Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 11:14

Chers amis. Aloho m'barekh.

Le Carême de préparation à Noël (Dans lequel nous entrons conformément à notre Tradition Syro-Orthodoxe Malankare ), c'est bien, certes, de se priver de manger tout se qui est de provenance animal, mais aussi et surtout de contrôler ses pensées pour bannir toutes mauvais pensées, de contrôler sa langue pour cesser de mal parler, de ne faire à soi-même comme à autrui aucun mal que ce soit physiquement ou moralement, de se répandre autour de soi en bonnes œuvres.

Demain Dimanche 2 Décembre, lors du Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux saints du Kerala, nous célébrerons la Visitation de la Très Sainte Vierge Marie à sa cousine Elisabeth.

Nous commencerons ainsi dans la Métropolie (archidiocèse) la semaine complète de prières Mariale pour célébrer la Toute Sainte, la Mère du Verbe Incarné.

Sommes nous dans le désir qui était le sien et celui de l'enfant qu'elle portait en son sein d'accueillir le Verbe de Vie qui, par la puissance du Saint Esprit et le "Fiat" (L'acceptation de Marie) se fait notre Frère ?...

Pendant ce Carême de Noël, pendant cette période de pénitence, préparons-nous, chers amis, à recevoir dans une crèche bien propre et garnie de paille fraîche notre Seigneur et Dieu Jésus le Messie,
MORAN YESHO W HABRO D'ALOHO .

Heureux Weekend à vous dans la piété et la charité fraternelle.

Votre respectueusement et fraternellement dans le Christ notre Seigneur. Union de prières, Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse )!

+Mor Philipose

 

 

Queridos amigos. Aloho m'barekh.

Quaresma preparação para o Natal (em que entramos de acordo com a nossa tradição sírio-ortodoxa Malankare), é bom, certamente, para nos privar de comer tudo o que é de origem animal, mas também e especialmente para controlar seus pensamentos para banir todos os maus pensamentos, controlar a própria língua para parar de falar mal, não fazer mal a si ou aos outros, física ou moralmente, espalhar-se por boas obras.

Amanhã, domingo, 2 de dezembro, durante a peregrinação mensal à N-D da Misericórdia e aos santos de Kerala, celebraremos a Visita da Bem-Aventurada Virgem Maria à sua prima Elisabeth.

Começaremos a semana inteira de orações marianas em Metropolitan (Arquidiocese) para celebrar o Santo dos Santos, a Mãe do Verbo Encarnado.

Estamos no desejo que era dele e do filho que ela carregava em seu seio para acolher a Palavra da Vida que, pelo poder do Espírito Santo e do "Fiat" (a aceitação de Maria) é nosso irmão?

Durante esta Quaresma de Natal, durante este período de penitência, vamos nos preparar, queridos amigos, para receber em um limpo e fresco presépio nosso Senhor e Deus o Messias,
MORAN YESHO W HABRO DE ALOHO.

Feliz fim de semana para você em piedade e caridade fraterna.

Respeitosa e fraternalmente em Cristo nosso Senhor. União de orações, Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose

Dear friends. Aloho m'barekh.

Lenten preparation for Christmas (In which we enter in accordance with our Syrian-Orthodox Malankare Tradition), it is good, certainly, to deprive ourselves of eating everything that is of animal origin, but also and especially to control his thoughts for to banish all bad thoughts, to control one's own language to stop speaking badly, to do no harm to oneself or to others, whether physically or morally, to spread oneself around in good works.

Tomorrow Sunday December 2nd, during the monthly pilgrimage to N-D of Mercy and the saints of Kerala, we will celebrate the Visitation of the Blessed Virgin Mary to her cousin Elisabeth.

We will begin the full week of Marian prayers in Metropolitan (Archdiocese) to celebrate the Most Holy, the Mother of the Incarnate Word.

Are we in the desire that was his and that of the child that she carried in her bosom to welcome the Word of Life which, by the power of the Holy Spirit and the "Fiat" (the acceptance of Mary) is does our Brother? ...

During this Christmas Lent, during this period of penance, let us prepare, dear friends, to receive in a clean and fresh straw nativity scene our Lord and God the Messiah,
MORAN YESHO W HABRO OF ALOHO.

Happy Weekend to you in piety and fraternal charity.

Respectfully and fraternally in Christ our Lord. Union of prayers, Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose 

أصدقائي الأعزاء. الوه مبارخ.

التحضير لعيد الميلاد الصوم الكبير (الذي ندخل وفقا لتقاليدنا السريانية ملانكرا الأرثوذكسية)، فمن المؤكد أن أذهب دون أكل كل ما هو من أصل حيواني، ولكن قبل كل شيء للسيطرة على أفكاره إبعاد كل الأفكار الشريرة، والسيطرة على لسانه أن نتوقف عن الحديث سيء الى القيام به لنفسه كما للآخرين أي ضرر سواء بدنيا أو معنويا، لنشر حولك في الخيرات.

غدا الاحد 2 ديسمبر، في الحج الشهري إلى N-D الرحمة والقديسين في ولاية كيرالا، سنحتفل الزيارة من مريم العذراء لابن عمها اليزابيث.

سنبدأ الأسبوع الكامل من صلوات ماريان في العاصمة (الأبرشية) للاحتفال بالقدوس ، والدة الكلمة المتجسد.

نحن في الرغبة التي كان لها وذلك من جنينها في رحمها لاستقبال كلمة الحياة التي، من خلال قوة الروح القدس و "فيات" (قبول مريم) هو هل أخينا؟ ...

خلال هذه صومي عيد الميلاد، وخلال هذه الفترة من التكفير عن الذنب، دعونا نعد أنفسنا، أيها الأصدقاء الأعزاء، لتلقي نظيفة ومليئة القش سرير جديد ربنا وإلهنا يسوع المسيح،
مورو يسو وحابو العوش.

عطلة نهاية الأسبوع سعيدة لك في جمعية خيرية التقوى والأخوية.

باحترام وأخوة في المسيح ربنا. إتحاد الصلوات ، الأوهو مبارك (رحمك الله)!

+ مور فيليبوس

 

 

Dimanche de la Visitation à  Elisabeth (Journée de la femme )

Saint Qurbana

    • I de St Pierre 3: 1 -7 :
  • 03 Que votre parure ne soit pas extérieure – coiffure élaborée, bijoux d’or, vêtements recherchés –
  • 04 mais qu’elle soit une qualité d’humanité au plus intime de votre cœur, parure impérissable d’un esprit doux et paisible : voilà ce qui a grande valeur devant Dieu.
  • 05 C’est cela qui faisait la parure des saintes femmes de jadis, elles qui espéraient en Dieu, soumises chacune à leur mari,
  • 06 comme Sara qui obéissait à Abraham, en l’appelant seigneur. Vous êtes devenues les filles de Sara en faisant le bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.
  • 07 De même, vous les maris, sachez comprendre, dans la vie commune, que la femme est un être plus délicat ; accordez-lui l’honneur qui lui revient, puisqu’elle hérite, au même titre que vous, de la grâce de la vie. Ainsi, rien ne fera obstacle à vos prières.
    •  
    • I Timothée 2: 9 à 15 :
  • 09 De même les femmes : qu’elles portent une tenue décente, avec pudeur et modestie, plutôt que de se parer de tresses, d’or ou de perles, ou de vêtements précieux ;
  • 10 ce qui convient à des femmes qui veulent exprimer leur piété envers Dieu, c’est de faire le bien.
  • 11 Que la femme reçoive l’instruction dans le calme, en toute soumission.
  • 12 Je ne permets pas à une femme d’enseigner, ni de dominer son mari ; mais qu’elle reste dans le calme.
  • 13 En effet, Adam a été modelé le premier, et Ève ensuite.
  • 14 Et ce n’est pas Adam qui a été trompé par le serpent, c’est la femme qui s’est laissé séduire, et qui est tombée dans la transgression.
  • 15 Pourtant la femme sera sauvée en devenant mère, en restant dans la modestie, dans la foi, la charité et la recherche de la sainteté.
    •  
    •  3:11 -13 :
  • 11 Les femmes, elles aussi, doivent être dignes de respect, ne pas être médisantes, mais sobres et fidèles en tout.
  • 12 Que le diacre soit l’époux d’une seule femme, qu’il mène bien ses enfants et sa propre famille.
  • 13 Les diacres qui remplissent bien leur ministère obtiennent ainsi une position estimable et beaucoup d’assurance grâce à leur foi au Christ Jésus.
    •  
    • Saint Luc 1: 39-56 :
  • 39 En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
  • 40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
  • 41 Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
  • 42 et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
  • 43 D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
  • 44 Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
  • 45 Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
  • 46 Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur,
  • 47 exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
  • 48 Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
  • 49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
  • 50 Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
  • 51 Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
  • 52 Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
  • 53 Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
  • 54 Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
  • 55 de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
  • 56 Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.
    •  

Visitation de la Très Sainte Vierge

        Ce Dimanche nous rappelle, en échos avec la Fête du même nom, la visite de Marie à sa cousine Élisabeth. Après avoir annoncé à Marie le mystère de l'Incarnation, l'archange Gabriel La prévient que sa cousine Élisabeth, âgée et jusque là stérile, sera mère dans trois mois, par un nouveau prodige. Marie ne tarda pas à se mettre en route pour féliciter l'heureuse mère.

         Ce voyage n'eut pour mobile aucun sentiment humain. Marie possédait en elle, avec Jésus, toutes les richesses et toutes les joies du Ciel ; cela Lui suffisait, et nul besoin n'agitait son cœur; mais un devoir de douce charité se présentait à remplir ; elle voyait, dans l'accomplissement de ce devoir, un exercice de zèle et une occasion de glorifier Dieu. D'ailleurs, le Saint-Esprit la conduisait : la rencontre des deux futures mères, et surtout des deux enfants qu'elles portaient, était dans les desseins providentiels. Aussi Marie se hâte, elle s'expose aux fatigues d'un long chemin, elle gravit les montagnes, et bientôt elle atteint le terme du voyage.

        Ô merveille ! À peine Marie et Élisabeth sont-elles en présence, que l'enfant d'Élisabeth tressaille dans son sein, et elle-même, saisie de l'esprit prophétique, s'écrie en embrassant Marie : « Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et béni le Fruit de votre sein ! » Paroles que l'Église a jointes à l'Ave Maria pour en faire une des plus belles prières chrétiennes ; paroles qui retentiront partout et dans les siècles ! Ainsi, la mission de Jésus commence avant sa naissance, Il sanctifie Jean-Baptiste dans le sein de sa mère ; car ce tressaillement qu'il éprouve annonce le Prophète qui devine son Dieu, et le Précurseur qui reconnaît le Sauveur.

        Marie, saisie elle-même par l'Esprit divin, entonne ce beau chant d'action de grâces appelé le Magnificat, qui célèbre dans un langage céleste les merveilles opérées par Dieu en elle, chant que répéteront sans fin tous les échos du temps et de l'éternité.

        Durant trois mois, les paroles et les exemples de Marie firent le charme de la maison qu'elle visitait. On ignore si elle quitta Élisabeth avant la naissance de saint Jean-Baptiste. Cependant saint Luc (1, 56) mentionne son départ avant le récit de l'enfantement d'Élisabeth (1, 57).

        De retour à Nazareth, elle retrouva avec joie sa vie silencieuse et retirée, n'ayant rien perdu de ce trésor de recueillement, de pureté, de vie intérieure qu'elle avait communiqué autour d'elle.

        Que de leçons pour les chrétiens dans ce mystère ! Leçons de charité et de zèle, de prévenance et d'amabilité ! Leçons de mortification, d'humilité, de sanctification des actions communes et des relations nécessaires avec le monde !

 

 

HYMNE POUR LE TEMPS DE L'AVENT : Rorate Cæli desuper

L'hymne du « Rorate Cæli desuper » est par excellence le chant grégorien du Temps de l'Avent. Son refrain est tiré du Livre d'Isaïe : « Cieux, épanchez-vous là-haut, et que les nuages déversent la justice, que la terre s’ouvre et produise le salut ». Cette rosée qui tombe du ciel pour féconder la terre et faire descendre le Juste, c'est-à-dire Dieu Lui-même, c'est le Saint-Esprit, et la terre qui s'ouvre sous cette influence céleste et fait germer le Sauveur, c'est bien évidemment le sein très pur de la Vierge Marie.

R. Roráte caeli désuper, et nubes pluant iustum.

R. Cieux, répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le Juste.

1. Ne irascáris, Dómine, ne ultra memíneris iniquitátis:

1. Ne te mets pas en colère, Seigneur, ne garde plus souvenir de l’injustice.

ecce cívitas Sancti tui facta est desérta:

Voici, la cité sainte est devenue déserte,

Sion desérta facta est : Ierúsalem desoláta est:

Sion a été désertée, Jérusalem est en désolation,

domus sanctificatiónis tuae et glóriae tuae, ubi laudáverunt te patres nostri

la maison de ta sanctification et de ta gloire, où nos pères avaient dit tes louanges.

2. Peccávimus, et facti sumus tamquam immúndus omnes nos,

2. Nous avons péché et sommes devenus impurs.

et cecídimus quasi fólium univérsi

Nous sommes tombés comme des feuilles mortes

et iniquitátes nostrae quasi ventus abstúlerunt nos :

et nos iniquités nous ont balayés comme le vent.

abscondísti fáciem tuam a nobis, et allilísti nos in manu iniquitátis nostrae.

Tu as détourné de nous ta face, et nous as brisés sous le poids de nos fautes.

3. Vide Dómine, afflictiónem pópuli tui

3. Vois, Seigneur, l’affliction de ton peuple,

et mitte quem missúrus es :

et envoie celui que tu dois envoyer :

emítte agnum dominatórem terrae, de petra desérti, ad montem fíliae Sion :

envoie l’Agneau, le maître de la terre, de Pétra dans le désert jusqu’à la montagne de ta fille Sion,

ut áuferat ipse jugum captivitátis nostrae

afin qu’il ôte le joug de notre captivité.

