Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 08:40

Les islamistes détruisent une église du VIIe

siècle.

Dans la ville irakienne de Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, l’EI a détruit « l’église verte »,

ancien et imposant symbole de la présence chrétienne au Moyen Orient.

Ils l'ont détruite au nom de la pureté de l’Islam... L’église verte n’a pas été la seule à tomber sous les coups du prétendu « État Islamique », qui met systématiquement à bas tous les symboles qui ne correspondent pas à sa version de l’Islam. Un sanctuaire musulman, la mosquée d’Al-Arbaïn, connue pour être le lieu de sépulture de 40 figures de l’islam, dont des compagnons du prophète Mahomet, a elle aussi été détruite.
 
Ces destructions font inévitablement penser à celles des statues bouddhistes perpétrées en 2001 par les Talibans en Afghanistan, ou à celle de Tombouctou, en juillet 2012, quand plusieurs édifices religieux qui venaient d’être classés comme « patrimoine en péril » par l’UNESO avaient été dynamités. Dans les deux cas, c’est une théologie sunnite radicale qui a servi à justifier ces destructions, explique Roland Marchal, chargé de recherche au CNRS et spécialiste de l’islam africain dans La Tribune de Genève.
Dans le sunnisme la représentation de Dieu est très strictement interdite, car elle causerait l’idolâtrie. Mais l’État Islamique va bien plus loin en interdisant toute sacralisation des objets. Il a été jusqu’à menacer via son compte Twitter, suspendu depuis, « de détruire la Kaaba », la Pierre noire que vont toucher les musulmans au terme de leurs pèlerinage vers la Mecque. Selon l’ EI, les pèlerins se bousculant pour toucher ces morceaux de pierres au lieu d’adorer Dieu, il faudrait les détruire pour purifier les croyances des musulmans.
 
Cette version rigoriste de l’Islam aura cette fois entraîné la destruction d’une église qui avait traversé 1300 ans d’une histoire mouvementée. Elle était considérée comme la plus belle et la plus célèbre de la ville. Elle fut bâtie par le Métropolite de Tikrit, Dinkha II, et s’appelait l’église Saint Ahoadamah, en souvenir du Patriarche assassiné par le roi persan Khosrow I. En 1089, sa destruction fut ordonnée par le gouverneur musulman de la ville, mais elle fut restaurée par les Assyriens chrétiens. En 1394, les Assyriens s’y réfugièrent durant l’invasion de la ville par les Mongols. Ils y furent assassinés par l’armée du sinistre Tamerlan, qui édifia deux minarets et trois dômes avec les têtes des chrétiens massacrés. L’église fut ensuite restaurée dans les années 90, sous la présidence de Saddam Hussein. 

Source:http://www.aleteia.org/

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 13:16
Aidez le Mont-Saint-Michel à redevenir un
haut lieu de la spiritualité chrétienne 
Le 29 septembre, jour de la fête de Saint Michel, et en appui du lancement d'une vaste campagne de mécénat, la Fondation du Mont-Saint-Michel met un ligne un site Internet (http://www.pelerin-montsaintmichel.org) destiné à aider à comprendre les objectifs de la Fondation, à trouver tous les renseignements utiles à l’élaboration d’un pèlerinage et d’un séjour au Mont-Saint-Michel, et même à réserver son hébergement en ligne.


Le festival « 13 siècles entre Ciel et mer »
La Fondation du Mont-Saint-Michel a pour objet de financer tous les projets à même de renforcer le rayonnement spirituel, culturel et patrimonial de la merveille. Elle soutient déjà l’organisation du festival « 13 siècles entre Ciel et mer » qui, depuis sept années, a lieu sur le rocher pour sensibiliser les visiteurs à l’essence chrétienne du lieu.
L’acquisition récente du Prieuré du Mont-Saint-Michel situé à Ardevon (à 4 km du rocher) va également permettre de redonner à ce lieu ayant appartenu aux bénédictins de l’abbaye sa vocation d’origine d’être la base arrière, la base vie de l’abbaye. Ainsi, le Prieuré va devenir le centre d’accueil et d’animation ouvert aux pèlerins et aux chercheurs de Dieu dans leur cheminement spirituel.

Des travaux qui démarrent déjà
Les premiers dons et un emprunt ont permis l’acquisition du prieuré (800 000 €). Une première tranche de travaux évaluée à 220 000 € va être lancée fin octobre et doit s’achever pour le début de l’année 2015. Une partie des locaux du Prieuré, auparavant utilisée en bureaux, sera transformée en dortoirs avec des sanitaires appropriés au nouvel usage d’hébergement des pèlerins et retraitants (pour une capacité d’environ 50 couchages). Le parc du prieuré permet d’accueillir celles et ceux qui préfèrent le bivouac. Aussi, des sanitaires extérieurs vont être installés. Quant aux grands travaux de restauration (2 500 000 €), ils se feront plus tard, au gré des soutiens obtenus.

La Fondation du Mont-Saint-Michel est placée sous l'égide de la Fondation Notre Dame, ce qui lui permet de faire bénéficier à tous ses donateurs des avantages liées à son statut de fondation reconnue d’utilité publique. Cette Fondation du Mont-Saint-Michel a été créée par le diocèse de Coutances et Avranches (son évêque, Mgr Leboulc'h, en est le Président), le diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, le groupe de presse Bayard et des mécènes privés. Y sont associés les Fraternités Monastiques de Jérusalem, le Sanctuaire du Mont-Saint-Michel et la Communauté des Béatitudes à Saint-Broladre.

Le Conseil Pastoral de la Baie, présidé par l'évêque du diocèse de Coutances, fixe les orientations pastorales, spirituelles et religieuses. L'Association Raoul des Isles (nom d’un abbé bénédictin bâtisseur de la Merveille qui a fini ses jours à Ardevon), émanation des diocèses de Coutances et de Rennes, est en charge de l’acquisition et des travaux de rénovation du Prieuré du Mont-Saint-Michel. L’Association du Prieuré du Mont-Saint-Michel porte quant à elle l’animation et l’exploitation du Prieuré, en lien avec le "Conseil Pastoral de la Baie".
Enfin, l’Association Robert de Torigni met en œuvre les orientations définies par le "Conseil Pastoral de la Baie" et propose les activités de sensibilisation de l’essence chrétienne du Mont-Saint-Michel. Elle organise le Festival 13 siècles entre Ciel et mer et diverses activités culturelles sur le Parvis de la Croix de Jérusalem ou à l'église Saint-Pierre.

Pour en savoir plus : www.pelerin-montsaintmichel.org

19818707 p[1]

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 12:44

Fête des Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël ..le 29 Septembre  

 

archangelsol

Apelons-les à notre secours. Ils  agissent  pour le bien de l'homme…

"Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir. »

 
Nathanaël lui demande : « Comment me connais- tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » Aujourd’hui nous fêtons les anges qui nous aident dans notre marche vers Dieu, dans le combat pour la vie, la lumière, l’amour.

ange échelle004

« Dieu a donné ordre à ses anges, non pas de te retirer de tes chemins, mais de t’y garder soigneusement, et de te conduire dans les chemins de Dieu par ceux qu’ils suivent eux-mêmes.
Comment cela, me diras-tu ? Les anges, bien sûr, agissent en toute pureté et par seule charité ; mais toi, du moins, contraint et averti par la nécessité de ta condition, descends, condescends à ton prochain en faisant preuve de miséricorde envers lui ; puis, toujours à l’imitation des anges, élève ton désir et, de toute l’ardeur de ton cœur, efforce-toi de monter jusqu’à la vérité éternelle, » dit Saint Bernard.

 

Nous nous plaignons souvent de n’avoir pas la force de faire face dans le combat de notre vie spirituelle et nous oublions que nous ne sommes pas seuls, que les Anges et les Saints, sont des alliés très efficaces.

ange échelle004

Nous pouvons les appeler à notre secours. Ils sont des guerriers puissants qui agissent à notre demande. Ils respectent profondément la liberté dans laquelle nous sommes crées. Si nous préférons demeurer seuls, ils ne nous boudent pas, mais ils nous laissent combattre seuls.

 

Cependant, ils nous protègent invisiblement d’une manière très surprenante, nous le verrons au ciel. Jésus évoque les cieux ouverts, faisant référence à l’échelle de Jacob où les anges montent et descendent, il annonce l’union de la nature humaine à la nature divine. Il affirme qu’il est en personne le nouveau Sinaï et le nouveau temple.

 

L’appellation « Fils de l’homme »

dit son humanité.

angeconsolateurea

 

« Nathanaël dit à Jésus : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Nathanaël reprit : "Rabbi, tu es le fils de Dieu, tu es le roi d’Israël."

 
Nathanaël reconnaît en Jésus le messie roi, et Jésus accepte cet acte de foi. Nathanaël a reçu un signe personnel, il va devenir témoin de grands signes publics, depuis le vin de Cana jusqu’à la croix et la résurrection. Le figuier, dans l’Évangile, évoque la Parole de Dieu, le Sinaï touche la terre et atteint le ciel par les flammes, Moïse et Aaron montent et descendent avec les paroles de Dieu.

ange échelle004

Nous voulons demeurer dans la Parole vivante avec Jésus. Nous sommes le théâtre des bons et des mauvais esprits et nous voulons discerner les pensées de notre cœur. Une parole désagréable peut faire mal, un geste non contrôlé peut provoquer de la violence, cela nous ne le voulons pas car notre cœur est le réceptacle d’un grand combat : Paroles, gestes, attitudes sont à soumettre à la lumière de Dieu pour que l’œuvre d’Amour se réalise en nous.

 

Il nous faut demeurer dans le Christ, dans sa chair Jésus a tué la haine. Plus nous sommes petits, plus les anges, nos « protecteurs » du ciel sont efficaces.

ange_gardien_enfant_1-203x300

 

« Et Jésus ajoute :

« Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme. »

« Les anges montent pour eux, ils descendent pour nous, ou plutôt ils descendent avec nous.

 

Ces bienheureux esprits montent par la contemplation de Dieu, et ils descendent pour avoir soin de nous et pour nous garder dans tous nos chemins (Ps 90,11)Ils montent vers Dieu pour jouir de sa présence ; ils descendent vers nous pour obéir à ses ordres, car il leur a commandé de prendre soin de nous.

ange échelle004

Toutefois, en descendant vers nous, ils ne sont pas privés de la gloire qui les rend heureux,ils voient toujours le visage du Père… » dit Saint Bernard.

 

Pour que Marie soit libre dans son consentement à l’Annonciation, Dieu envoie l’Archange Gabriel.

marieanociation

 

Les anges nous sont ainsi donnés pour nous aider dans notre cheminement, pour nous consolider. Jésus dira à propos des tout-petits : « Leurs anges voient sans cesse la face de Dieu. » Les anges et les archanges, comme tous les saints sont des aides puissantes qui nous sont données pour ce grand combat dans lequel nous sommes !

 

C’est le combat de Jésus,

de Marie, de l’Église,

le combat de l’humanité.

 

Le menteur peut se servir de nous, à notre insu, pour faire son œuvre de destruction et de division, mais même si un frère était son « support » nous ne devons jamais le combattre avec les armes du menteur car il est sauvé dans le Sang du Christ. Raphaël, le guérisseur de Tobit se met en route, accompagnant son fils le jeune Tobie.

Au retour, il guérit de sa cécité le vieux Tobit. Nous avons tous besoin d’être guéris.

ange échelle004

Les saints et les anges nous assurent

une protection invincible.

Par Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église 
11ème Sermon sur le Psaume 90 « Qui habitat » 6, 10-11 (trad. En Calcat) 

Les anges montent et descendent


« Vous verrez les anges monter et descendre sur le Fils de l'Homme. » Ils montent pour eux, ils descendent pour nous, ou plutôt ils descendent avec nous.

Ces bienheureux esprits montent par la contemplation de Dieu, et ils descendent pour avoir soin de nous et pour nous garder dans tous nos chemins (Ps 90,11).

Ils montent vers Dieu pour jouir de sa présence ; ils descendent vers nous pour obéir à ses ordres, car il leur a commandé de prendre soin de nous. Toutefois, en descendant vers nous, ils ne sont pas privés de la gloire qui les rend heureux, ils voient toujours le visage du Père… 


Lorsqu'ils montent à la contemplation de Dieu, ils cherchent la vérité dont ils sont comblés sans interruption en la désirant, et qu'ils désirent toujours en la possédant.

Lorsqu'ils descendent, ils exercent envers nous la miséricorde, puisqu'ils nous gardent dans toutes nos voies.

Car ces esprits bienheureux sont les ministres de Dieu qui nous sont envoyés pour nous venir en aide (He 1,14) ; et dans cette mission ce n'est pas à Dieu qu'ils rendent service, mais à nous.

Ils imitent en cela l'humilité du Fils de Dieu qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et qui a vécu parmi ses disciples, comme s’il avait été leur serviteur (Mt 20,28)... 


Dieu a donné ordre à ses anges, non pas de te retirer de tes chemins, mais de t'y garder soigneusement, et de te conduire dans les chemins de Dieu par ceux qu'ils suivent eux-mêmes.

Comment cela, me diras-tu ? Les anges, bien sûr, agissent en toute pureté et par seule charité ; mais toi, du moins, contraint et averti par la nécessité de ta condition, descends, condescends à ton prochain en faisant preuve de miséricorde envers lui ; puis, toujours à l’imitation des anges, élève ton désir et, de toute l’ardeur de ton cœur, efforce-toi de monter jusqu’à la vérité éternelle.

 

 

 

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:34

La Croix a tout Pouvoir contre Le Pouvoir du Démon

 (Tiré des "Révélations" ou "méditation éclairées"  à Maria Valtorta, pieuse femme Italienne à l'intense vie mystique . "Révélation du 29 Mars 1944) . 


SDJ26SEPT (2)

barrefleurs-marron-f

 

Jésus dit à Maria Valtorta :

 
Écris : « La Croix a tout Pouvoir contre Le Pouvoir du Démon », puis décris ce que tu verras.

 

Maria Valtorta raconte sa vision :

 

Je vois une jeune fille, presque encore adolescente. Elle est aux prises avec un jeune homme qui doit avoir la trentaine.
La jeune fille est très belle, grande, brune et bien faite. Le jeune lui aussi est beau. Mais autant la jeune fille a un aspect doux malgré sa sévérité, autant cet homme, malgré son sourire forcé, a quelque chose de peu sympathique. On dirait que, sous une patine de bienveillance, il a un caractère trouble et torve.
Il fait de grandes déclarations d’affection à la jeune fille. Il se dit prêt à faire d’elle une épouse heureuse, la reine de son cœur et de sa maison.

 

 

Mais la jeune fille que j’entends appeler « Justine » repousse ces propositions amoureuses avec une constance sereine.
« Mais tu pourras faire de moi un saint de ton Dieu, Justine, puisque tu es Chrétienne, je le sais !!! ».giustina.2

 

Mais je ne suis pas ennemi des Chrétiens. Je ne suis pas incrédule sur les vérités d’outre-tombe. Je crois à une autre vie et à l’existence de l’esprit. Je crois que des êtres spirituels veillent sur nous, se manifestent et nous aident.

Moi aussi j’en reçois de l’aide. Comme tu le vois, je crois ce que tu crois. Je ne pourrais jamais t’accuser parce que je devrais m’accuser moi aussi du même péché.

Je ne crois pas, comme bien des gens, que les Chrétiens sont des hommes qui pratiquent la magie noire.

Je suis donc persuadé que, unis tous les deux, nous ferons de grandes choses.

 

N’insiste pas, Cyprien. Je ne discute pas tes croyances. Je veux bien croire, aussi, que, unis, nous ferions de grandes choses. Je ne nie pas non plus être Chrétienne, et je veux bien admettre que tu aimes les Chrétiens.

Je prierai pour que tu puisses les aimer au point que tu puisses devenir un héros parmi eux. Alors si Dieu le veut, nous serons unis pour un même destin, mais pour un destin tout spirituel.

 

Car je fuis tout autre union. Je veux me réserver toute entière pour Le Seigneur afin d’obtenir cette Vie à laquelle tu dis croire aussi, et parvenir à posséder l’amitié de ces esprits dont tu admets toi aussi qu’ils veillent sur nous et accomplissent, au nom du Seigneur, des œuvres de bien.

saintscyprienetjustine1vu.2

barrefleurs-marron-f

 

En voilà assez, Justine !!! Mon esprit protecteur est Puissant. Il te forcera à me céder.

Oh non !!! S’il est un esprit du Ciel, il ne pourra que vouloir ce que Dieu veut. Or Dieu veut pour moi La Virginité et, j’espère, le Martyre.

giustina.2

barrefleurs-marron-f

C’est pourquoi ton esprit ne pourra me pousser à faire une chose contraire à la Volonté de Dieu.
De plus, si cet esprit ne vient pas du Ciel, alors il ne pourra rien contre moi, sur qui Le Signe Vainqueur est levé pour me défendre.

 
Ce signe est vivant dans mon esprit, dans mon cœur, dans mon âme, dans ma chair et ils seront victorieux sur toute voix autre que celle de Mon Seigneur.

Va en Paix, mon frère, et que Dieu t’illumine pour que tu connaisses La Vérité.
Je prierai pour La Lumière de ton âme.

Cyprien quitte la maison en grommelant des menaces que je ne saisis pas bien. Justine le regarde partir avec des larmes de pitié.
Puis elle se retire en prière, après avoir rassuré deux petits vieux, certainement ses parents, qui avaient accouru aussitôt le jeune homme parti.
« Ne craignez rien. Dieu nous protègera et fera de Cyprien l’un des nôtres. Priez vous aussi et ayez Foi ».

 

 

La vision comprend maintenant deux parties, comme si le lieu se divisait en deux. D’un côté je vois la chambre de Justine, de l’autre une pièce de la maison de Cyprien.
La première prie, prosternée devant une simple Croix gravée entre deux fenêtres comme si c’était un dessin ornemental et surmonté de la figure de L’Agneau, flanquée d’un côté par le poisson et de l’autre par une source qui semble puiser son liquide dans les gouttes de sang qui jaillissent de la gorge déchirée de L’Agneau Mystique.

Je comprends qu’il s’agit de figures en vogue du symbolisme Chrétien de cette époque cruelle.

En l’air, au-dessus de Justine prosternée en prière, il règne une luminosité douce qui, bien qu’incorporelle, a l’apparence d’un être angélique.

 

Dans la chambre de Cyprien, en revanche, au milieu d’instruments cabalistiques et magiques, se trouve le même Cyprien. Il est tout occupé à s’affairer autour d’un trépied sur lequel il jette des substances résineuses, je crois, qui produisent de denses volutes de fumée, et à tracer sur elles des signes, tout en murmurant des paroles de quelque rite obscur.

Justine

barrefleurs-marron-f

La pièce se remplit d’un nuage bleuté qui voile les contours des choses et fait apparaître le corps de Cyprien comme derrière un espace d’eaux tremblotantes.
Il s’y forme un point phosphorescent qui s’agrandit peu à peu jusqu’à atteindre un volume presque semblable à celui d’un corps humain.

 
J’entends des paroles mais je n’en saisis pas le sens. Je vois cependant que Cyprien s’agenouille et montre des signes de vénération comme s’il priait quelqu’un de Puissant. Le nuage disparaît lentement, et Cyprien se retrouve de nouveau seul.

barrefleurs-marron-f

En revanche, un changement se produit dans la chambre de Justine. Un point phosphorescent qui danse comme un feu follet fait des cercles toujours plus étroits autour de la jeune fille en Prière.

 

Mon conseiller intérieur m’avertit que c’est l’heure de la tentation pour Justine et que cette lumière était un esprit mauvais qui tente d’inciter la vierge de Dieu à la sensualité en suscitant en elle toutes sortes de sensations et de visions mentales.

 

Je ne vois pas ce qu’elle voit. Je me rends seulement compte qu’elle souffre et que, lorsqu’elle est sur le point de fléchir, elle vainc la Puissance occulte en traçant de sa main un signe de Croix sur elle et en l’air avec une petite Croix qu’elle a prise sur sa poitrine.CROIX2

 

La troisième fois, la tentation doit être violente, car Justine s’adosse à La Croix dessinée sur le mur et, de ses deux mains levées devant elle, elle dresse l’autre petite Croix.

 
On dirait un combattant isolé qui se défend le dos au mur, appuyé contre un refuge inébranlable, et tient devant lui un bouclier invincible.
La lumière phosphorescente ne résiste pas à ce double signe et se dissipe.
Justine reste en Prière.

Il y a alors une interruption, car la vision est manifestement coupée. Mais je la retrouve ensuite, avec les mêmes personnages.
La vierge et Cyprien sont toujours présents et discutent ardemment. De nombreuses personnes y assistent et s’unissent à Cyprien pour prier la jeune fille de céder et de se marier, pour libérer la cité d’une pestilence.

Ce n’est pas à moi, répond Justine, de changer d’avis, mais à votre Cyprien. Qu’il se libère, lui, de l’esclavage de son mauvais esprit et la cité sera sauve.

Quant à moi, je reste plus que jamais fidèle au Dieu auquel je crois, et je lui sacrifie tout votre bien à tous.
L’on verra alors si le Pouvoir de Mon Dieu est supérieur à celui de vos dieux et à celui du Mauvais que celui-ci adore.

La foule s’agite, en partie contre Cyprien et en partie contre la jeune fille…que je retrouve plus tard auprès du jeune homme, désormais bien plus adulte et portant les signes Sacerdotaux : Le Pallium et la tonsure circulaire à la place des cheveux ornés et plutôt longs qu’il avait auparavant.

 
Ils se trouvent dans la prison d’Antioche, dans l’attente de leur supplice et Cyprien rappelle à sa compagne une ancienne discussion.

SONY DSC

barrefleurs-marron-f

 

Voici que s’accomplit maintenant ce que, de différentes manières, nous avions prophétisé.

Ta Croix a remporté La Victoire, Justine. Tu n’as pas été ma femme, mais celle qui m’a enseigné. Tu m’as libéré du mal et conduit à La Vie.
Lorsque l’esprit des ténèbres que j’adorais m’a avoué son impuissance à te vaincre, j’ai compris.

« Elle triomphe par La Croix » m’a-t-il dit. Je n’ai aucun Pouvoir sur elle.

Son Dieu Crucifié est plus Puissant que tout L’Enfer réuni. Il m’a vaincu un nombre infini de fois, et il en ira toujours de même.

 

Celui qui croit en Lui et en

Son Signe évite tous les pièges.

CROIX2

barrefleurs-marron-f

Seuls ceux qui ne croient pas en Lui et méprisent Sa Croix tombent en notre Pouvoir et périssent dans notre Feu.

Je n’ai pas voulu aller vers ce Feu, mais connaître Le Feu de Dieu qui te rendait si belle et pure, si Puissante et Sainte.

 
Tu es la mère de mon âme et, pour cette raison, je te prie en cette heure de nourrir ma faiblesse par ta force, pour que, ensemble, nous montions vers Dieu.

C’est toi qui est maintenant mon Évêque, mon frère. Au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ, absous-moi de toute faute afin que, plus Pure que le lys, je te précède dans La Gloire.

barrefleurs-marron-f

Je te Bénis, je ne t’absous pas, car il n’y a pas de faute en toi. Et toi, pardonne à ton frère tous les pièges qu’il t’a tendus.
Prie pour moi, qui ai fait tant d’erreurs.

 

Ton sang et ton Amour actuel lavent toute trace d’erreur. Mais prions ensemble : Notre Père…

Deux gardiens entrent pour troubler cette noble Prière.

« Les tortures ne vous suffisent-elles toujours pas ??? Vous résistez encore ??? Vous ne sacrifiez pas aux dieux ???

Kipriyan_G_D1

barrefleurs-marron-f

Nous faisons à Dieu Le Sacrifice de nous-mêmes, au Dieu Vrai, Unique, Éternel et Saint. Donnez-nous La Vie. C’est celle que nous désirons.

Par Jésus-Christ Seigneur du monde et de Rome, par le Roi Puissant devant lequel César n’est que vile poussière, pour le Dieu devant qui s’inclinent les Anges et tremblent les Démons, que la mort nous soit donnée.

Furieux, les bourreaux les jettent à terre, les traînent sans pouvoir les séparer, car les mains de ces deux héros du Christ sont soudées l’une à l’autre.

C’est ainsi qu’ils vont au lieu du martyre, qui semble être l’une des salles des questeurs habituelles.
Et deux coups de tranchant assénés par deux bourreaux musclés coupent ces deux têtes héroïques et donnent à leur âme des ailes pour Le Ciel.

SONY DSC

barrefleurs-marron-f

Jésus dit :

 

L’histoire de Justine d’Antioche et de Cyprien est l’une des plus belles qui témoigne en faveur de Ma Croix.

Celle-ci, l’échafaud baigné de Mon Sang, a accompli d’infinis miracles au cours des siècles. Elle en accomplirait encore si vous aviez Foi en elle.

Mais le miracle de la conversion de Cyprien, cette âme au Pouvoir de Satan qui devient martyr de Jésus, est l’un des plus Puissants et des plus beaux.

Que voyez-vous, vous, les hommes ??? Une adolescente seule tenant une petite Croix dans les mains, et une Croix légère à peine gravée dans le mur.
Une adolescente dont le cœur est réellement convaincu de la Puissance de La Croix et qui se réfugie en Elle (La Croix) pour remporter la victoire.



En face d’elle, un homme que le commerce avec Satan a enrichi de tous les vices capitaux. Il est habité par la Luxure, la Colère, le mensonge, l’aveuglement spirituel et l’erreur, et encore par le Sacrilège et L’Union aux Forces Infernales.
Il a, pour l’assister, Le Seigneur de L’Enfer avec toutes ses Séductions.

 

 

 

Eh bien !!! C’est l’adolescente qui remporte la victoire. Et pas seulement cela, mais, contraint par une force invincible, Satan est obligé d’avouer la Vérité et de perdre son disciple.

 

La vierge fidèle ne vainc pas pour elle seule, mais pour toute la cité, libérant Antioche du maléfice qui se répand comme une pestilence et fait périr les habitants.

 

Elle vainc pour Cyprien et fait de lui un serviteur du Christ alors qu’il était serviteur de Satan.

 

Le Démon, la maladie, l’homme,

tous sont vaincus par une main d’adolescente

qui brandit La CROIX.

 

barrefleurs-marron-f

Vous connaissez peu Ma Martyre. Mais vous devriez la représenter, sa petite main armée de La Croix, debout sur la pierre qui clôt L’Enfer et sous laquelle gronde Satan, vaincu et prisonnier.

 

C’est ainsi que vous devriez vous la rappeler et l’imiter. Car, plus que jamais, Satan parcourt la terre et déchaîne ses forces de Mal pour vous faire périr. Et il n’y a que La Croix qui puisse Le vaincre.

 Rappelez-vous qu’Il a lui-même reconnu : Le Dieu Crucifié est plus Puissant que tout L’Enfer. Il me Vaincra toujours. Celui qui croit en Lui évite tous les pièges.

Ayez Foi, ayez Foi, Mes enfants !!! C’est une question vitale pour vous. Soit vous croyez et tout ira bien pour vous, soit vous ne croyez pas et vous connaîtrez toujours plus le Mal.

 
Vous qui croyez, utilisez ce Signe avec Vénération. Vous qui êtes sceptiques et, par votre doute, l’avez effacé de votre esprit comme sous l’effet de sucs corrosifs (et de fait, le doute est corrosif comme un acide), gravez à nouveau dans votre pensée et votre cœur ce signe qui vous rend sûrs de la protection Divine.

 

Plus l’heure de la réunion avec Dieu est proche, plus il faut que la Foi grandisse. En effet, Satan ne s’est jamais lassé de vous troubler par ses manigances et, comme il est rusé, féroce, flatteur, Il a toujours cherché à vous faire fléchir à force de sourires, de chants, de rugissements, de sifflements, de caresses et de coups de griffes.

 

Mais à l’heure de la mort,

Il augmente ses agissements

pour vous arracher au Ciel.

saintscyprienetjustine1vu.2

C’est bien là l’heure d’étreindre La Croix, pour que les ondes de la tourmente finale de Satan ne puissent vous submerger. 

Ensuite vient La Paix éternelle.

 
Courage Maria (Valtorta). Que La Croix soit ta Force maintenant et à l’heure de ta mort.

Que La Croix de la mort,

la dernière Croix de l’homme,

ait deux bras. Que l’un soit Ma Croix,

et l’autre Le Nom de Marie.

jim-caviezel-jesus-et-maia-morgenstern-marie-dans-le-film-la-passion-945029_1902

 

Alors la mort arrive dans La Paix de ceux qui sont délivrés même de la proximité de Satan. Car Lui, Le Maudit, ne supporte ni La Croix, ni Le Nom de Ma Mère.
Il faut faire connaître cela à beaucoup. Tous, en effet, vous devrez mourir et, tous, vous avez besoin de cet Enseignement pour sortir Vainqueurs de l’ultime piège de celui qui vous hait infiniment.

 

Car Lui, Le Maudit, ne supporte

ni La Croix, ni Le Nom de Ma Mère.

 

 

FLEURBRUNE

(dans les Cahiers de 1944)

Source : http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/vie-des-saints/septembre/saint-cyprien-et-sainte-justine-martyrs-314-fete-le-26-septembre.html
Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:28

Un élève de Saint Jean BOSCO, 


SAINT À L’ÂGE DE 15 ANS

barrebleua9c

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 18:58

Sainte Thècle protomartyre est dîte "égale aux apôtres" . Elle fut disciple de St Paul Apôtre et est fêtée le 24 Septembre

10704152 1480800108871154 1193019570776045142 n

Sainte Thècle était originaire de la ville d'Iconium (Asie Mineure). Elle était la fille de Théoclie, riche païenne. A 18 ans, elle était fiancée à un jeune homme nommé Thamyris, qui l'aimait d'un amour ardent. A cet époque, descendant d'Antioche, saint Paul fut accueilli à Iconium chez Onésiphore, voisin de Thècle, et y enseignait nuit et jour la parole de Dieu.

saintethecle.jpg

Il disait à tous ceux qui l'écoutaient avec grande joie : "Heureux ceux dont le coeur est pur, parce qu'ils verront Dieu. Heureux ceux qui gardent la chasteté de leur chair, parce qu'ils seront le temple de Dieu. Heureux ceux qui ont renoncé à ce monde, car ils seront agréables à Dieu. Heureux ceux qui craignent les paroles de Dieu, parce qu'ils seront consolés. Heureux ceux qui embrassent la sagesse de Jésus-Christ, parce qu'ils seront appelés les fils du Très-Haut. Heureux ceux qui ont gardé le baptême, car ils trouveront le repos auprès du Père et du Fils. Heureux ceux qui ont compris la science de Jésus-Christ, parce qu'ils seront dans la lumière. Heureux ceux qui ont rejeté l'extérieur du monde par amour de Dieu, car ils jugeront les anges et seront glorifiés à la droite du Père. Heureux les corps des vierges, parce que la parole du Père sera pour eux oeuvre de salut au Jour de son Fils, et ils goûteront le repos dans l'éternité de l'éternité"

Au comble de la joie et fascinée par ces paroles célestes, Thècle fut amenée à la foi en écoutant Paul cachée derrière une fenêtre qu'elle ne quitta pas pendant trois jours. Or Théoclie et Thamyris étaient perplexes en voyant Thècle oublier ce qui est terrestre pour s'attacher aux paroles de cet étranger qui enseignait à se détourner du mariage. Toute la ville était également en émoi, c'est pourquoi on se saisit de Paul et on l'amena devant le gouverneur. Celui-ci ordonna de l'enchaîner et de le mettre en prison. Après avoir donné ses bracelets au gardien, Thècle vint de nuit retrouver Paul dans sa prison, afin d'apprendre les grandeurs de Dieu, assise à ses pieds et baisant ses chaînes. Thècle fut découverte ainsi auprès de Paul, on les fit comparaître tous deux devant le gouverneur. Comme elle ne répondait pas aux questions du gouverneur, sa mère elle-même s'écria : "Brûle cette ennemie du mariage au milieu de l'amphithéâtre, afin que toutes les femmes instruites par cet exemple soient épouvantées !"

Фекла первомученица

1er supplice :

Le gouverneur, contre son gré et sous la pression de la foule, fit flageller Paul, le chassa hors de la ville, et condamna Thècle à être brûlée vive. Alors qu'on l'emmenait nue au lieu du supplice et que les jeunes gens et jeunes filles rassemblaient les bois pour le bûcher, Thècle vit le Seigneur sous les traits de Paul, qui l'emplit d'une force divine en la regardant. S'armant du signe de la Croix, elle monta sur le bûcher. Mais, bien que la flamme brillât haute, le feu ne la toucha pas et, ému par son amour, Dieu envoya une forte pluie qui éteignit le feu et inonda l'amphithéâtre.
Conduite par Dieu, Thècle retrouve Paul, qui se cachait dans un tombeau à proximité de la ville avec Onésiphore et les siens. Ils partirent ensemble pour Antioche. A peine étaient-ils entrés dans la ville qu'un notable nommé Alexandre, frappé par la beauté de Thècle s'éprit furieusement de la jeune fille et se précipita pour l'étreindre en pleine place publique. Elle se défendit, déchira sa clamyde, arracha la couronne de sa tête et le rendit ridicule.

Sainte Thècle

2ème supplice :

Pour se venger, celui-ci la livra au gouverneur qui la condamna aux bêtes. On l'attacha à une lionne farouche, mais celle-ci lécha les pieds de Thècle, comme pour rendre hommage à sa virginité. Le lendemain, on lacha contre elle de nombreuses bêtes fauves, mais elles ne purent la toucher, car la jeune fille était protégée par une lionne. Voyant une grande fosse pleine d'eau, préparée pour un nouveau supplice, Thècle s'écria : "C'est maintenant le moment de recevoir le bain de la régénération !" Elle s'y jeta en disant : "Au Nom de Jésus-Christ, je me baptise à mon dernier jour". Toute la foule sursauta d'émotion, pensant que les phoques allaient dévorer tant de beauté.

220px-Tarragona_Cathedral_01.jpg

Reliques-de-Sainte-Thecle-a-Tarragone--transferees-de-S.jpg

Reliques de Sainte-Thècle à Tarragone

(Espagne)

Au moment où elle plongeait dans l'eau, la flamme d'un éclair frappa les bêtes qui surnagèrent mortes, et un nuage de feu voila la nudité de l'épouse du Christ. On la livra alors à d'autre bêtes plus redoutables, mais les femmes de la ville, scandalisées par l'injustice de la condamnation de leur congénère, poussèrent de grands cris et les unes jetèrent des aromates, d'autres du nard, d'autres de la casse, d'autres de l'amone, en sorte que le théâtre fut rempli de parfums et les animaux, comme accablés de sommeil, ne touchèrent même pas la sainte. On attacha ensuite Thècle entre les pattes de deux taureaux, auxquels on appliqua des fers brûlants afin de les rendre furieux. Ils bondirent, mais la flamme, s'étendant en cercle, brûla les cordes et laissa la sainte comme si elle n'avait pas été liée. Constatant leur échec pour anéantir la servante de Dieu, le gouverneur et Alexandre lui rendirent la liberté.

220px-Mar_Takla_monastery_01.jpg

Après s'être reposée quelques jours chez Triphaine, une riche femme de la ville qui l'avait prise comme fille adoptive dès le début de ses tribulations, Thècle, n'aspirant qu'à retrouver Paul, partit pour Myre. De là, elle retourna avec lui à Iconium pour y proclamer les merveilles de Dieu. Elle y trouva Thamyris mort et sa mère obstinée à rester sourde au message du salut. C'est pourquoi elle partit pour Séleucie, où elle demeura près de soixante-douze ans, à pratiquer l'ascèse dans une grotte située aux environs de la ville, dans la montagne de Calamon. Elle endura de violents combats contre les démons et se fit connaître de tous par les nombreux miracles qu'elle accomplissait. Jaloux de ses succès, les médecins païens de la ville envoyèrent des jeunes gens débauchés pour la perdre. Mais, par la providence de Dieu, elle entra vivante dans le rocher et s'enfonça sous la terre. (On raconte qu'elle serait allée à Rome pour retrouver Paul ; mais qu'elle l'aurait trouvé mort. Elle serait restée là quelques temps, et se serait endormie d'un beau sommeil. Elle serait ensevelie à deux ou trois stades environ du tombeau de son maître).

(Réf. de ce texte : "LE SYNAXAIRE Vie des Saints de l'Église Orthodoxe")
Image illustrative de l'article Thècle d'Iconium

En Occident, Sainte Thècle est avec la Vierge Marie et sainte Agnès, l'une des trois saintes qui apparaissent chaque soir pendant des mois à saint Martin, Apôtre des Gaules, dans son ermitage tourangeau.

Une légende raconte que Thècle aurait traversé les mers pour fuir les persécutions.

Arrivée en Gaule, elle aurait franchi les Cévennes pour s'installer dans ces montagnes.

Elle serait morte à Saint-Bonnet-de-Chirac, en Gévaudan et enterrée près de la fontaine qui porte son nom.

P1090417-150x150.jpg

Cette légende expliquerait pourquoi Thècle d'Iconium est si présente dans les vénérations du sud du Massif Central.

P1120181-300x225.jpg

On retrouve en effet sa présence en Lozère (crypte Sainte-Thècle à Mende, fontaine à Saint-Bonnet-de-Chirac, patronne de Rocles  (cf. histoire de Rocles)., ...) et en Auvergne (elle est vénérée à Chamalières où ses reliques furent conduites au VIIe siècle).

 

Sainte-Thecle-d-Iconium.jpg

Sainte Thècle d'Iconium

(Konya, Turquie)

Ier siècle

 

 


Prière à Sainte-Thècle, vierge et martyre


Dieu Tout-puissant, donne-nous la force dans l'adversité que Tu as

accordée à Sainte-Thècle, afin que nous puissions être des témoins au

milieu d'un monde incroyant et éloigné de Toi. Par Jésus-Christ, Ton Fils,

notre Seigneur. Amen.


Prière traduite de l’espagnol.


Reliques-de-Sainte-Thecle-a-Tarragone--transferees-de-S.jpgReliques de Sainte-Thècle à Tarragone

(Espagne)




Prière à Sainte-Thècle


Ô Dieu, qui as libéré Sainte-Thècle, vierge et martyre, de trois cruels

tourments : le bûcher, les lions et les serpents, je Te demande que, dans

Ta Bonté, Tu daignes me libérer du péché et m'accorder la Grâce de jouir

avec Toi des biens Célestes. Amen. Sainte-Thècle, prie pour nous.

 



Prière traduite du portugais.


Maronite-image-of-Saint-Thecla.jpgImage maronite de Sainte-Thècle

 



Litanies de Sainte-Thècle


Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, écoutez-nous.

Christ, exaucez-nous.

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte-Marie, priez pour nous.

Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.

Sainte-Thècle, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui êtes restée pure au milieu des païens, priez pour nous.

Sainte-Thècle, convertie par le Saint Apôtre Paul et qui êtes devenue sa

première disciple, priez pour nous.

Sainte-Thècle, ardente élève de la Parole de Dieu, priez pour nous.

Sainte-Thècle, fidèle servante du Saint Apôtre Paul, priez pour nous

Sainte-Thècle, qui l’avez nourri en prison, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui avez quitté, par amour pour le Christ, votre fiancé

terrestre, priez pour nous.

Sainte-Thècle, dont la mère païenne vous a en vain, et de façons multiples,

forcée d'abandonner le Christ, priez pour nous.

Sainte-Thècle, dont les parents vous ont battue à cause de votre

attachement à la Foi Chrétienne, priez pour nous.

Sainte-Thècle, dont le fiancé vous a dénoncé auprès de l'empereur à

cause de votre Foi, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui avez été condamnée à brûler sur le bûcher, priez pour

nous.

Sainte-Thècle qui, par le Signe de la Croix, avez provoqué une pluie pour éteindre le feu, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui avez été jetée en pâture aux animaux sauvages dans la

fosse aux lions, priez pour nous.

Sainte-Thècle qui, par la Force de Dieu, avez été préservée de toute les

tortures, priez pour nous.

Sainte-Thècle, première martyre parmi les femmes, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui avez converti la pieuse Tryphéna et toute sa

maisonnée, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui avez servi Dieu jusqu'à un âge très avancé, priez pour

nous.

Sainte-Thècle, qui avez été visitée par votre Époux Jésus-Christ pendant

votre prière, priez pour nous.

Sainte-Thècle qui avez, par votre parole et votre exemple, gagné de

nombreuses âmes pour le Christ, priez pour nous.

Sainte-Thècle qui, dans toutes les tribulations, êtes pour nous un refuge

sûr, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui êtes les mère des veuves, des orphelins et des

pécheurs repentis, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui intercédez pour nous au Trône de Dieu, priez pour

nous.

Sainte-Thècle, acclamée par les patriarches, priez pour nous.

Sainte-Thècle, dont la tombe est visitée par d'innombrables et pieux

pèlerins, priez pour nous.

Sainte-Thècle, qui obtenez pour tous ceux qui vous invoquent consolation

et protection, priez pour nous.

Sainte-Thècle, miroir et modèle des vierges, priez pour nous.

Sainte-Thècle, Servante du Père Éternel, priez pour nous.

Sainte-Thècle, délice de Dieu le Fils, votre Époux choisi, priez pour nous.

Sainte-Thècle, temple magnifique de l'Esprit Saint, priez pour nous.

Sainte-Thècle, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous,

Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous,

Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous,

Seigneur.


V. Priez pour nous, Sainte vierge et Martyre Thècle,

R. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de notre Seigneur

Jésus-Christ.


Prions :

Ô Dieu, qui avez tiré de l'obscurité du paganisme la Sainte vierge et

Martyre Thècle, et qui l'avez choisie comme épouse pour Votre Fils et l'avez revêtue de Grâces particulières pour la consolation de Vos fidèles,

veuillez nous accorder, par ses mérites et son intercession, d'être

illuminés et réconfortés par sa grâce, de parvenir à la vraie conversion de

notre vie et de partager, avec elle, Votre Béatitude au Ciel. Par Jésus le

Christ, notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous, dans l'Unité du Saint-

Esprit, pour les siècles et les siècles. Amen.

 



"Le préfet fit donc approcher Thécla, et lui dit : « Qui es-tu ? et qu'y a-

t-il en toi, pour qu'aucune des bêtes sauvages ne t'ait touchée ? » Thécla

répondit : « Je suis la servante du Dieu vivant. Il n'y a en moi autre chose

que la foi au Fils de Dieu, le Seigneur Jésus-Christ, en qui le Père a mis

toutes Ses complaisances. C'est par Lui que j'ai été préservée des bêtes ;

car Lui seul est la voie du salut éternel, et le fondement de nos

espérances à l'immortelle vie ; dans la tempête, Il est le port ; dans la

tribulation, le repos ; l'espérance et le refuge dans le désespoir ; en un

mot, celui qui ne croit point en Lui ne vivra pas ; il demeurera dans la mort

durant des siècles sans fin. »"


Source : "LES MARTYRS, Recueil de pièces authentiques sur les martyrs

depuis les origines du Christianisme jusqu'au XXème siècle" (Appendice

(1). Pièces interpolées et rédactions postérieures, "Les Actes de

SainteThècle. A. Iconium, vers l'an 47" et " Le Martyre de Sainte Thècle,

vierge"), traduites et publiées par le R. P. Dom H. Leclercq, Moine

bénédictin de Saint-Michel de Farnborough, Tome I, "Les Temps

Néroniens et le deuxième siècle", précédé d'une introduction, quatrième

édition, Imprimi potest. Fr. Ferdinandus Cabrol, Prior Sancti Michaelis

Farnborough. Die 4 Maii 1903. Imprimatur. Turonibus, die 18 Octobris

1920. P. Bataille, vic. gén. ANIMULAE NECTAREAE EORGINAE

FRANCISCAE STUART.



"Les cris des femmes ayant cessé et les bêtes féroces ne faisant aucun

mal à la vierge, Tryphène, tout émue d’un pareil miracle, ramena Thècle en

sa maison. Le soir étant venu, Tryphène allait se livrer au sommeil, quand

Falconilla lui apparut et s’adressa à sa mère en ses termes :

« Renonce à ce deuil profond auquel tu te livres à cause de moi, ne verse

pas des larmes inutiles et ne déchire pas ton âme en t’abandonnant ainsi à l

a douleur ; c’est à quoi je t’exhorte, ma mère. Ton affliction ne me

soulagera en rien et elle te fera périr. Mais prie pour que Thècle habite

avec toi ; elle te tiendra lieu de fille à ma place, et elle invoquera Dieu

pour que je puisse obtenir sa miséricorde et échapper au séjour des

hommes injustes. »

Falconilla, ayant ainsi parlé, parut s’envoler ; aussitôt Tryphène sortit de

son lit, pleine de joie et versant des larmes en même temps (selon qu’elle pensait à la fille qu’elle avait perdue ou à ce qui lui avait été révélé au

sujet de Thècle ; elle appela la vierge, qui couchait dans la même chambre

qu’elle et elle lui dit :

« Ma fille, chère enfant que Dieu m’a donnée, c’est le Seigneur qui t’a

conduite ici pour te jeter dans mes bras, afin que tu me consoles de tous

mes malheurs et que tu réconcilies avec Jésus-Christ l’âme de ma fille

Falconilla ; ce qui lui aura manqué sous le rapport de la foi, tu y

suppléeras par ton intercession ; va et prie le roi Jésus-Christ d’accorder

à ma fille, par faveur pour toi, le repos et la vie éternelle. C’est ce

qu’atteste Falconilla elle-même qui m’a apparu cette nuit. »"


Source : "Les Actes de Saint-Paul et de Sainte-Thècle d'Iconium" (IIème

siècle) : "Récit apocryphe de l'influence de Paul sur une jeune vierge

nommée Thècle et la vie romancée de celle-ci."


"The Acts of Paul and Thecla", New Testament Apocrypha, 160-190


 

 


Oración a Santa Tecla


Dios Todopoderoso, concédenos la fortaleza en la adversidad que le concediste a Santa Tecla, para que podamos ser testigos en medio de un mundo descreído y alejado de Ti. Por Jesucristo, Tu Hijo, nuestro Señor. Amén.


 

Oração a Santa Tecla


Ó Deus, que livrastes Santa Tecla, virgem e mártir, de três tormentos cruéis: a fogueira, os leões e as serpentes, nós vos pedimos que, em vossa bondade, vos digneis libertar-me do pecado e conceder-me a graça de gozar convosco dos bens celestiais. Amém. Santa Tecla, rogai por nós.

 

 


Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 09:47

Les chrétiens israéliens peuvent obtenir la mention d’« Araméens » sur leurs papiers 

Les chrétiens israéliens peuvent obtenir la mention d'« Araméens » sur leurs papiers

Le ministre de l'intérieur israélien, Guideon Saar, a annoncé l'ajout d'une nouvelle catégorie sur les cartes d'identité de certains chrétiens d'Israël, inclus jusqu'à présent dans la population arabe du pays. À partir de maintenant, ces derniers pourront faire inscrire sur leur carte d'identité qu'ils sont des 'chrétiens araméens', a annoncé mardi 16 septembre le ministre dans une lettre adressée au directeur général de l'office du recensement et de l'émigration, Amnon Ben Ami. Celui-ci a expliqué dans une circulaire que cette ethnie existait, possédant une tradition historique, une religion, une culture et une langue commune, et qu'il fallait donc les distinguer, d'après le site Juifs.org.

Le président de l'association araméenne chrétienne, Shadi Halul, officier de réserve dans l'armée israélienne, a estimé qu'il s'agissait d'une « démarche historique qui favoriserait certainement les bonnes relations entre Juifs et Chrétiens en Israël ».

Ce point de vue n'est pas partagé par l'ensemble des chrétiens. Le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, insiste régulièrement de son côté sur l'importance de respecter leur « identité à la fois arabe et chrétienne ».

Environ 130 000 chrétiens vivent en Israël.

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 09:44

A Mardin, les réfugiés chrétiens veulent retourner en Syrie | La-Croix.com

Ces femmes, chrétiennes syriaques, réfugiées en Turquie, sur la terre de leurs ancêtres, espèrent pourtant repartir en Syrie, leur pays (Mélinée LE PRIOL).

Après avoir compté tous les noms du registre sur lequel il est penché, le P. Gabriel Akyüz lève les yeux. Sa tête est surmontée d'une calotte noire. Au sein de l'Église assyrienne d'Orient, ce prêtre appartient à la branche des syriaques orthodoxes. Défronçant les sourcils, il souffle enfin : « 103 ! » C'est le nombre de Syriens qu'accueille, en ce mois d'été, la paroisse des Quarante Martyrs de Mardin, à moins de cinquante kilomètres de la frontière syrienne. Cent trois, soit une part infime des deux millions de déplacés qui ont gagné la Turquie ces trois dernières années, pour fuir les combats qui ravagent la Syrie depuis le printemps 2011.

La nuit estivale n'en finit pas de tomber sur l'élégante église syriaque aux pierres jaunes. Nichée au fond d'une vaste cour, elle se fait presque oublier tant les alentours sont animés. Une quarantaine de réfugiés achèvent leur repas, offert par la paroisse. Dans quelques heures, chacun retrouvera la famille chrétienne qui l'accueille. En attendant, pas question de se séparer. D'un improbable terrain de volley s'échappent des cris d'enfants. Adossés à des murets, les hommes fument par petits groupes, les femmes discutent autour d'une fontaine asséchée. Elles n'ont qu'un mot à la bouche : Syrie.

Mardin, splendide cité mésopotamienne et lieu d'exil

Ces réfugiés viennent pour la plupart de la ville de Hassaké, à une petite centaine de kilomètres de là. Mardin, splendide cité mésopotamienne bâtie à flanc de colline et qui devrait bientôt entrer au patrimoine mondial de l'Unesco, n'est pas une destination d'exil parmi d'autres. « Mon père venait d'ici, explique simplement Marcelle Azar, 46 ans, un peu à l'étroit dans son tee-shirt rose. Mes grands-parents avaient survécu aux massacres, mais ils ont quand même décidé de fuir la région en 1932, direction la Syrie. Mon père avait 6 ans. »

Ces « massacres » furent ceux commis par le régime turc, pendant la Première Guerre mondiale, contre toutes les minorités chrétiennes de l'Empire ottoman. C'est de Mardin qu'est originaire Mgr Ignace Maloyan, évêque arménien tué en 1915 et béatifié en 2001 par Jean-Paul II. Mais outre les Arméniens, de nombreux syriaques orthodoxes furent massacrés ou déportés entre 1914 et 1920. Aujourd'hui, les familles réunies autour de la fontaine sont leurs descendants.

Tur Abdin, berceau historique des syriaques

Cette région du nord de la Mésopotamie est actuellement peuplée majoritairement par des Kurdes. Elle a toujours abrité des chrétiens, et en particulier des syriaques : elle constitue même leur berceau historique. Son nom, Tur Abdin, signifie littéralement « la Montagne des serviteurs de Dieu ».

Au centre de l'arc de cercle qui entoure la fontaine, une quinquagénaire en impose. Appartenant à l'élite culturelle en Syrie, comme la plupart des réfugiés qui l'accompagnent, Rowida Kawriah parle d'une voix calme. Son fils Jack traduit l'arabe mélodieux de sa mère en un anglais plutôt fluide. « L'histoire se répète, affirme cette brune aux traits tirés. Il y a cent ans, mes grands-parents étaient chassés d'ici par l'armée turque, qui ne voulait plus de chrétiens dans le pays. Les soldats entraient dans les maisons pour couper les têtes et enlever les plus jolies filles… »

Bien qu'associée à ces souvenirs terrifiants, la région de Mardin n'a jamais cessé d'habiter la mémoire des grands-parents de Rowida. Les lieux revêtaient, dans leurs récits d'exilés, les contours d'un paradis perdu. En 2009, flanquée de son mari et de son fils, elle passe pour la première fois la frontière et découvre, émue, l'ancienne maison familiale, aujourd'hui habitée par des Turcs. « Je voyais enfin ces murs dont ma grand-mère m'avait tant parlé ! Je ne pouvais pas deviner qu'on reviendrait ici, pour fuir la guerre dans notre nouveau pays. »

Le monastère de Deyrulzafaran

Marcelle Azar aussi, est consciente de l'amère ironie de la situation. « Mes grands-parents ont toujours voulu revenir à Mardin, confie-t-elle. Mais ils sont morts sans avoir pu y remettre les pieds. Nous, maintenant, on y est, mais on ne peut pas rester là. » Car pour Marcelle, la Turquie n'est pas un pays d'avenir, pas même une terre d'asile. « Ici, on est en enfer », lâche-t-elle sans nuance, avant d'ajouter qu'« en tant que chrétien, on ne peut pas vivre en Turquie ».

Le constat semble dur, quand on sait ce que vivent, au même moment, les chrétiens des pays voisins. Mais Marcelle insiste. « Il y a trop de divisions ici entre les chrétiens et les musulmans. Le président Erdogan promet des choses, mais il ne fait rien pour nous. » De son côté, Rowida renchérit : « En tant que chrétienne, je suis contente d'être née en Syrie plutôt qu'en Turquie. »

À six kilomètres, un majestueux monastère défie l'aridité du paysage. Avec ses pierres dorées au soleil, ses clochers transperçant l'azur du ciel et son vaste cloître parsemé de plantes fuchsia, Deyrulzafaran n'a rien de « l'enfer » turc évoqué par Marcelle.

Les chrétiens sont très minoritaires en Turquie

L'évêque syriaque qui y vit, Mgr Saliba Özmen, sourit légèrement, la tête et les oreilles recouvertes d'une calotte noire ornée de motifs blancs. « Des réfugiés syriens, nous en avons logé pendant un an et demi au monastère. Ils étaient une cinquantaine. » Et même si ces familles vivent aujourd'hui à Mardin, l'évêque n'a pas oublié ses nouveaux voisins venus de Syrie. Il va régulièrement à l'église de la vieille ville de Mardin pour leur rendre visite.

On sent pourtant comme un regret dans sa voix : cette poignée de réfugiés a encore du mal à se mêler à la communauté syriaque. « Même si nous partageons la même foi, les différences culturelles posent problème, déplore Mgr Saliba Özmen. Avoir la même religion, cela aide à rapprocher les gens, mais cela ne suffit pas toujours. »Énigmatique, l'évêque change de sujet.

En vacances au monastère de Deyrulzafaran, Abdul Massih Saadi n'est pas surpris d'apprendre qu'à Mardin, les syriaques de Turquie et de Syrie se heurtent à leurs différences. La quarantaine déjà grisonnante, il enseigne l'araméen dans une université du Texas : « En Turquie, les chrétiens représentent à peine 1 % de la population, alors qu'ils étaient 10 % en Syrie en 2011. Les syriaques de Mardin sont tellement minoritaires qu'ils ont appris à être prudents, discrets, à toujours faire des compromis avec les musulmans. Bref, à survivre. C'est un choc pour les familles réfugiées ici. »

Retourner en Syrie à tout prix

Car quand elles étaient en Syrie, elles éprouvaient moins de difficultés à vivre leur foi. C'est ce que confirment les femmes assises autour de la fontaine vide des Quarante Martyrs. « Chez nous, on pouvait enseigner ou travailler dans la fonction publique, se souvient Rowida Kawriah. Alors qu'ici, en Turquie, un chrétien n'en a pas le droit. » Son fils Jack, ingénieur informatique hautement qualifié, n'a pas trouvé d'emploi correspondant à ses compétences, depuis son arrivée à Mardin, il y a bientôt deux ans.

Peu importe que leurs racines soient ici. Cent ans après leur départ pour la Syrie, ces familles n'attendent qu'une chose : repasser la frontière dans l'autre sens. « Après la guerre, quoiqu'il arrive, on retournera en Syrie, assure Marcelle Azar avec aplomb. C'est notre pays. Et s'il est détruit, tant pis, on le reconstruira. »

-------------------------------------------------------------------------------

REPÈRES

Le Tur Abdin, foyer des syriaques orthodoxes

Les syriaques orthodoxes appartiennent à l'Église assyrienne d'Orient, tout comme les chaldéens, les syriaques catholiques et les assyriens protestants. Ils sont environ 3 000 dans la région du Tur Abdin.

La présence des chrétiens dans cette région est très ancienne. Leur exil a commencé en 1895 et s'est amplifié lors de la Première Guerre mondiale. Près de 500 000 syriaques auraient perdu la vie lors  des massacres perpétrés en même temps que le génocide des Arméniens.

Chrétiens orthodoxes, ils dépendent du Patriarche d'Antioche, dont la résidence est à Damas, en Syrie. Depuis le début des combats en 2011, certains ont demandé que le siège soit transféré à Mardin.

Dans leur liturgie, les syriaques utilisent une langue dérivée de l'araméen, parlée du temps du Christ.

CÉCILE JANICOT et MÉLINÉE LE PRIOL (à Tur Abdin, en Turquie)  
Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 07:47
Chers associés et amis des "Artisans de Paix",
Le mois de septembre est un mois marial dans les traditions chrétiennes.
  
 
Un artisan de paix nous envoie ce message de Lourdes:
"Au cours de ce pèlerinage éclair, j'ai pensé aux Artisans de Paix.
Ce n'est pas sans raison que Marie a été appelée la Nouvelle Eve.
Car elle préfigure l'Humanité Nouvelle qui rassemblera tous les peuples enfin réconciliés".
  
Que ceux pour qui cela fait sens, ne manquent pas de prier Marie qui intercède pour la paix.
 
Pendant que les Chrétiens priaient Marie, les Musulmans de France nous ont envoyé à tous, un signe fort de cette paix cherchée.
 
 
Le lendemain de la fête de la Nativité de Marie, mardi 9 septembre, Chrétie
 
ns et Musulmans se sont rassemblés à la Grande Mosquée de Paris, pour dire leur solidarité envers les Chrétiens d’Orient. En ces temps où les Chrétiens d’Irak font face à des persécutions, ils ont vigoureusement lancé leur message de fraternité.
Sous le nom de « L'Appel de Paris », leur déclaration solennelle signe le début d’un long travail commun pour promouvoir la paix.
 
Lundi 15 septembre, enfin, toutes les instances musulmanes de France ont signé un appel condamnant fermement, publiquement et unanimement, les exactions commises par l’organisation « Daesh », connue sous l’appellation « Etat Islamique » (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou sunnites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.
 
Pendant ce temps, nos amis juifs s'apprêtent à fêter le Nouvel An selon leur calendrier...
 
Mercredi 24 septembre au soir, commenceront les fêtes de Rosh Ha-Shana : le Nouvel An juif.
Elles dureront les 25 et 26 septembre et se prolongeront par les fêtes de Tishri 5775.
Remarquons que les fêtes du Nouvel An juif sont chaque année immédiatement suivies par celles du Grand Pardon...
Le 28 septembre sera jour de jeûne dans la tradition juive, pour préparer les esprits au grand jour de Yom Kippour, le Shabbat des Shabbats,
Vendredi 3 octobre, commenceront les offices de Kippour. Le samedi 4 octobre sera le Grand Jour de Yom Kippour, le Grand Pardon.
Enfin les fêtes de Soukkhot (fête des tentes) qui célèbrent l'hospitalité entre les peuples de la terre commenceront le soir du 9 octobre
et finiront par la célébration de Sim'hat Torah le 17 octobre. Elles sont le fruit du Grand Pardon et l'annonce de la réconciliation messianique entre les peuples de la terre.
 
CHANA TOVA 5775 à nos amis juifs! Shalom, Paix, Salam à tous !
 
Que cette rentrée pour tous et cette nouvelle année selon le calendrier hébraïque soit fructueuse pour les Artisans de Paix du monde entier.
Hommes et femmes de diverses traditions, artisans de paix, nous conjuguerons nos forces pour nous tourner chacun à sa manière
vers l'Eternel qui nous rend contemporains les uns des autres, frères en humanité, ouverts à la paix.
Bonne rentrée et bonne année à tous.
 
Paula Kasparian,
Présidente des Artisans de Paix
Ostrobramska.jpg
Appel des musulmans de France
Nous, responsables musulmans de France, signataires du présent appel :
Nous condamnons fermement les exactions commises par l’organisation « Daesh »,
connue sous l’appellation « Etat Islamique » (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en 
Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou 
sunnites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.
Nous considérons que cette organisation, en dépit de son appellation usurpée, n’a rien 
ni d’Etat ni d’islamique. Ses actions criminelles et barbares, dont les décapitations
macabres des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et de 
l’humanitaire britannique David Haines, d’une cruauté et d’une violence insoutenables,
sont en totale contradiction avec les principes élémentaires de la religion musulmane.
Nous saluons la réaction spontanée, responsable et unanime des musulmans de France 
et de leurs imams qui ont condamné fermement les actes abjects du groupe terroriste 
«Daesh ».
Nous saluons la position des autorités Chrétiennes, qui tout en condamnant les 
exactions perpétrées contre les chrétiens d’Irak et de Syrie, refusent toute 
instrumentalisation de cette tragédie et soulignent que les musulmans sont également 
victimes de cette organisation terroriste.
Nous appelons tous les citoyens épris de paix et de justice quelle que soit leur religion 
ou leur conviction à afficher, aujourd’hui plus que jamais, leur unité face au terrorisme 
et à la barbarie et à œuvrer sans relâche pour que le dialogue et la solidarité entre eux 
puissent faire barrage aux adeptes de la prétendue « guerre des civilisations ».
Nous réitérons notre appel aux jeunes musulmans de France qui seraient tentés d’aller 
combattre aux côtés de ces terroristes, de prendre conscience de l'ampleur de la 
gravité des crimes dont ils pourraient se rendre complices, ainsi que de la lourde 
responsabilité, devant Dieu et devant l'Humanité, d’une telle complicité.
Face à l’ampleur des crimes commis par « Daesh » et l’importance des moyens matériels 
dont elle dispose, nous appelons la communauté internationale à diligenter une 
enquête afin que soient déterminés les responsabilités des soutiens de cette 
organisation terroriste ainsi que l’origine de ses moyens.
Nous demandons aux musulmans de France d’apporter leur aide aux exilés, notamment 
à ceux présents en France, d’élever des prières, tous les vendredis, pour le repos des 
âmes de toutes les victimes et implorer le Très Miséricordieux afin qu’Il accorde Son 
Aide et Son Soutien à ceux qui souffrent des actes de cette organisation terroriste. 
Appel des musulmans de France
Nous, responsables musulmans de France, signataires du présent appel :
Nous condamnons fermement les exactions commises par l’organisation « Daesh »,
connue sous l’appellation « Etat Islamique » (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en 
Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou 
sunnites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.
Nous considérons que cette organisation, en dépit de son appellation usurpée, n’a rien 
ni d’Etat ni d’islamique. Ses actions criminelles et barbares, dont les décapitations
macabres des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et de 
l’humanitaire britannique David Haines, d’une cruauté et d’une violence insoutenables,
sont en totale contradiction avec les principes élémentaires de la religion musulmane.
Nous saluons la réaction spontanée, responsable et unanime des musulmans de France 
et de leurs imams qui ont condamné fermement les actes abjects du groupe terroriste 
«Daesh ».
Signataires par ordre alphabétique des institutions:
- Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France – (CCMTF)
Représenté par Monsieur Ahmet OGRAS, Président.
- Fédération Française des Associations Islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles-
(FFAIACA)
Représentée par Monsieur Cheikh Moussa TOURE, Président.
- Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris- (FNGMP)
Représentée par Monsieur le Recteur Dalil BOUBAKEUR, Président.
- Foi et Pratique
Représentée par Monsieur Hamadi HAMMAMI.
- Grande Mosquée d’Evry- Courcouronnes
Représentée par Monsieur le Recteur Khalil MERROUN
- Grande Mosquée de LYON
Représentée par Monsieur le Recteur Kamel KABTANE
- Grande Mosquée de Saint- Denis de l’île de la Réunion
Représentée par Monsieur Aslam TIMOL
- Rassemblement des Musulmans de France (RMF)
Représentée par Monsieur Anouar KBIBECH, Président.
- Union des Mosquées de France (UMF)
Représentée par Monsieur Mohammed MOUSSAOUI, Président.
- Union des Organisations Islamiques de France
Représentée par Monsieur Amar LASFAR, Président.
Paris, le 15 septembre 2014
Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 07:36

N-D de La Salette

La Salette, sur les pas de Maximin et

Mélanie

Ce 19 septembre marque le 168° anniversaire de l'apparition de Notre Dame à deux

petits bergers des Alpes. Le bel album réalisé par les Sœurs de Notre-Dame de

la Salette est une invitation au pèlerinage.

PHILIPPE OSWALD (177) dans "ALETIA"

 

 

Quelque peu éclipsée par les apparitions de Lourdes survenues douze ans plus tard, l’unique apparition de Notre Dame à Mélanie et Maximin, à La Salette, le 19 septembre 1846, présente de nombreuses analogies avec celles dont devait bénéficier Bernadette Soubirous en 1858 : le cadre austère de la haute montagne, la personnalité des voyants, de jeunes enfants, des paysans parmi les plus pauvres - leurs familles côtoient la misère-,  les circonstances tout à fait inattendues de leur rencontre avec « la belle Dame » qui leur parle avec douceur, ne dédaignant pas les mots de leur patois, le douloureux et pressant message qu’elle leur délivre à l’intention de l’humanité pécheresse : confiance, prière, pénitence. Autant d’éléments que l’on retrouvera soixante-dix ans plus tard dans les apparitions de Fatima (1917). Ajoutons l’insistance avec laquelle la Vierge de la Salette mentionne le respect du repos dominical pour honorer le jour du Seigneur – comme y exhorte aussi, non loin de là, le curé d’Ars, à la même époque : un demi-siècle après la Révolution, la France en portait encore les stigmates. Inutile de souligner la nouvelle actualité de ce message dans la France du XXIe siècle qui  voudrait sacrifier le dimanche aux mirages de la déesse économie.

Mais si Lourdes ou Fatima ont une renommée et un rayonnement national et international nettement supérieurs à ceux de La Salette,  le cadre du sanctuaire alpin, à 1800 mètres d’altitude, est incomparable. C’est le premier mérite de ce petit album, presqu’un format « de poche », de nous le faire goûter avec des photos admirables, prises en toutes saisons, choisies dans le riche patrimoine historique de la basilique de Notre-Dame de La Salette. L’autre mérite est d’ajouter à la séduction des yeux la nourriture spirituelle, en délivrant en peu de mots l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la merveilleuse histoire de Maximin et Mélanie,  ainsi que sur le message que la Mère de Dieu les charge de transmettre « à tout mon peuple ». Un beau petit livre avec lequel parents et grands-parents captiveront jusqu’aux jeunes enfants.

Viens voir là ! Message de Notre Dame lors de son apparition à La Salette, récit et photographies par Sœur Sophie Richer, préface de Mgr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble-Vienne, éditions Osmose, 15€
http://www.osmose-boutique.com/boutique/viens-voir-la/

N-Des douleurs

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne
commenter cet article

Recherche

Liens