Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 04:27
Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

 

 

Nuit sans clarté, celle des incroyants, / pour les fidèles illumination dans les délices de Vos divines paroles, ô Christ: / c'est pourquoi je veille devant Vous / et je chante Votre divinité.

Et toi, Mère de Miséricorde, prie le Verbe de toute bonté / de nous sauver, ô Tout-immaculée, / car c'est toi que nous avons dans l'épreuve / comme puissant secours et comme protection.

Ne me livre pas, Vierge pure, aux ennemis / qui cherchent absolument ma perdition / en s'appuyant sur mes fautes, mais dans ta compassion / de leurs actions nuisibles garde-moi.

Gloire soit au Père et au Fils et au Saint-Esprit

Vous connaissant comme  le Dieu de tous, / ô Christ, et le Créateur de l'univers, / en Vous seul Verbe Éternel  qui Vous êtes incarné pour nous / nous plaçons la ferme espérance  de notre salut.

En ce siècle et dans les siècles des siècles. Amîn.

Réjouis-toi, limpide Nuée / qui fis jaillir les flots de notre Vie, / réjouis-toi, ferme soutien des Martyrs / et gloire des Apôtres, ô Vierge immaculée.

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 10,17-18.11,1-2.

Mes frères, que celui qui se glorifie, se glorifie dans le Seigneur. 
Car ce n'est pas celui qui se recommande lui-même qui est un homme éprouvé ; c'est celui que le Seigneur recommande. 
Oh ! si vous pouviez supporter de ma part un peu de folie ! Mais oui, vous me supportez. 
J'ai conçu pour vous une jalousie de Dieu ; car je vous ai fiancés à un époux unique, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 25,1-13.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples cette parabole : Le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. 
Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq étaient sages. 
Les folles, en prenant leurs lampes, n'avaient pas pris d'huile avec elles ; 
mais les sages avaient pris de l'huile dans leurs vases avec leurs lampes. 
Comme l'époux tardait, elles s'assoupirent toutes et s'endormirent. 
Au milieu de la nuit, un cri se fit entendre : " Voici l'époux ! Allez à sa rencontre ! " 
Alors toutes ces vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. 
Et les folles dirent aux sages : " Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. " 
Les sages répondirent : " De crainte qu'il n'y en ait pas assez pour nous et pour vous, allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. " 
Mais, pendant qu'elles s'en allaient en acheter, l'époux arriva, et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui au festin des noces, et la porte fut fermée. 
Plus tard, les autres vierges vinrent aussi, disant : " Seigneur, Seigneur, ouvrez-nous ! " 
Mais il répondit : " En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. " 
Donc veillez, car vous ne savez ni le jour, ni l'heure. 
 




Par le Bx Jan van Ruusbroec

(1293-1381), chanoine régulier 
Les Noces spirituelles, prologue (trad. Louf, Bellefontaine 1993) 

 

« Voici l'Époux qui vient ; sortez à sa rencontre » (Mt 25,6)

 

Lorsque le temps sembla venu pour Dieu de prendre en pitié la souffrance de l'humanité, sa bien-aimée, il dépêcha son Fils unique sur terre dans ce manoir somptueux et ce temple glorieux qu'était le corps de la Vierge Marie.

C'est là qu'il épousa notre nature et l'unit à sa personne, à partir du sang très pur de la noble Vierge. Le prêtre célébrant les noces fut l'Esprit Saint.

L'ange Gabriel en publia les bans, et la glorieuse Vierge donna son consentement.

Voilà de quelle façon le Christ, notre époux fidèle, s'unit notre nature, nous visita dans une terre étrangère et nous apprit des mœurs célestes et une parfaite fidélité. 

Tel un champion, il a peiné et combattu contre nos ennemis, il a détruit la prison et triomphé du combat.

Par sa mort, il a mis à mort la nôtre, nous a rachetés par son sang, nous a libérés, dans le baptême, par l'eau de son côté (Jn 19,34) et, par ses sacrements et ses dons, il a fait de nous des riches, afin que nous sortions parés de toutes sortes de vertus et que nous le rencontrions dans le palais de sa gloire, pour jouir de lui sans fin, pour l'éternité. 

 

 LE CRI D'UNE ÂME FERVENTE VERS SON DIEU:

« Ô Dieu de mon âme, comme nous sommes prompts à vous offenser ! Mais comme vous l'êtes davantage à nous pardonner ! D'où nous vient donc, ô Seigneur, une si folle audace, si ce n'est de ce que, voyant l'étendue de votre grande miséricorde, nous oublions l'équité de votre justice ? "Les douleurs de la mort m'ont environné", dites-vous. Oh ! que le péché est un grand mal, puisqu'il a pu donner la mort à un Dieu au milieu des plus poignantes douleurs ! Et comme ces douleurs vous environnent encore aujourd'hui, ô mon Dieu ! Où pouvez-vous aller, que vous ne soyez tourmenté ? De toutes parts les mortels vous font des blessures.

Ô chrétiens, il est temps de défendre votre Roi et de lui tenir compagnie dans l'isolement profond où il se trouve. Ils sont rares les vassaux qui lui restent fidèles ! c'est le grand nombre qui marche à la suite de Lucifer. Le pire, c'est qu'il y en a qui en public se montrent ses amis, et qui en secret le vendent. Il ne trouve presque plus personne à qui il puisse se fier. O ami véritable, qu'il vous paye mal celui qui vous trahit ! O véritables chrétiens, venez donc pleurer en compagnie de votre Dieu ! ce n'est pas seulement sur Lazare qu'il a répandu des larmes pleines de compassion, mais sur ceux qui, malgré les cris répétés de sa Majesté, devaient ne pas vouloir ressusciter.

Ô mon Bien, comme vous aviez présentes les fautes que j'ai commises contre vous ! Qu'elles ne se renouvellent jamais, ô Seigneur, qu'elles ne se renouvellent jamais, ni celles de tous les pécheurs ! [...] Malgré ma misère, je vous le demande pour les âmes qui ne veulent pas vous le demander. Vous voyez bien, ô mon Roi, quel tourment j'endure quand je vois les pécheurs songer si peu aux supplices affreux qu'ils endureront toute une éternité, s'ils ne reviennent à vous.

[...] Ô dureté des cœurs humains ! Que votre immense miséricorde, ô mon Dieu, les attendrisse ! »

Ste Thérèse de Jésus (d'Avila)

 

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

 

 

15 OCTOBRE:

Saint Cannat
Évêque de Marseille
(† 487)

Afficher l'image d'origine

La Ville de Saint-Cannat, située dans le département des Bouches du Rhône, doit son nom à Canus Natus (né avec les cheveux blancs, signe, à l'époque, de sagesse précoce), ermite du Vème siècle, fils d'un prêteur Romain, né à Aix-en-Provence, et qui vivait dans un endroit appelé "Sauzet" à cause des saules qui abondaient près d'une source.

Selon la légende, quand l'évêque de Marseille vint à mourir, Canus Natus sembla tout désigné pour être son successeur. Une délégation vint donc lui offrir le Siège épiscopal, qu'il déclina disant « qu'il n'y avait pas plus de raison pour lui de devenir Evêque de Marseille, que sa vieille canne de roseau desséchée de reverdir ! »… Mais la canne reverdit miraculeusement et Canus Natus prit donc le chemin du vieux port ! Il y a laissé le souvenir d'un évêque énergique, luttant farouchement contre le paganisme et l'hérésie ; puis, sentant sa fin approcher, il souhaita rejoindre son cher ermitage de "Sauzet", pour y mourir en 487.

Canus Natus fut donc, parmi les évêques de Marseille, l'un des quatre reconnus Saints et faisant l'objet d'un culte.

Autour de sa tombe s'élevèrent bientôt quelques maisons ; et ce pauvre hameau marqua, en cette fin du Vème siècle, la naissance de Saint-Cannat « Castrum Santi Cannati »; sans doute aussi parce que ces âmes esseulées du hameau du "Sauzet" ont probablement sollicité leur protection.



Source principale : saint-cannat.fr/ (« Rév. x gpm »).

 

St Lucian, Presbyter of the  Church  of  Antioch  (312)

 

 

 

 

 

 

 

He was born of noble parents in Samosata of Syria (and is sometimes referred to as "Lucian of Samosata") . In his youth he received an excellent education. Though a privileged life was open to him, he gave all his goods away to the poor and embraced a life of asceticism, supporting himself writing and tutoring. He produced an edition of the Old Testament, freeing it from various corruptions introduced by heretics. He was made a priest in Antioch, where he served the Church faithfully.

 

 During the persecutions of Maximian, he was arrested while visiting Nicomedia to strengthen the faithful there. He was cast into prison for his faith and allowed to perish of hunger and thirst. Saint John Chrysostom wrote of him: "He scorned hunger; let us also scorn luxury and destroy the lordship of the stomach; that we may, when the time comes for us to meet such torture, be prepared beforehand, by the help of a lesser ascesis, to show ourselves worthy of glory in the hour of battle."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

October 15,The Icon of the Mother of God,

the “Multiplier of Wheat”,

 

was painted at the blessing of the Elder Ambrose (October 10) of the Visitation Optina wilderness monastery. St Ambrose, a great Russian ascetic of the nineteenth century, was ardent with a childlike faith towards the Mother of God. In particular, he revered all the Feastdays of the Mother of God, and on these days he redoubled his prayer. With the icon, “Multiplier of Wheat,” St Ambrose blessed the Shamordino women’s monastery established in honor of the Kazan Icon of the Mother of God, which he had founded not far from the Optina monastery.

On this icon, the Mother of God is depicted sitting upon the clouds, and Her hands are extended in blessing. Beneath her is a compressed field, and on it amidst the grass and flowers stand and lay sheaves of rye. Elder Ambrose himself decreed the day of celebration, October 15, and called the icon “Multiplier of Wheat”, indicating by this, that the Most Holy Theotokos “is a Helper for people in their labors for the acquiring of their daily bread.”

Before his blessed repose, St Ambrose ordered many copies of this icon and sent them to his spiritual children. For the Akathist to this icon, the Elder composed a particular response, “Hail, Full of Grace, the Lord is with You! Grant unto us unworthy ones the dew of Your grace and the showing forth of Your mercy!”

St Ambrose’s burial took place on October 15, the Feastday of the icon. The first miracle from the holy icon was witnessed in 1891, when throughout Russia there was a famine because of crop failure. In the Kaluga district and on the fields of the Shamordino monastery, however, grain was produced. In 1892, already after the death of St Ambrose, his attendant John Cherepanov sent a copy of the icon to the Pyatnitsa women’s monastery in Voronezh district. In this locale there was a threat of drought and famine, but soon after a Molieben was celebrated before the icon “The Multiplier of Wheat”, rain fell and ended the drought.

16 OCTOBRE:

Apparition de l'Archange Saint Michel au mont Tombe

(Mont Saint Michel en Normandie)

* 16 octobre 708 * Dédicace de l'église du Mont

Tropaire ton 4

Grand Chef des milices célestes* Nous te supplions, indignes que nous sommes* De nous protéger par tes prières* Et de nous garder à l’ombre des ailes de ton immatérielle gloire* Nous qui, à genoux instamment t'implorons : * Délivre-nous des dangers, ô Prince des Puissances d'En-Haut.

Saint Aubert, dixième évêque d'Avranches, eut une vision dans laquelle saint Michel lui ordonna d'élever en son honneur une église et un monastère sur un immense rocher que la marée haute ceint comme une île, et que les marins appelaient du nom sinistre de Tombe au péril de la mer. C'est aujourd'hui le mont Saint-Michel avec sa magnifique basilique, une des merveilles de l'Occident.
Saint Aubert craignit d'abord d'être le jouet d'un esprit de ténèbres, même après une seconde apparition. L'Archange lui apparut une troisième fois. « Je veux, lui dit-il, que tu élèves un sanctuaire sur ce mont sauvage ; j'y établirai ma demeure. Les peuples viendront y implorer mon secours contre leur ennemi que j'ai vaincu au commencement et qui reste toujours soumis à ma puissance. Lève-toi, va, qu'aucune difficulté n'arrête ton courage, je serai ta force. »
Le saint évêque n'hésite plus. Il raconte au peuple la triple apparition de l'Archange, et avec une nombreuse phalange d'ouvriers, il gravit la montagne, au chant des hymnes et des cantiques.
On arrive au sommet. Le bois tombe sous la cognée, les pierres arrachées roulent jusqu'au fond de l'abîme, les monticules disparaissent et le terrain s'aplanit.
L'œuvre avance, encore un effort et l'emplacement sera préparé. I1 ne reste plus qu'une roche ardue.
Toutes les forces se réunissent, les leviers sont fixés, mais la roche géante résiste toujours. On ne peut ni l'entailler ni la soulever. Aubert est consterné, il implore l'assistance de saint Michel.
L'Archange apparaît la nuit suivante à Baïno, homme pieux et père de douze fils, qui habitait non loin de là, à Iciacus, aujourd'hui le village d'lluynes Ne crains point, lui dit-il, je suis l'archange Michel, et viens te quérir, pour aller porter aide à l'évêque Aubert ; lève-toi sans retard, prends tes fils et va à la montagne.
Obéissant à la voix céleste, Baïno se lève et part avec ses enfants, moins le plus jeune encore au berceau. II raconte à saint Aubert la vision dont il est encore ému, et il lui communique l'ordre que l'Archange lui a donné. Les ouvriers reprennent courage ; les cantiques recommencent ; on lutte de nouveau contre la roche rebelle, la pique frappe le granit, on emploie la force et l'adresse, la sueur coule de tous les fronts, mais la roche ne remue pas. Le saint évêque paraît plongé dans une profonde rêverie. Tout à coup, le visage illuminé comme par une vision céleste, il s'adresse à Baïno.
- N'as-tu pas encore, dit-il, un enfant à la maison, outre les onze que voilà !
- Oui, répond Baïno, mais il est au berceau.
- Va le prendre, répond l'évêque.
On court aussitôt à Iciacus, et on apporte l'enfant dans son berceau.
Saint Aubert prend ce petit enfant dans ses bras et l'approche du rocher. L'enfant sourit et pose son pied sur le granit. O merveille ! sous cette faible pression, la roche s'ébranle, et, avec un fracas épouvantable, roule comme une avalanche. Le peuple bat des mains, l'évêque ému verse des larmes de joie. On reconnaît l'action visible de saint Michel, et on chante des hymnes de reconnaissance au glorieux vainqueur des légions infernales.
La roche tombée sur la grève porte encore l'empreinte du pied du petit Baïno, empreinte qu'aiment à voir, dans la chapelle rustique qui perpétue cette gracieuse légende, les nombreux pèlerins qui vont prier dans la basilique du mont Saint-Michel.
Les constructions achevées, saint Aubert établit dans le monastère douze religieux, pour y servir le Seigneur et son puissant Archange. La dédicace du Mont-Saint-Michel eut lieu le 16 octobre 708. Depuis, saint Michel a montré par des miracles multipliés, qu'il veut toujours être honoré sur cette sainte montagne, et qu'il obtiendra de grands bienfaits à la France, si nous recourons à sa puissante intercession.
http://www.altritaliani.net/spip.php?article216

 

 

 

 

Saint Longin

(le centurion qui se tenait près de la Croix.)

Que tu es Fils de Dieu, comme il le fit d'abord 
au jour de ta Passion, de nouveau le proclame, 
ô Christ, le Centurion décollé par la lame. 
Le seize, par l'épée Longin est mis à mort. 
Par ses saintes prières, ô notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Tropaire, t. 4

Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu'il a mené * a reçu de toi, notre Dieu, la couronne d'immortalité; * animé de ta force, il a terrassé les tyrans * et réduit à l'impuissance l'audace des démons; * par ses prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Kondakion, t. 4

Faisant mémoire en ce jour * de l'illustre martyr Longin, * l'Eglise exulte de joie * et, jubilante, s'écrie: * Ô Christ, tu es ma force, ma puissance, mon soutien.

Ikos

Voyant se couvrir de ténèbres le ciel, * trembler la terre, se fendre les rochers * et qu'en deux le voile du Temple se déchirait, * lorsque le Christ souffrait sa divine Passion, * le centurion le reconnut comme véritable Fils de Dieu * supportant cela dans la tendresse de son cœur, * lui l'Impassible par nature, celui qui soutient l'univers * glorieusement avec le Père et l'Esprit saint * et le maintient comme Dieu véritable et comme Roi; * alors Longin s'écria, plein de joie: * Ô Christ, tu es ma force, ma puissance, mon soutien.

Exapostilaire, t. 2

Voyant le Seigneur et Dieu de l'univers * s'endormir volontairement sur la croix * et l'entière création trembler au moment de sa Passion, * avec le bon Larron tu reconnus en lui le Fils de Dieu * et pour lui te laissas immoler avec joie; * désormais en excellent martyr, saint Longin, tu intercèdes pour nous tous.
(http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsoctob…/oct16.html)

 

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur.

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu.

Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges et plus particulièrement la salutation angélique, annonciatrice du salut du monde, remède et protection de tous les hommes.

Daigne donc accepter que moi, ton petit serviteur, je te loue et te dise et redise doucement : "Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces."

(Saint Ephrem (v.306-373))

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

 

15 octobre 2016

mur

J’avais écrit le 28 avril dernier au Président de la République une lettre ouverte pour lui faire part demon indignation suite au vote par la France d’une résolution du conseil exécutif de l’UNESCO niant le lien historique entre le peuple juif et ses deux sites les plus sacrés à Jerusalem : le Mont du Temple et le Mur occidental (Kotel).

Le 11 mai, j’avais interpellé le Premier ministre à l’Assemblée nationale sur le même sujet, qui avait regretté, a son tour, ce vote honteux.

 

Sur le chemin de Jérusalem pour les obsèques de Shimon Peres z »l, vendredi 30 septembre, le Président de la République m’avait assuré que la France ne réitérerait pas la même faute morale


Certes, aujourd’hui, la France n’a pas voté pour mais s’est abstenue. Dont acte.

Puis-je m’en réjouir? Non.

Est-ce une décision courageuse? Juste? Non!

Cette position tiède et indéterminée est très décevante face à un texte ignominieux, qui falsifie – une fois encore ! – l’Histoire de la manière la plus crasse et cède aux pressions des tenants d’un terrorisme intellectuel et diplomatique mené par l’Autorité palestinienne et de nombreux Etats arabes.

De nombreux pays occidentaux, les Etats-Unis, l’Allemagne ou le Royaume-Uni en tête ont rejeté ce texte bouffon et mensonger.

Nul besoin de prouver l’évidence : le lien indéfectible entre le peuple et Jérusalem.

N’en déplaise à certains, Jérusalem est et restera la capitale historique et indivisible d’Israël.

La France a manqué une nouvelle occasion de marquer sa fermeté et sa crédibilité ce qui ne manquera pas de nous affaiblir sur la scène moyen-orientale.

Quant à l’UNESCO, comme je n’ai pas manqué de le signaler lors du même voyage à Irina Bokova, directrice générale, elle confirme sa déchéance et la perversion de sa vocation au service de la délégitimation d’Israël.

Par Meyer Habib – JSSNews

Pourquoi personne ne dit “je suis Haïti” ?

Ce dessin pose la question

Encore une fois, on préfère parler des effets potentiels de la tempête aux États-Unis alors que la situation qu’elle a laissée en Haïti est plus que préoccupante.

Haïti ne se trouve qu’à 90 minutes de Miami et pourtant l’île reste l’un des pays les plus pauvres au monde. Malgré les effets dévastateurs de l’ouragan Matthew, qui y a tué plus de 900 personnes et détruit des milliers de maisons, en Occident on préfère parler des conséquences de la tempête aux États-Unis.

Un dessin de presse illustre la façon dont la presse occidentale applique la “loi de proximité” (également dite “mort kilométrique”), un triste principe selon lequel plus des faits se sont déroulés loin du lecteur (ou s’il s’agit d’une partie du monde qui ne lui est pas semblable), moins celui-ci y est sensible. L’auteur de ce dessin, l’illustrateur espagnol Miguel Villalba Sánchez, a remarqué la façon dont Facebook ne proposait pas de manifester son soutien aux Haïtiens (alors que le réseau social l’avait fait pour Orlando, Bruxelles et Paris), il a donc créé son propre mème :

nobody-is-haiti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Miguel Villalba Sánchez

Il joue sur le slogan “je suis Charlie”, qui avait été très utilisé sur les réseaux sociaux après les attentats de janvier 2015. Au-dessus de l’enfant, sur un fond rouge, les mots “personne n’est Haïti” se détachent. Le message veut souligner le désintérêt des Occidentaux pour ce sujet, alors qu’Haïti souffre.

Le pays, qui ne s’est toujours pas remis du tremblement de terre de 2010, pourrait connaître la famine et des cas de choléras qui pourraient encore alourdir le bilan. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a enjoint le monde à s’engager pour Haïti et à réagir rapidement :

“Des centaines de personnes sont mortes et, pour l’instant, au moins 1,4 million de personnes ont besoin d’aide. Des villes et villages ont été pratiquement rayés de la carte. Les récoltes et les réserves de nourriture ont été détruites, plus de 300 écoles ont été endommagées.”

Près de 90 % du sud de Haïti a été détruit et pourtant les médias ne cessaient de parler des effets potentiels de la tempête aux États-Unis (qui n’a pour l’instant, pas fait de victimes), sans jamais mentionner la situation en Haïti.

Il faut que cesse ce deux poids deux mesures.

(Source:  http://www.konbini.com/fr/tendances-2/dessin-personne-est-haiti-pose-question/)

IVG : Les députés socialistes déposent leur PPL pour pénaliser des sites Internet

assemblee_nationale_2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme annoncé la semaine dernière, les députés socialistes ont déposé le 13 octobre leur proposition de loi pour « élargir le délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse aux sites internet diffusant de ‘fausses informations’ sur l’avortement » (cf. IVG et délit d’entrave numérique : le PS annonce une proposition de loi). Ils estiment que ces sites relèvent du pénal, car pour eux, « les leurs pratiques se situent sur un tout autre terrain que les libertés d’expression et d’opinion ». Ils s’inquiètent de leur « multiplication » et considèrent qu’ils « entravent l’action des pouvoirs publiques qui tente de prodiguer une information claire et accessible quant aux conditions d’accès à l’IVG ».

L’unique article du texte « propose l’extension du délit d’entrave à la diffusion ou transmission par tout moyen, notamment par des moyens de communication au public par voie électronique ou de communication au public en ligne, des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif sur l'IVG ou à exercer des pressions psychologiques sur les femmes s'informant sur une IVG, voire leur entourage ».

Catherine Coutelle, présidente PS de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée a déclaré :« Nous avons jusqu’à fin février pour adopter [cette proposition de loi] pendant cette session. Quand on veut, on peut et je ne doute pas que nous pourrons ». Laurence Rossignol, ministre des familles a assuré les auteurs du texte de son soutien, et souhaite également que « le débat ait lieu rapidement ».

Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens Commun dénonce cette « rétention d’information » qui« loin de libérer les femmes, les dépossèdent progressivement de toute liberté de choix ».  Elle refuse la qualification de « sites anti-IVG » car parmi ceux visés, « aucun ne condamne ni ne conteste le recours à l’avortement ». En fournissant une information « que le site officiel du gouvernement se refuse obstinément à apporter sur les conséquences d’une IVG et les alternatives à l’avortement »,ces sites permettent de « poser un choix libre » estime-t-elle ; les supprimer reviendrait à supprimer la liberté et le droit à l’information des intéressées, à les considérer comme des « êtres mineurs, incapables de réfléchir par elles-mêmes, de se forger leur propre opinion ».

« Le gouvernement s’active avec une persévérance proche du fanatisme contre des entraves qui n’en sont pas », déclare Madeleine de Jessey ; « à force d’avoir voulu ériger l’avortement en un droit fondamental et sacrosaint, les ayatollahs de l’IVG, loin d’avoir libéré la femme, l’ont soumise à des pressions et à une rétention d’information qui la dépossèdent progressivement de toute liberté de choix ».

Note Gènéthique :

 
Sources : Gènéthique.org - AFP (13/10/2016); Le Figaro, Madeleine Bazin de Jessey (14/10/2016)

 

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

LA LETTRE DES EVÊQUES CATHOLIQUES ROMAIN AUX POLITIQUES:

Marie-Yvonne Busse de Pèlerin et Gérard Leclerc apportent leurs regards sur la lettre des évêques publiée jeudi 13 octobre.

14 octobre 2016

FIGAROVOX/ANALYSE – L’un des chapitres du livre de Gérard Davet et Fabrice LhommeUn président ça ne devrait pas dire ça… révèle ce que pense François Hollande de l’immigration, l’islam et l’identité. Sidérant.

«Quand on lit Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq, qu’est-ce que ça charrie? Toujours la même chose, la chrétienté, l’histoire, l’identité face à un monde arabo-musulman qui vient…

C’est ça qui fait que les gens basculent, ce n’est pas parce qu’ils ont perdu 3 % de pouvoir d’achat – qu’ils n’ont pas perdu d’ailleurs! – ou parce qu’ils sont chômeurs.

Il y a des choses qui les taraudent, ils arrivent dans un train, ils voient des barbus, des gens qui lisent le Coran, des femmes voilées…»

Ce n’est pas un extrait de La Cause du Peuple (Perrin) de Patrick Buisson mais des propos du chef de l’État rapportés par Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur livre d’entretiens «Un président ne devrait pas dire ça» (Stock).

Curieusement, le président de la République y apparaît moins vigilant qu’à l’habitude lorsqu’il dénonce ceux qui «jouent sur les peurs» et «stigmatisent». A l’entendre «l’insécurité culturelle» n’est pas un sentiment.

  • L’intégration ? «Il y a à la fois des choses qui marchent très bien et l’accumulation de bombes potentielles liées à une immigration qui continue. Parce que ça continue.»
  • Nadine Morano ? «Je suis convaincu que, quand on interroge les Français, ils sont majoritairement sur sa position. (…) Ils pensent: “On est plutôt des Blancs, il y a plus de Blancs que d’autres.”»
  • L’équipe de France de football ? Elle est en proie à une «communautarisation, une segmentation, une ethnicisation».
  • Le seuil de tolérance ? «Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là.»
  • L’islam ? «Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute.» Le voile ?«Un asservissement
  • Les migrants ? «On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats.»

L’impression laissée par le chef de l’État est celle d’une vision aboutie du malaise culturel français, d’une sorte de Café du Commerce de l’identité malheureuse. Pourquoi François Hollande a-t-il choisi de parler en vérité? Sans doute parce que sa carrière est derrière lui: «Ce n’est que du plus, je n’ose pas dire que du bonheur, mais que du plus», confie-t-il dans ce livre avant de lâcher ce mot pour l’histoire: «Ma vie, elle a déjà été réussie.»

Les politiques, les intellectuels, les journalistes qui tiennent le même discours ont pourtant subi, sous son quinquennat, un véritable enseignement du mépris. Le gouvernement et la gauche morale en ont fait leurs cibles favorites.

Ces «réacs» seront heureux d’apprendre que le premier personnage de l’État partage leur constat. Ils doivent toutefois redoubler d’inquiétude. Dans le conte d’Andersen, c’est la foule qui réalise que le roi est nu, ici c’est le roi lui-même qui le proclame. 

Ce terrible aveu a au moins un mérite: mettre au jour l’extraordinaire schizophrénie qui caractérise une partie de nos élites politiques ou médiatiques.

 Portes fermées, tables dressées, ils s’en trouvent peu pour trouver illégitime l’inquiétude qui hante le pays. Devant les caméras, c’est tout autre chose. Il s’agit de montrer, illico, papiers antiracistes et signes extérieurs de vertus.

Le Figaro

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

Geneviève de Fontenay rejoint la Manif pour Tous

Geneviève de Fontenay : Parce que j’ai toujours été contre le mariage pour tous. J’étais d’autant plus en colère que c’était des femmes comme Mme Taubira ou la ministre de la Famille (Mme Bertinotti) qui ont trouvé que c’était très bien: elles auraient dû penser que c’était une anomalie! Moi je dis que dans le monde entier, dans toutes les religions, le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme pour transmettre la vie. Les homosexuels ne vont pas transmettre la vie, c’est une évidence! L’appellation «mariage», cela ne convient pas, moi je propose «gayriage». J’ai beaucoup d’amis homosexuels ; ils ont trouvé ça très bien. C’est parce que j’avais cette idée à proposer que j’ai cherché à joindre Ludovine de La Rochère [la présidente du mouvement, ndlr].

De nombreux pays ont déjà légalisé ce mariage homosexuel, et certains autorisent même la PMA pour les couples de femmes, ainsi que la GPA…

Mais «partout», ça ne veut rien dire! Moi je respecte la nature, et la nature ne permet pas à des homosexuels de donner la vie. Quant à la GPA, c’est un crime contre l’enfant. J’en ai marre que l’on dise des «mères porteuses»: une mère ne peut pas faire cela! Cet enfant, c’est un produit, on vous dit: «Vous pouvez venir chercher le paquet, il est prêt!» C’est insupportable. Quant à la PMA entre femmes, c’est pareil, l’enfant n’aura pas de père…

(Source: N de F)

 

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

Le texte contenu dans le parchemin d’Ein-Gedi semblait perdu.

La Science ressuscite un passage biblique vieux de 1700 ans!

Le cuir était abîmé, partiellement brûlé, et si fragile qu’il aurait été gravement endommagé s’il on avait tenté de l’étaler. Un casse-tête sur lequel a travaillé une université du Kentucky, qui a minutieusement scanné puis virtuellement déroulé le document. Il y ont découvert un extrait du Lévitique, probablement recopié par les Esséniens, cette secte juive à qui l’on doit la rédaction des manuscrits de la mer Morte.

Pnina Shor, la directrice du projet israélien de conservation des manuscrits de la mer Morte s’est dit stupéfaite de cette réussite. « Nous étions persuadés que c’était un simple essai, mais cette technologie a ramené à la vie un trésor archéologique ».

© GALI TIBBON / AFP
© GALI TIBBON / AFP

« Passer de la 3D à une feuille plate »

Le professeur en science informatique de l’Université du Kentucky responsable de l’opération, Brent Seales, explique qu’après un scan de haute résolution, qui a permis de recopier la structure en trois dimensions de l’objet, distinguant l’encre de la peau, il a fallu le déployer virtuellement. Plusieurs difficultés se sont alors posées, comme le fait que le rouleau n’était plus cylindrique mais formait des plis, avec une structure grossièrement triangulaire. Il a fallu progressivement faire de cet objet une forme en deux dimensions, une feuille plate, sur laquelle sont apparus les caractères hébraïques correspondant au Lévitique (1, 1–9, jusqu’au 2,1–11).

Un expert de paléographie hébraïque, Ada Yardeni, note que le style d’écriture suggère que ce document pourrait être plus vieux de deux siècles que ce que l’on imaginait jusqu’à présent. Il pourrait avoir été rédigé de 50 à 100 après Jésus-Christ.

Des applications vastes

Cette découverte ouvre le champ à des applications pour tous les archéologues confrontés à des parchemins fragiles, en particulier pour ceux qui se spécialisent dans le décryptage des Manuscrits de la mer Morte. Le professeur Pnina Shor envisage déjà de l’employer sur les rouleaux d’Herculanum. Cette ville, détruite par l’éruption du Vésuve en l’an 79 après Jésus-Christ, et qui abritait la seule bibliothèque qui nous soit parvenue intégralement de l’antiquité. Elle concentre déjà l’activité de chercheurs et de spécialistes, qui analysent au rayon X le contenu de parchemins devenus impossibles à dérouler.

(Source: Aleteia)

15 septembre 2016

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Furtade est rappeur et compose, avec son frère David, le groupe Leader Vocal. Ils sont chrétiens et ont décidé de le dire, mais également de défendre les chrétiens persécutés en ne cessant de faire connaître leurs souffrances, par le biais de clip vidéo. Ils vivent actuellement en Suisse.

Quelle est l’histoire de votre groupe ?

Nous sommes deux frères et nous avons commencé le rap en 1991 : nous attaquions la police, la vie politique sans trop savoir pourquoi… Mais en 1993, nous nous sommes convertis, et ce changement de cap a été aussi radical que déterminant pour la suite. Quand d’autres continuaient de revendiquer des choses courantes propres au rap, nous chantions désormais notre foi…

Vous vous êtes, depuis quelques années, engagés pour les chrétiens persécutés…

En 1997, j’avais assisté aux toutes premières réunions de Portes ouvertes (une ONG au service des chrétiens persécutés) et je savais donc que des chrétiens souffraient, mais rien de plus.

Il y a un an et demi, ma femme est tombée sur un site qui recensait ces persécutions… Je suis pasteur et entraîneur de boxe, je suis assez solide, mais j’ai pris ce jour-là une claque énorme ! J’ai alors su que je devais parler autour de moi de ces martyrs que l’on cache…

Nous préparions alors une chanson que nous avions intitulée « Toujours debout » et qui devait traiter de la persécution que nous subissions en tant que rappeurs chrétiens dans le milieu musical. Nous l’avons élargie à toutes ces persécutions qui semblaient autrement plus dramatiques…

Vous parlez de persécutions au sein de votre milieu professionnel, c’est-à-dire…

La persécution ne mène pas toujours à la mort physique, elle peut être moins « spectaculaire » : sociale et psychologique.

Nous sommes rappeurs, on ne donne pas vraiment dans la bondieuserie, mais le seul fait de témoigner de notre foi nous a fermé plusieurs accès à la diffusion radio. Elles affirmaient ne pas diffuser de « musique religieuse »… Pourtant, de nombreux textes de rappeurs parlent très ouvertement de l’islam sans que personne ne trouve rien à redire…

Je vous parle là de la France (la Suisse est un pays beaucoup plus réceptif), pays chrétien au cœur duquel la discrimination antichrétienne bat son plein. Aucun de ces censeurs n’oseraient assumer cela en face, mais c’est un fait.

La manière d’occulter le martyre des chrétiens partout dans le monde alors que nous sommes capables de pleurer si souvent sur des causes lointaines est aussi un signe… Les journalistes français et l’opinion publique devraient avoir honte de continuer à se taire alors que la communauté chrétienne est la plus persécutée dans le monde.

Que dire de ces Français qui sont capables de se mobiliser pour les moines tibétains ou Gaza mais se fichent de ces chrétiens irakiens chassés de leurs propres terres ? Pourquoi cet élan de solidarité envers ces peuples qui souffrent effectivement ne se poursuit-il pas de la même manière en soutien aux chrétiens persécutés ? Ce silence fait vraiment mal au cœur, surtout en France. Nous ne pouvions taire plus longtemps la voix de ces martyrs !


Ces persécutions ont-elles un point commun ?

Tous ces chrétiens persécutés sont autochtones, sur leurs terres depuis des millénaires, ils sont persécutés, comme les premiers chrétiens, seulement parce qu’ils sont chrétiens.

Il faut être clair, leur point commun est diabolique : c’est une haine du Christ. Le message de paix, d’amour, de liberté et de vérité qu’Il enseigne leur est insupportable.

Ce rejet de la lumière s’exprime ensuite par des moyens : le communisme, l’islam ou même l’athéisme…

 

Il est vrai que l’islam est souvent pointé du doigt lorsque l’on parle de persécution chrétienne. Mais je dirais que ces monstres persécuteurs utilisent le Coran ou pleins d’autres choses encore pour justifier leurs actes, sachant qu’ils pourraient aussi trouver dans le Coran leur condamnation : ils choisissent de ne pas le faire.

Ces bourreaux devraient comprendre qu’on ne peut faire taire un chrétien : au Nigeria, des jeunes filles préfèrent être enterrées vivantes que de renier leur foi ; en Irak, ils acceptent de tout abandonner pour continuer à suivre le Christ ; en Corée du Nord, certains passent des années dans des camps de travail. Rien ni personne ne nous fera taire, le sang des martyrs monte jusqu’aux cieux…


Que voulez-vous dire ? Qu’espérez-vous ?

Je souhaite la liberté religieuse pour tous. Quand un homme ou une femme est réellement touché par le Christ, on ne parle plus de religion mais de relation avec Dieu. C’est injuste de vouloir stopper cette relation par la force ! Pour suivre l’actualité, je dirais que je souhaite avant tout l’implosion de l’État islamique en Irak et au Levant rebaptisé dernièrement « État islamique », et sa destruction. Ces monstres ne profiteront pas de ce qu’ils ont mal acquis.

Plus largement, je voudrais une pression de la communauté internationale qui soit sans relâche. La déclaration universelle des droits de l’homme n’est pas la Bible mais on peut s’y référer. Elle stipule dans les articles 18, 19 et 20 la liberté religieuse pour tous. Combien la signent sans respecter ce point avec les chrétiens ? Pourquoi ce silence, alors ?

Avec le cas de Meriam, cette jeune mère de famille soudanaise condamnée à mort parce que chrétienne, nous avons vu que la communauté internationale pouvait agir…

Je voudrais dire à tous ceux qui se taisent de se réveiller enfin et de bien prendre conscience que l’histoire se répète… et qu’une fois encore, ils se réveilleront trop tard


En savoir plus sur http://www.bvoltaire.fr/francoisfurtade/ce-silence-les-chretiens-persecutes,97231#fzFROz6pdwr6mXTq.99

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

QUI SORT VAINQUEUR DU DÉBAT TÉLÉVISÉ ? Y A T-IL UN VAINQUEUR ?

Selon le sondage effectué par Le Figaro, c’est un flop : Alain Juppé apparaît sans surprise comme le vainqueur du premier débat de la primaire de la droite et du centre, animé jeudi soir par TF1, Le Figaro et RTL. Selon l’enquête Kantar Sofres réalisée avant et après le débat télévisé auprès de 625 téléspectateurs pour Le Figaro, LCI et Public Sénat, le maire de Bordeaux a remporté le débat pour 36% des téléspectateurs. Loin derrière, Jean-Frédéric Poisson a convaincu 2% des téléspectateurs… (Nicolas Sarkozy obtient 22%, François Fillon et Bruno Le Maire ex aequo avec 11%, Nathalie Kosciusko-Morizet 3% et Jean-François Copé 1%).

Mais à l’applaudimètre, Jean-Frédéric Poisson l’emporte haut la main. « Le président du Parti chrétien démocrate (PCD), dont l’absence de notoriété est le handicap majeur, a été plébiscité par les téléspectateurs : il obtient 37% d’opinions favorables (soit plus 29% au cours du débat !) » rapporte encore Le Figaro.

Mais qui est donc Jean-Frédéric Poisson ? Le président du Parti chrétien démocrate (PCD), candidat à la primaire de la droite et du centre, semble susciter la curiosité de nombreux internautes à en croire le moteur de recherche Google.

Lire aussi notre entretien avec Jean-Frédéric Poisson : « Je défends mes convictions et j’appelle les Français à adopter la même attitude »


L’inconnu du plateau s’est fait notamment remarquer hier soir en reprochant à son camp de n’avoir fait qu’ « aménager des pauses, des parenthèses dans les projets que conduisait la gauche » quand elle était au pouvoir.

Celui qui souhaitait profiter de son passage télévisé pour affirmer les valeurs de son parti, semble en tout cas avoir réussi son pari.

Un ancien cancre devenu parlementaire modèle

C’est dans la jeunesse de Jean-Frédéric Poisson qu’il faut aller chercher les racines de ce personnage de la droite française. Issu d’une famille agnostique, il passe son enfance entre la Drôme et Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), où il vit dans un HLM pendant quinze ans. Élève médiocre et bagarreur, en décrochage scolaire, il est renvoyé de sept collèges et lycées, avant la révélation : à l’hebdomadaire La Vie, il a raconté ce « 30 janvier 1982 à 9 h 15 » où il est devenu catholique. C’était en cours de philosophie, il avait 19 ans et a « eu la conviction d’être aimé de Dieu ».

L’abonné du fond de la classe fait sa mue, va à la messe tous les dimanches, multiplie les retraites spirituelles dans l’Indre, et relance avec succès ses études, qu’il poursuit jusqu’à un doctorat en philosophie et un master en droit social. À l’Assemblée nationale, le verdict est unanime : Jean-Frédéric Poisson est un « gros bosseur ». « Quand il intervient dans l’Hémicycle, ce n’est pas pour bavasser, il fait autorité », expliquait à Libération le député PS de la Loire Régis Juanico.

Sa présence et sa participation à la chambre basse le confirment : son assiduité  — 58 présences en commission sur l’année 2015/ 2016  le place notamment dans les 150 premiers d’après le classement réalisé par le collectif Regards Citoyens.


Lire aussi : « La diplomatie française éreintée par Jean-Frédéric Poisson


« Je suis plus à gauche que Macron »

« Ni libéral, ni atlantiste, ni fédéraliste », mais bien de droite : c’est ce que Jean-Frédéric Poisson a expliqué à Libération pour justifier sa différence avec Les Républicains. Étonnant de voir, au milieu des Sarkozy, Juppé et Le Maire, un candidat de droite plaider pour un revenu universel et un retrait du commandement de l’Otan, s’opposer au travail le dimanche et à la déchéance de nationalité, assumer un fort eurosepticisme, participer à la fête de l’Huma, et être le seul de son groupe parlementaire à voter contre la prolongation de l’état d’urgence. « Je ne suis pas un libéral. Je suis plus à gauche que Macron », confiait-il à L’Express.

 

Mais le candidat chrétien-démocrate n’est pas non plus un intrus au sein de la primaire de la droite : Jean-Frédéric Poisson est en guerre contre l’héritage de Mai 68 et le mariage pour tous, et il plaide pour l’inscription des racines chrétiennes dans la Constitution et la création d’un service national universel. Il a en outre été reçu deux fois à Damas par Bachar al-Assad, et plaide pour une alliance franco-russe en faveur du président syrien contre Daesh.

 

Certes atypique sur les questions économiques au sein de la droite, il n’est donc pas candidat à cette primaire par hasard. « C’est un homme de droite dans le sillage de Madame Boutin », confirme sa collègue à la vice-présidence de la commission des lois, la députée PS Cécile Untermaier. Il se dit d’ailleurs plus proche de Marion Maréchal-Le Pen que de Nathalie Kosciusko-Morizet et voit en Robert Ménard « un homme courageux » pour qui il aurait voté s’il avait « été électeur à Béziers en 2014 ».

 

Il assume et s’amuse de son patronyme

Le 1er avril 2013, Jean-Frédéric Poisson faisait une grande déclaration au Parisien : il voulait déposer à l’Assemblée une proposition de loi visant à « protéger les députés qui portent un nom d’animal aquatique ». C’était une blague, évidemment, mais elle n’a pas du tout fait sourire l’un de ses collègues également député des Yvelines… Jean-Marie Tétard. « Je ne suis pas solidaire. Nous n’avons pas été élus pour ça. » Bon, sa boutade du 1er avril n’a pas fait l’unanimité, mais le candidat n’a pas cessé de s’amuser de son patronyme, puisque son logo de campagne pour la primaire est [alerte spoiler]… un poisson. Et histoire de bien faire passer le message, il a intitulé sa chronique vidéo hebdomadaire : « Vendredi aussi, c’est Poisson ! ».

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...

 

La Prière de Jésus

 

par Nadejda Gorodetski 

 

La liturgie de l’Église d’Orient est connue et appréciée en Occident catholique ; moins connues sont ses pratiques pieuses non-liturgiques. Une de ces pratiques, la " Prière de Jésus ", a été encouragée pendant des siècles dans l’Église d’Orient, qui, néanmoins, respectueuse de la liberté des fidèles en matière de pratique spirituelle, ne l’a jamais imposée ni ne lui a accordé des mérites particuliers - les " mérites " étant un concept inconnu en Orient chrétien. C’est dans cette perspective que la Prière peut être comparée au chapelet en Occident et, puisque ses racines remontent à l’Église primitive indivise, elle peut être réclamée autant par l’Occident que par l’Orient.

Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur. Cette invocation est soutenue par des siècles de tradition ascétique et spirituelle et des tomes d’écrits spirituels. Elle est connue comme " l’art de la prière mentale. " La pratique de la Prière de Jésus peut être retracée jusqu’au IVe siècle. Pour ne citer que quelques auteurs qui ont écrit à son sujet : saint Antoine le Grand, Évagre le Pontique, le pseudo-Macaire d’Égypte (IVe siècle) ; saint Nil du Sinaï, Marc l’Ascète, le Vénérable Diodoche, Isaac le Syrien, Jean Climaque, Hésychius (Ve-IXe siècles). Syméon le Nouveau Théologien (un mystique du Xe siècle) a été suivi d’un renouveau d’intérêt pour cette Prière, ainsi que par une controverse à son sujet au XIVe siècle. Les principaux défenseurs de la Prière ont été saint Grégoire du Sinaï et saint Grégoire Palamas, Archevêque de Thessalonique.

En Russie, la Prière a été transmise par l’Abbé saint Nil Sorski au XVe siècle et par saint Démètre, évêque de Rostov, au XVIIe siècle. Le moine saint Païsy Vélichkovsky (+1794) a redécouvert cette forme de prière et il a eu une grande influence après des monastères du sud de la Russie, du Mont Athos et de la Roumanie. C’est grâce à lui et à ses disciples qu’a eu lieu la renaissance de la tradition et des écrits ascétiques et mystiques des monastères russes, en particulier au monastère d’Optino, connu par la suite pour ses pères spirituels, et de Valaam en Finlande. Saint Séraphim de Sarov (+1833) a pratiqué et a enseigné cette Prière. Les moines d’Optino et le fameux évêque de Vladimir, saint Théophane le Reclus (+1894), ont publié en russe plusieurs livres d’écrits anciens concernant la Prière de Jésus. La pratique de la Prière par un laïc, un paysan, est décrite dans Les récits d’un pèlerin russe à son père spirituel (Traduction de Jean Laloy, Baconnière/Seuil, 1966). Aussi récemment qu’en 1938, les moines de Valaam ont édité des Discours sur la Prière de Jésus en deux volumes.

Beaucoup de chrétiens orthodoxes semblent avoir édifié toute leur vie spirituelle sur la Prière de Jésus, même si on ne peut la détacher des autres aspects de la vie chrétienne : la lecture de la Bible, la grâce sacramentelle, la pratique des commandements et les vertus théologiques. Dans les monastères, la Prière était associée avec certaines pratiques ascétiques. Les débutants dans la pratique de la Prière devaient s'abstenir de lecture spirituelle afin de se concentrer sur la Prière, et la Prière replaçait la psalmodie personnelle dans la cellule, en dehors des offices. Certains l’observaient comme règle unique. Elle était répétée à l’aide d’un chapelet plusieurs milliers de fois pendant la journée et était accompagné de prosternations. Ainsi elle devenait le premier exercice ascétique de la volonté en obéissance à la règle imposée par le père spirituel, et elle enseignait en même temps la maîtrise du corps.

Une certaine technique corporelle a été pratiquée et recommandée par les maîtres de cette Prière : l’immobilité, la respiration régulière, la fixation des yeux sur le " coeur " etc. (Saint Ignace de Loyola proposait des conseils assez semblables). Ces exercices " physiques " n’étaient permis qu’à ceux qui avaient pour les aider un directeur expérimenté. Tous les Pères ont insisté sur le fait que ces méthodes ne sont que des " béquilles " servant de support au corps et à l’âme, tandis que l’on acquiert le contrôle de soi-même. Leur but est de purifier le corps et d’en faire un instrument de prière. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? (1 Co 3,17).

L’invocation était répétée vocalement aussi bien mentalement ; son but était le recueillement. Afin d’éviter une répétition mécanique, on variait de temps en temps la formule, mais pas trop souvent. Par exemple : " Seigneur Jésus, aie pitié de moi ; Fils de Dieu, aie pitié de nous ; par les prières de ta Mère très pure et de tous les saints " etc. Quelques-uns trouvaient suffisant de répéter : " Jésus, Jésus ". Il ne s’agit pas d’une répétition vaine, bien que nous soyons sujets aux distractions, car les mots nous ramènent au sens et, en soulignant notre instabilité, ils augmentent notre amour de Dieu et notre émerveillement devant lui.

L’utilisation mentale de la Prière a peu à peu remplacé la Prière vocale, lorsqu’on commençait à apprendre la garde du coeur en permanence. Plus que toute chose, veille sur ton coeur, c’est de lui que jaillissent les sources de la vie (Pr 4,23). La Prière aimante croît lorsque l’intelligence " regarde le coeur ", effectuant ainsi l’unification de la pensée et des sentiments. La répétition constante de la Prière " avec son intellect ", " dans son coeur ", porte avec elle un état d’abandon total à Dieu, de repos et de paix (hésychia). Alors commence l’unification des principaux pouvoirs intérieurs : recueillement de l’intellect, sobriété du coeur, attention de la volonté.

S’agit-il d’une Prière pour les moines, qui seuls peuvent y consacrer tout leur temps ? En fait, la Prière de Jésus a été largement pratiquée par les laïcs orthodoxes. Elle est si simple qu’il n’est pas nécessaire de l’apprendre pour s’en souvenir. Elle peut demeurer sur les lèvres du malade trop faible pour dire le Notre Père. Dans les missions, le catéchumène peut l’apprendre rapidement dans n’importe quelle langue.

Un nombre fixe d’invocations peut être récité en se levant le matin, pendant la journée et au soir. Beaucoup vaquent à leur travail habituel en répétant cette Prière. Ni le travail de ménage, ni le travail des champs, ni le travail de l’usine ne sont incompatibles avec elle. En fait, la monotonie de certaines formes de travail manuel peut aider à la concentration de l’esprit. Il est aussi possible, quoique plus difficile, de joindre à cette Prière continue des occupations intellectuelles. Elle préserve de beaucoup de pensées et paroles vaines ou peu charitables, elle sanctifie le labeur et les rapports quotidiens. Les mots de l’invocation deviennent nos familiers ; après un certain temps, ils semblent, d’eux-mêmes, venir aux lèvres. Ils nous introduisent de plus en plus dans la pratique de la présence de Dieu.

Avec la Prière augmentent notre amour de Dieu et notre crainte de l’offenser et de perdre sa proximité. Les mots semblent graduellement s’évanouir. Uneveille silencieuse, qu’accompagne une paix profonde du coeur et de l’esprit, se manifeste à travers le tumulte de la vie de tous les jours. Mais, lors de distractions, de tentations, de fatigue ou d’aridité, il est utile de revenir à l’invocation orale. Dans une situation de danger subite, ou en s’éveillant la nuit, on remarque que la première pensée consciente est celle de Dieu, assez souvent sous la forme de la Prière de Jésus : Je dors, mais mon coeur veille (Cn 5,2).

L’acte de prier est devenu un état de prière. Comme toute autre voie spirituelle, celle-ci exige la fidélité, la persévérance et le courage. Mais la mémoire continuelle de Jésus Christ devient en nous de plus en plus profonde et la Prière jette une lumière nouvelle sur toute notre vie. Elle s’associe désormais au souvenir du Golgotha et de la dernière Cène. La communion à l’Eucharistie et le sacrifice de l’autel pénètrent un coeur, un esprit et une volonté qui s’offrent à l’incessante invocation du Nom de Jésus. D’autre part, nous pouvons " appliquer " ce Nom aux personnes, aux livres, aux fleurs, à toutes les choses que nous rencontrons et voyons ou auxquelles nous pensons. Le Nom de Jésus peut devenir une clef mystique qui ouvre le monde, un instrument d’offrande secrète de chaque chose et de chaque personne, une apposition du sceau divin sur le monde. Peut-être serait-ce ici le lieu de parler du sacerdoce de tous les croyants ; en union avec notre Grand-Prêtre, nous implorons l’Esprit : " Fais de ma prière un sacrement. "

L’habitude de la prière continuelle provoque souvent les " larmes spirituelles. " On a beaucoup écrit au sujet de ces larmes - il existe presque une " théologie des larmes. " Les eaux de la repentance et de la régénération, ces larmes enlèvent de l’âme l’amertume et l’aridité, comme la pluie amollit le sol, et on les a même comparées à un deuxième baptême. Une âme humiliée et simplifiée par les larmes est plus susceptible d’adhérer à Dieu : ainsi qu’un enfant qui pleure cherche le repos dans l’amour de sa mère. Ces larmes, physiques et visibles, ou cachées dans l’âme, peuvent être le résultat d’un auto-examen, ou elles peuvent être stimulées par une réflexion sur la bonté de Dieu, sur sa longanimité ainsi de suite ; ou elles peuvent être un acte conscient de la volonté. Mais il arrive un moment où nous ne pouvons plus maîtriser ces larmes. Il s’agit alors du " don spirituel des larmes " et c’est à ce moment que nous touchons l’aspect contemplatif et mystique de la Prière de Jésus.

Les Pères dénonçaient rigoureusement la curiosité et la vanité des débutants qui recherchent les états mystiques qui dépassent leurs propres pouvoirs et qui sont des dons gratuits de la grâce. Ils déconseillaient de discuter d’expériences spirituelles non vécues. (Ne voyons-nous de nos jours pas trop de livres " psychologiques " sur les mystiques ?) Néanmoins tous étaient encouragés de prier sans cesse, afin qu’éveillés ou endormis, nous vivions avec lui(1 Th 5,17 ; 10). Tous étaient incités à rechercher les dons supérieurs (1 Co 12,31). Dans la mesure où on ne s’attendait pas atteindre l’union avec Dieu par ses propres efforts, on nous indiquait le chemin vers " la prière la plus perfectionnée ".

La vigilance doit croître de pair avec la croissance de la vie de prière ; les difficultés ne diminuent pas. La lutte n’est plus avec la chair et le sang mais avec les puissances des ténèbres (Ép 6,12). Les enseignements des Pères sont sans ambiguïté en ce qui concerne la lutte contre ces assauts. Les Pères connaissaient bien la puissance tentatrice des images mentales qui menacent tout le monde, mais surtout l’ascétique solitaire. Ils étudiaient profondément le découragement, le désespoir et l’orgueil qui mène à des consolations dangereuses de fausse sainteté. Les grands docteurs de l’Orient chrétien décourageaient les expériences de voix, de bonnes odeurs, de visions. Un directeur spirituel éprouvé est d’une valeur inestimable dans toutes ces situations et l’humilité et la sobriété spirituelles enseigneront le " discernement des esprits. "

Les Pères distinguent trois types de vie intérieure : celle des débutants, qui comprend principalement la pratique des vertus (praxis) ; la " voie du milieu ", la maîtrise des passions (apathéia) et la contemplation (théoria) ; et finalement, la " voie des parfaits ", de ceux qui s’approchent de la connaissance expérientielle et priante de Dieu (théoria). Dans la prière mentale pure, on progresse, d’une façon générale, à travers ces étapes depuis la purification jusqu’à l’union : (a) le souvenir de notre péché et de notre néant devant Dieu, les pensées de la mort, du jugement dernier et de l’éternité ; (b) la concentration sur la vie de Jésus en quelques détails ou sur toute l’économie de l’Incarnation et de la Rédemption ; (c) une contemplation de plus en plus extatique des qualités divines, de l’omniscience de Dieu, de sa toute-puissance, de sa miséricorde, de sa justice. Avec une conscience de plus en plus aiguë de la Présence divine, le " moi " disparaît à tel point que même le souvenir de sa propre indignité ne trouble plus. L’âme est déposée nue devant Dieu dans la paix de l’adoration. Tous les " règles " de prière doivent être laissés de côté à ces moments ; l’Esprit dirige l’âme là où il veut. Mais il ne faut pas croire qu’il s’agit ici de quiétisme. L’adoration ininterrompue et recueillie de Dieu, et en lui la compassion et l’amour de toute l’humanité, exclut toute passion humaine. C’est dans ce sens qu’il s’agit d’" insensibilité " - mais on peut en référer avec justesse comme " le feu de l’apathéia. "

Le corps qui était présenté en premier lieu comme un temple (cf. 1 Co 6,19) devient maintenant une oblation sainte et vivante (Rm 12,1). Avec l’Apôtre, certains sont réellement devenus les membres orants du Christ : Ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi (Ga 2,20). Ne pouvons-nous pas dire que la Prière, qui par ses mots mêmes, était la Prière à Jésus devient en effet la Prière de Jésus ?

Cette prière mystique, ce " sacrement du silence, " appartient aux paroles ineffables qu’il n’est pas permis à l’homme de divulguer (2 Co 12,4). Il nous est permis d’entendre qu’on accède ainsi à l’expérience de la réalité ineffable (la théologie apophatique). Il y a en fait une inévitable " ténèbre " dans l’éclat de la lumière divine : Dans ta lumière nous verrons la lumière (Ps 36,9).

Le mysticisme orthodoxe a toujours accordé une grande importance à l’expérience de Dieu et du Christ comme Lumière. Un des plus anciens hymnes, connu aussi en Occident, est une célébration de la " Lumière joyeuse ". Cette Lumière est apparentée aux révélations de la " Gloire " (doxa) de l’Ancien Testament, qui a aussi été vue par les disciples sur le visage du Christ (Mt 17,2) et par saint Paul (Ac 9,3). Cette contemplation de la " Lumière incréée " est apparentée à celle vue par les Apôtres au Mont Thabor - la Lumière de la Transfiguration. L’homme devient participant à ce monde lumineux ; étant créature par sa nature, il semble entrer dans une vie d’union (henosis) avec Dieu et recevoir de ces grandes et précieuses promesses... qu’il devienne participant de la nature divine (2 P 1,4). Une certaine doctrine de " déification " (théosis) est donc enracinée dans la Parole de Dieu ainsi que dans l’expérience mystique. Comme si, nous tous qui, le visage dévoilé, reflétons la gloire du Seigneur, étions transformés en une image de Dieu de gloire en gloire, par l’action du Seigneur qui est Esprit (2 Co 3,18).

Peu nombreux sont ceux qui reçoivent de telles grâces. Mais le chemin de la prière ininterrompue est disponible à tous. Nous n’avons rien à craindre ; aucune illusion ne peut triompher pour autant que nous gardions devant nous l’essentiel : l’amour de Dieu et du prochain, sur lequel repose toute la Loi et tous les prophètes (Mt 22,40).

Article paru dans la revue 
des Dominicains anglais Blackfriars, no. 23, février 1942.
De larges extraits sont cités par le " Moine de l’Église d’Orient "
(le Père Lev Gillet) aux pages 67-69 de son livre La Prière de Jésus.

Traduit par Paul Ladouceur et Françoise Boris.

http://www.pagesorthodoxes.net/

Martin de Tours, le rayonnement de la Cité

 

 

 

 

 

 

 

À l’occasion du 1700e anniversaire de la naissance de Martin de Tours (316 - 397) célébré en 2016, le musée des Beaux-Arts présente, du 8 octobre 2016 au 8 janvier 2017, une exposition consacrée à ce personnage emblématique de la ville, dont le rayonnement a largement dépassé les frontières de l’Europe. Cet anniversaire s’inscrit dans le programme des célébrations nationales de l’année 2016.
Dans le cadre de cette exposition, de nombreux chefs-d’oeuvre provenant de prestigieuses collections nationales et internationales sont exceptionnellement réunis à Tours.
120 oeuvres, parmi lesquelles des manuscrits, peintures, objets d’art, dessins, sculptures, mobilier archéologique… retracent près de 1700 ans d’art et d’histoire autour de saint Martin. De grands artistes sont présents dans l’exposition comme Fouquet, Bassano, Lorenzo di Bicci, Pérugin, Lallemant, Maulbertsch, Schongauer…
Le musée des Beaux-Arts de Tours souhaite rendre hommage à ce personnage qui a profondément marqué l’histoire de Tours ainsi que sa culture, ses traditions et son développement urbain notamment autour des grandes constructions (abbaye de Marmoutier, collégiale Saint-Martin de Tours…) qui se sont succédé en son nom depuis le IVe siècle.

° L’exposition s’articulera autour de cinq grandes séquences :

Saint Martin, de Savaria à Candes
Martin est né en 316 en Pannonie (aujourd’hui la Hongrie). Enrôlé de force par son père qui était officier dans l’armée romaine, il se retrouve en garnison à Amiens. Devant la porte de la ville, il partagea son manteau en plein hiver pour en donner la moitié à un mendiant.
Il quitta ensuite l’armée lors d’une campagne contre des barbares sur le Rhin et rejoignit Hilaire, évêque de Poitiers, réputé pour la qualité de sa doctrine. Martin établit alors, à Ligugé, le premier monastère d’Occident. Devenu évêque de Tours, il assure la charge auprès des fidèles, convertit les paysans et continue de mener une vie monastique en fondant Marmoutier sur l’autre rive de la Loire. Il meurt à Candes en 397, sa dépouille est amenée à Tours sur bateau en remontant la Loire.

La geste martinienne, la Charité et les miracles
La Vita Martini, texte de Sulpice Sévère, disciple de Martin, servira de référence aux artistes tout au long des siècles, pour illustrer les grands épisodes de la vie du saint notamment celui de la Charité d’Amiens particulièrement bien représenté dans cette section de l’exposition par de grandes signatures italiennes, françaises, nordiques…Peintures, sculptures, enluminures, vitrail, tapisserie, émaux, dessins illustrent cette déclinaison d’un thème tel un poncif dans les ateliers d’artistes européens du Moyen Âge au XVIIIe siècle.

Sur les chemins de Saint Martin
Le rayonnement de Martin, de son vivant, attira vers Tours et Marmoutier de nombreux disciples. À partir du Ve siècle, les pèlerins affluent pour se recueillir sur son tombeau. Ecrits et objets liturgiques présentés se font l’écho de l’importance du pèlerinage qui montre cependant un déclin dès le XVIesiècle. Il faudra attendre 1860 et la redécouverte du tombeau pour retrouver un très vif renouveau. La carte, présentée dans cette section, illustre les nombreux lieux martiniens en Europe

De Ligugé à Châteauneuf : les lieux martiniens en Poitou et en Touraine
Cette section de l’exposition propose de découvrir les édifices martiniens majeurs en Touraine et en Poitou, notamment l’Abbaye de Marmoutier, le « grand monastère » selon la désignation de Grégoire de Tours, Candes-Saint-Martin, où Martin rendit son dernier souffle en 397, et qui fut alors dotée d’une collégiale aux dimensions impressionnantes et la collégiale Saint-Martin de Tours.
Des pièces archéologiques du IVe siècle au XIVe siècle : chapiteaux, reliefs sculptés, fragments du tombeau de Martin, sculptures, mais aussi manuscrits, dessins, aquarelles, peintures, du IXe au XIXesiècles retracent l’évolution architecturale et stylistique ainsi que l’histoire de ces lieux martiniens.

Le renouveau au XIXe siècle
Après 1830 on est face à un véritable renouveau dans ce domaine de la peinture religieuse. L'imagerie martinienne n’échappe pas à cette nouvelle règle, et se répand d'une manière spectaculaire sur l'ensemble du territoire national. D’après la vaste enquête engagée à l'occasion de l'exposition de Tours en 1997, toutes régions confondues, on ne dénombre pas moins de trois cent soixante-trois oeuvres concernant le culte martinien. Il s'agit de peintures, dont une partie n'est plus localisée aujourd'hui, commandées pour des églises ou des chapelles placées sous le vocable de Saint-Martin ou conservées dans des musées. Des esquisses, dessins et études, notamment pour les cartons de vitraux comme ceux des Lobin pour la basilique de Tours. L'iconographie y est très largement dominée par le thème de la charité qui de vertu chrétienne devient préoccupation sociale tout au long du siècle.
À Tours, la redécouverte du tombeau de Saint Martin en 1860 sera le déclencheur pour la reconstruction de la basilique menée par l’architecte Victor Laloux de 1886 à 1902.

* Des dispositifs innovants

En complément du parcours de l’exposition, conçu par un architecte-muséographe, des dispositifs numériques permettront d’élargir le propos scientifique. Il sera ainsi possible de ‘feuilleter’ un manuscrit, d’écouter des pièces musicales, comme celles de Jean Ockeghem, ou encore de découvrir les sites et monuments emblématiques du patrimoine martinien.

L’exposition sera l’occasion pour le CESR (Centre d’études supérieures de la Renaissance) de présenter le Cubiculum musicæ et le travail en cours de reconstitution 3D de la basilique Saint-Martin-de-Tours, projets participants à la dynamique Intelligence des Patrimoines et inscrits dans le domaine potentiel de spécialisation « TIC et service pour le tourisme patrimonial » identifié par la Stratégie Régional de l’Innovation.

Le Cubiculum musicae

Réalisé par le CESR en partenariat avec la MSH Val de Loire, le Cubiculum musicæ est un équipement d’immersion musicale et visuelle destiné à évoquer et à reconstituer des créations musicales. Par le biais d’un programme audiovisuel (diffusion d’éléments architecturaux, de peintures, sculptures…) conçu selon des critères scientifiques, le Cubiculum musicæ offre une expérience d’écoute inédite destinée à susciter des émotions parmi les auditeurs. Lors de l’exposition, installé dans la cour du musée, il permettra à un petit groupe de personnes d’entendre un chef d'œuvre de la musique polyphonique composé par Jean Ockeghem, principal musicien des rois de France et plus haut dignitaire de la collégiale à la fin du XVe siècle.

La collégiale Saint-Martin-de-Tours : histoire d’une renaissance virtuelle

Le CESR développe une maquette 3D de l’ancienne collégiale Saint-Martin, détruite vers 1800, qui sera à terme déclinée en applications permettant d’apprécier non seulement l’architecture de ce vaste édifice mais également la vie liturgique et musicale qui l'animait à l'époque de la présence du compositeur Jean Ockeghem, dans la seconde moitié du XVe siècle. Dans le cadre de cette exposition sera projeté un film vidéo d'une dizaine de minutes, un Making of de la première année du projet 'Renaissance virtuelle en musique de la collégiale Saint-Martin de Tours', qui présente le processus de collecte documentaire, d'interprétation et d'analyse, en lien avec la phase de production numérique et audio-visuelle. Il accorde une place centrale au travail de modélisation 3D de l'édifice et à la figure de Jean Ockeghem et de sa musique.

Visite commentée les lundis, mercredis et samedis à 14h30. Visite tous les jours à 14h30 durant les vacances de la Toussaint. Visite exceptionnelle le vendredi 11 novembre à 14h30. Vistes dernière heure le dimanche 8 janvier à 10h, 11h, 14h30, 15h30 et 16h30

(Source:Blog de Seraphim)

Bonjour,

Coach, thérapeute et bibliste, j'ai le plaisir de vous annoncer mes prochains stages

« Gagner sa vie sans perdre son âme »

apporte des éclairages bibliques sur les enjeux humains de la vie professionnelle.

 ou 10-11 décembre à Aix-en-Provence

8 - 9 avril 2017 à Clamart (92), région Parisienne

 

« Sagesse biblique et connaissance de soi »

propose deux chemins de croissance :
faire grandir l’Être spirituel et guérir des blessures de l'âme.



22 - 23 octobre à Béthanie (prés de Metz)

19-20 novembre à Aix-en-Provence

ou 11-12 mars 2017 à Aix-en-Provence

 

« Formation au coaching biblique»

permet un perfectionnement à la relation d’aide et à la sagesse biblique.

22-23 avril 2017 à Aix-en-Provence

L'approche proposée n’est pas prosélyte car les personnages et récits bibliques parlent de notre propre histoire et de nos défis d’aujourd’hui : relations, conflits, pouvoir, argent, projet de vie, épreuves. 

Alain-Joseph Setton est formateur, thérapeute et bibliste, auteur de plusieurs ouvrages dont "Gagner sa vie sans perdre son âme".

Renseignements et inscriptions sur le sitewww.coaching-biblique.fr

Le démon ne peut rien contre la miséricorde de Dieu (Père Gabriele Amorth)

 

le-demon-ne-peut-rien-contre-la-misericorde-de-dieu

 

 

Don Gabriele Amorth (1925-2016), rappelé à Dieu le 16 septembre 2016, était le chef exorciste de la Cité du Vatican et du diocèse de Rome depuis 1986. Il avait fondé en 1990 l’Association internationale des exorcistes. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur la question.

L’auteur, qui exerça dans l’Eglise le ministère de l’exorcisme, autrement dit de ce combat face à face avec le diable ou ses suppôts , combat que nous connaissons bien au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde et nous conduit à être trop souvent la cible de celui que Jean-Marie Vianney appelait "Le Grappin" ainsi que de tous ceux qui , selon l'expression de Bernanos préfèrent "Le Soleil de Satan" au Christ "Soleil de Justice"...Le saint prêtre Italien nous rappelle une fois de plus dans ce livre que Satan est l’Ennemi de la race humaine, qui s’est rebellé contre Dieu et entend entraîner la création tout entière dans la perdition et la destruction. Pour cela, le diable veut aussi nous faire perdre l’espérance d’aimer et de jouir – maintenant et à chaque instant de notre vie, y compris le dernier – de la miséricorde de Dieu.

A partir d’une catéchèse générale sur la victoire du Christ sur le péché, ce livre aborde l’enseignement catholique sur les anges déchus, les fondements du satanisme et ses innombrables manifestations de culte, les conséquences spirituelles qui peuvent en découler, et enfin les remèdes.

Le démon ne peut rien contre la miséricorde de Dieu, Don Gabriele Amorth, éditions Téqui, 158 pages, 13, 70 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur ou au Monastère Syriaque (Délais de livraison: Un mois maximum)

See original image

Programme des prochaines semaines au Monastère

 

Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de

 

Miséricorde:

 

Program in the coming weeks

 

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

 

Au Monastère Syriaque de

 

CHANDAI-BREVILLY (61) :

 

(Messe tous les dimanches et en semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

(Ramassage des fidèles de région parisienne chaque samedi précédent le 1er dimanche du mois à 15h )

 

Petits Pèlerinages sur Semaine tous les :

 

*22 et

 

*29 du mois

 

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

======

RETRAITE-PELERINAGE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE DE LA "TOUSSAINT"

See original image

 

Du 1er  au 6 dimanche Novembre

au Monastère Syriaque:

  

 Sanctuaires visités:

*Mardi 1er Novembre, Messe du jour au Sanctuaire N-D de Miséricorde, après-midi au Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon

*Mercredi 2 Novembre:Solennité de Saint Grégorios de Parumala au Monastère Syriaque

*Jeudi 3 NovembrePèlerinage à Notre-Dame de Pontmain et au Mont Saint Michel 

*Vendredi 4 Novembre, Messe au Monastère Syriaque  , vénération des reliques de la Ste Croix, cette journée au Monastère Syriaque est réservée aux confessions, prières de délivrances, prières de guérison intérieureselon la Tradition de l'Eglise.

*Samedi 5 Novembre,Messe au Monastère Syriaque,cette journée mariale est réservée aux confessions.L'après-midi, visite de Verneuil Sur Avre.

*Dimanche 6 Novembre: Pèlerinage à N-D de Miséricorde avec ce mois-ci une mémoire solennelle de Saint Gregorios. Messe à 10h30 suivie d'un repas fraternel et du programme habituel.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

_____________________

 

*Dimanche 6 Novembre au Monastère Syriaque:

  

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde

 

 'You have the power to incline either upwards or downwards: choose what is superior and you will bring what is inferior into subjection.' (St. Thalassios the Libyan)

Mère de Miséricorde, priez pour nous, secourez-nous!

 

 

et aux Saints du Kerala

 See original image

St Abraham Koorilose Bava, priez pour nous !

 

See original image

St Grégorios de Parumala, priez pour nous !


 

10h30, Messe , repas fraternel,possibilité de rencontrer un prêtre 

(Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

 

 

Ramassage des fidèles sur

 

*Paris: le Samedi 5 Novembre à 15 h 

 

au lieu de R.D.V habituel.

 

  

* Sunday, November 6:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


See original image 

 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale. 

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires. 

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F " 

 

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.41.20.16.86).

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

5eme Dimanche après la Fête de la Sainte Croix

·         Soirée :

o    Saint Luc 20: 27-40

·         Matin :

o    Saint Mathieu 22: 34-44

·         Avant Quadisha Qurbana :

o    Lévitique 2: 1-3

o    Psaume 46

o    Isaïe 40: 27-31

·         Quadisha Qurbana :

o    Actes 22:21-29

·         21 Il (Le Seigneur) me dit : “Va, car moi je vais t’envoyer au loin, vers les nations.” »

·         22 Jusqu’à cette parole, les gens l’écoutaient. Mais à partir de ce moment, ils se mirent à élever la voix : « Débarrassez la terre d’un tel individu ! Il ne faut pas qu’il vive ! »

·         23 Ils poussaient des cris, arrachaient leurs vêtements, jetaient de la poussière en l’air.

·         24 Alors le commandant ordonna de le faire entrer dans la forteresse. Il dit de procéder à un interrogatoire par le fouet, afin de savoir pour quel motif on criait contre lui de cette manière.

·         25 Comme on l’étendait en l’attachant avec des courroies, Paul dit au centurion de service : « Un citoyen romain, qui n’a même pas été jugé, avez-vous le droit de lui donner le fouet ? »

·         26 Quand le centurion entendit cela, il alla trouver le commandant pour le mettre au courant : « Qu’allais-tu faire ? Cet homme est un Romain ! »

·         27 Le commandant alla trouver Paul et lui demanda : « Dis-moi : tu es romain, toi ? – Oui, répondit-il. »

·         28 Le commandant reprit : « Moi, j’ai payé une grosse somme pour acquérir cette citoyenneté. » Paul répliqua : « Moi, je l’ai de naissance. »

·         29 Aussitôt, ceux qui allaient procéder à l’interrogatoire se retirèrent ; et le commandant prit peur en se rendant compte que c’était un citoyen romain et qu’il l’avait fait ligoter.

o    I  Timothée 6: 13-21

·         13 Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à tous les êtres, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation, voici ce que je t’ordonne :

·         14 garde le commandement du Seigneur, en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ.

·         15 Celui qui le fera paraître aux temps fixés, c’est Dieu, Souverain unique et bienheureux, Roi des rois et Seigneur des seigneurs ;

·         16 lui seul possède l’immortalité, habite une lumière inaccessible ; aucun homme ne l’a jamais vu, et nul ne peut le voir. À lui, honneur et puissance éternelle. Amen.

·         17 Quant aux riches de ce monde, ordonne-leur de ne pas céder à l’orgueil. Qu’ils mettent leur espérance non pas dans des richesses incertaines, mais en Dieu qui nous procure tout en abondance pour que nous en profitions.

·         18 Qu’ils fassent du bien et deviennent riches du bien qu’ils font ; qu’ils donnent de bon cœur et sachent partager.

·         19 De cette manière, ils amasseront un trésor pour bien construire leur avenir et obtenir la vraie vie.

·         20 Timothée, garde le dépôt de la foi. Tourne le dos aux bavardages impies et aux objections de la pseudo-connaissance :

·         21 en s’y engageant, certains se sont écartés de la foi. Que la grâce soit avec vous.

 

o    Saint Matthieu 23: 1-12

·         01 Alors Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples,

·         02 et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.

·         03 Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.

·         04 Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.

·         05 Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ;

·         06 ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues

·         07 et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.

·         08 Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères.

·         09 Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.

·         10 Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.

·         11 Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.

·         12 Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé.




Lettre de l'Église de Smyrne sur le martyre de saint Polycarpe (69-155), évêque 
V,1.VII-VIII,1 (trad. coll. Icthus, t. 2, p. 159 rev. ; cf SC 10) 

« Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui »

 

Le plus admirable des martyrs a été l'évêque Polycarpe. D'abord, quand il a appris tout ce qui s'était passé, il ne s'est pas troublé, il a voulu même demeurer dans la ville. Sur l'insistance de la majorité, il a fini par s'éloigner. Il s'est retiré dans une petite propriété située non loin de la cité et y a séjourné avec quelques compagnons. Nuit et jour, il ne faisait que prier pour tous les hommes et pour les églises du monde entier, ce qui était son habitude... 

Des policiers à pied et à cheval se sont mis en route, armés comme s'ils couraient après un brigand. Tard dans la soirée, ils sont arrivés à la maison où se trouvait Polycarpe. Celui-ci était couché dans une pièce de l'étage supérieur ; de là il aurait encore pu gagner une autre propriété. Il ne l'a pas voulu ; il s'est contenté de dire : « Que la volonté de Dieu s'accomplisse ». Entendant la voix des policiers, il est descendu et s'est mis à causer avec eux. Son grand âge et son calme les ont frappés d'admiration : ils ne comprenaient pas pourquoi on s'était donné tant de mal pour arrêter un tel vieillard. Polycarpe s'est empressé de leur servir à manger et à boire, malgré l'heure tardive, autant qu'ils le désiraient. Il leur a seulement demandé de lui accorder une heure pour prier librement. Ils y ont consenti ; il s'est mis à prier debout, en homme qui était rempli de la grâce de Dieu. Et ainsi pendant deux heures, sans pouvoir s'arrêter, il a continué de prier à haute voix. Ses auditeurs étaient frappés de stupeur ; beaucoup regrettaient d'avoir marché contre un vieillard si saint. 

Quand il eut terminé sa prière, où il avait fait mémoire de tous ceux qu'il avait connus au cours de sa longue vie, petits et grands, gens illustres et obscurs, et de toute l'Église répandue dans le monde entier, l'heure du départ était arrivée. On l'a fait monter sur un âne et on l'a conduit vers la cité de Smyrne. C'était le jour du grand sabbat.

 POUR LES PÉRIODES D’ARIDITÉ SPIRITUELLE:

« Il est certain qu'il y a un état de sécheresse et de peine qui est une pure épreuve de Dieu, par lequel Dieu fait passer, quand il lui plaît, les âmes qui lui sont les plus dévouées. Comme les arbres qui sont battus des vents et ébranlés par ses orages, jettent de plus profondes racines, et s'affermissent davantage par ces agitations, de même on peut dire que Dieu voulant affermir et perfectionner la foi, et toutes les autres vertus dans une âme, il permet qu'elle soit exposée à la violence des tentations, et qu'elle se trouve dans un état d'autant plus pénible, qu'elle a été favorisée de Dieu par les douceurs et les consolations qu'il lui a fait goûter dans son service.
[...]
Apprenez maintenant comment vous devez vous comporter, quand il plaira à Dieu de vous faire passer par ces sortes d'épreuves.

Premièrement, vous devez d'abord vous bien examiner vous-même, pour voir s'il n'y a point quelque chose en vous qui ait pu refroidir Dieu à votre égard, pour vous en humilier profondément, et lui en demander pardon de tout votre cœur.

Secondement, vous devez vous souvenir que c'est à Dieu à vous conduire comme il lui plaît, et à vous à accepter également tout de sa main.

Troisièmement, vous devez savoir que les plus grands serviteurs de Dieu ont été souvent exercés par ces sortes d'aridités et de dégoûts ; que la grâce de Dieu ne manque point à ceux qui veulent bien combattre pour lui, et qu'il n'y a rien qu'on ne puisse vaincre avec elle ; que Dieu est toujours à nos côtés, qu'il est témoin de tous les mouvements de notre cœur, et de tout ce qu'il nous en coúte pour tenir contre nos répugnances naturelles, et que nous ne formons pas un désir, que nous ne prononçons pas une parole dont il ne nous en récompense dans l'éternité, si nous lui sommes fidèles et attachés à son service, que nous lui donnons plus de gloire dans une heure dans cet état d'épreuve, que nous lui en donnions dans toute une journée auparavant, parce qu'une heure nous est plus pénible qu'une journée, et même une semaine et un mois ne nous l'étaient lorsque tout ce que nous faisions pour Dieu nous était si agréable et si facile que moins nous aurons de ces grâces sensibles qui adoucissent le joug par une onction intérieure, et plus nous aurons de mérite. »

P. Noël Courbon, curé de St Cyr (+ 1710), Entretiens spirituels sur les principaux devoirs des personnes consacrées à Dieu, et autres qui tendent à la perfection (IIe Partie, Entretien XXXIX), Paris, J.J.E. Collombat, 1752.

Samedi 15 et Dimanche 16 OCTOBRE 2016 , LECTIONNAIRE DU 5ÈME DIMANCHE APRÈS LA FÊTE DE LA SAINTE CROIX / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR...
Repost 0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 09:12

Reveal yourself to the Lord in your mind. 'For man looks at the outward appearance, but the Lord looks at the heart' (1 Sam. 16:7).'
(St. Mark the Ascetic)

Première lettre de saint Pierre Apôtre 5,1-4.10-11.

Mes bien-aimés, j'exhorte les anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin de la Passion du Christ et qui aurai part à la gloire qui doit être manifestée : 
paissez le troupeau de Dieu qui vous est confié, veillant sur lui, non par contrainte, mais de bon gré ; non dans un intérêt sordide, mais par dévouement ; 
non en dominateurs des Églises, mais en devenant les modèles du troupeau. 
Et quand le Prince des pasteurs paraîtra, vous recevrez la couronne de gloire, qui ne se flétrit jamais. 
Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ, après quelques souffrances, achèvera lui-même son œuvre, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 
A lui soient la gloire et la puissance aux siècles des siècles ! Amen ! 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,13-19.

 

En ce temps-là, Jésus vint aux environs de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples disant : "Quel est celui que les hommes disent être le Fils de l'homme ?" 
Ils dirent : " Les uns Jean le Baptiste, d'autres Élie, d'autres Jérémie ou l'un des prophètes. " 
Il leur dit : " Et vous, qui dites-vous que je suis ? " 
Simon Pierre, prenant la parole, dit : " Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. " 
Jésus lui répondit : " Tu es heureux, Simon Bar-Jona, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. 
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. 
Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. " 

 

Par Sévérien de Gabala 

(?-v. 408), évêque en Syrie 
Homélie sur Caïn et Abel (trad. Sr Isabelle de la Source, Lire la Bible, t. 1, p. 35 rev.) 

 

« Un sang purificateur qui parle plus fort que celui d'Abel » (He 12,24)

 

Caïn et Abel avaient l'air d'honorer Dieu l'un et l'autre par un culte identique, mais en fait ils présentaient leurs offrandes avec des dispositions bien différentes. 

Celles de l'aîné n'avaient que l'apparence d'un don, celles du plus jeune, au contraire, témoignaient de sa révérence et de sa piété.

De là sont nés des sentiments d'envie..., et Abel a été donc assassiné (Gn 4,3s)... 


Je trouve en saint Abel l'image du Christ. Le Sauveur, certes, est le Juste par excellence..., mais parmi tous les hommes de l'ancienne alliance, le prince de la justice, c'est Abel... 

D'ailleurs le Sauveur lui-même a placé Abel à la tête la lignée des justes lorsqu'il a dit aux juifs :

« Amen, je vous le dis, tout le sang des justes versé sur la terre depuis le début du monde retombera sur cette génération, depuis le sang d'Abel le juste jusqu'au sang de Zacharie, que vous avez assassiné entre le sanctuaire et l'autel »... 

Chose admirable : parce qu'il a combattu le premier pour la justice, Abel a eu l'honneur de souffrir le premier pour la piété. 

Il est vraiment la préfiguration du Christ, qui a été mis à mort à cause de la vérité. 

Le sang d'Abel annonçait le sang du Christ : il criait de la terre (Gn 4,10) ; le sang du Seigneur crie lui aussi. Mais le sang d'Abel était supplication, le sang du Christ est la réconciliation du monde... 

C'est pourquoi l'apôtre Paul, faisant mémoire de l'un et de l'autre, confesse la supériorité du sang du Christ. 

Il écrit : 

« Nous nous sommes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, de myriades d'anges en fête, de l'assemblée des premiers-nés qui sont inscrits dans les cieux, du Dieu vivant, le Juge universel, des âmes des justes arrivés à la perfection et d'un sang purificateur qui parle plus fort que celui d'Abel » (He 12,22-24)... 

Oui, ce sang parle, il supplie pour les pécheurs, il intercède pour le monde. 

Le sang du Christ, c'est vraiment la purification du monde ; le sang du Christ, c'est la rédemption des hommes.




Par Saint Fulgence de Ruspe

(467-532), évêque en Afrique du Nord 
Homélie 1, sur les serviteurs du Seigneur ; CCL 91A, 889 (trad.du bréviaire romain au "Commun des pasteurs") 

 

« Les intendants du mystère de Dieu »

 

Le Seigneur a dit, voulant montrer le devoir spécial des serviteurs qu'il a mis à la tête de son peuple :

« Quel est donc l'intendant fidèle et sensé à qui le maître de maison a confié la charge de sa famille pour lui donner en temps voulu la mesure de blé ?

Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera occupé à ce travail. »

Qui est ce maître de maison ?

Le Christ, sans aucun doute, puisqu'il a dit à ses disciples :

« Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous avez raison, car vraiment je le suis » (Jn 13,13).

Et quelle est cette famille ?

C'est évidemment celle que le Seigneur lui-même a rachetée.

Cette famille sainte est l'Église catholique qui se répand dans le monde entier par sa grande fécondité, et qui se glorifie d'avoir été rachetée par la rançon du sang de son Seigneur.

Comme lui-même l'a dit :

« Le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10,45).

Il est aussi le bon pasteur, qui a « donné sa vie pour ses brebis » (Jn 10,11). 

Mais qui est cet intendant, qui doit être en même temps fidèle et sensé ?

L'apôtre Paul nous le montre lorsqu'il dit, à propos de lui-même et de ses compagnons :

« Que l'on nous regarde comme les serviteurs du Christ et les intendants des mystères de Dieu.

Et ce que l'on demande aux intendants, c'est de se montrer fidèles » (1Co 4,1-2).

 

Le regard de ma Mère

Poésie composée par l'auteur quelques jours avant sa mort,
au milieu de très grandes souffrances intérieures et physiques


« Le céleste regard d'incessante tendresse
Que votre cœur aimant déverse sur mon cœur,
Mère du bel Amour, est la douce caresse
Où je trouve toute douceur.

C'est un allégement dans la dure souffrance,
Où le Dieu qui me veut brise la résistance
De mon corps matériel à son Esprit d'Amour,
Venu pour l'emporter en son divin séjour.

C'est un soulèvement dans l'effort de mon âme,
Que voudrait retenir le néant passager,
C'est une voix qui la réclame
Sur les hauteurs, loin du danger.

C'est un lien sacré, comme un baiser de mère,
Qui forme autour de moi le rempart assuré
De Celui qui par elle est devenu mon frère,
Jésus, Maître adoré. »

Dom Augustin Guillerand (1877-1945), Contemplations Mariales, Benedittine di Priscilla, Roma, 1959.
Édition numérique disponible sur scribd.com et sur chartreux.org.

 

CONFIANCE, "N'AYONS PAS PEUR"!...

 

Tout ce que je vois se passer autour de moi me

rendrait fou,

si je ne savais pas que quoi qu'il advienne,

Dieu aura le dernier mot.

Saint Païssios

 

 

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

 

 

 

Jeudi 13 Octobre:

Saint Gérard

(ou Géraud,fondateur

de l’abbaye d’Aurillac.

+909).

 

Afficher l'image d'origine


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Géraud (Gérard) était arrière petit fils de Charlemagne, cousin du roi mais comme sa santé était très fragile, son père le destina à l’Eglise, les fils des grands seigneurs étaient ainsi souvent orientés en fonction de leurs capacités physiques.

 

Géraud fit des études en conséquence, mais non seulement il échappa à la mort, il devint assez fort pour que son père change d’idée et le destine au métier des armes…

 

Ainsi le pauvre Gérard succéda à son père mais comme il avait été marqué par l’Evangile il fut un seigneur pieux et charitable avec les siens rendant une justice équitable.

Afficher l'image d'origine

 

Il fonda la bourgade d'Aurillac et une abbaye bénédictine. Inhumé dans son abbaye, elle devint un lieu de pèlerinage, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, et eut un siècle plus tard un moine prestigieux, le grand Gerbert d’Aurillac (945-1003), qui deviendra pape de Rome sous le nom de Sylvestre II.

Afficher l'image d'origine
 
 

SAINT ÉDOUARD
Roi d'Angleterre, Confesseur
(1002-1066)

        À la suite de grands troubles qui désolaient l'Angleterre, le prince Édouard passa trente-cinq ans de sa vie en exil. Nous avons peu de détails sur cette période de son histoire. Doué d'un caractère doux, ami de la solitude, il se tenait de longues heures au pied des autels, assistait aux offices divins et aimait beaucoup à s'entretenir avec les religieux. Cependant toute l'Angleterre priait pour obtenir enfin la paix avec un prince légitime. Dieu apparut à un pieux évêque et lui montra, dans une vision, Édouard sacré roi par saint Pierre : « Voilà, lui dit-il, celui qui sera roi par ma faveur ; il sera chéri du Ciel, agréable aux hommes, terrible à ses ennemis, aimable à ses sujets, très utile à l'Église de Dieu. »

        À peine établi sur le trône, Édouard s'appliqua à développer dans son âme toutes les vertus d'un prince vraiment chrétien. Délivré, par l'aide de Dieu, de tous les ennemis du dedans et du dehors, Édouard voulut accomplir le vœu qu'il avait fait d'aller à Rome vénérer le tombeau du prince des apôtres; mais il dut céder aux instances de ses sujets, qui avaient besoin de sa présence. Le pape le délia de son vœu ; le roi, en revanche, fit construire une belle église en l'honneur de saint Pierre.

        Édouard est célèbre par son désintéressement et par sa charité envers les pauvres. À trois reprises différentes, il vit un des officiers de sa maison mettre la main aux trésors royaux ; la troisième fois, il se contenta de lui dire : « Prenez bien garde qu'on ne vous y surprenne ! » Le trésorier du palais se plaignant au roi de ces vols, celui-ci, comme s'il n'eût rien su, lui dit : « Pourquoi vous plaindre? Celui qui a pris cet argent en avait sans doute plus besoin que nous. » 

        Édouard avait promis de ne jamais refuser l'aumône demandée au nom de Jean l'Évangéliste ; un jour, un pauvre lui ayant tendu la main au nom de cet apôtre, le roi, dépourvu d'argent, retira de sa main un riche anneau et le lui donna, pour ne pas le faire attendre. Une autre fois, à la demande d'un pauvre infirme tout perclus, il le prit sur ses épaules et le porta à l'église Saint-Pierre, où il fut guéri. Saint Jean l'Évangéliste se montra un jour à deux pèlerins anglais qui se mettaient en voyage pour les lieux saints ; il leur remit un anneau en leur disant : « Portez cet anneau au roi ; c'est lui qui me l'a donné un jour que je lui demandais l'aumône en habit de pèlerin ; dites-lui que, dans six mois, je le visiterai et le mènerai avec moi à la suite de l'Agneau sans tache. » Édouard mourut, en effet, six mois après.



©Evangelizo.org

Saint_Edouard_5b.jpg

 

 

Vendredi 14 Octobre:

 

Saint Just

(Archevêque de Lyon,il se retira comme moine en Egypte. +390)

JUST 14 OCTOBRE

 



Just était le fils du gouverneur romain de Tournon sur le Rhône, il suivit de sérieuses études à Vienne, devint diacre et prêtre puis fut élu vers 350, archevêque de Lyon.

 

Ce fut un grand évêque dont la sagesse et la charité furent remarquées.


Deux moments forts ont marqué sa vie.

 

Le premier est le concile d’Aquilée, qui avait été convoqué par saint Ambroise de Milan, pour examiner la doctrine arienne.

 

Just, comme archevêque de Lyon y représentait les Gaules et ce fut lui qui fit le discours inaugural qui entraîna la condamnation des ariens.



Le second moment fort est lié à l’immunité des églises pour les hommes qui s’y réfugient.

 

Un homme pris de folie avait tué plusieurs personnes à Lyon, puis revenu à lui, il se réfugia dans une église de la ville.

La foule voulait l’en extraire, Just s’y refusait, un juge lui promit que s’il le laissait faire la condamnation serait bénigne.

 

Mais l’homme fut condamné à mort et Just s’en sentit responsable.

 

Et un beau matin,  il abandonna sa ville de Lyon et partit incognito, seulement accompagné d’un jeune lecteur nommé Viator, pour… l’Egypte où il devint ermite dans le désert de Scété.

 

Il vécut dans le plus grand dénuement et refusa de revenir même après qu’il fut reconnu.

 

Just mourut en 390 et le jeune Viator quelques jours plus tard.

 

Ils sont associés dans la sainteté par les Eglises d’Orient.

 

 

SAINT CALIXTE Ier
Pape de Rome et Martyr 
(217 † 222)

        À la mort de saint Zéphirin, Calixte, romain, fut élevé au siège apostolique. Il ne fallait point, pour gouverner l'Église, à une époque si tourmentée, un pasteur moins sage ni moins vaillant. Il rendit le jeûne des Quatre-Temps, qui remontait aux apôtres, obligatoire dans toute l'Église. 

        C'est sous son règne que l'on commença à bâtir des temples chrétiens, qui furent détruits dans les persécutions suivantes. Il fit creuser le cimetière souterrain de la voie Appienne, qui porte encore aujourd'hui son nom et qui renferme tant de précieux souvenirs, entre autres le tombeau de sainte Cécile, la crypte de plusieurs papes, des peintures qui attestent la conformité de la foi actuelle de l'Eglise avec sa foi primitive.

        De nombreuses conversions s'opérèrent sous le pontificat de saint Calixte. La persécution ayant éclaté, il se réfugia, avec dix de ses prêtres, dans la maison de Pontien. La maison fut bientôt enveloppée par des soldats qui reçurent la défense d'y laisser rentrer aucune espèce de vivres. Pendant quatre jours, le pape Calixte fut privé de toute nourriture ; mais le jeûne et la prière lui donnaient des forces nouvelles. Le préfet, redoublant de cruauté, donna l'ordre de frapper chaque matin le prisonnier à coups de bâton, et de tuer quiconque essaierait de pénétrer pendant la nuit dans sa maison. 

        Une nuit, le prêtre martyr Calépode, auquel Calixte avait fait donner une sépulture honorable, apparut au pontife et lui dit : « Père, prenez courage, l'heure de la récompense approche ; votre couronne sera proportionnée à vos souffrances. » 

        Parmi les soldats qui veillaient à la garde du prisonnier, il y avait un certain Privatus, qui souffrait beaucoup d'un ulcère ; il demanda sa guérison à Calixte, qui lui dit : « Si vous croyez de tout cœur en Jésus-Christ et recevez le baptême au nom de la Sainte Trinité, vous serez guéri. - Je crois, reprit le soldat, je veux être baptisé, et je suis sûr que Dieu me guérira. » Aussitôt après l'administration du baptême, l'ulcère disparut sans laisser de trace. « Oui, s'écrie le nouveau chrétien, le Dieu de Calixte est le seul vrai Dieu ; les idoles seront jetées aux flammes, et le Christ régnera éternellement !»  Le préfet eut connaissance de cette conversion et fit fouetter Privatus jusqu'à la mort. Par son ordre, Calixte, une grosse pierre au cou, fut jeté de la fenêtre d'une maison dans un puits.



©Evangelizo.org

 

Sainte Fortunate 
Vierge, martyre

(† 303)

        À Césarée de Palestine, sainte Fortunate, vierge et martyre, sœur des martyrs Carpon, Évariste et Priscien.

        Durant la persécution de Dioclétien, après avoir triomphé des tourments du chevalet et du feu, de la fureur des bêtes et d'autres supplices, elle rendit à Dieu son esprit. Dans la suite son corps fut transféré à Naples, en Campanie.

 

Saints Martyrs Nazaire, Gervais, Protais et Celse

Au Dieu qu'on appela «Nazaréen» Nazaire 
est offert par le glaive avec trois combattants. 
On les tue, mais le Diable, à quatre ils l'écrasèrent 
le quatorze, en menant leurs combats éclatants. 
Par les prières de Vos  Saints, Ô Christ notre Dieu, ayez pitié de nous et sauvez-nous. Amîn.

Tropaire, t. 4

Tes Martyrs, Seigneur, pour le combat qu'ils ont mené * ont reçu de toi, notre Dieu, la couronne d'immortalité; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l'impuissance l'audace des démons; * par leurs prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Cathisme, t. 1

Nous célébrons la mémoire divine et sacrée * des quatre Martyrs ayant lutté saintement, * nous qui goûtons leurs miracles chaque jour * comme flots jaillissant de leurs reliques vénérées * et repoussant loin des fidèles les maladies * par la puissance de l'Esprit.

Kondakion, t. 1

Célébrons la quadruple gloire des Témoins du Christ, * fidèles, chantons Nazaire et Protais, * acclamons par des hymnes Celse et Gervais, * car ils ont combattu jusqu'à mourir décapités; * ayant reçu la couronne d'immortalité, * ils intercèdent pour notre salut.

Ikos

Venez, tous les amis de la fête, célébrons * par des cantiques d'éloges la lutte des Martyrs, * les exploits de ces athlètes, leur glorieuse mort, * acclamons le quadrille des hoplites, chantons * Nazaire, Protais, Celse et Gervais, * car ils ont réduit en cendres la fureur des païens * en confessant le Christ comme Dieu très-haut * régnant avant les siècles avec le Père et l'Esprit; * et maintenant ces quatre martyrs, après leur mort, * intercèdent pour notre salut.

Exapostilaire, t. 2

Couronnons de nos éloges et chantons * le chœur des quatre martyrs * Nazaire, Gervais, Celse et l'illustre Protais, * car pour le monde ils implorent la miséricorde du Seigneur.

Issu d’une riche et noble famille, saint Nazaire vivait à Rome, sous le règne de l’empereur Néron (entre 54 et 68). Son père, Africanus, et sa mère, Perpétue, avaient été conduits à la foi par le saint Apôtre Pierre, et Nazaire fut baptisé par le premier évêque de Rome, saint Lin.
Lorsqu’il eut atteint l’âge de vingt ans, il quitta Rome pour parcourir les villes d’Italie, afin d’y répandre la Bonne Nouvelle. Il amena ainsi de nombreux païens à la connaissance de la Vérité et les baptisa. Dix ans plus tard, comme il passait dans la ville de Plaisance, il fit la connaissance de saint Gervais et de saint Protais, qui étaient en prison sur l’ordre du gouverneur Anulinus et dont la réputation de thaumaturges et d’audacieux apôtres du Christ s’était répandue dans toute l’Italie. Ils s’embrassèrent d’un saint baiser et s’exhortèrent mutuellement au martyre. Mais le gouverneur, ayant appris la présence de Nazaire, le fit interpeller, puis flageller, et ensuite il le chassa de la ville.
Le saint se dirigea alors vers la Gaule. Lorsqu’il arriva dans la ville de Cimiez, près de Nice, sa parole de feu attira une grande partie de la population à la foi. C’est alors que la femme d’un notable de la cité s’approcha de lui avec son enfant âgé de trois ans. Elle le déposa aux pieds du saint en disant : « Prends avec toi cet enfant. Qu’il te suive où que tu ailles, afin qu’il soit jugé digne de paraître auprès du trône du Christ. » Nazaire reçut le bambin avec action de grâces, le baptisa sous le nom de Celse, et partit avec lui pour répandre le saint Évangile dans d’autres régions de la Gaule. Saisis par le gouverneur Deinobaus, qui l’interrogea sur son identité et celle de l’enfant, Nazaire lui répondit : « Je suis Romain de naissance, mais je suis chrétien et adore le Crucifié. » Le cruel magistrat s’empara alors de Celse et le frappa sans pitié, mais le jeune enfant balbutia avec la sagesse d’un vieillard : « Le Dieu que j’adore te jugera pour cela, ô injuste juge. » Nazaire et Celse purent toutefois s’échapper grâce à l’appui de la femme du gouverneur, qui avait eu à leur sujet une vision redoutable. Ils se dirigèrent vers Trèves, en proclamant partout le Christ et en se moquant des idoles, ce qui leur valut d’être à nouveau arrêtés.
Conduits à Rome, sur l’ordre de l’empereur Néron, ils furent jetés dans un lac après avoir été interrogés. Mais ils réchappèrent à la noyade, et purent continuer leur mission de ville en ville jusqu’à Milan, où ils y retrouvèrent saint Gervais et saint Protais, qui se préparaient à affronter l’épreuve finale du martyre. Tous étaient remplis de joie à la perspective de rejoindre le Seigneur en communiant à sa Passion, et le jeune Celse n’était pas moins que les autres prêt à endurer toutes sortes de supplices pour l’amour du Christ. Ils marchèrent donc tous les quatre vers le lieu de l’exécution, le visage aussi rayonnant que s’ils se rendaient à un banquet, et moururent décapités en rendant grâce à Dieu. Celse avait alors neuf ans et sept mois.


Les reliques des saints Gervais et Protais furent miraculeusement retrouvées par saint Ambroise, et lors de leur transfert solennel dans la basilique principale de Milan, le 19 juin 386(°), un aveugle recouvra la vue et les démons qui habitaient deux possédés se mirent à crier que les saints leur infligeaient des peines intolérables. Quelques années après (395), saint Ambroise procéda à la translation des corps des saints Nazaire et Celse, qui étaient ensevelis dans un jardin hors de la ville.

 


(Synaxaire * Vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe * Hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

 

 

Régouis toi, Marie, Comblée de Grâces !

 

 

« Remplis ma bouche, ô Marie de la grâce de Ta douceur. Éclaire mon intelligence, Toi qui as été comblée de la faveur de Dieu. Alors ma langue et mes lèvres chanteront allègrement tes louanges et plus particulièrement la salutation angélique, annonciatrice du salut du monde, remède et protection de tous les hommes. Daigne donc accepter que moi, Ton petit serviteur, je Te loue et Te dise et redise doucement : 

« Réjouis-toi, Marie, comblée de grâces ». Amen. » 

(Saint Éphrem le Syrien (306-373))

Ephrem-le-Syrien.jpg

 

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

 

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

PRIERES A SAINT NICOLAS POUR LES ENFANTS:

 

Afficher l'image d'origine

 

Saint Père et Pontife Nicolas,

 

tu nous enseignes la douceur et l’humilité du Christ notre Dieu.

Tu lui présentes nos prières, nos supplications et nos chants de gratitude.

Tu nous donnes par ta vie l’exemple d’un vrai disciple de Jésus Christ, en proclamant la vérité de Dieu et en te montrant tendre et compatissant avec tous, riches et pauvres.

Tu es encore, par ta prière, celui qui protège, qui garde les enfants et les inspire pour tout ce qui est bien, bon et beau.

En ce jour et à cette heure, nous te prions pour les enfants du monde entier, ceux qui connaissent Dieu et ceux qui ne le connaissent pas encore, en particulier pour les enfants N…

Nous te prions également pour nos évêques N…, nos prêtres N…, nos diacres N…, nos parents N…, nos parrains N…, et pour tous nos frères orthodoxes et ceux qui recherchent d'un coeur sincère la lumière de la vérité.

Nous te prions pour nous-mêmes.

Nous te prions enfin pour tous ceux qui se sont endormis dans la foi, en premier lieu les membres de notre famille N…, ainsi que pour tous les défunts du monde entier.

Saint Père Nicolas, glorifie et prie avec nous le Père, le Fils et le saint Esprit, unique et seul Dieu dans les siècles des siècles : Amîn! 

Afficher l'image d'origine

NEUVAINE POUR UN ENFANT MALADE, COMMENT FAIRE ?

 

Le plus simple est toujours le chapelet à la main ou simplement dans le cœur avec, en l'occurrence,

"saint Père et Pontife Nicolas, prie Dieu pour son enfant N...",

ou "

saint Père et Pontife Nicolas, prie Dieu pour son serviteur N... et pour nous (moi) pécheur(s)",

ou encore

"saint Père et Pontife Nicolas, rends grâce à Dieu pour son enfant N...!"

 

Il est fructueux de dire longuement (50 fois et +!) en alternance l'une ou l'autre forme; tant mieux si on peut être devant l'icône; tant mieux surtout si l'on peut prier non seulement des lèvres mais encore de tout son cœur, de toute son intelligence et de toutes ses forces!

A l'issue de ces prières répétées, on peut conclure par cette prière:

"Seigneur Jésus Christ notreDieu, Vous  le vrai médecin de nos âmes et de nos corps, écoutez dans Votre bonté les prières que Votre serviteur saint Nicolas Vous adresse en ce jour pour l'enfant N... que Vous  as confié à Vos serviteurs N..., ses parents.

Dans Votre indicible compassion et Votre miséricorde, accordez à Votre enfant le soulagement des souffrances de l'âme et du corps et donnez-lui de jouir du don de la santé que Vous lui accordez.

A nous qui Vous prions avec Votre Mère toute pure et tous Vos saints, accordez la jouissance de l'amour véritable qui vient de Vous, la fortification de notre foi en Vous et la grâce de Vous célébrer tous les jours de notre vie. Car Vous êtes le Dieu de miséricorde, plein de tendresse et d'amour pour les humains, ô Christ notre Dieu, et nous Vous rendons gloire avec Votre Père et Votre Esprit très saint, bon et vivifiant, maintenant et toujours et dans les siècles: Amîn!" 

 Afficher l'image d'origine

 

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

See original image

 

 

Du côté de nos frères aînés, les Saints:

 

 

 

Toujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons...

 

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

 

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

 

 

A LA PHARMACIE DU "BON-DIEU"...

DIAKONIMA, site orthodoxe grec, propose quelques remèdes simples… N'oublions pas que les Pères parlent de la Divine Communion comme Pharmakon (remède), avec la Confession et les autres mystères de l'Eglise.
Un de nos hiéromoines, il y a quelques années disait avec justesse: "Nous pécheurs, nous sommes malades, et nous sommes entourés de tous les remèdes de l'Eglise, la confession, la Communion, l'Onction, nous ne les voyons pas, nous n'y pensons même pas, et nous disons au Seigneur "Envoie nous la guérison!"
 
C.L.-G

+

 
Faire des douleurs musculaires 
un souvenir du passé 
avec le gingembre


20 Pain                                                          Cures You Can                                                          Find in Your                                                          Kitchen
 
Lorsque les chercheurs danois ont demandé aux gens endoloris d'améliorer leur alimentation avec du gingembre, il a atténué les douleurs musculaires et articulaires, le gonflement et la raideur pour un maximum de 63 pour cent d'entre eux dans les deux mois. Les experts attribuent aux composés puissants du gingembre appelés gingerols, qui empêchent la production d'hormones du déclenchement de la douleur. La dose recommandée par l'étude: Ajoutez au moins 1 cuillère à café de gingembre séché ou 2 cuillères à café de gingembre haché aux repas quotidiens.

*
 
 
Guérissez un mal de dents
avec 
des clous de girofle
 
 
 
20 Pain                                                          Cures You Can                                                          Find in Your                                                          Kitchen
 
Vous avez un mal de dents et vous ne pouvez pas aller chez le dentiste ? Mâcher lentement un clou de girofle, peut soulager la douleur de la dent et l'inflammation des gencives pendant deux heures d'affilée, disent les chercheurs d'UCLA [University of California, Los Angeles]. Les experts soulignent l'effet d'un composé naturel de clous de girofle appelé l'eugénol, un puissant anesthésique naturel. Bonus: Saupoudrer une cuillère à café 슠 de clou de girofle moulu sur les repas quotidiens peut aussi protéger votre cœur. Les scientifiques disent que cette simple action permet de stabiliser la glycémie, et en plus d'amortir la production de cholestérol obstruant les artères en aussi peu de temps que trois semaines.
 
Guérir les brûlures d'estomac
 avec du vinaigre de cidre
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Buvez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre mélangée avec 16 cuillères à soupe d'eau avant chaque repas, et les experts disent que vous pourriez arrêter des épisodes douloureux de brûlures d'estomac en aussi peu de temps que 24 heures. " Le vinaigre de cidre est riche en acides malique et tartrique, aides digestives puissantes qui accélèrent la décomposition des graisses et des protéines de sorte que votre estomac peut se vider rapidement, avant que les aliments ne se jettent dans l'œsophage, provoquant la douleur des brûlures d'estomac", explique le Docteur Joseph Brasco, gastro-entérologue au Centre hospitalier pour le côlon et les maladies digestives à Huntsville, en Alabama.
 
Effacez les otites avec de l'ail
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Les  otites douloureuses conduisent des millions d'Américains  dans les cabinets de médecins chaque année. Pour guérir l'otite rapidement, il suffit de placer deux gouttes d'huile d''ail chaude dans votre oreille douloureuse deux fois par jour pendant cinq jours. Ce traitement simple peut éliminer les infections de l'oreille plus rapidement que les médicaments sur ordonnance, disent les experts de l'Université de médecine du Nouveau-Mexique. Les scientifiques disent que les ingrédients actifs de l'ail (le germanium, le sélénium et les composés soufrés) sont naturellement toxiques pour des dizaines de bactéries différentes qui causent la douleur. Pour concocter votre propre huile d'ail, faites mijoter doucement trois gousses d'ail écrasées dans une demi-tasse d'huile d'olive extra-vierge pendant deux minutes, filtrerz, puis réfrigérez pendant jusqu'à deux semaines, suggère la Doctoresse Teresa Graedon, co-auteur du livre, Les meilleurs choix dans la pharmacie des gens. Pour une expérience optimale, chauffez ce mélange un peu avant de l'utiliser, de sorte que le liquide paraisse apaisant dans votre conduit auditif.
 
Chassez les douleurs articulaires 
et le mal de tête 
avec des cerises
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
 
Les dernières études montrent qu'au moins une femme sur quatre est aux prises avec l'arthrite, la goutte ou les maux de tête chroniques. Si vous êtes l'un d'entre elles, un bol de cerises par jour pourrait soulager votre douleur, sans maux d'estomac si souvent déclenchée par les analgésiques d'aujourd'hui, affirment des chercheurs de la Michigan State University à East Lansing. Leur recherche révèle que les anthocyanes, les composés qui donnent aux cerises leur couleur rouge vif, sont des anti-inflammatoires 10 fois plus fort que l'ibuprofène et l'aspirine. " Les anthocyanines aident à arrêter les enzymes puissantes qui enflamment les tissus, donc  ils peuvent prévenir, ainsi traiter de nombreux types de douleur", explique le Docteur Muraleedharan Nair, professeur de Science de l'Alimentation à l'Université d'état du Michigan. Son conseil: prenez 20 cerises (fraîches, congelées ou séchées) par jour, puis continuez jusqu'à ce que la douleur disparaisse.
 
Combattez les maux d'estomac 
avec du poisson
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Indigestion, syndrome du côlon irritable, maladies inflammatoires de l'intestin... si votre ventre semble toujours être en tumulte, essayez de grignoter 325 grammes de poisson par semaine pour soulager votre misère. Des études répétées montrent que les acides gras présents dans les poissons, appelés EPA et DHA, peuvent considérablement réduire l'inflammation intestinale, les crampes et les maux de ventre et, dans certains cas, fournir autant de soulagement que les corticostéroïdes et d'autres médicaments sur prescription. "L'EPA et le DHA sont puissants, naturels, sans l'effet secondaire des anti-inflammatoires, et peuvent considérablement améliorer le fonctionnement de l'ensemble du tractus gastro-intestinal", explique le Docteur chimiste biologiste Barry Sears, Président de la Fondation de recherche sur l'inflammation à Marblehead, dans le Massachussets. Pour de meilleurs résultats, rechercher des poissons gras comme le saumon, les sardines, le thon, le maquereau, la truite et le hareng.
 
Empêcher le syndrôme pre-menstruel 
avec du yaourt
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Jusqu'à 80 pour cent des femmes sont aux prises avec le syndrome prémenstruel et ses symptômes inconfortables, rapportent les chercheurs de Yale. La raison : leur système nerveux sont sensibles aux hauts et  bas dans l'oestrogène et la progestérone qui se produisent naturellement chaque mois. Mais pendre 2 tasses de yaourt par jour peut réduire ces symptômes de 48 pour cent, affirment des chercheurs de l'Université de Columbia à New York. " Le yaourt est riche en calcium, un minéral qui apaise naturellement le système nerveux, la prévention des symptômes douloureux, même lorsque les hormones sont en pleine mutation," explique le Doctoresse Mary Jane Minkin, professeur de gynécologie à l'Université de Yale.
 
Douleur chronique maîtrisée 
 avec le curcuma
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Des études montrent que le curcuma, une épice orientale indienne populaire, est en réalité trois fois plus efficace pour soulager la douleur que l'aspirine, l'ibuprofène ou le naproxène, de plus, il peut aider à soulager la douleur chronique pour 50 pour cent des personnes aux prises avec l'arthrite et même la fibromyalgie, selon des chercheurs de Cornell. C'est parce que l'ingrédient actif du curcuma, la curcumine, arrête naturellement la production de la cyclo-oxygénase 2, une enzyme qui débite un flot d'hormones qui prosuisent la douleur produire, explique la Doctoresse, chercheuse en nutrition Julian Whitaker, auteur du livre Inverser le diabète. La dose recommandée par l'étude : Saupoudrer 1/4 de cuillère à café de cette épice quotidiennement sur le riz, la volaille, les plats de viande ou de légumes.
 
Fin des douleurs de l'endomériose 
avec l'avoine
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Le truc pour apaiser la douleur de l'endométriose pourrait être un bol de flocons d'avoine par jour. L'endométriose se produit lorsque de petits morceaux de la muqueuse utérine se détachent et se développent en dehors de l'utérus. Les experts disent que ces cellules migrantes peuvent transformer la menstruation en misère, provoquant l'inflammation tellement elles déclenchent de fortes crampes pendant les règles, en plus d'une forte douleur qui traîne pendant tout le mois. Heureusement, les scientifiques disent qu'opter pour une alimentation riche en avoine peut aider à réduire la douleur de l'endomètriose pour jusqu'à 60 pour cent de femmes dans les six mois. C'est parce que l'avoine ne contient pas de gluten, une protéine malveillante qui déclenche l'inflammation chez de nombreuses femmes, ce qui rend l'endométriose difficile à supporter, explique le Docteur Peter Green, professeur de médecine à l'Université de Colombia.
 
Apaiser les douleurs aux pieds 
avec du sel
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Les experts disent qu'au moins six millions d'Américains développent des ongles incarnés douloureux chaque année. Mais tremper régulièrement les ongles incarnés dans des bains d'eau tiède salée peut guérir ces infections douloureuses dans les quatre jours, disent les scientifiques de l'Université de Stanford, en Californie. Le sel dans le mélange annihile naturellement l'inflammation, de plus il est anti- bactérien, il détruit rapidement les germes qui causent l'enflure et la douleur. Il suffit de mélanger 1 cuillère à café de sel par tasse d'eau, chauffer à la température la plus chaude que vous pouvez supporter sans problème, puis faire tremper la zone de pied touché pendant 20 minutes deux fois par jour, jusqu'à ce que l'infection disparaisse.
 
Prévenir les troubles digestifs 
avec l'ananas
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Gaz ? Une tasse d'ananas frais peut réduire les ballonnements douloureux quotidiens dans les 72 heures, affirment des chercheurs de l'Université de Stanford en Californie. C'est parce que l'ananas est naturellement plein d'enzymes protéolytiques, des aides digestives qui aident à accélérer la dégradation des protéines causant de la douleur dans l'estomac et l'intestin grêle, disent les chercheurs de l'USDA (U.S. Department of Agriculture)

 

Détendre les muscles douloureux 
avec la menthe poivrée
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Vous souffrez de raideur, de muscles endoloris? Les nœuds tenaces peuvent traîner pendant des mois s'ils ne sont pas correctement traités, dit le Docteur naturopathe Mark Stengler, auteur du livre Les thérapies de guérison du médecin naturel. Son conseil: Trois fois par semaine, faire trempette dans un bain chaud parfumé avec 10 gouttes d' huile de menthe poivrée. L'eau chaude détendra vos muscles, tandis que l'huile de menthe poivrée calmera naturellement vos nerfs - une combinaison qui peut soulager les crampes musculaires, 25 pour cent plus efficace que les analgésiques obtenus en pharmacie, et réduire la fréquence des futures poussées de moitié, dit Stengler .



Donnez votre dos un peu d'attention aux raisins
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
Vous avez un dos endolori ? Le raisin pourrait être la solution pour un prompt rétablissement. De récentes études de l'Université d'état de l'Ohio suggèrent que manger un bol de raisins par jour peut relaxer les vaisseaux sanguins étroits, améliorant considérablement le flux sanguin vers les tissus détériorés (et souvent moins de trois heures après avoir mangé le premier bol). Voilà de bonnes nouvelles parce que les vertèbres de votre dos et les disques d'amortissement sont complètement dépendants des vaisseaux sanguins proches pour leur apporter des nutriments et de l'oxygène curatifs, améliorer ainsi le flux sanguin est essentiel pour la guérison des tissus endommagés du dos, dit Stengler.
 
Faire disparaître la douleur des blessures 
avec de l'eau
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
 
Qu'il s'agisse de vos pieds, vos genoux ou vos épaules qui ont des douleurs lancinantes, les experts du Manhattan College de New York, disent que vous pourriez démarrer votre récupération en une semaine juste en buvant huit verres de 1/4 de litre d'eau par jour. Pourquoi ? Les experts disent que l'eau dilue, puis aident à évacuer l'histamine, un composé de déclenchement de la douleur produit par les tissus blessés. "De plus, l'eau est un élément clé du cartilage qui amortit les extrémités de vos os, le liquide lubrifiant des articulations, et des disques mous de votre colonne vertébrale", ajoute le Doctoresse Susan M. Kleiner, auteur de l'ouvrage, L'alimentation de la bonne humeur. " Et quand ces tissus sont bien hydratés, ils peuvent se déplacer et glissent les uns sur les autres sans provoquer de douleur. " Une mise en garde : Assurez-vous de mesurer vos verres pour savoir comment ils contiennent vraiment avant de commencer à boire, dit-elle. Les verres d'aujourd'hui ont souvent plus de 1/3 de litre, ce qui signifie que cinq portions pourraient suffire à atteindre votre objectif quotidien.
 
Guérir les problèmes de sinus 
avec du raifort
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Les dernières études montrent que la sinusite est le problème numéro un de santé chronique de la nation. Et cette condition ne fait pas que stimuler la congestion et la douleur faciale, elle rend également les personnes souffrant six fois plus susceptibles de se sentir complètement courbaturé. Le raifort à la rescousse! Selon des chercheurs allemands, cet condiment qui fait pleurer fait naturellement affluer le flux sanguin vers les cavités des sinus, en aidant à ouvrir et à drainer les sinus bouchés et à guérir les infections des sinus plus rapidement que les sprays décongestionnants ne le font. La dose recommandée par l'étude : Une cuillère à café deux fois par jour (soit seul, ou utilisé comme accompagnement sur un sandwich ou de la viande ) jusqu'à disparition des symptômes.
 
Triomphez des infections de la vessie 
avec des myrtilles
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Manger 1 tasse de myrtilles par jour, si vous optez pour ceux qui sont frais, surgelés ou sous forme de jus, peut réduire votre risque d'infection des voies urinaires de 60 pour cent, selon des chercheurs de l'Université de Rutgers au New Jersey. C'est parce que les myrtilles sont chargées de tanins, de composés végétaux qui s'enroulent autour des bactéries causant des problèmes dans la vessie, de sorte qu'elles ne peuvent pas se fixer et créer une infection, explique la Doctoresse Amy Howell, chercheuse à l'Université Rutgers.
 
Guérir les plaies de la bouche 
avec du miel
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Badigeonnez l'aphte douloureux et les boutons de fièvre avec du miel non pasteurisé quatre fois par jour jusqu'à ce que ces malheurs de la peau disparaissent, et ils vont guérir 43 pour cent plus rapidement que si vous utilisiez une crème prescrite sur ordonnance, affirment des chercheurs du Centre Médical Spécialisé de Dubaï dans les Émirats Arabes Unis. Les enzymes naturelles de miel brut, zappent l'inflammation, détruisent les virus envahissants et accélèrent la guérison des tissus endommagés, disent les auteurs de l'étude.
 
Lutter contre la douleur de poitrine 
avec du lin
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Dans une étude récente, ajouter 3 cuillères à soupe de graines de lin moulues à leur alimentation quotidienne a soulagé la douleur du sein pour une femme sur trois dans les 12 semaines. Les scientifiques l'attribuent aux phytoestrogènes du lin, composés naturels de plantes qui empêchent les pointes d'oestrogène qui peuvent déclencher des douleurs aux seins. Autres bonnes nouvelles : Vous n'avez pas à être un maître boulanger pour insérer cette saine semence dans votre alimentation. Saupoudrez des graines de lin moulues sur les flocons d'avoine, le yaourt, la compote de pommes ou ajoutez à des smoothies et aux légumes crus pour l'apéritif.
 
Soignez les migraines 
avec du café
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Sujettes aux migraines? Essayez de muscler votre analgésique avec une adjonction de café. Quelle que soit le médicament délivré sur ordonnance que vous préférez, des chercheurs de la National Headache Foundation (Fondation Nationale pour le Mal de Tête) disent que faire descendre ce médicament en buvant un bon tiers de litre de café augmentera l'efficacité de votre médicament de 40 pour cent ou plus. Les experts disent que la caféine stimule la muqueuse de l'estomac pour absorber des analgésiques plus rapidement et plus efficacement.
 
Les crampes dans les jambes vaincues 
avec du jus de tomate
 
20 Pain Cures You Can Find in Your Kitchen
 
Au moins une personne sur cinq se bat régulièrement contre des crampes aux jambes. Le coupable ? Les déficiences de potassium, qui se produisent lorsque ce minéral est évacué par les diurétiques, les boissons contenant de la caféine, ou une forte transpiration pendant l'exercice. Mais buvez 0,3 litre de jus de tomate riche en potassium par jour et non seulement vous accélèrerez votre rétablissement, vous réduirez votre risque de crises de crampes douloureuses en 10 jours à peine, affirment des chercheurs de l'UCLA (University of California Los Angeles).
 
 
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après
 
 

DAECH:

« Oh vous Romains, vous Allemands, vous Anglais, vous Français, vous Hollandais, vous Italiens, vous Américains qui souhaitez combattre l’Islam.

Venez ! Nous vous attendons. Nous vous attendons depuis plus de 1400 ans »

 

Dabiq n’est qu’un bourg rural du nord de la Syrie, qui comptait 4000 habitants avant la guerre, et qui ne représente aucun intérêt stratégique particulier. Pas de ressource naturelle, ni d’axe routier majeur. Pourtant, il est au cœur de la propagande de Daesh, car c’est là qu’est supposée se tenir la grande bataille qui déclenchera la « fin des temps ». Le magazine de propagande de référence de l’organisation, s’appelle justement Dabiq, et prédit que le combat final approche.

« Brise la croix »

Les premiers obus tombés sur la ville, tirés par l’artillerie turque, ne refroidissent donc pas l’ardeur des djihadistes. Le fondateur de Daesh, Abu Moussab al-Zarqawi, tué par une frappe américaine en 2006, est cité sur la couverture du dernier numéro (15) du magazine Dabi : « L’étincelle a été allumée en Irak, et sa chaleur va s’intensifier – avec la permission d’Allah – jusqu’à ce qu’elle brûle les armées des croisés à Dabiq ». Cette citation jouxte la grande image d’un djihadiste abattant le crucifix d’un clocher, assortie d’un titre « Brise la croix ».

« Nous vous attendons depuis 1400 ans »

Ils s’appuient sur un Hadith d’Abou al-Hussein Muslim, un des traditionnistes les plus respectés au IXe siècle, qui prévoit qu’une armée des « meilleurs des musulmans » affrontera les « Byzantins » à Dabiq, et que cette bataille annoncera le retour du Madhi, le « Sauveur guidé par Dieu » attendu par les musulmans. Les Byzantins sont changés en « Roums », « Romains », pour les besoins de la propagande, ou en « croisés ». Le Hadith prévoit qu’une armée de 80 bannières se dressera contre les « bons musulmans », ce qui correspond, dans leurs esprits, aux forces de la Coalition. Dans une vidéo de propagande diffusée en 2015, ils ont exécuté un soldat américain à Dabiq en affirmant qu’ils enterraient « le premier croisé américain à Dabiq » et qu’ils « attendaient fermement le reste de l’armée ». Ils ajoutaient « Oh vous Romains, vous Allemands, vous Anglais, vous Français, vous Hollandais, vous Italiens, vous Américains qui souhaitez combattre l’Islam. Venez ! Nous vous attendons. Nous vous attendons depuis plus de 1400 ans ».


Lire aussi : Le témoignage du père Jacques Mourad, ancien otage de Daesh


Les défauts dans le récit de Daesh 

Ces prophéties sont prises très au sérieux, malgré leur outrance. Dans un numéro précédent, le magazine Dabiq affirmait que Barack Obama était le « chien de Rome », et recevait ses ordres du pape François. La simplification, voulue par Daesh d’un combat entre religions fait fi de la réalité sur le terrain : il n’y aura aucun « croisé », et peu de chrétiens, parmi ceux qui combattent pour reprendre Dabiq, mais essentiellement des musulmans sunnites de « l’armée syrienne libre ». L’image de couverture de leur magazine résume la vanité à prétendre « lutter contre la croix » : elle représente en fait le clocher d’une église de chrétiens d’Orient, minorité persécutée, qui n’a pratiquement pas d’armée. Abou Mohamed Al Adnani, le chef de la propagande de Daesh, insiste sur la radicalité du combat à mener, qui n’a rien d’une « guerre défensive ». Il a coupé court au discours de ceux qui justifient leurs actes en invoquant les bombardements de la Coalition. »Le fait est que, même si vous [les croisés, ndlr.] cessiez de nous bombarder, de nous emprisonner, de nous torturer, de nous avilir, d’usurper nos terres, nous continuerions à vous haïr car la raison première de notre haine ne disparaîtra qu’avec votre conversion à l’islam ».

Daesh prépare sa défaite

Alors même que la propagande de Daesh souligne l’importance de la « Grande Bataille » à venir, elle prépare ses arrières en cas de défaite. Ainsi, un discours d’Abou Mohamed Al Adnani, diffusé le 22 mai 2016, assurait qu’une défaite militaire sur le terrain ne changerait rien à la détermination des djihadistes. « Pensez-vous que vous serez victorieux et que nous serons défaits si vous prenez Mossoul, Syrte ou Rakka et même toutes les villes, et que nous retournons à notre condition initiale ? Sûrement pas ! » Il est intéressant de noter qu’il ne cite pas Dabiq parmi les villes qu’il mentionne. En fin de compte, ce symbole se retourne contre Daesh. Si l’organisation demeurait fidèle à ses convictions, elle devrait masser ses meilleures troupes dans cette petite ville difficile à défendre, offrant une cible de choix aux frappes de la Coalition.

(Source: Aleteia)

 

 

Syrie. Un Vannetais raconte l'enfer de la guerre à Alep

Depuis huit mois, le Vannetais Pierre Le Corf vient en aide aux habitants d’Alep en Syrie grâce à son ONG « We are superheroes ».

Source:

Par Lionel Cabioch pour Ouest France

 

 

Depuis huit mois, le Vannetais Pierre Le Corf vient en aide aux habitants d’Alep en Syrie grâce à son ONG « We are superheroes ». A 27 ans, il est le seul étranger à vivre dans la ville assiégée confrontée à des bombardements incessants ces derniers jours. Il développe des projets éducatifs avec des enfants des rues et de jeunes diplômés à Alep mais aussi des actions de formation aux premiers soins. Témoignage.

Entretien

 

Pierre Le Corf, 27 ans, seul étranger à vivre depuis huit mois à Alep.

 

De retour en France cet été, vous avez finalement décidé de repartir vivre à Alep. Pourquoi ?

 

Je devais revenir pour poursuivre ce que j’ai initié ici. Je me suis attaché aux habitants dont je suis très proche. J’essaie de les aider du mieux que je peux. J’ai envie de me battre avec eux, jusqu’à mon dernier souffle.

Concrètement que faites-vous sur le terrain ?

 

J’ai développé des projets qui commencent à bien fonctionner, notamment un programme d’actions culturelles. Il vise à emmener entre 400 et 600 jeunes, personnes âgées et familles, au cinéma.

Sans cette initiative, personne n’y aurait accès, car les places sont très chères. C’est une belle évasion pour eux, même si y aller est un risque, car l’unique salle se trouve près de la ligne de front et reçoit beaucoup de mortiers.J’essaie aussi de connecter les jeunes et les personnes âgées une fois par mois. Je fais également des jeux avec les enfants. Un autre programme consiste à former aux premiers soins, avec une distribution de matériel médical.

Votre mission est aussi de préparer l’après-guerre…

 

Oui. Nous accompagnons les jeunes dans le montage de projets personnels et professionnels. L’important est qu’ils bâtissent des choses à Alep. Et bien sûr, on les aide dans leur reconstruction psychologique.

Comment vivent-ils la situation ?

 

On vit en état de siège. On n’a ni eau ni électricité. Les gens ont du mal à vivre avec la guerre, mais pour autant ils l’ont acceptée. Ils vivent une sorte de déni et font semblant de ne pas la voir. C’est très difficile. Il y aura beaucoup de travail à faire pour reconstruire les gens de l’intérieur.

Y a-t-il un fossé entre ce qui se dit en France et ce que vous vivez à Alep ?

 

Il y a un abysse. Ici, à l’ouest, c’est particulier, nous vivons comme des fantômes. Nos bombardements, personne n’en parle. Le monde a les yeux tournés vers l’est de la ville, mais ferme les yeux sur l’ouest, où vivent 1 200 000 personnes qui doivent affronter le terrorisme au quotidien.

Nous subissons les roquettes, les mortiers, les balles explosives, les bonbonnes de gaz montées en roquette… Tout ça est envoyé par le Front Al-Nosra, des terroristes affiliés à Al-Qaida que l’on appelle des rebelles modérés en Occident, alors qu’ils essaient de conquérir le territoire pour en faire un état islamique. On est pris en otages.

Quel est le quotidien de la population ?

 

La population essaie de continuer à vivre et à croire en demain. Ce qui est très difficile, puisque la guerre a saccagé les rêves des gens. La journée est rythmée par les explosions, les attaques, la mort des gens que l’on connaît ou pas. Mais le quotidien, c’est aussi de belles histoires d’amitié, de fraternité, d’entraide.

La guerre a vraiment rapproché les habitants, leur a donné l’envie de se tenir plus par la main. Ils essaient de maintenir l’espoir en se réunissant en famille ou entre amis. Mais il y a beaucoup de périodes de latence où ils errent dans les rues, dans les cafés, ne sachant pas quoi faire et ne sachant surtout pas ce qu’ils vont devenir.

Et vous, quelle est votre condition d’étranger à Alep ?

 

Mon quotidien c’est d’essayer d’aider les gens. Ce qui n’est pas évident car en tant que seul étranger ici, je dois faire face à une pression énorme. Je suis un peu cassé de l’intérieur. J’ai vu beaucoup de gens mourir. J’ai essayé d’en secourir. J’ai pu sauver quelques vies. Je passe mon temps avec les familles. Je travaille avec des volontaires.Pour l’heure, je finance tout de ma poche et ça demande beaucoup d’investissement. Ça commence à être dur. Je dois désormais lever des fonds pour pouvoir continuer…

Quand pensez-vous rentrer ?

 

 

 

Je ne sais pas. Je n’ai pas de date. L’idée pour moi est de travailler dur pour que les projets puissent se pérenniser avec ou sans ma présence.

 

Il est possible de faire un don à l’organisation sur le site internet de We are superheroes ou via sapage Facebook.

Coptic, Syriac and Indian Orthodox Prelates Visit Patriarch Abune Mathias of Ethiopia

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on OCTOBER 14, 2016

in FEATURED NEWS, NEWS

14681594_10202365573536593_7125036624099894865_n

Yonas Gredew (OCP Delegate of Addis Ababa & All Ethiopia)
OCP News Service – 14/10/16

(Pic Courtesy – Aby Mathew)

Addis Ababa: A delegation from the Coptic, Syriac and Indian Orthodox Churches paid a visit to His Holiness Abune Mathias – Patriarch & Catholicos of all Ethiopia.

Bishop Angelos (Coptic Orthodox Church in U.K), Metropolitan Demetrios Yuhanon of Delhi (Indian Orthodox Church), Metropolitan Geevarghese Yulios of Ahmadabad (Indian Orthodox Church), Metropolitan Coorilose Geevarghese of Niranam (Syriac Orthodox Church in India) along with other Oriental and Eastern Orthodox Prelates visited Patriarch Abune Mathias on 13th October 2016 at the Patriarchal residence in the Capital city of Ethiopia.

The Delegation is on a visit to Ethiopia to take part in the regional Orthodox-Evangelical consultation of senior leaders from 11 to 14th of October.

LA COURONNE D’ÉPINE REPREND VIE

La couronne d’épines de Jésus reprend vie…

Nous avons longtemps attendu le verdict de l’Église avant de vous annoncer la nouvelle. Le secrétaire de la congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements au Vatican, le prêtre de la paroisse de la cathédrale d’Andria (Italie) et l’archevêque de la paroisse ont certifié le miracle qui a eu lieu le 25 mars 2016 devant des milliers de fidèles.

Ce miracle se manifeste lorsque les fêtes de l’Annonciation et le Vendredi Saint tombent le même jour. L’épine de la couronne du Christ, conservée à la cathédrale d’Andria, bourgeonne et quelques tâches de sang apparaissent.

La couronne du Christ était plantée d’épines acérées, très dures et sèches et ne manifestant aucun signe de vie. On mesure aisément la surprise d’y voir apparaître un bourgeonnement !

Le jour du Vendredi Saint, l’épine sacrée a commencé à reprendre vie précisément à quatre heures et dix minutes.(Source: Aleteia)

14 octobre 2016

S'il fallait encore une preuve de la situation catastrophique des agriculteurs de France, dont le nombre ne cesse de diminuer car ils n'arrivent pas à faire face à leurs dettes et que les lobbys agroalimentaires leur payent leur production une bouchée de pain, la voici m: la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a calculé le salaire des agriculteurs en 2015.

S'ils étaient au RSA, ils toucheraient plus (et sans rien faire).

 

Moins de 354 euros par moins pour 131 450 exploitants

Les chiffres publiés par la MSA font presque peur : après avoir analysé les données des déclarations de revenus des exploitants en France pour l'année 2015 elle a découvert que 131 450 agriculteurs ne se versent, à la fin du mois, qu'un salaire ridicule : moins de 354 euros chaque mois. Sur ça, ils doivent bien évidemment vivre, payer les factures de la maison et, surtout, manger.

Ce revenu ridicule concerne un agriculteur sur trois et c'est justement ce qui inquiète la MSA : en 2014, soit l'année précédente, "seulement" 18 % des agriculteurs étaient dans cette situation. Les revenus des agriculteurs sont donc en baisse et la précarité de ces derniers augmente en France malgré les tentatives du gouvernement d'endiguer la crise.

354 euros par mois, pour faire une comparaison, c'est 200 euros de moins que ce que touche une personne seule et sans ressource au titre du RSA (qui a été revalorisé au 1er septembre 2016 à 535,17 euros par mois).

Une situation économique catastrophique qui détruit les agriculteurs

La Mutualité Sociale Agricole ne s'inquiète pas seulement du niveau de vie des agriculteurs de France mais également de l'impact que ce manque d'argent a sur leur quotidien. De plus en plus d'exploitants sont en détresse psychologique : le nombre d'appels au service de prévention des suicides "a explosé en début d'année" a déclaré Pascal Comery, président de la MSA.

Le service a reçu environ 300 appels par mois depuis le début de l'année, soit 10 par jour. C'est énorme... et c'est trois fois plus qu'en 2015. Les agriculteurs en sont au point de demander, au service, "est-ce qu'on a vraiment besoin de nous ?" Un absurde car sans eux, on ne mangerait pas. Et pourtant, en les faisant vivre 350 euros par mois, difficile pour eux de penser qu'on a besoin d'eux.

SOURCE

Metropolitan Yulios extends invitation to Patriarch Abune Mathias for the bicentennial memorial of Pulikkottil Joseph Mar Dionysius I

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on OCTOBER 14, 2016

in NEWS

14702436_10202359187696951_1308894360554494067_n

OCP News Service – 14/10/16
Indian and Ethiopian Orthodox Churches

ADDIS ABABA: On behalf of HH Moran Mar Baselios Marthoma Paulose II, Catholicos of the East, Ahmedabad Diocese Metropolitan, HG Pulikkottil Dr Geevarghese Mar Yulios, has extended a personal invite to HH Abuna Mathias I at Addis Ababa. The meeting which took place on October 12 invited the 6th Patriarch and Catholicos of Ethiopia, Archbishop of Axum and Ichege of the See of Saint Taklehaimanot, for an Apostolic visit to the Malankara Orthodox Syrian Church from November 19-25, 2016.

His Holiness will be the chief guest of the Bicentennial Memorial of Sabha Jyothis Pulikkottil Joseph Mar Dionysius I, which is being planned to be held at Kunnamkulam, Kerala on November 20.

Dr Mar Yulios presently undertaking a visit to Addis Ababa, Ethiopia, is representing the Indian (Malankara) Syrian Orthodox Church at the regional Orthodox-Evangelical consultation of senior leaders, in Addis Ababa, Ethiopia, from October 11 to 14.

On October 13, Metropolitan Mar Yulios delivered a talk on ‘The role of religious communities in peace-building’ followed by a plenary discussion.

The Lausanne-Orthodox Initiative (LOI), is a venture jointly led by evangelical and Orthodox Christians which grew out of the Lausanne Congress in Cape Town, South Africa, in 2010. To date, the LOI has held three highly successful international consultations hosted in Albania and Finland. The Lausanne consultation will have its theme based on ‘Witness, Peace and Unity.’

The Malankara Orthodox Syrian Church and the Ethiopian Orthodox Church belong to the family of Oriental Orthodox Churches which enjoy full communion with each other. His Holiness Patriarch Mathias and His Holiness Catholicos Paulose II, have strived to strengthen the relationship between the two sister Churches, as well as the greater Oriental Orthodox Church.

Source:
OCP News Service

14 octobre 2016

Manifestation de migrants à la gare de Keleti à Budapest, le 4 septembre 2015. (Image source: Mstyslav Chernov/Wikimedia Commons)

  • La République tchèque, la Pologne et la Slovaquie, tous anciens pays communistes, s'opposent également au plan de l'UE qui les oblige à recevoir 160.000 « demandeurs d'asile ». Ils y voient un « diktat de l'UE » qui porte atteinte à leur souveraineté nationale.

  • « La primauté du droit communautaire est un des principes de base du système ». — Margaritis Schinas, porte-parole en chef de la Commission européenne.

  • « Au début de l'automne 2015 nous avons érigé une clôture sur la frontière verte extérieure de l'Union européenne et de l'Espace Schengen. Elle avait pour but de protéger la plus grande réussite de l'Union européenne : la libre circulation des personnes dans l'espace du marché intérieur.... Nous ne voulons pas répartir la charge des migrants qui affluent sur l'Europe, nous voulons l'éliminer : les empêcher de venir ». — Le président hongrois Viktor Orban, le 11 juillet 2016.

  • « La présence d'un grand nombre de communautés musulmanes ne va pas sans conséquences, si l'on en juge par ce qui se passe dans d'autres pays ; conséquences qui ne nous plaisent pas... Nous en avons déjà eu l'expérience historique ». — Le président hongrois Viktor Orban, le 3 septembre 2015.

  • « Nous perdons nos valeurs européennes et notre identité à la manière des grenouilles qui acceptent de cuire dans de l'eau qui chauffe lentement. Très simplement, très lentement, il y aura de plus en plus de musulmans, et nous ne reconnaitrons plus l'Europe ». — Le président hongrois Viktor Orban, le 30 septembre 2016.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a proposé de modifier la Constitution de la Hongrie pour empêcher l'Union européenne d'imposer un quota de migrants à son pays, sans l'approbation du Parlement.

Dans un discours prononcé le 4 octobre, Orban a déclaré qu'un amendement à la constitution sera présenté au Parlement le 10 octobre. S'il est approuvé, l'amendement entrera en vigueur le 8 novembre.

A l'occasion d'un référendum organisé le 2 octobre, les électeurs hongrois ont massivement rejeté le plan obligatoire de relocalisation des migrants au sein de l'Union européenne. Mais le petit nombre de votants n'a pas permis de rendre le référendum juridiquement contraignant.

Plus de 97% des votant ont répondu « non » à la question : « Voulez-vous que l'Union européenne puisse prescrire l'installation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l'approbation de l'Assemblée nationale ? »

Le taux de participation a été de 40%, loin des 50% qui auraient été nécessaires pour rendre le référendum valide en vertu de la loi hongroise.

(...)

Orban se référait là, aux 150 ans d'occupation ottomane de la Hongrie, laquelle a commencé avec le siège de Buda en 1541, et a pris fin avec le Traité de Karlowitz en 1699 ; à cette date, la Hongrie a été cédée à la monarchie des Habsbourg par les Ottomans.

La conquête ottomane de la Hongrie a commencé en 1526. Les forces turques dirigées par le sultan Soliman Ier ont vaincu l'armée hongroise à la bataille de Mohacs et partitionné le pays. Quelque 15.000 soldats hongrois furent tués et nombre de survivants ont été décapités par les forces turques.

A en croire Paul Fregosi, auteur de Jihad, une histoire de la guerre sainte musulmane contre les chrétiens, les forces ottomanes d'occupation ont un siècle et demi durant, rapiné et pillé le pays, mettant plus d'un million de Hongrois en esclavage,.

Le 3 septembre 2015, dans une tribune du Frankfurter Allgemeine Zeitung , Orban a écrit :

« N'oublions pas que ceux qui arrivent ont été éduqués dans une autre religion, et participent d'une culture radicalement différente. La plupart d'entre eux ne sont pas chrétiens, mais musulmans. Cette question est importante, parce que l'Europe et l'identité européenne sont enracinées dans le christianisme. Ne faut-il pas s'inquiéter que le christianisme européen soit à peine capable de maintenir l'Europe chrétienne ? Si nous perdons cela de vue, l'idée d'Europe pourrait devenir minoritaire sur le continent qui l'a vue naître ».

Le 30 septembre 2016, prenant la parole dans un meeting de soutien au référendum, Orban adéclaré :

« Nous perdons progressivement notre identité et nos valeurs européennes, un peu à la façon dont on fait cuire les grenouilles, dans une eau qui chauffe lentement. Très simplement, lentement, il y aura de plus en plus de musulmans, et nous ne reconnaîtrons plus l'Europe. Ce que nous vivons aujourd'hui avec les migrants n'est qu'un round d'échauffement. La vraie bataille est encore à venir

Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que l'UE pourrait prendre le pas sur la loi hongroise, Orban a répondu :

« Je ne peux pas imaginer qu'un Etat au sein de la communauté démocratique de l'Europe exprime clairement son refus, et que dans une autre capitale, Bruxelles par exemple, certains tentent de passer outre.

« Ce serait sans précédent dans l'histoire de l'Union européenne. Par conséquent, une telle décision, une décision qui violerait la démocratie, ne peut pas être prise. J'ai une bien meilleure opinion de l'Union européenne ».

Soeren Kern est Associé principal du Gatestone Institute basé à New York. Il est également Associé principal pour la politique européenne du Estudios Estratégicos / Groupe d'Études Stratégiques basé à Madrid. Son premier livre Global Fire, sera publié en 2016.

source

13 octobre 2016
Le ministère de la Défense russe a riposté aux accusations du chef de la Défense britannique Michael Fallon après que celui-ci a fait de Moscou le coupable de «l’extension» artificielle de la guerre civile en Syrie.
Le ministère de la Défense russe a riposté aux accusations du chef de la Défense britannique Michael Fallon après que celui-ci a fait de Moscou le coupable de «l’extension» artificielle de la guerre civile en Syrie.
«Monsieur Fallon, pouvez-vous nous dire combien de cités [en Syrie] sont revenues à la vie normale grâce au Royaume-Uni ? Combien de tonnes d’aide humanitaire a apporté le Royaume-Uni aux Syriens ? Combien de territoires le Royaume-Uni a-t-il libéré des terroristes en Syrie ?», s'est interrogé le porte-parole du ministère de la Défense russe Igor Konachenkov.
Cette charge en bonne et due forme a eu lieu après que le 9 octobre, le ministre de la Défense britannique Michael Fallon a accusé la Russie d’avoir empêché la résolution de la crise syrienne et demandé que Moscou soit traduite en justice.
Ensuite, le responsable militaire russe s'est félicité que grâce au soutien aérien russe, les troupes gouvernementales aient libéré plus d’un millier de cités en Syrie, où leurs citoyens reviennent peu à peu à la vie ordinaire sans la menace permanente d’être pris en otage par les terroristes de Daesh et autres groupes islamistes. L’opération militaire russe en Syrie a commencé il y a une année, le 30 septembre 2015, à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Pourtant, le Royaume-Uni, comme le précise Igor Konachenkov, n’avait «rien fait pour empêcher l’expansion du terrorisme avant l’arrivée des avions russes».
«Où était le Royaume-Uni quand les terroristes de Daesh sont arrivés aux portes des côtes méditerranéennes et ont presque transformé la Syrie en califat terroriste comme c’était le cas en Libye grâce à votre engagement ? C’était vous qui étiez les maîtres du ciel syrien avant l’arrivée des avions russes», a précisé le porte-parole de la Défense russe.

Lire aussi : Un an d'opération antiterroriste russe en Syrie : cinq étapes marquantes

(https://francais.rt.com/international/27046-an-operation-antiterroriste-russe-syrie

 

 

 

Intégralité des propos de Vladimir Poutine sur son différend avec François Hollande et l’annulation de sa visite en France

(Source:MPI)

Vladimir Poutine explique comment la visite de Jean-Marc Ayrault à Washington a plombé le projet de résolution pour la paix en Syrie, présenté par la France, et ne pouvait entrainer que le véto de la Russie et la contre-projet présenté par la Russie. Il explique toute l’affaire chronologiquement. Quand on sait qu’Hillary Clinton est l’instigatrice de la zone de sécurité pour les terroristes en Syrie, on comprend mieux. Les paroles du président russe sont sous-titrées en Français. C’était cette semaine, au cours du forum économique de Moscou :

14 octobre 2016

Poutine se prépare à la guerre nucléaire avec l’Europe selon la presse britannique

Des tabloïds britanniques citant une source russe affirment que si les proches des responsables russes vivant en Europe sont priés de rentrer fissa en Russie, c’est pour que Moscou puisse y porter une frappe nucléaire.

Un mystérieux rapport, dont l’authenticité n’a pas été vérifiée, publié par le tabloïd britannique Daily Star, serait l’objet de tous les fantasmes depuis quelques jours : s’appuyant sur des présumées sources russes anonymes et citées par le site znak.com, basé en Russie, le rapport révèle que le président russe serait sur le point de déclencher une attaque nucléaire contre l’Occident !

Et pour cause : Znak.com, basé dans l’Oural, affirme citer cinq officiels unanimes quant aux recommandations qui leur auraient été faites concernant leurs familles expatriées. Ainsi, les étudiants russes inscrits dans des universités étrangères seraient contraints d’exiger leur transfert dans des universités russes pour poursuivre leurs études. Les personnes âgées qui envisageaient de couler leurs vieux jours en Occident seraient également priées de revenir dans des maisons de retraite en Russie.

Selon le Daily Star, ces révélations trahissent des manœuvres en cours qui n’ont qu’un but : que Moscou puisse librement procéder à une attaque nucléaire. Le Kremlin n’y serait pas allé de main morte pour s’assurer que ses recommandations ont été prises à la lettre : les officiels auraient intérêt à être convainquants avec leurs proches, sous peine d’être pénalisés dans leur carrière.

Il en faut décidément peu pour que les tabloïds britanniques se mettent à imaginer le grand méchant Vlad armé d’ogives et prêt à frapper leur Royaume ! Alors que le Kremlin a nié ces allégations par le biais de son porte-parole, Dmitri Peskov, qui affirme n’avoir jamais entendu une telle rumeur, le titre de l’article citant le rapport ne manque pas de piment : «La Russie rappelle en urgence les familles de ses officiels à l’aube de la 3e guerre mondiale».

http://www.europe-israel.org/2016/10/poutine-se-prepare-a-la-guerre-nucleaire-avec-leurope-selon-la-presse-britannique/

Kurdish Court Rules Against Assyrian Man in Squatting Case


Assyrian International News Agency
To unsubscribe or set email news digest options, visit http://www.aina.org/mailinglist.html

Kurdish Court Rules Against Assyrian Man in Squatting Case


2016-10-13 06:59 GMT

 

(AINA) -- A Kurdish court in North Iraq has ruled in favor of a Kurdish man who illegally occupied the property of an Assyrian in the Nahla region. The Assyrian man has ten days to appeal the decision.

A Kurd named Ibrahim Hajji Yasin moved into Nahla in the beginning of 2016 and began seizing land in the village of Zoly and moving livestock into it. He brought more than 200 cows into the land. He also began constructing 3 homes. According to Assyrian sources, Mr. Yasin is employed by Retha Zebari, a close relative of Massoud Barzani, the president of the Kurdistan Regional Government.

Nahla has eight Assyrian villages, Upper and Lower Hezani, Belmand, Khalilane, Zoly, Kashkawa, Meroke and Rabatke. The land of Nahla on parcels 89 and 90 includes Upper and Lower Hezani, Zoly and Khalilane, and all the deeds in these villages are held by 117 Assyrians in a co-op. The deeds, most of which were granted before 1970, have been recognized by the Iraqi Department of Agriculture and Iraqi courts.

On July 25 the Kurdish Regional Government ordered the homes Mr. Yasin had built to be demolished and the land vacated. He appealed the decision in court and won on October 6.

ON April 13 Kurdish security forces (Asayish) imposed a blockade on four Assyrian villages in Nahla to prevent Assyrians from going to Arbel to participate in a demonstration against Mr. Yasin (AINA 2016-04-14).

On May 25 U.S. Senator John McCain sent a letter to Kurdish President Massoud Barzani regarding Assyrians in the Kurdish region in north Iraq, addressing the issue of land expropriation (AINA 2016-05-28). On June 26 Bodil Valero, a member of the European Parliament, sent a letter to the Kurdistan Regional Government in north Iraq regarding Kurdish land grabs in Assyrian areas (AINA 2016-06-23). On May 29 a Dutch Delegation visited North Iraq and raised concerns about Kurdish encroachment on Assyrian lands (AINA 2016-05-09).

The Nahla Valley in north Iraq.

14 octobre 2016

À propos des Casques blancs, voici quelques faits que vous devez connaître. Partagez-les avec votre famille et vos amis qui croient encore en les médias commerciaux occidentaux.

* Les Casques blancs, aussi appelés Défense civile syrienne, ne sont pas ce qu’ils prétendent être. Le groupe n’est pas syrien ; il a été créé avec des fonds étasuniens et britanniques, sous la supervision d’un entrepreneur d’armes britannique en 2013, en Turquie.

* Le nom «Défense civile syrienne» a été volé à l’organisation syrienne légitime du même nom. L’authentique Défense civile syrienne avait été fondée en 1953 et est un membre fondateur de l’Organisation internationale de défense civile (1958).

* Le nom de «Casques blancs» a été improprement repris de l’organisation de secours argentine légitime Cascos Blancos / White Helmets. En 2014, Cascos Blancos / White Helmets a été honoré par les Nations unies pour 20 ans d’aide humanitaire internationale.

* Les Casques blancs de l’OTAN sont d’abord une campagne médiatique pour soutenir les objectifs de changement de régime des États-Unis et de leurs alliés.
Après avoir été fondé par l’entrepreneur en sécurité James LeMesurier, la «marque» Casques blancs lui a été attribuée en 2014 par une société de marketing nommée «La campagne syrienne», gérée depuis New York par des non-Syriens comme Anna Nolan. 
«La Campagne syrienne» avait elle-même été «incubée» par une autre société de marketing nommée «Purpose» .

* L’affirmation des Casques blancs qu’ils sont «neutres, impartiaux et humanitaires» et «au service de tous les habitants de Syrie» est fausse. En réalité, ils ne travaillent que dans des zones contrôlées par l’opposition violente, principalement des terroristes associés avec Nusra/al-Qaïda (récemment renommé Jabhat Fath al Sham).

* Les Casques blancs affirment être sans armes, mais c’est faux. Il y a des photos  montrant leurs membres portant des armes et célébrant des victoires militaires de Nusra/al-Qaïda.

* Les Casques blancs affirment être apolitiques et non alignés, mais c’est faux. En réalité, ils promeuvent activement et font pression en faveur de l’intervention des États-Unis et de l’OTAN, violant ainsi les règles du travail humanitaire authentique.

* La description de Right Livelihood [dit «prix Nobel alternatif» en français, NdT]selon laquelle la «Défense civile syrienne» a sauvé 60 000 personnes et «soutient la fourniture de services médicaux à près de 7 millions de personnes» est fausse. En réalité, il reste peu de civils dans les zones contrôlées par les terroristes en Syrie. C’est pourquoi nous voyons ces vidéos choquantes représentant les Casques blancs.

* Les Casques blancs de l’OTAN sapent et détournent d’elles le travail d’authentiques organisations comme la VRAIE Défense civile syrienne et le Croissant-Rouge arabe syrien.

* Le récent film Neflix sur les Casques blancs n’est pas un documentaire ; c’est une auto-publicité promotionnelle. Les réalisateurs n’ont jamais mis un pied en Syrie. La vidéo syrienne, réelle ou mise en scène, a été fournie par les Casques blancs eux-mêmes. Depuis le début, avec les scènes montrant un acteur Casque blanc disant à son petit garçon de ne pas faire la vie dure à sa maman et jusqu’à la fin, la vidéo est artificielle et manipulatrice. La vidéo a été produite par une société de marketing commerciale, Violet Films/Ultra Violet Consulting, qui fait de la publicité pour ses services dans la «gestion de médias sociaux», la «gestion de foules» et la «mise en œuvre de campagnes médiatiques».

Traduit par Diane, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker francophone

source

 

13 octobre 2016

Les casques blancs à Alep

Avec les Casques blancs, on voit l’élimination des institutions étatiques en Syrie et l’implantation d’un Etat fantôme, soutenu par Londres et Washington, selon Vanessa Beeley, chercheuse et journaliste indépendante. 

Les Casques blancs en Syrie était pressentis pour le prix Nobel de la paix 2016, faisant les gros titres comme «des héros de la paix», avec médias et hommes politiques les appuyant. 

RT : Les Casques blancs se disent être une «ONG neutre, impartiale et humanitaire». Est-ce vraiment le cas ?

Vanessa Beeley (V. B.) : Cette déclaration n’est aucunement légitime. Prenons l’affirmation que c’est «neutre». Ils proclament qu’ils ne reçoivent pas de financement de gouvernements ayant un intérêt direct dans le conflit syrien.

En réalité, ils reçoivent des millions, selon une estimation prudente, 100 millions de dollars des Etats-Unis, 23 millions via l’USAID ; de la Grande Bretagne 65 millions environ – au début c’était 19,7 millions de livres sterling, et Boris Johnson a annoncé encore 32 millions. La France fournit les équipements. [On trouve aussi] le Danemark, les Pays-Bas et même le Japon, par l’intermédiaire de l’agence internationale au Japon.

Il y a d’innombrables preuves vidéo et photo provenant de l’intérieur de la Syrie, que les Casques blancs dirigent un groupe de soutien terroriste

Il est alors très difficile de comprendre comment cette organisation peut être décrite comme n’étant pas affiliée aux organismes gouvernementaux qui ont un intérêt, et un intérêt bien connu et déclaré, dans le changement de régime en SyrieEnsuite, si on considère leur prétendue neutralité : ils sont entièrement incorporés dans les régions contrôlées par les terroristes, soit principalement par Al-Nosra, Daesh, ou tout autre brigade associée aux terroristes dirigés par le Front Al-Nosra. C’est là que se trouvent exclusivement les Casques blancs.

Il y a d’innombrables preuves vidéo et photo provenant de l’intérieur de la Syrie, qu’ils dirigent un groupe de soutien terroriste. Ils fournissent des soins médicaux aux terroristes, ils acheminent les équipements par la Turquie dans les régions terroristes […]. Ils ont été filmés participant à l’exécution d’un civil à Alep. Ils diffusent des vidéos, sur leurs pages dans les réseaux sociaux, des exécutions de soldats et de civils arabes.

Selon le témoignage de la Défense civile syrienne, ils ont aussi été impliqués dans la prise de contrôle de ses unités, dans le vol de leurs équipements et dans d’éventuels massacres et enlèvements d’équipes.  

Il est fréquent que les chefs des groupes terroristes ou de groupes douteux reçoivent accès au territoire des Etats-Unis          

RT : Qui en exactement les leaders et les membres ?

V. B. : Si l’on considère les leaders, ils ont été deux éminents manifestants antigouvernementaux […] Raed Saleh a été expulsé des Etats-Unis en avril 2016, de l’aéroport Dulles. Et Mark Toner a évité les questions concernant les raisons de son expulsion et la manière avec laquelle il a été expulsé, alors que les Etats-Unis donnent 23 millions à cette organisation. (...)

Il est fréquent que les chefs des groupes terroristes ou de groupes douteux reçoivent accès au territoire des Etats-Unis. L’entraîneur des Casques blancs, ce qui est très important, est l’ancien contractant militaire privé britannique, James le Mesurier, décoré d’un OBE [Order of the British Empire] en juin 2016 par le gouvernement britannique.

(...)

RT :On désigne souvent les Casques blancs comme la «Défense civile syrienne». Est-ce que c’est la même chose ?

V. B. : C’est une utilisation de droits d’auteur tout à fait criminelle et illégale. La réelle défense civile existe en Syrie depuis 63 ans ; les Casques blancs existent depuis trois ans – ils ont été fondés en 2013. Ce que nous voyons ici, c’est l’éradication des institutions gouvernementales syriennes et l’implantation d’un Etat fantôme en Syrie, principalement par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis et avec le soutien des gouvernements européens.

source

GPA:

Conseil de l’Europe : En fait, une demie victoire

Le 15 mars dernier une commission dirigée par la sénatrice Petra De Sutter légalisant la GPA (Grossesse pour autrui) appelée pudiquement « maternité de substitution », avait été rejetée à une large majorité.

Cette personne est en réalité une transsexuelle et se prénomme en réalité Paul.  Bien sûr, elle est l’égérie des LGBT en Belgique. Mais surtout Petra De Sutter, était juge et partie dans ce débat. En effet cette personne vend des enfants : elle est à la tête du centre de médecine reproductive de l’université de Gand. Elle y réalise des GPA pour les étrangers. Comme par hasard ce conflit d’intérêts a été éludé. Il fut question en juin dernier de bloquer son action pour ce motif. Pour des raisons de procédure,  cette perspective a été écartée.

Comme le mandat de Petra De Sutter se terminait fin octobre, il lui fallait faire vite et présenter une nouvelle version édulcorée de son texte initial. Le 21 septembre son rapport (appelé « recommandation ») sera rejetée de justesse par 19 voix contre 17  dans le cadre de la Commission des affaires sociales du Conseil de l’Europe. Elle devait entre autres donner son avis sur « l’opportunité et la faisabilité d’élaborer des lignes directrices européennes en vue de sauvegarder les droits de l’enfant liés aux conventions de maternité de substitution ». De justesse c’était un « Non ! ».

Entretemps avait circulé une pétition intitulée No Maternity Traffic qui avait recueillie plus de 100.000 signatures. Elle demandait à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe une condamnation claire de toute pratique de GPA car contraire aux droits et à la dignité des personnes.  Conjointement, 54 associations féministes parmi les plus radicales (notamment en faveur de l’avortement) ont demandé à cette instance européenne, l’interdiction totale et définitive de la GPA pour des motifs similaires. La décision devait intervenir le 11 octobre.

De fait dans l’après-midi, l’assemblée, das un hémicycle quasiment vide, a rejeté le texte de Petra de Sutter par 88 voix contre 77. En revanche un texte condamnant « toute maternité de substitution » a été rejeté par 80 voix contre 79. Incohérences d’une assemblée supposée représenter  la volonté générale qui elle-même est largement défavorable à la GPA.

Auteur et Source: Dr Jean-Pierre Dickès,  dans M.P.I

13 octobre 2016

Les

Gouverneurs, les autorités des collectivités locales et régionales, des républiques autonomes et des villes d’importance fédérale, le ministère de l’Intérieur, le Service Fédéral de Sécurité, ainsi que la nouvelle Garde Nationale seront en temps de guerre sous le commandement de l’armée. Ce nouveau système de commandement militaire a été testé pour la première fois au cours de l’exercice « Kavkaz-2016 ».

Ce nouveau régime est destiné à assurer le maintien du régime de la loi martiale, de la mobilisation des citoyens, des entreprises et des usines, ainsi que de la défense territoriale (protection des installations industrielles, militaires et sociales du sabotage de l’ennemi, prévention des troubles de masse).

En temps de guerre chacun des cinq districts militaires en temps de guerre sera divisé en deux parties – le commandement opérationnel stratégique (USC) et le district militaire de guerre (Wowo). L’USC est composé des régiments, divisions, et brigades de l’armée et a la charge des opérations de combat. Le Wowo est en charge du maintien de la loi martiale et de la mobilisation et l’organisation de la défense du territoire. L’ensemble sera supervisé par le « commandement militaire », qui comprend les autorités politiques de la Fédération de Russie.

Plus de détails (en Russe):  http://izvestia.ru/news/637442

13 octobre 2016

La Bourse de Londres a atteint un nouveau sommet historique en séance mardi, dopée par la chute de la livre britannique qui reflète les craintes d'un "Brexit dur" mais accroît les revenus des multinationales britanniques à l'étranger.

L'indice vedette du marché britannique, le FTSE-100 a progressé jusqu'à 7.129,83 points vers 11H20 GMT. Le précédent record datait du 27 avril 2015.

Il a par la suite faibli et a terminé en baisse de 0,38% à 7.070,88 points, ne parvenant pas à signer un plus haut historique en clôture, qui reste à 7.103,98 points (le 27 avril 2015).

Cette performance peut sembler paradoxale puisqu'elle intervient au moment où les incertitudes redoublent quant à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE).

La Première ministre britannique Theresa May a prévenu il y a dix jours que la procédure conduisant au divorce serait lancée d'ici fin mars, tout en insistant sur le contrôle de l'immigration, laissant penser à un "Brexit dur", sans concession avec Bruxelles.

Source et suite de l'article

12 octobre 2016

Le convoi humanitaire de l'Onu a été frappé par un des groupes terroristes près d'Alep, a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine.

« Nous voyons ce qui se passe, on accuse de façon éhontée la Russie de tous les péchés capitaux, de la frappe contre le convoi humanitaire entre autres. Mais nous savons qui a effectué cette frappe », a affirmé le dirigeant russe lors de son intervention au Forum VTB «L'appel de la Russie». « C'est un des groupes terroristes.

 Et nous savons que, par exemple, les Américains sont au courant, mais préfèrent adopter une autre position, en accusant aveuglement la Russie. Cela ne sera d'aucune aide », a-t-il poursuivi.

Un convoi humanitaire de l'Onu et du Croissant-Rouge syrien composé de 31 camions a été la cible de tirs dans la nuit du 19 au 20 septembre dernier au nord-ouest d'Alep. Les camions transportaient de l'aide destinée à 78 000 personnes habitant Orum al-Koubra. Selon l'Onu, 18 des 31 camions ont été touchés.

 Le Croissant-Rouge a pour sa part précisé qu'un volontaire et plusieurs civils avaient trouvé la mort dans l'attaque.

Un sosie US du Su-34: «bombarder un convoi d'aide et accuser la Russie?» Selon le ministère russe de la Défense, un drone capable d'attaquer des cibles terrestres et appartenant à la coalition dirigée par les États-Unis se trouvait non loin du convoi au moment de l'attaque.

Le ministère syrien de la Défense a accusé les États-Unis d'avoir attaqué le convoi pour détourner l'attention des frappes aériennes de la coalition contre l'armée syrienne près de Deir ez-Zor.  Les États-Unis ont pour leur part rejeté la responsabilité du bombardement sur Moscou et Damas. Toutefois le chef d'état-major interarmées américain Joseph Dunford a été contraint d'avouer ne disposer d'aucune preuve.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610121028156198-poutine-russie-convoi-alep/

Vladimir Poutine a accordé une interview à TF1 

qui a été difusée le 12 octobre dans le Journal du 20h, dont vous trouverez la version intégrale 

sur le site:  

http://www.lci.fr/international/accusations-de-meurtre-frappes-sur-alep-terrorisme-poutine-repond-en-exclusivite-aux-questions-de-tf1-2007410.html?utm_campaign=Echobox




Transcript in English

President of Russia
 

 Answers to questions from French journalists from TF1 TV channel


The interview was recorded on October 11, 2016 in Kovrov, Vladimir Region.
 

President of Russia Vladimir Putin: How did you end up here? This is a just a small provincial town. These days, you find French people wherever you go in Russia, in every village. This is very good and we are pleased to see it.Question: Mr President, could you explain why you are not going to Paris?

Vladimir Putin: It’s very simple. We had planned to hold an official opening ceremony for the newly built Russian religious and cultural centre in Paris. From the looks of things though, this is not the best moment for official meetings, given the lack of mutual understanding, to put it mildly, that we have over events in Syria, particularly the situation in Aleppo. But we are always open, of course, to any consultations and dialogue on this matter.

Question (retranslated): This is exactly what the French hoped for – to use this opportunity to discuss the situation in Syria, but it is for this reason that you are renouncing this visit.

Vladimir Putin: You know, it is not that we are renouncing the visit, but simply that we were told that the main reason for this visit, namely, opening the religious and cultural centre, is not appropriate at this moment. But if the main reason for my visit to Paris is not appropriate, we will probably find another opportunity to meet and discuss Syria. We set no limitations concerning this matter and we are open for dialogue.

It’s simply that it was made known to us that now is not the most convenient time for the events that were planned, that’s all. We are not renouncing the visit.

Question: Many Western representatives, including [US Secretary of State John] Kerry, [French Foreign Minister Jean-Marc] Ayrault and even [French President] Francois Hollande have used tough rhetoric against Russia over the airstrikes against Aleppo, which have hit civilian targets and even hospitals. Some have even used expressions such as “war crimes.” What is your response to this?

Vladimir Putin: I would say this is political rhetoric that does not have great significance and does not take into account the real situation in Syria. Let me explain what I mean. I believe deeply that some of the responsibility for what is happening in the region in general and in Syria in particular lies especially with our Western partners, above all the USA and its allies, including the main European countries.

Remember how everyone rushed to support the Arab Spring? Where is that optimism now? How did it all end? Remember what Libya or Iraq looked like before these countries and their organisations were destroyed as states by our Western partners’ forces?

Certainly, these were not examples of democracies as we understand the word today, and there probably was a need and possibility to influence these societies’ organisation, the state organisation, and the nature of these regimes. But whatever the case, these states showed no signs of terrorism. They were not a threat for Paris, for the Cote d’Azur, for Belgium, for Russia, or for the United States.

Now, they are the source of terrorist threats. Our goal is to prevent the same from happening in Syria.

I know your question about refugees. This is what you wanted to ask, it seems? If not, let me address this question all the same. Let’s recall that the refugee problem began long before Russia started making efforts to normalise and stabilise the situation in Syria. The mass departure of people from huge swathes of the Middle East and from Africa and Afghanistan too began long before we started active operations in Syria.

There is no justification for accusing Russia of being responsible for the refugee problem. Our aim is, on the contrary, to create conditions for people to be able to return to their homes.

Regarding the humanitarian situation in Aleppo, have we all forgotten how American forces launched an airstrike in Afghanistan that hit a hospital and killed people from Doctors without Borders among others? Entire wedding parties of up to 100 people were killed in Afghanistan. Look at what has just happened in Yemen, where a single strike killed 170 people and injured 500 at a funeral ceremony.

The sad reality is that wherever military operations take place, innocent people suffer and die. But we cannot allow terrorists to hide between civilians used as a human shield. We cannot allow them to blackmail the entire world when they take hostages, kill, or behead people.

If we want to win the fight against terrorism, we must fight the terrorists and not let them take the lead, not waver and retreat.

Question: Mr President, the thing is that the French do not understand why you are bombing these people you call terrorists. After all, it was ISIS who attacked us, but there are no ISIS forces in Aleppo. This is what the French do not understand.

Vladimir Putin: Let me explain. It is another terrorist group, Jabhat al-Nusra, that controls the situation in Aleppo. This group was always considered a wing of Al Qaeda and is included in the UN’s list of terrorist organisations.

What we find particularly depressing and hard to understand is that our partners, especially the Americans, are always finding a way to try to exclude this group from the list of terrorist organisations. Let me tell you why. It seems to us as though our partners are always repeating the same mistake. They want to use these terrorist organisations’ and radicals’ combat potential to pursue their own political aims, in this case, to combat President Assad and his government, and do not understand that they cannot simply stall them [the rebels] and get them to live by civilised rules after they have tasted victory over someone.

We have reached repeated agreements with the Americans that they will differentiate between Jabhat al-Nusra and its like and the so-called healthy opposition forces, including in Aleppo. They have agreed that this is necessary. What’s more, we have even agreed on concrete deadlines, but nothing is done from one month to the next.

We recently reached a ceasefire agreement, a D-day agreement, as our American friends said. I insisted that they first of all resolve the matter of separating Jabhat al-Nusra and other terrorists from the healthy opposition forces and only then declare the ceasefire.

But the Americans insisted that we first need to declare a ceasefire and then they will take care of separating the terrorists from the non-terrorists. Finally, we agreed to make concessions, agreed to their terms, and on September 12 declared a day of silence and cessation of hostilities. On September 16, American aircraft launched a strike against Syrian army forces that killed 80 people.

At this same moment, immediately after the airstrike, ISIS launched an offensive in this very same place. Our American colleagues told us that this airstrike was made by error. This error cost the lives of 80 people and, also just coincidence, perhaps, ISIS took the offensive immediately afterwards.

At the same time, lower down the ranks, at the operations level, one of the American military service personnel said quite frankly that they spent several days preparing this strike. How could they make an error if they were several days in preparation?

This is how our ceasefire agreement ended up broken. Who broke the agreement? Was it us? No.

Question: The possibility of a new cold war is being discussed, but there is at least one American who likes you – Donald Trump. What do you think about him? Do you like him?

Vladimir Putin: We like everyone. America is a great country, and Americans are interesting, amiable and talented people. They are a great people and nation.

We will work with whomever the Americans elect. Of course, it is easier to work with those who are willing to work with you. If Trump says he wants to work with Russia, we appreciate this. But it must be mutually honest.

Look, everyone is talking about humanitarian access in Aleppo. Everyone is trying to convince us that we should do this. But they do not need to convince us, because we believe it too, we believe that a humanitarian convoy should be sent there. But how can this be accomplished? There is only one road the convoys can take, with militants on one side of the road and the Syrian army on the other side. We know about the provocation, the attack on one of the convoys, and we know for certain that the attack was delivered by a terrorist group.

We have suggested that the militants and the Syrian army both pull away from the road, providing safe transit for the humanitarian convoys.

Everyone agrees, and the idea has even been put on paper, and then nothing happens; none of our partners are doing anything. They either do not want to or cannot pull the militants back, I do not know which.

An exotic proposal has been made – I am going to surprise you and your audience. It has been proposed that our armed units, Russian military personnel, be deployed on the road to ensure transit safety. The Russian military, who are courageous and decisive people, have said they would do it.

But I told them that this could only be done jointly with the US, and ordered them to make the proposal. We have proposed this, and they [the Americans] promptly refused. They do not want to deploy their troops there, but they also do not want to pull these opposition groups back, who are really terrorists. What can we do in this situation?

We must increase mutual trust and admit that these are common threats, and it is only together that we can curtail and eradicate them.

We have very good ties with the French intelligence services. They really do work on the same wave. This is true of our counterterrorism experts and their counterparts in France and several other European countries. But this is not always the case.

For example, we send our American partners information and often get no response at all. Some time ago, we sent information on the Tsarnaev brothers. We sent the first document, got no response, sent a second document, and got the response that this is not your business, they are US citizens now and we will take care of things ourselves.

The result was a terrorist attack in the USA. Is this not an example of how we end up with losses if we neglect cooperation in this very sensitive area?

We should be busy not with political rhetoric, but with looking for solutions to the situation, including in Syria. What solutions are there? There is only one solution – to convince all parties to the conflict to take the road of political settlement.

I reached an agreement with President Assad and he has accepted to take the road of adopting a new constitution and holding elections on the basis of this constitution. But we have not succeeded in convincing anyone else to take this road.

If the people do not vote for President Assad, there will be a democratic change of power, but without the help of armed intervention from outside and under strict international control, under UN supervision. I do not understand who could find this proposal unacceptable.

It is a democratic solution to the question of power in the country. We remain optimistic though and hope that we will finish by persuading our colleagues and partners that this is the only possible solution to the problem.





www.ambassade-de-russie.fr

Assyrian Confederation of Europe Elects President


Assyrian International News Agency
To unsubscribe or set email news digest options, visit http://www.aina.org/mailinglist.html

Assyrian Confederation of Europe Elects President


2016-10-12 22:58 GMT

 

Ms Attiya Gamri, a former member of the Dutch Parliament, has been elected president of the Assyrian Confederation of Europe for a three term.Gothenburg, Sweden (AINA) -- Assyrians in Europe concluded the first Assyrian European Convention, held on October 8 and 9 in Gothenburg, Sweden. The convention saw the election of the first ever president for the Assyrian Confederation of Europe (ACE), an umbrella organization for Assyrian national federations in the different European countries.

Ms Attiya Gamri from the Netherlands will was elected president for a three term. Ms. Gamri is a former member of the Dutch Parliament.

The convention gathered Assyrians from France, United Kingdom, Germany, Netherlands, Belgium and Sweden. Bodil Valero, member of the European parliament from Sweden addressed the convention and spoke of the importance for Assyrians in Europe to be vocal and well organized.

The Assyrian Confederation of Europe was officially inaugurated in April this year during a ceremony in the European Parliament in Brussels.

Assyrians in Europe number nearly half a million and constitute one of the biggest diaspora communities from the Middle East in the European Union.

8 octobre 2016

 

Il a pris la parole peu après minuit devant une salle surchauffée du siège du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) à Rabat, dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 octobre. « Je crois que ce jour est un jour de bonheur pour les Marocains (…).

C’est le jour où la démocratie a gagné », a lancé Abdelilah Benkirane, leader du parti islamiste et chef du gouvernement marocain sortant, devant une foule de partisans et de journalistes. « Tous les ministres du PJD ainsi que les membres du secrétariat général [qui se présentaient] ont été élus », a-t-il poursuivi, annonçant que son parti avait enregistré des « résultats excellents ».

Une heure plus tard, le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, égrenait les résultats encore partiels (90 % des bulletins) mais officiels : le PJD a remporté 99 sièges, suivi par son grand rival, le Parti authenticité et modernité (PAM, centre gauche) 80 sièges. Ils ont largement distancé l’Istiqlal (conservateur, 31 sièges), le Rassemblement national des indépendants (libéral, 30 sièges), le Mouvement populaire (berbériste, 21 sièges), l’Union constitutionnelle (libéral, 16 sièges).

Des partis qui seront incontournables pour former une majorité de gouvernement. Quant à la participation, elle est restée faible : 43 % (contre 45 % en 2011).

Le Monde

L'Enfer, qu'est-ce à dire ?
 
Dieu nous permet d'être effrayé par les descriptions de l'enfer et nous laisse croire qu'il est courroucé au point de nous administrer un châtiment éternel en nous condamnant à l'enfer. L'enfer a été créé comme le lieu des anges déchus et parce que certaines personnes choisissent de suivre les démons, elles aussi, elles passent l'éternité avec leurs dirigeants, les démons, en enfer. 
 
Dieu ne les y a pas envoyées, elles Le fuient loin et se cachent de Sa lumière. Les anges déchus et les gens qui ont choisi et choisissent d'être séparés de Dieu sont très tourmentés, en présence de Sa Lumière divine. 
 
La pureté suprême de Dieu brûle le péché et la corruption. Ces anges qui sont tombés (les démons) et les personnes qui choisissent de rester dans l'état de "nature déchue" constamment jusques à leur mort physique sont pleins d'impureté. Cette impureté fait partie de ce qu'ils sont. 
 
Dieu ne les a pas créés ainsi, mais ils ont librement choisi d'être tels, parce qu'ils préfèrent suivre leur propre volonté aveugle, au lieu de suivre, au lieu de suivre d'abord aveuglément la volonté parfaite de Dieu. Cette impureté qu'ils ont choisie pour faire partie d'eux-mêmes des brûle en présence de la Lumière de Dieu. 
 
Pour être avec Dieu dans le Ciel, nous devons devenir purs, car l'impureté ne peut pas partager un lieu avec la pureté de Dieu. Tout comme l'huile et l'eau ne peut pas former un mélange homogène, ainsi, les pécheurs impénitents et les démons ne peuvent pas vivre avec le Saint-Esprit dans et autour d'eux dans la mesure où ils se combinent. 
 
Leur attachement à l'impureté leur donne occasionne de la douleur quand ils sont en présence de Dieu. Dieu miséricordieusement a préparé un lieu de ténèbres pour leur donner "l'ombre" de Sa Lumière. 
 
Ils sentent encore la brûlure de Son amour, mais pas aussi intensément qu'ils ne le feraient en Sa Présence. Cela est inévitable parce que c'est l'amour de Dieu qui maintient heureusement leur retraite sombre sans laquelle ils souffriraient encore plus. Ils ne pourraient pas supporter de passer, même les plus brefs instants dans le Ciel. Pour eux, c'est infiniment pire que l'enfer. </