Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 18:31

Par Saint Bernard (1091-1153), abbé cistercien et docteur de l'Église . Sermon 5 pour la Dédicace (trad. Orval) 

Fête de la dédicace d'une église, fête du peuple de Dieu

md-protection-p

Aujourd'hui,mes frères, nous célébrons une grande fête ; c'est la fête de la maison du Seigneur, du temple de Dieu, de la cité du Roi éternel, de l’Épouse du Christ. 
Demandons-nous maintenant ce que peut bien être la maison de Dieu, son temple, sa cité, son Épouse.

Je ne peux le dire qu'avec crainte et respect : c'est nous. Oui, c'est nous qui sommes tout cela, mais dans le cœur de Dieu. Nous le sommes par sa grâce et non par nos mérites.

L'humble aveu de nos peines provoque sa compassion. Cet aveu dispose Dieu à subvenir lui-même à notre faim comme un père de famille, et à nous faire trouver auprès de lui du pain en abondance.

Nous sommes donc bien sa maison où ne manque jamais la nourriture de vie. 

« Soyez saints, est-il dit, parce que moi, votre Seigneur, je suis saint » (Lv 11,44).

Et l'apôtre Paul nous dit :

« Ne savez-vous pas que vos corps sont le temple du Saint Esprit et que l'Esprit Saint a chez vous sa demeure ? »

Mais la sainteté elle-même peut-elle suffire ?

Au témoignage de l'apôtre, la paix est nécessaire, elle aussi :

-« Recherchez, dit-il, la paix avec tout le monde et aussi la sainteté, sans laquelle nul ne verra Dieu » (Hé 12,14).

C'est cette paix qui nous fait habiter ensemble, unis comme des frères, c'est elle qui construit pour notre Roi une cité toute nouvelle appelée Jérusalem, ce qui veut dire : vision de paix. 

Enfin, c'est Dieu lui-même qui nous dit :

-« Je t'ai épousée dans la foi, je t'ai épousée dans le jugement et la justice » (la sienne, non la nôtre), « je t'ai épousée dans la tendresse et la miséricorde » (Os 2,22.21).

Ne s'est-il pas comporté en époux ? Ne vous a-t-il pas aimés comme un époux , avec la jalousie d'un époux ?

Alors comment pourriez-vous ne pas vous considérer comme l'épouse ?

Ainsi, mes frères, puisque nous avons la preuve que nous sommes la maison du Père de famille à cause de l'abondance de nos vivres, le temple de Dieu à cause de notre sanctification, la cité de grand Roi à cause de notre communion de vie, l'épouse de l’Époux immortel à cause de l'amour, il me semble que je peux l'affirmer sans crainte :

cette fête est bien notre fête.

12516 4618788564501 6809956918472229828 n
Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église .Sermon Morin n°3, 4 ; PLS 2, 664 (trad. Solesmes, Lectionnaire, t. 3, p. 916 rev.) 

« Le Temple dont il parlait, c’était son corps »

Salomon, parce qu'il était prophète, a fait un temple de pierre et de bois…pour le Dieu vivant qui a fait le ciel et la terre, et dont la demeure est aux cieux…

Pourquoi Dieu a-t-il demandé qu'un temple soit bâti ? Était-il privé de demeure ?

Écoutez le discours d'Étienne, au moment de sa Passion : « Salomon, dit-il, lui construisit une maison, mais le Très-Haut n'habite pas les temples faits de main d'homme » (Ac 7,48).

Pourquoi dès lors a-t-il bâti ou fait bâtir un temple ?

Pour préfigurer le corps du Christ.

Le premier temple n'était qu'une ombre (Col 2,17) : quand la lumière vient, l'ombre s'enfuit.

Cherches-tu maintenant le temple construit par Salomon ?

C'est une ruine que tu trouves. Pourquoi ce temple n'est-il que ruine ? Parce que la réalité qu'il annonçait s'est accomplie.

Le vrai temple, le corps du Seigneur, est tombé aussi, mais il s'est relevé, et si bien relevé qu'il ne pourra jamais plus tomber… 

 

Et nos corps à nous ?

Ils sont membres du Christ.

Écoutez saint Paul :

« Ne savez-vous pas que vos corps sont les membres du Christ ? » (1Co 6,15)

Lorsqu'il dit : « Vos corps sont les membres du Christ », qu'est-ce à dire, sinon que nos corps, joints à notre tête qui est le Christ (Col 1,18), font ensemble un temple unique, le temple de Dieu ?

Avec le corps du Christ, nos corps sont ce temple…

Laissez-vous construire dans l'unité, pour ne pas tomber en ruine en restant séparés.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche

Articles Récents

Liens