Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 21:44

Chers amis,

je vous partage cette publication qui me paraît fort intéressante pour son analyse et les perspective qu'elle ouvre...

Je vous partage cette publication pour que que vous y réfléchissiez et m'apportiez vos réflexions sur mon adresse mail: asstradsyrfr@laposte.net

Votre respectueusement et fraternellement en Notre-Seigneur.

+Métropolite Mor Philipose.

 

 

SOLIDAIRES

parce qu'autonomes:

Loin des grandes villes:

La promesse d'une autre vie...

 

Lors de toute crise, la solidarité et l’entraide réapparaissent comme facteurs premiers d’interdépendance sociale et de « résilience » humaine.

C’est le cas aujourd’hui avec la pandémie du Covid-19. Or, les lieux et les territoires jouent un rôle plus que déterminant dans l’émergence d’élans de solidarité. Il existe en fait, géographiquement, des potentiels différenciés de solidarité et d’entraide. Ils s’expriment en termes sociaux par une proximité bouleversée par le confinement, en termes économiques par les échanges également modifiés, ou encore écologiques, par le bien-être clairement altéré.

Or, par les contraintes engendrées, ce confinement lie étroitement l’ancrage spatial des formes de solidarité et d’entraide à l’autonomie. La racine grecque de l’autonomie,nomos, vient du verbe nemô qui signifie distribuer tout autant que partager.

Ici, les grands espaces périphériques, éloignés des grandes agglomérations et de leurs banlieues de plus en plus étendues, largement extérieurs aux tumultes métropolitains, et siège du mouvement des « gilets jaunes », semblent afficher dans leur diversité quelques singularités. Et si solidarité et entraide incitaient, par l’autonomie, à reconsidérer nos règles écologiques de vie, et ce faisant à inverser les priorités politiques entre les centres urbains choyés et les fameuses périphéries ?




À lire aussi :
« Gilets jaunes » : une fracture nord-sud ?

 


Le confinement comme perte d’autonomie

Qu’il s’agisse du refuge possible dans des lieux au grand air, ou, à l’inverse de l’exiguïté et de la vétusté des logements, les mesures de confinement ont mis à nu les constats sans appel d’inégalité selon les groupes sociaux.

Dans le contexte actuel, l’autonomie revêt une dimension psychologique et sociale singulière : satisfaire par soi-même quelques besoins vitaux permet de recouvrer un peu de sentiments de capacité et de liberté. Or, nous ne sommes pas tou.te.s égaux en la matière.

Les territoires et les lieux de vie déterminent largement les potentialités de l’autonomie, y compris les formes d’entraide et de solidarité pouvant en découler, du voisinage au quartier, de la place de marché au bourg villageois. Tout cela au croisement des appartenances de classe et de leurs habitudes coopératives, des fonctionnements institutionnels de l’aide, voire des solidarités organiques que l’on est amené à redécouvrir en ces temps confinés.

Les métropoles contre l’autonomie vitale

Dans ce registre spatial, force est d’admettre que les villes, singulièrement les plus grandes, présentent quelques traits à ce jour éclairés d’une lumière vive par l’enfermement.

Si le confinement est la réponse autoritaire à la densité des peuplements – donc aux risques de la contagion par la promiscuité – la dépendance des citadins aux dispositifs techniques et supports économiques pour satisfaire aux besoins premiers saute également aux yeux. D’où certainement des réflexions réenclenchées il y a peu : rapprocher les emplois pour moins se déplacer, ou encore promouvoir des systèmes alimentaires territorialisés pour moins importer.

S’asseoir et observer. Pour écouter, pour sentir, pour vivre.Isabelle Favre, Author provided

Ces réflexions sur la relocalisation impliquent certes la mondialisation économique, mais plus encore son visage géographique premier : les métropoles.

Par exemple, avec des densités croissantes et une artificialité grandissante, les 100 plus grandes villes françaises n’ont que trois à cinq jours d’autonomie alimentaire, à la différence d’il y a encore quelques dizaines d’années.

À Sheffield, en Angleterre, cultiver à des fins vivrières la totalité des espaces de terre, privés et publics, jardins et parcs, friches et pieds d’arbres, ne permettrait de nourrir au mieux que 30 % de la population. À suivre les nombreux tenants de la grande ville et défenseurs de la mondialité urbaine, nous gagnerions en convivialité et en urbanité par la densité. Mais au détriment d’un besoin vital de terres pour des cultures.

Une mise en garde contre l’agriculture « urbaine » comme seule solution (Vox Pop, Arte).

En fait, la métropolisation a réduit l’autonomie de chacun·e au profit de comportements dont on peut interroger les vertus écologiques. Nous y avons troqué le vivant contre les commodités du mouvement incessant, du divertissement permanent ou encore des connexions continues. Le New York Times questionne d’ailleurs, en lien à la pandémie, l’adaptation des styles de vie urbains. On parle même aux États-Unis de la « Great American Migration of 202 » 0.

S’interroger sur de tels styles de vie, voilà certainement un geste barrière signifiant.

Dès lors s’agirait-il de recouvrer de l’autonomie en faisant peut-être autrement solidarité. Et cette proposition dépasse le seul registre de la dépendance institutionnelle (aide sociale, dispositifs de soins…), de l’organisation municipale des gestes « civiques » (distribution de masques et d’attestations…) et du maintien des liens sociaux : livraison de courses, portage de repas, soutiens psychologiques par téléphone.

Une nouvelle géographie de la solidarité

Dans l’auto-organisation de la solidarité face à la pandémie du Covid-19, les grandes périphéries interviennent particulièrement. En effet, la solidarité s’y déploie là aussi de manière spontanée ou en appui de structures existantes.

On pense ainsi au réseau des voisineurs de « Familles rurales », largement mobilisé actuellement.

Les périphéries se distinguent par de nombreuses initiatives reposant sur les circuits courts pour assurer, aux habitants, des produits de qualité plus écologiques et, aux agriculteurs et paysans, un réseau de vente quand les marchés sont fermés ou contraints. Ainsi se dessine une nouvelle géographie de la solidarité.

Depuis 2012, l’association Familles rurales du Tarn fait vivre une friperie ambulante, qui se pose régulièrement dans sept communes tarnaises.

