Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 06:51

 

 

Shubqono

Le Service de la Réconciliation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise Syro-Orthodoxe Francophone

de Mar Thoma

 

Monastère de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

Brévilly 4

61300 Chandai

asstradsyrfr@laposte.net

02.33.24.79.58

 

 

 

 

 

Avant-Propos

 

Ce travail initialement adapté de la traductions en prose de l’original Syriaque par le RP Bébé Varghese et Bede Griffiths trouvés dans l'Ordre des prières des grandes fêtes (Eglise orthodoxe malankare Publications de 2013) et « The Book of Common Prayer » de l'Eglise syrienne (Gorgias Press, 2005), respectivement, a été traduit, pour les besoins de la Métropolie (Archidiocèse) de l’Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma par une équipe composée du Rd Père Isaac, de Madame Martine DERKMAN, traductrice principale, et de Mademoiselle Thérèse RIBREAU. Un grand merci donc à Madame Derkman et à Mademoiselle Ribreau pour leur précieux travail et de mise en forme sous la supervision d’Abouna Isaac.

Le texte tel que nous vous le livrons ici est publié avec la bénédiction du Métropolite de notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone : Son Éminence Mor Philipose pour une utilisation interne à l’Eglise en France, en Afrique francophone et dans l’ensemble de la Francophonie.

Des commissions pour des Traductions dans les langues autochtones de ce texte comme des autres Livres Liturgiques doivent se constituer pour l'ensemble des "Provinces ecclésiastiques" ou diocèses de la Métropolie Syro-Orthodoxe de Mar Thoma en Europe non Francophone et être soumises à l'approbation du "Conseil de l'Eglise".

Si d’aucun voulaient utiliser ce texte liturgique, qu’ils veuillent bien ne pas le faire sans l’autorisation de notre Métropolite et du « Conseil de l’Eglise ».

Nous prions pour que ce livret  puisse aider nos fidèles Syro-Orthodoxes francophones à participer et à comprendre les hymnes liturgiques tellement signifiantes qui ont été composées par les Pères de nos Églises de Tradition Syriaque pour ce « Service de la réconciliation » (Shubqono) destiné à commencer le Grand Carême.

 

 

LE SERVICE DE LA RÉCONCILIATION

L'Ordre de Shubkono est célébrée le premier lundi du Grand Carême, après l'office canonique de la 6ème heure[1]

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho/(Gloire au Père…)

Les fidèles :         Que Sa miséricorde et Sa compassion soient sur nous, serviteurs faibles et pécheurs, dans les deux mondes à jamais, Amin.

PRIÈRE D'OUVERTURE

Prêtre:                  Que Votre paix, Votre concorde et l'amour agréable à Votre divinité demeurent toujours en nos âmes, ô Seigneur. Que nous soyons toujours unis par un lien indissoluble, et nous Vous glorifions incessamment, Votre Père, et Votre Saint et vivifiant Esprit, maintenant et pour toujours.

Les fidèles :         Amin

Psaume 51 :

Aie pitié de moi, ô Dieu, en ta grande bonté, efface ma faute en ta large compassion.

Lave-moi tant et plus de ma souillure, purifie-moi de mon péché.

Car ma faute, moi, je la connais, devant moi est mon péché en tout temps.

Contre toi, contre toi seul j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Afin que tu sois trouvé juste quand tu parles et sans reproche quand tu juges.

Voici : dans la souillure je fus engendré, dans le péché, ma mère m’a conçu.

Si la sincérité te plaît au fond de l’être, des secrets de la sagesse tu m’instruiras.

Purifie, moi avec l’hysope, je serai net, lave-moi, je serai plus blanc que neige !

Fais-moi entendre joie et liesse, que tressaillent les os que tu as broyés.

Détourne ta face de mes péchés, et toutes mes souillures, efface-les.

Pour moi, ô Dieu, crée un cœur pur, au fond de moi inaugure un esprit ferme.

De devant ta face ne me rejette pas, du fond de moi ne reprends pas ton Esprit–Saint.

Rends-moi la joie de ton salut, assure en moi un esprit magnanime.

Aux rebelles j’enseignerai tes voies, vers toi reviendront les pécheurs.

Affranchis-moi du sang, Dieu, Dieu de mon salut, et ma langue acclamera ta justice;

Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange.

Car tu ne prends aucun plaisir au sacrifice; un holocauste, tu n’en veux pas.

Le sacrifice à Dieu, c’est un esprit brisé; d’un cœur brisé, broyé, Dieu, tu n’as point de mépris.

En ton bon vouloir, fais du bien à Sion: rebâtis les remparts de Jérusalem!

Alors tu te plairas aux sacrifices de justice holocauste et totale oblation alors on offrira de jeunes taureaux sur ton autel.

Et à Vous convient la louange O Dieu…Barekhmor

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho (Gloire au Père…)

Les fidèles :         Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité …)

 

ENIYONO

(Htith Lokh)

1er Chœur :

O Seigneur – Miséricordieux, j’ai péché contre Vous.

Entendez ma supplique

O Seigneur, - ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

Je suis - souillé par une multitude de péchés.

C’est pourquoi, je vous prie

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Seigneur - où irons-nous frapper sinon à votre porte,

O Seul Compatissant ?

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

Je vous supplie - comme le publicain et je crie comme

La femme pécheresse

O Seigneur - ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Seigneur - qui avez pitié des pécheurs, ayez pitié

Et pardonnez nos fautes

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Seigneur - que nos cœurs soient pleins d'amour

Libres de la colère et des conflits

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Christ, qui - pour sauver les pécheurs s’est offert

Sur la Croix

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Christ, qui - par Son grand amour absout le larron et

La femme pécheresse

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

1er Chœur :

O Christ, qui - consolait ses apôtres par Sa paix

Dans la chambre haute

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

2ème Chœur :

O Christ, qui – réjouit ses disciples par Sa paix

Dans la chambre haute

O Seigneur, ayez pitié de nous tous … Barekhmor

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho (Gloire au Père…)

Les fidèles :         Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité …)

 

Le Prêtre :    Louange au – Père, adoration au Fils

Et au Saint-Esprit

O Seigneur, ayez pitié de nous tous

 

Le diacre :   Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

 

Proémion[2] :

Le Prêtre :   Prions tous et sollicitons du Seigneur miséricorde et pitié :

Les fidèles :         O Dieu miséricordieux, ayez pitié de nous et secourez-nous.

 

Le Prêtre :   Gloire, reconnaissance, hommages, louanges, exaltation incessante, soyons dignes de les offrir toujours et dans tous les temps :

Le Prêtre :   Gloire à Vous, ô Père, Pacificateur du Ciel; Louange à Vous, ô Fils, paix de la terre; adoration à Vous, ô Saint Esprit, qui parachève tous les dons divins. Gloire au Père, qui a livré Son Fils Unique-Engendré, à la mort pour notre salut; au Fils dont l'amour l’a contraint à mourir pour nous; et au Saint-Esprit qui se réjouit dans nos œuvres et par qui nos demandes sont accordées. Gloire à Vous, ô Dieu trine, en trois personnes consubstantielles de la Sainte, glorieuse et adorable Trinité. Accordez-nous, ô Seigneur, que dans la pureté, nous puissions nous donner la paix les uns aux autres. Que Votre paix nous garde dans Votre divine concorde et nous fortifie ceints de votre bonté impérissable, que nous puissions Vous glorifier au jour joyeux de Votre résurrection miraculeuse, et dans toutes les fêtes, les saisons, les heures, en tous temps, tous les jours de notre vie, maintenant et pour toujours.

Les fidèles : Amin

(Imposition de l’encens)

 

Le Célébrant bénissant l’encens dit[3]

Le Prêtre :   A la louange et à la gloire de la Ste et Glorieuse Trinité, des aromates sont versés par mes mains pécheresses. Prions tous et sollicitons du Seigneur miséricorde et pitié :

 

Les fidèles :                  O Dieu miséricordieux, ayez pitié de nous et secourez-nous.

 

 

 

SEDRO

Le Prêtre :   O Christ notre Dieu, Tranquillité éternelle de la création et Véritable paix des extrémités du monde; Qui êtes l'Amour, et êtes appelé Amour, Qui Vous complaisez en ce titre plus qu’en tout autres titres; Qui rendez honneur à ceux qui gardent cet amour; par Votre amour pour nous, Vous Vous êtes offert en un sacrifice acceptable et d’agréable odeur. Par Votre crucifixion, Vous avez abattu le mur de l'inimitié et par Votre sang, Vous avez réconcilié les habitants des cieux avec ceux de la terre et supprimé l'hostilité de leur impiété et les avez réunis pour qu’ils soient un. Par l’indivisible unité de Votre éternelle Divinité et Votre nature humaine dans le temps, Vous avez appelé les éloignés et les proches; et les avez réunis dans la concorde de Votre amour divin. Par ce même amour Vous les avez comptés parmi les familiers de Votre royaume éternel et apporté au monde entier la bonne nouvelle de paix et de tranquillité. Votre naissance dans la chair a été annoncée à Votre Mère, la Bienheureuse Vierge Marie par la salutation de l'Archange de la paix. Avec la salutation de paix, Votre Mère bénie a été accueillie par Elisabeth, la mère de Votre Précurseur Jean, qui a tressailli dans le ventre de sa mère d’une grande joie comme un serviteur, en présence de son maître. À Votre naissance, les armées célestes ont proclamé la paix aux bergers. Vous avez donné la paix aux femmes, qui sont allées annoncer Votre glorieuse résurrection. Dans la paix, Vous êtes entré dans la chambre haute où les saints disciples étaient rassemblés, et Vous leur avez confirmé Votre résurrection. Lors de Votre ascension auprès de Votre Père, Vous avez donné Votre paix à Vos disciples, en leur disant: «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne[4]. Mon commandement le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés[5]. » Ô notre Sauveur, gardez en nous cet amour que Vous nous confiez, et par lui confirmez nos esprits. Par Votre amour puissions-nous être liés tous ensemble. Par Votre amour, chassez d’au milieu de nous divisions et controverses. Par Votre amour, faites nous garder Vos commandements qui donnent la vie. Par Votre amour, gardez loin de nous afflictions et souffrances. Par Votre amour, faites de nous des enfants de paix et de tranquillité. Par Votre paix, unissez les bergers et leurs troupeaux. Par Votre paix, faites que les prêtres se réjouissent dans leurs offrandes. Par Votre paix, perfectionnez Votre Eglise et ses enfants. Par Votre paix et Votre tranquillité, guidez-la, ornez-la. Par Votre paix Votre tranquillité, conduisez ses congrégations et réjouissez ses enfants. Dans Votre tranquillité, gardez ceux qui vivent à proximité, et dans Votre paix, purifiez ses diacres. Dans Votre tranquillité, unissez ceux qui la gouvernent. En paix, administrez sa hiérarchie. Dans Votre tranquillité, que ses fêtes se poursuivent. Dans la paix, réconciliez ceux qui dans la colère, se sont désunis. Dans la tranquillité, unissez ceux qui sont divisés. Dans la paix, remplissez les âmes amères de Votre joie. Dans la tranquillité, gardez Votre troupeau. Dans la paix, délivrez-nous des dirigeants impitoyables, et en toute tranquillité, ornez-nous dans toutes Vos fêtes. Dans la paix, acceptez notre jeûne et nos prières. Dans la tranquillité, accordez-nous la miséricorde et le pardon. Dans la paix, délivrez-nous de tous les liens de la méchanceté. Dans la tranquillité, déchargez de nous le joug de l'adversaire. Que Votre paix soit avec nous et que Votre règne de tranquillité soit au milieu de nous. Liez nos esprits dans Votre amour et établissez Votre bonté en nos cœurs que nous puissions Vous rendre grâce, ô Seigneur de Tranquillité, et à Votre Père, le Donateur de la paix, et à Votre Saint-Esprit, le Perfecteur de l’Amour Véritable, maintenant et pour toujours.

Les fidèles :         Amin

Le Prêtre :   Puissions-nous recevoir de Dieu la remissions des dettes et le pardon des péchés dans les deux mondes et à jamais.

Les fidèles :         Amin

Qolo
(Quqoyo)

1er Chœur :

O Arbre béni, où que vous soyez la paix abonde

Par vous notre Seigneur entra dans la maison d'Abraham[6]

Par vous les prêtres – s’approchèrent de l'autel

Par vous Paul – s’écria, en disant:

 «Ni les difficultés, ni les tortures, ni les persécutions

ne me sépareront de l'amour du Seigneur Dieu.[7] »

Halleluiah ô Halleluiah

 

2ème Chœur:

Christ nous a appris à pardonner "sept fois soixante-dix fois;

Si votre frère vous offense, pardonnez-lui sa faute"

Rappelez-vous que - vous aussi avez péché

Et avez besoin - de Son pardon

Allez, pour cette raison, trouver votre frère, réconciliez-vous

Qu’ensemble vous puissiez pleurer: « Gloire à Vous, Seigneur »

Halleluiah ô Halleluiah ... Barekhmor

 

Le Prêtre :    Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :

Paul a écrit que rien n’est comparable à l'Amour

Bienheureux celui qui l’atteint car il verra Dieu

            Par amour, Moïse - L'a vu sur le Sinaï

            Par amour, les Martyrs – L’ont vu au tribunal

Et par amour, la Sainte Église L’a vu sur la croix:

Voyez, elle Lui offre la gloire jour et nuit.

            Halleluiah ô Halleluiah

 

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :

Soyons diligents dans le jeûne, mes frères

Ceux qui jeûnent acquièrent victoire et perfection dans le Christ

            Avec lui, ils se battent - contre Satan et

            Par lui, Moïse - brillait sur le Mont Sinaï

Par lui, Élie a été élevé au ciel

Par lui, le juste a triomphé et les martyrs ont été couronnés

            Halleluiah ô Halleluiah

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

(Imposition de l’encens)

 

ETRO

Le Prêtre :   Faites, Seigneur, de nos cœurs des demeures de tranquillité et de nos esprits des havres de paix. Implantez en nos âmes les actes de l'amour véritable pour Vous et l’un pour l'autre. Imprimez en nous Votre amour dans l'unité, la concorde, et la piété de telle sorte, qu’avec modestie, nous puissions tous nous donner la paix l’un l’autre et la recevoir avec sincérité. Que nos actions soient agréables à Votre volonté, comme un encens pur, une odeur agréable et un encensoir réconciliateur pour vous, qui nous ravit tous dans sa paix et nous égaye tous dans sa tranquillité. A vous appartiennent gloire et honneur ainsi qu’à Votre Père et Votre Saint-Esprit, maintenant et pour toujours.

Les fidèles : Amîn.

 

Qolo

(b’Safro Hzaw)

 

1er Chœur :  Aimons-nous les uns les autres

L’Amour accomplit les commandements

Certains jeûnent de pain

Et pourtant, sont remplis de haine,

D’autres jeûnent de vin et – secrètement

Tuent leurs frères dans leur cœur

 

2ème Chœur :        Seigneur qui avez embauché les ouvriers

À la onzième heure,

Recevez de moi, la onzième couronne

Qui fût tressée par eux pour Votre honneur

Pardonnez tous mes péchés –

Que je puisse Vous rendre grâce. Barekhmor

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :  O Église, que la paix habite en toi

Que la concorde soit ta forteresse

Puisse tous les schismes et les conflits

Brûler dans le feu de l'amour

Afin que les fêtes du Seigneur

Soient toujours célébrées

 

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :        O Dieu, ayez pitié de nous

Comme il sied à Votre grâce

Bannissez de nous satan qui

Pose toujours ses pièges contre nous

Que Votre croix soit une protection

Qu’en elle nous trouvions un refuge

 

1er Chœur :  Notre Dieu qui êtes miséricordieux

Répondez à ceux qui Vous invoquent

Nous frappons à la porte

Accordez-nous le pardon des dettes,

Seigneur, de votre riche trésor.

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

Bo’utho de St. Jacques de Sarug

 

1er Chœur :

Ô Seigneur, notre Seigneur, nous Vous invoquons, venez à - notre -aide Écoutez nos demandes et ayez pitié de - nos -âmes

O Seigneur, notre Seigneur, Seigneur des veilleurs et anges

Entendez nos demandes et ayez pitié de - nos âmes.

 

2ème Chœur :

O les courroucés, réconciliez-vous les uns les autres,

Car le Seigneur s’est réconcilié avec nous par amour

Que personne ne dise : «Mon frère a péché contre moi,

C’est pour moi une insulte de me réconcilier avec lui. »

 

1er Chœur :

Aimez-vous les uns les autres comme les membres du même corps, car Un est le Seigneur ; le Christ est la tête du corps, et nous sommes ses membres

Celui qui a de la haine contre son voisin a de la haine contre le Seigneur

Qu'il aime son frère de peur qu'il ne se trouve dans le jugement

 

2ème Chœur :

Regardez Dieu et imitez-Le, vous les courroucés

Et avec sagesse réconciliez-vous avec votre voisin

Tenez-vous à l'écart de toute lutte, colère et jalousie

Laissez l'amour de Dieu habiter en vous comme dans le royaume

 

1er Chœur :

Gloire au Père, la paix pour les courroucés

Loué soit le Fils qui a réconcilié le monde

Action de grâces au Saint-Esprit qui pardonne

Puissions-nous atteindre la miséricorde, toujours et à jamais

 

Tous :

O Seigneur Dieu, qui entendez tous ceux qui Vous invoquent

Entendez nos demandes et ayez pitié de nos âmes.

SAINTES LECTURES

 

Actes des St Apôtres

 

I Jean 4: 11-21

Le diacre :     leçon du Saint Apôtres Jean. Barekhmor.

Les fidèles : Gloire au Seigneur de l’Apôtre. Que sa prière soit avec nous. Amîn.

Le diacre lit :

Mes Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.

 

Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

 

Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit.

 

Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.

 

Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

 

Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

 

Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde.

 

Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.

 

Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.

 

Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.

 

Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère.

Épître

I Cor 13: 4-10

 

Le diacre :     Leçon du saint Apôtre Paul aux Corinthiens. Barekhmor.

Les fidèles : Gloire au Dieu de l’Apôtre et que sa prière soit avec nous ! Amîn.

Le diacre lit : Mes frères, …

L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

 

Il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

 

Il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

 

Il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

 

L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.

 

En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.

 

Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

Saint Evangile

(Imposition de l’encens)

 

Fethgomo

Halleluiah – Halleluiah
Heureux celui dont la transgression est pardonnée et dont les péchés ont été couverts
[1]
Halleluiah

    Le Célébrant chante l’Évangile tourné vers les fidèles, pendant que deux acolytes tiennent des cierges à ses côtés et qu’un diacre encense.

    Le diacre balance l’encensoir et invite les fidèles au silence. A sa proclamation, ils se lèvent.

Le diacre :     Barekhmor. Avec silence, crainte et pureté d’intention, écoutons le message des paroles vivifiantes du Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui va être lu devant nous !

Les fidèles : Rendez-nous en dignes, Seigneur, notre Dieu.

Le Prêtre :     La paix à vous tous ! [2]

Les fidèles : Et à votre esprit.

Le Prêtre :     Le Saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ, message de vie, selon l’Apôtre St Matthieu (ou Jean) qui annonce au monde la vie et la rédemption.

Les fidèles : Béni soit celui qui est venu et qui viendra, gloire à celui qui l’a envoyé et que ses miséricordes soient sur nous toujours.

Le Prêtre :     Au temps de l’économie de Notre-Seigneur[3], Dieu et Sauveur Jésus-Christ, Verbe de vie, incarné (Ici le Célébrant se tourne vers l’autel et se signe ) de la Vierge Sainte, Marie, ces choses se sont passées ainsi (Ici le Célébrant touche l’Évangéliaire et bénit les fidèles) :

Les fidèles : Nous le croyons et le confessons.

(Le prêtre lit ce passage de l'Evangile de saint Matthieu 18: 18-35)

Amîn, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

 

Et pareillement, amîn, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.

 

En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

 

Alors Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? »

 

Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.

Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.

 

Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).

 

Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.

 

Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”

 

Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.

Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !”

 

Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.”

 

Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.

 

Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.

 

Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié.

 

Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”

 

Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

 

C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

    Le chant de l’Évangile terminée, le Célébrant bénit de nouveau les fidèles, disant :

Le Prêtre :     La paix à vous tous !

 

Qolo

(Btar’okh Moran)

Hymne de pénitence

 

1er Chœur :

A Votre porte, Seigneur, je frappe*; et de votre trésor je demande la pitié. / Je suis un pécheur qui, pendant des années*, ai abandonné votre voie. / Donnez-moi de confesser mes péchés*, de les fuir et de vivre dans votre grâce.

 

2ème Chœur :

A la porte de qui irons-nous frapper*/, Seigneur miséricordieux, sinon à la Vôtre./ Qui avons-nous qui plaide pour nos défaillances*/, si Votre miséricorde n’intercède auprès de Vous, / ô Roi devant la majesté de qui les rois se prosternent.*Barekhmor !

 

Le Prêtre :   Subaho Labo labro valaruho kadisho. (Gloire au Père…)
 

1er Chœur :

Père, Fils et Saint-Esprit, */ soyez pour nous une citadelle élevée, un refuge contre le Pervers qui nous combat et contre ses puissances. */ Protégez-nous à l’ombre de Vos miséricordes,*/ lorsque les bons seront séparés des méchants.

Les fidèles :           Ména olam vadamola olam olminamin. (D’éternité…)

2ème Chœur :

Que le chant de notre prière soit une clef qui ouvre la porte du ciel;*/ et que les archanges se disent dans leurs rangs */: comme il doit être doux le chant des humains pour que le Seigneur exauce si vite leurs demandes.

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn. (Seigneur ayez pitié de nous et secourez-nous)

 

 

 

[1] Psaume 32:1

[2] Si un évêque ou d’autres prêtres sont présents, le Célébrant dit: Barekhmor. La paix + à vous tous !

[3]     Si c’est un jour de fête, le Célébrant mentionne la fête : Au temps de son Annonciation ; ou: de la Nativité ; ou : du Baptême…

Bo’utho de St. Jacques de Saroug[1]

 

1er Chœur :

Ô Seigneur, notre Seigneur, nous Vous invoquons, venez à notre aide. Écoutez nos demandes et ayez pitié de nos âmes

O Seigneur, notre Seigneur, Seigneur des veilleurs et des anges

Entendez nos demandes et ayez pitié de nos âmes.

 

2ème Chœur :

Seigneur je soupire après Votre pardon, qu’il vienne à moi. Donnez-moi des larmes pour demander miséricorde pendant qu’il est encore temps. J’ai soif de Votre miséricorde et sans elle je ne puis subsister. Océan de miséricorde, répandez sur moi le torrent de Votre bienveillance.

 

1er Chœur :

La nuit est venue, les ombres de la mort m’entourent ;

Seigneur, soyez pour moi le soleil afin que je vois Votre lumière. Ne m’abandonnez pas en dehors de Votre vigne quand je mourrai ; Ô Seigneur, puissiez-vous recevoir le moment de repentance

 

2ème Chœur :

Je passe mon temps dans le culte de la vanité

Accepter moi à la veille de la vie et faites-moi Vôtre

Pour me détruire, le roi de la tromperie a tiré ses flèches ;

Ô Seigneur, oignez-moi de Votre médecine pour me guérir

 

Tous

Répondez, O Seigneur, répondez O Seigneur et ayez pitié

Tournez les cœurs des fils des hommes à la repentance

 

Qaumo

 

Le Prêtre :            Ô Dieu Saint.

Les fidèles :                       Ô Dieu Saint et Fort;

Ô Dieu Saint et Immortel,

(en se signant) Crucifié pour nous,

Ethraham elaïn. (3 fois)

 

     Ensuite nous tenant droit, nous élevons les mains et levant les yeux nous disons :

Le Prêtre :            Seigneur, ayez pitié de nous.

Les fidèles :                                   Seigneur, soyez bienveillant et ayez pitié.

Seigneur, recevez notre service et nos prières ;

Ayez pitié de nous.

Le Prêtre :            Gloire à Vous ô Dieu.

Les fidèles :                       Gloire à Vous ô Créateur.

Gloire à Vous, ô Christ Le Roi, qui avez pitié des pécheurs Vos serviteurs. Barekhmor !

 [Adorer par une inclination de tête et se signer de la Croix]

 

[Puis, nous disons la Prière du Seigneur, élevant les mains, et levant les yeux.]

 

Le Prêtre :   Aboun d’bashmayo (Notre Père).

Les fidèles :          

Qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien (substantiel), pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du [2] mal. Car à vous appartiennent le règne, la puissance et la gloire, dans les siècles des siècles. Amîn.

Nethqadash shmokh, titheh malkouthokh, nehwe sebyonokh, aïkano d-bashmayo of bar'o. Hablan laĥmo d-sounqonan yawmono. Washbouqlan ĥawbaïn waĥtohaïn, aïkano dof ĥnan shbaqanlĥayobaïn. Ou-lo ta'lan l-nesyouno, elo fasolan men bisho, metoul dilokhi malkoutho Ou-ĥaïlo ou-teshbouĥto l'olam 'olmin. Amin.

 

 

 

Le prêtre prêche sur l'amour, le repentir et le pardon. Il demande alors le pardon de tous ceux qui sont présents dans l'église. Le prêtre se prosterne trois fois devant le peuple et demande pardon. Les gens se prosternent aussi devant le prêtre et demandent pardon.

 

Comme il s’agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Mes frères et mes bien-aimés, pardonnez-moi pour l'amour du Christ. J'ai péché contre vous. Dans la concorde spirituelle et l'amour paternel, en tant que pasteur vigilant, je vous exhorte et me prosterne devant vous.

 

Tous se prosternent, en disant :

 

Les fidèles :                  Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Une seconde fois, le prêtre dira :

 

Le Prêtre :   O frères et bien-aimés, je prie et supplie votre amour véritable, réconcilions nous les uns les autres pour que Dieu se réconcilie avec nous.

 

Comme il agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Pour l'honneur de la Sainte Trinité, je me prosterne devant vous

Tous prosternés, disent :

 

Les fidèles :                 Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Une troisième fois, le prêtre dira :

 

Le Prêtre :   En votre présence, avec un cœur contrit et une conscience parfaite, je crie d'une voix forte, implorant votre amour, en disant: Venez mes frères bien-aimés, laissons-nous tous nous réconcilier les uns avec les autres et pardonner les transgressions et les fautes que nous avons tous commis les uns envers les autres, que Dieu puisse se réconcilier avec nous, remettre nos dettes et pardonner nos péchés. Car Lui-même a dit: « Si vous remettez les dettes de vos débiteurs et que vous pardonnez les fautes de ceux qui vous ont offensés, de la même manière vos dettes seront remises et vos fautes pardonnées. »

 

Comme il s’agenouille pour se prosterner, le prêtre dit :

 

Le Prêtre :   Que le Seigneur Dieu soit Celui qui pardonne et qui absout mes péchés et les vôtres.

 

Tous se prosternent, en disant :

 

Les fidèles : Barekhmor. Nous demandons pardon.

 

Le Prêtre :   Que le début et la fin de ce Saint Carême soit béni, et que Dieu vous assiste et vous aide tous à l’observer jusqu’à la fin, selon sa volonté. Qu'Il brise les pièges des ennemis visibles et invisibles, de Satan l'adversaire des fidèles chrétiens, et qu'Il vous délivre des tentations du Malin, comme notre Seigneur Jésus-Christ l'a vaincu à la fin de son jeûne, en disant: « disparais de moi, Satan. ». Par les prières de Marie, la Mère de Dieu, et de tous les saints, puissiez-vous être préservés et soutenus par la puissance de la Croix victorieuse. Amin.

 

Puis : le Credo, quarante prosternations, et les Kukliyons de la Mère de Dieu et des saints.

 

Une fois ces prières terminées, tous les prêtres, les diacres, et l’assemblée présente se demandent pardon et se donnent la paix les uns les autres.

 

 

[1] Demandes de St Jacques de Saroug

[2] [Adorer de nouveau par une inclination de tête et se signer de la Croix]

Le Credo de Nicée

 

Le Diacre : Sophia Théou! Proskomén! (Sagesse de Dieu! Soyons Attentifs!) Tenons-nous bien et répondons à la prière du prêtre vénéré[1] et disons :

Le célébrant : Nous croyons en un seul Dieu.

Les fidèles :         Le Père Tout Puissant, Créateur du ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles.

Et un seul Seigneur, Jésus Christ Fils Unique de Dieu, engendré par le Père avant tous les siècles Lumière de Lumière, vrai Dieu de vrai Dieu; engendré, non pas créé, consubstantiel à Son Père, et par Qui tout a été fait;

(on se signe) Qui pour nous les hommes et pour notre salut est descendu des cieux

(on se signe) Il s’est incarné par le Saint-Esprit et de la Vierge Marie, la Mère de Dieu (on s’incline) et s’est fait homme,

(on se signe) Il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a souffert, est mort et a été enseveli,

(on se signe) Il est ressuscité le troisième jour conformément à Sa volonté Il est monté au ciel, est assis à la droite de Son Père d’où Il reviendra en grande gloire pour juger les vivants et les morts; Lui dont le Règne n’aura pas de fin.

Et en un seul Esprit Saint, Seigneur et vivificateur de toutes choses, Qui procède du Père ; Est adoré (on s’incline) et glorifié avec le Père et le Fils.  A parlé par les prophètes et les apôtres.

Et en L’Église : Une, Sainte, Catholique et Apostolique; Nous confessons un seul baptême pour la rémission des péchés. Et nous attendons la résurrection des morts et la vie nouvelle du siècle à venir. Amîn, Barekhmor.

Le diacre :   Stomen kalos !

Les fidèles : Kourie eleïson.

 

[Puis 40 Prostrations]

Service de la Mère de Dieu

 

Qouqlion :

Cantique du Ps. 45 :

Le Prêtre :     La fille du roi se tient avec majesté, Halléluia*, une reine à ta droite.

Les fidèles : Oublie ton peuple et la maison de ton père, Halléluia*, car lui, le roi, désire ta beauté.

Le Prêtre :     Subaho Labo labro valaruho kadisho

Les fidèles : Ména olam vadamola olam olminamin.

 

Eqbo

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            O Fierté des fidèles

Les fidèles :         Offrez des prières en notre nom

A votre Fils unique

Qu’il ait pitié de nous

Le diacre :            Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

Qolo

(d’al Etro d’Besme)

Le Prêtre :            Que la mémoire de Marie

Les fidèles :         Soit pour notre bénédiction

Que sa prière soit un

Refuge pour nos âmes ... Barekhmor

 

Le Prêtre :                Subaho Labo labro valaruho kadisho.

Le Prêtre :            Voici, un doux parfum

Les fidèles :         S’élève dans les airs

Pour la Vierge Marie

La Théotokos

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn.

 

Bo’utho

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Seigneur Jésus, par Votre croix,

Les fidèles :         Et la prière de Votre Mère

                           Gardez nous de toutes les afflictions,

Des peines, et des verges de colère.

Service du patron et autres saints

 

Qouqlion:

Cantique Ps. 92 :

Le Prêtre :     Le juste grandit comme un palmier, Halléluia*, il pousse comme un cèdre du Liban.

Les fidèles :         Ils pousseront et dans la vieillesse encore porteront fruits, Halléluia*, ils seront frais et florissants. Barekhmor.

Le Prêtre :     Subaho Labo labro valaruho kadisho

Les fidèles : Ména olam vadamola olam olminamin.

Eqbo

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Votre mémoire O St. N…(Thomas)

Les fidèles :         Est gardée ici comme au ciel,

Que votre prière soit une aide

Pour ceux qui vous honorent

Le diacre :            Stomen kalos !

Les fidèles :         Kourie eleïson.

Qolo

(d'al Etro d'Besme)

Le Prêtre :            Bienheureux les prophètes,

Les fidèles :         Bienheureux les apôtres.

Bienheureux les Martyrs

Au jour de la Résurrection ... Barekhmor

 

Le Prêtre :                            Subaho Labo labro valaruho kadisho.

Le Prêtre :            Les martyrs qui désiraient

Les fidèles :         Contempler le Christ

Par l'épée, conquirent des ailes

Et volèrent vers les hauteurs

 

Tous :        Moriyo rahémalaïn ovadaraïn.

 

Bo'utho

(Mor Ephrem)

Le Prêtre :            Priez pour nous, ô Bienheureux Saints

Les fidèles :         Celui dont vous avez fait la volonté,

Gardez nous de toutes les afflictions,

Des peines, et des verges de colère.

 

Kourie éleison, Kourie éleison, Kourie éleison

 

Le Prêtre :            Seigneur ayez pitié de nous,

Les fidèles :         Seigneur soyez bienveillant et ayez pitié,

Répondez-nous Seigneur,

Et ayez pitié de nous

 

Le Prêtre :            Gloire à Vous, ô Seigneur.

Les fidèles :         Gloire à Vous, ô Seigneur;

Gloire à Vous, notre espérance

pour toujours. Barekhmor

 

Toutes les personnes présentes doivent se demander pardon et se donner la paix les uns aux autres.

 

Le service de la réconciliation est terminé.

 

†††

 

[1] En présence de l’Évêque, il dit « notre Révérendissime Père » ; en présence du Patriarche : « notre Souverain Pontife ».

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans orthodoxie-orientale Tradition Syriaque Liturgie Spiritualité Chrétienne

Recherche

Articles Récents

Liens