Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 17:59

Chers amis.

Comme vous l'avez peut-être suivi  sur internet, ma santé n'est pas bonne.

Depuis dimanche 12 Janvier, j'ai de graves problèmes probablement cardiaques, doublé d'un probable quatrième AVC, tout ceci probablement aggravé par les difficultés que nous ont apporté l'Eglise du Pérou et certains comportements chez nos frères du Cameroun.

Je vous remercie tous et chacun en particulier pour le soutien priant fraternel que vous m'avez apporté ces dernières semaines lorsque je traversais un épisode chaotique au niveau de la santé.

Constatant que je remontais tout doucement la pente et que je récupérais ma mobilité, ma cognitivité , etc ...

J'étais plutôt optimiste sur ma capacité de remonter tout seul en Normandie après la Sainte Messe du Dimanche 26 Janvier....

Je pouvais l'espérer après m'être testé en visitant quelques familles le mercredi 22 ! Hélas, Patatras, à quatre heures du matin je me retrouvais par terre dans le réfectoire avec quelques hématomes. J'avais dû tomber d'un nouveau malaise une dizaine de jours seulement après son prédécesseur.

Il faut se rendre à l'évidence: remonter seul n'eut  pas été prudent: Même si en raison de mes problèmes de santé la journée fut difficile, avec l'aide de vos prières et la Grâce de Dieu, j'ai bien combattu.

J'arborais avec fierté, tel un boxeur sortant du ring, le premier coquard de ma vie !

Lundi 27 des fidèles m'accompagnaient (Jean-Michel et Ginette) jusqu'à Poitiers et de là furent relayés par d'autres (Patrice et Marie-France) qui rentraient ensuite immédiatement.
Ainsi, je n'aurai pas à conduire. Six heures de route à se laisser porter ! Le début du Paradis. ...

J'espérais les garder quelques jours au Monastère, mais obligations obligent, des rendez-vous étaient pris.

Merci à eux tous pour leur dévouement et à vous tous pour votre amitié fidèle et vos si précieuses prières.

Sinon, pour vous donner de plus amples nouvelles : J'ai très mal partout mais ça prouve qu'on est vivant.

J'ai assuré la desserte du petit pèlerinage mensuel à Saint Michel le 29.

Pour le l'ensemble des investigations médicales, elles ont commencées le 30 avec un Rendez-vous chez mon médecin traitant qui, à l'inverse de mes indications, ordonna un Echo-doppler sur les artères du devant du cou alors que les canaux qui étaient calcifiés et causèrent jadis un premier AVC sont situé à l'arrière du cou, du côté de la nuque, je n'ai pas bien compris, mais je ne suis pas médecin...

Ce matin 1er février, je subissais une prise de sang qui déterminera si oui ou non je dois reprendre rendez-vous chez mon cardiologue...

Demain, le 2 Février j'assumerai comme de coutume  le Pèlerinage mensuel à Notre-Dame avec, en cette solennité de la Présentation de Jésus au Temple, la bénédiction des cierges de la Chandeleur.

Si Dieu veut, je serai à Jauldes (Angoulême) le 9 février.

Au-delà de ma petite personne, merci de continuer de prier pour la santé de Sa Sainteté Marthoma Paulos II, Catholicos de l'Est, Métropolite du Malankare notre Père en Dieu.

Merci de l'attention que vous porterez à la présente.

Quoiqu’il en soit de l’évolution de mon état de santé qui va toujours davantage en se dégradant, eu égard au cruel manque de prêtre et au temps qu’il faut pour en former, je ne sais sous quelle forme exactement (Même si j’ai déjà des pistes), mais il faudra se réorganiser…

Confions l’avenir à la Providence de Celui qui ne veut que le bien de Ses enfants.

Que la Vierge fidèle conduise nos pas tout au cours de cette nouvelle année !

Votre fraternellement dans le Christ notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!

+Mor Philipose.
Ce 1er Février 2020

Queridos amigos.

Como você pode ter seguido na internet, minha saúde não é boa.

Desde domingo, 12 de janeiro, tenho sérios problemas cardíacos, provavelmente associados a um provável quarto derrame, tudo isso provavelmente agravado pelas dificuldades que a Igreja do Peru nos trouxe e por certos comportamentos entre nossos irmãos nos Camarões.

Agradeço a todos e a cada um, em particular, pelo apoio fraterno em oração que você me deu nas últimas semanas, quando eu estava passando por um episódio caótico em termos de saúde.

Observando que eu estava subindo lentamente a ladeira e que estava recuperando minha mobilidade, minha cognição etc.

Fiquei bastante otimista com a minha capacidade de voltar sozinho à Normandia após a Santa Missa do domingo, 26 de janeiro ...

Espero que sim, depois de me testar visitando algumas famílias na quarta-feira 22! Infelizmente, Patatras, às quatro da manhã eu me encontrei no chão no refeitório com alguns machucados. Eu tive que cair de um novo desconforto apenas dez dias após seu antecessor.

Devemos enfrentar os fatos: voltar sozinho não seria prudente: mesmo que por causa dos meus problemas de saúde o dia tenha sido difícil, com a ajuda de suas orações e a Graça de Deus, lutei bem. .

Eu ostentava com orgulho, como um boxeador saindo do ringue, o primeiro patife da minha vida!

Segunda-feira, 27 de fiéis me acompanharam (Jean-Michel e Ginette) a Poitiers e de lá foram enviados por outros (Patrice e Marie-France) que retornaram imediatamente.

Então não precisarei dirigir. Seis horas na estrada a ser transportada! O começo do paraíso. ...

Eu esperava mantê-los alguns dias no mosteiro, mas as obrigações obrigam, as nomeações foram feitas.

Obrigado a todos pela dedicação e a todos pela amizade fiel e pelas preciosas orações.

Caso contrário, para lhe dar mais notícias: sinto muita dor em todos os lugares, mas isso prova que estamos vivos.

Forneci o serviço para a pequena peregrinação mensal a Saint Michel no dia 29.

Em todas as investigações médicas, eles começaram no dia 30 com uma consulta com meu médico assistente, que, contrariamente às minhas indicações, solicitou um ultra-som Doppler nas artérias da frente do pescoço enquanto os canais que foram calcificadas e causadas uma vez que o primeiro derrame se localiza na parte de trás do pescoço, na lateral da nuca, não entendi bem, mas não sou médico ...

Esta manhã, 1 de fevereiro, eu estava passando por um exame de sangue que determinaria se eu deveria ou não marcar uma consulta com meu cardiologista ...

Amanhã, 2 de fevereiro, assumirei como de costume a peregrinação mensal a Notre-Dame com, nesta solenidade da Apresentação de Jesus no Templo, a bênção das velas de Candelária.

Se Deus quiser, estarei em Jauldes (Angoulême) em 9 de fevereiro.

Além da minha pequena pessoa, obrigado por continuar orando pela saúde de Sua Santidade Marthoma Paulos II, Catholicos do Leste, Metropolita de Malankare nosso Pai em Deus.

Obrigado por sua atenção a isso.

De qualquer forma, a evolução do meu estado de saúde que está sempre se deteriorando, dada a cruel falta de padre e o tempo necessário para treinar, não sei exatamente de que forma (mesmo que Eu já tenho leads), mas teremos que reorganizar…

Confiamos o futuro à providência daquele que apenas deseja o bem de seus filhos.

Que a fiel Virgem conduza nossos passos ao longo deste novo ano!

Você é fraternalmente em Cristo, nosso Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose.

Em 1º de fevereiro de 2020

Dear friends.

As you may have followed on the internet, my health is not good.

Since Sunday January 12, I have serious heart problems probably, coupled with a probable fourth stroke, all this probably aggravated by the difficulties brought to us by the Church of Peru and certain behaviors among our brothers in Cameroon.

I thank you all and each one in particular for the fraternal prayerful support that you gave me these last weeks when I was going through a chaotic episode in terms of health.

Noting that I was slowly climbing the slope and that I was recovering my mobility, my cognitivity, etc.

I was rather optimistic about my ability to go back alone to Normandy after the Holy Mass of Sunday January 26 ....

I could hope so after testing myself by visiting a few families on Wednesday 22! Alas, Patatras, at four in the morning I found myself on the ground in the refectory with a few bruises. I had to fall from a new discomfort only ten days after its predecessor.

We must face the facts: going back alone would not have been prudent: Even if due to my health problems the day was difficult, with the help of your prayers and the Grace of God, I fought well .

I proudly sported, like a boxer coming out of the ring, the first rascal of my life!

Monday 27 of the faithful accompanied me (Jean-Michel and Ginette) to Poitiers and from there were relayed by others (Patrice and Marie-France) who then returned immediately.

So I won't have to drive. Six hours on the road to be carried! The beginning of Paradise. ...

I hoped to keep them a few days at the Monastery, but obligations oblige, appointments were made.

Thank you to all of them for their dedication and to all of you for your faithful friendship and your precious prayers.

Otherwise, to give you more news: I am in a lot of pain everywhere but it proves that we are alive.

I provided the service for the small monthly pilgrimage to Saint Michel on the 29th.

For all of the medical investigations, they began on the 30th with an appointment with my treating doctor who, contrary to my indications, ordered a Doppler ultrasound on the arteries of the front of the neck while the channels which were calcified and caused once a first stroke are located at the back of the neck, on the side of the nape of the neck, I did not understand well, but I am not a doctor ...

This morning February 1st, I was undergoing a blood test which will determine whether or not I should make an appointment with my cardiologist ...

Tomorrow, February 2, I will assume as usual the monthly pilgrimage to Notre-Dame with, on this solemnity of the Presentation of Jesus at the Temple, the blessing of the candles of Candlemas.

God willing, I will be in Jauldes (Angoulême) on February 9.

Beyond my little person, thank you for continuing to pray for the health of His Holiness Marthoma Paulos II, Catholicos of the East, Metropolitan of Malankare our Father in God.

Thank you for your attention to this.

Anyway, the evolution of my state of health which is always deteriorating, given the cruel lack of priest and the time it takes to train, I do not know in what form exactly (Even if I already have leads), but we will have to reorganize…

Let us entrust the future to the Providence of the One who only wants the good of His children.

May the faithful Virgin lead our steps throughout this new year!

Your fraternally in Christ our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose.

This February 1, 2020

Queridos amigos.

Como puede haber seguido en Internet, mi salud no es buena.

Desde el domingo 12 de enero, probablemente tengo problemas cardíacos graves, junto con un cuarto golpe probable, todo esto probablemente agravado por las dificultades que nos presenta la Iglesia del Perú y ciertos comportamientos entre nuestros hermanos en Camerún.

Les agradezco a todos y a cada uno en particular por el apoyo fraternal en oración que me brindaron estas últimas semanas cuando estaba pasando por un episodio caótico en términos de salud.

Notando que estaba subiendo lentamente la cuesta y que estaba recuperando mi movilidad, mi cognición, etc.

Estaba bastante optimista sobre mi capacidad de regresar solo a Normandía después de la Santa Misa del domingo 26 de enero ...

¡Lo podría esperar después de probarme visitando a algunas familias el miércoles 22! Por desgracia, Patatras, a las cuatro de la mañana me encontré en el suelo en el refectorio con algunos moretones. Tuve que caer de una nueva incomodidad solo diez días después de su predecesora.

Debemos enfrentar los hechos: volver solo no hubiera sido prudente: incluso si debido a mis problemas de salud el día fue difícil, con la ayuda de sus oraciones y la Gracia de Dios, luché bien .

Orgullosamente lucía, como un boxeador saliendo del ring, ¡el primer bribón de mi vida!

El lunes 27 de los fieles me acompañaron (Jean-Michel y Ginette) a Poitiers y desde allí fueron transmitidos por otros (Patrice y Marie-France) que luego regresaron de inmediato.

Entonces no tendré que conducir. ¡Seis horas en el camino a ser transportado! El comienzo del paraíso. ...

Tenía la esperanza de mantenerlos unos días en el Monasterio, pero las obligaciones obligan, se hicieron citas.

Gracias a todos por su dedicación y a todos por su fiel amistad y sus preciosas oraciones.

De lo contrario, para darles más noticias: tengo mucho dolor en todas partes, pero demuestra que estamos vivos.

Presté el servicio para la pequeña peregrinación mensual a Saint Michel el 29.

Para todas las investigaciones médicas, comenzaron el 30 con una cita con mi médico tratante que, en contra de mis indicaciones, ordenó una ecografía Doppler en las arterias de la parte frontal del cuello mientras los canales que fueron calcificados y causados ​​una vez que un primer accidente cerebrovascular se encuentra en la parte posterior del cuello, en el costado de la nuca, no lo entendí bien, pero no soy médico ...

Esta mañana, 1 de febrero, me estaba haciendo un análisis de sangre que determinará si debo hacer una cita con mi cardiólogo ...

Mañana, 2 de febrero, asumiré como de costumbre la peregrinación mensual a Notre-Dame con, en esta solemnidad de la Presentación de Jesús en el Templo, la bendición de las velas de la Candelaria.

Si Dios quiere, estaré en Jauldes (Angulema) el 9 de febrero.

Más allá de mi pequeña persona, gracias por continuar orando por la salud de Su Santidad Marthoma Paulos II, Católicos del Este, Metropolitano de Malankare, nuestro Padre en Dios.

Gracias por su atención a esto.

De todos modos, la evolución de mi estado de salud, que siempre se está deteriorando, dada la cruel falta de sacerdote y el tiempo que lleva entrenar, no sé exactamente en qué forma (incluso si Ya tengo pistas), pero tendremos que reorganizarnos ...

Confiemos el futuro a la Providencia de Aquel que solo quiere el bien de Sus hijos.

¡Que la fiel Virgen guíe nuestros pasos durante este nuevo año!

Tu fraternalmente en Cristo nuestro Señor. ¡Aloho m'barekh (que Dios te bendiga)!

+ Mor Philipose.

Este 1 de febrero de 2020

 

 

 Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20190913/ob_1ed58f_324352-p.jpg

et en dehors pour fin Décembre et début Janvier:

¤Au Monastère:

 

Pèlerinage du 1er MARS AU MONASTERE ,

Pèlerinage de Carême à Notre-Dame de Miséricorde  

SOYEZ TOUS PRESENTS POUR 

Que la Vierge fidèle accompagne votre effort de conversion pendant le Grand Carême !

 

Programme du Pèlerinage mensuel à Notre-Dame de

Miséricorde

¤De 8h30 à 9h30, Confessions

¤ 10H30 , Quadisha Qurbana (Sainte Messe), , repas fraternel, réception des fidèles.

 

(MESSE TOUS LES DIMANCHES AU MONASTÈRE)

 ¤ Relais paroissial Mar Thoma Ste Geneviève: REGION PARISIENNE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_fe1449_thomas-st.jpg#width=640&height=960

 Permanence pastorale fin février avant le Pèlerinage du début Mars (Au Monastère habituel):

*Vendredi 28 FEVRIER toute la journée jusqu'à 18h

*Samedi 29 Février en matinée pour accompagnements spirituels, Sacrements (Confessions, Onction des malades...), Prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérison... .(Inscriptions:06 48 89 94 89)

Samedi 29 à 15hdépart des fidèles de Région Parisienne qui veulent participer au Pèlerinage du 1er MARS (Carême), à Notre-Dame de Miséricorde (Inscriptions:06 48 89 94 89)

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité.

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):- Samedi 22 FEVRIER sous réserve l'état de santé du desservant*

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 9 et 23 FÉVRIER*

 

¤LOURDES (65):

-Permanence pastorale Samedi 15 et Messe Dimanche 16 Février sous réserve l'état de santé du desservant*

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

* Programme habituel: Messe à 10h30 et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

La Prière de Saint Isaac le Syrien de

Ninive:

« Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir » :

« Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, donne-moi le repentir, mon

cœur est en peine, pour que de toute mon âme j'aille à Ta

recherche, car sans Toi je suis privé de tout bien.

 

Ô Dieu bon, donne-moi Ta grâce.

 

Que le Père, qui dans l'éternité hors du temps T'a engendré dans

son sein, renouvelle en moi les formes de Ton image.

 

Je T'ai abandonné, ne m'abandonne pas ; je me suis éloigné de

Toi, sors à ma recherche.

 

Conduis-moi dans Ton pâturage, parmi les brebis de Ton

troupeau élu.

 

Avec elles, nourris-moi de l'herbe fraîche de Tes mystères dont

ton Cœur pur est la demeure, ce Cœur qui porte en Lui la

splendeur de Tes révélations, la consolation et la douceur de

ceux qui se sont donné de la peine pour Toi dans les tourments

et les outrages.

 

Puissions-nous être dignes d'une telle splendeur, par Ta grâce et

Ton amour de l'homme, ô Jésus-Christ, notre Sauveur, dans les

siècles des siècles. Amen. »

 

Saint Isaac le Syrien de Ninive (vers 630-700)

 

A Oração de São Isaque, o sírio de Nínive:

"Senhor Jesus Cristo, meu Deus, dê-me arrependimento": "Senhor Jesus Cristo, meu Deus, dê-me arrependimento, meu coração está com dor, de modo que com toda a minha alma eu vou à sua busca, pois sem você estou privado de tudo bem.

Ó Deus bom, dê-me sua graça.

Que o Pai, que na eternidade fora do tempo, engendrou você no seu ventre, renome em mim as formas de sua imagem.

Eu abandonei você, não me abandone; Eu me afastei de você e saí procurando por mim.

Ligue-me no seu pasto, entre as ovelhas do seu rebanho escolhido.

Com eles, alimente-me com a erva fresca de Seus mistérios, dos quais seu coração puro é a morada, aquele Coração que traz nele o esplendor de suas revelações, o consolo e a doçura daqueles que se entregaram tristeza por você em tormentos e ultrajes.

Que possamos ser dignos de tal esplendor, pela Sua graça e amor ao homem, Jesus Cristo, nosso Salvador, pelos séculos dos séculos. Amém. "

São Isaque, sírio de Nínive (c. 630-700)

 

The Prayer of Saint Isaac the Syrian of Nineveh:

"Lord Jesus Christ, my God, give me repentance": "Lord Jesus Christ, my God, give me repentance, my heart is in pain, so that with all my soul I go to Your search, for without you I am deprived of all good.

O good God, give me Your grace.

May the Father, who in eternity out of time has engendered you in his womb, renew in me the forms of your image.

I have abandoned you, do not abandon me; I went away from you, go out looking for me.

Lead me in Your pasture, among the sheep of Your chosen flock.

With them, feed me with the fresh grass of Your mysteries of which your pure Heart is the dwelling place, that Heart which bears in Him the splendor of your revelations, the consolation and the sweetness of those who have given themselves sorrow for you in torments and outrages.

May we be worthy of such splendor, by Your grace and love of man, O Jesus Christ, our Savior, for ever and ever. Amen. "

Saint Isaac the Syrian of Nineveh (c. 630-700)

La oración de san Isaac el sirio de Nínive:


"Señor Jesucristo, Dios mío, dame arrepentimiento":

"Señor Jesucristo, Dios mío, dame arrepentimiento, mi

me duele el corazón, así que con toda mi alma voy a Tu

investigación, porque sin ti estoy privado de todo bien.

Oh buen Dios, dame tu gracia.

Que el Padre, que en la eternidad eterna te engendró

su matriz, renueva en mí las formas de tu imagen.

Te he abandonado, no me abandones; Me he alejado de

Sales a buscarme.

Llévame a tu pasto, entre tus ovejas

manada elegida.

Con ellos, dame de comer la hierba fresca de tus misterios de los cuales

tu Corazón puro es la morada, este Corazón que lleva dentro

esplendor de tus revelaciones, consuelo y dulzura de

aquellos que se han esforzado por ti en tormentos

e indignaciones.

Que seamos dignos de tal esplendor, por Tu gracia y

Tu amor al hombre, oh Jesucristo, nuestro Salvador, en el

siglos por siglos. Amén. "

San Isaac, el sirio de Nínive (circa 630-700)


-------------------------
 

 

Présentation de Jésus au Temple /

Mayaltho

Le 2 février, jour de la "Purification de Notre-Dame" est célébré  la Présentation de l’enfant Jésus au Temple. Si le 2 Février n’est pas chômé, on solennise le dimanche le plus près de la Fête  . Cette Fête est aussi appelée "Jour de l'âge ancien". 

Ce même jour: Fête de la Saint-Simon et Saint-Hanna.

Saint Qurbana

    • Actes 24:10-23 :
  • 10 Le gouverneur lui ayant fait signe de parler, Paul répliqua : « Sachant que, depuis des années, tu as cette nation sous ta juridiction, c’est avec confiance que je présente la défense de ma cause.
  • 11 Tu peux vérifier qu’il n’y a pas plus de douze jours que je suis monté à Jérusalem pour adorer.
  • 12 On ne m’a pas trouvé dans le Temple en train de discuter avec qui que ce soit, ni dans les synagogues ou en ville en train d’ameuter la foule,
  • 13 et ils ne peuvent alléguer aucun fait à l’appui de ce dont ils m’accusent maintenant.
  • 14 Mais je le déclare devant toi : c’est selon le Chemin du Seigneur – ce qu’ils désignent comme un groupe – que je rends un culte au Dieu de nos pères ; je crois à tout ce qu’il y a dans la Loi et à tout ce qui est écrit dans les prophètes ;
  • 15 mon espérance en Dieu, et ce qu’ils attendent eux-mêmes, c’est qu’il va y avoir une résurrection des justes et des injustes.
  • 16 C’est pourquoi, moi aussi, je m’efforce de garder une conscience irréprochable en toute chose devant Dieu et devant les hommes.
  • 17 Au bout de plusieurs années, je suis venu apporter le produit des aumônes destinées à ma nation, et présenter des offrandes rituelles.
  • 18 C’est à cette occasion qu’on m’a trouvé dans le Temple après une cérémonie de purification, sans qu’il y ait eu ni attroupement ni tumulte.
  • 19 Il y avait, ce jour-là, des Juifs venus de la province d’Asie ; ils devraient se présenter devant toi et m’accuser s’ils avaient quelque chose contre moi.
  • 20 Ou bien alors, que ceux qui sont là disent quel délit ils ont constaté quand j’ai comparu devant le Conseil suprême.
  • 21 À moins qu’il ne s’agisse de cette seule parole que j’ai criée, debout au milieu d’eux : “C’est à cause de la résurrection des morts que je passe aujourd’hui en jugement devant vous.” »
  • 22 Félix, qui avait une connaissance approfondie de ce qui concerne le Chemin du Seigneur, ajourna l’audience en disant : « Quand le commandant Lysias descendra de Jérusalem, je rendrai une sentence sur votre affaire. »
  • 23 Il donna l’ordre au centurion de garder Paul en détention avec un régime adouci, et sans empêcher les siens de lui rendre des services.
    •  
    • Ephésiens
    •  3: 13-21 :
  • 13 Aussi, je vous demande de ne pas vous décourager devant les épreuves que j’endure pour vous : elles sont votre gloire.
  • 14 C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père,
  • 15 de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom.
  • 16 Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur.
  • 17 Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour.
  • 18 Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…
  • 19 Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu.
  • 20 À Celui qui peut réaliser, par la puissance qu’il met à l’œuvre en nous, infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même concevoir,
  • 21 gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen.
    •  
    •  6: 1-4:
  • 01 Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur, car c’est cela qui est juste :
  • 02 Honore ton père et ta mère, c’est le premier commandement qui soit assorti d’une promesse :
  • 03 ainsi tu seras heureux et tu auras longue vie sur la terre.
  • 04 Et vous, les parents, ne poussez pas vos enfants à la colère, mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur.
    •  
    • Evangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ selon Saint-Luc 2: 22 -40 :
  • 22 Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
  • 23 selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.
  • 24 Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes.
  • 25 Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
  • 26 Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
  • 27 Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
  • 28 Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
  • 29 « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
  • 30 Car mes yeux ont vu le salut
  • 31 que tu préparais à la face des peuples :
  • 32 lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
  • 33 Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
  • 34 Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
  • 35 – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »
  • 36 Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
  • 37 demeurées veuves, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
  • 38 Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
  • 39 Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
  • 40 L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.
    •  

 

 

 

LES NOUVEAUX MARTYRS:

Chers frères et sœurs.


« Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... », par ces quelques mots, inlassablement à travers notre « Blog », de « Lettres de nouvelles en lettre de nouvelles, nous vous appelions à la prière…

 

Après tant d'années d'espoir, d'attente et de prières incessantes, nous savons désormais que les ennemis du Dieu Unique, du Dieu de la Vie et non de la mort ont frappé le Christ Prince de la Paix à travers Ses Serviteurs innocents.


 

Avec ces deux évêques qui portèrent le Témoignage Suprême du Martyr, nous embrassons l'Evangile du Verbe de Vie qui de Marie et du Saint Esprit se fit homme pour réunifier l'humanité et que, ce qu'Il est par nature, l'homme le devienne par la grâce du Saint Esprit.


 

En France on célèbre partout une "Semaine pour l'unité des Chrétiens».

De Chrétiens qui se laissent sans cesse séduire et diviser par l'adversaire !...


 

Saint Jacques de Saroug avait bien compris comment lorsque les mots sont parfois inadéquats ou du moins insuffisants pour exprimer les Mystères Divins, il convenait de s'incliner en adoration et en silence devant des vérités divines qui, par nature, dépassent nos limitations intellectives.


 

La Vérité ne nous appartient pas, c’est nous qui lui appartenons. Et Elle a un Nom cette Vérité: Jésus, Le Christ. . .


 

Aujourd'hui nous savons que l'unité se fait dans l'humilité de l'homme qui adore et le don de soi d'évêques Orthodoxes-Orientaux ou Grecs-Orthodoxes, etc...,mais aussi tous ces Chrétiens anonymes qui ne meurent pas pour l'une de ces idéologies sanguinaires que l'homme sait imaginer et concevoir lorsqu'il ne croie plus, qu’il n'adore plus et qu’il n'espère plus.

 

Ceux-ci, hélas, même s’ils se drapent de ce titre gloire, ne mourront jamais en martyrs parce que désormais séparés de ce Dieu d’Amour qui est Origine et Finalité de tous les êtres, ils mourront comme des tyrans qui au nom d’un Dieu qu’ils ne connaissent pas ou d’une Eglise dont ils se servent martyrisent ceux qu’ils utilisent comme de simples objets à satisfaire leurs égoïsmes personnels ou idéologiques…
 

Aujourd’hui, ces deux Dignes Evêques sont allés rejoindre le Christ notre Résurrection.

 

Que le Christ Vérité, Amour, Justice et Paix qu'ils ont désormais rencontré illumine les jours de leurs coreligionnaires ! Qu’Il illumine nos jours !


 

Que la Très Sainte Mère du Christ Tête de l'Eglise ait sous sa protection maternelle chacun des fils et filles de ceux qui se réclament du Saint Son Nom de Jésus ou le recherchent !

 

Hier dans les rues de Paris, défilaient pacifiquement des milliers de chrétiens, mais aussi d’hommes et de femmes de toutes religions, de ceux aussi qu’on appelle des « athées » parce qu’ils croient qu’ils ne croient pas tout simplement parce que comme Saint Thomas eut besoin d’un signe pour adhérer à la vérité que Dieu le Verbe Incarné mort et Ressuscité soit désormais vraiment en plénitude l’Emmanuel, Le Dieu Présent au milieu de Son Peuple ; ils avaient besoin de trouver ce signe, ce témoignage dans l’authenticité de nos vies…

 

« Vous êtes le sel de la terre…. vous êtes la lumière du monde… »  Tous ne sommes pas appelés au Témoignage Suprême du Saint Martyr, mais tous et chacun « mis à part dans le Christ » sommes appelés au Martyr Quotidien, au Témoignage Chrétien.

 

Ces milliers d’hommes et de femmes militant fort justement contre la PMA et la GPA, mais c’est le même combat qu’ils menaient , un combat d’autant plus fort qu’il doit absolument rester pacifique, le combat pour la Vie.

 

Nous ne faisons la guerre à personne, certains au nom d’une nouvelle civilisation s’érigent en « Jeanne d’Arc d’un Ordre nouveau, débarrassé de la Loi naturelle et du chancre de la civilisation Judéo-Chrétienne » , sont-ils capable de donner leur vie pour cet Ordre Nouveau, ça c’est une autre affaire, nous le verrons bien … Pour l’heure ils tendent en tout cas à faire taire, très démocratiquement bien sûr, tout ce qui s’oppose à cette « Culture de Mort ».

 

Et Pendant ce temps-là tous ces grands penseurs , ces lumineux intellectuels (Lucifer l’était aussi, et  le premier d’entre eux !) ne s’émeuvent guère d’écraser ce Peuple qu’ils devraient servir, de le martyriser à un point tel que, désespérés puisqu’on a voulu tuer chez lui la Foi, l’Espérance, la Charité et tout lien transcendantal, dans une logique suicidaire, vont finalement se révolter, s’entre tuer parce qu’Hérode aura ordonné le massacre des Saints Innocents !...

 

C’est scandaleux !

Pourtant, comme c’est triste, ils ne mourront pas martyrs me confieront à l’oreille des « bien-pensants » de tous bords puisqu’ils n’ont pas la Foi.

Eh quoi, ils n’ont pas la Foi ; et quoi, ils ne connaissent pas Dieu ! De la faute à qui aux Autorités de l’Etat, aux médias, aux Evêques et aux prêtres, aux parents démissionnaires ?

 

Bien sûr et c’est pourquoi grâce à la prière des saints (Car il en existe encore ! N’oublions-pas l’expression populaire : « C’est sur les tas de fumier que croissent les plus beaux potirons »), c’est grâce au Sacrifice des Saints Martyrs, que ces fils et filles de France, d’Europe et d’ailleurs ces nouveaux saints innocents des « temps moderne », ces enfants avortés, ces hommes et femmes livrés à une sexualité suicidaire par certains hommes de pouvoir qui , croient-ils, dans un acte sacrificiel, attisent les passions humaines et déviantes, les offrent au Prince de la mort pour lui rendre hommage et, s’ils se pouvait les priver de la Vie Éternel.

 

Ces enfants, ces hommes et ces femmes seraient-ils libres de leurs actes devant un Dieu qu’ils n’ont jamais connu ?

 

Certes non et s’ils sont sacrifiés ou se livrent à la débauche sous l’influence d’une société mortifère organisée dans les laboratoires de l’enfer, ce n’est, si je puis dire que par défaut d’information. C’est une violation des consciences.

 

Mais Dieu connait chacun de Ses enfants et si Son Jugement est certes redoutable, ce ne sera pas pour ces victimes innocentes devenues frères et sœurs de Jésus-Christ, le Verbe de Vie,  depuis  Son incarnation par l’Esprit et en Marie.

Mais ce sera pour tous ceux dont il a dit :

- « Malheur à celui qui scandalise un seul de ces petits qui sont mes frères, mieux vaudrait pour lui qu’on lui suspendit au coup une meule de moulin et qu’on le précipita à la mer, car leurs anges dans le Ciel contemplent la Face de mon Père » !

Tous ces enfants, ces fils et filles de l’homme que les suppôts de Satan croient séparer du Dieu d’Amour et de Vérité qu’ils n’ont jamais connus ne le pourront pas, car lors du face à face, devant le Visage du Christ, reflet du Dieu vivant, de l’Amour qui se révèle, ils s’écrieront comme Thomas :

-« Mon Seigneur et mon Dieu » !

 

Et alors ce Baptême sacramentel que certain  n’auront pas davantage reçu que les victimes d’Hérode  sacrifiés par le Pouvoir de mort du Tétrarque de Galilée, ils le recevront de « ce Divin côté transpercé et toujours ouvert d’où s’écoulent du sang et de l’eau » en entendant la voix de l’Agneau en immolation perpétuelle jusqu’à la consommation des siècles (C’est notre Quadisha Qurbana, l’offrande du Sacrifice non sanglant du Christ Tête à la Sainte Messe par des hommes eux-mêmes consacrés prêtres dans l’Unique Prêtre) :

« Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. »

 

Comme vous le voyez mes amis, nous pleurons nos Evêques Martyrs, nous pleurons le martyr de tous ceux-ci, « saints innocent » des « temps modernes. Mais nous savons qu’uni au Christ Tête de l’Eglise, il sera agréé par le Dieu Juste et Bon, semence d’un grand renouveau de la Chrétienté.

 

Depuis si longtemps la Vierge Marie se fait messagère de la Parole de Dieu pour ramener à Lui Peuples et Dirigeant.

 

Ici elle parle, ici elle pleure…Et rien n’y fait.

L’Amour n’est pas aimé !

 

On lui préfère l’égoïsme et la guerre fratricide.

 

Nous sommes aujourd’hui au bord de la guerre civile et, de ce fait, d’un nouveau massacre des Saints Innocents. Des frères et des sœurs humains qui ne  ne s’accueillent plus et ne s’entendent plus, enfermés qu’ils sont dans leurs jugements.

 

L’enfer c’est l’autre, c’est bien connu. Pourtant, tous malades nous cheminons ensemble sur la route de l’Eglise, nous devrions être là les uns pour les autres, hors de tout jugement pour simplement être là pour l’autre et l’aider à se relever pour entrer ensemble dans la maison du Père dont nous voyons au bout de l’allée centrale de l’église de notre Monastère, lorsque nous revenons de communier, la Porte grande ouverte et lumineuse du Christ Miséricordieux dont s’échappent du côté transpercé cette eau et ce sang dont je vous parlais tout à l’heure.

Que nous dit-il alors que nous venons de le recevoir sacramentellement pour en vivre et porter Sa lumière ?…

 

-Je suis la Porte des Brebis.

 

C’est donc par notre témoignage que, comme Thomas eut besoin d’un signe,  d’aucun rencontrons le Christ et, à notre suite, passeront par la Porte, vivront selon l’Esprit et irradiant cette lumière du St Esprit qui nous est donnée (St Séraphin de Sarov) entrainerons leurs frères et sœurs humains vers le Père Céleste.

 

D’aucun insistent beaucoup sur des évènements ou des châtiments purificateurs qui pourraient, qui vont arriver ! On les appellera comme on voudra, ils seront en tout cas régénérateurs …

Nous pouvions y échapper, toutes les armes spirituelles nous ont été données, tous les remèdes nous ont été prodigués.

Tous les moyens d’y échapper nous ont été donnés pour que les sociétés évoluent dans la justice et l’harmonie. Nous semblons avoir définitivement choisi de flatter nos égoïsmes pour toujours davantage consommer, l’homme étant fait pour Dieu rien ne pourra jamais le combler, alors pour avoir davantage il fera la guerre asservira ses frères !...

 

Vivre heureux et simplement nous permettrait d’être des Artisans de Paix, consommer toujours plus : plus de fric, plus de pouvoir, plus  de sexe non seulement ne nous comble pas, mais fait de nous des artisans de guerre, de permanents insatisfaits…

 

Pourtant nous savons que la France se redressera, nous savons que les Peuples se renouvelleront, mais où trouverons-nous la force d’échapper à ce sacrifice inutile, à ce massacre des Saints Innocents, à ces soubresaut d’une planète qui ne veut pas mourir et qui, aujourd’hui comme hier, « crie vengeance des péchés de l’homme devant le Trône de Dieu » ?...

 

Par la Veille, les Jeûnes, la prière incessante et une vie toute offerte, imperfection comprises ! Au Dieu d’Amour qui est Origine et Finalité de tous les êtres.

 

Ne laissons rien perdre, unissons-nous au Christ Tête de l'Eglise qui veut que nous nous soutenions les uns et les autres pour rayonner l'excellence de Sa Sainte Religion !


 

Ô Mère du Christ Unique Chemin Vérité et Vie, Ô Vierge fidèle, donnez-nous d'entendre la Parole, d'en vivre et d'en témoigner !


 

Union de prières pour l'unité des Chrétiens et le repos de tous ceux qui, morts dans la Foi, rejoignent le Christ notre Résurrection. Aloho Mhasele !


 

+Métropolite Mor Philipose, Angoulême ce 19.I.20

 

SEMAINE DE L’UNITÉ ET SOLIDARITÉ CHRÉTIENNE/ SEMANA DA UNIDADE CRISTÃ E SOLIDARIEDADE /WEEK OF CHRISTIAN UNITY AND SOLIDARITY /SEMANA DE LA UNIDAD Y SOLIDARIDAD CRISTIANA /

S’écouter mutuellement-

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens donne à l’année nouvelle une belle impulsion.

"L'Œcuménisme, écrivait Père Alexandre Schmemann, signifie, non une attitude relativiste ou un compromis, mais, tout d’abord, l’aptitude à écouter et à être écouté, et à faire de la recherche de la vérité une tâche commune, quelque pénible qu’elle soit” (préface à Pour la Vie du monde, 1969).

Cela ne signifie pas qu’on soit d’accord sur tout, mais, quand les  interlocuteurs sont loyaux, "les désaccords mêmes sont constructifs et pleins de signification”, précise ce prêtre de bienheureuse mémoire.

Ouça um ao outro
A semana de oração pela unidade dos cristãos dá um novo impulso ao ano novo.

"O ecumenismo, escreveu o padre Alexandre Schmemann, significa, não uma atitude relativista ou um compromisso, mas, antes de tudo, a capacidade de ouvir e ser ouvido, e fazer da busca da verdade uma tarefa comum, por mais doloroso que seja ”(prefácio de Pour la Vie du monde, 1969).

Isso não significa que concordamos com tudo, mas quando os interlocutores são leais, "as próprias discordâncias são construtivas e significativas", disse esse padre de memória abençoada.

Listen to each other-
The week of prayer for Christian unity gives the new year a great boost.

"Ecumenism, wrote Father Alexandre Schmemann, means, not a relativist attitude or a compromise, but, first of all, the ability to listen and to be listened to, and to make the search for truth a common task, however painful it may be ”(preface to Pour la Vie du monde, 1969).

This does not mean that we agree on everything, but when the interlocutors are loyal, "the very disagreements are constructive and meaningful," said this priest of blessed memory.

Escucharse el uno al otro
La semana de oración por la unidad de los cristianos le da al año nuevo un gran impulso.

"El ecumenismo, escribió el padre Alexandre Schmemann, significa, no una actitud relativista o un compromiso, sino, en primer lugar, la capacidad de escuchar y ser escuchado, y hacer de la búsqueda de la verdad una tarea común, por muy doloroso que sea ”(prefacio de Pour la Vie du monde, 1969).

Esto no significa que estemos de acuerdo en todo, pero cuando los interlocutores son leales, "los mismos desacuerdos son constructivos y significativos", dijo este sacerdote de bendita memoria.

Le puits de Jacob

À la méditation des chrétiens était proposée cette semaine la rencontre du Christ et de la Samaritaine: tout conscient que l’on est de l’héritage que l’on porte, on "demande à boire” au schismatique, si, toutefois, il veut bien puiser à la source commune, le "puits de Jacob”.

Et si nous faisons cela, l’Eau vive que porte le Christ, la grâce du saint Esprit, abreuvera les uns et les autres.

Les chrétiens ont rendez-vous auprès de la même source, celle de la Tradition, et doivent pouvoir demander au Christ à boire de la même Eau éternelle.

Cette solidarité spirituelle contribue à tout le travail qui est fait pour gagner l’unité de foi.

O poço de Jacob
A meditação dos cristãos foi proposta nesta semana para o encontro de Cristo e da mulher samaritana: todos conscientes de que alguém é da herança que carrega, “pede para beber” com o cismático, se, no entanto, ele quer extrair bem da fonte comum, o "poço de Jacó".

E se fizermos isso, a água viva que Cristo carrega, a graça do Espírito Santo, regará um ao outro.

Os cristãos se encontram com a mesma fonte, a da Tradição, e devem poder pedir a Cristo que beba da mesma água eterna.

Essa solidariedade espiritual contribui para todo o trabalho que é feito para obter a unidade da fé.

Jacob's well
The meditation of Christians was proposed this week the meeting of Christ and the Samaritan woman: all aware that one is of the inheritance which one carries, one “asks to drink” with the schismatic, if, however, he wants draw well from the common source, the "Jacob's well".

And if we do that, the living Water that Christ carries, the grace of the Holy Spirit, will water each other.

Christians have an appointment with the same source, that of Tradition, and must be able to ask Christ to drink from the same eternal Water.

This spiritual solidarity contributes to all the work that is done to gain the unity of faith.

Jacob está bien
La meditación de los cristianos se propuso esta semana el encuentro de Cristo y la mujer samaritana: todos conscientes de que uno es de la herencia que uno lleva, uno "pide beber" con el cismático, si, sin embargo, quiere sacar bien de la fuente común, el "pozo de Jacob".

Y si hacemos eso, el Agua viva que Cristo lleva, la gracia del Espíritu Santo, se regarán mutuamente.

Los cristianos tienen una cita con la misma fuente, la de la tradición, y deben poder pedirle a Cristo que beba del mismo agua eterna.

Esta solidaridad espiritual contribuye a todo el trabajo que se realiza para obtener la unidad de la fe.

Pas de phobies

Mais, cette semaine de prière avait une profondeur particulière:

les chrétiens se sont découverts solidaires face à la violence.

Nous puisons dans l’eau vive de l’Evangile du Christ, et dans le meilleur du puits presque insondable d’Israël, la sérénité, la compassion et la patience dont le Seigneur fait la preuve sur la Croix.

Au Christ nous demandons la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de sa vérité dans la paix qui vient de lui.

Qu’Il nous accorde la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir son pardon.

Les diverses ”phobies” ne sont pas pour les fils d’Abraham et les disciples du Messie et Fils de Dieu.

"Phobos” signifie la peur, si mauvaise conseillère: elle n’est pas chrétienne; le Christ n’a pas eu peur.

Sem fobias
Mas, esta semana de oração teve uma profundidade particular:

Os cristãos descobriram solidariedade diante da violência.

Tiramos da água viva do Evangelho de Cristo e do melhor do poço quase insondável de Israel, a serenidade, a compaixão e a paciência demonstradas pelo Senhor na cruz.

A Cristo pedimos a graça do não julgamento, a consciência livre, a força do Espírito Santo para testemunhar sua verdade na paz que vem dele.

Que Ele nos conceda a graça de ver nossas próprias falhas e aceitar seu perdão.

As várias "fobias" não são para os filhos de Abraão e os discípulos do Messias e dos Filhos de Deus.

"Fobos" significa medo, se um mau conselheiro: não é cristão; Cristo não tinha medo.

No phobias
But, this week of prayer had a particular depth:

Christians have discovered solidarity in the face of violence.

We draw from the living water of the Gospel of Christ, and from the best of the almost unfathomable well of Israel, the serenity, compassion and patience shown by the Lord on the Cross.

To Christ we ask for the grace of non-judgment, free conscience, the strength of the Holy Spirit to bear witness to his truth in the peace that comes from him.

May He grant us the grace to see our own faults and to accept his forgiveness.

The various "phobias" are not for the sons of Abraham and the disciples of the Messiah and Sons of God.

"Phobos" means fear, if bad counselor: it is not Christian; Christ was not afraid.

Sin fobias
Pero, esta semana de oración tuvo una profundidad particular:

Los cristianos han descubierto la solidaridad frente a la violencia.

Tomamos del agua viva del Evangelio de Cristo, y del mejor pozo casi insondable de Israel, la serenidad, la compasión y la paciencia mostradas por el Señor en la Cruz.

A Cristo le pedimos la gracia de no juzgar, la conciencia libre, la fuerza del Espíritu Santo para dar testimonio de su verdad en la paz que proviene de él.

Que Él nos conceda la gracia de ver nuestras propias faltas y aceptar su perdón.

Las diversas "fobias" no son para los hijos de Abraham y los discípulos del Mesías e Hijos de Dios.

"Fobos" significa miedo, si mal consejero: no es cristiano; Cristo no tuvo miedo.

Les nouveaux martyrs

Pourtant, et nous ne l’oublions pas, le grand nombre des chrétiens est, en notre temps, dans le camp des martyrs, ceux que l’on extermine par milliers, que l’on torture, dont on brûle les églises et que l’on brime par tous les moyens.

La vie des saints de chaque jour nous montre que les souffrances endurées par nos pères ne sont pas des hyperboles hagiographiques.

Tout ceci est bien réel, même vu de notre fragile sécurité de chrétiens d’Occident.

La solidarité des chrétiens se forge dans l’épreuve.

Peut-être le Seigneur, Maître et Souverain de l’Histoire, pense-t-Il que, devant les persécutions, les chrétiens réaliseront l’unité qu’Il leur a déjà donnée.

Ce ne sera pas par peur: ce sera par conscience de l’essentiel, par amour pour la vérité vivante que le Christ a transmise par le saint Esprit aux Apôtres et aux Pères – par amour également pour ceux qui nous persécutent, nous exécutent, nos enfants et nous, et nous brûlent vifs – nous serons, nous sommes, conduits à puiser à la même et unique tradition pour recevoir du Christ l’unique et même Esprit.

Les pays du Moyen Orient ont déjà une expérience ancienne dans ce domaine.

Os novos mártires
No entanto, e não esquecemos, o grande número de cristãos está, em nosso tempo, no campo de mártires, aqueles que são exterminados aos milhares, que são torturados, cujas igrejas são queimadas e quem os 'Estamos intimidando por todos os meios.

A vida dos santos todos os dias nos mostra que os sofrimentos sofridos por nossos pais não são hipérbolas hagiográficas.

Tudo isso é muito real, mesmo à luz de nossa frágil segurança como cristãos no Ocidente.

A solidariedade dos cristãos é forjada no teste.

Talvez o Senhor, Mestre e Soberano da História, pense que, diante da perseguição, os cristãos alcançarão a unidade que Ele já lhes deu.

Não será por medo: será por consciência do essencial, por amor à verdade viva que Cristo transmitiu pelo Espírito Santo aos apóstolos e pais - por amor também àqueles que nos perseguem, executam, crianças e nós, e queimamos vivos - seremos levados a atrair a mesma e única tradição para receber de Cristo o único e o mesmo Espírito.

Os países do Oriente Médio já têm uma longa experiência nessa área.

The new martyrs
Yet, and we do not forget, the great number of Christians is, in our time, in the camp of martyrs, those who are exterminated by the thousands, who are tortured, whose churches are burned and whom the 'We are bullying by all means.

The life of the saints every day shows us that the sufferings endured by our fathers are not hagiographic hyperbolas.

All this is very real, even when we consider our fragile security as Christians in the West.

Solidarity of Christians is forged in the test.

Perhaps the Lord, Master and Sovereign of History, thinks that in the face of persecution, Christians will achieve the unity that He has already given them.

It will not be out of fear: it will be out of awareness of the essential, out of love for the living truth that Christ transmitted by the Holy Spirit to the Apostles and Fathers - out of love also for those who persecute us, execute us, our children and we, and we burn alive - we will be, we are, led to draw from the same and unique tradition to receive from Christ the one and the same Spirit.

The countries of the Middle East already have long-standing experience in this area.

Los nuevos mártires
Sin embargo, y no lo olvidamos, la gran cantidad de cristianos está, en nuestro tiempo, en el campo de los mártires, aquellos que son exterminados por miles, que son torturados, cuyas iglesias son incendiadas y a quienes l 'Estamos intimidando por todos los medios.

La vida de los santos todos los días nos muestra que los sufrimientos que padecen nuestros padres no son hipérbolas hagiográficas.

Todo esto es muy real, incluso a la luz de nuestra frágil seguridad como cristianos en Occidente.

La solidaridad de los cristianos se forja en la prueba.

Quizás el Señor, Maestro y Soberano de la Historia, piense que ante la persecución, los cristianos lograrán la unidad que ya les ha dado.

No será por miedo: será por la conciencia de lo esencial, por amor a la verdad viva que Cristo transmitió por el Espíritu Santo a los Apóstoles y Padres, por amor también a aquellos que nos persiguen, nos ejecutan, nuestro niños y nosotros, y nos quemamos vivos: seremos, somos, guiados a extraer de la misma y única tradición para recibir de Cristo el mismo Espíritu.

Los países del Medio Oriente ya tienen una larga experiencia en esta área.

Libération d’Auschwitz

Cette sainte semaine des chrétiens se clôt pour le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le 27 janvier 1945.

Autre solidarité chrétienne: l’unité des disciples du Christ tient à l’annonce du "programme commun” de l’Évangile porté par les Conciles œcuméniques; et nous dénonçons ensemble, au nom de l’Évangile, toute torture, toute exécution capitale, et, en particulier, tout antisémitisme.

Les rémanences culturelles d’hostilité aux fils d’Israël, nous pouvons les éradiquer ensemble.

Nous pouvons rendre grâce pour cette libération du camp emblématique; et nous pouvons chercher le puits de la source juive, le retrouver, nous y abreuver à nouveau, et non du bout des lèvres.

L’unité des chrétiens, en effet, semble impensable sans un commun ressourcement au sang abrahamique qui coule dans les veines du Christ et de son corps.

Libertação de Auschwitz
Esta semana santa dos cristãos termina no 75º aniversário da libertação do campo de Auschwitz em 27 de janeiro de 1945.

Outra solidariedade cristã: a unidade dos discípulos de Cristo se deve ao anúncio do “programa comum” do Evangelho realizado pelos Concílios Ecumênicos; e denunciamos juntos, em nome do Evangelho, toda tortura, toda execução capital, e, em particular, todo anti-semitismo.

Restos culturais de hostilidade aos filhos de Israel podem ser erradicados juntos.

Podemos agradecer por esta libertação do campo emblemático; e podemos procurar o poço da fonte judaica, encontrá-lo, beber novamente, e não falar nos lábios.

A unidade dos cristãos, de fato, parece impensável sem uma revitalização comum do sangue abraâmico que flui nas veias de Cristo e de seu corpo.

Liberation of Auschwitz
This holy week of Christians ends for the 75th anniversary of the liberation of the Auschwitz camp on January 27, 1945.

Another Christian solidarity: the unity of the disciples of Christ is due to the announcement of the “common program” of the Gospel carried by the Ecumenical Councils; and we denounce together, in the name of the Gospel, all torture, all capital execution, and, in particular, all anti-Semitism.

Cultural remnants of hostility to the children of Israel can be eradicated together.

We can give thanks for this liberation from the emblematic camp; and we can look for the well of the Jewish source, find it, drink from it again, and not lip service.

Christian unity, in fact, seems unthinkable without a common revitalization of the Abrahamic blood flowing in the veins of Christ and his body.

Liberación de Auschwitz
Esta semana santa de cristianos termina con el 75 aniversario de la liberación del campo de Auschwitz el 27 de enero de 1945.

Otra solidaridad cristiana: la unidad de los discípulos de Cristo se debe al anuncio del "programa común" del Evangelio llevado a cabo por los Concilios Ecuménicos, y denunciamos juntos, en nombre del Evangelio, toda tortura, toda ejecución capital, y, en particular, todo antisemitismo.

Los restos culturales de hostilidad hacia los hijos de Israel pueden erradicarse juntos.

Podemos dar gracias por esta liberación del campamento emblemático; y podemos buscar el pozo de la fuente judía, encontrarlo, beber de él otra vez, y no hablar mal.

La unidad cristiana, de hecho, parece impensable sin una revitalización común de la sangre abrahámica que fluye en las venas de Cristo y su cuerpo.

 

PAKISTAN: 

Merci Seigneur, 40 Chrétiens

acquittés et libérés.

(Notre Père Shamaoon (Abouna Shamaoon) avec queles enfants après une Messe à l'école Saint Charbel au Pakistan.)

Si vous le voulez, aidez-moi à soutenir cette école en envoyant vos dons déductibles des impôts à raison de 66°/° de l'offrande accomplie à l'ordre de :

CARITAS E S O F

Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Communiqué de presse – Aide à l’Église en Détresse:

A
près cinq ans d’emprisonnement, les 40 chrétiens arrêtés pour les manifestations qui ont suivi l’attentat du 15 mars 2015 dans deux églises du quartier chrétien de Youhanabad à Lahore au Pakistan sont enfin libérés.

La Commission Nationale Justice et Paix de la Conférence des Évêques Pakistanais vient d’apporter ce 30 janvier une bonne nouvelle à l’AED : la libération de 40 chrétiens condamnés il y a 5 ans. S’adressant à l’AED quelques heures seulement après le verdict d’acquittement, le père Emmanuel Yousaf, directeur national de la Commission Nationale Justice et Paix (NCJP), a déclaré :

« Ce que nous avons vu aujourd’hui est une merveilleuse nouvelle pour le Pakistan. Dans tout le Pakistan, les gens avaient prié chaque jour pour que le tribunal statue en leur faveur. C’est un grand jour pour nous tous. »

Et de rajouter : « Les accusés ont traversé un très gros traumatisme et maintenant, Dieu merci, ils sont de l’autre côté », expliquant qu’ils étaient maintenant rentrés chez eux avec leurs familles.

Retour sur l’arrestation de ces chrétiens en 2015

Après que deux kamikazes se soient fait exploser pendant les offices du dimanche près de l’église catholique Saint-Jean et du temple de l’Église du Christ, causant la mort de 15 fidèles et blessant 70 personnes, le 15 mars 2015, la communauté chrétienne locale a commencé à protester. Dans l’excitation du moment, deux musulmans ont été injustement retenus par la foule comme responsables des attaques contre les églises et lynchés à mort.

Suite au meurtre des deux hommes, la police a effectué plusieurs descentes dans le quartier de Youhanabad et ordonné l’arrestation de dizaines de chrétiens. Certains musulmans impliqués dans les manifestations ont également été arrêtés et libérés peu après. 42 des chrétiens se sont vus refuser la libération sous caution. Deux d’entre eux sont morts en prison, les rapports faisant état de mauvais traitements physiques et de pressions pour se convertir à l’islam. Les 40 autres viennent d’être libérés.

Soutien constant de l’AED

Le père Yousaf a ensuite remercié l’AED pour son aide juridique et parajuridique, qui, a-t-il dit, a été cruciale pour le succès de l’affaire. En plus de financer les frais juridiques, l’AED a parrainé la scolarité des familles des accusés et offert des cadeaux à Pâques et à Noël. Elle s’est engagée à continuer d’aider les familles des accusés, en particulier au cours de l’année à venir.

« Nous nous réjouissons de la libération de chacun de ces chrétiens, a réagi Benoit de Blanpré, directeur de l’AED en France. Mais la joie de ce verdict ne nous fait pas oublier ces 5 années passées en prison, comme Asia Bibi en aura passé 9, ‘pour rien’. Nous pensons à ceux qui sont encore en prison et continuerons, à l’AED, d’œuvrer pour tous ceux qui subissent tant de haine à cause de leur foi ».

Communiqué de presse de l’Aide à l’Église en Détresse, 30 janvier 2020

Bienveillante Présence, Amour

Vivifiant

« Mon frère, l'amour de Dieu t'est toujours présent : laisse-toi vivifier par Lui, diriger par sa Sagesse, sous l'impulsion de son Esprit sanctificateur.

A toi la coopération, l'adaptation ; à Lui, l'action principale, la direction suprême.

Oh ! avant tout, par-dessus toutes choses, sois bien convaincu que de Dieu seul vient la sainteté.

Ne le crois pas seulement d'une manière abstraite, théorique, sois pénétré de cette réalité jusqu'au fond de l'âme.

Que ta foi en ses mystérieuses opérations ne soit pas seulement une conviction de tête, mais tiens-en compte pratiquement, en t'unissant à Lui.

Surtout ne viens-en jamais à estimer les choses uniquement d'après l'agitation, l'effort extérieur, ou même le succès.

Non, ce n'est pas dans le déploiement de la vigueur naturelle que Dieu se plaît. Il aime "ceux qui le craignent et qui espèrent en sa bonté." (Ps CXLVI, 12)

Plus tu auras conscience de cette prépondérance de son action sur la tienne et moins tu seras inquiet de toi-même, de ta valeur, de l'appréciation des autres hommes ; tu demeureras davantage dans la dépendance de son amour ; la physionomie de ta vie spirituelle sera une humble confiance, un paisible abandon.

Le monde entier ne peut donner une paix semblable à celle que Dieu procure à l'âme qui s'abandonne sans restriction à cette influence toute d'amour.

Tout enveloppé, tout pénétré de cette bienveillance toujours active, tu es la demeure de Dieu.

Oh ! puisse-tu demeurer en Lui d'une manière constante, d'une manière intense !

Alors sa vertu t'élève, te grandit, te purifie, te sanctifie. »

(Dom Idesbald van Houtryve, La vie dans la Paix (Tome I, L. I chap. 7), Éditions de l'Abbaye du Mont César, Louvain, 1944.)
----------------------------------------------
Presença Benevolente, Amor

Revigorante

“Meu irmão, o amor de Deus está sempre presente para você: seja vivificado por Ele, guiado por sua Sabedoria, sob o impulso de seu Espírito santificador.

Para você cooperação, adaptação; para Ele, a ação principal, a direção suprema.

Oh! acima de tudo, acima de todas as coisas, esteja muito convencido de que a santidade vem somente de Deus.

Não acredite que apenas de uma maneira abstrata e teórica seja penetrado por essa realidade até o fundo da alma.

Que sua fé em suas operações misteriosas não seja apenas uma convicção de cabeça, mas leve-a em consideração na prática, unindo-se a Ele.

Acima de tudo, nunca chegue a estimar as coisas apenas com base na inquietação, no esforço externo ou no sucesso.

Não, não é na demonstração de vigor natural que Deus se deleita. Ele ama "aqueles que o temem e que esperam em sua bondade". (Sal. CXLVI, 12)

Quanto mais você estiver ciente dessa preponderância de sua ação sobre a sua, menos se preocupará consigo mesmo, seu valor, a valorização de outros homens; você permanecerá mais dependente do amor dele; a fisionomia da sua vida espiritual será uma confiança humilde, um abandono pacífico.

O mundo inteiro não pode dar uma paz semelhante à que Deus dá à alma que se rende sem restrição a essa influência, todo o amor.

Todo envolvido, todo penetrado por essa benevolência sempre ativa, você é a morada de Deus.

Oh! que você permaneça nele constantemente, intensamente!

Então a virtude dele eleva você, cresce você, purifica você, santifica você. "

(Dom Idesbald van Houtryve, Vida em Paz (Tomé I, L. I cap. 7), Edições do Abbaye du Mont César, Louvain, 1944.)
----------------------------------------------
Benevolent Presence, Invigorating

Love

“My brother, the love of God is always present to you: let yourself be quickened by Him, led by his Wisdom, under the impulse of his sanctifying Spirit.

To you cooperation, adaptation; to Him, the main action, the supreme direction.

Oh ! above all, above all things, be very convinced that holiness comes from God alone.

Do not believe it only in an abstract, theoretical way, be penetrated by this reality to the bottom of the soul.

May your faith in its mysterious operations not only be a head conviction, but take it into account practically, uniting yourself with Him.

Above all, never come to estimate things solely on the basis of restlessness, external effort, or even success.

No, it is not in the display of natural vigor that God delights. He loves "those who fear him and who hope in his kindness." (Ps CXLVI, 12)

The more you become aware of this preponderance of its action on yours, the less you will be worried about yourself, your worth, the appreciation of other men; you will remain more dependent on his love; the physiognomy of your spiritual life will be a humble confidence, a peaceful abandonment.

The whole world cannot give a peace similar to that which God gives to the soul which surrenders without restriction to this influence, all of love.

All enveloped, all penetrated by this benevolence always active, you are the abode of God.

Oh ! may you abide in Him constantly, intensely!

Then his virtue lifts you up, grows you up, purifies you, sanctifies you. "

(Dom Idesbald van Houtryve, Life in Peace (Tome I, L. I chap. 7), Editions de l'Abbaye du Mont César, Louvain, 1944.)
----------------------------------------------
Presencia benévola,

amor vigorizante

“Hermano mío, el amor de Dios siempre está presente para ti: déjate avivar por Él, guiado por su Sabiduría, bajo el impulso de su Espíritu santificador.

Para ti cooperación, adaptación; para Él, la acción principal, la dirección suprema.

Oh! sobre todo, sobre todas las cosas, esté muy convencido de que la santidad proviene solo de Dios.

No lo creas solo de manera abstracta y teórica, déjate penetrar por esta realidad hasta el fondo del alma.

Que su fe en sus operaciones misteriosas no solo sea una convicción principal, sino que la tenga en cuenta prácticamente, uniéndose a Él.

Sobre todo, nunca llegue a estimar las cosas únicamente sobre la base de la inquietud, el esfuerzo externo o incluso el éxito.

No, no es en la exhibición de vigor natural que Dios se deleita. Ama a "aquellos que le temen y que esperan en su amabilidad". (Ps CXLVI, 12)

Cuanto más se dé cuenta de esta preponderancia de su acción sobre la suya, menos se preocupará por usted mismo, su valía, la apreciación de otros hombres; seguirás siendo más dependiente de su amor; La fisonomía de su vida espiritual será una humilde confianza, un abandono pacífico.

El mundo entero no puede dar una paz similar a la que Dios le da al alma que se rinde sin restricción a esta influencia, todo amor.

Todo envuelto, todo penetrado por esta benevolencia siempre activa, eres la morada de Dios.

Oh! ¡que permanezcas en Él constantemente, intensamente!

Entonces su virtud te eleva, te hace crecer, te purifica, te santifica. "

(Dom Idesbald van Houtryve, Vida en paz (Tomo I, L. I cap. 7), Ediciones de l'Abbaye du Mont César, Lovaina, 1944.)

 

1. Liturgy of St. John Chrysostom, Op. 31: Great Ektenia Russian State Symphony Cappella & Valery Polyansky 2. Liturgy of St. John Chrysostom, Op. 31: Hymn of Praise Russian State Symphony Cappella & Valery Polyansky 3. Liturgy of St. John Chrysostom, Op. 31: Cheruvimic Hymn Russian State Symphony Cappella & Valery Polyansky 4. Hymn of the Cherubim (Excerpt 2) The Leningrad Glinka State Academic Choir 5. Our Father The USSR Ministry of Culture Chamber Choir 6. Fervent Supplication The Russian State Symphony Cappella 7. The Noble Joseph Men's Chamber Choir of Sofia 8. Amen. And with Thy Spirit The USSR Ministry of Culture Chamber Choir 9. Russian Monastic Vespers Choir of Monks from the Chevetogne Monastery 10. Bless the Lord, O my Soul Choir of the Moscow Church

PRIONS POUR LES PARENTS QUI ÉLÈVENT

SEUL LEURS ENFANTS

De nos jours, élever des enfants n’est pas une chose aisée, et on n’est vraiment pas trop de deux pour relever ce défi !

Dieu a fait des mères et des pères, chacun a quelque chose de particulier à apporter dans la famille.

Lorsque l’un manque, l’autre essaye de combler le vide en s’efforçant d’assurer les deux rôles. Mais ce n’est vraiment pas facile comme le rappelle ce témoignage: 

 

Dimanche prochain, alors que vous prenez votre place, regardez attentivement la salle.

Est-ce que vous la voyez ?


C'est celle qui a trois emplois, en dépit d’être suivie par la douleur de l’abus.

Ou celle qui surmonte la honte d’avoir eu un enfant en dehors des liens du mariage.

Ou encore celle qui est entrée dans le pays illégalement pour une vie meilleure, mais qui vit dans la pauvreté.

Celle qui est veuve avec 4 enfants.

Celle qui a été violée et qui a gardé l’enfant.

Ou celle encore qui n’avait jamais pensé qu’elle divorcerait un jour.

La France compte 2 millions de mères célibataires, les Etats-Unis 15 millions, et votre pays en compte sans doute aussi un très grand nombre.

Un enfant sur quatre serait élevé sans père et la moitié d’entre eux vivraient sous le seuil de pauvreté.

Cette mère, ce fut ma mère.

Elle devint une mère célibataire à l’âge de 17 ans.

Mariée jeune, elle a souffert des abus physiques et psychologiques. Elle s’est battue pour essayer d’avoir ses propres ressources et a finalement divorcé.

Une fois seule, elle a continué à prendre soin de ses 3 enfants, tout en travaillant dur pour augmenter ses ressources et acquérir de nouvelles compétences.

Des femmes comme elle sont tout autour de nous, mais parfois il semble qu’elles soient invisibles.

Les enfants sont bien habillés et bien nourris.

Elles viennent à l’église et ne montrent aucun signe extérieur de leur détresse derrière leur sourire.

Si nous ne leur accordons pas d’attention, elles ne viendront pas spontanément demander de l’aide.

Une mère célibataire m’a dit un jour :

« Je n’aime pas demander de l’aide. En tant que mère célibataire, ma plus grande crainte est que je ne sois pas suffisante pour mes enfants. »

La vie nous offre de nombreuses opportunités de pouvoir aider ces mamans et leurs enfants.

Les mères célibataires ont besoin d’être supportées concernant leurs sentiments d’abandon, de colère et d’inquiétude vis-à-vis des situations imprévues de la vie.

Avec un seul salaire, elles doivent faire face à toutes les dépenses de la vie pour leur famille.

Le poids de ces responsabilités a souvent des répercussions sur leur santé et leur bien-être.

Elles doivent faire face au jugement des autres qui pensent qu’elles ont « raté » leur mariage, ou qu’elles ont eu des enfants en dehors du mariage.

Ayant participé à de nombreuses initiatives pour aider les mères célibataires je crois que la raison profonde pour laquelle ces mamans sont touchées c’est que nous leur disons au travers de cela :

« Nous vous voyons. Nous nous sentons concernés, nous ne savons peut-être pas comment aider et certainement nous ferons les choses très imparfaitement, mais nous pouvons faire quelque chose. »

Notre appel remonte à ce commandement de Jésus à ses disciples :

« Je vous donne un nouveau commandement : Aimez-vous les uns les autres »
Jn 13:34

Jésus a rendu visible l’amour du Dieu invisible, il s’est adressé à tous, aux orphelins, aux pauvres, aux malades, aux veuves, …

Les mères célibataires sont amenées à croire qu’elles ne dépendent que d’elles et que « Dieu aide ceux qui s’aident eux-mêmes ».

L’Eglise peut offrir un message radicalement différent en disant :

« Laissez-nous vous aider ».

(Article de Lori Harding, Source : Christianity Today)


Le divorce, fléau de notre société, n’épargne pas non plus les couples chrétiens. C’est une tragédie, mais c’est aussi une réalité, de plus en plus de couples chrétiens passent par le divorce.

Je ne les juge aucunement. C’est une situation qui porte une grande souffrance, et laisse des blessures profondes pour chacun des conjoints, et pour les enfants. Deux de nos enfants ont vécu cela, et nous sommes émus par ces situations.

Il est important de prier pour ceux qui ont divorcé afin que le Seigneur prenne soin d’eux, et les aide à élever leurs enfants.

Je pense aussi aux familles, qui, techniquement ne sont pas monoparentales, mais au sein desquelles le père ou la mère a « démissionné » de ses fonctions, en laissant l’autre porter une part trop importante de la charge. Cela devient rapidement une source de tensions et de conflits, qui installe une atmosphère peu propice pour le bien-être de la famille.

Seigneur nous Vous prions pour ces mamans et ces papas, qui élèvent seuls leurs enfants. Que Dieu soit pour leurs enfants le père ou la mère qui manque au foyer. Dieu n’abandonne jamais ceux qui se confient en lui.

Nous Vous prions pour les mamans ou les papas qui se sont peut-être relâchés dans leur investissement auprès de leurs enfants, en se reposant trop sur l’autre. Que ce papa ou cette maman puisse réaliser à quel point sa présence et son engagement, auprès de ses enfants, sont précieux et nécessaires pour leur couple et toute leur famille.

Nous Vous prions pour les enfants qui, pour une raison ou pour une autre, grandissent sans la présence de leur papa ou de leur maman. Toi Seigneur accomplis ta promesse lorsque tu déclares être : « Le père des orphelins, le défenseur des veuves, c’est Dieu dans sa demeure sainte. Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés » (Psaumes 68 :5).

 

En France,1052 faits antichrétiens

en 2019

« Les expressions et les actes de haine, qu’ils visent une origine ou une appartenance religieuse, qu’ils prennent la forme de la violence physique ou relèvent de la menace verbale, constituent une atteinte intolérable à notre projet commun, aux fondements de notre pacte social et républicain.

Le ministère de l’intérieur, dont les actions s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, demeure pleinement mobilisé. »

Le ministère de l’Intérieur a publié sur son site les « statistiques 2019 des actes antireligieux, antisémites, racistes et xénophobes ». Dans ce communiqué, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nuñez, secrétaire d’État, dénoncent ces « expressions » et « actes de haine ».

Le ministère commence par lister les faits survenus en 2019.

  • 687 faits antisémites, soit 151 actions et 536 menaces. En 2019, les faits à caractère anti-sémite ont connu une hausse de 27% par rapport à l’année 2018.
  • 1052 faits antichrétiens, 996 actions et 56 menaces. Un nombre « stable » par rapport à l’année 2018.
  • 154 faits antimusulmans, 63 actions et 91 menaces. Un nombre « relativement faible » selon le ministère.
  • 1142 faits à caractère raciste et xénophobe, 165 actions et 977 menaces, en augmentation par rapport à 2018.

Pour Christophe Castaner et Laurent Nuñez, il s’agit d’une « atteinte intolérable à notre projet commun ».

« Les expressions et les actes de haine, qu’ils visent une origine ou une appartenance religieuse, qu’ils prennent la forme de la violence physique ou relèvent de la menace verbale, constituent une atteinte intolérable à notre projet commun, aux fondements de notre pacte social et républicain. Le ministère de l’intérieur, dont les actions s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, demeure pleinement mobilisé. »

Le ministère en vient alors à citer ses différentes actions de prévention et de protection des sites sensibles : réseau d’enquêteurs formés à la lutte contre la haine, référent racisme et antisémitisme dans les groupements de gendarmerie, partenariats avec la DILCRAH et la LICRA, plateforme de mise en relation avec les enquêteurs disponible en continu, plateforme favorisant les signalements (PHAROS) ainsi que la création d’une cellule nationale de lutte contre les crimes de haine (ASTREE).

Christophe Castaner et Laurent Nuñez terminent leur communiqué en évoquant le 75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz.

« Alors que nous commémorons le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, la permanence de la haine antisémite, et plus généralement l’inquiétante banalisation des propos et comportements racistes et xénophobes, appellent un sursaut de conscience de notre société ainsi qu’une condamnation ferme et claire de l’ensemble des responsables politiques qui s’inscrivent dans le champ républicain. »

M.C.

Source: Infos Chrétiennes

 

PRIÈRE DE LIBÉRATION

Parfois nous pouvons sentir un mal-être, une tristesse, un poids, une angoisse inexpliquée…

Peut-être avons nous besoin d'une libération.

Depuis combien de temps ne nous sommes-nous pas confessé ?

Sommes-nous suivi par un "père spirituel"? Prions-nous avec assiduité ?

Vous pouvez en tout cas dire vous-même ces prières ci-dessous qui ont de nombreuses fois prouvées leur efficacité.

Si vous connaissez une personne dans ce cas, vous pouvez (si elle le désire) lui proposer de dire elle-même cette prière.

Libération par la bénédiction (Si possible à haute voix):

Seigneur Jésus Fils du Dieu vivant, venez à moi et daignez me couvrir de Votre Sang Rédempteur ; viens en asperger ces lieux et toutes les personnes présentes ici et dans mon cœur ( Vous pouvez ici asperger pièce ou maison d'eau bénite ).

+ Au nom de Jésus-Christ, j'interdis à tout esprit maléfique d'attaquer qui que ce soit et quoi que ce soit.

+Au nom de Jésus et par la puissance de l'Esprit Saint qu'Il nous envoie , que soit détruit l'effet de toute parole qu'on aurait pu prononcer contre moi!

+ Je détruis et j'annule l'effet de tout geste, de toute parole et de toute cérémonie pouvant susciter une malfaisance contre moi et en moi l'esprit de vengeance ! "A Dieu seul le jugement "!

+Au nom de Jésus, Fils de Marie, je me relève de toute parole, de tout geste, de toute cérémonie, capables de provoquer une angoisse, un trouble, une oppression, une maladie et une malédiction quelconque.

+Au nom de Jésus, je coupe tous les liens négatifs qui existent entre moi et tous mes ennemis, entre moi et tous mes ancêtres.

+Au nom de Jésus de Nazareth, je retourne en Bénédiction à mes ennemis tout le mal qu'on a pu me faire.

Tres Saint , Bon et vivifiant Esprit,

Esprit de Bénédiction, venez en mon intelligence, mon imagination, dans ma mémoire, mon cerveau et détruisez toutes les causes de troubles.

Esprit de Bénédiction, venez en ma volonté et détruisez toutes les causes de blocages.

Venez dans mon cœur et guérissez toutes blessures et faites disparaître tous les sentiments qui ne viennent pas de Vous .

Esprit de Bénédiction, venez dans mon corps, dans mes organes internes, mon système nerveux, circulatoire, respiratoire, glandulaire, hormonal, musculaire et osseux, ô Onction guérissante que nous prodigue le Christ notre vrai Médecin !

Très Sainte Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

retire de moi tout ce qui ne vient pas de ton Fils Jésus, afin que , par la Grâce du Saint Esprit, Il me purifie totalement.

Enveloppe-moi, Marie, de ton manteau , de ta protection maternelle et protège-moi ainsi que tous ceux qui sont dans mon cœur.

Mère de Miséricorde, siège de la Sagesse, intercede pour nous devant le Trône de la Grâce de Dieu !

Amin.

-------------------------------------------

ORAÇÃO PELA LIBERAÇÃO

Às vezes, podemos sentir desconforto, tristeza, peso, ansiedade inexplicável ...

Talvez precisemos de uma liberação.

Há quanto tempo não confessamos?

Somos seguidos por um "pai espiritual"? Oramos diligentemente?

De qualquer forma, você mesmo pode fazer essas orações, que provaram sua eficácia muitas vezes.

Se você conhece uma pessoa nesse caso, pode (se desejar) oferecer a si mesma para fazer esta oração.

Libertação pela benção (se possível em voz alta):

Senhor Jesus Filho do Deus vivo, venha a mim e digne-se a me cobrir com o Seu Sangue Redentor; venha e polvilhe esses lugares e todos os presentes aqui e em meu coração (você pode polvilhar uma sala ou casa de água benta aqui).

+ Em nome de Jesus Cristo, proíbo qualquer espírito maligno de atacar alguém e qualquer coisa.

+ Em nome de Jesus e pelo poder do Espírito Santo que Ele nos envia, que o efeito de qualquer palavra que pudesse ter sido dita contra mim seja destruído!

+ Destruo e cancelo o efeito de qualquer gesto, qualquer palavra e cerimônia que possam causar mal a mim e a mim o espírito de vingança! "Somente para Deus julgamento"!

+ Em nome de Jesus, Filho de Maria, levanto-me de todas as palavras, todos os gestos, todas as cerimônias, capazes de causar angústia, problemas, opressão, doença e qualquer maldição.

+ Em nome de Jesus, cortei todos os elos negativos que existem entre mim e todos os meus inimigos, entre mim e todos os meus ancestrais.

+ Em nome de Jesus de Nazaré, retorno em bênção para meus inimigos todo o mal que alguém poderia me fazer.

Espírito Santo, bom e revigorante,

Espírito de Bênção, entre em minha inteligência, minha imaginação, em minha memória, meu cérebro e destrua todas as causas de problemas.

Espírito de Bênção, venha à minha vontade e destrua todas as causas dos bloqueios.

Entre no meu coração e cure todas as feridas e remova todos os sentimentos que não vêm de você.

Espírito de Bênção, entre em meu corpo, em meus órgãos internos, meu sistema nervoso, circulatório, respiratório, glandular, hormonal, muscular e ósseo, oh cura Unção que Cristo, nosso verdadeiro médico, esbanja em nós!

Santíssima Virgem Maria, Mãe da Misericórdia,

tira de mim tudo o que não vem do seu Filho Jesus, para que, pela graça do Espírito Santo, Ele me purifique completamente.

Envolva-me, Maria, com sua capa, sua proteção materna e proteja a mim e a todos os que estão em meu coração.

Mãe da Misericórdia, sede da Sabedoria, interceda por nós diante do Trono da Graça de Deus!

Amin.

-------------------------------------------

PRAYER FOR LIBERATION

Sometimes we can feel discomfort, sadness, weight, unexplained anxiety…

Maybe we need a release.

How long have we not been in confession?

Are we followed by a "spiritual father"? Do we pray diligently?

In any case, you can say these prayers yourself, which have proven their effectiveness many times.

If you know a person in this case, you can (if they wish) offer to say this prayer themselves.

Liberation by blessing (If possible out loud):

Lord Jesus Son of the living God, come to me and deign to cover me with Your Redeeming Blood; come and sprinkle these places and everyone present here and in my heart (You can sprinkle a room or house of holy water here).

+ In the name of Jesus Christ, I forbid any evil spirit to attack anyone and anything.

+ In the name of Jesus and by the power of the Holy Spirit that He sends us, let the effect of any word that might have been spoken against me be destroyed!

+ I destroy and I cancel the effect of any gesture, any word and any ceremony that could cause evil against me and in me the spirit of revenge! "To God alone judgment"!

+ In the name of Jesus, Son of Mary, I rise from all words, from all gestures, from all ceremonies, capable of causing anguish, disturbance, oppression, illness and any curse.

+ In the name of Jesus, I cut all the negative links that exist between me and all my enemies, between me and all my ancestors.

+ In the name of Jesus of Nazareth, I return in Blessing to my enemies all the evil that one could make me.

Very Holy, Good and invigorating Spirit,

Spirit of Blessing, come into my intelligence, my imagination, into my memory, my brain and destroy all the causes of troubles.

Spirit of Blessing, come at my will and destroy all the causes of blockages.

Come into my heart and heal all wounds and remove all the feelings that do not come from You.

Spirit of Blessing, come into my body, into my internal organs, my nervous, circulatory, respiratory, glandular, hormonal, muscular and bone system, oh healing Anointing that Christ our true Doctor lavishes on us!

Most Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy,

take from me everything that does not come from your Son Jesus, so that, by the Grace of the Holy Spirit, He will purify me completely.

Wrap me, Mary, with your cloak, your maternal protection and protect me and all those who are in my heart.

Mother of Mercy, seat of Wisdom, intercede for us before the Throne of God's Grace!

Amin.

-------------------------------------------

ORACIÓN POR LA LIBERACIÓN

A veces podemos sentir incomodidad, tristeza, peso, ansiedad inexplicable ...

Tal vez necesitamos un lanzamiento.

¿Cuánto tiempo no hemos estado en confesión?

¿Nos sigue un "padre espiritual"? ¿Rezamos diligentemente?

En cualquier caso, puede rezar estas oraciones usted mismo, que han demostrado su eficacia muchas veces.

Si conoces a una persona en este caso, puedes (si lo desean) ofrecerte a decir esta oración ellos mismos.

Liberación por bendición (si es posible en voz alta):

Señor Jesús Hijo del Dios viviente, ven a mí y conéctate para cubrirme con Tu Sangre Redentor; ven y rocía estos lugares y todos los presentes aquí y en mi corazón (Puedes rociar una habitación o casa de agua bendita aquí).

+ En el nombre de Jesucristo, prohíbo que cualquier espíritu maligno ataque a cualquier persona.

+ En el nombre de Jesús y por el poder del Espíritu Santo que nos envía, ¡que se destruya el efecto de cualquier palabra que se haya dicho en mi contra!

+ ¡Destruyo y cancelo el efecto de cualquier gesto, cualquier palabra y cualquier ceremonia que pueda causar maldad contra mí y en mí el espíritu de venganza! "¡A Dios solo el juicio"!

+ En el nombre de Jesús, Hijo de María, me levanto de todas las palabras, de todos los gestos, de todas las ceremonias, capaz de causar angustia, disturbios, opresión, enfermedad y cualquier maldición.

+ En el nombre de Jesús, corté todos los vínculos negativos que existen entre mí y todos mis enemigos, entre mí y todos mis antepasados.

+ En el nombre de Jesús de Nazaret, devuelvo en Bendición a mis enemigos todo el mal que uno pueda hacerme.

Espíritu muy santo, bueno y vigorizante,

Espíritu de bendición, entra en mi inteligencia, mi imaginación, en mi memoria, mi cerebro y destruye todas las causas de los problemas.

Espíritu de bendición, ven a mi voluntad y destruye todas las causas de los bloqueos.

Entra en mi corazón y cura todas las heridas y elimina todos los sentimientos que no provienen de ti.

Espíritu de bendición, ven a mi cuerpo, a mis órganos internos, a mi sistema nervioso, circulatorio, respiratorio, glandular, hormonal, muscular y óseo, ¡oh curación, unción de que Cristo, nuestro verdadero doctor, nos prodiga!

Santísima Virgen María, Madre de la Misericordia,

toma de mí todo lo que no venga de tu Hijo Jesús, para que, por la Gracia del Espíritu Santo, Él me purifique por completo.

Envuélveme, Mary, con tu capa, tu protección materna y protégeme a mí y a todos los que están en mi corazón.

¡Madre de la Misericordia, sede de la Sabiduría, intercede por nosotros ante el Trono de la Gracia de Dios!

Amin.


 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

PRIONS POUR NOS FRÈRES ET

SŒURS DU CAMEROUN !

Au Cameroun, 5 chrétiens tués par Boko Haram : « Même les soldats ont abandonné le village »
31 janvier 2020

Boko Haram a attaqué le village de Hidouwa au nord du Cameroun. Les populations ont fuit dans les villes voisines.

L’attaque a eu lieu le 17 janvier, dans un village chrétien au nord du Cameroun. Elle a duré quatre longues heures au cours desquelles la violence de Boko Haram s’est déchaînée. Barnabas Fund révèle le tragique bilan : 5 chrétiens tués et des dizaines de maisons brûlées.

Un témoin raconte au Barnabas Fund :

« Pour l’instant, nous ne pouvons pas aller dans ce village, même les soldats ont abandonné le village. »

L’heure est désormais à la fuite pour les populations qui se réfugient dans les villes de Koza et de Tourou. Mais ces villes sont également menacées. Alors les populations s’en remettent à nos prières.

« Nous avons besoin de prières parce que Tourou est en danger. Tout le monde est confus, nous ne savons pas quoi faire et nous ne pouvons pas comprendre ce qui se passe. Priez pour nous, les chrétiens dans cette région. »

M.C.

Source:Info Chrétiennes.


-----------------------------------------------------------------------------------
ORE PELOS NOSSOS IRMÃOS E

 

IRMÃS DOS CAMARÕES!

Nos Camarões, 5 cristãos mortos pelo Boko Haram: "Até os soldados abandonaram a vila"


31 de janeiro de 2020

O Boko Haram atacou a vila de Hidouwa, no norte dos Camarões. As pessoas fugiram para cidades vizinhas.

O ataque ocorreu em 17 de janeiro, em uma vila cristã no norte de Camarões. Durou quatro longas horas, durante as quais a violência do Boko Haram foi desencadeada. O Barnabas Fund revela os trágicos resultados: 5 cristãos mortos e dezenas de casas queimadas.

Uma testemunha disse ao Barnabas Fund:

"No momento, não podemos ir a esta vila, mesmo os soldados deixaram a vila. "

Agora é a hora de fugir para as populações que se refugiam nas cidades de Koza e Tourou. Mas essas cidades também estão ameaçadas. Então as pessoas confiam em nossas orações.

"Precisamos de orações porque Tourou está em perigo. Todo mundo está confuso, não sabemos o que fazer e não conseguimos entender o que está acontecendo. Orem por nós, cristãos nesta região. "

M. C.

Fonte: Christian Info.


-------------------------------------------------- ---------------------------------

PRAY FOR OUR BROTHERS AND SISTERS OF CAMEROON!

In Cameroon, 5 Christians killed by Boko Haram: "Even the soldiers have abandoned the village"
January 31, 2020

Boko Haram attacked the village of Hidouwa in northern Cameroon. People have fled to neighboring towns.

The attack took place on January 17, in a Christian village in northern Cameroon. It lasted four long hours during which Boko Haram’s violence was unleashed. Barnabas Fund reveals the tragic results: 5 Christians killed and dozens of houses burned.

A witness told the Barnabas Fund:

"At the moment we cannot go to this village, even the soldiers have left the village. "

Now is the time to flee for the populations who take refuge in the cities of Koza and Tourou. But these cities are also threatened. So the people rely on our prayers.

"We need prayers because Tourou is in danger. Everyone is confused, we don't know what to do and we can't understand what's going on. Pray for us Christians in this region. "

M. C.

Source: Christian Info.


-------------------------------------------------- --------------------------------
¡ORA POR NUESTROS HERMANOS

 

Y HERMANAS DE CAMERÚN!

En Camerún, 5 cristianos asesinados por Boko Haram: "Incluso los soldados han abandonado la aldea"
31 de enero de 2020

 

Boko Haram atacó el pueblo de Hidouwa en el norte de Camerún. La gente ha huido a las ciudades vecinas.

El ataque tuvo lugar el 17 de enero, en una aldea cristiana en el norte de Camerún. Duró cuatro largas horas durante las cuales se desencadenó la violencia de Boko Haram. Barnabas Fund revela los trágicos resultados: 5 cristianos asesinados y decenas de casas quemadas.

Un testigo le dijo al Fondo Barnabas:

"Por el momento no podemos ir a esta aldea, incluso los soldados han abandonado la aldea. "

Ahora es el momento de huir por las poblaciones que se refugian en las ciudades de Koza y Tourou. Pero estas ciudades también están amenazadas. Entonces la gente confía en nuestras oraciones.

"Necesitamos oraciones porque Tourou está en peligro. Todos están confundidos, no sabemos qué hacer y no podemos entender lo que está sucediendo. Ruega por nosotros los cristianos en esta región. "

M. C.

Fuente: Christian Info.

 

PAROLE DU JOUR.:
Les gens dépravés, les hérétiques et les athées ont tous le plus grand besoin de notre aide spirituelle,
en particulier de nos prières et de notre exemple pour eux.

(Le métropolite Grégoire (Postnikov) de Saint-Pétersbourg)
Comment vivre une vie sainte.

BÉNIR EN TOUTES

 

CIRCONSTANCES

 

Au réveil, bénissez votre journée...En croisant les gens dans la rue, dans le bus, sur votre lieu de travail, bénissez-les tous.

 

La paix de votre bénédiction sera la compagne de leur chemin, et l’aura de son discret parfum une lumière sur leur route.

 

Bénir tout et tous, sans discrimination aucune, constitue la forme ultime du don, car ceux que vous bénissez ne sauront jamais d’où vient ce rayon de soleil qui soudain perça les nuages de leur ciel, et vous serez rarement témoins de cette lumière dans leur vie.

 

Quand dans votre journée, quelque événement inattendu vous bouleverse vous autant que vos plans, éclatez en bénédictions, car la vie est en train de vous apprendre une leçon, même si sa coupe peut vous sembler amère.

 

Car cet événement que vous pensez être si indésirable, vous l’avez en fait suscité, afin d’apprendre la leçon qui vous échapperait si vous hésitiez à le bénir.

 

Les épreuves sont des bénédictions cachées, et des cohortes d’anges suivent leurs traces. Il est impossible de bénir et de juger en même temps.

 

Alors maintenez en vous ce désir de bénir comme une incessante résonance intérieure et comme une perpétuelle prière silencieuse, car ainsi vous serez de ceux qui procurent la paix et, un jour, vous découvrirez partout la face même de Dieu.

*********************************************************

Monsieur David Hertz fondateur de Wakan - Spirit in business présente ici Pierre Pradervand: "Nous pouvons décrire Pierre en en faisant sa biographie. Pourtant, malgré l'immense variété et richesse de son parcours, c'est son regard sur le monde qui en fait une personne à part.

Il est des hommes qui inspirent et qui touchent profondément. Pierre Pradervand est l'un d'eux. Et pourtant l'homme fait preuve d'une humilité qui honore avant tout ceux qui le rencontrent. Pierre a vécu plusieurs vies en une. Citoyen du monde, comme il se considère lui-même, il a vécu, travaillé et voyagé dans plus de 40 pays sur les 5 continents.

Porteur d'un doctorat en sociologie, il a œuvré pour le développement international durant 25 ans. Ses activités couvrent des métiers aussi variés que celui de chercheur, de coordinateur de programmes au développement, de journaliste, de consultant international et de formateur d'adultes.

Pierre vit actuellement en Suisse où il anime notamment des séminaires de spiritualité au quotidien et de développement personnel, ateliers tous portés par l'énergie de «Vivre Autrement».

Certains de ces séminaires se tiennent dans un chalet des Alpes valaisannes suisses, petit écrin de paradis qui se nomme «Le Silence qui chante», tout un programme.

Son écho se fait entendre loin à la ronde, au travers de la quinzaine d'ouvrages qu'il a écrit et qui ont déjà été publiés dans une douzaine de langues tout au long de son parcours.

«Découvrir les vraies richesses», «Vivre sa spiritualité au quotidien», «Plus jamais victime», «La vie simple», «Le bonheur ça s'apprend», «Vivre le temps autrement» en sont quelques titres qui laissent deviner la philosophie de l'homme: être engagé pour la création d'un monde plus juste, solidaire et convivial.

Rencontrer Pierre, c'est se trouver en face d'un être véritablement congruent qui défend des valeurs profondément humanistes, tout en rayonnant une bonté simple et vraie ainsi qu'un amour actif et débordant. Il a co-fondé avec son épouse Elly (fondatrice et présidente de Women's World Summit Fondation, ONG active dans le champ des droits des femmes et des enfants) les premiers cercles de compassion en Suisse.

Par son action infatigable, Pierre est le symbole vivant de son livre: «Le Simple Art de Bénir». Visiteur bénévole de prisons, il entretient depuis 1997 une correspondance et des rencontres régulières avec Roger Mc Gowen, détenu innocent dans les couloirs de la mort des pires cellules texanes, devenu au travers du temps l'un de ses «maîtres spirituels».

Son livre «Messages de vie du couloir de la mort» est un témoignage bouleversant et rempli d'espoir pour tous les êtres que nous sommes, quelles que soient nos difficultés dans l'existence.

Il exprime ainsi à travers son message toute la compassion qui nous rend humain, dans l'esprit d'Eckhart Tolle qui écrivait: «La compassion c'est la conscience que vous avez un lien profond qui vous unit à tous les êtres».

COMMENT AIMER COMME LE CHRIST

NOUS A AIME ?

Une homélie percutante du métropolite Antoine de Souroj sur l'amour.

Nous savons que ce qu'il nous dit est la vérité mais nous ne le faisons pas. Les conséquences peuvent être terribles. Avec douceur ce père ( dont un jour la sainteté sera reconnue officiellement je pense ) nous explique ce que c'est qu'aimer comme le Christ nous aime. Et ce n'est pas facile...

Père Yakinthos, higoumène et starets
10 septembre 1924 – 23 juin 1998

Le Père Yakinthos fut un guide missionnaire et un témoin du Christ dans des temps très difficiles, lorsque le régime communiste athée mettait l’accent sur la doctrine matérialiste-scientifique, niant l’existence de Dieu.

Avec la sagesse, le père entremêlait la veine historique avec la sainte Écriture. Le Père Yakinthos a été guide de musée pendant 20 ans, higoumène pendant 15 ans, aussi starets… une vie dédiée à l’Église.

Le 23 juin 1998, le père Yakinthos reposa dans le Seigneur assis dans le fauteuil de la confession, la tête penchée vers son cœur, indiquant qu’il priait, et avec sa main droite tendue, purifiant sincèrement les péchés des gens dans l’éternité.

Maintenant, il repose dans la Lumière du Christ. Il priait sans relâche.

C’était un modèle d’amour et de vie responsable, montrant une dévotion profonde pour l’histoire du peuple roumain.

Il incarnait un haut niveau de conscience nationale et une vie spirituelle distinguée.

Voix du père Yakinthos

Enregistrement audio d'une visite guidée de l'église et du musée du monastère de Putna

Nous ne devrions jamais oublier qu'un jour, peut-être plus tôt que prévu, nous allons nous déplacer – et non pas mourir. Le Christ ne trompe pas et Il ne peut pas être trompé. Ceux qui ont fait de bonnes œuvres vont à la vie éternelle et ceux qui ont fait de mauvaises actions vont vers la punition. Tout est relatif dans ce monde: la vie dans la lutte contre la maladie et la mort, la vérité dans la lutte contre l'erreur et le mensonge, la lumière dans la lutte contre les ténèbres et finalement le bien dans la lutte contre le mal. Tous sont mélangés. Pourquoi? Dieu a-t-il fait l'homme seulement pour le laisser combattre entre le bien et le mal? Oui, c'est le moment où nous pouvons gagner notre éternité heureuse ou malheureuse selon la façon dont nous l'aurons créée pour nous-mêmes, selon la manière dont nous l'aurons faite selon nos actes. Car la justice divine ne manque jamais, la justice divine demeure souveraine.

Pendant plus de cinq siècles, le monastère de Putna, fondation bien-aimée de saint Etienne le Grand, a maintenu en vie la lumière du souvenir, la lumière éternelle sur l'autel de cette "Jérusalem du peuple roumain". Les Roumains grandissent en apprenant à connaître saint Etienne  le Grand et  Putna. Prince victorieux dans les guerres, fondateur des lieux de culte, père de son peuple et de son pays, protecteur de la foi orthodoxe dans toute l'Europe, le saint et brave Etienne le Grand choisit un lieu au milieu des bois de Bucovine, où il continuerait à garder au long des siècles, le peuple qu'il aimait plus que lui. La foi, la culture et l'histoire s'unissent à Putna, inspirant l'amour de Dieu à tous ceux qui visitent l'endroit.

A la plénitude du temps historique et spirituel, le monastère de Putna, par ses habitants, a toujours eu la sagesse d'honorer ses prédécesseurs, ses fondateurs et tous ceux qui ont ajouté une pierre à la muraille d'or de ce lieu saint historique. Parmi eux, l’archimandrite Yakinthos - higoumène de Putna et starets de toute la Bucovine au 20ème siècle.

«Le Père Yakinthos était un homme qui avait reçu de nombreux dons de Dieu (...).

Son labeur s'est transformé en repos auprès des justes, des saints vénérables qui ont fait de la vie éternelle, du bonheur dans la Sainte Trinité, l'aspiration de leur vie entière (...) ».

Son Éminence Daniel, Métropolite de Moldavie et Bucovine, actuel Patriarche de Roumanie

Le père Yakinthos, dont le nom laïc était Ioan, naquit le 10 septembre 1924 dans le village de Mănăstirea du comté d'Iaşi. Il avait quatre frères: Ştefan, Leon, Elena et Alexandru, qui devint plus tard le hiéromoine Alexie. Ses parents Aneta et Anton l'envoyèrent à l'école de son village natal dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale. Il accomplit son service militaire dans l'aviation. Il fut diplômé de l'école de chantres d'Eglise de Roman, et entra au séminaire monastique de Neamţ. Le père Yakinthos peignait dans sa jeunesse, mais Dieu l'appela à l'art d'embellir les âmes des gens par les vertus. Dans un monde ravagé par la guerre et l'athéisme, le père Yakinthos aperçut la lumière du Christ qui le guiderait vers la vie monastique.

Archimandrite Arsenios Papacioc

(1914-2011)

J'étais à Sihăstria quand deux jeunes gens sont venus et nous avons eu une très longue discussion argumentée sur la beauté monastique, - enfin, j'ai eu avec qui parler. L'un d'eux était Yakinthos. Ils restèrent pendant deux ou trois jours et nous avons parlé tout le temps. Les années ont passé, il est allé au séminaire et j'étais son père [spirituel] tout ce temps, je l'ai trouvé étonnamment compétent. Quand je lui ai rendu visite ici, il était malade, le pauvre. Et la dernière chose que je sus à son sujet, venait du colonel Melinte, qui dirigeait l'hôpital militaire de Constanţa. Et comme je l'avais découvert, quelqu'un d'ici m'a envoyé une photo de lui sur le fauteuil où il mourut.

Le 23 juin 1998, le père Yakinthos reposa dans le Seigneur assis dans le fauteuil de la confession, la tête penchée vers son cœur, indiquant qu'il priait, et avec sa main droite tendue, purifiant sincèrement les péchés des gens dans l'éternité. Maintenant, il repose dans la Lumière du Christ. Il priait sans relâche. C’était un modèle d'amour et de vie responsable, montrant une dévotion profonde pour l'histoire du peuple roumain. Il incarnait un haut niveau de conscience nationale et une vie spirituelle distinguée.

Archimandrite Yakinthos Unciuleac

Interviewé en juillet 1996 par Mircea Motrici

Reporter, Radio România Actualităţi

(24.03.1953 - 16.05.2007)
Une merveilleuse nuit d'été au monastère Putna avec le père archimandrite Yakinthos

J'ai la satisfaction spirituelle, d’avoir depuis près de quarante ans, œuvré spirituellement, à élever la conscience de notre peuple avec les paroles que je prononce au tombeau d'Étienne le Grand. J'ai aussi travaillé dans la construction, parce qu'en 1956, lorsque je suis venu ici, les murs de Putna étaient toujours marqués par des balles et de nombreuses dégradations. Grâce à certaines personnes qui ont compris ce que Putna signifiait, nous, humbles moines, avons réussi à contribuer à la restauration de Putna comme nous le pouvions. Lorsque l'État ne pouvait plus offrir de soutien financier, le métropolite pouvait le faire et nous avons continué les travaux de partage des dépenses entre nous - autant que nous le pouvions - et le métropolite.

Le père Yakinthos n'a pas laissé beaucoup de paroles écrites, mais il a laissé beaucoup de souvenirs à ceux qui l'ont connu comme guide de musée, comme starets ou comme higoumène de Putna. Quand le fardeau de sa croix devint trop lourd, il demanda conseil à d'autres pères de l'Église, comme tout autre humble moine l’aurait fait.

Son Eminence Justinien Chira, Archevêque de Maramureş et Sătmar

J'ai des liens anciens avec Putna, des liens importants. Dans les moments les plus difficiles, le père Yakinthos est venu me voir. J'étais très jeune et spirituellement inexpérimenté à l'époque, alors que le père vivait une vie monastique. Il est venu à moi affligé, profondément attristé et très effrayé. Le père Yakinthos m'a dit: «Toutes les autorités me harcèlent et je risque de perdre ma liberté. Je suis venu ici pour m'éloigner de tout, pour cesser d'être une cible. J'ai pensé que je devrais venir à vous, à Rohia. " Je l'ai écouté et je lui ai dit: "Père Yakinthos, bienvenue! Je me réjouis de tout mon cœur. " Nous avons mangé ensemble et nous nous sommes promenés dans la forêt. «Père Yakinthos, maintenant laissez-moi vous répondre», ai-je dit. «Vous m'avez parlé de toutes vos épreuves, elles me sont familières: quand je vais me reposer le soir, je ne sais si je me réveillerai dans le même lit, mais tout le pays est dans la même situation. Voici mon conseil, ma bonne requête - et commandement spirituel pour vous, si vous voulez: revenez d'où vous venez, revenez à Putna. Si vous devez mourir, alors mourez à Putna. Ne le laissez pas, revenez là et souffrez, soyez silencieux et souffrez et ne dites pas un mot. J'ai appris ce secret et cette vertu de silence et d'obéissance; J'ai obéi en silence. Je ne pars pas d'ici, on peut me tirer devant le monastère, mais je ne le quitte pas tant que je suis vivant. Je n'ai pas pénétré dans le monastère après avoir laissé ma mère veuve pleurer et m’appeler dans tout le village pour fuir le danger maintenant. Je n'ai pas peur de vos armes, je n'ai peur de rien. Il n'y a qu'un seul ennemi dont j'ai peur et c’est moi-même. J'ai peur d’enfreindre la loi de Dieu et j'ai peur de Dieu, d’irriter le Bon Dieu. Ce sont les deux choses que je crains. Et c'est votre réponse, père Yakinthos. Allez en paix, ne vous inquiétez pas. Dieu veille, la Providence est liée à cela. Dieu ne vous a pas abandonné, tous ceux-là s'en iront, mais nous avons besoin de patience. »Puisque je ne pouvais qu'être d'accord avec lui, vous vous rendez compte quelle grave erreur j'aurais pu faire.

Le Père Yakinthos est revenu au monastère de Putna et a continué à servir l'Église de Christ encore plus diligemment. Il a été guide de musée pendant 20 ans et higoumène pendant 15 ans... aussi starets... une vie dédiée à l'Église.

La voix du Père Yakinthos à la Divine Liturgie

Enregistrement audio des archives du monastère de Putna

Le Père Yakinthos fut un guide missionnaire et un témoin du Christ dans des temps très difficiles, lorsque le régime communiste athée mettait l'accent sur la doctrine matérialiste-scientifique, niant l'existence de Dieu. Avec la sagesse, le père entremêlait la veine historique avec la sainte Écriture.

Je pense à quelques beaux textes. On se réfère à la triste histoire et aux tribulations dont notre peuple a vécu. Et il a été écrit depuis longtemps dans le livre d'or: «Pièce de ciel cher à nos cœurs, jardin chanté par les poètes, terre sainte accueillant le repos du plus glorieux prince de notre nation roumaine. Ineffablement tendre est le ruissellement de tes sources et beaucoup est dit par la voix de tes bois. Tu es en effet l'un des plus beaux pays de la Terre, mais cela fait mal de prononcer ton nom... Et en marchant sur tes charmantes routes, nos yeux ne peuvent voir ta beauté qu’à travers un rideau de larmes.

Le Père Yakinthos forma [les êtres] par sa prière et il aimait les âmes qui s'étaient confiées à lui pour la direction spirituelle.

Voyez, mes enfants, le Christ Sauveur est invisiblement présent ici. Voyez, personne ne vous oblige à venir à cette vie. C'est de votre propre volonté que vous cherchez à vous promettre à la grande et angélique vie.

Il a enseigné à ses enfants spirituels à aimer Dieu, l'Église et les monastères et leurs pères spirituels.

Notre frère, le moine Théophile, est tonsuré au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et maintenant et pour l'éternité. Amen.

Il leur a appris à garder leur foi orthodoxe droite, au prix de leur vie. A rester constant dans leur patience jusqu'à la fin.
Dans cette vie que nous avons entrepris, les saints Pères de l'Eglise nous disent de respecter trois choses: avoir toujours Dieu devant nos yeux, tout faire et vivre en effet en nous basant sur la Sainte Écriture et les saints Pères, et éviter d'être inconsistant  (ce qui signifie vouloir le bien aujourd'hui et céder au mal demain). Ne pas céder au mal. Je crois qu'il n'est pas nécessaire de dire plus que ce qui a été lu, dit et promis par vos fraternités ici. Nous supplions le Dieu Bon et la Mère de Dieu, patronne de ce saint monastère, de vous garder et de vous donner la sagesse et la crainte de Dieu en vos cœurs, ce qui est le commencement de la sagesse, afin que, ayant accompli les vœux entrepris à présent, nous puissions dire avec l’apôtre Paul: ««J'ai combattu le bon combat, J'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi; désormais, il y aura pour moi une couronne de justice que le Seigneur, le juste Juge, me donnera en ce jour-là...»
Que  Dieu nous aide. Amen.

Le Père Yakinthos aimait le monachisme, le vivait pleinement et le protégeait de toutes ses forces, avec toute sa vertu contre ceux qui cherchaient à le diffamer.

Notre Sauveur Jésus-Christ, après avoir lavé les pieds de Ses disciples, leur a demandé: Avez-vous compris ce que je viens de faire? Je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir et donner ma vie comme rançon pour beaucoup. Donc, que chacun serve, servons la société, mais servons d'abord notre famille, que les parents s'occupent de leurs enfants en premier lieu; Servons notre pays et donnons à César ce qui est à César; Mais n'oublions jamais ce qu'un chrétien véritable n'oublie jamais: donner à Dieu ce qui est à Dieu. Si nous ne faisons pas cela et si nous donnons à un seul maître et irritons l'autre, les choses ne fonctionneront pas bien.

Pendant des décennies, la voix du père Yakinthos résonna fermement et sans faille dans les oreilles des pèlerins, émouvant leurs cœurs. Le Père Yakinthos leur parla du bien et du mal, du Ciel et de l'enfer, de Dieu et du salut de nos âmes. Il n'oublia jamais les Roumains vivant au-delà des frontières du pays. Le Père Yakinthos aimait la Bessarabie et la Bucovine septentrionale, qu'il voyait comme des blessures ouvertes sur le corps de notre pays, comme une source de martyre promettant que les frères seraient ensemble à nouveau.

Je ne pourrais pas satisfaire tout le monde, il y a des gens qui ne comprennent pas le but de leur vie, qui n'ont aucun sens patriotique et ne réalisent pas ce que nous avons réussi à faire dans nos temps plutôt difficiles.

Pour tous ceux qui l'ont connu vivant, le père Yakinthos est resté «le père beau et  radieux ». Le père Yakinthos entra dans la vie monastique et fut tonsuré au monastère de Sihăstria du comté de Neamţ en 1953. C'est Sebastian Rusan, métropolite de Moldavie à l'époque, qui l'ordonna comme diacre. En 1955, il resta brièvement au monastère de Slatina. Le 21 mai 1956, il fut envoyé renforcer la communauté du Monastère de Putna avec d'autres moines de Sihăstria et Slatina, tous dirigés par le père Cleopa Ilie. Ayant de l'amour pour tout le monde, travaillant avec sa patience bien notoire, le père Yakinthos devint un véritable starets, digne d'être nommé parmi les grands starets roumains de la seconde moitié du 20ème siècle. Dans son itinéraire de vie avec Dieu, le père Yakinthos fut spirituellement lié avec les plus grands starets de la Roumanie de l'époque: les pères Cleopa Ilie, Paisie Olaru, Daniil Sandu Tudor, Ioanichie Bălan, Chesarie Albeaţă, Teodor Pavlo, Varsanufie et Simion Zaharia, Dosoftei Murariu, Arsenie Papacioc et d'autres encore. Les temps étaient durs, seule la prière et l’humble méditation pouvaient aider. Ces pères et beaucoup d'autres comme eux soutinrent par leurs prières les élites du peuple roumain qui mouraient en prison et dans des camps de travaux forcés, sous le joug du régime communiste athée.

Avec sagesse et patience, le père Yakinthos traversé l’océan de cette vie. La plus grande joie qu'il ait jamais eue dans cette vie passagère fut la canonisation du digne Prince Etienne le Grand, dont il servit le souvenir à temps et à contretemps à Putna.

Diffusion en direct le 2 juillet 1992 par Mircea Motrici, journaliste, Radio România Actualităţi

2 juillet 1992, 09h09. Chers auditeurs, Putna est en fête en cette merveilleuse journée et on confirme l'atterrissage de l'hélicoptère apportant l'épée de Saint-Etienne le Grand, qui a été un symbole de victoire et d'unité pour notre nation. L'épée d'Etienne le Grand est transportée vers le monastère de Putna. Elle est accompagnée d'une délégation turque et de représentants du Bureau des affaires étrangères de notre pays.

Séquence vidéo TVR (principale chaîne publique roumaine)

Le Moyen Age moldave se reflète ici à Putna. Ce bastion de la foi de nos ancêtres a duré cinq siècles et demi. Les gens sont toujours venus ici pour recevoir des énergies créatives, des réponses à leurs questions, la paix et la lumière - des dons qu'ils ont emmenés avec eux en des endroits plus proches ou plus éloignés de Putna, fondation bien-aimée du saint et brave Prince Etienne le Grand.

Le 2 juillet 1992

Cérémonie de canonisation du saint Prince Étienne le Grand

Bien-aimés fidèles, nous sommes réunis aujourd'hui au Saint Monastère de Putna, sur la tombe de saint Etienne le Grand, avec une synaxe d'évêques membres du Saint Synode des deux rives du Prut, avec des évêques et des prêtres de Bucovine, et des fidèles de partout; Nous nous sommes réunis pour honorer un jour unique dans la vie de notre nation, en célébrant la mémoire, la valeur et les actions d'Étienne le Grand, qui a été inscrit par le Saint Synode dans le calendrier de notre Eglise orthodoxe. Tout d'abord, nous nous sommes rassemblés avec foi en Dieu et avec beaucoup de dévouement, pour nous agenouiller et incliner la tête devant le tombeau de celui qui a conquis l'ennemi, qui a protégé la chrétienté et toute l'Europe, Étienne le Grand.

Chaque fois que nous faisons cela, nous nous sentons régénérés par l'exemple de nos ancêtres en termes de conscience nationale. Chaque fois que je fais une visite guidée à un groupe d'intellectuels, je me réjouis de voir des larmes dans leurs yeux. Nous disons souvent: Qu'est-ce que nous apportons maintenant comme un hommage de culte et de gratitude sur l'autel de notre conscience nationale? Nous apportons une larme, un cierge et une fleur. Eminescu était aussi un grand homme. Etienne a utilisé une épée, tandis qu'Eminescu a eu une autre épée, sa plume. La nation roumaine a toujours eu de grandes personnalités, -mais, ô Dieu  pardonne-moi - ils n'ont pas le courage de prendre le leadership et de prendre position.

Lorsque les chrétiens oublient l'obéissance au sein de l'Église, ils se divisent, ils se séparent de la foi droite [l’Orthodoxie] et vont vers les sectes. Quand l'obéissance manque comme vertu dans la société, elle est remplacée par le chaos et le désordre.

Et en parlant de la foi, c'est la seule explication pour que notre peuple ait gardé son identité nationale en dépit de tant de guerres et de difficultés. Parlant de la foi, l'historien roumain Nicolae Iorga dit que par notre foi nous sommes contemporains de nos ancêtres les plus dignes qui ont vécu avant nous sur cette terre, et nous avons beaucoup à apprendre de leur expérience. C'est par notre foi que nous parlons avec les ancêtres dans leur langue et c'est aussi par la foi que nous sommes frères en adoptant les mêmes solutions pleines d'espoir aux problèmes les plus difficiles de la vie, qui est pour la plupart un triste mystère. Et il y a la clé d'or pour résoudre ce mystère parfois triste: la foi en Dieu, la relation de l'homme avec la bonté absolue. Un jour on a demandé à quelqu’un: «Vous croyez en Dieu? Mais vous êtes un intellectuel! Et vous croyez toujours en Dieu? Ce sont des histoires de vieillards ". Il a répondu: «Non seulement je crois, mais je sens aussi que Dieu m'aide. Ce serait stupide de dire que je ne crois pas ". Nous savons que Dieu nous aide dans des épreuves difficiles, quand personne d'autre ne peut plus rien faire, qu'Il est le seul à dire: «Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde», et Dieu est le seul à dire: «Invoque-moi au jour de la détresse: je te délivrerai». C'est Lui Qui peut nous aider quelquefois, quand les gens ne peuvent ou ne veulent pas aider, alors c'est seulement Dieu Qui nous aide alors. Cette croyance a été bien éprouvée par nos ancêtres et ils ont prouvé combien Dieu les a aidés. Tout ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le à eux aussi, car c'est la loi et la justice. C'est dans la Bible, bien sûr, nous le savons.

Le monastère de Putna a un protecteur dans les cieux, la très Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie, qui a reçu de nombreuses prières et de nombreuses larmes au cours des siècles.

Putna a toujours été «la Jérusalem du peuple roumain», où l'amour de notre prochain est aussi naturel que respirer. Aujourd'hui, le monastère de Putna continue l'héritage du Prince Etienne le Grand, qui est l'amour puissant de notre peuple et de notre pays, de Dieu et de l'Église.

Le 7 décembre 1992, le père Melkizedec Velnic a été nommé higoumène du monastère de Putna, enlevant cette lourde croix des épaules du père Yakinthos.

Très vénérable Père higoumène, vénérables pères et bien-aimés fidèles, le jour est venu pour mes épaules d'être soulagé d'une lourde croix. Je me rappelle être venu à Putna le 21 mai 1956, avec le père Cleopa, avec d'autres 13 moines du monastère de Sihăstria et huit du monastère de Slatina. Quand nous sommes arrivés à Putna, que je ne connaissais pas auparavant, je fus attristé de voir le village s'étendant jusqu'aux portes du monastère. Je me dis: «Je me demande quel genre de vie monastique je pourrai avoir ici». Mais il m'a été confirmé que les bonnes personnes sont partout et nous avons collaboré avec elles, nous nous sommes rejoints dans la fraternité et avons fait de bonnes actions. Cela a duré jusqu'en 1977, quand Son Eminence Gerasimos de Putna a été appelé à une mission supérieure, en tant qu'évêque d'Arad. Depuis, ma croix est devenue plus lourde. L’higouménat est l'obédience la plus difficile. Et l'higouménat de Putna est différent de tout autre. Putna a besoin de responsabilité, il faut de la capacité. C'est pourquoi aujourd'hui j’élève ma pensée et mon cœur vers Seigneur pour Le remercier de m'avoir aidé à porter cette croix comme je le pouvais. Je n’ai peut-être pas toujours atteint les normes élevées pour un tel appel, mais j'ai essayé, à la fois comme guide pendant 20 ans et comme higoumène et starets de remplir ma mission, tout comme le père higoumène l’a dit. Comme nous devions nous rencontrer et discuter de certaines choses, je fus heureux de voir le père Melkizedec agenouillé devant le Saint Sanctuaire... cela prouve qu'il est conscient de la lourde croix qu'il prend sur lui-même. Et c'est pourquoi j'espère que nous pourrons le faire avancer et, avec toute la force qui me reste, je vais aider cette communauté monastique à continuer sa marche sur la bonne voie, sur des chemins encore meilleurs que jusqu'à présent. J'espère que Putna pourra continuer à remplir sa mission spirituelle, administrative et culturelle. Putna est «le temple de notre conscience nationale», c'est «la Mecque des Roumains» et une académie des beaux-arts et elle doit rester ainsi. C'est pourquoi je suis satisfait des paroles que le père higoumène vient de dire. J'ai été bon tout le temps. Mais dernièrement, je suis arrivé à la conclusion que la bonté ne suffit pas; L'autorité est aussi nécessaire, ainsi que la dignité et l'obéissance, comme le père higoumène vient de le dire. Et s'il le faut, père higoumène, s'il vous plaît venez me voir chaque fois que vous avez besoin de conseils et je vous aiderai autant que je le pourrai, afin que nous puissions dire comme saint apôtre Paul: «J'ai combattu le bon combat, J'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi; désormais, il y aura pour moi une couronne de justice que le Seigneur, juge juste, me donnera en ce jour-là...»(2 Timothée 4,7-8)

Nombreux sont les fruits de l'obéissance chrétienne, qui inclut aussi l'obéissance monastique. L'obéissance donne naissance à l'humilité, à la douceur, à la patience, à la vie sans tracas, à l'espoir de salut, à la prière en larmes, au mépris de la mort, à la joie spirituelle et à la paix du cœur. Quels autres dons plus grands devrions-nous souhaiter dans nos vies que ceux-ci? Et qui donc est spirituellement plus riche que celui qui aime obéir au Christ et à l'Église, à son père et à son confesseur? Le moyen le plus facile et le plus sûr du salut est de vivre sa vie dans l'obéissance, ce qui signifie faire tout sur les conseils [du père spirituel] et avec la bénédiction, après la prière et la demande. Et le salut le plus difficile est pour celui qui vit seul, sans église, sans pères, sans confesseur, sans livres saints, sans prière et sans joie spirituelle dans le cœur. La vie de cette personne sera l'enfer sur la terre.

Lorsque l'obéissance a été oubliée dans le Ciel, les anges sont devenus des démons, et les gens sur Terre, sont tombés dans l'esclavage de la mort. S'il n'y a pas d'obéissance dans la famille, les enfants deviennent méchants et les parents pleurent de douleur.

Il y a un dicton: «Les paroles sonnent, les actions tonnent!», Et je crois que c’est seulement par nos actions nous pouvons être décrits comme dignes descendants de nos ancêtres: ne soyons plus si égoïstes, ne nous attardons pas trop dans le passage. Nous pensons que bientôt nous entrerons dans l'éternité et nous serons dans le même lieu que nos ancêtres, ou même dans un meilleur endroit qu'eux, selon nos actions. Nous n'entrons pas dans ce monde quand nous le voulons et nous ne le quittons pas selon notre volonté!

Au-delà de l'horizon de ce monde, le père Yakinthos nous a laissé quelques enregistrements de son activité de guide touristique et d'higoumène. Ces paroles confirment sa vie spirituelle, sa profonde humilité et la délicatesse raffinée de son âme.

S’il n'y a pas d'obéissance dans le monastère, la communauté monastique sera divisée et déserte. Et là où règne la véritable obéissance - non par crainte de la loi et du châtiment, mais par amour chrétien - le Ciel descendra sur la terre avec la paix, l'harmonie et la vie heureuse où Dieu le Sauveur Lui-même habite, Celui Qui s'est humilié par l’obéissance au point d’accepter la mort sur la Croix. Que Dieu nous donne le don de la véritable obéissance, parce que celui qui aime tout le monde et qui vit dans l'obéissance ne peut pas aller en enfer.
Le Père Yakinthos repose maintenant dans la lumière du Christ. A ses funérailles, le 26 juin 1998, il y eut une procession spirituelle faite d'archiprêtres, de 41 prêtres, d’amis, de connaissances, de disciples, de fils et de filles spirituels de monastères moldaves, de Transylvanie, de Valachie et de la Sainte Montagne de l’Athos. Tous les présents chantaient avec des larmes aux yeux: «Mémoire éternelle !» et «Christ est ressuscité !»

Son Eminence Daniel

Métropolite de Moldavie et Bucovine

Patriarche actuel de Roumanie

Pour les moines de ce monastère et pour tous ses nombreux disciples - moines et moniales, laïcs de tous âges, de tous ministères et professions et de tous niveaux spirituels, le père Yakinthos reste une icône rayonnante bénie par Dieu. Il a enseigné chacun d'entre nous et nous tous ensemble...

«Heureux l'homme que tu choisis, afin qu'il demeure dans tes parvis» (Ps 64).

... l'icône du moine patient et de l’ascète, très patient, énormément patient. Patient dans l’épreuve et patient dans la souffrance et la maladie. Son long ascétisme, ses nombreux labeurs et sa longue patience ont passé le seuil de l'autre royaume, le Royaume de la vie éternelle. Le moine est appelé à sentir, même en ce monde, la douceur du Royaume de Dieu. Le Père Yakinthos fut missionnaire en restant dans le monastère. Il fut missionnaire par la façon dont il a reçu des gens au monastère. Tout son travail spirituel comme guide reflète ce travail missionnaire constant qui a créé un mouvement constant de personnes vers Dieu et l'Église, au lieu d'un mouvement seulement de l'Église vers les gens. Il fut un guide de monastère, un missionnaire et un témoin dans des temps très difficiles. Il fut un témoin de la foi orthodoxe, la foi en Dieu d'abord, pendant un régime athée où toutes les institutions sauf l'Église disaient qu'il n'y a pas de Dieu.

Une veilleuse est gardée allumée par les moines jour et nuit depuis le dernier arrêt terrestre du père Yakinthos, ancien higoumène et confesseur du monastère de Putna. L'amour de ceux qui le connaissaient alors qu'il était vivant, ne s'arrêta pas à sa tombe, après que la dernière poignée de terre l'eut recouvert. Le véritable amour spirituel va au-delà de l'horizon de ce monde, et les âmes communiquent par la prière avec ceux qui se sont déplacés vers les cohortes des justes.

Dans la joie de la résurrection, ici repose notre père, higoumène et starets l’archimandrite Yakinthos Unciuleac. 1924-1998

Chanteurs de chants de Noël de Câmpulung Moldovenesc

"Quelqu'un a demandé un jour au père Yakinthos pourquoi Dieu permet aux honnêtes gens justes d'avoir une vie pleine de souffrance. Le Père Yakinthos répondit: 'La souffrance est pour les élus!' "

Pour le 90e anniversaire de la naissance du père Yakinthos, ce film est un hommage reconnaissant de ses enfants spirituels et une exhortation à l'imiter, adressée aux moines que le Bon Dieu appellera pour servir dans ce lieu saint.

Narrateur: Père Bogdan Ţifrea
© Film du Saint Monastère de Putna, Suceava, Roumanie, 2014.

 

 

Le "culte" des reliques (saint Jérome)

 

Nous ne rendons pas un culte aux reliques des martyrs, mais nous les honorons dans le culte que nous rendons à Celui dont ils sont les martyrs.
Nous honorons les serviteurs afin que le respect qui leur est rendu puisse se réfléter en retour envers le Seigneur.
Saint Jérôme

 

O "culto" das relíquias
(Por São Jerônimo)


Não adoramos as relíquias dos mártires, mas as honramos no culto que prestamos àquele de quem são mártires.

Honramos os servos para que o respeito que lhes é dado seja refletido de volta ao Senhor.

(São Jerônimo)

El "culto" de las reliquias
(Por San Jerónimo)


No adoramos las reliquias de los mártires, pero las honramos en la adoración que le rendimos a Aquel de quien son mártires.

Honramos a los sirvientes para que el respeto que se les da pueda reflejarse de regreso al Señor.

(San Jerónimo)

VOUS AVEZ DIT "PURGATOIRE" ?...

 

Le purgatoire

Le purgatoire

Arnaud Bevilacqua

Après la mort ? Entre le paradis et l’enfer, le purgatoire, défini par l’Église catholique comme un temps de purification, connaît depuis plus d’un siècle un effacement certain.

Quel lieu appelle-t-on le purgatoire ?

D’après le Petit Robert, il s’agit du « lieu où les âmes des justes expient leurs péchés avant d’accéder à la félicité éternelle ». Le Catéchisme de l’Église catholique ne consacre que trois paragraphes à « la purification finale ou purgatoire » dans l’article 12 sur la vie éternelle, au sein de la deuxième section consacrée à la profession de la foi chrétienne. Il n’évoque pas un lieu mais bien un état ou une attente.

« Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du ciel », est-il écrit au § 1030.

« L’Église appelle purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés », est-il précisé dans le paragraphe suivant pour éviter toute confusion avec l’enfer.

Cette doctrine n’est pas reconnue par les protestants – ni par les orthodoxes qui, eux, pratiquent la prière pour les défunts.

Quand l’idée du purgatoire est-elle née ?

« L’Église a formulé la doctrine de la foi relative au purgatoire surtout aux conciles de Florence (1439) et de Trente (1545-1563) », indique le Catéchisme. Mais si sa définition doctrinale est relativement récente, elle s’appuie sur la tradition du peuple juif, en particulier sur la pratique de la prière pour les défunts, évoquée notamment dans le deuxième Livre des Martyrs d’Israël (2 M 12, 46).

« La prière pour les morts suppose qu’il y ait un temps intermédiaire, de l’ordre de la purification », assure le père Jean-Marc Bot, prêtre du diocèse de Versailles, auteur de plusieurs ouvrages sur les fins dernières (1).

De même, dans les premiers temps de l’histoire du christianisme, la prière pour les morts se pratique sans que le mot « purgatoire » soit explicitement utilisé.

Dans un ouvrage de référence, l’historien Jacques Le Goff situe « La Naissance du purgatoire » – titre de l’un de ses livres – à la fin du XIIe siècle. Un événement qui bouscule considérablement la « géographie de l’au-delà » et bouleverse les systèmes de pensée.

Progressivement, en même temps que la doctrine s’affine, le purgatoire se « spatialise ». « On lesitue souvent sous terre comme une sorte de quasi-enfer, indique le père Jean-Marc Bot. Les représentations sont impressionnantes, angoissantes. Mais un écrivain génial, Dante, dans La Divine Comédie, opère une révolution de l’imaginaire du purgatoire, qui est comme la montagne de l’âme. Elle doit monter jusqu’au sommet pour décoller vers le paradis céleste. »

Comment définir l’expérience du purgatoire ?

Loin de toutes représentations spectaculaires ou imagées, parfois portées par la piété populaire, le magistère reste concis. Certains mystiques ont livré une version moins théorique comme sainte Catherine de Gênes.

Recevant une connaissance particulière de cette expérience, elle l’a décrit, dans son Traité sur le purgatoire paru en 1551, comme « un feu non extérieur mais intérieur » sur le chemin de la pleine communion avec Dieu. L’idée se développe d’un lieu, car il est toujours difficile de se représenter une idée en dehors de l’espace-temps, où les âmes vivraient dans un état paradoxal entre souffrance et joie.

« Le regard du Christ, le battement de son cœur nous guérissent grâce à une transformation assurément douloureuse, comme ”par le feu” », écrivait Benoît XVI dans son encyclique Spe salvi (§ 47), parue en novembre 2007. Cependant, c’est une heureuse souffrance, dans laquelle le saint pouvoir de son amour nous pénètre comme une flamme, nous permettant à la fin d’être totalement nous-mêmes et par là totalement de Dieu. »

Qui connaîtra cette expérience ?

Sans présumer des mystères de la vie après la mort, le purgatoire semble, comme le rappelle le pape émérite, devoir être l’étape obligée pour le plus grand nombre. « Je perçois le purgatoire comme le chef-d’œuvre de la miséricorde de Dieu, une grande espérance », témoigne le père Jean-Marc Bot.

C’est le salon de beauté du Saint-Esprit. Je le définis aussi comme une expérience mystique de purification passive car tout est clos et c’est Dieu qui agit pour ce qui reste à accomplir. » Cette purification s’impose par la vertigineuse distance entre l’homme et le Royaume des cieux dont parle Jésus, entre le pécheur et le divin.« Le purgatoire ne doit pas être associé à la peur d’un châtiment mais au juste sens de la disproportion entre Dieu et nous », insiste le père Jean-Marc Bot.

Comment expliquer l’effacement du purgatoire ?

La doctrine du purgatoire connaît depuis au moins un siècle un effacement des consciences et des représentations, même chez les catholiques pratiquants. « Le purgatoire est confronté à une éclipse certaine », reconnaît le père Jean-Marc Bot. Une quasi-disparation racontée dans un livre intitulé Le Crépuscule du purgatoire (Armand Colin, 2005) par l’historien Guillaume Cuchet. Ce dernier lie l’effacement du purgatoire avec la Grande Guerre et ses millions de victimes, pour qui le purgatoire semblait une nouvelle souffrance inutile.

« Les fins dernières, même parmi les catholiques, ont été largement évacuées, poursuit le père Jean-Marc Bot, qui se fait fort de remettre paradis, enfer et purgatoire au goût du jour. Concernant le purgatoire en particulier, il n’existe pas de référence biblique facile à utiliser pour l’expliquer. Il s’agit davantage d’une déduction et d’une compréhension des textes. »

Son effacement aurait tendance, selon lui, à faire « bon marché de la grâce » et à « résumer le christianisme à une morale moyenne et horizontale », faisant fi de l’enjeu du premier commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence. » Or, « le salut n’est pas joué d’avance », assure-t-il, rappelant aussi que les âmes du purgatoire ont besoin de la prière des vivants. Dans un livre d’entretiens paru en 1985, le cardinal Joseph Ratzinger assurait même : « Si le purgatoire n’existait pas, il faudrait l’inventer. »

FAIRE CELEBRER DES MESSES POUR LES DEFUNTS ,

POURQUOI ?

 

La Messe est le renouvellement non sanglant, satisfactoire et propitiatoire de l'Unique Sacrifice que le Christ offre à Son Père,

comme Pontife de la Nouvelle Alliance, sur le bois de la Croix (St Qurbana).

 

C'est un bien spirituel inestimable.

ELLE N'A PAS DE PRIX!

 

Par l'offrande des Messes pour les vivants et les défunts,vous vous unissez, vous participez au Sacrifice du Christ notre Chef, aussi l'offrande des Messes fait partie intégrante du "DENIER DU CULTE" :

 

 

En conséquence, le montant des offrandes de Messes que vous confieriez à tout prêtre de notre Métropolie (Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone ferait donc l'objet d'un reçu que nous vous enverrions (pour déduction à raison de 66 °/° de votre revenu imposable) pour votre participation à la vie de l'Eglise par le "DENIER DU CULTE".

L'offrande pour l'inscription à la

Messe perpétuelle

 

Célébrée mensuellement (ainsi qu'aux prières journalières)

pour les défunts de vos familles ou de vos amis en notre

Monastère métropolitain et que vous inscrivez à notre

 

 

"Fraternité de prière pour les défunts"

est par ailleurs estimée à 28 euros par défunt inscrit.

 

ADRESSE

pour demandes de Messe et inscription de vos défunts à notre "FRATERNITE DE PRIERE POUR LES DEFUNTS"

(Dyptiques):

Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde