 

 

 

Dès 1464 Amédée succéda à son père mais il souffrait d’épilepsie ; pacifique il refusa de participer à la guerre contre Charles le Téméraire, il aurait préféré lancer une croisade contre les Turcs.

Sa maladie empirant, et ses fils étant trop jeunes, il laissa le pouvoir à son épouse en 1469, mais ses frères et la noblesse se révoltèrent et le roi de France dut intervenir.

 

Il se retira à saint Eusèbe de Vercelli dans un  Monastère de clercs Augustins (Ce Type de moines apostoliques sont appelés en occident : "Chanoines Réguliers" où il mourut le 30 mars 1472 et aussitôt la foule demanda sa sanctification.

 

BONNE FETE AUX AMEDEE, AMADEUS, AMEDINE

 

 

 Demain nous fêterons les Benjamin

'No one is as good and merciful as the Lord. But even He does not forgive the unrepentant.' (St. Mark the Ascetic)

'No one is as good and merciful as the Lord. But even He does not forgive the unrepentant.' (St. Mark the Ascetic)

En vrac...Eléments pour votre réflexion

 

personnelle...

 

 

===

homeRonchères (89) : Le monastère copte orthodoxe aura bientôt une nouvelle église


  1.  

Ronchères (89) : Le monastère copte orthodoxe aura bientôt une nouvelle église

A Ronchères, au coeur de la Puisaye, il existe un monastère copte orthodoxe. Les pratiquants,réfugiés d'Egypte ou de Syrie, sont de plus en plus nombreux à venir prier et la chapelle de seulement 60 places était bien trop petite. 

  • Par Caroline Jouret
  • Publié le 29/03/2016 | 16:08, mis à jour le 29/03/2016 | 16:19
 
© France 3 Bourgogne

© France 3 Bourgogne

 
Les travaux ont commencé en 2012 et ils ne sont pas terminés. Financés par la communauté copte orthodoxe, ils avancent grâce aux bénévoles qui viennent travailler sur le chantier. Vu de l'extérieur, l'édifice a déjà belle allure, mais il à l'intérieur il reste encore fort à faire. 
© France 3 Bourgogne

© France 3 Bourgogne

La communauté copte orthodoxe compte 45 000 fidèles en France. Ils n'ont pas beaucoup d'endroits pour pratiquer leur religion. A seulement une heure et demi de Paris, le monastère copte orthodoxe de la Vierge Sainte-Marie et de l’Archange Michel, est de plus en fréquenté. Il lui fallait une église plus grande pour accueillir tout ceux qui viennent ici pour prier.
© France 3 Bourgogne

© France 3 Bourgogne

Avec ses 650 mètres carrés, la nouvelle église aura une capacité d'accueil beaucoup plus large que l'ancienne chapelle. A Ronchères, les habitants voient cela plutôt d'un bon oeil.
La chapelle du monastère de la Vierge Sainte-Marie et de l’Archange Michel - Eglise copte orthodoxe - (89) Ronchères © France 3 Bourgogne

© France 3 Bourgogne La chapelle du monastère de la Vierge Sainte-Marie et de l’Archange Michel - Eglise copte orthodoxe - (89) Ronchères

Reportage : Sébastien Kerroux et Claude Heudes
Montage : Cécile Frèrebeau
Intervenants :
  • Père Bédaba : Prêtre copte orthodoxe de Ronchère
  • Kirolos Sharmoukh : Fidèle résidant en région parisienne
  • Bernardette : Habitante de Ronchères
  • (Source:http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/yonne/roncheres-89-le-monastere-copte-orthodoxe-aura-bientot-une-nouvelle-eglise-962687.html  )

===

L’Indiana, second Etat américain à interdire

 

l’avortement des enfants trisomiques

L’Indiana est devenu le second Etat américain après le Dakota du Nord à interdire les avortements motivés par une malformation génétique de l’enfant comme la trisomie 21 (syndrome de Down). Le gouverneur de l’Etat Mike Pence a signé le 24 mars une loi votée par le parlement de l’Indiana qui interdit les avortements motivés par la race, la couleur de peau, l’origine, le sexe et le handicap. Cette loi prévoit aussi que les enfants morts après une fausse couche ou un avortement devront être enterrés ou incinérés et non plus traités comme déchets médicaux.