4. Consolámini, consolámini, pópulevmeus, cito véniet salus tua.

4. Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple : vite viendra ton salut,

Quare mærore consúmeris, quare innovávit te dolor ?

Pourquoi es-tu consumé dans l’affliction, pourquoi la douleur se renouvelle-t-elle en toi ?

Salvábo te, noli timore; Ego enim sum Dóminus Deus tuus,

Je te sauverai, n’aie pas peur, moi, je suis le Seigneur Dieu,

Sanctus Israël Redémptor tuus.

Le Saint d’Israël, ton Rédempteur.

Cieux, répandez votre justice, que des nuées descende le Salut ! 
Les paroles du Rorate Caeli ne nous sont plus très familières, mais la puissance évocatrice de sa mélodie continue de chanter dans nos cœurs pendant notre marche de l’Avent.

 

Ecoutez des extraits de ce chant !
En français ( 4 mn 04 ) et/ou en latin ( 5 mn 30 )

 

© musique André Gouzes Editions de Sylvanès

Sans doute les paroles du Rorate Caeli que nous venons d’entendre ne nous sont plus très familières, mais la puissance évocatrice de sa mélodie continue de chanter dans nos cœurs pendant notre marche de l’Avent.

Essayons d’en retrouver tout le sens. Le texte est composé de citations empruntées au livre d’Isaïe, notamment aux chapitres 64 et 40, à travers les événements de l’histoire d’Israël.

 

Siège de Jérusalem
Siège de Jérusalem - Source : BNF

Cieux, répandez votre justice, que des nuées descende le Salut !
Ne T’irrite pas, Seigneur, ne garde pas le souvenir de nos péchés. ! 
Voici que ta Cité sainte, Sion, a été dévastée : Jérusalem, Jérusalem, le séjour de ta Sainteté et de ta Gloire, là où nos Pères ont chanté tes louanges. 


L’impensable s’est produit. 
Après la défaite du Royaume du Nord, Jérusalem à son tour a succombé sous les coups de Babylone et son peuple a été déporté. Catastrophe nationale et religieuse. Où trouver Dieu dans ce champ de ruines ?

 

Nous avons péché, et nous sommes devenus semblables aux païens, nous sommes tombés comme des feuilles mortes, et nos péchés nous ont emportés loin de Toi. Tu nous as caché ton Visage, et Tu nous as brisés à cause de nos péchés. 

Une découverte s’est imposée : c’est le péché, celui de l’infidélité tant combattue par les prophètes, qui est à l’origine du malheur et qui laisse l’homme brisé, désemparé.

 

Regarde, Seigneur, l’abattement de ton Peuple, et envoie Celui qui doit venir ! Envoie l’Agneau souverain de l’Univers, du Rocher du désert jusqu’à la montagne de la Fille de Sion, et qu’Il nous délivre du joug de nos péchés ! 

Au nom de toutes les promesses faites par Dieu à son peuple et qui jalonnent son histoire, Israël ose encore se tourner vers son Seigneur et l’implore pour la fin de son exil.

 

Prière du peuple de Dieu
Prière du peuple de Dieu - Source : BNF

Console-toi, console-toi, ô mon Peuple, car bientôt viendra ton Sauveur et ton Roi ! Pourquoi te laisses-tu consumer par la tristesse ? Parce que ta douleur t’a repris ? Je te sauverai, ne crains pas ! Car je suis ton Sauveur, ton Seigneur et ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Berger et ton Rédempteur ! 

Et voici que le Seigneur lui-même prend la parole, réconforte et annonce le salut que son amour va réaliser.

 

 

Bien des parallèles pourraient sans doute être suggérés : authentiques valeurs perdues, écroulement de civilisations, paix agressée, l’homme emporté par ses abandons et ses fautes, impuissant à se ressaisir. Mais l’espérance n’est pas morte, Dieu n’a pas retiré son alliance, le Seigneur vient nous sauver. C’est l’encouragement que nous avons à redire à nos frères pendant l’Avent et que Dieu nous confie.

Le temps peut être aussi l’occasion de reprendre une lecture et une étude plus approfondies du livre d’Isaïe. Nous pouvons déjà reprendre des passages connus, en particulier dans le cadre liturgique :

  • La vigne du Seigneur (5,1-7)
  • Au service du Seigneur (6,1-8)
  • L’Emmanuel (7,10-18)
  • La promesse de la Paix (2,1-5 ; 11,1-10)
  • Préparer la route – le précurseur (40,3)
  • Porter la bonne nouvelle (61,1-9)

 

Vision du Fils d'Homme

Source:

https://www.aiderpretres.fr/catecheses/liturgique/43-avent/2303-rorate-caeli

UN BEAU CHANT FRANÇAIS DE L'AVENT, DE TRADITION CELTE:

Avant l'aurore de la Création, engendré par le Verbe Éternel

Tu viens de loin dans la nuit des temps, Seigneur

Pour nous communiquer l'éclat de Ta Divinité

Gloire à ton abnégation, Ô Verbe, gloire à ton retour glorieux

Gloire à tes deux avènements

Alléluia, alléluia, alléluia

 

 

Source:http://monastere-sainte-clotilde.over-blog.com/

Où nous trouver ? 

 

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE (N-D de la Très Sainte Trinité) :

 

NANTES:

 *Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front


ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Les prochains rendez-vous liturgiques de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de Mar Thoma En décembre 2018 :

Chers amis, Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

Heureuses préparations à recevoir, à Noël le Verbe de Vie, le Christ, Soleil de Justice et Prince de la Paix !

Que le Prochain Jeûne de la Nativité nous purifie pour que nous soyons brûlants d’Amour de Dieu et du prochain !

Votre fidèlement en Christ.

+Mor Philipose.

 

*Dimanche 2 DÉCEMBREPèlerinage mensuel à la Mère de Miséricorde et aux saints du kerala.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20181106/ob_214be8_ob-31374b-10502003-944339265587797-245.jpg

 Messe au Monastère à 10h30, suivie du repas fraternel (A G E de l’Ass et Caritative CARITAS ESOF), réception des fidèles... 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Dimanche 16 Décembre en Normandie, JOURNÉE DE MOBILISATION :

 ________________________________________________________________________

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

Le Dimanche 23 Décembre à JAULDES (Angoulême)Possibilité de ramassage des fidèles de Région Aquitaines qui voudraient passer Noël au Monastère

Ne restez pas seul pour les Fêtes

Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en 

famille, grâce au partage c'est possible ! 

Venez fêter la Nativité au Monastère en famille !

Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous, du moins, en communion avec

les Chrétiens d'Orient, avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St Thomas. 

INSCRIPTIONS :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

-+-

NANTES (Relais Paroissial et Groupe de Prière Saint Charbel):

¤ JEUDI 6 DÉCEMBRE 10 JANVIER , ¨permanence pastorale de 9h à 17h30, MESSE à 18h. Vendredi 12, Visites aux malades et bénédiction des lieux entre Nantes et Charentes.

==============================


# Paroisse d'Aquitaine et Sud-Ouest

ANGOULÊME (Jauldes):

¤ DIMANCHES 9 DÉCEMBRE et 23 DÉCEMBRE. Programme habituel.

Le Dimanche 23 Décembre à JAULDES (Angoulême), possibilité de ramassage des fidèles de Région Aquitaine qui voudraient passer Noël au Monastère, retour le 27 Décembre (St Innocents), Messe à 10h30 à Jauldes.

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. Tel:05.45.37.35.13

 

 

PÉRIGUEUX (La Chapelle Faucher)
¤SAMEDI   22 DÉCEMBRE
*10h30, Messe, suivie d'un repas fraternel,réception des fidèles

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER. Tel:05.45.37.35.13

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

   

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° du montant de votre don). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

 

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

 

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 12:20

Sommaire:

J'ai rêvé que j'avais une interview avec Dieu

Lectionnaire du Dimanche de l’Annonciation à Sainte-Marie, Mère de Dieu.

Quand vous lisez: "Il enseignait dans leurs synagogues..."(Origène)

Des avertissements du Ciel...(St Augustin)

J'ai rêvé que j'avais une interview avec Dieu


"Venez", a dit Dieu. "Alors, vous voulez m'interviewer?"

"Si vous avez le temps", ai-je dit. Dieu a souri et a dit:

-"Mon temps est l'éternité et il suffit pour tout faire; quelles questions à me poser avez-vous à l'esprit?"

"Qu'est-ce qui vous surprend le plus chez les hommes?"

Dieu répondit:

-"Qu'ils s'ennuient d'être des enfants, qu'ils soient pressés de grandir, et puis qu'ils veuillent redevenir des enfants.

Qu'ils perdent la santé pour gagner de l'argent pour ensuite rétablir leur santé.

Qu'ils pensent anxieusement au futur, qu'ils oublient le présent, de telle sorte qu'ils ne vivent ni pour le présent ni pour l'avenir.

Qu'ils vivent comme s'ils ne mourraient jamais et qu'ils meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu..."

La main de Dieu a pris la mienne et nous sommes restés silencieux pendant un moment.

Alors j'ai demandé:

-"En tant que parent, quelles sont les leçons de vie que vous voudriez que vos enfants apprennent?"

Dieu a répondit avec un sourire:

-"Savoir qu'ils ne peuvent pas faire n'importe quoi pour que quelqu'un les aime.

Ce qu'ils peuvent faire, c'est de se laisser aimer.

Savoir qu'il faut des années pour bâtir la confiance et quelques secondes pour la détruire.

Savoir que ce qui est le plus précieux n'est pas ce qu'ils ont dans leur vie, mais qui ont fait dans leur vie.

Savoir qu'il n'est pas bon de se comparer aux autres.

Tous seront jugés individuellement sur leurs propres mérites, et non pas en tant que groupe sur une base de comparaison!

Savoir qu'une personne riche n'est pas celle qui a le plus, mais celle qui a le moins de besoins.

Apprendre que cela ne prend que quelques secondes pour ouvrir des blessures profondes chez les personnes que nous aimons, et qu'il faut plusieurs années pour les guérir.

Apprendre à pardonner en pratiquant le pardon.

Savoir qu'il y a des personnes qui les aiment beaucoup, mais ne savent simplement pas comment exprimer ou montrer leurs sentiments.

Apprendre que l'argent peut tout acheter, mais pas le bonheur.

Apprendre que deux personnes peuvent regarder la même chose et la voir tout à fait différente.

Savoir qu'un véritable ami est quelqu'un qui sait tout sur eux... et les aime quand même.

Savoir qu'il ne suffit pas toujours qu'ils soient pardonnés par d'autres, mais qu'ils doivent se pardonner à eux-mêmes aussi.

Je suis resté là pendant un certain temps à profiter de l'instant.

Je L'ai remercié pour son temps et pour tout ce qu'Il avait fait pour moi et ma famille, et Il a répondu:

-"Je t'en prie. Je suis ici 24 heures sur 24.

Tout ce que tu as à faire est de faire appel à moi et je répondrai. "

Helen Greenleaf,sur: 
http://www.sv-luka.org/misionar/idreamed_n1.htm
--------------------------------
Eu sonhei que tinha uma entrevista com Deus


"Venha", disse Deus. "Então, você quer me entrevistar?"

"Se você tiver tempo", eu disse. Deus sorriu e disse:

- "Meu tempo é eternidade e é o suficiente para fazer tudo, que perguntas você tem em mente?"

"O que mais te surpreende sobre os homens?"

Deus respondeu:

- "Que eles sentem falta de ser crianças, que estão com pressa de crescer, e que querem se tornar crianças novamente.

Eles perdem a saúde para ganhar dinheiro e restaurar sua saúde.

Deixe-os pensar ansiosamente sobre o futuro, deixá-los esquecer o presente, para que eles não vivam nem para o presente nem para o futuro.

Deixe-os viver como se nunca morressem e morressem como se nunca tivessem vivido ... "

A mão de Deus tomou a minha e ficamos em silêncio por um momento.

Então eu perguntei:

- "Como pai, quais são as lições de vida que você gostaria que seus filhos aprendessem?"

Deus respondeu com um sorriso:

- "Saiba que eles não podem fazer nada para alguém amá-los.

O que eles podem fazer é se deixarem ser amados.

Saiba que leva anos para construir confiança e alguns segundos para destruí-lo.

Saber que o mais precioso não é o que eles têm em sua vida, mas quem fez em sua vida.

Saiba que não é bom se comparar com os outros.

Todos serão julgados individualmente por seus próprios méritos, e não como um grupo em uma base de comparação!

Saiba que uma pessoa rica não é aquela que tem mais, mas aquela que tem menos necessidades.

Aprenda que leva apenas alguns segundos para abrir feridas profundas nas pessoas que amamos e leva anos para curá-las.

Aprenda a perdoar praticando o perdão.

Saiba que existem pessoas que os amam muito, mas não sabem expressar ou mostrar seus sentimentos.

Aprenda que o dinheiro pode comprar tudo, mas não a felicidade.

Aprenda que duas pessoas podem olhar para a mesma coisa e vê-la bem diferente.

Saiba que um amigo de verdade é alguém que sabe tudo sobre eles ... e os ama de qualquer maneira.

Saiba que nem sempre é suficiente que eles sejam perdoados pelos outros, mas que eles também devem perdoar a si mesmos.

Eu fiquei lá por um tempo curtindo o momento.

Agradeci a Ele pelo seu tempo e por tudo o que Ele fez por mim e pela minha família e Ele respondeu:

- Por favor, estou aqui 24 horas por dia.

Tudo que você precisa fazer é me ligar e eu responderei. "

Helen Greenleaf, em:
http://www.sv-luka.org/misionar/idreamed_n1.htm

--------------------------------
حلمت أنني أجريت مقابلة مع الله


قال الله تعالى. "إذن ، هل تريد إجراء مقابلة معي؟"

"إذا كان لديك الوقت ،" قلت. ابتسم الله وقال:

- "وقتي هو الخلود وهو ما يكفي للقيام بكل شيء ، ما هي الأسئلة التي تفكر بها؟"

"ما الذي يفاجئك أكثر عن الرجال؟"

اجاب الله:

- "إنهم يفتقدون أن يكونوا أطفالا ، وأنهم في عجلة من أمرهم لكي يكبروا ، وأنهم يريدون أن يصبحوا أطفالا مرة أخرى.

يفقد صحتهم لكسب المال ثم استعادة صحتهم.

دعهم يفكرون بقلق حول المستقبل ، ودعهم ينسون الحاضر ، حتى لا يعيشوا في الحاضر ولا في المستقبل.

دعهم يعيشون كما لو أنهم لن يموتوا ويموتوا كما لو أنهم لم يعيشوا أبدا ... "

أخذت يد الله لي و صمتنا للحظة.

لذلك سألت:

- "بصفتك أحد الوالدين ، ما هي دروس الحياة التي تريد أن يتعلمها أطفالك؟"

أجاب الله بابتسامة:

- "اعلم أنه لا يمكنهم فعل أي شيء لشخص ليحبهم.

ما يمكنهم فعله هو أن يسمحوا لأنفسهم بأن يكونوا محبوبين.

اعرف أن الأمر يستغرق سنوات لبناء الثقة وبضع ثوان لتدميرها.

لمعرفة ما هو أثمن ما هو ليس لديهم ما لديهم في حياتهم ، ولكن الذين فعلوا في حياتهم.

اعلم أنه ليس من الجيد مقارنة نفسك بالآخرين.

سيتم الحكم على كل فرد بمفرده بناء على مزاياه الخاصة ، وليس كمجموعة على أساس المقارنة!

اعلم أن الشخص الغني ليس هو الشخص الأكثر ، ولكنه الشخص الذي لديه أقل احتياجاته.

تعلم أن الأمر لا يستغرق سوى بضع ثوانٍ لفتح الجراح العميقة في الأشخاص الذين نحبهم ، ويستغرق الأمر سنوات حتى يشفيهم.

تعلم أن يغفر بممارسة المغفرة.

اعلم أن هناك أشخاصًا يحبونهم كثيرًا ، ولكن لا يعرفون كيف يعبرون عن مشاعرهم أو يعبرون عنها.

تعلم أن المال يمكن أن يشتري كل شيء ، ولكن ليس السعادة.

تعلم أن شخصين يمكنهما النظر إلى الشيء نفسه ورؤيته مختلفًا تمامًا.

اعرف ان الصديق الحقيقي هو شخص يعرف كل شيء عنهم ... ويحبهم على أي حال.

اعلم أنه ليس كافياً دائماً أن يغفر الآخرين لهم ، لكن يجب عليهم أن يغفروا لأنفسهم أيضاً.

مكثت هناك لفترة من الوقت أستمتع باللحظة.

شكرته على وقته وعلى كل ما فعله لي ولأسرتي ، فأجاب:

- "من فضلك ، أنا هنا 24 ساعة في اليوم.

كل ما عليك القيام به هو الاتصال بي وسأجيب. "

هيلين غرينليف ، في:
http://www.sv-luka.org/misionar/idreamed_n1.htm

 

 

Dimanche de l’Annonciation à Sainte-Marie, Mère de Dieu.

Saint Qurbana

    • 1ère de St Jean 3: 2-17 :
  • 02 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.
  • 03 Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.
  • 04 Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.
  • 05 Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui.
  • 06 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.
  • 07 Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;
  • 08 celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté.
  • 09 Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.
  • 10 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.
  • 11 Tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres.
  • 12 Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes.
  • 13 Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous.
  • 14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.
  • 15 Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.
  • 16 Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
  • 17 Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?
    •  
    • Galates: 4: 1-7 :
  • 01  Tant que l’héritier est un petit enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, alors qu’il est le maître de toute la maison ;
  • 02 mais il est soumis aux gérants et aux intendants jusqu’à la date fixée par le père.
  • 03 De même nous aussi, quand nous étions des petits enfants, nous étions en situation d’esclaves, soumis aux forces qui régissent le monde.
  • 04 Mais lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse,
  • 05 afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils.
  • 06 Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père !
  • 07 Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu.
    •  
    • Hébreux 2 :14-18 :
  • 14 Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,
  • 15 et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
  • 16 Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham.
  • 17 Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple.
  • 18 Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.
    •  
    • Saint Luc 1:26-38 :
  • 26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
  • 27 à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
  • 28 L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
  • 29 À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
  • 30 L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
  • 31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
  • 32 Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
  • 33 il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
  • 34 Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
  • 35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
  • 36 Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.
  • 37 Car rien n’est impossible à Dieu. »
  • 38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.
    •  

 

 

"Quand vous lisez: Il enseignait dans leurs synagogues..."


Commentaire d'Origène (+ 253), Homélie 32, 1-3.6, GCS 9, 193-195.

Quand vous lisez: Il enseignait dans leurs synagogues, et tout le monde faisait son éloge, gardez-vous de n'estimer heureux que ces gens-là, et de vous croire privés de son enseignement.

Si les Écritures sont vraies, le Seigneur n'a pas seulement parlé en ce temps-là, dans les assemblées juives, mais il parle également aujourd'hui dans notre assemblée.

Et Jésus enseigne non seulement dans la nôtre, mais dans d'autres encore, et dans le monde entier.

Et il cherche des instruments pour répandre ses enseignements. Priez pour qu'il me trouve, moi aussi, disposé et apte à le chanter. <>

Il vint ensuite à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.

On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit: L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction (Lc 4,16-18, citant Is 61,1).

Ce n'est pas par hasard, mais par une disposition de la divine Providence que Jésus ouvrit le livre et trouva un passage de l'Écriture qui prophétisait à son sujet.

Il est écrit, en effet, qu'un moineau ne tombe pas dans le filet sans la volonté du Père (Mt 10,29), et que les cheveux de la tête des Apôtres sont tous comptés (Lc 12,7).

Ne serait-ce pas aussi en vertu de sa providence que le livre d'Isaïe fut choisi plutôt qu'un autre, ainsi que ce passage précis qui parle du mystère du Christ: 
L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction (Is 61,1)? <>

Après avoir lu ces paroles, Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit.

Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui (Lc 4,20).

En ce moment aussi, dans notre synagogue, c'est-à-dire dans notre assemblée, vous pouvez, si vous le voulez, fixer les yeux sur le Sauveur.

Car, lorsque vous tenez le regard le plus profond de votre coeur attaché à la contemplation de la sagesse, de la vérité et du Fils unique de Dieu, vos yeux sont fixés sur Jésus.

Bienheureuse assemblée dont l'Écriture atteste que tous avaient les yeux fixés sur lui!

Comme je voudrais que cette assemblée mérite un témoignage semblable, que tous, catéchumènes, fidèles, femmes, hommes et enfants, regardent Jésus avec les yeux non du corps, mais de l'âme!

Lorsque, en effet, vous tournerez vers lui votre regard, sa lumière et sa contemplation rendront vos visages plus lumineux, et vous pourrez dire: 
-Sur nous, Seigneur, la lumière de ton visage a laissé ton empreinte (cf. ps 4,7), toi à qui appartiennent la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen (1P 4,11).

------------------------------------
"When you read: He taught in their synagogues ..."


Commentary of Origen (+ 253), Homily 32, 1-3.6, GCS 9, 193-195.

When you read: He taught in their synagogues, and everyone praised him, be careful not to judge happy about these people, and to believe you deprived of his teaching.

If the Scriptures are true, the Lord did not only speak at that time, in the Jewish assemblies, but he also speaks today in our assembly.

And Jesus teaches not only in ours, but in others again, and in the whole world.

And he looks for instruments to spread his teachings. Pray that he will find me, too, willing and able to sing it. <>

He then came to Nazareth, where he had grown up. As he was used to, he entered the synagogue on the Sabbath, and he got up to read.

He was presented the book of the prophet Isaiah. He opened the book and found the passage where it is written: The Spirit of the Lord is upon me because the Lord has consecrated me by the anointing (Lk 4,16-18, citing Is 61,1).

It was not by chance, but by a provision of Divine Providence that Jesus opened the book and found a scripture passage that prophesied about it.

It is written, indeed, that a sparrow does not fall into the net without the will of the Father (Mt 10,29), and that the hair of the head of the Apostles are all counted (Lk 12,7).

Is it not also by virtue of his providence that the book of Isaiah was chosen rather than another, as well as this precise passage which speaks of the mystery of Christ:
The Spirit of the Lord is upon me, because the Lord has anointed me (Is 61,1)? <>

After reading these words, Jesus closed the book, gave it back to the servant, and sat down.

All in the synagogue had their eyes fixed on him (Luke 4,20).

At this moment also, in our synagogue, that is to say in our assembly, you can, if you wish, fix your eyes on the Savior.

For when you hold the deepest gaze of your heart attached to the contemplation of wisdom, truth and the only Son of God, your eyes are fixed on Jesus.

Blessed assembly whose Scripture testifies that all had their eyes fixed on him!

As I would like this assembly to deserve a similar testimony, let all catechumens, faithful, women, men and children, look at Jesus with the eyes not of the body, but of the soul!

When, indeed, you turn to him your gaze, his light and his contemplation will make your faces brighter, and you will be able to say:
On us, Lord, the light of your face has left your imprint (Ps 4,7), you to whom belong glory and power for ever and ever. Amen (1P 4,11).

-------------------------------
"Quando você lê: ele ensinou em suas sinagogas ..."


Comentário de Orígenes (+253), Homilia 32, 1-3.6, GCS 9, 193-195.

Quando você lê: Ele ensinou em suas sinagogas, e todo mundo elogiou-o, tenha cuidado para não julgar feliz por essas pessoas, e acreditar que você foi privado de seus ensinamentos.

Se as Escrituras são verdadeiras, o Senhor não apenas falou naquele tempo, nas assembléias judaicas, mas também fala hoje em nossa assembléia.

E Jesus ensina não apenas no nosso, mas nos outros de novo e no mundo inteiro.

E ele procura instrumentos para divulgar seus ensinamentos. Ore para que ele me encontre também, disposto e capaz de cantar. <>

Ele então veio a Nazaré, onde crescera. Como estava acostumado, entrou na sinagoga no sábado e levantou-se para ler.

Ele foi apresentado o livro do profeta Isaías. Ele abriu o livro e encontrou a passagem onde está escrito: O Espírito do Senhor está sobre mim porque o Senhor me consagrou pela unção (Lc 4,16-18, citando Is 61,1).

Não foi por acaso, mas por uma provisão da Divina Providência que Jesus abriu o livro e encontrou uma passagem das escrituras que profetizava sobre isso.

Está escrito, de fato, que um pardal não cai na rede sem a vontade do Pai (Mt 10,29), e que os cabelos da cabeça dos apóstolos são todos contados (Lc 12,7).

Não é também em virtude de sua providência que o livro de Isaías foi escolhido em vez de outro, bem como esta passagem precisa que fala do mistério de Cristo:
O Espírito do Senhor está sobre mim, porque o Senhor me ungiu (Is 61,1)? <>

Depois de ler estas palavras, Jesus fechou o livro, devolveu ao servo e sentou-se.

Todos na sinagoga tinham os olhos fixos nele (Lucas 4,20).
-------------------------------------------
"عندما تقرأ: كان يدرس في معابدهم ..."


Commentary of Origen (+ 253)، Homily 32، 1-3.6، GCS 9، 193-195.

عندما تقرأ: قام بالتدريس في معابدهم ، وأشاد الجميع به ، وكن حريصًا على عدم الحكم على السعادة عن هؤلاء الناس ، وأن تصدق أنك حرمت من تعليمه.

إذا كان الكتاب المقدس صحيحًا ، فإن الرب لم يتحدث فقط في ذلك الوقت ، في المجالس اليهودية ، لكنه يتحدث اليوم أيضًا في جمعيتنا.

ويعلم يسوع ليس فقط في بلدنا ، ولكن في الآخرين مرة أخرى ، وفي العالم كله.

وهو يبحث عن أدوات لنشر تعاليمه. لنصل أنه سيجدني ، أيضًا ، مستعدًا وقادرًا على غنائها. <>

ثم جاء إلى الناصرة ، حيث كبر. كما اعتاد ، دخل المجمع يوم السبت ، ثم نهض ليقرأ.

وقدم كتاب النبي اشعياء. فتح الكتاب ووجد الممر الذي كتب فيه: روح الرب على عاتقي لأن الرب قد كرسني بالمسيح (لو 4 ، 18- 18 ، نقلاً عن 61 ، 1).

لم يكن عن طريق الصدفة ، ولكن من خلال توفير العناية الإلهية أن يسوع فتح الكتاب وعثر على ممر الكتاب المقدس الذي تنبأ عن ذلك.

هو مكتوب ، في الواقع ، أن العصفور لا يسقط في الشبكة بدون إرادة الأب (Mt 10،29) ، وأن كل شعر رأس الرسل تُحسب جميعها (Lk 12،7).

أليس كذلك بحكم إدارته أن كتاب إشعياء قد تم اختياره بدلاً من آخر ، وكذلك هذا المقطع الدقيق الذي يتحدث عن سر المسيح:
روح الرب علي ، لأن الرب قد مسحني (هل 61،1)؟ <>

بعد قراءة هذه الكلمات ، أغلق يسوع الكتاب وأعاده إلى الخادم ، وجلس.

كل ما في عينه كان يثبّت عينيه عليه (لوقا 4،20).

في هذه اللحظة أيضًا ، في مجمعنا ، أي في مجلسنا ، يمكنك ، إن شئت ، إصلاح عينيك على المخلص.

لأنك عندما تحمل أعمق أعماق قلبك مرتبط بتأمل الحكمة ، الحقيقة وابن الله الوحيد ، عيناك مثبتتان على يسوع.

الجمعية المباركة التي يشهد كتابها المقدس أن كل عيونهم مثبتة عليه!

كما أود أن يستحق هذا التجمع شهادة مماثلة ، دع كل المؤمنين بالتعميد ، المؤمنين ، النساء ، الرجال والأطفال ، ينظرون إلى يسوع بعيون لا للجسد ، بل للروح!

عندما ، في الواقع ، أنت تتوجه إليه بنظرك ، فإن ضوءه وتأمله سيجعل وجهك أكثر إشراقاً ، وستكون قادراً على قول:
علينا يا رب أن نور وجهك قد ترك بصمتك (مز 4 ، 4) ، فأنت تنتمي إلى المجد والسلطان إلى الأبد. آمين (1 ص 4،11).

 

Des avertissements du Ciel...

Par saint Augustin évêque d'Hippone, né à Thagaste, de la province d'Afrique, le 13 novembre 354, et mort le 28 août 430 à Hippone, extrait d une homélie.

Que chacun ait donc la prudence d'accepter les avertissements de notre Maître, pour ne pas laisser échapper le temps de sa miséricorde, ce temps qui se déroule maintenant, pendant lequel il épargne encore le genre humain.

Car, si l'homme est épargné, c'est pour qu'il se convertisse, et que personne ne soit condamné.

C'est à Dieu de savoir quand viendra la fin du monde: quoi qu'il en soit, c'est maintenant le temps de la foi.

La fin du monde trouvera-t-elle ici-bas l'un d'entre nous?

Je l'ignore, et il est probable que non.

Pour chacun de nous le temps est proche, parce que nous sommes mortels.

Nous marchons au milieu des dangers. Si nous étions de verre, nous les redouterions moins.

Quoi de plus fragile qu'un récipient de verre?

Pourtant on le conserve et il dure des siècles. Car on redoute pour lui une chute, mais non pas la vieillesse ni la fièvre.

Nous sommes donc plus fragiles et plus faibles, et cette fragilité nous fait craindre chaque jour tous les accidents qui sont constants dans la vie des hommes.

Et s'il n'y a pas d'accidents, il y a le temps qui marche.

L'homme évite les heurts, évite-t-il la dernière heure? 
Il évite ce qui vient de l'extérieur, peut-il chasser ce qui naît au-dedans de lui?

Parfois n'importe quelle maladie le domine subitement.

Enfin, l'homme aurait-il été épargné toute sa vie, lorsqu'à la fin la vieillesse est venue, il n'y a plus de délai.
_____________________
Sobre as advertências do céu ...

Por Santo Agostinho, bispo de Hipona, nascido em Thagaste, da província da África, em 13 de novembro de 354, e falecido em 28 de agosto de 430 em Hipona, de uma homilia.

Que cada um tenha a prudência de aceitar as advertências de nosso Mestre, para não perder o tempo de sua misericórdia, o tempo que está se desdobrando agora, durante o qual ele ainda poupa a humanidade.

Pois se o homem for poupado, é para ele se converter e ninguém deve ser condenado.

Cabe a Deus saber quando o fim do mundo virá: seja o que for, agora é a hora da fé.

O fim do mundo encontrará um de nós aqui?

Eu não sei e provavelmente não.

Para cada um de nós o tempo está próximo, porque somos mortais.

Nós andamos no meio do perigo. Se fôssemos vidro, teríamos menos medo deles.

O que é mais frágil do que um recipiente de vidro?

No entanto, é preservado e dura por séculos. Pois um teme por ele uma queda, mas não a velhice ou a febre.

Somos, portanto, mais frágeis e fracos, e essa fragilidade nos faz temer a cada dia todos os acidentes constantes na vida dos homens.

E se não houver acidentes, há o tempo que funciona.

O homem evita confrontos, evita a última hora?
Ele evita o que vem de fora, ele pode expulsar o que nasce dentro dele?

Às vezes, qualquer doença domina de repente.

Finalmente, o homem teria sido poupado toda a sua vida, quando no final a velhice chegou, não há mais demora.
_____________________________________________
About the warnings of Heaven ...

By St. Augustine bishop of Hippo, born in Thagaste, of the province of Africa, on November 13, 354, and died on August 28, 430 in Hippo, from a homily.

Let each one have the prudence to accept the warnings of our Master, so as not to miss the time of his mercy, the time that is unfolding now, during which he still spares mankind.

For if the man is spared, it is for him to be converted, and no one to be condemned.

It is up to God to know when the end of the world will come: whatever it may be, it is now the time of faith.

Will the end of the world find one of us here?

I do not know, and probably not.

For each of us the time is near, because we are mortal.

We walk in the midst of danger. If we were glass, we would dread them less.

What's more fragile than a glass container?

Yet it is preserved and it lasts for centuries. For one dreads for him a fall, but not old age or fever.

We are therefore more fragile and weaker, and this fragility makes us fear each day all the accidents that are constant in the lives of men.

And if there are no accidents, there is the time that works.

The man avoids clashes, avoids the last hour?
He avoids what comes from outside, can he drive out what is born inside him?

Sometimes any disease dominates it suddenly.

Finally, would man have been spared all his life, when in the end old age has come, there is no more delay.
______________________________
حول تحذيرات الجنة ...

من قبل القديس أوغسطين أسقف هيبو ، ولد في Thagaste ، من مقاطعة أفريقيا ، في 13 نوفمبر 354 ، وتوفي في 28 أغسطس 430 في Hippo ، من عظة.

دع كل واحد لديه الحكمة لقبول تحذيرات سيدنا ، حتى لا يضيع وقت رحمته ، الوقت الذي يتكشف الآن ، والذي لا يزال يجنب فيه البشرية.

لأنه إذا كان الرجل قد نجا ، فإنه يجب أن يتم تحويله ، ولا يمكن إدانة أي شخص.

والأمر متروك لله أن يعرف متى ستأتي نهاية العالم: أيا كان ، لقد حان الآن وقت الإيمان.

هل ستجد نهاية العالم أحدنا هنا؟

لا أعرف ، وربما لا.

لكل منا الوقت القريب ، لأننا بشر.

نحن نسير في خضم الخطر. لو كنا زجاج ، كنا نخافهم أقل.

ما هو أكثر هشاشة من حاوية زجاجية؟

ومع ذلك يتم الحفاظ عليه ويستمر لعدة قرون. لواحد يخاف له سقوط ، لكن ليس شيخوخة أو حمّى.

لذلك نحن أكثر هشاشة وأضعف ، وهذه الهشاشة تجعلنا نخاف كل يوم من الحوادث المستمرة في حياة الناس.

وإذا لم تكن هناك حوادث ، فهناك الوقت الذي يعمل.

يتجنب الرجل الاشتباكات ، وتجنب الساعة الأخيرة؟
هو يتجنب ما يأتي من الخارج ، هل يستطيع طرد المولود بداخله؟

في بعض الأحيان يسيطر عليها أي مرض فجأة.

أخيراً ، لو أن الإنسان قد أفلت طوال حياته ، في نهاية العمر ، لم يعد هناك تأخير.

 

 

Où nous trouver ? 

 

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE (N-D de la Très Sainte Trinité) :

 

NANTES:

 *Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front


ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

CAMEROUN, PAKISTAN ET BRÉSIL:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de Mar Thomas.

Chers amis, Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

Heureuses préparations à recevoir, à Noël le Verbe de Vie, le Christ, Soleil de Justice et Prince de la Paix !

Que le Prochain Jeûne de la Nativité nous purifie pour que nous soyons brûlants d’Amour de Dieu et du prochain !

Votre fidèlement en Christ.

+Mor Philipose.

*Vendredi 30 NOVEMBRE et Samedi 1er DÉCEMBRE, Permanence Pastorale à Paris

Ramassage des fidèles de Région Parisienne pour le Pèlerinage mensuel en Normandie à 15h (Retour sur Paris le dimanche après-midi) 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20181106/ob_214be8_ob-31374b-10502003-944339265587797-245.jpg

 _______________________________________________________________________

*Dimanche 2 DÉCEMBREPèlerinage mensuelle à la Mère de Miséricorde et aux saints du kerala.

 Messe au Monastère à 10h30, suivie du repas fraternel (A G E de l’Ass et Caritative CARITAS ESOF), réception des fidèles... 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Dimanche 16 Décembre en Normandie, JOURNEE DE MOBILISATION :

 ________________________________________________________________________

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

Le Dimanche 23 Décembre à JAULDES (Angoulême)Possibilité de ramassage des fidèles de Région Aquitaines qui voudraient passer Noël au Monastère

Ne restez pas seul pour les Fêtes

Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en 

famille, grâce au partage c'est possible ! 

Venez fêter la Nativité au Monastère en famille !

Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous, du moins, en communion avec

les Chrétiens d'Orient, avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St Thomas. 

INSCRIPTIONS :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIA/ASSINE A PETIÇÃO PARA A LIBERTAÇÃO DOS DOIS BISPOS DE KUNNAPPES NA SÍRIA

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

 

 

 

   

 

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° du montant de votre don). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

 

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

 

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans orthodoxie-orientale Famille Tradition Syriaque
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 10:11

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20180711/ob_e0ff5d_croix-des-chretiens-de-st-thomas.gif

Eglise Syro-Orthodoxe Francophone de Mar Thomas.

Chers amis, Aloho m’barekh (Dieu vous bénisse) !

Heureuses préparations à recevoir, à Noël le Verbe de Vie, le Christ, Soleil de Justice et Prince de la Paix !

Que le Prochain Jeûne de la Nativité nous purifie pour que nous soyons brûlants d’Amour de Dieu et du prochain !

Votre fidèlement en Christ.

+Mor Philipose.

*Vendredi 30 NOVEMBRE et Samedi 1er DÉCEMBRE, Permanence Pastorale à Paris

Ramassage des fidèles de Région Parisienne pour le Pèlerinage mensuel en Normandie à 15h (Retour sur Paris le dimanche après-midi) 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20181106/ob_214be8_ob-31374b-10502003-944339265587797-245.jpg

 _______________________________________________________________________

*Dimanche 2 DÉCEMBREPèlerinage mensuelle à la Mère de Miséricorde et aux saints du kerala.

 Messe au Monastère à 10h30, suivie du repas fraternel (A G E de l’Ass et Caritative CARITAS ESOF), réception des fidèles... 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Dimanche 16 Décembre en Normandie, JOURNEE DE MOBILISATION :

 ________________________________________________________________________

"NOEL, NOEL, CHANTONS-TOUS NOEL !"

Le Dimanche 23 Décembre à JAULDES (Angoulême)Possibilité de ramassage des fidèles de Région Aquitaines qui voudraient passer Noël au Monastère

Ne restez pas seul pour les Fêtes

Si vous avez peu de moyens pour fêter décemment Noël en 

famille, grâce au partage c'est possible ! 

Venez fêter la Nativité au Monastère en famille !

Si vous n'êtes pas en famille, retrouvez-vous, du moins, en communion avec

les Chrétiens d'Orient, avec vos frères Chrétiens Syro Orthodoxes francophones de St Thomas. 

INSCRIPTIONS :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 15:26

 

Elle était bien connue la haute silhouette et la stature impressionnante de L’Archimandrite BARSANUPHE (Ferrier), qui décéda le 20 octobre dernier dans sa 84ème année, pour "naître au Ciel". Sa dépouille mortelle, entourée des hommages fraternels convenables a d’abord reposée à l’intérieur de l’église du skit du Saint Esprit dans les Yvelines où il vivait depuis qu’il était devenu moine en 1964 et où se trouve la tombe du grand iconographe, le père GRÉGOIRE (Kroug), mort en 1969. 

Comme le fit magnifiquement ressortir Monseigneur Nestor, l'Archevêque Russe Orthodoxe, lors de son homélie, le Père était entouré d'une vraie famille spirituelle, d'enfants spirituels pour lesquels il n'épargnait pas ses peines, parcourant parfois de longs trajets pour les rejoindre et répondre à leurs attentes spirituelles.

C'est d'ailleurs sur une aire de repos entre Angoulême et Poitiers que lui-même et notre Métropolite se croisèrent pour la dernière fois.

Ces fils et filles spirituels l’ont veillé là, au skit du Saint Esprit,  durant trois jours comme nous le fîmes il y a de cela deux ans pour notre cher Dayroyo Albert-Marie Remij, puis à Paris, en la cathédrale de la Sainte Trinité, la nuit précédant ses funérailles, lesquelles  eurent lieu le 24 octobre 2018.   
  
A la suite de la Divine liturgie, l’office des funérailles a été présidé par Monseigneur NESTOR. Les con-célébrants étaient l’archiprêtre Innokenti (VIAUD), le hiéromoine JOSEPH (Pavlinciuc), le hiéromoine NICODÈME (Pavlinciuc), le père Nicolas (NIKICHINE), le père Augustin (SOKOLOWSKI), le père Sergueï (KIM), le père Gabriel (LACASCADE), le protodiacre André (CHÉPELOV), le diacre Roman (ONICA). Étaient présents également le vicaire général de la cathédrale, le père Maxime (POLITOV), le père Ioann (DIMITROV) et le père Michael (ROUSSEAU). 


  
Le chœur, au sein duquel figuraient notamment le protodiacre Alexandre (KÉDROFF) et le lecteur Nil (FERRIER), était dirigé Marina Politova.  
  
En dehors de sa famille , autour  du corps sanctifié par l'Esprit Saint du défunt Archimandrite BARSANUPHE, étaient rassemblés, les moniales et des fidèles familiers de ses monastères – celui de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac en Charente, et celui de l’icône de la Mère de Dieu de Znaménié, à Marcenat dans le Cantal -, ainsi que des fidèles familiers du skit du Saint Esprit, dont il était le Père-Abbé (higoumène), etaient aussi présents des fidèles de la paroisse orthodoxe de Vanves dans les Hauts-de-Seine où il célébrait régulièrement la Divine Liturgie (Quadisha Qurbana, Ste Messe) depuis son ordination en 1986. 
  
Parmi l’assemblée se trouvaient plusieurs personnes représentant d’autres Confessions Chrétiennes, notamment Mor Philipose, qui représentait notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma (Eglise locale Orthodoxe-Orientale de Tradition Malankare dont il est Métropolite) en même temps que l'Association inter-religieuse "Les Artisans de Paix" à laquelle adhérait aussi le défunt ; le diacre Robert Mc Keon , de la paroisse catholique Saint Louis en l’Ile; Madame  Myriam Bouregba, ancienne vice-présidente du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne (GAIC) et Jacques Hubert, Secrétaire général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix – dont le père BARSANUPHE était vice-président.  
  
Comme je l'indiquais en début de cette présentation, vers la fin de la cérémonie, l'Archevêque  NESTOR  rendit un hommage personnel et profondément profondément spirituel au père BARSANUPHE : «Si on devait résumer ce qu'il fut en un mot: C'était un moine...Il était un vrai moine. /… /  c’est une très grande perte pour toute l’Église du Christ en France et au-delà ».  
  
Nous dûmes partir ensuite, avec notre Métropolite, Mor Philipose pour accomplir une tournée pastorale en Charente et Charentes Maritime, Quoique nous suivions presque le même chemin, nous ne pûmes physiquement accompagner le Père Barsanuphe jusqu'en sa dernière demeure ici-bas. Son enterrement se déroulait en effet le lendemain au monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, dans le hameau de Doumérac, à Grassac en Charente.

Nous étions en union de prières. Sous un soleil radieux, rapporte l'article source de l'Eglise Russe Orthodoxe, "le cortège a suivi le cercueil porté par des Géorgiens depuis l’Église de la Dormition jusqu’au cimetière, situé en contrebas du monastère. L’office a été célébré par l’archiprêtre Innokenti accompagné par les chants des moniales. 

Ont notamment participé à cette cérémonie Madame la Maire de Grassac, Sylvie Bernard, le vicaire général représentant Monseigneur Gosselin, évêque d’Angoulême, le père Guy Rougerie, ainsi que les moniales du monastère orthodoxe de la Transfiguration à Terrasson-Lavilledieu (Dordogne). 
 

 

Pour accéder aux photos cliquez ci-dessous:

Album de photos de la Cathédrale Russe Orthodoxe de la Sainte Trinité à Paris.

https://cathedrale-sainte-trinite.fr/2018/10/27/les-funerailles-de-larchimandrite-barsanuphe-celebrees-en-la-cathedrale-de-la-sainte-trinite-a-paris-et-son-enterrement-au-monastere-de-licone-de-la-mere-de-dieu-de-korsoun/

 

L’archimandrite Barsanuphe, figure Orthodoxe* de l’œcuménisme

Avec son grand manteau noir et sa barbe blanche fournie, l’archimandrite Barsanuphe était une figure bien connue de l’ensemble du monde religieux. Vice-président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, il était très écouté, notamment pour ses engagements au service du dialogue interreligieux, dont il avait fait, avec le développement de la présence orthodoxe sur le territoire français, son cheval de bataille.

Né en 1935 de parents français et ancien élève de l’école des Beaux-arts de Paris, le père Barsanuphe est fait moine du monastère Skit du Saint-Esprit, situé au Mesnil-Saint-Denis (Yvelines), en 1964. Il se consacre au début de sa vie monastique à sa passion, l’art, au côté du moine iconographe, le père Grégoire, garant de la tradition byzantine en la matière.

Un bâtisseur de lieux monastiques

Dans les années 1970-1980, le père Barsanuphe enrichit l’architecture de son monastère et fait édifier une coupole sur l’abside ainsi qu’un narthex et un nouveau clocher.

Son engagement ne s’est cependant pas limité aux seuls murs de son monastère. La communauté des moines du Skit du Saint-Esprit souligne d’ailleurs dans son communiqué qu’il fut un « inlassable bâtisseur de lieux monastiques ». Pour répondre à la vocation monastique de jeunes filles, le père Barsanuphe a fondé, en 1987, le monastère de l’icône de la Mère de Dieu de Korssoun, à Grassac en Charente, et en 1988, un monastère éponyme à Marcenat, dans le Cantal. Au total, le père Barsanuphe a dessiné et bâti une dizaine d’églises orthodoxe en France.

Œcuménisme et interreligieux pour mot d’ordre

Le moine s’était également fait connaître par un engagement fort dans l’œcuménisme et le dialogue interreligieux en général. Vicaire pour la paroisse de Vanves dans les Hauts-de-Seine, il entre comme membre du Groupe d’amitié islamo-chrétienne. En 1998, il est envoyé au grand rassemblement interreligieux de Bucarest, organisé par la communauté Sant’Egidio, pour représenter la communauté orthodoxe francophone.

Son engagement en faveur de la paix l’avait également conduit à prendre la vice-présidence de la Conférence mondiale des religions pour la paix.

À lire aussi

 

L’office des funérailles de l’archimandrite Barsanuphe sera présidé par Mgr Nestor à la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité, dans le 7e arrondissement, mercredi 24 octobre 2018, de 9 heures à 12 heures.

Source : La Croix, article de Monsieur Julien Tranié
 
*Tradition Bysantino-Slave

 

____________________________________________________

Une vie dédiée à l’art et sa religion

Le Père Barsanuphe est né en 1935 à Paris. Après avoir fait l’école des Beaux-Arts, il a été fait moine du monastère Skit du Saint-Esprit situé à Mesnil-Saint-Denis dans le département des Yvelines en 1964.

Il enseignait l’iconographie à Grassac. Quatre Soeurs occupent aujourd’hui le monastère et consacrent une partie de leur temps à la réalisation d’oeuvres iconographiques“L’iconographie est fondamentale dans la foi orthodoxe puisque c’est la foi dans l’incarnation de dieu. Dieu s’est incarné donc on peut le représenter”, explique Mère Anastasie.

Un père spirituel

De nombreux fidèles ont assisté à la cérémonie pour rendre hommage à celui qu’ils considèrent comme un père spirituel“C’est celui qui nous a amenés à l’orthodoxie et c’est celui qui nous a fait vivre dans l’orthodoxie”, raconte le Père Innokenti Viaud, archiprêtre du Patriarcat de Moscou.

L’engagement du Père Barsanuphe pour la paix et dans le dialogue inter-religieux avait fait écho chez les orthodoxes. En France, seuls 300 000 personnes sont affiliées à l’Eglise orthodoxe russe. 

(Extrait d'un article tiré de: http://www.monasteresaintgeny.fr/category/in-memoriam/)

Pendant ce mois de Novembre que l'Occident dédie à la prière pour les défunts, n'oubliez pas cet Ami de Dieu et des hommes en chemin vers Dieu.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Famille orthodoxie oecuménisme
18 novembre 2018 7 18 /11 /novembre /2018 08:22

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

DES PASTEURS QUI N'ONT PAS

SOIN DES ÂMES

Il en est quelques-uns qui, en préférant dans leur affection les avantages de la terre, aux brebis elles-mêmes, perdent justement le nom de pasteur; car celui qui ne conduit pas ses brebis par un sentiment d'amour, mais pour un gain terrestre, n'est pas un pasteur, c'est un mercenaire.

Le mercenaire, en effet, est celui qui tient la place du pasteur, mais ne cherche pas l'intérêt des âmes, ne soupire qu'après les richesses de la terre, et se complaît dans les prérogatives de sa dignité.[...]

Ce n'est, du reste, que dans les temps d'épreuve qu'on peut distinguer parfaitement le pasteur du mercenaire; dans les temps de paix, le mercenaire veille ordinairement à la garde du troupeau comme le véritable pasteur : mais lorsque le loup survient, il découvre les vrais motifs qui inspiraient cette vigilance.

Le loup vient encore fondre sur les brebis toutes les fois qu'un homme injuste ou ravisseur opprime les fidèles et les humbles.

Or, celui qui n'avait que l'extérieur du pas-leur et ne l'était pas en effet, laisse les brebis et s'enfuit à son approche, parce que le danger qu'il redoute pour lui le rend incapable de résister à l'injustice; et il s'enfuit non pas en changeant de lieu, mais en privant ses brebis de son appui.

A la vue des dangers que court son troupeau, le mercenaire n'est enflammé d'aucun sentiment de zèle; et il supporte avec indifférence les maux qui viennent fondre sur ses brebis, parce qu'il n'est préoccupé que de ses intérêts personnels.

« Le mercenaire s'enfuit, » etc. L'unique raison pour laquelle le mercenaire s'enfuit, c'est qu'il est mercenaire; et voici le sens de ces paroles : 
-Celui qui dirige les brebis non par un sentiment d'amour, mais en vue d'un gain sordide, ne peut supporter le danger qui menace les brebis, et il redoute de l'affronter, parce qu'il craint de perdre ce qu'il aime.

Saint Grégoire le Grand, Commentaire de l’Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 10,11-16.
-----------------------------------

PASTORES QUE NÃO SE

IMPORTAM PARA ALMAS

Há alguns que, preferindo em seu afeto as vantagens da terra, às próprias ovelhas, perdem o nome de pastor; pois aquele que não conduz suas ovelhas por um sentimento de amor, mas por um ganho terreno, não é um pastor, ele é um mercenário.

O mercenário, na verdade, é aquele que toma o lugar do pastor, mas não busca o interesse das almas, suspirou após as riquezas da terra, e deleita nas prerrogativas de dignidade. [... ]

Além disso, é somente em tempos de provação que podemos distinguir perfeitamente o pastor do mercenário; em tempo de paz, o mercenário normalmente garante o pastoreio como o verdadeiro pastor: mas quando o lobo vem, ele descobre os verdadeiros motivos que inspiraram essa vigilância.

O lobo ainda está derretendo nas ovelhas toda vez que um homem injusto ou arrebatador oprime os fiéis e os humildes.

Ora, o que teve o exterior da sua não-e não estava em vigor, abandona as ovelhas e foge para sua abordagem, porque o perigo que ele teme por ele o faz incapaz de resistir a injustiça; e ele fugiu não mudando de lugar, mas privando suas ovelhas de seu apoio.

À vista dos perigos de seu rebanho, o mercenário está inflamado sem sentimento de zelo; e tolera com indiferença os males que se fundem em suas ovelhas, porque se preocupa apenas com seus interesses pessoais.

"O mercenário foge" etc. A única razão pela qual o mercenário foge é que ele é mercenário; e aqui está o significado dessas palavras:
-Ele que leva as ovelhas não por um sentimento de amor, mas por lucro desonesto, pode suportar o perigo para as ovelhas, e ele teme que enfrentá-lo, porque ele teme perder o que ele gosta.

São Gregório Magno, Comentário sobre o Evangelho de Jesus Cristo segundo São João 10,11-16.
------------------------------

PASTORS WHO DO NOT CARE

FOR SOULS

There are some who, preferring in their affection the advantages of the earth, to the sheep themselves, lose the name of pastor; for he who does not lead his sheep by a feeling of love, but for an earthly gain, is not a pastor, he is a mercenary.

The mercenary, in fact, is the one who takes the place of the pastor, but does not seek the interest of souls, only sighs after the riches of the earth, and delights in the prerogatives of his dignity. ]

It is, moreover, only in times of trial that we can perfectly distinguish the pastor of the mercenary; In times of peace, the mercenary usually keeps watch over the flock like the true shepherd: but when the wolf comes, he discovers the true motives that inspired this vigilance.

The wolf is still melting on the sheep every time an unjust or ravishing man oppresses the faithful and the humble.

Now, he who had only the outside of the pas-them and was not in fact, leaves the sheep and fled at his approach, because the danger he fears for him makes him unable to resist to injustice; and he fled not by changing places, but by depriving his sheep of his support.

At the sight of the dangers of his flock, the mercenary is inflamed with no sentiment of zeal; and he tolerates with indifference the evils that melt on his sheep, because he is preoccupied only with his personal interests.

"The mercenary flees," etc. The only reason the mercenary flees is that he is mercenary; and here is the meaning of these words:
He who directs the sheep not by a feeling of love, but in view of a sordid gain, can not bear the danger which threatens the sheep, and he dreads to face it, because he fears to lose what 'he likes.

Saint Gregory the Great, Commentary on the Gospel of Jesus Christ according to Saint John 10,11-16.
-----------------------------------------------

الرعي التي لا تهتم بالنباتات

هناك بعض الذين ، مفضلين في مصلحتهم مزايا الأرض ، إلى الأغنام أنفسهم ، تفقد اسم القس. لأنه لا يقود غنمه بشعور من المحبة ، ولكن من أجل كسب أرضي ، فهو ليس قساً ، بل هو مرتزق.

المرتزقة، في الواقع، هو الذي يأخذ مكان القس، ولكن لا يسعى لمصلحة النفوس، تنهد بعد ثروات الأرض، ويتمرد في صلاحيات الكرامة. [... ]

وعلاوة على ذلك ، فإنه في أوقات المحاكمة فقط يمكننا التمييز بشكل كامل مع راعي المرتزقة ؛ في أوقات السلم ، عادة ما يراقب المرتزق الرعية مثل الراعي الحقيقي: ولكن عندما يأتي الذئب ، يكتشف الدوافع الحقيقية التي ألهمت هذا اليقظة.

لا يزال الذئب يذوب على الخراف في كل مرة يظلم فيها رجل ظالم أو ساحر المؤمنين والمتواضعين.

الآن ، الذي كان لديه فقط خارج من pas-them ولم يكن في الواقع ، يترك الأغنام وهرب من نهجه ، لأن الخطر الذي يخشاه عليه يجعله غير قادر على مقاومة للظلم. ولم يهرب عن طريق تغيير الأماكن ، ولكن من خلال حرمانه من الأغنام من دعمه.

عند رؤية مخاطر رعيته ، يلتهب المرتزق دون أي شعور بالغيرة ؛ ويتسامح مع اللامبالاة بالشرور التي تذوب على خرافه ، لأنه مشغول فقط بمصالحه الشخصية.

"المرتزقة تفر" ، إلخ. السبب الوحيد للهروب من المرتزقة هو أنه مرتزق وهنا معنى هذه الكلمات:
من يوجّه الخراف لا بشعور من المحبة ، لكن في ضوء مكسب خسيس ، لا يستطيع أن يتحمل الخطر الذي يهدد الخراف ، ويخشى مواجهته ، لأنه يخشى أن يخسر ما 'يحب.

القديس غريغوريوس العظيم ، تعليق على إنجيل يسوع المسيح وفقا للقديس يوحنا 10،11-16

 

Dimanche de l’Annonciation à Zacharie (jour des parents).

En ce dimanche est commémorée l'annonce de la naissance de Jean le Baptiste par l'Archange Gabriel à Zacharie.

Saint Qurbana

    • II Pierre 1: 1-15 :
  • 01 SYMEON PIERRE, serviteur et apôtre de Jésus Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi d’aussi grand prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus Christ.
  • 02 Que la grâce et la paix vous soient accordées en abondance par la vraie connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur.
  • 03 Sa puissance divine nous a fait don de tout ce qui permet de vivre avec piété, grâce à la vraie connaissance de celui qui nous a appelés par la gloire et la force qui lui appartiennent.
  • 04 De la sorte nous sont accordés les dons promis, si précieux et si grands, pour que, par eux, vous deveniez participants de la nature divine, et que vous échappiez à la dégradation produite dans le monde par la convoitise.
  • 05 Et pour ces motifs, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance de Dieu,
  • 06 à la connaissance de Dieu la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété,
  • 07 à la piété la fraternité, à la fraternité l’amour.
  • 08 Si vous avez tout cela en abondance, vous n’êtes pas inactifs ni stériles pour la vraie connaissance de notre Seigneur Jésus Christ.
  • 09 Mais celui qui en est dépourvu est myope au point d’être aveugle : il oublie qu’il a été purifié de ses péchés d’autrefois.
  • 10 C’est pourquoi, frères, redoublez d’efforts pour confirmer l’appel et le choix dont vous avez bénéficié ; en agissant de la sorte, vous ne risquez pas de tomber.
  • 11 C’est ainsi que vous sera généreusement accordée l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.
  • 12 Voilà pourquoi je tiendrai toujours à vous remettre cela en mémoire, bien que vous le sachiez et que vous soyez affermis dans la vérité qui est déjà là.
  • 13 Et il me paraît juste, tant que je suis ici-bas, de vous tenir éveillés par ces rappels,
  • 14 car je sais que bientôt je partirai d’ici-bas, comme notre Seigneur Jésus Christ me l’a fait savoir.
  • 15 Mais je redoublerai d’efforts pour qu’après mon départ vous puissiez en toute occasion faire mémoire de cela.
    •  
    • Ephésiens 5: 21 :
    • 21 Par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres ;
    • 6: 4 :
    • 04 Et vous, les parents, ne poussez pas vos enfants à la colère, mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur.
    • Saint Luc 1: 5 – 25 :
  • 05 Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth.
  • 06 Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable.
  • 07 Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.
  • 08 Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu,
  • 09 il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur.
  • 10 Toute la multitude du peuple était en prière au dehors, à l’heure de l’offrande de l’encens.
  • 11 L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens.
  • 12 À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit.
  • 13 L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.
  • 14 Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance,
  • 15 car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ;
  • 16 il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ;
  • 17 il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »
  • 18 Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. »
  • 19 L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.
  • 20 Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. »
  • 21 Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire.
  • 22 Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet.
  • 23 Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui.
  • 24 Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait :
  • 25 « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »
    •  

Dimanche 18 Novembre au Monastère, 10h30, Messe pour la France

-+-

LE CHEMIN DU BONHEUR , par

 

St Nectaire d'Egine 2:

 

LE SAINT BAPTÊME

Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ (Ga 3,27)

Que de vérités dans ces paroles de l'Apôtre Paul !

Les baptisés en Christ ont quitté la tunique du vieil homme, entachée de passions et de mauvais désirs et ils ont revêtu celle de l'homme nouveau, autrement dit le Christ lui-même qui maintenant vit au plus intérieur de leur cœur.

Car la phrase vous avez revêtu n'a plus aucun rapport avec les vêtements que nous portons.

Il est question ici d'une autre réalité ; d'une réalité bien plus profonde ; de quelque chose de plus essentiel et que plus rien ne peut vous arracher.

Par l'affirmation de notre foi et le baptême nous recevons réellement pour vêture le Christ et nous devenons les vrais enfants de Dieu, les demeures de l'Esprit Saint, les temples du Très-Haut.

Nous sommes appelés à la sainteté, à la perfection et à la divinisation par la grâce qui nous est ainsi conférée.

Nous voici donc libres de toute corruption puisque revêtus d'incorruptibilité. Dépouillés désormais de l'homme du péché, nous sommes en retour revêtus de l'homme de la justice et de la grâce.

Nous avons chassé la mort en recouvrant la vie éternelle.

Au fait : sommes-nous réellement conscients de l'engagement que nous avons pris devant Dieu lors de notre baptême ?

Avons-nous compris qu'il nous incombe désormais de nous comporter en fils authentiques de Dieu et en véritables frères de Notre Sauveur ?

Comprenons-nous bien que notre premier devoir consiste à faire concorder notre propre volonté avec celle de Dieu lui-même ; qu'il nous faut nous libérer du péché ; qu'il est impératif pour nous de nous adonner à la charité avec toutes nos forces, de toute notre âme et de tout notre cœur; qu'il est de notre devoir de louer et adorer Dieu et de garder notre regard tourner avec la plus grande impatience vers cet instant où nous serons définitivement unis à lui?

Avons-nous fait notre cette pensée que notre cœur ne peut désormais que déborder d'authentique amour afin qu'il ne perde jamais de vue le prochain ?

Enfin, sommes-nous convaincus que notre unique vocation est d'acquérir la sainteté et la perfection ; que nous sommes des icônes vivantes de Dieu, des enfants et des héritiers de son Royaume, le Royaume des cieux ?

C'est pour toutes ces raisons qu'il n'y a de cesse à notre lutte spirituelle afin que nous soyons dignes de l'appel que Dieu nous a adressé en vue de nous éviter de subir un jour l'affront d'être désavoué à cause de nos actes.

Oui, mes frères, ayons à cœur de remporter victorieusement le bon combat en usant de zèle et d'abnégation.

Marchons avec audace, sans négligence, sans crainte, sans buter sans cesse devant les épreuves : 
Dieu est avec nous ; il est notre aide et notre soutien ; il nous fortifie et nous conforte sur le difficile chemin de la vertu.
-----------------------------------------------

O CAMINHO DA FELICIDADE, por

 

St Nectaire d'Aegina 2:

 

O BAPTISMO DE SAINT

Todos vocês que foram batizados em Cristo, vocês vestiram Cristo (Ga 3,27)

Que verdades nestas palavras do apóstolo Paulo!

Os batizados em Cristo deixaram a túnica do velho, contaminada com paixões e maus desejos, e vestiram a do novo homem, em outras palavras, o próprio Cristo que agora vive no íntimo do coração.

Porque a frase que você colocou não tem nada a ver com as roupas que vestimos.

Essa é outra realidade; uma realidade muito mais profunda; algo mais essencial e que nada pode te arrancar.

Pela afirmação de nossa fé e batismo nós realmente recebemos para vestir Cristo e nos tornamos os verdadeiros filhos de Deus, as moradas do Espírito Santo, os templos do Altíssimo.

Somos chamados à santidade, perfeição e deificação através da graça que nos é conferida.

Estamos, portanto, livres de toda corrupção, uma vez que estão revestidos de incorruptibilidade. Agora despojado do homem do pecado, estamos de volta vestidos com o homem de justiça e graça.

Nós perseguimos a morte recuperando a vida eterna.

A propósito: estamos realmente conscientes do compromisso que assumimos perante Deus em nosso batismo?

Entendemos que agora cabe a nós nos comportarmos como autênticos filhos de Deus e verdadeiros irmãos de Nosso Salvador?

Vamos entender bem que nosso primeiro dever é reconciliar nossa vontade com a do próprio Deus; que devemos nos libertar do pecado; que é imperativo para nós entrar em caridade com toda nossa força, com toda nossa alma e com todo nosso coração; que é nosso dever louvar e adorar a Deus e manter nosso olhar girando com a maior impaciência para este momento em que estaremos definitivamente unidos a ele?

Fizemos pensar que o nosso coração só pode transbordar com amor autêntico para que nunca perca de vista o próximo?

Finalmente, estamos convencidos de que nossa única vocação é adquirir santidade e perfeição; que estamos vivendo ícones de Deus, filhos e herdeiros do Seu Reino, o Reino dos Céus?

É por todas essas razões que nunca cessamos nossa luta espiritual para que sejamos dignos do chamado que Deus nos dirigiu a fim de evitar que um dia sofressemos a afronta de sermos rejeitados. por causa de nossas ações.

Sim, meus irmãos, tenhamos o coração para vencer vitoriosamente o bom combate, usando zelo e abnegação.

Andemos com audácia, sem negligência, sem medo, sem parar incessantemente diante dos julgamentos:
Deus está conosco; ele é nossa ajuda e nosso apoio; ele nos fortalece e nos fortalece no difícil caminho da virtude.
-----------------------------------

THE PATH OF HAPPINESS, by St

 

Nectaire d'Aegina 2:

 

THE SAINT BAPTISM

All of you who have been baptized into Christ, you have clothed Christ (Ga 3,27)

What truths in these words of the Apostle Paul!

The baptized in Christ left the tunic of the old man, tainted with passions and bad desires, and they put on that of the new man, in other words, Christ himself who now lives in the innermost part of their heart.

Because the sentence you have put on has nothing to do with the clothes we wear.

This is another reality; a much deeper reality; something more essential and that nothing can tear you away.

By the affirmation of our faith and baptism we actually receive to clothe Christ and we become the true children of God, the abodes of the Holy Spirit, the temples of the Most High.

We are called to holiness, perfection, and deification through the grace that is thus bestowed upon us.

We are therefore free from all corruption since they are clothed with incorruptibility. Now stripped of the man of sin, we are in return clothed with the man of justice and grace.

We chased death by recovering eternal life.

By the way: are we really aware of the commitment we made before God at our baptism?

Have we understood that it is now incumbent on us to behave as authentic sons of God and true brothers of Our Savior?

Let us understand well that our first duty is to reconcile our own will with that of God himself; that we must free ourselves from sin; that it is imperative for us to indulge in charity with all our strength, with all our soul and with all our heart; that it is our duty to praise and adore God and to keep our gaze turning with the greatest impatience towards this moment when we will be definitely united to him?

Have we made this thought that our heart can only overflow with authentic love so that it never loses sight of the neighbor?

Finally, are we convinced that our only vocation is to acquire holiness and perfection; that we are living icons of God, children and heirs of His Kingdom, the Kingdom of Heaven?

It is for all these reasons that there is never ceasing our spiritual struggle so that we are worthy of the call that God addressed to us in order to avoid us one day to suffer the affront of being disavowed. because of our actions.

Yes, my brethren, let us have the heart to win victoriously the good fight by using zeal and self-denial.

Let us walk with audacity, without negligence, without fear, without stopping incessantly before the trials:
God is with us ; he is our help and our support; he strengthens us and strengthens us on the difficult path of virtue.
-------------------------------------------------------

الطريق من السعادة ، عن طريق سانت

 

Nectaire d'Aegina 2:

 

البابا

جميعكم الذين تم تعميدهم في المسيح ، قد ألبست المسيح (غ 3،27)

ما هي الحقائق في هذه الكلمات من الرسول بولس!

واعتمدتم بالمسيح قد غادروا سترة الرجل العجوز، والمشاعر الملوث والرغبات الشريرة، وغطوا أن الإنسان الجديد، وهذا هو المسيح نفسه الذي يعيش الآن في داخل قلوبهم.

لأن الجملة التي وضعتها لا علاقة لها بالملابس التي نرتديها.

هذا واقع آخر حقيقة أعمق شيء أكثر أهمية وأنه لا شيء يمكن أن يمزقك بعيدا.

من خلال التأكيد على إيماننا ومعموديتنا ، نتلقى في الواقع تكسية المسيح ونصبح أولاد الله الحقيقيين ، بيوت الروح القدس ، معابد العلي.

نحن مدعوون إلى القداسة والكمال والتضحية من خلال النعمة الممنوحة لنا.

نحن إذن أحرار من كل فساد لأنهم يلبسون الفساد. جردنا الآن من رجل الخطية ، ونحن في المقابل نلبس رجل العدل والنعمة.

طاردنا الموت عن طريق استعادة الحياة الأبدية.

بالمناسبة: هل نحن مدركون حقًا للالتزام الذي قطعناه أمام الله في معموديتنا؟

هل فهمنا أن علينا الآن أن نتصرف كأبناء حقيقيين من الله وإخوة مخلصينا الحقيقيين؟

دعونا نفهم جيدا أن واجبنا الأول هو التوفيق بين إرادتنا و إرادة الله نفسه ؛ أننا يجب أن نحرر أنفسنا من الخطيئة ؛ أنه من الضروري لنا أن ننغمس في المحبة بكل قوتنا ، بكل روحنا ومن كل قلوبنا. أنه من واجبنا أن نمدح وأن نعشق الله وأن نحافظ على نظرتنا تتحول إلى أكبر نفاد الصبر تجاه هذه اللحظة التي سوف نتحد فيها بالتأكيد؟

هل جعلنا هذا الفكر أن قلبنا لا يمكن إلا أن يتجاوز مع الحب الحقيقي بحيث لا يفقد البصر من الجار؟

أخيراً ، هل نحن مقتنعون بأن مهمتنا الوحيدة هي اكتساب القداسة والكمال. أننا نعيش رموز الله والاطفال ورثة مملكته ، مملكة الجنة؟

ولهذه الأسباب أن هناك باستمرار في النضال الروحي لدينا بحيث أننا أهل للدعوة أن الله قد أرسل لنا لمنعنا من يوم واحد يعاني من الإهانة من أن تبرأت بسبب أفعالنا.

نعم ، يا إخوتي ، دعونا نحظى بالقلب لننتصر في الكفاح الجيد باستخدام الحماس ونكران الذات.

دعونا نمشي بجرأة ، دون إهمال ، دون خوف ، دون أن تتوقف بلا انقطاع قبل المحاكمات:
الله معنا. هو مساعدتنا ودعمنا. يقوينا ويقوينا على طريق الفضيلة الصعبة.

 

NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST… 

            

Nous sommes si habitués au texte de nos prières que nous finissons par en oublier le sens. A plus forte raison nous nous soucions fort peu de leur origine. Ne serait-ce pas le cas pour cette expression «le Seigneur », si souvent employée dans les psaumes, en référence à Dieu, Créateur de toutes choses, et qui, de nos jours, est devenue le terme le plus habituel pour désigner le Fils de Dieu incarné, Jésus-Christ ? Nous disons tout naturellement « Notre-Seigneur », en parlant de lui; mais il n'est pas sans intérêt de rechercher dans le passé l'histoire de cette appellation.

Les Juifs de l'Ancien Testament, vous le savez, donnaient à Dieu un nom spécial : Jéhovah, ou plus exactement Yahvé. Peu à peu, la révérence due à ce nom trois fois saint avait fait naître en eux un tel sentiment de leur indignité qu'ils en étaient venus à ne plus oser le prononcer. Le trouvant trop sacré pour être articulé à haute voix, ils y substituèrent le mot « Adonaï » ou « Sei­gneur ». D'un usage moins strictement réservé, c'était tout de même un terme de respect que l'on employait à l'égard du souverain et dans les occa­sions solennelles de la vie; les femmes appelaient leur époux « Seigneur »; on disait « Seigneur » aux prophètes ou aux autres personnalités de marque, les serviteurs le disaient aussi à leur maître, et souvent les fils à leur père.

Quelque chose de cette signification révérencielle est parvenue jusqu'à nous, avec ceci de particulier que le mot est presque exclusivement réservé, de nos jours, à la Personne de Nôtre-Seigneur Jésus-Christ. En parlant de Dieu Créateur ou Provi­dence, nous disons : le bon Dieu; mais nous appe­lons Jésus « Nôtre-Seigneur », et si spontanément que le nom propre de Jésus semble plutôt réservé à la prière; on l'emploie assez peu dans le lan­gage courant. Nous trouvons en quelque sorte « Nôtre-Seigneur » plus respectueux que « Jésus » tout court, mais nous n'avons peut-être jamais réfléchi à la signification vraiment profonde de ces deux petits mots.

Nous le disions que pour les anciens Juifs, le mot de « Seigneur » impliquait toujours le respect; il était de mise partout où l'autorité était, ou tout au moins le rang et la dignité, en cause. L'Évangile en fourmille d'exemples. C'est le jeune homme prié par son père d'aller travail­ler à la vigne et qui répond : « Oui, Seigneur. » (Entre parenthèses, il ne s'y rendit pas.) C'est Marie-Madeleine interpellant celui qu'elle prend pour le jardinier : « Seigneur, si c'est vous qui l'avez enlevé, dites-moi où vous l'avez mis et je l'emporterai. » (JN, XX, 15.) Elle veut s'insinuer dans ses bonnes grâces en l'appelant Seigneur.

Pour le juif religieux de l'époque et pour le chrétien des premiers temps, commencer sa prière par « Seigneur », c'était donc tout simplement transposer dans le domaine spirituel une formule habituelle de respect. On trouvait normal de s'adresser au Maître de toutes choses par un titre en usage auprès des grands de la terre; à l'Époux des âmes, par un titre qui convenait aux époux; au Père Éternel, par le titre que les fils donnaient à leur père; au bienfaiteur universel, par le titre usité envers un homme de marque dont on espé­rait une faveur. Ce mot « Seigneur » était donc autre chose qu'une simple formule de politesse; il était riche de sens.

Avouons que nous-mêmes nous ne savons pas trop ce que nous disons lorsque nous parlons du « Seigneur ». A peine voyons-nous là un rappel à l'humilité de notre condition, devant un grand personnage, quand nous sommes en prière. Le mot n'évoque rien qui soit en rapport avec la vie con­crète du XXe siècle. Notre mentalité d'Occiden­taux, passablement démocrates, est pour beaucoup dans ce quasi impossibilité d'admettre au-dessus de nous un Seigneur qui le soit véritablement et en toute rigueur de terme. On prétend qu'en Angleterre, au temps de la première Élisabeth, un grand de la cour étendit son vêtement flambant neuf sous les pieds de la reine, pour lui évi­ter de ternir ses fines chaussures. Elle était la reine, lui le sujet; le geste paraissait naturel à l'un et à l'autre. De nos jours un respect peut-être égal n'inspirerait plus les mêmes gestes... Autres temps, autres mœurs. L'Inde, sans doute, nous fournirait encore des exemples de ce genre, parce que l'Inde, précisément, a gardé quelque chose des mœurs antiques. La poésie indienne célèbre une femme qui, pour rehausser l'honneur de son époux, se déclare « plus vile que la pous­sière soulevée par son char ». Est-il une femme en Occident qui irait jusque-là dans la louange de son Seigneur et Maître ?

Tout cela pour en arriver à définir le sens du mot « Seigneur », adressé à Jésus. Nous venons de voir qu'il implique une relation de roi à sujet, d'époux à épouse, mais il y a plus fort encore. Le mot latin « Dominus », que nous traduisons par « Seigneur », désignait littéralement le pro­priétaire d'esclaves. L'idée que se formaient de Jésus les premiers adeptes du christianisme c'était, avant tout, celle du maître auquel ils apparte­naient, qui les possédait en propre et aussi réel­lement, sinon plus, qu'un propriétaire ne possède son troupeau. Il ne nous est pas facile de reconsti­tuer, après coup, cette atmosphère d'un ancien monde où le maître avait droit de vie et de mort sur son esclave, il pouvait le tuer pour un dîner mal apprêté !  C'est pourtant ce que signifiait le mot Dominus, Seigneur, quand on com­mença à l'appliquer à Jésus-Christ.

Dans l'oraison « Fidelium », de l'Office des morts, l'Église (Latine) nous fait demander à Dieu sa pitié pour l'âme de ses serviteurs et de ses servantes; mais le sens obvie est que la grâce soit obtenue du Maître pour ses esclaves. On sait quels étaient les châtiments réservés à ceux-ci : les fouets, les fers rouges, la crucifixion; le maître était en droit d'user de tout cela à l'époque où la Bible fut écrite. Il faut nous le rappeler si nous voulons réaliser un peu ce que comporte cette simple affirmation : « Je crois en Jésus-Christ Nôtre-Seigneur. »

Un fait est certain : Il nous possède comme son bien propre. Sa bonté nous ferait facilement oublier ses droits de maître et de possesseur, mais la réalité est là. Il nous a rachetés, c'est-à-dire payés, et nous lui appartenons.

Ni vous ni moi, nous n'avons probablement jamais vu d'es­claves. Mais la chose était encore courante il y a une centaine d'années. Aujourd'hui, grâce à Dieu, on ne trouverait plus qu'exceptionnellement des êtres livrés totalement à d'autres êtres humains pour la vie et pour la mort. Et cela nous rend mal­aisé de comprendre ce qu'est une appartenance totale. Nôtre-Seigneur a sûrement tenu compte, d'avance, de cette difficulté de notre époque, et pour nous rendre plus familière une notion aussi éloignée de notre conception du XXe siècle, il a inspiré à la liturgie maints passages où nous som­mes comparés à des troupeaux dont Dieu gérait le Maître. « Nous sommes son peuple et les bre­bis de son pâturage », dit le Psaume 92. C'est d'ailleurs un écho de cette même allégorie que nous retrouvons dans la bouche même de Nôtre-Seigneur : « Je suis le Bon Pasteur » (JN, X, 11), dit-il dans la plus touchante de ses paraboles. Il s'y peint lui-même sous les traits du berger, mais du berger propriétaire des brebis. Il est notre possesseur, comme un fermier l'est de son trou­peau, et c'est pourquoi nous devons porter sa marque. Si vous avez tant soit peu habité la cam­pagne, vous aurez remarqué avec quelle facilité les moutons se faufilent au travers des haies pour le plaisir d'aller se mêler aux troupeaux voisins. C'est pourquoi le propriétaire leur fait une marque sur le dos, bien visible, rouge ou bleue, afin de, les retrouver aisément. Aussi le mal ne sera pas grand, s'il y a un peu de mélange. Chaque berger aura vite fait de retrouver son bien, Le baptême, c'est un peu cela : la marque du Christ sur notre âme. Nous ne la voyons pas, parce qu'elle est surnaturelle, mais elle est visible aux esprits angéliques. Un ange peut voir immédiatement si vous êtes baptisé ou non. Et ce signe est indélébile : rien au monde ne peut l'effacer. Ce n'est pas, vous le pensez bien, que Nôtre-Seigneur ait besoin de ce signe pour reconnaître ceux qui sont à lui, lui qui nous connaît individuellement et par notre nom,notre nom de baptême ! Lui qui connaît très exactement notre histoire. Un berger qui saurait utiliser ses longues heures de loisir arriverait assez vite à distinguer les uns des autres ses moutons; il est probable qu'il ne leur donnerait tout de même pas un nom à tous indi­viduellement. Pour Jésus, chacun, parmi les millions de chrétiens qui composent son troupeau, est une unité, ayant son nom propre. C'est le mouton ce un tel « ou ce une telle » et il n'y a pas à craindre qu'il y ait jamais confusion.

L'ennui, avec les moutons qui franchissent la barrière ou la haie, c'est qu'ils risquent de brou­ter une herbe qui ne leur convient pas du tout. S'ils entrent dans un champ de trèfle, par exemple, il y a des chances qu'ils en broutent à se rendre malades. Vous les voyez alors enfler, puis s'étendre à terre sans bouger, cela peut mal finir !... Ne riez pas ! C'est un peu notre histoire à tous. Soyez sûrs quece n'est pas pour rien que Nôtre-Seigneur dit vouloir mener lui-même ses brebis aux pâturages; c'est lui qui leur donnera ce qu'il leur faut ; il sait distinguer ce qui est bon pour elles et ce qui ne l'est pas.

Ceci mous amène à dire un mot de ceux qui aident le pasteur, le Bon Pasteur, à garder son troupeau. Vous pensez bien qu'il ne court pas lui-même après les brebis ou les moutons auxquels il prend fantaisie de s'échapper. Que fait-il ? Il siffle son chien et aussitôt celui-ci part en cou­rant en aboyant aussi, et sur quel ton ! Et il con­tinuera son manège jusqu'à ce qu'il ait ramené le  fugitif ou la fugitive à l'alignement du trou­peau. La prochaine fois que vous verrez une scène de ce genre, rappelez-vous ce que je vous dis aujourd'hui. Pensez que Dieu a établi au-des­sus de vous, dans l'Eglise, des prêtres pour vous avertir : « Il faudrait faire ceci, ne pas faire cela... » Ce sont les messagers de Jésus-Christ, le vrai Berger. Ceux-ci ne parlent pas en leur pro­pre nom, mais en son nom à lui; ils n'inventent pas de nouvelles règles, de nouveaux commande­ments, mais ils vous transmettent ce que le Ber­ger veut de vous, ce qu'il interdit ou commande, et à ce Berger-là vous devez obéissance parce que vous êtes à lui.

Autre chose : un troupeau ne vit pas dans les champs à longueur d'année, ni même de journée. C'est au berger à pourvoir à sa nourriture, qu'il soit dehors ou dedans. Et voyez avec quelle solli­citude notre divin Pasteur y a pourvu ! Il sait bien que la vie surnaturelle, que nous tenons de lui, ne peut s'entretenir que par un aliment sur­naturel. Alors il nous donne sa Chair et son Sang dans la Sainte Eucharistie.

Revenons, avant de terminer, sur l'image que Jésus a voulu nous laisser de lui-même dans la parabole de la brebis égarée. (JN, X, 11.) Le bon Pasteur ne peut supporter qu'elle soit perdue sans retour, et nous savons la peine qu'il se donne pour la ramener au bercail. Mais il est un aspect de la parabole auquel on ne pense guère : je veux par­ler de la résistance de la brebis à son propre sau­vetage. Elle s'est laissé prendre aux ronces d'un buisson; le berger accourt et se met en devoir de la dégager, patiemment, doucement. Croyez-vous qu'elle va se laisser faire. Bien au contraire. Elle se débat, se démène comme une petite folle ! A peine commence-t-elle à se sentir libre qu'elle tente de fuir de nouveau. Elle voudrait échapper à son sauveteur... Il faudra que celui-ci la sauve malgré elle !

Eh bien ! C'est tout simplement notre histoire, l'histoire de l'âme humaine tombée dans le péché grave. La grâce qui la délivrerait est quelque chose dont elle se méfie, qu'elle ne veut pas accepter, qu'elle essaie même de refuser positivement. Quel artiste a jamais pensé à peindre cela : le bon Pas­teur venant délivrer sa brebis qui s'efforce de lui échapper ? Ce serait un beau et triste sujet... trop vrai hélas !

Extrait de : LE CREDO  Mgr Ronald KNOX. (1959)

Le jeûne de Noël: Quand, pourquoi et comment?

 
 
 
La deuxième longue période de jeûne après le Grand Carême est le jeûne de Noël. Il dure aussi quarante jours, mais n’a pas le même caractère d’austérité que le jeûne d'avant Pâques. Il commence le 15 Novembre et se termine le 24 Décembre.
 
La célébration de la naissance dans la chair de notre Seigneur Jésus-Christ est la deuxième fête majeure des chrétiens.
 
C’est vers le milieu du quatrième siècle qu’elle a été instituée dans les Églises d'Orient... On y célébrait jusque là le même jour  –   le 6 janvier –   la naissance et le baptême du Christ. Ce n’est que vers la fin du IV° s. qu’on a introduit, en provenance d’Occident, la fête de Noël le 25 décembre.
 
Originellement donc les fêtes de la nativité, de la circoncision et du baptême du Christ étaient célébrées ensemble. Désormais la Nativité se fête séparément le 25 décembre tandis que l’on a conservé la simultanéité de la circoncision et du baptême le 6 janvier.
La grande importance qu’ a prise cette nouvelle célébration de la Nativité, mise à part, chez les fidèles comme chez les moines, a eu pour conséquence que l’on a institué également pour cette fête un jeûne important selon le modèle du Grand Carême précédant Pâques.
 
Ce  jeûne préparant à la célébration de l’anniversaire du Christ s’est d’abord appelé "jeûne de St Martin" en Occident, vu sa proximité avec la fête du Saint Apôtre des Gaules tandis qu’en Orient on l’a souvent appelé "jeûne de St Philippe" puisqu’il commençait après la célébration de la fête du Saint Apôtre également.
C’est au V°s que nous trouvons des traces de ce jeûne avant Noël en Occident et au VI°s. en Orient. Des auteurs comme Anastase du Sinaï, le patriarche de Constantinople Nikiforos le Confesseur, saint Théodore le Studite, ainsi que le patriarche d'Antioche Théodore Balsamon le mentionnent dans leurs écrits.
 
Le jeûne au début, semble-t-il, était de courte durée. Théodore Balsamon, auteur du XIIe siècle nous apprend qu’il ne durait que sept jours à son époque – puisqu’il l’appelle le « jeûne des sept jours ». Mais sous l'influence du jeûne du Grand Carême de Pâques, il a été étendu à quarante jours, sans toutefois avoir la rigueur de celui-là.
 
En quoi consiste le jeûne ?
Pendant quarante jours, on s’abstient de toute viande, produits laitiers et œufs. En revanche on peut manger du poisson tous les jours – sauf bien sûr le mercredi et le vendredi et ceci jusqu’au 17 décembre. On peut aussi manger du poisson le jour de la fête de la Sainte Mère de Dieu quel que soit le jour. Du 18 au 24 décembre, la veille de la fête, vin et huile sont permis sauf le mercredi et le vendredi. L’abstinence de viande ne concerne pas le 15 novembre et la veille de la fête à moins que cela ne tombe un samedi un dimanche où il faut s’abstenir de tout péché.
 
« Nous devons non seulement respecter les consignes du jeûne concernant l’alimentation mais également nous abstenir de tout péché, de sorte qu’au jeûne du ventre nous devons ajouter celui de la parole en évitant le mensonge, les polémiques, les moqueries, la colère et tout péché que nous pourrions commettre avec la parole.
Nous devons également pratiquer le jeûne du regard et nous abstenir de regarder des choses vaines.
En fait c’est de tout notre être, quels qu’en soient les mouvements et expressions, que nous devrions jeûner et nous abstenir de tout mal, par tous nos sens, par un saint jeûne agréable à Dieu pour devenir dignes de communier aux saints mystères. » (De Le jeûne de l'Eglise par l'Archimandrite Siméon Koutchma Ed. Ministères apostoliques, pp 88-92) article de Dorothée Gazis (version française de Maxime le minime / source:Maxime le minime)
 

C'était il y a trois ans pendant les travaux pour rendre un peu plus habitable la "Maison Notre-Dame"

qui est très vétuste et qui sert actuellement de Presbytère pour la "Grande Paroisse de la Région du Sud-Ouest (Du Poitou Charente jusqu'au Pyrénées).

Ces travaux ont été menés par les zélés fidèles de la Paroisse locale dédiée à Notre-Dame de Toutes Grâces et Saint Ubald. 
Depuis, la municipalité a réaménagé la Place, le Monument aux morts, les rues.

Ainsi, avons-nous désormais une belle allée qui conduit à l'entrée de la Chapelle et invite les passants à lire le panneau d'affichage des Célébrations Liturgiques et activités pastorales.

Il faudra que je prenne de nouvelles photos pour les partager avec vous.

De plus, une nouvelle tranche de travaux devra se faire pour blanchir les murs de la cuisine et de la pièce qui lui est contiguë, poser du carrelage ou un revêtement de sol pour améliorer l'hygiène ...Mais ça dépendra des moyens et d'une organisation serrée entre les familiers du Monastère et les paroissiens de l'Angoumois...

Plus tard, il faudra penser à remplacer toutes les fenêtres de l'étage car, pour l'instant, l'hivers, la Maison est pratiquement inhabitable. 
C'est la "Maison des courants d'airs". Mais là, c'est tout un budget pour l'instant hors de notre portée.


-----------------------------------------
It was three years ago during the works to make a little more habitable the "House Notre-Dame" which is very old and which currently serves as Presbytery for the "Great Parish of the South West Region (Du Poitou Charente to the Pyrenees).

These works were led by the zealous faithful of the local parish dedicated to Our Lady of All Graces and Saint Ubald.
Since then, the municipality has redeveloped the Square, the War Memorial, the streets.

Thus, now we have a beautiful path that leads to the entrance to the Chapel and invites passers-by to read the notice board for Liturgical Celebrations and Pastoral Activities.

I will have to take new photos to share with you.

In addition, a new slice of work will have to be done to whiten the walls of the kitchen and the room which is contiguous to it, to lay tiling or a floor covering to improve the hygiene ... But that will depend on the means and a close organization between the monastery's familiars and the parishioners of Angoumois ...

Later, it will be necessary to think to replace all the windows of the floor because, for the moment, the winter, the House is practically uninhabitable.
This is the "House of drafts". But there is a budget for the moment out of our reach.
-------------------------------------------
Foi há três anos durante as obras para tornar um pouco mais habitável a "Casa Notre-Dame", que é muito antiga e que atualmente serve como Presbitério para a "Grande Paróquia da Região Sudoeste" (Du Poitou Charente). aos Pirinéus).

Estas obras foram conduzidas pelos fiéis zelosos da paróquia local dedicada a Nossa Senhora de Todas as Graças e São Ubald.
Desde então, o município reformulou a Praça, o Memorial de Guerra, as ruas.

Assim, agora temos um belo caminho que leva à entrada da Capela e convida os transeuntes a ler o quadro de avisos das Celebrações Litúrgicas e das Atividades Pastorais.

Vou ter que tirar novas fotos para compartilhar com você.

Além disso, uma nova fatia de trabalho terá que ser feita para branquear as paredes da cozinha e da sala que é contígua a ela, para colocar ladrilhos ou um revestimento de piso para melhorar a higiene ... Mas isso vai depender dos meios e uma organização próxima entre os familiares do mosteiro e os paroquianos de Angoumois ...

Mais tarde, será necessário pensar em substituir todas as janelas do chão porque, no momento, o inverno, a casa é praticamente inabitável.


Esta é a "Casa dos rascunhos". Mas há um orçamento para o momento fora de nosso alcance.


----------------------------------------

 

 

 

SOS pour notre Ecole

 

Saint Charbel au

 

Pakistan.

 

Voulez-vous nous aider* et ou prier Saint Joseph pour qu'il suscite, par son intercession, de généreux donateurs ?...

 

Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent.
L'amour du Christ nous a rassemblés et nous sommes un.

 

"Seigneur notre Dieu entend la misère de ton peuple et aide-les à surmonter leur pauvreté. 
Dieu Tout-Puissant aide nos enfants paroissiens dans leur éducation et nous envoie des bienfaiteurs et des donateurs pour les parrainer dans l'éducation pour leur avenir radieux" (Père Shamoon)

Prière à saint Joseph pour l'école Saint Charbel ouverte par notre Père SHAMOON MASIH au Pakistan .

Dîtes un "Kaumo", une dizaine de chapelet puis :

Saint Joseph, époux de Marie, accordez-nous votre protection paternelle, nous vous en supplions .
O vous qui avez été doté d'une puissance éprouvée pour subvenir à nos nombreuses nécessités et qui savez nous rendre possibles les choses qui nous paraîtraient les plus impossibles, ouvrez vos yeux de père sur les intérêts de vos enfants.
Dans l'embarras et la peine qui nous pressent, nous recourons à vous avec confiance ; daignez nous prendre sous votre charitable conduite et réglez pour nous cette affaire si importante et si difficile: le sauvetage de l'école Saint Charbel fodée au Pakistan par notre Abouna SHAMOON MASIH , elle est cause de toutes nos inquiétudes.
Faites que son heureuse issue tourne à la gloire de Dieu et au bien de ses dévoués serviteurs. Amîn.

Mère de Miséricorde, intercédez pour nous !
Saint Joseph, priez pour nous !
Saint Pierre d'Antioche, priez pour nous!
Saint Thomas, Apôtre des Indes, priez pour nous!
Saint Grégorios de Parumala, priez pour nous!

VEUILLEZ NOUS AIDER A SECOURIR CETTE ECOLE EN ENVOYANT VOS DONS A:
Caritas ESOF
15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL.

Tel: 02.33.24.79.58

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

*Toutes offrandes si elles passent par l'Association Caritative CARITAS ESOF sont, en France, déductibles de vos impôts sur le revenu à raison de 66 °/° du montant de votre don . 
-----------------------------
SOS for our Saint Charbel School in Pakistan.

Do you want to help us * and / or pray to Saint Joseph to encourage generous donors through his intercession?

Prayer to Saint Joseph for Saint Charbel School opened by Father SHAMOON MASIH in Pakistan.

Say a dozen rosaries then:

Saint Joseph, husband of Mary, give us your paternal protection, we beg you.

O you who have been endowed with a proven power to provide for our many necessities and who know how to make possible the things that seem to us the most impossible, open your eyes of father on the interests of your children.

In the embarrassment and pain which press us, we recur to you with confidence; Deign to take us under your charitable conduct and settle for us this important and difficult matter: the rescue of the school Saint Charbel foded in Pakistan by our Abouna SHAMOON MASIH, it is cause of all our worries.

Make his happy outcome turn to the glory of God and the good of his devoted servants. Amin.

Mother of Mercy, intercede for us!
Saint Joseph, pray for us!
St. Peter of Antioch, pray for us!
St. Thomas, Apostle of India, pray for us!
Saint Gregorios of Parumala, pray for us!

PLEASE HELP HELP THIS SCHOOL BY SENDING YOUR DONATIONS TO:

Caritas ESOF
15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE DIEU-DU-THEIL.
Tel: 02.33.24.79.58 Email: asstradsyrfr@laposte.net

* All offerings if they pass through the CARITAS ESOF Charitable Association are, in France, deductible from your income tax at the rate of 66 ° / ° of the amount of your donation.
-------------------------------------
SOS para a nossa Escola Saint Charbel no Paquistão.

quer nos ajudar * e / ou orar a São José para incentivar doadores generosos por sua intercessão?

Oração a São José para a escola Saint Charbel aberto por nosso Pai Shamoon MASIH Paquistão .

Diga uma dúzia de rosários então:

São José, marido de Maria, nos dá sua proteção paterna, nós te imploramos.
Ó vocês que foram dotados de um poder comprovado para prover nossas necessidades e que sabem tornar possíveis as coisas que nos parecem mais impossíveis, abrem os olhos do pai para os interesses de seus filhos.
No embaraço e dor que nos pressionam, recorremos a você com confiança; dignou a nos levar sob o seu comportamento de caridade e definir para nós neste caso tão importante e tão difícil: o resgate da escola fodée Saint Charbel no Paquistão pelo nosso Abouna Shamoon MASIH, é por causa de todas as nossas preocupações.
Faça seu feliz resultado se voltar para a glória de Deus e o bem de seus servos devotados. Amin.

Mãe da Misericórdia, intercede por nós!
São José, rogai por nós!
São Pedro de Antioquia, rogai por nós!
São Tomé Apóstolo da Índia, rogai por nós!
São Gregório de Parumala, rogai por nós!

POR FAVOR, AJUDE A AJUDA ESTA ESCOLA ENVIANDO SUAS DOAÇÕES A:

Caritas ESOF
15 Rue des 3 Communes
27580 Chaise-Dieu-Du-Theil

Tel: 02.33.24.79.58
Email: asstradsyrfr@laposte.net

* Todas as ofertas, caso passem pela Associação Beneficente CARITAS ESOF, são, na França, dedutíveis de seu imposto de renda à taxa de 66 ° / o do valor de sua doação.

 

 

 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...