Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 08:55

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

You are equally great whether the world glorifies You or whether the world blasphemes You. But when the world blas­phemes You, You seem even greater in the eyes of Your saints.

(Saint Nicholas of Serbia)

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur

Chers amis. Aloho m'brarekh

Je vous écris depuis la paroisse de Jauldes en Charente qui célébrait en communion avec tous ceux qui le connaissent, en ce cinquième dimanche après la Pentecôte, la mémoire de Saint Abraham Koorilose Bava autour de son image qui, depuis le Monastère, pérégrine depuis quelques jours au gré de mes permanences pastorales en nos paroisses et "relais paroissiaux".

Pendant que j'effectue cette tournée pastorale sur la façade atlantique, avec quelques incursions plus avant dans le Sud-Ouest et le Centre, les Pères Isaac et Siméon assurent la permanence de la Grande Paroisse du Nord-Ouest Région parisienne et ses "relais paroissiaux". Avec la Soeur Marie-André et les familiers et priants, ils assurent au Monastère le Service Liturgique des "Heures Canoniales" et l'accueil des retraitants.

 

Rendons à Dieu des actions de grâces du fait que notre Monastère, initialement de Tradition Romaine-catholique, après une alliance avec l’Eglise Assyro-Chaldéenne (Syriaque Orientale) à travers la personne de Sa Béatitude le Patriarche Bidawid en 1996 ( Laquelle avorta en raison de la tension des relations œcuméniques en France), fut intégré aux Eglises de Tradition Syro-Orthodoxe dans les années 2000 et, en l’absence de lien effectif* avec l’Eglise Patriarcale d’Antioche et de Tout l’Orient, se relia avec les « Chrétiens de Saint Thomas », avec les Eglises Syro-Orthodoxes historiques de l’Inde (Kerala).

 

Église Locale Orthodoxe Orientale, notre Église Syriaque- Orthodoxe- Francophone, également connue comme "Eglise Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas", est à ce jour la seule communauté en France (Et en ses missions du Cameroun) des "Chrétientés Syriaques de Saint Thomas".

 

Selon l' acception primitive, elle fait partie intégrante de cette Eglise Une, Sainte, Catholique (c’est à dire: Universelle, "conforme au Tout") et Apostolique (c’est à dire: composée d'évêques "successeurs des Apôtres"[En l'occurrence: succession apostolique Orthodoxe Malankare] et de prêtres, leurs collaborateurs) fondée sur l'Orthodoxie (rectitude) de la Foi professée et des Rites Sacramentels utilisés (En l'occurrence : l'antique Liturgie d'Antioche-Jérusalem, dite "Mère de toutes les Liturgies").

 

De 2004 à 2011, les anciens s'en souviennent, l’Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone a vécue sous la supervision d'un "Juridical advisor" en la personne du "Valiya Metropolitan" de l'Eglise syrienne de Malabar (MISC. Kerala, Inde): S E Joseph Mor Koorilose. En Décembre 2005 l'Assemblée Générale de L'Association Cultuelle de l'Archidiocèse le choisissait comme "Métropolite Majeur". (C'est lui qui, avec votre serviteur, diffusa en France, à la plus grande satisfaction de nos fidèles, la dévotion à Saint Abraham Koorilose Bava.)

Un St Exorciste:St Abraham Koorilose Bava, 1er Métropolite de l'Eglise Syrienne du Malabar, grand thaumaturge /PRIERES

 

Le 25 Septembre 2011, notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone fut intégrée à l'Eglise locale canoniquement fondée par l'Eglise Malankare Orthodoxe (Eglise Syrienne-Orthodoxe des Indes) pour l'Europe et ses missions. Contrairement au Primat désigné pour l’Europe (Qui, depuis, a quitté la Tradition Syro-Orthodoxe),notre Eglise Métropolitaine, en tant qu’Eglise locale, est demeurée fidèle, loyale et reconnaissante à son Eglise-mère.

 

Rendons à Dieu des actions de grâces pour être en France et dans ses missions cette Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) et qui aujourd’hui, à son tour, tâche de répondre du mieux possible à l’injonction du Seigneur : « Allez, dans le monde entier, faites des disciples. Baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit »…

Notre Métropolie de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma, à travers son Association caritative "CARITAS ESOF", souhaite aujourd'hui solliciter votre aide.

Il est devenu crucial d'apporter de l'aide aux deux Missions qui sont placées sous la "Protection Canonique" de notre Métropolie (Archidiocèse):

*La Mission du Brésil (D'où Abouna Elias nous envoie de très réguliers rapports d'activités). IL FAUDRAIT SOUTENIR CETTE MISSION et préparer ma prochaine visite ...

OUI, VRAIMENT,IL FAUDRAIT SOUTENIR CETTE MISSION  et son pasteur !...

(Si tel est votre bon plaisir, veuillez libeller vos chèques à l'ordre suivant: "CARITAS ESOF mission du Brésil". Don déductible de vos impôts à raison de 66°/° de votre offrande) MERCI pour votre engagement solidaire !

*La Mission du Pakistan où , autour d'un prêtre, nos frères Chrétiens sont en permanence exposés au témoignage suprême du Martyr.

IL FAUDRAIT, si vous le voulez-bien, SOUTENIR CETTE MISSION DU PAKISTAN !...

(Si tel est votre bon plaisir, veuillez libeller vos chèques à l'ordre suivant: "CARITAS ESOF mission du Pakistan". Don déductible de vos impôts à raison de 66°/° de votre offrande) MERCI pour votre engagement solidaire !

En cette Eglise Syro-Orthodoxe Francophone, fille de l'Eglise de l'Inde, nous commencions dimanche 2 Juillet (Dimanche des Missions) les célébrations du Festival de Saint Abraham Koorilose BAVA, fils de l'Eglise de l'Inde.

Depuis ce "coup de départ" du festival en l'honneur du premier Métropolite de l'Eglise Syrienne du Malabar, mes pas m'ont conduit à Nantes et, aujourd'hui à Angoulême (Jauldes) où nous nous sommes retrouvés, avec nos fidèles, autour de cet évêque et thaumaturge.

Vous étiez dans mes prières.
C'était des moments de piété, de recueillement intense, en toute simplicité .

Avant la Messe de ce matin, je disais quelques mots aux fidèles assemblés, à propos des tensions qui opposent parfois diverses factions à l'intérieur d'une même Tradition Apostolique et Liturgique sur des critères bien peu évangéliques...
Nous rendions grâces à Dieu pour tous ceux qui aiment l'Église de l'Inde et promeuvent la paix et la communion.

Après la Quadisha Qurbana (L'Offrande de la Sainte Messe), nous partageâmes un repas fraternel. J'avais préparé un bon poulet, Micheline et Jean-Claude avaient apportés une entrée et un dessert,de même Jean-Michel, Ginette et Benoît. Martine, elle avait apporté toutes sortes de bonnes choses qui furent partagées elles aussi.
Comme vous le voyez, nous ne sommes pas morts de faim! Il y aura des restes pour demain.

Ça tombe bien puisque Christian, Mireille, Raphaël, Valentin PETIT et Monsieur et Madame TARRADE reviennent pour continuer les travaux en vue de l'installation des sanitaires pour la partie du presbytère qui sert aux activités cultuelles et caritative.

Poursuivant mon périple missionnaire, je me confie à vos prières et vous souhaite à tous une heureuse semaine .

 

+Mor Philipose, métropolite,Jauldes ce 9.VII.17

 

*L'appartenance de l'évêque qui nous avait reçu (Mor Nicolas) au Synode de l'Eglise d'Antioche étant contestée.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, personnes debout et intérieur

TOUS AU MONASTERE EN JUILLET, EN NORMANDIE !

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

*Dimanche 16 Juillet:

Messe matinale à 7h30. Départ pour  une Visite de Paris: Rue du Bac, Cathédrale Russe Orthodoxe, Tour Eiffel, Sacré coeur...

 

*Samedi 22 Juillet:

Matinée au Monastère, Messe mensuelle du Pèlerinage autour des reliques de Sainte Rita et Saint Charbel.*

 

¤Dimanche 23 Juillet: 

Image associée

 

Pèlerinage à Saint Christophe au Monastère Syriaque Notre-Dame de Miséricorde, 10h30 Messe et bénédiction des voitures en l'honneur de Saint Christophe.Repas en plein air et anniversaire (Avec deux jours d'avance) de notre métropolite: Mor Philipose-Mariam. 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table et intérieur

PRIERE DE SAINT COLOMBAN

Saint_Colomban_1.jpg

 

Seigneur Dieu, déracinez,

extirpez de mon âme tout ce que l'adversaire y a planté,

enlevez de mon coeur et de mes lèvres toute iniquité,

donnez-moi l'habitude du bien afin que,

en oeuvre et en vérité,
je vous serve,

vous seul,

je sache accomplir les préceptes du Christ

et vous chercher, ô mon Dieu !
Accordez-moi

la mémoire,

la charité,

la foi.
Seigneur,

opérez en moi le bien

et donnez-moi ce
que vous jugez m'être utile.

 

 


(Prière écrite par Saint CoIomban et retrouvée dans son évangéliaire).

Aucun texte alternatif disponible.

Queridos amigos. Aloho m'brarekh

Eu estou escrevendo a partir da freguesia de Jauldes Charente que comemorou em comunhão com todos aqueles que o conhecem por este quinto domingo depois de Pentecostes, a memória de São Abraham Koorilose Bava em torno de sua imagem, do mosteiro, peregrino por alguns dias de acordo com a minha permanência pastoral nas nossas paróquias e "relé paroquial".

Enquanto eu fazer essa turnê pastoral na costa do Atlântico, com algumas incursões mais profundas para o Oeste do Sul e do Centro, Isaac e Simeão Padres assegurar a permanência da Região de Paris Grande Northwest Parish e sua "relé paroquial ". Com a irmã Marie-Andre e familiar e orando, eles garantem o Mosteiro do serviço litúrgico "horas canônicas" e retiro acolhedor.

Aqui estão algumas memórias de imagem deste domingo no Mosteiro, misturado com algumas memórias da Índia ou de Jauldes.

Dai a Deus ação de graças que nosso mosteiro, originalmente de tradição católica romana, depois de uma aliança com a Igreja Assíria-caldeu (siríaca oriental) através da pessoa de Sua Beatitude o Patriarch Bidawid em 1996 (que foi abortada em devido à tensão das relações ecumênicas em França), foi integrado nas Igrejas Tradição sírio-ortodoxos na década de 2000 e, na ausência de efetiva ligação * com a Igreja Patriarcal de Antioquia e todo o Oriente, conectá-lo com os "cristãos de St. Thomas," com as Igrejas siro-ortodoxo histórico na Índia (Kerala).

 

Igreja Oriental local Ortodoxa, nossa Igreja Syriaque- Orthodoxe- Francophone, também conhecido como "Ortodoxa Síria Igreja Mar Thomas," é até hoje a única comunidade na França (e em suas missões de Camarões) para "comunidades siríaco cristãos de São Tomé" .

 

De acordo com o sentido primitivo, é parte do Una, Santa, Católica (ie: Universal, "está em conformidade com todos") e Apostólica (ie: composto por sucessores dos Apóstolos episcopais "[neste caso: Malankara Ortodoxa sucessão apostólica] e sacerdotes, seus funcionários) com base na ortodoxia (justiça) da fé professada e ritos sacramentais utilizadas (neste caso: a antiga Liturgia das Antioche- Jerusalém, chamado de "Mãe de todas as liturgias").

 

De 2004 a 2011, o velho vai se lembrar, o siro-ortodoxo Igreja-Francophone viveu sob a supervisão de um "consultor jurídico" na pessoa de "Valiya Metropolitan" da Igreja síria de Malabar (MISC. Kerala, Índia): HE Joseph Mor Koorilose. Em dezembro de 2005, a Assembleia Geral da Associação da Arquidiocese cultual escolheu-o como "major Metropolitan." (Foi ele quem, com o teu servo, difundido na França, para grande satisfação dos nossos fiéis, a devoção a São Abraham Koorilose Bava.)

 

Em 25 de Setembro de 2011, o siro-ortodoxo Francophone Igreja tornou-se parte da Igreja local canonicamente fundada pela Igreja Ortodoxa Malankara (Igreja Ortodoxa Síria de Índia) para a Europa e as suas missões. Ao contrário do Primate designado para a Europa (que desde então deixou a tradição siro-ortodoxo), nossa Igreja Metropolitana, como local de uma Igreja permaneceu fiel, leal e grato a sua igreja mãe.

 

Dai a Deus ação de graças pela França e suas missões desta igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Ortodoxa Síria, da Índia (Malankara) e agora, por sua vez, a tarefa de reunião melhor para a injunção do Senhor: "Ide por todo o mundo e fazer discípulos. Batizando-os em nome do Pai e do Filho, e do Espírito Santo ... "

Nossos Metropolis da siro-ortodoxo Igreja Francophone Mar Thoma, através de sua Associação de Beneficência "CARITAS ESOF" agora quer se alistar sua ajuda.

Ele tornou-se crucial para prestar assistência às duas missões que estão sob a "proteção Canon" da nossa Metropolis (Arquidiocese)

* A Missão do Brasil (Daí Abouna Elias nos envia relatórios de actividade muito regulares). Que apoiaria esta missão e preparar a minha próxima visita ...

Que apoiaria esta missão! ...

(Se esse é o seu prazer, por favor, faça cheques à ordem de "CARITAS ESOF Missão do Brasil" Don dedutível de seus impostos a uma taxa de 66 ° / ° da sua oferta.) OBRIGADO por seu compromisso com a solidariedade!

* A Missão do Paquistão, onde em torno de um padre, nossos irmãos cristãos são constantemente expostos ao supremo testemunho do mártir.

Deve-se, se você fizer bem, apoiar esta MISSÃO DO PAQUISTÃO! ...

(Se esse é o seu prazer, por favor, faça cheques à ordem de "CARITAS ESOF Missão do Paquistão" Don dedutível de seus impostos a uma taxa de 66 ° / ° da sua oferta.) OBRIGADO por seu compromisso com a solidariedade!

Nesta Igreja siro-ortodoxo Francophone, filha da Igreja na Índia, começamos domingo, 2 de julho (Dia Missionário) celebração da Festa de São Abraham Koorilose Bava, filho da Igreja na Índia.

Uma vez que "a primeira tacada" do festival em honra do primeiro Metropolitana da Igreja síria de Malabar, meus passos me levaram a Nantes, agora em Angoulême (Jauldes) onde nos encontramos com o nosso fiéis ao redor do bispo e milagreiro.

Você estava em minhas orações.
Foi momentos piedosos de intensa contemplação, com facilidade.

Antes da missa esta manhã, eu disse algumas palavras para o montado fiel sobre as tensões que às vezes opostas facções dentro da mesma Tradição Apostólica e litúrgica em pequenas critérios evangélicos ...
Damos graças a Deus por todos aqueles que amam a Igreja na Índia e promover a paz e comunhão.

Depois Quadisha Qurbana (A oferta da Santa Missa), nós compartilhamos uma refeição fraterna. Eu tinha preparado uma boa frango, Micheline e Jean-Claude tinha feito uma entrada e uma sobremesa, e Jean-Michel e Ginette Benoit. Martine, ela trouxe todos os tipos de coisas boas que também foram compartilhados.
Como você vê, não estamos sedentos! Haverá sobras para amanhã.

Felizmente desde Christian, Mireille, Raphael, Valentin PETIT e Sr. e Sra retorno Tarrade para continuar o trabalho para a saúde da planta para a parte do presbitério utilizado para adorar e atividades de caridade.

Continuando minha viagem missionária, entrego-me às suas orações e desejo a todos uma semana feliz.

+ Mor Philipose, metropolitano, Jauldes este 9.VII.17

* Composição do Bispo que nos recebeu (Mor Nicolas) no Sínodo da Igreja de Antioquia sendo desafiados.

L’image contient peut-être : intérieur

Première lettre de saint Pierre Apôtre 3,8-15.

Mes bien-aimés, soyez tous unis de cœur dans la prière, compatissants, vous aimant comme des frères, modestes et humbles. 
Ne rendez point le mal pour le mal, ni l'injure pour l'injure ; bénissez, au contraire ; car c'est à cela que vous avez été appelés, afin de devenir héritiers de la bénédiction. 
" Celui qui veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il garde sa langue du mal, et ses lèvres des paroles trompeuses ; 
qu'il se détourne du mal, et fasse le bien ; qu'il cherche la paix et la poursuive. 
Car le Seigneur a les yeux sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs prières ; mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. " 
Et qui pourra vous faire du mal, si vous êtes appliqués à faire le bien ? 
Que si pourtant vous souffrez pour la justice, heureux êtes-vous ! " Ne craignez point leurs menaces et ne vous laissez point troubler ; 
mais sanctifiez dans vos cœurs le Seigneur, le Christ, étant toujours prêts à répondre mais avec douceur et respect, à quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,20-24.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Si votre justice ne surpasse point celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. 
Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; mais qui tuera sera justiciable du tribunal. 
Et moi, je vous dis : Quiconque se met en colère contre son frère à la légère sera justiciable du tribunal ; et qui dira à son frère : Raca ! sera justiciable du Sanhédrin ; et qui lui dira : Fou ! sera justiciable pour la géhenne du feu.
Si donc tu viens présenter ton offrande à l'autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 
laisse là ton offrande, devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère ; et alors viens présenter ton offrande. 

 




Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
Sermon 357 

 

« Si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi »

 

« Dieu fait lever son soleil sur les bons et sur les méchants, il fait pleuvoir sur les justes et les injustes » (Mt 5,45).

Il montre sa patience ; il ne déploie pas encore sa toute-puissance.

Toi aussi..., renonce à la provocation, n'augmente pas le malaise des yeux tuméfiés.

Es-tu ami de la paix?

Tiens-toi tranquille au-dedans de toi-même... Laisse de côté les querelles, et tourne-toi vers la prière.

Ne va pas entreprendre de contester avec personne et défendre même notre foi en discutant avec qui blasphème.

Ne réponds pas à l'injure par l'injure, mais prie pour cet homme. 

Tu voudrais lui parler contre lui-même : parle à Dieu pour lui. Je ne dis pas de te taire : choisis l'endroit qui convient, et vois Celui à qui tu parles, en silence, par un cri du cœur.

Là où ton adversaire ne te voit pas, là même sois bon pour lui. A cet adversaire de la paix, à cet ami de la dispute, réponds, toi, l'ami de la paix :

« Dis tout ce que tu voudras, quelle que soit ton inimitié, tu es mon frère »... 

« Tu as beau me haïr et me repousser : tu es mon frère ! Reconnais en toi le signe de mon Père ; c'est la Parole de notre Père.

Frère querelleur, tu es mon frère, car toi aussi tu dis comme moi : ' Notre Père qui es aux cieux.' Notre langage est un, pourquoi ne sommes-nous pas un ?

Je t'en prie, reconnais ce que tu dis avec moi et désavoue ce que tu fais contre moi...

Nous n'avons qu'une voix devant le Père ; pourquoi n'aurions-nous pas ensemble une seule paix ? »

Frères, efforçons-nous d'être un matériau saint pour la sainte maison du Royaume du Christ, qu'Il construit nuit et jour, de sorte qu'à la fin des temps, Il l'achève complètement.
Saint Nicolas Velimirovich

Irmãos, vamos esforçar-se para ser um material santo para a casa do santuário do Reino de Cristo, que Ele construiu dia e noite, para que no fim dos tempos, Ele termina completamente.
Saint Nicolas Velimirovich

Brethren, let us endeavor to be a holy material for a holy house of the Kingdom of Christ which He builds day and night that He, by the end of time, finishes it completely.
St. Nikolai Velimirovich

 

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Dear friends. Aloho m'brarekh

I write to you from the parish of Jauldes in Charente which celebrated in memory of Saint Abraham Koorilose Bava in communion with all those who know him, on this fifth Sunday after Pentecost, about his image which since the Monastery has been peregrine for a few days At the expense of my pastoral care in our parishes and "parochial relays".

While doing this pastoral tour on the Atlantic coast, with some further incursions into the Southwest and the Center, Fathers Isaac and Simeon ensured the permanence of the Great Parish of the Northwestern Paris Region and its "parish relays ". Together with Sister Marie-Andre and the familiar and praying women, they provided the Monastery with the liturgical service of the "Canonial Hours" and the welcome of the retreatants.

Here you will find some souvenirs of this Sunday's Sunday at the Monastery, mixed with some souvenirs from India or Jauldes.

Let us give thanks to God because our Monastery, initially of Roman Catholic Tradition, after an alliance with the Assyro-Chaldean Church (Eastern Syriac) through the person of His Beatitude Patriarch Bidawid in 1996 (Which aborted in Because of the tension of ecumenical relations in France), was integrated into the Syro-Orthodox Tradition Churches in the 2000s and, in the absence of an effective link with the Patriarchal Church of Antioch and the whole East, Connected with the "Christians of St. Thomas", with the historical Syro-Orthodox Churches of India (Kerala).

 

Orthodox-Orthodox Church, also known as the "Orthodox Syrian Church of Mar Thomas", is the only community in France (and in its missions in Cameroon) of the "Syriac Christians of Saint Thomas" .

 

According to the primitive acceptation, it is an integral part of this One, Holy, Catholic Church (that is: Universal, "conforming to the Whole") and Apostolic (ie: composed of bishops "successors of the Apostles "[In this case: apostolic succession Orthodox Malankare] and priests, their collaborators) based on the Orthodoxy (rectitude) of the professed Faith and the Sacramental Rites used (in this case: the ancient Liturgy of Antioch- Jerusalem, called "Mother of all the Liturgies").

 

From 2004 to 2011, the elders remember, the Syro-Orthodox-Francophone Church lived under the supervision of a "Juridical Advisor" in the person of the Valiya Metropolitan of the Syrian Church of Malabar (MISC. Kerala, India): HE Joseph Mor Koorilose. In December 2005 the General Assembly of the Cultual Association of the Archdiocese chose him as "Major Metropolitan". (He is the one who, with your servant, diffused devotion to Saint Abraham Koorilose Bava in France to the greatest satisfaction of our faithful.)

 

On September 25, 2011, our Francophone Syro-Orthodox Church was integrated into the local church, which was founded by the Malankare Orthodox Church (Syrian-Orthodox Church of India) for Europe and its missions. Unlike the Primate designated for Europe (which has since left the Syro-Orthodox tradition), our Metropolitan Church, as a local Church, has remained loyal, loyal and grateful to its Mother Church.

 

Let us give thanks to God for being in France and in his missions this local Church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) and which today, in turn, Better to the injunction of the Lord: "Go into all the world and make disciples. Baptize them in the name of the Father, and of the Son, and of the Holy Spirit "

Our Metropolis of the Syro-Orthodox Francophone Church Mar Thoma, through its charitable association "CARITAS ESOF", wishes today to solicit your help.

It has become crucial to help the two Missions that are placed under the "Canonical Protection" of our Metropolis (Archdiocese):

* The Mission of Brazil (From where Abouna Elias sends us very regular reports of activities). IT MUST SUPPORT THIS MISSION and prepare my next visit ...

IT MUST SUPPORT THIS MISSION! ...

(If this is your pleasure, please write checks in the following order: "CARITAS ESOF mission of Brazil". Donation deductible from your taxes at the rate of 66 ° / ° of your offer) THANK YOU for your solidarity commitment!

* The Mission of Pakistan where, around a priest, our Christian brothers are permanently exposed to the supreme witness of the Martyr.

IT WOULD, if you please, SUPPORT THIS MISSION OF PAKISTAN!

(If this is your pleasure, please make checks payable to "CARITAS ESOF mission of Pakistan". Donation deductible from your taxes at the rate of 66 ° / ° of your offer) THANK YOU for your solidarity commitment!

In this Syrian Orthodox Francophone Church, daughter of the Church of India, we begin Sunday 2 July (Sunday of the Missions) the celebrations of the Festival of Saint Abraham Koorilose BAVA, son of the Church of India.

Since this "coup de départ" of the festival in honor of the first Metropolitan of the Syrian Church of Malabar, my steps have taken me to Nantes and today in Angoulême (Jauldes) where we met, Faithful, around this bishop and thaumaturge.

You were in my prayers.
They were moments of piety, of intense meditation, in all simplicity.

Before Mass this morning, I said a few words to the assembled faithful, about the tensions that sometimes oppose various factions within a single Apostolic and Liturgical Tradition on very evangelical criteria ...
We thank God for all those who love the Church of India and promote peace and communion.

After the Quadisha Qurbana (Holy Mass Mass), we shared a fraternal meal. I had prepared a good chicken, Micheline and Jean-Claude had brought an entrée and a dessert, like Jean-Michel, Ginette and Benoît. Martine, she had brought all sorts of good things that were shared too.
As you can see, we are not starving! There will be leftovers for tomorrow.

It's a good thing since Christian, Mireille, Raphaël, Valentin PETIT and Monsieur and Madame TARRADE come back to continue the work for the installation of the sanitary facilities for the part of the presbytery that is used for worship and charity activities.

Pursuing my missionary journey, I entrust myself to your prayers and wish you all a happy week.

+ Mor Philipose, metropolitan, Jauldes ce 9.VII.17

* The affiliation of the bishop who had received us (Mor Nicolas) to the Synod of the Church of Antioch being contested.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

Abba Zedingil Nurbegin sera ordonné Evêque

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, barbe
Chers amis. Aloho m'barekh.

La nouvelle vient de tomber:

-Le Rd Père Zedingil Nurbegin qui était jusqu'à aujourd'hui responsable de l'Eglise Ethiopienne Orthodoxe Tewahedo en France sera ordonné évêque de dimanche 16 juillet à Addis Abeba.

Il sera évêque d'un diocèse en Ethiopie.


Nous rendons grâce pour toutes les années qu'il a passées en France.

Il a servi et accompagné la communauté éthiopienne française qui devient de plus en plus importante et a rayonné dans notre pays du bonheur d'être tout au Seigneur et à Ses frères.

 

Prions pour ce bon prêtre et moine au sourire rayonnant que nous avons jadis eu l'occasion de croiser à St Serge.

Toujours très impressionné par le monachisme Ethiopien et Érythréen, je ne ne doute pas un instant qu'il fera un saint évêque.

Chrétiens Syro-Orthodoxes francophones de Saint Thomas, prions pour le soutenir en cette lourde charge.

+Mor Philipose, Jauldes ce 18.VII.17

 

L’image contient peut-être : 9 personnes, personnes debout

SAINTS DU JOUR:

10 Juillet:

Saint Abraham Koorilose Bava

  SaintAbrahamMarKoorilose.BAVA

 

Métropolite consacré par le délégué du Patriarche d’Antioche pour le service de l’Église Syro-Malankar, fatigué par les querelles intestines qui agitaient et divisaient les chrétientés Syriennes des Indes du Sud à l’instigation des « missionnaires » latins portugais, amoureux de l’unité, il préféra fuir les querelles pour se retirer comme « ermite », avec son frère, dans une forêt. C’est là que, libérant la population d’influences démoniaques et d’emprise maléfique, se répandit sa réputation de grand exorciste. L’amour de Dieu auquel il se livra totalement dans la contemplation, l’étude, la méditation et la pénitence, renouvela sa santé et affermit son rayonnement pastoral dans une région où se développera autour de lui, l’Église Syrienne des Indes du Malabar. Non content de libérer les lieux et les âmes infestées par l’esprit des ténèbres, fidèlement à l’ordre du Seigneur er à son exemple, il guérit les malades.

Sa réputation de thaumaturge se répandit et contribua puissamment à l’élan de l’Église Syrienne aux Indes du Malabar.

 

Tous ceux qui se confient à lui, s’en retournent délivrés, soulagés, pacifiés ou guéris et, en tous cas, progressent dans la Foi.

 

Après sa mort, les évêques Métropolites continueront, aidés de leurs prêtres, à exercer par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, de St Georges et de leurs St Fondateur ce charisme de délivrance et de guérison.

 

Aux Indes : Le corps de St Abraham Koorilose Brava est conservé en l’Église-cathédrale  St Georges du Siège métropolitain de Thozhiyur ( Kerala) où est vénéré par des foules de toutes confessions.

St Koorilose y est prié chaque jour par ce que tourmentent les démons.

 

En France, il est particulièrement invoqué au Monastère Syriaque Notre Dame de Miséricorde.


 

Prière à St Koorilose

 

Saint Koorilose, Toi qui préféra fuir des querelles intestines pour, vivant en « Évêque Ermite », préserver l’unité par le lien de la Paix, O fidèle serviteur du Seigneur ;

 

Toi qui fit de l’Évangile médité, de la célébration du St Qurbana ( Saint Sacrifice de la M esse) et de l’étude des Sts Pères Syriaques ta nourriture quotidienne,

Toi l’Ami des pauvres et des malades, le Protecteur qui toujours réconforte les personnes tourmentées, inquiètes ou nerveuses,

Intercède pour moi auprès du Très Haut afin que, par la grâce du st Esprit que nous acquît le Christ sur le bois de la croix, après m’être unis à SA douloureuse Passion en pénitence de mes péchés et pour le salut de mes frères, je participe à Sa résurrection par mon entière libération de toute influence du Malin, le recouvrement ou l’affirmation de ma santé corporelle, spirituelle et psychique.

 

Puissé-je, par Ton intercession être établi dans une véritable paix intérieure et respirer la joie de vivre ici-bas dans la fidélité à mon baptême jusqu’au jour où le Seigneur m’appellera, Lui qui est vit et règne, Dieu unique ; Père, Fils et St Esprit pour les siècles des siècles. Amîn.

 

Mon Dieu, les décrets de votre immuable justice sont impénétrables et, dans votre sagesse, vous avez cru devoir (m'envoyer ou envoyer à plusieurs de nos frères et soeurs) l'épreuve de (la possession, d'un envoûtement, d'une obcession, de la maladie).
Après avoir invoquée l'intercession fraternelle de l'un de nos Pères dans la Foi: Mar Koorilose Bava, et nous appuyant sur cette puissante intercession; nous vous en prions : Jetez un regard de miséricorde sur leurs douleurs et aidez-les.
Daignez les abrèger ou leur donner la force de les accepter sans murmures, comme une épreuve utile à leur avancement spirituel.Et nous vous rendons grâces, Seigneur : Père, Fils et Saint Esprit, Dieu unique pour les siècles des siècles. Amîn.

 

Notre Père qui êtes aux cieux,
que votre nom soit sanctifié,
que votre règne arrive,
que votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel…
Donnez-nous, aujourdd'hui, notre pain quotidien (de chaque jour, ou encore substantiel).

Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laissez- pas succomber  à la tentation, mais délivrez-nous du mal…

Amînl !

 

Saints Anges de Dieu, vous qui êtes ces esprits bienveillants, dont le plaisir est d'assister les hommes, venez-leur en aide et faites que nos prières encouragent et  consolent leurs âmes.

Inspirez-leur la patience, la résignation et la valeur de la souffrance offerte en union avec le Christ notre Chef afin que cette épreuve ne soit pas inutile à leur bonheur futur.

Amîn.

 

20992311 p[1]

 

11 Juillet:

 

SAINT PIE Ier 


Pape orthodoxe de l'Eglise de Rome et martyr 
(142-157)

        Le premier pape qui porta le nom glorieux de Pie était un Italien de la ville d'Aquilée, dans l'état de Venise. Encore tout jeune, il vint habiter Rome où il fut admis au nombre des diacres. Le futur élu au souverain pontificat exerçait le sacerdoce lorsque le pape Hygin mourut martyr, en l'an 142. Il adopta le nom de Pie Ier, nom qui devait devenir si cher à l'Église. 

        Avec l'aide des lumières de saint Justin le Philosophe, il combattit l'hérésie de Valentin et refusa de communiquer avec Marcion qui tentait d'introduire dans l'Église la doctrine fataliste des deux principes, l'un auteur du bien, dont l'âme serait une émanation, l'autre auteur du mal, dont le corps serait l'ouvrage. Le saint pape Pie Ier eut surtout à combattre l'hérésie des Gnostiques implantée par Simon le Magicien qui avait essayé de tromper les fidèles de Rome par ses prestiges et ses artifices diaboliques. 

         Saint Pie Ier établit que la fête de Pâques se célébrerait le dimanche, en mémoire de la glorieuse Résurrection du Sauveur qui eut lieu ce jour de la semaine. Il fixa cette loi inviolable afin de continuer la pieuse coutume qui s'observait déjà par la tradition des Apôtres. 

        Saint Pie Ier venait souvent célébrer le Saint Sacrifice de la messe dans l'illustre maison de saint Pudens, sénateur qui voulut consacrer sa maison afin de la convertir en église ouverte à tous les chrétiens. Comme une multitude de païens accouraient en ces lieux bénis pour demander leur admission au sein de l'Église naissante, cette affluence ne tarda pas à être remarquée par les idolâtres jaloux et hostiles qui s'empressèrent d'adresser leurs plaintes à l'empereur Marc-Aurèle Antonin. 

         Ce prince ralluma la persécution à cause du grand nombre de conversions qui ne cessaient de se multiplier dans son empire. Il défendit aux chrétiens de se mêler au reste du peuple et de paraître dans les marchés, ainsi qu'aux thermes publics. 

         Saint Pie Ier gouverna la chrétienté pendant plus de quinze ans. L'histoire conteste que ce pontife ait donné son sang pour la foi, mais l'Église l'honore comme martyr. Il fut enseveli dans la catacombe du Vatican, auprès du corps de saint Pierre.

SÃO PIO I.

  
Igreja Ortodoxa Papa de Roma e mártir
(142-157)

O primeiro papa que tinha o nome glorioso de Pio era um italiano da cidade de Aquileia, no estado de Veneza. Ainda muito jovem, ele passou a viver em Roma, onde foi admitido no número de diáconos. O futuro eleitos para o pontificado soberana exercia o sacerdócio quando o Papa Higino foi martirizado no ano de 142. Levou o nome do Papa Pio I, um nome que viria a se tornar tão caro à Igreja.

Com a ajuda das luzes de St. Justin o Filósofo, lutou heresia Valentin e se recusou a se comunicar com Marcião que estava tentando introduzir na Igreja a doutrina fatalista dos dois princípios, um bom autor, cujas alma é uma emanação, o outro autor do mal, cujo corpo iria funcionar. Papa São Pio I foi principalmente para combater a heresia dos gnósticos estabelecidos pela Simon le Magicien, que tentou enganar os fiéis de Roma por seu prestígio e seus truques malignos.

São Pio I estabeleceu que a Páscoa seria celebrada no domingo em memória da ressurreição gloriosa do Salvador, que teve lugar naquele dia. Ele fixou esta lei inviolável, a fim de continuar o piedoso costume que já foi observado pela tradição dos Apóstolos.

São Pio muitas vezes eu ia celebrar o Santo Sacrifício da Missa na ilustre casa de St. Pudens, senador queria dedicar a sua casa para convertê-lo à igreja aberta a todos os cristãos. Como uma multidão de pagãos se reuniram para estes lugares benditos a sua admissão na Igreja primitiva, este afluxo em breve a ser notado pelos idólatras ciumentos e hostis que se apressou em enviar as suas queixas ao imperador Marcus -Aurèle Antonin.

Este príncipe reacendeu perseguição por causa do grande número de conversões que manteve multiplicando no seu império. Ele proibiu os cristãos de se misturar com o resto do povo e para aparecer nos mercados, bem como banhos públicos.

São Pio I governou o cristianismo há mais de quinze anos. A história nega que este pontífice deu o seu sangue pela fé, mas a Igreja honra-o como um mártir. Ele foi enterrado nas catacumbas do Vaticano, com o corpo de St. Peter.

 

SAINT PIE Ier

  
Orthodox Pope of the Church of Rome and Martyr
(142-157)

The first pope who bore the glorious name of Pius was an Italian from the city of Aquileia, in the state of Venice. Still very young, he came to live in Rome, where he was admitted to the rank of deacons. The future elected to the sovereign pontificate exercised the priesthood when Pope Hygin died a martyr in the year 142. He adopted the name of Pius I, a name which was to become so dear to the Church.

With the aid of the light of St. Justinus the Philosopher, he fought against Valentine's heresy, and refused to communicate with Marcion, who attempted to introduce into the Church the fatalistic doctrine of the two principles, The soul would be an emanation, the other author of evil, whose body would be the work. The holy Pope Pius I had above all to fight the heresy of the Gnostics implanted by Simon the Magician who had tried to deceive the faithful of Rome by his prestige and his diabolical tricks.

Saint Pius I established that the feast of Easter would be celebrated on Sunday in memory of the glorious Resurrection of the Savior which took place that day of the week. He fixed this inviolable law in order to continue the pious custom which was already observed by the tradition of the Apostles.

Saint Pius I often came to celebrate the Holy Sacrifice of the Mass in the illustrious house of St. Pudens, a senator who wanted to consecrate his house in order to convert it into a church open to all Christians. As a multitude of pagans rushed to these blessed places to ask for their admission into the bosom of the newborn Church, this affluence was soon noticed by the jealous and hostile idolaters who hastened to address their complaints to the Emperor Mark -Aurèle Antonin.

This prince rekindled the persecution on account of the great number of conversions which were constantly multiplying in his empire. He forbade the Christians to mingle with the rest of the people and to appear in the markets, as well as in the public baths.

Saint Pius I governed Christianity for more than fifteen years. History denies that this pontiff gave his blood for faith, but the Church honors him as a martyr. He was buried in the catacomb of the Vatican, near the body of St. Peter.



Tiré des Petits Bollandistes, Paris, 1874, tome VIII, p. 242-243

Saint Benoit de Nursie

 Translation de ses reliques à l'abbaye de Fleury (Saint-Benoit-sur-Loire)

L’image contient peut-être : 1 personne

 

Tropaire, t. 1

Tu as montré la vérité de ton nom / par tes combats d'ascète, Père théophore Benoît; / ayant fleuri comme un fils de bénédiction, / tu devins une règle, un modèle pour tous ceux / qui ont à cœur d'imiter ta sainte vie / et s'écrient à l'unisson de leurs voix: / Gloire à celui qui t'a donné ce pouvoir, / gloire à celui qui t'a couronné, / gloire à celui qui opère en tous, par tes prières, le salut.

Cathisme, t. 1

En moine, tu menas vertueuse vie, / de manière agréable au Seigneur / et tu reçus le pouvoir des guérisons, / accomplissant d'étonnantes merveilles, Benoît. / Ayant formé un monastère saint, / tu menas vers Dieu une multitude de sauvés. / Gloire à celui qui t'illumina, / gloire à celui qui t'a couronné, / gloire à celui qui par toi opère en tous les guérisons.

Kondakion, t. 6

La divine grâce fut ton riche trésor / et tu conformas tes œuvres à ton nom; / Benoît, tu t'es montré un serviteur du Christ notre Dieu / dans les jeûnes et l'oraison; / l'Esprit saint t'a comblé de ses dons, / et tu mis en fuite l'ennemi; / en toi les malades ont trouvé un médecin / et nos âmes, un défenseur toujours prompt.

L’image contient peut-être : 1 personne

Notre saint Père Benoît vit le jour vers 480, à Nursie, petite ville de province située dans les montagnes au nord-est de Rome, au sein d'une famille chrétienne pieuse et aisée. Envoyé à Rome pour ses études, celui qui avait acquis dès son enfance la sagesse d'un vieillard, désireux de plaire à Dieu seul, dédaigna les plaisirs du monde et ses vaines promesses, pour se mettre en quête du saint habit monastique.

Comme il s'était arrêté dans la bourgade d'Effide, sa nourrice, qui l'avait suivi avec l'attachement d'une mère, emprunta un crible en terre cuite pour nettoyer le grain, en vue de préparer du pain. Mais le vase se brisa en tombant à terre. Voyant le chagrin de sa nourrice, le jeune garçon se mit à prier avec larmes et lorsqu'il se releva il lui remit l'objet intact. Dans leur admiration pour ce miracle, les habitants suspendirent le crible à la porte de l'église. Mais, craignant de se voir privé de la faveur divine par la vaine gloire des hommes, Benoît s'enfuit alors clandestinement et se retira à Subiaco, dans une grotte perchée à plus de six cents mètres d'altitude, où il demeura inconnu des hommes, sauf d'un moine cénobite, Romain, qui l'avait revêtu du saint habit monastique et venait lui apporter en secret des provisions qu'il économisait sur sa propre portion.

L’image contient peut-être : intérieur

Au bout de trois ans Dieu, qui ne voulait pas laisser cachée sa vertu, révéla la cachette de son serviteur à un Prêtre qui, le jour de Pâques, vint lui apporter de la nourriture. Benoît, qui avait oublié toute notion du temps, le salua en disant : « Je sais bien que c'est Pâques, puisque j'ai l'honneur de te voir! » Peu après des bergers le découvrirent à leur tour et, dès lors, un grand nombre de personnes vint lui rendre visite pour recevoir une parole de salut.

Un jour, alors que le Saint priait seul, le démon lui apparut sous la forme d'un merle noir et, aussitôt après, il fut terriblement assailli par les feux de la tentation chamelle, à tel point qu'il était presque décidé à quitter sa solitude lorsque, sous l'impulsion de la Grâce, il se jeta nu dans un buisson d'orties et de ronces, et remporta ainsi, par la douleur, une victoire définitive sur la volupté. Gratifié par Dieu de l'impassibilité de la chair, il pouvait à bon droit devenir dès lors maître de vertu pour les autres, comme un homme mûr.

L’image contient peut-être : nuit et intérieur

Le supérieur du Monastère voisin de Vicovaro étant venu à mourir, les moines insistèrent auprès de Benoît et parvinrent à le convaincre de prendre leur direction. Mais, dès que celui-ci voulut leur imposer une stricte discipline évangélique, qui se heurtait à leur conduite tortueuse, ils commencèrent à murmurer contre lui et en vinrent même à tenter de l'empoisonner. Mais aussitôt que l'homme de Dieu fit le signe de croix au-dessus de la carafe contenant le breuvage de mort qu'on lui présentait, celle-ci se brisa. Le visage serein et l'âme en paix, sans aucune haine pour ses ennemis, il quitta ceux qui étaient incorrigibles et retourna au désert, pour habiter avec lui-même et veiller constamment sur son coeur en présence de son Créateur, sans laisser l'oeil de son âme répandre ses regards à l'extérieur. ,

Comme il allait croissant en vertus et dans la contemplation, il attira à lui de nombreux disciples et des nobles de Rome vinrent lui confier leurs fils : Maur (cf. le 27 janvier) et l'enfant Placide2. Il les organisa en douze monastères, répartis aux alentours et comportant chacun douze moines, à la tête desquels se trouvait un supérieur qui rendait compte à l'homme de Dieu de tout ce qui concernait la vie commune et l'avancement spirituel de chaque moine. Benoît était à la fois leur père spirituel et le modèle vivant de la parfaite observance monastique. Il subvenait à tous leurs besoins matériels par l'assistance de la grâce divine et, discernant les pensées secrètes de leur coeur, il n'hésitait pas, dans son amour paternel, à les corriger, parfois par des peines corporelles, pour leur faire quitter leurs mauvaises habitudes.

L’image contient peut-être : plein air

Ses vertus et de tels miracles suscitèrent cependant de nouvelles tribulations au Saint. Un Prêtre nommé Florent, pris de jalousie à son égard sous la suggestion du diable, se mit à répandre sur lui toutes sortes de calomnies, en vue d'éloigner ses visiteurs, et il alla même jusqu'à lui envoyer, un jour, un pain empoisonné. En recevant ce cadeau maléfique, Benoît le tendit à un corbeau, qui avait coutume de venir prendre sa pitance de sa main, et lui ordonna d'aller le jeter dans un lieu où personne ne pourrait le trouver. Le Prêtre indigne n'en cessa pas pour autant de dresser des embûches au Saint et, voyant qu'il ne pouvait rien contre Benoît lui-même, il entreprit de faire tomber ses disciples en envoyant sept jeunes filles danser nues sous leurs regards, dans le jardin du monastère. Craignant de devenir cause de chute pour ses frères, Benoît décida de ne pas résister davantage au méchant et, après avoir donné ses dernières recommandations aux supérieurs des monastères, il quitta Subiaco à la tête d'un petit groupe de disciples (vers 529). Quand il apprit, quel que temps après, la mort accidentelle de Florent, l'Homme de Dieu se lamenta sincèrement sur lui et soumit à la pénitence un de ses disciples qui s'en était réjoui.

L’image contient peut-être : intérieur

Ils parvinrent au Mont Cassin, montagne élevée située à mi-chemin entre Rome et Naples, au sommet de laquelle se trouvait un temple jadis dédié au culte d'Apollon. Le Saint commença par briser l'idole et renversa l'autel pour transformer le temple en une église dédiée à Saint Martin de Tours (cf. 11 novembre). Il rasa les bois, où les habitants se livraient encore aux cultes idolâtres et réussit à les convertir par sa parole apostolique. Criant de dépit et maudissant Benoît, Satan essaya de dresser des embûches aux moines dans la construction du monastère, mais chaque fois la puissance de Dieu le mettait en déroute.

Le roi des Ostrogoths, Totila, qui ravageait alors l'Italie par une guerre sanguinaire, voulant éprouver l'esprit prophétique du Saint, envoya à sa place son écuyer revêtu de tous ses ornements royaux, mais dès qu'il vit apparaître le brillant équipage, l'homme de Dieu cria : « Quitte, mon fils, ce qui ne t'appartient pas! » Totila vint alors en personne se prosterner aux pieds du Saint qui le releva lui-même, lui reprocha ses mauvaises actions et lui prédit qu'il trouverait la mort après dix ans de règne dans Rome. Cette prédiction se réalisa exactement, en 556.

Une autre fois, il apparut en songe au supérieur qu'il avait désigné pour un monastère à Terracine, et il lui indiqua tous les emplacements des bâtiments conventuels qu'il devait construire.

En temps de disette, il fit, par sa prière, abonder le blé et l'huile au monastère, afin de laisser ses moines vaquer sans soucis à l'oeuvre de Dieu, à laquelle rien ne doit être préférable3. Il avait organisé la louange de Dieu avec mesure, pour qu'elle soit accessible à tous, en se fondant sur la tradition des Pères d'Orient et sur les usages romains de son temps. Constamment uni à Dieu par la prière, il n'en dédaignait pas pour autant le travail manuel avec ses moines. Un jour, en revenant des champs, il vit à la porte du monastère le corps inanimé d'un enfant que son père avait déposé là. Poussé par sa compassion, Benoît supplia le Seigneur au nom de la foi de ce père éploré, et l'enfant reprit vie. Les paroles mêmes du Saint avaient une puissance divine et elles avaient aussi le pouvoir de châtier ou de délier les âmes des défunts.

En ces temps de guerres et d'invasions, il prédit qu'au dépérissement de Rome, naguère capitale du monde, devait succéder la destruction du Mont Cassin par les Lombards (583). C'est peut-être en ayant en vue cette prophétie que, sur la fin de ses jours, il rédigea sa Règle, document admirable de discernement spirituel et d'une sobriété toute latine, qui devint la véritable charte des moines d'Occident4. En se fondant sur les écrits des Saints Pères : Pachôme, Basile et Cassien, et sur les institutions monastiques qu'il avait adoptées dans son propre monastère, il y expose les principes et les lois de fonctionnement d'un monastère cénobitique.

Pour Saint Benoît le monastère est l'Eglise en résumé et une école où l'on apprend le service du Seigneur5 sous la conduite de l'Abbé et au moyen de la sainte obéissance aux commandements évangéliques. C'est là qu'en persévérant jusqu'à la mort et en prenant part, par la patience, à la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, que les moines pourront progresser de vertu en vertu afin d'atteindre son Royaume éternel. Si, dans les débuts, il leur faut faire violence à la nature rétive, dans la mesure où ils se libéreront de leur égoïsme leur coeur se dilatera et ils pourront courir dans la voie des préceptes de Dieu avec une ineffable douceur d'amour.

Tout comme l'Evêque dans l'église locale, l'Abbé tient dans le monastère la place du Christ6, et il doit rendre compte devant Dieu de l'obéissance de ses disciples, en donnant tout son soin à les instruire, certes par sa parole mais surtout par l'exemple de sa propre vie. Père spirituel plein d'amour, il doit aussi savoir tempérer sa douceur par une juste sévérité et, s'il a toute autorité dans le domaine spirituel, il doit agir avec conseil en ce qui concerne la vie matérielle de la communauté et doit répartir les responsabilités entre les différents "officiers". Après avoir exposé les instruments des bonnes oeuvres, les vertus monastiques et les degrés de l'humilité qui nous fait accéder à la charité, c'est-à-dire l'union avec Dieu, Saint Benoît définit comment doivent être célébrés les Offices divins du jour et de la nuit, et précise qu'on doit s'y tenir, en présence de Dieu et des Anges en psalmodiant de telle sorte que notre esprit soit en accord avec notre voix8.

Il passe ensuite en revue tous les aspects de la vie comunautaire, en relevant de manière infaillible tout ce qui pourrait être occasion de chute ou de négligence dans les devoirs sacrés des moines : les repas, le sommeil, les vêtements, les services ménagers, le travail manuel, les sorties du monastère, la réception des hôtes, et les rapports des frères entre eux et avec les étrangers. Rien n'échappe à sa sollicitude pastorale et en quelques mots il précise ce qu'il convient de faire pour que tout s'accomplisse « dignement et dans l'ordre » (I Cor. 14:40).

Finalement, après avoir humblement rappelé que cette Règle ne saurait être qu'une ébauche et le commencement de la vie spirituelle, il renvoie à l'enseignement des Saints Pères ceux qui désirent se livrer à la contemplation pour atteindre la patrie céleste.

Quelque temps après le merveilleux et ultime entretien du saint avec sa sœur sainte Scholastique9 et le décès de celle-ci, alors qu'il se tenait de nuit à sa fenêtre en prière, il vit soudain une lumière fulgurante repousser les ténèbres et, au cœur de cette lumière, il contempla le monde entier comme ramassé sous un seul rayon de soleil. Elevé au-dessus du monde et hors de lui-même par son union au Créateur, Benoît pouvait en effet contempler toute la création, tout ce qui est au-dessous de Dieu, dans la lumière divine qui jaillissait de son coeur. Ayant atteint les confins de la vie future, il vit alors, dans cette lumière, l'âme de Germain, l'Evêque de Capoue, qui s'envolait vers le ciel. Saint Benoît appartenait dès lors plus au ciel qu'à la terre et, ayant annoncé le jour de sa mort, il ordonna qu'on ouvrît son tombeau, dans lequel avait été déposé quelque temps plus tôt le corps de sa soeur, puis il fut saisi d'une violente fièvre. Il se fit conduire à l'oratoire, reçut la Sainte Communion et, se tenant debout, soutenu par des frères, il éleva les mains vers le ciel et rendit son dernier soupir en murmurant les paroles d'une ultime prière (vers 560). Le même jour des frères virent un chemin jonché de riches tapis et illuminé d'innombrables torches s'élever de son monastère jusqu'au ciel, et un vénérable vieillard apparut au sommet pour leur révéler que c'était par là que le Saint était passé pour rejoindre sa patrie céleste. Les miracles abondèrent par la suite auprès des Reliques de Saint Benoît. Mais après la destruction du monastère par les Lombards, celles-ci furent oubliées, jusquà ce que des moines du Monastère de Fleury-sur-Loire viennent les prendre, au début du VIIIe siècle, pour les transférer dans leur monastère, où l'on peut encore les vénérer de nos jours (Saint-Benoît-sur-Loire).

L’image contient peut-être : ciel, nuage et plein air

1. Nous résumons le Livre II des Dialogues de St Grégoire, qui lui est entièrement consacré.
2. Mémoire le 5 octobre dans l'Eglise latine.
3. Règle de Saint-Benoît, 43.
4. Cf. Notice de St Benoît d'Aniane au 12 février.
5. Règle, Prologue.
6. Ibidem.
7. Idem, 2.
8. Idem, 19.
9. Cf. la notice de celle-ci, le 10 février

(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

 

 

Priere de bénédiction des médailles en l'honneur de Saint Benoît

(Réservée aux prêtres)

 

Dieu Notre Père Tout-Puissant, source de tout bien, nous Vous supplions instamment par l’intercession de notre Père Saint Benoît : répandez votre bénédiction sur ces médailles, afin que tous ceux qui les porteront et s’appliqueront aux bonnes œuvres, méritent d’obtenir la santé de l’âme et du corps, la grâce de la sanctification et les indulgences qui nous ont été concédées ; qu’ils puissent, avec le secours de votre miséricorde, échapper aux embûches et aux tromperies du diable, et se présenter un jour, saints et sans tache, devant votre Face. Par Jésus le Christ, notre Seigneur et Votre Fils, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Amen.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout, plante, arbre, plein air et nature

 

Le jugement de ce monde est sans importance 

O julgamento deste mundo é irrelevante

Votre importance ne change pas selon que le monde vous glorifie ou vous injurie. Mais lorsque le monde vous injurie, vous semblerez plus grand aux yeux de vos saints.
Saint Nicolas de Serbie

Seu peso não muda o mundo glorifica a você ou o insulta. Mas quando o mundo insulta você, você vai parecer ainda maior aos olhos dos seus santos.
Saint Nicolas Sérvia

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

«Travailler, c'est chose simple, mais se reposer, voilà le difficile»

L'année finit, l'année commence. Voici donc l'heure de rajeunir :Adveniat regnum tuum ! Nous rajeunirons aux sons des cloches qui chantent la marche du temps, si nous suivons l'étoile qu'ont aperçue les rois Mages. Nous rajeunirons, si nous laissons là les petites choses, qui sont toujours vieilles, pour vivre dans l'Immense ; si nous rapprochons la science et l'art de l'éternelle beauté, qui est l'éternelle jeunesse.  Jusqu’au Dieu qui réjouit ma jeunesse. (ad Deum qui lœtificat juventutem meam.)

Vous rajeunirez, vous tous qui vous plaignez du temps, à la fois lourd et rapide pour vous, le jour où vous voudrez servir les intérêts de la vérité sur la terre, et combattre pour elle. Nous rajeunirons tous, si nous obtenons de Dieu et de nous-mêmes deux choses, que je lui demande et qu'il me demande : « le travail et le repos ».

Travailler, c'est chose simple, mais se reposer, voilà le difficile. Nous sommes affamés de travail ; mais le repos demande un effort.L'homme travaille sans repos quand il agit, ne comptant que sur lui ; il tra­vaille et se repose quand il agit, comptant sur Dieu d'abord.

Vous  ne  pouvez rien  faire  sans moi, a dit Jésus-Christ.

Qui de nous peut se procurer, par ses propres forces, une minute de vie ? Si l'homme voulait s'inquiéter, il faudrait s'inquiéter de tout, car tout le menace avec la supériorité d'une force écrasante qui pèse sur un roseau. L'air qu'il respire peut l'empoisonner. Dieu le tient par un fil, suspendu au-dessus de l'abîme. Si l'homme conçoit un projet, ce projet exige, pour sa réalisation, un certain nombre de mouvements maté­riels et moraux, chez une foule d'êtres qui ne dépendent pas de lui. Il faut déterminer. Il faut que le monde extérieur lui prête une complicité qu'il est sans force pour se procurer. Autant vouloir compter sur la force de son petit doigt pour pousser les planètes dans l'espace, que d'entreprendre une œuvre appuyée sur soi, que de lutter avec ses propres forces contre la nature et l'humanité. Mais, chose merveilleuse ! L’ac­tion de l'homme, y compris sa passion, peut s'unir à l'action de Celui qui Est. Tout acte humain, fût-ce le plus impuissant, perd son impuissance s'il s'unit à l'acte de la Rédemption. Dieu nous accorde et nous ordonne d'accepter la gloire féconde d'une activité qu'il unit à la sienne. Nous agissons avec lui, et notre travail se repose en lui.

Qui de nous peut mesurer l'immensité de son action?

Il faudrait suivre les ricochets de nos actes et pouvoir entendre les échos de nos prières.

Nous ne sommes pas capables de nous mesurer.

Il y a, pour l'homme, deux choses, entre autres, qui sont incompréhensibles : sa puissance : Je peux tout par Celui qui me fortifie ; son impuissance : Sans moi, vous ne pouvez rien faire.

L'Orient déchu a oublié la puissance de l'homme ; de là, la fatalité, qui oublie l'acte humain.

L'Occident déchu a oublié la puissance de Dieu et l'impuissance de l'homme isolé ; de là, l'orgueil et l'in­quiétude, qui oublient l'acte divin.

Ces deux vices établissent l'indifférence, qui est la négation pratique.

La vérité produit l'humilité, qui s'oppose au vice occidental, à l'orgueil inquiet ; et l'activité, qui s'op­pose au vice oriental, à la paresse fataliste.

La vérité produit à la fois le travail, qui est la vertu propre de l'Occident et le repos, qui est la vertu propre de l'Orient.

Tourné vers l'Orient, la vie occidentale, Rome a proclamé l'Immaculée Conception de celle qui a répondu Fiat ! À l'ange Gabriel : de celle que l'Église appelle : Porte orientale.

Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour les deux hémisphères !

Extrait de : L’HOMME, la vie… Ernest HELLO (1936)

On Monday, July 6, 2015, His Beatitude Metropolitan Tikhon,

L’image contient peut-être : 11 personnes

Primate of the Orthodox Church in America, offered a fraternal visit to His Holiness the Catholicos of the East.

Aucun texte alternatif disponible.

The meeting took place at the Northeast American Diocesan Chancery in Muttontown, New York.

Accompanying His Beatitude, were Archpriests John Jillions, Chancellor of the Orthodox Church in America, Eric Tosi, Secretary of the Orthodox Church in America, and Dr. Chad Hatfield, Chancellor of St. Vladimir's Orthodox Theological Seminary in New York.

L’image contient peut-être : 2 personnes

His Holiness, and His Beatitude spoke of the common challenges of the Orthodox Church worldwide, most especially in the North American context. His Beatitude also shared of the work His Grace Zachariah Mar Nicholovos, Metropolitan has been offering as a member of the Board of Trustees at St. Vladimir's Orthodox Theological Seminary.

L’image contient peut-être : 2 personnes

During the pleasant meeting between the two heads of Churches, His Holiness extended a formal invitation to His Beatitude, to be the Chief Guest of Honor for the concluding bicentennial celebrations of the Orthodox Theological Seminary, in Kottayam, Kerala, India.

L’image contient peut-être : 3 personnes

Also present during the meeting were His Grace Zachariah Mar Nicholovos, Metropolitan, Rev. Fr. Dr. Johns Abraham Konat, Rev. Fr. Thomas Paul, Rev. Fr. Sujit Thomas, Rev. Fr. Jiss Johnson, and Rev. Fr. Abraham George,
The Orthodox Church in America traces its origins to the missionary movement of eight Orthodox monks in Alaska, in 1794. Later in 1970, this growing Church in diaspora was granted autocephaly by the Russian Orthodox Church.

L’image contient peut-être : 3 personnes

Today, His Beatitude Metropolitan Tikhon, leads the Orthodox Church in America with more than ten bishops who shepherd over 700 parishes, missions, monasteries and institutions throughout the United States, Canada, and Mexico.

L’image contient peut-être : 3 personnes (Source Catholicate News )

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, plein air et nature

LE RESPECT HUMAIN

ce n’est rien…

Le sentiment le plus bizarre qu'un être quelconque puisse éprouver, c'est le mépris du bien et le respect du mal. Ce sentiment existe ; on lui a donné un nom absurde comme la chose, un nom fou, qui ne signifie rien, et qui a raison de ne rien signifier, puisqu'il exprime le néant : ce nom, c'est le « respect humain ».

Chose admirable ! Depuis que le bon sens est troublé dans son fond, et menacé dans ses ruines, les langues humaines contiennentd'effrayantes absurdités. Le sen­timent dont je parle, parce qu'il est le contre bon sens le plus radical que la pensée de Satan puisse concevoir, a nécessité une expression folle, qui ne peut signifier quelque chose que dans une maison d'aliénés.

Je me figure souvent un génie voyageur, un être, supérieur à l'homme et ignorant de l'homme, à qui je serais chargé d'apprendre ce qui se passe sur la terre. Je me figure un esprit qui viendrait du ciel et ferait con­naissance avec ce bas monde ; je le vois tombant, quand je lui dirais les choses qui nous paraissent simples, dans des extases de stupéfaction.

« — Vous savez mieux que moi, lui dirais-je, ce que c'est que le vrai, ce que c'est que le beau. J'en sais pourtant assez pour savoir que, si j'en savais davantage, je mourrais d'admiration. Je fondrais, comme la cire devant l'essence du feu ; et c'est pourquoi je ne vois pas encore tout ce que je verrai un jour... Mais voici, O mon maître et mon élève ! Ce que vous ne savez pas, et ce que je vous apprends.

« Celui qui Est, celai dont le Nom ne sa prononce qu'en adorant, celui devant qui les séraphins voilés et timides battent à peine des ailes tremblantes, devinez le sentiment que beaucoup d'hommes éprouvent en face de lui. Devinez ! Vous pensez à la crainte, vous pensez à l'amour. Vous ne devinez pas. O mon maître et mon élève ! En face du Dieu de gloire, ils éprouvent la honte. »

 Il me ferait répéter, l'Archange voyageur ; il ne com­prendrait pas ; il me dirait :

« — Lequel de nous deux devient fou ?» Je m'épui­serais en explications. Je lui dirais :

« — Oui, Monseigneur, les hommes sont fiers d'igno­rer le Vrai, l'Être, le Beau ; ils le méprisent et sont fiers de leur mépris. Si quelqu'un préfère cet infini que j'at­tends, cet infini dont vous êtes imprégné et ruisselant, si quelqu'un le préfère à un tas d'ordures, on lui dit : Cachez-vous, n'avouez pas votre préférence, car nous allons nous moquer de vous.

« Quant à ceux qui ont préféré le tas d'ordures, ils ne se bornent pas à s'y vautrer, ce qui serait explicable, mais ils s'y vautrent fièrement, et méprisent, en piéti­nant dans la boue, en cherchant la ressemblance des singes, ceux qui cherchent, sur la montagne, la res­semblance de Dieu. On a même inventé qu'il était beau de s'écarter du vrai. Vous ne comprenez pas, Monsei­gneur, ni moi non plus. On a inventé que les vices, les crimes, dont nous ne pourrions supporter la forme idéale, si elle nous apparaissait, sans mourir, foudroyés d'horreur, étaient beaux ; et la conformité royale et splendide de l'âme créée avec l'Être de Dieu, cet encens qui monte au trône de Dieu, plus pur et plus tort que celui des rosés de la terre, ça diamant du ciel qui est feu et parfum, les hommes se sont dit entre eux que ces choses étaient petites, mesquines, laides, et que ceux qui avaient l'esprit assez bas pour les préférer aux adul­tères glorieux que les romans divinisent, devaient au moins se cacher. »

Je parlerais longtemps, et plus serait intelligent mon céleste interlocuteur, et moins il comprendrait, car l'in­telligence comprend l'Être et l'inintelligence comprend le Néant. C'est en touchant à lascience du mal que l'homme a désappris tout ce qu'il a désappris, le jour où Satan l'a trompé. L'inintelligence comprend le Néant... Ce dernier mot donne la clef des choses de ce monde ; il explique les réputations humaines. Beaucoup d'hommes seront trop bas pour le comprendre encore ; d'autres hommes, de niveau avec lui, le comprendront déjà.

Mais peut-être le génie voyageur, étant au-dessus de lui, ne le comprendrait plus. Et moi qui ai tant souf­fert dans ma vie de voir les choses de l'intelligence n'être pas comprises par des êtres trop au-dessous d'elles, je jouirais de voir les choses de l'inintelligence n'être pas comprises par un être trop au-dessus d'elles. Et si j'arrivais à prononcer devant lui le nom de cette chose qui n'en devrait pas avoir, si je disais : « Les hommes appellent respect cet inexplicable et universel mépris de tout ce qui est, » la conversation finirait sans doute, Je verrais l'Esprit voyageur déployer ses ailes de diamant, légères et brûlantes; fatigué de l'absurde, il s'en­volerait pour se reposer ; croyant à une plaisanterie dont je m'obstinerais à lui refuser le mot, il irait chercher, dans les régions supérieures, des choses claires, des choses simples, des choses intelligibles...

Extrait de : L’HOMME, la vie… Ernest HELLO (1936)

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

"Bientôt, en France aussi les Chrétiens seront persécutés" , ils le sont déjà ! Peut-être les persécutions extérieures les conduiront-elles, ces Chrétiens, à la fraternisation puisque, jusqu'à présent, quoiqu'il en soit des beaux discours,ils s'opposent mutuellement et copieusement sans aucun souci de la vérité objective et du respect des consciences...

"Em breve, na França, como cristãos serão perseguidos", que já são! Talvez fora as perseguições que lideram, os cristãos, confraternização já que, até agora, de qualquer maneira retórica, que se opõem uns aos outros e copiosamente, sem qualquer preocupação com a verdade objetiva e respeito consciências ...

"Soon, in France too the Christians will be persecuted," they are already! Perhaps the external persecutions will lead them, these Christians, to fraternization since, until now, whatever the fine speeches, they oppose each other and copiously without any concern for objective truth and respect Of consciences ...

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et intérieur

Évangéliaire de Charlemagne dit « de Godescalc ». Folio 3. École du palais de Charlemagne, 781-783. Paris, BNF, Manuscrits, NAL 1203

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour  JUILLET et début AOUT:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 4 AOUT de 15h à 18h30 au Samedi 5 AOUT de 8h à 12h.


*Le Samedi  5 AOUT
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage à N-D de Miséricorde ,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .

*Le lundi 14 Août,RAMASSAGE DES FIDÈLES  de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage de la Dormition Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Monastère N-D de Miséricorde ,
en Normandie à 15h au point de rendez-nous habituel .


NORMANDIE:


-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 JUILLET au soir au lundi 31  JUILLET au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03  ou au 06 48 89 94 89 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

*Dimanche 16 Juillet:

Messe matinale à 7h30. Départ pour  une Visite de Paris: Rue du Bac, Cathédrale Russe Orthodoxe, Tour Eiffel, Sacré coeur...

 

*Samedi 22 Juillet:

Matinée au Monastère, Messe mensuelle du Pèlerinage autour des reliques de Sainte Rita et Saint Charbel.*

 

¤Dimanche 23 Juillet: 

Image associée

 

Pèlerinage à Saint Christophe au Monastère Syriaque Notre-Dame de Miséricorde, 10h30 Messe et bénédiction des voitures en l'honneur de Saint Christophe.Repas en plein air et anniversaire (Avec deux jours d'avance) de notre métropolite: Mor Philipose-Mariam. 

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:

Suite du Festival de St Koorilose...

 


-NANTES :
¤Jeudi 7 SEPTEMBRE ,  Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .(Visites à domicile ou à l'hôpital 6 et le 8)

 

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:


-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches  13  et 27 Août 

-LOURDES :
¤Permanence pastorale les . 
-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Supprimé en Juillet en raison du 1er Camp des vacances familiales en Normandie. Samedi 26 AOUT *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

L’image contient peut-être : 1 personne, foule et intérieur

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

 

VACANCES FAMILIALES (PARENTS-ENFANTS)

 

JUILLET (Du 13 au  24):

 

AOÛT (Du 5 au 16)

L’image contient peut-être : plein air et nature

cliquez ci-dessous pour le programme:

Aidez-nous à emmener en vacances ceux qui,

sans moyens, ne partiraient jamais !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA du 7 au 16 Octobre 2017

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017, INSCRIVEZ-VOUS !

Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" à FATIMA

+++

________________________________

L’image contient peut-être : 10 personnes, foule

L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout

Résultat de recherche d'images pour "Image du Patriarche d'Antioche et du Catholicos de l'Eglise Malankare"

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

« La jeune fille n'est pas morte, elle dort »

L’image contient peut-être : 1 personne

Ce chef [de synagogue] peut être compris comme représentant la Loi de Moïse qui, priant à l'intention de la foule qu'elle avait nourrie pour le Christ en prêchant l'attente de sa venue, demande au Seigneur de rendre la vie à une morte... Le Seigneur lui a promis son aide et pour la lui assurer, l'a suivi.

Mais d'abord, la foule des païens pécheurs est sauvée avec les apôtres. Le don de la vie revenait en premier lieu à l'élection prédestinée par la Loi, mais au préalable, dans l'image de la femme, le salut est rendu aux publicains et aux pécheurs. Voilà pourquoi cette femme a confiance qu'en venant sur le passage du Seigneur, elle sera guérie de son flux de sang par le contact du vêtement du Seigneur... Elle a hâte dans sa foi de toucher la frange du vêtement, c'est-à-dire d'atteindre en compagnie des apôtres le don de l'Esprit Saint qui sort du corps du Christ à la manière d'une frange. En peu de temps elle est guérie. Ainsi, la santé destinée à l'une est rendue aussi à une autre, dont le Seigneur a loué la foi et la persévérance, parce que ce qui était préparé pour Israël a été accueilli par les peuples des nations... La puissance guérissante du Seigneur, contenue dans son corps, gagnait jusqu'aux franges de ses vêtements. En effet, Dieu n'était pas divisible ni saisissable pour être enfermé dans un corps ; il divise lui-même ses dons dans l'Esprit, mais n'est pas divisé dans ses dons. Sa puissance est atteinte par la foi partout, parce qu'elle est partout et n'est absente nulle part. Le corps qu'il a pris n'a pas enfermé sa puissance, mais sa puissance a pris la fragilité d'un corps pour le racheter. Et cette puissance est si illimitée et si généreuse que l'œuvre du salut des hommes était présente jusque dans les franges du vêtement du Christ.

Le Seigneur entre ensuite dans la maison du chef, autrement dit dans la synagogue..., et beaucoup se moquent de lui. En effet ils n'ont pas cru en Dieu dans un homme ; ils ont ri d'entendre prêcher la résurrection d'entre les morts. Prenant la main de la jeune fille, le Seigneur a ramené à la vie celle dont la mort n'était auprès de lui qu'un sommeil.

Saint Hilaire (v. 315-367), évêque de Poitiers et docteur de l'Église 
Commentaire de l'évangile de Matthieu, 9, 5-8 (trad. cf SC 254, p 209s)

 

"A menina não está morta, mas dorme"

O chefe [sinagoga] pode ser entendida como representando a Lei de Moisés, que orou para o benefício da multidão que tinha alimentado por Cristo, pregando a expectativa da sua vinda, peça ao Senhor para tornar a vida um morto ...
O Senhor prometeu a sua ajuda e para assegurar-lhe, o seguiu.
Mas, primeiro, a multidão dos pecadores pagãos é salvo com os apóstolos.
O dom da vida voltou pela primeira vez ao predestinado eleito por lei, mas de antemão na imagem da mulher, a salvação é feita com publicanos e pecadores.
É por isso que essa mulher está confiante de que em vir para a passagem do Senhor, ela será curada de seu fluxo de sangue através do contato da roupa do Senhor ...
Ela olha em frente com fé para tocar a bainha da roupa ou seja, para conseguir na companhia dos Apóstolos o dom do Espírito Santo que sai do corpo de Cristo, à maneira de uma franja.
Em nenhum momento ela está curada. Assim, a saúde para a pessoa também é feita para outro, o que o Senhor elogiou a fé e perseverança, porque ele estava preparado para Israel foi bem recebido pelo povo das nações ...
O poder de cura do Senhor, contidas em seu corpo, ganhando franjas distantes de suas roupas.
Na verdade, Deus não era divisível ou apreendidos por estar trancado em um corpo; divide-se os dons do Espírito, mas não é dividida em seus dons.
Seu poder é alcançada através da fé em todos os lugares, porque ele está em toda parte e não está presente em qualquer lugar.
 O corpo que ele tomou não fechou o seu poder, mas o seu poder fez a fragilidade de um corpo para resgatá-lo.
E se este poder é ilimitado e tão generoso que a obra da salvação humana estava presente até mesmo nas franjas do manto de Cristo.
O Senhor, então, entra na casa da cabeça, ou seja, na sinagoga ... e muitos zombar dele.
Na verdade, eles não acreditam em Deus em um homem; eles riram ao ouvir pregar a ressurreição dos
mortos.
Tomando a mão da menina, o Senhor trouxe de volta a uma vida cuja morte foi um sono com ele.

(Saint Hilaire (c. 315-367), bispo de Poitiers e doutor da Igreja
Comentário do Evangelho de Matthew, 9, 5-8 (trans. Cf SC 254, p 209S)

 

"The girl is not dead, she sleeps"

This [synagogue] leader can be understood as representing the Law of Moses who, praying to the crowd that she had nurtured for Christ by preaching the expectation of his coming, asks the Lord to give life to A dead ...
The Lord promised him his help and to assure it, followed him.
But first, the crowd of pagan sinners is saved with the apostles.
The gift of life was first and foremost the predestined choice of the Law, but beforehand, in the image of woman, salvation is restored to publicans and sinners.
This is why this woman has confidence that by coming to the passage of the Lord she will be cured of her blood flow by the contact of the Lord's garment ...
She hastened in her faith to touch the fringe of the garment, that is, to reach with the apostles the gift of the Holy Spirit who comes out of the body of Christ in the manner of a fringe.
In a short time she is cured. Thus the health of the one is restored to another, of which the Lord has praised faith and perseverance, because what was prepared for Israel was welcomed by the peoples of the nations ...
The healing power of the Lord, contained in his body, gained to the fringes of his garments.
Indeed, God was not divisible or seizable to be enclosed in a body; He divides his gifts into the Spirit himself, but is not divided in his gifts.
His power is attained by faith everywhere, because it is everywhere and is absent nowhere.
 The body he took did not lock his power, but his power took the fragility of a body to redeem it.
And this power is so unlimited and so generous that the work of the salvation of men was present even in the fringes of Christ's garment.
The Lord then enters the chief's house, in other words, in the synagogue ... and many laugh at him.
For they did not believe in God in a man; They laughed at hearing the resurrection preached from the dead.
Taking the hand of the young girl, the Lord brought back to life one whose death was beside him only a sleep.

(Saint Hilaire (v. 315-367), Bishop of Poitiers and Doctor of the Church
Commentary on the Gospel of Matthew, 9: 5-8 (cf. SC 254, p. 209)

L’image contient peut-être : 3 personnes

N'oublions-pas dans nos prières le repos de l'âme de Son Eminence Joseph Mar Koorilose. Photo du mariage de Shiju Kurian lors de son mariage. Ce jeune homme  fut l'homme de service de l'Archevêque.

Let us not forget in our prayers the rest of the soul of His Eminence Joseph Mar Koorilose. Photo of Shiju Kurian's wedding at her wedding. This young man was the man of the Archbishop's service.

Não esqueçamos em nossas orações pelo descanso da alma de Sua Eminência Joseph Koorilose março. Foto de casamento Shiju Kurian em seu casamento. Esse jovem era o homem do serviço do Arcebispo.

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens