Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 21:53

Aucun texte alternatif disponible.

 

Chers amis Aloho m'barekh

Aujourd'hui, nous célébrons dans le départ "Shunoyo" vers la "Maison du Père" d'un grand saint de notre tradition Syro-Orthodoxe Saint Mor Gabriel.
Avec lui, et toute l'Eglise, tournons-nous vers Notre Dame:
"La Vierge en ce jour se prépare à enfanter * en une grotte ineffablement le Verbe d'avant les siècles. * Terre entière, à cette nouvelle chante et danse, * glorifie avec les Anges et les Bergers * celui qui a voulu devenir * un enfant nouveau-né, le Dieu d'avant les siècles."
Avec notre Mère du Ciel et St Gabriel, préparons-nous à accueillir le Verbe-Incarné, l'Emmanuel :
''Ô Emmanuel,
''notre Roi et notre Législateur.
''Attente des nations et leur Sauveur,
''viens et ne tarde pas,
''viens nous sauver,
''notre Seigneur et notre Dieu.

Bonne journée à tous. Demain, je ferai le ramassage des fidèles de région parisienne à 15h, progressivement les fidèles venant passer Noël au Monastère y arrivent.

Je ne suis pas certain d'avoir le temps de vous retrouver demain, alors, à tous ceux qui célèbrent Noël selon le Calendrier Grégorien, comme notre tradition Syro-malankare le fait, et qui, malheureusement ne pourraient être avec nous, je souhaite dès ce soir d'heureuses et saintes célébration de la Nativité du Christ, notre Seigneur.

Pour favoriser dans vos familles l'ambiance de Noël, je vous livre ici quelques beaux chants de Noël à écouter sans modération.

En union de prières. Votre fidèlement.

+Mor Philipose-Mariam

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

Elle s’est préparée ; et nous ? 

Aucun texte alternatif disponible.

Chers frères et sœurs bien-aimés, Marie a été préparée pour accueillir le Verbe de Dieu. Marie s’est préparée à accueillir le Verbe de Dieu. Il en va de même pour nous.

Au moment de notre création, chacun nous avons été préparés pour accueillir le Seigneur Jésus par la grâce de notre force d’aimer qui vient de Dieu. Et, au moment de notre nouvelle naissance, par cette grâce magnifique de notre baptême, nous sommes devenus les enfants bien-aimés du Père.

Dès à présent et chaque jour de notre vie, il nous faut nous préparer à la suite de Marie en cheminant comme elle, en cheminant avec elle. Une mère de famille nous montre toujours la réalité concrète de la vie, alors comme Marie faisons de la place dans notre cœur et dans nos maisons pour accueillir celui qui vient !

 

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

Étoile de la mer, nourricière du

Verbe- Dieu

Étoile de la mer


Ô Mère toujours vierge, porte du ciel, salut !
De l’ange Gabriel tu reçois cet Ave,
par ce nom nouveau d’Ève, fonde nous sur la paix !
Délivre les pécheurs, éclaire les aveugles,
chasse de nous les maux et obtiens-nous la joie !
Sois vraiment notre mère, intercède pour nous
auprès de ton Enfant-Dieu, né de toi pour nous hommes.
Accorde un chemin droit, une vie sans tache
et que, voyant Jésus-Roi, nous soyons dans la liesse.
Ô Vierge sans égale, ô très douce entre toutes,
obtiens pour nous pardon, douceur et pureté.
Louanges soient au Père et au Christ notre Roi,
honneur au Saint-Esprit Dieu, unique Trinité.

Amen !

Ne restez pas seul pour

 

 

les Fêtes de la Nativité !

O Emmanuel, Rex et legifer noster, exspectatio gentium, et Salvator earum : veni ad salvandum nos, Domine, Deus noster.


Ô Emmanuel, notre Roi et législateur, que tous les peuples attendent comme leur Sauveur, venez nous sauver, Seigneur notre Dieu !

Poverbes 16, 16

Acquérir la sagesse vaut bien mieux que l'or,

acquérir l'intelligence est préférable à l'argent.

 

Psaume 100

Acclamez le Seigneur, toute la terre,

Servez le Seigneur dans l’allégresse,

Allez à Lui avec jubilation.

Sachez que Lui, le Seigneur, est Dieu,

Il nous a faits et nous sommes à Lui,

Son peuple et le troupeau de sa bergerie.

Allez à ses portiques avec actions de grâces,

A ses parvis avec louanges,

Rendez-Lui grâce, bénissez son Nom !

Oui, bon est le Seigneur,

Eternel est son amour,

D’âge en âge, sa fidélité !

 

Votre naissance ô Christ, notre Dieu, a fait resplendir dans le monde la lumière de l’intelligence!

Ceux qui servaient les astres, sont instruits par l’Astre,

de Vous adorer, Soleil de Justice, et Vous contempler, Orient venant des hauteurs,

Seigneur gloire à Vous !

Tous les confins de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

Jubile devant Dieu toute la terre !

 

Doux enfant de Bethléem,
accorde-nous de communier
de toute notre âme
au profond mystère de Noël.

Mets dans le cœur des hommes cette paix
qu’ils recherchent parfois si âprement,
et que Toi seul peux leur donner.

Aide-les à se connaître mieux,
et à vivre fraternellement
comme les fils d’un même Père.

Découvre-leur Ta beauté,
Ta sainteté et Ta pureté.
Éveille dans leurs cœurs
l’amour et la reconnaissance
pour ton infinie bonté.

Unis-les tous dans Ta charité
et donne-nous Ta céleste paix.

(Jean XXIII , pape de Rome (1881-1963))

L’image contient peut-être : 1 personne

Prière de frère Alois pour Noël

Dieu éternel, à Noël, par la venue de Jésus sur la terre, tu as donné un nouveau commencement à l’humanité. Une lumière inconnue s’est levée, une espérance de paix pour la famille humaine. Cette lumière, tu la fais briller en nous par ton Esprit Saint, elle éclaire nos ténèbres. Tu renouvelles en nous l’émerveillement de ta venue en nos cœurs. Alors nous voudrions te chanter sans fin, et demeurer proches de tous ceux qui sont dans la peine et la souffrance, et qui attendent de voir ta lumière.

 

L’image contient peut-être : 1 personne St Mor Gabriel, priez pour nous !

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, herbe, plein air et nature

 

Maxime († entre 408 et 423) a assumé la charge pastorale de Turin. Il considère la prédication comme une médecine capable de guérir les plaies de l’âme et de la conduire à la conversion. Le présent extrait de sa première homélie sur la Nativité du Seigneur illustre cette profonde conviction.

es frères, préparons-nous à accueillir le jour de la naissance du Seigneur en nous parant de vêtements éclatants de blancheur. Je parle de ceux qui habillent l’âme, non le corps. Le vêtement de la chair est une vile tunique. Mais c’est le corps, objet précieux, qui habille l’âme. Le vêtement de la première est tissé par des mains humaines, celui de la seconde est l’œuvre de Dieu. C’est pourquoi il faut veiller avec bien plus de sollicitude à préserver de toute tache l’œuvre de Dieu qu’à garder immaculés les tissus des hommes.

Si notre vêtement corporel est taché, un dégraisseur peut, moyennant finances, le remettre en état. Mais s’il s’agit du vêtement de notre âme, fut-il taché d’une seule souillure, il n’est blanchi que laborieusement et à force de soins appropriés. La main de l’artisan ne lui est alors d’aucun secours pas plus que le travail du foulon. L’eau n’a aucun pouvoir de purifier la conscience ; une fois souillée, elle ne parvient pas à la purifier.

Nativité
© Bnf, ms. arménien 333, fol. 2v.

Tels sont les précieux habits de l’âme, ceux que l’évangéliste Marc note avec admiration sur la personne du Sauveur lorsqu’il écrit : Ses vêtements devinrent éclatants de blancheur comme la neige à un degré que nul foulon sur terre ne pourrait atteindre (Mc 9, 3). Le vêtement du Christ est donc loué, pour sa qualité non de tissu, mais de grâce. Il est admiré non pour la finesse de sa trame, mais pour la pureté inviolée du corps en lequel il fut conçu ; il est célébré non pour l’art avec lequel l’aurait tissé une main féminine, mais pour la virginité que conserva Marie en lui donnant naissance. Et c’est pourquoi la grâce de sa pureté de neige est magnifiée : elle ne lui a pas été conférée par l’œuvre d’un artisan : pureté telle, dit l’évangéliste, que nul foulon sur terre ne pourrait l’obtenir. Un foulon, en effet, peut donner l’éclat, la propreté, la blancheur immaculée, mais il ne peut conférer la virginité, la justice, la bonté…

Mes frères, à la veille de la Nativité du Seigneur, purifions notre conscience de toute souillure. Présentons-nous, non revêtus de soie, mais plutôt d’œuvres de valeur. Des vêtements magnifiques peuvent recouvrir nos membres, mais ils n’ont pas le pouvoir du purifier notre conscience… Il n’est d’aucune utilité d’avoir des vêtements somptueux si nous pourrissons sous les vices. Quand la conscience est dans les ténèbres, tout le corps l’est avec elle. Mais nous avons de quoi laver les taches de notre conscience. Il est écrit en effet : Donnez l’aumône et tout en vous sera purifié (Lc 11, 41). Bienfaisant commandement que celui de l’aumône grâce à laquelle, par une œuvre de nos mains, nous purifions notre cœur.

(Source : Le mystère de Noël, Grasset, Paris 1963, p. 73-74.)

UNE MÉDITATION:

Le chemin d'humilité de Jésus-Christ.
Voici une belle prédication de SAINT IGNACE (XIXème siècle) sur la nécessaire vigilance envers la vaine gloire, la gloriole... 
"La vaine gloire se nourrit des louanges des hommes. Elle se nourrit des richesses, d'une noble extraction, des titres éclatants dont sont parés ceux qui servent le monde et qui font tout pour lui plaire. De par sa nature même, la gloire terrestre et humaine s'oppose directement à la gloire de Dieu. La vaine gloire et l'ambition ont pour origine une fausse appréciation de l’opinion des hommes et de leur puissance qui sont, toutes deux, vaines éphémères, inconstantes et insignifiantes. La voie suivie par celui qui recherche la gloire humaine consiste à faire de constants et de multiples efforts pour plaire aux hommes et pour les flatter.
Au nombre des principes éthiques du Dieu-Homme se trouve le refus de la gloire humaine. 
"la gloire qui vient des hommes, a dit Lui-même le Seigneur, je n'ai pas à la recevoir.".
Lorsque le peuple voulut le proclamer roi, il se retira sur une montagne déserte (jn 6:15), nous enseignant, à nous aussi, à fuir les honneurs et la gloire. Il s'est dépouillé ; il s'est abaissé, devenant obéissant jusqu'à la mort, à la mort sur la croix. C'est pourquoi Dieu l'a souverainement élevé (phi 2:7)
Nous aussi nous devons nous humilier intérieurement, afin de devenir participants de la gloire du Christ. Pour cette raison nos saints pères, les saints moines, s'efforçaient de fuir, comme un poison mortel, tout ce qui pousse à la vanité et procure une gloire humaine.
Saint Isaac le syrien a dit :" Il est peu probable qu'il se trouve un homme capable de supporter les honneurs, et peut-être n'en existe-t'il même aucun ! Cela provient de sa disposition à la versatilité". 
C'est la raison pour laquelle Dieu, qui a préparé pour ses serviteurs un honneur et une gloire éternels et immuables dans les cieux, ne désire pas qu'ils soient continuellement honorés d'une considération vaine et éphémère dans ce monde inconstant et changeant. Ceux auxquels Dieu confia un ministère élevé dans l'Eglise, en raison de leurs remarquables capacités naturelles et de leur maturité spirituelle, furent particulièrement soumis aux persécutions, aux déshonneurs, aux affronts, aux colères, aux souffrances. 
Pour s'en convaincre il suffit de lire les vies d'Athanase le grand, de Grégoire le théologien, de Basile le grand, de jean Chrysostome et d'autres luminaires de l'Eglise. Les infortunes qui les frappèrent les protégèrent d'un dommage spirituel qui aurait facilement pu leur arriver en raison de leur haut rang et des honneurs humains dont ils furent l'objet.
"Veille avec soin sur toi-même, a dit saint Isaïe de Scété, afin d'écarter de toi le désir du pouvoir, des honneurs, de la gloire et des louanges".
Il n'y a pas d'autre clé qui puisse nous ouvrir la porte du Royaume de Dieu que la croix du Christ. Frères bien-aimés, fuyons la vanité et l'ambition : elles ne sont rien d'autre que le refus de la croix du Christ. 
Refuser la croix du Christ revient à renier le Christ.

(Tiré de "l'évangile médité par les pères", Daniel Bourguet)

L’image contient peut-être : 2 personnes

  

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

L’image contient peut-être : 1 personne

 

L’image contient peut-être : 2 personnes

L’image contient peut-être : 2 personnes

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amî

L’image contient peut-être : 5 personnes

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Spiritualité Chrétienne

Recherche

Liens