Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 04:27
O Lord, according to thy mercy, pour out upon me, who am miserable, at least one small drop of grace to make me understand and be converted, that I might make at least some small effort to correct myself. For if thy grace does not illumine my soul, I will not be able to see the carelessness and negligence that the passions have produced in me through my apathy and recklessness. (St. Ephraim the Syrian)

O Lord, according to thy mercy, pour out upon me, who am miserable, at least one small drop of grace to make me understand and be converted, that I might make at least some small effort to correct myself. For if thy grace does not illumine my soul, I will not be able to see the carelessness and negligence that the passions have produced in me through my apathy and recklessness. (St. Ephraim the Syrian)

Livre de la Sagesse 4,7-14.

Même s'il meurt avant l'âge, le juste trouvera le repos. 
Une vieillesse honorable n'est pas celle que donne une longue vie ; ni celle qui se mesure au nombre des années. 
Mais la prudence tient lieu pour l'homme de cheveux blancs, et l'âge de la vieillesse, c'est une vie sans tache. 
Etant agréable à Dieu, il était aimé de lui, et, comme il vivait parmi les pécheurs, il a été transféré. 
Il a été enlevé de peur que la malice n'altérât son intelligence, ou que la ruse ne pervertît son âme. 
Car l'enchantement du vice obscurcit le bien et le vertige de la passion pervertit un esprit sans malice. 
Arrivé en peu de temps à la perfection, il a fourni une longue carrière. 
Car son âme était agréable au Seigneur ; c'est pourquoi le Seigneur s'est hâté de le retirer du milieu de l'iniquité. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,35-40.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ayez les reins ceints et vos lampes allumées ! 
Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt. 
Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir. 
Et si c'est à la deuxième ou à la troisième veille qu'il arrive et les trouve ainsi, heureux sont-ils !
Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer sa maison. 
Vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme viendra. " 
 




Par St Fulgence de Ruspe

(467-532), évêque en Afrique du Nord 
Sermon I, 2-3 ; CCL 91 A, 889 (trad. Orval) 


 

« Serviteurs du Christ et intendants des mystères de Dieu » (1Co 4,1)

 

Pour préciser le rôle des serviteurs qu'il a placés à la tête de son peuple, le Seigneur dit cette parole que rapporte l'Évangile :

« Quel est l'intendant sage et fidèle que le maître établira sur les gens de sa maison pour leur donner en temps voulu leur mesure de blé ? Heureux ce serviteur que le maître, à son retour, trouvera occupé de la sorte »...

Si nous nous demandons quelle est cette mesure de blé, saint Paul nous l'indique ; c'est

« la mesure de foi que Dieu vous a départie »

(Rm 12,3).

Ce que le Christ appelle mesure de blé, Paul le nomme mesure de foi pour nous apprendre qu'il n'y a pas d'autre blé spirituel que le mystère de la foi chrétienne.

Cette mesure de blé, nous vous la donnons au nom du Seigneur chaque fois que, éclairés par le don spirituel de la grâce, nous vous parlons selon la règle de la vraie foi.

Cette mesure, vous la recevez par les intendants du Seigneur chaque jour où vous entendez de la bouche des serviteurs de Dieu la parole de vérité. 

Qu'elle soit notre nourriture, cette mesure de blé que Dieu nous donne en partage.

Tirons-en l'aliment de notre bonne conduite afin de parvenir à la récompense de la vie éternelle.

Croyons en celui qui se donne lui-même à nous comme nourriture pour que nous ne défaillions pas en chemin (Mt 15,32), et qui se réserve comme notre récompense pour que nous trouvions la joie dans la patrie.

Croyons et espérons en lui ; aimons-le par-dessus tout et en tout. Car le Christ est notre aliment et il sera notre récompense.

Le Christ est la nourriture et le réconfort des voyageurs en marche ; il est l'assouvissement et l'exultation des bienheureux en leur repos.

 

PRIERE DE SAINT EPHREM AU CHRIST MISERICORDIEUX:

En Votre miséricorde, Seigneur,

versez sur le misérable que je suis au moins une petite goutte de grâce, afin de me faire comprendre, et que je sois converti, de sorte que je puisse au moins faire de petits efforts pour me corriger.

Car si Votre grâce n'illumine pas mon âme, je ne serai pas capable de voir la paresse et la négligence que les passions ont produites en moi par mon apathie et mon imprudence.

Saint Ephrem le Syrien

 

Je continuerai

à croire, même si tout le monde perd espoir.

Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.

Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.

Je continuerai à parler de paix, même au milieu d'une guerre.

Je continuerai à illuminer, même au milieu de l'obscurité.

Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.

Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.

Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.

Et j'apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.

Et j'offrirai des motifs de joie là où il n'y a que tristesse.

J'inviterai à marcher celui qui a décidé de s'arrêter...

Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés. 


L'abbé Pierre

See original image
 
DU CÔTE DE NOS FRERES AÎNES LES SAINTS:
 
 

4 juin :

Saintes Marthe et Marie, soeurs de Lazare,Evangélisatrices de la Gaule.

Ces deux Saintes femmes, soeurs de Lazare, l'ami du Christ, demeuraient à Béthanie, village situé à peu de distance de Jérusalem.

Un jour Jésus fut reçu dans leur demeure. Marthe, l'aînée, s'affairait pour servir le Maître et, voyant que sa soeur, Marie, restait assise silencieuse aux pieds de Jésus en écoutant ses divines paroles, elle dit sur un ton irrité :

« Seigneur, cela ne Te fait rien que ma soeur me laisse servir toute seule? Dis-lui donc de m'aider ».

Mais le Seigneur lui répondit :

« Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites pour beaucoup de choses, et pourtant une seule est nécessaire »

(Lc. 10:38-42) (1).

Par la suite, peu avant la Passion, Lazare tomba malade et mourut.

Les deux soeurs envoyèrent prévenir Jésus qui ne parvint à Béthanie que le quatrième jour après le décès.

Marthe se précipita aussitôt à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison, où un grand nombre d'amis et de parents était venu pour les consoler.

Le Seigneur lui assura que son frère allait ressusciter, et Marthe manifesta sa foi en Lui comme Fils de dieu, puis elle alla appeler sa sœur et ils se rendirent ensemble jusqu'au tombeau.

Sur l'ordre de Jésus le défunt sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes et le visage recouvert d'un suaire

(Jn. 11). 
Six jours avant la Pâque, un banquet fut organisé en l'honneur de Jésus à Béthanie, en présence de Lazare.

Marthe s'affairait comme de coutume au service de la table, alors que Marie, prenant une livre de parfum de grand prix, en oignit les pieds du Seigneur et les essuya avec ses cheveux.

Comme Judas, l'avare, protestait contre une telle dépense, le Seigneur déclara que c'était en vue de Sa sépulture qu'elle avait gardé ce parfum (Jn. 12). 
Après l'Ascension, Marthe et Marie accompagnèrent Lazare (4) pour répandre au loin la Bonne Nouvelle de la Résurrection (2). 


1). C'est pourquoi les Pères ont considéré Marie comme la figure de la contemplation, préférable à l'action vertueuse représentée par Marthe.
2). Quoique certains manuscrits du Synaxaire les commémorent comme Myrophores, l'Ecriture Sainte ne mentionne parmi ces dernières que Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques et/ou Marie de Clopas (cf. 23 mai), Salomé et l'"autre Marie" que certains Pères assimilent à la Mère de Dieu.
(Le Synaxaire * Vies des Saints de l'Eglise Orthodoxe * Tome cinquième * Simonos Pétra * 2014)

 

The Saint of the day 4 June (2) in the Bysantine Tradition:

St Metrophanes, Archbishop of Constantinople (325)

 

He was born into a pagan family, but his father Dometius, along with all his family, became Christians and went to Byzantium to escape persecution in Rome. Dometius was ordained a priest and in time became Bishop of Byzantium.

When Dometius died, his elder son Probus became Bishop; then when Probus died, Dometius' second son Metrophanes succeeded him. Metrophanes was enthroned around the time that Constantine the Great was establishing Byzantium as the new capital of the Roman Empire.

He sent a delegate to the First Ecumenical Council in 325, since he was unable to attend due to age and infirmity. The Emperor Constantine loved Metrophanes as a father and urged the entire Council to visit the ailing Bishop. Ten days later he died.

 

 

===

 

 

Saint Petroc Commemorated June 4th

Saint Petroc (English: Petrock, Welsh: Pedrog, Latin: Petrocus and French: Perreux) (died 564) is a 6th century Celtic Christian saint. He was born in Wales but primarily ministered to the Britons of Dumnonia which included the modern counties of Devon (Dewnans), Cornwall (Kernow), and parts of Somerset (Gwlas an Hav) and Dorset. He also became a popular saint in Brittany by the end of the tenth century.

The earliest Life of Petroc states that he was the son of an unnamed Welsh king. This was rewritten at Bodmin in the twelfth century in a version known as the 'Gotha Life' which states that he was a son of King Glywys of Glywysing (Orme 2000, p. 215) and a brother of Gwynllyw, and there are local dedications to him at St Petroc near Pembroke and Ferwig near Cardigan. He has also given his name to Llanbedrog, a village on the Lleyn peninsula. He studied in Ireland where he is said to have been the teacher of Saint Kevin.

After studying, he began his mission to Cornwall, where he is associated with monasteries at Padstow and Bodmin. The name of the earlier monastery was Lanwethinoc (the church of Wethinoc an earlier holy man). Padstow, which is named after him (Pedroc-stowe, or 'Petrock's Place'), appears to have been his major cult centre for some time. Some time after the middle of the ninth century Bodmin became the major centre for his veneration and his relics were moved there, with the Bodmin monastery becoming one of the wealthiest Cornish churches by the eleventh century. There are other dedications to him in Cornwall, including Little Petherick, and he is even said to have converted its king, Constantine of Dumnonia, to Christianity. After thirty years, legend says that he went on the pilgrimage to Rome by way of Brittany.

Upon his return Petroc is said to have passed through Devon, where ancient dedications to him are even more numerous: a probable seventeen (plus Timberscombe just over the border in Somerset), compared to Cornwall's five. The position of churches bearing his name, including one within the old Roman walls of Exeter (Karesk), are nearly always near the coast reminding us that in those days travelling was done mainly by sea. The Devonian villages of Petrockstowe and Newton St Petroc are also named after Saint Petroc.

The legendary tales surrounding Petroc are exceptionally vivid and imaginative (giving him a second pilgrimage, travels to India, taming wolves) and may represent interpolation from pagan tales. A description of his travels has him dying on a journey to Lanwethinoc (now Padstow) at a house belonging to a family named Rovel, which is thought to be near a farm now called Treravel near Little Petherick.

holyresurrection.us

 

===

 

 

St Sophia Mother of Orphans

 

 

http://www.johnsanidopoulos.com/…/saint-sophia-of-ainos-mot…

 

Lorsqu’elles commencèrent à prier la Sainte Vierge, je me suis souvenu de ma mère

4 juin – Italie : Notre Dame des Grâces 1503 - 1979 

A Tampa, en Floride (Etats-Unis), les policiers n'en peuvent croire leurs yeux lorsque la direction d'un hôtel leur signale l'agression à main armée d'un gangster bien connu.

Dans une chambre de l'hôtel, ils trouvent, étendu sur le plancher un homme pleurant et, à côté de lui, deux femmes priant à haute voix… Lorsqu'on dresse le  procès-verbal, les deux femmes déclarent : "Le gangster a pénétré de force dans la chambre, nous menaçant de son pistolet et nous obligeant à nous étendre par terre"... 

Pendant qu'il fouille partout, à la recherche d'objets précieux, les deux victimes commencent à prier tout haut pour l'âme du malfaiteur. Bien qu'endurci, le jeune homme en est touché jusqu'aux larmes et il éclate en sanglots.

Plus tard, lors d'un congrès d'éducateurs chrétiens, les deux femmes ont affirmé: « A aucun moment nous n'avons douté de l'efficacité de notre prière. C'est par elle que nous avons maîtrisé l'intrus ».

De son côté, le gangster a avoué que non seulement il avait l'intention de voler mais aussi de violer... « Mais tout à coup, je n'en pouvais plus. Lorsqu’elles commencèrent à prier la Sainte Vierge, je me suis souvenu de ma mère... »

 

Source: "Marie de Nazareth" / D'après Retendes Gottesvolk n°114, traduit par F. A. P.
Recueil marial 1980

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/ 
  maliath taibootho/ full of grace/ 
  moran a'amekh  - the Lord is with thee/ 
  mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ 
  
wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ 
  O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ 
  yoldath aloho/  Mother of God/ 
  saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ 
  nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ 
  Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

marie jésus anges

PRIERE A MARIE, NOTRE MERE 

Ô Toute Pure, sans tache, sans souillure, immaculée, 
Vierge souveraine, épouse de Dieu,
par ton enfantement merveilleux, 
tu as uni le Dieu-Verbe aux hommes
et ramené dans les cieux notre nature bannie.
Ô toi, seul espoir des désespérés, secours des opprimés,
protection vigilante de ceux qui ont recours à toi, 
et refuge de tous les chrétiens,
ne prends pas en dégoût le pécheur que je suis,
maudit, corrompu tout entier,
en pensées, en paroles, en actions honteuses,
et devenu, par légèreté d’esprit,
esclave des plaisirs de la vie.
Mais toi, Mère du Dieu Ami des hommes,
dans ton amour bienveillant,
prends pitié de moi pécheur et prodigue ;
reçois ma supplique, bien qu’elle soit proférée
par des lèvres souillées.
Usant de ton autorité maternelle,
supplie ton Fils, notre maître et Seigneur,
qu’il m’ouvre à moi aussi les entrailles de Son amour et de Sa bonté,
sans s’arrêter à mes fautes sans nombre ;
qu’Il me ramène à la repentance
et me considère comme un fidèle artisan de Ses volontés.
Assiste-moi toujours de ta miséricorde,
de ta compassion, de ton amour bienveillant.
En cette vie, sois l’aide et le secours chaleureux,
le rempart contre les assauts de l’ennemi, le guide vers le salut.
À l’heure de la mort, sois celle qui entoure l’agonie de mon âme,
celle qui chasse au loin les visions ténébreuses des esprits malfaisants.
Au jour redoutable du jugement,
sois celle qui me délivre de la peine éternelle,
et me désigne comme héritier de la gloire indicible de ton Fils notre Dieu ;
que je l’obtienne, ô ma souveraine, très-sainte Mère de Dieu,
par ta médiation et ta protection,
par la grâce et l’amour pour les hommes
de ton Fils unique, notre Seigneur,
notre Dieu et Sauveur Jésus Christ.
À Lui reviennent toute gloire,
tout honneur et toute adoration, ainsi qu’à son Père
et à son Esprit très-saint, bon et vivifiant,
maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

Amen.

(Complies Bysantines)

 

'A self-indulgent monk has achieved nothing through his renunciation. For what he once did through possessions he still does though possessing nothing. Moreover, the self-controlled man, if he clings to possessions, is a brother in spirit of this kind of monk; because they both feel inward enjoyment they have the same mother - though not the same father, since each has a different passion.'

(St. Mark the Ascetic)

 

D
U CÔTE DE NOS FRERES AÎNES LES SAINTS:DU CÔTE DE NOS FRERES AÎNES LES SAINTS:

See original image

EN VRAC...ELEMENTS EPARS POUR VOTRE

 

REFLEXION PERSONNELLE ET...ALIMENTER

 

VOTRE PRIERE...

 

 

 

 

 

===

Sa magnifique statue, rénovée,

couverte d’or comme jamais,

et spectaculairement héliportée,

est revenue depuis quelques jours sur la flèche de l’abbaye,

brillant sur la mer et au plus loin des campagnes alentours (1).

mont_saint_michel

 

Il ne faut pas voir dans cette actualité, malheureusement, une soudaine conversion de la république française laïque, mais, avec les grandes opérations de désensablement, un simple souci, de revaloriser un des lieux les plus visités de France. La puissance symbolique de l’événement dépasse heureusement cette limite.

Nous savons, par la plume d’un chanoine (2), qu’en 708, l’évêque d’Avranches, Saint Aubert, reçut, dans son sommeil, ordre du Chef de la milice céleste de lui dédier un oratoire, sur le « Mont-Tombe », ancien sanctuaire païen et lieu d’ermitages, et ce, sur le modèle de  San Giovanni Rotondo en Italie, où vivra plus tard Padre Pio.

Le prélat devait avoir la tête dure, car ce n’est qu’à la troisième fois qu’il décida d’obtempérer, non sans que l’archange lui ait pointé le crâne d’un doigt, y laissant un trou que l’on peut aujourd’hui contempler à Avranches. Dès lors ce lieu s’est appelé le « mont Saint-Michel au péril de la mer », un raz-de-marée l’ayant alors transformé en île à l’accès dangereusement lié aux marées les plus grandes d’Europe qui peuvent gagner les côtes « à la vitesse d’un cheval au galop ».

Géographiquement, il s‘agit d’un îlot rocheux de granit à l’Est de l’embouchure d’un fleuve : le Couesnon. « Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie », et, selon certains « le Couesnon, dans sa raison, le rendra aux Bretons ». Il sert, à cet endroit, de frontière changeante entre les deux duchés qui se sont autrefois violemment disputé son joyau.

Charlemagne ayant demandé à Saint Michel de protéger son Empire, le Mont devint, tout au long du moyen-âge, un haut lieu de pèlerinage. L’abbaye bénédictine fut fondée en 966 pour remplacer des chanoines trop occupés à la jouissance des richesses matérielles attachées à ce  lieu.

Ces bénédictins, fidèles à leur réputation, travaillèrent avec soin, notamment à recopier, traduire, et commenter de nombreux manuscrits. On a longtemps considéré que l’Occident Chrétien avait redécouvert Aristote et la majeure partie de la Philosophie grecque par l’intermédiaire de la civilisation musulmane, et certains ont intérêt à le répéter plus que jamais. Pourtant, en dépit de manœuvres d’obstructions, des historiens ont établi de manière indubitable (3) que, sensiblement avant cette origine arabe, ce travail des moines de Saint Michel avaient assuré une part essentielle de cette transmission, et eût ainsi une influence considérable sur le développement intellectuel de l’Europe.

Pendant la guerre de Cent ans, le Mont Saint Michel fut, un temps, seul, en Normandie, à résister aux anglais et, en dépit de plusieurs tentatives, ils ne s’en emparèrent jamais (4) Il devint ainsi le symbole de la résistance nationale. Ce fut notamment l’occasion d’une bataille navale où les Bretons triomphèrent des grands-Bretons. Rappelons-nous, de plus, que c’est saint Michel, accompagné de sainte Marguerite et de sainte Catherine, qui donna à sainte Jeanne d’Arc mission de délivrer la France, et qu’elle l’invoquât jusque sur son bûcher.

Le Mont connut plus tard un certain déclin, l’abbaye devenant, partiellement sous l’Ancien régime, et totalement à la Révolution, une prison.

Sa renaissance commence en 1835, par sa restauration initiée par l’architecte Violet-le-duc, et, en 1896, l’érection de la flèche néogothique couronnée deux ans plus tard par la statue angélique. Une communauté religieuse, les frères et soeurs de la Fraternité monastique de Jérusalem, prie à nouveau en permanence dans l’abbaye.

Au moment où Jeanne, par son anneau, revient en France, le retour de la statue de Saint Michel annonce-t-il pour bientôt le moment où l’Archange viendra lui-même terrasser à nouveau le Dragon ?

(1)  http://www.ouest-france.fr/culture/patrimoine/mont-saint-michel/video-larchange-trone-de-nouveau-160-m-au-dessus-du-mont-saint-michel-4253554

(2)  Revelatio ecclesiae sancti Michaelis in monte Tumba

(3)  (3)cf Régine Pernoud, Pour en finir avec le Moyen Âge,et Sylvain Gouguenheim Aristote au Mont Saint-Michel

(4)  Ils devront se contenter de leur jolie petite copie, à la pointe de la Cornouailles (Source MPI)

===

 

La France est réticente à approuver que l'OTAN prenne le contrôle du système de défense antimissile européen construit par les États-Unis, craignant que le système passe sous le contrôle de Washington au lieu de l'alliance, reporte le Wall Street Journalen citant des sources officielles françaises. 
« Ce n'est pas juste une question technique, il y a un aspect politique » a déclaré un officiel français au journal le mercredi. 

La France veut être rassurée que le système ne soit pas sous contrôle étasunien, soulignent les responsables français. Un fonctionnaire a fait remarquer que le système de commandement et de contrôle de l'OTAN n'était pas prêt. 

« Le système C2 n'est pas suffisamment mature pour permettre à l'OTAN de contrôler la situation », a indiqué le responsable. 

L'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord) renforce sa présence militaire en Europe, en particulier dans les pays d'Europe orientale, depuis le début de la crise ukrainienne, citant des allégations d'ingérence de la Russie dans le conflit pour justifier ce mouvement. 

Moscou a nié à plusieurs reprises ces accusations, qualifiant de provocateur le renforcement militaire de l'OTAN près de ses frontières. 

Les chefs d'État de l'OTAN doivent se réunir pour un sommet à Varsovie les 8 et 9 juillet. Ce sommet est décrit par Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN, comme crucial pour l'alliance.

Commentaire : Katehon ajoute une analyse :
Les élites étasuniennes essaient frénétiquement de forcer les pays européens à approuver que les systèmes de missile pointent vers la Russie. Elles se désespèrent à piéger l'Europe dans une confrontation militaire (avec une provocation prochaine qui allumera la mèche) avec la Russie. Juillet étant la date limite. 

Les représentants étasuniens 
craignent que, si jamais l'OTAN ne parvient pas, lors de son sommet de juillet à Varsovie, à prendre le contrôle du système de défense antimissile et de le déclarer opérationnel, la Russie va déclarer que l'alliance se plie à sa volonté

Le nouveau système de missile est censé maintenir l'Europe dans une confrontation perpétuelle avec la Russie contre ses propres intérêts. Les élites étasuniennes sont terrifiées par les élections à venir et à l'idée qu'une administration sous Trump (ou Sanders ?) pourrait sauver les États-Unis avec des politiques sans fin de « Guerres et pillage financier ». La France a été en tête de la résistance contre le système de missile (récemment implanté dans un pays aussi appauvri que la Roumanie) qui serait nominalement un programme de l'OTAN, mais en réalité une opération sous contrôle étasunien contre l'Europe. 

Aujourd'hui encore, le Wall Street Journal a dénoncé la France pour son opposition au diktat de Washington. Le journal, reconnu comme porte-parole de Wall Street et des Bush-Clinton, 
a expliqué que la résistance française doit être rompue à temps pour la réunion de l'OTAN de juillet lorsque ses membres seront censés accepter la « paternité » et devenir « responsables » du « bouclier antimissile » :
Les responsables français ont déclaré qu'ils retiennent leur approbation pour l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord pour prendre le contrôle du système de défense antimissile européen bâti par les Américains [les Étasuniens], une position que les responsables de l'alliance et les Américains [les Étasuniens] espèrent pouvoir convaincre Paris de changer avant le sommet de l'alliance en juillet.
« Ce n'est pas juste une question technique, il y a un aspect politique », a déclaré au journal un officiel Français. « S'il est (un) système de l'OTAN, celui-ci prend la responsabilité si vous tirez sur le missile. L'OTAN assume sa responsabilité si vous manquez. » La partie étasunienne veut que la question soit déjà réglée lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN du 19 mai à Bruxelles. 

L'Allemagne, et même l'Italie semblent être du même avis que la France en rejetant la pression. C'est une situation (les dirigeants européens résistant aux plans anglo-étasuniens) semblable à d'autres, passée récemment lorsque la France et la Belgique furent frappées par des attaques militaires extrêmement sophistiquées sous forme de terrorisme. Est-ce que le crash du vol 804 d'EgyptAir de Paris au Caire est un avertissement pour cesser de résister ou sinon ?

Quelques perspectives : 

Un examen plus approfondi sur la multipolarité : France, Allemagne, Russie (article en anglais) 

Ce n'est pas dans la nature de la France d'être si profondément impliquée dans la grande stratégie unipolaire transatlantique, car elle a un tel potentiel pour être un chef de file dans une Europe multipolaire... 

La France est sans aucun doute unipolaire, mais elle pourrait avec le temps devenir plus pragmatique en prenant part à une coopération mutuellement bénéfique avec certains leaders multipolaires tels que la Russie, mais seulement sur une base au cas par cas et d'une portée pratique limitée.

Toutefois, si la suzeraineté des États-Unis sur l'Union européenne affaiblit de façon inattendue, montre des signes évidents allant dans ce sens, ou est compensée par un effondrement possible du bloc, alors la France pourrait être prête à prendre une position indépendante de leader, une position multipolaire si les processus internes adéquats le permettent.

 

Source

 

===

 

LA SNCF BIENTÔT TUÉE PAR SA PROTECTION SOCIALE...

Source: SNCF

Certains n’avaient peut-être pas compris que la SNCF a un chiffre d’affaires légèrement supérieur à 30 milliards€, mais dont un tiers est réalisé à l’étranger. Autrement dit, le chiffre d’affaires de la SNCF en France est de 20 milliards€, pour 5 millions de voyageurs par jour dans les trains.

Combien coûte la retraite des cheminots?

Maintenant, comparons cette situation financière brillante au compte de charges du régime de retraites de la SNCF:

Source: CPRPSNCF

Source: CPRPSNCF

Les retraites de l’entreprise ferroviaire coûtent chaque année 7,5 milliards d’euros, soit environ 35% du chiffre d’affaires réalisé en France. Cela ne signifie pas que ces retraites sont financées par la SNCF directement. Cela signifie seulement que la charge globale des cheminots en France constitue un poids immense à supporter, qui mérite d’être mûrement réfléchi par la collectivité.

Voici maintenant comment cette dépense est financée:

Source: CPRPSNCF

Source: CPRPSNCF

Sans entrer dans des détails excessifs, on notera ici que la SNCF verse chaque année 2 milliards d’euros pour la retraite de ses collaborateurs, soit 10% de son chiffre d’affaires. Autrement dit, lorsque la SNCF facture un billet à 100 euros, 10 euros tombent directement dans la poche de retraités qui ne paient même pas leur billet de train!

Comme cette somme est très insuffisante pour équilibrer les 5,3 milliards de retraite versés chaque année aux anciens cheminots, la SNCF appelle… les contribuables à la rescousse. Ceux-ci versent donc une contribution publique d’équilibre de 3,3 milliards d’euros.

Autrement dit, quand la SNCF facture 100 euros à un client (soit le prix d’un Paris-Lyon aller-simple en 2è classe), 10 euros vont dans la poche des retraités, et la SNCF s’abstient de dire que 15 euros d’impôts sont rajoutés en toute discrétion pour financer les mêmes retraités. C’est pourtant la réalité: les salariés qui subissent les grèves répétées de la SNCF paient presque deux fois plus les retraites de la SNCF que l’entreprise elle-même.

Comment les cheminots rackettent les contribuables

Lorsque Nicolas Sarkozy avait entrepris de réformer le régime spécial de la SNCF, il avait renoncé à toucher à certains avantages dont bénéficient les cheminots, notamment la faculté de partir de façon anticipée à la retraite. Dans la pratique, ces avantages sont si coûteux qu’ils sont essentiellement financés par les contribuables qui n’ont pas droit aux mêmes avantages.

Dans le grand arbitrage obtenu en 2008, les cheminots ont en effet le privilège d’acquitter une cotisation retraite équivalente à celle des salariés du secteur privé (8,20%), qui devrait culminer à 11,95% en 2026, pour un système de retraite plus favorable que celui du public, et beaucoup plus favorable que celui du privé.

Selon un étude interne, 30% de la subvention d’équilibre payée par le contribuable sont absorbés dans le financement de ces avantages spécifiques.

Ce qu’ignorent les contribuables qui s’entassent sur les quais de gare le jour où les syndicats de la SNCF sont en grève, c’est précisément cela: les cheminots prennent les clients en otage d’un combat dont l’objectif est de continuer indéfiniment à racketter le client et à le faire payer pour des avantages spécifiques financés au-delà du prix du billet de train. Les efforts pour les uns, les avantages pour les autres.

On comprend mieux, rétrospectivement, pourquoi la CGT a toujours applaudi des deux mains à la création d’un régime général de sécurité sociale pour les blaireaux qui prennent le train, mais a toujours refusé d’y fondre ceux qui les conduisent.

Comment la protection sociale va tuer la SNCF

Le problème de cette petite magouille (totalement légale) tient à son coût si exorbitant que la SNCF ne peut plus le supporter.

En effet, les cheminots ont obtenu un taux de cotisation salariale très modéré, en revanche l’entreprise paie plein pot, avec un taux de près de 40% sur la masse salariale. D’où le versement d’une somme proche de 2 milliards d’euros chaque année.

Dans la perspective d’une ouverture du rail à la concurrence, cette somme écrase la compétitivité de l’entreprise et constitue une aubaine pour les compagnies étrangères concurrentes qui ne sont pas plombées par une couverture sociale aussi délirante, mal gérée, et populiste que les retraites de la SNCF. À brève échéance, la concurrence sur le rail devrait donc mettre la SNCF et ses cheminots si revendicatifs dans une position extrêmement compliquée.

Une tentation serait… de faire payer encore plus le contribuable. Mais cette option soulève une difficulté dans la mesure la réglementation européenne interdit ce genre d’aide d’Etat. Bref, sans un traitement social de choc, la France perdra, dans les dix ans, son opérateur national de chemin de fer.

Article écrit par Eric Verhaeghe pour son blog

 

===

 

 

Quelque 1 200 migrants devraient être évacués des Jardins d’Eole (XVIIIe – XIXe), dans les prochains jours, pour être répartis dans tous les départements d’Ile-de-France (Paris compris) exceptée en Seine-Saint-Denis.

Les raisons sont multiples. Les conditions de vie sur place, sous des bâches, mais aussi les conditions sanitaires qui se dégradent.
Trois cas avérés de tuberculose ont été signalés et il y a de fortes suspicions pour deux autres.
Les personnes atteintes ont été évacuées vers un hôpital. Cette maladie — qui touche les poumons — est contagieuse et susceptible de se propager rapidement à cause de la promiscuité.
 Il y a donc urgence à mettre à l’abri cette population venue notamment d’Afrique subsaharienne.

Le Parisien

Quelque 1 200 migrants devraient être évacués des Jardins d’Eole (XVIIIe – XIXe), dans les prochains jours, pour être répartis dans tous les départements d’Ile-de-France (Paris compris) exceptée en Seine-Saint-Denis.

[...] plusieurs gymnases vont être mobilisés, parfois réquisitionnés. [...] La décision semble pourtant bien avoir été prise dans la précipitation. 
Les villes concernées ne l’ont appris que ce jeudi. [...] Ce vendredi soir, la préfecture de région refusait cependant de communiquer les localisations et l’étendue du dispositif d’accueil. 
Mais selon nos informations, 200 migrants devraient ainsi être hébergés dans des gymnases de Bezons et Cergy (Val-d’Oise), 300 à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) et d’autres encore à Versailles (Yvelines). [...]

Le Parisien

 

===

 

La Présidentielle de 2017 approche à grands pas et François Hollande, comme son premier ministre Manuel Valls, sont au plus bas dans les sondages.
Un record d'impopularité qui semble faire peur puisque les cadeaux se multiplient : après l'aide aux étudiants et l'augmentation des fonctionnaires puis des professeurs, voilà que François Hollande offre un milliard d'euros aux Maires de France.

Un peu moins d'économies... mais toujours le même objectif de déficit

Lors du Congrès des Maires de France, François Hollande a concédé de faire un effort sur les économies que les mairies devaient supporter. La faute à l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires qui coûtera aux mairies (ce sont elles qui payent leurs employés) 180 millions d'euros dès 2016. La dotation des mairies étant en baisse, difficile pour celles-ci de payer encore plus avec moins d'argent.

Théoriquement, d'ailleurs, les communes devaient faire un effort de 2 milliards d'euros dans le cadre du projet de Loi de Finances 2017 que l'exécutif est en train de pondre. Objectif de ces économies : faire baisser le déficit public sous la barre des 3 % comme le demande Bruxelles. Un objectif qui reste d'actualité malgré les divers cadeaux offerts à droite et à gauche.

Au final, François Hollande a promis que cet effort budgétaire sera réduit... à un milliard d'euros. L'autre milliard, c'est un cadeau, un peu moins d'un mois avant les prochaines élections.

1 milliard d'un côté... et 1,2 milliard de l'autre

1 milliard d'euros c'est beaucoup... mais ce n'est pas assez. Si le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin, s'est dit "satisfait" de la dotation de 2,2 milliards d'euros pour 2017, certains maires n'ont pas manqué de siffler le Président. Ils auraient bien aimé garder l'intégralité des 3,6 milliards d'euros, base sur laquelle les économies de 2017 sont prévues.

Mais réduire d'un milliard les efforts budgétaires des communes n'est pas le seul geste de François Hollande. Il relance pour 2017, en l'augmentant même de 200 millions d'euros, le fond d'investissement permettant de relancer les chantiers des mairies et mis en place en 2016. 1,2 milliards d'euros, donc, qui seront axés sur des thématiques précises (logement, haut débit, transition énergétique...) et qui porte à 2,2 milliards l'argent que François Hollande donnera aux communes.

Et maintenant tout le monde veut des cadeaux

Avoir offert 2,2 milliards d'euros aux communes pourrait permettre à Hollande de grappiller quelques votes s'il se représentait mais... fait également des jaloux. En effet, les départements et les régions sont montées au créneau : pourquoi les communes et pas nous ?

Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire, a répondu que des efforts seront également faits en leur direction... il faut donc s'attendre encore à quelques cadeaux en monnaie sonnante.

Mais l'objectif de déficit public pour 2017, lui, est maintenu. Reste à savoir où le gouvernement va trouver les économies nécessaires pour financer tout ça...

SOURCE

 

===

 

La Fédération française de football (FFF), en pleine tourmente avec les graves accusations de racisme lancées par l’international français Karim Benzema, n’a, quatre ans après, toujours pas tenu sa promesse de se recueillir au Mémorial de la Shoah de Paris.

En 2012, lors du dernier Championnat d’Europe joué en Ukraine et en Pologne, les équipes d’Allemagne, d’Angleterre, des Pays-Bas et de l’Italie s’étaient recueillies au camp d’extermination d’Auschwitz. L’absence de la France, pays qui a un lourd passé dans la déportation des Juifs, avait indigné la communauté juive.

Dans une tribune intitulée « Mon édito, probablement inattendu », le président du CRIF de l’époque, Richard Prasquier, avait alors « invité » l’Équipe de France à se recueillir au Mémorial de la Shoah de Paris. Une invitation acceptée par écrit deux semaines plus tard par la FFF.

« Malgré plusieurs relances entre 2012 et 2014, la FFF a invoqué à chaque fois des excuses pour ne pas honorer son engagement », explique au Monde Juif .info, Yohann Taïeb, à l’origine de l’initiative.

« La FFF a refusé d’envoyer une délégation de joueurs, elle a refusé également d’envoyer, en lieu et place des joueurs, son président, M. Le Graet, ainsi que son entraîneur, Didier Deschamps. Tout au plus, la Fédération était prête à envoyer deux de ses cadres, inconnus du grand public. Une proposition inacceptable en l’état », poursuit Yohann Taïeb.

« Lors d’une réunion au siège de la FFF, en novembre 2014, on m’a clairement expliqué qu’une telle visite de l’Équipe de France au Mémorial de la Shoah serait très mal perçue par les Musulmans français. À ce moment précis, j’avais compris que la FFF n’avait pas le courage politique d’honorer son engagement », déplore Yohann Taïeb.

(…) Le Monde Juif

 

===

See original image

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

 

 

 

 

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

See original image

INVITATION (S)... 

PUBLICATION(S)... 

 

===

nuit-invalides-2016

 

===

 

Une publication historique:

 

Les armées du Roi par Monsieur Olivier Chaline

les-rmées-du-roi

 

Olivier Chaline, professeur d’Histoire moderne à l’Université Paris-Sorbonne, est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques.

Pourquoi parler de grand chantier au XVIIe-XVIIIe siècle ? Parce que pendant presque deux siècles, la monarchie des Bourbons a forgé les armes de la France par à-coups suivis de périodes de relâchement des effectifs engagés. Elle a ambitionné et obtenu, un temps du moins, le premier rang en Europe, réussissant vers 1690 à être la première puissance militaire sur terre et sur mer.

Ce volume est le premier volet d’une trilogie qui pourrait s’intituler La France et ses armées, puisque deux autres volumes porteront ultérieurement sur le maniement des armes de la France et sur leur efficacité. Le présent volume observe les effets des impulsions données par le Roi pour mettre les armées terrestres et navales en état d’agir.

Traitant à la fois Armée et Marine, deux domaines d’étude ordinairement séparés, l’auteur tente de comprendre comment l’Etat royal a agi de deux manières très différentes simultanément pour tâcher de tirer le meilleur parti de deux milieux si dissemblables et les faire concourir au succès des armes de la France.

En examinant la mise sur pied des armées de terre et de mer, Olivier Chaline évalue la part, variable, que le roi a prise dans ce processus, du début du XVIIe siècle à la veille de la Révolution. Trois thèmes majeurs forment l’armature de cet ouvrage : l’autorité réelle du roi sur les armées; sa capacité à rassembler des hommes; la manière dont il les a pourvus des moyens de vivre et de combattre.

Il s’agit de comprendre l’évolution du partenariat militaire entre le roi et ses nobles, de mesurer la dissymétrie de l’emprise royale sur le régiment et sur le navire et l’inégale maîtrise des hiérarchies du corps et du bord, ainsi que la tardive uniformisation des équipements.

Ce livre évalue également le coût de la puissance militaire et étudie son financement, ainsi que les transactions effectuées pour le roi dans le cadre des armées et des flottes.

Les armées du Roi, Olivier Chaline, éditions Armand Colin, 352 pages, 24,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur (Source MPI)


===

51O6P0CBv0L._SX332_BO1,204,203,200_

 

Colloque à l’Institut du Monde Arabe (IMA) : Le patrimoine des chrétiens d’Orient, une richesse à faire connaître

chrétiens d'Orient

chrétiens d'OrientPatrimoine des chrétiens d’Orient. Une richesse à faire connaître
le mercredi 8 juin 2016 de 18h30 à 21h30
En Irak, en Syrie, à Gaza, comme dans l’ensemble du Proche et du Moyen-Orient, le patrimoine chrétien en Orient constitue un témoin irremplaçable de la diversité des cultures. Menacé par les conflits qui ravagent cette terre multi millénaire et par les pillages organisés de sites, il est actuellement en grand danger.
Depuis de nombreuses années, l’Œuvre d’Orient, association de soutien aux chrétiens d’Orient depuis 1856, agit pour faire connaître et conserver ce patrimoine dans sa grande variété matérielle et immatérielle : architecture, sites archéologiques, langues, fonds d’archives, icônes, musiques…
À l’heure où Mgr Pascal Gollnisch dénonce un “crime culturel contre l’humanité”, de nombreuses initiatives ont lieu pour le préserver et l’entretenir, comme celle de la Bibliothèque nationale de France.
Certaines d’entre elles seront présentées lors de cette soirée, troisième édition en partenariat avec l’Institut du Monde Arabe.

PROGRAMME

  • Introduction de Mgr Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient.
  • KURDISTAN IRAKIEN : LES FOUILLES DE BAZYAN, par Vincent Déroche, Directeur de recherche au CNRS et Narmin Ali Amin, co-directrice de la Mission archéologique
  • LA DÉCOUVERTE FRANCO-PALESTINIENNE DU MONASTÈRE DE SAINT-HILARION À GAZA, par René Elter, archéologue à l’INRAP, chercheur associé à l’École Biblique et Archéologique française de Jérusalem
  • LE TRAVAIL DE LA BNF POUR NUMÉRISER, VALORISER, DIFFUSER LE PATRIMOINE ÉCRIT DE L’ORIENT MÉDITERRANÉEN, par Isabelle Nyffenegger, Directrice déléguée aux Relations internationales de la BNF
  • LE TRAFIC D’ŒUVRES D’ART AU PROCHE ET MOYEN-ORIENT, par le Colonel Ludovic Ehrhart, chef de l’Office central de lutte contre le trafic de biens culturelsDébat animé par Sébastien de Courtois, producteur de « Chrétiens d’Orient » sur France Culture

    Date : Mercredi 8 juin 2016 de 18h30 à 21h30 dans le cadre des Jeudis de l’IMA
    Lieu : Institut du monde arabe, 1 rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris, Salle de l’Auditorium (niveau -2).
    Entrée libre : dans la limite des places disponibles

    L’Œuvre d’Orient, association de soutien aux chrétiens d’Orient, souhaite agir pour faire connaître, conserver et mettre en valeur ce patrimoine.

- See more at: http://www.mondedelabible.com/le-patrimoine-des-chretiens-dorient/#sthash.mTUtcqMk.dpuf

 

Lectionnaire Orthodoxe Malankar pour le 

Troisième dimanche après la Pentecôte

 

Saint Qurbana :

 

o    Actes 13:26-39 :

  • 26 Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham et ceux parmi vous qui craignent Dieu, c’est à nous que la parole du salut a été envoyée.
  • 27 En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, ainsi que les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat ; or, en le jugeant, ils les ont accomplies.
  • 28 Sans avoir trouvé en lui aucun motif de condamnation à mort, ils ont demandé à Pilate qu’il soit supprimé.
  • 29 Et, après avoir accompli tout ce qui était écrit de lui, ils l’ont descendu du bois de la croix et mis au tombeau.
  • 30 Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts.
  • 31 Il est apparu pendant bien des jours à ceux qui étaient montés avec lui de Galilée à Jérusalem, et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.
  • 32 Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle : la promesse faite à nos pères,
  • 33 Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, comme il est écrit au psaume deux : Tu es mon fils ; moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.
  • 34 De fait, Dieu l’a ressuscité des morts sans plus de retour à la condition périssable, comme il l’avait déclaré en disant : Je vous donnerai les réalités saintes promises à David, celles qui sont dignes de foi.
  • 35 C’est pourquoi celui-ci dit dans un autre psaume : Tu donneras à ton fidèle de ne pas voir la corruption.
  • 36 En effet, David, après avoir, pour sa génération, servi le dessein de Dieu, s’endormit dans la mort, fut déposé auprès de ses pères et il a vu la corruption.
  • 37 Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption.
  • 38 Sachez-le donc, frères, grâce à Jésus, le pardon des péchés vous est annoncé ; alors que, par la loi de Moïse, vous ne pouvez pas être délivrés de vos péchés ni devenir justes,
  • 39 par Jésus, tout homme qui croit devient juste.

o     

o    Galates 6 :10-18 :

  • 10 Maintenant, est-ce par des hommes ou par Dieu que je veux me faire approuver ? Est-ce donc à des hommes que je cherche à plaire ? Si j’en étais encore à plaire à des hommes, je ne serais pas serviteur du Christ.
  • 11 Frères, je tiens à ce que vous le sachiez, l’Évangile que j’ai proclamé n’est pas une invention humaine.
  • 12 Ce n’est pas non plus d’un homme que je l’ai reçu ou appris, mais par révélation de Jésus Christ.
  • 13 Vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire.
  • 14 J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères.
  • 15 Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon
  • 16 de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes. Aussitôt, sans prendre l'avis de personne,
  • 17 sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas.
  • 18 Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui.

o     

o    St. Jean 6: 35-46 :

  • 35 Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
  • 36 Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.
  • 37 Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.
  • 38 Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
  • 39 Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.
  • 40 Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »
  • 41 Les Juifs récriminaient contre Jésus parce qu’il avait déclaré : « Moi, je suis le pain qui est descendu du ciel. »
  • 42 Ils disaient : « Celui-là n’est-il pas Jésus, fils de Joseph ? Nous connaissons bien son père et sa mère. Alors comment peut-il dire maintenant : “Je suis descendu du ciel” ? »
  • 43 Jésus reprit la parole : « Ne récriminez pas entre vous.
  • 44 Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
  • 45 Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi.
  • 46 Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.

 

 

 

 

SAMEDI 4 JUIN 2016/ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR ( LECTIONNAIRE (ACCORDÉ AU CALENDRIER DE L'EGLISE ORTHODOXE MALANKARE ) POUR LE 4 JUIN: 3ème DIMANCHE APRÈS LA PENTECÔTE):

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens