Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 21:30

L’image contient peut-être : 1 personne

St. John the Evangelist

St. John, the son of Zebedee, and the brother of St. James the Great, was called to be an Apostle by our Lord in the first year of His public ministry. He became the “beloved disciple” and the only one of the twelve who did not forsake the Saviour in the hour of His Passion. He stood faithfully at the Cross, whence the Saviour made him the guardian of His Mother. His later life was passed chiefly in Jerusalem and Ephesus. He founded many churches in Asia Minor. He wrote the fourth Gospel, and three Epistles, and the Book of Revelation is also attributed to him. Brought to Rome, tradition relates that he was by order of Emperor Domitian cast into a caldron of boiling oil but came forth unhurt and was banished to the island of Patmos for a year. He lived to an extreme old age, surviving all his fellow Apostles, and died at Ephesus about the year 100. St. John was said to be so generous in charity; a virtue he had learned from his Divine Master, and which he constantly inculcated by word and example. The “beloved disciple” died at Ephesus, where a stately church was erected over his tomb. It was afterwards converted into a Mohammedan mosque. St. John is one of the very famous Apostles. The apostle died at Ephesus, where a stately church was eructed over his tomb. It was afterwards converted into a Mohammedan mosque.

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Jean l'Évangéliste"

Evening:

St. Matthew 9: 35 - 10: 10

Morning:

St. Matthew 19: 27 - 30

Before Holy Qurbana:

Genesis 12 : 1 - 9

Daniel 1: 8 - 21 Isaiah 43: 1 - 7

Holy Qurbana:

Acts 1: 12 - 14 I Corinthians 12: 28 - 13: 10 St. Luke 6: 12 - 23

 

Mort Shmuni, her seven sons and their teacher, Eleazar.

Monday May 8th (lundi, 8 mai 2017 )

Saint Shmuni was the mother of the seven Maccabee brothers. She encouraged her sons to remain faithful to the Law of God even when threatened with death.(https://en.wikipedia.org/wiki/Woman_with_seven_sons)

This Monday May 8th is the commemoration of the dukhrono of 'St. Shmuni and her 7 sons' according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

Mort Shmuni and her 7 sons suffered martyrdom under emperor Antiochus IV.

Their story is written in the 2nd book of Maccabees. While her name is not mentioned, within the Syriac tradition she is known as Shmuni.

Though they lived before the time of Christ, they are counted among the company of the saints for attaining the crown of martyrdom.

The pagan king wanted the faithful Shmuni & her sons to consume pig meat. However, they refused as they did not wish to break the law given by God to Prophet Moses.

Enraged, the king ordered them to be tortured and killed. One by one, each son was brutally tortured & then burnt alive within a large pot of flames.

St. Shmuni seeing her sons tortured & killed still trusted God & she, "bore it with a good courage, because of the hope that she had in the Lord." After all the sons were killed, St. Shmuni too suffered the same fate.

According to the Syriac Fenqitho (book of festal offices), the name of her sons are Habroun, Hebsoun, Bakhous, Adai, Tarsai, Maqbai and Yawnothon.

There are many churches dedicated in her honour, the oldest being Mort Shmuni Syriac Orthodox Church in Qarqosh, Iraq which is 1500 years old.

Various Fathers of the Church preached sermons on Mort Shmuni & her 7 sons, including Saint Ambrose of Milan, Saint Gregory Nazianzus and Saint John Chrysostom.

Many miracles are attributed to the intercession of St. Shmuni and her sons.

A sermon about Morh Shmuni by our Late Lamented Cathloicose Baselious Paulose II https://www.youtube.com/watch?v=kVaQ5RsP0oM

L’image contient peut-être : 5 personnes

---

 

L’image contient peut-être : 7 personnes

 

Première lettre de saint Pierre Apôtre 2,11-19.

Mes bien-aimés, je vous exhorte comme des étrangers et des voyageurs ici-bas, à vous abstenir des convoitises de la chair qui font la guerre à l'âme. 
Ayez une conduite honnête au milieu des Gentils, afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils arrivent, en y regardant bien, à glorifier Dieu pour vos bonnes œuvres au jour de sa visite. 
Soyez donc soumis à toute institution humaine à cause du Seigneur, soit au roi, comme souverain, 
soit aux gouverneurs, comme délégués par lui pour faire justice des malfaiteurs et approuver les gens de bien. 
Car c'est la volonté de Dieu que, par votre bonne conduite, vous fermiez la bouche aux insensés qui vous méconnaissent. 
Comportez-vous comme des hommes libres, non pas comme des hommes qui se font de la liberté un manteau pour couvrir leur malice, mais comme des serviteurs de Dieu. 
Rendez honneur à tous ; aimez tous les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi. 
Vous, serviteurs, soyez soumis à vos maîtres avec toutes sortes de respects, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais encore à ceux qui sont difficiles. 
Car c'est une chose agréable à Dieu que ce soit en vue de lui que l'on endure des peines infligées injustement. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,16-22.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus, et encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais à mon Père. 
Sur quoi, quelques-uns de ses disciples se dirent entre eux : "Que signifie ce qu'il nous dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais à mon Père ?" 
Ils disaient donc : " Que signifie cet "encore un peu de temps" ? Nous ne savons ce qu'il veut dire." 
Jésus connut qu'ils voulaient l'interroger et leur dit : " Vous vous questionnez entre vous sur ce que j'ai dit : Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus ; et encore un peu de temps, et vous me verrez. 
En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, tandis que le monde se réjouira ; vous serez affligés, mais votre affliction se changera en joie. 
La femme, lorsqu'elle enfante, est dans la souffrance parce que son heure est venue. Mais lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus de ses douleurs, dans la joie qu'elle a de ce qu'un homme est né dans le monde. 
Vous donc, aussi, vous êtes maintenant dans l'affliction ; mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. "

L’image contient peut-être : 1 personne

 

Saint(s) du jour:

Saint Jean Evangéliste

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Jean l'Évangéliste"

 Saint Jean, fils de Zébédée, et le frère de saint Jacques le Grand, a été appelé à être un apôtre par notre Seigneur dans la première année de son ministère public. Il est devenu le «disciple bien-aimé» et le seul des douze qui n'a pas abandonné le Sauveur dans l'heure de sa Passion. Il se tenait fidèlement à la Croix, d'où le Sauveur l'a fait le gardien de Sa Mère. Sa dernière vie est passée principalement à Jérusalem et à Éphèse. Il a fondé de nombreuses églises en Asie Mineure.

Aucun texte alternatif disponible.

Il a écrit le quatrième Evangile, et trois épîtres, et le Livre de l'Apocalypse lui est également attribué. Tracée à Rome, la tradition raconte qu'il était par ordre de l'empereur Domitien jeté dans un caldron d'huile bouillante, mais qui sortit indemne et fut banni à l'île de Patmos pendant un an. Il a vécu à une extrême vieillesse, survivant à tous ses apôtres apôtres, et est mort à Éphèse vers l'année 100. On a dit que saint-Jean était si généreux dans la charité; Une vertu qu'il avait appris de son divin Maître, et qu'il a constamment inculqué par le mot et par l'exemple. Le «disciple bien-aimé» est mort à Éphèse, où une église majestueuse a été érigée sur son tombeau. Il a ensuite été transformé en mosquée musulmane. Saint-Jean est l'un des très célèbres apôtres. L'apôtre est mort à Éphèse, où une église majestueuse a été éveillée sur son tombeau. Il a ensuite été transformé en mosquée musulmane.

Aucun texte alternatif disponible.

---------

São João Evangelista

 São João, filho de Zebedeu, e irmão de São Tiago, o Grande, foi chamado para ser um Apóstolo por nosso Senhor no primeiro ano de Seu ministério público. Ele se tornou o "discípulo amado" e o único dos doze que não abandonaram o Salvador na hora da Sua Paixão. Ele permaneceu fielmente na Cruz, de onde o Salvador o fez o guardião de Sua Mãe. Sua vida posterior foi passada principalmente em Jerusalém e Éfeso. Ele fundou muitas igrejas na Ásia Menor. Ele escreveu o quarto Evangelho, e três Epístolas, eo Livro de Apocalipse também é atribuído a ele. Trazido a Roma, a tradição relata que ele foi por ordem do imperador Domitian elenco em um caldeirão de óleo fervente, mas saiu ileso e foi banido para a ilha de Patmos por um ano. Ele viveu até uma extrema idade, sobreviveu a todos os seus companheiros Apóstolos, e morreu em Éfeso por volta do ano 100. São João foi dito ser tão generoso em caridade; Uma virtude que ele havia aprendido com seu Divino Mestre, e que ele constantemente inculcava pela palavra e pelo exemplo. O "discípulo amado" morreu em Éfeso, onde uma imponente igreja foi erguida sobre seu túmulo. Foi convertida mais tarde em uma mesquita maometana. São João é um dos apóstolos muito famosos. O apóstolo morreu em Éfeso, onde uma igreja majestosa foi eructed sobre seu túmulo. Foi convertida mais tarde em uma mesquita maometana.

-----

Sainte Shmuni et ses sept fils.

L’image contient peut-être : 5 personnes

 

This Monday May 8th is the commemoration of the dukhrono of 'St. Shmuni and her 7 sons' according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

Mort Shmuni and her 7 sons suffered martyrdom under emperor Antiochus IV.

Their story is written in the 2nd book of Maccabees. While her name is not mentioned, within the Syriac tradition she is known as Shmuni.

Though they lived before the time of Christ, they are counted among the company of the saints for attaining the crown of martyrdom.

The pagan king wanted the faithful Shmuni & her sons to consume pig meat. However, they refused as they did not wish to break the law given by God to Prophet Moses.

Enraged, the king ordered them to be tortured and killed. One by one, each son was brutally tortured & then burnt alive within a large pot of flames.

St. Shmuni seeing her sons tortured & killed still trusted God & she, "bore it with a good courage, because of the hope that she had in the Lord." After all the sons were killed, St. Shmuni too suffered the same fate.

According to the Syriac Fenqitho (book of festal offices), the name of her sons are Habroun, Hebsoun, Bakhous, Adai, Tarsai, Maqbai and Yawnothon.

There are many churches dedicated in her honour, the oldest being Mort Shmuni Syriac Orthodox Church in Qarqosh, Iraq which is 1500 years old.

Various Fathers of the Church preached sermons on Mort Shmuni & her 7 sons, including Saint Ambrose of Milan, Saint Gregory Nazianzus and Saint John Chrysostom.

Many miracles are attributed to the intercession of St. Shmuni and her sons.

A sermon about Morh Shmuni by our Late Lamented Cathloicose Baselious Paulose II https://www.youtube.com/watch?v=kVaQ5RsP0oM

 

Ce lundi 8 mai, c' est la commémoration du dukhrono de St. Shmuni et ses 7 fils selon le calendrier liturgique de l'église orthodoxe syrienne de Malankara.

Mort Shmuni et ses 7 fils ont subi le martyre sous l'empereur Antiochus IV.

Leur histoire est écrite dans le 2ème livre des Maccabées.

Bien que son nom ne soit pas mentionné, dans la tradition syriaque, elle est connue sous le nom de Shmuni.

Quoiqu'ayant vécu avant le temps du Christ, ils sont comptés parmi la compagnie des saints qui reçurent la couronne du martyre.

Le roi païen voulait que les fidèles Shmuni et ses fils consomment de la viande de porc.

Pourtant ils refusèrent parce qu'ils ne voulaient pas trangresser la loi donnée par Dieu au Prophète Moïse.

Enragé, le roi ordonna donc qu'ils fussent torturés et tués.

Un à un, chaque fils a fut brutalement torturé et ensuite brûlé vivant dans un grand pot de flammes.

Ste. Shmuni, voyant ses fils torturés et tués,elle confiaient toujours à Dieu avec grand courage en raison de l'espérance qu'elle avait dans le Seigneur".

Après que tous les fils aient été tués, Ste Shmuni a également subi le même sort.

Selon le "Syriac Fenqitho" (livre des bureaux de fête), le nom de ses fils sont Habroun, Hebsoun, Bakhous, Adai, Tarsai, Maqbai et Yawnothon.

Il y a beaucoup d'églises dédiées en son honneur, la plus ancienne étant l'Église orthodoxe Syriac Mort Shmuni à Qaraqosh, en Irak, vielle de 1500 ans.

Divers Pères de l'Église ont prêché et écrits sur Mort Shmuni et à ses 7 fils, dont saint Ambroise de Milan, saint Grégoire Nazianzus et saint Jean Chrysostome.

De nombreux miracles sont attribués à l'intercession de St. Shmuni et de ses fils.

  Un sermon à propos de Morh Shmuni par notre catholicisme tardif Lamenté, Paul Paul II, https://www.youtube.com/watch?v=kVaQ5RsP0oM

L’image contient peut-être : 7 personnes

Esta segunda-feira 8 de maio é a comemoração do dukhrono de 'St. Shmuni & seus 7 filhos 'de acordo com o Calendário Litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria de Malankara.

Mort Shmuni e seus 7 filhos sofreram o martírio sob o imperador Antíoco IV.

Sua história está escrita no 2º livro de Macabeus. Embora seu nome não seja mencionado, dentro da tradição siríaca ela é conhecida como Shmuni.

Embora tenham vivido antes do tempo de Cristo, são contados entre a companhia dos santos para alcançar a coroa do martírio.

O rei pagão queria que os fiéis Shmuni e seus filhos consumissem carne de porco. No entanto, eles se recusaram porque não desejavam quebrar a lei dada por Deus ao Profeta Moisés.

Enfurecido, o rei ordenou que fossem torturados e mortos. Um a um, cada filho foi brutalmente torturado e depois queimado vivo dentro de um vaso grande de chamas.

St. Shmuni vendo seus filhos torturados e mortos ainda confiava em Deus e ela "suportou-a com uma boa coragem, por causa da esperança que ela tinha no Senhor". Depois que todos os filhos foram mortos, St. Shmuni também sofreu o mesmo destino.

De acordo com o Siríaco Fenqitho (livro de escritórios festal), o nome de seus filhos são Habroun, Hebsoun, Bakhous, Adai, Tarsai, Maqbai e Yawnothon.

Há muitas igrejas dedicadas em sua honra, a mais velha sendo Mort Shmuni Syriac Igreja Ortodoxa em Qarqosh, no Iraque, que tem 1500 anos de idade.

Vários Padres da Igreja pregaram sermões sobre Mort Shmuni e seus 7 filhos, incluindo São Ambrósio de Milão, São Gregório Nazianzus e São João Crisóstomo.

Muitos milagres são atribuídos à intercessão de St. Shmuni e seus filhos.

  Um sermão sobre Morh Shmuni pelo nosso Late Lamented Cathloicose Baselious Paulose II https://www.youtube.com/watch?v=kVaQ5RsP0oM

 

Apparition de saint Michel Archange au mont Gargan 

L’image contient peut-être : 1 personne

  Grand Chef des milices célestes* Nous te supplions, indignes que nous sommes* De nous protéger par tes prières* Et de nous garder à l’ombre des ailes de ton immatérielle gloire* Nous qui, à genoux instamment t'implorons : * Délivre-nous des dangers, ô Prince des Puissances d'En-Haut.
 

En 492, un homme riche nommé Gargan faisait paître dans la campagne ses nombreux troupeaux. Un jour, un taureau s’éloigna et s’enfuit dans les montagnes, où on le chercha d’abord vainement. On finit par le rencontrer dans une caverne, où on lui tira une flèche ; mais cette flèche revint blesser celui qui l’avait tirée. Devant cette merveille, on crut devoir suspendre la poursuite et consulter l’évêque voisin. Le prélat ordonna trois jours de jeûne et de prières. 
Au bout des trois jours, l’Archange saint Michel apparut à l’évêque et lui déclara que cette caverne où le taureau s’était retiré était sous sa protection, et que Dieu voulait qu’elle fût consacrée sous son nom et en l’honneur de tous les Anges.
Accompagné de son clergé et de son peuple, le pontife se rend à cette caverne, qu’il trouve déjà disposée en forme d’église. On y célèbre les divins mystères, et bientôt, dans ce lieu même, s’élevait un temple magnifique où la Puissance divine a opéré de grands miracles.

---

 

Grande Chefe da milícia celestial * Nós te rogo, indignos como somos * Proteja-nos por tuas orações * E para nos manter na sombra das asas da sua glória imaterial * Nós, que, ajoelhando-se fervorosamente imploro: * Délivre- -nos dos perigos, ó príncipe dos poderes do alto.


 Em 492, um homem rico chamado Gargan estava pastando nas numerosas manadas campo. Um dia um touro se afastou e fugiu para as montanhas, onde é primeiro procuraram em vão. Nós finalmente encontrá-lo em uma caverna, onde empatou uma seta; mas esta seta voltou de ferir o homem que tinha disparado. Na frente desta maravilha, pensou-se necessário suspender o julgamento e visitar o bispo vizinho. O prelado ordenou três dias de jejum e oração.
Depois de três dias, o Arcanjo Miguel apareceu ao bispo e lhe disse que a caverna onde o touro tinha se aposentado estava sob sua proteção, e que Deus queria que fosse dedicada em seu nome e no honrar todos os anjos.
Acompanhado por seu clero e seu povo, o pontífice foi para a caverna, ele já encontra eliminados de forma igreja. os mistérios divinos são celebrados ali, e logo, no mesmo lugar, havia um magnífico templo onde o poder divino feito grandes milagres.

Aucun texte alternatif disponible.

_____

 

Saint Désiré

DESIRE 8 MAI

(Evêque de Bourges. +552)

 

 Désiré fut un grand évêque (538-552) de l’époque mérovingienne, de ceux qui maintinrent le lien entre l’empire romain chrétien et les royaumes barbares.

Il fut chancelier royal, il essaya de maintenir la paix entre Anjou et Poitou et il tenta d’adoucir les mœurs des cours royales.

  

(L’image est celle d’un orant sur un chapiteau roman du prieuré roman de St Désiré dans l’Allier)

 

  L’image contient peut-être : une personne ou plus et chapeau

C’était Marie qui avait touché leur cœur  

La Vierge Marie de Florence Kroger:

Jeune prêtre je participais à un pèlerinage de l’UNITALSI, une organisation italienne qui accompagne des malades au sanctuaire de Lourdes (France).

Le premier jour à Lourdes j’ai été déçu parce que le lieu m’apparaissait davantage une place commerciale qu’un sanctuaire. C’était en 1970 et nous, les jeunes prêtres, étions gagnés par le climat ambiant de contestation qui régnait à cette époque.

Le lendemain, les organisateurs du pèlerinage m´ont envoyé à la chapelle des confessions pour y recevoir les fidèles : après 5 heures passées à pardonner les péchés, mais surtout à écouter les merveilleuses conversions de nombreuses personnes, je compris que c’était Marie qui avait touché leur cœur : un renouvellement spirituel a commencé alors à s’opérer en moi.

Je suis souvent retourné à Lourdes et j´ai toujours eu le même sentiment : Marie nous conduit à son Fils Jésus. Et c´est ce qui se passe dans tous les sanctuaires. Depuis cette époque, je n’ai plus été choqué par le commerce des objets religieux. Au contraire, les souvenirs que chacun rapporte chez lui, ou offre à des parents ou à des amis aident à faire de notre vie un pèlerinage continuel.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
La coopération de Marie à la Rédemption  

Dom Bernardino Marchió

Evêque de Caruarú,Brésil

Témoignage recueilli par Thacio Siqueira pour Une Minute avec Marie

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

« Je veux pardonner. Je veux régner. Je veux pardonner aux âmes et aux nations.

Je veux régner sur les âmes, sur les nations et sur le monde entier. Je veux répandre ma Paix jusqu’aux extrémités du monde, mais, d’une manière spéciale, sur la France, cette terre bénie, berceau de la dévotion à mon Cœur. Oui, je veux être sa Paix, sa Vie, son Roi ! Je suis la Sagesse et le Bonheur, Je suis l’Amour et la Miséricorde, Je suis la Paix. Je régnerai !

« Pour régner, Je commencerai par faire Miséricorde, car mon Règne est de Paix et d’Amour : Voilà la fin que Je veux réaliser, voilà mon Œuvre d’Amour ! »

Jésus à Josefa le 12 juin 1923

Aucune de mes Paroles ne se perdra. Rien de ce que Je te dis ne s’effacera jamais », même si le démon « nourrit mille projets pour faire disparaître mes Paroles… il n’y réussira pas… »

« Je veux que mon Amour soit le soleil qui éclaire et la chaleur qui échauffe les âmes. C’est pourquoi Je désire que l’on fasse connaître mes Paroles… Toutes seront imprimées, lues et prêchées, et Je leur donnerai une grâce spéciale afin qu’elles éclairent et transforment les âmes. »

« Ne sais-tu pas ce qui arrive lorsqu’un volcan s’ouvre ? La puissance de feu est si grande qu’elle est capable d’arracher les montagnes et de les détruire, et l’on connaît qu’une force irrésistible a passé par là. Ainsi, mes Paroles auront une telle force et ma Grâce les accompagnera de telle manière, que les âmes les plus obstinées seront vaincues par l’Amour. »

Jésus à Josefa le 6 août 1922

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Messe du Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Sts du Kerala. En raison des élections présidentielles en France, il y avait peu de monde. Vous étiez dans nos prières.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

Mensal Peregrinação Massa a N-D mercê e Sts Kerala. Por causa das eleições presidenciais na França, havia poucas pessoas. Você está em nossas orações.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

Mass of the Monthly Pilgrimage to N-D of Mercy and to the Sts of Kerala. Due to the presidential elections in France, there were few people. You were in our prayers.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et intérieur

 

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout et intérieur

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

Aucun texte alternatif disponible.

Troisième qualité de la prière : Prier avec foi

Pour chasser loin de nous les pensées importunes et les trop vifs désirs qui parfois nous agitent, pour nous soustraire avec une sainte violence à des préoccupations qui pour être trop pro­longées deviennent trop absorbantes,pour rappeler à nous notre esprit, notre cœur, notre mémoire, toutes les facultés de notre âme ; pour éloigner toutes les distractions qui souvent nous font perdre le fruit de nos prières, ranimons notre foi, pensons que nous donnons rendez-vous au trois personnes de la Sainte Tri­nité, que nous assistons à la plus solennelle des audiences. Et dans ce mystérieux colloque, ne perdons pas de vue notre bas­sesse en face de Dieu si grand, si saint, si parfait qui écoute nos demandes. Suivons la recommandation de l'Apôtre : " Priez avec foi " (jacques I).Et si nous ne sentons pas cette foi assez vive dans notre cœur, faisons à Dieu la prière des Apôtres: "Sei­gneur, augmentez notre foi. " " Plus le vaisseau de foi que nous portons en nous-mêmes sera grand et spacieux, dit saint Cyprien, plus nous puiserons de l'eau dans les fontaines de la miséricorde de Dieu. "

Quelle belle prière est celle du centurion ! Avec quelle foi ardente cet homme élevé au milieu des camps s'adressa à Nôtre-Seigneur ! Écoutons le récit de l'Évangile : Un jour, au milieu de ses courses évangéliques, le Sauveur entrait dans la ville de Capharnaüm, lorsqu'un centurion s'approcha avec respect et lui fit cette prière : " Seigneur, mon serviteur est atteint d'une cruelle maladie ; il est sans mouvement et il souffre beaucoup." Jésus répond avec bonté : "J'irai et je le guérirai. " Mais, Sei­gneur, ajoute l'officier, je ne suis pas digne de vous recevoir dans ma maison ; dites seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Moi qui ne suis qu'un homme, je commande à mes soldats; si je dis à l'un : va, il part aussitôt ; à un autre: viens et il accourt en toute hâte ; et si je dis à mon serviteur : fais cela, il obéit sans retard. " Jésus, voyant la foi extraordinaire de ce militaire, fut émerveillé et, dans son admiration, il s'écria devant la foule : "Je n'ai pas encore vu une si grande foi en Israël." Puis s'adressant à l'heureux centurion, il ajouta : "Va et qu'il soit fait selon ta foi." Au même instant la maladie disparut et le serviteur fut guéri.

Ce sont les prières animées d'une foi vive qui toucheront le cœur de Dieu et feront descendre sur nous ses bénédictions.

Sous les feuillages de l'Éden, disait Milton, lorsque chantait le rossignol, le silence écoutait ravi. Et le poète français disait à son tour : les oiseaux gazouillaient un hymne charmant, si frais, si gracieux, si suave et si tendre, que les anges distraits se penchaient pour l'entendre.

Prions avec foi ; ce n'est pas le silence, mais les anges se pen­cheront pour nous entendre. Pendant ce temps béni de la prière fervente, avec les yeux de la foi, nous pourrons voir se dessiner l'échelle de Jacob ; nous serons au pied, priant avec amour ; le long de l'échelle, les anges monteront et descendront, les pre­miers emportant nos prières, les seconds rapportant les grâces célestes, enfin là-haut, tout au faîte, Dieu qui regardera et nous sourira.

Extrait de : La Prière - Olivier Elzéar Mathieu. Archevêque de Régina   (1925)

INVITATION(S):

 

INSCRIVEZ-VOUS POUR LE CONCERT DU 21 MAI A PARIS
auprès du 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

4 concerts "Les coeurs en Joie" en France : 18, 19, 20, 21 mai

Dans le cadre du festival “De coeur à Coeur” l' ensemble "Les Coeurs en Joie" composé des patients de l'hôpital psychiatrique de Minsk avec le concours des soeurs du monastère orthodoxe Sainte-Elisabeth donnera 4 concerts en France :


 

le 18 mai - Aube (10)

le 19 mai - Meurthe-et-Moselle (54)

le 20 mai - Haute-Saône (70)

le 21 mai - Paris (75)

Au programme

  • chants populaires russes et biélorusses

  • exposition d'artisanat monastique (icônes, livres, souvenirs, cd, miel, tisanes etc.)

Entrée libre
les dons reçus lors du concert sont entièrement consacrés aux oeuvres de bienfaisance

J’ai soif de remercier, de remercier chaque minute pour tout ce qui Dieu m’a donné. J'ai soif de Lui apporter ma gratitude, aussi infime soit-elle, tout en Le servant, Lui et Ses enfants souffrants.

Grande Duchesse Elisabeth

4 concerts "Les coeurs en Joie" en France : 18, 19, 20, 21 mai
4 concerts "Les coeurs en Joie" en France : 18, 19, 20, 21 mai
4 concerts "Les coeurs en Joie" en France : 18, 19, 20, 21 mai

Cette chorale n’est pas habituelle, elle est constituée de patients du service neuropsychiatrique de l’Hôpital psychiatrique public et est dirigée par les moniales du monastère Sainte-Elisabeth de Minsk.

Nos chers chanteurs prient sincèrement pour nous tous. Ces personnes vivent une foi profonde, ils sont pieux et modestes.

Selon nos perceptions habituelles, bassement terrestres, ces personnes sont pauvres et nécessiteuses, mais comme la richesse de leurs saintes âmes est grande!

Leur simplicité, leur confiance, l’amour qu'ils portent en eux et leur reconnaissance à Dieu sont admirables.

Leur monde se limite au territoire de l'Hopital psychiatrique où ils vivent toute leur vie. Cependant, ils ne se découragent pas.

Chanter et offrir de la joie aux gens par leurs chants est devenu le sens de leur vie! Ils chantent avec leur âme et ceci ne peut qu'attendrir les coeurs de ceux qui les écoutent.

L’ensemble «Les Cœurs en Joie» a la chance, sans doute unique dans leur vie, de venir en France. En effet, quelques paroisses françaises, devenues amies de notre communauté, ont souhaité accueillir ce choeur inhabituel.

Ce voyage en France constitue, pour nous, un projet ambitieux, pas facile à mener car d'une part, l’Hôpital psychiatrique ne dispose d'aucun moyen financier pour nous aider. Nous sommes donc amenés à récolter nous-mêmes des fonds pour organiser cette tournée.

Et d'autre part, ce projet mobilise un groupe assez important de personnes car le choeur se compose de 15 personnes qui seront accompagnées par le personnel de l’hôpital et par nos soeurs.

L’ambassade de France a généreusement répondu à notre demande et a délivré gracieusement les visas pour tout ce groupe de personnes. 

Nous avons prévu quatre concerts avant la fin de l'expiration des visas. Ces concerts  auront lieu du 18 au 21 mai 2017 à Troyes, non loin de Nancy, non loin de Dijon-Besançon et à Paris... (vous trouverez le programme ci-dessus).

Un tel projet demande, vous l'imaginez, un financement considérable. C’est pour cette raison que nous sollicitons votre générosité.

Nous vous invitons donc cordialement, vous, vos proches et vos connaissances, à venir assister à un de ces concerts et à nous soutenir de cette manière.

Si c'est possible, vous pouvez aussi nous aider a annoncer nos concerts.

En vous remerciant cordialement et en priant pour vous,  

Les Soeurs du Monastère Sainte-Elisabeth 

Behold thy Mother and Holy Queen! Mary - Jesus by joeatta78 on DeviantArt:

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Aucun texte alternatif disponible.

"Christ est Ressuscité, en vérité, Il est vraiment Ressuscité" Alléluia, Alléluia !

Rejetons les œuvres de ténèbres et vivons dans l'amour de Dieu, Source de notre vie et l'amour du prochain...

PROGRAMME LITURGIQUE

 

(mis à jour ) pour MAI et début JUIN:

 

 

_________

 

-PARIS: 

Prochaine permanence pastorale du Vendredi 2 JUIN de 15h à 18h30 au Samedi 3 JUIN de 8h à 12h.

 

Le Samedi 3 MAI

RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage de PENTECÔTES  à Notre-Dame de Miséricorde, en Normandie, au Monastère  à 15h au point de rendez-nous habituel .

 

________________

NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac ou Mor Philipose du 29 Mai au soir au 31 MAI au matin (Prenez Rdv avec lui 07 87 11 06 03 par sms).  

 

-LISIEUX (Coquainvillier) , renseignez-vous de la date auprès du Père Isaac au 07 87 11 06 03 par sms. *

 

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
¤DIMANCHE 21 et lundi 22 MAI, Grand Pèlerinage à Ste Rita et St Charbel (autour de leurs reliques). Messe à 10h30, bénédiction des Roses et de l'Huile...

---

DU 21 AU 25 MAI, RETRAITE DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

---

¤JEUDI 25 Mai ASCENSION de Notre Seigneur.Procession des Rogations suivies de la Quadisha Qurbana (Ste Messe)*.(Anniversaire d'ordination sacerdotale de notre évêque )

¤DIMANCHE 4 JUIN, PÈLERINAGE de PENTECÔTES à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.*

 

 

___________________________________________

Report du Pèlerinage et de la permanence pastorale de Mai 2017 en Alsace et Est de France.

Chers amis.

En raison de l'insuffisance en nombre d'inscriptions à ce Pèlerinage et des difficultés rencontrées en dernière minute pour l'organisation localement, nous sommes au regret de vous annoncer ici le report du Pèlerinage aux Sanctuaires d'Alsace et de la permanence pastorale en cette région.
Dès que possible, nous vous communiqueront de nouvelles dates.
En vous remerciant de votre compréhension, je vous prie d'agréer l'expression de mon respectueux dévouement.

+Mor Philipose, métropolite.Brévilly ce 3.V.17

 

Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

 

Du Jeudi 11 (Départ du monastère après le déjeuner) au 15 Mai (Retour le 16)

 

En chemin avec Notre-Dame et St Ubald.

 

_____________________________

 

 

NANTES :Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches: 14 MAI, FÊTE PATRONALE A N-D DE TOUTES GRÂCES ET SAINT UBALD
(Invoqué pour la libération des influences mauvaises, contre le pouvoir du démon et des personnes malveillantes)  et 28 MAI *

 

PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :
Samedi 27 MAI  *. . .

 

 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messes, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VACANCES FAMILIALES 

(PARENTS-ENFANTS)

JUILLET (Du 13 au  24):

 

AOÛT (Du 5 au 16)

cliquez ci-dessous pour le programme:

VACANCES FAMILIALES (PARENTS-ENFANTS) *CAMPS DE JUILLET ET AOÛT 2017/FAMILY HOLIDAYS (PARENTS-CHILDREN)* CAMPS OF JULY AND AUGUST 2017/ FÉRIAS DE FAMÍLIA (PAI-FILHO) / CAMPS JULHO E AGOSTO 2017

Aidez-nous à emmener en vacances ceux qui,

sans moyens, ne partiraient jamais !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA

 

Du 7 au 16 Octobre 2017

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St

Thomas" à FATIMA

 

+++

_________________________________

 

PROCHAIN STAGE D'ICONOGRAPHIE AU MONASTERE SYRIAQUE: 

L’ICÔNE COPTE,

du 9 au 17 JUILLET 2017

1459883 592234677515191 662124102 n

Cliquer ci-dessous:

STAGE D'ICONOGRAPHIE : L’ICÔNE COPTE, PROCHAIN STAGE AU MONASTÈRE  DU 9 AU 17 JUILLET 2017

------------------------------------------------------------------------------

L’image contient peut-être : une personne ou plus

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise

Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise

Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-

Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

Prière pour la réussite

(à faire pendant 9 jours)
Très Sainte Vierge Marie, notre Mère à tous , je m’ adresse à vous , en cette circonstance exceptionnelle……(citez votre cas ou l’ objet de votre demande).

Mère de Miséricorde, je m’ adresse à vous qui êtes notre ambassadrice auprès de Notre Seigneur Jésus-Christ, afin que vous obteniez de votre divin fils que je reçoive toute l’ aide nécessaire, afin que je puisse mener à bien cette entreprise…..(citez à nouveau votre cas ou l’ objet de votre demande).

Accordez-moi ma mère votre aide si telle est la volonté du Seigneur. Que la volonté de Dieu s’accomplisse maintenant et dans les siècles des siècles.
Amîn

 

Repost 0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 21:26

L’ICÔNE COPTE:

PROCHAIN STAGE AU MONASTERE 

du 19 AOÛT au 4 SEPTEMBRE  2017

Stage d’Iconographie Copte du 4 au 12 JUILLET 2015: IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

UN ART SACRÉ

POUR NOTRE TEMPS

 

Stage d’Iconographie Copte du 19 Août au 4 Septembre 2017:

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

1459883 592234677515191 662124102 n

 

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

Soyez nombreux à vous inscrire à ce stage lors duquel vous partagerez des moments exceptionnels avec
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Supervision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

cene fanous

 

Frais d’inscription  200 Euros
(Hébergement: Offrandes libres)

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.
61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58
Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

__________________

 

Pentecostes.jpg

INSCRIVEZ-VOUS !

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

 

Nom:………………………………

 

Prénom:…………………………………………………

 

Adresse:………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………………Tel:…

 

………………………………Courriels:………………………………

 

…………

 

L‘Incarnation de la Lumière

 

Stage d’Iconographie Copte Orthodoxe du 19 Août au 4 Septembre 2017

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

 

Règlement:  200 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). 

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“ 

(Hébergement: Offrandes libres)

 

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

COPTE-ORTHODOXE ICONOGRAPHY:
NEXT STAGE AT THE MONASTERY
From 19 AUGUST to 4 SEPTEMBER JULY 2017

A SACRED ART
FOR OUR TIME

Coptic Iconography Internship from 19 August to 4 September 2017:

IT REMAINS THE PLACE, IT IS NOT TOO LONG TO ENTER YOU! ...

"The Incarnation of Light"

The Egyptian Icon: Its pharaonic roots, its history, its renewal, its theological content, its techniques, its symbolic and spiritual meaning.

Enroll yourself to this internship where you will share exceptional moments with
Armia Naguib MATTA WASSEF, Head of the Coptic-Orthodox Patriarchate and disciple of Isaac FANOUS, under the supervision of Professor Ashraf SADEK, Professor of Egyptology and Director of the "Coptic World".

Registration fee 200 Euros
(Accommodation: Free offerings)

Syriac Monastery N-D of Miséricorde, Brévilly.
61300 CHANDAI. Tel: 02.33.24.79.58
Emails: asstradsyrfr@laposte.net
__________________


SIGN UP NOW!

REGISTRATION FORM:

Name:………………………………

First name:…………………………………………………

Address:………………………………………………………………

.............................................................................................

………………………………………………………………………Such:…

.................................... Emails: ....................................

............

The Incarnation of the Light

Iconography Internship Coptic Orthodox from 19 August to 4 September 2017
That will be given to the Syriac Monastery N-D of Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

Payment: 200 euros (50 euros deposit upon registration).
Please make checks payable to "Coptic World"
(Accommodation: Free offerings)

If you require a room only, please specify it at the registration. Thank you.

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

Copta Ortodoxa iconografia:
Próxima fase no mosteiro
a partir de 19 agosto-4 setembro julho 2017

A ARTE SACRA
Para o nosso tempo

Iconografia Estágio copta 19 agosto-4 setembro de 2017:

Há o lugar, não é tarde demais para se registrar! ...

"A Encarnação da Luz"

O ícone egípcio: Suas raízes faraônicas, sua história, seu renascimento, o seu conteúdo teológico, suas técnicas, o seu significado simbólico e espiritual.

Ser muitos para se inscrever para este curso durante o qual você vai compartilhar momentos especiais com
Armia Naguib MATTA Wassef, Oficina-chefe do Patriarcado Ortodoxo copta e discípulo de Isaac FANOUS, sob a supervisão do Prof. Ashraf SADEK, professor de Egiptologia e Diretor do "copta mundo".

Taxa de inscrição 200 Euros
(Alojamento: Ofertas Free)

Siríaco Mosteiro N-D mercê Brévilly.
61300 Chandai. Tel: 02.33.24.79.58
Email: asstradsyrfr@laposte.net
__________________


INSCREVA-SE!

FICHA DE INSCRIÇÃO:

Nome: ....................................

Nome: .........................................................

Endereço: ........................................................................

.............................................................................................

................................................................................. Tel: ...

.................................... Emails: ....................................

............

A Encarnação da Luz

Estágio Iconografia Copta Ortodoxa 19 agosto-4 setembro 2017
Que vai ser dada ao Mosteiro Siríaco N-D Miséricorde.Brévilly.61300 Chandai.

Regulamento: 200 euros (50 euros depósito no momento da inscrição).
Por favor, faça cheques ao "copta mundo"
(Alojamento: Ofertas Free)

Se você quiser um quarto individual, por favor, indicar no momento da inscrição. Obrigado.

Image associée

Copta iconografia ORTODOSSO:
Fase successiva del MONASTERO
dal 19 agosto-4 settembre Luglio 2017

A ARTE SACRA
Per il nostro tempo

Iconografia Stage copta 19 agosto - 4 settembre il 2017:

C'è il luogo, non è troppo tardi per iscriversi! ...

"L'incarnazione della Luce"

L'icona egiziana: Le sue radici faraonici, la sua storia, la sua rinascita, il suo contenuto teologico, le sue tecniche, il suo significato simbolico e spirituale.

Essere molti a iscriversi a questo corso, durante il quale potrete condividere momenti speciali con
Armia Naguib MATTA Wassef, capo Workshop al Patriarcato ortodosso copto e discepolo di Isaac FANOUS, sotto la supervisione del Prof. Ashraf SADEK, professore di Egittologia e direttore del "copta mondo".

Quota di iscrizione 200 euro
(Sistemazione: offerte libere)

Syriac Monastero N-D Mercy Brévilly.
61300 Chandai. Tel: 02.33.24.79.58
E-mail: asstradsyrfr@laposte.net
__________________


REGISTRATI!

MODULO DI ISCRIZIONE:

Nome:………………………………

Conome:…………………………………………………

Indirizzo: ........................................................................

.............................................................................................

................................................................................. Tel: ...

.................................... email: ....................................

............

L'incarnazione della Luce

Stage Iconografia copto ortodosso 19 agosto-4 settembre il 2017
Quale sarà dato al monastero siro-N-D Miséricorde.Brévilly.61300 Chandai.

Regolamento: 200 euro (50 euro di deposito al momento della registrazione).
Si prega di intestare gli assegni al "copta mondo"
(Sistemazione: offerte libere)

Se si desidera una camera singola, si prega di indicare al momento della registrazione. Grazie.
 

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

KURS Ikonographie: ICON copte, nächste Stufe in der KLOSTER von 9 bis 17. Juli 2017
ICON copte:
Nächste Stufe in dem KLOSTER
9 bis 17. Juli 2017
Ikonographie Praktikum koptisch von 04 bis 12 Juli 2015: Dort wird der Platz, es ist nicht zu spät REGISTRIERUNGS ...!
 
A SACRED ART
Für unsere Zeit
 
Ikonographie Praktikum koptischer Juli 09-17 Jahr 2017:
 
ES ist der Ort, ist es nicht zu spät REGISTRIEREN! ...
 
„Die Inkarnation des Lichts“

 
Die ägyptische Icon: Seine pharaonischen Wurzeln, seine Geschichte, seine Wiederbelebung, seine theologischen Inhalt, ihre Techniken, ihre symbolische und spirituelle Bedeutung.
 
Werden viele für diesen Kurs anmelden, in dem Sie besondere Momente teilen mit
 Armia Naguib MATTA Wassef, Chef Workshop an dem koptisch-orthodoxen Patriarchat und Schüler von Isaac FANOUS, unter der Leitung von Prof. Ashraf SADEK, Professor für Ägyptologie und Direktor der „koptischen Welt“.

 
Anmeldegebühr 200 Euro
(Unterkunft: Frei Offerings)
 
Syriac Kloster N-D Mercy Brévilly.
61300 Chandai. Tel: 02.33.24.79.58
E-Mail: asstradsyrfr@laposte.net
__________________
 

MELDEN SIE SICH AN!
 
ANMELDUNG:
 
Name: ....................................
 
Vorname: .........................................................
 
Adresse: ........................................................................
 
.............................................................................................
 
................................................................................. Tel: ...
 
.................................... E-Mails: ....................................
 
............
 
Die Menschwerdung des Lichts
 
Praktikum Ikonographie Koptisch Orthodoxe 09-17 Juli Jahr 2017
Welche zum Kloster Syrisch N-D Miséricorde.Brévilly.61300 Chandai gegeben werden.
 
Verordnung: 200 Euro (50 Euro Kaution bei der Anmeldung).
Bitte stellen Sie Schecks auf der „koptischen Welt“
(Unterkunft: Frei Offerings)
 
Wenn Sie ein Einzelzimmer wünschen, bitte bei der Anmeldung angeben. Danke.

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

Iconografía CURSO: Copte ICON, ETAPA SIGUIENTE EN EL MONASTERIO DE 9 al 17 de julio 2,017
ICONO Copte:
ETAPA SIGUIENTE EN EL MONASTERIO
de 9 a 17 jul 2017
Iconografía copta prácticas 4 a 12 julio 2015: ése es el lugar, no es demasiado tarde para registrarse ...!
 
Un arte sagrado
Para nuestro tiempo
 
Iconografía copta prácticas 9 a 17 julio, 2017:
 
Ése es el lugar, no es demasiado tarde para registrarse! ...
 
"La encarnación de la Luz"

 
El icono de Egipto: Sus raíces faraónicos, su historia, su renacimiento, su contenido teológico, sus técnicas, su significado simbólico y espiritual.
 
Ser muchos para inscribirse en este curso durante el cual va a compartir momentos especiales con
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Jefe de Taller en el Patriarcado Ortodoxo Copto y discípulo de Isaac FANOUS, bajo la supervisión del Prof. Ashraf SADEK, profesor de Egiptología y Director del "copta Mundial".

 
Importe de la matrícula 200 euros
(Alojamiento: Ofertas Sin)
 
Siríaco Monasterio N-D Misericordia Brévilly.
61300 Chandai. Tel: 02.33.24.79.58
E-mail: asstradsyrfr@laposte.net
__________________
 

REGÍSTRATE!
 
FORMA DE REGISTRO:
 
Appellido:………………………………
 
Nombre de pila:…………………………………………………
 
Dirección: ........................................................................
 
.............................................................................................
 
................................................................................. Tel: ...
 
.................................... correos electrónicos: ....................................
 
............
 
La encarnación de la Luz
 
Prácticas en la iconografía copta ortodoxa del 9 al 17 de julio de 2017
Que será entregado al monasterio siríaco N-D Miséricorde.Brévilly.61300 Chandai.
 
Reglamento: 200 euros (50 euros de depósito en el registro).
Por favor haga los cheques a nombre de la "copta Mundial"
(Alojamiento: Ofertas Sin)
 
Si quieres una habitación individual, por favor indique en el registro. Gracias.

Image associée

Iconographie et icônes d'Egypte
article publié dans le N°66 de la revue Le Chemin

Ashraf et Bernadette Sadek

 

ANTÉCÉDENTS

D'icône égyptienne a-t-elle ou non des antécédents ?

Cette question controversée a été abondamment débattue par les historiens de l'art copte (1).

On connaît bien sûr l'existence de portraits de l'époque gréco-romaine en Egypte, dont l'influence sur la naissance des icônes chrétiennes est très probable.

En ce qui concerne les célèbres portraits du Fayoum, leur lien avec l'icône est encore à l'étude; on peut, quoi qu'il en soit, reconnaître des éléments communs: position frontale, hiératisme, grands yeux écarquillés au regard direct; par leur technique - peinture à l'encaustique (cire chaude ou froide) ou à la détrempe (médium soluble dans l'eau) sur plaquettes de bois, palette de couleurs (blanc, ocre jaune, rouge terre, noir), et parfois dorure à la feuille, ils anticipent directement l'icône (2).

En revanche, leur usage funéraire et leur caractère réaliste les éloignent de celle-ci.

Qu'en est-il d'éventuelles origines puisées dans l'Egypte ancienne?

On assiste actuellement à d'étranges revirements d'opinions: dans un premier temps, les «inventeurs» occidentaux de l'art copte, et en premier lieu le Père du Bourguet, ont immédiatement saisi une communauté d'âme et parfois de forme entre l'art copte et l'art des anciens Egyptiens : L'Egypte copte bénéficie de l'atavisme pharaonique axé sur la fusion du symbolique dans le réaliste (3); (l'optique copte), pour le sacré ou le « sacral » sait diffracter à sa façon, dans l'héritage pharaonique, la lumière chrétienne (4); parallèlement à la mise en valeur, en Occident, de l'art copte et de sa filiation égyptienne, les chrétiens d'Egypte, pris dans le mouvement nationaliste nassérien du milieu du siècle, ont redécouvert leur propre patrimoine artistique et se sont efforcés d'une part de le préserver et de l'étudier, d'autre part de le faire revivre : l'école iconographique d'Isaac Fanous, dont nous reparlerons, est le témoin de ce renouveau artistique, fondé sur un double mouvement qui consiste à revenir aux sources de l'art copte y compris, bien sûr, dans l'Égypte pharaonique et, à partir de ce terreau auquel viennent s'incorporer les acquis de deux mille ans d'art sacré chrétien, à s'efforcer de créer un art copte pleinement égyptien et résolument contemporain (5).

Tandis que les artistes coptes développent actuellement cette tendance, il semble en revanche être de bon ton, chez certains spécialistes occidentaux, de faire marche arrière (6), et de nier pratiquement l'existence de tout lien profond entre l'art copte et celui de l'Egypte ancienne: on ne peut s'empêcher de voir dans cette attitude une forme de réaction face au mouvement néo-copte, dont il convient de prendre le contre-pied systématique, ce qui permet de maintenir, d'une certaine façon, la « mainmise » occidentale sur l'analyse du patrimoine culturel égyptien. Certains poussent la sollicitude jusqu'à craindre que cet « égyptocentrisme » des artistes coptes ne nuise aux délicates relations entre chrétiens et musulmans (7).

C'est mal connaître la communauté égyptienne, qui intègre et respecte d'autant mieux sa composante copte que celle-ci ose s'affirmer en tant qu'élément fondamental de la culture égyptienne (8).

Nous pouvons rester en dehors de cette polémique en constatant simplement que la question des influences doit nécessairement être abordée dans sa complexité et ne peut certainement pas être tranchée par des choix trop exclusifs, dans un sens comme dans l'autre; on sait, par de multiples preuves, que la civilisation pharaonique ne s'est pas éteinte brutalement et que les envahisseurs successifs ont «habité» la culture existante: les Romains, comme les Grecs avant eux, eurent à coeur d'établir une sorte de concordance entre leurs propres dieux et ceux des Egyptiens; ainsi naquit un panthéon riche et varié (...): Isis, allaitant parfois l'enfant Horus, Horus-Harpocrate, Harpocrate cavalier, Athéna (...) et divers dieux, souvent orientaux, revêtus de l'habit militaire (9).

Il faut donc tenir compte de ces périodes de syncrétisme à travers lesquelles les thèmes de l'Egypte pharaonique, remaniés, ont peut-être été transmis à l'Egypte chrétienne; toutefois, de nombreux témoignages dans la peinture et l'art attestent l'existence d'un art chrétien en Egypte antérieur au Ve siècle (Bagaouât, Kellia, catacombes d'Alexandrie) (...), et il est tout à fait invraisemblable que les siècles de présence grecque et romaine aient totalement fait disparaître les thèmes et techniques ancestraux: le fait, largement attesté, que les chrétiens d'Egypte aient utilisé les temples pharaoniques comme lieux de culte prouvent qu'ils étaient en contact avec l'architecture, la sculpture et la peinture des anciens Egyptiens.

On trouve sur les colonnes et murs de plusieurs temples des peintures effectuées par les chrétiens : cette coutume est donc déjà un «héritage» pharaonique directement observable chez les Coptes.

Plusieurs millénaires d'un art aussi puissant que celui des Pharaons ne peuvent pas ne pas avoir laissé de traces : si les cultes s'éteignent, les artistes et leurs procédés demeurent dans les mémoires. On n'oublie pas si vite ruses et formules d'ateliers, jalousement transmises de génération en génération (10) .

On peut donc établir de nombreux parallèles et même, osons le mot, des filiations entre l'art pharaonique et l'iconographie copte.

Nous ne retiendrons ici que quelques éléments qui nous paraissent fondamentaux ou simplement intéressants.

Concernant l'essence même de l'icône, voici ce qu'en dit l'iconographe Georges Drobot: La démarche de la pensée iconophile s'inspire plutôt de Plotin (que de Platon).

En effet, Plotin fait l'éloge des Egyptiens qui, selon lui, pour désigner les choses avec sagesse, n'usent pas de lettres dessinées qui se développent en discours et propositions... ils dessinent des images... ils les gravent dans les temples... chaque signe gravé est donc une science, une sagesse, une chose réelle, saisie d'un seul coup, et non (une suite de pensée comme) un raisonnement ou une délibération. Car le Principe suprême (l'Un) « est ineffable », et « l'unique approche possible reste la vision » (11).

Cette analyse est intéressante, car elle rapproche l'icône de la langue sacrée par excellence, les hiéroglyphes, qui permettaient de communiquer avec le divin; de même, l'icône est un langage sacré, l'iconographe est littéralement « celui qui écrit une image » : il s'agit d'une écriture possédant une grammaire qui appartient aux registres artistique, théologique et dogmatique (12).

Comme les hiéroglyphes, l'icône est un symbole efficace: écrire une icône est donc un acte hautement religieux.

La civilisation de l'Egypte ancienne était structurée par l'image centrale du Pharaon, sorte de médiateur entre l'humain et le divin; selon J. Ascott, les chrétiens d'Egypte auraient substitué à l'image de «Pharaon triomphant» le Christ Pantocrator, trônant dans sa gloire et régnant sur le cosmos (13), et sous l'autorité duquel ils se plaçaient désormais: n'oublions pas que les chrétiens en Egypte ont été presque constamment, pendant deux millénaires, confrontés aux autorités temporelles du pays: Romains, Byzantins chalcédoniens puis domination musulmane.

Seul le recours à une autorité divine, non temporelle et cependant proche parce qu'incarnée, a permis à certains d'entre eux de maintenir leur différence en dépit des oppositions.

D'autres thèmes ont été repris et transposés de l'Egypte pharaonique à l'Egypte chrétienne : la croix de vie (ankh) en est le plus indiscutable; les recherches actuelles sur l'origine de l'iconographie de la Vierge allaitant le Christ semblent confirmer qu'il s'agit d'un thème égyptien, c'est-à-dire d'une reprise, sublimée, de la représentation d'Isis allaitant Horus (14).

De même, la représentation de saint Michel portant une balance ne peut manquer d'évoquer la pesée du coeur par Anubis dans le Livre des morts de l'Egypte ancienne. De nombreux autres thèmes sont comparables et mériteraient chacun une sérieuse étude individuelle qui permettrait peut-être d'établir la « carte » des influences de l'art pharaonique sur l'art copte.

Un autre aspect intéressant du rapport pouvant exister entre l'Egypte ancienne et l'Eglise copte apparaît au niveau des rites; J. Ascott a longuement développé cette recherche, établissant un lien de parenté profond, par exemple, entre la façon dont les anciens Egyptiens vénéraient la statue du dieu et celle dont les Coptes vénèrent le pain eucharistique (corban) ou les icônes et, d'une façon générale, pratiquent leur religion : les Egyptiens célèbrent leur foi dans une expression physique, concrète, dramatique et rituelle, qui implique la totalité de la personne, corps, âme et esprit, et qui est l'expression commune de tout le peuple, à travers une célébration liturgique solennelle et majestueuse (15).

 

En ce qui concerne par exemple les rites du Vendredi saint autour de l'icône du Christ en croix, vénérée toute la journée, puis « ensevelie » et embaumée, il est certain qu'ils rappellent inévitablement les « mystères d'Osiris » - ceux-ci pouvant être considérés comme une préfiguration imparfaite du mystère de la Résurrection.

Avant de quitter ce sujet des antécédents possibles de l'icône en Egypte ancienne, il nous semble important de mentionner, même brièvement, les sarcophages ou les masques funéraires de l'Egypte pharaonique, qui, sous plusieurs aspects, préfigurent déjà l'icône: la position figée, hiératique, le visage paisible aux yeux immenses contemplant la splendeur de l'autre monde, la palette de couleurs, l'importance de l'or, qui évoque la lumière incréée et éternelle, sont autant d'éléments qui seront repris et développés dans l'iconographie chrétienne orientale.

HISTOIRE

L'Egypte fut, d'après la tradition, évangélisée dès le premier siècle par saint Marc; on sait que sa christianisation, amorcée dans les milieux juifs d'Alexandrie, fut très rapide (16); l'art se christianisa progressivement et connut plusieurs siècles de syncrétisme.

Dès le me siècle pourtant, nous l'avons vu, des peintures chrétiennes apparaissent dans les nécropoles de Bagaouât (oasis de Kharga) (17) et d'Alexandrie, dans les maisons et sur les colonnes et les murs des temples pharaoniques utilisés comme églises, enfin dans les églises et surtout dans les monastères qui fleurirent en Egypte dès le IVe siècle : le monastère de Baouît en Moyenne Egypte et celui de Saint-Jérémie à Sakkara, tous deux en activité entre le IVe et le Xlle siècle environ, ont livré des trésors actuellement répartis dans divers musées, en particulier au musée copte du Caire et au Louvre ; les Kellia, les monastères du Ouadi-Natroun et ceux de la Mer Rouge, Saint-Samuel à Assouan, etc. recèlent aussi de nombreuses peintures murales de diverses époques (18).

Les plus anciennes icônes égyptiennes connues datent, semble-t-il, des Ve-VIIe siècles; Linda Langen en compte une vingtaine (19) et Marguerite Rassart Debergh les commente, tout en insistant sur le fait que nos connaissances dans ce domaine sont très lacunaires (20).

L'exemple le plus célèbre est au musée du Louvre: il s'agit d'un panneau de bois carré de 57 cm de côté, représentant le Christ passant son bras droit autour des épaules de l'abbé Ména, probablement abbé du monastère de Baouît où l'on a trouvé cette icône.

 

La valeur artistique de cette icône, son originalité, le geste de tendresse du Christ qui rappelle les représentations de l'Egypte ancienne (21) ont en quelque sorte fait de ce panneau la pièce maîtresse de l'art copte, sinon même un chef-d'oeuvre de l'art universel (22).

On a retrouvé très peu d'icônes égyptiennes du Moyen Âge, entre le VIIe et le XVIIIe siècle. Pourtant, les sources littéraires attestent l'existence et l'usage d'icônes tout au long de l'histoire chrétienne en Egypte (23).

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer cette immense lacune : une tradition selon laquelle les anciennes icônes endommagées ont longtemps servi à alimenter le feu pour la préparation du saint Chrême (Myron) utilisé pour les onctions ; des actes de vandalisme - pillage et destruction des lieux de cultes chrétiens - et des périodes d'iconoclasme musulman, en particulier sous le calife ommeyade Yezid II, qui promulgua en 721 un édit ordonnant la destruction immédiate de toutes les peintures chrétiennes (24); au XIXe siècle c'est le pape-patriarche d'Alexandrie Cyrille IV, appelé «le réformateur», qui, craignant que les fidèles ne confondent l'image et le prototype, ordonna la destruction de nombreuses icônes (25).

Enfin, certains chercheurs pensent que les Coptes ont caché leurs icônes lors de persécutions (26).

Hélas, à notre connaissance, aucune « cache » de ce type n'a été retrouvée à ce jour...

Au XVIIIe siècle, il existait en Egypte des ateliers d'iconographie copte; les peintres les plus célèbres, dont les églises d'Egypte contiennent de nombreuses oeuvres, furent un Copte, Ibrahim el-Nasikh (le copiste), et un Arménien de Jérusalem, Yuhanna.

Ils peignirent des centaines d'icônes, de triptyques et de porte-calices. Ils demeurèrent les maîtres incontestés de l'iconographie copte jusque vers 1780 (27).

Au XIXe siècle, ce sont les icônes d'Anastase (Grec de Jérusalem) et du Qumus Guirguis el Maqari qui sont les plus répandues.

Elles témoignent qu'il existait au niveau de l'art de nombreux échanges entre Coptes et Grecs.

Au début du xxe siècle, l'art de l'icône disparut d'Egypte, sous l'influence de l'Occident, dont les missionnaires catholiques introduisirent des reproductions d'oeuvres pieuses de la Renaissance qui se substituèrent totalement à l'iconographie locale: L'art de l'Eglise catholique romaine, avec son réalisme et son sentimentalisme, ne pouvait pas être plus éloigné de la tradition iconographique copte.

En s'occidentalisant, au cours des cent dernières années, l'Egypte a occidentalisé son art: les principaux instituts d'enseignement des arts, par exemple la Faculté des Beaux-Arts de Guiza, n'enseignent aucun art traditionnel, ni musulman ni chrétien (28).

Les missionnaires protestants, eux, «iconoclastes par définition» prônaient l'absence totale d'images (29).

A partir de 1950, un jeune peintre talentueux, Isaac Fanous, se consacra entièrement à la renaissance d'une iconographie vraiment égyptienne, enracinée dans l'art et la théologie de son peuple et pourtant tournée vers l'avenir.

Il fonda une école qui s'est développée et s'efforce aujourd'hui de réintroduire en Egypte un véritable art sacré copte, et en particulier de restaurer chez les chrétiens orthodoxes d'Egypte le sens théologique de l'icône. Dans l'élan de ce renouveau, d'autres artistes, qui ne se réclament pas de l'école d'Isaac Fanous, commencent à chercher aussi de leur côté de nouvelles formes d'expression religieuse et profane « de style copte» (30).

CARACTÈRES DE L'ICÔNE ÉGYPTIENNE

L' Egypte chrétienne n'a pas connu de véritables « canons », comme ce fut le cas de l'iconographie byzantine et russe.

J. Ascott voit en cela l'une des richesses de l'iconographie égyptienne: Les chrétiens orthodoxes d'Egypte n'étant pas tenus par les mêmes règles iconographiques rigides que le reste du monde orthodoxe, ils ont gardé une fraîcheur et une douceur spontanées qui émanent directement de leur spiritualité et de leur vision du monde, proche de celle de leurs ancêtres pharaoniques (31).

On est en effet frappé, en contemplant une icône égyptienne, par la simplicité, la douceur et la joie qui s'en dégagent, et qui confèrent à ces icônes un caractère moins austère que celui des icônes byzantines et russes.

En effet les icônes coptes ne représentent jamais la souffrance ni l'angoisse, mais seulement la sérénité et la paix glorieuse des enfants de Dieu, victorieux du mal: Bien que l'Eglise d'Egypte ait souffert, plus que tout autre, des persécutions accompagnées d'effroyables tortures avec, trop souvent, des conséquences notoires, elle n'a jamais laissé ces persécutions détruire en elle la tendresse de l'Espérance qu'elle exprime dans sa vie religieuse.

Où que vous alliez dans ces églises égyptiennes marquées par la pauvreté, vous ne trouverez jamais de représentations de l'enfer ou de la torture, ni de crâne grimaçant ou de squelette effrayant.

Ses martyrs sourient paisiblement du haut des murs, comme si le souvenir de leurs souffrances était depuis longtemps oublié (32).

Peut-on, à défaut de canons, parler du moins d'un « style copte » ?

Les historiens de l'art hésitent à le faire, en raison d'une part des immenses lacunes de l'histoire de l'icône en Egypte, et d'autre part de l'importance prise aux XVIIIe et XIXe siècles par des iconographes d'origine étrangère (33).

En ce qui concerne ce dernier point, il est certain que l'étude de l'icône égyptienne doit passer par le cadre plus large du Proche-Orient; c'est d'ailleurs tout l'intérêt de la démarche de Mahmoud Zibawi, qui démontre l'existence d'un «oecuménisme de l'art » au Proche-Orient, dont les frontières et conflits politico-religieux n'ont pas empêché une extraordinaire osmose sur le plan artistique : Toujours désunis dogmatiquement, (les chrétiens d'Orient) s'unissent intuitivement sur les sentiers des arts et de la beauté (34).

 

L'iconographe copte Stéphane René, pour sa part, n'hésite pas à trancher la question de l'existence du « style copte » ; après avoir reconnu que le point de vue d'un historien de l'art ou d'un égyptologue-coptologue différera toujours de celui d'un praticien de l'art, il se place sur le plan de la théologie de l'icône: comme expression de l'expérience culturelle et religieuse d'un peuple, l'iconographie est un processus en évolution qui se passe dans le présent, mais qui s'enracine dans une tradition spirituelle intemporelle, éternelle, ce qui le conduit à affirmer que l'icône copte historique a plusieurs visages mais une âme unique et unifiée, et à reconnaître que du style hiératique des icônes du vie siècle à Baouît aux oeuvres d'Ibrahim le scribe et de Yuhanna au XVIIIe siècle au Vieux Caire, il existe une ligne directe, une expérience commune (35).

Quelle est donc cette ligne, qui révèle l'âme commune aux icônes d'Egypte ?

Outre cette douceur et cette joie paisible que nous avons évoquée en introduction à ce chapitre, l'icône copte se caractérise par une grande stylisation: Du IIIe au Ve siècle, l'Égypte s'achemine vers une écriture orientale dominée par le schématisme et le symbolisme (36).

La disproportion des personnages a souvent été mentionnée : la grosseur de la tête évoque la prédominance du spirituel, tandis que les contours très marqués renforcent le sentiment d'unité intérieure qui caractérise les saints.

Les traits sont simplifiés, et le visage est dominé par des yeux immenses, cernés, au regard insistant, qui rappellent ceux des sarcophages égyptiens et des portraits du Fayoum et traduisent la force de l'Esprit et la vision contemplative.

Les personnages sont le plus souvent statiques, leurs vêtements rigides effacent toute forme anatomique du corps.

Si le bas du corps est parfois de profil, en particulier chez les saints cavaliers, le buste, lui, est toujours en position frontale, et l'attitude est ouverte au spectateur.

La position d'orant est la plus fréquente, elle rappelle l'importance fondamentale de la prière chrétienne.

L'iconographie égyptienne met en scène un univers bidimentionnel avec une perspective inversée: l'espace s'étend vers celui qui contemple l'icône et le saint représenté introduit celui qui le regarde dans le monde de l'Éternité.

On retrouve dans les icônes coptes la perspective d'importance, très pratiquée dans l'art pharaonique (37), et qui consiste à représenter le personnage principal en « taille héroïque » ; l'iconographie néo-copte reprend fidèlement cette tradition.

Le traitement de l'icône est haut en couleur: la couleur est reine écrivait le Père du Bourguet (38). La palette copte est composée de pigments naturels, issus de la terre d'Egypte qu'elle reflète.

Les couleurs vont des teintes foncées aux plus claires, car dans l'icône, la couleur est essentiellement identifiée à la lumière, et le rôle de l'iconographe est de faire jaillir la lumière de l'icône (39), comme Dieu, au premier jour, fit jaillir la lumière des ténèbres (40).

Comme le paysage égyptien, les icônes coptes sont lumineuses: toutefois, leur luminosité ne provient pas d'une source extérieure, mais de l'Esprit Saint qui illumine ceux qui demeurent en Lui et auxquels le Christ a dit: Vous êtes la lumière du monde (41).

L'or est présent sur certaines icônes anciennes et plus encore sur celles de l'école néo-copte; par son caractère impérissable, il évoque bien sûr l'immortalité; par sa richesse, il symbolise la gloire céleste; il est aussi l'image de la lumière divine, incréée; le fond d'or, nous dit Bruno Duborgel, symbolise la lumière comme mur de lumière, c'est-à-dire en même temps irradiation, ruissellement lumineux, et comme limite infranchissable au-delà de laquelle réside le Tout-Autre en sa lumière inaccessible (42).

On peut rapprocher la fonction de ce «mur», qui tout à la fois révèle et voile, de celle de l'iconostase dans l'église, qui sépare et unit la nef et le sanctuaire, la terre et le ciel, l'homme et Dieu.

VÉNÉRATION

On est frappé, lorsqu'on va dans ce pays, de l'importance de l'imagerie religieuse - qu'il n'est hélas pas possible de nommer « iconographie » car, malgré les efforts des nouveaux iconographes, la plupart des images ne sont encore que de mauvaises reproductions ou imitations de tableaux de la renaissance italienne ou de style saint-sulpicien.

Toutefois, pour les chrétiens d'Egypte, ces images jouent le rôle traditionnellement dévolu à l'icône: elles sont à l'honneur dans les maisons, où l'on ne trouve encore que très rarement des tableaux profanes; on se tourne vers elles pour prier matin et soir, ou lors de la visite d'un prêtre; il y a une quinzaine d'années, une mode s'était développée qui consistait à appliquer des autocollants représentant des sujets religieux sur les pare-brise des voitures ; cet usage a été interdit car il pouvait être interprété comme une forme de provocation.

Certains auteurs ont affirmé que les Coptes ne vénéraient pas les icônes (43).

Cette déclaration est contredite à l'évidence par l'attitude des Coptes eux-mêmes: à l'église, on se prosterne devant les icônes, on fait brûler des cierges devant elles, on glisse des demandes d'intercession écrites sur des petits bouts de papier derrière l'icône ou sous sa vitre, et on prie en les touchant ou en appuyant la tête contre elles.

Lors des fêtes liturgiques, l'icône du jour est encensée, emportée autour de l'église en procession, touchée et embrassée par les fidèles qui se trouvent sur son passage.

N'est-ce pas là une forme de vénération, qui se manifeste peut-être différemment de celle des fidèles slaves ou grecs, mais qui n'en est pas moins réelle (44) ?

Le rituel de consécration des icônes par l'évêque est actuellement remis en valeur pour les véritables icônes qui proviennent des ateliers d'Isaac Fanous ou de ses disciples.

En effet, dans le rite copte, seules les icônes consacrées peuvent être vénérées.

Elles sont «baptisées» avec le saint Chrême et deviennent ainsi porteuses du Saint Esprit et propriété de Dieu, qui leur confère un pouvoir spirituel effectif capable d'attirer les coeurs vers le Ciel (45).

Il arrive aussi, comme nous l'avons mentionné dans l'introduction, que l'on encense les peintures murales, en particulier dans les églises des monastères : elles sont considérées comme ayant été consacrées en même temps que l'église même.

Quel est le sens de cette vénération? Voici ce que disait à ce sujet un théologien égyptien du XIIIe siècle : l'image de Notre Seigneur, qui le représente corporellement, renouvelle en ceux qui la regardent le désir de louange et d'adoration à son égard; celui qui se prosterne devant elle le fait évidemment en signe de vénération pour Celui qui y est représenté, et non pas pour une image qui est peinte sur les murs par des mains humaines (46).

Les théologiens coptes contemporains ne disent pas autre chose: Il va de soi que toute marque d'honneur manifestée envers l'image ne s'adresse pas à celle-ci dans sa matérialité mais qu'elle est fondamentalement le signe de la rencontre intime avec le prototype qu'elle représente (47).

Le Père du Bourguet résume ainsi le culte adressé à l'icône: ni divinisation de l'art, ni superstition magique, mais culte symbolique et efficace qui s'enracine dans le mystère de l'Incarnation du Christ.

L'efficacité est en effet un aspect essentiel de la vénération de l'icône: d'innombrables textes anciens relatent des récits de miracles obtenus par une prière fervente devant l'icône (48).

Actuellement encore, l'iconographe copte Ashraf Georges Fayek, disciple égyptien d'Isaac Fanous, témoigne: j'avais peint une icône de la Nativité pour la mère d'une amie qui résidait au Danemark.

Elle était trop malade pour se rendre à l'église, elle avait donc suspendu l'icône au pied de son lit; elle disait qu'en la voyant là, elle sentait la présence du Saint Esprit.

Dans le registre supérieur de cette icône se trouve une étoile dont un rayon descend sur l'Enfant Jésus.

Mon amie me raconta qu'un jour, sa mère s'aperçut que l'étoile paraissait très brillante et que le rayon semblait traverser l'Enfant Jésus et arriver jusque sur son lit.

Lorsqu'elle m'a raconté cela, j'ai mieux compris l'importance de mon travail (49).

En Egypte, l'existence d'un art paléochrétien original ayant donné naissance à une pratique iconographique largement attestée confirme que les chrétiens d'Egypte ont tenu une place particulière dans la genèse de cet art, dans sa dimension artistique mais aussi cultuelle et spirituelle.

L'accusation d'iconoclasme longtemps portée par les Eglises chalcédoniennes contre les anciennes Eglises orientales est donc totalement erronée et devrait être définitivement abandonnée.

Nous avons vu également que ces traditions ne sont pas mortes et ne relèvent pas uniquement de l'histoire ancienne.

Le renouveau que connaît l'art iconographique copte sous l'inspiration d'Isaac Fanous, en qui le Révérend John Watson n'hésite pas à saluer l'un des plus grands iconographes chrétiens du monde, et un théologien orthodoxe de premier ordre (50), réintroduit l'Egypte dans le concert des peuples chrétiens disposant d'une tradition iconographique bien vivante ; le phénomène d'émigration qui touche actuellement l'Egypte a permis l'exportation de cet art sacré contemporain, très prisé dans les pays occidentaux d'émigration égyptienne; son rayonnement est grand et fonctionne comme un moyen d'évangélisation de large envergure.

D'autre part, le fait que des Occidentaux aillent étudier cet art en Egypte même révèle l'importance de ce renouveau pour le pays: pour une fois, les Egyptiens quittent le rôle d'assistés et deviennent des enseignants; ce renversement est salutaire, car il faut souligner que l'attitude souvent condescendante de l'Occident, détenteur officiel « de l'avoir, du savoir et du pouvoir », pèse parfois lourdement dans les pays du Proche-Orient.

Une collaboration est bien sûr souhaitable, telle que la conçoit par exemple Zuzana Skalova pour la formation en Egypte de spécialistes de la restauration des icônes (51), mais il ne faut pas perdre de vue le fait que l'art copte comme l'art éthiopien sont l'expression de chrétientés enracinées dans des Eglises qui ont respectivement deux mille et mille six cents ans d'histoire, et que c'est à ces Eglises qu'il appartient d'abord d'analyser, de commenter et de faire revivre leur propre patrimoine.

Le fait, pour une communauté chrétienne, de disposer d'une iconographie vivante et de qualité sur les plans artistique, théologique et spirituel est un signe de santé spirituelle, car c'est dans la mesure où cette Eglise est vraiment unie au Christ, présence vivante et efficace de Dieu sur la terre, qu'elle peut manifester Son visage et transmettre Son Esprit au monde à travers sa liturgie, son art et toute sa vie : elle devient alors elle-même « icône du Christ ».

Ashraf et Bernadette Sadek

Les auteurs: Ashraf Sadek est diacre de l'Eglise copte orthodoxe, égyptologue, et directeur de la revue Le Monde Copte. Son épouse Bernadette, universitaire, est rédacteur en chef de la revue Le Monde Copte.

Cet article est extrait d'une étude publiée par la revue Connaissance des Religions dans son hors-série sur l'Icône.


Notes

(1) Marguerite Rassart-Debergh, dans son article cité en note 1, donne un large panorama des diverses publications sur ce thème. (2) Voir, par exemple, l'ouvrage de Bérénice Geoffrey-Schneiter, Fayoum, éd. Assouline, 1998. (3) Pierre du Bourguet, Peintures chrétiennes, couleurs paléochrétiennes, coptes et byzantines, Famot, Genève, 1980, p. 219. (4) Idem, p. 235. (5) Deux thèses rédigées en anglais par des disciples anglo-saxons d'Isaac Fanous développent très en profondeur l'héritage pharaonique de l'art copte: Jacqueline Ann Ascott, Towards Contemporary Coptic Art, Le Caire, 1988 (trois tomes) et Stéphane René, Coptic Iconography, London, 1990; ces oeuvres ne sont pas publiées à ce jour; on peut en trouver des extraits dans Le Monde Copte, n° 19, 1991. Signalons aussi la parution, au printemps 2000, d'un numéro spécial du Monde Copte (n° 29-31), intitulé «L'Incarnation de la Lumière: le renouveau iconographique copte à travers l'oeuvre d'Isaac Fanous », à commander chez les auteurs, 11 bis rue Champollion, 87000 Limoges. (6) L'égyptologue Jean Yoyotte affirmait, lors d'un débat télévisé diffusé par «Forum-Planète» le 10 avril 1999, que le christianisme avait tué les représentations et institutions pharaoniques et que les Coptes n'étaient en aucune façon les héritiers de l'Égypte ancienne; de même, le spécialiste norvégien d'art copte Mat Immerseel récuse l'existence d'un art copte antérieur au ve siècle, le cantonne à trois siècles d'existence seulement, lui refuse toute filiation égyptienne et toute paternité concernant l'icône (M. Immerseel, «Coptic Art», dans Between Desert and City: The Coptic Orthodox Church Today, éd. Nelly van Doorn and Karl Vogt, Oslo, 1997, p. 273). (7) Art. cit., p. 283. (8) Voir les analyses de Milad Hanna, par exemple Les sept piliers de l'identité égyptienne (en arabe et anglais) ou L'Egypte à tous les Egyptiens, Le Caire, 1993 (en arabe). (9) Marguerite Rassart-Debergh, art. cité, p. 47. (10) Bérénice Geoffrey-Schneiter, op. cit., p. 16. (11) Père Georges Drobot, op. cit., p. 35. (12) Lire à ce sujet l'article du Père Antonious L. Henein, «Pour comprendre l'icône de saint Antoine le Grand», dans Le Monde Copte, n° 27/28, 1997, p. 295. (13) J. Ascott, op. cit., p. 27. (14) Cf. Egon Sendler, Les icônes byzantines de la Mère de Dieu, op. cit., pp. 165-168. (15) J. Ascott, op. cit., p. 30. (16) Voir par exemple l'article de Christian Cannuyer, «L'ancrage juif de la première Eglise d'Alexandrie», dans Le Monde Copte, n° 23, 1993, p. 21. (17) Sur Bagaouât, voir par exemple L. Manniche, L'art égyptien, Paris, 1994, p. 308. (18) Pour avoir un résumé plus détaillé sur les peintures murales égyptiennes, voir M. Rassart-Debergh, « Coptic mural painting », dans The Coptic Encyclopedia, Macmillan, 1991, vol. 6, p. 1872. (19) Linda Langen, «La peinture d'icônes en Egypte», dans Le Monde Copte, n° 18, 1990, pp. 11-12. (20) M. Rassart-Debergh, Le Monde Copte, n° 18, pp. 55-68. (21) Geste d'affection et de protection très courant à toutes les périodes de l'histoire pharaonique; il s'agit soit de divinités protégeant le roi (voir par exemple K. Michalowski, L'ari de l'Egypte ancienne, Mazenod, Paris, 1968, figures 208, 304, 365, 452, 514), soit de couples ou de parents avec leurs enfants (voir A. Sadek, «Aperçu général sur la femme dans l'Égypte ancienne», dans Le Monde Copte, n° 16, 1989, figures des pp. 3, 4, 7, 15, 17, 18). (22) P. du Bourguet, op. cit., p. 219; voir aussi Marie-Hélène Rutschowscaya, «Le Christ et l'abbé Ména», dans Le Monde Copte, n° 19, p. 35 et idem, Le Christ et l'abbé Ména, Le Louvre, Paris, 1998. (23) Voir les articles de Lucy-Anne Hunt et du Père Samuel el-Souriani dans Le Monde Copte, n° 18, pp. 71 à 78. (24) Cf. John Julius Norwich, Byzantinium, the Early Centuries, Viking, Londres, 1988, pp. 347-365, cité par J. Watson, art. cit. (25) Cf. Otto Meinardus, Christian Egypt: Faith and Life, pp. 19-22. (26) M.-H. Rutschowscaya, op. cit., p. 37. (27) Catalogue général du Musée copte, Paul van Moorsel éd., Supreme Council of Antiquities/Leiden University, Le Caire, 1994. (28) S. René, op. cit., p. 27. (29) Ibid., p. 26. (30) Par exemple Guirguis Lotfy Wassef, auteur d'une thèse intitulée Coptic Paintings and its Influence on Contemporary Egyptian Art, Faculté des Beaux Arts, Université d'Alexandrie, 1994. (31) J. Ascott, op. cit., p. 46. (32) E.L. Butcher, The Story of the Church of Egypt, London, 1897, vol. 2, p. 89. (33) Voir Linda Langen, art. cit., pp. 14-45, et Mat Immerzeel, art. cit., p. 279. (34) Mahmoud Zibawi, op. cit., pp. 98. (35) S. René, op. cit., pp. 2-3 et p. 80. (36) Mahmoud Zibawi, op. cit., p. 157. (37) Voir Claire Lalouette, L'art et la vie dans l'Egypte pharaonique, Paris, 1992, pp. 64-66. (38) P. du Bourguet, op. cit., p. 235. (39) S. René, op. cit., pp. 66-67. (40) Genèse 1,3. (41) Mt 5,14. (42) Bruno Duborgel, L'icône, art et pensée de l'invisible, C.I.É.R.E.C., Travaux LXXIII, Saint-Étienne, 1991, p. 89. (43) Mat Immerzeel, art. cit., p. 273; voir aussi l'affirmation d'un moine grec, citée par Ch. Chaillot, «La vénération des icônes dans les Églises orthodoxes orientales», dans Solidarité Orient, n° 200, Bruxelles, 1996, p. 5. (44) Voir Le Monde Copte, n° 19, pp. 93 à 113, ainsi que l'ouvrage de Christine Chaillot, Rôle des images et vénération des icônes dans les Eglises orthodoxes orientales, p. 61. (45) Fr. T. Malaty, op. cit., p. 298. (46) D'après Al-Mu'taman abu Ishaq al-Assal, Magmu'usul al-din (Somme des aspects de la religion), cité et traduit par Ugo Zanetti, dans Le Monde Copte, n° 19, p. 82. (47) Père Tadros Malaty, op. cit., p. 202. (48) Ch. Chaillot en cite plusieurs dans son ouvrage (cité n. 63); voir aussi Le Monde Copte (n° 19) et le Synaxaire copte. (49) A.G. Fayek, témoignage recueilli au Caire par les auteurs en avril 1999. (50) J. Watson, op. cit., pp. 41 et 45. (51) Voir Z. Skalova, «Les vicissitudes des icônes: problèmes de conservation en Égypte », dans Le Monde Copte, n° 19, p. 111.


POUR ALLER PLUS LOIN
Lire «L'Incarnation de la Lumière» par A. et B. Sadek, disponible auprès de la revue Le Monde Copte, 11 bis, rue Champollion, 87000 Limoges.

Image associée

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise

Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise

Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-

Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 06:28

ПАСХА. Светлое Христово Воскресение:

This Sunday May 7th is the Third Sunday after Easter (had'bshabo tlithoyo d'Qymtho) according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

This Sunday's Gospel recounts Christ comparing the ministry of evangelization to the harvest and the reward of those who labour for the Lord.

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

Evening:
St. John 6:16-29

Morning:
St. Matthew 14:22-33

Before Holy Qurbono:
Exodus 40:1-16
Hosea 8:1-8
Isaiah 65:1-7

 

Holy Qurbono:
Acts 4:8-21
Hebrews 3:1-13
St. John 4:31-38

___

L'Eucharistie : une Fête de la Foi qui purifie le cœur, encourage l'esprit, fortifie le corps, et nourrit l'âme.
P. John


 



The Eucharist: a Feast of Faith which purifies the heart, encourages the spirit, fortifies the body, and nourishes the soul.
Fr. John

 

A Eucaristia: a festa da fé que purifica o coração, estimula a mente, fortalecer o corpo e alimenta a alma.
pai John

 

Icon of the Transfiguration - Theophanes the Greek, 1340 – c. 1410 was a Byzantine Greek artist and one of the greatest icon painters, or iconographers, of Muscovite Russia, and was noted as the teacher and mentor of the great Andrei Rublev. State Tretyakov Gallery, Moscow, Russia.:

Deuxième dimanche après le Nouveau Dimanche

 

Saint Qurbana :

    • Actes 4: 8-21 :
  • 08 Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur déclara : « Chefs du peuple et anciens,
  • 09 nous sommes interrogés aujourd’hui pour avoir fait du bien à un infirme, et l’on nous demande comment cet homme a été sauvé.
  • 10 Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant.
  • 11 Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle.
  • 12 En nul autre que lui, il n’y a de salut, car, sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver. »
  • 13 Constatant l’assurance de Pierre et de Jean, et se rendant compte que c’était des hommes sans culture et de simples particuliers, ils étaient surpris ; d’autre part, ils reconnaissaient en eux ceux qui étaient avec Jésus.
  • 14 Mais comme ils voyaient, debout avec eux, l’homme qui avait été guéri, ils ne trouvaient rien à redire.
  • 15 Après leur avoir ordonné de quitter la salle du Conseil suprême, ils se mirent à discuter entre eux.
  • 16 Ils disaient : « Qu’allons-nous faire de ces gens-là ? Il est notoire, en effet, qu’ils ont opéré un miracle ; cela fut manifeste pour tous les habitants de Jérusalem, et nous ne pouvons pas le nier.
  • 17 Mais pour en limiter la diffusion dans le peuple, nous allons les menacer afin qu’ils ne parlent plus à personne en ce nom-là. »
  • 18 Ayant rappelé Pierre et Jean, ils leur interdirent formellement de parler ou d’enseigner au nom de Jésus.
  • 19 Ceux-ci leur répliquèrent : « Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger.
  • 20 Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. »
  • 21 Après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent, faute d’avoir trouvé le moyen de les punir : c’était à cause du peuple, car tout le monde rendait gloire à Dieu pour ce qui était arrivé.
    •  
    • Hébreux 3: 1-13 :
  • 01 Ainsi donc, frères saints, vous qui avez en partage une vocation céleste, considérez Jésus, l’apôtre et le grand prêtre de notre confession de foi :
  • 02 pour celui qui l’a institué, il est, comme Moïse, digne de foi dans toute sa maison.
  • 03 Lui, il a même été jugé digne d’une plus grande gloire que Moïse, dans la mesure où le constructeur de la maison reçoit plus d’honneur que la maison elle-même.
  • 04 Car toute maison est construite par quelqu’un, et celui qui a tout construit, le Christ, est Dieu.
  • 05 Moïse, lui, a été digne de foi dans toute la maison de Dieu en qualité d’intendant, pour attester ce qui allait être dit.
  • 06 Mais le Christ, lui, est digne de foi en qualité de Fils à la tête de sa maison ; et nous sommes sa maison, si du moins nous maintenons l’assurance et la fierté de l’espérance.
  • 07 C’est pourquoi, comme le dit l’Esprit Saint dans un psaume : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,
  • 08 n’endurcissez pas votre cœur comme au temps du défi, comme au jour de l’épreuve dans le désert,
  • 09 quand vos pères m’ont mis à l’épreuve et provoqué. Alors ils m’ont vu à l’œuvre
  • 10 pendant quarante ans ; oui, je me suis emporté contre cette génération, et j’ai dit : Toujours ils ont le cœur égaré, ils n’ont pas connu mes chemins.
  • 11 Dans ma colère, j’en ai fait le serment : On verra bien s’ils entreront dans mon repos !
  • 12 Frères, veillez à ce que personne d’entre vous n’ait un cœur mauvais que le manque de foi sépare du Dieu vivant.
  • 13 Au contraire, encouragez-vous les uns les autres jour après jour, aussi longtemps que retentit l’« aujourd’hui » de ce psaume, afin que personne parmi vous ne s’endurcisse en se laissant tromper par le péché.
    •  
    • Saint-Jean 21: 15 -19 :
  • 15 Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
  • 16 Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
  • 17 Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
  • 18 Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
  • 19 Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »
    •  

 

Antique - Religious Shop , Old Russian Icons - icon 44:

Chers amis.Aloho m'barekh.

Demain, le 8, ce sera la Fête de l'Apparition de Saint Michel au "Monte Gargano" . N'oublions pas aujourd'hui en cette journée des élections qu'il est Patron Secondaire de la France, d'une France qui, quelque soit le résultat des élections aura bien besoin de son aide puissante tant elle est en grand danger de sombrer dans une guerre civile voulue par ceux qui s'emploient à diviser ses enfants pour mieux les manipuler et régner sur eux.

Que Marie Reine de France accompagne ses enfants aujourd'hui pour que , comme elle, ils soient ouverts à la Volonté du Seigneur de la Vie, accueillants à la lumière et la force du Saint Esprit afin que le Christ son Fils et notre Frère, notre Divin Roi d'Amour, de Vérité, de Justice et de Paix, règne et unifie les cœurs !

Bonne journée à tous!

Au Sanctuaire de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde, en ce Pèlerinage du Mois de Marie, en union aux Pèlerins de Fatima, nous prions pour notre France, bien sûr, mais aussi aujourd'hui pour chacun de vous qui êtes fils et filles de France ou partagez notre destinée unis dans l'amour du Père Céleste.

Bon dimanche à tous. Union de prières.

Votre fidèlement en Notre Seigneur. Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse)!

+Mor Philipose, métropolite. Brévilly ce 7.V.17

------------------------------
Dear friends.Aloho m'barekh.

Tomorrow, the 8th, it will be the Feast of the Apparition of Saint Michael in "Monte Gargano". Let us not forget today, on this election day, that he is the Secondary Patron of France, a France which, whatever the outcome of the elections, will need its powerful help because it is in great danger of sinking into A civil war waged by those who work to divide his children to better manipulate and reign over them.

May Mary Queen of France accompany her children today so that, like her, they may be open to the Will of the Lord of Life, welcoming to the light and strength of the Holy Spirit so that Christ his Son and our Brother, our Divine King of Love, of Truth, of Justice and of Peace, reigns and unifies the hearts!

Good day to all!

In the Sanctuary of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy, in this Pilgrimage of the Month of Mary, in union with the Pilgrims of Fatima, we pray for our France, of course, but also today for each of you who are sons and daughters Of France or share our destiny united in the love of the Heavenly Father.

I leave you this beautiful song (Military) to Saint Michel, boss of the Air Force.

Good Sunday to all. Union of prayers.

Your faithfulness in Our Lord. Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Brévilly this 7.V.17
____________________
Caro m'barekh amis.Aloho.

Amanhã, 8, será a Festa da Aparição de São Miguel "Monte Gargano". Não nos esqueçamos de que hoje é dia de votação que padroeira secundária da França, de uma França que, seja qual for o resultado da eleição vai precisar de sua ajuda poderosa como ela está em grande perigo de cair uma guerra civil desejado por aqueles que estão trabalhando para dividir seus filhos para melhor manipular e dominar sobre eles.

Maio Mary Queen of France acompanha seus filhos hoje para que, como ela, eles estão abertos à vontade do Senhor da Vida, acolhendo a luz ea força do Espírito Santo para que Cristo, seu Filho e nosso Irmão, nosso Rei divino de amor, Verdade, Justiça e reina paz e unifica os corações!

Bom dia a todos!

No Santuário da Bem-aventurada Virgem Maria, Mãe de Misericórdia, Peregrinação no mês de Maria, em união com os peregrinos de Fátima, rogai por nosso França, é claro, mas hoje cada um de vocês que são filhas e filho na França ou compartilhar nosso destino unidos no amor do Pai Celestial.

Deixo-vos esta bela canção (Militar) para St. Michael, o chefe da Força Aérea.

Bom domingo a todos. União orações.

Seu fielmente no Senhor. Aloho m'barekh (Deus te abençoe)!

+ Mor Philipose, Metropolitan. Brévilly este 7.V.17

Traditional Orthodox Icons - In the Orthodox icon of the Crucifixion and His bringing down from the cross, all the figures, Christ Himself, the Theotokos, and all those portrayed, show minimal expression. One of the icon's primary function is not to display the passions but dispassion. It is not supposed to be theatrical and worldly, but humble and dignified; dispassion is the route to salvation.:

« Dieu, toi mon Dieu, je te cherche, mon âme a soif de toi,

après toi languit ma chair, terre sèche, altérée, sans eau. » (Ps. 62)

« Qui me donnera de me reposer en Vous ? Qui fera en sorte que Vous veniez dans mon cœur pour l'enivrer et que j'en oublie mes maux et Vous embrasse, ô mon unique Bien ?...
Ô Père, j'ignore le chemin qui conduit jusqu'à Vous. Enseignez-le moi, montrez-le moi. Donnez-moi ce qui m'est nécessaire pour la route. Si c'est par la foi qu'ils Vous retrouvent, ceux qui se réfugient en Vous, donnez-moi la foi ; si c'est par la vertu, donnez-moi la vertu, augmentez en moi la foi et la charité. » (St Augustin)

« Donnez-moi une foi inébranlable, ô Seigneur, et une charité ardente ! La foi et l'amour sont les guides qui me conduiront, par des sentes ignorées, jusqu'à la retraite où Vous Vous cachez. Puissé-je cheminer dans la foi et l'amour et attendre, dans la foi et l'amour, votre visite à mon âme. Ô Esprit Saint, qui priez en moi « avec des gémissements ineffables » (Rom. VIII, 26), aidez ma misère, illuminez ma foi et réveillez en moi la charité. Vous qui pénétrez « jusqu'aux profondeurs divines » (cf. Cor. II, 10), instruisez-moi, soyez mon Maître, faites-moi connaître mon Dieu. Vous, qui êtes l'Esprit d'Amour, donnez-moi une connaissance amoureuse de Lui, afin que je demeure totalement orienté vers Lui et pris tout entier par son amour. »


P. Gabriel de Ste Marie-Madeleine O.C.D

Cinquième  qualité de la prière : Prier avec confiance

 

Cette humilité, si elle est vraie, si elle est chrétienne, ne nuit en rien à la confiance qui est une ferme et entière persuasion que Dieu nous accordera tout ce que nous lui demanderons de juste et de raisonnable.

C'est la confiance qui rend tout particulièrement .la prière agréable à Dieu.

 

Tout ce que vous demanderez, dit Jésus-Christ, croyez que vous le recevrez et il vous sera accordé selon votre désir." 

 

Au paralytique qui venait lui demander sa guérison, il lui dit : « ayez confiance si vous voulez que je vous rende l'usage de vos membres."  Et ildisait à cette pauvre femme travaillée par une douloureuse maladie de douze ans ; ayez confiance, ma fille, vous serez guérie. "

Si quelqu'un, dit l'Apôtre, a besoin des grâces du ciel, qu'il les demande à Dieu qui communique ses dons avec largesse. "

Ce point est de la plus haute importance ; car plus notre con­fiance sera grande, plus notre prière sera puissante.

 

"Notre confiance, dit saint Ignace, sera la mesure des grâces que nous recevrons de Dieu ; si la confiance est grande, les grâces seront abondantes."

 

"Si le mérite de notre prière vient de la charité, dit le Doc­teur Angélique, son efficacité vient de la confiance." Saint Ber­nard va même jusqu'à dire que la confiance est l'unique moyen d'être exaucé, parce qu'elle proclame davantage l'infinie miséri­corde de Dieu.

 

Nôtre-Seigneur a révélé à sainte Gertrude que «celui qui prie avec confiance lui fait en quelque sorte une telle violence qu'il est forcé de l'exaucer en tout ce qu'il demande

 

Dieu est d'autant plus vulnérable sous ce rapport qu'il a plus envie de nous accorder ses dons que nous de les recevoir ; que ses mains sont non seulement ouvertes, pour répandre sa béné­diction mais percées de part en part et que la miséricorde en découle à l'insu de la justice. Aussi saint Jean Climaque appelle la prière " une pieuse tyrannie qui s'exerce contre Dieu. "

 

C'est là ce qui explique la sainte audace des âmes généreuses qui souvent parlaient à Dieu avec une familiarité et un air de commandement que l'homme comprend à peine.

Et le Seigneur autorise des paroles étranges sur les lèvres de ses serviteurs.

"O mon Dieu, vous ne devez pas me refuser cette faveur, disait sainte Thérèse, comment cela peut-il s'allier avec votre miséricorde ? Comment l'amour que vous avez pour moi peut-il le souffrir ? Non, Seigneur, cela ne peut se tolérer ; est-ce que j'agirais ainsi à votre égard ? "

 

Il faut toujours prier avec le ferme espoir que Dieu ne restera pas sourd à notre voix. Considérons la confiance de la Sainte Vierge aux noces de Cana.

 

Elle désire que son Fils opère un mira­cle; elle se contente de l'avertir qu'il n'y a plus de vin. Jésus lui fait entendre que le temps de faire des prodiges n'est pas encore venu et que cette heure est fixée par Dieu et non par un homme. Marie ne va-t-elle pas perdre courage après une décla­ration semblable ? Non. Assurée que sa prière n'a pas été faite en vain, elle recommande aux serviteurs de faire tout ce qui leur sera commandé, et quelques instants plus tard, elle voit sa con­fiance qui triomphe. Jésus avance pour elle l'heure des miracles et change l'eau en vin.

 

Puis les raisons de cette confiance ne manquent pas.D'abord qui pourrait douter que Dieu soit assez puissant pour nous accor­der tout ce que nous lui demandons ? Nos besoins ont beau être grands, ils sont toujours infiniment moindres que la toute puis­sance de Dieu.

 

Et Dieu veut nous secourir dans tous nos besoins ; son bon­heur est de nous être utile et tout ce qu'il nous accorde ne dimi­nue en rien ses trésors inépuisables.

 

Un père ne peut rien refuser à ses enfants ; il est heureux quand il peut les combler de ses bienfaits ; son bonheur est de les rendre heureux. Or Dieu notre père par excellence, puisque c'est lui qui nous a créés du néant et rachetés au prix de son sang-adorable. Comment donc pourrions-nous ne pas avoir une con­fiance sans bornes en un père si bon pour ses enfants ?

 

Puis Dieu a promis solennellement d'exaucer toutes nos de­mandes. Pourrions-nous après cela manquer de confiance en lui ? 

Dieu étant la vérité même ne peut nous tromper. "Ah ! comment, dit saint Augustin, pouvons-nous craindre de n'être pas exaucés ? Dieu qui est la vérité même a promis de nous ac­corder ce que nous lui demandons dans la prière. Nous devons être certains qu'il ne nous exhorterait pas à lui demander ses grâces s'il ne voulait pas nous les donner. Autant nous sommes sûrs que Dieu ne peut manquer à sa parole, autant nous devons recourir à lui avec confiance. "

Suivons donc le conseil que nous donne saint Jacques :

"Ap­prochons-nous de Dieu avec confiance et Dieu s'approchera de nous (st jacques, IV).

 

Extrait de : La Prière - Olivier Elzéar Mathieu. Archevêque de Régina   (1925)

Detail of Christ reaching for Adam & Eve in an Anastasis icon [Descent to the Righteous Dead]:

 

« Occultisme », « Magie », « Spiritisme », qu’est-ce à dire

De quoi s'agit-il ?
 
 
Occultisme : c'est croire à l'existence d'entités et de forces, en dehors des lois physiques ou rationnelles, à travers lesquelles on peut dominer le cours de sa vie, celle des autres et le cours des choses, et ce, par le moyen de pratiques spéciales que l'on acquiert par la recherche, l'initiation. La théorie de l'occultisme s'appelle l'ésotérisme. La magie, le « chaneling » (autre nom du spiritisme), le chamanisme et le satanisme en sont la pratique.
 
Le spiritisme : c'est l'évocation des défunts ou des esprits dans le but de rentrer en contact avec eux, de les interroger par le moyen de supports matériels (tables tournantes...) ou de personnes intermédiaires (médiums, voyants, gourous...)
 
La magie : C'est la pratique visant à maîtriser des forces invisibles, immanentes à la nature ou surnaturelles, et de les faire servir sous prétexte du bien (magie blanche) ou du mal (magie noire).
 
Actuellement beaucoup de personnes se tournent vers ces pratiques, ou ont recours à des médiums, des voyants, des gourous ou des envoûteurs.
 Pourquoi ? 
 
Nous sommes dans une société où la foi chrétienne a diminué et où, la connaissance solide des choses spirituelles a disparu. De ce fait, devant ce vide, l'homme se tourne de tous côtés pour trouver des réponses au sens de sa vie, et aux difficultés du monde moderne.
Vivre la foi chrétienne demande du temps, de l'énergie et une certaine exigence. Il est plus facile et plus rapide de se tourner vers les pratiques occultes qui semblent donner un résultat immédiat.
Par ce genre de pratiques, on a accès à une certaine domination sur les autres ou sur les éléments. Elles permettent, en apparence, de se protéger ou d'assujettir des esprits. Dans certains cas, on souhaite tout simplement faire du mal à quelqu'un.
On peut vouloir aussi, entrer en contact avec les défunts, par refus de la séparation ou par curiosité de savoir ce qu'ils sont devenus, pour savoir le futur, ou obtenir un conseil.
 
Risques et conséquences.
 
La Bible et l'Église ont toujours interdit et condamné les pratiques occultes. Celles-ci ne viennent jamais de Dieu. Dieu ne permet pas que nous pratiquions la magie ou toute sorte de sorts, ou même de rentrer en contact avec les morts ou d'invoquer les esprits.
L'Église enseigne que toutes manifestations extraordinaires, suites à de telles pratiques, ne viennent jamais de Dieu, mais toujours du démon, que les gens concernés en aient conscience ou pas.

Faire de l'occultisme, de la magie ou du spiritisme, s'adresser à un médium, un voyant, un envoûteur ou à un gourou, n'est jamais gratuit. Non seulement il y a une compensation financière qui peut être très élevée, mais surtout il y aura un retour de bâton, même si celui-ci n'est pas immédiat.

Fréquenter ce monde occulte n'est jamais sans danger. C'est une forme de pacte dont on ne peut plus se défaire. Un peu comme si vous demandiez un service à la mafia. elle vous le rendrait, mais vous lui seriez redevable pour longtemps. Rien n'est gratuit, tout se paye dans le monde occulte.

Toucher au spiritisme ou à l'occultisme même de façon anodine, c'est ouvrir la porte à l'action du démon sur notre âme, même si le voyant nous explique que c'est pour notre bien, et qu'il ne fait que de la magie « blanche ». Lorsqu'il prétend agir au nom de Dieu et qu'il invite à la prière, même là il n'en est rien car sa pratique est mêlée à des choses que Dieu réprouve. Il nous faut donc être totalement vigilant.

Et ces retours de bâtons se manifestent en différents degrés. Du simple trouble physique ou psychique, aux effets non explicables sur des objets ou des personnes. Des angoisses et des peurs à la tentation du suicide. De la perte de la foi chrétienne au satanisme. De l'infestation à la possession diabolique.

Pratiquer l'occultisme, la magie ou le spiritisme, s'adresser à un médium, un voyant, un envoûteur ou un gourou, même s'ils possèdent des croix et des images saintes chez eux, c'est un acte contre la confiance totale que nous devons à Dieu, et c'est un péché grave contre Lui, car c'est de l'idolâtrie. C'est préférer l'influence du mal plutôt que la force bienfaisante du Seigneur qui nous donnera toujours les moyens d'aimer et de transformer notre vie.
 
Comment se libérer de l'occulte ?

 
La première chose est de couper toutes relations avec les médiums, voyants, envoûteurs et gourous de toutes sortes et de stopper radicalement toutes pratiques occultes.
La deuxième, c'est de revenir de tout son coeur à Dieu par la prière, la confession, d'aller à la Divine Liturgie et de communier très souvent pour recevoir le Christ.
Cela peut-être un chemin difficile et un combat intérieur.

Puis la prière de délivrance du prêtre, sa bénédiction, ses encouragements et ses conseils, permettent de retrouver la paix du coeur ainsi qu'une vie normale.

On peut aussi utiliser des matières bénites comme l'eau, l'huile ou le sel, bénis par le prêtre, et qui ont cette grâce de purification et de protection contre les forces occultes. Mais ils ne sont efficaces que si l'on a une vie tournée vers Dieu, sinon on tomberait sous une forme de superstition, ce qui serait dommageable.

Seuls, la foi et l'amour de Dieu peuvent conduire à une paix intérieure authentique et au bonheur éternel. Avoir la foi n'empêche jamais les difficultés de ce monde ni même les épreuves. Dieu aime gratuitement, et a besoin de notre coopération pour agir en nous. La foi chrétienne est quelque chose d'exigeant et qui se vit dans la durée et non dans l'immédiateté. Seul le chemin du Christ conduit au ciel. Le diable a la haine absolue de l'humanité, et veut tout faire pour la détruire et empêcher chacun de nous de faire son salut.
L’Évangile est rempli de passages où le Christ chasse les démons et libère les possédés. Jésus-Christ a ce pouvoir en tant que Dieu.

Prier en invoquant son nom est d'une grande force. Dans les actes des apôtres, St Pierre guérit en invoquant le nom de Jésus-Christ. (Ac 3,5). Nous ne devons pas avoir peur de dire des prières comme « Seigneur Jésus-Christ Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur ». Elles ont une grande force.
 
Rappelez-vous !!!
 
Fréquenter le diable consciemment ou inconsciemment par la pratique du spiritisme ou de forces occultes, n'est jamais gratuit.

L'occultisme, le spiritisme et la magie donnent toujours et immédiatement le petit bien recherché, mais provoque toujours un grand mal ailleurs : un prix à payer.
Fréquenter Dieu est toujours gratuit, et change la vie en apportant le vrai bonheur, celui de la vie éternelle.

Choisir l'occultisme c'est choisir la mort éternelle et le malheur à moyen ou long terme.
Dans la bible, Dieu dit à Moïse : « Vois je te propose aujourd'hui vie et bonheur, mort et malheur, choisis donc la vie. »(Dt 30, 15 ; 19).
Nous aussi choisissons la vie, c'est ce que Dieu nous offre.
 
Quelques paroles de la bible.
 
- Dt 18, 10-12 : Il ne se trouvera personne pour consulter les oracles, pratiquer l'incantation, la divination, les enchantements et les charmes, interroger les revenants et les esprits ou consulter les morts ! Car tout homme qui fait cela est une abomination pour le Seigneur.
- Jn1, 5 : La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas saisie.
- Mc 1, 24 : « Que nous veux tu Jésus ? Es tu venu pour nous perdre ?, Je sais qui tu es, le Saint de Dieu ». Et Jésus le menaça en disant : « Tais-toi et sors de cet homme ». Et l'esprit impur sortit de lui.
- Mc 6 12-13 : Les disciples partirent prêcher qu'on se repentît ; et ils chassaient beaucoup de démons et faisaient des onctions d'huile à de nombreux malades et les guérissaient.
- Ap. 20, 10 : Alors le diable fut jeté dans l'étang de feu et de souffre, y rejoignant le Bête et le faux prophète, et leur supplice durera jour et nuit, pour des siècles des siècles.
  
  
Par un moine orthodoxe de Nîmes
 

COMMUNIQUE DE PRESSE


LIVE VIDÉO :

une Église d’Alep en direct dans 70 villes

 


 
                                                                        
Le samedi 13 mai, dans 70 villes en France et en Belgique, des églises organiseront une soirée de prière avec la rediffusion en direct de l’intervention d’une église d’Alep.

La mission Portes Ouvertes sera présente à Rennes pour l’organisation de cet évènement.
« Nous nous réjouissons de pouvoir lancer cet évènement à Rennes mais aussi d’en faire profiter beaucoup d’autres églises partout en France et en Belgique au travers des nouvelles technologies » explique Claire LACROIX, responsable de l’information pour Portes Ouvertes France.

Si le cœur de l’évènement se déroule à l’Eglise de la Bonne Nouvelle de Rennes, plusieurs autres églises ont choisi de rediffuser l’intervention du pasteur protestant évangélique arménien, Harout, d’Alep. Les églises participant à cette soirée sont recensées sur le site web de Portes Ouvertes avec une carte interactive.
 
Un grand moment d’unité

Pour la première fois en France, plusieurs églises pourront concrètement manifester leur soutien auprès de l’Église persécutée au travers d’un live vidéo.

Le pasteur Harout de l’église d’Alep témoignera de ce que vit son église et de l’action de Dieu pendant la guerre. Dans un paysage en ruine, l’Église est meurtrie mais toujours debout, grâce aux prières et au soutien reçu de la part des chrétiens du monde entier. Ils étaient 200 000 avant le début de la guerre à Alep, en Syrie, ils sont aujourd’hui entre 20 000 et 40 000 chrétiens. Malgré les bombes, les restrictions, le danger quotidien, ils ont fait le choix de rester.

Informations pratiques
 
Lieu de retransmission : église de la Bonne Nouvelle de Rennes - 98 Rue Eugène Pottier, 35000 Rennes - À partir de 19h30
Programme détaillé disponible sur le site web de Portes Ouvertes.
Églises participant à l’évènement : 
consultez la carte.
Pour obtenir plus d’informations, contactez le service presse de Portes Ouvertes.

Contact presse :
Clémence Martin
03 88 10 51 27
07 61 72 41 89
 

POURQUOI BÉNIR LES DEMEURES ?

Quand bénit-on ? –

Les prêtres bénissent les habitations dans la fête du baptême du Christ (6 janvier) et jusqu’à la fin du mois avec l’eau consacrée à l’église,  à l'époque des Rogations.. Ils les bénissent également, avec une eau consacrée au cours d’une fête ou au moment même dans le lieu d’habitation à plusieurs occasions : entrée dans un nouveau logis, fête d’un patronage familial (la « slava » des Serbes), en toute occasion choisie par les fidèles, à Pâques – on asperge également les tombes des chrétiens en ce temps.

L’eau baptismale

L’eau répandue chez les chrétiens signifie, au-delà du lieu de culte, que la vie de l’Église est répandue dans le monde entier. C’est l’eau de la foi, de la tradition juive et ecclésiale ; le symbole de la grâce du saint Esprit qui se répand miséricordieusement chez tous ceux qui croient dans le Fils de Dieu, le Christ.

La bénédiction des demeures marque le renouvellement des engagements baptismaux des fidèles : leur vie a été « immergée » dans le Christ et dans son Église, et le rite accompli chez eux le leur rappelle, et doit renouveler la grâce qui est en eux – celle du baptême, celle de l’amour conjugal, celle de la foi personnelle. Le lien entre ce rite et la vie familiale – vie de la petite Église domestique – n’exclut pas les fidèles qui habitent seuls ou avec des frères !

L’action de grâces

Le rite d’aspersion des demeures et de tout ce qu’elles contiennent inspire l’action de grâces : tout ce que possèdent les fidèles, à commencer par un toit et des murs, est donné par le Seigneur, et ceux-ci le remercient, sachant que cela vient de lui, par leur travail également ; et ils lui offrent ces biens matériels pour qu’Il les leur rende à nouveau avec sa bénédiction et sa protection (Ps 90). Une prière dit au Christ : « Toi-même, bénis également cette maison et fortifie par la crainte de toi ceux qui veulent y habiter ; garde-les à l’abri de l’adversité ; envoie-leur ta bénédiction du haut de ta sainte demeure ; bénis et multiplie tout bien en cette maison »

L’habitation du Christ

Par la bénédiction, le Christ vient habiter dans la famille, comme chez Zachée, ou renouvelle son séjour chez elle. Il est l’hôte : celui qui est reçu (on offre le pain et le sel), mais également celui qui reçoit (Il offre sa présence et sa parole) ; et les chrétiens sont chez eux, mais ils sont principalement chez lui. C’est pourquoi rien d’impur (médias, publications), rien de contraire à la volonté du Christ, à son Évangile (disputes), n’a de place dans un foyer chrétien, habité par le Seigneur (Ps 100), « venu sauver ce qui était perdu » (Lc 19, 10).

(Source: "Sagesse Orthodoxe")

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VACANCES FAMILIALES 

(PARENTS-ENFANTS)

JUILLET (Du 13 au  24):

 

AOÛT (Du 5 au 16)

cliquez ci-dessous pour le programme:

VACANCES FAMILIALES (PARENTS-ENFANTS) *CAMPS DE JUILLET ET AOÛT 2017/FAMILY HOLIDAYS (PARENTS-CHILDREN)* CAMPS OF JULY AND AUGUST 2017/ FÉRIAS DE FAMÍLIA (PAI-FILHO) / CAMPS JULHO E AGOSTO 2017

Aidez-nous à emmener en vacances ceux qui,

sans moyens, ne partiraient jamais !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

______________________________________________

NOS PELERINAGES :

+++

Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

 

Du Jeudi 11 (Départ du monastère après le déjeuner) au 15 Mai (Retour le 16)

 

En chemin avec Notre-Dame et St Ubald.

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

MAI, PÈLERINAGE MARIAL DU "MOIS DE MARIE" DE NORMANDIE (N-D DE MISÉRICORDE) AU SUD-OUEST. / DU 11 AU 15 MAI / INSCRIVEZ-VOUS VITE !

 

Basilique Notre-Dame de l'Epine.JPG

 

+++

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA

 

Du 7 au 16 Octobre 2017

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St

Thomas" à FATIMA

 

+++

_________________________________

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise

Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise

Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-

Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Société Spiritualité Chrétienne
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 07:37