Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 15:53

Sommaire:

-Annonces Liturgiques sur le territoire nationnal.

-Le Saint Esprit.

-Lectionnaire pour la Pentecôte.

-Que faire de ma vie?

-L'Esprit de Pentecôte fut toujours annonçé.

-De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie (St Ephrem)

-La Politesse est la fleur de l'humanité (Audio de Mgr Samuel)

-L'Esprit n'est pas seulement là par son action, il nous est uni substantiellement.

-Comme Marie laissons Dieu naître en nous (St Grégoire de Nysse), suivi de la prière pour les vocations.

-Comment le chrétien peut-il approfondir, années après années sa vie intérieure?

-Prière pour se préparer à un renouvellement dans la grâce du Saint Esprit.

-Le Peuple cesse de croire quand il commence à perdre ses mœurs (Audio de Mgr Samuel)

-Tous nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu.

-Une prière de Saint Colomban

-Vous prêchez bien si vous provoquez les larmes (Audio de Mgr Samuel)

-Le Saint Esprit ne se communiquera jamais à aucune créature autant qu'à Marie.

-La catéchèse vue du côté des Dominicains de Lille.

-Je deviens votre ennemis quand je prêche la vérité (Audio de Mgr Samuel)

-Pour entrer dans la Prière du Cœur.

-La Foi vient par la Prédication (Audio de Mgr Samuel)

-Comment trouver sa voie...

-Les disciples sont pour la première fois appelés Chrétiens à Antioche.(Audio de Mgr Samuel)

-Silence...

-Agni parthene en Français (Texte et audio)

-Vendredi d'Or. Vendredi après la Pentecôte. Lectionnaire.

-Annonces générales.

 

Maintenues en confinement au Monastère en Normandie, toutes les célébrations Liturgiques avaient été annulées  en Charente (16), Dordogne (24), Lourdes (65) et l'Est (90,68,67) jusqu'à la fin de la Pandémie.

Nous  pouvons désormais  les reprendre progressivement.

Suivez bien ce Blog pour connaitre les prochains Rendez-Vous Liturgiques pastoraux et fraternels près de chez vous.

 Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20190913/ob_1ed58f_324352-p.jpg

et en dehors pour Mai- Juin 2020:

¤Au Monastère:

 

 

LE WEEKEND DU 22 ET 23, AUCUNE MESSE NE SERA CÉLÉBRÉE AU MONASTÈRE, faute de prêtres idoines, EN RAISON DE LA DESSERTE DES DEUX PAROISSES DE "Notre Dame de la Trinité", le 23 à LA CHAPELLE FAUCHER (24 sur le "Grand Périgueux") et de "Notre-Dame Source de Toutes Grâces/ Saint Ubald" de JAULDES (16 sur "Le Grand Angoulême") .

 

¤Dimanche 31 Mai PENTECÔTE,

Messe à 10h30 Suivie du programme habituel

 

¤ Dimanche 7 JUIN, Pèlerinage du premier Dimanche du Mois à Notre-Dame de Miséricorde

et aux Saints du Kérala,

 

Messe à 10h 30 Suivie du programme habituel

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):- Samedi  27 JUIN *

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 14 et 28 JUIN*

 

¤LOURDES (65):

-Pas de Messe ni de permanence pastorale en JUIN

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

 

 ¤ Relais paroissial Mar Thoma Ste Geneviève: REGION PARISIENNE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_fe1449_thomas-st.jpg#width=640&height=960

La Permanence pastorale mensuelle reprend si Paris sort de la "Zone Rouge" les:

*Jeudi 4 JUIN, visites aux malades et bénédictions des maisons

*Vendredi 5 JUIN toute la journée jusqu'à 18h

*Samedi 6 JUIN en matinée pour accompagnements spirituels, Sacrements (Confessions, Onction des malades...), Prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérison... .(Inscriptions:06 48 89 94 89)

Samedi 6 à 15h , départ des fidèles de Région Parisienne qui veulent participer au Pèlerinage du 7 JUIN à Notre-Dame de Miséricorde (Inscriptions:06 48 89 94 89) 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité.

* P rogramme habituel: Messe à 10h30 et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

Le Saint-Esprit,

 

il faut penser à lui comme à une Personne, il faut s'adresser à lui comme à une Personne.

 

C'est beaucoup plus difficile que pour le Père et le Fils car, l'Esprit Saint, nul ne connaît son Nom, c'est l’Innommé, comme l'appelait l’évêque Jean de Saint-Denis.

 

Si l'on y réfléchit bien, nous ne connaissons pas non plus les noms ni du Père ni du Fils. Père et Fils caractérisent leurs rapports, leurs relations.

Mais quel est le Nom du Père ?

Le tétragramme IHWH ? El Shaddaï ? Elohim ? El Elyon ?

 

Tous ces noms se rapportent à des opérations, à des actions de Dieu, mais pas à son « être même ».

Le seul dont nous connaissions le Nom, c'est le Fils, mais c'est seulement son nom d'homme : JÉSUS, et non pas son Nom de Dieu ; tout ce que nous savons de lui c'est qu'il est Fils de Dieu.

 

Pour le Saint-Esprit, c'est encore plus flagrant : son Nom ne caractérise même pas ses rapports avec le Père et le Fils : le Père est Saint, le Fils est Saint, le Père est Esprit, le Fils est Esprit…

 

Pourtant, nous pouvons le connaître en l'expérimentant par ses dons, dons qu'il communique avec puissance.

« Nous ne connaissons du Saint-Esprit que ses énergies, ses dons, ses grâces » (Monseigneur Jean de Saint Denis).

 

Du même : « Il se donne si profondément qu'on ignore son Nom ». Ce serait une erreur grave de confondre ces dons, ces énergies avec Lui-même.

 

On appelle Souffle, Vie, Feu, et c'est juste car c'est ce qu'il donne ; mais ce n'est pas Lui.

Premièrement, il est « vivificateur », proclamons-nous dans le Symbole de la foi :


a) quand Dieu insuffle en Adam son souffle de vie, c'est le Saint-Esprit ;


b) c'est le Saint-Esprit qui donne vie au Verbe, Fils de Dieu, dans le sein de Marie ;
c) c'est le Saint-Esprit qui communique la vie divine à tous les hommes dans le sein de l'Eglise, qui en fait des « hommes nouveaux » conformes au Christ, en qui il vient résider, en sorte qu'ils sont tous « temple du Saint-Esprit ».

 

Bien entendu la vie et l'amour divin sont indissociables : c'est l'amour qui transforme sur le plan purement humain et sur le plan divino-humain.

 

C'est l'amour qui déifie. Et le Saint-Esprit est celui qui communique l'amour.

 

Dans une certaine tradition catholique romaine, héritée de saint Augustin, le Saint-Esprit est considéré comme l'amour mutuel que se portent le Père et le Fils, donc c'est un rapport, c'est une relation, ce n'est plus une Personne. Non ! Ceci est une hérésie.

 

Ce qui est vrai, c'est que le Saint-Esprit communique l'amour, donc communique la déification.

 

Comment ? en opérant l'unité dans la diversité et la diversité dans l'unité.

 

Il y a diversité des dons. Selon la tradition, ces dons sont au nom de sept : sagesse, intelligence, conseil, force, science, piété, crainte de Dieu (tout cela dans le prophète Isaïe).

Mais il faut aller plus loin et se rapporter à l'énumération qui est faite par saint Paul dans la première épître aux Corinthiens au chapitre 13 :

« Il y a diversité des dons (charismes), mais le même Esprit ; diversité des ministères, mais le même Seigneur ; diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous ». Ainsi est bien marquée la distinction de l'économie du Saint-Esprit, de l'économie du Fils et de l'économie du Père.

 

L'apôtre ajoute : « A chacun, la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune », c'est-à-dire que les dons (les charismes) sont donnés par grâce (charis) gratuitement, mais pas pour rien, pas pour un but gratuit ou égoïste, mais pour l'utilité commune, pour être et se rendre utiles à tous, donc pour le service de tous. Axiome :les dons de l'esprit sont toujours pour la charité, qui est le « don le plus excellent ».

C'est pourquoi (toujours selon l'apôtre Paul) l'Esprit-Saint réalise l'unité par le lien de la charité.

 

Ce qui est dit des dons peut se dire aussi de la charité. L’Esprit-Saint distingue les personnes, mais pour les unir. Et comment ? par l'amour. Le péché contre l'Esprit, c'est lorsque l'on blesse la charité ; la forme la plus extrême de ce péché étant le refus de la miséricorde divine, comme fit Judas. Mais il y a mille et une manières de blesser la charité.

 

En résumé :

-tournez-vous vers le Saint-Esprit comme vers une Personne débordante du feu de l'amour divin et qui communique cet amour avec une douce puissance inoubliable.

 

Sentez comme il enveloppe tout, pénètre tout, remplit tout, comme il fait sa demeure en nous, s’unit à nous pour y siéger, se fait un avec nous, sans confusion ni altération, nous embrase de son feu et nous fait devenir conformes à Dieu, fils de Dieu et dieux nous-mêmes. Amen.

Source : http://orthodoxeoccident.blogspot.fr/

Lectionnaire pour la Pentecôte  
(le cinquantième jour après Pâques).

Dimanche de prière pour les élèves, étudiants et enseignants

 

Saint Qurbana :

    • Actes 2: 1-13 :
  • 01 Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble.
  • 02 Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.
  • 03 Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.
  • 04 Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.
  • 05 Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel.
  • 06 Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient.
  • 07 Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ?
  • 08 Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ?
  • 09 Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie,
  • 10 de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage,
  • 11 Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »
  • 12 Ils étaient tous dans la stupéfaction et la perplexité, se disant l’un à l’autre : « Qu’est-ce que cela signifie ? »
  • 13 D’autres se moquaient et disaient : « Ils sont pleins de vin doux ! »
    •  
    • Galates 5: 16 à 26 :
  • 16 Je vous le dis : marchez sous la conduite de l’Esprit Saint, et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
  • 17 Car les tendances de la chair s’opposent à l’Esprit, et les tendances de l’Esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
  • 18 Mais si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi.
  • 19 On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche,
  • 20 idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme,
  • 21 envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui commettent de telles actions ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu.
  • 22 Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité,
  • 23 douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas.
  • 24 Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises.
  • 25 Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit.
  • 26 Ne cherchons pas la vaine gloire ; entre nous, pas de provocation, pas d’envie les uns à l’égard des autres.
    •  
    • Saint-Jean 15: 1 – 14 :
  • 01 Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
  • 02 Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
  • 03 Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
  • 04 Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
  • 05 Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
  • 06 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
  • 07 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
  • 08 Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples.
  • 09 Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
  • 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
  • 11 Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.
  • 12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
  • 13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
  • 14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
    •  

 

 

QUE FAIRE DE MA VIE ?

« La Source d’Israël » –

[…] Toute personne qui cherche le Sauveur ou qui est  cherchée par lui, vient au puits de Jacob, c’est-à-dire à « la source d’Israël » du chant d’entrée pascal.

L’Esprit saint nous conduit à cette source, à la source biblique de la parole de Dieu, parce que, à cette source ancestrale, nous avons rendez-vous avec la Parole en Personne.

Au puits de Jacob, à la Source d’Israël, vous rencontrez le Sauveur, Homme parfait et Dieu parfait, le Seigneur Jésus Christ.

Toute personne qui se penche sur le cours d’eau biblique pour y boire d’un cœur sincère, est attendue par celui qui est « plus grand que notre père Jacob », le Fils de Dieu.

Une grande merveille du Salut est cette façon dont le Sauveur ménage, peut-on dire, ses entrevues avec chacun d’entre nous.

Votre heure est la sienne

Le Sauveur est venu à cet endroit précis, prévoyant qu’Il y rencontrerait la femme de Samarie.

De même, dans la ville de Naïn, Il savait qu’Il rencontrerait la veuve qui avait perdu son fils. De même, dans votre vie si simple et si petite, le Seigneur Jésus s’invite, vous devance là où vous devez aller tous les jours, s’assied et vous attend.

Le Seigneur attend son heure pour parler à chacun de nous. Il attend votre heure, et votre heure est la sienne.

Le Seigneur en effet dirige tout pour rencontrer la personne humaine et se révéler à elle comme son Salut. C’est pourquoi le prophète David dit au Seigneur :

-« dis à mon âme : Je suis ton Salut » (Ps 34, 3).

Le Sauveur est venu à cet endroit en sachant que vous y viendriez et qu’Il pourrait parler à votre âme.

Son projet atemporel, et c’est ainsi qu’Il est devenu homme, est de rencontrer chaque personne créée, de se révéler à elle, de lui communiquer la lumière et l’eau vivifiante de son Esprit pour qu’elle puisse connaître le bonheur d’« adorer le Père ».

C’est dans l’adoration du Père que chaque personne se réalise et s’accomplit comme fils et comme fille. « Beaucoup en effet disent : ‘qui nous fera voir le bonheur ?’ » (Ps 4, 7).

Dieu se fatigue pour l’homme

Le Sauveur Jésus Christ a connu la fatigue et la soif pour vous rencontrer et vous offrir, comme à la Samaritaine, le breuvage absolu de son saint Esprit.

Étonnante, cette façon qu’a le Créateur de se fatiguer pour sa créature !

Il pourrait agir d’en haut : Il agit d’en bas, à notre niveau, s’inscrivant dans notre temporalité et notre fatigabilité, pour nous rencontrer.

Dieu choisit d’éprouver humainement la soif pour rencontrer l’être humain dans sa soif.

En effet, tu rencontres l’homme là où Il est.

Et le Seigneur, par amour infini, choisit d’aller où se trouve l’homme : Il ne se contente pas de l’appeler à venir où Il se trouve,

Lui, le Créateur. Condescendance divine, abnégation divine : le Créateur entre dans les conditionnements humains pour rencontrer des hommes. Prêtez attention à cela dans votre propre vie…

Dieu sait tout de nous

Il sait tout de vous et à cela vous le reconnaissez comme Messie et comme Christ.

Dieu sait tout de nous. Il est notre Créateur. Il est notre Maître. Il est l’Ami de l’homme. Dans son humanité divine, Il est habité par l’Esprit de son Père, l’Esprit saint, dont un des charismes est la perspicacité.

L’Esprit du Père, qui habite le Fils, est capable de sonder les cœurs.

Plus d’une fois, le Verbe fait homme lit dans les cœurs et dévoile les pensées des hommes par la grâce du saint Esprit qui l’habite.

C’est entre lui et vous que va se décider maintenant l’itinéraire de votre vie et à quel époux, « n’ayant pas de mari », vous allez offrir le meilleur de votre cœur.

Le Seigneur vient dans le monde pour s’offrir en époux mystique à chaque âme qui s’abreuve à sa parole, Lui la Parole du Père, remplie de l’Esprit de ce même Père.

Le grand jour

Aujourd’hui est le jour décisif de votre vie.

Aujourd’hui, comme le fait la Samaritaine, vous lui dites : 

-« donne-moi de ton Eau vivifiante », c’est-à-dire ton Esprit saint !

En effet, ceux qui font l’expérience du Christ le Dieu vivant, quand ils l’épousent et se laissent épouser par lui, l’Esprit saint, l’Esprit du Père, les pénètre, les féconde, et leur fait produire toutes sortes de fruits agréables à Dieu.

Parce qu’ils ont choisi le Fils comme époux de leur âme, ils reçoivent la grâce de faire en tout la volonté du Père.

Le saint Esprit vient faire sa demeure en ceux qui ont reconnu le Fils comme Messie.

Il vient en eux comme un feu vivifiant, comme un souffle de créativité, comme une eau féconde, et Il fait d’eux des sources secondes.

C’est pourquoi le Fils a dit à la Samaritaine: celui qui croit en moi, « l’eau que Je lui donnerai deviendra en lui source jaillissant en vie éternelle » (Jn 4, 14).

Et c’est ce que nous constatons chez les justes et les saints.

(Source:"Sagesse Orthodoxe")

L'ESPRIT DE PENTECÔTE FUT TOUJOURS ANNONCE

"Marie préside en connaisseuse à la venue de l'Esprit qui fera des apôtres des fils configurés au Fils..." Retable de Duccio di Buoninsegna, 1308.

"Marie préside en connaisseuse à la venue de l'Esprit qui fera des apôtres des fils configurés au Fils..." Retable de Duccio di Buoninsegna, 1308.

 

Le Saint-Esprit survient brusquement. Pourtant, son irruption n’est pas tout à fait un coup de théâtre. Le Christ, avant de monter au ciel, a annoncé que l’Esprit surgirait pour emplir les disciples de force (Actes 1, 8). Déjà, au jour de sa résurrection, Jésus a déclaré aux siens qu’il enverrait celui qu’il nommait alors « la Promesse du Père » (Luc 24, 49). Bien plus tôt, lors de son baptême, le ciel s’était ouvert et l’Esprit était descendu sur lui (Luc 3, 21-22). Et, plus radicalement encore, ne peut-on dire que toute la Bible depuis le début multiplie les annonces de l’Esprit et signale les expériences que certains ont faites de Lui ? 

Souvenons-nous de la deuxième phrase de la Bible : « L’Esprit du Seigneur planait sur les eaux » (Genèse 1, 2). Qui est ce mystérieux personnage que l’on assimile à un oiseau tournoyant à la recherche d’un lieu d’atterrissage. En ce commencement des Actes, c’est comme si l’énigmatique planeur des origines avait trouvé sur qui se poser. En un sonore déplacement d’air, le voici qui s’abat sur les apôtres rassemblés. La première phrase de la Bible affirmait que Dieu « avait créé le ciel et la terre » ; en ce jour de Pentecôte, l’accomplissement de ce geste inaugural a lieu : le ciel visite la terre et ses habitants, les deux domaines sont ouverts l’un à l’autre. 

Les humains ont eu parfois la tentation de grimper à l’assaut du monde de Dieu, s’imaginant que les rapports entre terre et ciel ne pouvaient être que belliqueux. Souvenons-nous de Babel (Genèse 11) : les Terriens étaient devenus des clones qui disaient tous la même chose ; plus de dialogue ni de controverse. Il a fallu que Dieu brouille les langues pour qu’ils retrouvent le goût de se parler en vérité, c’est-à-dire de tâtonner, de discuter du sens de leurs propos. Aujourd’hui, il n’y a plus à s’emparer du ciel de force ; il se déverse sur la terre, et la parole peut être transmise en toute paix : chacun s’approprie dans sa langue et sa culture la riche vérité du Dieu venu à la rencontre des hommes. 

L’Esprit s’établit sur chaque disciple. Un épisode célèbre préfigure cette plénitude partagée. En Nombres 11, le Seigneur dissémina sur 72 Anciens l’Esprit qui reposait sur Moïse, afin qu’ils prophétisent avec lui et l’aident dans ses tâches. L’Esprit a donc cette faculté de se transmettre tout entier à plusieurs qui l’accueillent. Moïse prie même alors pour que le Seigneur envoie son esprit sur chaque membre de son peuple (Nombres 11, 29). La Pentecôte est la réponse à cette antique demande. Le prophète Joël l’avait du reste reprise sous forme d’annonce, au début de son chapitre 3, un passage dont se souvient aussitôt Pierre quand il doit rendre raison de cet Esprit répandu (Actes 2, 7-21). 

Parmi bien d’autres textes que l’on pourrait encore citer, j’en mentionnerai un. L’Esprit-Saint est venu sur Marie afin qu’elle enfante le Fils (Luc 1, 35). Au début des Actes, Marie est là avec les disciples (Actes 1, 14). Elle préside en connaisseuse à la venue de l’Esprit qui fera des apôtres des fils configurés au Fils.

Source : Article du Frère Philippe Lefebvre , dominicain, professeur d'Ancien Testament à la faculté de théologie de Fribourg (Suisse).

Par Saint Ephrem

(v. 306-373), diacre en Syrie, docteur de l'Église .Sur l'effusion du Saint Esprit, dans S. Ephraem Syri, 25, 5, 15, 20, Oxford 1865, p. 95s (trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 243) :
 

« De même que le Père m'a

 

envoyé, moi

 

aussi je vous envoie »

 

 

Les apôtres étaient là, assis au Cénacle, la chambre haute, attendant la venue de l'Esprit. Ils étaient là comme des flambeaux disposés et qui attendent d'être allumés par l'Esprit Saint pour illuminer toute la création par leur enseignement.

 

Ils étaient là comme des cultivateurs portant leur semence dans le pan de leur manteau qui attendent le moment où ils recevront l'ordre de semer.

 

Ils étaient là comme des marins dont la barque est liée au port du commandement du Fils et qui attendent d'avoir le doux vent de l'Esprit.

 

Ils étaient là comme des bergers qui viennent de recevoir leur houlette des mains du Grand Pasteur de tout le bercail et qui attendent que leur soient répartis les troupeaux. 


« Et ils commencèrent à parler en des langues diverses selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »

 

Ô Cénacle, pétrin où a été jeté le levain qui a fait lever l'univers tout entier !

Cénacle, mère de toutes les Églises ; Cénacle qui a vu le miracle du buisson ardent (Ex 3).

 

Cénacle qui a étonné Jérusalem par un prodige bien plus grand que celui de la fournaise qui a émerveillé les habitants de Babylone (Dn 3).

 

Le feu de la fournaise brûlait ceux qui étaient autour, mais protégeait ceux qui étaient au milieu de lui ; le feu du Cénacle rassemble ceux du dehors qui désirent le voir tandis qu'il réconforte ceux qui le reçoivent.

 

Ô feu dont la venue est parole, dont le silence est lumière, feu qui établis les cœurs dans l'action de grâces ! 

Certains qui étaient opposés au Saint Esprit disaient :

-« Ces gens-là ont bu du vin doux, ils sont ivres ».

 

Vraiment vous dites la vérité, mais ce n'est pas comme vous croyez.

Ce n'est pas du vin des vignes qu'ils ont bu.

 

C'est un vin nouveau qui coule du ciel.

 

C'est un vin nouvellement pressé sur le Golgotha.

 

Les apôtres l'ont fait boire et ont enivré ainsi toute la création.

 

C'est un vin qui a été pressé à la croix.

 

La politesse est la fleur de l’humanité.

(Discours de Mgr Boniface, 23 mai 2020)

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

Sujet :
La politesse.

Illustration :
La politesse est la fleur de l’humanité. Qui n’est pas assez poli n’est pas assez humain. (Joseph Joubert, † 1824)

Extrait du discours :

La politesse est le partage de la civilisation.

Le Roi de France, Louis XVIII († 1824), disait :
« L’exactitude est la politesse des rois. »

La politesse consiste dans la maîtrise de soi et le respect des autres.

Qui ne sait se vaincre, est né pour être esclave.

Celui-là seul est puissant sur les autres qui est puissant sur lui-même d’abord.

Jean-Jacques Rousseau dit :
« La véritable politesse consiste à marquer de la bienveillance envers les autres. »

Saint Ambroise († 397) dit :
« Supprimez la bienveillance parmi les hommes, c’est comme vous avez enlevé le soleil du monde. »

Bacon, philosophe anglais, dit :
« La politesse est le vêtement de l’esprit de l’homme. »

La politesse est comme l’eau courante qui rend lisse les plus durs cailloux.

Voltaire dit :
« La politesse est à l’esprit ce que la grâce est au visage. »

Sénèque († 65) dit :
« Nul homme ne peut être bon sans Dieu. Dieu habite dans chaque homme de bien. »

Nous ne devrions déranger nos amis que pour notre enterrement, et encore !

La politesse est peut-être la seule qualité qui ne nous fasse pas d’ennemis.

Arthur Schopenhauer disait :
« L’égoïsme inspire une telle horreur, que nous avons inventé la politesse pour le cacher. »

Joseph Joubert († 1824) dit :
« La politesse est la fleur de l’humanité. Qui n’est pas assez poli n’est pas assez humain. »

Dans le principe de la charité chrétienne sont renfermés tous les devoirs de la politesse qui fait le principal lien des sociétés civiles et religieuses.

Chrétiens, soyez gentils et polis à l’égard de tout le monde, sans distinction de classe ni de religion ! Mais il faut être vigilant.

Un homme poli fait ornement dans la société. Un homme grossier fait tache.

Joigniez-vous aux hommes vertueux, recherchez leur société, attachez-vous particulièrement aux Saints et aux Archanges.

Saint Bernard ajoute :
« Il y a vraiment beaucoup de mérite à être bon dans la société des méchants. »

Réveille-toi mortel, sois utile au monde et pas seulement à toi-même.
Sors de l’indifférence où languissent tes jours.

Plutarque dit :
« Le défaut d’éducation et de religion rend le peuple féroce. »

Machiavel dit :
« On s’attire la haine en faisant le bien comme le mal. »

"L'Esprit n'est pas seulement là par son

 

action; Il nous est uni substantiellement",

 

homélie pour la Pentecôte

 

Instituée dans la première alliance, par la loi de Moïse, la fête de la Pentecôte – fête de la plénitude – reçoit enfin un sens concret par la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres. En effet, le symbolisme du nombre « sept », chiffre de la plénitude, de l’intégrité, était au centre de la Pentecôte de l’ancienne alliance. De quelle plénitude s’agissait-il ? On ne le savait pas vraiment. L’événement survenu le cinquantième jour après la résurrection du Seigneur Jésus explique en quoi consiste la plénitude du cinquantième jour : c’est la plénitude de la révélation de Dieu aux hommes. C’est la plénitude de la manifestation de l’unique divinité dans son incroyable Trinité de Lumières et de Personnes. 

Cette plénitude qu’on célébrait depuis des millénaires sans en savoir le contenu est la révélation de l’Esprit divin, non plus d’une manière cachée, mais cette fois-ci pleinement visible, éblouissante. Elle s’inscrit dans la même perspective que la révélation du Verbe éternel par l’incarnation dans la nature humaine. De même que le Verbe créateur, le Fils du Père invisible, s’est découvert aux hommes en devenant homme ; de même, l’Esprit de Dieu s’est révélé aux hommes en s’unissant à eux d’une manière aussi intime et inséparable qu’un feu s’unit à la matière qu’il embrase.

Ainsi, lorsque Dieu se révèle à nous, ce n’est pas comme une force qui nous est totalement étrangère et extérieure, mais en créant avec nous une alliance, une union, qui manifeste et renforce notre qualité d’image et de ressemblance de la divine Trinité. 

L’Esprit divin agit de toute éternité ; il a toujours empli le monde ; il n’a jamais été absent de l’histoire de l’humanité, depuis les premiers instants où l’homme a acquis la conscience de soi-même. Quand il se manifeste le jour de la Pentecôte et descend, tel un feu, sur les apôtres, ce n’est pas pour faire croire qu’il fût absent auparavant, mais pour signifier une intimité nouvelle entre lui et l’humanité, pour inaugurer une étape nouvelle dans la croissance du genre humain désormais apte non seulement à accomplir la volonté de l’Esprit, mais aussi à en être le réceptacle. Avant la Pentecôte de l’Église, l’Esprit s’était manifesté, il avait parlé par les prophètes, il avait accompli des miracles par des saints, il avait inspiré des philosophes et des sages de tout temps, dans toute civilisation. Il était là quand le Verbe prenait chair de la Vierge sainte ; il guidait les apôtres avant et après la résurrection du Seigneur Jésus. Mais maintenant il ne se limite plus à nous guider, mais il vient nous remplir, nous transformer, il s’unit à nous aussi intimement et inséparablement que le Verbe quand il est devenu homme. 

Saint Grégoire de Nazianze, le Théologien, a cru dans cette nouvelle révélation de l’Esprit et l’a exposée avec beauté : « L’Esprit a d’abord exercé son action dans les puissances angéliques et célestes, et dans toutes celles qui sont les premières après Dieu et qui sont autour de Dieu {…}. Puis il a agi dans les patriarches et les prophètes {…}. Puis il opère dans les disciples du Christ {…}. Et c’est maintenant la division en langues de feu, ce que nous célébrons. La première manifestation était obscure ; la seconde plus expressive ; celle d’aujourd’hui est plus parfaite : l’Esprit n’est plus seulement là par son action, comme précédemment, mais c’est substantiellement, pourrait-on dire, qu’il est présent aux Apôtres et réside avec eux. Et de fait il convenait, puisque le Fils avait habité parmi nous corporellement, que l’Esprit se manifestât aussi corporellement » (Or 41, 11). 

Grâce soit rendue à notre Dieu qui, étant invisible et insaisissable par nature, a trouvé le moyen de se révéler à l’homme qu’il avait façonné à son image et à sa ressemblance. 


Homélie prononcée par le père Alexandre (Siniakov), recteur du Séminaire orthodoxe russe - Maison Sainte-Geneviève

Lu dans : »Parlons D'orthodoxie » et paru le 8 Juin 2014

 

Comme Marie, laissons Dieu naître en nous

Icon of Panagia, Icon Mother and child, Mary and Jesus:

Par l’intercession de la Sainte Vierge, l’homme peut jouer pleinement son rôle extraordinaire de co-créateur.

Mystère Joyeux ! L’Ange de la Force de Dieu salue Marie comme il salue notre âme à tous.

À chacun est posé la question de l’enfantement de Dieu en nous. À chaque instant, l’Ange nous interpelle et constate que le Seigneur est avec nous, nous aime qui que nous soyons, quoique nous ayons fait. Rien que cela, serait déjà une inconcevable et scandaleuse bénédiction mais cela ne s’arrête pas là. Dieu béni aussi le fruit de nos entrailles, nos productions, nos créations. La plus extraordinaire chose au monde, c’est que l’Homme participe à la création divine. Le plus grand blasphème et cause de malheur est d’empêcher la force de création individuelle de s’actualiser.  

Mystère Joyeux ! Si nous répondons « oui » à l’invite de Dieu, il va faire grandir ce que nous possédons en germe, il va lui-même grandir en nous, se faire intime au plus intime de notre être, faire jaillir notre vraie personnalité qui se cache sous les masques et les blessures que la vie dans le monde nous impose. Car notre vrai moi est comme une graine profondément enfouie en nous-même. En acceptant, comme Marie, le Christ dans notre vie, nous lui permettons d’agir et de développer un mode d’existence qui ne se limite plus à notre monde temporel mais qui s’inscrit déjà dans l’Éternité.

Mystère Joyeux ! L’ange s’est incliné devant Notre Dame, protectrice de toute âme terrestre. Celle qui deviendrait la Reine des Cieux a accepté le rôle que le Seigneur lui avait assigné. Elle aurait pu refuser, mais avec courage, elle a accepté. Avec humilité aussi. Non de cet effacement pudibond qu’on voudrait parfois faire passer pour de l’humilité, car si elle avait été habitée d’un tel sentiment, elle se serait sentie trop petite pour la tâche et aurait refusé. Non, l’humilité de Marie était cette ouverture totale du cœur qui se rend tout entier à la Grâce de Dieu et se tient prêt, dans la plus sereine confiance, pour la mission divine. En tant que chrétien, il nous appartient de prendre exemple sur notre protectrice et d’être à l’écoute, d’entendre l’appel qui nous est adressé personnellement et d’y répondre avec une disponibilité totale.

Mystère Joyeux ! La vraie vocation de l’Homme, la mission d’existence commune à l’humanité est donc profondément mariale. Ne pas la suivre, c’est-à-dire refuser l’amour de Dieu, s’est manquer le coche car dans cette acceptation libre de communion se trouve la véritable et première vocation de l’Homme. Elle a pour nom la sainteté et nous y sommes tous appelé, quelques soient nos croyances, nos non croyances, notre métier ou notre classe sociale.  

Mystère Joyeux ! Un pied dans l’Éternité, la peur de la mort s’évanouit comme brouillard chassé par le vent. L’arbre de Vie que l’on laisse croître en soi porté par la sève de l’Esprit, étouffe peu à peu les germes des passions viles : jalousie, haine, ignorance, arrogance, repli sur soi, rejet de l’autre…

Mystère Joyeux ! Nous savons que le mal qui accable l’humanité n’est pas dû à une nature mauvaise de l’Homme mais à un dysfonctionnement dû au péché mais nous savons aussi qu’à chaque instant, Dieu nous donne l’opportunité d’effacer l’héritage mortel. En acceptant l’amour de Dieu, nous repassons peu à peu de l’image à la ressemblance de Dieu et devenons réellement libres de nous recréer pour la gloire de Dieu et pour notre bonheur : « Tous les êtres soumis au devenir ne demeurent jamais identiques à eux-mêmes. Ils passent sans cesse d’un état à l’autre et naissent continuellement (…). Mais ici, la naissance ne vient pas d’une intervention étrangère : elle est le résultat d’un choix libre, et nous sommes ainsi en un sens nos propres parents, nous créant nous-mêmes tels que nous voulons être, et nous façonnant par notre volonté selon le mobile que nous choisissons. » (Saint Grégoire de Nysse, Vie de Moïse, PG 44, 328b)  

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Comment le chrétien peut-il

approfondir année après

année sa vie intérieure ?

La croissance spirituelle, du concours d’obstacles au chemin d’épanouissement.

« Qui n’avance pas recule », dit l’adage. Mais alors, dans la vie spirituelle, il nous faut croître si l’on ne veut pas régresser. Les sept demeures de la croissance spirituelle décrites par Thérèse d’Avila donnent le vertige… Faut-il, à la force du poignet, conquérir chaque étape qui nous rapproche de Dieu ?

Si croître spirituellement constitue un engagement de tout l’être, cette progression n’a pourtant rien à voir avec une performance. Et quand bien même nous serions lancés sur un chemin de sainteté, le pape François en donne une humble définition dans son exhortation apostolique Gaudete et exsultate (2018) : « Et parmi (les saints), il peut y avoir notre propre mère, une grand-mère ou d’autres personnes proches. Peut-être leur vie n’a-t-elle pas toujours été parfaite, mais, malgré des imperfections et des chutes, ils sont allés de l’avant et ils ont plu au Seigneur. »

« Il n’y a pas un chemin type, confirme le père Bruno Régent, jésuite, il y a mon chemin de vie. De là où je suis, quel est le pas que je peux faire aujourd’hui ? » Pas à pas, il est possible de progresser. Mais il n’y a guère d’étapes définitivement franchies. Plutôt que d’échelons à gravir, Bruno Régent préfère l’image de la spirale : « Je reviens au même endroit, mais avec un peu plus de profondeur. »

La croissance spirituelle, ce n’est pas réussir un examen de passage une fois pour toutes, mais avancer au jour le jour : « En dépit des épreuves de tous les jours, comment je fais pour être un vivant ? », insiste Bruno Régent. Autrement dit, comment se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint qui nous libère de nos inquiétudes, de notre image, de la peur.

« La vie n’est pas une image mais un film, elle est mouvement, explique le père Michel Bacq. Croître spirituellement, c’est être en mouvement. » Certes, il y a des obstacles : « Nous ne maîtrisons pas nos pensées, poursuit le jésuite belge. Mais nous sommes libres de chasser les obstacles. Quelle est la voie qui va vers plus de vie ? » Et tout comme le sportif s’entraîne, nous pouvons nous exercer à accueillir la vie en nous : « Rappelons-nous le baptême de Jésus. Dieu nous dit aussi : ”Tu es mon fils, ma fille bien-aimé(e).” Nous avons des ressources humaines, spirituelles et divines auxquelles nous pouvons puiser mais nous n’osons pas trop y croire. »

« Pour qu’il y ait croissance, il faut se fixer un but, et ce but, c’est l’union à Dieu », estime le père René-Luc. Avec Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, le prêtre conférencier a fondé CapMissio en 2015, une maison qui accueille pendant un an dix jeunes en quête de sens : « Il s’agit de rencontrer Jésus, de l’aimer et le faire aimer. »

Mais le chemin est ardu : on n’attaque pas cette « ascension spirituelle » tout seul. « On n’invente pas le topoguide, d’autres nous ont précédés, comme les saints », explique le père René-Luc. L’accompagnement est comme la corde, solide et souple, pour que chaque jeune puisse progresser en toute sécurité. « Sans oublier de s’attacher aux pitons qui balisent la montée : la Bible, la prière, la messe, la confession, le souci des autres… »

Loin d’aspirer aux sommets, Geneviève Comeau décrit « la croissance spirituelle comme le passage progressif de l’idéal au réel ». Un véritable chemin pascal : « L’image que j’ai de moi-même, des autres, de l’Église, va tomber pour me permettre de consentir au réel. » Non pas pour « faire plaisir au bon Dieu » ou gagner des bons points, mais pour dégager en nous la source. « Consentir, c’est être sauvé », disait déjà saint Bernard de Clairvaux. C’est au prix de nos idéaux délaissés que nous pouvons accéder à la liberté intérieure, et ce n’est jamais tout à fait gagné : « Accepter nos pauvretés se demande dans la prière et nous demande aussi d’être vigilant », explique la religieuse xavière.

La croissance spirituelle se joue au plus intime de chaque être : il n’y a pas de modèle. « Croître, ce n’est certainement pas devenir un autre », insiste le père Raphaël Buyse qui rappelle cet échange entre Rilke et un jeune poète : « Est-ce que ce que j’écris est bon ? », s’inquiète Franz Kappus. « C’est une fausse question, répond Rilke, demandez-vous plutôt si vous pouvez vivre sans écrire. »

Pour le prêtre du diocèse de Lille, il en est de même dans la vie spirituelle : « La croissance spirituelle, c’est permettre à la personne de rejoindre son cœur le plus profond, ce sans quoi elle ne serait pas elle-même. » Le seul désir de Dieu, c’est que nous devenions ce que nous désirons être… Ce n’est pas si simple : « Il y a de la vase dans nos profondeurs, des tourbillons, des envies de surface qui gênent le forage vers notre désir intime… »

Loin d’être un chemin paisible, croître spirituellement vient décaper les couches superficielles pour accéder au cœur de l’homme. Cela passe par l’abandon de ses attaches, et c’est même une des toutes premières invitations de Dieu dans la Bible, quand il s’adresse à Abraham : « Va vers toi-même », selon la traduction d’André Chouraqui, au plus près du texte originel (Gn 12, 1). « Grandir spirituellement, c’est s’ajuster à soi-même et à Dieu en soi », résume le père Philippe Dautais, prêtre orthodoxe (lire ci-contre). Et c’est aussi vrai dans les épreuves, à l’image du combat de Jacob, qui se rend compte, au petit matin, que Dieu était présent. « C’est toujours émouvant quand une personne découvre la vie qui passe dans sa vie », confie Raphaël Buyse qui est aussi accompagnateur spirituel.

En fait, nous n’échappons pas au mouvement de vie : « C’est Dieu qui fait croître », souligne Dom Jean-Marc. Et l’ancien père abbé de l’abbaye trappiste d’Acey (Jura) fait remarquer que c’est une loi de la nature, « la croissance est un dynamisme à instaurer dans nos vies spirituelles ».

Mais attention : ce n’est pas l’accumulation mais davantage de dépouillement qui fait avancer : « Il nous faut nous défaire d’un certain nombre d’attaches pour permettre que la vie du Christ se déploie en nous. C’est un lent travail d’affinage, de purification. »

Paradoxalement, insiste le moine, « plus le Christ vit en nous, plus nous devenons nous-mêmes ». Comment le savoir ? Il n’y a pas de baromètre de la croissance spirituelle, pas de signe extérieur pour authentifier cette progression. Si ce n’est l’hymne à l’amour que saint Paul adresse aux Corinthiens : « Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien… » (1 Co 13).

Christophe Henning

SE PRÉPARER A UN RENOUVELLEMENT DE

 

LA GRACE DU

 

SAINT ESPRIT A LA PENTECÔTE

(Suggestion)

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » enseigner la sagesse à ceux qui accompagnent le Peuple de Dieu sur les chemins de foi !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » ouvrir, illuminer et fortifier l’intelligence des responsables politiques des pays en quête de paix !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » conseiller ceux qui luttent contre la misère, l’injustice sociale ainsi que la peine de mort !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » faire disparaître cette culture de l’indifférence, installée au cœur de la communauté humaine, puisse Votre Esprit donner force à ceux qui prennent soin des petits, des malades et des pauvres !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » insuffler le désir de s’enraciner toujours plus dans l’Orthodoxie (Vérité, rectitude) de la Foi chez les fidèles du Christ pour restaurer et manifester, dans Votre Amour, son unité blessée par nos orgueils humains !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » éduquer dans la foi tous les fils et filles de l’Eglise !

 

R/

Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières,
Venez en nous pour nous éclairer tous,
Guidez nos pas et formez nos prières !
Nous ne pouvons faire aucun bien sans vous.
Ô Saint-Esprit ! Donnez-nous vos lumières, 
Venez en nous pour nous éclai
rer tous.

 

- Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit, Seigneur, tel des « langues de feu » apprendre à chaque communauté paroissiale à vivre en confiance dans la bonté du Dieu qui est Amour et Vérité !

 

R/

Ô Saint-Esprit, notre voix appelle, 
Vous seul montrez le chemin du bonheur.
Amour divin et Sagesse éternelle,
Vivez en nous et guidez notre cœur.
Ô Saint-Esprit, notre voix vous appelle,
Vous seul montrez le chemin du 
bonheur.

 

Prière :

Seigneur Dieu, Puisse Votre Saint et vivifiant Esprit vivifier ou ranimer notre foi en Votre Fils ressuscité, qu’Il nous ramène vers Vous, source de toute vérité maintenant et pour les siècles des siècles. Amîn.

 

 

Priez pour nous, Sainte Vierge Marie, 
Obtenez-nous grâce auprès du Sauveur,
Pour écouter ses paroles de vie,
Et les garder au fond de notre cœur.
Priez pour nous, Sainte Vierge Marie.
Obtenez-nous grâce auprès du 
Sauveur.

 

Roi céleste, Consolateur, Esprit de vérité, Vous qui êtes partout présent et qui remplissez tout, Trésor des biens et Donateur de vie, venez et demeurez en nous !

Purifiez-nous de toute souillure et sauvez nos âmes, Vous qui êtes bonté : Amîn

 

 


Ô Esprit Saint,
mettez le feu dans ce coeur tout humain,
afin qu'il devienne une fournaise d'amour.


Sainte Julie

Le peuple cesse de croire quand il commence à perdre ses mœurs.

(Discours de Mgr Boniface, 24 mai 2020)

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

Sujet :
Le prochain. Aimer son prochain comme soi-même, mais sans trop de familiarité.

Illustration :
Le bon samaritain. (Saint Luc 10, 25-37)
« Tu aimes ton prochain si tu hais ce qui lui est nuisible. » (Saint Augustin † 430)

Extrait du discours :

Un des commandements de Dieu est : Aimer son prochain comme soi-même.

Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse.

Si les hommes sont souvent si mauvais avec le secours de la religion, que seraient-ils sans la religion ?

Un peuple sans religion est bientôt sans obéissance.

Napoléon († 1821) dit :
« Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole. »

Le philosophe français Louis de Bonald dit :
« La religion ne nous fait pas devenir bon, mais elle nous empêche de devenir trop mauvais. »

Fénelon († 1714) dit :
« On n’est pas un homme quand on n’aime que soi uniquement. »

On ne surmonte le vice qu’en le fuyant.
Fuyez la méchanceté !
Fuyez la jalousie !
Fuyez l’orgueil et la vanité !

Confucius dit :
« Ne fais à autrui que ce que tu veux qu’il te soit fait.
Tu n’as besoin que de cette loi, elle est le fondement et le principe de toutes les autres. »

Tacite dit :
« Plus l’état est corrompu, plus il y a de lois. »

Dieu dit dans la Bible (Lévitiques) :
« Tu n’opprimeras pas ton prochain. »

Saint Anselme († 1109) dit :
« Tout homme est notre prochain parce que nous sommes nés d’un seul et même Père.
Je ne cherche pas à comprendre pour croire, mais je crois pour comprendre. »

Qu’avons-nous de semblable à Dieu ?
C’est d’aimer la vérité et la justice.

Saint Augustin dit :
« Le cœur de l’homme ne peut pas comprendre la vérité s’il n’est pas libre de vices. »

Horace dit :
« Fuir le vice, c’est le commencement de la vertu. »

Voltaire dit :
« Le monde, c’est corrompre et être corrompu. »

Saint Éphrem dit :
« Celui, qui est toujours zélé pour la vérité, est agréable à Dieu et utile à tous. »

L’agitation de l’âme fait perdre la raison.

Jésus dit :
« Si quelqu’un veut venir après moi,
- qu’il renonce à lui-même,
- qu’il se charge de sa croix
- et qu’il me suive. »

« Quiconque aura honte de moi, le Fils de l’homme aura honte de lui. »

Saint Augustin dit :
« Tu aimes ton prochain si tu hais [déteste] ce qui lui est nuisible. »

Il faut aimer son prochain, mais sans trop de familiarité.
Trop de familiarité, c’est la dégradation.

Platon dit :
« Celui qui vous aime pour votre corps, ne vous aime pas.
Celui qui vous aime pour votre âme, vous aime véritablement. »

« TOUS NOUS LES ENTENDONS

PROCLAMER DANS

 

NOS LANGUES LES MERVEILLES DE

DIEU »

(Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église  Sermon 271 )
 

« Tous nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu »

 

Avec joie, frères, nous avons vu se lever ce jour de la Pentecôte, où la sainte Église resplendit aux yeux des fidèles et où leurs cœurs sont embrasés.

Car nous célébrons ce jour où notre Seigneur Jésus Christ, après sa résurrection et la gloire de son ascension, a envoyé l'Esprit Saint… 


Ce souffle purifiait les cœurs de la paille de la vie purement matérielle ; ce feu consumait le foin de leurs vieux désirs ; ces langues que parlaient les apôtres remplis de l'Esprit Saint préfiguraient l'expansion de l'Église par les langues de toutes les nations.

Après le déluge le sacrilège des hommes avait édifié une haute tour contre le Seigneur, et le genre humain a mérité d'être divisé par des langues diverses… (Gn 11) ; maintenant l'humilité et la dévotion des croyants soumettent la diversité de ces langues à l'unité de l'Église.

La charité rassemble ce que la discorde avait dispersé, et les diverses parties du genre humain, semblables aux membres dispersés d'un même corps, sont reliés entre eux et avec le Christ, leur chef, leur Tête unique (Col 2,19).

Elles sont fondues dans l'unité par le feu de l'amour… 


Mes frères, membres du corps du Christ, germes d'unité, enfants de paix, célébrez ce jour dans la joie, célébrez-le en toute sécurité.

Car vous voyez s'accomplir en vous ce qui était annoncé autrefois par la venue de l'Esprit Saint.

Chacun de ceux qui recevaient alors l'Esprit Saint parlait, à lui seul, toutes les langues.

Aujourd'hui l'unité de l'Église répandue parmi tous les peuples parle toutes les langues, et c'est au sein de cette unité que vous possédez l'Esprit Saint, vous qui n'êtes séparés par aucun schisme de l'Église du Christ, qui parle toutes les langues.

 

UNE PRIÈRE DE SAINT COLOMBAN:

Seigneur Dieu, déracinez,

 

extirpez de mon âme


tout ce que l'adversaire y a plantéSaint_Colomban_1.jpg

 

Seigneur Dieu, déracinez, extirpez de mon âme
tout ce que l'adversaire y a planté,

enlevez de mon
cœur et de mes lèvres toute iniquité,

donnez-moi l'habitude du bien afin que,

en oeuvre et en vérité,
je vous serve, vous seul,

je sache accomplir les
préceptes du Christ et vous chercher, ô mon Dieu !


Accordez-moi la mémoire, la charité, la foi.


Seigneur, opérez en moi le bien et donnez-moi ce
que vous jugez m'être utile.


Prière écrite par Saint CoIomban et retrouvée dans son Evangéliaire.

Vous prêchez bien si vous provoquez les larmes.

(Discours de Mgr Boniface, 25 mai 2020) 01

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

Sujet :
La prédication (partie 1).

Illustration :
Les Larmes de saint Pierre devant la Très Sainte Vierge Marie.
Saint Pierre pleura très amèrement. Il pleura pour noyer sa faute dans les larmes.

Extrait du discours :

La prédication. Comment ramener les hommes et les femmes dans le bon sens par la parole de Dieu.

La prédication = sermon, discours
- pour annoncer la parole de Dieu
- et pour exciter à la pratique de la vertu.

Cicéron dit :
« Parler avec art et élégance, sans appuyer son discours de sentences, c’est une folie. »

Donc, il faut citer les sentences (maximes, citations) des savants, des philosophes, des poètes, des saints et saintes…

Saint Paul dit :
« Malheur à moi si je ne prêche pas l’Évangile. »

Saint Augustin dit :
« Il ne convient pas de croire à une partie de l’Évangile et de ne pas croire à l’autre partie. »

Prêcher la vertu, c’est glorifier Dieu.

Platon dit :
« Donnez tout à l’homme, excepté la morale et la vertu, vous n’aurez rien fait pour son bonheur. »

Saint Antoine de Padoue dit :
« Le bonheur ne consiste pas à satisfaire ses passions, mais à les vaincre. »

Le philosophe Sextus dit :
« Ce que vous recevez gratuitement de Dieu, donnez-le gratuitement. »

Chez moi, Monseigneur Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, prêtre et chorévêque syriaque orthodoxe, tout est GRATUIT :
- Mariages,
- Baptêmes,
- Funérailles, enterrements,
- Visites des malades,
- Bénédictions des maisons…

Parce que nous avons reçu gratuitement, nous devons donner gratuitement, pour tous, sans distinction de classe, de religion.
Nous sommes au service de toute personne, croyante ou non, et bénévolement.

Jésus dit :
« Allez dans le monde entier. Prêchez l’Évangile à toute la création.
« Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. »
(Saint Marc 16, 15-16)

Chercher à plaire au peuple par sa parole, c’est provoquer colère de Dieu.

Saint Paul dit aux Galates :
« Si quelqu’un vous annonce [prêche] un Évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème. »

Prêcher la parole de Dieu pour convaincre le peuple.

Vous prêchez bien si vous provoquez les larmes, non l’hilarité, c’est-à-dire la joie de vos auditeurs.

Saint Pierre pleura très amèrement. Il pleura pour noyer sa faute dans les larmes.

Saint Augustin dit :
« Je deviens votre ennemi quand j’annonce la vérité. »

Vous êtes vraiment prédicateur, si votre parole a la vérité.

Vivre, finalement, qu’est-ce que c’est ?
Vivre, c’est marcher vers la mort.

Le Saint-Esprit ne se communiquera

 

jamais à aucune créature avec autant

 

de profusion qu'à Marie

 

Le Saint-Esprit au jour de la Pentecôte envoie aux disciples des rayons de son feu sacré ; mais il les réunit tous sur Marie (…).

 

Il l'épouse de nouveau, et se donne à elle (…) plus intimement qu'il n'a jamais fait. (…)

 

Nous pouvons dire avec vérité que le Saint-Esprit ne se communiquera jamais à aucune créature avec autant de profusion qu'à Marie.

 

Il se fit à ce jour un changement prodigieux dans les apôtres, qui de charnels et grossiers qu'ils étaient devinrent des hommes spirituels et divins.

Mais il s'en fit encore un plus grand en Marie, non en passant comme eux de l'état d'imperfection à celui de sainteté ; mais en passant d'un sublime degré de perfection à un autre sans comparaison plus sublime. (…)

 

La sainteté de Dieu étant infinie en elle-même, rien ne saurait borner ses communications au dehors ; et à l'égard de Marie il n'y mit d'autre mesure, que celle qu'y peut mettre la capacité essentiellement finie d'une pure créature.

Et comme cette capacité peut toujours devenir plus grande, sans sortir des bornes du fini : ne faisons nulle difficulté de croire qu'elle a été dans Marie d'une étendue qui passe l'intelligence des hommes et des anges.

 

Père Grou (1731-1803)
www.spiritualite-chretienne.com

 

 

LA CATECHESE  VUE DU CÔTE DES DOMINICAINS DE LILLE:

Dimanche de Pentecôte

Chers amis,

Dimanche prochain, nous fêterons la Pentecôte ! Ce sera le moment de faire une pause sur cette belle portion de chemin parcourue ensemble. Nous avons déjà hâte de vous retrouver à la rentrée de septembre pour vous proposer une formule similaire à celle que vous avez expérimentée ces dernières semaines.

Nous vous invitons donc à rester abonnés à Théobule pour découvrir, par un e-mail à venir, le programme de la prochaine année scolaire et toutes les nouveautés.

Si vous transférez cet e-mail, à des groupes d'enfants par exemple, veillez à retirer la mention "cliquez ici pour vous désabonner" en bas du mail avant de cliquer sur "envoyer". Vous risquez en effet d'être désabonnés par les destinataires de votre message.

En vous assurant de notre prière fraternelle, pour tous, enfants, familles, catéchistes, nous vous souhaitons une bonne fête de Pentecôte et une bonne semaine avec la Parole de Dieu.

Frère Benoît Ente

Couvent de Lille

Suivez-nous sur Facebook

Théobule - Couvent des Dominicains - 7 avenue Salomon 59000 Lille

Je deviens votre ennemi quand je prêche la vérité.

 

(Discours de Mgr Boniface, 26 mai 2020) 02

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

 

Sujet :
La prédication (partie 2).
Saint Augustin dit :
« Je deviens votre ennemi quand je prêche la vérité. »

Illustration :
Prédication de saint Pierre en présence de saint Marc.

Extrait du discours :

Le Christ dit à ses disciples (Saint Luc 10, 16) :
« Celui qui vous écoute, m’écoute.
Celui qui vous rejette, me rejette.
Et celui qui me rejette, rejette Celui qui m’a envoyé. »

Quand vous écoutez le prêtre, vous écoutez le Christ.

Saint Ambroise dit :
« L’exemple d’un seul en corrige un grand nombre. Les exemples convainquent plus facilement que les paroles. »

Le mauvais exemple des prêtres, des évêques, démolit leurs fidèles.

Cicéron dit :
« Nous déclarons que beaucoup pèchent et manquent à leurs devoirs parce qu’ils se modèlent sur la multitude. »

L’habitude des prédicateurs justes est
- de corriger leurs auditeurs en les réprimandant
- et de s’élever contre leurs vices avec une grande vigueur.

Il faut que le prédicateur soit :
- ferme quand il s’agit des préceptes,
- compatissant aux faiblesses,
- ferme à supporter l’adversité.

On n’écoute pas volontiers le prédicateur dont les mœurs paraissent légères.
Un prédicateur, un prêtre, doit être modèle pour modeler.

Cicéron dit :
« La sainteté est la science de tout ce qui doit être honoré. »

Lévitique 21, 6 :
« Les prêtres seront saints pour Dieu. »

Léon Bloy dit :
« Il n’y a qu’une seule tristesse dans le monde, c’est de ne pas vivre dans la sainteté. »

Une journée de sainteté, ça vous vaut le monde entier.

Saint Jérôme dit :
« Aimez la science des Écritures saintes, et vous n’aimerez pas les vices de la chair. »

Ignorer les Saintes Écritures (c’est-à-dire l’Évangile], c’est ignorer le Christ.

C’est un plus grand miracle de convertir un pécheur par la prédication, que de rappeler un mort à la vie.

L’âme doit être nourrie par des lectures pieuses, par la Sainte Bible.

POUR ENTRER DANS « LA PRIÈRE DU CŒUR »

 

Asseyez-vous et recueillez-vous, et rappelez-vous que Dieu est présent.

Dites les prières du Trisaghion [Saint Dieu…] si vous le souhaitez.

Respirez lentement et profondément à quelques reprises, et suivez votre souffle au centre de votre poitrine.

Commencez à dire la prière de Jésus tranquillement, lentement, jusqu'à ce que vous ayez la sensation de la Présence de Dieu.

 

Ensuite, laissez faire la Prière de Jésus, et entrez dans le silence.

Des pensées viendront, mais laissez-les tout simplement passer.

Ne les laissez pas attirer votre attention. Mais si elles le font, rejetez-les doucement et reportez votre attention sur la Présence de Dieu, peut-être à l'aide de la prière de Jésus pour rétablir votre intention de prier.

 

Allez plus loin en vous-même, sous les pensées, dans le plus profond silence et la conscience de la Présence, et restez-y simplement.

La période de prière doit commencer avec quelques minutes, et peut être entièrement occupée d'abord avec la Prière de Jésus.

 

Finalement, sur une période de plusieurs semaines ou plusieurs mois, alors que vous commencez à maîtriser la garde de votre attention concentrée et à rejeter les pensées, laissez-la se poursuivre jusqu’ à vingt ou trente minutes.

 

Deux périodes de prière, au début de la matinée et tôt en soirée sont une excellente discipline.

Métropolite Jonas, Eglise Orthodoxe d’Amérique

Traduction Claude Lopez-Ginisty

source : http://orthodoxologie.blogspot.com/

 

La foi vient par la prédication.

(Discours de Mgr Boniface, 27 mai 2020) 03

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

Sujet :
La prédication (partie 3 et fin).

Illustration :
Prédication de Saint Jean Chrysostome († 407) à l’Impératrice Eudoxie.

Saint Jean Chrysostome (surnommé “Bouche d’or”, mort en exil en 407) dénonce avec violence la vie luxueuse que mène l'Impératrice Eudoxie, impassible du haut de sa tribune richement décorée.

Extrait du discours :

Le prédicateur doit être :
- Saint,
- Savant,
- Discret,
- Éloquent,
- Expérimenté,
- Plein de constance et d’humilité,
- et de renommée IRRÉPROCHABLE !

Socrate disait :
« Ce que je sais, c’est que je ne sais rien. »

Donc, nous devons apprendre. C’est valable pour chacun de nous.

Montesquieu dit :
« En courant après le plaisir, on n’attrape que douleurs et contrariété. »

Saint Augustin dit :
« L’orgueil engloutit Pharaon, mais l’humilité exalta Moïse.
L’orgueil a chassé Adam du Paradis, mais l’humilité y fit entrer le Bon Larron. »

Jésus dit :
« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. »

Si un prédicateur n’est pas
- l’image du ciel,
- l’étoile de vertu,
- sublime par sa vie,
- brillant par sa science,
- s’abaissant par son humilité,
ses réprimandes seront plus nuisibles qu’utiles.

Bossuet dit :
« La science la plus nécessaire à l’homme, c’est de se connaître lui-même. »

Un bon peuple, avec un prêtre excellent, doit monter à la droite de Dieu.

Saint Jérôme dit :
« La dignité des prêtres est grande, mais grande aussi est leur ruine s’ils pèchent. »

La conduite du prêtre scandaleux est la ruine morale du peuple.

Les hommes et les femmes perdent leur croyance à cause de l’immoralité, car ils perdent leurs bonnes mœurs.

Platon dit :
« Il est bon de répéter les belles paroles. »

Saint Augustin dit :
« Vous me blessez si vous me cachez les erreurs que vous pouvez remarquer dans mes actions ou dans mes désirs. »

Vous rougissez de corriger vos erreurs, mais vous ne rougissez pas de rester dans l’erreur.

COMMENT TROUVER SA VOIE ...

 

 

Le monde ne connaît rien de plus grand que la vocation de chrétien. Mais plus le but est élevé, plus sa réalisation est difficile.

Après la chute, l’homme est devenu un champ de bataille entre Dieu et l’ennemi.

Le désespoir est la perte de la conscience que Dieu veut nous donner la vie éternelle. Le monde vit dans le désespoir. Les hommes se sont condamnés à mort eux‑mêmes. Il faut lutter corps‑à‑corps avec l’acédie.

La vie du monde s’organise autour de certaines passions humaines, et la vie spirituelle se retrouve en marge. Nous devons renverser cet état des choses, mettre la vie spirituelle au cœur de notre vie.

Comment pouvons‑nous trouver notre voie? Selon l’Evangile, le Christ est notre voie.

L’important c’est la conscience que le Christ est Dieu. Celui qui L’aime sera éternellement près de Lui, là où Il est.

De même que le Christ, à Gethsémani et au Golgotha, vivait en permanence dans la pensée du Père, nous devons vivre à chaque instant dans la pensée de Dieu, mais par le Christ plutôt que par le Père. Car c’est par le Fils que nous arrivons au Père. Dans la pratique, la vie devient christocentrique.

Le Christ a dit: « Je suis le chemin. » S’Il est la voie, nous devons Le suivre non pas extérieurement, mais intérieurement. Et nous souvenir qu’au Golgotha et à Gethsémani, Il luttait contre tous. Seul.

Il n’y a pas de différence entre les commandements du Christ et la vie de Dieu Lui‑même.

En demeurant dans ses commandements, nous devenons organiquement pareils au Christ.

Demeurez dans la prière, demeurez dans l’effort, passez une journée sans péché. Tout le reste sera donné par Dieu Lui‑même.

Nous devons être extrêmement sensibles aux besoins des autres. Alors, nous serons un et la bénédiction de Dieu sera toujours avec nous. Abondante.

(Archimandrite Sophrony,

De vie et de l’Esprit)

Les disciples sont appelés Chrétiens pour la 1ère fois à Antioche.

(Discours de Mgr Boniface, 28 mai 2020)

Discours de Mgr Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, Chorévêque Syriaque orthodoxe, à ses fidèles et à toute personne croyante ou non.

Sujet :
Le christianisme.
« C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés Chrétiens. » (Actes des Apôtres 11, 26)

Illustration :
Saint Ignace (3ème Patriarche Syriaque orthodoxe d’Antioche), condamné en 107 à être dévoré par les lions, s’écrie plein d’ardeur pour le martyre :
« Je suis le froment du Christ. Il faut que je sois moulu sous la dent des lions, afin de devenir le pain pur pour le Christ. »

Extrait du discours :

Saint Anastase dit :
« Le vrai chrétien est la demeure vivante du Christ. »

Saint Augustin dit :
« Pour porter avec raison le nom de chrétien, il faut conformer ses mœurs à celles de Notre Seigneur Jésus-Christ. »

L’homme ne devient l’ami de Dieu qu’après avoir épuré ses mœurs.

Le véritable ornement des chrétiens, ce sont les bonnes mœurs.

Saint Basile le Grand († 379) dit :
« Le Christianisme consiste à ressembler à Dieu, autant que le permet la faiblesse humaine. »

Dans les Actes des Apôtres (11, 26) :
« C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. »

Tertullien, avocat converti au christianisme († 220), dit :
« Le sang des martyrs est une semence de Chrétiens. »

Saint Ignace (3ème Patriarche d’Antioche), condamné en 107 à être dévoré par les lions, s’écrie plein d’ardeur pour le martyre :
« Je suis le froment du Christ. Il faut que je sois moulu sous la dent des lions, afin de devenir le pain pur pour le Christ. »

Lacordaire dit :
« Celui qui nie le soleil est aveugle du cœur. »

Origène dit :
« C’est le démon qui vous frappe chaque fois que vous êtes tentés. »

Pline, écrivain latin, disait :
« Il faut surtout veiller au commencement de la tentation. »

Seigneur Jésus, protégez toute personne qui nous écoute.
Amen.

Silence…

Ouvre ton cœur au silence

Ecoute…

Ne parle pas.

Impose le calme à ton être profond

Reçois le silence…

En lui s’exprime l’Esprit

Comme une lumière

Qui se glisse dans tes pensées

Pour en délier les nœuds.

Comme une source d’eau vive

Qui irrigue tous les replis de ton âme.

Ne parle pas.

Impose le calme à ton être profond

Ecoute le silence…

Et dans ce silence

Accueille l’Ineffable Présence ;

Elle fécondera ta vie.

Claude Caux-Berthoud - "Prier le temps d'une pause" aux éditions Olivétan

 

AGNI PARTHENE

en Français

Ô Vierge Pure, Souveraine,
Immaculée mère de Dieu (Deipare)
Réjouis-Toi, Épouse inépousée
Ô Vierge Mère Reine,
Toison couverte de rosée.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Plus élevée que les cieux,
plus brillante que le soleil.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô joie des vierges surpassant les choeurs angéliques.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Plus splendide que les cieux,
plus pure que la lumière.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Plus sainte que les multitudes des armées célestes.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.


Marie toujours Vierge,
La Souveraine de l'univers.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Épouse vierge immaculée
Très sainte Reine toute pure.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Marie Épouse Souveraine,
La Source de notre joie.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô jeune Vierge vénérable,
Très Sainte Mère Impératrice
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Plus vénérable que les Chérubins
et combien plus glorieuse
Réjouis-Toi, Épouse inépousée
Que les Séraphins incorporels.
Plus élevée que les Trônes.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.


Réjouis-Toi, chant des Chérubins.
Réjouis-Toi, hymne des Anges.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Cantique des Séraphins.
Réjouis -Toi Joie des Archanges.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Réjouis-Toi, Paix et Joie.
Réjouis-Toi Port du Salut.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Du Verbe sainte Chambre nuptiale,
Fleur d'incorruptibilité.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

Réjouis-Toi, Paradis des joies
de l'éternelle vie.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Réjouis-Toi, Arbre de vie
et source d'immortalité.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.


Je Te prie, ô Souveraine,
je t'invoque maintenant.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Je Te supplie, ô Reine du monde,
j'implore Ta grâce.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.


Ô Vierge pure, vénérable,
très sainte Souveraine.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Avec ferveur je Te supplie,
ô Temple sanctifié.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.


Secours-moi, délivre-moi
de celui qui me fait la guerre.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Et fais de moi un héritier de la vie éternelle.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.

 

 

En ce Vendredi après la Pentecôte 

(Vendredi d'or ),

nous commémorons le premier des miracles accomplis par les Saints Apôtres après la descente du Saint Esprit.

Prions pour les libérations,les guérisons spirituelles et physiques de nos frères et sœurs !

 

Lectionnaire pour le Vendredi d’or (vendredi après la Pentecôte)

 

Saint Qurbana :

 

    • Actes 3: 1 – 20 :
  • 01 Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de l’après-midi, à la neuvième heure.
  • 02 On y amenait alors un homme, infirme de naissance, que l’on installait chaque jour à la porte du Temple, appelée la « Belle-Porte », pour qu’il demande l’aumône à ceux qui entraient.
  • 03 Voyant Pierre et Jean qui allaient entrer dans le Temple, il leur demanda l’aumône.
  • 04 Alors Pierre, ainsi que Jean, fixa les yeux sur lui, et il dit : « Regarde-nous ! »
  • 05 L’homme les observait, s’attendant à recevoir quelque chose de leur part.
  • 06 Pierre déclara : « De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche. »
  • 07 Alors, le prenant par la main droite, il le releva et, à l’instant même, ses pieds et ses chevilles s’affermirent.
  • 08 D’un bond, il fut debout et il marchait. Entrant avec eux dans le Temple, il marchait, bondissait, et louait Dieu.
  • 09 Et tout le peuple le vit marcher et louer Dieu.
  • 10 On le reconnaissait : c’est bien lui qui était assis à la « Belle-Porte » du Temple pour demander l’aumône. Et les gens étaient frappés de stupeur et désorientés devant ce qui lui était arrivé.
  • 11 L’homme ne lâchait plus Pierre et Jean. Tout le peuple accourut vers eux au Portique dit de Salomon. Les gens étaient stupéfaits.
  • 12 Voyant cela, Pierre interpella le peuple : « Hommes d’Israël, pourquoi vous étonner ? Pourquoi fixer les yeux sur nous, comme si c’était en vertu de notre puissance personnelle ou de notre piété que nous lui avons donné de marcher ?
  • 13 Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher.
  • 14 Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier.
  • 15 Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins.
  • 16 Tout repose sur la foi dans le nom de Jésus Christ : c’est ce nom lui-même qui vient d’affermir cet homme que vous regardez et connaissez ; oui, la foi qui vient par Jésus l’a rétabli dans son intégrité physique, en votre présence à tous.
  • 17 D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs.
  • 18 Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait.
  • 19 Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés.
  • 20 Ainsi viendront les temps de la fraîcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné.

 

 

    • I Corinthiens 12: 28 :
    • 28 Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l’Église, il y a premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement ceux qui ont charge d’enseigner ; ensuite, il y a les miracles, puis les dons de guérison, d’assistance, de gouvernement, le don de parler diverses langues mystérieuses.
    • 13: 10 :
    • 10 Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

    • Saint Matthieu 19: 23 – 30 :
  • 23 Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
  • 24 Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. »
  • 25 Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
  • 26 Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
  • 27 Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »
  • 28 Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël.
  • 29 Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle.
  • 30 Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers.

 

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

 

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL et PEROU :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

 

S.O.S

 

Chers amis. Shlomo ikoulkoun (Paix à vous)!

 

L'heure est grave pour le monde, nos pays, notre Eglise

Pourtant, ne cédons pas à la peur et croyons que le Seigneur est aux commandes et tirera de ce mal un bien!...

 

Si vous observez le cours des choses, vous entrevoyez déjà que cette crise met chacun devant ses responsabilités et tend à opérer un tri entre ceux qui sont ou non véritablement mu par la Foi fervente qui les habite ou non.

 

Je viens d'écouter avec la plus grande attention l'allocution du Président de la République Française, notre Président.

Intervention brillante.

Je n'ai pas à me prononcer sur ceci ou cela.

D'autres s'en chargeront et les polémiques me paraissent stériles et malsaines alors que nous vivons des heures très sombres qui ne manqueront pas d'orienter l'avenir de l'humanité dans une direction pour laquelle nous prions afin qu'elle soit heureuse....

 

En tant que Père en Dieu des membres de notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Eglise métropolitaine de Tradition Syro Orthodoxe Malankare fondée initialement par l'Eglise Malankare-Orthodoxe /Eglise Orthodoxe des Indes, pour l'Europe et ses Missions), je vous dois la vérité et vous dire très simplement que:

 

-En raison de la précarité financière de notre Monastère et de notre Eglise Métropolitaine, sans la solidarité des fidèles qui, si ils sont confinés hors de notre Monastère et loin des Paroisses, recourent habituellement ou occasionnellement à nos services pastoraux, avec l'annonce (Juste) du gèle des loyer (Or la Métropolie toute entière survit grâce à un loyer parisien qui m'est, en principe patrimonial), nous ne pouvons pas imaginer comment nous en sortir matériellement.

 

Lors de mes très nombreux périples missionnaires à l'intérieur et à l'extérieur du Pays, jusqu'à présent déjà, les offrandes des fidèles étaient largement insuffisantes pour pourvoir aux frais de ces déplacements pastoraux, sans parler des charges en tous genre qui pèsent sur la vie d'une Institution Religieuse .

 

Toutes activités de Métropolie étaient possibles grâce à mon acharnement missionnaire,la mise en commun de tout ce que je reçois, ce loyer parisien patrimonial et un emploi que j'avais initialement pris auprès d'une entreprise comme Conseiller en déontologie et spiritualité afin d'être assuré et d'assurer deux prêtres...

 

Dans l'actuel contexte de vie, nous ne pouvons pas imaginer comment nous en sortir matériellement.

 

Je confie notre avenir à vos prières fraternelles et à votre solidarité si vous souhaitez que nous survivions ensemble à cette crise pour témoigner du Christ notre Sauveur et collaborer à étendre Son Règne d'Amour, de Vérité, de Justice et de Paix.

 

Nous sommes vraiment entre les mains du Seigneur !

 

En vous remerciant pour l'attention que vous aurez cru devoir apporter à cette note d'information sur notre situation dans les circonstances présentes, je reste votre respectueusement et fraternellement dans le Christ, notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!

 

+Métropolite Mor Philipose. Brévilly ce 16.III.2020

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0

Recherche

Articles Récents

Liens