Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 05:58

Fathers of the three Holy Synods ((Luke 6:20-31), Four Holy Evangelists ( Luke 6:12-23 ), Sts. King Constantine & Queen Helena

Os Padres dos três Sínodos (Lucas 6: 20-31), Quatro São Evangelistas (Lucas 6: 12-23), os Senhores Reis Constantino e a Rainha Helena

Des Pères des trois grands saints Conciles ((Luc 6: 20-31), Des quatre saints évangélistes (Luc 6: 12-23), Des Sts. Roi Constantin et  Helena

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

This Saturday May 20th is the commemoration of the dukhrono of St. King Constantine the Great +337 and his mother St. Helena +328

L’image contient peut-être : 3 personnes

according the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

Mor Constantine the Great was the son of Flavius Constantius & Helena. He was brought up in Drepanum his mother’s birthplace.

With his Edict of Milan in A.D. 313, the three-centuries-long persecution came to an end. The external threat of the persecution by the Roman government ended However the internal threat of the Arian heresy sprung forth.

Constantine convened the Ecumenical Council of Nicaea to combat the Arian heresy in 325AD. The council repudiated the Arian heresy and formulated the statement of faith known as "The Nicene Creed"

Constantine’s adherence to Christianity was closely associated with his rise to power. He fought the Battle of the Milvian Bridge (according to Eusebius, during the campaign against Maxentius) in the name of the Christian God, having received instructions in a dream to paint the Christian monogram (Cross) on his troops’ shields to invoke the help of Christ.

In the Syriac Orthodox Churches the prayers on the feast of the Holy Cross on 14 September allude to this event.

In addition the Sh'himo prayers of Friday say : 

-"May the cross of light that was shown to Constantine in the sky be a high wall to the churches and the monasteries."

He issued numerous laws relating to Christian practices. He extended several privileges to the clergy. Emperor Constantine died on 21 May A.D. 337 at Ancryona, Izmit, Turkey. Shortly before his death, he was baptised by Eusebius of Nicomedia. After his baptism he refused to wear the imperial purple and died wearing the white baptismal robe. He was entombed in the church of the Holy Apostles.

Mort Queen Helena the mother of St. King Constantine was born in Drepanum. She married Constantine Chlorus, who after the birth of Constantine, later divorced her for political reasons. Helen embraced Christianity at the instance of Constantine at the age of 63.

Queen Helen was very considerate to the poor and needy. Queen Helen was eager to discover the cross on which Jesus was crucified. This is evident from the hymn recited during the procession of MidLent (phelgo d-sawmo/paathinombu):

Queen Helen came Jerusalem – From Rome, Royal town
To worship the Cross on which – Jesus was hanged on
She called together – All the Jews she knew
Asked them to show her – Place of Jesus Cross
They told her that they got a - Leading commander
If you ask him, he will show – Place of Jesus Cross
Halleluiah.. Vu .. Halleluiah….

Three crosses were discovered on March 24 while preparing the site for constructing the church at Golgotha. In the Sh'himo The Bo’outho of Mor Yacoub of Sarug (the Prayer of the third hour for Friday) describes the anecdote vividly:

-“Judas stood up and girded his loins manfully and dug and found three crosses which lay together; the mother of the king was sad because of this, because she did not know which was the cross of the Son of God.

Judas said to her: do not be grieved, blessed one, the Lord lives who will show you which is his cross. The Father was pleased to show the cross of light by means of a dead youth, who was being accompanied on the way to the grave.

When they placed them one after the other on the dead man, the people cried: living cross, show your power; the dead man saw the cross of light and rose from the bier and all who saw him gave glory to him who raised him up”

The portions of this cross were considered to be very precious and prelates used pieces of this cross in their handcross during the fourth century. A portion of the cross is inserted in the handcross of St. Gregorius Abdul Jaleel +1671 of North Paravur.

The last days of Queen Helen were spent at Palestine and her dead body was taken to Rome when she passed.

Biographies courtesy "Martyrs, Saints and Prelates of The Syriac Orthodox Church"

Oh Mor Constantine and Morth Helena plead for us before God's throne of grace! May the power of the true Holy Cross protect us from the evil one and all his forces. Amen

Le 20/21 mai, conformément au Calendrier Liturgique des Eglises Syro-Orthodoxes, nous célébrons la mémoire des Saints empereurs, couronnés par Dieu et Egaux-aux-Apôtres, CONSTANTIN le GRAND et sa mère HELENE (1)

Sts Constantin et HélèneSaint Constantin le Grand, le premier empereur chrétien, devenu par la grâce de Dieu "Apôtre du Seigneur parmi les rois", était fils du brillant général Constance Chlore et de Sainte Hélène. Il naquit à Nissa (Nish) (vers 280) et grandit sur les champs de batailles, apprenant de son père non seulement l'art de la guerre, mais aussi le sage gouvernement de ses sujets et la clémence à l'égard des Chrétiens.

Peu après sa proclamation (288), Dioclétien devant gouverner un empire trop grand, menacé de toutes parts par les barbares et troublé par d'incessants complots, confia à son ami Maximien le gouvemement de l'Occident et, quelques années plus tard (293), il plaça deux césars comme auxiliaires des deux augustes : Galère Maximien en Orient et Constance Chlore en Occident, avec juridiction sur la Grande-Bretagne, la Gaule et l'Espagne. Afin de s'assurer la fidélité de ce dernier, il l'obligea à répudier Sainte Hélène pour épouser la fille de Maximien, et il garda de plus le jeune Constantin en otage à Nicomédie, sa capitale. Constantin passa donc son adolescence parmi les moeurs païennes, à la cour de Dioclétien puis de Galère, où il se distingua par son allure majestueuse et sa vaillance dans les combats, mais surtout par sa droiture morale et sa bonté, qui lui attiraient la sympathie de tous ceux qui l'approchaient. Il resplendissait par les vertus vraiment royales de la chasteté et de la mansuétude, qui l'élevaient au-dessus des intrigues et des bassesses coutumières aux milieux de cour. Mais ces qualités suscitèrent aussi des jalousies, en particulier de l'empereur Galère, qui l'envoyait constamment dans des campagnes périlleuses d'où Constantin sortait chaque fois victorieux, en en tirant un surcroît de gloire.

Après la démission de Dioclétien et de Maximien, les deux césars, Galère et Constance Chlore, furent élevés à la dignité d'auguste. Instruit des complots tramés contre son fils, Constance, malade et vieillissant, demanda que Constantin vienne le visiter. Echappant de justesse aux hommes envoyés pour le retenir, Constantin se précipita en Grande-Bretagne, où il eut la joie de revoir son père qui lui confia la succession de l'empire d'Occident, et lui recommanda d'aider et de protéger les Chrétiens violemment persécutés depuis les édits de Dioclétien. Constance Chlore trouva peu après la mort, à York, et Constantin fut aussitôt proclamé empereur par l'armée (25 juillet 306). Mais, entre temps, Galère, qui se considérait comme le premier empereur, avait désigné deux césars : Maximin Daïa pour l'Orient et Sévère pour l'Occident, avec Rome pour capitale. A la mort de Constance Chlore, il éleva ce dernier à la dignité d'auguste ; mais Sévère fut renversé par une révolte du peuple, suscitée par la garde ,prétorienne, et remplacé par Maxence, le fils de Maximien, qui fit bientôt régner à Rome une tyrannie sanguinaire et pleine de débauches. Maxence conclut un accord avec Constantin, auquel il laissait le pouvoir sur les régions les plus occidentales, avec Arles pour capitale. Constantin, respectant ces conditions, gouverna la part qui lui était échue avec justice et bonté ; il était aimé du peuple et redouté des Germains ainsi que des tribus barbares. Mais cette situation dura peu de temps, car Maxence entra bientôt en friction avec son père qu'il avait associé au pouvoir. Maximien se réfugia dans le royaume de Constantin, mais il tenta aussitôt de s'emparer du pouvoir grâce à la complicité de sa fille Fausta, la seconde épouse de Constantin, femme fourbe et intrigante, qui fut par la suite la cause de bien des malheurs pour le pieux empereur. Le complot fut dévoilé et Maximien mit fin à ses jours (310).

Galère, informé des événements qui troublaient l'empire d'Occident, et avide de s'accaparer tous les pouvoirs, désigna alors Licinius comme césar d'Occident et marcha vers Rome avec une puissante armée. Vaincu par Maxence, il battit en retraite et se retouma contre Constantin. Mais ce demier lui infligea une défaite complète et Galère périt lamentablement, après avoir promulgué un édit modérant la persécution générale qui faisait rage en Orient (311). Maximin Daïa, païen fanatique et persécuteur achamé des Chrétiens, prit alors le titre d'auguste de l'empire d'Orient, et Maxence, resté seul à Rome, entreprit une campagne contre Constantin, en vue de s'arroger la totalité de l'empire d'Occident. Appelé au secours par les Romains qui souffraient de la tyrannie de Maxence, Constantin réunit ses troupes, passa les Alpes (septembre 312) et, conquérant aisément les villes d'Italie du Nord, il parvint jusqu'aux environs de Rome, où Maxence avait concentré des forces bien plus considérables.

Protaton (Athos) XIVe siècle
St ConstantinMonté sur une hauteur, Constantin considérait avec perplexité la supériorité de ses adversaires lorsque, en plein midi, apparut dans le ciel une immense croix, constituée d'étoiles, autour de laquelle étaient écrits ces mots en grec : « Par ce signe tu vaincras ». La nuit suivante, le Christ Lui-même apparut à l'empereur et Lui commanda de confectionner une croix semblable à celle qu'il avait contemplée dans sa vision et de la placer comme étendard à la tête de son armée. Le signe de la victoire resplendit alors de nouveau dans le ciel, et Constantin crut de toute son âme que Jésus-Christ est le seul vrai Dieu, le Créateur du ciel et de la terre, qui donne la victoire aux rois et guide toute chose vers la fin qu'Il a prévue avant l'origine du monde. Dès le lever du jour, il fit confectionner une grande croix en argent et donna l'ordre de la placer à la tête de ses troupes, à la place des aigles impériaux, comme "signe de victoire sur la mort et trophée d'immortalité". Dès lors Constantin commença à se faire instruire sur la Doctrine Chrétienne et s'adonna assidûment à la lecture des Livres Saints. Lors de la bataille décisive du pont Milvius, le 28 octobre 312, ce fut la Croix qui remporta la victoire. Maxence, en prenant la fuite, s'engagea sur le pont de bateaux qu'il avait fait construire, mais ce dernier s'effondra à son passage et le tyran périt englouti, avec tous ses officiers, comme autrefois Pharaon et ses cavaliers dans la mer Rouge (cf. Ex. 15).

Rendant grâce à Dieu pour cette victoire qui inaugurait une nouvelle ère de l'histoire humaine, Constantin fit une entrée triomphale dans Rome, qui le saluait comme son libérateur, son sauveur et son bienfaiteur. Il fit aussitôt élever le signe de la Croix sur les principaux monuments de la ville et l'on érigea une statue de l'empereur tenant en main la Croix, comme signe de victoire et emblème de son autorité reçue du Christ (2). Il fit restituer tous les biens confisqués par Maxence, rappela les exilés, libéra les captifs et fit rechercher les Reliques des Martyrs victimes de la Grande Persécution. A l'occasion de cette victoire sur Maxence, la religion chrétienne, si longtemps honnie et persécutée, pouvait désormais sortir de l'ombre et jouir de la protection du souverain. Tout en restant distincte du pouvoir politique, l'Eglise était désormais en mesure d'inspirer les gouvernants et de transformer en profondeur la vie des hommes et des états, pour leur inspirer les principes évangéliques. Quelques mois après, Saint Constantin rencontra Licinius à Milan (313) et les deux empereurs, qui se partageaient dès lors le monde, signèrent un Edit mettant fin à la persécution et donnant licence aux Chrétiens de pratiquer librement leur religion dans tout l'Empire. Constantin fut alors proclamé auguste suprême et on célébra le mariage de Constantia, sa sœur, et de Licinius.

Illuminé par la grâce de Dieu, le Saint empereur n'accorda pas seulement la liberté générale, mais il encouragea aussi le développement du Culte Chrétien. Il accorda des subventions pour construire des églises et orner dignement les tombeaux des Martyrs, restitua les biens des Confesseurs et des Martyrs confisqués par l'Etat et les fit attribuer à l'Eglise lorsque ces derniers n'avaient pas laissé d'héritiers. Il rendait honneurs aux Evêques qu'il recevait à sa table et il assistait aux Conciles locaux pour faire régner la paix et la concorde.

Alors que la lumière de la vérité brillait ainsi en Occident, les ténèbres de l'idolâtrie et de la tyrannie continuaient d'être entretenues en Orient par Maximin Daïa, qui déclara la guerre à Licinius. Celui-ci le vainquit en Thrace (30 avril 313) et, devenu maître de l'empire d'Orient, il intensifia la persécution. Il imposa des restrictions aux évêques (2), ferma des églises, exila les Chrétiens en vue et confisqua leurs biens, et il fit cruellement châtier tous ceux qui venaient en aide aux détenus. Il imposa aux dignitaires d'offrir des sacrifices et fit régner l'injustice et la violence dans tous les domaines de l'administration. Apprenant ces mesures tyranniques prises en Orient contre les Chrétiens, Saint Constantin leva une puissante armée, guidée par le signe de la Croix victorieuse, et, à la faveur d'une campagne contre les barbares en Panonnie, il pénétra sur le territoire de Licinius (322). Après une première défaite à Andrinople, le tyran se replia à Byzance puis fut définitivement vaincu à la bataille de Chrysopolis (18 septembre 324). Constantin triomphant, au nom du Christ et de la Vérité, s'employa dès lors à offrir l'Empire romain réunifié en présent au Roi des rois, et tel un nouvel Apôtre il fit proclamer jusqu'aux extrémités de l'Orient et de l'Occident, de la Mésopotamie à la Grande-Bretagne, la foi au Dieu unique et en Son Fils incamé pour notre Salut. Usant de mansuétude envers les prisonniers de l'armée ennemie, il fit aussitôt appliquer en Orient les mêmes mesures en faveur de l'Eglise que celles qu'il avait décrétées auparavant en Occident. Dans un édit proclamé dans tout l'Empire, il déclarait que Dieu seul devait être considéré comme la cause de ses victoires et qu'il avait été choisi par la Providence pour se mettre au service du bien et de la vérité. Il plaça de nouveaux magistrats dans les provinces, auxquels il interdit d'offrir des sacrifices païens, et envoya dans toutes les contrées soumises à son autorité des lettres condamnant l'idolâtrie et exhortant à la conversion. Il incitait tous ses sujets à suivre son exemple, mais sans contraindre personne. L'Empire, régi par un seul empereur, présentait alors une image du Royaume de Dieu, déjà présent sur la terre, où tous les hommes réconciliés pouvaient jouir de la paix et élever vers Dieu de continuelles hymnes d'actions de grâces.

A ce nouvel Empire Chrétien, qui devait durer mille ans (4), il convenait de donner une capitale, mieux placée que Rome géographiquement et exempte des souvenirs de l'idolâtrie et de la tyrannie. Inspiré par un signe divin, le pieux empereur fixa son choix sur la petite ville de Byzance, qui occupait une position charnière entre l'Orient et l'Occident. Guidé par un Ange, il marqua lui-même les limites de la nouvelle ville, et donna l'ordre au maître d'œuvre, Euphrata, de n'épargner aucune dépense pour la doter de monuments et de voies publiques dépassant en gloire et magnificence toutes les autres villes du monde. Lors de la fondation de la cité, le 8 novembre 324, Byzance reçut le nom de Constantinople et de Nouvelle-Rome, et fut dédiée par la suite à la Mère de Dieu. Au centre du palais on dressa une immense Croix ornée de pierres précieuses et sur le forum on plaça au sommet d'une colonne de porphyre la statue de Constantin, dans laquelle était placée de Saintes Reliques, et on déposa au pied de la colonne les corbeilles ayant servi au miracle de la multiplication des pains. Les travaux furent menés en grande hâte et, à l'occasion du vingt-cinquième anniversaire du règne de l'empereur (11 août 330), on célébra avec faste l'inauguration de la nouvelle capitale.

Aussitôt après sa victoire sur Licinius, le premier souci de Saint Constantin fut de rétablir et de confirmer l'unité de l'Eglise, gravement menacée par 1'hérésie d'Arius (5), qui, d'Egypte, s'était répandue dans différentes contrées, à la faveur d'un décret de Licinius interdisant la réunion des synodes locaux. Après avoir envoyé, par l'intermédiaire d'Hosius de Cordoue, des lettres d'exhortations à l'Archevêque d'Alexandrie, Alexandre, et à Arius, dans lesquelles il exprimait sa souffrance devant la division, l'empereur convoqua tous les Evêques de l'univers à Nicée, pour le premier grand et Saint Concile OEcuménique (6) (325). Cette première assemblée des Evêques venus de toutes les extrémités du monde était une parfaite expression de la plénitude de l'Eglise et de l'unité de l'Empire Chrétien. L'empereur y siégeait au milieu des Evêques, rayonnant dans un vêtement de pierreries. Il ouvrit les sessions en adressant une action de grâces à Dieu pour cette réunion, et il exhorta les participants à la paix et à résoudre les divisions semées par le démon dans la Maison de Dieu. Il participa aux débats et, par sa douceur et sa pondération, réussit à réconcilier les opposants. On procéda alors à la condamnation d'Arius et de ses partisans (7), et on résolut de célébrer Pâques partout à la même date, en signe d'unité de la foi. Pour conclure les sessions du Concile, Saint Constantin convia tous les Pères, à l'occasion du vingtième anniversaire de son règne, à un grand banquet, qui fut une somptueuse préfiguration du Royaume de Dieu, puis il les renvoya en paix dans leurs diocèses, munis de riches présents.

L'année suivante (326), l'impératrice Hélène, qui venait d'être baptisée, entreprit un pèlerinage en Palestine (8), au cours duquel on découvrit l'emplacement du Calvaire et, grâce à une révélation miraculeuse, la Croix du Seigneur enfouie sous terre (cf. 14 sept.). Saint Constantin ordonna alors d'ériger à cet endroit une somptueuse basilique dédiée à la Résurrection, laquelle fut inaugurée en 335, à l'occasion du trentième anniversaire de son règne. Sainte Hélène visita aussi d'autres Lieux saints et fit construire des basiliques à Bethléem et au Mont des Oliviers ; elle délivra les captifs et répandit de larges aumônes dans tout l'Orient. A l'issue de ce pèlerinage, elle rendit pieusement son âme à Dieu, à l'âge de quatre-vingts ans. Ses funérailles eurent lieu à Constantinople ; par la suite, son corps fut transféré à Rome (9).

La sécurité des frontières ayant été assurée par un habile jeu d'alliances, et les barbares ayant transformé leurs glaives en instruments agricoles, le pieux souverain put passer en paix le reste de son règne et s'occuper d'affermir les fondements et les institutions du nouvel Empire Chrétien. Il encouragea par tous les moyens l'expansion du Christianisme et transforma aussi en profondeur les lois romaines, en vue de les soumettre à l'esprit de charité et de mansuétude de l'Evangile. Dès son élévation au pouvoir, il avait décrété que le dimanche serait jour chômé dans tout l'Empire, il avait aboli la peine de mort par crucifixion, avait interdit les combats de gladiateurs et sévèrement châtié les rapts et les attentats à la pudeur. Par la suite, il encouragea l'institution de la famille, comme base de l'édifice social, en limitant le divorce, condamnant l'adultère et en légifèrant sur les droits d'héritage. Il fit également lever les lois jadis promulguées contre ceux qui restaient sans progéniture, afin d'encourager le monachisme qui connaissait alors un grand essor, et accorda de larges dons aux vierges consacrées, qu'il respectait jusqu'à l'adoration. Lorsque le siège de l'administration fut définitivement transféré à Constantinople (330), l'empereur y interdit la célébration des fêtes païennes et empêcha l'accès des païens aux charges de l'Etat. Se considérant comme l'"Evêque des choses extérieures", il apparaissait dans tout son gouvernement comme une image vivante de Dieu, qui répand généreusement ses bienfaits sur tous. Il distribuait abondamment les aumônes à tous ceux qui étaient dans le besoin, Chrétiens ou non, soutenait les veuves et se faisait le père des orphelins. Il protégeait les pauvres contre les exactions des puissants, et il favorisa la prospérité de ses sujets en allégeant d'un quart l'impôt annuel et en faisant réviser l'évaluation des propriétés pour la répartition des charges fiscales.

Calme, paisible et maître des passions qui tourmentent en général les puissants, il s'était fait représenter sur les monnaies debout, le regard toumé vers le ciel, affirmant ainsi que le souverain doit être un homme de prière et un intercesseur pour la paix et la concorde de son royaume. Dans son palais, il s'était réservé une salle, où chaque jour il s'isolait pour prier et méditer les Saintes Ecritures, et il passait souvent ses nuits à rédiger des discours, dans lesquels il exhortait le peuple à l'amour de la vérité et de la vertu. Apprenant un jour que quelqu'un avait jeté une pierre sur une de ses effigies, l'empereur, à qui on avait demandé de châtier le coupable, se passa la main sur le visage en souriant et dit : « Je ne sens aucune plaie et suis en pleine santé », et il laissa l'homme repartir librement. Quiconque l'approchait pour obtenir une grace était sûr d'être satisfait, et l'on pouvait croire en ces temps, que Dieu régnait véritablement parmi les hommes.

Peu après le trentième anniversaire du règne, célébré par des fêtes grandioses (335), le roi de Perse, Sapor II, déclencha une persécution contre les Chrétiens de son royaume, puis, rompant son alliance avec Constantin, il envahit l'Arménie. Le pieux empereur leva alors une puissante armée pour partir à la défense des Chrétiens, et décida de participer en personne à la campagne. Mais il tomba malade à Hélénopolis et fut transporté en hâte jusqu'aux environs de Nicomédie, où il reçut le Saint baptême, que par respect il avait retardé depuis tant d'années. Refusant de revêtir de nouveau la pourpre impériale, il rendit son âme au Roi du ciel et de la terre, le jour de la Pentecôte 337, encore vêtu de la tunique blanche des néophytes. Après avoir prononcé une prière d'action de grâces, ses demiers mots furent : « Maintenant Je sais que je suis vraiment bienheureux, maintenant je sais que je suis devenu digne de la vie éternelle, maintenant je sais que je participe à la Lumière divine. » Son corps fut aussitôt transporté à Constantinople, où après de somptueuses funérailles en présence de tout le peuple, il fut déposé dans l'église des Saints Apôtres, au milieu des sarcophages vides des douze Disciples du Seigneur. Celui qui, converti par une révélation semblable à celle de Saint Paul, Apôtre des Nations, avait soumis par son oeuvre colossale l'Empire romain à la doctrine du Christ, fut ainsi glorifié au-delà de tous les autres empereurs et c'est à juste titre qu'il est vénéré depuis comme Egal-aux-Apôtres (10).

1). Cette notice de St. Constantin nous offre l'occasion de rappeler que le Synaxaire se place sur un autre plan que celui de l'histoire politique. La vénération de St. Constantin le Grand, comme tous les éléments "constantiniens" qui ont été préservés dans le Culte Orthodoxe, visent à l'édification de l'Eglise et à la confirmation de sa dimension eschatologique. La gloire de l'Empire n'est autre que le symbole et l'anticipation de la gloire du Royaume de Dieu. C'est ainsi, et non comme une nostalgie impériale, que les fidèles vénèrent les Saints Empereurs et prient encore aujourd'hui, à l'époque des démocraties laïcisées, pour la confirmation de l'"Empire".
2). Certains synaxaires et l'office de ce jour (Gloire au Père des Vêpres), affirment de manière erronée que St. Constantin fut baptisé par St. Silvestre, lors de son entrée dans Rome. En fait, l'empereur demeura tout le reste de sa vie catéchumène, comme c'était alors souvent le cas, et ne fut baptisé qu'à l'approche de sa mort.
3). C'est alors que fut martyrisé S. Basile d'Amasée (cf. 26 av.).
4). Jusqu'à la prise de Constantinople par les Turcs, en 1453.
5). Cf. la notice de St. Athanase, 18 janv.
6). La mémoire de ce Concile est célébrée le Dimanche entre l'Ascension et la Pentecôte.
7). Malheureusement, après le synode, les intrigues de Constantia, soeur de l'empereur, réussirent à faire rappeler l'arien Eusèbe de Nicomédie, et à faire déposer St. Eustathe d'Antioche et exiler St. Athanase. L'arianisme et ses variantes continuèrent de troubler la paix de l'Eglise pendant de nombreuses années, quasiment jusqu'au Second Concile Oecuménique (381), qui marqua le triomphe définitif de l'Orthodoxie.
8). Il semble que Ste Hélène accomplit ce pèlerinage en expiation du double meurtre qui venait d'assombrir le règne de son fils. Crispus, le fils de la première épouse de Constantin, avait été accusé d'avoir tramé un complot contre son père. Peu après l'avoir livré à la mort, l'empereur réalisa qu'il s'agissait d'une accusation mensongère suscitée par Fausta, qui désirait assurer ainsi la succession au profit de ses trois fils, et il la fit exécuter. Ces événements tragiques sont la raison principale pour laquelle les historiens mettent en doute la Sainteté personnelle de Constantin. Mais il convient de replacer ces actes dans les conditions de l'époque, où le monarque concentrait toute l'autorité judiciaire et avait pouvoir de vie et de mort sur ses sujets. Ces historiens omettent d'ailleurs de relever les marques de repentir de l'empereur, que laissent supposer le reste de sa conduite et de son gouvernement, inspirés par les principes évangéliques.
9). On peut voir son sarcophage au musée du Vatican.
10). Répondant aux objections courantes sur la canonisation de St. Constantin, Christos Yannaras écrit : « L'Eglise n'a pas reconnu sa Sainteté en utilisant un étalon de perfection morale individuelle ( ... ) Seul le lien de la Sainteté avec la vérité de l'Eglise (comme prémices du Royaume de Dieu), et non avec les vertus individuelles, peut nous conduire à apprécier correctement le fait de la canonisation de Constantin le Grand. De même que l'Eglise a vu dans la personne des Apôtres les fondements de l'Edifice Divin, dont la "Pierre d'angle" est le Christ, en la personne de Constantin elle a vu l'Egal-aux-Apôtres, le fondateur de l'universalité et de la mondialité visibles de l'Eglise ( ... ) Dans la personne de Constantin le Grand, l'Eglise comprit que la vérité de sa nature universelle : assumer le monde entier, le transfigurer en Royaume de Dieu, prenait des dimensions historiques concrètes. » Vérité et unité de lEglise, éd. Axios, 1990, pp. 71-72.

L’image contient peut-être : 1 personne

Este sábado 20 de maio é a comemoração do dukhrono de São Rei Constantino o Grande +337 e sua mãe Santa Helena +328 de acordo com o Calendário Litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria Malankara.
Mor Constantino, o Grande, era filho de Flávio Constâncio e Helena. Ele foi criado em Drepanum, o local de nascimento de sua mãe.
Com o seu Edito de Milão em 313 dC, a perseguição de três séculos terminou. A ameaça externa da perseguição pelo governo romano terminou No entanto, a ameaça interna da heresia ariana surgiu.
Constantino convocou o Concílio Ecumênico de Nicéia para combater a heresia ariana em 325AD. O conselho repudiou a heresia ariana e formulou a declaração de fé conhecida como "O Credo Niceno"
A adesão de Constantino ao cristianismo esteve intimamente associada à sua ascensão ao poder. Ele lutou a Batalha da Ponte Milviana (de acordo com Eusébio, durante a campanha contra Maxêncio) em nome do Deus cristão, tendo recebido instruções em um sonho para pintar o monograma cristão (Cruz) nos escudos de suas tropas para invocar a ajuda De Cristo.
Nas igrejas ortodoxas siríacas as orações na festa da Santa Cruz, em 14 de setembro, aludem a este evento.
Além disso, as orações Sh'himo de sexta-feira dizem:
- "Que a cruz de luz que foi mostrada a Constantino no céu seja um alto muro para as igrejas e os mosteiros".
Ele emitiu numerosas leis relativas às práticas cristãs. Ele estendeu vários privilégios ao clero. O Imperador Constantino morreu em 21 de Maio de 337 em Ancryona, Izmit, Turquia. Pouco antes de sua morte, ele foi batizado por Eusébio de Nicomédia. Depois de seu batismo, ele se recusou a vestir a púrpura imperial e morreu usando a túnica batismal branca. Ele foi enterrado na igreja dos Santos Apóstolos.
Mort Rainha Helena, a mãe de St. King Constantine nasceu em Drepanum. Ela se casou com Constantino Chlorus, que depois do nascimento de Constantino, mais tarde se divorciou por razões políticas. Helen abraçou o cristianismo no exemplo de Constantine na idade de 63.
Rainha Helen era muito atencioso com os pobres e necessitados. A rainha Helena estava ansiosa para descobrir a cruz na qual Jesus foi crucificado. Isto é evidente a partir do hino recitado durante a procissão de MidLent (phelgo d-sawmo / paathinombu):
Rainha Helen veio Jerusalém - De Roma, cidade real
Para adorar a Cruz em que - Jesus foi enforcado em
Ela chamou juntos - Todos os judeus que ela conhecia
Pediu-lhes para mostrar - Place of Jesus Cross
Eles disseram a ela que eles tinham um - Líder comandante
Se você perguntar a ele, ele vai mo
strar - Place of Jesus Cross
Aleluia .. Vu .. Aleluia ....
Três cruzes foram descobertas em 24 de março, enquanto preparava o local para a construção da igreja no Gólgota. No Sh'himo O Bo'outho de Mor Yacoub de Sarug (a Oração da terceira hora para sexta-feira) descreve a anedota vividamente:
- "Judas levantou-se e cingiu seus lombos virilmente e cavou e encontrou três cruzes que jazem juntos; A mãe do rei ficou triste por causa disto, porque não sabia qual era a cruz do Filho de Deus.
Judas disse a ela: não te aflijas, abençoado, vive o Senhor, que te mostrará qual é a sua cruz. O Pai agradou mostrar a cruz da luz por meio de um jovem morto, que estava sendo acompanhado no caminho para o túmulo.
Quando os puseram um após o outro sobre o morto, o povo clamou: viva a cruz, mostra o teu poder; O homem morto viu a cruz da luz e levantou-se da estufa e todos os que o viram deu glória àquele que o ressuscitou "
As porções desta cruz foram consideradas muito preciosas e os prelados usaram pedaços desta cruz em seu handcross durante o quarto século. Uma porção da cruz é inserida no handcross de St. Gregorius Abdul Jaleel +1671 de North Paravur.
Os últimos dias da Rainha Helen foram passados ​​na Palestina e seu cadáver foi levado para Roma quando ela passou.
Biografias cortesia "Mártires, santos e prelados da Igreja Ortodoxa Siríaca"
Oh Mor Constantine e Morth Helena imploram por nós diante do trono de graça de Deus! Que o poder da verdadeira Cruz Santa nos proteja do maligno e de todas as suas forças. Um homem

L’image contient peut-être : 1 personne

 

IMPORTANTE HOMELIE OU IL EST QUESTION DE LA VOCATION CHRETIENNE DE LA FRANCE,

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

prononcée par le père Nicolas Nikichine (alors diacre), directeur du Centre de pèlerinage du diocèse de Chersonèse, sur sainte Hélène et la présence de ces reliques à Paris en I'église St.Leu-St.Gilles.

« ... Et actuellement c'est la période du rationalisme triomphant qui nie les saints, ridiculise par tous les moyens les mystères de la foi, sans avoir trouvé d'opposition spirituelle adéquate.

La société française du 20-ème siècle n'est pas encore passé par une perestroïka comme en Russie, où l'on voit ressurgir des cendres des églises, des monastères, des nouveaux séminaires... c'est vraiment le corps de ste Hélène qui est devant nous... cette rue porte le nom de st Denis, ce n'est pas une rue, c'est la rue qui relie Paris à ses origines chrétiennes, la France terrestre avec son protecteur céleste...

Une chose est sûre : le fait que ste Hélène, la sainte universelle, ait choisi la France pour y reposer signifie l'incorporation de la France dans l'orthodoxie... » 


(http://pelerinage-orthodoxe-france.blogspot.fr/…/les-reliqu…)

L’image contient peut-être : 1 personne

 

Par Saint Cyprien

(v. 200-258), évêque de Carthage et martyr 
La prière du Seigneur (trad. cf. bréviaire, 11e mercredi) 

 

« Le Serviteur n'est pas plus grand que son maître »

 

La volonté de Dieu, c'est ce que le Christ a fait et enseigné : l'humilité dans la conduite, la fermeté dans la foi, la retenue dans les paroles, la justice dans les actions, la miséricorde dans les œuvres, la rectitude dans les mœurs ; être incapable de faire du mal, mais pouvoir le tolérer quand on en est victime ; garder la paix avec les frères ;

chérir le Seigneur de tout son cœur ;

aimer en lui le Père et craindre Dieu ;

ne préférer absolument rien au Christ, car lui-même n'a rien préféré à nous ;

s'attacher inébranlablement à son amour ;

se tenir à sa croix avec force et confiance ; quand il faut lutter pour son nom et son honneur, montrer de la constance dans notre confession de foi ;

montrer, sous la torture, cette confiance qui soutient notre combat et, dans la mort, cette persévérance qui nous obtient la couronne.

C'est cela, vouloir être héritier avec le Christ.

C'est cela, obéir au précepte de Dieu. C'est cela, accomplir la volonté du Père.

Jugement dernier & avortement (mgr Anastase)

 

Souvenez-vous toujours qu'au Jugement Dernier, nous serons jugés pour L'avoir aimé, ou avoir manqué de le faire, jusque dans la moindre des personnes.
(Archevêque Anastase d'Albanie)

 

L’image contient peut-être : nuage, ciel, herbe et plein air

With faith in our Lord Jesus Christ, and finding confidence in the prayers of His Saints, the Northeast American Diocese of the Malankara Orthodox Syrian Church formally purchased Holy Transfiguration Retreat Center on the 15th day of May, in the 2017th year of our Lord.

L’image contient peut-être : plante, ciel, nuage, arbre et plein air

It is on this day, the glorious Feast of Saint Mary for the Intercession of Harvest, the Malankara Church in North America formally embarked on a dynamic ministry for the benefit of our faithful.

After the closing, His Grace Zachariah Mar Nicholovos, along with the clergy and faithful offered prayers of incense in the main chapel of the Retreat Center, seeking the intercession of Saint Mary, the Mother of God, Saint Thomas the Apostle to India, and the prayers of the former Metropolitans of North America - His Grace Dr. Thomas Mar Makarios & H. G. Mathews Mar Barnabas

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel et plein air

With the continued prayerful support of our clergy and faithful, HTRC will be a spiritual haven for our Diocese, the greater Church, and the God loving people of Dalton, Pennsylvania

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

Our local Syro-Orthodox Francophone church, founded on the missionary impulse of the mother church of Malankare, is delighted by the purchase by this mother Church for its Diocese of North America of this edifice which will powerfully compete with The missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of Malankare in this region.

 

Together with our brothers in North America and Kerala, our Francophone Christianity of Saint Thomas gives thanks to God and prays for the mission's mission so that, unanimously, everyone, like Mar Thoma, Prostrate before Christ, our Lord, united in the grace of the Holy Spirit and the love of the Heavenly Father:
-"My Lord and my God "

 

+Mor Philipose, Métropolitan.  

 

-------------------------

Dans la foi en notre Seigneur Jésus-Christ et la confiance dans les prières de ses saints, l'Église syrienne orthodoxe du Diocèse du nord-est de l'Église orthodoxe de Malankara a officiellement acheté le Centre de retraite de la Sainte transfiguration le 15 mai de la 2017e année de notre Seigneur.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur


C'est ce jour-là, en la glorieuse fête de Sainte-Marie dont  l'intercession est invoquée pour  la récolte, que l'Église de Malankare en Amérique du Nord s'est formellement engagée dans un ministère dynamique au bénéfice de nos fidèles.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises


Après la clôture, Son Eminence Zachariah Mar Nicholovos, ainsi que le clergé et les fidèles, ont offert des prières avvec l'encens dans la chapelle principale du Centre des Retraites, appelant l'intercession de Sainte Marie, la Mère de Dieu, Saint Thomas l'Apôtre de l' Inde et les Prières des anciens métropolites d'Amérique du Nord - Sa Grâce Dr. Thomas Mar Makarios & HG Mathews Mar Barnabas.

L’image contient peut-être : 10 personnes, personnes assises et intérieur
Avec le soutien continu de la prière de notre clergé et de nos fidèles, HTRC sera un refuge spirituel pour notre diocèse, la plus grande église au Dieu aimant les gens de Dalton, en Pennsylvanie

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

 

L’image contient peut-être : intérieur

Notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone, fondée grace à l'impultion missionnaire de l'Eglise-mère du Malankare se réjouit de l'achat par cette Eglise-mère pour son Diocèse de l'Amérique du Nord de cet édifice qui concourrera puissamment à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe du Malankare en cette région. 

Avec nos frères d'Amérique du Nord et du Kerala, notre Chrétienté Francophone des Chrétien de Saint Thomas rend grâce à Dieu et prie pour l'éssor de la mission afin que, dans l'unanimité, tous et chacun, comme Mar Thoma, se prosternent devant le Christ, notre Seigneur, unis dans la grâce du Saint Esprit et l'amour du Père Céleste:
-Mon Seigneur et mon Dieu"

+Mor Philipose, Métropolite

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout L’image contient peut-être : 1 personne, debout

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et intérieur

Nossa Igreja siro-ortodoxo Francophone locais fundada graças à impultion missionário da Igreja Matriz de Malankara saudou a compra pela igreja mãe da Diocese da América do Norte neste edifício que poderosamente para concourrera o impulso missionário da Igreja da Malankara Ortodoxa Síria nesta região.

Com nossos irmãos da América do Norte e Kerala, nosso cristianismo da Francofonia Christian de Saint Thomas dá graças a Deus e rezar para o crescimento da missão para que, em unanimidade, e todos, como Mar Thoma, é curvar-se antes de Cristo, nosso Senhor, unidos na graça do Espírito Santo e o amor do Pai Celestial:
'Meu Senhor e meu Deus "

+ Mor Philipose, Metropolitan

Aucun texte alternatif disponible.

SAMEDI 20 MAI: TOUS A LA MARCHE POUR JÉSUS !

L’image contient peut-être : 2 personnes

Témoigner publiquement et ensemble de notre foi en Jésus-Christ. Pour Paris:
Départ place de la NATION à 13h30

L’image contient peut-être : texte

Chers amis. Aloho m'barekh.

Certes, les cantiques et l'expression de cet hommage au Christ qui est Le Chemin, La Vérité et La Vie étant initialement organisé par les milieux des "Chrétiens évangéliques" peuvent nous heurter quelque peu nous qui, Chrétien Syro-Orthodoxes ou Chrétiens de Tradition Occidentale, sommes habitués à des formes plus sobres pour témoigner de Celui vers Lequel nous nous tournons plus que jamais en ces temps troublés en nous écriant:

"Vers qui irions nous, Vous seul Seigneur avez les paroles de la Vie Éternelle" !

Mais parce que là ne réside pas l'essentiel et parce que nous est l'occasion de manifester notre unanimité de témoignage avec d'autres frères Chrétiens , je vous en prie, ne manquez surtout pas la Marche pour Jésus samedi prochain !


*Bordeaux, 
*Lille, 
*Marseille, 
*Metz, Montpellier, 
*Nantes, 
*Paris, 
*Strasbourg…

 

Oui, ce Samedi 20 mai, rejoignez la Marche pour Jésus dans ces 8 villes françaises et partagez la bonne nouvelle de Jésus autour de vous.

Pour ma part, je serai à Paris avec quelques jeunes .

De plus, en ces lendemains d'élections présidentielles ce nous est l'occasion d'affirmer la place des Chrétiens dans la communauté nationale, dans la société.

Notre Liturgie Syro-Orhodoxe nous fait un devoir de prier pour nos dirigeant, ceux dont l'Ecriture Sainte nous assure qu'ils n'auraient aucun pouvoir sans, "ad minima", la permission de Dieu, seul Maître de l'histoire; Lequel, il est vrai doit "composer", si je puis dire, avec l'usage que les hommes font de leur libre arbitre, un libre arbitre qu'ils sont hélas enclins à transformer en licence...

Dimanche dernier, depuis notre paroisse des Charentes,nous priions pour notre Nation en ces heures qui s'annoncent difficiles, notamment pour les Chrétiens.

Nous priions pour celui qui est aujourd'hui à la tête du pays.

C'est donc bien volontiers que nous souscrivons et répondons à l'appel de l'épouse du Président

"Priez pour mon mari, priez beaucoup".

Pour un chrétien, la demande de Madame Macron s'inscrit totalement dans le cadre de l'Evangile et plus précisément dans la première lettre à Timothée où est écrit ceci : 

« J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité »

(1 Timothée 2, 1-2).

"Dans un pays comme la France où il est difficile de témoigner de sa foi, force est de reconnaître que la demande de Brigitte Macron n’est pas passée inaperçue."

Oui en effet, dimanche dernier nous avons prié  Marie, Mère de Miséricorde avec ferveur et nous la prierons encore, elle qui est Reine de France et "Mère du bon Conseil" afin que le Président sache discerner, parmi tous les conseils qui ne manqueront pas de l'assaillir, quels sont ceux qui seront vraiment aptes à unir le Peuple de France dans la grâce et la lumière du Saint Esprit que nous communique le Christ, notre Roi.

 

Nous croyons que l'Amour, la Justice, la Vérité et la miséricorde de Dieu sont plus plus forte que le pouvoir du mal .


Confiance, avançons, comme nos frères qui donnent le témoignage suprême du martyr sans fanfaronnade, mais fiers d'être Chrétiens, fiers d'être disciples du Christ l'unique Chemin du Salut, disciples du Christ "Prince de la Paix" !

C'est dans cet esprit que nous marcherons Samedi à Paris et ailleurs.

 

"La Marche Pour Jésus, c’est l’opportunité pour les chrétiens de toute sensibilité et de toute dénomination de se réunir autour d’une même volonté.

Aller à la rencontre des français. Partager le témoignage d’un foi vivante et sincère, en Jésus, qui est le même, hier, aujourd’hui et éternellement et qui peut changer leur vie.

La Marche pour Jésus est l’occasion de témoigner de manière très visible, l’amour de Jésus."

« Nous désirons encore cette année malgré le contexte actuel médiatique et politique de notre pays avec les élections d’un nouveau président, nous mobiliser rappelant que des millions de chrétiens dans le monde n’ont pas cette possibilité, ou que s’ils le font, c’est au prix de leur liberté et parfois de leur vie. »

Alors, mes amis, samedi prochain, n’hésitez plus, rejoignez les témoins de Jésus dans ces 8 grandes villes françaises.

« La force d’un rassemblement comme la Marche, c’est de montrer à ceux qui nous voient et nous entendent que tous ceux qui ont rencontré Jésus personnellement sont unis sous une même bannière et sous un même drapeau, celui de notre Seigneur et qu’il n’est pas question ici d’affinité avec un mode ou un autre d’expression de l’Évangile. »

Plus d’infos, bien sûr, sur la page Facebook de l’événement, mais pour les fils et filles de notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma , inscrivez vous à l'adresse ci-dessous pour que nous nous retrouvions et formions un groupe.

A Samedi donc ! Votre fidèlement et respectueusement dévoué dans le Christ notre Seigneur .Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose,métropolite Nantes ce 17.V.17

--------------------------------------
 

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire ou (et) nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58
ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)
Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

_________________________________________

L’image contient peut-être : 1 personne

Une âme qui est consacrée à la prière est comme le Buisson ardent que Moïse a vu sur l'Horeb, ou le sein virginal de la Mère de Dieu en lequel demeura Dieu. Comme l'antique Buisson, elle brûle toujours avec le feu de la Grâce et n'est pas consumée. A propos de la flamme qui enveloppe l'âme, le Christ a dit : "Je suis venu pour allumer le feu sur la terre, et que J'ai hâte qu'il soit déjà enflammé" (Luc 12,49).
(Saint Gabriel de Sept Lacs, homélies)

L’image contient peut-être : 2 personnes

https://www.facebook.com/marchepourjesusfrance/

Health of Patriarch Abune Antonios of Eritrea deteriorates: Prayers Requested

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on MAY 19, 2017

in FEATURED, FEATURED NEWS, NEWS

10253917_1415958395346470_104702323694006010_n

Bp Antonios of Hamassin

Robel Sereke – OCP News Service – 19/5/18

Global: His Holiness Abune Antonius – the 3rd Patriarch of Eritrean Orthodox Church (detained in Asmara since 2007), has suddenly fallen ill.

It is reported that the sudden illness is a result of drug poison. Patriarch’s health has considerably deteriorated and the Prelate is suffering from severe pain.

Serious Concern about Truth of Reported Confession of Ousted Patriarch of Eritrean Orthodox Church

His Grace Makarios (General Bishop of the Eritrea Orthodox Church in U.S.A) has officially declared prayers for His Holiness Abune Antonios.

We invite you to Pray for His Holiness Patriarch Abune Antonios and the Church of Eritrea.

Eritrean Orthodox Faithful Call to Restore Patriarch Abune Antonios

Briefing of the Detention

A secret session of the Holy Synod in January 2006 at Asmara formally removed Patriarch from his office and on 20th January. Two priests accompanied by Government security forces invaded Patriarch’s residence and confiscated his personal pontifical insignia.

USCIRF Calls for the Release of Patriarch Abune Antonios of Eritrea

Violating the church canons and constitution, the government installed Bishop Dioscoros of Mendefera as the anti-patriarch on 27th May 2007 (Dioscoros passed away in 2016). Abune Antonios on the same day was forced to move out of his office and has been detained at an undisclosed location somewhere in the capital city of Asmara.

Source:
OCP News Service

--------------------------------------------------

Virgin St. Mary of the Harvest

Chers amis.Aloho m’barekh

Nous demandons instamment aux Clercs et fidèles laics de notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de  répondre généreusement par leurs ferventes prières à cet exhortation de nos amis de l'OCP à prier pour Sa Sainteté Abune Antonios, Patriarche de l'Eglise Orthodoxe d'Eritrée.

En vous remerciant, votre fidèlement dans le Christ notre Seigneur.

+Mor Philipose,métropolite

Aucun texte alternatif disponible.

Dear friends.Aloho m'barekh.

We urge the clerics and faithful laity of our Syrian Orthodox Francophone Church to respond generously by their fervent prayers to this exhortation of our friends of the OCP to pray for His Holiness Abune Antonios, Patriarch of the Orthodox Church of Eritrea.

In thanking your faithfully in Christ our Lord.

+ Mor Philipose, Metropolitan

Aucun texte alternatif disponible.

Queridos amigos. Aloho M'barekh .

Pedimos Clérigos intamment e fiéis leigos da nossa Francophone Igreja siro-ortodoxo a responder generosamente por suas fervorosas orações para esta exortação de nossos amigos OCP para orar por Sua Santidade Abune Antonios, Patriarca da Igreja Ortodoxa da Eritreia.

Obrigado, fielmente em Cristo nosso Senhor.

+ Mor Philipose, Metropolitan

 

Comment connaître la volonté de Dieu?

L’image contient peut-être : 1 personne, assis
Au cours de nos vies, nous sommes souvent confrontés au choix de ce que l’on doit faire, du chemin à parcourir et non seulement de cheminer sur ce chemin, mais de savoir si ce chemin correspond à la volonté de Dieu pour nous. Et comment pouvons-nous connaître la volonté de Dieu? Comment savons-nous que nous faisons le bon choix? Plusieurs pasteurs de l'Église russe offrent leurs conseils: 
http://orthodoxologie.blogspot.fr/…/comment-connaitre-la-vo…
http://orthodoxologie.blogspot.fr/…/comment-connaitre-la-vo…
http://orthodoxologie.blogspot.fr/…/comment-connaitre-la-vo…

Les origines russes-kiévaines de la monarchie capétienne.

L’image contient peut-être : 6 personnes

Anne de Kiev (Анна Ярославна, Anna Jaroslavna, 1024-1079), était la fille de Jaroslav le Sage, grand-prince de Kiev et de sa seconde épouse, Ingigerd de Suède. Épouse de Henri Ier de France, elle fut reine des Francs de 1051 à 1060 et mère de Philippe Ier de France.

 

Livre de l'Ecclésiastique 31,8-11.

Heureux l'homme qui sera trouvé sans tache ; qui n'a pas couru après l'or, ni espéré dans l'argent et les trésors ! 
Qui est-il, pour que nous le proclamions heureux ? Car il a fait une chose merveilleuse parmi son peuple. 
Quel est celui qui a été éprouvé à ce sujet et trouvé sans reproche ? Que cette épreuve lui soit un sujet de gloire ! Qui a pu violer la loi et ne l'a pas violée, faire le mal et ne l'a pas fait ? 
Sa fortune sera affermie, et l'assemblée publiera ses bienfaits. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 19,27-29.

En ce temps-là, Pierre dit à Jésus : Voici que nous avons tout quitté pour vous suivre ; qu'avons-nous donc à attendre ? 
Jésus leur dit : " Je vous le dis en vérité, lorsque, au renouvellement, le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël. 
Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et aura la vie éternelle en possession. " 

 



Par Saint Jérôme

(347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église 
Lettre (trad. rev. Tournay) 

 

Tout quitter pour tout recevoir

 

Nous avons reçu plus que nous n'avons donné ; nous quittons de petites choses et nous trouvons des biens immenses. Le Christ rend au centuple ce qu'on fait pour lui :

« Si tu veux être parfait, va, vends tout et donnes-en le prix aux pauvres. Puis, viens et suis-moi ». « Si tu veux être parfait » — les grandes choses sont toujours laissées à notre libre choix.

De même l'apôtre Paul ne fait pas un commandement de la virginité (1Co 7), car Jésus a dit : « L'observe qui pourra ! Ce don vient de la miséricorde de Dieu » (cf Mt 19,12).

« Si tu veux être parfait » ; on ne vous l'impose pas, afin que le sacrifice étant volontaire, le mérite en devienne plus grand.

Et cependant, pour arriver à la perfection, il ne suffit pas simplement de mépriser les richesses et de donner ses biens, de se libérer de ce qu'on peut perdre et acquérir en un moment. Cela, les philosophes l'ont fait ; un chrétien doit faire plus qu'eux. 

Il ne suffit pas de quitter les biens terrestres, il faut suivre le Christ.

Mais suivre le Christ, qu'est-ce que c'est ?

C'est renoncer à tout péché, et adhérer à toute vertu.

Le Christ, c'est la Sagesse éternelle, ce trésor qu'on trouve en un champ (Mt 13,44), dans le champ des Saintes Écritures.

C'est la perle précieuse pour laquelle il en faut sacrifier beaucoup d'autres (Mt 13,46). Le Christ, c'est encore la sainteté, la sainteté sans laquelle personne ne verra la face de Dieu. Le Christ est notre rédemption, notre rédempteur ; il est notre rançon (1 Tm 2,6).

Le Christ est tout : celui donc qui acceptera de tout quitter pour lui retrouvera tout en lui. Celui-là pourra dire :

-« Ma part d'héritage, c'est le Seigneur » (Ps 15,5).

Ne donnez pas seulement votre argent, si vous voulez suivre Jésus Christ.

Donnez-vous vous-même à lui ; imitez le Fils de l'Homme qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir (Mc 10,45). 

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Afficher l'image d'origine:

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour la fin MAI et le début JUIN:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 2 JUIN de 15h à 18h30 au Samedi 3 JUIN de 8h à 12h.


*Le Mercredi 24 MAI , le Samedi 3 Juin
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour:
*Le Jeudi de l'Ascension,
*Le WE du Pèlerinage de PENTECÔTES à Notre-Dame de Miséricorde,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .


NORMANDIE:


-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 Mai au soir au 31 MAI au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , renseignez-vous de la date auprès du Père Isaac au 07 87 11 06 03 par sms. *


-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :


¤DIMANCHE 21 et lundi 22 MAI, Grand Pèlerinage à Ste Rita et St Charbel (autour de leurs reliques). Messe à 10h30, bénédiction des Roses et de l'Huile...


DU 21 AU 25 MAI, RETRAITE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur.
Qui est ce médecin ?
C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)


¤JEUDI 25 Mai ASCENSION de Notre Seigneur.Procession des Rogations suivies de la Quadisha Qurbana (Ste Messe)*.(Anniversaire d'ordination sacerdotale de notre évêque )

¤Dimanche 28, Fête des mères autour de Marie,Messe à 10h30, Bénédiction individuelles des mamans et futures mamans à l’issue de la messe.

¤DIMANCHE 4 JUIN, PÈLERINAGE de PENTECÔTES à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.*

 

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:


-NANTES :
¤Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

 

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:


-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches 28 MAI *
-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi 27 MAI *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens