Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 09:14

'Reprimand and rebuke should be accepted as healing remedies for vice and as conducive to good health. From this it is clear that those who pretend to be tolerant because they wish to flatter . . . those who thus fail to correct sinners . . . actually cause them to suffer supreme loss and plot the destruction of that life which is their true life.'

(St. Basil the Great)

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 13,8-10.

Frères, n'ayez de dette envers personne, sinon celle de l'amour mutuel : qui aime son prochain accomplit la Loi. 
En effet, ces commandements : "Tu ne commettras point d'adultère ; tu ne tueras point ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; tu ne convoiteras point, " et ceux qu'on pourrait citer encore, se résument dans cette parole : " Tu aimeras ton prochain comme toi-même. "
L'amour ne fait point de mal au prochain ; l'amour est donc la plénitude de la loi. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,23-27.

En ce temps-là, Jésus monta dans la barque, et ses disciples le suivirent. 
Et voici que la mer devint très agitée, au point que la barque était couverte par les vagues : lui cependant dormait. 
Ses disciples s'approchèrent, le réveillèrent et lui dirent : " Seigneur, sauvez-nous, nous périssons ! " 
Il leur dit : " Pourquoi êtes-vous peureux, hommes de peu de foi ? " Alors il se dressa et commanda avec force aux vents et à la mer, et il se fit un grand calme. 
Et les hommes, saisis d'admiration, disaient : " Qui est-il donc, que même les vents et la mer lui obéissent ? " 
 




La Lettre 
§7 ; PG 2, 1174-1175 ; SC 33 bis (trad. SC p. 67 rev.) 

 

« Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »

 

La tradition des chrétiens n'a pas une origine terrestre ; ce qu'ils conservent avec tant de soin n'est pas l'invention d'un mortel...

En vérité le Tout-Puissant lui-même, le Créateur de toutes choses, l'Invisible, Dieu lui-même a établi chez les hommes la vérité en envoyant du haut des cieux sa Parole, le Verbe saint et insondable, et l'a affermi dans leurs cœurs. 

Il n'a pas envoyé aux hommes, comme certains pourraient l'imaginer, quelque subordonné, ange ou un des esprits chargés des affaires terrestres ou à qui est confié le gouvernement du ciel (cf Ep 1,21), mais bien « le bâtisseur et l'architecte » de l'univers (He 11,10).

C'est par lui que Dieu a créé les cieux, par lui qu'il a enfermé la mer dans ses limites ; c'est lui dont tous les éléments cosmiques observent fidèlement les lois mystérieuses ; lui de qui le soleil a reçu la règle qu'il doit observer dans sa course journalière ; lui à qui obéit la lune, brillant pendant la nuit ; lui à qui obéissent les astres qui accompagnent la lune dans son cours.

C'est de lui que toutes choses ont reçu disposition, limites et hiérarchies : les cieux et tout ce qui est dans les cieux ; la terre et tout ce qui est sur la terre ; la mer et tout ce qui est dans la mer, le feu, l'air, l'abîme, le monde d'en haut, celui d'en bas, les régions intermédiaires : c'est lui que Dieu a envoyé aux hommes. 

Et non pas, comme une intelligence humaine pourrait le penser, pour la tyrannie, la terreur et l'épouvante –- pas du tout !

Mais en toute bonté et douceur, il l'a envoyé comme un roi envoie son fils (cf Mt 21,37), comme le dieu qu'il était.

Il l'a envoyé comme il convenait pour les hommes : pour les sauver par la persuasion, non par la violence. Il n'y a pas de violence en Dieu.

escalier_foret_5a.jpg

« Nous menons une vie triste et misérable ;

mais nous pouvons la rendre heureuse en la rendant sainte ; nos jours sont couverts de nuages sombres ; mais le beau jour de l'éternité viendra les dissiper ; nous vivons éloignés de Dieu ; mais nous pouvons aller enfin nous réunir à lui pour toujours. Préparons-nous sans délai à cette réunion bienheureuse ; employons tous les instants de cette vie fragile et mortelle, à mériter une vie permanente et durable ; portons-y tous nos désirs et toutes nos espérances. Oui, tout périssables et mortels que nous sommes par notre nature, nous pourrons participer un jour au privilège de cette éternité bienheureuse, de cette immortalité glorieuse, qui appartient à Dieu par propriété et par essence, qu'il daigne nous communiquer par adoption et par grâce. Bornons là tous nos vœux, et ne vivons plus en ce monde que pour nous rendre dignes de vivre à jamais avec Dieu dans l'autre. »

( samedi 5 : Contemplation)

(Père Alphonse) 

 

Croyez que tout ce qui nous arrive, même la plus insignifiante des choses, survient par la Providence de Dieu!
(Saint Dorotheos de Gaza)

SAINT(S) DU JOUR:

SAINT HUBERT 
Évêque de Tongres-Maastricht-Liège 
(657-727)

        Saint Hubert était un prince de la lignée de Clovis, roi de France. Il avait douze ans quand, au milieu d'une chasse, il vit un ours furieux se jeter sur son père et l'étreindre de ses griffes redoutables. À ce spectacle, il poussa un cri vers le Ciel : « Mon Dieu, faites que je sauve mon père ! » Aussitôt, se jetant sur l'animal féroce, il lui donne le coup de la mort. C'est là, sans doute, le premier titre de saint Hubert à sa réputation de patron des chasseurs.

        Plus tard, Hubert chassait, un vendredi saint, dans la forêt des Ardennes, ce qui était une chose peu convenable pour un chrétien. Soudain, un beau cerf, qu'il poursuit avec ardeur, s'arrête et lui fait face.

HUBERT 3 NOVEMBRE

Entre les cornes de l'animal brille une Croix éclatante, et une voix prononce ces paroles : « Hubert ! Hubert ! Si tu ne te convertis pas et ne mènes pas une vie sainte, tu descendras bientôt en enfer. - Seigneur, s'écrie le jeune prince, que voulez-vous que je fasse ? - Va vers l'évêque Lambert, il t'instruira. » Bientôt Hubert renonce à tous ses droits sur la couronne d'Aquitaine, se revêt d'un costume de pèlerin et s'achemine vers Rome. Comme il arrivait au tombeau des saints Apôtres, le Pape Sergius, dans une vision, apprenait le meurtre de l'évêque Lambert, victime de son zèle pour la défense de la sainteté conjugale, et il recevait l'ordre d'envoyer à sa place le pèlerin qui arrivait en ce moment, pour prier à la basilique de Saint-Pierre. Le Pontife trouva en effet l'humble pèlerin, lui fit connaître les ordres du Ciel, et Hubert, malgré sa frayeur et ses larmes, dut se soumettre à la volonté de Dieu.

        De retour en sa patrie, il fonda l'évêché de Liège, où il fit briller toutes les vertus des Apôtres. Sa douce et persuasive éloquence captivait les foules ; il parlait quelquefois pendant trois heures consécutives, sans qu'on se lassât de l'entendre. À la puissance de la parole il joignait celle des miracles. À sa prière, les démons abandonnaient le corps des possédés, les flammes de l'incendie s'éteignaient, la sécheresse désastreuse cessait tout à coup pour céder la place à une pluie féconde : « Le Dieu d'Élie est le nôtre, disait-il, implorons-le dans la prière et le jeûne ; la miséricorde fera le reste. »

        Une voix céleste lui dit un jour : « Hubert, dans un mois tes liens seront brisés. »Il se prépara pieusement à la mort, et, après avoir chanté le Credo et entonné le Pater, il rendit son âme à Dieu.

        On l'invoque spécialement contre la rage et contre la peur.

Tropaire ton 1

Par la puissance de Celui qui apparut
A tes yeux entre les ramures d'un cerf
A la chasse tu fus pris, saint Hubert,
Dans les filets célestes de la piété;
Comme évêque, après saint Lambert, tu as illuminé
Le plat pays et les hautes forêts.
Gloire à Celui qui a fait de toi
Non seulement le modèle des chasseurs
Mais un bon pasteur aimé de son troupeau.

Kondakion ton 8

Tu as vu dans la pénombre de la forêt,
Saint Hubert, resplendir la croix du Christ
Dans l'auréole formée par les bois d'un grand cerf;
Et tu as répondu à l'appel de ton Dieu,
Renonçant aux vaines quêtes d'ici-bas
Pour courir l'amitié sublime du Seigneur
Qui fit de toi sur terre un bon pasteur de son troupeau.

(http://stmaterne.blogspot.fr/…/saint-hubert-eveque-de-tonge…
http://orthodoxievco.net/…/vies/synaxair/novembre/hubert.pdf)

Saint_Hubert_2b.jpg


On  dit d'Hubert qu'il était apparenté à Charles Martel.

Il est vrai qu'on le trouve à la cour de Pépin d'Héristal, maire du Palais.

Il épouse Floribanne, la fille du roi Dagobert, et les chroniqueurs nous disent qu'il était connu par " les folles joies de sa vie mondaine " peu édifiante, jusqu'au jour où la grâce de Dieu et les conseils de saint Lambert, évêque de Maestricht l'entraînèrent vers la sainteté.

La tradition légendaire raconte cette belle histoire du cerf qu'il vit durant une chasse, un jour de Vendredi-saint, et qui lui apparut avec une croix entre ses bois :

« Chasser un jour pareil ? Pourquoi ne vas-tu pas prier ? »

Dès le 11ème siècle, il était le patron des chasseurs. Ce qui est historique, c'est en 688, il abandonne le duché d'Aquitaine à son frère pour se consacrer totalement à Dieu.

Après une vie monastique exemplaire, il est élu évêque de Liège-Maestricht et Tongres, puisque saint Lambert venait d'être martyrisé.

Saint Hubert fut un grand évêque, proche de ses fidèles qu'il rejoignait là où ils vivaient, dans les clairières, sur les rivières, dans les villages. Attentif à toute misère, il aidait les malheureux et les prisonniers.

Il mourut des suites d'une blessure occasionnée par un ouvrier maladroit qui lui écrasa la main gauche.

 

 

St. Winifred of Treffynon (Holywell), N. Wales, (630)

Commemorated on November 3

"Saint Winefride (in Welsh, Gwenfrewi) was a maiden of noble birth who lived in North wales in the seventh century. The niece and spiritual daughter of Saint Beuno (21 April), she entered the Monastery of Gwytherin after his death, where she lived under the spiritual direction of Saint Eleril. The son of a neighbouring chieftan, Caradoc by name, seized by an unchaste passion, pursued her and struck off her head with a sword. The spot where her head fell became known as Treffynnon or Holywell, because of the appearing of a healing spring for those who would take its waters with faith. Holywell remains a great place of pilgrimage in Britain to this day."

(Synaxarion)

 

 Commémoration du transfert des Reliques de Saint  GEORGES,Martyr 

(patron des Chevaliers et de la Cavalerie).

 

Commémoration de la dédicace de son église à Lydda (Diospolis) près de Jopée en Palestine sous le règne de Saint Constantin le Grand .


Des chrétiens pieux ont construit une nouvelle église en l'honneur de Saint George de Lydda pendant le règne de St Constantin (305-337). Lorsque l'église fut consacrée, les reliques du saint Grand Martyr Georges (23 avril) ont été transférées là-bas, et de nombreux miracles ont eu lieu devant elles.

 

 

 

 

LA MATERNITE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE CHEZ TERTULIEN:

Mercredi 26 OCTOBRE 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

 

La maternité de Marie est vraie dans le sens précis que le Christ était vraiment homme, il a vraiment pris son corps en elle, sa chair était une vraie chair humaine. Par cette manière réelle d'être homme, le Fils de Dieu, par Marie, résume en lui-même l'héritage des patriarches, les promesses de Dieu à Israël, et il s'unit au premier homme Adam dont il devient le fils et le Sauveur :

« Dites-moi, je vous prie, si l'Esprit de Dieu est descendu dans une matrice sans avoir l'intention d 'y prendre chair pourquoi descendre dans une matrice ? Il aurait pu en effet rester à l'extérieur pour prendre une chair spirituelle. »[1]

« Quelle sorte de chair pouvons-nous et devons-nous reconnaître dans le Christ ? Assurément, nulle autre chair que celle d'Abraham, puisque le Christ est la semence d'Abraham; nulle autre chair que celle de Jessé, puisque le Christ est la fleur de la racine de Jessé ; nulle autre chair que celle de David, puisque le Christ est le fruit des reins de David ; nulle autre chair que celle de Marie, puisque le Christ est du sein de Marie ; enfin pour remonter encore plus haut, nulle autre chair que celle d'Adam, puisque le Christ est le second Adam. »[2].

 

La maternité de Marie est vraie, elle est aussi virginale : le Christ a Dieu pour Père et il a une vierge pour mère :

« Il ne convenait pas que le Fils de Dieu naquit d'une semence humaine, de crainte qu'entièrement fils de l'homme, il ne fut pas également fils de Dieu et n'eut rien eu de plus en lui que Salomon ou que Jonas (...)

Pour être en même temps fils de l'homme, c'était sa chair, et elle seulement, qu'il devait prendre de la chair de l'homme, sans la semence de l'homme. En effet la semence de l'homme était superflue pour qui avait en soi la semence de Dieu. Ainsi, de même qu'avant de naître d'une vierge, il a pu avoir Dieu pour père sans avoir une mère humaine, de même, en naissant de la Vierge, il a pu avoir une mère humaine sans avoir de père humain. »[3]

 

Tertullien a su considérer la maternité virginale de Marie sous son aspect le plus profond qui la rattache au mystère trinitaire (Dieu Père, Fils et Esprit Saint). C'est le mérite du grand théologien africain.

 

 


[1] Tertullien, De carne Christi 19,5 , dans J-P MAHE, Tertullien, la chair du Christ, source chrétiennes 216, Paris, Cerf, 1975, p. 289

[2] Tertullien, De carne Christi 22, 6, dans J-P MAHE, Tertullien, la chair du Christ, source chrétiennes 216, Paris, Cerf, 1975, p. 301

[3] Tertullien, De carne Christi 18, dans J-P MAHE, Tertullien, la chair du Christ, source chrétiennes 216, Paris, Cerf, 1975, p. 283-285

Source : http://www.mariedenazareth.com/

*Qui est Tertulien ? († 222 environ)

Il est considéré comme le plus grand apologiste latin et le pionnier de la théologie occidentale.

A la suite des Pères du deuxième siècle, il proclame avec vigueur le noyau primitif de la foi sur lequel s'appuie toute l'œuvre du salut :

-la conception virginale et la maternité réelle de Marie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

Primaire politique, primaire bioéthique : Infographie pour discerner

fondation,jerome,lejeune,infographie,primaire,politique,bioethiqueL’année électorale 2017 est l’occasion d’interpeller sur les enjeux de bioéthique. A l’occasion de la Primaire de la droite et du centre, la Fondation publie une infographie synthétisant, pour chacun des sept candidats, leur participation aux travaux législatifs (essentiellement depuis 2012), et leurs prises de parole sur sept thèmes qui ont marqué l’actualité : avortement, euthanasie, genre en cours de SVT, planning familial, PMA, GPA, et recherche sur l’embryon.

Fidèle à sa méthode de travail scientifique, la Fondation a pris la peine de soumettre à chaque candidat son infographie pour contradiction.

Le document est composé de deux volets : un tableau de synthèse, une infographie pour chaque candidat.

Accéder à l'infographie complète

Télécharger l’infographie complète

 

A l’orée de la capitale, près de 200 SDF vivent dans le bois de Vincennes. Malgré la dureté de la vie, ils s’approprient l’espace et tentent de se reconstruire un chez-eux, sous l’œil attentif de la ville de Paris. Et déplorent la concurrence des migrants dans les centres d’hébergement.

[...] Ici, pas d’habitats modulaires prévus – au contraire du centre d’hébergement de 200 places, construit en bordure du bois de Boulogne (16e arrondissement de Paris), qui devrait ouvrir à la mi-novembre.
«Pourtant, il ne faudrait pas grand-chose pour améliorer notre vie, avance Karim (les prénoms ont été changés), qui a planté sa tente dans le bois en 2015. Un petit espace pour être au chaud et au sec, des toilettes plutôt qu’aller derrière un arbre, des douches au lieu de se rendre à Paris – une expédition en hiver.» [...]

Au fil du temps, ils aménagent leurs tentes igloos. Etagères pour les ustensiles de cuisine, les aliments et poser la radio ; table et chaises pliantes, batteries pour recharger le téléphone portable et avoir un peu d’électricité ; gazinière ou simple réchaud afin de manger chaud et réchauffer la tente… [...]

En 2015, l’association a réussi à orienter 62 personnes, dont une vingtaine dans des structures dites « de stabilisation » et sept dans des logements « adaptés », dernière étape avant un logement ordinaire (« de droit commun »). Une gageure vu le manque de solutions pérennes. [...]

En cause, la rareté des places pour des besoins sans cesse croissants, exacerbés par l’arrivée des réfugiés.

« Malgré nos efforts, nous sommes contraints d’utiliser temporairement des places du 115 [le Samu social], ou d’autres dévolues aux SDF, pour les migrants», reconnaît Dominique Bordin.

Cette concurrence de la misère n’a pas échappé à certains habitants du bois. «Et nous, alors ?

Comme je suis française, les gens estiment que, si je suis dans la merde, c’est ma faute», lâchait cet été Céline, avant de soupirer : « Moi aussi, j’aimerais avoir un hébergement.» Depuis, elle a obtenu une place temporaire dans un hôtel.

Le Monde

unnamed

Interdiction. Le ministre de l’Intérieur a annoncé une procédure de dissolution contre l’association Sanabil, qui aidait les détenus musulmans. La structure, très présente dans les prisons françaises, est soupçonnée d’avoir de nombreux liens avec le djihadisme et l’islam radical.

Selon les informations du Parisien, l’association Sanabil, qui vient en aide aux détenus musulmans, « fait l'objet depuis jeudi d'une procédure d'interdiction intentée par le ministère de l'Intérieur, qui lui reproche notamment sa proximité avec le courant islamiste radical » explique le quotidien, qui précise également que le président de cette association est assigné à résidence… depuis le 23 novembre 2015 !

L’association, crée en 2010, a été déclarée à la sous-préfecture du Saint-Denis.

Ils ciblaient les détenus musulmans en prison

Le quotidien explique comment l’association recrutait de nouveaux membres : en contactant les détenus via un courrier type indiquant que « Dieu a mis une épreuve sur ton chemin, nous allons t'aider à la traverser ». Une relation épistolaire s’installe alors avec le détenu, l’association n’hésitant pas à envoyer des colis contenant « livres ou nécessaires de prière, notamment pendant le ramadan ».

Des liens étroits avec l’islam radical

Le président de l’association,  nous apprend le Parisien, n’est pas n’importe qui : il s’agit d’Antho. B., 38 ans, qui est surveillé par les services de renseignement français dès 2005, époque où, vivant alors en Egypte, il rencontre Jean-Michel Clain, l’homme qui avait enregistré sa voix sur les vidéos de l’Etat islamique revendiquant les attentats de Paris de l’année dernière.

Antho. B. est arrêté une première fois en 2006, soupçonné de vouloir partir faire le djihad en Irak. Le Parisienprécise qu’il est libéré après 75 heures de garde à vue… et, ce, « malgré une prolifique littérature salafiste retrouvée chez lui en perquisition ». C’est alors qu’il fonde son association Sanabil,  « devenue une plaque tournante de l'islam radical en prison, voire au-delà » selon une source proche des services de renseignement citée par le quotidien. 

Cazeneuve agit

Depuis hier jeudi, l’offensive judiciaire est lancée. Les avoirs de l’association sont gelés, et la dissolution de l’association devrait être annoncée par décret en Conseil des ministres le 16 novembre prochain, toujours selon le Parisien.

source

Afficher l'image d'origine

La Police des Polices s'est saisi du dossier. Après les différentes manifestations des forces de l'ordre partout en France, Guillaume va être entendu par ses supérieurs. Ce fonctionnaire de la BAC avait pris part aux défilés malgré son devoir de réserve.
Une convocation jugée "injuste" par le principal intéressé.

"Aujourd'hui, on a l'impression qu'on essaye de nous faire taire, qu'on nous menace", explique-t-il au micro de RTL alors qu'il sait que "l'IGPN fouille dans son dossier administratif". 

"Le préfet nous a convoqués pour nous faire comprendre qu'il fallait que les mouvements cessent. Les mouvements ont continué. On ne s'est pas arrêté pour autant, et il n'a peut-être pas apprécié qu'on continue à manifester notre mécontentement", détaille-t-il.

L'avenir demeure flou pour ce fonctionnaire : "Dans nos têtes de policiers, l'IGPN ça rime forcément avec sanctions". "On se demande forcément jusqu'où ils sont capables d'aller, juste pour nous faire taire", déplore Guillaume qui regrette que les promesses faites par le ministre de l'Intérieur ou encore le directeur de la police n'ont pas été respectées.

Un rassemblement attendu devant l'IGPN

Au lendemain de la première manifestation, Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale avait jugé que ce mouvement était "inacceptable". Il avait également demandé à ce que l'IGPN ouvre une enquête. Mais face au tollé général, il avait finalement adouci le ton quelques jours plus tard : "Il s'agit de faire de la pédagogie et non de la répression".

Pour autant, d'autres enquêtes de l'IGPN ont été ouvertes, notamment, à la demande du préfet de Paris. Une première convocation qui passe extrêmement mal chez les forces de l'ordre. Après une nouvelle manifestation devant le musée du Louvre dans la nuit de mardi à mercredi, les policiers se sont donnés rendez-vous dans le 12e arrondissement, devant les locaux de l'IGPN, pour soutenir Guillaume. "Les collègues sont très très remontés (...) On sera toujours mobilisé pour les collègues", conclut-il. 

source

Communiqué de la représentation permanente de la Russie auprès de l'Onu et d'autres organisations internationales à Genève concernant la mise en œuvre des accords russo-américains sur la Syrie

Ces derniers temps, l'espace public est activement utilisé pour renforcer la rhétorique antirusse dans le contexte syrien, discréditer le rôle de la Russie et la présenter comme la cause de tous les maux en Syrie. On affirme que Moscou aurait misé sur un règlement du conflit par la force. L'objectif de cette campagne est parfaitement clair: couvrir les responsables réels de l'échec du cessez-le-feu en Syrie et cacher les raisons véritables de la non-application des accords russo-américains sur ce dossier.

Dans ce contexte, la Fédération de Russie a mené une analyse comparative détaillée des faits liés à la mise en œuvre des accords russo-américains sur la Syrie. Ce travail couvre tous les aspects, notamment le respect et la surveillance de la trêve, l'accès humanitaire aux régions bloquées et la lutte conjointe contre le terrorisme.

Cette analyse démontre clairement que la Russie est guidée par une approche responsable envers ces accords, qu'elle a mis en œuvre totalement et dans les temps. Citons plusieurs exemples.

La Russie a assuré le respect du cessez-le-feu par le gouvernement syrien. Les États-Unis ont, quant à eux, été incapables de garantir la même attitude de la part des groupes armés. De février à septembre 2016, ces groupes armés illégaux prétendument contrôlés par Washington ont commis 2 031 violations du cessez-le-feu, ce qui s'est soldé par la mort de 3 500 soldats syriens et de 12 800 civils.

Qui plus est, les États-Unis n'ont pas tenu leur promesse faite en février de séparer le Front al-Nosra et l'opposition modérée. La Russie était pourtant prête à octroyer à Washington ses cartes marquant les zones contrôlées par les terroristes dès mars. Sur la liste des participants au cessez-le-feu transmise par Washington à la partie russe, deux groupes font partie de Daech et huit mouvements ont rejoint le Front al-Nosra. La présence des coupeurs de têtes d'Ahrar al-Cham et de Nour al-Din al-Zinki discrédite déjà en principe toute la liste américaine. Par ailleurs, il est probable que les États-Unis n'aient obtenu aucune garantie écrite de respecter la trêve de la part des groupes qu'ils contrôlent.

Washington n'a pas été en mesure d'organiser un échange complet de données sur les violations du cessez-le-feu. En réponse aux rapports détaillés rédigés sur le terrain par le Centre de Khmeimim - qui contenaient des coordonnées et des protocoles - la partie russe n'a obtenu que des échappatoires se basant sur des informations tirées des médias et des réseaux sociaux.

La situation entourant l'accès humanitaire aux quartiers Est d'Alep est elle aussi déplorable. Conformément aux accords, la Russie a deux fois - le 15 et le 16 septembre 2016 - assuré le retrait des forces gouvernementales syriennes de la route de Castello. Elle a également créé un poste de contrôle visant à assurer l'examen de camions à l'aide de bénévoles de la Société syrienne du Croissant-Rouge.

Il y a d'autres exemples.

Dans ce contexte, la Russie a décidé de présenter au public une analyse comparative de la mise en œuvre des accords russo-américains. Nous avons envoyé un texte en ce sens au bureau de Staffan de Mistura, Envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Syrie, au Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, au Bureau de la coordination des affaires humanitaires, à Klaus Schwab, directeur général du Forum économique mondial, à Michael Møller, directeur général de l'Office de l'Onu à Genève, à la Fondation Kofi Annan ainsi qu'à la Fondation Aga Khan IV.

Nous espérons que cette analyse impartiale et basée sur des faits permettra de porter la lumière sur les raisons véritables de l'échec de la mise en œuvre des accords russo-américains. Le texte est en libre accès sur internet et chacun peut donc facilement examiner la situation pour déterminer qui a torpillé la réalisation de ses engagements.

La Russie est attachée à la résolution du conflit politique et militaire syrien, à l'arrêt de la violence et des souffrances de la population civile. Cela implique une lutte résolue contre Daech, le Front al-Nosra et les groupes terroristes affiliés, la garantie de l'accès humanitaire, la reprise de négociations inter-syriennes stables sur la base des résolutions appropriées du Conseil de sécurité de l'Onu et des décisions du Groupe international du soutien à la Syrie et du Communiqué de Genève de 2012.    

La Russie est ouverte à une poursuite de la coopération avec ses partenaires, y compris les États-Unis, sur tous les aspects du règlement syrien. Mais ce partenariat ne peut se baser que sur une égalité des droits et une attitude responsable envers ses engagements.

www.ambassade-de-russie.fr

LES ASSOCIATIONS RELIGIEUSES PILIERS DES CENTRES D’ACCUEIL DES MIGRANTS / LA CROIX 

Plusieurs mouvements catholiques, musulmans ou protestants sont devenus des acteurs indispensables dans la gestion des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) instaurés dans le cadre du plan Cazeneuve de répartition des réfugiés en France.

En septembre dernier, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, avait déjà salué « l’aide extrêmement puissante » des associations religieuses en matière d’accueil, d’accompagnement, de suivi des migrants au sein des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) français, dans le cadre de son plan de relocalisation des migrants de la « Jungle » de Calais.+

 

Alors que l’opération d’évacuation, lancée lundi 24 octobre, se poursuit dans la ville côtière, plusieurs mouvements catholiques, musulmans ou protestants ont renforcé leurs actions de soutien dans les 450 CAO, censés pouvoir accueillir au total 12 000 migrants dans 80 départements. Certaines de ces associations sont même désormais des gestionnaires à part entière, avec l’État, de ces structures.

Des actions concrètes d’accueil

C’est le cas du Secours islamique de France (SIF) et de ses hôtels franciliens transformés en CAO. De Massy à Sevran, de Thiais à Clamart en passant par Épinay-sur-Seine et Aubervilliers, l’association musulmane accueille aujourd’hui plus de 450 migrants au sein de ses six structures, financées par des subventions de l’État calculées sur le nombre de places occupées.

Négociation d’accès à une salle de sport, don de titres de transport deux fois par semaine pour effectuer les déplacements nécessaires aux demandes d’asile, alimentation assurée par un traiteur…« Nous y menons des actions concrètes d’accueil, de suivi, d’accompagnement juridique pour les démarches administratives de régularisation des migrants, en étroite collaboration avec la préfecture », précise Djilali Benaboura, directeur des missions sociales France de l’association, qui ajoute que le nombre de places y est désormais presque « saturé ».

Des propriétés de l’Église catholique

Plusieurs associations chrétiennes se sont elles aussi engagées activement au sein de ces CAO. Outre le Secours catholique, gestionnaire de certaines structures au même titre que le SIF, plusieurs antennes locales de la Pastorale des migrants épaulent, au quotidien, ces réfugiés. À Angers (Maine-et-Loire), le bâtiment qui héberge le CAO est propriété de l’Enseignement catholique.

Depuis le 5 juillet, l’association, rattachée à la Conférence des Évêques de France (CEF), a appelé les paroissiens à se rendre dans la structure pour y favoriser l’intégration linguistique, culturelle et sociale des 30 migrants présents, en lien avec d’autres associations (L’Abri de la providence, les Restaurants du cœur, la Croix-Rouge…). « Nous y organisons par exemple des repas à thème avec les résidents, des ateliers de conversation autour de thés », se réjouit Régine Dupont, membre du service diocésain de la Pastorale des migrants, chargée de coordonner les actions au sein du CAO de tous les paroissiens bénévoles.

À Bonnelles, petit village des Yvelines en lisière de la forêt de Rambouillet, le monastère des Orantes de L’Assomption – acquis il y a un an par l’association Habitat et humanisme, présidée par le P. Bernard Devert –, a lui aussi été transformé, avec le soutien des services de l’État, en CAO. L’association continue d’y assurer les repas et la logistique, pour les 90 migrants – majoritairement des hommes – qui occupent actuellement les chambres monacales de ce site de 3 000 m2, dans l’attente de retrouver rapidement un emploi en France.

Renforcer l’accès au droit

Et si elle n’agit pas directement au sein des CAO, la Cimade, association aujourd’hui laïque mais toujours en lien étroit avec l’Église protestante, tente d’œuvrer elle aussi au plus près des réfugiés. À Béziers, elle a ouvert, il y a une quinzaine d’années, un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA), également financé par l’État et qui épaule aujourd’hui 80 personnes dans leurs démarches administratives.

« Le conseil national de notre association a lancé un appel à toutes nos équipes pour renforcer l’accompagnement de ces personnes dans les domaines de l’accès au droit et de l’apprentissage », souligne Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, ajoutant que l’association rencontrait régulièrement d’autres mouvements religieux – dont le Secours islamique, le Secours catholique, la Pastorale des migrants, « au sein du collectif national informel Vivre ensemble, pour œuvrer en faveur d’une société meilleure ».

Malo Tresca

(Source La Croix via "Chrétiens de la Méditerranée")

Programme des prochaines semaines au Monastère

 

Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de

 

Miséricorde:

 

Program in the coming weeks

 

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

 

Au Monastère Syriaque de

 

CHANDAI-BREVILLY (61) :

 

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

 

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

*22 et

 

*29 du mois

 

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

======

 

 

 

*Dimanche 6 Novembre au Monastère Syriaque:

  

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde solennité de St Grégorios 

 

 

'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Il faut rester connecté à l'invisible en tout temps et en tout lieux.

Certains saints chrétiens disaient deux fois bonjour lorsqu'ils rencontraient une personne. Une fois à la personne et une fois à son ange gardien.

Tradition qui fait sourire dans notre monde froid et post-moderne mais Tradition qui dit l'essentiel.

A chaque instant, nous sommes entourés d'anges et d'êtres que nos sens ne perçoivent pas.

L'invisible a une vie foisonnante et intense, la plupart du temps invisible pour les yeux.

L'existence reprendra sa juste dimension lorsque nous ferons souvenir de cette présence subtile mais non moins réelle.

Nous sommes suspendus entre le Ciel et la Terre dans une trame de réalité bien plus riche que ce que l'on voudrait nous faire croire.

A nous de redevenir des êtres de liens, à nous de retisser les liens avec nos hôtes célestes.

Sébastien Morgan via "Le Blog de Seraphim"

Il faut rester connecté à l'invisible

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 15,1-10.

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
Alors Jésus leur dit cette parabole :
« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”
Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. »
Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?
Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”
Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »
 





Par Saint Jean-Marie Vianney

(1786-1859), prêtre catholique romain de rite Lyonnais, curé d'Ars 
Sermon pour le 3ème dimanche après Pentecôte, 1er sur la miséricorde 

 

« Il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit »

 

      La conduite que Jésus Christ tenait pendant sa vie mortelle nous montre la grandeur de sa miséricorde pour les pécheurs. Nous voyons qu'ils viennent tous lui tenir compagnie ; et lui, bien loin de les rebuter ou du moins de s'éloigner d'eux, au contraire, il prend tous les moyens possibles pour se trouver parmi eux, afin de les attirer à son Père.

Il va les chercher par les remords de conscience ; il les ramène par sa grâce et les gagne par ses manières amoureuses.

Il les traite avec tant de bonté, qu'il prend même leur défense contre les scribes et les pharisiens qui veulent les blâmer, et qui semblent ne pas vouloir les souffrir auprès de Jésus Christ. 

      Il va encore plus loin : il veut se justifier de la conduite qu'il tient à leur égard par une parabole qui leur dépeint, comme l'on ne peut pas mieux, la grandeur de son amour pour les pécheurs, en leur disant :

« Un bon pasteur qui avait cent brebis, en ayant perdu une, laisse toutes les autres pour courir après celle qui s'est égarée, et, l'ayant retrouvée, il la met sur ses épaules pour lui éviter la peine du chemin.

Puis, l'ayant rapportée à son bercail, il invite tous ses amis à se réjouir avec lui d'avoir retrouvé la brebis qu'il croyait perdue ».

Il ajoute encore cette parabole d'une femme qui, ayant dix drachmes et en ayant perdu une, allume sa lampe pour la chercher dans tous les coins de sa maison, et l'ayant retrouvée, elle invite toutes ses amies pour s'en réjouir.

« C'est ainsi, leur dit-il, que tout le ciel se réjouit du retour d'un pécheur qui se convertit et qui fait pénitence.

Je ne suis pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs ; ceux qui sont en santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui sont malades »

(Lc 5,31-32). 

      Nous voyons que Jésus Christ s'applique à lui-même ces vives images de la grandeur de sa miséricorde envers les pécheurs.

Quel bonheur pour nous de savoir que la miséricorde de Dieu est infinie !

Quel violent désir ne devons-nous pas sentir naître en nous d'aller nous jeter aux pieds d'un Dieu qui nous recevra avec tant de joie !

Convocations :  Dimanche 6 Novembre :  « Réunion de travail » et  Assemblée Générale Extraordinaire  de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse)

Rappel pour

Convocations :

Dimanche 6 Novembre :

« Réunion de travail » de la caritative et

Assemblée Générale Extraordinaire

de l’Association de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thomas.

(Pour rejoindre l'article, cliquez le titre au dessus de l'image)

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens