Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 06:35

 

“Wherever God is — there is peace. And the opposite is self-evident: where there is envy, enmity, impatience, self-love — there is the devil. Wherever the devil is — there, everything is ruinous, proud and hostile.”
(
 St. Anatoly of Optina )

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,17-21.4,1-3.

Frères, soyez mes imitateurs, et observez ceux qui se conduisent d'après l'exemple que vous avez en nous. 
Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix du Christ : je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore avec larmes. 
Leur fin, c'est la perdition, eux qui font leur dieu de leur ventre, et mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, n'ayant de goût que pour les choses de la terre. 
Pour nous, notre cité est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, 
qui transformera notre corps si misérable, en le rendant semblable à son corps glorieux, par sa vertu puissante qui lui assujettit toutes choses. 
C'est pourquoi, mes chers et bien-aimés frères, ma joie et ma couronne, tenez ainsi ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés. 
J'exhorte Evodie et j'invite Syntychè à être en bonne intelligence dans le Seigneur. 
Et toi aussi, mon fidèle compagnon, je te prie de leur venir en aide, elles qui ont combattu pour l'Evangile avec moi, avec Clément, et mes autres collaborateurs dont les noms sont dans le livre de vie. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-19.

En ce temps-là, Jésus vint aux environs de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples disant : "Quel est celui que les hommes disent être le Fils de l'homme ?" 
Ils dirent : " Les uns Jean le Baptiste, d'autres Élie, d'autres Jérémie ou l'un des prophètes. " 
Il leur dit : " Et vous, qui dites-vous que je suis ? " 
Simon Pierre, prenant la parole, dit : " Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. " 
Jésus lui répondit : " Tu es heureux, Simon Bar-Jona, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. 
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. 
Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. " 
 

«Les tribulations du monde sont remplies de souffrance et vidées de récompenses; mais celles qu'on endure pour Dieu sont adoucies par l'espérance»

(Saint Ephrem).

Afficher l'image d'origine

Par Saint Ephrem,

in Prières des premiers chrétiens par A. Hamman O.F.M., Librairie Arthème Fayard, Paris, 1951.)

« Seigneur Jésus-Christ, roi des rois,

qui as puissance sur la vie et sur la mort ; tu connais ce qui est secret et caché, ni nos pensées ni nos sentiments ne sont voilés pour toi. Guéris mes menées, j'ai fait le mal en ta présence. Voici que ma vie décline de jour en jour, et mes péchés ne font que croître. Ô Seigneur, Dieu des esprits et des corps, tu connais l'extrême fragilité de mon âme et de ma chair. Accorde-moi, Seigneur, la force dans ma faiblesse, et soutiens-moi dans ma misère. Tu sais que j'ai été pour beaucoup un sujet d'étonnement, tu es mon puissant soutien. Donne-moi une âme reconnaissante ; que sans cesse je me souvienne de tes bienfaits, Seigneur plein de bonté. Ne garde pas la mémoire de mes nombreux péchés, mais pardonne toutes mes forfaitures. Seigneur, ne dédaigne pas ma prière - une prière de misérable - conserve-moi ta grâce jusqu'à la fin ; qu'elle me garde comme par le passé. C'est elle qui m'a enseigné la sagesse : bienheureux ceux qui empruntent ses chemins, car ils recevront la couronne de gloire. Seigneur, je te loue et te glorifie, malgré mon indignité, parce que ta miséricorde à mon égard n'a pas eu de borne. Tu as été pour moi aide et protection. Que le nom de ta majesté soit loué à jamais ! A toi, ô notre Dieu, la gloire ! »

"Partout où est Dieu – là se trouve la paix.

Et l'inverse coule de source :

partout où il y a l'envie, l'hostilité, l'impatience, l'amour-propre - il y a le diable.

Partout où le diable est - là, tout est ruineux, orgueilleux et hostile."


(saint Anatole d'Optina)

 

Ö Marie, vous êtes clémente envers les misérables, bonne envers ceux qui vous prient, douce envers ceux qui vous aiment. Vous êtes clémente envers les pénitents, bonne envers ceux qui font du progrès, douce envers ceux qui sont arrivés à la perfection. Vous montrez votre clémence en nous préservant des châtiments, votre bonté en nous dispensant les grâces, votre douceur en vous donnant à ceux qui vous cherchent.

 

« Toi, tu étais plus intime que l’intime de moi-même, et plus élevé que les cimes de moi-même. »
(St Augustin, Confessions, III, 6, 11)



« L'oraison de recueillement nous fait chercher Dieu au centre de notre âme.

Où pourrions-nous le trouver plus intimement pour établir nos relations surnaturelles avec lui, qu'en ces profondeurs de nous-mêmes où Il communique sa vie divine, faisant de chacun de nous personnellement son enfant ? Ce Dieu présent et agissant en moi est véritablement mon Père, car Il m'engendre sans cesse par la diffusion de sa vie ; je puis l'étreindre moi-même d'une étreinte filiale en ces régions où il se donne. Mon Seigneur et mon Dieu réside véritablement en moi, et lorsque mon âme sera libérée de la prison du corps, et assez purifiée pour recevoir le lumen gloriae qui est la puissance de voir Dieu comme Il est, elle le découvrira la pénétrant, l'enveloppant, en ces régions intimes où elle le cherche maintenant avec la foi. Le ciel vit tout entier dans mon âme. En me faisant tenir compagnie à la Trinité sainte qui y habite, l'oraison de recueillement est plus qu'une préparation à la vie céleste, elle en est l'exercice réel sous le voile de la foi. »

Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus O.C.D. (1894-1967) qui vient d'être béatifié par l'Eglise Romaine-catholique*. Il fut le fondateur de l'Institut "NOTRE-DAME DE VIE" , ses reliques peuvent être vénérées à VENASQUE. Méditation tirée de  "Je veux voir Dieu" (Deuxième Partie, Chapitre IV, C), Éditions du Carmel, Tarascon, 1949.
*le Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus a été béatifié le 19 novembre dernier

soleil_nuages_bleu_1a.jpg

Chers amis. Aloho m'barekh

 

De retour d'une visite pastorale en Guadeloupe à l'occasion du centenaire de Yolande, Maman de Mme Marceline Maricel, je trouvais un courriel de Son Eminence Mor Melethius m'annonçant qu'en raison d'un devoir urgent l'appelant auprès de nos communautés Orthodoxes vivant aux "Emirats Arabes", il devrait prendre un vol pour Dubai dès le 7 Décembre. 

La prochaine visite pastorale et fraternelle de Son Eminence Mor Melethius, Métropolite de l'Eglise Syrienne Orthodoxe Malankare(Notre Eglise-mère), l'un des deux Archevêques accompagnateurs fraternels de notre jeune Eglise locale et missionnaire Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma s'en trouve donc un peu écourtée.

Il sera finalement parmi nous du 25 Novembre au 7 Décembre.

En fonction de ces nouvelles données, seule la partie concernant la région "Nord-Ouest" du programme initial est maintenu.

Le programme concernant la région "Sud-Ouest"(Charente, Dordogne, Pyrénées) est supprimé

En conséquence, la permanence pastorale et la Messe de Nantes le 8 Décembre sont rétablies.

 

Vous pouvez rejoindre ce périple à l’une ou l’autre étape en vous inscrivant au Monastère (Voir en fin de document).

Les fidèles et amis répartis sur tout le territoire Français sont tous invités à rejoindre le Monastère pour la Célébration du Dimanche 4 Décembre, présidée par Son Eminence Mor Melethius.

Il s’agit du Grand Pèlerinage de Décembre à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kerala.

Les fidèles de Région parisienne sont invités à accueillir l'archevêque à son arrivée, l'accompagner lors de son départ.

En outre, au lendemain de ce Weekend important en France, nous rendons-grâces à Dieu et continuons de confier l'avenir de notre pays au Christ Roi de France et de l'Univers, le Prince de la Paix...

Que Marie, toute donnée à Dieu nous conduise à Celui qui, devant Pilate, l'admet: "Tu l'as dit: "Je suis Roi, je suis venu pour rendre témoignage à la vérité...Celui qui appartient à la vérité entend ma voix" !

"Aujourd’hui c’est le prélude de la bienveillance de Dieu et déjà s’annonce le salut du genre humain.

Dans le Temple de Dieu la Vierge est présentée pour annoncer à tous les hommes la venue du Christ. En son honneur, nous aussi à pleine voix chantons-lui :

-« Réjouis-toi, ô Vierge en qui se réalise le plan du Créateur. » 

"Celui qui appartient à la vérité entend ma voix", vivons ce temps dans l'Espérance et prions...

Votre fidèlement dans l'amour de Notre-Dame qui présente la France à son Divin Fils et nous conduit peu à peu à renouer avec Celui qui en est Roi.

 

En vous souhaitant à tous et chacun un heureux temps de l'Annonciation et une heureuse et joyeuse montée vers la Nativité, je vous assure de mes prières ferventes et me recommande aux vôtres.

Votre fidèlement dans le Christ, Notre-Seigneur.

 

+Mor Philipose-Mariam,métropolite, Brévilly ce 21.XI.2016.

SAINT(S) DU JOUR:

SAINT CLÉMENT Ier
Pape et Martyr 
(† 100)

Afficher l'image d'origine

    Saint Clément était né à Rome. Riche, instruit, ardent à chercher la vérité, il trouva dans la religion chrétienne la satisfaction entière des exigences de sa raison et des aspirations de son âme. Non seulement il se fit chrétien, mais il seconda les apôtres dans la prédication de l'Évangile ; et saint Paul, dans son épître aux Philippiens, rappelant les travaux de Clément, assure que son nom est écrit au Livre de vie. Cet attachement de Clément aux apôtres, ce zèle qu'il montra pour la foi, l'ont fait appeler par les Pères homme apostolique. 



    Élevé à l'épiscopat par saint Pierre, il devait être son troisième successeur, vers l'an 91. Il vit la chute et la mort de Néron, ainsi que la prise et la ruine de Jérusalem. Sous l'empereur Vespasien, Clément fut conduit au tribunal du préfet, qui demeura émerveillé de la sagesse de ses réponses ; mais la volonté de l'empereur était nette : « Que Clément sacrifie aux dieux ou soit exilé en Chersonèse ! » Quelle ne fut pas la joie du saint exilé, de trouver dans ce lointain pays deux mille chrétiens ! La consolation de ces chrétiens fut indicible : « Dieu, leur dit l'humble pontife, m'a fait une grâce dont je n'étais pas digne, en m'envoyant au milieu de vous partager vos couronnes. » 

Afficher l'image d'origine

    Les généreux confesseurs de la foi, au milieu de leurs rudes travaux, étaient souvent privés d'eau et devaient aller la chercher à une très forte distance. Plein de confiance en Dieu, Clément dit aux chrétiens : « Prions le Seigneur, qui a fait jaillir l'eau d'un rocher du désert ; il nous viendra en aide. » Il se mit donc en prière, et bientôt, levant les yeux, il aperçut sur la colline un agneau blanc comme la neige, qui de son pied droit indiquait une source d'eau vive jaillissant soudain. À partir de ce jour, les martyrs eurent de l'eau en abondance. La nouvelle de ce miracle fit une grande impression dans tout le pays, les conversions se multiplièrent, des églises se bâtirent, et quelques années plus tard le paganisme était complètement détruit. 



    Saint Clément nous a laissé dans ses lettres le plus charmant tableau de ses missions apostoliques. Ce fut seulement sous Trajan, après plus de vingt ans d'exil, que le saint Pape, devenu très suspect à cause de son zèle et de ses succès, fut jeté à la mer, une ancre au cou. Les chrétiens priaient sur la plage. La mer se retira, chose inouïe, d'une lieue et demi, et le corps du martyr parut à découvert, dans une chapelle de marbre construite par les anges. Les marins ont pris saint Clément pour patron.

Afficher l'image d'origine

Un autre Saint Clément,

premier évêque de Metz (3°s)

Tropaire ton 8

Tu vins de la Ville Eternelle dans les Gaules,*
Et tu donnas la Lumière de l'Evangile*
Aux païens qui vivaient en la ville de Metz,*
Chassant de la cité l'idolâtrie funeste.*
Ô saint Clément, toi qui es proche du Seigneur,*
Prie-Le de nous accorder Sa miséricorde!

 

L’Eglise de Metz fut fondée aux alentours de 280 par saint Clément, venu de Rome par la grande voie marchande qui, de Lyon, menait en Germanie. La première communauté chrétienne se réunissait dans l’amphithéâtre romain abandonné, où fut aménagé un oratoire dédié à saint Pierre. Les premiers évêques de Metz furent ensevelis dans un cimetière situé près de l’amphithéâtre, en dehors de la ville, au Sablon. On y érigea une basilique qui prit plus tard le nom de Saint-Clément et fut à l’origine d’une abbaye. En 1552, celle-ci fut entièrement détruite et transférée à l’intérieur de la ville. Transférées à la cathédrale, en 1090, par l’évêque Hérimann, les reliques de saint Clément furent dispersées au temps de la Révolution.

Un dragon vivait dans des ruines aux portes de la ville. Il planait sur la ville de Metz comme un oiseau de malheur, semant l’épouvante et la terreur, choisissant ses proies parmi les habitants qui n’avaient pas eu le temps de courir à l’abri à son approche. Rien ne l’effrayait, sauf l’eau dont il ne s’approchait jamais. Graoully était le nom donné à ce monstre, nom qui vient de l’allemand « graulich » : macabre. Il avait l’allure d’un dragon, avec une tête et de petites pattes. Son corps était couvert d’écailles brillantes et tranchantes qu’aucune arme ne pouvait percer, et ses ailes étaient assez immenses pour lui permettre de se déplacer dans les airs bien mieux que sur terre. Mais un jour, Saint-Clément décida de prendre le problème à bras-le-corps. 
Alors qu’il prêchait contre les croyances païennes du Nord de la Gaule sur la place publique, un légionnaire le mit au défi : « puisque tu peux faire des miracles, alors débarrasse-nous du Graoully ! ». En effet, Saint Clément avait plusieurs miracles à son actif, dont la résurrection de la fille d’un gouverneur romain.
Il se rendit dans le ruines sans craindre tous les autres reptiles qui vivaient là. Lorsque le Graoully s’apprête à fondre sur lui, le saint l’arrête d’un regard et d’un geste de la main. Le monstre hésite, c’est la seconde qu’il faut à Saint Clément pour défaire sa toge de dessus sa tunique, et la serrer autour du cou de la bête. Les pattes trop courtes du Graoully l’empêchent de déchirer le vêtement. Mis à terre et privé de ses défenses, il est à la merci de Clément, qui le traîna jusqu’à la Seille et l’y noya. Revenu en ville, les habitants de Metz lui firent un triomphe. La ville prospéra, et plus jamais on ne vit de monstre à Metz. Depuis ce jour, chaque année les Messins commémorent la mort du Graoully en défilant dans la rue et en promenant une effigie du monstre à laquelle ils crient insultes et quolibets vengeurs.

 

 

 

 

Saint Colomban, abbé de Luxeuil

Tropaire ton 8

Tu vins depuis l'Irlande jusque dans les Gaules,*
Et tu évangélisas les peuples païens.*
Tu as fondé le monastère sacré de Luxeuil,*
Et celui de Bobbio d'où tu allas vers Dieu.*
Père saint Colomban, perle du monachisme.*
Prie le Seigneur d'avoir grande mercy de nous!

 

 

Récemment convertie au christianisme par Saint Patrick et ses disciples, l'Irlande connue au 6e siècle une floraison abondante de sainteté: les moines se réunissaient par milliers pour s'offrir au Martyre volontaire de l'ascèse dans des grands regroupements monastiques semblables aux vastes concentrations de moines d'Egypte, de Syrie et de Palestine. Leur amour ardent de Dieu lié à un caractère fougueux leur faisait accomplir d'extraordinaires exploits dans la mortification, mais attirait aussi sur eux la grâce de Dieu et le pouvoir d'accomplir des miracles. Ces moines intrépides formaient le coeur de l'Eglise d'Irlande et contribuèrent grandement à la diffusion et à l'approfondissement de la vie chrétienne dans tout l'Occident d'alors. Parmi eux, la figure la plus attachante est certainement celle de Saint Colomban, l'infatigable zélateur des commandements de Dieu.

Né vers 540 dans la province de Leinster, Colomban fut élevé dans l'étude des sciences profanes, fort en honneur parmi les Chrétiens irlandais, et montra de grandes capacités. Mais, tourmenté par les ardeurs de la volupté et comprenant la vanité des espoirs terrestres, il alla se mettre sous la conduite d'un Saint vieillard, Sinell, disciple de saint Finnian, qui l'initia à la connaissance des Saintes Ecritures et à la vie ascétique. Il devint moine ensuite à Bangor, la plus célèbre abbaye d'Irlande, qui comprenait près de trois cents moines, et compléta sa formation monastique sous la conduite de Saint Comgal. Vers 590, Colomban ressentit en lui, comme nombre de ses compagnons d'ascèse, un appel particulier de Dieu à quitter sa patrie et les siens pour se soumettre à un exil volontaire et servir à l'évangélisation des peuples étrangers. Il s'embarqua donc pour la Gaule avec douze disciples, comme le Christ, et, guidé par la Providence, partit proclamer l'Evangile et la voie du repentir.

Averti de sa renommée, le roi de Burgondie, Gontran, l'invita dans les Vosges et lui offrit un terrain désert, où fut fondé le Monastère d'Annegray. Les vertus de Colomban attirèrent bientôt autour de lui un grand nombre de disciples, qui voulaient eux aussi travailler à leur salut par les rudes travaux de l'ascèse. Il fut donc contraint de fonder à proximité un second monastère, Luxeuil, puis, un peu plus tard un troisième, Fontaine. Le Saint se trouvait à la tête de plusieurs centaines de moines. Fixé à Luxeuil, il supervisait ses trois communautés en s'appuyant sur l'autorité d'un prévôt dans chacune d'elle; mais par sa prière, il était le père de chaque moine et son intercesseur auprès de Dieu. Comme dans les laures orientales, l'organisation du monastère restait souple et soumise au caractère charismatique de la paternité spirituelle. On insistait fort sur l'ascèse corporelle, les jeûnes sévères, les fustigations et les séjours dans l'eau glacée pour soumettre le tempérament ardent des moines. Mais le monastère n'était pas seulement un lieu de combats violents contre les passions, il était aussi une image anticipée du ciel, et les moines, semblables aux Anges, y célébraient une louange perpétuelle du Seigneur de Gloire. Colomban avait organisé la vie des ses trois communautés de manière à ce que les moines célèbrent sans cesse, nuit et jour, l'Office Divin, en se relayant par groupes (Laus perennis)1. On observait ainsi à la lettre la recommandation de l'Apôtre: «Priez sans cesse!» (I Thes. 5:17).

Au bout de vingt ans cependant, Colomban fut chassé de Luxeuil sur l'ordre du roi Thierry, sollicité par sa grand-mère Brunehaut, dont il avait condamné énergiquement les déréglements moraux. Il fut conduit jusqu'à Nantes pour prendre la route de l'Irlande, mais, par la volonté de Dieu, le navire sur lequel il s'était embarqué fut repoussé vers la côté. Le Saint moine rentra donc en France et poursuivit sa sainte pérégrination, en marquant de son influence de nombreuses fondations monastiques. Il prit ensuite le chemin de Rome par la Germanie et prêcha l'Evangile aux peuples barbares qui habitaient sur les rives du lac de Constance. Il continuait aussi d'instruire ses disciples de Luxeuil et d'ailleurs par ses écrits; mais, poursuivi par la rancune de Thierry, il dut reprendre son périple vers l'Italie et s'établit en 612 au Monastère de Bobbio dans l'Apennin, où il s'illustra dans ses combats contre l'arianisme jusqu'à son bienheureux trépas, en 615.

1. Cet usage se trouvait aussi au fameux Monastère des Acémètes à Constantinople (voir vie de St Marcel l'Acémète, 29 décembre); et connu une grande diffusion dans de nombreux monastères d'Occident au Moyen-Age.

(Le Synaxaire * Vie des Saints de l'Eglise orthodoxe* par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra »

 

 Pour approfondir, vous lire la Catéchèse du Pape de Rme Benoît XVI sur le sujet :

>>>  Saint Colomban

 

CHAPELLE SAINT-COLOMBAN 
- 70310 Sainte-Marie-en-Chanois
La chapelle Saint-Colomban a été érigée à côté de la grotte dans laquelle Saint Colomban aimait à se retirer, lorsque sa communauté s'installa à Annegray. Beaucoup de légendes entourent ce lieu...
On raconte en effet que cette grotte était la tanière d'un ours, qui a cécé sa place au moine irlandais. Celui-ci n'avait pas d'eau dans son refuge, c'est donc un autre moine qui lui en amenait. Mais ce travail était difficile... Un jour que le moine se plaignait, Saint Colomban lui demanda de creuser à côté de la grotte : de l'eau se mit alors à jaillir. Cette source miraculeuse existe toujours.
Dans la chapelle, à côté de l'autel, se trouve un lit de pierre : ce serait celui dans lequel Saint-Colomban se reposait.
La grotte, la chapelle et la source sont aujourd'hui un lieu de pélerinage. Ce site offre par ailleurs un beau point de vue sur la vallée du Breuchin.(Source: FB du Père Duloisy)

 

 

Saint Amphiloque, évêque d'Iconium

Bien qu'on ait mis en terre son humble défroque, 
vivant après la mort, par son œuvre Amphiloque 
effiloche la trame ourdie par l'ennemi. 
Dans la paix, le vingt-trois, le Saint s'est endormi. . 
Par ses prières, Christ notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Tropaire, t. 4

Dieu de nos Pères, / dont la clémence agit toujours envers nous, / n'éloigne pas de nous ta miséricorde, / mais par leurs supplications / gouverne notre vie dans la paix.

Kondakion, t. 2

Tonnerre divin, trompette de l'Esprit, / planteur de la foi et cognée abattant les hérésies, / Amphiloque, pontife bienheureux, / sublime serviteur de la sainte Trinité, / toi qui vis avec les Anges pour toujours, / ne cesse pas d'intercéder pour nous tous.

Ikos

Le très-sage Pontife inspiré par l'Esprit saint / a protégé l'Eglise du Christ; / et grâce à la puissance qui l'animait / cet illustre maître, ce docteur de la foi, / après la lecture complète des Ecritures sacrées / chassa Eunome avec le signe de la précieuse et vivifiante Croix / et prêcha clairement la foi du Christ; / sans cesse il intercède pour nous tous auprès de lui.

Exapostilaire (t. 3)

Vénérable Pontife, Pasteur théophore, / brebis véritable du Pasteur et de l'Agneau, / bienheureux Amphiloque, intercéde / pour nous qui célébrons ta mémoire sacrée, / afin que nous échappions d'âme et de corps aux dangers. 
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsnovem…/nov23.html

 

 

Saint Alexandre de la Neva

Tropaire ton 4

Tel le précieux rejeton d’une pieuse racine, bienheureux Alexandre, le Christ te manifesta comme un trésor divin de la terre de Russie, un nouveau thaumaturge, très glorieux et agréable à Dieu. Assemblés pour célébrer en ce jour ta mémoire avec foi et amour, par les psaumes et les chants, nous glorifions avec joie le Seigneur qui t’a donné la grâce des guérisons. Aussi prie-Le de sauver cette cité, que le pays des tiens soit agréable à Dieu, et que les fils de la Russie soient sauvés.

Kondakion ton 8

Nous te vénérons comme une étoile étincelante, qui se leva en orient et parvint en occident, enrichissant tout ce pays par des miracles et par la bonté, illuminant ceux qui vénèrent ta mémoire avec foi, bienheureux Alexandre. Aussi nous, ton peuple, fêtons en ce jour ta dormition ; prie afin que ta patrie soit sauvée ainsi que tous ceux qui accourent à tes reliques et qui t’acclament : réjouis-toi soutien de notre cité !
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsno…/nov23bis.html

 

  

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

Dictature LGBT

Plusieurs maires ont interdit la campagne de propagande sodomite lancée par le ministère de la « Santé ».

Marisol Touraine annonce qu’elle saisit la justice. Non pas contre les concepteurs des affiches, mais contre les maires. Pour « homophobie ».

Intéressant. On va voir si la dictature LGBT est, ou non, sans limites.

Addendum

De son côté, l’association des Juristes Pour l'Enfance a déposé ce jour une plainte devant le Jury de déontologie publicitaire :

Sous couvert de lutte contre le SIDA, le ministère de la Santé par le biais de cette campagne d’affichage ne fait rien moins qu’inciter, promouvoir et banaliser sur la voie publique des comportements sexuels dits à risques (multiplication de partenaires, qui plus est, exclusivement masculins).

(Source: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2016/11/22/dictature-lgbt-5877892.html )

Venue du patriarche Cyrille de

Moscou en France

patriarche_cyrille

 

Selon nos informations, la venue du patriarche Cyrille de Moscou en France se précise en confirmant le calendrier qui avait été avancé il y a quelques temps, à savoir le 4 décembre pour le nouveau centre russe orthodoxe du quai Branly à Paris.

Un récent entretien avec le patriarche Cyrille a été publié en français sur le site de RT. Il y évoque les persécutions contre les chrétiens, la laïcité, le sécularisation de la société occidentale, le nouveau président des États-Unis.

Source: Orthodoxie.com

Le Christ déclaré Roi et Seigneur de Pologne

Christ roi de Pologne

Source: FAMILLE CHRETIENNE | 22/11/2016 | Numéro 2028 Dans le cadre du 1050e anniversaire du baptême de la Pologne, les évêques polonais ont proclamé solennellement le 19 novembre dans toutes les églises du pays « l’Acte d’accueil du Christ comme Roi et Seigneur de Pologne » :

« Nous nous tenons devant vous, avec nos autorités, le clergé et le laïcat, pour reconnaître votre règne, nous soumettre à votre loi, vous consacrer notre patrie et tout notre peuple. »

Au sanctuaire de la Miséricorde divine à Cracovie, des milliers de personnes ont assisté à la messe, célébrée en présence du président de la République de Pologne et du Premier ministre.

_____________________________

 

Jésus déclaré Roi de Pologne devant le Président Andrzej Duda

 

Les éditeurs polonais peuvent dès maintenant commencer le travail de révision et d’impression des manuels d’histoire. Stanisław Poniatowski (1732-1798) n’est plus le « dernier roi de Pologne ». 

Samedi matin à Lagiewniki, la foule s’est réunie pour saluer son nouveau monarque. Accompagné du président Andrzej Duda, de sa mère et de plusieurs dignitaires, des milliers de pèlerins ont afflué vers le sanctuaire où Jésus-Christ a été proclamé « Roi de Pologne ». Mgr Stanisław Gądecki s’est exprimé ainsi dans son discours :

« En ce Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous polonais, nous nous tenons devant toi pour reconnaître ton règne, nous soumettre à toi, pour te confier notre patrie et toute notre nation. »

Cette déclaration forte de l’Église polonaise prenant à témoin le président pèsera certainement dans les débats déjà animés et tendus qui agitent les citoyens polonais, notamment en ce qui concerne la séparation de l’Église et de l’État.

Selon la Conférence des évêques polonais , cet acte « n’est pas l’aboutissement, mais le début de l’intronisation de Jésus-Christ en Pologne ». Les évêques ont souligné que cette « intronisation » était une reconnaissance nationale de sa souveraineté de Jésus sur l’univers.

La rédaction

Source : Krakow Post

INVITATIONS, ANNONCES:

_____

Chère Madame,
Cher Monsieur,


Prière de trouver en pièce jointe une invitation à une conférence sur les Chrétiens d'Egypte organisée par la Mairie du 16ème et la Coordination des Chrétiens d'Orient en Danger (CHREDO)  suite à la récente mission de la CHREDO au Caire.

Secretariat 
Chretiens d'Orient en Danger
CHREDO 
 

 

____

Prions pour la Corée du Nord
Prions pour la Corée du Nord

 

 

Après Yodok, Kaechon, Hwasong, Bukchang, Hoeryong et Chongjin, un 7ème camp de détention pour prisonniers d’opinion a été découvert en Corée du Nord.

Un camp qui s’agrandit

Un nouveau « kwan-li-so » a été découvert en Corée du Nord grâce à des images satellite. « Kwan-li-so », c’est le nom que les Coréens utilisent pour désigner les camps de travail d’où on ne sort pas. Le camp a été construit il y a une dizaine d'années. C'est encore un petit camp, mais très bien administré selon les standards nord-coréens. Il est impossible d’en déterminer le nombre de prisonniers, mais un nouveau bâtiment comprenant plus de 54 nouvelles unités de couchage montre qu'il s’agrandit.

  • Prions pour les prisonniers de ce camp afin qu’ils ne désespèrent pas.

Des prisonniers de « grande valeur »

Le camp se trouve à seulement 72 kilomètres au Nord-Est de la capitale, Pyongyang. Il partage un bout de grille de sécurité avec un autre camp de travail, le Camp 14. Deux quartiers de haute sécurité y ont été construits, ce qui suggère que des prisonniers de « grande valeur » y sont enfermés. Aucune route ne conduit au poste de sécurité des gardes, ce qui signifie qu'ils patrouillent surtout à pied. Le camp est connecté à une station de train située deux kilomètres plus loin. Comme le nom officiel du camp n'est pas connu, les spécialistes l'appellent « Ch'oma-Bong », comme le village qui se trouve à côté. Les détenus travaillent principalement dans les champs et les mines. Il y a de fortes probabilités pour que la plupart des prisonniers effectuent des tâches dangereuses dans les mines.

  • Prions pour les gardes, afin qu’ils soient repris dans leur conscience et traitent les prisonniers sans cruauté.

 

Les chrétiens envoyés dans les pires camps

Il est fort possible que des chrétiens soient enfermés dans ce « kwan-li-so ». Le nombre estimé de détenus en Corée du Nord s'élève à un million, soit 5% de la population totale. Parmi eux, 20% ont été réellement accusés d'avoir commis un crime. Tous les autres sont leurs parents, emprisonnés eux-aussi car ils partagent le même ADN « perverti et irrécupérable ». Les prisonniers d'opinion, dont 50 à 70 000 chrétiens, sont envoyés dans les pires camps. Il est presque impossible de sortir de ces terribles lieux, selon le témoignage de gardes qui ont fui la Corée du Nord.

 
  • Prions pour les chrétiens en prison dans les « kwan-li-so ». Que Dieu leur donne la force de témoigner de Son amour à leur famille enfermée avec eux ainsi qu’aux autres détenus.

 

Source : Human Rights in North Korea Committee 

 

____

 

Vous voulez répondre à l'invitation de Mr jean-marie roziere ? <jmr.lfsa@wanadoo.fr>

 
Vous tous, sympathisants des 4 vents des religions, êtes invités à nous rejoindre pour la rencontre de dimanche 27 novembre 2016 à 17h au N° 37 rue Tournefort. 

Le sujet traité sera :

"Être humain, qu'est-ce donc ?"

comme précisé dans le tract ci-joint.

Avec :

Charles Szlakmann, écrivain, enseignant, membre de la communauté Adath Shalom (Paris XVème)

Guy Petitdemangephilosophe, professeur de philosophie aux Facultés jésuites du Centre Sèvres à Paris

Karim IfrakDocteur de l’École Pratique des Hautes Études, Paris (spécialiste de l’histoire du livre coranique), conférencier

 

Nos différentes spiritualités font de l’être humain une créature de Dieu, recherchant le bonheur et la paix, malgré des tendances contraires telles que l’égocentrisme, les pulsions violentes, la peur etc.

D’où vient sa capacité à ne pas être complètement soumis à ses instincts, à son histoire ? Quelle conscience a-t-il de lui-même ?

Comment exerce-t-il son libre-arbitre ? Est-il vraiment libre de ses choix ?

Comme il est en constante interaction avec les autres, l’Homme doit s’insérer dans  la société, y assumer un rôle.

Quels chemins lui proposent nos traditions religieuses et nos spiritualités pour qu’il se comporte en être humain ?

 

Pour le groupe organisateur, trés cordialement,

 Jean-Marie Rozière.
 

Quand la Croix que vous portez vous semble trop lourde.

 
 
Mon bien-aimé, quand votre vie chrétienne commence à devenir difficile et qu'il semble que votre croix est trop lourde à porter, restez fermes, devenez martyr. Dites-vous à vous-même: " Restons debout!", demeurez fermes. Dites, comme le Prophète: "Voici, Seigneur, je suis là pour exécuter Ta volonté", ou comme la Panaghia: " Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon Ta parole."
 
Si vous persévérez, alors après la tempête viendra le calme, et votre vie redeviendra festive. Alors, vous aurez également un aperçu supplémentaire de la lutte spirituelle, vous aurez de l'expérience.
 
Après cette épreuve, après avoir soulevé votre croix, il y aura en vous la flamme de l'eros divin. Vous allez acquérir l'amour le plus beau, le plus fort, le plus pur et le plus angélique, l'amour de Dieu.

 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
 
(Source :http://orthodoxologie.blogspot.fr/

Programme des prochaines semaines au Monastère

 

Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de

 

Miséricorde:

 

Program in the coming weeks

 

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Au Monastère Syriaque de

 

CHANDAI-BREVILLY (61) :

 

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

 

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

*22 et

 

*29 du mois

 

_____

 

GRAND PELERINAGE DE DECEMBRE A N-D DE MISERICORDE

et aux Sts du Kérala

AVEC MOR MELETHIUS

Afficher l'image d'origine

 

-Dimanche 4, Célébration du dimanche en l'église du Monastère Notre-Dame de Miséricorde .

10h30, Messe suivie du repas fraternel et de la réception des fidèles.

 

Afficher l'image d'origine

 

 SOYEZ TOUS PRESENTS !

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

Afficher l'image d'origine

 

_________

 

Afficher l'image d'origine

 

PELERINAGE A NOTRE-DAME DE PONTMAIN,

LE MONT SAINT MICHEL AVEC MOR MELETHIUS:

 

Lundi 5, départ matinal pour le Sanctuaire Notre-Dame de Pontmain, l'après-midi, visite du Mont Saint Michel (Retour le soir au Monastère)

 

Afficher l'image d'origine

PROGRAMME DE LA VISITE FRATERNELLE ET PASTORALE DE SON EMINENCE MOR MELETHIUS, Métropolite de l’Eglise Syrienne-Orthodoxe Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes) en France :

 

Afficher l'image d'origine

Vous pouvez rejoindre ce périple à l’une ou l’autre étape en vous inscrivant au Monastère (Voir en fin de document).

Les fidèles et amis répartis sur tout le territoire Français sont tous invités à rejoindre le Monastère pour la Célébration du Dimanche 4 Décembre, présidée par Son Eminence Mor Melethius.

Il s’agit du Grand Pèlerinage de Décembre à Notre-Dame de Miséricorde et aux Saints du Kerala.

Les fidèles de Région parisienne sont invités à accueillir l'archevêque à son arrivée, l'accompagner lors de son départ.

 

ACCUEIL DU METROPOLITE:

 

- Vendredi 25 Novembre, arrivée du Métropolite Melethius à Roissy Charles de Gaules . Nous accueillons l’Archevêque et nous allons au Monastère où il s’installe et se repose.

- Samedi  26, visite des lieux, le Métropolite fait connaissance des familiers du Monastère.

 

PARIS:

 


- Dimanche 27 au matin, nous changeons le programme habituel pour faire visiter PARIS à l’Archevêque. (Messe matinale et départ pour Paris. )

- Lundi 28, suite…

 

PELERINAGE PARIS-NORMANDIE:

 

- Mardi 29, en matinée Visite d'Alençon (Ville natale de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus) et dans l'après-midi, visite de Lisieux (Où Sainte Thérèse entra au Monastère du Carmel).

- Mercredi 30, matinée visite de Verneuil Sur Avre  et l'après-midi visite de la Chapelle Royale de DREUX suivie de celle de la Cathédrale de CHARTRES.

Jeudi 1er Décembre, matinée au Monastère et, l'après-midi, visite du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon.

Vendredi 2, journée de recueillement au Monastère.

Samedi 3, idem.

-Dimanche 4, Célébration du dimanche en l'église du Monastère Notre-Dame de Miséricorde . SOYEZ TOUS PRESENTS !

 

PELERINAGE A NOTRE-DAME DE PONTMAIN,

LE MONT SAINT MICHEL:

 

Lundi 5, départ matinal pour le Sanctuaire Notre-Dame de Pontmain, l'après-midi, visite du Mont Saint Michel (Retour le soir au Monastère)

 

AU REVOIR:

 

- MERCREDI 7, depuis Charles de Gaules : "Merci, Eminence et à très bientôt ...

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Le Père nous envoie le Verbe de Vie qui nous vient par Marie et le St Esprit, s'incarne en elle pour devenir notre frère et, par Son Sacrifice, renouveler les fils et filles d'Adam...

Le Père nous envoie le Verbe de Vie qui nous vient par Marie et le St Esprit, s'incarne en elle pour devenir notre frère et, par Son Sacrifice, renouveler les fils et filles d'Adam...

Ne restez pas seul pour

 

 

les Fêtes de la Nativité ! 

 

 

Si vous n'êtes pas en famille, 

 

retrouvez-vous , en

 

communion avec les Chrétiens d'Orient,

 

avec  vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes

 

francophone de St Thomas (Mar Thoma)* en

 

France pour fêter Noël !

 

 

Si vous avez peu de moyens pour fêter

 

décemment Noël en famille, grâce au partage

 

c'est possible ! Venez fêter la Nativité au

 

Monastère en famille !

 

Nativity Icon2[1]-copie-1

 

(Pour ceux qui doivent loger, Inscriptions closes

le 20 Décembre)

 

Programme:

 

 

*Samedi 24 Décembre. Début des Fêtes de la Nativité de Notre-Seigneur
-18h, réveillon avec les fidèles familiers.
-22h30 Veillée de Noël (Plusieurs Baptêmes et Chrismations), Bénédiction du Feu nouveau et Procession de l’Enfant-Jésus à l’Eglise.Messe de minuit selon la Tradition locale.

 

 

*Dimanche 25, Nativité de Notre-Seigneur
Messe du jour à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30.

 

 

 

*Lundi 26 Décembre, Fête des « Félicitations à la Mère de Dieu »
Messe en l’honneur de « la Toute Pure et Immaculée Mère du Verbe-Dieu » à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30
 
VEILLEE POUR LA VIE dans la nuit du 26 au 27
 
*Mardi 27 Décembre, Fête des « Saints Innocents »
Messe en l’honneur pour les enfants à naître et les victimes de l’avortement à 10h30 , repas fraternel et réception des fidèles de 13h30 à 17h30
 
 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,12-19.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : 
« On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.
Cela vous amènera à rendre témoignage.
Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.
Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »
 



Par Saint Cyprien

(v. 200-258), évêque de Carthage et martyr 
Les Bienfaits de la patience, 13.15 ; SC 291 (trad. bréviaire rev.) 

 

« C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie »

 

      Notre Seigneur et notre Maître nous a donné ce commandement pour notre salut :

« Celui qui aura tenu bon jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé »

(Mt 10,22)...

Le fait même que nous sommes chrétiens fonde notre foi et notre espérance.

Mais, pour que l'espérance et la foi puissent porter des fruits, la patience est nécessaire.

Ce n'est pas la gloire d'ici-bas que nous recherchons, c'est la gloire future. L'apôtre Paul nous en avertit :

« Nous avons été sauvés, mais c'est en espérance. Voir ce qu'on espère, ce n'est plus espérer ; ce que l'on voit, comment peut-on encore l'espérer ?

Mais nous, qui espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance »

(Rm 8,24-25). 

      Dans un autre passage, Paul donne le même enseignement aux justes qui travaillent à faire fructifier les dons de Dieu, afin de se préparer de plus grands trésors dans le ciel... :

« Tant que nous en avons le temps, travaillons pour le bien de tous... Ne nous lassons pas de faire le bien ; en son temps la récolte viendra, si nous ne relâchons pas » (Ga 6,10.9)...

Et lorsque Paul parle de la charité, il lui joint la persévérance et la patience :

« L'amour prend patience, l'amour rend service, l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas..., ne s'emporte pas, n'entretient pas de rancune... ; il supporte tout, fait confiance en tout, espère tout, endure tout »

(1Co 13,4-7).

Il montre ainsi que l'amour est capable de persévérer jusqu'au bout, puisqu'il sait tout supporter. 

      Enfin il dit dans un autre passage :

« Supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l'unité dans le même Esprit en étant rassemblés dans la paix » (Ep 4,2-3).

Il montre ainsi que les frères ne peuvent garder ni l'unité ni la paix, s'ils ne s'encouragent pas mutuellement en se supportant, et s'ils ne gardent pas le lien de la concorde au moyen de leur patience.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Vie des Saints Spiritualité Chrétienne

Recherche

Liens