 

Source : Life News

 

===

===

ATTACKS ON CHRISTIANS CONTINUE IN INDIA

Source: International Christian Concern

Washington D.C., March 29, 2016

 

    

 

India’s Prime Minister, Narendra Modi, continues to remain silent on the issue of rising religious intolerance in India despite receiving an open letter signed by 34 members of the US Congress last month requesting him to specifically condemn attacks on India’s religious minority communities. Since that open letter was sent on February 26, 2016, International Christian Concern (ICC) has documented 27 religiously motivated instances of violence against India’s Christian community, affecting over 1,400 Christians.

India has seen a dramatic rise in Christian persecution as members of radical Hindu nationalist groups continue to go unpunished for attacks on Christians and their places of worship. According to the Catholic Secular Forum, Christians in India were attacked 365 times last year, making 2015 the worst year for Christians in India’s independent history. It also marked a 20% rise in the number of attacks on Christians from 2014.

“I continue to be very disappointed by India’s response to the religious persecution taking place across the country,” Congressman Joe Pitts, one of the leads on the open letter to India, told ICC.”In the one month since myself and 33 of my colleagues in the House and Senate called on Prime Minister Modi to publically condemn the ban on non-Hindu faiths in the Bastar District and other violent assaults on religious minorities, there has been little but evasion and obstruction by Mr. Modi’s government.”

“Meanwhile, reports have come in of Christian churches being burned or vandalized, pastors physically attacked or arrested, and of at least two Muslims, one just 15-years-old, beaten and hung by a mob for allegedly selling beef, all in the last four weeks,” Congressman Pitts continued.”These incidents are not an ‘aberration;’ they are part of a long-running pattern of religious intolerance that must be acknowledged and addressed.”

While India’s government continues to deny the facts on the ground, non-Hindus in India continue to be in the crosshairs for Hindu radical groups. Modi’s silence is deafening for those who face violence and threats for exercising a freedom that is meant to be protected by India’s constitution. As has been reported by the Indian media, radical Hindu groups see the government’s lack of enforcement of the law as tacit approval for their actions, leading ICC to believe that the situation will only worsen for India’s Christians and other religious minority communities if Modi continues to do nothing.

ICC’s Regional Manager for South Asia, William Stark, said, “It has been over a month since Prime Minister Modi and his government received an open letter from 34 members of the US Congress calling on him to specifically speak out against the intolerance faced by India’s religious minorities, yet little has changed. In fact, Prime Minister Modi and his government have not only failed to condemn attacks faced by India’s religious minorities, they have belittled the suffering for millions by calling reports of persecution in India ‘aberrations.’ While Prime Minister Modi has remained silent, we have recorded 27 separate attacks on Christians in India, affecting over 1,400 Christians. These attacks are not aberrations; they are the result of a trend in which millions of Indian citizens from minority faiths are being denied their constitutional right to religious freedom. India’s government must at least acknowledge this trend if they are to guarantee the rights promised to all Indian citizens in their constitution and maintain their reputation as a pluralistic democracy.”

 

 

Orthodox Christian Network

30 / 03 / 2016

 

===

Patriarch Theophilos III of Jerusalem Meets Former Patriarch Irenaios of Jerusalem

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on MARCH 29, 2016

 

Getty Images – March 2016

Greek Orthodox Patriarch of Jerusalem Theophilos III (R) is greeted by the former ousted Patriarch of Jerusalem, monk Irenaios (L) upon the occasion of the Patriarchs name day in a rare meeting between erstwhile foes after 11 years of detachment and a self-imposed confinement of the latter, on March 22, 2016 during a reception at the Greek Orthodox Patriarchate in Jerusalems Old City. The church deposed Irenaios in 2005 over allegations he signed a land deal handing over prime church properties to Jews who seek to increase their presence in predominantly Arab east Jerusalem, which Palestinians want for capital of a future state. Irenaios refused to recognize his ouster, and locked himself in a room in the patriarchate. / AFP / GALI TIBBON

Also Read:
IS ONE OF JERUSALEM’S LONGEST-RUNNING RELIGIOUS SPATS OVER?
http://www.pravoslavie.ru/english/91959.htm

Source:

===

 

===

For the Patriarcal Church, H.E. Mor Dionysius Jean Kawak celebrates the Holy Liturgy for the youth

29MAR

44BEE3C5F4E2405598E431FEA01E2CE0On Wednesday, March the 23rd, H.E. Mor Dionysius Jean Kawak celebrated the Holy Liturgy (Qurobo) for the Youth in the English language, at St. Mark’s Cathedral, at 8:00p.m. Honorable fathers of the local churches were in attendance.

9FB9C3679A614662A1E2739842279954

This celebration attracted a many youth to attend. H.E. gave a very meaningful sermon, in which he encouraged them to make Lord Jesus a priority in their lives. The aim of this event was to inspire the youth to partake in the Holy Eucharist more often, and to participate in the projects that bring progress to our community.

4DBEBB1033B246108A958A62C5FE29FF(Source:  http://syrianorthodoxchurch.org/2016/03/h-e-mor-dionysius-jean-kawak-celebrates-the-holy-liturgy-for-the-youth/)

D67F27463B3042158D04BA6789769ED99FB9C3679A614662A1E2739842279954

 

 

===

 

===

'Sistine Chapel of the Early Middle Ages' buried for a millennium by an earthquake reopens

Church of Santa Maria Antiqua lay undiscovered for more than 1,000 years after it was buried by rubble from an earthquake

A part of the interiors of Basilica di Santa Maria Antiqua at Roman Fori

A 1,500-year-old church which was buried under debris from an earthquake for more than a millennium has reopened to the public after a painstaking restoration of some of the world’s earliest Christian art.

The sixth-century church of Santa Maria Antiqua is located in the ancient Roman Forum, at the bottom of the Palatine Hill, where Roman emperorslived for centuries in sumptuous palaces.

It was buried under rubble by an earthquake in AD 847 and was only rediscovered in 1900 during archaeological excavations.

It has taken more than 30 years to restore its exquisite interior, which is decorated with multi-coloured frescoes of saints, martyrs, angels and emperors.

The project, which was funded by the Italian government and the World Monuments Fund, cost £2 million.

A visitor looks at a fresco, Christ on throne with Saints, believed to date back to 757 A.D., in Santa Maria Antiqua monumentA visitor looks at a fresco, Christ on throne with Saints, believed to date back to 757 A.D., in Santa Maria Antiqua monument  Photo: AP

"This church is the Sistine Chapel of the early Middle Ages," Maria Andaloro, an art historian involved in the project, told Reuters.

"It collected the very best of figurative culture of the Christian world between Rome and Byzantium."

Being buried by the earthquake saved the church from being altered in later centuries, particularly during the Counter-Reformation, said Prof Andaloro.

Among the most significant frescoes is a depiction of the Virgin Mary with child - one of the oldest known Christian icons in the world.

After the ninth century earthquake it was moved to another church in Rome but it has now been returned to Santa Maria Antiqua.

Christian iconography was often superimposed on earlier Byzantine art - a depiction of the angel Gabriel telling Mary she had been chosen to be the mother of Christ was painted on top of a Byzantine queen, for instance.

The church was built inside a vast complex of Roman buildings which were constructed in the first century AD under the rule of the Emperor Domitian.

A part of the interiors of Basilica di Santa Maria Antiqua at Roman Fori A part of the interiors of Basilica di Santa Maria Antiqua at Roman Fori   Photo: EPA

“It is unique, not just among the hundreds of churches in Rome but also in the whole of Italy,” said Francesco Prosperetti, Rome’s superintendent of archaeology.

“It represents a forgotten period in the history of the Forum because of the earthquake that buried it.”

The main frescoes, decorating the walls of the central nave and presbytery, were painted under Pope Martin I, who led the Church from 649 to 655 AD.

Further frescoes were ordered to be painted by Pope John VII (705 to 707 AD), who had a great affection for the church – his father helped managed the imperial palaces and he had been raised on the Palatine Hill.

A part of the interiors of Basilica di Santa Maria Antiqua at Roman Fori A part of the interiors of Basilica di Santa Maria Antiqua at Roman Fori   Photo: EPA

The church lies close to the entrance to a large underground passageway that allowed the emperors and their retinues to pass unseen between their hilltop palaces and the Roman Forum.

The 2,000-year-old “imperial ramp” was opened to the public for the first time in October.

Originally more than 300 yards long, it consisted of seven zigzag ramps, four of which remain today.

The ceiling of the passageway is so high that emperors could easily have passed through it on horseback.

Like the church of Santa Maria Antiqua, it too was rediscovered in 1900.(Source:http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/italy/12202354/Sistine-Chapel-of-the-Early-Middle-Ages-buried-for-a-millenium-by-an-earthquake-reopens.html  )

===

INVITATION(S):

Eastern and Oriental Orthodox Churches to Hold Common Prayer Service

Source:assemblyofbishops.org

Public Invited to Gathering on Evening of Thursday, April 21, in Haworth, N.J.

The Assembly of Canonical Orthodox Bishops of the United States of America and the Standing Conference of Oriental Orthodox Churches in America (SCOOCH) are pleased to announce that a “Common Prayer Service” will be held on the evening of Thursday, April 21, 2016, at St. Gabriel Syriac Orthodox Church (750 Sunset Avenue) in Haworth, N.J. The service will begin at 7:00 p.m.

This service is meant to bring people together as they pray for the safety of two Syrian hierarchs held in captivity—Syriac Orthodox Archbishop John Ibrahim, and Antiochian (Greek) Orthodox Metropolitan Paul Yazigi—and for all suffering calamities in the Middle East. This gesture of solidarity between the Assembly of Bishops and SCOOCH also marks the commencement of the organizations’ shared work.

The distinguished speakers during the service will include His Eminence Archbishop Demetrios, Chairman of the Assembly of Bishops and Exarch of the Ecumenical Patriarchate; His Eminence Archbishop Khajag Barsamian, Primate of the Diocese of the Eastern Armenian Church of America and Chairman of SCOOCH; His Eminence Metropolitan Joseph, Metropolitan of the Antiochian Orthodox Archdiocese; and Archbishop Mor Dionysius Jean Kawak, Patriarchal Delegate of the Syriac Orthodox Archdiocese of the Eastern U.S.A.

The Assembly of Bishops and SCOOCH invite all residents and visitors of the Tri-State Area to join our communities in prayer on the evening of April 21st.

Download the flyer here.

 

Media Contacts:

Armenian Diocese – Mr. Chris Zakian

chrisz@armeniandiocese.org (212-686-0710)

 

Antiochian Archdiocese – Fr. Thomas Zain

abounathomas@me.com (718-855-6225)

 

Greek Orthodox Archdiocese – Fr. Nathanael Symeonides

FrNathanael@goarch.org (212-774-0226)

 

Syrian Orthodox Archdiocese – Mr. Jack Darakjy

darakjy@nynjlawyers.com (201-678-1600)

 

 

===

De : "haydar demiryurek"

<haydar.demiryurek@gmail.com>


ENSEMBLE AVEC MARIE
réunit des Chrétiens et des Musulmans, autour de la figure commune de la Vierge Marie.

Pour la seconde année consécutive, une rencontre spirituelle, conviviale et festive aura lieu le samedi 2 avril 2016, à la Basilique de Longpont-sur-Orge (Essonne). 
Vous y êtes cordialement invités et je vous propose de le diffuser autour de vous.

Interviendront notamment : Monseigneur Michel Dubost (Président du Conseil pour la dialogue interreligieux), Anouar Kbibech (Président du Conseil français du culte musulman), Bernard Thibaud (Secrétaire général du Secours catholique), Bariza Khiari (Sénatrice de Paris), Monseigneur Maroun Nasser Gemayel (Évêque de l’Éparchie Notre-Dame-du-Liban de Paris des Maronites), Latifa Ibn Ziaten (Présidente de l’association Imad pour la jeunesse et la Paix). 

D’autres rencontres ENSEMBLE AVEC MARIE sont également organisées cette année à Créteil, Lyon, Bruxelles et Tunis.

La rencontre du 2 avril à Longpont-sur-Orge sera ponctuée de temps de prière, de chants, de témoignages et d’interventions de représentants des deux communautés religieuses.

Vous trouverez plus de détails dans le communiqué joint 
http://www.ensembleavecmarie.org/index.php

Amicalement
Haydar DEMIRYUREK

 

===

===

 

Plus de 100 débats sont proposés à Paris lors de la Nuit des Débats

du samedi 2 avril organisée par la mairie de Paris 

 

http://www.paris.fr/nuitdesdebats

 
 
De: Myriam BOUREGBA <mbouregba@free.fr>
 
De : Michel Bourdeau <mb.com@wanadoo.fr>
Date : 18 mars 2016 21:15:20 HNEC
À : DEB1 <mb.com@wanadoo.fr>
Objet : Nuit des Débats - 2 avril
 
Bonsoir,
Dans le cadre de la “Nuit des Débats“, initiative de la Ville de Paris, le Centre Pastoral Saint-Merry et le GAIC (Groupe d’amitié islamo-chrétienne) vous invitent à débattre sur le thème :
 

La laïcité peut-elle cohabiter avec Dieu ?
Samedi 2 avril 2016 de 20 H à 22 H 
Eglise Saint-Merry - 76 rue de la Verrerie 75004 Paris 
(Métro Hôtel de Ville)

 
La carte invitation ci-jointe présente les intervenants :
Alain ChristnachtDanièle Hervieu-Léger et Mohamed Beddy Ebnou
ainsi que l’animateur : Bernard Gorce.
 
En diffusant ce message avec sa pièce jointe dans tous vos réseaux,
vous participerez à faire connaître cet événement.
Nous vous en remercions vivement.
 

====

De: michel haim <haim_michel@hotmail.fr>

 
 
 
Chers (ères) Amis, juste un dernier rappel pour le plaisir de vous rencontrer :

 

Dans le cadre de son cycle, La diversité interne dans les trois monothéismes, Cordoba a le plaisir de vous annoncer sa prochaine conférence, 
le mercredi 6 avril 2016,
à 20 h 30 :

 

"Pourquoi divers courants religieux dans l’islam ?",
 avec le professeur M. A. Amir-Moezzi, 

 

Professeur des universités, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études à la Sorbonne, spécialiste de la pensée islamique, maître d’œuvre du Dictionnaire du Coran - publié aux éditions Robert Laffont 

 

La conférence aura lieu au Centre culturel ,3 avenue de Liège (côté gauche de la Mairie de Saint-Mandé)
94160 Saint-Mandé, Métro ligne 1 : Saint-Mandé

 

La conférence sera suivie d'un temps d'échange et du pot de l'amitié.

 La participation aux frais souhaitée est de 5 euros.

 

 Pour Cordoba

Michel Haïm
13 Avenue Robert André Vivien
94160 Saint Mandé
tél : 06 09 28 29 19

===

===

De: Carine GARDENT <carine.gardent@centresevres.com>

 
 
 
 
Mardi d’Éthique publique, en partenariat avec la revue Études et le Centre d’étude du fait religieux contemporain (CEFRELCO)
« Les religions dans l’espace public : facteurs d’intégration ou de tension ? »
Mardi 5 avril 2016 de 19h15 à 20h45
 
La question de la place des religions dans l’espace public n’est pas nouvelle dans notre pays. Mais la présence d’une importante communauté musulmane a beaucoup contribué ces dernières années à relancer le débat sur l’apport des traditions et des pratiques religieuses à la vie en société, interrogeant et bousculant la notion de laïcité. Les religions aident-elles à trouver sa place comme citoyen ? A quelles conditions, la communauté musulmane peut-elle être partie intégrante du contrat social de notre pays ?

Avec la participation de

§  M. Pierre Manent, philosophe, ancien directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur de Situation de la France, DDB, 2015, 

§  P. Paul Valadier, jésuite, philosophe, enseignant au Centre Sèvres, auteur de Détresse du politique, force du religieux, Le Seuil, 2007,

§  M. Ghaleb Bencheikh, philosophe et théologien. Président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, auteur de La laïcité au regard du Coran, Presses de la Renaissance, 2005. 

 
Soirée animée par le P. François Boëdec. Entrée libre.

 

Cette soirée sera précédée de 17h à 19h, dans les mêmes lieux, de la projection du documentaire « Français, qui sommes-nous ? » de Mathieu Schwartz (diffusé sur France 3 en octobre 2015), en présence du réalisateur.
 
 
 
 

 

===

 

NOUVEAUX LIVRES:

 

Discourses of Philoxenos of Mabbug:

A New Translation and Introduction

(Cistercian Studies)

The thirteen Discourses of Philoxenos of Mabbug (445-523) were delivered to new monks at a monastery under his episcopal care. Written in elegant Syriac, the Discourses deal with the fundamentals of the monastic and ascetic life faith, simplicity, fear of God, renunciation, and the struggle against the demons of gluttony and fornication. This is Philoxenos's longest work and his most popular. It avoids the strident character of his letters and commentaries that were composed to advance the anti-Chalcedonian movement.
This is the first English translation of an important Syriac text since the 1894 translation, now difficult to find. The introduction to this translation of the Discourses takes into account the scholarly work done and the books and articles published about Philoxenos in the past half century. There are no other titles in English that deal with the Discourses in this depth.

Series: Cistercian Studies
Paperback: 600 pages
Publisher: Liturgical Press (December, 2013)
Language: English
ISBN-10: 0879071354

===

Le monastère de la Transfiguration a le plaisir de vous annoncer la parution de quatre nouveaux ouvrages.

 
 
Les fin dernières selon les Pères de l'Eglise.

Archimandrite Placide Deseille
 
"LA MORT EST VAINCUE"



La vie liturgique

Jean-Claude Larchet
  



 
 

 

===

France7

 

===

 

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

===

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
"To be a Christian is to imitate Christ and to fulfil one's God-given vocation by applying Christ's teachings to our lives." (H.H. Catholicos Aram)

"To be a Christian is to imitate Christ and to fulfil one's God-given vocation by applying Christ's teachings to our lives." (H.H. Catholicos Aram)

Jeudi de Pâque. Hevorae jeudi

Soirée

o    Saint Jean 19: 30 :

o    30 Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.

o    20: 1 et 2 :

  • 01 Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
  • 02 Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »

o     

Matin

o    Saint Jean 20: 3-18 :

  • 03 Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau.
  • 04 Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
  • 05 En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas.
  • 06 Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat,
  • 07 ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.
  • 08 C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
  • 09 Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.
  • 10 Ensuite, les disciples retournèrent chez eux.
  • 11 Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.
  • 12 Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
  • 13 Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
  • 14 Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
  • 15 Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
  • 16 Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
  • 17 Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
  • 18 Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 Par Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix (Édith Stein)

 (1891-1942),

Israélite convertie à la Foi Chrétienne, moniale carmélite et martyre, copatronne de l'Europe 
Pour le 6 janvier 1941 (trad. Source cachée, Cerf 1999, p. 279) 


 

« Il marchait avec eux »

 

Le même Sauveur, que la Parole de l'Écriture nous met sous les yeux dans son humanité en nous le montrant sur tous les chemins qu'il a parcourus sur la terre, habite parmi nous caché sous l'apparence du pain eucharistique, il vient à nous tous les jours comme Pain de Vie.

Mardi de Pâques (Hevorae ),29 Mars 2016/ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Dans ces deux aspects, il se fait proche de nous et sous ces deux aspects il désire que nous le cherchions et que nous le trouvions. L'un appelle l'autre.

Lorsque nous voyons avec les yeux de la foi le Sauveur devant nous, comme l'Ecriture nous le dépeint, alors grandit notre désir de l'accueillir en nous dans le Pain de Vie.

Le pain eucharistique à son tour avive notre désir de faire toujours plus profondément connaissance avec le Seigneur à partir de la Parole de l'Écriture, et donne des forces à notre esprit pour une meilleure compréhension.

 

Note:

L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale. 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , nous n'exigeons aucun fixe. .Les offrandes sont libres et non obligatoires. Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

Mercredi DE PÂQUES (HEVORAE ),30 MARS 2016/ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens