Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 07:22
Mercredi 26 OCTOBRE 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...
Convocations :  Dimanche 6 Novembre :  « Réunion de travail » et  Assemblée Générale Extraordinaire  de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse)

Rappel pour

Convocations :

Dimanche 6 Novembre :

« Réunion de travail » et

Assemblée Générale Extraordinaire

de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thomas.

 

Chers amis.

Initialement, le 1er dimanche d’Octobre, dès mon retour du Cameroun devait réunir les bureaux (Conseils d’Administration)des deux associations cultuelle (De la Métropolie) et caritative pour, autour du repas fraternel partagé après la Ste Messe, une « Réunion de Travail » afin de collecter toutes les informations que Père Isaac et moi-même rapportions de cette visite pastorale et en tirer les conséquences.

Malheureusement, il semble que les convocations à la CARITAS ESOF n’aient pas été envoyées.

Trop peu des membres des Conseils d’Administrations étaient présents.

Face à un tel désengagement, je renonçais à faire quelque rapport que ce soit, attendant des jours meilleurs.

Veuillez noter que nous aurons une « réunion de travail », autour du repas fraternel, comme de coutume, le dimanche 6 Novembre 2016 pour chacune des deux Associations.

Pour l’Association de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma, elle sera doublée d’une Assemblée Générale Extraordinaire dont l’unique objet sera d’entériner un Legs fait à l’Archidiocèse.

Je compte sur vous !

Ces réunions prépareront également la bonne réception d’un bon ami , frère évêque et métropolite de l’Eglise-mère qui nous fait l’honneur de visiter notre Eglise locale Syro-Orthodoxe en fin Novembre début Décembre.

Dans l’amour du Christ Notre-Seigneur, votre fidèlement et respectueusement. Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose-Mariam , Chandai ce 3.X.16

 

P.S : Si vous étiez dans l’impossibilité de vous rendre à cette réunion, veuillez envoyer votre procuration au Monastère sur le modèle ci-dessous. Merci.

 

 

 

Je soussigné, Mr (Mme, Melle, Père,Sœur, Frère):......Demeurant à(Adresse):.......étant dans l'impossibilité de me rendre à l'AGE de l'association cultuelle de la Métropolie(Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma ce prochain 6 Novembre 2016 donne procuration à l'un ou l'autre des membres présents pour me représenter lors du vote ayant pour but:

1) L'acceptation ou le refus du Legs que le Métropolite Mor Philipose-Mariam fait de biens personnels à ladite Association de la Métropolie ainsi qu'il fut décidé  et exprimé de longue date lors de nombreuses Réunions par le Métropolite mais jusqu'alors retardé par des lenteurs internes à notre Conseil d'Administration et à l'Etude Notariale,

2)La désignation du (ou des) membre(s) du bureau (Conseil d'Administration/ Président laïc ou (et) Trésorier) qui représenteront ladite Association devant le Notaire.

 

Je donne pouvoir à l'un ou l'autre des membres présents pour voter en mon nom:

 

1) L'acceptation ou

le refus du Legs (Rayer la mention inutile)

 

2)La désignation du représentant de l'association cultuelle de la Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma devant le Notaire:

Président laïc ou (et) Trésorier ( rayer la mention inutile).

 

Fait à ...(Lieux), ce.....(Date) pour faire valoir ce que de droit.

 

Signature:

 

 

(Veuillez joindre une copie de votre carte d'identité ou de votre passeport.  et envoyer au plus tôt votre procuration à l'adresse suivante:

 

Mme la Présidente de la Métropolie de l'ESOF

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Merci)

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,17-21.4,1-3.

Frères, soyez mes imitateurs, et observez ceux qui se conduisent d'après l'exemple que vous avez en nous. 
Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix du Christ : je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore avec larmes. 
Leur fin, c'est la perdition, eux qui font leur dieu de leur ventre, et mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, n'ayant de goût que pour les choses de la terre. 
Pour nous, notre cité est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, 
qui transformera notre corps si misérable, en le rendant semblable à son corps glorieux, par sa vertu puissante qui lui assujettit toutes choses. 
C'est pourquoi, mes chers et bien-aimés frères, ma joie et ma couronne, tenez ainsi ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés. 
J'exhorte Evodie et j'invite Syntychè à être en bonne intelligence dans le Seigneur. 
Et toi aussi, mon fidèle compagnon, je te prie de leur venir en aide, elles qui ont combattu pour l'Evangile avec moi, avec Clément, et mes autres collaborateurs dont les noms sont dans le livre de vie. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,18-26.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait aux foules, un chef s'approcha et, prosterné devant lui, il disait :  "Ma fille est morte à l'instant, mais viens lui imposer la main, et elle vivra." 
Jésus se leva et le suivit ainsi que ses disciples. 
Et voilà qu'une femme, affligée d'une perte de sang depuis douze ans, s'approcha par derrière et toucha la houppe de son vêtement. 
Car elle se disait en elle-même : " Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. " 
Jésus se retourna, la vit et dit : " Ayez confiance, ma fille, votre foi vous a guérie. " Et la femme fut guérie à l'heure même. 
Arrivé à la maison du chef, Jésus vit les joueurs de flûte et une foule qui faisait grand bruit, et il leur dit : 
" Retirez-vous : car la jeune fille n'est pas morte, mais elle dort ; " et ils se moquaient de lui. 
Lorsqu'on eut fait sortir la foule, il entra, prit la main de la jeune fille, et elle se leva. 
Et le bruit s'en répandit dans tout ce pays. 
 




Par Saint Augustin

(354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
49ème Traité sur Saint Jean (trad. alt. Tournay) 

 

« Viens lui imposer les mains et elle vivra »

 

« Qui croit en moi, quand même il serait mort, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jn 11,25-26).

Qu'est-ce à dire ? Il vivra parce que le Christ « n'est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants »

(Mt 22,32)... 

Crois donc, et quand même tu serais mort, tu vivras !

Mais si tu ne crois pas, quoique tu sois vivant, tu es réellement mort... D'où vient la mort dans l'âme ?

-De ce que la foi n'y est plus.

D'où vient la mort dans le corps ?

De ce que l'âme n'y est plus.

Donc, l'âme de ton âme , c'est la foi.

« Celui qui a la foi, dit le Seigneur, quand même il serait mort dans son corps, aura la vie dans son âme jusqu'à ce que le corps lui-même ressuscite pour ne plus mourir.

Et quiconque vit dans son corps et croit en moi, bien qu'il doive mourir pour un temps en son corps, il ne mourra pas pour l'éternité, à cause de la vie de l'Esprit et de l'immortalité que lui donnera la Résurrection. » 
 

GUERRE CONTRE LE VIEL HOMME:

REFUS DU COMPROMIS

 

« Le peuple apprend qu'aux frontières règne un roi merveilleux doté d'une armée puissante. Dans son désespoir, il lance un appel au roi, qui franchit la frontière avec son armée. A peine a-t-il paru que les brigands vont se cacher au plus profond des forêts et des grottes. Le pays respire, la vie reprend, le roi occupe ses bonnes villes : c'est le fruit de notre don absolu à Jésus-Christ... notre cœur se remet à vivre, nos qualités s'épanouissent, nous connaissons la joie et la paix.
En réalité nous sommes loin de compte, et notre idéal est bien médiocre. Ce que nous appelons la paix c'est plutôt un compromis, un dosage entre le bien et le mal (nommé « équilibre » !). Nous rêvons de « coexistence pacifique » entre le vieil homme et le nouveau, notre cœur de pierre et notre cœur de chair, l'orgueil et l'esprit d'enfance : « Ce n'est pas brillant, mais enfin on s'entend encore à peu près. Il ne faut pas trop en demander ! »
Mais le Christ n'est pas venu pour cela : « Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne... » Le monde la donne par mode de compromis : le Christ veut nous la donner par l'extinction de tout ce qui menace la circulation de l'Amour.
Alors le roi dit un jour : « Quand je suis venu, il y avait des brigands dans ce pays. Que sont-ils devenus ? - Seigneur, ils se cachent, ils dorment, ils sont neutralisés... - Point du tout : il faut en finir. Je vais les poursuivre et les exterminer. - Oh ! Mais vous allez les réveiller ! ce sera encore la guerre... - Je ne suis pas venu vous apporter la paix (selon votre idée), mais une guerre d'extermination contre tout ce qui menace ma Paix. Toute créature doit être salée par le feu, et je suis venu jeter ce feu sur la terre. »
C'est donc le roi lui-même qui déchaîne les brigands que sa présence avait endormis. Il ne faut pas s'étonner si d'étranges tentations se soulèvent dans nos cœurs et dans nos corps après de longues années passées au service du Christ : réveil de fièvres endormies, ou même éclosion de fièvres inconnues. C'est le Saint-Esprit qui provoque ces fièvres lorsque notre heure est venue. Il faut savoir cela, il faut comprendre que c'est normal, car nous portons en nous des choses dangereuses. »

(à suivre à la méditation de ce soir en bas de page)

P. M.-D. Molinié o.p. (1918-2002), Le courage d'avoir peur (Septième Variation : Le monastère des purifications), Les Éditions du Cerf, Paris, 1975.

Mercredi 26 OCTOBRE 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

LES SAINTS DU JOURS:

 

SAINT ÉVARISTE
Pape et martyr 
(† 108)

        Grec de naissance, saint Évariste était cependant d'origine juive. On ignore à quelle époque il embrassa la foi et comment il vint à Rome, mais on sait qu'étant devenu prêtre, il édifia grandement les fidèles par ses exemples, sa charité et ses instructions. Après le martyre du saint pape Anaclet, alors que la seconde persécution générale sévissait avec la plus grande fureur, saint Évariste fut élu pape d'une voix unanime.

         Ce véritable Père de la chrétienté mit tous ses soins à pourvoir aux besoins de l'Église dans un temps où elle était persécutée par les païens et déchirée par les hérétiques des diverses sectes de Gnostiques qui infestaient alors le christianisme. Le souverain pontife veilla si bien à la garde de son troupeau que les fidèles de Rome conservèrent toujours la pureté de la foi et que le poison de l'hérésie ne put jamais gagner ni le cœur ni l'esprit des chrétiens romains. Évariste ne se reposait pas uniquement sur les prêtres de Rome pour distribuer la parole de Dieu, mais il prêchait souvent lui-même et visitait les différentes paroisses de la ville avec un zèle infatigable.

         La persécution de Trajan, regardée comme la troisième dans l'histoire de l'Église, commença sous le pontificat du saint pape Évariste. Cet empereur impie éprouvait une aversion mortelle pour les chrétiens qu'il persécuta pendant les neuf dernières années de son règne. Pour venir plus facilement à bout du troupeau, ce tyran s'attaqua au pasteur suprême. Saisi et jeté en prison, saint Évariste fit éclater si fortement sa joie de souffrir pour Jésus-Christ que les magistrats en étaient interdits et stupéfaits. Cet admirable souverain pontife endura le martyre en même temps que l'illustre évêque d'Antioche, saint Ignace.

        L'héroïque et glorieuse confession de ces deux grands Saints, unit les Églises d'Orient et d'Occident dans une même profession de foi. Le corps de saint Évariste est enterré au Vatican, près du tombeau de saint Pierre.



©Evangelizo.org

St Cédric (ou  Cedd) (+664)

Frère de St Chad, il naquit en Northumbrie et devint moine à Lindisfarne. En 653, il fut envoyé avec 3 autres prêtres pour évangéliser les Angles (Anglais) du centre, quand leur roi Peada fut baptisé par St Finan.

Après avoir oeuvré dans ce champ quelque temps, il fut appelé à la moisson dans un nouveau en Est Anglie (Essex), quand le roi Sigebert fut convertit et baptisé par Finan.

Avec un autre prêtre, ils traversèrent les Midlands pour évaluer la situation. Ensuite Cedd revint à Lindisfarne pour rendre compte à Finan, qui le consacra évêque des Est Saxons en 654.

Cedd repartit pour l'Essex, et passa le restant de sa vie avec les Saxons, bâtissant des églises, fondant des monastères (Bradwell-on-the-Sea (Ythancaestir, Othona), Tilbury, et Lastingham), ordonnant des prêtres et des diacres pour continuer l'oeuvre d'évangélisation.

Les 3 monastères qu'il bâtit furent détruits par les Danois et jamais restaurés.

Il partitipa au Synode de Whitby en 664, où il accepta les observances Romaines, et mourut de la peste à Lastingham, Yorkshire.

A l'annonce de sa mort, 30 de ses frères parmi les Est Saxons vinrent à Lastingham pour consacrer leur vie où leur saint père dans la foi avait terminé la sienne.

Mais tous moururent à leur tour la peste, sauf un garçon non encore baptisé, qui survécut et devint un prêtre et un missionnaire zèlé.

(Source:http://www.peintre-icones.fr/)

 

St. Demetrios (Syriac Mor Dimit).

Son culte fut extrêmement populaire en Orient.

Saint Démétrios fut martyr à Thessalonique, et bénéficia de l'enjolivement de la piété populaire.

On en fit un soldat chrétien et fier de l'être.

Dénoncé comme fauteur de troubles, il fut condamné à lutter dans l'arêne contre un gladiateur plus robuste que lui.

On vit arriver avec lui, un adolescent nommé Nestor, frêle et courageux, qui d'un geste mit à mort ce géant.

Dépité, l'empereur présent, fit mettre à mort Nestor et Dimitri. De son corps se mit à jaillir une huile odoriférante et miraculeuse.

He was a native of Thessalonica, born of noble parents. His wisdom and distinction in battle earned him rapid advancement in the service of the Empire: in time he was appointed commander of all the Roman forces in Thessaly, and Proconsul of Hellas. Despite these worldly honours, Demetrius put his Christian faith before all, and by his words and example brought many pagans to faith in Christ.When the Emperor Maximian, a persecutor of Christians, came to Thessalonica he appointed games and public sacrifices to celebrate his recent victory over the Scythians. Some jealous pagans used the visit to denounce Demetrius to the Emperor. Maximian had Demetrius cast into a fetid cell in the basement of some nearby baths. Maximian had brought with him a huge barbarian of tremendous strength namedLyaios, who fought many men in the arena and defeated them all, to the entertainment of the Emperor and the crowds. A young Christian named Nestor determined to show the people that the only true strength is in Christ: he visited Demetrius in his cell and asked for his blessing to challenge Lyaios to combat. The Martyr made the sign of the Cross over Nestor and sent him to the arena with his blessing. Nestor, a young boy, cried out before the Emperor 'God of Demetrius, help me!' and quickly killed the mighty Lyaios, to the astonishment of the crowd. The infuriated Emperor had Nestor slain with his own sword, and sent soldiers to Demetrius' cell, where they killed him with their spears. Demetrius' servant, a believer named Lupus, retrieved the body of Demetrius and buried it with honour. He kept the Saint's ring and blood-stained tunic, and through them worked several miracles and healings. When the Emperor heard of this, he had Lupus, too, beheaded.   As a sign of the grace that rested on the holy Demetrius, a fragrant myrrh flowed copiously from the Martyr's body after his death, healing many of the sick. For many centuries, St Demetrius has been a patron Saint of Thessalonica

Byzantine medallion from the frame of an icon with St. Gabriel, housed in the Djumati Monastery, Georgia. Nine others medallions from the same frame are now in the Metropolitan Museum of Art. Date: circa 1100

 

 

Saints Lucien et Marcien
Magiciens, puis martyrs chrétiens 
(† 250)

Lucien et Marcien, nés dans les ténèbres de l'idolâtrie, étaient passionnés pour l'étude de la magie. Mais ils se convertirent en voyant l'inutilité de leurs charmes sur une vierge chrétienne, et la défaite des malins esprits par la vertu du signe de la croix. Ils n'eurent pas plus tôt ouvert les yeux à la lumière de l’Évangile, qu'ils brûlèrent leurs livres de magie, au milieu de la ville de Nicomédie.

S'étant purifiés de leurs crimes par le baptême, ils distribuèrent leurs biens aux pauvres , et se retirèrent dans la solitude, afin que par l'exercice de la prière et par la pratique de la mortification, ils pussent soumettre leurs passions, se fortifier dans les résolutions qu'ils avaient prises pour se mettre plus sûrement à l'abri du danger, et fuir plus facilement les tentations auxquelles on est exposé dans le monde, jusqu'à ce que leur vertu fût solidement établie.

Lorsqu'ils eurent passé de la sorte un temps considérable, ils se mirent à prêcher Jésus-Christ aux gentils, pour les rendre participants de la grâce qu'ils avaient reçue.

L'édit de Dèce contre les chrétiens ayant été publié en Bithynie, l'an 250, ils furent arrêtés et conduits devant le proconsul Sabin. Comme celui-ci demandait à Lucien de quelle autorité il prêchait Jésus-Christ, il lui répondit que tout homme devait faire ses efforts pour retirer ses frères de l'erreur. Marcien ne fit pas une profession moins généreuse de sa foi. Le juge ordonna qu'ils fussent étendus sur le chevalet.

« Tandis que nous adorions les idoles, lui dirent Lucien et Marcien, nous avons commis plusieurs crimes, nous avons donné publiquement dans les abominations de la magie, sans qu'on nous fît subir aucun châtiment : mais nous devenons chrétiens, nous remplissons les devoirs de bons citoyens, et l'on nous applique à des tortures barbares. » Le proconsul les menaçant de les faire souffrir encore davantage, Marcien reprit : « Nous sommes prêts à souffrir tout ce qu'il vous plaira : mais nous ne renoncerons point au vrai Dieu, de peur qu'il ne nous précipite dans un feu qui ne s'éteindra jamais. »

Il eut à peine fini de parler, que Sabin les condamna tous deux à être brûlés vifs. Ils allèrent avec joie au lieu de l'exécution. Ils expirèrent au milieu des flammes, en louant et bénissant le Seigneur.



Source principale : nouvl.evangelisation.free.fr/(« Rév. x gpm »).

 
Mercredi 26 OCTOBRE 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...
26 octobre 2016

Janvier 312 100 radiés, en Février 314 200 radiés, en Mars 323 400, Avril 337 700, Mai 339 400, Juin 340 200, Juillet 326 100, Aout 309 700, septembre 316 700 ... 

6 573 100 privés d'emploi et travailleurs occasionnels officieux, toutes catégories confondues, + 4 500 000 environ d'invisibles qui n'entrent pas ou plus dans les statistiques officieuses ( chiffres détaillés bas de page ).

Total : + de 11 MILLIONS de chômeurs en France (fourchette basse), et autant de pauvres largement sous les seuils de pauvreté.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, moyenne mensuelle (basée sur 1 trimestre) de Septembre 2016 :

 Défauts d'Actualisation (bugs informatiques + oublis + des découragés non indémnisés) : 214 200, 39,4 % des sorties des listes. (+ 0,6 % sur 1 an)

 Radiations Administratives (les punis) : 52 100, 9,6 % des sorties. (+ 29 % sur 1 an)

 Autres Cas (morts, suicidés, emprisonnés, expulsés etc) : 50 400 et 9,3 % des sorties. (- 0,4 % sur 1 an)
 
soit 316 700 radiés des listes (58,3 % des sorties) ce mois (moyenne mensuelle sur 1 trimestre) pour autres motifs que :

 Stages parking : 85 500, 15,7 % des sorties. (+ 82,3 % sur 1 an)

 Arrêts maladie, maternité, départs en retraite : 39 100, 7,2 % des sorties. (+ 7,1 % sur un an)

 Reprises d'emploi déclarées : 102 400, ne représentent que 18,8 % des sorties des listesde pôle emploi. ( + 7,1 % sur 1 an )

 

Demandeurs d'emploi par catégories :

 
A : 3 490 500 -1,9 % ( - 1,7 % sur 1 an ).

B : 738 500 + 1,8 % ( + 3,1 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 1 251 200 + 1,2 % ( + 7,9 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures. 

D : 324 700 -0,2 % ( + 16,4 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 433 900 + 0,3 % ( + 6,1 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 6 238 800 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 2,1 % sur 1 an, 37 600 chômeurs de moins, par rapport à Aout.

TOTAL, dom-tom compris : 6 573 100

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : - 1,8 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 4,8 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 4,7 % sur 1 an.

1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (49,09 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER)

 

Le + scandaleux, LE CHÔMAGE INVISIBLE, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 6 573 100 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 000 000 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 1 870 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 870 000 environs sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein, donc si on parle en nombre d'individus c'est pire.

1 000 000 de bénéficiaires de la prime d'activité (qui remplace le RSA activité qui sont donc sortis des statistiques RSA) environ, sur les 2 millions au total (dernier chiffre connu) de bénéficiaires de cette prime, sont en recherche d'emploi stable et non précaire.

+ encore 1 100 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d'accès à un emploi adapté.

+ encore 1 400 000 de SANS-DROITS, qui sont principalement :

 des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe), favorisant délits, crimes, trafics, prostitution, esclavagisme moderne, radicalisations etc.

 des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 700€ d'allocation chomage, ou 808,46€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 679,43€ par mois, si vous êtes NON SDF.

 des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA ( 473,50€ pour une personne seule ), et qui n'ont pas l'âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse ( 65 ans ) qui s'appelle aujourd'hui "A-S-P-A" (allocation solidarité aux personnes âgées), qui est récupérable sur le patrimoine, au décès.

 des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

 des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits).

 des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.

- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 11 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 13 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/pi-mensuelle-bcd0916.pdf

Rendez-vous vendredi 25 novembre 2016, pour avoir les vrais chiffres du chômage de octobre 2016.

source

"Actuellement, pour l'Occident la fin justifie les moyens", nous dit le Président Assad.

Posted: 25 Oct 2016 11:00 AM PDT

Damas - le 26 octobre 2016 - Dans cette vidéo, le Président Assad, sur un ton très mesuré, à la tenue bien supérieure aux débats électoraux qui se déroulent aux Etats-Unis, nous donne son point de vue sur toutes les injusticces dont souffre la Syrie. Aux environs de la dix-huitième minutes il aborde la place de la morale en politique.

Ecoutons-le avec attention pour réaliser l'injustice flagrante et glaciale qu'imposent les pays occidentaux et leurs mercenaires en détruisant la Syrie.
 
 
26 octobre 2016

Sans-titre-1

«Nous aurons 100 000 demandeurs d’asile en France cette année». Mardi matin sur Europe 1, Pascal Brice, directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) a donné une première estimation précise du nombre de demandes d’asile dans l’Hexagone pour 2016.

Un chiffre qui, s’il est confirmé en fin d’année, entérinera une hausse de près de 25% par rapport à l’an dernier, où 80 075 demandes avaient été déposées

L’année 2016 deviendrait aussi la seconde année consécutive à afficher une hausse supérieure à 20%. Entre 2014 et 2015, le nombre de demandeurs d’asile avait déjà progressé de 23,6%.

(…) Le Parisien

26 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

Le PIB grec 2015 a été supérieur de 25% au PIB français selon l’OCDE. Alors que le chômage a encore progressé de 10% en France de 2013 à 2015, il a baissé de 10% en Grèce sur la même période.

Fait majeur qui concerne la population : la dette des ménages sur le revenu disponible atteint désormais un niveau identique en France et en Grèce, à environ 110% du revenu disponible.

Un rapport récent de l’OCDE, (Boulant, Brezzi, Veneri) paru en octobre 2016 place la France en tête des pays européens qui fabriquent le plus d’inégalités, bien plus proche du modèle américain que du modèle européen. 

Plus la ville est grosse, plus elle fabrique d’inégalités. L’exercice le démontre en France. Contre toute attente, Nice, Marseille, ou Saint Etienne fournissent plus d’activités à leurs habitants que Paris qui dispose pourtant d’une puissance bien plus importante et de sièges sociaux.

La France a souvent été perçue par nos voisins européens comme donneuse de leçons. Nos hauts fonctionnaires ont souvent boudé les réunions à Bruxelles. Une blague de leurs collègues européens définissait la « semaine française à Bruxelles du mardi matin au mercredi après midi, 35 h nuit comprise».

Alors que 80% des textes légaux et réglementaires sont conçus au niveau européen, nous nous plaignons ensuite d’avoir des difficultés à les transposer ou à les appliquer. Harlem Désir, chargé des Affaires européennes au Gouvernement, a figuré parmi les champions de l’absentéisme classé 752ème sur 756, bien après les Le Pen.

Dernier fait inquiétant alors que Paris pose sa candidature pour les Jeux Olympiques, les exemples de la Grèce ou du Brésil démontrent les inégalités supplémentaires apportées par ce type d’évènement pour de nombreuses années. 

Alors que les Collectivités locales abandonnent déjà le simple entretien de musées, d’établissements d’enseignement, de bâtiments publics, il est difficile d’imaginer les friches abandonnées en pleine ville comme on peut les voir à Athènes ou déjà à Rio. Rome avait pourtant déjà organisé les Jeux Olympiques et vient sagement d’y renoncer.

source

27 octobre 2016

XVM08f16cea-9b71-11e6-b6d2-21d92bf1c42f

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FIGAROVOX/DÉCRYPTAGE – Si la colère des policiers n’est pas sans précédent, elle est lourde de sens politiquement, estime Jérôme Fourquet. Pour le sondeur, elle n’est pas orchestrée par le FN, mais fait largement écho aux thèses frontistes.

La menace terroriste mais aussi les violences urbaines ou bien encore les agressions dont ont été victimes les forces de l’ordre au printemps dernier, durant le mouvement social contre la Loi Travail, ont contribué à installer la thématique sécuritaire en tête des préoccupations des Français, qu’il s’agisse de la lutte contre le terrorisme ou contre la délinquance.

En 2001, autre année marquée par une fronde des policiers et gendarmes, sous l’effet des attentats du 11 septembre et d’une hausse de la criminalité, l’enjeu de la sécurité avait également supplanté le chômage en tête des préoccupations des Français.

XVM03258900-9b70-11e6-b6d2-21d92bf1c42f-732x490

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme le montre le graphique suivant, jamais une corporation n’avait bénéficié d’un soutien d’une telle intensité.

XVM4f103dc4-9b70-11e6-b6d2-21d92bf1c42f-604x500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soutien massif de l’opinion publique traduit certes la compassion et l’estime que ressentent nos concitoyens vis-à-vis des policiers qui accomplissent un métier de plus en plus difficile, mais il traduit également un très net durcissement de la société, en matière sécuritaire et pénale. Ce mouvement se lit notamment dans l’évolution du regard porté par les Français sur la sévérité des peines prononcées par la justice. Qu’il s’agisse de la petite délinquance ou du grand banditisme, l’idée selon laquelle les peines prononcées ne seraient pas assez sévères est de plus en plus partagée .

XVM793b134e-9b70-11e6-b6d2-21d92bf1c42f-799x400

 

 

 

 

 

 

Le Figaro

Alors que l'Occident Chrétien

se prépare à célébrer la TOUSSAINT,

il me parait oportun de vous livrer

quelques Glanes

au fil du "net":

 

Toussaint 2016

TOUS SAINTS ?

La définition du Petit Robert est très éclairante d’une « sainteté » qui nous semble aux antipodes de nos propres vies : le saint est celui qui « mène une vie irréprochable, en tous points conforme aux lois de la morale et de la religion ». Voilà bien une forme de sainteté parfaite qui paraîtra sans doute inaccessible à la plupart d'entre nous, j'imagine, d'autant plus que nous savons bien que la perfection n'est pas de ce monde, et qu'elle n'a rien à voir avec cette sainteté dont nous parle l'Écriture.

(….)

En effet, si nous sommes tous appelés à la sainteté, dans le contexte qui est le nôtre aujourd'hui, ce n'est pas seulement pour correspondre aux modèles reçus, et ainsi réussir sa vie et son salut personnel en vue du bonheur parfait. Non, le chemin de sainteté que nous proposent les Béatitudes n'a que peu à voir avec un quelconque héroïsme de la piété, de l'ascèse ou des vertus. Mais il s'agit, devant la violence du mal, sa puissance, devant l'abîme de détresse qui saisit souvent notre monde, de manifester avant tout que Dieu s'y tient présent car des croyants y demeurent vivants, priants, aimants, comme des combattants du malheur et du destin. Rien de plus, mais rien de moins. Comme le dit l'Apocalypse, « tous ces gens vêtus de blanc viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs vêtements, ils les ont purifiés dans le sang de l'Agneau ».

Il y a donc là plus qu'une question de sainteté, un véritable enjeu mystique : faire toujours foi au meilleur de l'humain et montrer que vivre en chrétien, ce n'est pas se tenir dans un état permanent de recherche de perfection, dans une attitude de modèle rappelant ainsi aux autres les bornes à ne pas dépasser. Non, vivre en chrétien, c'est suivre un chemin de vie fait d’« imperfections », à l'image de celui vécu par le Christ qui ne s'est pas seulement fait homme, mais qui a, lui aussi, connu l'échec et la souffrance, l'épreuve de la trahison de l'amitié, de la mort et de la descente aux enfers, avant de ressusciter le troisième jour.

Renverser notre échelle des valeurs

En relisant ainsi l'Évangile des Béatitudes, dans la foi en la résurrection, mais à la lumière de l'image du Christ en croix, nous comprenons que nous sommes invités à laisser crucifier notre bon sens raisonnable et vertueux, afin de faire nôtre le regard de Dieu : Dieu qui fait de la pierre rejetée des bâtisseurs la pierre d'angle, Dieu qui regarde comme aimable ce qui aux yeux des hommes est sans noblesse, « ignoble ». Voilà le scandale, la folie qui renverse notre échelle des valeurs, c'est-à-dire qui la remet debout pour la sanctifier ! Voilà d'où la foi chrétienne peut puiser la force de voir la sainteté, là où il n'y a, à vue humaine, rien de bon à voir !

Dès lors, ceux que nous côtoyons pourront comprendre que le chemin de sainteté ouvert par l'Évangile ne s'enracine pas en dehors de leur histoire très concrète d'hommes et de femmes d'aujourd'hui, mais qu'elle leur rend, qu'elle nous rend accessible l'ordre de la liberté, en assumant toutes les imperfections contingentes, tous les ratés de nos vies non comme des limites ou comme des concessions résignées à notre humanité, mais comme faisant partie intégralement de cette histoire d'amitié et de sainteté que Dieu a proposé un jour à l'homme, don sans repentance, trésor toujours porté dans des vases d'argile.

 

Fr. François-Xavier Ledoux, Dominicain

Esprit et Vie n°157

Lien à la Source

Le mois des saints (Image du Blog de Seraphim)

PARUTION:

 

Par Madame Catherine Escrive,

Mme escrive est journaliste et spécialiste des sujets hispano-américains.

pour-que-vive-le-christ-roi

José del Rio (1913-1928) est le plus jeune martyr des treize Cristeros qui ont été béatifiés à Guadalajara. Ce jeune garçon fauché à l’âge de 14 ans est une belle âme à présenter en exemple à la jeunesse. C’est donc un excellent choix de lui avoir consacré un livre dans une collection de livres catholiques destinés aux jeunes gens.

José était un enfant d’une piété exceptionnelle. Sa foi intense l’amenait tout naturellement à admirer les combattants cristeros dressés contre les lois anticatholiques du gouvernement franc-maçon. Il était impressionné par cette armée de paysans avançant au cri de Viva el Cristo Rey ! et n’avait qu’une envie : pouvoir les rejoindre et servir ainsi le Christ. Ce fut pour lui une grande fierté d’être accepté parmi cette troupe de soldats catholiques en tant que porte-drapeau, brandissant l’étendard du Christ-Roi au milieu de la bataille.

Le 6 février 1928, lors d’un accrochage entre Cristeros et forces gouvernementales, José del Rio est fait prisonnier. Il sera abominablement supplicié puis exécuté. Jusqu’au bout, cet enfant est resté fidèle au Christ Roi et à la Sainte Vierge. Son existence héroïque est décrite ici avec beaucoup de délicatesse et édifiera les jeunes lecteurs.

A l’approche de Noël, voici un très beau cadeau à prévoir pour vos enfants ou petits-enfants, dès l’âge de 11 ans.

Pour que vive le Christ Roi ! Le bienheureux José del Rio, Catherine Escrive, éditions Pierre Téqui, collection Les Sentinelles, 95 pages, 9,50 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur ou au Monastère Syriaque (Livraison : 1 mois)

RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE DES FESTIVITES DE ST GROGORIOS ET DE LA "TOUSSAINT"

 Du 1er  au 6 dimanche Novembre

au Monastère Syriaque:

See original image

 

 Sanctuaires visités:

*Mardi 1er Novembre, Messe du jour au Sanctuaire N-D de Miséricorde, après-midi au Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon

*Mercredi 2 Novembre: Solennité de Saint Grégorios de Parumala au Monastère Syriaque

*Jeudi 3 NovembrePèlerinage à Notre-Dame de Pontmain et au Mont Saint Michel 

*Vendredi 4 Novembre, Messe au Monastère Syriaque, vénération des reliques de la Ste Croix, cette journée au Monastère Syriaque est réservée aux confessions, prières de délivrances, prières de guérison intérieure selon la Tradition de l'Eglise.

*Samedi 5 Novembre, Messe au Monastère Syriaque, cette journée mariale est réservée aux confessions. L’après-midi, visite de Verneuil Sur Avre.

*Dimanche 6 Novembre: Pèlerinage à N-D de Miséricorde avec ce mois-ci une mémoire solennelle de Saint Gregorios. Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel et du programme habituel.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,22-30.

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant.
Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas.
Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.”
Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.”
Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.”
Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »
 




Par Saint Irénée de Lyon

(v. 130-v. 208), évêque, théologien et martyr 
Contre les hérésies, V, 32, 2 ; SC 153 (trad. SC p. 399s) 

 

« Alors on viendra de l’Orient et de l’Occident, du nord et du midi prendre place dans le royaume de Dieu »

 

      La promesse faite jadis par Dieu à Abraham demeure stable. Il lui avait dit, en effet :

« Lève les yeux et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et vers le midi, vers l'orient et vers la mer : toute la terre que tu vois, je la donnerai à toi et à ta postérité à jamais »

(Gn 13,14-15)…

Pourtant Abraham n'a reçu sur terre aucun héritage, « pas même de quoi poser le pied », mais toujours il y a été « un étranger et un hôte de passage » (Ac 7,5 ; Gn 23,4)…

Si donc Dieu lui a promis l'héritage de la terre et s'il ne l'a pas reçu durant tout son séjour ici-bas, il faut qu'il le reçoive avec sa postérité, c'est-à-dire avec ceux qui craignent Dieu et croient en lui, lors de la résurrection des justes. 

      Or sa postérité, c'est l'Église, qui, par le Seigneur, reçoit la filiation adoptive à l'égard d'Abraham, comme le dit Jean Baptiste : « Dieu peut, avec des pierres, faire surgir des enfants à Abraham » (Mt 3,9).

L'apôtre Paul aussi dit dans son épître aux Galates :

« Vous, frères, comme Isaac, vous êtes les enfants de la promesse » (Ga 4,28).

Il dit encore clairement dans la même épître que ceux qui ont cru au Christ reçoivent, par le Christ, la promesse faite à Abraham :

« Abraham a reçu les promesses pour lui et pour sa descendance. L'Écriture ne dit pas : ‘et à ses descendants', au pluriel, mais au singulier : ‘et à sa descendance', qui n'est autre que le Christ » (3,16).

Et, pour confirmer tout cela, il dit encore :

« C'est ainsi qu'Abraham crut en Dieu et cela lui fut compté comme justice.

Reconnaissez-le donc : ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d'Abraham. Prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, l'Écriture annonça d'avance à Abraham cette bonne nouvelle : Toutes les nations seront bénies en toi »

(3,6-8)... 

      Si donc ni Abraham ni sa descendance, c'est-à-dire ceux qui sont justifiés par la foi, ne reçoivent maintenant d'héritage sur terre, ils le recevront lors de la résurrection des justes, car Dieu est véridique et stable en toutes choses. Et c'est pour ce motif que le Seigneur disait : « Bienheureux les doux, parce qu'ils posséde­ront la terre en héritage » (Mt 5,5).

GUERRE CONTRE LE VIEL HOMME:

DESIR DE SAINTETE

(suite et fin de la méditation de ce matin)

« Méditez l’Épître aux Romains : « Je sens deux hommes en moi » - mais ne croyez pas que ce soit là un état définitif ! Beaucoup s'imaginent que l'idéal de la vie chrétienne, c'est d'éviter que le vieil homme fasse des siennes. Il y a beaucoup plus à espérer : c'est qu'il meure. Dans les épîtres pastorales, Paul ne dit plus la même chose, mais : « J'ai combattu le bon combat, ma course est consommée, j'attends la couronne de justice. » Tant que nous sentons deux hommes en nous, nous ne sommes pas complètement sauvés.
Après plusieurs années de vie chrétienne ou religieuse, nous atteignons un certain plafond que nous ne pourrons jamais dépasser par nous-mêmes. Nous faisons des progrès, mais à l'intérieur de limites étroites. Nous en arrivons alors à la coexistence pacifique dont je parlais : par nous-mêmes, je le répète, nous ne pouvons rien faire de plus. Mais ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu, et nous n'avons pas le droit d'en douter.
Alors, si nous le croyons vraiment, nous pouvons encore faire une chose. Nous pouvons dire à Dieu : « J'accepte le traitement »... et signer notre feuille d'hospitalisation - notre entrée dans le monastère des purifications passives. Alors là, Dieu sait comment faire. Il nous donne le Sang du Christ, lequel a le pouvoir d'opérer le miracle de notre sanctification totale, de faire de nous des êtres qui, même dans leurs premiers mouvements, n'offrent aucune résistance profonde à la volonté de Dieu : ce sont les saints. Tout ce qu'Il nous demande, c'est d'y croire et de le désirer. »

P. M.-D. Molinié o.p. (1918-2002), Le courage d'avoir peur (Septième Variation : Le monastère des purifications), Les Éditions du Cerf, Paris, 1975.

 

 

Il est impossible de périr pour l'âme qui bénit la Mère de Dieu!
(saint Païssios l'Athonite)

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens