Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 06:54
Prayer should be our first response, not our last hope. (Archpriest Andrei Tkachev)

Prayer should be our first response, not our last hope. (Archpriest Andrei Tkachev)

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 8,18-23.

Mes frères, j'estime que les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire future, qui sera manifestée en nous. 
Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la manifestation des enfants de Dieu. 
La création, en effet, a été assujettie à la vanité, — non de son gré, mais par la volonté de celui qui l'y a soumise, — avec l'espérance 
qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. 
Car nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière gémit et souffre les douleurs de l'enfantement. 
Et ce n'est pas elle seulement ; nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous gémissons en nous-mêmes, attendant l'adoption des enfants de Dieu, la rédemption de notre corps.
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 5,1-11.

En ce temps-là, les foules se pressaient auprès de Jésus pour entendre la parole de Dieu ; il se trouvait sur le bord du lac de Génésareth. 
Il vit deux barques qui stationnaient sur le bord ; les pêcheurs étaient descendus et lavaient les filets. 
Il monta dans une des barques, qui était à Simon, et le pria de s'éloigner un peu de terre ; et s'étant assis, de la barque il enseignait les foules. 
Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon : " Mène au large, et jetez vos filets pour la pêche. " 
Simon répondit : " Maître, toute la nuit nous avons peiné sans rien prendre ; mais, sur votre parole, je jetterai les filets. " 
Et l'ayant fait, ils prirent une grande quantité de poissons ; et leurs filets se rompaient. 
Et ils firent signe aux compagnons, qui étaient dans l'autre barque, de venir à leur aide. Ils vinrent, et on remplit les deux barques, au point qu'elles enfonçaient. 
Ce que voyant, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : " Eloignez-vous de moi, parce que je suis un pécheur, Seigneur ! " 
Car la stupeur l'avait envahi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la pêche des poissons qu'ils avaient faite ; 
et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient associés à Simon. Et Jésus dit à Simon : " Ne crains point ; désormais ce sont des hommes que tu prendras. " 
Ils ramenèrent les barques à terre et, laissant tout, ils le suivirent. 
 





Par Ste Thérèse de l'Enfant Jésus

(1873-1897),Monale Romaine-catholique (carmélite), 
Manuscrit autobiographique A, 45 v°-46 v° 

 

« Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras »

 

 

En cette nuit de lumière [de Noël, à quatorze ans] commença la troisième période de ma vie, la plus belle de toutes, la plus remplie des grâces du ciel... Comme ses apôtres, je pouvais dire : « Seigneur, j'ai pêché toute la nuit sans rien prendre ». Plus miséricordieux encore pour moi qu'il ne le fut pour ses disciples, Jésus prit lui-même le filet, le jeta et le retira rempli de poissons. Il fit de moi un pêcheur d'âmes ; je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs... Le cri de Jésus sur la croix retentissait aussi continuellement dans mon cœur : « J'ai soif ! » (Jn 19,28) Ces paroles allumaient en moi une ardeur inconnue et très vive. Je voulais donner à boire à mon Bien-Aimé et je me sentais moi-même dévorée de la soif des âmes... 

Afin d'exciter mon zèle le Bon Dieu me montra qu'il avait mes désirs pour agréables. J'entendis parler d'un grand criminel qui venait d'être condamné à mort pour des crimes horribles, tout portait à croire qu'il mourrait dans l'impénitence. Je voulus à tout prix l'empêcher de tomber en enfer... Je sentais au fond de mon cœur la certitude que [ces] désirs seraient satisfaits, mais afin de me donner du courage pour continuer à prier pour les pécheurs, je dis au Bon Dieu que j'étais bien sûre qu'il pardonnerait au pauvre malheureux Pranzini, que je le croirais même s'il ne se confessait pas et ne donnait aucune parole de repentir, tant j'avais de confiance en la miséricorde infinie de Jésus, mais que je lui demandais seulement « un signe » de repentir pour ma simple consolation. Ma prière fut exaucée à la lettre !... 

Ah ! depuis cette grâce unique, mon désir de sauver les âmes grandit chaque jour ; il me semblait entendre Jésus me dire comme à la Samaritaine : « Donne-moi à boire ! » (Jn 4,7) C'était un véritable échange d'amour ; aux âmes je donnais le sang de Jésus, à Jésus j'offrais ces mêmes âmes rafraîchies par sa rosée divine. Ainsi il me semblait le désaltérer et plus je lui donnais à boire, plus la soif de ma pauvre petite âme augmentait, et c'était cette soif ardente qu'il me donnait comme le plus délicieux breuvage de son amour.

 

 

 

 

La prière devrait être notre première réponse, pas notre dernier espoir.
(Archiprêtre Andrei Tkachev)
(Eastern syriac sleevas on kottayam valiya palli ( kottayam Big church )Stelle avec une Croix Syriaque Orientale en l'a Grande Eglise de Kotayam)

 

See original image

Apostles fast begins/ Début du "Jeûne des Apôtres" (Préparant les Fêtes de St Pierre et Paul (29 Juin) et des Saints Apôtres (30 Juin)

Thursday, Jun 16/ Jeudi 16

 

 

 

 

DU CÔTE DE NOS FRERES AÎNES LES SAINTS:

 

En certains endroits, l'Eglise Romaine-catholique célèbre : St Jean François Régis
religieux (jésuite), apôtre du Vivarais

Saint_Jean-Francois-Regis_4b.jpg

FRANCOIS REGIS 16 JUIN

Saint François Régis est un jésuite mort en 1640


François Régis naît à Foncouverte près de Narbonne en 1598, il entre très tôt dans la Compagnie de Jésus et devient prédicateur itinérant. 

C’est un grand gaillard de près de 2m qui parcourt les hautes terres du Massif Central, Velay, Forez et surtout le Vivarais dont il devient l’apôtre.

Ces régions étaient très marquées par les guerres de religion, il enseigne mais crée aussi des activités pour lutter contre la pauvreté voire la prostitution, ainsi lui doit on les dentellières du Puy.

 

 

Mais il ne se ménage pas assez et meurt le 31 décembre 1640 à Lalouvesc dans le diocèse de Vienne où, de suite, les pèlerins accourent.

Comme tous les saints modernes son nom de famille devient un prénom, et pour lui c’est une réussite.

 

Holy Martyrs Tigrios and Eutropios (404)

 

When St John Chrysostom was exiled, the Great Church caught fire and was destroyed. Most of the people saw this as a judgment upon the City for exiling the holy Archbishop; but St John's enemies tried to blame his followers and persecuted them fiercely.

 

 Two of these loyal followers were Tigrios, a priest, and Eutropios, a reader. Tigrios had been a slave in his youth and was a eunuch; but once he was freed he had given his life selflessly to the service of the Church. The governor, Optatius, had Tigrios viciously tortured, then sent him into exile in Mesopotamia, where he died in captivity.

 

 Eutropios, another pure and holy servant of the Church, was flogged with whips and rods, then hanged. Christians carrying his body for burial heard a beautiful angelic chanting in the sky above them.

 

 

BONNE FETE AUX TIGRIOS, EUTROPE, REGIS ET FRANCOIS-REGIS ET AUSSI AUX JEFF ET REGINE

 

 

 

 

 

 

 

 

“Through the Holy Spirit

comes our restoration to paradise, our ascension into the kingdom of heaven, our return to the adoption of sons, our liberty to call God our Father, our being made partakers of the grace of Christ, our being called children of light, our sharing in eternal glory, and, in a word, our being brought into a state of all “fulness of blessing,” both in this world and in the world to come, of all the good gifts that are in store for us, by promise hereof, through faith, beholding the reflection of their grace as though they were already present, we await the full enjoyment.”

(St. Basil the Great, “On the Holy Spirit”)

 

St. Seraphim of Viritsa:

“This was from me”

(A Letter From God)

“This was from me” is a famous letter written by Saint Seraphim of Viritsa that he sent to his spiritual child, a bishop who was in a Soviet prison at that time; this homily “This was from me” is written as a consolation and counsel to the bishop to let him know that God the Creator addresses to the soul of man.

Have you ever thought that everything that concerns you, concerns Me, also? You are precious in my eyes and I love you; for this reason, it is a special joy for Me to train you. When temptations and the opponent [the Evil One] come upon you like a river, I want you to know that This was from Me.<br>
I want you to know that your weakness has need of My strength, and your safety lies in allowing Me to protect you. I want you to know that when you are in difficult conditions, among people who do not understand you, and cast you away, This was from Me.

I am your God, the circumstances of your life are in My hands; you did not end up in your position by chance; this is precisely the position I have appointed for you. Weren’t you asking Me to teach you humility? And there – I placed you precisely in the “school” where they teach this lesson. Your environment, and those who are around you, are performing My will. Do you have financial difficulties and can just barely survive? Know that This was from Me.

I want you to know that I dispose of your money, so take refuge in Me and depend upon Me. I want you to know that My storehouses are inexhaustible, and I am faithful in My promises. Let it never happen that they tell you in your need, “Do not believe in your Lord and God.” Have you ever spent the night in suffering? Are you separated from your relatives, from those you love? I allowed this that you would turn to Me, and in Me find consolation and comfort. Did your friend or someone to whom you opened your heart, deceive you? This was from Me.

I allowed this frustration to touch you so that you would learn that your best friend is the Lord. I want you to bring everything to Me and tell Me everything. Did someone slander you? Leave it to Me; be attached to Me so that you can hide from the “contradiction of the nations.” I will make your righteousness shine like light and your life like midday noon. Your plans were destroyed? Your soul yielded and you are exhausted? This was from Me.

You made plans and have your own goals; you brought them to Me to bless them. But I want you to leave it all to Me, to direct and guide the circumstances of your life by My hand, because you are the orphan, not the protagonist. Unexpected failures found you and despair overcame your heart, but know That this was from Me.

With tiredness and anxiety I am testing how strong your faith is in My promises and your boldness in prayer for your relatives. Why is it not you who entrusted their cares to My providential love? You must leave them to the protection of My All Pure Mother. Serious illness found you, which may be healed or may be incurable, and has nailed you to your bed. This was from Me.

Because I want you to know Me more deeply, through physical ailment, do not murmur against this trial I have sent you. And do not try to understand My plans for the salvation of people’s souls, but unmurmuringly and humbly bow your head before My goodness. You were dreaming about doing something special for Me and, instead of doing it, you fell into a bed of pain. This was from Me.

Because then you were sunk in your own works and plans and I wouldn’t have been able to draw your thoughts to Me. But I want to teach you the most deep thoughts and My lessons, so that you may serve Me. I want to teach you that you are nothing without Me. Some of my best children are those who, cut off from an active life, learn to use the weapon of ceaseless prayer. You were called unexpectedly to undertake a difficult and responsible position, supported by Me. I have given you these difficulties and as the Lord God I will bless all your works, in all your paths. In everything I, your Lord, will be your guide and teacher. Remember always that every difficulty you come across, every offensive word, every slander and criticism, every obstacle to your works, which could cause frustration and disappointment, This is from Me.

Know and remember always, no matter where you are, That whatsoever hurts will be dulled as soon as you learn In all things, to look at Me. Everything has been sent to you by Me, for the perfection of your soul. All these things were from Me.

 

Parlez-nous de Dieu, de Jésus et de sa Mère…

En Union Soviétique (U.R.S.S.), dans les années 1960, une communauté religieuse clandestine abritait un noviciat qui fut découvert par la police. Toutes les novices furent arrêtées et exilées en Sibérie. Logées dans une cabane en pleine forêt, elles devaient abattre un nombre déterminé d'arbres par semaine. Plus loin, il y avait d'autres cabanes et baraquements avec d'autres forçats astreints à la même besogne. 

Un soir, alors que les jeunes filles priaient la Sainte Vierge, on frappa violemment à la porte. Terrorisées, elles finissent par ouvrir en tremblant... Vingt rudes gars pénètrent dans la cabane. Un d’eux s'explique : « On nous a dit que vous êtes des religieuses. Parlez-nous de Dieu, de Jésus et de sa Mère. Nous sommes ici depuis trente ans déjà et sans prêtre ».

Dès ce moment, la cabane des novices est devenue une église. Les forçats s'y réunissent discrètement mais régulièrement. Les jeunes filles leur réapprennent les prières oubliées, prêchent, baptisent enfants et adultes. Les autres détenus les ont libérées du travail et abattent les arbres à leur place afin qu'elles aient le temps de prier. Ainsi, en plein goulag, la Vierge Marie est venue relever ses enfants souffrants.

 

Mgr Hnilica, dans "Pro Fratribus" 1974
Recueil marial 1976

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Mgr Paul-Marie Hnilica (1921-2006)

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
 
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

(Eastern syriac sleevas on kottayam valiya palli ( kottayam Big church )Stelle avec une Croix Syriaque Orientale en l'a Grande Eglise de Kotayam)

 

 

UNE PETITE HISTOIRE POUR LES GENS QUI "N'ONT PAS LE TEMPS"...

 

Un vieil homme Mumbai appelle son fils à New York et lui dit:

- Je suis désolé de gâcher ta journée mon fils, mais je suis obligé de te dire que ta mère et moi allons divorcer après 35 ans de mariage....

les misères ça suffit! ' ...

- Papa, de quoi parles-tu ? ' crie son fils.

- Nous ne pouvons plus rester ensemble, ' dit le vieux.

- Nous avons marre l'un de l'autre, et ça me rend malade d ' en parler, donc tu appelles ta sœur à Hong Kong et tu l'informes! '

Frantic, son fils appelle sa sœur, qui explose au téléphone.

- Quoi ?!! Ils divorcent ?! Écoute, je m'en occupe. '

Elle appelle Mumbai immédiatement, et crie au vieil homme:

-"Vous ne divorcez pas".

Tu ne fais pas la moindre petite chose jusqu'à ce que j'arrive là-bas. Je rappelle mon frère et nous serons là tous les deux demain.

Pendant ce temps, tu ne fais rien, tu entends ? Rien !! et elle raccroche le téléphone.

Le vieux raccroche son téléphone et se tourne vers son épouse.

-"Okay", c'est fait.

Ils arrivent tous les deux pour notre anniversaire et ils paient eux-mêmes leurs billets d'avion pourtant ils ne cessent de se plaindre qu'ils n'ont jamais du temps mais pour un mensonge ils sont prêts à venir !! '

Morale de l'histoire :

Aucun homme, aucune femme n'est occupé dans ce monde pendant 365 jours.

Le ciel ne va pas tomber si tu prends quelques jours de congés pour aller voir les personnes que tu aimes.

Le travail et la recherche de l'argent ne sont pas l'essentiel de la vie.

La famille est plus que tout car on travaille et on vit pour la famille.

PARTAGES AVEC TA FAMILLE

See original image

EN VRAC...ELEMENTS EPARS POUR VOTRE

 

REFLEXION PERSONNELLE ET...ALIMENTER

 

VOTRE PRIERE...

 

 

 

 

 

 

===

 

 

===

Carte-france-reussite-bac-2015-v3

La FPEEI (Fédération des parents d'élèves des écoles indépendantes) communique :

"Résultats au bac des lycées hors contrat

1- Les établissements hors contrat (encore appelés écoles indépendantes ou écoles entièrement libres) enregistrent d'excellentes performances académiques, comme l'attestent les statistiques du baccalauréat de 2015.
 
Pour la première fois ont été établies les statistiques des résultats des lycées hors contrat au baccalauréat (il s'agit de la session 2015). La FPEEI a en effet joint les 139 lycées hors contrat recensés par l'association Créer son école pour s'enquérir des résultats de leurs élèves. 72 lycées ont communiqué dans les délais leurs taux de réussite.

En 2015, tandis que, selon l’Education nationale, 87,9% des élèves des lycées publics et sous-contrat ont réussi le baccalauréat (carte à gauche), le taux de réussite des lycéens des écoles hors contrat est de 94,8% (carte à droite, sourceFPEEI). 
Dans tous les départements, sauf l’Oise et les Alpes Maritimes, le taux de réussite au bac est supérieur à 90%. On note également que dans les départements où les lycées publics ou sous contrat peinent à avoir de bons résultats (taux de réussite inférieur à 80% dans les départements de la Somme, de la Seine-Saint-Denis, de l’Aisne et de la Creuse), les établissements hors contrat ont, pour leur part, de très bons résultats (taux de réussite supérieurs à 90%).

Carte-france-reussite-bac-2015-v3

DE PLUS, LES COLLEGES ET LYCEES HORS CONTRAT SE DISTINGUENT DANS LES CONCOURS

Voici quelques exemples glanés ci et là, vu que nous n’avons pas accès aux statistiques nationales :

Les lycéens du hors-contrat se sont distingués au concours de l’ICAM : lors de la 14ème édition du Challenge Icam TPE du site de Lille, un concours qui permet aux élèves en classe de 1ère scientifique de venir défendre leur TPE (Travaux Pratiques Encadrés) face à des jurys de professionnels, une équipe de trois lycéens de l’établissement hors contrat de la Croix des Vents est arrivée en premier sur 130 lycéens participants et 45 TPE présentés. Le Challenge Icam, véritable passerelle entre le monde lycéen et le monde de l’enseignement supérieur, veille à encourager et promouvoir les études scientifiques.

Jeunes-concours-icam-v3Le hors-contrat était bien représenté parmi les 60 lauréats du concours du Plumier d’or de cette année, notamment avec 2 lauréats de l’internat hors contrat de la région Centre, l’Angelus.

Au concours des Timbrés de l’orthographe organisé par la poste, ce sont 4 des 5 lauréats du Pays de Loire qui sont issus de l’établissement hors contrat Anne-de-Guigné. Nous tâcherons d’avoir les statistiques de toute la France pour l’an prochain.

Tous ces résultats illustrent la qualité académique de nombreux établissements hors contrat. Nul doute qu’il y aurait encore davantage de lauréats à des concours nationaux si la législation ne refusait pas la possibilité aux élèves des écoles hors contrat de se présenter à certains concours, comme c’est le cas par exemple pour le concours général.

La FPEEI déploiera dans les prochains mois des actions légales pour faire cesser cette discrimination difficilement compréhensible."

SOURCE

 

===

UNE POLITIQUE AUTREMENT ?...

À l’occasion de la parution de Charnellement de Francesuite de l’entretien avec Charles Beigbeder, l’entrepreneur et l’homme politique. Il l’a récemment publié, en collaboration avec Benoit Dumoulin, un essai qui invite à repenser notre conception de la laïcité et à poser les fondements d’une nouvelle République : la République de France. Entretien avec les deux auteurs.

Aleteia : Venons-en à ce que vous proposez concrètement pour la France. Quels sont les grands principes qu’il vous paraît indispensable de transmettre aux nouvelles générations ? 
Charles Beigbeder : Nous estimons fondamental de pouvoir renouer le fil de notre histoire, rompu par les secousses de la Révolution française. On n’aura jamais fini de méditer sur les conséquences de la Révolution qui a ouvert dans l’histoire de France un cycle politique dans lequel nous sommes toujours inscrits, ce qui nous empêche d’apprécier l’évènement à sa juste mesure et d’en saisir les méfaits. « La Révolution française peut être interprétée à la fois comme le produit de ce qu’elle a appelé l’Ancien Régime, et comme l’avènement de la civilisation où nous vivons depuis » explique François Furet. Certes, tout n’est pas à rejeter dans l’héritage révolutionnaire mais on ne peut passer sous silence cette politique de la « tabula rasa » qui, par une démesure de l’esprit humain, estime nécessaire de rejeter, par principe, tout héritage des générations passées pour reconfigurer le réel à sa guise. C’est ainsi que plus de deux cents ans plus tard, nous en arrivons à considérer la France comme une page blanche sur laquelle n’importe quelle assemblée pourrait légiférer sans prendre en compte la densité du passé. L’incantation permanente des valeurs de la République n’y change rien ; ce sont des principes abstraits qui ne définissent pas ce que nous sommes. Nous en appelons donc à ré-enchanter la République en guérissant enfin des séquelles intellectuelles laissées par la Révolution française. Nous voulons réconcilier les Français avec eux-mêmes en les ré-enracinant dans leur histoire que nous considérons comme un tout ; en un mot, terminer le cycle politique ouvert par la Révolution sans pour autant revenir en arrière. C’est cela la philosophie de la République de France qui remplacerait dans mon projet politique l’actuelle République française. Au-delà du choc de la formule, on pourrait résumer le concept d’une expression : instituer une République enracinée.

C’est le modèle même de République qu’il convient en fait de refonder. D’un point de vue pratique, par où commencer ?
Je commencerai par introduire les racines chrétiennes dans la Constitution. Certes, ce ne sont que des mots et il serait illusoire de croire que l’adjonction de termes puisse changer, à lui seul, le réel. Cela, seuls les dictateurs le pensent ! En revanche, nous estimons que cette affirmation des racines chrétiennes participe de cette thérapie que le peuple français doit effectuer pour retrouver l’estime de soi. Dans une France traversée par des tensions communautaires et qui connaît un décrochage culturel dans certains quartiers que j’appelle des zones de non-France, il est fondamental de s’enraciner dans l’identité qui nous a constitués. Par ailleurs, une telle inscription permettra d’être mieux armé pour lutter contre le communautarisme et de relancer l’assimilation sans laquelle il n’est plus d’unité nationale. En effet, si l’assimilation est en panne, c’est qu’il n’y a plus de volonté politique d’une part, et que l’on ne sait plus trop à quoi assimiler, d’autre part. L’enracinement sera donc la clé de toute politique de francisation, selon l’antique adage : « À Rome, fais comme les Romains ! ». Enfin, la reconnaissance des racines chrétiennes permettra de fonder en droit la prééminence du fait culturel chrétien tout en considérant les religions à parité sur le plan strictement cultuel. Ce n’est pas une affaire de religion mais de culture et les Français de sensibilité musulmane le comprennent souvent mieux que certains Français d’origine. Chaque culte doit évidemment être traité sur un même pied d’égalité mais il va de soi que vous ne pouvez donner la même place symbolique à la mosquée qu’à l’église. Nulle discrimination dans cette affirmation mais la simple prise en compte de notre identité. En effet, ce qui symbolise un village français aujourd’hui, c’est un clocher roman ou gothique et non un minaret. Cela, tous les Français sont prêts à le reconnaître, même ceux qui ne mettent pas les pieds dans une église. Il n’est donc pas possible de considérer également christianisme et islam sous l’angle culturel. C’est ce que nous voudrions voir graver dans le marbre de la constitution.

Vous avancez également que nous avons fait fausse route concernant la laïcité. Éradiquer toute manifestation religieuse de l’espace public, n’est-ce pas cette laïcité folle, héritée de la Révolution française, qui est à l’origine de bien des maux ? Comment y remédier ? 
La laïcité est la distinction du temporel et du spirituel, du domaine de César et de celui de Dieu, qui est une invention du christianisme. Dans les régimes modernes, elle s’accompagne souvent – mais pas obligatoirement – de la neutralité religieuse de l’État, comme c’est le cas en France depuis 1905. Ailleurs, il existe encore des États confessionnels, comme en Grande-Bretagne, à Malte ou à Monaco. Ces derniers sont tout aussi laïcs que les premiers car ils distinguent les activités religieuses des affaires profanes et reconnaissent à tous les cultes la liberté de conscience. Le problème surgit en fait lorsque l’État, souvent aidé par des lobbys, tente d’imposer la neutralité à la société. Que l’État soit neutre religieusement peut résulter d’un compromis historique qui s’avère finalement positif pour l’équilibre social d’une nation, comme c’est le cas en France depuis 1905 ; mais qu’il prétende imposer cette neutralité à la société relève d’un génocide culturel qui gomme notre histoire et traduit une grave erreur anthropologique en évacuant la dimension religieuse de l’homme. À ce stade, il ne s’agit plus de laïcité mais de laïcisme, c’est-à-dire de la civilisation du vide qui débouche malheureusement sur le vide de la civilisation. Pour reprendre l’exemple que nous citions tout à l’heure, une laïcité mal comprise pourrait en venir à décréter l’interdiction de toute sonnerie des cloches pour mieux s’opposer à l’édification de minarets, par une forme de symétrie mal placée. Au final, il ne resterait dans nos villes que des centres commerciaux avec leurs inévitables fast food, symboles d’une société de consommation à la dérive qui ne peut satisfaire les exigences spirituelles de l’homme. Là encore, la République de France pourra faire prévaloir la culture chrétienne tout en traitant dignement et également chaque culte.

(Source: Aleteia. Propos recueillis par Jean Muller)

Charnellement de France de Charles Beigbeder et Benoit Dumoulin © Éditions Pierre-Guillaume de Roux

Charnellement de France de Charles Beigbeder et Benoît Dumoulin. Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 242 pages, 22 euros.

 

 

 

 

 

 

===

Le ton est monté d'un cran dans la bataille du projet de loi travail: l'exécutif a menacé mercredi d'interdire les manifestations, au lendemain de nouvelles violences et de dégâts importants en marge du défilé parisien, déclenchant un tollé chez les syndicats.

La manifestation nationale organisée mardi par sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL, FIDL), première du genre depuis le début de la contestation, a rassemblé entre 75.000 et 80.000 selon la police, un million selon les organisateurs.

Elle a été marquée par de violents affrontements entre des casseurs et la police, comme lors des précédents défilés, et des dégâts le long du cortège, d'un ampleur sans précédent à Paris, avec de très nombreuses vitrines brisées. Des dégradations ont été commises contre l'hôpital Necker-Enfants malades, qui a décidé de porter plainte. Au moins 29 policiers et 11 manifestants ont été blessés.

 

Après ces violences, François Hollande a annoncé qu'il n'y aurait plus d'autorisation de manifester si la préservation des "biens et des personnes" ne pouvait être "garantie". "Pour l'instant elles ne le sont pas, à ce moment-là les décisions seront prises au cas par cas de ne pas autoriser les manifestations", a insisté le chef de l'État.

 

Plus tôt, Manuel Valls s'en était pris directement à la "responsabilité" de la CGT, qui "à l'évidence, était débordée". Il a également critiqué l'attitude "ambiguë" de l'organisation syndicale à l'égard des casseurs.

"Je demande à la CGT de ne plus organiser ce type de manifestations sur Paris et au cas par cas, car vous savez qu'on ne peut pas prononcer une interdiction générale, nous prendrons, nous, nos responsabilités", a prévenu le Premier ministre, selon l`AFP.

De son côté, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a déploré que les violences n'aient "suscité aucune condamnation de la part de M. Martinez".

La droite a saisi la balle au bond: Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a réclamé que la "responsabilité civile" et "financière de la CGT soit engagée" quand Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, a préconisé l'interdiction des "manifestations qui constituent une menace évidente à l'ordre public".

Ces menaces ont provoqué un tollé chez les syndicats contestataires, la CGT dénonçant des accusations "inacceptables", "le signe d'un gouvernement aux abois".

Pour la CGT, il incombe "aux pouvoirs publics" dont Manuel Valls "a la première responsabilité, d'assurer la sécurité et le maintien de l'ordre".

 

"Comme il n'est pas de la responsabilité des supporters d'assurer la sécurité dans et autour des stades de l'Euro de football, de la même façon il n'est pas de la responsabilité des manifestants d'assurer la sécurité dans et autour d'une manifestation autorisée par la préfecture de police", écrit-elle dans un communiqué.

 

"Alors qu'on interdise l'Euro!", s'est emporté Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, qui ne comprend pas "qu'un gouvernement de gauche puisse interdire des manifestations organisées par des syndicats".

Eric Beynel, porte-parole de Solidaires, y voit une "tentative d'essayer de diviser et d'instrumentaliser au lieu de débattre des vraies questions".

Pour la présidente du groupe Communiste, républicain et citoyen (CRC) au Sénat Eliane Assassi, l'exécutif "porte atteinte au droit constitutionnel de manifester".

La rue semble rester le dernier moyen de pression dont disposent les opposants pour infléchir la position du gouvernement sur un texte dont ils exigent le retrait. Les grèves, qui avaient pris ces dernières semaines le relais des manifestations dans des secteurs clés (raffineries, déchets, trains…), s'éteignent peu à peu.

Mais les opposants refusent de parler d'essoufflement. Ils comptent sur de nouveaux "temps forts": rendez-vous est pris le 23 juin, avant-dernier jour de son examen au Sénat, et le 28, date du vote solennel. Les modalités de ces "journées de mobilisation" restent néanmoins floues. Une intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl et UNL), qui se réunit ce mercredi soir, pourrait apporter des précisions.

SOURCE

 

===

Le gouvernement syrien a affirmé que des troupes

allemandes et françaises étaient présentes dans le

Nord de la Syrie, qualifiant cette ingérence d'acte

«d'agression».

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que des troupes étrangères étaient déployées à Ain al-Arab, aussi connu sous le nom de Kobané, aux côtés de militaires américains. «La Syrie […] considère [cela] comme une agression claire et injustifiée contre sa souveraineté et son indépendance» a rapporté l'agence de presse officielle Sana.

Le ministère a affirmé que les pays «souhaitant combattre les terroristes doivent coordonner leurs actions avec le gouvernement syrien légitime, dont l'armée et le peuple combattent le terrorisme».

Le ministère français de la Défense a reconnu la semaine dernière que des forces spéciales étaient engagées sur le terrain, alors que Berlin a démenti ces propos. «Il n'y a pas de forces spéciales allemandes en Syrie, l'accusation est fausse», a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les Forces démocratiques syriennes, constituées en majeure partie de Kurdes, essaient de reprendre les villes syriennes de Minbej, de Tabqa et du bastion de Daesh, Raqqa. L’offensive est appuyée par la coalition internationale.

Lire aussi : Les forces françaises auraient commencé la construction d’une base militaire près de Kobané en Syrie
 

 

===

Un rapport annuel de l’Onu, sur le sort des enfants victimes de conflits armés en 2015 dans 14 pays, a accusé la coalition militaire au Yémen menée par l’Arabie Saoudite d’être responsable du bilan de 785 enfants tués et de 1 168 autres blessés. « Un chiffre très largement exagéré », a assuré l’ambassadeur saoudien auprès de l’ONU. « Il a pu y avoir des dommages collatéraux de temps à autre mais c’est ce qui se passe en temps de guerre», avait-il affirmé en exigeant que le rapport soit ‘’rectifié immédiatement’’ et ‘’expurgé de toute accusation’’ contre son pays.

Une exigence satisfaite vingt-quatre heures plus tard. La mention de la coalition est retirée de la liste noire pour « révision » a annoncé le porte-parole de l’ONU. Ce qui a indigné les organisations de défense des droits de l’homme. Une vingtaine d’entre elles ont adressé unelettre ouverte (1) auSecrétaire général Ban Ki-Moon lui demandant de remettre la coalition sur sa liste noire et dénonçant la crédibilité de l’organisation qu’il dirige. 

Une telle volte-face sous la pression d’un gouvernement « rend dérisoires les efforts de l’ONU pour protéger les enfants », avait estimé le représentant de Human Rights Watch. 

 

Mais que vaut cette lettre face à la menace de Ryad de couper plusieurs financements aux agences et programmes de l’ONU, d’autant plus que d’autres pays de l’Organisation de la coopération islamique et de la Ligue arabe, parmi les très généreux contributeurs et donateurs de l’ONU, ont été mobilisés à cette même fin ? 

Au vu de la rapidité à laquelle a réagi le Secrétaire générale de l’Onu à l’injonction saoudienne, chacun imaginera dorénavant aisément les ‘’logiques’’ des votes effectués dans les instances internationales et/ou nationales. Des décisions devenues compréhensibles au simple quidam depuis qu’il n’ignore plus les pressions, voire le chantage et les menaces économiques employés. 

Transparence qui restera inscrite au palmarès de Ban Ki-Moon. 

Le monde est malade de cette vision déformée par un Islam financé en grande partie par l’Arabie Saoudite. Il restera souffrant tant qu’une politique digne de ce nom ne combatte cette idéologie fasciste et raciste qui ramène la planète lentement mais surement à des temps obscurs. 

Par Victor Perez – son blog – JSSNews

Liens : (1) : https://www.hrw.org/news/2016/06/08/open-letter-secretary-general-ban-ki-moon

 

===

 

===

Malgré les sanctions anti-russes, le pays est loin d'être isolé sur le plan international. Plus de 500 entreprises et de nombreux responsables politiques de 60 pays vont ainsi venir en Russie pour participer au Forum économique de Saint-Pétersbourg.

 

Il est tout à fait possible de dénigrer et d’essayer d’isoler un pays du monde entier, mais, apparemment, il n'est pas possible d’isoler le monde entier de ce pays… Malgré les pressions exercées par Washington sur les milieux d'affaires américains et européens, la Russie reste un partenaire convoité. La liste des participants au grand rassemblement pétersbourgeois, dont le nombre ne cesse de croître depuis 20 ans, semble le démontrer.

 

Plus de 500 entreprises étrangères de 60 pays prendront part au 20e Forum économique international de Saint Pétersbourg (SPIEF), alors même que le département d'Etat américain recommande de boycotter cette rencontre internationale.

"Le forum réunira 600 entreprises russes (en 2015, il en avait 479), aussi bien que des représentants de 500 entreprises étrangères (contre 440 l'an dernier) de 60 pays, dont les États-Unis, la France, la Suisse, le Japon, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, la Finlande, la Chine ou encore le Danemark", a déclaré aux journalistes Iouri Ouchakov, l'assistant du président russe.

 

De plus, selon le représentant du Kremlin, de nombreux hommes d'État étrangers et des responsables politiques de plus de 40 pays (ils étaient 30 l'année dernière) participeront au forum.

 

M. Ouchakov a déclaré que huit vice-présidents et vice-premier ministres, 35 ministres, aussi bien que les présidents du Kazakhstan et de la Guinée, les premiers ministres de l'Italie et de Malte seront présents lors de ce forum économique.

En particulier, la délégation indienne sera dirigée par le ministre du Pétrole et du Gaz du pays, a déclaré l'ambassadeur indien à Moscou, Pankaj Saran.

L'envoyé spécial de l'Onu en Syrie Staffan de Mistura visitera également le Forum économique de Saint-Pétersbourg dans le cadre de la discussion sur les mesures visant à lutter contre le terrorisme international. Il participera à une réunion avec le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon.

 

Selon le programme de l'événement sur le site officiel du forum, l’ex-président français Nicolas Sarkozy participera aussi à la manifestation.

 

Il est prévu que M. Sarkozy fasse un discours dans le cadre de la partie "Discussions avec des personnalités éminentes", qui a reçu pour sous-titre "L'Europe: Quo Vadis?".

Le programme du SPIEF comprend plus de 100 événements, y compris des forums d'affaires de l'OCS et du BRICS, le forum du G20 et le sommet des compagnies énergétiques, qui réunira les chefs des plus grandes entreprises du secteur.

 

M. Ouchakov a noté qu'en 2016, le SPIEF sera l'un des forums les plus importants.

La 20e édition du Forum de Saint-Pétersbourg se tiendra du 16 au 18 juin. Washington a déjà fait savoir que "le gouvernement américain n'y participerait à aucun niveau".

SOURCE

 

===

Selon "La Croix"

 

Pourquoi l’Eglise orthodoxe russe refuse de

 

participer au concile

 

ENTRETIEN Le poids lourd démographique du monde orthodoxe a annoncé, lundi 13 juin, son refus de participer au concile convoqué en Crête par le patriarche œcuménique Bartholomée.

Jean-François Colosimo, intellectuel orthodoxe et historien des religions, remet en perspective les atermoiements de cette Église sur le retour après 70 ans de glaciation soviétique.

 

 

L’Église orthodoxe russe a annoncé au dernier moment son refus de participer au concile panorthodoxe convoqué en Crête par le patriarche Bartholomée de Constantinople. Comment comprendre cette attitude ?

'With what hope will we meet Christ if we are still enslaved to the pleasures of the flesh?'  (St. Thalassios the Libyan)

'With what hope will we meet Christ if we are still enslaved to the pleasures of the flesh?' (St. Thalassios the Libyan)

See original image

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

Au Monastère Syriaque de

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en

semaine à 10h30.

 

Petits Pèlerinages sur Semaine

tous les :

*22 et

*29 du mois)

 

 

 

 

 

*Dimanche 3 Juillet:

 

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde

'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Mère de Miséricorde, priez pour nous, secourez-nous!

et aux Saints du Kerala.

 

 

St Abraham Koorilose Bava,priez pour nous!

10h30, Messe suivie  du repas fraternel,

possibilité de recontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

St Gregorios de Parumala, priez pour nous !

 

Ramassage des fidèles sur

 

*Paris: le Samedi 2 Juillet  à 15 h 

 

au lieu de R.D.V habituel.

 

  

* Sunday, June 5:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

 

 

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

===

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

See original image

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Just as the most bitter medicine drives out poisonous creatures so prayer joined to fasting drives evil thoughts away. (Amma Syncletica )

Just as the most bitter medicine drives out poisonous creatures so prayer joined to fasting drives evil thoughts away. (Amma Syncletica )

 

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
'If you wish to master your thoughts, concentrate on the passions and you will easily drive the thoughts arising from them out of your intellect. With regard to unchastity, for instance, fast and keep vigils, labor and avoid meeting people. With regard to anger and resentment, be indifferent to fame, dishonor and material things. With regard to rancor, pray for him who has offended you and you will be delivered.' (St. Maximos the Confessor)

'If you wish to master your thoughts, concentrate on the passions and you will easily drive the thoughts arising from them out of your intellect. With regard to unchastity, for instance, fast and keep vigils, labor and avoid meeting people. With regard to anger and resentment, be indifferent to fame, dishonor and material things. With regard to rancor, pray for him who has offended you and you will be delivered.' (St. Maximos the Confessor)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6,7-15.

En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. 
Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous l’ayez demandé. 
Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, 
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. 
Remets-nous nos dettes, comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes à nos débiteurs. 
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. 
Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. 
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. » 
 




Par Saint Cyprien

(v. 200-258), évêque de Carthage et martyr 
La Prière du Seigneur, 14-15 (trad. Hamman, La Prière en Afrique, DDB 1982, p.50) 

 

« Que ta volonté soit faite sur la terre comme dans les cieux »

 

 

Non pas que Dieu fasse ce qu'Il veut, mais que nous nous puissions faire ce qu'Il veut.

Qui peut empêcher Dieu de faire ce qu'Il veut ?

Mais nous autres, nous sommes contrecarrés par le démon qui nous empêche d'obéir en toute chose, intérieurement et extérieurement, à la volonté de Dieu.

Aussi demandons-nous que sa volonté s'accomplisse en nous ; pour qu'elle s'accomplisse, nous avons besoin de son secours.

Personne n'est fort par ses propres ressources, mais sa force est dans la bonté et dans la miséricorde de Dieu... 

La volonté de Dieu est celle que le Christ a faite et enseignée : l'humilité dans la conduite, la solidité dans la foi, la modestie dans les paroles, la justice dans les actes, la miséricorde dans les œuvres, la discipline dans les mœurs.

La volonté de Dieu, c'est de ne faire de tort à personne, de supporter celui qu'on nous fait, de garder la paix avec nos frères, d'aimer Dieu de tout notre cœur, l'aimer parce qu'il est Père et le craindre parce qu'il est Dieu.

Ne rien préférer au Christ, puisqu'il nous a préférés à tout, adhérer inviolablement à sa charité, nous tenir sous la croix avec courage et confiance.

Quand il s'agit de combattre pour son nom ou son honneur, montrer de la constance en nos paroles ; faire preuve de confiance dans les difficultés afin de soutenir la lutte, de patience dans la mort afin d'obtenir la couronne.

Voilà ce que signifie vouloir être cohéritier du Christ, accomplir le précepte de Dieu, faire la volonté de Dieu.

 

(Transfiguration and Saints
Russian, late 18th century)



 

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens