Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 07:10
Samedi 29 et Dimanche 30 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 7 ème et dernier DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

Livre de l'Ecclésiastique 24,9-12.

Dès le commencement et avant tous les siècles il m'a créée, et je ne cesserai pas d'être jusqu'à l'éternité.
J'ai exercé le ministère devant lui dans le saint tabernacle, et ainsi j'ai eu une demeure fixe en Sion. 
De même, il m'a fait reposer dans la cité bien-aimée, et dans Jérusalem est le siège de mon empire. 
J'ai poussé mes racines dans le peuple glorifié, dans la portion du Seigneur, dans son héritage. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,27-28.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait à la foule, une femme élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles que vous avez sucées ! 
Mais il lui dit : " Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! " 

 

 

Par Diadoque de Photicé

(v. 400-?), évêque 
Sur la perfection spirituelle, 12-15 (trad. Brésard, 2000 ans C, p. 240) 

 

« Donner à Dieu la première place »

 

Celui qui se chérit lui-même ne peut pas aimer Dieu ; mais celui qui ne se chérit pas lui-même à cause des richesses supérieures de la charité divine, celui-là aime Dieu.

C'est pourquoi un tel homme ne cherche jamais sa propre gloire, mais celle de Dieu ; car celui qui se chérit lui-même cherche sa propre gloire.

Celui qui chérit Dieu aime la gloire de son créateur.

C'est, en effet, le propre d'une âme intérieure et amie de Dieu de chercher constamment la gloire de Dieu dans tous les commandements qu'elle accomplit, et de jouir de son propre abaissement.

Car à Dieu convient la gloire du fait de sa grandeur, à l'homme l'abaissement ; par ce moyen, il devient le familier de Dieu.

Si nous agissons ainsi, nous réjouissant de la gloire du Seigneur, à l'exemple de saint Jean Baptiste, nous commencerons à dire sans fin :

« Il faut qu'il croisse et que je diminue »

(Jn 3,30). 

Je connais quelqu'un qui aime tellement Dieu, bien qu'il gémisse de ne pas l'aimer comme il voudrait, que son âme brûle sans cesse du désir de voir Dieu glorifié en lui, et de se voir lui-même comme s'il n'était pas.

Cet homme-là ne sait pas ce qu'il est, même lorsqu'on fait son éloge, en paroles ; car dans son grand désir d'abaissement il ne pense pas à sa propre dignité.

Il s'acquitte du service divin comme il convient aux prêtres, mais dans son extrême disposition d'amour pour Dieu il dérobe le souvenir de sa propre dignité dans l'abîme de sa charité pour son Dieu, enfouissant dans d'humbles pensées la gloire qu'il en retirerait.

En tout temps, à ses propres yeux, il ne parait ainsi qu'un serviteur inutile ; son désir d'abaissement l'exclut en quelque sorte de sa propre dignité.

Voilà ce que nous devons faire, nous aussi, de façon à fuir tout honneur, toute gloire, en raison de la richesse débordante de l'amour de Celui qui nous a tant aimés.

« Lorsque quelqu'un s'approche du Seigneur, il faut d'abord qu'il se fasse violence pour accomplir le bien, même si son coeur ne le veut pas, attendant toujours sa miséricorde avec une foi inébranlable ; qu'il se fasse violence pour aimer sans avoir d'amour, qu'il se fasse violence pour être doux sans avoir de douceur, qu'il se fasse violence pour être compatissant et avoir un coeur miséricordieux, qu'il se fasse violence pour supporter le mépris, pour rester patient quand il est méprisé, pour ne pas s'indigner quand il est tenu pour rien ou déshonoré, selon cette parole : « Ne vous faites pas justice à vous-mêmes, bien-aimés » (Rm 12, 19). Qu'il se fasse violence pour prier sans avoir la prière spirituelle. Quand Dieu verra comment il lutte et se fait violence, alors que son cœur ne le veut pas, il lui donnera la vraie prière spirituelle, il lui donnera la vraie charité, la vraie douceur, des entrailles de compassion, la vraie bonté, en un mot il le remplira des dons du Saint-Esprit. »

St Macaire le Grand (ou d’Égypte, † 391), Homélies spirituelles, 19,3 (SO 40, p. 224-225), cité in"L'expérience de Dieu dans la vie de prière" du Père Matta El-Maskîne (245), Spiritualité Orientale n° 71, Abbaye de Bellefontaine, 1997.

homme_ciel_soleil_1a.jpg

 

C'est une chose difficile à dire que vous croyez au Seigneur et qu'en même temps, vous menez une vie facile ici bas.
(saint Païssios l'Athonite)

SAINTS DU JOUR:

29 Octobre:

Saint Narcisse

Un  évêque de Jérusalem rappelé à Dieu en 212

NARCISSE 29 OCTOBRE

L’on connaît peu de choses de ce Narcisse, il était originaire de Palestine, fit des études il devint évêque de Jérusalem et mourut plus que centenaire.

 

Mais il reste quelque chose de lui dans notre calendrier, car il joua un grand rôle au concile de Césarée en 195, il fit décider que la fête chrétienne de Pâques serait toujours célébrée le dimanche suivant le 14 du mois de nisan et non le jour même du 14, qui est le jour de la pâque juive et tombe donc n’importe quel jour de la semaine.

C'est le concile de Nicée en 325 qui rendit universelle cette décision.

 

 

 

30 Octobre:

 

Sainte Hélène-Elisabeth d'Anjou, Reine de Serbie

Sainte Hélène appartenait à l'illustre famille française des Anjou, et grandit parmi les paisibles populations du Val de Loire. Elle devint l'épouse du roi de Serbie Ouroch ler (1243-1276), afin d'affermir l'alliance de celui-ci avec son parent le roi de Sicile Charles ler d'Anjou. Elle eut pour fils deux Saints: les rois Dragoutine (Théoctiste dans la vie monastique) et Miloutine; et se montra elle-même d'une sagesse et d'une piété exemplaires comme reine de Serbie.

Intelligente et clairvoyante, à la fois pleine de bon sens et d'énergie, sévère en paroles mais douce de coeur, la reine Hélène se consacra tout entière aux oeuvres de piété après la mort de son époux Ouroch, qui avait embrassé la vie monastique sous le nom de Syméon avant de mourir. Elle recueillit et protégea les orphelins, fit édifier églises et monastères, s'efforça de faire régner l'amour et la concorde entre ses fils, se consacra à la défense et à l'instruction de son peuple. Vivant elle-même dans une rude abstinence, elle ne négligeait pas les affamés, et, hormis la prière, son premier souci était de leur venir en aide.

A un âge avancé, sentant l'approche de la mort, elle revêtit l'habit monastique sous le nom d'Elisabeth, et s'endormit quelque temps après dans son palais, en faisant cette recommandation à son fils Saint Dragoutine: «N'oublie jamais que notre vaine existence ici-bas n'est pas la vie, mais la mort implacable. Car tu es aujourd'hui ici et demain on ne sait où, aujourd'hui monarque et demain sujet, aujourd'hui opulent et demain misérable, aujourd'hui parmi les juges, demain parmi les condamnés».

Trois ans après son trépas, sa sainte dépouille fut trouvée parfaitement conservée. L'invention de ses Reliques eut lieu après une apparition miraculeuse de la reine à l'Evêque Paul de Ras, qui les déposa dans l'église du Monastère de Gradts où elles sont toujours vénérées. 
(Extrait de ''Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)
Sœur Yéléna Roche, d'origine serbe, a réuni une intéressante documentation sur Hélène d'Anjou et voici quelques éléments du dossier qu'elle a constitué.

http://lionel.le.tallec.free.fr/2/…/Enigme14/HeleneAnjou.htm

 

 

 

 

 

 1008 

Notre Dame du Saint-Cordon, plus de 1000 ans de grâces

Depuis plus de 1000 ans, Notre-Dame du Saint-Cordon est vénérée à Valenciennes (Hauts-de-France) comme protectrice de la ville qu’elle a sauvée à plusieurs reprises de terribles épidémies. 

Le temps des épreuves. En l'an 1008, une terrible peste vient éprouver Valenciennes (département du Nord). La ville perd en quelques jours 7 000 à 8 000 de ses habitants. Aucune famille n’est épargnée. L'effroi se répand dans la cité. Nuit et jour, la chapelle de Neufbourg que Charlemagne venu à Valenciennes avait dédiée à Marie ainsi que d’autres églises se remplissent de priants. Ils supplient la mère de Dieu de se souvenir que la miséricorde est le plus beau fleuron de sa couronne.

L’ermite Bertholin. Un peu à l’extérieur, au sud de la ville, vit un saint ermite à qui la tradition donne le nom de Bertholin. Il habite une pauvre cabane bâtie près d’une fontaine qui a depuis pris le nom de Notre-Dame de Fontenelle. Cet ermite voue sa vie à la méditation et passe de longues heures au pied de la statue de Marie, pour laquelle il a une dévotion toute filiale. Sa sainteté attire souvent à lui de nombreux visiteurs venus de la ville.

Devant les malheurs des Valenciennois, il redouble de prières, ouvrant plus grand encore son cœur à la Vierge Marie. Celle-ci lui apparaît alors et lui dit : « Va trouver mon peuple de Valenciennes. La nuit qui précédera la fête de ma nativité, mon peuple saura que ses vœux seront exaucés. Que les habitants se rendent alors sur les murailles de la ville, là ils y verront des merveilles. »

Nous sommes le dernier jour du mois d’août de l’an 1008. Le saint ermite s’adresse alors au comte Herman, Haute Autorité de la cité, et lui fait part de la promesse de Marie. Quand les habitants apprennent cette nouvelle, ils prient plus encore. [...]

Lire la suite du récit

(Source:"Une Minute avec Marie)

L'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone continue de prier pour le succès de la visite apostolique de Sa Sainteté le Patriarche d'Antioche et de Tout l'Orient au Brésil. A l'évidence, le"Père des Pères" vers lequel toutes les communautés de Tradition Syriaque de par le monde devraient regarder et recevoir les leçons pour vérifier leur "syrianité" respire le bonheur de visiter cette Eglise missionnaire du Brésil et l'amour du Père pour tous ses fils et filles. Prions pour l'unanimité du Témoignage Apostolique, particulièrement en ce qui concerne notre famille Syro-Orthodoxe !

 

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 1,12-20.

Frères, nous rendons grâce à Dieu le Père, lui qui nous a rendus capables de partager l'héritage des saints dans la lumière, 
en nous délivrant de la puissance des ténèbres, pour nous transporter dans le royaume de son Fils bien-aimé, 
par le sang duquel nous avons la rédemption, la rémission des péchés. 
Il est l'image du Dieu invisible, né avant toute créature ; 
car c'est en lui que toutes choses ont été créées, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre, les choses visibles et les choses invisibles, Trônes, Dominations, Principautés, Puissances ; tout a été créé par lui et pour lui. 
Il est, lui, avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 
Il est la tête du corps de l'Eglise, lui qui est le principe, le premier-né d'entre les morts, afin qu'en toutes choses, il tienne, lui, la première place. 
Car Dieu a voulu que toute la plénitude habitât en lui ; 
et il a voulu réconcilier par lui toutes choses avec lui-même, celles qui sont sur la terre, et celles qui sont dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 18,33-37.

En ce temps-là, Pilate dit à Jésus : " Tu es le roi des Juifs ? " 
Jésus répondit : "Dis-tu cela de toi-même, ou d'autres te l'ont-ils dit de moi ?" 
Pilate répondit : "Est-ce que je suis Juif ? Ta nation et les chefs des prêtres t'ont livré à moi : qu'as-tu fait ?" 
Jésus répondit : "Mon royaume n'est pas de ce monde ; si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour que je ne fusse pas livré aux Juifs, mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas." 
Pilate lui dit : "Tu es donc roi ?" Jésus répondit : "Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité : quiconque est de la vérité écoute ma voix." 
 




Par Saint Jean Chrysostome

(v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église 
Homélie sur la croix et le larron, 1, 3-4 ; PG 49, 403 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 462) 

 

« Une inscription était placée au-dessus de sa tête : ' Celui-ci est le roi ' »

 

« Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne ». Le larron n'a pas osé faire cette prière avant d'avoir déposé par son aveu le fardeau de ses péchés.

Tu vois, chrétien, quelle est la puissance de la confession. Il a avoué ses péchés et le paradis s'est ouvert ; il a avoué ses péchés et il a eu assez d'assurance pour demander le Royaume après ses brigandages... 

Tu veux connaître le Royaume ?

Que vois-tu donc ici qui y ressemble ? Tu as sous les yeux les clous et une croix, mais cette croix même, disait Jésus, est bien le signe du Royaume.

Et moi, en le voyant sur la croix, je le proclame roi. Ne revient-il pas à un roi de mourir pour ses sujets ?

Lui-même l'a dit : « Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10,11).

C'est également vrai pour un bon roi ; lui aussi donne sa vie pour ses sujets. Je le proclamerai donc roi à cause du don qu'il a fait de sa vie : « Seigneur, souviens-toi de moi quand tu seras dans ton Royaume. » 

Comprends-tu maintenant comment la croix est le signe du Royaume ? Voici encore une autre preuve.

Le Christ n'a pas laissé sa croix sur la terre, mais il l'a soulevée et emportée avec lui dans le ciel.

Nous le savons parce qu'il l'aura près de lui quand il reviendra dans la gloire. Pour t'apprendre combien cette croix est digne de vénération, il a fait d'elle un titre de gloire...

Lorsque le Fils de l'homme viendra, « le soleil s'obscurcira et la lune perdra son éclat ».

Il régnera alors une clarté si vive que même les astres les plus brillants seront éclipsés.

« Les étoiles tomberont du ciel. Alors paraîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme » (Mt 24,29s).

Tu vois quelle est la puissance du signe de la croix ? ...

Quand un roi entre dans une ville, les soldats prennent les étendards, les hissent sur leurs épaules et marchent devant lui pour annoncer son arrivée.

C'est ainsi que des légions d'anges et d'archanges précéderont le Christ, lorsqu'il descendra du ciel.

Ils porteront sur leurs épaules ce signe annonciateur de la venue de notre roi. 

ORGANISER DES VEILLEES DE PRIERES ?

 

Notre proposition

 

En juin 2013, le prêtre d'une paroisse orthodoxe de Belgique accordait une interview à la revue « La famille orthodoxe », la publication orthodoxe la plus connue et lue en Roumanie, dans laquelle il évoquait la vie de la paroisse qu'il a fondée. Parmi les œuvres qui amènent le don du Saint Esprit dans la paroisse, il mentionnait aussi « la veillée de la prière », une chaîne de prière de toute la nuit qu'il a proposée à ses fils spirituels pour les aider dans leurs efforts de s'approcher du Christ et les uns des autres. Ce type de prière a suscité l'intérêt de plusieurs personnes qui ont lu l'article et ont écrit ou appelé à la rédaction de la revue, dans le souci d'avoir des détails et si possible d'y participer aussi. Quelques mois après, il a été demandé au père de donner une deuxième interview, dédiée entièrement à la « veillée de la prière ». À nouveau, l'article a suscité beaucoup d'intérêt dans le monde orthodoxe, ainsi que des échos positifs. C'est ce qui a donné naissance à ce site, qui a été créé à la suite des nombreux appels téléphoniques, courriels et lettres parvenus du monde entier, pour organiser et promouvoir une veillée de prière continue. Il semblerait que de nombreux chrétiens souhaitent changer quelque chose et sont las de toutes les lamentations,  analyses politiques et autres querelles stériles sur le présent et l'avenir de nos pays, ou encore sur le monde dans lequel nous vivons. 

Ces personnes sont conscientes  que si nous ne faisons pas quelque chose de concret sur le plan spirituel et que si nous attendons par ailleurs des solutions politiques et sociales à nos problèmes spirituels, nous sommes dans l’erreur. Ces personnes sont conscientes également qu’une action au plan spirituel doit aussi se situer au niveau de l’Église en tant que Corps du Christ, au niveau communautaire, et non plus seulement au niveau individuel, où nous savons que beaucoup déjà sont engagés dans ce combat spirituel. 

Cette initiative de prière a déjà commencé à porter ses fruits dans de nombreux endroits en Roumanie et à l'étranger, avec la bénédiction de nos pères spirituels et de plusieurs évêques. Les « veilleuses » qui se sont allumées jusqu'à présent ont déjà fait rayonner la bonne nouvelle de cette œuvre même dans les coins le plus éloignés du monde. 

Cela ne va pas sans difficultés, bien entendu. Des problèmes d'organisation et de compréhension ont bien prouvé qu’il peut y avoir  divers obstacles et d’autres tentations. Dans ce contexte, parce qu'il s’agit des chrétiens  dispersés dans le monde entier et qu’il s’avère difficile de communiquer par d'autres moyens, nous avons pensé que ce serait très utile de créer une plateforme en ligne fournissant  les informations nécessaires pour organiser une veillée de prière. Il ne nous a pas fallu longtemps pour voir l’évidente importance de faire connaître cette œuvre bénie à tous ceux qui le souhaitent, pour le salut de nos âmes, de nos familles et des sociétés dans lesquelles nous vivons.  Nous avons donc conçu  ce site pour fournir  non seulement les informations nécessaires de nature pratique, mais aussi un appel à l'unité et à la prière commune,  afin que nous puissions survivre dans le contexte de plus en plus inhumain du monde dans lequel nous vivons. 

Voici donc notre message, nous qui avons déjà gouté les fruits de ce travail. Nous devons serrer les rangs, nous unir, nous mettre en relation pour réaliser quelque chose ensemble. 

Nous ignorons  quelles répercussions  aura la veillée de  prière proposée ici, mais nous pensons que nous vivons à une époque où nous sommes appelés à fournir plus d’efforts : plus de lutte spirituelle, plus de sacrifice, plus d'unité dans le Christ. 

Comme toujours, l'Église, le Corps du Christ est le lieu où l'homme peut réellement accomplir sa vie, où l'on peut guérir de toute maladie de l'esprit. Mais aujourd'hui, plus que dans le passé, l'Église est restée le seul facteur qui peut rétablir l’équilibre de la société lorsque l'État ou d'autres institutions sont incapables de  protéger les hommes, la famille,  la santé, l'éducation, l’avenir des enfants et la société dans son ensemble. Au contraire, nous constatons aujourd'hui que les  branches législatives et exécutives de l'État et la plupart des médias et de « l'intelligentsia » attaquant  plus ouvertement l’Église du Christ, ce qui n’est pas sans rappeler les années de la grande persécution contre le christianisme au pays de l'Est aux temps soviétiques. 

Nous pensons qu'il est temps de comprendre que nous - évêques, prêtres et laïcs - que toi et MOI, nous sommes l’Église et que nous ne devons pas attendre des autres les solutions à nos problèmes. De plus, il faut comprendre qu'il est de notre devoir en tant que chrétiens d’être « la lumière du monde »(cf. Matthieu 5,14) pour offrir à notre prochain une échappatoire à l’obscurité de ce monde. 

Quelles perspectives avons-nous? 

Tout d'abord, nous ne connaissons pas la providence divine, mais il est clair que nous ne pouvons pas nous attendre à  « des temps meilleurs» au sens millénariste. Père Sophrony Sakharov disait que, d’un point de vue social, les chrétiens doivent se sentir comme des orphelins spirituels, car ils n’appartiennent pas à cette société. « Nous n’avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir » (Hébreux 13, 14). D'autre part, nous pensons qu'il est important de lutter principalement avec des armes spirituelles pour gagner du temps historiquement, socialement et politiquement afin de travailler pour notre salut à nous et à celui de nos descendants. 

Ce travail de prière continue a été inspiré par les martyrs des prisons communistes en Roumanie. Peu avant le déclenchement de la terrible expérience de "rééducation" dans la prison de Piteşti, ce sont les prisonniers qui ont essayé pour la première fois de vivre le commandement évangélique de prière continuelle  sous cette forme : ils ont organisé une «chaîne» de prière, qui passait de l’un à l’autre. Une fois allumée, cette « veilleuse » ne s’était jamais éteinte jusqu’au début de la phase violente de la rééducation. Ensuite, cette œuvre de prière s’est propagée à d’autres prisons communistes. Le fait que beaucoup de ceux qui ont participé à ces chaînes de prière continuelle ont été jugés dignes de recevoir la couronne du martyre et sont devenus des témoins du Christ prouve que ce n’est pas « la chair et le sang » (Jean 16,17) qui leur ont fait découvrir cela, mais bien Dieu Lui-même qui les a guidés dans cet effort de prière continue, pour les préparer à faire face au défi qui se trouvait devant eux. Sans vouloir paraître apocalyptiques, l’observation de ce qui se passe autour de nous en matière de politiques et  d’idéologies ayant cours à l'échelle mondiale, nous fait croire que de nouveaux temps de persécution des chrétiens sont proches, ainsi que de terribles épreuves pour les personnes qui veulent vivre une vie normale. En outre, ces temps ont déjà été préfigurés par les grands pères spirituels contemporains. 

Que proposons-nous exactement ? 

Premièrement, partant de l'idée que notre seule voie est le Christ et que  notre seul  recours est la prière, nous pensons qu’il faudra organiser plusieurs « chaînes » de prière et allumer de nombreuses « veilleuses » dans tout le monde orthodoxe, autour de nos prêtres et pères spirituels.  Sur ce site, vous trouverez toutes les informations sur la façon d'organiser une veillée de prière,  comment y participer et comment nous joindre. Les «veilleuses» vont ainsi s’allumer dans de nombreux lieux différents  pour "briller" devant Dieu. Lorsque l’on aura besoin de plus de prière, de prière très intense (par exemple, en cas de  graves troubles sociaux, ou parce qu’un homme important de l'Église a besoin de notre prière, ou encore à l’occasion de l’élection d’un nouvel évêque), nous mobiliserons tout le monde et nous communiquerons avec tous les coordinateurs locaux, en transmettant une demande de jeûne et d’intensification de la prière. Dans ces moments, toutes les veillées locales s’uniront vers un seul but, dans un seul esprit, comme une seule armée de Christ pour demander à Dieu ce qui est profitable à Son peuple. Plus notre engagement dans la prière est fort, concentré en une seule pensée et demande devant Dieu, plus nous serons forts contre les ténèbres et fortifiés en Christ ! Il est important de transmettre cette initiative et de la faire connaître à nos amis, dans l’espoir que de telles chaînes de prières continues pendant les veillées nocturnes se constituent dans l’ensemble du monde orthodoxe. De bouche à oreille, de cœur à cœur, nous avons l’espoir que la prière va soutenir le monde et l’éclairer comme les cierges de la nuit de Pâques. 

Le travail, l’argent, le temps et beaucoup d’autres éléments peuvent nous être confisqués par les dirigeants de ce monde, mais la possibilité de prier ensemble et de renforcer notre relation avec Dieu, ne peut pas nous être enlevée, malgré les efforts du Prince de ce monde. Les confesseurs des prisons communistes sont sortis victorieux et nous l’ont abondamment prouvé. 

Christ est parmi nous! 

(Source:

http://www.candelar.ro/fr/

 )

 

Par Philoxène de Mabboug

(?-v. 523), évêque en Syrie 
Homélie 4, 79-80 (trad. SC 44, p. 97 rev. ; cf Delhougne, p. 456) 

 

Zachée découvre le seul bien véritable

 

Notre Seigneur a appelé Zachée du sycomore sur lequel il était monté, et aussitôt Zachée s'est empressé de descendre et l'a reçu dans sa maison.

C'était parce que, avant même d'être appelé, il espérait le voir et devenir son disciple.

C'est une chose admirable qu'il ait cru en lui sans que Notre Seigneur lui ait parlé et sans l'avoir vu avec les yeux du corps, mais simplement sur la parole des autres.

La foi qui était en lui avait été gardée dans sa vie et sa santé naturelles.

Et cette foi a été manifestée quand il a cru en Notre Seigneur au moment même où il a appris son arrivée.

La simplicité de sa foi est apparue lorsqu'il a promis de donner la moitié de ses biens aux pauvres et de rendre au quadruple ce qu'il avait pris d'une manière malhonnête. 

En effet, si l'esprit de Zachée n'avait pas été rempli à ce moment-là de la simplicité qui convient à la foi, il n'aurait pas fait cette promesse à Jésus et il n'aurait pas dépensé et distribué en peu de temps ce qu'il avait amassé pendant tant d'années de travail.

La simplicité a répandu de tous côtés ce que la ruse avait amassé, la pureté de l'âme a dispersé ce que la tromperie avait acquis et la foi a renoncé à ce que l'injustice avait obtenu et possédé et elle a proclamé que cela ne lui appartenait pas. 

Car Dieu est le seul bien de la foi, et elle refuse de posséder d'autres biens avec lui.

Tous les biens sont de peu d'importance pour elle, en dehors de ce seul bien durable qui est Dieu.

Nous avons reçu en nous la foi pour trouver Dieu et ne posséder que lui, et pour voir que tout ce qui est en dehors de lui ne sert à rien.

___

Comme un voilier

Comme un voilier….

 

Je suis debout au bord de la plage. 

Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan. 

Il est la beauté, il est la vie. 

Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.

Quelqu'un à mon côté dit : 

"Il est parti !" 

Parti ? Vers où ? 

Parti de mon regard, c'est tout...

Son mât est toujours aussi haut, 

sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine. 

Sa disparition totale de ma vue est en moi, 

pas en lui.

Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !", 

il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux, 

s'exclament avec joie : 

"Le voilà !"...

C'est cela la mort.

 

(William Blake, lu dans "Monastère Ste Odile")

 

_______

 

 

Ayant fait l'expérience de toutes les difficultés de la vie terrestre, la Mère de Dieu voit toute larme, entend toute plainte et toute supplication qui lui est adressée..
(Saint Jean Maximovitch)

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE DES FESTIVITES DE ST GROGORIOS ET DE LA "TOUSSAINT"

 

 Du 1er  au 6 dimanche Novembre

au Monastère Syriaque:

See original image

 

 Sanctuaires visités:

*Mardi 1er Novembre, Messe du jour au Sanctuaire N-D de Miséricorde, après-midi au Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon

*Mercredi 2 Novembre: Solennité de Saint Grégorios de Parumala au Monastère Syriaque

*Jeudi 3 NovembrePèlerinage à Notre-Dame de Pontmain et au Mont Saint Michel 

*Vendredi 4 Novembre, Messe au Monastère Syriaque, vénération des reliques de la Ste Croix, cette journée au Monastère Syriaque est réservée aux confessions, prières de délivrances, prières de guérison intérieure selon la Tradition de l'Eglise.

*Samedi 5 Novembre, Messe au Monastère Syriaque, cette journée mariale est réservée aux confessions. L’après-midi, visite de Verneuil Sur Avre.

*Dimanche 6 Novembre: Pèlerinage à N-D de Miséricorde avec ce mois-ci une mémoire solennelle de Saint Gregorios. Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel et du programme habituel.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)


Adresse courriels: asstradsyrfr@
laposte.net

'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Convocations :  Dimanche 6 Novembre :  « Réunion de travail » et  Assemblée Générale Extraordinaire  de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse)

Rappel pour

Convocations :

Dimanche 6 Novembre :

« Réunion de travail » et

Assemblée Générale Extraordinaire

de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thomas.

 

Chers amis.

Initialement, le 1er dimanche d’Octobre, dès mon retour du Cameroun devait réunir les bureaux (Conseils d’Administration)des deux associations cultuelle (De la Métropolie) et caritative pour, autour du repas fraternel partagé après la Ste Messe, une « Réunion de Travail » afin de collecter toutes les informations que Père Isaac et moi-même rapportions de cette visite pastorale et en tirer les conséquences.

Malheureusement, il semble que les convocations à la CARITAS ESOF n’aient pas été envoyées.

Trop peu des membres des Conseils d’Administrations étaient présents.

Face à un tel désengagement, je renonçais à faire quelque rapport que ce soit, attendant des jours meilleurs.

Veuillez noter que nous aurons une « réunion de travail », autour du repas fraternel, comme de coutume, le dimanche 6 Novembre 2016 pour chacune des deux Associations.

Pour l’Association de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma, elle sera doublée d’une Assemblée Générale Extraordinaire dont l’unique objet sera d’entériner un Legs fait à l’Archidiocèse.

Je compte sur vous !

Ces réunions prépareront également la bonne réception d’un bon ami , frère évêque et métropolite de l’Eglise-mère qui nous fait l’honneur de visiter notre Eglise locale Syro-Orthodoxe en fin Novembre début Décembre.

Dans l’amour du Christ Notre-Seigneur, votre fidèlement et respectueusement. Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose-Mariam , Chandai ce 3.X.16

 

P.S : Si vous étiez dans l’impossibilité de vous rendre à cette réunion, veuillez envoyer votre procuration au Monastère sur le modèle ci-dessous. Merci.

 

 

 

Je soussigné, Mr (Mme, Melle, Père,Sœur, Frère):......Demeurant à (Adresse):.......étant dans l'impossibilité de me rendre à l'AGE de l'association cultuelle de la Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma ce prochain 6 Novembre 2016 donne procuration à l'un ou l'autre des membres présents pour me représenter lors du vote ayant pour but:

1) L'acceptation ou le refus du Legs que le Métropolite Mor Philipose-Mariam fait de biens personnels à ladite Association de la Métropolie ainsi qu'il fut décidé  et exprimé de longue date lors de nombreuses Réunions par le Métropolite mais jusqu'alors retardé par des lenteurs internes à notre Conseil d'Administration et à l'Etude Notariale,

2)La désignation du (ou des) membre(s) du bureau (Conseil d'Administration/ Président laïc ou (et) Trésorier) qui représenteront ladite Association devant le Notaire.

 

Je donne pouvoir à l'un ou l'autre des membres présents pour voter en mon nom:

 

1) L'acceptation ou

le refus du Legs (Rayer la mention inutile)

 

2)La désignation du représentant de l'association cultuelle de la Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma devant le Notaire:

Président laïc ou (et) Trésorier ( rayer la mention inutile).

 

Fait à ...(Lieux), ce.....(Date) pour faire valoir ce que de droit.

 

Signature:

 

 

(Veuillez joindre une copie de votre carte d'identité ou de votre passeport.  et envoyer au plus tôt votre procuration à l'adresse suivante:

 

Mme la Présidente de la Métropolie de l'ESOF

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Merci)

 

7eme Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

  • Soirée :
    • Saint-Luc12: 13-21
  • Matin :
    • Saint Luc 12: 48 -59
  • Avant le Saint Qurbana :
    • Exode 12: 43 à 51
    • Job 23: 1-7
    • Isaïe 52: 1-15
  • Saint Qurbana :

 

  • I Pierre 2: 15 à 17
  • 15 Car la volonté de Dieu, c’est qu’en faisant le bien, vous fermiez la bouche aux insensés qui parlent sans savoir.
  • 16 Soyez des hommes libres, sans toutefois utiliser la liberté pour voiler votre méchanceté : mais soyez plutôt les esclaves de Dieu.
  • 17 Honorez tout le monde, aimez la communauté des frères, craignez Dieu, honorez l’empereur.

 

  • 1ère aux Corinthiens 6: 9 - 11
  • 09 Ne savez-vous pas que ceux qui commettent l’injustice ne recevront pas le royaume de Dieu en héritage ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, les idolâtres, les adultères, ni les dépravés et les sodomites,
  • 10 ni les voleurs et les profiteurs, ni les ivrognes, les diffamateurs et les escrocs, aucun de ceux-là ne recevra le royaume de Dieu en héritage.
  • 11 Voilà ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés, vous avez été sanctifiés, vous êtes devenus des justes, au nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.

 

 

  • Saint Matthieu 5: 21 - 26
  • 21 « Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
  • 22 Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.
  • 23 Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
  • 24 laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.
  • 25 Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.
  • 26 Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Vie des Saints Spiritualité Chrétienne

Recherche

Liens