Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 09:19

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

A brother asked one of the Fathers, What shall I do? My thoughts are always turned to lust without allowing me an hour’s respite, and my soul is tormented by it. He said to him, Every time the demons suggest these thoughts to you, do not argue with them. For the activity of demons always is to suggest, and suggestions are not sins, for they cannot compel; but it rests with you to welcome them, or not to welcome them. Do you know what the Midianites did? They adorned their daughters and presented them to the Israelites. They did not compel anyone, but those who consented, sinned with them, while the others were enraged and put them to death. It is the same with thoughts.

The brother answered the old man, What shall I do, then, for I am weak and passion overcomes me?? He said to him, Watch your thoughts, and every time they begin to say something to you, do not answer them but rise and pray; kneel down, saying, Son of God, have mercy on me.

Then the brother said to him, Look, Abba, I meditate, and there is no compunction in my heart because I do not understand the meaning of the words. The other said to him, Be content to meditate. Indeed, I have learned that Abba Poemen and many other Fathers uttered the following saying, The magician does not understand the meaning of the words which he pronounces, but the wild animal who hears it understands, submits, and bows to it. So it is with us also; even if we do not understand the meaning of the words we are saying, when the demons hear them, they take fright and go away.

The Sayings of the Desert Fathers

Livre de l'Ecclésiastique 45,1-5.

Il a été aimé de Dieu et des hommes : sa mémoire est en bénédiction. 
Dieu lui a donné une gloire semblable à celle des saints, il l'a rendu grand par la terreur qu'il inspira aux ennemis. 
Par sa parole, il a fait cesser des prodiges. Il l'a glorifié devant les rois, il lui a donné un commandement devant son peuple et il lui a montré sa gloire.
A cause de sa foi et de sa douceur, il l'a sanctifié et l'a choisi entre tous les hommes. 
Il lui a fait entendre sa voix et l'a introduit dans la nuée. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1,18-21.

Marie, mère de Jésus, ayant épousé Joseph, il se trouva, avant qu'ils eussent habité ensemble, qu'elle avait conçu par l'opération du Saint-Esprit.
Joseph, son mari, qui était juste et ne voulait pas la diffamer, se proposa de la répudier secrètement. 
Comme il était dans cette pensée, voici qu'un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit : " Joseph, fils de David, ne craint point de prendre chez toi Marie ton épouse, car ce qui est conçu en elle est du Saint-Esprit. 
Et elle enfantera un fils, et tu lui donneras pour nom Jésus, car il sauvera son peuple de ses péchés. " 

Mother of God “of the Sign”:

Prière pour demander la vue

 

Que le Seigneur Jésus touche nos yeux, comme ceux de l’aveugle.

Alors, nous commencerons à voir dans les choses visibles celles qui sont invisibles.

Qu’il nous ouvre les yeux pour que nous regardions, non pas les réalités actuelles, mais les grâces à venir.

Qu’il ouvre les yeux de notre cœur pour que nous puissions contempler Dieu en Esprit, par Jésus Christ le Seigneur, à qui appartiennent la puissance et la gloire pour les siècles des siècles.  

Amen.

 

(Origène)

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

 La sainteté est une histoire d'amour 


« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. »

(Mt 1, 20)


Hier nous méditions le riche Lectionnaire proposé par notre Tradition Syriaque pour le Quatrième Dimanche du Grand Carême" ( DE LA FEMME CANANÉENNE/SAWME RABO/VALIYA NOMBU)  Aujourd’hui Aujourd'hui , nous nous tournons avec les fils et filles de l'glise d'Occident vers un mariage, celui de Marie avec Joseph.

Si l’on fait attention au missel latin, on se rend compte que cette fête est une solennité Mariale, dont le nom exact est « Saint Joseph, époux de la vierge Marie ».

Il est important de saisir qu’un saint ne se construit jamais seul ; la sainteté est toujours une histoire d’amour, avec le Christ bien sûr, comme nous l’avons médité hier, mais également avec les personnes qui nous entourent.

C'est pourquoi, il est tellement important que notre Monastère, s'il veut survivre et se pérenniser, à l'école des deux grands "Docteurs de la charité" que sont Saint Jacques de Saroug et Augustin d'Hippone soit, avec ses familiers, un "Foyer d'Amour de Charité".

 La sainteté se communique 
On ne peut pas comprendre Joseph sans Marie, la sainteté se communique, elle laisse une trace dans les cœurs qu’elle rencontre.

Ainsi nous sommes redevables à Dieu, aux saints, à nos parents qui nous ont donné la vie, qui nous ont fait connaitre le Christ, à toutes les personnes qui nous ont confortés dans notre foi.

C’est bien cela la grande communion des saints, nous sommes des héritiers.
Saurons-nous à notre tour transmettre ce que nous avons reçu ?

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Je prends le temps de rendre grâce pour toutes les personnes par lesquelles Dieu a su travailler mon cœur. Je remercie mon ange gardien que j’ignore trop souvent, mon saint patron, et tous les saints qui me marquent tout particulièrement. Enfin je renouvelle mon amour filial envers la vierge Marie Mère du Verbe de Vie qui s'est fait mon frère pour qu'avec elle et  Joseph, je sache accueillir Le fruit de l'Esprit qui la prit sous Son ombre ...

Ô Marie, Mère de Miséricorde, "porte du salut", ouvrez mon coeur à l'accueil:

*de la Volonté du Père,

*de l'action du Saint Esprit

pour présenter au monde le Christ son salut. 

 

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

« Ce qui importe surtout, ce n'est pas telle ou telle observance,

tel ou tel ensemble de pratiques morales, mais notre renouveau, notre « création nouvelle » dans le Christ (1).

C'est lorsque nous sommes unis au Christ dans « la foi qui opère par la charité » (2) que nous possédons en nous le Saint-Esprit, source de tout amour et de tout acte bon.

La vie chrétienne n'est pas seulement une vie dans laquelle nous nous efforçons de nous unir à Dieu par la pratique de la vertu.

C'est plutôt une vie dans laquelle, attirés par l'Esprit-Saint de Dieu, dans le Christ, nous essayons d'exprimer notre amour et notre conversion par des actes de vertu.

Étant unis au Christ, nous cherchons, avec toute la ferveur possible, à Le laisser manifester Sa vertu et Sa sainteté dans nos vies.

Efforçons-nous donc de faire disparaître les obstacles que l'égoïsme, la désobéissance et l'attachement à ce qui est contraire à Son amour dressent devant Lui. »

1. Épitre aux Galates, 6, 15. - 2. Ibid., 5, 6.

Thomas Merton (1915-1968), Vie et Sainteté (chap. III), Traduit par Marie Tadié, Aux Éditions du Seuil, Paris, 1966.

 

Enseignement du Seigneur aux nations par les douze Apôtres.

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

 

2. Second commandement de l'enseignement :

Tu ne tueras pas, tu ne seras pas adultère, tu ne souilleras point de garçons, tu ne commettras ni fornication, ni vol, ni magie, ni sorcellerie, tu ne tueras pas d’enfants par avortement ou après la naissance, ni ne convoiteras ce qui est à ton prochain.

Tu ne parjureras pas, ni ne feras de faux témoignage, ni ne médiras, ni ne garderas de rancune.

Tu seras sans duplicité, en pensées et en paroles, car le double langage est un piège de mort.

Ta parole ne sera ni mensongère ni vaine, mais pleinement agissante.

Tu ne seras ni avare, ni rapace, ni hypocrite, ni méchant, ni orgueilleux.

Tu ne formeras pas de mauvais dessein contre ton prochain.

Tu ne haïras personne, mais tu reprendras les uns, tu prieras pour eux, et tu aimeras les autres plus que ta vie.

___________________

Lutter contre les pensées induites (Apophtegmes)

 
Un frère demanda à l'un des Pères, "que dois-je faire? Mes pensées sont toujours orientées vers le désir charnel, sans me laisser une heure de répit, et mon âme est tourmentée par ça.
Il lui dit : "chaque fois que les démons te suggèrent ces pensées, ne discute pas avec eux. Car l'activité des démons, c'est toujours de suggérer, et les suggestions ne sont pas des péchés, car elles ne peuvent pas contraindre. Mais cela dépend de toi de les accueillir ou de ne pas les accueillir. Sais-tu ce que les Madianites ont fait? Ils parés leurs filles et les ont présentées aux Israélites. Ils n'ont contraint personne, mais ceux qui ont consenti, ont péché avec elles, tandis que les autres ont été furieux et les ont mis à mort. C'est la même chose avec les pensées.
Le frère répondit à l'ancien, "que dois-je faire, alors, car je suis faible et la passion me vainct??"
Il lui dit, "surveille tes pensées, et à chaque fois qu'ils commencent à te dire quelque chose, ne réponds pas, mais lève-toi et prie, agenouille-toi, dis, 'Fils de Dieu, aie pitié de moi'."

Alors le frère lui répond, "Abba, vois donc, je médite mais il n'y a nulle componction dans mon cœur parce que je ne comprends pas le sens des mots."
L'autre lui dit "Contente-toi de méditer. En effet, j'ai appris que Abba Poemen et de nombreux autres Pères ont prononcé le dicton suivant : 'le magicien ne comprend pas le sens des mots qu'il prononce, mais l'animal sauvage qui l'entend, lui il comprend, se soumet et s'incline. Ainsi en est-il également avec nous, même si nous ne comprenons pas le sens des mots qu'on prononce, quand les démons les entendent, ils prennent peur et s'en vont.

(Sentences des Pères du Désert)

SAINT(S) DU JOUR:

20 Mars:

 

Saint Rémi évêque de Strasbourg

(+ 20 mars 783)

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Rémi évêque de Strasbourg"

 

Tropaire ton 4

La vérité de tes oeuvres t'a manifesté à ton peuple comme la règle de la foi, l'image de la douceur, le maître de la tempérance. Par l'humilité tu as acquis les choses sublimes, par la pauvreté la richesse. O Rémi, père et hiérarque, intercède auprès du Christ-Dieu pour qu'Il sauve nos âmes.

Fils de Hugues, comte d'Alsace et neveu de sainte Odile, fut élevé à l'abbaye de Munster, près Colmar, où il se fit religieux et devint abbé.

Il fit le pèlerinage de Rome où le pape Adrien 1er l'ayant accueilli favorablement, lui donna les reliques des saintes Sophie, Foi, Espérance et Charité, martyres.

A son retour, Rémi plaça ces reliques dans le monastère qu'il avait fait construire pour des chanoinesses à Eschau, au confluent de l'Ill et du Rhin.

Il venait d'être nommé évêque de Strasbourg .

En 778, dans son testament il constitua comme son héritière universelle, la bienheureuse vierge Marie qu'il suppliait de veiller elle-même à l'exécution de ses dernières volontés. Rémi mourut le 20 mars 783.

_______________________

Ste Claudia et ses compagnes
Martyrisées à Amide, en Asie mineure
(4ème siècle)

A

lexandra, Claudia, Euphrasie, Matrone, Julienne, Euphémie, Théodosie, Derphutaet une de ses sœurs, ses six compagnes martyres, sous Dioclétien. Elles étaient venues défendre des chrétiens devant le gouverneur d'Aminsos en Cappadoce. Les soldats se ruèrent sur elles et les dépouillèrent de leurs vêtements pour s'en amuser et les exposer à la risée de la foule. Puis ils les fouettèrent avec des verges pour les déchirer. Elle furent finalement jetées dans une fournaise.

 

____________________________

 

Saint Wulfran
Evêque de Sens
(7ème s.)

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Wulfran"

Martyrologe Romain : Au monastère de Fontenelle, vers 700, la mise au tombeau de saint Vulfran. Moine élu évêque de Sens, il entreprit, après quelques années, de porter l’annonce de l’Évangile au peuple de la Frise et, revenu au monastère de Fontenelle, il y termina ses jours.

 

Saint Wulfran était fils d’un officier du roi Dagobert. ll passa quelques années a la cour sous Clotaire III et sainte Bathilde, sa mère; mais il n’échoua point contre les écueils où la vertu des courtisans fait si souvent naufrage. Il sut allier les devoirs de son état avec la pratique des maximes de l’Évangile. Il avait une estime particulière pour les vrais serviteurs de Dieu. Ayant été élevé sur le siège de Sens en 682, il se livra tout entier aux fonctions de l’épiscopat; mais à peine eut-il gouverné son diocèse deux ans et demi, qu’il résolut de le quitter pour aller prêcher la foi dans la Frise, à l’exemple de plusieurs missionnaires anglais qui travaillaient de ce côté-là. Il s’y rendit donc après avoir fait une retraite, et ses
prédications eurent les plus heureux succès. Un grand nombre de personnes, parmi lesquelles on comptait le fils du roi Radhod, se convertirent et reçurent le baptême.
Ce saint sauva la vie à un malheureux nommé Ovon, destiné par le sort à être immolé aux idoles. Ayant été pendu, il resta deux heures à la potence de sorte que tout le monde le croyait mort; mais la corde ayant cassé par la vertu des prières de Wulfran, Ovon tomba par terre et se trouva plein de vie. Le saint à qui on le donna, l'instruisit des vérités de la religion. Ovon fut depuis moine et prêtre de Saint-Wandrille. Wulfran rendit aussi la vie à deux enfants qu'on avait jetés dans la mer en l'honneur des idoles du pays. Notre saint se retira ensuite au monastère de Saint-Wandrille, où il mourut en 720.

Pratique : Ayez une estime particulière pour ceux qui procurent la gloire de Dieu

____________________

Saint Herbert

(ermite anglais.

+687)
 

C’était un moine de Melrose.

 Il est associé à son ami Cuthbert, lui aussi moine à Melrose au sud d’Edimbourg puis évêque de Kindisfarne près de St Andrew en Ecosse.

Ils sont enterrés dans la cathédrale de Durham.

Ils ont joué un rôle important dans la romanisation de l’église anglo-saxonne.

SI TOUS LES CHRÉTIENS DU MONDE…

Le carême de tous – 

Cette année, tous les chrétiens célèbreront la Résurrection le même jour, c’est-à-dire le 16 avril. Cette occurrence providentielle se produira à nouveau le 20 avril 2025. Ce sera à nouveau l’occasion de se préparer ensemble à la proclamation fondamentale et de se réjouir ensemble en annonçant que le Christ est ressuscité ! Et nous annoncerons, comme il est prévu de le faire cette année, la résurrection du Seigneur, ensemble, sur les parvis et sur les places publiques – ensemble…

Expériences d’unité

Les chrétiens de tous bords peuvent, dans le concret, par l’action, avoir une commune expérience d’unité. Tous les chrétiens peuvent avoir une position commune en ce qui concerne la torture, la peine de mort, et autres situations qui déshumanisent l’homme, ou encore dans le domaine écologique. Récemment, les 14, 15 et 16 mars, le Colloque annuel des Facultés a réuni des chrétiens pour répondre ensemble à la question « Comment parler du péché en 2017 ? »  Les interventions et les discussions ont montré que, en se référant à la parole de Dieu, les chrétiens sont capables d’une réflexion commune. Quand le climat est celui de l’amitié, de l’estime réciproque et du respect, ils sont tout à fait en mesure de s’aimer sans être d’accord sur tout.

Le jeûne

Nous n’aurons pas avant longtemps l’occasion de le faire : chrétiens de partout, jeûnons ensemble, autant que nous le pouvons, puisque nous sommes entrés ensemble dans le Carême. Sur la planète entière, imaginez que tous les chrétiens, quels qu’ils soient, participent au jeûne qui est en fait celui du Christ. Imaginons – il est encore temps de commencer, « ouvriers de la dernière heure » ! – que tous les chrétiens jeûnent et prient pour eux-mêmes et pour le monde : n’est-ce pas la première façon de prendre en charge les souffrances du monde où nous le Christ nous a envoyés ? N’est-ce pas une action commune, une expérience d’unité de la communauté de ceux qui confessent la Résurrection ? Bien sûr, l’œcuménisme est caractérisé par le dialogue et par le témoignage mutuel, et par des formes de témoignage commun : nous devons « parvenir à l’unité de la foi et à la communion du saint Esprit » (liturgie selon saint Jean Chrysostome). Mais, parlons d’un œcuménisme pratique, de l’action : or, la première action n’est-elle pas celle qui nous engage comme nous engagent le jeûne et la prière ? N’est-ce pas une commune et planétaire démarche de repentir ?

L’appel de l’Esprit

Le grand appel de l’Esprit résonne dans la conscience prophétique de l’Église : jeûner et prier pour soi et pour le monde ; pour nos communautés elles-mêmes ; pour la guérison de nos membres ; pour le renouveau de la Foi ; pour atteindre une commune confession de la foi apostolique. Si tous les chrétiens du monde… Remplissons les points de suspension ! On se prend à rêver d’une immense force spirituelle mondiale, d’une immense manifestation de l’amour de Dieu sur la terre, d’une grande solidarité, d’un œcuménisme de l’ascèse et du repentir. Le repentir dans le jeûne et la prière est la première action quand on consulte un peu son écran pour y connaître les événements quotidiens, dans notre pays, au Moyen Orient et sur la planète entière. Sans repentir, il n’y a pas de changement de mentalité. Et, sans jeûne, il n’y a pas de repentir sérieux, parce que le jeûne engage l’homme complet, corps et âme, esprit et cœur. Le jeûne est la première action du Christ après son immersion dans le Jourdain et avant toute prise de parole.

Commençons

On se prend à rêver de la royauté de l’Esprit – qu’advienne ton règne ! Elle nous donnerait à tous la vision de Dieu en tout et la force d’un témoignage vivant – le génie de renouveler notre expérience du Christ : « Le christianisme ne fait que commencer », titre un livre de Père Alexandre Men, un martyr de notre temps. Eh bien, tous les chrétiens du monde, commençons donc ! Si nous n’avons pas commencé, il est tout à fait temps de s’y mettre en cette deuxième moitié du saint et grand Carême…

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Pourquoi la saint Joseph ne tombe-t-elle pas le 19 mars en 2017 ?

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

Habituellement, on célèbre la saint Joseph le 19 mars. Mais pas cette année ! On vous explique pourquoi...

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,16.18-21.24.
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

Le  calendrier liturgique de l'Eglise romaine-catholique considère la fête de Saint Joseph comme une solennité.

On appelle solennité les fêtes les plus importantes de la communauté chrétienne qui sont célébrées avec un éclat particulier. Celles-ci sont plus importantes que les dimanches du temps ordinaire et du temps de Noël.

Par contre les dimanches de l’Avent, du Carême et du temps pascal sont prééminents dans l’ordre liturgique par rapport aux solennités.

Aussi, lorsque la Saint Joseph ou l’Annonciation quelques jours plus tard, également considérée comme une solennité, tombent un dimanche de carême, on les fête le lendemain. Ainsi, cette année la Saint Joseph se fête le 20 mars 2017.

En savoir plus sur saint Joseph :

Saint Joseph, le charpentier de Nazareth, fut le père putatif de Verbe fait chair du  Fils de Dieu, par lui assumant l'autorité paternelle, le Père (Même si Marie était aussi de la descendance de David), le Christ peut être dit "Fils de David".

Comme il  a veillé sur Jésus et sur Marie à Nazareth,  on désigne souvent saint Joseph comme le saint patron des familles, des pères de famille, des artisans, des travailleurs, des mourants et de l’Eglise universelle, Ste famille de Dieu sur cette terre.

En raison de sa qualité d’homme juste et sage, de nombreux catholiques demandent son intercession pour discerner leur vocation, rencontrer le bon époux ou la bonne épouse. On confie aussi à sa prière les affaires matérielles importantes comme la recherche d’un emploi ou d’un logement.

Le Pape de Rome SS Jean-Paul II, qui voyait en saint Joseph le modèle du témoin du Royaume de Dieu, en l’appelant « minister salutis » dans son exhortation apostolique Redemptoris Custo, l’a désigné comme patron du troisième millénaire et de la nouvelle évangélisation.

Si la Saint Joseph est habituellement le 19 mars, la piété chrétienne a consacré tout le mois de mars à saint Joseph, le chef de la Sainte famille.

(Inspiré d'un article Aletieia)

MOIS DE SAINT JOSEPH:
Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Joseph"
 
Dix-neuvième Jour

Prions en union avec Jésus, Marie et Joseph priant à Nazareth.

Saint Joseph fut toujours innocent

Dieu, qui le destinait à être le compagnon de Marie, lui inspira pour la pureté de son âme la plus active vigilance ; il aima la retraite et la prière ; il mena une vie laborieuse et pénible ; il soumit son corps et son esprit à la volonté des autres, et plus tard ne se sépara presque jamais de Jésus et de Marie.

Ces moyens sont à notre portée… Je vous confie mon innocence, ô S. Joseph ! entourez-la de la retraite, de la prière, du travail, de la soumission ; et dans ce petit sanctuaire que vous lui aurez fait, où ne parviendront ni les joies ni les plaisirs du monde, conduisez-y Jésus et Marie. Je vous le demande pour votre fête, en récompense de ma communion et de ma sagesse d’aujourd’hui. Je dirai pieusement une prière à S. Joseph.
_________________
 

AVEC JOSEPH LE JUSTE ET A L'ECOLE D'AUGUSTIN, CONTEMPLE L'OEUVRE DE DIEU EN TA VIE...

(Par Saint Augustin

(354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
Sermons sur l'évangile de Jean, n°15, 6-7 (trad. AELF rev.)
 )

Il a tout donné pour toi
 

Jésus fatigué par la route s'assit sur la margelle du puits ; c'était environ la sixième heure.

Là commencent les mystères ; ce n'est pas sans raison que Jésus est fatigué, lui la Force de Dieu...

C'est pour toi que Jésus s'est fatigué en chemin. Nous trouvons Jésus, qui est la force même ; nous trouvons Jésus qui est faible ; Jésus fort et faible. Fort parce que

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu »...

Veux-tu voir la force de Dieu ?

« Tout a été fait par lui et sans lui rien n'a été fait »

(Jn 1,1-2), et il a tout fait sans peine.

Qui de plus fort que celui qui a fait tout l'univers sans effort ?

Veux-tu connaître sa faiblesse ?

« Le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous » (Jn 1,14). 

La force du Christ t'a créé ; la faiblesse du Christ t'a recréé.

La force du Christ a donné l'existence à ce qui n'était pas ; la faiblesse du Christ a fait que ce qui était ne périsse pas.

Il nous a créés par sa force, il nous a recherchés par sa faiblesse.

C'est par sa faiblesse qu'il nourrit ceux qui sont faibles, comme la poule nourrit ses petits :

« Combien de fois, dit-il à Jérusalem, ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et tu ne l'as pas voulu ? » (Lc 13,34)... 

Telle est l'image de la faiblesse de Jésus fatigué de la route.

Sa route c'est la chair qu'il a prise pour nous.

Quel autre chemin prendrait-il, celui qui est partout, qui est partout présent ?

Où va-t-il et d'où vient-il, sinon habiter parmi nous et pour cela il a pris chair ?

En effet, il a daigné venir à nous pour se manifester dans la forme de serviteur, et le chemin qu'il a choisi, c'est de prendre notre chair.

C'est pourquoi « la fatigue du chemin » n'est rien d'autre que la faiblesse de la chair.

Jésus est faible dans sa chair, mais toi, ne te laisse pas aller à la faiblesse.

Toi, sois fort dans sa faiblesse à lui.

Parce que « ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes » (1Co 1,25).

La faiblesse du Christ est notre force.

 

 Le Christ nous rejoint dans notre humanité 
« Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. » (Jn 4, 10)
Comprenons que le Christ nous rejoint dans notre humanité, qu’il vient à notre rencontre, qu’il est proche, il s'est fait notre Frère.

 Notre relation au Christ est vitale 
La seule chose vraiment nécessaire dans notre vie, c’est notre relation au Christ, plus vitale encore que l’eau qui rassasie nos corps mortels.

C’est ainsi que l’on peut voir l’eau couler du côté transpercé du Seigneur sur la croix. 

Nous ne pouvons rien donner si nous ne recevons pas tout de lui.

Recevons et répondons à l'appel à la fidélité en Jésus, c'est bien le lieu de la rencontre avec Dieu.
Le Christ est l’unique source, l’unique Époux et l’unique sanctuaire.

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Je cherche les espaces de ma vie où je tente de vivre par moi-même, pensant pouvoir me passer du Christ.

Je Lui confie ma fatigue et Lui demande d’être vraiment le cœur de ma vie. Je peux prendre un temps de prière pour contempler la figure du Christ qui est vraiment l’Époux bien-aimé et renouveler mon désir de m’unir à Lui pour toujours.

COMBAT DE CARÊME : COURRIER DE CŒUR…

Message d’un surfeur –

« […] Nous nous allons comme Dieu le veut dans sa grande miséricorde. Je suis juste en train d’écrire ce message comme un appel au secours car tellement de choses se passent pendant ce carême. C’est un moment où le combat est vraiment assidu et où nous pouvons vite sombrer dans une mélancolie dangereuse. C’est vraiment la première fois que je ressens tout ceci, la tristesse et la joie. Le doute et la confiance. L’amour de Dieu et le vide. Cela fait tellement mal d’être loin de toute cette chaleur. Cela fait tellement souffrir quand on laisse notre orgueil nous guider et nous dire que nous sommes seuls. L’âme est faite pour vivre avec l’Amour et la consolation de Dieu, elle n’est jamais seule. Je ne veux pas m’éloigner, je ne veux pas sombrer dans la tristesse. Je veux être dans la joie de vivre pour le Seigneur. Mais cela est combattu par les ténèbres intérieures qui ressortent dans ces moments de faiblesse. J’ai besoin de vos prières, je ne sais pas vers qui me tourner. Je n’ose pas en parler à mon entourage car je ne veux pas alourdir leur peine. […] Tellement d’illusions dans cette vie ici-bas qu’elle nous laisse un goût amer. J’ai rencontré des amis formidables, mais certains s’éloignent, quittent la place qui était dans notre cœur. Ils laissent un trou avec un goût amer ; on essaye de le remplir avec les fleurs de l’humilité mais ce sont les pleurs qui surviennent d’abord. Je n’arrive pas à imaginer ce que doit ressentir notre Seigneur qui est Amour quand une de ses brebis s’éloigne de son cœur. Il doit être tellement triste pour son serviteur. L’humain expérimente aussi, de façon réduite, ce goût amer. Quand on prend du recul, on voit la souffrance du monde, et cela nous plonge dans un désespoir. On recherche les lumières et les phares, les ports qui nous accueillent mais on doit passer sur des îles remplies d’illusions, par des monstres qui engloutissent les navires. Priez pour moi, pour nous, le monde, telle est la plus basique des charités que Dieu pourrait nous demander à nous pêcheurs dont je suis le premier. Pardonnez-moi pour tout, priez pour moi […] »

Le logiciel de la consolation

[…] souvenons-nous toujours que nous sommes aimés du Seigneur. Nous sommes ses bien-aimés, ses enfants chéris, ses amis et ses frères. Quand viennent les tentations de la part du Malin (tristesse, découragement, doute, convoitise, jalousie, colère, etc.), sachons que nous sommes les chéris de Dieu. Ce que dit le Père céleste de son Fils Jésus, Il le dit également de nous : « voici mon enfant bien-aimé ! » (Mat 3, 17 ). Nous sommes les enfants d’Israël, les fils et les filles de Dieu, parce que, par le baptême et par la sainte chrismation, nous avons été engendrés du Père céleste par le saint Esprit. Pensons à cela avec enthousiasme ! Si nous n’y pensions pas, nous serions vraiment ingrats.

Cliquer sur « louange »

Comment activer ce souvenir ? Cliquer sur Louange, sur Glorification, sur Rendre grâce à Dieu, sur Gratitude ou Reconnaissance. La mémoire affiche alors sur l’écran de notre esprit une liste de prières par lesquelles nous connecter sur le site angélique de la louange. Quelles sont ces prières du fichier Joie ?

“Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi!” ; « Gloire à toi pour tous et pour tout ! » ; « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à ton indicible compassion, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à ton incompréhensible sagesse, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à la justesse de tes jugements, Seigneur, gloire à toi ! ». Suivant le temps liturgique, nous articulons cette louange : « Gloire à ta glorieuse Nativité, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à ton divin baptême, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à ta glorieuse Présentation, Seigneur, gloire à toi ! » ; « Gloire à ta divine conception… », « Gloire à ta Passion glorieuse… », « Gloire à ta sainte Résurrection… », «… à ta divine ascension… », « à ton retour glorieux … », etc. Et surtout la Doxologie : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre, bienveillance parmi les hommes… »

Cliquer sur Réjouis-toi

Pensons à nous réjouir avec la Mère de Dieu et les saints. Le site d’allégresse comporte les prières suivantes : « Réjouis-toi, vierge Mère de Dieu, réjouis-toi ! », ou, plus développé : « Réjouis-toi, Vierge Mère de Dieu, Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec toi ! Tu es bénie parmi toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni, car tu as enfanté le Sauveur de nos âmes ! » Et, nous adressant aux saints : « Réjouis-toi, saint Père et pontife Nicolas, réjouis-toi ! » ou : « Réjouissez-vous tous les saints, réjouissez-vous ! »

Cliquer sur Bonheur des autres

Glorifions et louons Dieu comme nous respirons et le Malin n’aura pas d’emprise sur nous. Ce qui est surtout gratifiant c’est de glorifier Dieu pour autrui : « Gloire à toi pour ton serviteur ou ta servante Untel ou Unetelle, Seigneur, gloire à toi ! ». Nous avons appris du Sauveur à bénir au lieu de maudire ; et, tout particulièrement, à bénir nos ennemis, ce qui nous purifie de toute passion et de tout péché.

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

J'avais besoin de ce câlin pour trouver mon chemin 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Vierge de tendresse"

Franco Gedda est le responsable de l'école de vie du Cenacolo, à Lourdes (France). Il se souvient d'une grâce reçue à la Grotte, en 2001, alors qu'il était lui-même un jeune accueilli au sein du Cenacolo. Voici ce que dit Franco :

« Je me suis drogué pendant vingt-trois ans. Je voulais m'en sortir. J'ai eu la chance d'entrer dans la communauté Cenacolo en 2000.  Le 11 février 2001, je suis arrivé à Lourdes. Au bout de quelques mois, je me trouvais à la Grotte. J'étais encore triste, et pas vraiment guéri de la drogue. C'était une veillée de Pâques. Un jeune handicapé s'est tourné vers moi et m'a embrassé. J'ai compris que la Vierge était là et m'accompagnait pour sortir de l'emprise de la drogue et consolider mon chemin à travers cette rencontre, d'un jeune moins chanceux que moi pour la santé, mais connaissant déjà la joie de la foi.

Depuis, chaque fois que je suis à la Grotte je remercie Marie qui m'a envoyé cet ange gardien et je revois son sourire. Je pense que Jésus et Marie savent ainsi nous surprendre et nous donner un coup de pouce à travers un clin d'œil. J'avais  besoin ce jour-là de ce câlin pour trouver mon chemin. »

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Je me sens à 3000 mètres d'altitude, dans l'air pur  

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

 

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Enseignement du Seigneur aux nations par les douze Apôtres.

Résultat de recherche d'images pour "icône de Saint Joseph"

 

3. Mon enfant,

fuis tout ce qui est mal et tout ce qui lui est semblable.

Ne sois pas irascible, car la colère mène au meurtre ;

ni jaloux, ni querelleur, ni violent,

car c’est de là que viennent les meurtres.

 

Mon enfant,

ne sois pas habité par la convoitise, car la convoitise mène à la fornication, ni par la vulgarité, ni par des regards sans gêne, car tout cela engendre les adultères.

 

Mon enfant,

ne suis pas le vol des oiseaux, car cela mène à l’idolâtrie,

ni les incantations, ni les calculs astrologiques, ni les purifications superstitieuses, refuse même de les voir et de les entendre,

car tout cela engendre l’idolâtrie.

 

Mon enfant,

ne sois pas menteur, car le mensonge mène au vol,

ni avide d’argent ou de vaine gloire, car tout cela engendre des vols.

 

Mon enfant,

ne sois pas ronchonneur car cela mène au blasphème,

ni insolent, ni malveillant, car tout cela engendre des blasphèmes.

Au contraire sois doux, car les doux auront la terre en héritage.

Sois patient, miséricordieux, sans malice, paisible, bon et tremble continuellement aux paroles que tu as entendues.

Tu ne t’élèveras pas toi-même,

tu n’ouvriras pas non plus ton âme à la présomption.

Ton âme ne se joindra pas aux orgueilleux, mais tu fréquenteras des justes et des humbles.

Tu accueilleras comme autant de biens les événements qui t’arrivent, sachant que rien ne se fait sans Dieu.

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

LE   CHEMIN   DU   BONHEUR…  

(2)

ÊTRE  CONTENT DE SON SORT

Être satisfait  de   son   sort   n'est   pas   une   vertu innée.   On  n'y parvient  qu'en  déployant beaucoup de volonté et d'application pour refréner des désirs illicites ;  aussi est-ce un art que bien peu de gens prennent la peine d'étudier. Comme il y a dans le monde d'aujourd'hui des millions d'êtres insatisfaits,  pourrait être très utile  d'analyser à  leur intention les quatre causes principales de l'insatisfaction et de suggérer des moyens d'y remédier.

 

La cause fondamentale de l'insatisfaction est l'égotisme — oul'égoïsme — qui érige le moi en cellule primordiale autour de laquelle tout le reste de l'univers doit pivoter.

 

La deuxième cause de l'insatisfaction est l'envie qui nous amène à considérer les biens ou les talents d'autrui comme s'ils nous avaient été dérobés.

 

La troisième cause est la cupidité, soit un besoin désordonné de posséder davantage pour compenser le vide de notre cœur.

 

La quatrième cause l'insatisfaction est la jalousie, provoquée parfois par la mélancolie et la tristesse, parfois aussi par la haine de ceux qui ont ce que nous désirerions pour nous-mêmes.

 

Une des plus grandes erreurs que l'on puisse commette est de s'imaginer que la satisfaction de nos aspirations puisse venir de quelque chose qui nous soit extérieur plutôt que de la qualité de l'âme.

 

Il y avait une fois un petit garçon qui désirait seulement une bille ; lorsqu'il eut la bille, il ne désira plus qu'un ballon; lorsqu'il eut le ballon, il ne voulut plus qu'une tou­pie ; lorsqu'il eut la toupie, il ne convoita plus qu'un cerf-volant ; et lorsqu'il eut la bille, le ballon, la toupie et le cerf-volant, il n'en fut pas heureux pour autant.

 

Essayer de rendre heureuse une personne insatisfaite équivaut à tenter de remplir d'eau un tamis. Quelle que soit la quantité d'eau que vous versez, elle s'écoule plus vite que vous ne pouvez y pourvoir.

 

Et la satisfaction ne peut dépendre non plus d'un changement de résidence. Il y a des gens qui s'ima­ginent que s'ils se trouvaient dans un autre endroit du globe, ils y rencontreraient une plus grande paix de l'esprit. Un jour qu'il faisait très chaud, un poisson rouge dans son bocal et un canari dans sa cage se mirent à parler.

 

— Comme je voudrais, dit le poisson rouge, m'ébattre comme ce canari. Ah ! Si seulement je pouvais être dans sa cage...

— Comme ça serait agréable, dit le canari, d'évoluer dans cette eau fraîche où nage le poisson rouge... Soudain, une voix se fit entendre :

— Canari, tu peux descendre dans l'eau. Et toi, poisson, monte dans la cage !

 

Immédiatement, les deux animaux permutèrent. Mais ni l'un ni l'autre n'en trouvèrent pour autant le bonheur, car, à l'origine, Dieu avait assigné à chacun d'eux la place qui convenait à ses aptitudes, qui était la mieux adaptée à sa nature.

 

Pour accéder à un sentiment de satisfaction, la condition essentielle est de demeurer en deçà de limites bien déterminées. Tout ce qui n'excède pas ces limites a de fortes chances d'être paisible. Quoi de plus tranquille, par exemple, qu'un jardin entouré de murs ?

On y est coupé du reste de l'univers, et en contemplant le monde par les portails, on éprouve une impression d'éloignement qui donne à cette vision un caractère enchanteur.

De même, si l'âme humaine est maintenue en deçà de certaines limites (c'est-à-dire si elle n'est ni avare, ni cupide, ni présomptueuse, ni égoïste), elle se trouve, elle aussi, enfermée dans un contentement paisible et ensoleillé.

L'homme satis­fait, limité et bridé par les circonstances, transforme ces contraintes mêmes en remède à son effervescence. Et peu importe que le jardin ait un hectare ou trois, qu'il soit ou non ceint de murs.

Ce qui compte, c'est que nous vivions en deçà de ses limites, petites ou grandes, pour avoir l'esprit en repos et le cœur en joie.

 

On parvient donc partiellement à ce sentiment de contentement de soi grâce à la foi, c'est-à-dire en connaissant le sens de la vie et en étant assuré que, quelles que soient les épreuves, elles viennent d'un Père qui est Amour. En deuxième lieu, pour accéder au contentement, il faut également avoir bonne conscience. 

Si le moi intérieur est malheureux par suite d'échecs moraux et de fautes qui n'ont point été expiées, rien de ce qui vient de l'extérieur ne peut apporter de repos à l'esprit. La troisième et dernière condition consiste à refréner nos désirs et à limiter nos plaisirs. Ce que nous aimons avec excès nous apporte souvent un excès d'afflictions.

Le contente­ment de soi accroît nos satisfactions et diminue nos misères.

Tous les maux deviennent plus légers si nous les endurons patiemment, alors que les plus grands bienfaits peuvent être empoisonnés par l'insa­tisfaction.

 

Les misères de l'existence sont déjà assez grandes et profondes pour que nous n'y en ajoutions pas de notre chef, sans nécessité.

 

Être satisfait de notre condition terrestre n'est point incompatible avec le désir d'améliorer notre sort. A l'homme le plus pauvre, le Christianisme n'enseigne pas seulement d'être content de son sort, il lui dit aussi de « s'appliquer à son travail ».

 

Le con­tentement ordonné, c'est pour le temps présent. Aujourd'hui, l'homme est pauvre, et, pour ce jour-là, la foi lui enjoint de s'en satisfaire ; mais il se peut que pour demain, il soit préférable de se libérer de la pauvreté, et l'homme pauvre travaille, en consé­quence, en vue d'une prospérité accrue.

Il peut très bien ne pas réussir. Si sa pauvreté dure encore le lendemain, il l'accepte, et ainsi de suite, jusqu'à ce que le soulagement se produise. 

 

Le contentement est donc relatif à notre état présent et non point absolu par rapport aux exigences d'ensemble de notre nature. Un homme satisfait n'est jamais pauvre, même si ses ressources sont extrêmement réduites. L'homme insatisfait n'est jamais riche, quels que soient les biens dont on puisse le combler. 

A suivre

Extrait de : LE CHEMIN DU BONHEUR  (Mgr fultonJ. sheen)

CATÉCHÈSE ET BAPTÊME DES ADULTES

Monseigneur Hiérothée – 

Le métropolite Hiérothée de Naupacte est bien connu par les publications qu’il a faites dans un grand nombre de langues et qui sont au nombre de plus de deux cents. Infatigable pasteur, homme de prière, il connaît le Seigneur par expérience. Et il maîtrise le langage, les mots, pour parler de celui qu’il connaît parce qu’il vit avec lui depuis de nombreuses années. Époque étonnante et paradoxale que la nôtre : une telle ignorance de Dieu, quelquefois l’hostilité, une culture biblique très faible, une chrétienté qui semble quelquefois en déroute, une Orthodoxie parfois essoufflée et frileuse – et en fait, l’abondance des saints et des pères spirituels, des fidèles magnifiques dans toutes les Églises, un véritable renouveau de l’Orthodoxie et une grand enthousiasme spirituel ! Drôle d’époque…

L’édition

Le livre en grec date déjà de 1992. La traduction française que nous avons sous les yeux, et qui est due au prêtre Pierre Deschamps, date de quelques années, et a été finalement imprimée et rendue accessible en 2016. L’intérêt principal de ces pages est qu’elles ont été conçues pour l’homme contemporain cherchant Dieu, cherché par Dieu, et parvenant finalement, grâce à la miséricorde du saint Esprit, à rencontrer le Seigneur Jésus Christ. Jésus Christ, le Dieu Homme, est l’homme de la rencontre, comme le montrent de nombreux passages du saint Évangile.

La catéchèse

Or, quand notre contemporain arrive au Christ, soit pour demander le baptême, soit pour être reçu dans son Église par la confession de la Foi, la sainte chrismation et la non moins sainte eucharistie, il est normal que les prêtres se consacrent à lui et répondent aux questions de son cœur et de son intelligence. Cette catéchèse des adultes est l’instrument missionnaire dont on besoin, non seulement nos prêtres, mais tous les fidèles conscients qui veulent être dignes de ceux qui cherchent la vie dans le Christ.

Le contenu du livre

La table de matières est instructive. La préface traite de la catéchèse en général, comme service issue de la Tradition de l’Église. Ensuite, il y a deux belles parties, dont la première est sous le signe du Fils prodigue : tout homme qui vient vers Dieu, vers le Père, en fait, revient vers lui. La conversion est un retour, une réconciliation. La deuxième partie est une explication du Symbole de la Foi : quand nous préparons nos amis à entrer dans l’Église, qu’avons-nous d’autre à faire, que de lire et d’interpréter avec eux cette magnifique charte de la foi chrétienne ? Et puis, il y a ensuite des questions et des réponses, un chapitre sur la célébration du saint baptême, et un dernier qui parle de l’accompagnement après le baptême.

Accompagner les baptisés

De ce petit chapitre nous avons choisi un extrait bien utile, selon nous. « Il y a un grand danger à ce que les nouveaux baptisés soient scandalisés par la mauvaise conduite des autres orthodoxes… C’est pourquoi le prêtre-catéchète doit préparer les catéchumènes à faire face à cette situation… Si quelqu’un ne porte pas attention à sa propre vie, il peut perdre la grâce reçue avec le baptême et devenir pire que les incroyants. Ceci arrive parce que le baptême et la venue de la grâce divine ne suppriment pas la liberté de l’homme… le nouveau baptisé doit apprendre que l’Église est un corps composé de différents membres qui luttent pour parvenir à la perfection et à la sanctification, que le saint baptême est le commencement d’un voyage et non sa conclusion… Malgré les différents scandales, les saints existent… D’ailleurs, il est possible que ceux qui aujourd’hui pêchent, demain se repentent et soient sauvés » (p. 195-197).

Catéchèse et Baptême des adultes, Métropolite de Nafpactos Hierotheos, monastère de la Nativité de la Vierge 321 00 Levadia – B.P. 107 – GRECE. Courriel : pelagia@pelagia.org

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

ΜΡ.ΘΥ__Παναγία " Η Πλατυτερα των Ουρανων" ( pokrov icon - Google zoeken  ΜΡ.ΘΥ__Παναγία " Η Πλατυτερα των Ουρανων"  ( Our Lady of the Sign:

Où nous trouver ?

 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  

CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Notre Dame du Mont Carmel - images saintes:

Aucun texte alternatif disponible.
Repentez-vous, 
car le Royaume des Cieux est proche 
 
(Matthieu 17, 1)
 
Nous souhaitons à tous les chrétiens orthodoxes, à tous nos lecteurs et lectrices,
un saint grand Carême qui les remplisse d'un grand Amour pour le Christ.

PROGRAMME LITURGIQUE

 

(Prévisionnel )DE MARS :

 

PIEUX CARÊME À VOUS !

 

HEUREUSE MONTÉE VERS PÂQUES !

 

#PARIS: "Permanence pastorale et réception des fidèles Vendredi tous les Vendredis après-midi et Samedi matin précédent le 1er dimanche de chaque mois. Ces samedis après-midi sont suivis d'un RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE au Monastère  à 15h au point de rendez-nous habituel .

#NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac du 28 février au soir au 2 Mars au matin (prenez Rdv avec lui ).

-LISIEUX (Coquainvillier) , le 3 Mars *

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
DIMANCHE 5 PÈLERINAGE à N-D de MISÉRICORDE ,le 19 (St Joseph), le Samedi 25 (Annonciation) * .

28 MARS:

Pèlerinage à Lisieux et Dozulé

(Départ après la Messe de 7h, retour vers 19h)

#NANTES :Jeudi 9, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

#ANGOULÊME (JAULDES ):
Dimanches 12 et 26 * EN AVRIL, en raison de la Retraite de SEMAINE SAINTE, le 2 *

#PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :
Samedi 25 (Annonciation) *. . .

#ALSACE -LYONNAIS : Visite pastorale (prenez Rdv ) entre le 19 et le 22 , Messe dominicale. 
Dimanche le 19 à Belfort*, réception des fidèles.

#PARAY LE MONIAL - ALLIER/CHAROLAIS: Visite pastorale ( prenez Rdv ) entre le 22 et le 24

 

 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messess, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

 

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

L’image contient peut-être : 5 personnes

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens