Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 05:56

prière,moines,Mont Athos,Jésus,voie,vérité,vie,lumière,mystère

Just as an evil man is somewhat double, one thing outwardly and another inwardly, so a simple person is not something double, but something of a unity.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 15,13-19.

Frères, que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, afin que, par la vertu de l'Esprit-Saint, vous abondiez en espérance ! 
Moi aussi, mes frères, j'ai de vous cette persuasion que vous êtes de vous-mêmes pleins de bons sentiments, remplis de toute connaissance, et capables de vous avertir les uns les autres. 
Cependant je vous ai écrit plus librement, comme pour raviver en partie vos souvenirs, — à cause de la grâce que Dieu m'a faite 
d'être ministre de Jésus-Christ, pour les Gentils, — en m'acquittant du divin service de l'Évangile de Dieu, afin que l'offrande des Gentils soit agréée, étant sanctifiée par le Saint-Esprit. 
J'ai donc sujet de me glorifier en Jésus-Christ pour ce qui regarde le service de Dieu. 
Car je n'oserais point parler de choses que le Christ n'aurait pas faites par mon ministère pour amener les païens à obéir à l'Évangile, par la parole et par l'action, 
par la vertu des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit-Saint : si bien que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu'à l'Illyrie, j'ai porté partout l'Évangile du Christ.
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-18.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : " Allez par le monde entier, prêchez l'Évangile à toute la création. 
Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas, sera condamné. 
Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; 
ils prendront des serpents, et s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris. "
 




Par Saint Irénée de Lyon

(v. 130-v. 208), évêque, théologien et martyr 
Contre les hérésies, III 1,1 ; 10,6 

 

« Proclamez la Bonne Nouvelle à toute le création »

 

 

Après que notre Seigneur a été ressuscité d'entre les morts et que les apôtres ont été revêtus de la force d'en haut par la venue de l'Esprit Saint (Lc 24,49), ils ont été remplis de certitude au sujet de tout et ont eu la connaissance parfaite. Alors ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la terre (Ps 18,5), proclamant la bonne nouvelle qui nous vient de Dieu, et annonçant aux hommes la paix du ciel, eux qui possédaient tous également et chacun en particulier l'Évangile de Dieu. 

Ainsi Matthieu, chez les Hébreux, dans leur propre langue, a publié une forme écrite d'Evangile alors que Pierre et Paul évangélisaient Rome et y fondaient l'Église. Après leur mort, Marc, le disciple de Pierre et son interprète (1P 5,13), nous a transmis lui aussi par écrit la prédication de Pierre. De son côté Luc, le compagnon de Paul, a consigné en un livre l'Évangile prêché par celui-ci. Enfin, Jean le disciple du Seigneur, le même qui avait reposé sur sa poitrine, a publié lui aussi l'Évangile, pendant son séjour à Éphèse... 

Marc, interprète et compagnon de Pierre, a présenté ainsi le début de sa rédaction de l'Évangile : « Commencement de l'Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu. Selon qu'il est écrit dans les prophètes : Voici que j'envoie mon messager devant toi pour préparer ton chemin »... On le voit, Marc fait des paroles des saints prophètes le commencement de l'Évangile, et celui que les prophètes ont proclamé Dieu et Seigneur, Marc le met en tête comme Père de notre Seigneur Jésus Christ... A la fin de son Évangile, Marc dit : « Et le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé aux cieux et s'assit à la droite de Dieu ». C'est la confirmation de la parole du prophète : « Oracle du Seigneur à mon maître : Siège à ma droite, tes ennemis j'en ferai ton marchepied » (Ps 109,1). 

CULTIVER LA PIETE

« Entre la foi religieuse et la charité des bonnes œuvres, qui, sous l'impulsion de la foi, révèle toute la bonté du cœur, entre ces deux puissances d'une trinité sainte aussi, il y a un élément auquel il faut faire place, un élément qui n'est ni la foi raisonnée, ni la charité extérieure, mais le foyer des deux autres, leur source, leur mobile et leur récompense : c'est la piété, qui rend Dieu sensible au coeur et concentre en elle-même son immense amour. Il y a aussi du temps, des soins, de l'ardeur à donner au développement de cette faculté aimante, qui a, comme toutes les autres, ses différents degrés de croissance, ses phases et son expression exclusive, la prière. [...] En tout, comme c'est dans la piété qu'il faut reconnaître le moteur le plus agissant, la puissance qui crée, qui inspire et qui régularise, c'est son accroissement qu'il importe de poursuivre. A mesure que la vie avance, tout y devient difficile : les besoins sont plus grands, plus compliqués, les ressources moindres ; la patience, la persévérance, le courage, la confiance y sont mis à l'épreuve sous des conditions tellement redoutables quelquefois, que, plus jeune, on n'aurait pu même en soutenir la pensée. Comment affronterait-on de si grands dangers qui menacent tout ce qui vit, et bien plus encore ceux qui marchent dans la voie étroite, si l'on ne sentait vivre au fond de soi-même celui qui nous encourage et nous défend ! »

Madame Sophie Swetchine (1782-1857), extraits de la Lettre du 15 juillet 1838 au Vicomte Armand de Melun (1807-1877), in "Lettres de Madame Swetchine" publiées par le Comte Alfred de Falloux, Troisième édition, Tome II, Paris, A. Vaton, 1864.

Dieu nous aime plus qu'un père, qu'une mère, qu'un ami, ou que n'importe qui pourrait nous aimer, et même plus que nous ne serions capables de nous aimer nous-mêmes.
Saint Jean Chrysostome

 

Afficher l'image d'origine

Sous votre protection nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu.

Ne repoussez pas nos demandes dans nos besoins, mais délivrez-nous toujours de tous les dangers,

ô Vierge glorieuse et bénie.

Sub tuum præsidium confugimus, sancta Dei Genitrix : nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus, sed a periculis cunctis libera nos semper, Virgo gloriosa et benedicta.

(C'est la prière la plus ancienne adressée à Marie que nous connaissons.

Elle fut retrouvée sur un papyrus égyptien

écrit en grec et daté de l'année 250.on n'aura pas de peine à y reconnaître une première mouture du

"Sub tuum praesidium" 

A l'abri de votre miséricorde nous nous réfugions, Mère de Dieu, ne repoussez point les demandes de notre indigence, mais sauvez-nous du péril, ô vous, seule chaste et bénie.)

 


 

 

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

1er Octobre:

SAINT REMI
Évêque et confesseur
(438-533)

        L'histoire de sainte Clotilde nous a appris comment Clovis se tourna vers le Dieu des chrétiens, à la bataille de Tolbiac, et remporta la victoire. Ce fut saint Remi qui acheva d'instruire le prince. La nuit avant le baptême, saint Remi alla chercher le roi, la reine et leur suite dans le palais, et les conduisit à l'église, où il leur fit un éloquent discours sur la vanité des faux dieux et les grands mystères de la religion chrétienne. Le saint prédit à Clovis et à Clotilde les grandeurs futures des rois de France, s'ils restaient fidèles à Dieu et à l'Église.

        Quand fut venu le moment du baptême, il dit au roi : « Courbe la tête, fier Sicambre ; adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré. »

Au moment de faire l'onction du Saint Chrême, le pontife, s'apercevant que l'huile manquait, leva les yeux au ciel et pria Dieu d'y pourvoir. Tout à coup, on aperçut une blanche colombe descendre d'en haut, portant une fiole pleine d'un baume miraculeux ; le saint prélat la prit, et fit l'onction sur le front du prince. Cette fiole, appelée dans l'histoire la « sainte Ampoule », exista jusqu'en 1793, époque où elle fut brisée par les révolutionnaires.

Saint_Remy_bapteme-de-Clovis_1b.jpg

( Baptême de Clovis 1er, roi des Francs, par Saint Rémi
représenté derrière la Basilique Saint Rémi à Reims (1896)
 )

        Outre l'onction du baptême, saint Remi avait conféré au roi Clovis l'onction royale. Deux sœurs du roi, trois mille seigneurs, une foule de soldats, de femmes et d'enfants furent baptisés le même jour.

        Saint Remi s'éteignit, âgé de quatre-vingt-seize ans.

Testament de Saint Remi:

« Que le présent testament que j’ai écrit pour être gardé respectueusement intact par mes successeurs les évêques de Reims, mes frères, soit aussi défendu, protégé, partout, envers et contre tous, par mes très chers fils, les rois de France, par moi consacrés au Seigneur à leur baptême, par un don gratuit de Jésus-Christ et la grâce du Saint-Esprit.
Qu’en tout et toujours il garde la perpétuité de sa force et l’inviolabilité de sa durée. […] Mais par égard seulement pour cette race royale qu’avec tous me frères et co-évêques de la Germanie, de la Gaule et la Neustrie, j’ai choisie délibérément pour régner jusqu’à la fin des temps, au sommet de la majesté royale pour l’honneur de la Sainte Eglise et la défense des humbles. Par égard pour cette race que j’ai baptisée, que j’ai reçue dans mes bras, ruisselante des eaux du baptême : cette race que j’ai marquée des sept dons du Saint-Esprit, que j’ai ointe de l’onction des rois, par le Saint-Chrême du même Saint-Esprit ; j’ai ordonné ce qui suit :

I – Si un jour cette race royale que j’ai tant de fois consacrée au Seigneur, rendant le mal pour le bien, lui devenait hostile, envahissait ses églises, les détruisait, les dévastait :
Que le coupable soit averti une première fois par tous les évêques réunis du diocèse de Reims. Une deuxième fois par les églises réunies de Reims et de Trêves. Une troisième fois par un tribunal de trois ou quatre archevêques des Gaules.
Si à la septième monition il persiste dans son crime, trêve à l’indulgence ! Place à la menace !
II - Si Notre-Seigneur Jésus-Christ daigne écouter les prières que je répands tous les jours en sa présence, spécialement pour la persévérance de cette race royale, suivant mes recommandations, dans le bon gouvernement de son royaume et le respect de la hiérarchie de la Sainte Eglise de Dieu. 
Qu'aux bénédictions de l'Esprit-Saint déjà répandues sur la tête royale s'ajoute la plénitude des bénédictions divines! 
Que de cette race sortent des rois et des empereurs qui, confirmés dans la vérité et la justice pour le présent et pour l'avenir suivant la volonté du Seigneur pour l'extension de la Sainte Eglise, puissent régner et augmenter tous les jours leur puissance et méritent ainsi de s'asseoir sur le trône de David dans la céleste Jérusalem où ils règneront éternellement avec le Seigneur. Amen

Testament signé de Saint Rémi et par six autres Evêques et d'autre Prêtres. Trois de ces Evêques sont réputés pour leur sainteté: Saint Vaast, Evêque d'Arras, Saint Médard, Evêque de Noyon, Saint Loup, Evêque de Soissons.

(L'authenticité indiscutable de ce document capital pour notre Histoire a été prouvée par l'Abbé Dessailly, de l'Académie de Reims, dans un ouvrage fondamental et décisif sur la question: "L'authenticité du grand Testament de Saint Rémi", publié en 1878, chez Dumoulin, à Paris)

 

St Romanos the Melodist of  Constantinople  (556)

He was born in Emessa in Syria, probably of Jewish parents. He served as a deacon in Beirut, then in Constantinople at the time of PatriarchEuphemius (490-496). He was illiterate, had no musical training, and was a poor singer; thus he was despised by many of the more cultivated clergy.

 

 One night, after Romanos had prayed to the Mother of God, she appeared to him in a dream, held out a piece of paper and told him to swallow it. On the following day, the Nativity of Christ, Romanos went to the ambon and, with an angelic voice, sang 'Today the Virgin...',which is still sung as the Kontakion of the Feast.

 

 All present were amazed at the completely unexpected beauty of the hymn and of Romanos' singing. St Romanos went on to compose more than a thousand Kontakia (which were once long hymns, not the short verses used in church today). He is almost certainly the author of the sublime Akathist Hymn to the Mother of God, which has served as the model for all other Akathists.

 

 He reposed in peace, while still a deacon of the Great Church in Constantinople. Many of his hymns were inspired by the hymns of St Ephraim of Syria.

 

  The influence of Middle Eastern music on the hymnography of the Church is incalculable. Many of those who established the form of the Church's music were Syrians: two noted examples are St Romanos and St John of Damascus, who composed the Octoechos, the Pascha service, and the Funeral Service. Their music was in turn modeled on the music of the Hebrew temple. The Byzantine musical tradition has descended without break from the music sung in Christ's time, and presumably by Christ Himself

 

L'Eglise Romaine célèbre

Sainte Thérèse de Lisieux .

Afficher l'image d'origine

C'est une moniale carmélite décédée en 1897.Avec les retraitants présents au Monastère Syriaque du 29 Septembre au deux Octobre, nous étions hier à Lisieux, jour anniversaire de la "nassance au Ciel" de cette petite sainte Normane dont la doctrine spirituelle fait échos à celle de notre grand Saint Isaac le Syrien.Nous portions tous ceux et celles qui, pami nos amis, apprécient cette figure lumineuse de Thérèse Martin.

Thérèse née en 1873, était la dernière des cinq filles de la famille Martin, elle eut  le malheur de perdre sa mère à l’âge de 4 ans, et  la famille rejoignit un oncle à Lisieux en Normandie. Ce fut  là que Pauline et Marie Martin, les sœurs aînées de Thérèse,  entrèrent  au carmel en 1882 et 1886. Thérèse les y rejoignit en 1888 mais comme elle n’avait  que 15 ans, elle alla à Rome demander une dispense au pape Léon XIII.

THERESE 1er OCTOBRE

Ce fait mis à part, la vie de Thérèse Martin fut tout ordinaire, et elle est passée inaperçue de sa famille, de son entourage, de son carmel, et même de de son père spirituel...   Lorsqu'elle mourut de la tuberculose à 24 ans dans un petit carmel de province, elle restait inconnue et  il n'y eut guère que 30 personnes à son enterrement. 

Afficher l'image d'origine

  Un an après sa mort, paraissait un livre composé à partir de ses écrits : l'Histoire d'une Âme qui allait conquérir le monde et faire connaître cette jeune soeur Thérèse de l'Enfant-Jésus de la Sainte Face qui avait vécu "sur les flots de la confiance et de l'Amour" et avait  aimé Jésus jusqu'à "mourir d'amour".

A sa canonisation à Saint Pierre de Rome, 17 mai 1925, il y avait  500 000 personnes.

Les œuvres complètes de sainte Thérèse sont lisibles sur le net, grâce aux éditions du Cerf. Consulterhttp://bibliotheque.editionsducerf.fr/par%20page/2653/TM.....

 

 

  

 

La Sainte Protection de notre Souveraine la Mère de Dieu et Toujours-Vierge Marie

Afficher l'image d'origine

Tropaire t. 4

En ce jour nous célébrons ta fête lumineuse, ô Mère de Dieu, * nous les fidèles protégés par ta venue * et, contemplant ta vénérable icône, avec tendresse nous disons: * couvre-nous de ta sainte protection * et délivre-nous de tout mal, * priant ton Fils, le Christ notre Dieu, * d'accorder à nos âmes le salut.

Kondakion, t. 3

La Vierge en ce jour se tient dans l'église invisiblement * avec les chœurs des Saints priant pour nous notre Dieu; * les Anges et les Pontifes se prosternent, * les Apôtres et les Prophètes exultent de joie, * car la divine Mère pour nous * intercède auprès du Dieu d'avant les siècles.

Ikos

Venez, peuples, savourons ses miracles étonnants: * par elle Adam fut libéré de la corruption; * c'est elle l'arche non faite par Noé, * mais construite par Dieu; * si Moïse fut incapable jadis * de voir Dieu dans le buisson ardent, * à présent toute la terre reconnaît * en celui qu'elle a fait naître le Fils de Dieu; * c'est pourquoi nous la glorifions, car la divine Mère pour nous * intercède auprès du Dieu d'avant les siècles.

Exapostilaire, t. 3

Dame toute-sainte, virginale Mère de Dieu, * couvre-nous de ton voile merveilleux, * protège ton peuple de tout mal, * toi que l'admirable André vit en prière dans l'église des Blachernes ; * notre Dame, envoie sur nous la grâce du salut. 
(http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsoctob…/oct01.html)

Afficher l'image d'origine

2 Octobre:

 

Saint Léger

( Saint Leodegar)

(évêque d’Autun martyr,+679.)



Léger était de noble famille franque, élevé par son oncle qui était évêque de Poitiers, il devint moine à St Maixent puis fut appelé par la reine de Neustrie, sainte Bathilde, comme évêque d’Autun en 663.

LEGER 2 OCTOBRE


Mais il fut mêlé aux luttes entre les Burgondes et les Francs des royaumes de Neustrie et d'Austrasie qui étaient alternativement réunis puis séparés. Le maire du Palais Ebroïn, voulait  centraliser le pouvoir alors que Léger défendait les droits des cités anciennes comme Autun. Pour épargner sa ville, qu'Ebroïn assiégeait, Léger se livra et eut les yeux crevés, puis fut déclaré prêtre indigne et enfermé dans un monastère. Il fut assassiné deux ans après dans une forêt près de Fécamp.

 

 

"La complainte de saint Léger", écrite en 970, est l'un des tout premiers textes littéraires de la langue romane.

Tropaire ton 4

Membre d'une famille franque riche et noble,*
Elevé par ton oncle l'évêque Didon,*
Tu devins évêque de la ville d'Autun*
Pendant des troubles politiques, sagement,
Tu sauvas ta ville en te livrant au martyre*
Saint Léger, prie Dieu pour le salut de nos âmes!

(http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsoc…/oct02bis.html)

 

 

Memorial of Karottuveettil Shemavon Mar Dionysius

Sunday, Oct 02

 

Hieromartyr Cyprian and Virgin-Martyr Justina (304).

"Saint Justina, who was from Damascus, lived in virginity for the sake of Christ. Saint Cyprian, who was from Antioch, began as an initiate of magic and worshipper of the demons. A certain foolish young man who had been smitten with Justina's beauty hired Cyprian to draw her to love him; when Cyprian had used every demonic device he knew, and had failed, being repulsed by the power of Christ Whom Justinainvoked, he understood the weakness of the demons and came to know the truth.

 

 Delivered from demonic delusion, he came to Christ and burned all his books of magic, was baptized, and later ascended the episcopalthrone in his country.

 

 Later, he and Justina were arrested by the Count of Damascus, and having endured many torments at his hands, they were sent finally to Diocletian in Nicomedia, where they were beheaded in the year 304."

The Holy Nobleborn Princess Anna of Kashinsk

The Holy Nobleborn Princess Anna of Kashinsk, a daughter of the Rostov prince Dimitrii Borisovich, in 1294 became the wife of the holy Greatprince Michael Yaroslavich of Tver. (He was murdered by the Mongol-Tatars of the Horde in 1318, and Comm. 22 November). After the tormented death of her husband, Anna withdrew into the Tversk Sophia monastery and accepted tonsure with the name Evphrosynia. Later, she transferred to the Kashin Uspenie-Dormition monastery, and became a schema-monastic with the name Anna. On 2 October 1368 she expired peacefully to the Lord.
The sons of Saint Anna continued in the confessor's deed of their father: Dimitrii Mikhailovich ("Grozye Ochi" "Dread Eyes") was murdered at the Horde on 15 September 1325; and later, Aleksandr Mikhailovich, Prince of Tver, was murdered together with his son Theodore (Feodor) on 29 October 1339.

Miracles at the grave of Saint Anna began in 1611, during the time of the siege of Kashin by Lithuanian forces. The saint appeared to Gerasim, the church-warden of the Uspensk cathedral, and said, that she would implore the Saviour and the MostHoly Mother of God for the deliverance of the city from the foreigners.
At the Sobor (Council) of 1649 it was decided to uncover her relics for general veneration and to enumerate the holy Princess Anna to the ranks of the Saints. But in 1677 Patriarch Joakim raised the question to the Moscow Sobor whether her veneration should be discontinued in connection with the problem of the Old-Ritualist Schism, which made use of the name of Anna of Kashinsk for its own purposes. In 1909, on 12 June, there occurred her second glorification and the universally observed feastday established.

© 1996-2001 by translator Fr. S. Janos.

 

The Malankara Orthodox Church

LITURGICAL CALENDAR

PERIOD OF HOLY CROSS (സ്ലീബാകാലം)
PREVNEXT
OCTOBER 2016
MON TUE WED THU FRI SAT SUN
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
UPCOMING EVENTS NOVEMBER

 

 

MARRIAGE PERMITTABLE DATES

 

JAN

3 4 10 11 24 25 31

MAR

27 28 29 30 31

APR

1 3 4 10 11 17 18 24 25

MAY

1 2 15 16 22 23 29 30

JUN

5 6 12 13

JUL

3 4 10 11 17 18 24 25

AUG

15 21 22 28 29

SEP

4 5 11 12 18 19 25 26

OCT

2 3 9 10 16 17 23 24

 

  • FAST DAYS
  • FEASTS DAYS
  • MARANAYA DAYS
  •  

Toute vie est un Rosaire

Afficher l'image d'origine

 

« La foi de Marie dénoue le nœud du péché » : 

qu’est-ce que cela signifie ?

C'est une expression de Saint Irénée qui dit :

« Le nœud noué par la désobéissance d’Ève a été dénoué par l’obéissance de Marie ; ce que la vierge Ève avait lié par son incrédulité, la vierge Marie l’a délié par sa foi »

(Adversus Haereses III, 22, 4).

Le Rosaire, avec ses différents mystères, joyeux, douloureux, glorieux (et aussi avec St Jean Paul II lumineux), est une très belle prière, par laquelle nous nous confions à la Vierge Marie pour entrer en communion avec les évènements de la vie du Christ, mystères toujours vivants et vivifiants. Mais il est aussi comme un symbole de toute existence chrétienne.

Marthe Robin disait : « toute vie est une messe » ; on pourrait dire aussi de manière analogue que toute vie est un Rosaire.

De même que le Rosaire contient des mystères, joyeux, (lumineux), douloureux, glorieux, on pourrait dire qu’en ce qui concerne le travail du Saint-Esprit dans notre existence, il y a des « effusions » joyeuses, lumineuses, douloureuses et glorieuses. L’ordre évoqué a son importance, même si les choses se déroulent de manière plus cyclique que linéaire.

Il y a des effusions de l’Esprit qui illuminent et révèlent, des effusions de l’Esprit qui dépouillent et appauvrissent, des effusions de l’Esprit qui confirment et fortifient. Les trois sont nécessaires : les premières pour faire naître la foi, les secondes pour enseigner l’espérance, et les troisièmes pour communiquer le courage d’aimer.

 

Père Jacques Philippe
Extrait de La liberté intérieure, Editions des Béatitudes, 2002, p.108

Afficher l'image d'origine

  

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

LES EPREUVES SPIRITUELLES:

L'archimandrite Sophrony résume la doctrine de  Starets Silouane (†1938) :

 

Au début, l'homme  est attiré vers Dieu par le don de la grâce,

Et quand il est déjà attiré, alors commence une longue période d'épreuves. La liberté de l'homme, sa confiance en Dieu sont mises à l'épreuve, parfois même durement.

 

Au début de sa conversion, ses prières, qu'elles soient importantes ou non, à peine sont-elles formulées, qu'elles sont habituellement rapidement et miraculeusement exaucées par Dieu.

Mais quand vient la période des épreuves, tout change : on dirait que le Ciel se referme et devient sourd à toutes nos prières.

 

Dans la vie d'un chrétien fervent tout devient difficile.

L'attitude des gens envers lui s'altère ; on cesse de le traiter avec respect ; on ne lui pardonne pas ce qu'on pardonne volontiers aux autres ; son travail est presque toujours rémunéré au-dessous de la norme ; la résistance de son corps contre les maladies diminue ; la nature, les circonstances, les hommes, tout se tourne contre lui. Quant à ses dons naturels, non moins grands que chez d'autres, ils ne trouvent pas d'application.

En plus de tout cela, il subit encore de nombreux assauts des puissances démoniaques.

Et le dernier, le plus pénible et le plus intolérable des tourments, c'est d'être abandonné par Dieu. Alors sa souffrance atteint son comble, car l'homme est frappé sur tous les plans de son être.

 

L'expérience millénaire, transmise de génération en génération, nous enseigne que lorsque Dieu voit la fidélité d'un ascète, comme il vit celle de Job, il la mène par des abîmes et des cimes inaccessibles à tout autre homme. Plus la fidélité de l'ascète et sa  confiance en Dieu sont inébranlables, plus grande sera son épreuve et plus complète aussi sera son expérience qui pourra s'étendre jusqu'au ultimes limites auxquelles puisse parvenir un homme.

 


Archimandrite Sophrony

Extrait de :

Archimandrite Sophrony, Starets Silouane, moine du mont Athos,

Vie - Doctrine - Ecrits - Edition Présence, Belley, 1982, p. 194

Source : http://www.mariedenazareth.com/

Les prétendues preuves concernant Dieu

sont œuvres de la logique humaine. La seule preuve de l'existence de Dieu est l'expérience de Dieu.

C'est la contemplation de Dieu.

Enfin, c'est la divinisation de l'homme.

C'est pourquoi il est dit :

« Venez et voyez » (1),

« Goûtez et voyez » (2).

Lorsque vous verrez Dieu de vos propres yeux, alors vous comprendrez.

Dieu se révèle toujours personnellement à l'homme, pour qu'il acquière la « preuve » de Son existence.

Qu'advient-il de ceux qui n'ont pas cette révélation ? C'est parce qu'ils ne la veulent pas,

n'y croient pas, ni ne la cherchent.

De même que certaines personnes sont heureuses avec leurs caroubes (3), ainsi nous nous contentons de ce que nous avons, cela nous suffit, notre âme ne demande rien de plus profond.
(1) Jean 1,39
(2) Psaume 33,9
(3) Luc 15,16

(Archimandrite Aimilianos * Catéchèses et discours * Exultons pour le Seigneur * Psaume 18 * Editions Ormylia 2002)

 

Pendant ce mois d'Octobre, par Marie qui conduit à Jésus, prions pour les Chrétiens d'Orient...

PRIERE D'ABANDON A LA VOLONTE BIENVEILLANTE DU SEIGNEUR:

Afficher l'image d'origine

« Ô divin Maître, Père, Seigneur, soyez propice à vos enfants. Accordez, à nous qui gardons vos préceptes, de réfléchir votre image et autant que le permettent nos forces, d'expérimenter votre bonté et non la sévérité de votre jugement.
Accordez-nous de vivre dans votre paix, d'être admis dans votre royaume, après avoir traversé sans naufrage, les flots du péché.

Puissions-nous être poussés, dans un grand calme, par l'Esprit-Saint, votre Sagesse ineffable, et guidés par Lui, jour et nuit, jusqu'au jour parfait.

Accordez-nous, jusqu'à notre heure dernière, de prier en remerciant et de remercier en priant l'unique Père et Fils, Fils et Père, le Fils éducateur et maître, avec l'Esprit Saint »

(Clément d'Alexandrie).

« Seigneur, Vous connaissez ce qui m'est le plus avantageux, faites donc que la chose arrive selon votre bon plaisir.

Donnez-moi ce que Vous voudrez, quand Vous le voudrez.

Faites de moi ce qui Vous plaira pour mon plus grand bien et pour votre plus grande gloire.

Placez-moi où Vous voudrez et en toutes choses disposez de moi selon votre volonté.

Je suis entre vos mains, faites de moi ce que Vous voudrez.

Je suis votre serviteur, prêt à tout ; je ne veux plus vivre pour moi-même, mais pour Vous.

Oh ! que ce soit avec toute la perfection que Vous demandez de moi !


Ô Jésus très aimable, faites que je désire toujours ce qui Vous est le plus agréable et le plus cher.

Que votre volonté soit toujours la mienne, que je la suive et m'y conforme en toutes choses.

Que je n'aie avec Vous qu'une même volonté, Seigneur, et qu'il ne soit pas en mon pouvoir de désirer autre chose que ce que Vous voulez »

(Imit. III, XV, 3). »

P. Gabriel de Ste Marie-MadeleineIntimité Divine Tome II (20e Dimanche après la Pentecôte, Colloque), Monastère des Carmélites Déchaussées, Librairie du Carmel, 1963.

 

Vous ne deviendrez pas saint en combattant le mal.

Laissez le mal être ce qu'il est.

Regardez vers le Christ, et cela vous sauvera.

Ce qui rend la personne sainte, c'est l'amour.


Saint Porphyrios

 

 

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

 

OPINION(S):

Laisser proliférer l'hérésie

n'est jamais un acte d'Amour

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

(Posté par Vini Ganimara dans Messages du Pape le 09 2nd, 2010.)

Je n’ai pas vu beaucoup commenter l’homélie de Benoît XVI pour la clôture de l’année sacerdotale – et pour être franc, je n’avais lu que quelques extraits de ce texte, avant d’en lire la version intégrale dans laDocumentation catholique -, mais le texte vaut la peine d’être lu.
En particulier, il rappelle que la mission de défendre l’orthodoxie contre l’hérésie (le terme y est, et je me réjouis qu’enfin, on appelle les choses par leur nom au plus haut niveau de la hiérarchie ecclésiastique) est une mission fondamentale pour les prêtres. Mais lisez plutôt:

« Le pasteur a besoin du bâton contre les bêtes sauvages prêtes à s’attaquer à son troupeau ; et aussi contre les brigands en quête de butin. À côté du bâton, il y a la houlette qui offre un appui et une aide pour traverser les passages difficiles. Ces deux réalités appartiennent au ministère de l’Église, au ministère du prêtre. L’Église doit aussi utiliser le bâton du pasteur, le bâton avec lequel elle protège la foi contre les faussaires, contre les courants de pensée qui, en réalité, désorientent le troupeau. L’usage même du bâton peut être un service d’amour. Nous voyons aujourd’hui qu’il ne s’agit pas d’amour, quand on tolère des comportements indignes de la vie sacerdotale. De même il ne s’agit pas non plus d’amour quand on laisse proliférer l’hérésie, la déformation et la décomposition de la foi, comme si nous pouvions nous-mêmes inventer la foi. Comme si elle n’était plus le don un Dieu, la perle précieuse qu’on ne peut nous voler. Toutefois, en même temps, le bâton doit toujours redevenir la houlette du pasteur – la houlette qui aide les hommes à pouvoir marcher sur les sentiers difficiles et à suivre le Seigneur. »

Saint Cyril et les Sarrazins: prier pour ses ennemis tout en les combattant

 
Dans le camp des Sarrazins (musulmans), ils demandèrent à saint Cyril (l'Illuminateur des Slaves):

"Comment donc les Chrétiens peuvent-ils faire la guerre et en même temps respecter le commandement du Christ de prier Dieu pour leurs ennemis?"
A cela, saint Cyril répondit : "Si deux Commandements ont été écrit dans une même Loi et donnés aux hommes pour les accomplir, quel est celui qui aura le mieux accomplit la Loi, celui qui aura accomplit un des commandements, ou celui qui aura accompli les deux?
Les Sarrazins répondirent : "assurément, celui qui accomplit les 2 commandements".

Saint Cyril continua : "Christ notre Dieu nous a commandé de prier Dieu pour ceux qui nous persécutent et même de leur faire du bien, mais Il nous a aussi dit qu'il 'n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime' (Jn 15,13). C'est pour cela que nous supportons les insultes que nous adressent nos ennemis et c'est pourquoi nous prions Dieu pour eux. Cependant, en tant que société, nous défendons les autres et donnons notre vie, afin que l'ennemi ne puisse pas réduire nos frères en esclavage, qu'il ne puisse pas non plus rendre leurs âmes et leurs corps esclaves, et qu'il ne puisse pas les détruire à la fois corps et âmes.

"Prologue d'Ochrid", par saint Nicolas Velimirovic, évêque de Zica


 




In the [Muslim] Saracen encampment they asked St. Cyril [Enlightener of the Slavs]:

“How can Christians wage war and at the same time keep Christ’s commandment to pray to God for their enemies?’ To this, St. Cyril replied: “If two commandments were written in one law and given to men for fulfilling, which man would be a better follower of the law: The one who fulfilled one commandment or the one who fulfilled both?’ The Saracens replied: “Undoubtedly, he who fulfills both commandments.”

St. Cyril continued: “Christ our God commands us to pray to God for those who persecute us and even do good to them, but He also said to us, Greater love hath no man than this, that a man lay down his life for his friends (John 15:13). That is why we bear the insults that our enemies cast at us individually and why we pray to God for them. However, as a society, we defend one another and lay down our lives, so that the enemy would not enslave our brethren, would not enslave their souls with their bodies, and would not destroy them in both body and soul.

(Excerpt from “The Prologue of Ohrid” by St. Nicholas Velimirovic of Zica)

 NOUVELLE(S) PARUTION(S):

 

 

"Réfléchir sur son propre rapport à l'altérité" - une recension de "Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication"

Posted: 30 Sep 2016 09:36 AM PDT

La recension suivante, avec des extraits, de mon ouvrage Prendre soin de l'autre - Une vision chrétienne de la communication (Cerf, 2012), a été publiée sur un blog littéraire privé. Merci à son auteur de nous avoir autorisé à la reproduire ici avec les extraits choisis.
 

"Prendre soin de l’autre, qu’est-ce que cela peut signifier, dans une société où on le considère de plus en plus comme un objet malléable à merci ? Avec une approche chrétienne de la communication, Christophe Levalois tente de répondre à cette question, à l’aide des Écritures et des écrits des Pères de l’Église, qui considèrent d’abord la « personne » – qui n’est pas l’individu – comme un être de communion. Elle se distingue non par ce qu’elle possède mais par ce qu’elle est, ontologiquement. En ce sens, prendre soin de l’autre revient à révéler la « personne » qui existe par essence en son for intérieur, en plénitude. L’auteur nous propose en outre une réflexion de qualité sur les dérives de nos sociétés modernes dites ultra « connectées », mais où la communication n’est qu’une façon comme une autre de consommer l’être, de le traverser sans le voir. Un ouvrage riche de promesses, pour qui se donne la peine de le lire et de réfléchir sur son propre rapport à l’altérité." 

 
Extraits:
 
 
  • « Lucien Sfez a forgé le terme « tautisme » pour désigner ce mode de fonctionnement. Ce néologisme est une contraction d’ « autisme », d’enfermement sur soi, et de « tautologie », de répétition. Il qualifie le tautisme de « théologie totalitaire« . p.22
  • « Le parallèle établi entre le fonctionnement de la machine et celui du cerveau humain est révélateur d’une démarche qui opère, par là même, une assimilation de l’un à l’autre. Si l’on peut effectivement relever les comportements plus ou moins mécaniques chez l’être humain, on ne peut néanmoins le réduire à cela, loin de là. Mais la relation assimilatrice ainsi établie l’incite à se modeler selon cette conception et tend à l’y réduire. C’est là une mutilation très grave et un obstacle majeur à la vie spirituelle à laquelle cette démarche ne donne pas de place. » p. 29
  • « La tradition chrétienne nous enseigne que le chemin du salut s’ancre par l’incarnation, dont celle du Christ est le modèle, donc par la confrontation bien concrète avec un contexte et sa complexité dans un mystérieux accomplissement.«  p. 34
  • « Mais elle débouche aussi sur une « utopie de la communication », en l’occurrence, de manière en apparence paradoxale, sur une solitude réelle, notamment en étant réduite à son image. Cela se traduit aussi, par exemple, par un rapprochement du lointain – le correspondant – au détriment du prochain et du milieu dans lequel on vit qui, lui, de fait, devient plus opaque et avec lequel les relations se détériorent souvent. […] Cette déréalisation entraîne une pauvreté en termes de relations. Il est fait allusion, bien sûr, à la relation concrète avec le prochain, celui que l’on rencontre réellement et avec qui se tisse un échange qui n’est pas que verbal, mais aussi fait de gestes, de silences, de retenues, de patience. » p. 100
  • « La prodigieuse mutation concernant la vision de la personne repose sur une nouvelle perception des termes qui, jusqu’alors, la définissaient et la maintenaient dans une réalité très limitative. « Personne » correspondait au rôle social, et fut utilisé pour désigner un masque de théâtre, ou encore la face de quelqu’un (en grec) ; en somme, peu ou prou, la personne renvoyait à l’apparence. Les Pères lui ont donné une substance, une densité ontologique qui a complètement changé la donne. Désormais, selon cette nouvelle acception, la personne équivaut à l’être même. » p. 120
  • « La personne se construit et rayonne en conjuguant l’unité avec les autres personnes, avec la distinction qui la rend unique, et la polarité qui lui permet d’échanger et de s’enrichir intérieurement dans le même mouvement fondé sur la réciprocité. » p. 122
  • « Cet amour, qui est relation véritable, se traduit et se renforce par le don. » p. 131
  • « L’amour dans la communication, c’est la transmission en vue de la communion, dans le respect de la liberté de l’autre. C’est la forme la plus élevée et le modèle de toute communication. » p. 133
  • « Le désir d’un dialogue constructif, avec tact et prévention, doit guider toute communication. […] Pour cela, il est important de valoriser l’autre personne, de s’appuyer sur ses qualités et ainsi de l’amener par cette confiance, qui n’est en rien aveuglement, à manifester les richesses qu’elle porte, et dont elle ignore souvent la force et les possibilités, pour les offrir aux autres et au monde. » p. 140-141
  • « Une autolimitation est nécessaire pour ne pas transmettre des peurs, des angoisses, des sentiments hypertrophiés, ou encore des pulsions malsaines, à autrui. Prendre soin de l’autre veut dire aussi le protéger éventuellement de nous-même et lui offrir ce qu’il y a de mieux. Cela s’oppose à tout exhibitionnisme, à toute logorrhée, de mots, de sons, d’images, à tout débordement qui finit vite par l’étouffer. » p. 149
 

See original image

Programme des prochaines semaines au Monastère

 

Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de

 

Miséricorde:

 

Program in the coming weeks

 

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

 

Au Monastère Syriaque de

 

CHANDAI-BREVILLY (61) :

 

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

 

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

*22 et

 

*29 du mois

 

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

Afficher l'image d'origine

 

Du 29 Septembre au Dimanche 2 Octobre

au Monastère Syriaque:

  

 Sanctuaires visités:

*29 Septembre:Pèlerinage à St Michel Archange au Sanctuaire N-D de Miséricorde

*30 Septembre:Pèlerinage à Lisieux et Dozulé 

*1er Octobre: Journée mariale au Monastère Syriaque réservée aux confessions, prières de délivrances, prières de guérison intérieure.

*Dimanche 2 Octobre: Pèlerinage à N-D de Miséricorde

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

29 SEPTEMBRE, PELERINAGE A SAINT MICHEL ARCHANGE

 

 au Monastère Syriaque:

  

 

 10h30 , Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles

 

New Mary 1 by joeatta78

 

 

*Dimanche 2 Octobre au Monastère Syriaque:

  

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde

 

 'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Mère de Miséricorde, priez pour nous, secourez-nous!

 

et aux Saints du Kerala

 See original image

St Abraham Koorilose Bava, priez pour nous !

 

See original image

St Grégorios de Parumala, priez pour nous !


 

10h30, Messe , repas fraternel,possibilité de rencontrer un prêtre 

(Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

 

Ramassage des fidèles sur

 

*Paris: le Samedi 1er Ocotbre à 15 h 

 

au lieu de R.D.V habituel.

 

  

* Sunday, October 2:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


See original image 

 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam, Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale.

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

See original image

Programme des prochaines semaines au Monastère

 

Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de

 

Miséricorde:

 

Program in the coming weeks

 

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

 

Au Monastère Syriaque de

 

CHANDAI-BREVILLY (61) :

 

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

 

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

*22 et

 

*29 du mois

 

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

Afficher l'image d'origine

 

Du 29 Septembre au Dimanche 2 Octobre

au Monastère Syriaque:

  

 Sanctuaires visités:

*29 Septembre:Pèlerinage à St Michel Archange au Sanctuaire N-D de Miséricorde

*30 Septembre:Pèlerinage à Lisieux et Dozulé 

*1er Octobre: Journée mariale au Monastère Syriaque réservée aux confessions, prières de délivrances, prières de guérison intérieure.

*Dimanche 2 Octobre: Pèlerinage à N-D de Miséricorde

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

29 SEPTEMBRE, PELERINAGE A SAINT MICHEL ARCHANGE

 

 au Monastère Syriaque:

  

 

 10h30 , Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles

 

New Mary 1 by joeatta78

 

 

*Dimanche 2 Octobre au Monastère Syriaque:

  

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde

 

 'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Mère de Miséricorde, priez pour nous, secourez-nous!

 

et aux Saints du Kerala

 See original image

St Abraham Koorilose Bava, priez pour nous !

 

See original image

St Grégorios de Parumala, priez pour nous !


 

10h30, Messe , repas fraternel,possibilité de rencontrer un prêtre 

(Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

 

Ramassage des fidèles sur

 

*Paris: le Samedi 1er Ocotbre à 15 h 

 

au lieu de R.D.V habituel.

 

  

* Sunday, October 2:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


See original image 

 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam, Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale.

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

3eme Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

  • Soirée
    • Saint Mathieu 18: 23-35
  • Matin
    • Saint-Luc16: 1-13
  • Avant de Saint Qurbana
    • Genèse 42: 18 - 35
    • Proverbes 1: 2 à 9
    • Isaïe 4 8: 12 à 16
  • Saint Qurbana
    • Actes 7:02- 5
  • 02 Étienne dit alors : « Frères et pères, écoutez ! Le Dieu de gloire est apparu à notre père Abraham, quand il était en Mésopotamie avant de venir habiter Harrane,
  • 03 et il lui a dit : Sors de ton pays et de ta parenté, et va dans le pays que je te montrerai.
  • 04 Alors, étant sorti du pays des Chaldéens, il vint habiter Harrane ; après la mort de son père, Dieu le fit émigrer de là-bas vers le pays où vous-mêmes habitez maintenant.
  • 05 Et là, il ne lui donna rien en héritage, pas même de quoi poser le pied. Mais il promit de lui donner ce pays en possession ainsi qu’à sa descendance après lui, alors qu’il n’avait pas encore d’enfant.

 

  • Romains 8: 1 à 11
  • 01 Ainsi, pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, il n’y a plus de condamnation.
  • 02 Car la loi de l’Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus t’a libéré de la loi du péché et de la mort.
  • 03 En effet, quand Dieu a envoyé son propre Fils dans une condition charnelle semblable à celle des pécheurs pour vaincre le péché, il a fait ce que la loi de Moïse ne pouvait pas faire à cause de la faiblesse humaine : il a condamné le péché dans l’homme charnel.
  • 04 Il voulait ainsi que l’exigence de la Loi s’accomplisse en nous, dont la conduite n’est pas selon la chair mais selon l’Esprit.
  • 05 En effet, ceux qui se conforment à la chair tendent vers ce qui est charnel ; ceux qui se conforment à l’Esprit tendent vers ce qui est spirituel ;
  • 06 et la chair tend vers la mort, mais l’Esprit tend vers la vie et la paix.
  • 07 Car la tendance de la chair est ennemie de Dieu, elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, elle n’en est même pas capable.
  • 08 Ceux qui sont sous l’emprise de la chair ne peuvent pas plaire à Dieu.
  • 09 Or, vous, vous n’êtes pas sous l’emprise de la chair, mais sous celle de l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas.
  • 10 Mais si le Christ est en vous, le corps, il est vrai, reste marqué par la mort à cause du péché, mais l’Esprit vous fait vivre, puisque vous êtes devenus des justes.
  • 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus, le Christ, d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

 

  • St. Marc 2: 23 – 28
  • 23 Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
  • 24 Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
  • 25 Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
  • 26 Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
  • 27 Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.
  • 28 Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

 

Par Saint Cyrille d'Alexandrie

(380-444), évêque et docteur de l'Église 
65e Homélie sur Luc (trad. Orval rev.) 


 

La révélation du mystère caché dès avant la création du monde

 

Considérons les paroles que Jésus a adressées pour nous à son Père en parlant de nous :

« Tu as caché toutes ces choses aux sages et aux savants, et tu les as révélées aux tout-petits.

Oui, Père, tel a été ton bon plaisir ».

En effet, Dieu le Père nous a révélé le mystère caché dès avant la création du monde dans le silence de Dieu, le mystère du Fils unique fait homme, le mystère connu d'avance avant la création du monde et révélé aux hommes dans les derniers temps

(Rm 16,25; Col 1,26).

Saint Paul écrit en effet :

« Moi, qui suis le dernier de tous les fidèles, j'ai reçu la grâce d'annoncer aux nations païennes la richesse insondable du Christ, et de mettre en lumière le contenu du mystère tenu caché depuis toujours en Dieu, le créateur de toutes choses »

(Ep 3,8-9). 

Ce grand mystère de notre Sauveur, ce mystère digne d'être adoré, était donc caché dans la connaissance du Père, dès avant la création du monde.

Nous aussi, nous sommes connus d'avance et prédestinés à être adoptés comme fils.

Saint Paul encore nous l'enseigne quand il écrit :

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis au ciel de toute bénédiction spirituelle dans le Christ.

Il nous a choisis en lui avant la création du monde pour que nous soyons saints et sans tache devant lui ; dans son amour il nous a destinés par avance à l'adoption filiale, en lui, par Jésus Christ » (Ep 1,3-5).

Le Père nous a donc révélé, à nous les petits, le mystère tu et caché de tous temps...

« À vous, dit Jésus, il est donné de connaître le mystère du Royaume des cieux »

(Lc 8,10),

à vous qui avez cru, qui avez connu la révélation du Christ, qui entendez la Loi en son sens spirituel, qui êtes aptes à comprendre les prophéties, qui confessez que le Christ est Dieu et Fils de     Dieu, à vous à qui le Père a trouvé bon de révéler son Fils.    

 

Une prière des moines de l'Athos:

« Jésus, extase de bonté, ô excès de splendeur, gloire à toi qui fais concorder ta volonté et ta puissance !

Jésus, amour fou en tout désirable, gloire à toi qui soutiens les mondes infinis par ta puissance !

Jésus, toi la Voie, la Vérité, la Vie, je te rends grâce de m'avoir conduit à la vérité de tes paroles divines et vivifiantes !

Jésus, objet suprême de la contemplation des bienheureux, je te rends grâce d'avoir jugé notre indigne nature digne de ta gloire !

Jésus, ô Lumière au-dessus de toute lumière, je te confesse que je marche enténébré dans la ténèbre du péché !

Jésus, toi le juge sans appel, je te confesse que jamais je n'ai été touché comme il se doit de ton amour !

Jésus, chaleur très douce et vivifiante, réchauffe ma froideur !

Jésus, vêtement de lumière des étoiles, habille ma nudité !

Jésus, toi mon principe, mon milieu et ma fin, purifie mon cœur afin que je puisse te voir !

Jésus, toi qui es en tout et par-dessus tout mon Dieu, fais-moi apparaître ta face et je serai sauvé !

Jésus, ô l'Un au-dessus de l'intellect (*), montre-moi moi-même unifié par le retour de l'intellect et de la prière unifiée !

Jésus, ô mystère au-dessus de l'ignorance, mets-moi au-dessus de toute réalité sensible et intelligible !

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi ! »

(*) : Ce terme désigne généralement la partie la plus spirituelle de l'intelligence, la « fine pointe » de l'âme, le lieu de la conscience et de la lucidité spirituelles. Dans certains contextes, il devient presque synonyme de cœur, au sens biblique (et pascalien) de ce mot. Ne pas confondre avec l'intelligence discursive et rationnelle.


Hiérothée VlachosEntretiens avec un ermite de la sainte Montagne sur la prière du cœur(Minuit dans le désert de la sainte Montagne), Points Sagesse Sa78, Éditions du Seuil, 1988.

prière,moines,Mont Athos,Jésus,voie,vérité,vie,lumière,mystère

   

'Blessed the one who farms fair and good thoughts each day and by hope conquers the wicked passion of despondency, by which the Lord's ascetics are warred upon.

(St. Ephrem of Syria)

 

   

 


 

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens