Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 08:51

L’image contient peut-être : 1 personne

Christ, our King./ Le Christ, notre Roi./Cristo, nosso Rei.

This Monday May 15th is the Feast of the Virgin Mary for the Crops

 

(Hido d'Yoldath Aloho Hal S'heble)

 

according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church. 

 

St. Mary is venerated with great devotion in the Syriac Orthodox Church of Antioch (Mother church of all Syriac Local Churches) and the other Syrian Tradition Churches . 

In addition to Feasts of the Virgin associated with the Lord and the Feast of her Nativity, there are three other Feasts that are celebrated by the faithful with much fervor. 

Syriac poets called the 'Potters' attribute setting these feasts of the Virgin Mary to St. John the Evangelist. 

Those poets are quoted saying: “With dew & drizzle the land of Ephesus was sprinkled when St. John brought to it the messages of the Virgin Mary commanding that the blessed Feasts of the Virgin be celebrated three times a year. 

The Feast of the Virgin Mary of the sowing is 
*in January. 
*In May is the Feast of the Virgin Mary for blessing the crops and 
*in August is her Feast of the blessing of the vineyards, which are the symbol of the mystery of life”.

 

---------------------

La Très Sainte Vierge Sainte Marie est vénérée avec une grande dévotion dans l'église syriaque orthodoxe d'Antioche (Eglise mère de toutes les églises locales syriennes) et les autres églises de la tradition syrienne.

En plus des Fêtes de la Vierge associées au Seigneur et à la Fête de sa Nativité, il y a trois autres Fêtes célébrées par les fidèles avec beaucoup de ferveur.

Les poètes syriens prêtent l'attribut «Potters» pour définir ces fêtes de la Vierge Marie à saint Jean l'évangéliste.

Ces poètes sont cités en disant: «Avec la rosée et la bruine, la terre d'Éphèse a été saupoudrée lorsque Saint-Jean lui a apporté les messages de la Vierge Marie en commandant que les ferventes Fêtes de la Vierge soient célébrées trois fois par an.

La Fête de la Vierge Marie du semis est
*en janvier.
* En mai est la fête de la Vierge Marie pour bénir les récoltes et
* En août est sa fête de la bénédiction des vignobles, qui sont le symbole du mystère de la vie ».

L’image contient peut-être : 2 personnes

---------------------

 

Santa Maria é venerada com grande devoção na Igreja Ortodoxa Siríaca de Antioquia (Igreja Matriz de todas as Igrejas Locais Siríacas) e nas outras Igrejas da Tradição Síria.

Além das Festas da Virgem associadas ao Senhor e da Festa de sua Natividade, há três outras Festas que são celebradas pelos fiéis com muito fervor.

Os poetas siríacos chamavam o atributo 'Potter' de atribuir essas festas da Virgem Maria a São João Evangelista.

Esses poetas são citados dizendo: "Com orvalho e regue, a terra de Éfeso foi polvilhada quando São João trouxe para ela as mensagens da Virgem Maria ordenando que as festas da Virgem sejam celebradas três vezes por ano.

A Festa da Virgem Maria da semeadura é
*em janeiro.
* Em maio é a Festa da Virgem Maria para abençoar as colheitas e
* Em agosto é sua Festa da bênção dos vinhedos, que são o símbolo do mistério da vida ".

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

Evening:

St. Luke 8:16-21

Morning:

St. Mark 3:31-35

Before Holy Qurbono:

Judges 13:2-1

Zechariah 2:10-13, 4:1-7, 8:3

Holy Qurbono:

I John 3:2-17

Hebrews 2:14-18

St. Luke 1:26 -38

(Tone of the Day: 1 )

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Chers amis. Aloho m'barekh. 

Nous célébrerions hier matin à Angoulême ( JAULDES ) , en ce troisième dimanche après le "Nouveau Dimanche" (Had'bshabo rbi'oyo d'qymtho), la Fête Patronale de notre paroisse des Charentes, Limousin et Creuse dédiée à N-D de Toutes Grâces et Saint Ubald.

Vous étiez dans nos prières, exactement comme samedi au Sanctuaire d'Espis pour le Centenaire des apparitions de la Vierge à Fatima.

Après la Quadisha Qurbana (Sainte Messe ),nous faisions la prière des Rogations, traditionnelle en Occident.

Je bénissais ensuite du sel et de l'eau en invoquant l'intercession de notre Mère Céleste et de Saint Ubald invoqué contre le démon et les influences infernales. 
La journée fut toute entière emprunte de piété et d'amour fraternel.

(Notez comme ces prières d'hier, traditionnelles en Occident, s'accordent bien avec la journée d'aujourd'hui consacrée à la Prière à Marie pour les cultures agricoles.C'était comme les prémices de la Fête d'aujourd'hui puisque, en semaine, pris par vos occupations séculières et en raison des distances qui vous séparent de votre Paroisse Syro-Orthodoxe, vous n'auriez pas réussi à venir à l'église)

Hier, après avoir remercié les personnes présentes, prié pour les absents, les malades et nos défunts, n'oublions pas de rendre grâce à Dieu pour cette bonne journée qui, de surcroît, était ensoleillée.

Alors que nous priions dans l'humilité d'une petite Paroisse rurale Syro-Orthodoxe Francophone, à Paris se déroulait une autre "liturgie", celle des fastes de ce que quelques uns qualifient de "Sacre Républicain".

Notre Liturgie Syro-Orhodoxe nous fait un devoir de prier pour nos dirigeant, ceux dont l'Ecriture Sainte nous assurent qu'ils n'auraient aucun pouvoir sans, "ad minima", la permission de Dieu, seul Maître de l'histoire, Lequel, il est vrai doit "composer", si je puis dire, avec l'usage que les hommes font de leur libre arbitre, un libre arbitre qu'ils sont hélas enclins à transformer en licence...

Ce matin, nous priions pour notre Nation.

Nous priions pour celui qui est aujourd'hui à la tête du pays.

C'est donc bien volontiers que nous souscrivons et répondons à l'appel de l'épouse du Président "Priez pour mon mari, priez beaucoup".

Oui, nous priions ce matin Marie, Mère de Miséricorde, et la prierons encore, elle qui est Reine de France et "Mère du bon Conseil" afin que le Président sache discerner, parmi tous les conseils qui ne manqueront pas de l'assaillir, quels sont ceux qui seront vraiment aptes à unir le Peuple de France dans la grâce et la lumière du Saint Esprit que nous communique le Christ, notre Roi.

Nous croyons que l'Amour, la Justice, la Vérité et la miséricorde de Dieu sont plus plus forte que le pouvoir du mal .

Confiance, avançons, comme nos frères qui donnent le témoignage suprème du martyr sans fanfaronade, mais fiers d'être Chrétiens, fiers d'être disciples du Christ l'unique Chemin du Salut, disciples du Christ "Prince de la Paix" !

Demain, le Père Isaac rentrera au Monastère avec Soeur Marie-André, Soeur Marie-Emmanuelle, Eulalie et Axel pendant que je me préparerai à faire quelque visites aux familles de la région ce prochain mardi et en Vendée ce prochain mercredi en allant à Nantes où, Jeudi, j'assumerai ma permanence pastorale et la Messe mensuelle.
Vendredi prochain, j'effectuerai les visites autour de Saumur en rejoignant le Monastère.

Bonne semaine à vous. Soyons bien unis dans la prière !

Votre fidèlement et fraternellement en Notre Seigneur. Aloho m'barekh ( Dieu vous bénisse ) !

+ Mor Philipose, métropolite Jauldes ce 15. V. 17

---

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

 

Dear friends. Aloho m'barekh.

We celebrate yesterday morning in Angoulême (JAULDES), on this third Sunday after the "New Sunday" (Had'bshabo rbi'oyo of qymtho), the Patronal Festival of our parish of Charentes, Limousin and Creuse dedicated to ND of All Graces And Saint Ubald.

You were in our prayers, just like Saturday at the Sanctuary of Espis for the Centenary of the apparitions of the Virgin in Fatima.

After the Quadisha Qurbana (Holy Mass), we prayed the Rogations, traditional in the West.

I then blessed salt and water, invoking the intercession of our Heavenly Mother and Saint Ubald, invoked against the devil and infernal influences.
The day was full of piety and fraternal love.

(Note that these prayers of yesterday, traditional in the West, fit well with today's day dedicated to the Prayer to Mary for agricultural crops. It was like the beginning of today's Feast Since on weekdays, taken by your secular occupations and because of the distances between you and your Syro-Orthodox Parish, you would not have succeeded in coming to church)

Yesterday, after thanking the people present, prayed for the absent, the sick and our deceased, do not forget to thank God for the good day which was, moreover, sunny.

As we prayed in the humility of a small Francophone Syrian Orthodox rural parish, another "liturgy" took place in Paris, that of the splendor of what some call a "Sacre Républicain".

Our Syro-Orthodox Liturgy makes it our duty to pray for our leaders, those of whom the Holy Scriptures assure us that they would have no power without "ad minima", the permission of God, the only Master of history, Which, it is true, must "compose", if I may say so, with the use that men make of their free will, a free will which they are unfortunately inclined to transform into a license.

This morning we were praying for our Nation.

We prayed for the one who is now at the head of the country.

It is therefore very willing that we subscribe and answer the call of the wife of the President "Pray for my husband, pray a lot".

Yes, we were praying this morning Mary, Mother of Mercy, and she will be praying again, she who is Queen of France and "Mother of the Good Council" so that the President can discern among all the councils that will undoubtedly assail him, Who are truly able to unite the People of France in the grace and light of the Holy Spirit communicated to us by Christ, our King.

We believe that the Love, Justice, Truth and Mercy of God are stronger than the power of evil.

Trust, let us go along, like our brothers who give the supreme testimony of the martyr without boast, but proud to be Christians, proud to be disciples of Christ the only Way of Salvation, disciples of Christ "Prince of Peace"!

Tomorrow, Father Isaac will return to the Monastery with Sister Marie-André, Sister Marie-Emmanuelle, Eulalie and Axel while I prepare to make some visits to the families of the region this coming Tuesday and in Vendée this coming Wednesday by going to Nantes where , Thursday, I will assume my pastoral permanence and the monthly Mass.
Next Friday, I will make visits around Saumur by joining the Monastery.

Good week to you. Let us be united in prayer!

Your faithfully and fraternally in Our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose, metropolitan Jauldes ce 15. V. 17

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

-----------------

 

Queridos amigos. m'barekh Aloho.

Nós iria comemorar ontem de manhã em Angoulême (Jauldes), no terceiro domingo depois da "New Sunday" (Had'bshabo rbi'oyo de qymtho), a Festa nossos Charentes paroquiais, Limousin Creuse e dedicada a Nossa Senhora de Todas as Graças e Saint-Ubalde.

Você está em nossas orações, assim como de sábado a Santuário Espis do Centenário das Aparições de Nossa Senhora em Fátima.

Depois Quadisha Qurbana (Mass), estávamos orando Rogation, tradicional no Ocidente.

Eu, então, sal bento e água invocando a intercessão de nossa Mãe celeste e Saint-Ubalde invocado contra o diabo e as influências infernais.
O dia estava toda piedade toma emprestado e amor fraternal.

(Note como essas orações ontem, tradicional no Ocidente, concordam bem com o dia de hoje dedicado à oração a Maria para as culturas agricoles.C'était como o primeiro de hoje o Dia uma vez na semana tomadas por suas ocupações seculares e por causa das distâncias que separam você de sua paróquia sírio-ortodoxos, que não teria conseguido vir à igreja)

Ontem, depois de agradecer os presentes rezaram pela ausente, doente e nossos mortos, não se esqueça de agradecer a Deus por este grande dia que, além disso, estava ensolarado.

Quando oramos na humildade de uma pequena paróquia rural siro-ortodoxo da Francofonia em Paris foi realizado mais um "liturgia", a do anais do que alguns chamam de "Rite republicano".

Nossa liturgia sírio-Orhodoxe obriga-nos a orar por nosso líder, as Escrituras nos asseguram que eles não têm poder, sem, "ad mínimos" a permissão de Deus, único Senhor da história, que, na verdade deve "compor", por assim dizer, com o uso que os homens fazem sua livre vontade, sem eles, infelizmente, são susceptíveis de se transformar em licença ...

Esta manhã nós orar por nossa nação.

Oramos para aquele que é agora chefe do país.

Com tanta boa vontade nós escrevemos e atender a chamada da esposa do presidente "Ore por meu marido, rezar muito."

Sim, nós oramos esta manhã Maria, Mãe de Misericórdia, e rezar novamente, ela é rainha da França e "Mãe do Bom Conselho" para que o presidente sabe discernir, entre todas as dicas que é certo para atacar, quais são realmente capaz de unir o povo da França na graça e luz do Espírito Santo que nos comunicamos Cristo, nosso Rei.

Acreditamos que o amor, justiça, verdade e misericórdia de Deus é mais forte que o poder do mal.

Trust, seguir em frente, como nossos irmãos que dão o testemunho supremo do martírio sem fanfarronada, mas o orgulho de ser cristãos, orgulhoso ser discípulos de Cristo o único caminho Oi, discípulos de Cristo, "Príncipe da Paz"!

Amanhã, Pai Isaac vai voltar para o mosteiro com a Irmã Marie-Andre, Irmã Mary Emmanuelle, Eulalie e Axel enquanto eu me preparar para fazer algumas visitas a famílias locais que na próxima terça-feira e Vendée nesta quarta-feira, indo para Nantes, onde quinta-feira, vou assumir meu mandato pastoral e missa mensal.
Próxima sexta-feira eu vou fazer passeios ao redor Saumur aderir ao mosteiro.

Boa semana para você. Vamos estar unidos em oração!

Seu fiel e fraternalmente no Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose, Metropolitan Jauldes este V. 15. 17

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

 

Par Saint Basile

(v. 330-379), moine et évêque de Césarée en Cappadoce, docteur de l'Église 
Homélie sur l'humilité, 5-6 (in Brésard, 2000 ans B, p. 232) 

 

« Si quelqu'un veut être le premier, qu'il soit le dernier de tous et le serviteur de tous »

 

Souviens-toi de ce proverbe : « Dieu résiste aux superbes et donne sa grâce aux humbles » (Jc 4,6). Aie présente la parole du Seigneur :

« qui s'humilie sera élevé, et qui s'élève sera abaissé » (Mt 23,12)...

S'il te semble avoir quelque chose de bon, mets-le à ton compte, mais sans oublier tes fautes ; ne t'enfle pas de ce que tu as fait de bien aujourd'hui, n'écarte pas le mal récent et passé ; si le présent te donne sujet de gloriole, rappelle-toi le passé ; c'est ainsi que tu perceras le stupide abcès !

Et si tu vois ton prochain pécher, garde-toi de ne considérer en lui que cette faute, mais pense aussi à ce qu'il fait ou à ce qu'il a fait de bien ; et souvent, tu le découvriras meilleur que toi, si tu examines l'ensemble de ta vie et ne fais pas le calcul de choses fragmentaires.

Car Dieu n'examine pas l'homme de façon fragmentaire... Rappelons-nous souvent tout cela pour nous préserver de l'orgueil, nous abaissant pour être élevés. 

Imitons le Seigneur qui descendit du ciel jusqu'au dernier abaissement...

Mais après un tel abaissement, il fit éclater sa gloire, glorifiant avec lui ceux qui avaient été méprisés avec lui.

Tels étaient bien en effet, ses bienheureux premiers disciples, eux qui, pauvres et nus, parcoururent l'univers, sans paroles de sagesse, sans escorte fastueuse, mais seuls, errants et dans la peine, vagabonds sur terre et sur mer, battus de verges, lapidés, poursuivis, et finalement mis à mort. Tels sont pour nous les enseignements divins de notre Père.

Imitons-les pour arriver, nous aussi, à la gloire éternelle, ce don parfait et véritable du Christ. 

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

LA VIERGE MARIE EN L’ORTHODOXIE…
 
 par P.André Borrely
 
"En tant qu'infirmité de l'être humain, en tant que mortalité, ce que nous appelons le péché originel est invincible et inéluctable pour n'importe quel être humain si saint soit-il. Et ceci est entièrement vrai aussi pour la Vierge Marie, car elle est intégralement un être humain Dans le cas de la Vierge Marie, le péché originel est demeuré en elle sous la forme de la mortalité, de l'infirmité de l'humaine nature qui nous amène à mourir de mort naturelle, mais le saint Esprit qui, à l'Annonciation, l'avait couverte de son ombre, coopéra avec sa liberté pour réaliser en elle une libération personnelle des péchés, une impeccabilité personnelle, Le Précurseur Jean-Baptiste se rapproche déjà de cet état. Et tel est celui de la très sainte Mère de Dieu.

 

L'Orthodoxie nie que la Mère de Dieu ait été libérée du péché originel en vertu d'un acte spécial de la Providence divine, cependant elle considère que le saint Esprit a agi dans son cas d'une manière tout à fait extraordinaire, unique et insurpassable pour l'homme. Ce que les Orthodoxes croient, c'est qu'avec la grâce divine, avec l'assistance du saint Esprit, aucune passion, aucun mouvement peccamineux n'ont touché l'âme très pure de la Mère de Dieu. Si les tentations ont pu l'atteindre ce ne fut que comme des épreuves, selon l'infirmité de sa nature humaine, mais non comme des séductions qui pénètrent à l'intérieur de l'être, l'empoisonnent et le polluent. Marie a possédé une nature humaine infirme, mortelle, endommagée, affaiblie, mais sans pour autant pécher à quelque moment que ce fût. Pour être préservée de se trouver, ne fût-ce qu'un instant, sous l'empire du Prince de ce monde, Marie n'a pas eu besoin d'être préservée de toute contamination par le péché originel. En effet, le pouvoir du Prince de ce monde ne s'exerce que par le moyen de la peccabilité personnelle, en fonction de l'infirmité de la nature. Si la Mère de Dieu n'a jamais commis de péché personnel, elle était par là même affranchie du Prince de ce monde. Le fait que la Mère de Dieu ait été soumise à la mort naturelle, ne signifie pas qu'elle ait été asservie au Prince de ce monde. 

 

 Et cette position au sujet du péché originel et de la Mère de Dieu, n'empêche pas l'Orthodoxie d'admettre une certaine participation de celle-ci à la rédemption. Il ne s'agit pas d'en faire quelque chose de parallèle et d'égal à l'œuvre salvifique de son Fils. Simplement, dans le cas de la Vierge Marie il y a un aspectsacrificiel: en naissant dans ce monde, Marie assuma cette chair même et son infirmité, et non pas seulement sa ressemblance. Et Boulgakov remarque: Dès avant sa naissance, elle était préparée par l 'œuvre spirituelle de l’Église  vétérotestamentaire à une sainteté telle qu'il serait difficile de la concilier avec une plongée avide et égoïste dans la chair du monde, et qu'elle nous conduit plutôt à y supposer une acceptation sacrificielle du péché général, en tant que le sort commun des hommes, afin de contribuer à les sauver. Avec son Fils, la Mère de Dieu parcourt tout le chemin du Golgotha, quoiqu'elle le fasse d'une manière non indépendante, féminine et, pour 
ainsi dire, passive, depuis la crèche de Bethléem et la fuite en Egypte; et elle assume les souffrances de la Croix. En sa personne, Eve, la mère du genre humain, souffre, est crucifiée. Les hymnes liturgiques l'appellent « Agnelle », parallèlement à l'Agneau."
 
(extrait d'un texte paru dans la revue
"Orthodoxes à Marseille" n°127 sept.oct.nov.2009
  dont vous pouvez  lire l'intégralité >>   ICI

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

Ma relation avec la Vierge en a été renouvelée 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

 

À la tête de la paroisse de Qaryatayn, non loin de Palmyre (Syrie), le père Mourad a été enlevé par les hommes du groupe État islamique le 21 mai 2015. Il est resté en captivité plus de 140 jours, avant d’être libéré, le 10 octobre 2015.

Menacé de décapitation à plusieurs reprises s’il ne se convertissait pas à l’Islam, fouetté et soumis à un simulacre d’exécution, les conditions de détention du père Mourad ressemblent à un chemin de croix.

« La première semaine a été la plus difficile », raconte-t-il. Le huitième jour, un individu habillé en noir pénètre dans sa cellule. Le père Mourad croit sa dernière heure arrivée et lui demande les raisons de son enlèvement.  « Prends-le comme une retraite spirituelle », lui répond son geôlier. 

« Dès lors, ma prière, mes journées prirent du sens », confie le prêtre syrien.  « J’ai senti qu’à travers lui, c’était le Seigneur qui m’adressait cette parole. Grâce à la prière, j’ai pu regagner ma paix. On était en mai, le mois de Marie. Mon compagnon de cellule et moi nous sommes mis à réciter le chapelet, que je ne priais pas beaucoup auparavant. Toute ma relation avec la Vierge en a été renouvelée. » 

 

Source:

fr.aleteia.org/2015/12/<wbr />01/lincroyable-et-douloureux-<wbr />recit-du-pere-mourad/

Aucun texte alternatif disponible.

Souvenirs, souvenirs...C'était il y a deux ans, après la Quadisha Qurbana (l'Offrande du Saint Sacrifice de la Messe), une Procession à la Croix pour l'entrée dans l'année commémorative du "Sayfo".
------------------------
Memories, memories ... Two years ago, after the Quadisha Qurbana (the Offering of the Holy Sacrifice of the Mass), there was a Procession on the Cross for the entry into the Sayfo commemorative year.
-----------------------
As memórias ... Isso foi há dois anos, depois de Quadisha Qurbana (Oferta do Santo Sacrifício da Missa), uma procissão para a Cruz para a entrada no ano comemorativo de "Sayfo".

L’image contient peut-être : 3 personnes

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : 2 personnes

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 4 personnes

L’image contient peut-être : 8 personnes

SAINT(S) DU JOUR:

Mor Shmuel

(+409)

 

 

  Ce lundi 15 mai est la commémoration du père de Qartmin Mor Shmuel (+409) selon le calendrier liturgique de l'église orthodoxe syrienne de Malankara.

Mor Shmuel est l'un des fondateurs du monastère de Qartmin, aujourd'hui connu sous le nom de monastère de Mor Gabriel (Dayro d-Mor Gabriel / Deyrulmur) à Tur Abdin Turkey.

This Monday May 15th is the commemoration of the Qartmin father Mor Shmuel (+409) according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

Mor Shmuel is one of the founders of Qartmin Monastery now known as Mor Gabriel Monastery (Dayro d-Mor Gabriel /Deyrulmur) in Tur Abdin Turkey.

 

 

  Esta segunda-feira 15 de maio é a comemoração do pai Qartmin Mor Shmuel (+409) de acordo com o calendário litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria Malankara.

Mor Shmuel é um dos fundadores do Mosteiro Qartmin agora conhecido como Mor Gabriel Mosteiro (Dayro d-Mor Gabriel / Deyrulmur) em Tur Abdin Turquia.

L’image contient peut-être : ciel, nuage, nuit et plein air

 

Sainte Denise

Martyre
(† v. 250)

 

Vierge, martyre avec ses compagnons les saints Pierre, André et Paul à Lampsaque dans l’Hellespont. Au proconsul qui l'invitait à sacrifier à la déesse Vénus, Pierre répliqua : "Il est plus nécessaire et plus glorieux pour moi d'offrir le sacrifice de l'adoration au Dieu vivant et véritable." Denise apprenant que l'un des accusés, Nicomaque, venait d'apostasier, s'écria : "Il s'est perdu à jamais dans l'autre monde." Les gardes s'aperçurent ainsi que cette jeune fille de 16 ans était chrétienne. Elle fut arrêtée, torturée puis décapitée.

L'icône de Marie a-t-elle un pouvoir de délivrance ? 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

Ayant déjà parcouru 40.000 miles à travers la Russie et l'Europe, le pèlerinage ‘d’un océan à l’autre’ de l’icône de Notre Dame de Czestochowa, a marqué une étape particulière à Germantown (Etat-Unis) devant la tristement célèbre « clinique » du docteur Le Roy Carhart, connue pour pratiquer l’avortement tardif. Cette visite a eu lieu le 26 août 2012, à l'occasion de la fête de Notre Dame de Czestochowa.

Les conséquences de cette visite ne surprendront pas ceux qui prient et implorent la Vierge Marie, dans la lutte pour la vie. Au lendemain de cette prière avec l’icône de Marie, Ellen Castellano, membre de la prière régulière de Germantown raconte :

« Aujourd'hui, il y a eu trois sauvetages ! Voici la troisième : une femme venue préparer son avortement, prévu sur 3 jours (grossesse avancée, 28 semaines peut-être). A sa sortie de la clinique, nous lui avons proposé le dépliant sur l'étude biblique post-avortement, elle a répondu : « j'ai vraiment besoin de ça ! Donnez-le-moi. » Elle l'a pris, nous a exposé sa situation, et admis qu'elle avait besoin d'aide pour surmonter son épreuve. Nous n'avons jamais vu une femme aussi prête à trouver la guérison, à peine sortie de la clinique. Il semble que l'icône ait un pouvoir de délivrance. »  

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout

L’image contient peut-être : 5 personnes, intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes qui jouent des instruments de musique

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et personnes assises

L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, barbe et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, assis

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises, table et intérieur

 

Aucun texte alternatif disponible.

Relique de St Ubald.(Jauldes)

L’image contient peut-être : fleur, plante et intérieur

Reposoir à N-D de Toutes grâces et statue de St Ubald (co-patrons de la Paroisse de Jauldes)

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Notre-Dame de Toutes Grâces (Jauldes)

L’image contient peut-être : plante, fleur et intérieur

L’image contient peut-être : plante

La Croix Glorieuse qui, demeurera jusqu'à l'Ascension.

------

Devant ta Croix vivifiante / sans cesse nous nous prosternons, ô Christ notre Dieu, / et nous glorifions ta Résurrection le troisième jour: / par elle, Dieu tout-puissant, tu rénovas la nature humaine corrompue / et tu nous as montré le chemin du ciel, / ô Dieu de bonté, seul Ami des hommes.

Vers toi j’élève mes yeux, vers toi qui habites les cieux; les voici comme des yeux d’esclaves vers la main de leur maître. Comme les yeux d’une servante vers la main de sa maîtresse, ainsi nos yeux se tournent vers le Seigneur notre Dieu, / dans l’espérance qu’il nous montre sa miséricorde.

Seigneur, je voulais effacer dans mes pleurs / la cédule de mes péchés, / afin que ma conversion te rende agréable le reste de ma vie, / mais dans sa ruse l’ennemi / s’est acharné contre mon âme: / Seigneur, avant la fin sauve-moi.

Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car trop de mépris nous rassasie, au point que notre âme déborde. Que l’opprobre soit sur les suffisants / et que le mépris retombe sur les orgueilleux.

Ô Christ notre Dieu, / glorifié dans la mémoire de tes Saints, / par leur intercession envoie sur nous la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen

Arrivés à mi chemin / entre ta Résurrection, ô Christ, / et la venue de ton saint Esprit, / ensemble nous chantons / les prodiges merveilleux / dont le mystère nous fut révélé / et, pleins de crainte, nous te supplions: / envoie sur nous la grande miséricorde.

L’image contient peut-être : 3 personnes

Antes de sua revigorante Cross / nunca, curvar-se, ó Cristo nosso Deus, / e glorifiquem a vosso ressurreição no terceiro dia: / por isso, Deus Todo-Poderoso, você Renovas natureza humana corrupta / e você nos mostrou o caminho céu, / ó Deus de bondade, único amigo dos homens.
Para você eu levanto os meus olhos para você que habitam o céu aqui eles são como os olhos dos escravos na mão de seu mestre. Como os olhos da serva para a mão de sua senhora, assim os nossos olhos atentam para o Senhor nosso Deus, / na esperança de que ele nos mostra sua misericórdia.
Senhor, eu queria esclarecer minhas lágrimas / o cronograma dos meus pecados, / que minha conversão torná-lo confortável o resto da minha vida, / mas em seu inimigo astuto / foi duro contra a minha alma / Lord antes o fim salva-me.
Tende piedade de nós, Senhor, tende piedade de nós porque nós também cheio de desprezo, de modo que a nossa alma transborda. Que o estigma é sobre o suficiente / e escárnio cai sobre os soberbos.
Ó Cristo nosso Deus / glorificado na memória de seus santos, / através de sua intercessão nos envia grande misericórdia.
Glória ao Pai e ao Filho e ao Espírito Santo, agora e sempre e sempre e sempre. amém
Chegou a meio caminho / entre a sua ressurreição, ó Cristo, / ea vinda do seu Espírito Santo, / juntos cantamos / maravilhosos prodígios / cujo mistério foi revelado a nós / e cheio de medo, nós te pedimos: / envia -nos grande misericórdia.

Please Offer Your Prayers For Syria

Almighty eternal God, source of all compassion, the promise of your mercy and saving help fills our hearts with hope. Hear the cries of the people of Syria; bring healing to those suffering from the violence, and comfort to those mourning the dead. Empower and encourage Syria’s neighbors In their care and welcome for refugees. 

Convert the hearts of those who have taken up arms, and strengthen the resolve of those committed to peace. O God of hope and Father of mercy, your Holy Spirit inspires us to look beyond ourselves and our own needs. Inspire leaders to choose peace over violence and to seek reconciliation with enemies. Inspire the Church around the world with compassion for the people of Syria, and fill us with hope for a future of peace built on justice for all. 

We ask this through Jesus Christ, Prince of Peace and Light of the World, who lives and reigns for ever and ever. Amen.    

(Source:https://www.syriacmonastery.org/ )

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et gros plan

Aucun texte alternatif disponible.

LE COIN DU CATECHISME ET...DE LA TRANSMISSION FAMILIALE

LE NOUVEAU TESTAMENT, LA VIE DE JÉSUS

Mother of God of the Sign, made to order. Catalog of St Elisabeth Convent…:

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour la fin MAI et le début JUIN:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 2 JUIN de 15h à 18h30 au Samedi 3 JUIN de 8h à 12h.


*Le Mercredi 24 MAI , le Samedi 3 Juin
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour:
*Le Jeudi de l'Ascension,
*Le WE du Pèlerinage de PENTECÔTES à Notre-Dame de Miséricorde,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .


NORMANDIE:


-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 Mai au soir au 31 MAI au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , renseignez-vous de la date auprès du Père Isaac au 07 87 11 06 03 par sms. *


-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :


¤DIMANCHE 21 et lundi 22 MAI, Grand Pèlerinage à Ste Rita et St Charbel (autour de leurs reliques). Messe à 10h30, bénédiction des Roses et de l'Huile...


DU 21 AU 25 MAI, RETRAITE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur.
Qui est ce médecin ?
C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)


¤JEUDI 25 Mai ASCENSION de Notre Seigneur.Procession des Rogations suivies de la Quadisha Qurbana (Ste Messe)*.(Anniversaire d'ordination sacerdotale de notre évêque )
¤DIMANCHE 4 JUIN, PÈLERINAGE de PENTECÔTES à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.*

 

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:


-NANTES :
¤Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

 

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:


-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches 28 MAI *
-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi 27 MAI *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Aidez-nous à emmener en vacances ceux qui,

sans moyens, ne partiraient jamais !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA du 7 au 16 Octobre 2017

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017, INSCRIVEZ-VOUS !

Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" à FATIMA

+++

_________________________________

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise

Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise

Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-

Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

L’image contient peut-être : arbre, plein air et nature

Du Bienheureux Jan van Ruusbroec

(1293-1381), chanoine régulier de St Augustin 
Les Noces spirituelles, III (trad. Louf, Bellefontaine 1993, p. 214 rev.) 

 

« L'Esprit Saint vous enseignera tout »

 

La vie de contemplation est la vie du ciel... Grâce à l'amour d'union avec Dieu en effet, l'homme passe au-delà de son être de créature, pour découvrir et savourer l'opulence et les délices que Dieu est lui-même et qu'il laisse couler sans cesse au plus caché de l'esprit humain, là où celui-ci est semblable à la noblesse de Dieu.

Lorsque l'homme recueilli et contemplatif a ainsi rejoint son image éternelle, et lorsque, dans cette limpidité, grâce au Fils, il a trouvé sa place dans le sein du Père, il est éclairé par la vérité divine... 

Car il faut savoir que le Père céleste, abîme vivant, est tourné, par des œuvres, avec tout ce qui vit en lui, vers son Fils, comme vers son éternelle Sagesse (Pr 8,22s) ; et cette même Sagesse, avec tout ce qui vit en elle, se réfléchit, par des œuvres, dans le Père, c'est-à-dire dans l'abîme dont elle est sortie.

De cette rencontre jaillit la troisième Personne, celle qui se tient entre le Père et le Fils, c'est-à-dire le Saint-Esprit, leur commun amour, qui est un avec les deux dans la même nature.

Cet amour embrasse et traverse avec jouissance le Père, le Fils et tout ce qui vit en eux, et cela avec une telle opulence et une telle joie que toutes les créatures en sont réduites à un silence éternel.

Car la merveille insaisissable, cachée en cet amour, dépassera éternellement la compréhension de toute créature. 

Lorsque nous reconnaissons cette merveille et la savourons sans étonnement, c'est que notre esprit se trouve au-delà de lui-même et qu'il est un avec l'Esprit de Dieu, savourant et regardant sans mesure, comme Dieu savoure et regarde sa propre richesse dans l'unité de sa profondeur vivante, selon son mode incréé...

Cette délicieuse rencontre, qui a lieu en nous selon le mode de Dieu, est sans cesse renouvelée... Car de même que le Père regarde sans cesse toutes les choses comme nouvelles dans la naissance de son Fils, elles sont aussi aimées d'une façon nouvelle par le Père et par le Fils dans le jaillissement du Saint-Esprit.

Voilà la rencontre du Père et du Fils en laquelle nous sommes amoureusement étreints, grâce au Saint-Esprit, dans un amour éternel.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Marie"

Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 08:03

Aucun texte alternatif disponible.

This Sunday May 14 is the 4th Sunday after Easter (Had'bshabo rbi'oyo d'Qymtho) according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church. 

In this Sunday's Gospel, we remember Christ's proclamation, "I am the living bread which came down from heaven: if any man eat of this bread, he shall live for ever: and the bread that I will give is my flesh, which I will give for the life of the world." 

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

 

Este domingo 14 de maio é o 4º domingo após a Páscoa (Had'bshabo rbi'oyo d'Qymtho) de acordo com o Calendário Litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria de Malankara.

No Evangelho deste domingo, recordamos o anúncio de Cristo: "Eu sou o pão vivo que desceu do céu; se alguém comer deste pão, viverá para sempre; eo pão que eu darei é a minha carne, a qual eu vou Dar para a vida do mundo. "

As leituras da Bíblia Sagrada da Igreja Lectionary:



Evening:
St. Luke 5:27-39

Morning:
St. John 3:10-21

Before Holy Qurbono:
Exodus 34:4-12
Micah 4:1-7
Zachariah 8:4-9
Isaiah 37:8-17


Holy Qurbono:
I John 4:19-5:15
Hebrews 11:3-6
St. John 6:47-58

Troisième dimanche après le Nouveau Dimanche

 

Saint Qurbana :

    • 1ère de St Jean 5: 13 – 21 :
  • 13 Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu.
  • 14 Voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute.
  • 15 Et puisque nous savons qu’il nous écoute en toutes nos demandes, nous savons aussi que nous obtenons ce que nous lui avons demandé.
  • 16 Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui n’entraîne pas la mort, il demandera, et Dieu lui donnera la vie, – cela vaut pour ceux dont le péché n’entraîne pas la mort. Il y a un péché qui entraîne la mort, ce n’est pas pour celui-là que je dis de prier.
  • 17 Toute conduite injuste est péché, mais tout péché n’entraîne pas la mort.
  • 18 Nous le savons : ceux qui sont nés de Dieu ne commettent pas de péché ; le Fils engendré par Dieu les protège et le Mauvais ne peut pas les atteindre.
  • 19 Nous savons que nous sommes de Dieu, alors que le monde entier est au pouvoir du Mauvais.
  • 20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence pour que nous connaissions Celui qui est vrai ; et nous sommes en Celui qui est vrai, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle.
  • 21 Petits enfants, gardez-vous des idoles.
    •  
    • Hébreux 11: 3-6 :
  • 03 Grâce à la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu, et donc ce qui est visible n’a pas son origine dans ce qui apparaît au regard.
  • 04 Grâce à la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice plus grand que celui de Caïn ; à cause de sa foi, il fut déclaré juste : Dieu lui-même rendait témoignage à son offrande ; à cause de sa foi, bien qu’il soit mort, il parle encore.
  • 05 Grâce à la foi, Hénok fut retiré de ce monde, et il ne connut pas la mort ; personne ne le retrouva parce que Dieu l’avait retiré ; avant cet événement, il avait été agréable à Dieu, l’Écriture en témoigne.
  • 06 Or, sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu ; car, pour s’avancer vers lui, il faut croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent.
    •  
    • St Luc 24: 13 à 35 :
  • 13 Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem,
  • 14 et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.
  • 15 Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.
  • 16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
  • 17 Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
  • 18 L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. »
  • 19 Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple :
  • 20 comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
  • 21 Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
  • 22 À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
  • 23 elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant.
  • 24 Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
  • 25 Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit !
  • 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
  • 27 Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
  • 28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.
  • 29 Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.
  • 30 Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.
  • 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.
  • 32 Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »
  • 33 À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent :
  • 34 « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
  • 35 À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.
    •  

 

Aucun texte alternatif disponible.

« Ah ! Verbe éternel, dites-moi, je Vous prie, qu'elle est la cause qui empêche le Saint-Esprit d'accomplir dans l'âme son œuvre tout entière ?

soleil_mer_17a.jpg

Vous me dites que le premier empêchement est la malice ; un autre, la volonté personnelle de ceux qui veulent Vous servir, mais à leur façon. Nous voulons bien votre Esprit, mais de la manière qui nous plaît, et par là même, nous nous rendons incapables de Le recevoir. D'autres fois, cet empêchement est la tiédeur : il nous semble que nous Vous servons, alors que nous ne nous rendons pas compte que nous ne servons que nous-mêmes. Mais Vous, ô Seigneur, voulez être servi sans amour-propre, avec sincérité et humilité. Ainsi, votre Esprit ne se repose qu'en l'âme qui se trouve plongée dans l'humilité. Mais hélas ! Verbe très aimant, je voudrais savoir ce qu'il me faut faire contre ces empêchements, car à quoi me servirait-il de les avoir compris, si je n'en connaissais le remède ? Voici, le remède à la malice est l'intention droite et simple ; le remède à la volonté personnelle est de ne vouloir que ce que Vous voulez. Le remède à la tiédeur est l'ardeur de la charité qui, semblable au feu, descend dans les cœurs et brûle toute tiédeur. » (Ste Marie-Madeleine de Pazzi)

« Venez, ô Esprit Saint, sanctifiez-moi ! Venez, ô Esprit de vérité, remplissez-moi ! Votre divine sagesse m'établira dans la vérité. Je me sens assoiffée de vérité et voudrais qu'elle règne dans mon esprit, mes paroles, mes affections, mes actions, évitant tout ce qui lui est opposé, non seulement le mensonge, mais aussi la dissimulation, les duplicités, les manques de sincérité avec moi-même.
Venez, ô Esprit de paix, donnez-moi la paix ! Cette paix profonde qui dilate l'âme, la rend apte à vos opérations, qui calme et domine tout le sensible et même la partie supérieure de l'âme. Venez, ô Esprit de charité, embrasez-moi et faites que je sois tellement enflammée de votre amour que je puisse le répandre sur les âmes que je voudrais toutes porter vers Vous ! Oh ! transformez-moi en amour ; ainsi seulement je pourrai répondre pleinement à votre appel et être utile à l’Église. » (Sr Carmela du St-Esprit)

P. Gabriel de Ste Marie-Madeleine O.C.D., Intimité Divine -

L’image contient peut-être : intérieur

POURQUOI L’ICONOSTASE ?

Manifestation du Royaume –

[…] Mémorial de l’histoire du salut et vision prophétique, préfiguration du Royaume des cieux, l’iconostase orthodoxe, appelée également catapetasma ou Voile du temple de l’église, loin d’être une simple paroi de séparation entre l’autel et la nef, ou un simple élément décoratif, artistique, revêt un sens profondément liturgique et théologique. Toute l’histoire du salut du monde est résumée dans l’iconostase, qui symbolise la venue du Royaume de Dieu parmi les hommes, afin que les hommes puissent entrer dans le Royaume de Dieu.

En tant qu’image de l’Église, Corps mystique du Christ, l’iconostase montre que le Christ se trouve, au même moment, dans la gloire du Royaume des cieux avec les saints, et, dans l’humilité, sur la terre également, avec les hommes qui prient.

Ainsi, l’iconostase est, non pas un signe de séparation, mais un trait d’union, de communication entre l’autel et la nef, entre le ciel et la terre, entre l’éternité et le temps, entre le Créateur et la création. L’iconostase est une vision mystique du Royaume des cieux, que les fidèles expérimentent en tant que promesse, par les saints mystères, notamment par l’eucharistie, donnée aux fidèles entre les portes saintes de l’autel.

À l’origine, l’iconostase était peu développée, présentant quelquefois uniquement deux icônes : celle du Sauveur et celle de la Mère de Dieu. Elle s’est développée notamment après la victoire de l’Orthodoxie sur l’iconoclasme (843), atteignant aux 14e – 15e siècles la forme et la structure unitaire que nous lui connaissons aujourd’hui, avec plusieurs rangées d’icônes.

L’icône invite à la prière

Exposées dans un musée, les icônes invitent à une étude esthétique ou à l’admiration artistique. Cependant, à l’intérieur de l’église, c’est-à-dire dans le contexte de la célébration liturgique et de la confession de la foi qui les a engendrées, les icônes invitent à la prière ! Dans le musée, l’icône évoque l’artiste qui l’a créée ; dans l’église elle nous rappelle tout d’abord la présence spirituelle du saint qu’elle représente, plus particulièrement la présence aimante et sanctifiante du Christ-Seigneur, qui a promis : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20).

> Poursuivre la lecture… Pourquoi l’iconostase ? Allocution du Patriarche Daniel – 10 avril 2010

Allocution de Sa Béatitude Daniel, Patriarche de l’Église orthodoxe roumaine, à l’occasion de la consécration de l’iconostase de l’église Saint-Jean-Baptiste de la paroisse orthodoxe roumaine de Strasbourg, dimanche 10 avril 2010.

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

LE MIRACLE DE JEANNE D’ARC :

« Nous ne sommes qu’à l’aube des jours qui verront s’accomplir, indéfiniment, sa mission. »

      Gabriel Hanotaux – Jeanne d’Arc (1911)

« Il y a grande pitié au Royaume de France »

Disait l’Archange St Michel à Ste Jeanne d’Arc alors que la France paraissait perdue, entre la folie de son roi Charles VI et l’invasion anglaise devenue inéluctable. Nous sommes en pleine Guerre de cent ans en l’an de grâce 1429. A cette époque, le sort du Royaume de France ne tenait plus qu’à la ville d’Orléans. Si Orléans tombait entre les mains des anglais, alors plus rien ne pourrait les empêcher d’envahir les territoires du sud de la Loire encore fidèles à Charles VII. Autant dire qu’à ce stade de la guerre, si Orléans tombe, c’est la France entière qui disparaît sous le joug de la couronne britannique. Mais la chevalerie française en cette année 1429 n’avait plus vraiment la fougue et le moral d’acier de jadis. La cruelle défaite française à la bataille d’Azincourt, le 25 octobre 1415, avait ruiné pour longtemps tout espoir de reconquête, et les défaites successives depuis cette bataille l’ont bien démontré.

C’est dans ce contexte assez désastreux du Royaume de France que débutera la glorieuse épopée de la Sainte Pucelle. Nous n’allons pas faire un exposé sur toute sa vie, mais seulement reprendre des épisodes de son miraculeux parcours, afin de mettre en évidence les enseignements qu’elle laissa aussi bien à ses contemporains qu’aux générations futures…

A l’âge de 13 ans, elle eut une apparition de Saint Michel sous l’apparence d’un chevalier, de Sainte Marguerite et de Sainte Catherine. L’archange et ses deux saintes lui ordonnèrent de conduire le dauphin à Reims pour le faire sacrer et de « bouter les Anglais hors de France ».

Mission qui, pour être politique, n’en est pas moins, pour elle, religieuse. Ses « voix » se font de plus en plus insistantes.

D’abord traitée de folle, elle est enfin prise au sérieux. C’est alors que débute l’aventure guerrière.

Le 25 février 1429, lorsque Jeanne se présenta devant Charles VII à Chinon, après l’avoir reconnu malgré la présence d’un faux Charles se faisant passer pour lui pour la tester, elle lui dit : « J’ai nom Jeanne la Pucelle, et vous mande par moi le roi des cieux que vous serez sacré et couronné dans la ville de Reims et serez lieutenant du roi des cieux qui est roi de France ! »

 

Comme Charles VII restait sceptique, elle lui rappela alors une prière qu’il fit à la Toussaint et que lui seul savait :

« Sire, n’avez-vous pas bien mémoire que le jour de la Toussaint dernière, vous, étant en la chapelle du Chatel de Loches, en votre oratoire, tout seul, vous fîtes trois requêtes à Dieu ».

Et c’est elle-même qui apporta la réponse à ces requêtes : « Je te le dis de la part de messire : tu es le vrai héritier de France et fils du roi et il m’envoie pour te conduire à Reims y recevoir ton sacre et ta couronne ».

Lors de son interrogatoire à Poitier, un des examinateurs, Guillaume Aymeri, lui demanda : « Jehanne,vous prétendez que c’est plaisir de Dieu que les Anglais s’en aillent en leur pays et vous demandez des gens d’armes. Si cela est, il ne faut pas de gens d’armes, car le seul plaisir de Dieu peut les déconfire et les faire aller en leur pays »

Elle répondit : « En nom Dieu, les gens d’armes batailleront et Dieu donnera la victoire » 

Tout est dit dans sa réponse, et à ce jour, cela doit être le mot d’ordre pour toute action victorieuse, de la part de ceux voulant œuvrer au service du Royaume de France. Agir sur le terrain mais au nom de Dieu si nous souhaitons la victoire de notre combat. S’il fallait adapter sa réponse à notre époque pour notre combat, nous dirions : « En nom Dieu, politique d’abord et Dieu donnera la victoire ! » La prière seule ne sert à rien, ni l’action seule !

Interrogée sur la raison pour laquelle elle appelait Charles VII « Gentil Dauphin » et non pas par son titre de Roi, elle fit cette magnifique réponse, qui est une splendide leçon de théologie politique : « Je ne lui donnerai le titre de roi qu’après qu’il aura été sacré et couronné à Reims où j’ai mission de le conduire ».  Voilà une mise au clair que bien des royalistes ont oublié à ce jour. Le R.P. dom Besse écrivait dans son Église et monarchie en 1910 : « il  y avait aux yeux de nos pères, autre chose qu’un  acte de foi par lequel un souverain s’inclinait respectueusement devant Dieu, implorait Sa bénédiction et lui faisait hommage de sa  puissance. C’était, en France du moins, la consécration nécessaire de l’autorité royale. L’héritier du trône devenait roi par le Sacre. L’histoire de Charles VII en donne la preuve… La naissance désignait en quelque sorte le souverain ; elle lui conférait le droit de régner. Il prenait possession de son trône le jour du Sacre. »

 

 

Lorsque Jeanne se retrouva à la tête de sa petite armée de renfort en partant de Blois pour aller délivrer Orléans, Jeanne se comporta d’une façon étonnante, mais somme toute en cohérence dans la logique d’une reconquête. Lisons la description qu’en fait l’historien allemand Guido Görres :

« Ainsi précédée de ses prêtres, l’armée ressemblait plutôt à un pacifique pèlerinage qu’à une expédition guerrière, et le cœur des farouches hommes d’armes était de plus en plus pénétré de respect pour leur sainte conductrice. Elle les exhortait sans relâche à la pénitence et à la confiance en Dieu et en sa miséricorde infinie, les assurant qu’il leur donnerait la victoire s’ils étaient en état de grâce. Elle-même communia solennellement au milieu d’eux en plein air, et l’amour qui brûlait son âme enflamma bientôt celle des autres. Le plus grand nombre d’entre eux allèrent à confesse, toutes les femmes de mauvaise vie durent quitter l’armée par ordre de la Pucelle, et elle observa, pour sa part, une si sévère discipline, qu’elle coucha la première nuit revêtue de son armure, ce dont elle fut incommodée. »

« Jeanne d’Arc : d’après les chroniques contemporaines » par Guido Görres – 1843 – p128-129

 

On se rend bien compte à travers ces quelques lignes décrivant l’armée de Jeanne, que la situation de la France de cette époque (début XVème siècle) avait engendré des hommes n’ayant plus d’espoir et perdant foi en toute victoire. L’enjeu était énorme pour la Sainte pucelle. L’enseignement de Jeanne, face à cette déréliction, fut pourtant simple : pas de reconquête sans une armée irréprochable devant Dieu ! Elle ne fit pas de discours guerriers comme on aurait pu s’y attendre de la part d’un chef de guerre. Elle fit un discours d’humilité et de repentance devant Dieu. On devine au regard de cette logique qui l’anima, à quel point les hommes de guerre qu’elle devait guider vers la victoire avaient perdu la foi. Elle chassa les prostitués de son armée, et imposera la présence permanente de prêtres. Le symbole est fort : elle chasse le vice pour y inclure la vertu. Elle interdira à ses soudards de blasphémer et les obligea à assister à toutes les messes, sans oublier l’obligation de se confesser. Elle prescrit aux soldats de se mettre « en état d’être en la grâce de Dieu ; que s’ils sont en bon état, avec l’aide de Dieu, ils obtiendront la victoire car c’est le péché qui fait perdre les batailles ». Et nous pourrions aussi rajouter que de par sa présence en tant que jeune fille à la tête de l’armée, elle imposa aux hommes de guerre l’humilité d’être conduit par une gamine et non pas par un chevalier aguerri. Pour l’époque, ce symbole est fort. En somme elle chassa l’orgueil et l’arrogance qui avaient déjà coûté très cher…

Et c’est dans ces conditions que l’armée de Jeanne quitta Blois pour se rendre à Orléans, en ressemblant plus à un pacifique pèlerinage qu’à une expédition guerrière !

Et oui nous le répétons encore une foi, l’enseignement de Jeanne veut qu’il n’y ait de reconquête sans une éthique ! Cela peut paraître purement symbolique aux yeux de certain, mais le résultat est là : la ville d’Orléans fut libérée et par la suite Charles VII sacré à Reims !

Le chanoine Coubé écrira sur cette victoire : « Rarement le monde a vu une campagne militaire aussi brillante. Ce qui étonne tout d’abord…C’est la pauvreté ou plutôt la nullité des ressources dont Jeanne dispose. Elle n’a rien où s’appuyer. Autour d’elle le néant : néant des finances qui ont été gaspillées, néant des soldats qui ont perdu toute confiance…Elle parle à ce néant et son verbe en fait éclore l’espérance et jaillir la victoire. » 

« L’âme de Jeanne d’Arc » de l’Abbé Stephen Coubé – Paris, P. Lethielleux , (1910) p84

Là encore est un miracle de Jeanne, d’évoluer dans le néant pour aboutir à la victoire. L’espoir fut son arme redoutable et elle nous enseigne de ne jamais baisser les bras même lorsque l’on pense que la situation est perdue.

Après la victoire d’Orléans, les troupes françaises poursuivirent l’ennemi et le chassèrent de Jargeau, Meung-sur-Loire puis Beaugency.  Lors de la prise de Jargeau une anecdote nous est parvenue par le duc d’Alençon, lors de son témoignage en justice. Il raconta que Jeanne lui cria : « Jetez-vous de ce côté, sinon une pièce qu’on s’apprête à tirer de là-haut va vous tuer. » Et en effet, à peine d’Alençon eut-il suivi son conseil, qu’un coup de canon retentit et le projectile enleva la tête d’un gentilhomme, le sire de Lude, à l’endroit même que le duc venait de quitter sur ordre de Jeanne… Le duc d’Alençon se rappela alors du frisson involontaire qui l’avait saisi !

Remontant vers le nord, les troupes françaises se heurtèrent à une armée anglaise venue de Paris pour secourir la garnison de Beaugency.

Le choc eu lieu près du village de Patay, à 25 kilomètres au nord-ouest d’Orléans, le 18 juin 1429. L’affrontement fut terrible pour les anglais. Leurs pertes s’élevèrent, selon certaines estimations, de 2 à 3000 morts, alors que côté français on déplore, toujours selon diverses estimations, de 2 à 100 morts maximum. Cette victoire française qui clôtura la campagne de la Loire, fut un véritable miracle et fut considérée comme la revanche d’Azincourt ! Et ce fut Jeanne elle-même qui voulue cette bataille, malgré le conseil de guerre qui en avait décidé autrement. C’est elle qui a commandé l’assaut : « Frappez hardiment, ils ne tiendront pas longtemps !  »  « ce sont eux qui  vont fuir ; ils ne se défendront pas  et seront  battus et il vous faudra de bons éperons pour les poursuivre.» disait-elle avant la bataille…

Ce témoignage historique de l’épreuve de la Sainte Pucelle, ainsi que celui du peuple français en générale, en pleine guerre de Cent-ans, montre à quel point le sort de la France est lié à sa vocation d’origine.

C’est Saint Remi qui scella cette vocation en faisant cette prédiction à Clovis, la veille de son sacre à Reims vers 496, et qui marquera la naissance du Royaume chrétien en France :

« Apprenez mon Fils que le Royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Romaine, qui est la seule véritable église du Christ. Ce Royaume sera un jour grand entre tous les royaumes et il embrassera toutes les limites de l’Empire Romain et il soumettra tous les peuples à son sceptre, il durera jusqu’à la fin des temps. Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la loi romaine, mais il sera rudement châtié toutes les fois qu’il sera infidèle à sa vocation. »

On ne peut que constater avec l’expérience de la Guerre de cent ans et surtout avec l’arrivée de Jeanne d’Arc, la véracité de cette mission énoncée par Saint Rémi. Jeanne dû en être consciente, et son rôle fut, entre autre, de renouer le Trône des Lys avec celui du Ciel. D’ailleurs face au projet d’aller reconquérir la Normandie après la victoire d’Orléans, voici ce qu’elle répondit :

« Ce n’est pas en Normandie qu’il faut aller, c’est à Reims pour faire sacrer le roi ! Voulez-vous savoir la raison de cet avis ? La voici. Aussitôt que Charles VII sera couronné et sacré, la puissance de ses adversaires ira toujours en diminuant, et, finalement, ils ne pourront plus nuire ni à notre prince ni à son royaume.»

La suite des événements montrera qu’elle avait vu juste.

Jeanne fit bien comprendre dans sa réponse que la cérémonie du Sacre n’a rien de folklorique. Le Sacre est avant tout une protection du Royaume de France par le Ciel. Le Journaliste contre-révolutionnaire Pierre Virion écrivait : « Le Royaume de France, en effet, n’appartient pas au roi ; cela est juridiquement vrai. Celui-ci ne le possède pas en propriété. Il a seulement un droit d’accession à la couronne par ordre successif de primogéniture. Le royaume est un bien de Dieu qui en possède le haut domaine, et c’est en conséquence de ce domaine suzerain, parce qu’il est le « Droicturier Seigneur », c’est-à-dire celui dont découlent tous les droits, qu’il en concède à Charles la Royauté. »

L’alliance entre le Trône des Lys avec celui du Ciel avait été brisée par le traité de Troyes signé le 21 mai 1420 faisant du Roi d’Angleterre le futur Roi de France après la mort de Charles VI ! Jeanne renoua donc cette alliance sacrée le 21 juin 1429 à Saint Benoît-sur-Loire. Cet acte notarié s’appelle la Triple Donation :

 

Voici comment elle s’est déroulée : Le 21 juin 1429, à l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, Jehanne dit à Charles : «Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ?» Le Roi hésite, puis consent. «Sire, donnez-moi votre royaume». Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille : «Jehanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume». (1ére donation) Ainsi, en vertu de cet acte, Jeanne a été quelques instants seulement sans doute, mais très réellement Reine de France. Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu’un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi ; après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait : «Voici le plus pauvre chevalier de France : il n’a plus rien». Puis aussitôt après, très grave et s’adressant aux secrétaires : «Écrivez,dit-elle : Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ» (2éme donation). Puis s’adressant à tous les assistants : « A présent, c’est Jésus-Christ qui parle : Moi, seigneur éternel, je donne la France au roi Charles ». (3ème donation)

Cette Triple Donation annula littéralement le Traité de Troyes plus que ne le fera le Sacre de Charles VII le mois suivant. Elle avait aussi pour objectif de rappeler que le vrai Roi de France, c’est le Christ lui-même, le Christ Roi de France. Nos Rois depuis Clovis ne sont que ses Lieutenants. Jeanne, dont le village natale a pour nom Domrémy, en référence justement à Saint Rémi dont il est consacré, avait bel et bien pour mission de rappeler la vocation divine de la France en plus de la sauver.

Le comte de Chambord ira aussi dans le sens de la Triple Donation lorsqu’il déclara à Albert de Mun le 20 novembre 1878 :

« Il faut pour que la France soit sauvée, que Dieu y rentre en maître pour que j’y puisse régner en roi. »

La Triple Donation étant faite, Jeanne et Charles VII entrèrent solennellement dans la ville du Sacre, Reims, le 16 juillet 1429

La cérémonie du sacre eu lieu dès le lendemain dans la cathédrale. Jeanne se tint à côté du roi avec son étendard sur lequel figurent le Christ en majesté et les mots Jhesus Maria. « Il avait été à la peine, c’était bien raison qu’il fût à l’honneur », déclarera-t-elle plus tard.

Lorsque Monseigneur Regnault de Chartres eut prononcé la formule rituelle : « Je te sacre Roi de France, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ! », au milieu des cris enthousiastes de tous les assistants : Noël ! Noël ! Vive le Roi, Noël !, Jeanne en larmes de joie et de suprême émotion se jette aux pieds du Roi :

« Gentil Prince, maintenant est exécuté le plaisir de Dieu qui voulait que vous vinssiez à Reims pour y recevoir votre digne sacre, montrant que vous êtes le vrai roi et celui auquel le royaume doit appartenir ! »

Jeanne avait mené à terme sa mission et la poétesse Christine de Pisan avait raison de dire dans son Ditier de Jehanne d’Arc :

« L’an mille quatre cent vingt-neuf,
Reprit à luire le soleil. »

Certes, la situation de la France à cette époque n’est pas vraiment comparable à celle du début du XXIème siècle. Mais cette France de 1429 était pourtant toute autant imprégnée de désespoir. A ce jour nous avons tous conscience que la France a encore une fois de plus brisé cette alliance entre le Trône des Lys et celui du Ciel. L’acte qui brisa ce lien c’est la proclamation par le tiers état, le 17 juin 1789, de l’Assemblée constituante faisant rupture avec le baptême de Clovis. Cette proclamation de l’Assemblée constituante intervient un siècle jour pour jour, après la demande du Christ à Sainte Marguerite-Marie Alacoque de faire consacrer le Royaume de France au Sacré Cœur par Louis XIV. Ce dernier ne le fera pas malheureusement. D’une certaine manière, avec la proclamation de l’Assemblée constituante, c’est le Christ qui fut détrôné au profit d’une souveraineté populaire incarnée à ce jour par une sinistre oligarchie. Cet acte-là est en quelque sorte notre traité de Troyes, et la guerre de 14, notre bataille d’Azincourt. Mais nous n’avons pas encore eut notre Jeanne…

Pour conclure, il ne sert à rien à ce jour de crier « Jeanne au secours » tout en prétextant redresser la France au sein d’une république laïcarde qui a déjà causé bien des malheurs… Si nous voulons que Jeanne vienne à notre secours, alors imprégnons-nous de son enseignement intemporel, celui de Dieu, la France et le Roi. Elle s’est battue pour cette Trinité qui constitue le socle même de notre civilisation, comme le feront 360 ans plus tard les Chouans et les Vendéens lors des Guerres de Vendée.

Le 20 mars 2016, l’anneau de Jeanne d’Arc qui lui fut confisqué lors de sa capture, fit son retour officiel en France, avec une cérémonie célébrée au Puy du Fou organisé par Philippe de Villiers à la gloire de l’anneau et de Jeanne à travers lui. Ce dernier avait réussi à obtenir cette seule relique qu’il nous reste de Jeanne grâce à une vente aux enchères organisée en Angleterre.

Est-ce un signe pour nous tous français ? Certainement !

Le message essentiel de Jeanne et de ses Voix, celui de la Royauté du Christ sur la France et sur les nations, a traversé les siècles jusqu’aux apparitions du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial et à ses quatre demandes au Roi de France, du 17 juin 1689, qui attendent encore d’être accomplies : lorsqu’elles le seront, la mission posthume de sainte Jeanne d’Arc sera achevée.

Méditons ces paroles de Pie XII :

« Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants, et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jeanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et sauver la foi. »

Notre Jour Viendra !

P-P Blancher

(Source:http://www.actionroyaliste.fr )

Higoumène Tryphon: Éviter l'hypocrisie dans notre voyage vers Dieu

 


Il est très facile de vivre nos vies dans l'hypocrisie si nous ne sommes pas conscients des pièges de la vie spirituelle. Nous pouvons devenir pharisiens sans nous en rendre compte, si nous faisons que notre christianisme est vécu artificiellement. 

Vivre notre vie comme si nous avons été dirigé par un metteur en scène, nous n'aurons rien accompli, et il ne restera plus qu'un acteur. Porter le masque du christianisme, n'est pas vivre en Christ. Un examen honnête, quotidien de notre conscience, ainsi que des conseils réguliers de notre confesseur, est la seule manière que nous ayons de pouvoir vivre une vie chrétienne qui conduira à la transformation du cœur.

Si nous jouons simplement le spectacle d'être chrétien, sans véritable repentir, nous restons embourbés dans une fausse religiosité, et notre cœur sera dans les ténèbres. Le Christ doit être invité dans le cœur sur une base quotidienne, par la prière, et par un examen honnête de notre conscience, sans laquelle il n'y a pas de croissance spirituelle. Nous ne pouvons pas jouer à être un chrétien, car le faire, conduira à la mort spirituelle.

Il nous faut « revêtir le Christ », tous les jours, et nous assurer que l'expression publique de notre foi n'est pas une comédie jouée pour les autres, mais sans jamais entrer dans une relation plus profonde avec ce même Christ. Jouer à la spiritualité conduit seulement à la mort spirituelle. Si notre vie ne rend pas le témoignage du Christ en nous, et si notre attention est consacrée à l'auto-promotion, ou au désir de plaire aux autres, mais évite l'examen honnête de nos péchés, nous serons comme des fruits qui meurent sur la vigne.

 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après

This Monday May 15th is the Feast of the Virgin Mary for the Crops

(Hido d'Yoldath Aloho Hal S'heble)

according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church. 

St. Mary is venerated with great devotion in the Syriac Orthodox Church of Antioch. In addition to Feasts of the Virgin associated with the Lord & the Feast of her Nativity, there are three other Feasts that are celebrated by the faithful with much fervor. 

Syriac poets called the 'Potters' attribute setting these feasts of the Virgin Mary to St. John the Evangelist. Those poets are quoted saying: “With dew & drizzle the land of Ephesus was sprinkled when St. John brought to it the messages of the Virgin Mary commanding that the blessed Feasts of the Virgin be celebrated three times a year. The Feast of the Virgin Mary of the sowing is in January. In May is the Feast of the Virgin Mary for blessing the crops & in August is her Feast of the blessing of the vineyards, which are the symbol of the mystery of life”.

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 20:45

L’image contient peut-être : 1 personne

O God, whole / dwelling with God / and willing to save me / from the abyss of sin, come to dwell in me, in Your great goodness.
Remember your people, which you have acquired from the beginning.
The darkness has disappeared: / behold, the Messiah / in the midst of the feast makes the great mercy shine as a dawn.
God is our King forever, in the midst of the earth He fulfills salvation.
Come quickly, you who desire to drink the stream of life, / said the Savior, / and drink the grace of God cheerfully.
Glory to the Father and to the Son and to the Holy Spirit, Now and ever and ever. Amin

Let us cleanse the corners of our thoughts, light the lamps of our hearts / and we will see Christ our Life enter the Temple, in His immense goodness, / to triumph over the enemy / and save the human race / by His Passion on the Cross and His holy Resurrection; / And for Him we shall sing: / Thou, O Lord, the glory of the world can not contain.

 

Ô Verbe, tout entier / demeurant avec Dieu / et voulant me sauver / de l’abîme du péché, / vienez habiter en moi, dans Votre grande bonté.

Souvenez-Vous de Votre peuple, / que Vous avez acquis dès l’origine.

Les ténèbres ont disparu: / voici que le Messie / au milieu de la fête fait resplendir / comme une aurore la grande miséricorde.

Dieu est notre Roi depuis toujours, au milieu de la terre Il accomplit le salut.

Venez promptement, vous qui désirez boire au flot de la vie, / disait le Sauveur, / et buvez allégrement la grâce de Dieu.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, Maintenant et toujours et dans les siècles. Amîn

 

Purifions les recoins de nos pensées, allumons les lampes de nos cœurs / et nous verrons le Christ notre Vie entrer dans le Temple, en Son immense bonté, / pour triompher de l’ennemi / et sauver le genre humain / par Sa Passion sur la croix et Sa sainte Résurrection; / et pour Lui nous chanterons: / Toi que l’univers ne peut contenir, Seigneur, gloire à Toi.

 

O Word, todo / moradia com Deus / e querer me salvar / o abismo do pecado / vienez vive em mim, em sua grande bondade.
Lembre-lo de seu povo, / que você adquiriu desde o início.
A escuridão desapareceu: / eis que o Messias / meio do festival é a brilhar / amanhecer como o grande misericórdia.
Deus é o nosso Rei sempre foi no meio da terra Ele realizou a salvação.
Vem depressa, que querem beber o fluxo da vida, / disse o Salvador / alegremente beber e a graça de Deus.
Glória ao Pai e ao Filho e ao Espírito Santo, agora e sempre e pelos séculos. Amin

Limpar os recessos de nossas mentes, acender as lâmpadas de nossos corações / e ver Cristo, nossa vida entrar no templo, em Sua grande bondade, / para triunfar sobre o inimigo / e salvar a humanidade / por sua paixão na sua santa cruz e da ressurreição; / E a Ele nós cantaremos: / Você que o universo pode conter, Senhor, glória a Ti.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout Saint Jacques de Nisibe, priez pour nous !

Chers amis. Aloho m'barekh.

Arrivés depuis quelques jours à ANGOULÊME (Jauldes), nous préparons la Fête Patronale de dimanche en notre paroisse de Jauldes avant d'aller.

Ce soir, nous ferons une visite fraternelle à la Paroisse d'Angoulême dédiée aux dévotions à N-D de Fatima (Eglise St André) et demain, samedi 13, pour le centenaire de l'apparition de la Sainte Vierge à Fatima, en son Sanctuaire de N-D d'Espis près de Moissac.

Ce soir, nous ferons une visite fraternelle à la Paroisse d'Angoulême dédiée aux dévotions à N-D de Fatima (Eglise St André).

Là, nous "porterons" particulièrement toutes vos intentions avec une mention spéciale pour ceux des fidèles de Jauldes et de Creuse qui s'affairent avec dévouement pour que la Fête Patronale à N-D de Toutes Grâces et à Saint Ubald (co titulaires de la Paroisse ) soit un succès.

La Sœur Marie- Emmanuelle, religieuse Camerounaise nous accompagne, d'entente avec la Supérieure Générale de sa Congrégation, elle est au Monastère pour soigner une maladie invalidante qui n'a pu jusqu'alors être correctement traitée au Cameroun. Nous sommes heureux de l'accueillir. Sœur Marie-Emmanuelle comme Sœur Lucie (Déjà venue jadis au Monastère), sont membres de la Congrégation des "Filles de Marie", elles sont les deux grandes sœurs de notre cher Père Ephrem (Abouna Ephrem) qui exerce son ministère en notre Paroisse N-D de Toutes Grâces-Sainte Marthe de Yaoundé et au "Relais Paroissial" de Yaoundé-Mimboman dédié à "Marie Rose Mystique".

Je vous remercie de bien prier pour ces deux religieuses et leur communauté ainsi que pour Abouna (Père Ephrem), un prêtre zélé.

Bonne journée à vous. A dimanche en Charente ! .. . 
Votre fidèlement dévoué en Notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse )!

+Mor Philipose, métropolite , Jauldes ce 12. V.17

_________

Queridos amigos. m'barekh Aloho.
Chegou em dias recentes ANGOULEME (Jauldes), preparamos Festa de domingo em nossas Jauldes paroquiais antes de ir.
Hoje à noite, vamos fazer uma visita fraterna à Freguesia de Angouleme dedicado à devoção a Nossa Senhora de Fátima (Igreja de St. Andrew) e amanhã, sábado, 13, no centenário da aparição da Virgem em Fátima, no seu Santuário ND Espis perto de Moissac.
Hoje à noite, vamos fazer uma visita fraterna à Freguesia de Angouleme dedicado à devoção a N-D Fátima (Igreja de St. Andrew).
Lá nós "urso" em especial todas as suas intenções com uma menção especial para aqueles dos fiéis e de Jauldes Creuse que estão trabalhando com dedicação para a Festa para ND Todas as Graças e Saint-Ubalde (proprietários colegas da Paróquia) um sucesso.
Irmã Marie-Emmanuelle, Camarões religiosa nos acompanha, de acordo com o Superior Geral da Congregação, é o Mosteiro de tratar uma doença debilitante que anteriormente não podiam ser devidamente tratados nos Camarões. Temos o prazer de recebê-lo. Irmã Marie-Emmanuelle como a Irmã Lúcia (Já uma vez veio para o Mosteiro), são membros da Congregação das "Filhas de Maria", que são as duas grandes irmãs do nosso querido Pai Ephrem (Abouna Ephrem), que exerce seu ministério na nossa paróquia ND todos Graças -Sainta Martha Yaounde e "Parish Relé" Yaoundé-Mimboman dedicado a "Maria Rosa Mística."
Obrigado a orar por estes dois um sacerdote zeloso religiosa e comunitária, bem como Abouna (Pai Ephrem),.
Bom dia para você. Um domingo em Charente! ...
Seu dedicado fielmente em Nosso Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!
+ Mor Philipose, metropolitano, esta Jauldes 12. V.17

___________

Dear friends. Aloho m'barekh.
Arriving at ANGOULÊME (Jauldes) for a few days, we prepare the Sunday Patron Saint Feast in our parish of Jauldes before going.
Tonight, we will pay a fraternal visit to the parish of Angoulême devoted to devotions to ND de Fatima (St Andrew's Church) and tomorrow, Saturday 13th, for the centenary of the apparition of the Blessed Virgin in Fatima, its Sanctuary of ND d'Espis near Moissac.
Tonight, we will pay a fraternal visit to the parish of Angoulême dedicated to devotions to N-D of Fatima (St Andrew's Church).
Here, we will "especially" carry out all your intentions with special mention for those of the faithful of Jauldes and Creuse who work devotedly so that the Patronal Feast to ND of All Graces and Saint Ubald (co-holders of the Parish) A success.
Sister Marie-Emmanuelle, a Cameroonese nun, accompanies us in agreement with the Superior General of her Congregation and is in the Monastery to cure a disabling illness that until then has not been treated properly in Cameroon. We are pleased to welcome him. Sister Marie-Emmanuelle as Sister Lucie (Already in the Monastery), are members of the Congregation of the "Daughters of Mary", they are the two great sisters of our dear Father Ephrem (Abouna Ephrem) who exercises his ministry in our parish ND Of All Graces-Sainte Marthe of Yaounde and at the "Relais Paroissial" of Yaounde-Mimboman dedicated to "Marie Rose Mystique".
I thank you for praying for these two nuns and their community and for Abouna (Father Ephrem), a zealous priest.
Good day to you. A Sunday in Charente! ...
Your faithfully devoted in Our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!
+ Mor Philipose, metropolitan, Jauldes ce 12. V.17

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe

Livre de la Sagesse 5,1-5.

Les justes se tiendront en grande assurance en face de ceux qui les ont persécutés, et qui méprisaient leurs labeurs. 
A cette vue, ils seront agités d'une horrible épouvante, ils seront dans la stupeur devant la révélation du salut. 
Ils se diront, pleins de regret, et gémissant dans le serrement de leur cœur : " Voilà donc celui qui était autrefois l'objet de nos moqueries, et le but de nos outrages ! 
Insensés, nous regardions sa vie comme une folie et sa fin comme un opprobre. 
Comment est-il compté parmi les enfants de Dieu, et sa part est-elle parmi les saints ?" 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 4,46-53.

En ce temps-là, il y avait un officier royal dont le fils était malade à Capharnaüm. 
Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre, pour guérir son fils qui était à la mort. 
Jésus lui dit : "Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croyez point." 
L'officier du roi lui dit : "Seigneur, venez avant que mon enfant ne meure" 
"Va, lui répondit Jésus, ton enfant est plein de vie." Cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et partit. 
Comme il s'en retournait, ses serviteurs vinrent à sa rencontre, et lui apprirent que son enfant vivait. 
Il leur demanda à quelle heure il s'était trouvé mieux, et ils lui dirent : "Hier, à la septième heure, la fièvre l'a quitté." 
Le père reconnut que c'était l'heure à laquelle Jésus lui avait dit : "Ton fils est plein de vie", et il crut, lui et toute sa maison. 

 



De L'Imitation de Jésus Christ,

traité spirituel Occidental du 15e siècle de Thomas AKEMPIS.
IV, 18 (trad. Ravinaud, Médiaspaul 1984, p. 251) 

 

« Vous ne pouvez donc pas croire à moins d'avoir vu des signes ? »

 

« Celui qui scrute la majesté de Dieu sera accablé par sa gloire » (Pr 25,27 Vulg).

Dieu n'a pas donné à l'homme l'intelligence suffisante pour tout connaître...; ce que l'on exige de toi, c'est une foi solide et une vie pure, et non une connaissance universelle.

Si tu ne peux parfois même pas comprendre et saisir ce qui est au-dessous de toi, comment comprendrais-tu ce qui est au-dessus ?

Abandonne-toi à Dieu, soumets ta raison à ta foi, et il te sera donné la lumière nécessaire. 

Certains sont tentés au sujet de la foi et du saint sacrement ; il peut y avoir là une suggestion de l'ennemi.

Ne te laisse donc pas assaillir par les doutes que le démon t'inspire, ni tourmenter par les pensées qu'il te suggère, mais crois à la parole de Dieu, crois à ses saints et à ses prophètes, et l'esprit mauvais s'enfuira.

Il est souvent très profitable à un serviteur de Dieu de subir de telles épreuves.

En effet, le diable ne tente pas les incroyants et les pécheurs, puisqu'il est sûr de les posséder ; c'est aux fidèles et aux amis de Dieu qu'il s'attaque afin de s'emparer d'eux par tous les moyens. 

Continue donc d'avancer dans la voie de Dieu avec une foi simple et inébranlable ; approche-toi de lui avec un respect humble, et pour tout ce qui dépasse ton entendement, remets-t'en avec confiance à la toute-puissance de Dieu.

Dieu ne trompe jamais personne, mais celui qui se fie trop à lui-même risque fort de tomber dans l'erreur.

Dieu s'approche des simples, se révèle aux humbles, « donne l'intelligence aux petits » (Ps 118,130), montre le chemin aux âmes pures, mais prive de sa grâce les curieux et les orgueilleux.

La raison humaine est souvent convaincue d'erreur, mais la vraie foi est infaillible.

La raison et toutes ses recherches doivent se ranger derrière la foi, et non la précéder ou la combattre.

L’image contient peut-être : nuit

SAINT(S) DU JOUR:

 

Sainte Flavie Domitille
Martyre
( Ier s.)

Flavie Domitille était la nièce du consul Flavius Clémens, martyrisé par ordre de Domitien. 
Convertie, à son tour, au christianisme par saint Achille et saint Nérée elle fut condamnée avec d'autres, par l'empereur Domitien, à être déportée dans l'île de Pontia ou de Pandateria, où elle vécut un long martyre.

--------------------

Saint Achille

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Achille, martyr"

(Martyr  III ème s).

 

Encore une victime de Dioclétien et encore un soldat martyr.

 

Le culte de saint Achille est associé à celui de saint Nérée dont les tombes furent trouvées sur la Via Aurelia à Rome. Leurs restes furent transportés dans la catacombe de Domitille puis au XVIème s dans une église de Rome qui leur fut dédiée.

 

C’est là que se trouve le tableau de Pomarancio qui représente les deux saints entourant sainte Flavia Domitilla, une martyre plutôt du Ier s. qu'une légende associe aux deux saints soldats car ils auraient été déportés ensemble dans l' île deTerracina où ils seraient morts de faim.

 

 Il existe un saint Achille évêque de Larissa en Grèce au IVème s. qui est fêté le 15 mai et donc souvent confondu avec le martyr

Il ne faut en aucun cas s’inquiéter ! 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Notre-Dame de Fatima"

A propos du sanctuaire marial de Medjugorje un débat s'est installé entre ceux qui défendent l'authenticité des apparitions mariales en ce lieu et ceux qui la contestent.

Mgr Henryk Hoser l'envoyé spécial du Saint-Siège sur place a présenté aux lecteurs d'Aleteia les enjeux de sa mission après la publication récente d'une lettre de l'évêque local contestant l'authenticité des apparitions. En effet, de nombreux fidèles s'interrogent : leur pèlerinage à Medjugorje serait-il vain ?

Réponse de Mgr Hoser : " Il ne faut en aucun cas s'inquiéter ! L'Église ne s'est pas encore prononcée sur l'authenticité des apparitions. Attendons sa position finale. Ce n'est pas la première fois que l'Église met du temps à prendre une décision, d'autant plus que dans ce cas les apparitions mariales diffèrent de celles connues jusqu'à présent.

Par ailleurs, le cas de Medjugorje ne changera rien aux enseignements de l'Église concernant la dévotion à la Vierge Marie. Si une dévotion a fructifié à Medjugorje, si tant de personnes s'y rendent, alors cette dévotion s'y renforcera. Le Saint-Père est conscient de tous ces enjeux.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Medjugorje, paroisse, sanctuaire, position officielle  

Aucun texte alternatif disponible.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

Pourquoi la ville de Fatima porte le nom de la fille de  Mahomet ?

Derrière ce symbole mystérieux se dessine une raison historique.

Fêtée le 13 mai, Notre-Dame de Fatima est mondialement connue et vénérée. Mais certains pourront être surpris par la toponymie peu catholique de ce village portugais où est apparue la Sainte Vierge. Fatima est en effet un prénom musulman, celui de la fille préférée de Mahomet, raison pour laquelle de nombreuses femmes musulmanes sont prénommées ainsi (ou Fatma, Fatoumata, Fatou, etc.). Fatima occupe une place éminente et singulière dans l’islam puisque Mahomet l’aurait qualifiée de « reine des femmes du Paradis ».

Si le petit village portugais, où se déroulèrent les apparitions de 1917, porte ce nom c’est probablement pour une raison historique. Au cours du VIIeet VIIIe siècle, l’expansion arabe s’étend de manière irrésistible. Le bannières de l’islam s’établissent en Afrique du Nord. En 711, c’est au tour de la péninsule ibérique de basculer sous la coupe maure, à l’issue de la sanglante bataille de Guadalete qui voit les Omeyyades triompher des Wisigoths. La région s’appelle désormais Al-Andalus.

L’image contient peut-être : 1 personne

Reconquista

Au XIe siècle, les chefs chrétiens reprennent le combat contre les Arabes qui n’avaient pas réussi à contrôler complètement les territoires ibériques. C’est l’aube de la « Reconquista » qui s’achèvera en 1492. Au cours d’une bataille menée par le comte d’Ourem (une localité proche de l’actuel sanctuaire marial) une princesse arabe, prénommée Fatima, est capturée. Au contact du comte, elle se convertit au catholicisme, prend le nom d’Oriane, et l’épouse en 1158. En hommage, la localité aurait été baptisée de son prénom musulman.

La Vierge Marie a t-elle sciemment choisi de s’adresser aux petits bergers en raison de cette toponymie ? C’est une question que peuvent légitimement se poser les mariologues et qui incitent de nombreux fidèles à prier Notre Dame de Fatima pour la conversion des musulmans.

(Source: Aleteia)

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Notre-Dame de Fatima"

 

POUR UN REDRESSEMENT DU PAYS, UN RENOUVEAU SPIRITUEL !...

L’image contient peut-être : ciel, nuage, plein air et nature

 

En période électorale, les promesses abondent toujours et sur quasiment tous les aspects de nos vies.

Une seule promesse reste désespérément absente, comme si elle n’avait pas droit au chapitre de la vie politique : la promesse de rendre meilleur l’être humain lui-même.

Pourquoi diantre la nature humaine demeure-t-elle la grande absente de toute réflexion politique ?

Pour que notre pays puisse aller mieux économiquement, socialement et culturellement, il doit commencer par se redresser spirituellement. Mais que signifie redresser spirituellement un pays sinon appeler chacun de ses membres à reprendre contact avec la vie de l’esprit ?

Je tiens en effet que la vie spirituelle est la condition nécessaire et préalable à tout développement humain économique, social et culturel…

Commençons donc par le b.a.-ba : qu’est-ce que la vie spirituelle ?

Elle est ce par quoi l’être humain prend conscience de sa capacité de donner un sens rationnel à sa vie et d’énoncer la signification des choses qui l’environnent.

Accueilli dans un univers qui le précède, se recevant lui-même dans un corps, tout être humain fait l’expérience du temps et de la finitude.

Ces trois points fondamentaux de la vie spirituelle devraient être réinvestis sans attendre pour que se lève la brume qui trouble tant nos esprits.

À l’évidence, la première cause de nos problèmes vient de ce que nous ne nous interrogeons pas suffisamment. Le questionnement est un chemin de croissance de l’humain. « Qu’est-ce que c’est ? » est la question la plus nourrissante pour l’être humain, car elle fortifie en son esprit la possibilité d’une cohérence du monde. Une cohérence que chacun va concevoir afin de former en soi une sagesse, un ordre des réalités qui nous environnent.

Recueilli dans une parole, ce « verbe de vie » peut alors être partagé et nourrir d’autres personnes. Sans la perception de la cohérence du monde, nous finissons par perdre la saveur de la vie et commençons à faire n’importe quoi.

La seconde cause de nos problèmes découle de cette méprise sur le monde réel. Il en résulte un mépris du corps, auquel nous ne voulons pas adresser ce questionnement. « Pourquoi sommes-nous comme nous sommes ? De quoi notre corps est-il le signe jusque dans son métabolisme ? »

Ce point d’aveuglement atteint son maximum lorsque nous nous refusons à questionner la signification de la différenciation sexuelle, en corps masculin et corps féminin.

Pour l’être humain, elle est beaucoup plus qu’une simple participation au mode de reproduction des mammifères. Cette différence lisible sur le corps de l’homme et sur le corps de la femme est le signe visible d’une réalité invisible : elle ouvre l’intelligence à la relation entre l’homme et Dieu.

En réduisant le corps à un objet, nous fermons la possibilité de son dépassement, donc à une transcendance. Nous nous condamnons à l’enfermement dans la matérialité du monde. Cet enfermement est inconsciemment la cause de la folie meurtrière des hommes.

Enfin, la troisième cause des drames de notre époque est que nous ne prenons pas la mort assez au sérieux !

Parce qu’elle est infiniment douloureuse, nous croyons en avoir dit le dernier mot en la réduisant là encore à un simple phénomène biologique, alors qu’elle est d’abord pour l’être humain un événement spirituel et le signe d’un accomplissement nécessaire à la manifestation de la plénitude de l’humain.

Pour les chrétiens, la mort a livré son secret dans le corps ressuscité de Jésus. Elle est la condition de possibilité d’un don de nous-mêmes et d’un état nouveau du corps ; dans le dépassement de la mort se trouve donc le sens ultime de toute l’histoire.

Ce monde, notre corps et la mort seraient donc les trois énigmes par lesquelles l’esprit humain pourrait retrouver sa vigueur. Il pourrait redécouvrir les raisons d’une organisation sociale, économique et culturelle à la mesure de la dignité de l’homme : l’amour créateur au fondement de tout, la fécondité du don de soi par amour et la vie éternelle, horizon invisible de nos existences temporelles.

Rien de moins nécessaire, mais rien de plus essentiel, rien de plus urgent !

(Source: Père Laurent Stalla-Bourdillon, directeur du Service pastoral d’études politiques /La Croix)

"Personne ne va vers le Père

sans passer par moi"»

Aucun texte alternatif disponible.

« Ô Trinité, lumière bienheureuse, Ô primordiale Unité ! » Dieu est éternelle béatitude, vie immortelle, lumière sans déclin. Dieu est Amour : Père, Fils et Esprit Saint. Librement, Dieu veut communiquer la gloire de sa vie bienheureuse. Tel est le « dessein bienveillant » (Ep 1,9) qu' il a conçu dès avant la création du monde en son Fils bien-aimé, « nous prédestinant à l'adoption filiale en celui-ci » (Ep 1,4-5), c'est-à-dire « à reproduire l'image de son Fils » (Rm 8,29) grâce à « l'Esprit d'adoption filiale » (Rm 8,15). Ce dessein est une « grâce donnée avant tous les siècles » (2Tm 1,9-10), issue immédiatement de l'amour trinitaire. Il se déploie dans l'œuvre de la création, dans toute l'histoire du salut après la chute, dans les missions du Fils et de l'Esprit, que prolonge la mission de l'Église.

Holy Trinity #orthodox #iconography #christianity:

Toute l'économie divine est l'œuvre commune des trois personnes divines. Car de même qu'elle n'a qu'une seule et même nature, la Trinité n'a qu'une seule et même opération... Ainsi l'Église confesse, à la suite du Nouveau Testament, « un Dieu et Père de qui sont toutes choses, un Seigneur Jésus Christ pour qui sont toutes choses, un Esprit Saint en qui sont toutes choses ». Ce sont surtout les missions divines de l'incarnation du Fils et du don du Saint-Esprit qui manifestent les propriétés des personnes divines...

La fin ultime de toute l'économie divine, c'est l'entrée des créatures dans l'unité parfaite de la Bienheureuse Trinité (Jn 17,21-23). Mais dès maintenant nous sommes appelés à être habités par la Très Sainte Trinité : « Si quelqu'un m'aime, dit le Seigneur, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons à lui, et nous ferons chez lui notre demeure » (Jn 14,23) : « Ô mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité ; que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre mystère ! Pacifiez mon âme. Faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là, tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice. »

(Bienheureuse Élisabeth de la Trinité)

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Euthanasie en France : une peine symbolique
Jean Dilac, accusé d’avoir tué sa femme en lui administrant des médicaments puis en l’étouffant, a été condamné hier à deux ans de prison avec sursis. Une « peine symbolique » car l’homme de 93 ans a tenu « la promesse » faite à...
 
 
En Espagne, le « rajeunissement ovarien » à l’étude
Le groupe IVI, « première institution médicale privée qui en Espagne, est entièrement dédiée à la reproduction assistée », mène des recherches sur le « rajeunissement ovarien ». Car si les « meilleurs sont ovules sont...
 
 
Un recours à la FIV trop systématique, une question de business ?
Des chercheurs du centre médical universitaire Erasmus à Rotterdam dénoncent dans un éditorial publié récemment « la rapidité avec laquelle le diagnostic d’...
 
 
Des lignées de cellules iPS à disposition des chercheurs
Les cellules iPS sont obtenues par reprogrammation de cellules adultes. Elles sont pluripotentes, c’est-à-dire qu’elles peuvent se développer en tout type de cellules du corps. Elles ont « un énorme potentiel scientifique pour étudier le...
 
 
Intelligence artificielle et santé, vers un changement de paradigme
Intelligence artificielle et big data, en associant algorithmes et banque de données, s’invitent dans le monde de la santé comme aide aux diagnostics complexes. Agents conversationnels, systèmes d’aide à la décision, systèmes experts,...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Bioéthique, quelle politique pour la France ?
A l’occasion de l’élection présidentielle, la Fondation Jérôme Lejeune publie un document de référence - accessible en ligne - pour :

L’image contient peut-être : plein air

LE COIN DU CATECHISME ET...

DE LA TRANSIMSSION FAMILIALE

Mother of God of the Sign, made to order. Catalog of St Elisabeth Convent…:

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

PROGRAMME LITURGIQUE

(mis à jour ) pour MAI et début JUIN:

 

-PARIS:

Prochaine permanence pastorale du Vendredi 2 JUIN de 15h à 18h30 au Samedi 3 JUIN de 8h à 12h.

 

 

Le Mercredi 24 MAI , le Samedi 3 Juin

RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour:

*Le Jeudi de l'Ascension,

*Le WE du Pèlerinage de PENTECÔTES à Notre-Dame de Miséricorde,

en Normandie, au Monastère

à 15h au point de rendez-nous habituel .

NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac ou Mor Philipose du 29 Mai au soir au 31 MAI au matin(Prenez Rdv avec lui 07 87 11 06 03 par sms).

 

-LISIEUX (Coquainvillier) , renseignez-vous de la date auprès du Père Isaac au 07 87 11 06 03 par sms. *

 

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
¤DIMANCHE 21 et lundi 22 MAI, Grand Pèlerinage à Ste Rita et St Charbel (autour de leurs reliques). Messe à 10h30, bénédiction des Roses et de l'Huile...

---

DU 21 AU 25 MAI, RETRAITE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur.

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

---

¤JEUDI 25 Mai ASCENSION de Notre Seigneur.Procession des Rogations suivies de la Quadisha Qurbana (Ste Messe)*.(Anniversaire d'ordination sacerdotale de notre évêque )

¤DIMANCHE 4 JUIN, PÈLERINAGE de PENTECÔTES à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.*

 

 NANTES :

Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

 

 

ANGOULÊME (JAULDES ):


¤Dimanches: 14 MAI, FÊTE PATRONALE A N-D DE TOUTES GRÂCES ET SAINT UBALD (Invoqué pour la libération des influences mauvaises, contre le pouvoir du démon et des personnes malveillantes)  et 28 MAI *

 

PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :


Samedi 27 MAI  *. . .

----------- 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messes, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez