Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2018 1 12 /02 /février /2018 08:06

Chers amis. Aloho m'barekh. 

Avec joie ! Carême 2018
La tradition de l’abstinence et du jeûne pendant le Grand Carême –
En 2018, conformément au Calendrier Syro-Orthodoxe (Malakare) la fête de Pâques sera célébrée le Dimanche 1er Avril.


« Je suis venu, non juger le monde, mais le sauver » – Jean 12, 47

Hier,lors du premier dimanche de Carême alors que nous célébrions le premier miracle de Notre Seigneur à Cana de Galilée,vous étiez nombreux,malgré les absents, à vous confesser,à la Sainte Messe et à recevoir l'Onction des malades. 
Aujourd'hui,nous célébrerons l'Office de Réconciliation "Shubdkono" au Sanctuaire Marial de Notre Dame de Sauvagnac (A la sixième heure environ). 

Peut-être y retrouverons-nous quelques personnes de la région ?

Heureux lundi de la première semaine du Grand Carême à vous tous ! Joyeuse montée vers Pâque !

Vous serez dans nos prières tout au cours des étapes du Pèlerinage marial que nous faisons en Février du 11 au 19 . Veuillez ne pas m'oublier dans les vôtres et préparer avec moi, dans la prière, ma prochaine visite pastorale et canonique au Brésil autour du 16 au 22 Mars .

En union de prières. 


+Mor Philipose,Métropolite. Jauldes ce 12.II.18

--------------

Dear friends. Aloho m'barekh.

With joy ! Lent 2018
The tradition of abstinence and fasting during Lent -
In 2018, according to the Syro-Orthodox Calendar (Malakare) Easter will be celebrated on Sunday 1st April.


"I came not to judge the world, but to save it" - John 12, 47

Yesterday, on the first Sunday of Lent as we celebrated the first miracle of Our Lord at Cana of Galilee, many of you were absent, confessing to the Holy Mass and receiving the Anointing of the Sick.
Today, we will celebrate the Office of Reconciliation "Shubdkono" at the Marian Shrine of Our Lady of Sauvagnac (At about the sixth hour).

Maybe we will find some people from the region?

Happy Monday of the first week of Great Lent to you all! Happy climb to Passover!

You will be in our prayers throughout the steps of the Marian Pilgrimage that we are doing in February from the 11th to the 19th. Please do not forget me in yours and prepare with me, in prayer, my next pastoral and canonical visit to Brazil around the 16th to the 22nd of March.

In union of prayers.


+ Mor Philipose, Metropolitan. Jauldes this 12.II.18

--------------------------

Caros amigos. Aloho m'barekh.

Com alegria! Quaresma 2018
A tradição da abstinência e do jejum durante a Quaresma -
Em 2018, de acordo com o Calendário Syro-Ortodoxo (Malakare), a Páscoa será celebrada no domingo 1 de abril.


"Eu não vim julgar o mundo, mas salvá-lo" - John 12, 47

Ontem, no primeiro domingo da Quaresma como celebramos o primeiro milagre de Nosso Senhor em Caná da Galiléia, muitos de vocês estavam ausentes, confessando a Santa Missa e recebendo a Unção dos Doentes.
Hoje, vamos comemorar o Escritório de Reconciliação "Shubdkono" no Santuário Mariano de Nossa Senhora de Sauvagnac (aproximadamente a sexta hora).

Talvez encontremos algumas pessoas da região?

Feliz segunda-feira da primeira semana de Great Lent para todos vocês! Feliz escalada para a Páscoa!Você estará em nossas orações durante os passos da peregrinação mariana que estamos fazendo em fevereiro do dia 11 ao 19.

Por favor, não me esqueça no seu e prepare-se comigo, em oração, minha próxima visita pastoral e canônica ao Brasil no dia 16 a 22 de março.

Em união de orações.


+ Mor Philipose, Metropolitan. Jauldes este 12.II.18

__________________________________

Belle entrée en « carême » :

Le temps du désir !

 

 

Quel est donc ce « désert » auquel nous convie le Carême ?

A quelle « traversée » sommes-nous donc invités ?

Quel « combat » avons-nous à mener et contre « qui » ?

Jésus se retire quarante jours au désert après le baptême de Jean dans les eaux du Jourdain.

Géographiquement, les deux lieux sont voisins.

Comme si, au seuil de sa vie publique, avant de se mettre à parler et à guérir, Jésus devait faire un détour, traverser les eaux rêches et sèches d’un autre « baptême ».

Un baptême du feu, de lutte, de faim et de soif.

Comme si la fécondité de sa parole dépendait de cette traversée brûlante.

Comme si, pour murir, sa vocation devait d’abord s’enfouir dans l’aridité rude du désert… « Si le grain ne meurt… »

Luc nous dit que Jésus fut, « pendant 40 jours, tenté par le diable ».

En grec, « diabolos » se traduit par « diviseur ». Le « diabolos » est ce qui nous divise.

Il y a bien sûr, les divisions entre nous, dans nos vies sociales, familiales, conjugales, amicales, professionnelles, ecclésiales…

Mais il y a peut-être d’abord ces « divisions » à l’intérieur de nous, ce cœur divisé, partagé, blessé qui nous fait dire, si souvent, avec saint Paul :

« Ce que je veux, je ne la fais pas ; et ce que je ne veux pas, je le fais ».

Oui, notre cœur est si souvent divisé, partagé entre des désirs contradictoires :

- nous voudrions aimer mieux, mais nous ne nous donnons pas les moyens de changer.

- nous voudrions être davantage solidaires des plus fragiles, mais nous ne bougeons pas, ou si peu.

- nous voudrions prier plus souvent, mais ne laissons pas de place à Dieu dans notre quotidien.

C’est à cela que nous convie le désert de Carême : lutter contre nos divisions et tiraillements intérieurs, ce « diviseur » qui nous sépare de nous-même, essayer d’unifier notre désir, purifier nos faims et nos soifs si souvent cantonnées dans l’avoir, si peu ouvertes à l’être.

Oui, le temps du désert, c’est le temps du désir. Un temps où nous prenons le temps d’écouter enfin cette « voix de fin silence » qui, en nous, nous appelle à devenir qui nous sommes. A répondre enfin à la vocation de notre baptême.

Le temps du Carême, c’est le temps où nous avons à travailler à notre libération et à notre unification.

On dit d’un homme sous l’emprise du diable, qu’il est « possédé ».

Eh bien, le Carême, c’est le temps de la dépossession où nous avons à couper, élaguer, émonder toutes ces chaînes qui nous empêchent de faire en nous l’unité.

 

Nous voici invités par l’Esprit à purifier notre désir :

- Qu’est-ce que je veux vraiment faire de ma vie ?

- Qu’est-ce qui est vraiment essentiel pour moi ?

- Qu’est-ce qui entrave ma marche vers cet essentiel ?

- Que me faut-il changer pour répondre mieux, plus fort, plus vrai, à l’appel de l’Évangile ?

 

L’appel du désert est en fait un triple appel :

 

D’abord appel à la solitude. Impossible de mener un fécond discernement spirituel si nous ne prenons pas régulièrement des temps de solitude. Des moments où nous abandonnons notre personnage social, où nous ne nous définissons plus par notre métier, nos engagements, notre CV… Un temps où nous nous confrontons à la nudité de notre être. Le désert du Carême nous invite à cette solitude qui nous permettra, au sens fort de l’expression de « nous retrouver », de nous trouver à nouveau. Alors nous pourrons découvrir que cette solitude est « habitée ». Qu’en fait, nous ne sommes pas seul, mais sous le regard de la Divine Présence et que seul, ce regard de Dieu peut nous offrir notre identité véritable.

Le désert est aussi appel au silence. Impossible d’entrer en secret dialogue avec nous-même, impossible d’entendre, en nous, les murmures de l’Esprit, si nous ne plongeons par régulièrement dans le silence. Il nous faut rompre chaque jour avec le bruit du quotidien, refermer un instant la porte sur le vacarme trépidant de notre « modernité », fermer le poste, couper le wifi permanent de nos préoccupations, pour laisser Dieu nous parler à l’oreille du cœur. Car Dieu ne parle que si nous commençons par nous taire devant Lui. « Se taire, disait Madeleine Delbrêl, ce n’est pas ne rien dire, c’est mettre toutes les puissances de son âme à écouter… »

Le désert est enfin appel à la faim et à la soif.  Impossible de laisser se creuser en nous la faim de Dieu, si nous sommes sans cesse comblés et repus par cette consommation frénétique dont le Pape François dit dans son encyclique combien elle nous conduit droit dans le mur. Comme dit la chanson de Souchon : « On nous fait croire, que le bonheur c’est d’avoir, de l’avoir plein nos armoires, dérisions de nous, dérisoires… » Oui, frères et sœurs, le désert du Carême est aussi appel à la dépossession, à la sobriété bienheureuse sans laquelle ne renaîtra pas en nous la faim d’avoir faim du seul pain qui rassasie et met en route vers toutes les faims et les urgences humaines.

A l’entrée du Carême, saint Bernard ne formulait qu’un vœu à ses moines : « Retrouvez la joie du désir spirituel ».

Je vous souhaite, je nous souhaite de nous laisser envahir par cette joie !  Entrons dans ce temps du désir qu’est le désert du Carême avec comme horizon de laisser l’Esprit unifier notre cœur. Et d’y semer la miséricorde.

Laissons Dieu devenir Dieu en nous.

Alors le monde, autour de nous, se réchauffera.

 

Bertrand REVILLION

Diacre Permanent

 

(Lien à la Source)

 

SAINT FELIX

FELIX 12 FEVRIER

(Pape de Rome. + en 530)


La Rome du début du VIème siècle est menacée par les Goths de Théodoric qui non seulement sont des barbares (en fait très romanisés) mais en plus adhèrent à l’hérésie arienne. Etre évêque de Rome dans ces conditions est donc assez dangereux.

 

En mai 526 le pape Jean Ier meurt en prison à Ravenne, victime de Théodoric. Il lui faut un successeur mais au lieu de passer par une élection traditionnelle, c’est le  roi Théodoric qui prend la décision de mettre,  Félix de Samnium, sur le trône de Pierre. Le clergé romain se rallie le 12 juillet 526 et reconnaît Félix IV, mais  surprise, le 30 août le roi meurt

 

  Il laisse un petit fils mineur sous la régence de sa mère, Amalasuntha. Or cette femme, la fille d’Alaric, est favorable aux orthodoxes  formant la catholicité. Elle accepte de reconnaître que l’élection ne s’est pas faite normalement et dédommage l’Eglise en lui donnant deux édifices civils  dont l’un deviendra la basilique St Côme et Damien, première église installée sur les forums (celui de Vespasien). Cette église a de très belles mosaïques.

Malade le 54 ème pape meurt le 22 septembre 530 après 4 ans et 2 mois de pontificat.

------------------------

 

Commémoraison des saints martyrs d’Abitène

(† 304)

 

S

aturnin, prêtre, avec ses quatre enfants : Saturnin le jeune et Félix, tous deux lecteurs, Marie, vierge consacrée, et le petit Hilarion. Le sénateur Dativus, Félix ; un autre Félix, Émérite et Ampelius, lecteurs. Rogatien, Quintus, Maximien ou Maxime, Telica ou Tazelita, un autre Rogatien, Rogatus, Janvier, Cassien, Victorien, Vincent, Cécilien, Restitute, Prima, Éve, encore un autre Rogatien, Givalius, Rogatus, Pomponia, Secunde, Januaria, Saturnine, Martin, Clautus, Félix le jeune, Marguerite, Major, Honorata, Regiola, Victorin, Peluse, Fauste, Dacien, Matrone, Cécile, Victoire, vierge de Carthage, Berectina, Secunde, Matrone, Januaria. (Martyrologe Romain)

________________________________________________________________

 

LA BEAUTE DE L'AMOUR DE DIEU
(Par Saint Syméon le Nouveau Théologien): 


 
Mes chers Pères et Frères, dès que je me suis souvenu de la beauté de l'Amour de Dieu, sa Lumière est soudain apparue dans mon cœur. J'ai été submergé par ses délices. 

Ô Seigneur, comme est heureux celui qui T'a étreint, car il n'aura plus aucun désir d'étreindre une beauté terrestre.

Heureux celui qui, mû par ton Amour, s'attache à Toi. Il reniera le monde entier.
Heureux celui qui caresse Ta beauté, et avec un désir infini s'en délecte, car il sera spirituellement rassasié.

Heureux celui qui T'étreint, car il sera miraculeusement changé. Il se réjouira en esprit et dans l'âme, car Tu es joie ineffable.

Heureux celui qui obtient possession de Toi, car il comptera les trésors du monde comme néant, car Tu es en vérité, la richesse véritable et inépuisable.

Heureux, trois fois heureux est celui que Tu acceptes, car, bien qu'il soit sans gloire visible, il sera plus glorieux que tout ce qui est glorieux.

Bienheureux est celui qui est aimé de Toi, reçu par Toi, enseigné par Toi, celui qui demeure en Toi et qui est nourri par Toi en Christ, l'immortelle nourriture, le Christ notre Dieu.

A BELEZA DO AMOR DE DEUS
(Por São Simão o Novo Teólogo):

 
Meus queridos Pais e Irmãos, assim que me lembrei da beleza do Amor de Deus, sua Luz de repente apareceu em meu coração. Fiquei surpreso com suas delícias.

Ó Senhor, quão feliz é ele quem o abraçou, pois ele não terá mais vontade de abraçar uma beleza terrena.

Feliz é aquele que, movido pelo seu amor, se apega a você. Ele negará todo o mundo.
Bem-aventurado aquele que acaricia sua beleza, e com infinito desejo se deleita, pois ele será espiritualmente saciado.

Bem-aventurado aquele que te abraça, pois ele será milagroso. Ele se alegrará no espírito e na alma, porque você é alegria inefável.

Feliz é aquele que obtém a posse de você, pois ele contará os tesouros do mundo como nada, pois você é verdadeiramente a riqueza verdadeira e inesgotável.

Feliz, três vezes feliz é aquele que você aceita, pois, embora ele não tenha glória visível, ele será mais glorioso que tudo o que é glorioso.

Bem-aventurado aquele que é amado de você, recebido por você, ensinado por você, que habita em você e que é alimentado por você em Cristo, alimento imortal, Cristo nosso Deus.

THE BEAUTY OF GOD'S LOVE
(By Saint Symeon the New Theologian):

 
My dear Fathers and Brothers, as soon as I remembered the beauty of God's Love, his Light suddenly appeared in my heart. I was overwhelmed by her delights.

O Lord, how happy is he who has embraced you, for he will have no longer any desire to embrace an earthly beauty.

Happy is he who, moved by your love, clings to you. He will deny the whole world.
Blessed is he who caresses Your beauty, and with infinite desire delights in it, for he will be spiritually satiated.

Blessed is he who embraces you, for he will be miraculously changed. He will rejoice in spirit and in the soul, because you are ineffable joy.

Happy is he who obtains possession of you, for he will count the treasures of the world as nothing, for you are in truth the true and inexhaustible wealth.

Happy, three times happy is the one you accept, for although he has no visible glory, he will be more glorious than all that is glorious.

Blessed is he who is beloved of You, received by You, taught by You, who dwells in You and who is nourished by You in Christ, the immortal food, Christ our God.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

_______________________________________

L’amour est-il soumis au vent ?

Séparation sans espoir –

Vous vous sentez « comme le dernier des pécheurs ». Vous avez le sentiment de « passer à côté d’une vie de bonheur qui aurait dû être [la vôtre] si [vous étiez] resté en relation avec Dieu ». Votre femme vous « a déjà beaucoup pardonné. Elle est arrivé à ce stade, dites-vous, où l’amour a disparu… à cause de l’accumulation de [vos] trop nombreuses erreurs. Aujourd’hui [vous vivez] seul en voyant les enfants de façon alternée ». Tout espoir de réconciliation, de renouvellement ou de restauration de votre couple semble vain. Et pourtant, dans votre cœur, il germe une douleur spirituelle, le douloureux regret d’avoir gâché le don que le Seigneur vous avait fait du bonheur et de la joie – d’avoir gâché irrémédiablement l’amour.

Le repentir

Cette douleur est celle du repentir. Adam l’éprouva quand il eut perdu le Paradis. À l’est d’Éden, il versait d’abondantes larmes en pensant par quelle folie il s’était lui-même privé de la familiarité de son Créateur et de l’amour de son épouse (cf. « Starets Silouane,  Moine du Mont-Athos, Vie-Doctrine-Écrits », édition Présence, Paris, 1973, p.255). La profonde parabole du Fils prodigue –littéralement  le « débauché » – est l’histoire du repentir, la nostalgie des biens divins dont on s’est privé soi-même. Prenez pour vous ce temps du Fils prodigue, et acceptez la grâce du repentir que le Seigneur veut vous accorder dans sa grande miséricorde! En effet, nul ne peut éprouver la douleur d’avoir perdu le Paradis si l’Esprit saint, le miséricordieux Esprit du Père, ne le lui inspire. Les larmes du repentir sont l’amorce du Salut : elles ouvrent à la réconciliation avec Dieu et avec le prochain – dans votre cas, c’est l’épouse. Le Seigneur veut accorder la grâce du repentir à celui qui a perdu la grâce de l’amour.

En route

Confiez à ceux qui peuvent prier pour vous le prénom de votre épouse et le vôtre : ils prieront pour elle et pour vous afin que vous soit accordée la grâce de la réconciliation et le renouveau de celle du saint mariage : « Seigneur Jésus Christ notre Dieu, pardonne, réconcilie et sauve tes serviteurs les époux Untel et Unetelle ! » Bien sûr que cela dépend également de vous et d’elle : vous laisserez-vous réconcilier l’un avec l’autre et avec votre Seigneur ? Cherchez et trouvez dans votre cœur ce qui reste d’amour pour elle; remémorez-vous les moments miraculeux de votre rencontre; retrouvez-vous à l’heure de votre amour naissant l’un pour l’autre. Priez toujours le Christ qui, à Cana de Galilée, réconcilia Adam et Ève. Votre prêtre vous conduira à dépasser le mur du désamour. Il vous écoutera ; il sera le témoin de votre confession avec repentir ; il lui sera inspiré par l’Esprit une ou deux paroles de consolation, et un projet de vie.

L’amour disparaît-il ?

« L’amour ne disparaît jamais » (1 Co. 13, 8) ! Les passions, non l’amour, sont soumises au vent : convoitise, amour égoïste de soi, désir de jouir égoïstement d’autrui, ou qu’il jouisse de nous, d’une façon ou d’une autre ; passion de posséder, de dominer, d’être le dieu d’autrui… Les passions nous quittent, grâce à Dieu qui ne permet pas qu’elles durent aussi longtemps que la vie. L’enfer ne peut être qu’indéfini ; seul le Seigneur, et le Seigneur Amour, est éternel. Or quand, dans le domaine amoureux (qui n’a souvent d’amour que le nom), nous ne ressentons plus de passion, nous pensons que nous n’aimons plus ou que notre conjoint a cessé de nous aimer.

L’amour triomphant

Autre est le mystère de l’amour, de l’Amour en personne. Le Sauveur et Messie Jésus Christ l’a bien montré. Il est venu dans le monde pour cela : pour révéler l’amour et le donner aux hommes, aux parents, aux enfants, aux amis et aux époux, aux ennemis, en partage. Le mystère de l’amour est qu’il triomphe dans son rejet. Il ne disparaît pas. Il n’est pas anéanti. Comme nous le voyons par la Croix, quand Il est rejeté, méprisé, bafoué et torturé, Il s’efface, Il se fait discret et silencieux, Il accepte d’être crucifié et mis à mort, Il accepte de mourir et de passer par l’enfer. Et, en voulant librement passer par là, Il se révèle comme amour. Tel est la Pâque du Fils de Dieu : c’est la Pâque de l’amour, trahi, jugé, condamné, exécuté, oublié sur la Croix sauf d’une poignée d’hommes. Il est galvaudé, trompé, pris pour ce qu’il n’est pas, banalisé, considéré comme rien du tout par rapport aux grandes et triomphantes passions de ce monde. L’amour est humble devant Dieu et devant les hommes. Il est vainqueur.

Responsable de l’amour

On ne peut ni le détruire ni l’anéantir, car Il est. L’homme n’a le pouvoir ni de faire être ni d’anéantir : il n’est pas créateur. L’amour qui est confié par le saint Esprit, avant le baptême, quand il naît dans le cœur d’un fils d’Adam, dans le baptême, quand il est renouvelé  chez un fils du Nouvel Adam ; dans la sainte chrismation, par la Descente vertigineuse de l’Esprit ; en s’en nourrissant et en s’y abreuvant par la sainte communion, et dans tous les sacrements : dans le couronnement des époux, par excellence, la grâce de l’amour conjugal descend avec l’Esprit sur les fiancés.

La petite flamme

Le don initial, et prophétiquement final, de l’amour, constitue notre tâche. Humains que nous sommes, marqués au sceau de l’image divine, engendrés du Père dans le saint baptême, nous sommes les gardiens et les gardiennes de l’amour. C’est une flamme : qu’as-tu fait de cette flamme ? Il se ranime, ce feu, si tu souffles sur des braises quelquefois refroidies ; il renaît de ses cendres ; il gagne sur la mort parce qu’il est mort par amour. Nous aussi, à notre petit niveau, nous pouvons traverser la Pâque de l’amour, conjugal ou autre. Tel est le programme de notre vie : que toujours l’amour, même vaincu et qui pleure, comme dit le poète, gagne sur le désamour et sur la froideur.

 
 

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE EN PREMIÈRE SEMAINE DU MOIS DE MAI 2018

(Du 1er au 8 Mai.Conférence du Pr Sadek le 7 Mai) , 

au Monastère Syro-Orthodoxe francophone par Armia Chef d’atelier au Patriarcat Copte Orthodoxe d'Alexandrie (Sous la supervision et avec conférence du Pr Sadek A ) 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

Adresse ci-dessous:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie,

Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Courriels: asstradsyrfr@laposte.net

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

________________________________________________________

Tout est dû à Dieu. Quelle part lui donnons-nous ?

« On est sans cesse dans la main de Dieu sans songer à lui, et on se sert de tous ses dons pour l'offenser. On ne voudrait pas mourir dans sa haine éternelle ; mais on ne veut point vivre dans son amour. On avoue que tout lui est dû, et on ne veut rien faire pour lui. On lui préfère les amusements qu'on méprise le plus. On n'oserait nommer les choses qu'on met souvent dans son cœur au-dessus de lui. On connaît l'indignité du monde, et on le sert avec bassesse ; on connaît la grandeur et la honte infinie de Dieu, et on ne lui donne que de vaines cérémonies. En cet état, on est autant contraire à sa raison qu'à la foi.

Vous connaissez la vérité, monsieur ; vous voudriez l'aimer. Vous auriez horreur de mourir comme ceux qu'on appelle honnêtes gens n'ont point de honte de vivre ; mais le torrent vous entraîne. Vous n'êtes pas d'accord avec vous-même, et vous ne pouvez vous résoudre à faire ce qui mettrait la paix dans votre cœur. Que tardez-vous ? Tous les tempéraments qu'on imagine pour se flatter sont faux. Dieu veut tout, et tout lui est dû. Il n'y a ni partage du cœur, ni retardement, que vous puissiez vous permettre. Le moins qu'on puisse faire pour celui de qui on tient tout et à qui on doit tout, c'est de se livrer à lui de bonne foi. Voulez-vous faire la loi à Dieu ? Voulez-vous lui prescrire des bornes sur votre dépendance ? Voulez-vous lui dire : Je vous trouve assez aimable pour mériter que je vous sacrifie un tel intérêt et un tel plaisir ; mais je ne saurais me résoudre à vous aimer jusqu'à vous sacrifier cet autre amusement ?

Attendez-vous que vos passions soient épuisées pour les lui sacrifier ? Voulez-vous, en attendant que vos goûts pour le monde s'usent, passer votre vie dans l'ingratitude, dans la résistance au Saint-Esprit, et dans le mépris des bontés de Dieu ? Voulez-vous tenter l'horrible événement de ces morts précipitées où Dieu surprend les pécheurs ingrats et endurcis ? ll ne s'agit pas seulement de s'abstenir des grands péchés ; il faut se tourner sérieusement vers le bien, le faire constamment, ne plus regarder derrière soi, se résoudre à se contraindre de suite, nourrir sa foi de lecture solide, de prière du cœur, et de présence de Dieu dans la journée.

Il faut se délier de sa faiblesse, et plus encore de sa présomption, sans laquelle la faiblesse humilierait, et ferait sentir le besoin de prier. Il faut craindre et éviter, autant que l'état où l'on est le peut permettre, toute société dangereuse. Quand on n'aime point le mal, on n'en retient ni l'occasion, ni l'apparence, ni le souvenir.

Il faut se mettre en état de recevoir souvent avec fruit et consolation les sacrements, pour sortir d'un état de langueur et de dissipation funeste. On est dégoûté jusqu'au découragement, et jusqu'à la tentation de désespoir : cependant on ne veut point chercher la force où elle est, ni puiser la céleste consolation dans ses sources. Ô que vous auriez le cœur content, si vous aviez rompu tous vos liens ! Ô que vous béniriez Dieu de vous avoir arraché à vous-même, si ce coup était achevé ! L'opération est douloureuse ; mais la santé qu'elle donne rend heureux. Je prie notre Seigneur de vous donner ce courage : demandez-le-lui très souvent. »

(Fénelon (1651-1715), Extrait de la Lettre 158 (Au Vidame d'Amiens, fils puiné du Duc de Chevreuse), 22 octobre 1704, in "Œuvres" Tome Cinquième, Paris, Chez Lefèvre, Libraire-Editeur, 1858.)

_____________________________________________________________________

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

Destin ou Providence ?

Pas de destin –

L’idée de destin, comme celle de fatalité, est totalement étrangère à la foi biblique. Ces mots appartiennent à la vision de la philosophie antique ou asiatique qui voit le monde gouverné par “le hasard et la nécessité”, par des forces aveugles et impersonnelles. La vision biblique, magnifiée par le Sauveur Jésus le Messie, est que rien n’arrive dans le monde sans la permission, la volonté ou l’intention de Dieu. L’homme n’est pas un écureuil courant sans fin dans la roue du destin. Le supplice de la roue n’est pas pour l’homme. La Croix vivifiante l’a remplacé à jamais. Mais l’homme peut, étant trompé ou se trompant, se rendre lui-même prisonnier d’une loi cosmique, s’asservir à une forme de destin. C’est l’état de chute, dont veut le libérer le Christ.

Providence divine

Le Seigneur Dieu est un père qui voit son fils aller et venir, partir et revenir, faire des erreurs et se repentir, suivant la belle parabole du Fils prodigue. Il le voit également prisonnier d’un destin qui n’existe pas et qu’il s’est fabriqué. La paternité divine assume une infinie souffrance pour l’homme qui use de sa liberté pour s’éloigner du bonheur promis et se prive lui-même du banquet préparé pour lui. Cette souffrance infinie et incompréhensible est manifestée par le Fils de Dieu, le Verbe, ou Parole, devenu chair et devenu homme: la sainte et vivifiante Croix montre que la Providence choisit d’être impuissante devant la liberté de la créature, quoiqu’elle soit, par elle-même, souveraine et toute-puissante, en tant que volonté d’être et de faire être.

La divine souffrance

Le Père et le Fils et le saint Esprit, Dieu unique, voit tout, et prévoit tout, et, dans son omni science et son omni prévoyance, Il respecte infiniment la liberté de la créature: l’ayant créée libre, Il la détruirait s’Il la contraignait. Il l’avertit toutefois par sa Parole, avant même que Celle-ci ne se fasse chair, par les enseignements de la Loi, des Prophètes et des Justes – et finalement, en parlant directement aux hommes, grâce à sa venue parmi eux et à son “humanisation”. Il cherche à persuader ceux-ci et à les convaincre par son amour. Il souffre de les voir se priver eux-mêmes, par un usage aberrant de leur liberté, du bonheur qu’Il leur propose en son amour. L’Esprit Lui-même gémit que ne puisse s’accomplir la volonté du Père qui est que tous soient sauvés et parviennent à la connaissance parfaite de la vérité: la communion dans l’amour.

Faire la volonté du Père

D’une certaine façon, le Seigneur s’étant révélé sans réserve, nul homme ne peut ignorer sa volonté : par la Parole et par le saint Esprit, tout homme peut connaître la volonté du Père ; il essaye de faire cette volonté, de la mettre en pratique. Dans le psaume 142, par exemple, il supplie le Seigneur de lui accorder d’accomplir sa volonté. Le Seigneur révèle sa volonté, mais nous avons besoin de sa grâce pour la mettre en pratique. Nous avons besoin de que Dieu nous libère des chaînes que nous nous sommes données. L’homme, quelle que soit la sincérité de son coeur et la justesse de son esprit, ne parvient pas toujours à faire la volonté divine, soit parce qu’il est asservi à ses propres passions ou qu’il ne veut pas vraiment ce que Dieu veut; soit parce qu’il est confronté à la volonté d’autrui qu’il ne peut contraindre.

L’homme crucifié

L’homme se trouve alors dans une position analogue à celle qu’adopte le Créateur: il veut le bien, mais il est crucifié à la volonté libre d’autrui, qu’il ne peut contraindre. Par exemple, un homme voudrait se réconcilier avec un autre, ce qui est la volonté de Dieu et la sienne, mais cet autre ne le veut pas. Que faire, devant ce refus d’autrui de faire la volonté divine? Il peut monter sur la Croix, comme l’a fait le Seigneur, et assumer ce refus comme s’il était lui-même le dernier des pécheurs. L’homme qui voulait faire le bien et en est empêché par la liberté d’autrui peut donner, comme Dieu le fait, sa vie pour le pécheur, son frère, son ami, son proche. Il cherche à répondre au refus de celui-ci par l’amour le plus grand dont il est capable, et par une disposition sans réserve à sacrifier sa vie pour lui et à lui pardonner. Les saints font pénitence pour les autres, même pour leurs bourreaux. Le repentir est la grande force : elle est celle qui ressemble à la toute-puissante abnégation divine.

La force du repentir

Quand Il renonce de façon ultime à contraindre la liberté humaine, c’est-à-dire sur la Croix et en entrant librement dans la mort, le Seigneur est absolument vainqueur. Par l’abnégation et par l’humilité, Il est vainqueur du Diable, du péché et de la mort. Quand nous faisons pénitence pour le refus d’autrui, quand nous renonçons totalement à le juger, nous communions à la victoire du Christ et à sa résurrection. Nous avons ainsi, à notre niveau, l’expérience de la situation dans laquelle le Providence divine se trouve. Celle-ci voit ce qui se passe ou ce qui va probablement se passer; Elle prévient autant qu’Elle le peut les conséquences douloureuses ou même désastreuses des choix que fait la personne humaine; Elle lui parle par ses prophètes ou ses pères spirituels; Elle lui rappelle sa Parole de vie; Elle s’interpose dans certains cas entre sa créature et les souffrances qui la menacent; Elle attend avec une patience infinie son retour; Elle ne la juge pas; Elle ne la condamne pas.

Les trois volontés

Quand nous sommes confrontés à une situation difficile, en raison de nos propres fautes et en raison de la liberté d’autrui, sachant que le Malin s’en mêle et émet toutes sortes d’injonctions contraires au vouloir divin, notre attitude pourra être celle du repentir et de l’acquisition de l’amour du Christ. Il n’est rien de fatal ou d’inéluctable. Tout est toujours possible. Mais tout dépend des libertés et des volontés: la liberté et la volonté divines; la liberté et la volonté diaboliques; et la liberté et la volonté humaines. Le monde est gouverné, non par un prétendu destin, ou par le hasard ou par la fatalité, mais par le jeu des trois libertés et des trois volontés. Le génie de la vision biblique du monde est d’avoir remplacé le destin aveugle par Quelqu’un, le Dieu personnel connu dès le Paradis, et qui s’est adressé à Abraham, à Noé, à Moïse, à la Vierge Marie pour finalement se faire homme. La vision biblique de Dieu et de l’homme valorise la responsabilité à la fois de Dieu et de l’homme.

 
 

CÉLÉBRATION "DOS AU PEUPLE" ou "FACE A DIEU" ?

 

L'Eglise d'Orient comme celle d'Occident a toujours célébré dos au peuple

Aujourd’hui un courant liturgique, dans l'Eglise d'Occident, monte en puissance, y compris au Vatican, pour dire que la liturgie dite de la parole, durant la messe, devrait se faire face au peuple tandis que la liturgie eucharistique de ladite messe devrait se célébrer tourné vers le Seigneur (pas de face à face peuple-prêtre).

Pour comprendre cette problématique, il faut absolument lire le livre écrit en 2004 et publié en français en 2006 aux éditions ad solem avec une préface de Joseph Ratzinger.

L’ouvrage intitulé « Se tourner vers le Seigneur – Essai sur l’orientation de la prière liturgique » est une synthèse brillante et fouillée des travaux archéologiques, historiques, liturgiques et théologiques sur ce sujet.

L’auteur Uwe Michael Lang a fait-là un travail érudit et colossal. Ce livre vient atomiser scientifiquement les travaux très orientés de certains liturgistes qui ont fourni autrefois des armes idéologiques à ceux qui militaient pour une absolutisation dogmatisée de la messe célébrée face au peuple.

L’auteur explique d’emblée (p. 24) « Un examen des données historiques montrera que l’orientation commune du prêtre et du peuple est largement attestée dans l’Eglise primitive et qu’il y avait bien une coutume générale en ce sens.

Il deviendra clair que cette direction commune dans la prière liturgique a été une solide tradition en Orient comme en Occident. » Précisons que “l’orientation commune du prêtre et du peuple” signifie qu’ils regardent ensemble dans la même direction et donc que le prêtre ne célèbre pas face au  peuple.  

Et «p.35 Il ne fait aucun doute que, dès les tout premiers temps, il allait de soi, pour les chrétiens de tout le monde connu, de prier en direction du soleil levant, c’est-à-dire vers l’est géographique ».

C’était une direction eschatologique de retour du Christ, Lumière se levant sur le monde. Et p. 51 « Prier face à l’Est fut un élément déterminant pour la liturgie et l’architecture chrétienne des débuts. Etablie comme une règle, la direction de l’est décida de la position du célébrant à l’autel ».

Fidèles et prêtre étaient ainsi tournés  vers l’est. A ce sujet, les conclusions contraires d’Otto Nussbaum sont démontées dans le détail par l’auteur qui fait appel aux travaux d’autres chercheurs. Uwe Michael Lang montre par exemple bien pourquoi des basiliques romaines n’étaient pas tournées vers l’Est (l’entrée avait dû être faite pour accéder depuis la rue, ou il y avait un bâtiment ou des fondations préexistant à l’époque constantinienne, etc.)

Bref, l’architecture spéciale de la basilique demandait conséquemment un placement spécial de l’autel (à l’entrée, dans l’abside ou au centre de la nef) et donc une position spéciale du célébrant lui-même par rapport aux fidèles.

Dans une basilique comme le Latran par exemple, la cathèdre de l’évêque était placée dans l’abside comme il seyait alors aux plus hauts dignitaires romains dans les basiliques séculières.

Bref, quand une basilique romaine n’était pas orientée vers l’Est, lieu de direction de la liturgie, l’évêque devait dans un certain nombre de cas célébrer vers les fidèles suivant la configuration des lieux, ce qui ne veut pas dire que ces fidèles pouvaient bien voir ses mouvements lors de la partie proprement eucharistique (grande anaphore), au contraire vu la distance importante entre chœur et nef ou la superstructure érigée autour de l’hôtel (p.58) dans les grandes basiliques.

Quant à la basilique Saint-Pierre, c’était un martyrium avec le corps de l’Apôtre. L’édifice antique avait donc une destination tout à fait spéciale.

Pour l’auteur, l’examen archéologique permet de dire que « p.52 la célébration de l’Eucharistie face au peuple n’était pas du tout la pratique générale dans l’Antiquité chrétienne ».

Et l’auteur ajoute en page 61 : « En dépit des protestations du contraire, on ne trouve pas d’éléments explicites pour affirmer que dans l’Eglise primitive le point focal sur lequel s’orientait la liturgie était l’autel en lui-même ».

On célébrait vers le Seigneur et la question a toujours été jusqu’aux débuts du Moyen Age celle de l’orientation liturgique et pas du tout celle de célébrer ou non face au peuple, problématique qui est en fait contemporaine.

Les basiliques romaines avec l’abside à l’ouest ont plutôt constitué une exception qui a certes inspiré la construction d’un certain nombre d’autres églises comme celle de Saint-Gall par exemple, mais l’auteur note que par la suite les églises romaines se sont elles-même conformées dans l’orientation à la disposition habituelle des autres églises d’Occident qui était l’Est.

Un Ordo Romanus de la moitié du VIIIe siècle est suffisamment détaillé pour montrer que le Pontife ne se tournait vers le peuple que pour certaines prières alors qu’une version plus courte et plus ancienne de l’Ordo Romanus I a été rédigée pour une basilique ayant visiblement l’entrée à l’Est, ce qui mettait le pontife face au peuple.

Toujours est-il qu’ en Orient, dans le christianisme antique, l’orientation des églises à l’Est est assez généralement respectée également.

Pour Uwe Michael Lang, p. 113, l’histoire de la célébration versus populum (face au peuple) proprement dite débute à la fin du moyen âge, et à la Renaissance, époque où la compréhension du principe chrétien de diriger vers l’est la prière commença à s’estomper à cause d’interprétations erronées quant à l’architecture des églises romaines des premiers temps.
 

En conclusion, il est nécessaire de lire ce livre des éditions ad solem pour savoir de quoi l’on parle car c’est le meilleur sur le sujet. Il permet en outre de dépasser par le haut la querelle de l’orientation liturgique et de décrisper les fronts.

Ce qui est sûr c’est qu’après avoir lu cette étude on ne peut plus prêcher en faveur de l’absolue nécessité de célébrer en tout temps et en tout lieu face au peuple…

Et le pape de Rome a bien laissé entendre par ses actes et ses paroles qu’un jour, mais le processus sera prudent et lent, des choses vont bouger liturgiquement dans ce domaine de l’orientation de la prière liturgique. Le crucifix qu’il place sur son autel montre la direction.

Dans un livre publié en 2004 en anglais (et en 2006 en français par la maison d’édition “Ad solem”) et consacré à l’orientation de la prière liturgique*, celui qui était alors le cardinal Joseph Ratzinger écrivait en préface: “Pour le catholique pratiquant ordinaire, les changements les plus patents de la réforme liturgique du second concile du Vatican semblent tenir en deux points: la disparition du latin, et le fait d’avoir tourné les autels vers le peuple. Ceux qui liront les documents de référence seront surpris de constater qu’en vérité ni l’un ni l’autre ne se trouve dans les décrets du concile. (…) Il n’y a rien dans le document conciliaire qui concerne le fait de tourner les autels vers le peuple; ce point n’apparaît que dans les instructions post-conciliaires.”

Le cardinal Ratzinger cite ensuite les textes (directives) disant qu’il est “préférable” et “souhaitable” de célébrer vers le peuple, mais ajoute que “cela n’implique aucune obligation” et que ce “n’est qu’une simple suggestion” comme l’a précisé le 25 septembre 2000 la Congrégation pour le culte divin.

Joseph Ratzinger ajoute (la préface du livre a été signée en 2003): “L’orientation physique, dit la Congrégation, doit être distinguée de l’orientation spirituelle.

Même s’il célèbre vers le peuple, le prêtre devrait toujours être orienté vers Dieu par Jésus-Christ.

Rites, signes, symboles et paroles jamais ne pourront épuiser la réalité intérieure du mystère du salut. Voilà pourquoi la Congrégation met en garde contre toute position unilatérale et rigide dans ce débat.” Le pape, qui a d’ailleurs déjà célébré par exemple en janvier 2008 “tourné vers le Seigneur”, ajoute notamment dans la préface du livre précité: “Cet ouvrage récapitule un débat, qui, en dépit des apparences, n’a jamais été conclu, pas même après le deuxième concile du Vatican.

Le liturgiste d’Innsbruck Josef Andreas Jungmann, l’un des architectes de la Constitution conciliaire sur la sainte Liturgie, s’est résolument opposé, dès le tout début, au slogan polémique selon lequel auparavant le prêtre célébrait en tournant le dos au peuple; il souligne avec force que le point à considérer n’est pas que le prêtre se détournait des fidèles, mais au contraire qu’il se tournait dans la même direction qu’eux.

La liturgie de la Parole revêt le caractère de la proclamation et du dialogue: adresses et répons lui appartiennent à juste titre. Mais dans la liturgie de l’Eucharistie, le prêtre conduit l’assemblée en prière en direction du Seigneur vers qui il se tourne avec elle.

C’est pourquoi, dit Jungmann, la direction commune du prêtre et du peuple est si intrinsèquement adaptée à l’acte liturgique.

Louis Boyer (qui fut comme Jungmann l’un des liturgistes artisans du Concile) et Klaus Gamber ont l’un et l’autre, chacun à sa manière, traité de cette même question.

En dépit de leur grande renommée, il ne leur fut d’abord pas possible de faire entendre leur voix, si forte et insistante était la tendance à communaliser la célébration liturgique, qui poussait à considérer dès lors le face à face du prêtre et des fidèles comme une absolue nécessité. Ces derniers temps, l’atmosphère s’est peu à peu apaisée…”
 

 Mgr Slattery, évêque de Tulsa (Etats-Unis) célèbre désormais la messe dans sa cathédrale tourné vers le Seigneur. Voici ce qu’il dit: 

“Depuis les temps anciens, la position du prêtre et du peuple reflétait cette idée de la Messe, puisque le peuple priait, était debout ou à genou à l’endroit qui, visiblement, correspond au Corps de Notre Seigneur, tandis que le prêtre à l’autel se tenait à la tête comme Tête.

Nous formions tout le corps du Christ – Tête et membres – à la fois sacramentellement par le baptême et visiblement par notre situation et notre attitude.

De manière tout aussi importante, chacun – célébrant ou assemblée – regardait dans la même direction puisqu’ils étaient un seul dans le Christ pour l’offrande au Père du sacrifice du Christ, unique, non répétable et acceptable.

Quand nous étudions les plus anciennes pratiques liturgiques de l’Église, nous découvrons que le prêtre et le peuple faisaient face à la même direction, généralement l’Est, dans l’attente du retour du Christ puisqu’Il reviendra “de l’Orient”.

À la Messe, l’Église veille en attendant ce retour.

Cette position unique est dite ad orientem, ce qui signifie simplement “tourné vers l’Est”. Prêtre et peuple célébrant la Messe ad orientem fut la norme liturgique pendant près de dix-huit siècles. Il devait y avoir de solides raisons pour que l’Église ait maintenu pendant si longtemps cette norme.

Et il y en avait ! (…) Bien avant son élection comme successeur de saint Pierre, le pape Benoît XVI nous a vivement conseillé de faire appel à l’ancienne pratique liturgique de l’Église afin de retrouver un culte plus authentiquement catholique.

C’est pour cette raison que j’ai rétabli la vénérable disposition ad orientem quand je célèbre la Messe à la cathédrale.

Ce changement ne doit pas être mal interprété, comme : “l’évêque tourne le dos aux fidèles”, ou comme un manque d’égards envers les fidèles voire une hostilité qui seraient miens.

De telles interprétations montrent que l’on n’a pas compris qu’en faisant face à la même direction, la position du célébrant et celle de l’assemblée rendent explicite le fait que nous cheminons tous ensemble vers Dieu.

Le prêtre et le peuple sont ensemble dans ce pèlerinage. Ce serait aussi une idée erronée que de considérer cette retrouvaille d’une ancienne tradition comme un pur retour en arrière.

Le pape Benoît XVI répète constamment qu’il est important de célébrer la Messe ad orientem, mais son intention n’est pas d’encourager les célébrants à devenir des “antiquaires de la liturgie”.

Tout au contraire, Sa Sainteté veut que nous redécouvrions ce qui sous-tend cette ancienne tradition et l’a rendu pérenne pendant tant de siècles, à savoir que l’Église comprend que la célébration de la Messe est d’abord et essentiellement le culte que le Christ offre à son Père. »

 Vincent Pellegrini 

Cardinal Ratzinger, : « La prière en commun vers l'Est ne signifiait pas que la célébration se faisait en direction du mur ni que le prêtre tournait le dos au peuple – on n'accordait d'ailleurs pas tant d'importance au célébrant […]. Ils ne s'enfermaient pas dans un cercle, ne se regardaient pas l'un l'autre mais, peuple de Dieu en marche vers l'Orient, ils se tournaient ensemble vers le Christ qui vient à notre rencontre. »

(Joseph Ratzinger, L'esprit de la liturgie, Ad Solem, 2001, p.68)

 

AU FIL DU NET, ÉLÉMENTS DE RÉFLEXIONS POUR...LA PRIÈRE ET LE DISCERNEMENT:

____________________________

L’archevêque allemand Ludwig Schick a condamné la violence des islamistes envers les

chrétiens, affirmant que « la plus haute vigilance » était requise.

 

Ludwig Schick a fait ces remarques après qu’un nouveau rapport publié par le gouvernement allemand a montré que 100 chrétiens, y compris un converti qui a été assassiné, ont été victimes de violences motivées par des motifs religieux l’année dernière.

L’Archevêque a fait une référence explicite aux migrants musulmans nouvellement arrivés, disant que certains demandeurs d’asile « ne comprennent pas ou n’acceptent pas l’ordre et les coutumes de notre pays, d’ailleurs certains de ceux qui sont arrivés ne sont pas des réfugiés mais des terroristes. C’est un fait auquel nous devons répondre.  »

« Vous ne pouvez pas arriver dans notre société si vous ne valorisez pas nos valeurs », a ajouté Schick.

« Toutes les personnes sensées et bien intentionnées doivent s’opposer résolument à ceux qui, quelle que soit leur religion ou leur idéologie, manquent de respect pour leurs semblables. Ça ne marchera pas sans de telles limites!  »

Die Welt

--------------------------------------------------------

Le renouvellement des conseils de prud’hommes, en 2018, a été l’occasion de voir arriver de nouveaux conseillers, et de constater que le secteur dit de « l’économie sociale » représente à présent un énorme pan des entreprises françaises.
 
Cette « économie sociale », ce sont les associations dites « loi de 1901 », des associations qui n’ont en principe aucun but mercantile.
La France compterait 1 340 000 associations.
Le premier problème que posent ces associations, c’est qu’elles vivent, pour beaucoup, de subventions.
Le « chiffre d’affaires » du secteur représente 38 milliards d’euros.
Il emploie 1,8 million de salariés, soit 10 % des salariés du privé.
Dans la mesure où ces associations vivent d’aides publiques (ministères, régions, départements, municipalités…), ou de versements de particuliers en déduction fiscale, on devrait les additionner statistiquement aux fonctionnaires.
Ces associations, vivant de subventions, sont à la merci d’un changement dans leur distribution.
Et quand une mairie ou un ministre veut fermer le robinet, nous sommes alors confrontés au chantage à l’emploi.
 
D’où la pérennité d’associations qui n’ont plus d’utilité.
Autre problème, soulevé à l’occasion du renouvellement des prud’hommes : dans certaines villes, les représentants des salariés peuvent être CGT et les représentants des employeurs… également ! Eh oui, la CGT est aussi un employeur, avec ses centaines de permanents !
Le conseil général du Val-de-Marne (communiste) produit une liste de 24 pages d’associations subventionnées.
Cela doit représenter plus d’un millier d’associations.
Parmi elles, les inévitables courroies de transmission des mouvements de gauche (SOS Racisme, etc.), et d’improbables groupes Palestine-Solidarité de Valenton ou d’associations pour l’art kanak. Les anciens combattants de la FNACA et de la Fédération des déportés de la résistance existent dans la moindre des communes et sont toutes subventionnées, alors qu’il n’y a plus d’anciens déportés ou d’anciens combattants vivants, ou en tout cas en état de porter le drapeau.
 
Mis en examen pour escroquerie en bande organisée
Beaucoup parmi les plus grosses associations ont des frais de gestion et de collecte de dons très importants, parfois proches de la moitié de leur budget total.
C’est par exemple le cas de Greenpeace (44 %), d’Amnesty International (40 %).
Vous croyez aider les prisonniers politiques ou contribuer à sauver la planète ?
Pour 40 ou 44 % de vos dons, cela sert à gérer les dons et… à faire de la publicité, pour que, l’année suivante, les dons soient encore au rendez-vous.
 
Il y a enfin des associations dont les dirigeants ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée.
On se souvient de l’Association de recherche pour le cancer : en 2000, son président avait été condamné à quatre ans de prison ferme, 2,5 millions de francs d’amende et 200 millions de francs de dommages et intérêts.
Ce qui donne une idée des détournements.
Mais dans le même genre, on trouve Agir pour les enfants du monde, l’Association Mère Térésa pour les enfants (sans rapport avec mère Teresa !), etc.
Les escrocs font appel aux ressorts de la compassion pour solliciter les braves gens.
 
Des certifications et des audits se développent dans ce secteur, mais le maquis des associations est gigantesque et, bien souvent, il enserre la vie sociale du pays d’une véritable gangue gauchisante.
 
source

----------------------------------------------------------

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

*************************

 

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Une Prière de Saint Macaire d'Égypte:

« Ange saint qui veilles sur ma pauvre âme ne me quitte pas »

(On invoque Saint Macaire pour la sauvegarde du corps et de l'âme, contre les influences malveillantes)
« Ange saint, qui veilles sur ma pauvre âme et sur ma misérable vie, ne me quitte pas, moi qui suis pécheur, et ne m'abandonne pas à cause de mes souillures. 
Ne laisse pas approcher les esprits mauvais, dirige-moi en exerçant ton pouvoir sur mon corps périssable. 
Prends ma main blessée et impuissante, conduis-moi sur le chemin du salut. 
Oui, saint ange de Dieu, qui veilles sur mon âme et sur mon corps, pardonne-moi tout ce qui a pu t'offenser au cours de ma vie et toutes mes fautes d'aujourd'hui. 
Protège-moi dans la nuit qui s'approche et garde-moi des embûches et des attaques de l'Ennemi, pour que je n'offense point Dieu par un péché.
Intercède pour moi, auprès du Seigneur, afin qu'il m'affermisse dans sa crainte, et qu'il fasse de moi un serviteur digne de sa sainteté. 
Amîn. »

A Prayer of St. Macarius of Egypt:

"Holy angel who watches over my poor soul does not leave me"

(Saint Macaire is invoked for the safeguarding of the body and the soul, against malicious influences)
"Holy angel, who watch over my poor soul and my miserable life, do not leave me, I who am sinful, and do not abandon me because of my defilements.
Do not let evil spirits approach, direct me by exercising your power over my perishable body.
Take my injured and helpless hand, lead me to the path of salvation.
Yes, holy angel of God, who watch over my soul and my body, forgive me all that has offended you in my life and all my faults today.
Protect me in the approaching night and keep me from the pitfalls and attacks of the Enemy, so that I do not offend God with sin.
Intercede for me, before the Lord, that he may strengthen me in his fear, and make me a servant worthy of his holiness.
Amin. "

Uma Oração de São Macário do Egito:

"Santo anjo que vigia minha pobre alma não me deixa"

(São Macaire é invocado para a salvaguarda do corpo e da alma, contra influências maliciosas)
"Santo anjo, que cuida da minha pobre alma e da minha vida miserável, não me deixe, eu que sou pecador, e não me abandone por causa das minhas impurezas.
Não permita que espíritos malignos se aproximem, me dirigem exercitando seu poder sobre meu corpo perecível.
Pegue minha mão ferida e desamparada, leve-me ao caminho da salvação.
Sim, santo anjo de Deus, que cuida da minha alma e do meu corpo, me perdoe todos os que te ofenderam na minha vida e todas as minhas falhas hoje.
Proteja-me na noite que se aproxima e me impede das armadilhas e ataques do Inimigo, para que eu não ofenda Deus com o pecado.
Interceda por mim, diante do Senhor, para que ele me fortaleça no seu medo e faça-me um servo digno da sua santidade.
Amin. "

 

____________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article

Repost0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Société Vie des Saints oecuménisme Stages
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 18:31

Chers amis.Aloho m'barekh.

Abouna Isaac (Isaac Père) et les quelques fidèles Syro-Orthodoxes francophones de de Mar Thoma (St Thomas) en partance pour Lourdes, faisaient cette après-midi  une première étape à Tours en cette belle Cathédrale et en la Basilique de Saint Martin dit "Le Miséricordieux ". Saint Martin a beaucoup fait pour l'évagélisation des Gaules (Qui correspondent plus ou moins à notre France actuelle...)
Lorsque j'écris ces lignes, ils sont en route pour Ils rejoindre le presbytère de Jauldes (ANGOULÊME ) où , avec Soeur Marie-Andre et Ludovic, nous les attendons de pieds fermes pour :

*Demain Dimanche 11 Février entrer dans le Grand Carême par la commémoration du premier miracle de Notre Seigneur à Cana de Galilée. Après la Messe de 10h30, nous proposerons le Sacrement de l'Onction des malades en cette journée mondiale de prières pour les malades.

*Lundi 12, lors de la visite des Sanctuaires mariaux du Limousin et St Martial, nous célébrerons l'Office Syriaque de Pénitence de Shubdkono à Notre-Dame de Sauvagnac.

Heureux et Saint Carême à tous et chacun! Puisse à l'intercession la Mère de Miséricorde, le Seigneur transformer l'eau de nos pauvres vies en un vin capiteux qui réjouisse, et le Maître des Noces, et les invités à ces Noces!

+Mor Philipose,Métropolite. Jauldes ce 10.II.18

__________

Dear friends.Aloho m'barekh.

Abouna Isaac (Isaac Father) and the few faithful Syro-Orthodox Francophones of Mar Thoma (St Thomas) leaving for Lourdes, made this afternoon a first stage in Tours in this beautiful Cathedral and the Basilica of Saint Martin said " The Merciful ". Saint Martin has done a lot for the evagilization of Gaul (which correspond more or less to our current France ...)
When I write these lines, they are on their way to join the presbytery of Jauldes (ANGOULÊME) where, with Sister Marie-Andre and Ludovic, we wait for them with firm feet to:

* Tomorrow Sunday, February 11, enter the Great Lent by commemoration of the first miracle of Our Lord at Cana Galilee. After the 10:30 Mass, we will offer the Sacrament of the Anointing of the Sick on this World Day of Prayer for the Sick.

* Monday 12th, during the visit of the Marian Shrines of Limousin and St Martial, we will celebrate the Syriac Office of Penance of Shubdkono at Notre-Dame de Sauvagnac.

Happy and Holy Lent to everyone! May the intercessor of the Mother of Mercy, the Lord, turn the water of our poor lives into a heady wine that will rejoice, and the Master of the Wedding, and the guests at these Noces!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Jauldes this 10.II.18

________________

Caros amigos. Aloho m'barekh.

Abouna Isaac (pai de Isaac) e os poucos francófonos síro-ortodoxos fiéis de Mar Thoma (Santo Tomás) que partiram para Lourdes, fizeram esta tarde uma primeira etapa em Tours nesta bela catedral e a Basílica de São Martinho disse que " O Misericordioso ". São Martin fez muito para a evagilização da Gália (que corresponde mais ou menos à nossa França atual)
Quando escrevo estas linhas, eles estão a caminho de se juntarem ao presbitério de Jauldes (ANGOULÊME), onde, com Irmã Marie-Andre e Ludovic, esperamos por eles com os pés firmes para:

* Amanhã, domingo, 11 de fevereiro, entre na Grande Corta, comemorando o primeiro milagre de Nosso Senhor em Cana Galileia. Após a missa das 10h30, oferecemos o Sacramento da Unção dos Doentes neste Dia Mundial de Oração pelos Doentes.

* Segunda-feira 12, durante a visita dos Santuários Marianos de Limousin e São Marcial, celebraremos o escritório siríaco da penitência de Shubdkono em Notre-Dame de Sauvagnac.

Sorte feliz e santa para todos! Que o intercessor da Mãe da Misericórdia, o Senhor, torne a água da nossa pobre vida em um vinho inebriante que se alegrará, e o Mestre do Casamento e os convidados nessas Noces!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Jauldes esta 10.II.18

 

Premier dimanche du Grand Carême (Kothine dimanche) (Pethurtha du Grand Carême)

Le Grand Carême commence en commémorant le premier miracle de Jésus qui transforme l'eau  en  vin lors du festin des noces de Cana en Galilée.

Saint Qurbana :

    • Actes 11:19-26 :
  • 19 Les frères dispersés par la tourmente qui se produisit lors de l’affaire d’Étienne allèrent jusqu’en Phénicie, puis à Chypre et Antioche, sans annoncer la Parole à personne d’autre qu’aux Juifs.
  • 20 Parmi eux, il y en avait qui étaient originaires de Chypre et de Cyrène, et qui, en arrivant à Antioche, s’adressaient aussi aux gens de langue grecque pour leur annoncer la Bonne Nouvelle : Jésus est le Seigneur.
  • 21 La main du Seigneur était avec eux : un grand nombre de gens devinrent croyants et se tournèrent vers le Seigneur.
  • 22 La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem, et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche.
  • 23 À son arrivée, voyant la grâce de Dieu à l’œuvre, il fut dans la joie. Il les exhortait tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur.
  • 24 C’était en effet un homme de bien, rempli d’Esprit Saint et de foi. Une foule considérable s’attacha au Seigneur.
  • 25 Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul.
  • 26 L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église, ils instruisirent une foule considérable. Et c’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».

 

    • Ou :
    • Apocalypse 2: 1 -7 :
  • 01 À l’ange de l’Église qui est à Éphèse, écris : Ainsi parle celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui marche au milieu des sept chandeliers d’or :
  • 02 Je connais tes actions, ta peine, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les malfaisants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas ; tu as découvert qu’ils étaient menteurs.
  • 03 Tu ne manques pas de persévérance, et tu as tant supporté pour mon nom, sans ménager ta peine.
  • 04 Mais j’ai contre toi que ton premier amour, tu l’as abandonné.
  • 05 Eh bien, rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi, reviens à tes premières actions. Sinon je vais venir à toi et je délogerai ton chandelier de sa place, si tu ne t’es pas converti.
  • 06 Pourtant, tu as cela pour toi que tu détestes les agissements des Nicolaïtes – et je les déteste, moi aussi.
  • 07 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises. Au vainqueur, je donnerai de goûter à l’arbre de la vie qui est dans le paradis de Dieu.

 

    • Colossiens 3: 1 à 17 :
  • 01 Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu.
  • 02 Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre.
  • 03 En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.
  • 04 Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire.
  • 05 Faites donc mourir en vous ce qui n’appartient qu’à la terre : débauche, impureté, passion, désir mauvais, et cette soif de posséder, qui est une idolâtrie.
  • 06 Voilà ce qui provoque la colère de Dieu contre ceux qui lui désobéissent,
  • 07 voilà quelle était votre conduite autrefois lorsque, vous aussi, vous viviez dans ces désordres.
  • 08 Mais maintenant, vous aussi, débarrassez-vous de tout cela : colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers sortis de votre bouche.
  • 09 Plus de mensonge entre vous : vous vous êtes débarrassés de l’homme ancien qui était en vous et de ses façons d’agir,
  • 10 et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau qui, pour se conformer à l’image de son Créateur, se renouvelle sans cesse en vue de la pleine connaissance.
  • 11 Ainsi, il n’y a plus le païen et le Juif, le circoncis et l’incirconcis, il n’y a plus le barbare ou le primitif, l’esclave et l’homme libre ; mais il y a le Christ : il est tout, et en tous.
  • 12 Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.
  • 13 Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonné : faites de même.
  • 14 Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait.
  • 15 Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce.
  • 16 Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.
  • 17 Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.
    • Saint-Jean 2:1-11 :
  • 01 Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là.
  • 02 Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples.
  • 03 Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. »
  • 04 Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. »
  • 05 Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »
  • 06 Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres).
  • 07 Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord.
  • 08 Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent.
  • 09 Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié
  • 10 et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »
  • 11 Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

 

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE EN PREMIÈRE SEMAINE DU MOIS DE MAI, 

au Monastère Syro-Orthodoxe francophone par Armia Chef d’atelier au Patriarcat Copte Orthodoxe d'Alexandrie (Sous la supervision et avec conférence du Pr Sadek A ) 

 

INSCRIVEZ-VOUS RAPIDEMENT

La considération de soi-même…

1. Nous ne devons pas trop nous fier à nous-mêmes, parce que souvent nous manquons d'intelligence et de grâce.

Nous avons peu de lumière, et ce peu même se perd bientôt par notre négligence.

Souvent aussi nous ne nous apercevons pas de l'aveuglement de notre âme. Souvent nous faisons mal, et nous nous en excusons encore plus mal.

C'est quelquefois la passion qui nous fait agir et nous croyons que c'est le zèle.

Nous reprenons de petites fautes chez les autres, et nous nous en passons de beaucoup plus grandes.

Nous sommes assez prompts à ressentir et à peser ce que nous endurons des autres ; mais nous ne prenons pas garde à ce que les autres souffrent de nous. Quiconque examinerait avec droiture ses propres défauts n'aurait pas sujet de juger désavantageusement autrui.

 

 

2. L'homme intérieur préfère le soin de lui-même à tout autre soin ; et celui qui est appliqué à veiller sur soi s'abstient aisément de parler des autres.

Vous ne serez jamais intérieur et dévot si vous ne gardez le silence sur tout ce qui regarde votre prochain, pour n'avoir d'autre attention que sur vous-même.

Si vous ne vous occupez que de Dieu et de vous-même, vous serez peu touché de tout ce qui vous vient d'ailleurs.

Où êtes-vous quand vous n'êtes pas présent à vous ?

Et quand vous aurez couru tout le reste, qu'en retirerez-voussi vous vous négligez vous-même ?

Pour jouir de la paix et d'une véritable union avec Dieu, il faut que vous vous regardiez seul, et que vous comptiez pour rien tout le reste.

3. Ainsi vous avancerez beaucoup si vous tenez désoccupé de tout soin temporel; vous reculerez beaucoup, au contraire, si vous faites quelque cas des choses de la terre.

Qu'il n'y ait rien pour vous de grand, d’élevé, d'agréable ou d'avantageux, si ce n'est purement Dieu, ou ce qui est de Dieu.

Regardez comme vaines toutes les consolations que vous présenteront les créatures.

Une âme qui aime Dieu méprise tout ce qui est au-dessous de Dieu. 

 

Dieu seul est éternel et immense ; il remplit toutes choses, et il est la consolation de l'âme et la vraie joie du cœur.

 

En PRATIQUE

Les réflexions inutiles sur soi-même et sur les objets extérieurs nous font perdre beaucoup de temps, de grâces et de mérites.

Si nous tâchions de substituer le souvenir respectueux de Dieu à la place du souvenir vain ou incommode de nous et des créatures, nous serions toujours saintement occupés. Regarder Dieu en nous et nous regarder en Dieu : vivre sous les yeux de Jésus-Christ par le recueillement, entre ses mains par la résignation, à ses pieds par l'humilité et le sincère aveu de nos misères : voilà ce que nous devons faire pour vivre comme de vrais Chrétiens, qui ne sont tout ce qu'ils sont que par l'attachement à Jésus-Christ.

Pourquoi donc s'occuper si fort et si souvent de nouvelles, des curiosités, des vanités, et s'appliquer si peu et si rarement à son Dieu, à ses devoirs et à son salut?

C'est qu'on est indifférent pour les choses de l'éternité et trop attaché aux choses du temps. 

Commençons donc d'être ce que nous serons un jour, c'est-à-dire occupés uniquement de Dieu, pour Dieu et en Dieu.

prière

Ôtez-moi, Seigneur, ces oisivetés d'un es­prit qui perd son tempset qui ne s'occupe de rien et cette inutilité de pensées qui me dérobent et le bonheur de votre présence, et l’attention à mes prières; ou, si je ne puis, en priant, toujours penser à vous, faites que mes distractions, étant involontaires, en détournant de vous mon esprit, n'en détournent point mon cœur.

Comme ce qui me rend distrait en vous priant est que mon cœur n’applique point mon esprit à la prière, je vous prie, ô mon Dieu, de toucher et de remplir mon cœur d'un mouvement vif et ardent de vous plaire, afin que, durant ma prière dans le jour, je pense plus à vous qu'à moi-même. Ainsi soit-il.

 

CHAPITRE V.  Édition  1899)(Source: Extrait de : IMITATION  DE JÉSUS-CHRIST. 

 

LE SERVICE DE L’AUTORITÉ DANS L'AMOUR...

Vous trouverez ici un extrait d’une homélie de Saint Grégoire le Grand.

L’enseignement des hommes arrogants a ceci de caractéristique, qu’ils ne savent pas présenter avec humilité, ce qu’ils enseignent, et qu’ils sont incapables de transmettre de façon véridique les vérités, qu’ils possèdent. Ils montrent par leurs paroles, lorsqu’ils enseignent, qu’ils se considèrent comme installés sur un sommet, qu’ils regardent leurs auditeurs comme situés très en dessous d’eux. S’ils daignent leur adresser la parole, ce n’est pas pour les aider, mais seulement pour les dominer.

C’est donc à juste titre que le Seigneur leur dit, par la bouche du prophète : Vous les gouverniez avec violence et dureté. En effet, ils gouvernent avec violence et dureté, ceux qui s’empressent non pas de redresser leurs inférieurs par de paisibles raisonnements, mais de les courber en les dominant avec âpreté.

Au contraire, le véritable enseignement fuit d’autant plus vivement ce vice de l’orgueil, même en pensée, qu’il attaque plus ardemment par les flèches de ses paroles celui qui est en personne le maître de l’orgueil. Il veille à ne pas mettre en valeur par ses manières hautaines celui qu’il combat avec de saintes paroles dans le cœur de ses auditeurs. Il s’efforce de recommander par ses paroles et de manifester par sa vie l’humilité qui est la maîtresse et la mère de toutes les vertus, afin de l’inculquer aux disciples de la vérité par la conduite plus encore que par la parole.

C’est pourquoi Paul a dit aux Thessaloniciens, comme s’il oubliait la grandeur de sa propre fonction d’Apôtre : Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous. L’Apôtre Pierre disait d’abord : Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous. Et il ajoutait, pour montrer la manière dont on doit enseigner, tout en faisant connaître la doctrine : Mais faites-le avec douceur et respect, en gardant une conscience droite.

Lorsque saint Paul dit à son disciple Timothée : Voilà ce que tu dois prescrire et enseigner avec autorité, il ne lui recommande pas une domination tyrannique, mais cette autorité qui vient de la façon de vivre. En effet, on enseigne avec autorité ce que l’on pratique avant de le professer. Car on manque de confiance pour enseigner, lorsque la mauvaise conscience fait obstacle à la parole. Aussi est-il écrit, au sujet du Seigneur : Il parlait comme un homme qui a autorité, et non pas comme les scribes et les pharisiens. Car il fut le seul, d’une façon unique et primordiale, à parler en vertu d’une parfaite autorité, parce qu’il n’a jamais commis aucun mal par faiblesse. La puissance de sa divinité lui permettait de nous servir ainsi par l’innocence de son humanité.

Source :

Morales sur Job 23, 23-24, trad. de la liturgie des Heures.

______________________

L'expérience de l'imperfection

« Marchez toujours, au nom de Dieu, quoiqu'il vous semble que vous n'ayez pas la force ni le courage de mettre un pied devant l'autre.

Tant mieux que le courage humain vous manque !

L'abandon à Dieu ne vous manquera pas dans votre impuissance. Saint Paul s'écrie : C'est quand je suis faible que je suis fort. (1)

Et quand il demande à être délivré de sa faiblesse, Dieu lui répond : C'est dans l'infirmité que la vertu se perfectionne. 

Laissez-vous donc perfectionner par l'expérience de votre imperfection, et par un humble recours à celui qui est la force des faibles. »

(1) II Cor. XII, 9-10.

Fénelon (1651-1715), Extrait de la Lettre 98, in "Œuvres" Tome premier (Lettres), Paris, Chez Lefèvre, Libraire-Editeur, 1835.

A experiência de imperfeição

"Sempre ande em nome de Deus, embora pareça com você que você não tem a força ou a coragem de colocar um pé na frente do outro.

Tanto melhor que você não tem coragem humana!

O abandono a Deus não o deixará na sua desamparo. São Paulo exclama: é quando sou fraco que sou forte. (1)

E quando ele pede para ser libertado da sua fraqueza, Deus responde: É na enfermidade que a virtude é aperfeiçoada.

Deixe-se aperfeiçoar pela experiência de sua imperfeição e por um recurso humilde àquela que é a força dos fracos. "

(1) II Cor. XII, 9-10.

Fenelon (1651-1715), trecho da Carta 98, em "Œuvres" Volume 1 (Letras), Paris, Chez Lefèvre, Librairie-Publisher, 1835.

The experience of imperfection

"Always walk in the name of God, although it seems to you that you do not have the strength or the courage to put one foot in front of the other.

So much the better that you lack human courage!

Abandonment to God will not fail you in your helplessness. Saint Paul exclaims: It is when I am weak that I am strong. (1)

And when he asks to be delivered from his weakness, God answers him: It is in infirmity that virtue is perfected.

Let yourself be perfected by the experience of your imperfection, and by a humble recourse to that which is the strength of the weak. "

(1) II Cor. XII, 9-10.

Fenelon (1651-1715), Excerpt from Letter 98, in "Œuvres" Volume 1 (Letters), Paris, Chez Lefèvre, Bookseller-Publisher, 1835.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Une icône de la Vierge Marie dans une caverne 

 

Suspendu à près de 1200 mètres d’altitude sur une impressionnante falaise escarpée, le monastère de Sümela, en Turquie, fut fondé durant l'année 386par deux moines grecs, Barnabas et Sophronios pour y célébrer une étonnante icône de la Sainte Vierge.

En effet, les moines Barnabas et Sophronios ont découvert cette année-là une icône de la Vierge Marie apposée sur le mur d’une caverne sur les hautes pentes escarpées de la montagne et ont décidé de s'y établir et d’y construire un monastère.

Fermé aux visiteurs depuis la mise en place d’importants travaux visant à éviter un grave risque d’éboulement, le monastère devrait rouvrir ses portes fin 2018.

Bien que transformé en musée à l’occasion de la fondation de la République de Turquie, en 1923, le monastère est toujours considéré comme un lieu marial et sacré du christianisme orthodoxe. Chaque année, environ 1 million de touristes et de pèlerins se rendent au monastère de Sümela.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Turquie  

Source : Turquie

Purifique sua mente de raiva, a memória de dor súbita e pensamentos vergonhosos. E então, você descobrirá como Cristo vive em você!
Santo Maximus, o Confessor
 

Purifiez votre esprit de la colère, du souvenir du mal subit et des pensées honteuses. Et alors, vous découvrirez comment le Christ habite en vous!
Saint Maxime le Confesseur 

Première messe célébrée dans le village de Deir Ezzor

Dans l’est de la Syrie, l’église syriaque orthodoxe de la ville de Deir Ezzor a tenu son premier service de prière en quatre ans.

Deir Ezzor, au nord-est de la capitale Damas, a connu la montée de l’État islamique en 2014. 3000 chrétiens auraient vécu à Deir Ezzor avant le soulèvement, mais beaucoup ont fui. Ils ont progressivement commencé à revenir au moment où les troupes syriennes reprenaient la ville, mais les progrès sont lents, car les conditions de vie sont difficiles avec des bâtiments détruits et un accès irréguliers à l’électricité et à l’eau.

Samedi, le Patriarche syriaque orthodoxe d’Antioche et de Tout l'Orient SS  Ignace Aphrem II, a présidé la célébration de la Quadisha Qurbana (Sainte Messe) dans l’église Sainte-Marie très largement endommagée.

 

 

Beautiful. Orthodox Christian Syrians celebrate their first holy mass in nearly four years at the Church of Virgin Mary in Syria’s Deir Ezzor today, free of ISIS terrorists.

 

Selon l’AFP, l’église St Mary montrait encore des signes du conflit.

« Des pierres, des fils de fer, des papiers et des restes de roquettes étaient éparpillés sur le sol de l’église, et une lumière brillante coulait des fenêtres grillées. »

Le Patriarche a déclaré :

« C’est un indescriptible sentiment de prier dans une église presque détruite, qui est une consolation pour nos cœurs et un message d’espoir pour les gens de la ville de revenir et de participer à la reconstruction. »

Un homme, Shadi Tuma, a choisi de rester à Deir Ezzor:

« Les temps difficiles que Deir Ezzor a traversés ont poussé les familles à partir, mais il y avait une volonté en moi de rester dans cette ville […] Deir Ezzor aura toujours la coexistence, les chrétiens auront toujours une présence ici. »

Não importa quão boas sejam as suas palavras, você arruína tudo quando fala com raiva.
São João Crisóstomo

Peu importe à quel point vos paroles peuvent être justes, vous ruinez tout lorsque vous parlez avec colère.
Saint Jean Chrysostome

Padre Pio et Marie est la Reine des anges 

 

Si Padre Pio demandait de prier la Vierge chaque soir, pour arriver plus facilement au Paradis, c’est tout simplement parce que Marie est la Reine des anges, lesquels, sous ses ordres, ont le pouvoir de poursuivre les démons qui affligent l’homme et de les refouler, de vaincre ses ennemis. toÀ travers eux, elle intercède pour les pécheurs afin qu’ils se tournent vers son Fils.

Pour Padre Pio, les anges étaient une réalité très concrète. Il était toujours en connexion directe avec eux, grâce à sa foi absolue en la Mère de Dieu. Et il entretenait cette connexion en priant le rosaire constamment, serrant dans sa main son chapelet comme une arme puissante. Cette arme qui lui ferait « gagner et obtenir toute chose ! », lui avait promis la Vierge.

Padre Pio enseignait : « Récitez le rosaire et récitez-le tout le temps et autant que vous le pouvez. »

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
 
Tenha cuidado! Preste atenção à sua alma! Desvie seus pensamentos do que acontecerá em breve e direcione-os para o que é eterno.
St. John Maximovich

Fais attention! Fais attention à ton âme! Détourne tes pensées de ce qui passera bientôt, et oriente-les vers ce qui est éternel.
Saint Jean Maximovitch 

Marthe Robin et la Vierge Marie 

 

À propos du livre Le Secret de Marie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort,  Marthe Robin, mystique catholique française (1902-1981) et cofondatrice avec le père Georges Finet des Foyers de charité, a affirmé : « La Sainte Vierge m’a dit que ce petit livre devait être vraiment le livre de fond de tous nos Foyer de Charité, et même en dehors, pour l’Église » (cf Père Finet, Enseignement aux membres du Foyer le 9 janvier 1984).

Marthe écrivait aussi au Supérieur général des Montfortains qui lui avait envoyé l’introduction au Traité de la vraie dévotion à Marie traduit en breton : « Grignon de Montfort ne savait ce qu’il écrivait, il aurait été trop fier. Il écrivait sous la dictée du Saint-Esprit. »

Marthe, bien avant la remise du Secret de Marie, vivait déjà une communion profonde avec Marie, sa Mère. La lecture du Secret de Marie a été sans doute pour elle une confirmation lumineuse de ce qu’elle avait perçu par expérience.

C’est ainsi que lorsque le curé Faure, curé de son village de Châteauneuf-de-Galaure, lui fit remarquer que c’était plus facile d’enseigner la géographie, l’histoire ou l’orthographe aux petites filles que de faire découvrir le Seigneur, la foi et la richesse de sa Lumière, Marthe a répondu spontanément qu’il n’y parviendrait pas seul. Il fallait demander l’intercession et le secours de Marie pour que les enfants ouvrent leur cœur à la tendresse miséricordieuse du Seigneur.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Quand Marthe Robin communie  

« Marthe Robin et le Père de Montfort »

Atelier du Père Dominique Bostyn

Não devemos considerar nada mais prejudicial do que raiva e vexação, e nada mais benéfico que o amor.
São João Cassiano

Nous ne devrions rien considérer de plus nuisible que la colère et la vexation, et rien de plus avantageux que l'amour.
Saint Jean Cassien

 

_____________________________________________

LES PLUS GRANDS SCIENTIFIQUES CROYAIENT-ILS EN DIEU?...Laissons-leur la parole...

"Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science en rapproche".

Albert Einstein

Albert Einstein

Le fondateur de la physique théorique moderne a dit :

« Je veux savoir comment Dieu a créé ce monde, je ne suis pas intéressé par tel ou tel phénomène, dans le spectre de tel ou tel élément. Je veux connaître ses pensées, le reste sont des détails. » (Cité dans « Une conversation avec Einstein » de E. Salaman, 1955, p 370-371)

Isaac Newton

Isaac Newton

Le fondateur de la physique classique a dit :

« Ce système si merveilleux qui est l’univers avec le soleil, les planètes et les comètes ne peut que provenir de la volonté et du pouvoir d’un être intelligent… Cet être gouverne toute chose et pas seulement le monde. » (Isaac Newton, Principia, livre N°3, cité dans « Une sélection des écrits de Newton » de H.S. Thayer, p.42)

Louis Pasteur

Louis Pasteur

Le fondateur de la microbiologie a dit :

« Plus j’étudie la nature et plus je suis émerveillé par les travaux de notre Créateur. La science me ramène plus proche de Dieu. » (Tiré du livre de John Hudson Tiner « Louis Pasteur, fondateur de la médecine moderne », 1990)

 

Nicolas Copernic

Nicolas Copernic

Le fondateur de la cosmologie héliocentrique a dit :

« Le fait de connaître les œuvres grandioses de Dieu, d’essayer de comprendre sa sagesse, sa majesté et son pouvoir et d’apprécier d’une certaine manière le fonctionnement de ses lois, est certainement une manière d’adorer Dieu, pour qui l’ignorance ne peut pas être plus reconnaissant que la connaissance. » (Cité dans « Les chevaliers parmi les nations »,1907, de Louis E. Van Norman, p. 290)

Nicolas Copernic

René Descartes

Considéré comme l’un des fondateurs de la philosophie moderne, célébre pour sa formule :

« Je pense, donc je suis. »

a aussi dit :

« Il est de l’essence de Dieu d’exister. C’est une preuve par l’essence. » (Méditations métaphysiques de Descartes)

Albert Einstein

Charles Darwin

Le fondateur de la théorie de l’évolution a dit :

« Il est impossible de concevoir et de prouver que le splendide et infiniment merveilleux univers, de même que l’homme, soit le résultat du hasard ; et cette impossibilité me semble la meilleure preuve de l’existence de Dieu. »

 
 

 

Para não viver na escuridão, ative a mudança de oração, de modo que a luz divina possa ser difundida em sua alma.
Saint Porphyrios de Kavsokalivia
 


Pour ne pas vivre dans les ténèbres, actionnez l'interrupteur de la prière, afin que la divine lumière puisse se répandre dans votre âme.
Saint Porphyrios de Kavsokalivia

VERS LE BONHEUR...ETRE HEUREUX

 

Droopy.jpg



      Tout homme veut être heureux ; il n'est personne qui ne le veuille, et si fortement qu'il le désire avant tout. Bien mieux : tout ce qu'il veut en plus de cela, il ne le veut que pour cela. Les hommes suivent des passions différentes, tel celle-ci, tel autre celle-là ; il y a aussi bien des manières de gagner sa vie dans le monde : chacun choisit sa profession et s'y exerce. Mais qu'on s'engage dans tel ou tel genre de vie, tous les hommes agissent en cette vie pour être heureux... Qu'est-ce donc que cette vie capable de rendre heureux que tous souhaitent mais que tous n'ont pas ? Cherchons-la...

      Si je demande à quelqu'un : « Veux-tu vivre ? », personne ne sera tenté de me répondre : « Je ne veux pas »... De même si je demande : « Veux-tu vivre en bonne santé ? », personne ne me répondra : « Je ne veux pas ». La santé est un bien précieux aux yeux du riche, et pour le pauvre elle est souvent le seul bien qu'il possède... Tous sont d'accord pour aimer la vie et la santé. Or, lorsque l'homme jouit de la vie et de la santé, peut-il se contenter de cela ?...

      Un jeune homme riche a demandé au Seigneur : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » (Mc 10,17) Il craignait de mourir et il était contraint de mourir... Il savait qu'une vie de douleurs et de tourments n'est pas une vie, qu'on devait plutôt lui donner le nom de mort...

 

     Seule la vie éternelle peut être heureuse. Santé et vie d'ici bas ne l'assurent pas, vous craignez trop de les perdre : appelez cela « toujours craindre » et non « toujours vivre »...

 

Si notre vie n'est pas éternelle, si elle ne comble pas éternellement nos désirs, elle ne peut pas être heureuse, elle n'est plus même une vie... Lorsque nous serons entrés dans cette vie-là, nous serons certains d'y demeurer toujours. Nous aurons la certitude de posséder éternellement la vraie vie, sans aucune crainte, car nous serons dans ce Royaume dont il est dit : « Et son règne n'aura pas de fin » (Lc 1,33).

 

Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon 306, passim

LE COIN DU CATÉCHISME ET...DE LA TRANSMISSION FAMILIALE:

LE SONGE DE JACOB. Mettons-nous aux pieds de l'échelle

Jacob est en route pour la région de Paddane-Aram où il doit se marier.
Il atteint le lieu où il va passer la nuit car le soleil se couche. Il y prend une pierre pour la mettre sous sa tête, et dort en ce lieu.
Il a un songe : une échelle est dressée sur la terre, son sommet touche le ciel, et des anges de Dieu montent et descendent.
Le Seigneur se tient près de lui. Il dit :
« Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham ton père, le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants.
Tes descendants seront nombreux comme la poussière du sol, vous vous répandrez à l’orient et à l’occident, au nord et au midi ; toi, ta descendance et toutes les familles de la terre seront bénies.
Moi, je suis avec toi ; je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai sur cette terre ; car je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir accompli ce que je t’ai dit. »

Jacob se réveille et déclare :
« En vérité, le Seigneur est en ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas. »
Soudain, il a peur et il dit :
« C’est vraiment la maison de Dieu, la porte du ciel ! »
Jacob se lève de bon matin, il prend la pierre qu’il avait mise sous sa tête, il la dresse pour en faire une stèle, et sur le sommet il verse de l’huile. Jacob donne le nom de Béthel (c’est-à-dire : Maison de Dieu) à ce lieu et il prononce ce vœu :
« Si Dieu est avec moi, s’il me garde sur le chemin où je marche, s’il me donne du pain pour manger et des vêtements pour me couvrir,
et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu.
Cette pierre dont j’ai fait une stèle sera la maison de Dieu.»

Livre de Genèse chapitre 28, versets 1 à 22

La Question du Mardi

SOURCE:
Une Minute avec Marie et les Questions de fond d'Aleteia

La Vierge Marie est-elle fille de David ou d'Aaron ?

 

Père Guillaume de Menthière 
Guillaume de Menthière est curé de paroisse à Paris et s'intéresse beaucoup à la pastorale des jeunes. Professeur de théologie au Collège des Bernardins...

La Vierge Marie est probablement fille de David par son père, Joachim, et fille d’Aaron par sa mère, Anne.
1. Le Nouveau Testament souligne avec force que le Christ est fils de David, comme le Messie devait l’être, selon les prophéties (2 Sa 7,12 ; Isaïe 11,1 …) En savoir +

2. Le Christ est légalement fils de David par Joseph, son père légal, comme le soulignent les deux généalogies du Christ rapportées par Matthieu (généalogie descendante selon la nature) et par Luc (généalogie montante selon la Loi). En savoir +

3. Les divergences de ces deux généalogies à partir du père de Joseph peuvent s’expliquer, comme le notait Jules l’Africain, rapporté par Eusèbe de Césarée, à partir de la loi du lévirat. En savoir +

4. Mais si le Christ est bien légalement fils de David par Joseph, l’est-Il également par sa mère, la Vierge Marie, de qui Il a pris chair ? En savoir +

5. Les Évangiles n’en parlent pas explicitement mais d’autres écrits du Nouveau Testament et une Tradition majoritaire affirment assez fortement que Jésus est aussi issu de David selon la chairEn savoir +

6. Marie est probablement aussi partiellement issue de la lignée d’Aaron, puisque Elisabeth, « descendante d’Aaron » (Luc 1,5) est appelée sa « parente » (Luc 1,36) dans l’Evangile de Luc. En savoir +

7. La solution la plus conforme à l’Ecriture et à la Tradition serait donc que Marie soit issue des deux lignées, et peut-être de David par son père, Joachim, et d’Aaron par sa mère, Anne. En savoir +

8. Pourquoi alors ce silence de Luc sur la lignée de Marie ? L’Esprit Saint voulait peut-être marquer ainsi que la Vierge est la mère de tous, et qu’elle n’appartenait à aucune tribu particulière… En savoir +
 POUR UNE CULTURE DE VIE... 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Des ovocytes humains cultivés in vitro
Des scientifiques britanniques et américains sont parvenus à cultiver des ovules humains in vitro d’un stade très précoce « jusqu’à leur pleine maturité ». Une « première » qui servirait dans le cadre de la préservation de la...
 
 
Avortement au Royaume-Uni : Etendre l’objection de conscience ?
En Grande Bretagne, les infirmières et sages-femmes ont le droit de refuser de participer directement aux avortements, excepté quand la vie de la mère, sa santé physique ou mentale sont en jeu. Un projet de loi d'initiative parlementaire est...
 
 
CEDH et PMA pour toutes : « un recours perdu d’avance qui n’avait pour but que de faire parler du sujet »
La CEDH a déclaré hier irrecevable la requête de deux femmes qui contestaient la loi française qui « réserve la PMA aux cas d’infertilité pathologique » (cf....
 
 
Belgique : Des laissez-passer délivrés au compte-goutte pour les bébés nés par GPA à l’étranger
Plusieurs couples belges ont fait appel à des mères porteuses en Ukraine. Une fois les enfants nés par GPA, pratique légale en Belgique, ils n’ont toutefois pas obtenu de laissez-passer pour rentrer avec eux. Certains ont du « rester deux...
 
 
   AGENDA
 A Noter
  
Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.
 
 Faites un don à Gènéthique

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Où nous trouver ? 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):

NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

_____________________________________________________________________

POUR AIDER LA MISSION EN

FRANCE ET AILLEURS, C'EST

SIMPLE...

Il faut impérativement:

*PENSER A VOUS ACQUITTER DU "DENIER DU CULTE",

*CONFIER AU MONASTÈRE LA CÉLÉBRATION DE

VOS MESSES POUR LES VIVANTS ET LES DÉFUNTS DE

VOS FAMILLES,...

Tout don est déductible de votre revenu imposable

à raison de 66 °/° de son montant.(Libellez vos Chèques Bancaires

  l'ordre de : Métropolie E S O F)

MERCI,

SANS VOTRE AIDE LA MÉTROPOLIE (L'Archidiocèse de l'Eglise

Syro-Orthodoxe  Francophone Mar Thoma ) NE POURRA PAS SURVIVRE. 

Adresse: 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

_____________________________________________________

_____________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

Une Prière de Saint Macaire d'Égypte:

« Ange saint qui veilles sur ma pauvre âme ne me quitte pas »

(On invoque Saint Macaire pour la sauvegarde du corps et de l'âme, contre les influences malveillantes)
« Ange saint, qui veilles sur ma pauvre âme et sur ma misérable vie, ne me quitte pas, moi qui suis pécheur, et ne m'abandonne pas à cause de mes souillures. 
Ne laisse pas approcher les esprits mauvais, dirige-moi en exerçant ton pouvoir sur mon corps périssable. 
Prends ma main blessée et impuissante, conduis-moi sur le chemin du salut. 
Oui, saint ange de Dieu, qui veilles sur mon âme et sur mon corps, pardonne-moi tout ce qui a pu t'offenser au cours de ma vie et toutes mes fautes d'aujourd'hui. 
Protège-moi dans la nuit qui s'approche et garde-moi des embûches et des attaques de l'Ennemi, pour que je n'offense point Dieu par un péché.
Intercède pour moi, auprès du Seigneur, afin qu'il m'affermisse dans sa crainte, et qu'il fasse de moi un serviteur digne de sa sainteté. 
Amîn. »

A Prayer of St. Macarius of Egypt:

"Holy angel who watches over my poor soul does not leave me"

(Saint Macaire is invoked for the safeguarding of the body and the soul, against malicious influences)
"Holy angel, who watch over my poor soul and my miserable life, do not leave me, I who am sinful, and do not abandon me because of my defilements.
Do not let evil spirits approach, direct me by exercising your power over my perishable body.
Take my injured and helpless hand, lead me to the path of salvation.
Yes, holy angel of God, who watch over my soul and my body, forgive me all that has offended you in my life and all my faults today.
Protect me in the approaching night and keep me from the pitfalls and attacks of the Enemy, so that I do not offend God with sin.
Intercede for me, before the Lord, that he may strengthen me in his fear, and make me a servant worthy of his holiness.
Amin. "

Uma Oração de São Macário do Egito:

"Santo anjo que vigia minha pobre alma não me deixa"

(São Macaire é invocado para a salvaguarda do corpo e da alma, contra influências maliciosas)
"Santo anjo, que cuida da minha pobre alma e da minha vida miserável, não me deixe, eu que sou pecador, e não me abandone por causa das minhas impurezas.
Não permita que espíritos malignos se aproximem, me dirigem exercitando seu poder sobre meu corpo perecível.
Pegue minha mão ferida e desamparada, leve-me ao caminho da salvação.
Sim, santo anjo de Deus, que cuida da minha alma e do meu corpo, me perdoe todos os que te ofenderam na minha vida e todas as minhas falhas hoje.
Proteja-me na noite que se aproxima e me impede das armadilhas e ataques do Inimigo, para que eu não ofenda Deus com o pecado.
Interceda por mim, diante do Senhor, para que ele me fortaleça no seu medo e faça-me um servo digno da sua santidade.
Amin. "

 

____________________________________

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Note:

 

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Partager cet article

Repost0
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 20:57

L'Icône de la Mère de Dieu qui retrouve ceux qui sont perdus

Tropaire ton 4

"Viens nous chercher, nous tous qui périssons, ô Très Sainte Vierge, ne nous châtie pas selon nos péchés, mais toi qui es miséricordieuse aie pitié de nous, dans ton amour pour les hommes; délivre-nous de l'enfer, de la pauvreté et de l'indigence, et sauve-nous!"

 

Depuis des temps lointains, le peuple russe croit en l’aide toute-puissante de la Mère de Dieu et Lui a donné le nom de Celle Qui est «à la recherche des brebis perdues» comme le dernier refuge, comme le dernier espoir des gens qui périssent. 


Au milieu du XVIIe siècle, dans le village de Bor de la province de Kalouga, un paysan pieux qui s’appelait Fédote Oboukhov, fut pris en route par une tempête de neige pendant la fête de la Théophanie.

Ses chevaux furent très fatigués et s’arrêtèrent près d’un ravin infranchissable.

Sans voir de moyens de se sauver, Oboukhov se coucha dans son traîneau et commença à s’endormir, ne comprenant pas qu’il pouvait succomber au froid.

Cependant, au cours de ces minutes épouvantables, il implora de tout son cœur la Mère de Dieu pour avoir du secours et promit de commander pour l’église où il était paroissien, une icône de la Mère de Dieu «A la recherche des brebis perdues».

Sa prière fut entendue: un paysan du village d’à côté entendit une voix sous ses fenêtres: «Prenez-moi».

Il sortit et vit Oboukhov à moitié gelé dans le traîneau.

S’étant rétabli, Oboukhov tint aussitôt sa promesse et commanda faire une copie de l’icône de l’église St Georges de la ville de Volkhov, de la province d’Orel.

 

Dès lors, l’icône de la Mère de Dieu «A la recherche des brebis perdues» de Bor se glorifia par de nombreux miracles. 


Un intérêt particulier représente l’icône de la Mère de Dieu «A la recherche des brebis perdues» qui se trouve dans l’église de Résurrection à Moscou.

Son dernier propriétaire devint veuf et se trouva dans la misère.

Une prière ardente à la Mère de Dieu le sauva du désespoir et arrangea le destin de ses filles.

Cet homme se considéra indigne d’avoir dans sa maison cette icône miraculeuse et la donna à l’église.

Des fiancées s’adressaient à la Theotokos, la Mère de Miséricorde à travers cette icône  pour avoir un mariage salutaire et heureux, y venaient des gens qui souffraient de l’alcoolisme, des pauvres, des malades, des mères priaient pour leurs enfants qui périssaient.

Et la Reine des Cieux, la Mère de Dieu, distribuait généreusement son aide à toute personne qui recourait à elle.Nous lui recommandons le recouvrement de nos Prélats Orthodoxes retenus par DAECH ainsi que les Chrétiens exposés à l'Islamisme dans le monde.

Qu'elle leur apporte protection et libération, que nous les recouvrions saints et sauf pour glorifier, en Eglise, le Père, le Fils et le Saint Esprit: Dieu unique en ce temps et pour la vie éternelle !

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

  

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Résultat de recherche d'images pour "cierge allumé"

Não nos esqueçamos de orar pelos bispos, sacerdotes e

Cristãos fiéis detidos pelos "islamitas"

Ou terroristas de todos os tipos!

Deixe-nos rezar implacavelmente pelo

Senhor, apoie-os. Ore por sua libertação ...

_______________________

Prions pour nos frères et soeurs Chrétiens du Pakistan

L’image contient peut-être : 1 personne, texte et gros plan

et particulièrement pour la communauté conduite par notre cher Abouna Shamaoon MasihMasih. 
Tous les Chrétiens sont particulièrement exposés en cette Nation où rappelons-le,une Loi relative aux supposés blasphèmes continue de faire des ravages dans les rangs de Chrétiens qui, pourtant, eux, respectent la liberté de conscience et de culte pour leurs frères humains.

---------------------