Des cartes émergent qui traduisent cette mise en proximité des mondes paysans et habitants, à l’exemple de la carte de la Confédération paysanne mettant en relation des producteurs avec des surplus et des magasins ou encore celle de points de vente de produits locaux à l’échelle nationale par la Fédération nationale d’Agriculture biologique (CNAVB).

Carte de distribution des paniers fournie par la Fédération nationale d’Agriculture biologique.FNAB, CC BY

Les périphéries viennent aussi en appui des territoires plus denses, comme en attestent les paniers de produits locaux à l’adresse des quartiers populaires ou l’appel de collectifs à augmenter les cultures d’automne en perspective de la disette économique pour les plus démunis. Avec la rupture de certains réseaux d’approvisionnement, la fragilité des territoires les plus denses s’est imposée comme perspective de réorganisation socioterritoriale.

Des périphéries loin des clichés

Loin de l’imaginaire de périphéries isolées par la pauvreté ou l’égoïsme généralisé, la solidarité des périphéries vers les territoires denses constitue une réalité pérenne, par exemple avec des ateliers itinérants de transformation de surplus agricoles à destination des quartiers populaires.

Ces pratiques de solidarité à différentes échelles sont facilitées par un terreau social et écologique, propre aux périphéries. L’entraide dans les campagnes – notamment par des pratiques informelles quotidiennes (partage de récoltes, troc de produits, échanges de services…) – a fondé de nombreux imaginaires sociaux qui, par delà la disqualification moderne de l’isolement ou de la relégation, perdurent.

Dessin d’un adhérent de l’association « Les jardins de Lucie » (Communay).A. Durbec, Author provided

Jusqu’à nourrir depuis quelques années nombre de choix résidentiels et reconversions socioprofessionnelles des urbains vers les territoires ruraux ou simplement suburbains.

La culture de la terre comme droit solidaire

Prenant appui sur des revendications d’assez longue date de ralentissement voire dé-consommation, des styles de vie s’y construisent essentiellement autour d’une aspiration partagée, celui du « retour » à la terre, qui se traduit par une acception singulière de la solidarité : s’entraider dans une quête solidaire d’autonomie.

Du potager familial à l’occupation agraire de terres vouées à l’artificialisation, en passant par la reconversion paysanne, les fermes sociales et les fermes collectives… la culture de la terre s’impose comme une activité personnellement et socialement partagée.

C’est par exemple ce que nous dit le carnet de bord de zadistes de Notre-Dame-des-Landes en cette période de confinement :

« La Zad se porte plutôt bien en ces temps de confinement. Nous faisons partie de celles et ceux qui bénéficient d’espace autour d’elles.eux et les formes de vie collective que nous avons choisies nous préservent de l’isolement, facilitent les solidarités, tout en n’empêchant pas les attentions particulières aux personnes plus fragiles. Les activités agricoles, qui n’ont pas vocation à s’arrêter, se déploient avec le printemps, ainsi qu’un certain nombre de travaux sur les lieux de vies et espaces communs, là aussi avec les précautions nécessaires vis-à-vis de la diffusion de la pandémie. »

Ainsi, plus encore qu’un « droit au village » qui viendrait à rebours d’un « droit » à des grandes villes de moins en moins vivables, se dessine l’idée d’un « droit à la terre », c’est-à-dire d’un droit à faire valoir des conditions de réalisation de pratiques culturales. Et tout ceci n’est pas sans écho avec les revendications pour une meilleure répartition des terres (à laquelle Terres de Liens par exemple contribue amplement) et une reconnaissance de certaines pratiques en rupture avec les logiques productivistes soutenues par les grandes institutions agricoles ou pharmacoles.

Balade en forêt de Rohanne (ZAD – NDDL), 2018. La Zad promeut des modes de vie en accord avec le respect des terres.Non À L’aéroport NDDL/Flickr, CC BY

Si l’accès à un foncier cultivable est pensé comme un droit, se pose alors la question de sa possibilité durable pour tou.te.s, par des pratiques culturales (et d’aménagement) respectueuses des écosystèmes. Le partage de savoir-faire visant l’autonomie apparaît alors comme la première forme d’entraide pour l’accès à des ressources vivrières, cultivées ou sauvages.

L’entraide par le partage de savoir-faire

En atteste la multiplication depuis quelques années des formations accélérées à la permaculture et ses différentes techniques proposées par des fermes expérimentales ou ordinaires, revêtant une forme plus dématérialisée ces derniers mois de manière spontanée. On pense ainsi aux débats sur la plate-forme Covid-Entraide sur les techniques permacoles ou à l’accès au MOOC des Colibris sur la permaculture.

 

Les réseaux sont dorénavant constitués, les expériences maillent tout le territoire national, comme à l’étranger, et donnent lieu à une littérature abondante.

Forêt-comestible : Cultiver des lianes : la chaîne YouTube permaculture agro-écologie compte 255,000 abonnés.

À cet égard, la création en 2019 d’une Université Rurale des Cévennes constitue un exemple éloquent des capacités d’organisation territoriale périphérique d’une entraide structurée autour de pratiques culturales, notamment pour accueillir les déçus des fonctionnements urbains. Elle a réuni pour son lancement plus d’une soixantaine de participants, très anciennement installés ou fraîchement arrivés dans les Cévennes.

Vers une économie endogène des solidarités écologiques

Ce sont en fait de véritables systèmes économiques locaux qui naissent de l’autonomie et de l’entraide permises par l’accès à la terre. Reposant sur des instruments de commercialisation intégrant circuits courts, vente directe, stages, monnaies complémentaires… cette économie se traduit par une attention remarquée à l’écologie des milieux, mais aussi au partage informel à usage ponctuel.

C’est le cas bien connu des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) qui existent grâce à l’engagement de consommateurs sur la durée pour acheter et établir des contacts personnalisés avec chaque producteur (visite de la ferme, connaissance des aléas de l’exploitation et appui ponctuel).

Plus encore, telle personne prêtera son séchoir de plantes chaque année à un producteur de légumes, tel autre utilisera un système d’échange local comme une grainothèque ou certains privilégierons la propriété partagée : moulin, atelier de transformation, four à pain communal ou encore des ateliers collectifs de transformation agricole

Ces pratiques dépassent ainsi les seuls cadres de la culture de la terre, pour s’ouvrir non seulement à la culture de soi, mais aussi à l’organisation du rapport vital aux autres (humains, animaux, végétaux).

Cette économie endogène est alors loin de signifier une fermeture sociale de ces territoires, comme en atteste l’engouement pour des pratiques apportant de l’aide aux paysans de manière informelle ou formelle, tel le woofing bénévolat dans les fermes, ou encore par des chantiers participatifs (récolte de gros légumes, plantation de haies…).

Centrale villageoise dans le Vercors.

Plus largement, nous avons affaire à une économie des modes de vie se traduisant par une diversité des pratiques d’entraide par la terre : production d’énergie (produits dérivés de l’agro-foresterie, centrale villageoise…), comportements de limitation des besoins en ressources (auto-construction, réusage), en consommation (sobriété, frugalité, simplicité…) ou en équipements (phyto-épuration naturelle plutôt qu’en équipement lourd…).

Non sans liens étroits avec les écrits d’Ivan Illich sur les outils conviviaux et d’André Gorz sur les besoins qualitatifs.

L’expérience de la terre comme puissance d’autonomie

Dans une grande créativité, toutes ces initiatives ont en fait en commun des manières de « faire », par soi-même, dans le souci de soi et de celui des milieux vivants, qui invitent à notre « reliance » aux cultures locales et paysannes. Ces dernières ont été largement malmenées puis oubliées comme modalités renouvelées de l’occupation de la terre, avec ce qu’elles peuvent apporter en matière d’autonomie et de coopération pour « s’engager dans cette époque obscure ».

Extrait de la brochure « L’agriculture paysanne expliquée aux urbains », Confédération paysanne, FADEAR et Envie de paysans !Claire Robert, Author provided

Cela, on l’a vu, concerne nos façons de demeurer, de recouvrer une relation socialement et écologiquement tenable (Augustin Berque, Recouvrance. Retour à la terre et cosmicité en Asie orientale, Bastia, éditions éoliennes : à paraître), loin de l’artificialisation des sols ou des cultures de l’urbain densifié.

La solidarité passe bien par un réarmement de la puissance de chacun·e à faire entraide par l’autonomie, en reconsidérant assez fondamentalement l’expérience directe, à la fois sensitive et intellective, des formes de vie… périphériques.

« On est dans un système où il faut de plus en plus courir, après l’argent, après le travail. C’est pas positif. Il faut se calmer. On ne peut pas observer en courant. Il faut s’asseoir et observer. Pour écouter, pour sentir, pour vivre. Et quand je me tourne et que je vois ce que je vois, là je vis. »

Cet agriculteur interviewé dans le film À l’ombre des champs(2020) réalisé sur les pratiques de l’agroforesterie, rappelle l’engagement des corps dans l’expérience de la terre.

Les paysans évoquent souvent une pause dans leur travail, pour regarder le résultat de leur activité, pour prêter attention à la campagne environnante, repères sonores tels que des chants d’oiseaux ou bonne aubaine pour une cueillette de champignons. Moments de liberté dans un travail qu’ils organisent eux-mêmes dans sa variété, au fil des saisons. Loin des tumultes métropolitains.The Conversation

Bande-annonce du film-recherche À l’ombre des champs, réalisé par Olivier Bories, Jean‑Pascal Fontorbes, 2020 (UMR CNRS 5193 LISST Dynamiques rurales, ENSFEA).

Guillaume Faburel, Professeur, chercheur à l’UMR Triangle, Université Lumière Lyon 2 ; Isabelle Favre, Doctorante, École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et Mathilde Girault, Docteure en études urbaines, Collegium de Lyon – RFIEA

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

SOURCE: Info Chrétienne 

 

Méditation: 

« Je vous donne une loi nouvelle,

c'est de vous aimer comme je vous ai aimés.

» (Jn 13,34)

« Si vous m’aimez, vous obéirez à mes commandements, et moi, je prierai le Père. Et il vous donnera quelqu’un d’autre pour vous aider, quelqu’un qui sera avec vous pour toujours : c’est l’Esprit de vérité. » (Jean 14,15-17a)

« Jésus invite à entrer dans une merveilleuse aventure où le verbe « aimer » se conjugue sous toutes ses formes.

Une véritable ronde d'amour : aimer, être aimé, s'aimer les uns les autres.

Comment y entrer ? Est-il ardu, ce commandement nouveau ? L'étonnant, c'est qu'il ne nous appartient pas d'y entrer.

C'est Jésus qui vient à notre rencontre, qui se fait le mendiant de notre amour. Saint Jean est explicite à ce sujet :

-« En ceci consiste l'amour de Dieu, non pas que nous aimions Dieu, mais que lui nous ait aimés le premier » (1 Jn 4,10).

Le « Si vous m'aimez », dans la bouche de Jésus, signifie alors :

-« Si vous vous êtes laissés aimer par moi, si vous avez pu découvrir mon amour. »

C'est d'ailleurs la condition évidente pour garder le commandement nouveau, qui consiste précisément à aimer les autres comme Jésus nous as aimés.

Comment le faire, si nous n'avons jamais senti à quel point nous sommes aimés de lui ?

Face à cette expérience, Jésus ne nous a pas laissés seuls.

Il vient de nous promettre un Consolateur, l'Esprit Saint de vérité.

C'est lui qui est l'amour et la douceur de Jésus en nous. [...]

Cette ronde de l'amour ne prendra jamais fin. Le Père aussi finira par y entrer, car « celui qui m'aime, assure Jésus, mon Père l'aimera, et moi je l'aimerai et je me manifesterai à lui ».

Ce dévoilement final de Jésus intégral est la seule chose qui nous manque encore ici-bas.

Nous aimons Jésus, mais sans le voir encore.

Joie et souffrance en même temps. De temps à autre, une liturgie, ou un visage, ou la splendeur spirituelle d'une icône, soulève un coin du voile, jusqu'à nous faire pleurer de tendresse, et jusqu'à souhaiter de voir se déchirer sans trop tarder le voile qui empêche encore la rencontre, pour connaître enfin tout l'amour dont il nous aime. »

Dom André Louf (1929-2010)

Anima Christi, sanctifica me.
Corpus Christi, salva me.
Sanguis Christi, inebria me.
Aqua lateris Christi, lava me.
Passio Christi, conforta me.
O bone Iesu, exaudi me.
Intra tua vulnera absconde me.
Ne permittas me separari a te.
Ab hoste maligno defende me.
In hora mortis meae voca me.
Et iube me venire ad te,
Ut cum Sanctis tuis laudem te
In saecula saeculorum. Amen.

Âme du Christ, sanctifiez-moi,
Corps du Christ, sauvez-moi,
Sang du Christ, enivrez-moi,
Eau du côté du Christ, lavez-moi,
Passion du Christ, fortifiez-moi.
Ô bon Jésus, exaucez-moi.
Dans vos blessures, cachez-moi.
Ne permettez pas que je sois séparé de vous.
De l'ennemi défendez-moi.
À ma mort appelez-moi.
Ordonnez-moi de venir à vous.
Pour qu'avec vos saints je vous loue,
Dans les siècles des siècles. Amîn.

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 19:24

Sommaire:

-La Liberté de Culte est rétablie...suivi de La liberté de Culte est un Droit constitutionnel.

-Nos Prochains Rendez-Vous Liturgiques.

-Saint Addaï (Saint Jude Thaddée), qui êtes-vous? suivi de la prière pour les causes désespérées.

-L'ingrat est un traitre (Vidéo de Mgr Samuel)

-Lectionnaire du Cinquième Dimanche après Pâque (4ème après "le Nouveau Dimanche")

-Témoignage: POURQUOI JE VEUX ÊTRE ORTHODOXE (Kenny Scott)

-Comment pardonner? Apprendre (Vidéo)

-LIBERTE DES CULTES

-Un fait inconnu: MIRACLE SU CHERNOBYL.

-Saint Syméon (ou Siméon) , qui êtes-vous ?

-Le paresseux est un voleur (Vidéo de Mgr Samuel)

-Les 6 Péchés que les Chrétiens ne distinguent plus (Texte et Vidéo)

-Acte d'abandon contre les angoisse (Inspiré à Don Dolindo)

-La Sciences et la mort...Et si la mort n'existait pas (Vidéos)

-Anniversaire des 35 ans d’Épiscopat du Catholicos suivit de la prière pour les vocations.

-En marche pour une Culture de Vie.

-Le Coin du Catéchisme et de la Transmission familiale.

-La Vérité est fâchée quand elle est cachée (Vidéo de Mgr Samuel)

-Quand nous disons la Vérité, nous avons des ennemis.

 

La liberté

 

de Culte 

 

est

 

rétablie !

 

[Mise à jour le 13 mai à 13h30]

« Le décret est clair : seules les circonstances sanitaires et la lutte contre la propagation du virus peuvent justifier désormais d’interdire ces cérémonies. »

L
e Parti Chrétien-Démocrate (PCD) dénonçait le 2 mai dernier la menace qui pesait sur la liberté de culte, suite à la présentation du plan de déconfinement à l’Assemblée Nationale le 28 avril par Édouard Philippe.

L’interdiction des célébrations cultuelles avait été prolongée à partir du 11 mai, date du déconfinement. Une décision contestée par le Parti Chrétien-Démocrate, qui avait alors déposé un référé-liberté auprès du Conseil d’État.

Mais un décret publié le 11 mai au Journal Officiel autorise désormais la tenue des cérémonies religieuses, sauf interdiction du Préfet, selon le PCD qui l’évoque dans un communiqué.

« Le décret numéro 2020–548 du 11 mai courant publié au Journal Officiel ce matin, et donc en vigueur dès demain, autorise désormais la tenue des cérémonies religieuses dans les départements où les Préfets ne les auront pas interdites. »

Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, se réjouit de ce qu’il considère un recul du gouvernement.

 

 

INFO EXCLUSIVE PCD

Liberté de culte : un nouveau décret est paru, le Gouvernement recule et la liberté est rétablie !

Lire notre communiqué ici👉https://cutt.ly/fynRimu 

Voir l'image sur Twitter

 

 

 

❗️Je maintiens : cultes possibles car Art.27 du décret 2020-548 du 11/05 déroge à Art.10. Les préfets peuvent interdire les cultes pour raisons sanitaires PAR DÉROGATION, qui prévaut sur le régime général. Donc la liberté de culte devient la règle, son interdiction l’exception. https://twitter.com/jfpoisson78/status/1260243829904617472 

 

Pour Jean-Frédéric Poisson, « la liberté de culte redevient le principe, et son interdiction l’exception ».

« Le décret est clair : seules les circonstances sanitaires et la lutte contre la propagation du virus peuvent justifier désormais d’interdire ces cérémonies. Nous constatons avec satisfaction que, désormais, la liberté de culte redevient le principe, et son interdiction l’exception. Nous participerons à l’audience du Conseil d’Etat qui aura lieu ce vendredi 15 mai à 14 heures 30 pour présenter nos dernières observations sur la situation de notre pays. En attendant, nous nous réjouissons d’avoir d’ores et déjà contribué au rétablissement de la liberté de culte en France, même si le décret est loin de nous donner toute satisfaction, compte tenu du fait qu’il ne rétablit une liberté fondamentale que par dérogation. »

M.C.

Crédit Image : Creative Commons – Wikimedia/Pucesurvitaminee

 

Source:Info Chrétienne

 

La Liberté de Culte est un Droit Constitutionnel.

Les Eglises sont séparées de l'Etat.

La Liberté de Culte est un Droit que devrait défendre l'Etat Laïque. Sauf trouble à l'Ordre Publique, l'Etat Laïque n'a pas à interférer dans les affaires internes aux Cultes...

Ici nous glissons d'un Etat Laïque vers un Etat Athéiste à tendance totalitaire lorsque ce même Etat autorise des pratiques hautement plus risquées que laisser prier les Croyants.

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu».

"En Avril ne te découvre pas d'un fil, en Mais, fais ce qui te plait".

Les Chrétiens qui ont le bonheur d'être citadins ou de trouver dans nos campagnes des Eglises ouvertes avec célébrants officiants pourront toujours s'organiser , mais certains Chrétiens parmi les Orthodoxes (Toutes Juridictions confondues), par exemple, ne trouveront d'Eglises qu'au-delà des 100 Km de circulation permis.

Ce sont déjà ces distances qu'ils parcourent, lorsque tout va bien pour se nourrir spirituellement, c'est eux qui seront les grands perdants dans l'affaire.

Pour notre part, en dehors de ces derniers qui, selon toutes probabilités ne pourront nous rejoindre et que nous ne pourrons pas rejoindre en raison de la limitation des déplacements à 100 Km à la ronde, voilà ce que sera le

CALENDRIER DE LA REPRISE DES MESSES DE L'EGLISE SYRO-ORTHODOXE DE MAR THOMA (Métropolie de Tradition Malankare Orthodoxe pour l'Europe et ses missions) DES APRES LE CONFINEMENT :

 

Le nouveau décret du 11 mai - publié au Journal officiel - précisant les conditions du déconfinement en France stipule que l’autorisation de principe de célébrer les offices religieux a été implicitement rétablie.

L’article 27 de ce décret prévoit en effet que les préfets «peuvent» interdire les cultes (à l’exception des enterrements toujours autorisés à moins de 20 personnes) pour des raisons de pandémie.

□ "Le principe général d’interdiction sur tout le territoire ne s’applique plus, puisque l’autorité préfectorale ne peut plus interdire les offices religieux qu’à titre dérogatoire et seulement si la situation sanitaire le justifie».

Le décret
◇ «autorise désormais la tenue des cérémonies religieuses dans les départements où les préfets ne les auront pas interdites» car il constate que «la liberté de culte redevient le principe, et son interdiction, l’exception» ( Source : PCD).

C’est «la seule interprétation cohérente possible» .

Notre Gouvernement est en tout cas empêtré dans ses imprécisions et contradictions trop habituelles qui exposent les citoyens à la confusion, l'incompréhension ce qui accroît les risques de colère face à en masse.

Pour sa part, la Conférence des évêques de l'Eglise Romaine-catholique en France a publiquement demandé fin avril la reprise du culte le 11 mai ...Mais semble se soumettre à un évident abus d'autorité...

Seul le sanctuaire de Lourdes, à sec financièrement (8 millions de perte), comme nous tous, a annoncé le 13 mai qu’il rouvrait ses portes le 16 mai, avec masques mais sans Messes et Sacrements ce qui met l'accent une ambiguïté de taille : Lourdes Sanctuaire Chrétien ou lieu réservé au tourisme et à un religiosité risquant de dévier vers la superstition .

Prions-nous le Dieu Unique et Trine: Père, Fils et Saint Esprit, ou nous signons nous "au nom du pèse, du fric et du saint bénéfice"?

Quelles priorités pour quelle Église ?
- Le Culte, les Sacrements, le Service du Peuple de Dieu ou le business ?...

La France serait-elle parmi les derniers pays européens à restaurer la célébration publique des cultes?

«La liberté de culte serait-elle moins importante que la liberté de consommer?»

En ce qui concerne notre Juridiction ecclésiale de la Métropolie Syro-Orthodoxe de Mar Thoma ( Tradition Orthodoxe Malankare pour l'Europe et ses missions ) , nous savons qui nous servons :
- Le Christ et Ses frères et soeurs humains.

Nos églises paroissiales et "relais paroissiaux" sont ouverts aux fidèles moyennant les précautions indispensables d'hygiène et de sécurité en cette période difficile.

 

 Nos prochains Rendez-vous Liturgiques au Monastère

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20190913/ob_1ed58f_324352-p.jpg

et en dehors pour Mai- Juin 2020:

¤Au Monastère:

¤ Dimanche 17 Mai , Messe à 10h 30 Suivie du programme habituel

 

¤ Jeudi 21 Mai, ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR:

10h Procession des Rogations et Messe (Suivies du programme habituel), à partir de 17h, Vigile de  Sainte Rita (autour de ses reliques)

 

¤Dimanche 31 Mai PENTECÔTE,

Messe à 10h30 Suivie du programme habituel

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):- Samedi 23 MAI et 27 JUIN *

¤ANGOULÊME (Jauldes):

-Dimanche 24 MAI , dimanche 14 et 28 JUIN*

 

¤LOURDES (65):

-Pas de Messe ni de permanence pastorale en MAI

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

 

 

 ¤ Relais paroissial Mar Thoma Ste Geneviève: REGION PARISIENNE

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_fe1449_thomas-st.jpg#width=640&height=960

La Permanence pastorale mensuelle reprend si Paris sort de la "Zone Rouge" les:

*Jeudi 4 JUIN, visites aux malades et bénédictions des maisons

*Vendredi 5 JUIN toute la journée jusqu'à 18h

*Samedi 6 JUIN en matinée pour accompagnements spirituels, Sacrements (Confessions, Onction des malades...), Prières de délivrances ou d'exorcismes, prières de guérison... .(Inscriptions:06 48 89 94 89)

Samedi 6 à 15h , départ des fidèles de Région Parisienne qui veulent participer au Pèlerinage du 7 JUIN à Notre-Dame de Miséricorde (Inscriptions:06 48 89 94 89) 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité.

* P rogramme habituel: Messe à 10h30 et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

SAINT ADDAÏ , QUI êtes-VOUS?

 

Il fut l'« Apôtre de la Mésopotamie »


L’Église de l’Orient (Assyro-Chaldéenne / Syriaque Orientale) fait  mémoire de Mar Addaï, apôtre de l’Orient,  l’Église chaldéenne le célèbre le cinquième dimanche de Résurrection.

Lors de sa mission, l’Apôtre Thomas, avant de poursuivre son voyage vers l’Inde, laissa en Mésopotamie deux disciples, Mar Addaï et Mar Mari.

De la prédication de l’Apôtre et de ses deux disciples surgit une Eglise qui, du Ier au IVème siècle, se diffusa grâce à l’apparition de communautés et de monastères sur tout le territoire oriental, dans la région qui s’étend de la Syrie actuelle jusqu’en Irak et en Iran.


On n’a que de très rares donnés historiques concernant Mar Addaï.

Originaire de Palestine, il serait, d’après la tradition, le premier des 72 disciples dont parle l’Évangile de Luc.

Addaï fut le fondateur de l’Église d’Edesse entre le 1er et le IIème siècle, tandis que son disciple Mari aurait établi les fondements de l’Église en Perse.

Les deux apôtres de L'Eglise de l’Orient, Addaï et Mari, sont célébrés ensemble dans divers pays orientaux, à des dates qui varient selon les lieux.

Prière à Saint Jude ( Mar Addaï : Thadée

d'Edesse),

 

patron des causes désespérées

(Saint Jude est l'un des saints invoqués pour venir à bout des causes désespérées, on l'invoque lorsque on est vraiment perdus et désespérés, c'est le saint qui, par excellence, nous fait retrouver l'Espérance si l'épreuve nous en éloigne...Je vous invite donc tous a le prier.)

 

Ô glorieux apôtre Saint Jude, fidèle serviteur et ami de Jésus, l'Église vous honore et vous invoque universellement comme patron des cas désespérés. Priez pour moi si malheureux.

 

Je vous en supplie du plus profond de mon cœur, servez-vous en ma faveur du grand privilège que vous avez d'apporter un secours visible et rapide à ceux qui vous invoquent.

 

Venez à mon secours et soulagez ma misère. Obtenez-moi l'aide et la grâce du Bon Dieu dans toutes mes difficultés et en particulier ...... (demandes particulières).

 

Faites en sorte que je sois du nombre des élus et obtienne le salut éternel.

Je vous promets, ô Saint Jude, de me souvenir toujours de la grande faveur que vous m'accorderez.

 

Toujours je vous honorerai comme mon patron et mon protecteur.

 

En signe de reconnaissance, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour développer votre dévotion et vous faire connaître comme le patron des causes désespérées.

Amîn.

NOTE:

Saint Addaï est aussi appelé Saint Jude, il est assez peu connu des chrétiens, il faisait partie du groupe des 12 apôtres de Jésus, il était même cousin avec Jésus. Pour les Assyro-chaldéens, il est notre évangélisateur avec Saint Thomas , il est a l'origine de la Liturgie Sainte Messe Assyro- Cahaldéenne.

Cinquième dimanche après Pâque

(Quatrième dimanche après le Nouveau Dimanche)

  • Saint Qurbana :
    • 1ère Epître de St Pierre 3: 17-22 :
  • 17 Mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si telle était la volonté de Dieu, plutôt qu’en faisant le mal.
  • 18 Car le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.
  • 19 C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.
  • 20 Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.
  • 21 C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
  • 22 lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.
    •  
    • Hébreux 11: 32-40 :
  • 32 Que dire encore ? Le temps me manquerait pour rappeler l’histoire de Gédéon, Barak, Samson, Jephté, David, Samuel et les prophètes.
  • 33 Par leur foi, ils ont conquis des royaumes, pratiqué la justice, obtenu la réalisation de certaines promesses. Ils ont fermé la gueule des lions,
  • 34 éteint la flamme des brasiers, échappé au tranchant de l’épée, retrouvé leurs forces après la maladie, montré du courage à la guerre, mis en fuite des armées étrangères.
  • 35 Des femmes dont les enfants étaient morts les ont retrouvés ressuscités. Mais certains autres ont été torturés et n’ont pas accepté la libération qui leur était proposée, car ils voulaient obtenir une meilleure résurrection.
  • 36 D’autres ont subi l’épreuve des moqueries et des coups de fouet, des chaînes et de la prison.
  • 37 Ils furent lapidés, sciés en deux, massacrés à coups d’épée. Ils allèrent çà et là, vêtus de peaux de moutons ou de toisons de chèvres, manquant de tout, harcelés et maltraités
  • 38 – mais en fait, c’est le monde qui n’était pas digne d’eux ! Ils menaient une vie errante dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les cavernes de la terre.
  • 39 Et, bien que, par leur foi, ils aient tous reçu le témoignage de Dieu, ils n’ont pas obtenu la réalisation de la promesse.
  • 40 En effet, pour nous Dieu avait prévu mieux encore, et il ne voulait pas les mener sans nous à la perfection.
    •  
    • Saint Luc 9: 51 – 62 :
  • 51 Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
  • 52 Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.
  • 53 Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
  • 54 Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
  • 55 Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.
  • 56 Puis ils partirent pour un autre village.
  • 57 En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »
  • 58 Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
  • 59 Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
  • 60 Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
  • 61 Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »
  • 62 Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »
    •  
Commentaire du Père Jean-Luc Fabre (Dans "Jardinier de Dieu"):
Dans ce passage de Saint Luc, nous le sentons, tout se met en mouvement, s’accélère. Les entretiens qui se multiplient, sont courts, denses, comme sans appel… les réponses fusent de la part du Seigneur. Dans ses prises de parole, Jésus fait référence à lui et son chemin « le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête », « Suis-moi » puis, plus profondément, au Royaume qui est ce qui attire au-delà de tout « Toi,  va annoncer le règne de Dieu », « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu » … 
Ce mouvement provient de ce que Jésus s’est déterminé lui-même devant la situation qui s’impose à lui « Comme le temps approchait où Jésus allait être enlevé de ce monde », et le reste s’ordonne de là « il prit avec courage la route de Jérusalem ». Jésus avance dans une situation difficile, [il lui faut du courage] mais qu’il accepte car elle est, pour lui, le chemin qui lui permet d’accéder à ce qu’il désire : le Royaume du Père. Le poids pour Jésus du Royaume surpasse tout le reste et met ce reste en perspective qui devient moyen pour acccéder au Royaume…
Jésus appelle chacun de nous à faire de même… Le paradoxe entre ce qui attire mon désir et le chemin pour y accéder qui me révulse, se retrouve en chacune de nos vies, comme en celle de Jésus. Nous pouvons en déduire qu’être vraiment libre consiste à se déterminer pour ce qui compte vraiment [ce qui compte pour moi, d’une manière ou d’une autre, est étroitement relié au Royaume dont Jésus est le roi] et à accueillir pleinement le réel qui s’impose alors à moi pour y accéder ainsi qu’au Royaume. Réalisant cela, je puis demander au Seigneur, d’une manière renouvelée, la grâce d’être libre, d’accéder à ce que je désire, d’accueillir dans cette perspective pleinement ce qui s’impose à moi pour y accéder… Moi aussi, à la suite de Jésus, je puis prendre courageusement la route de mon existence en me détachant et en m'attachant.
Père Jean-Luc Fabre

Témoignage de Kenny Scott

 

POURQUOI JE VEUX ÊTRE

ORTHODOXE.


"Lorsque je suis sorti d’un office orthodoxe, auquel j’avais assisté pour la première fois,  je ne voulais plus rien à voir avec ça.
J'ai dit à mon ami qui voulait me faire connaître l'Orthodoxie que c'étaient "des fadaises superstitieuses".
Mais dans les mois qui suivirent je ne parvins pas à chasser cet office de mon esprit.
Je suis parti à la recherche de l'église et j’ai découvert que les inquiétudes que j'avais étaient peut-être sans fondement.
Et que peut-être c’étaient plutôt mes convictions qui étaient des fadaises et non celles de l'Église.
Alors j'ai ouvert des portes closes et suis allé à un autre office, et un autre, et un autre, jusqu'au point où nous en sommes aujourd'hui. Des catéchumènes de l'Église Orthodoxe.
 
Depuis l'époque de ce premier office jusqu'à maintenant, Laura et moi avons posé beaucoup de questions et avons reçu encore plus de réponses, avec beaucoup de grâce et de patience.
Nous avons eu beaucoup de périodes avec ces questions : "Est-ce possible ?" Et "Que faisons-nous maintenant ?" .
 
Ai-je envie d'être Orthodoxe ?
D'une certaine façon, je ne veux pas être Orthodoxe.
 
Mes parents. Ma famille. Mes amis. Moi, comme beaucoup de convertis à l'Orthodoxie, venons d'une longue lignée de l'héritage protestant.
Je ne veux en aucune façon déshonorer cette histoire ni avoir honte de ce que j'ai trouvé le Christ à travers ma famille ecclésiale et mes amis ; ils ont nourri le caractère et la personnalité qui sont les miens aujourd'hui.
 
Mais je crains que certains de ma famille et amis voient cela comme un rejet de ces choses qu'ils ont instillées en moi.
Je crains que pour certains, cela provoque des douleurs inutiles et de l'inquiétude.
Je crains que certains de mes amis perçoivent ce changement comme de la désinvolture vis à vis de la foi, plutôt comme une progression.
 
Mais je trouve que, malgré ces préoccupations, je ne peux pas revenir en arrière sans mentir à mes amis et ma famille, à moi-même, et à Dieu.
 
Je trouve que certains des aspects de mon refus d’être Orthodoxe correspondent à des aspects de mon désir d’être Orthodoxe.
 
A priori je ne veux pas avoir d'autorité sur moi. Je ne veux pas rendre des comptes à quelqu'un d'autre que Dieu.
 
Je ne veux pas être guidé par l'Église dans l'interprétation des Écritures.
Je ne veux pas suivre une forme structurée de culte.
 
Mais ma rencontre avec l'Église Orthodoxe est à l’origine de mon désir de changer.
Elle a changé mes perspectives sur l'autorité, la responsabilité, les Écritures, le culte, et plus encore.
 
Ai-je envie d'être Orthodoxe ?
D'une certaine façon, je dois être Orthodoxe.
Je dois être Orthodoxe, parce que je ne peux pas être autre chose.
Mes pensées sur les doctrines fondamentales, comme Sola Scriptura et Sola Fide ont changé.
 
Les Écritures ne l’ont jamais dit, l'Église ne l'a jamais enseigné, alors pourquoi devrais-je croire quelqu'un qui dit le contraire 1500 ans après ?
 
Mes idées sur l'autorité ont été brisées.
Pourquoi devrais-je faire confiance à quelqu'un qui me dit 2.000 ans plus tard ce que Paul voulait dire vraiment, davantage qu'à un disciple de Paul lui-même ? Je ne peux tout simplement pas revenir en arrière.
 
Je veux être Orthodoxe, parce que je suis convaincu, bien que j'aie encore beaucoup de questions et que certaines pratiques me mettent encore mal à l'aise.
 
Je suis convaincu que cette église est l'Église instaurée par Jésus et celle qui a été construite par ses apôtres.
 
Cela va contre ce à quoi on m’a habitué.
Comme beaucoup de chrétiens, quand il s’agit de se déterminer pour aller dans une église, le choix finit par se porter sur l'église à l’intérieur de laquelle on est le plus à l'aise et qui nécessite peu de changements. Essentiellement, une église qui nous ressemble le plus...
 
C'est la première fois que je fais le choix d'une église qui me met mal à l'aise.
 
Je veux être Orthodoxe, car c'est la première fois que j'ai senti que l'église est bonne pour mon âme.
 
Les "sacrements" qu’on m’avait appris était purement symboliques, je sais maintenant qu’ils n'ont jamais été compris de cette façon par les premiers chrétiens.
 
Je désire les sacrements qui ont été absents de ma vie et qui ont été donnés à l'Église pour ma sanctification.
 
Je veux être Orthodoxe parce que c’est l’Église fondée par le Christ.
 
Je veux être Orthodoxe parce que c’est l'Église d’où vient la Bible.
 
Je veux être Orthodoxe parce que la Bible me le dit.
 
Je veux être Orthodoxe, parce que Dieu est vénéré dans cette église comme je ne l’ai jamais connu ailleurs.
 
Je veux être Orthodoxe, car je n'ai pas à suivre les modes chrétiennes.
 
Je veux être Orthodoxe, car ils n'ont pas oublié les martyrs.
 
Je veux être Orthodoxe parce que Marie y est honorée.
 
Je veux être Orthodoxe, car c'est l'Église dont j'ai toujours été séparé sans le savoir.
 
Je veux être Orthodoxe parce que le Christ est ressuscité, et qu’ils le célèbrent vraiment.
 
Je veux être Orthodoxe parce que je veux être une meilleure personne pendant des années à partir de maintenant.
 
Je veux être Orthodoxe, parce que je veux danser avec Dieu.
 
Je veux être Orthodoxe parce que je le dois.

 

(version française par Maxime le minime

COMMENT PARDONNER ?

APPRENDRE...

(Vidéo)

 

DESCRIPTION : Avez-vous réellement pardonné à ceux qui vous ont offensés ? « L’épître à Philémon », l’une des lettres les plus intimes de l’apôtre Paul, offre quelques conseils pratiques à Philémon, un responsable d’Eglise, sur la manière dont il devrait pardonner son esclave en fuite, Onésime. Evaluons notre pardon à la lumière des requêtes de l’apôtre !

PLAN
A- Le caractère de celui qui pardonne
B- Les actes de celui qui pardonne

LIBERTÉ DES CULTES

et interdiction des cérémonies religieuses,

à l’exception des obsèques, serait maintenue jusqu’au 2 juin

LE JEUX DANGEREUX DU GOUVERNEMENT FRANCAIS:

Le 28 avril, le Premier ministre Edouard Philippe présentait devant l’Assemblée nationale son plan de déconfinement, annonçant que de nombreuses activités de vie collective pourraient reprendre à partir du 11 mai. Cependant, au cours de son allocution, le Premier ministre précisa que l’interdiction des cérémonies religieuses, à l’exception des obsèques, serait maintenue jusqu’au 2 juin.

Cette prolongation des restrictions imposées sur le libre exercice des cultes suscita alors une vive réaction de la part des élus de droite et de l’Église catholique. La Conférence des évêques de France (CEF) exprimait son « regret » que la célébration des cultes en public ne pourrait pas reprendre à partir du 11 mai, et 67 parlementaires signèrent une tribune dans Le Figaro, interpellant le gouvernement à revenir sur sa décision.

Face à l’ampleur de cette fronde, le gouvernement révisa sa position : le 4 mai Edouard Philippe s’est déclaré devant le Sénat « prêt à étudier la possibilité que les offices religieux puissent reprendre à partir du 29 mai ».

Cependant, si cette date permettait aux églises d’accueillir des fidèles pour la messe de Pentcôte, elle n’a pas réussi à éteindre la controverse. En effet, elle fait l’impasse sur l’Aïd al-Fitr, fête de clôture du Ramadan, prévue le 24 mai, provoquant l’indignation du Recteur de la Grande Mosquée de Paris.

Cette controverse est d’autant plus notable que, jusqu’ici, les restrictions en matière de libertés religieuses qu’impose l’État français n’avaient pas rencontré de forte opposition, ni de la part de la société civile ni de la part des élus.

Comment faut-il alors comprendre ce retournement de situation ?

L’annonce du plan de déconfinement annonce la sortie progressive d’une politique d’urgence, définie par une relative union nationale. En ce faisant, cette annonce marque aussi la reprise de la politique « normale », où le conflit est structuré autour des institutions et des pôles idéologiques. La contestation en matière de libertés religieuses s’inscrit dans ce mouvement plus large.

Une application inédite des lois

Le 15 mars, le gouvernement interdisait par arrêté tout rassemblement ou réunion de plus de 20 personnes au sein des établissements de culte, à l’exception des cérémonies funéraires.

Le 23 mars, le gouvernement renforça cette mesure, interdisant tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte sans critère de capacité maximale ; les cérémonies funéraires étaient à ce moment-là restreintes à un maximum de 20 participants.

Ces restrictions furent promulguées dans le cadre du droit. En effet, tout comme de nombreux droits fondamentaux, la liberté religieuse n’est pas absolue. Ainsi, l’article 9.2 de la Convention européenne des droits de l’homme prévoit que la liberté de manifester sa religion ou ses convictions peut faire l’objet de restrictions sous certaines conditions, notamment en application de mesures nécessaires à la santé. En France, l’article 1 de la loi de séparation des églises et de l’État de 1905 conditionne la garantie du libre exercice des cultes à l’intérêt de l’ordre public.

Si les restrictions promulguées en mars n’entravaient pas au droit, leur application était inédite. Malgré cela, elles reçurent un large aval de la part des autorités religieuses – alors même que ces mesures tombaient à la veille des grandes fêtes monothéistes de Pessa’h, de Pâques, et du Ramadan.

Une large adhésion des institutions religieuses

Le Conseil national des évangéliques de France estimait ces restrictions « conformes à la loi, puisque justifiées, nécessaires et proportionnées pour des motifs de santé publique ».

De nombreux diocèses catholiques y adhérèrent aussi, dispensant leurs fidèles de l’obligation de participer à la messe dominicale. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) appela les imams à remplacer la prière collective du vendredi par la diffusion d’enregistrements audio-visuels.

Si certaines voix dissidentes se sont manifestées par le biais de la presse conservatrice ou en organisant des réunions en dépit de leur interdiction, comme à Saint-Nicolas du Chardonnet, la majorité s’est ralliée à la logique restrictiviste du gouvernement.

Pourtant, comme nous l’avons vu, ce ralliement s’est précipitamment estompé après le 28 avril.

Comment expliquer ce renversement de situation ?

Cette contestation advient dans un contexte de défiance croissante envers la politique gouvernementale. Alors que le gouvernement avait réussi a mené une politique unilatérale en début de crise, son autorité vacille depuis fin avril.

Selon un sondage IFOP, le 20 mars le gouvernement bénéficiait de la confiance de 55 % de Français quant à sa capacité à gérer efficacement la crise du coronavirus ; le 6 mai, ce taux avait chuté de 20 points pour atteindre 35 %.

Le 28 avril, le gouvernement s’est vu contraint de reporter sine die un débat à l’Assemblée nationale sur l’application de traçage numérique StopCovid (ce qui n’a pas empêché la poursuite de son développement). Le 4 mai, le Sénat a rejeté le plan de déconfinement du gouvernement. Et le 11 mai, le Conseil constitutionnel a censuré des éléments du projet de loi liés à l’isolement, et aux données médicales liées au traçage des malades infectés par le coronavirus.

De fait, ces indicateurs traduisent le pendant politique du déconfinement : le retour progressif de la politique « normale », dans laquelle les contre-pouvoirs institutionnels (le Parlement, le Conseil constitutionnel, les acteurs de la société civile) se réaffirment et les confrontations idéologiques reprennent le dessus sur les appels à l’unité nationale.

Les religions, évoluant en interaction et en tension avec leur environnement socioculturel, s’inscrivent aussi dans ce basculement hors de la trêve (relative) des hostilités politiques observé durant le pic de la crise.

Des prises de position diverses

Ce constat se confirme d’ailleurs si nous regardons de plus près les prises de position des différentes autorités religieuses. Comme nous l’avons déjà signalé, la CEF et la Grande Mosquée de Paris se sont opposées à la décision gouvernementale d’étendre les restrictions imposées aux libertés religieuses au-delà du 11 mai. Cependant, l’Église protestante unie de France et le Conseil national des évangéliques de France se sont abstenus de critiquer ouvertement le gouvernement par rapport à cette extension. Haïm Korsia, le grand rabbin de France, s’est montré compréhensif envers le gouvernement, jugeant qu’il fallait avant tout « s’assurer de la sécurité sanitaire ».

D’autres instances musulmanes, telle que l’Union des mosquées de France, ont aussi choisi d’adhérer au calendrier émis par le gouvernement.

Diversité de réactions et de traditions

Cette diversité de réactions traduit plusieurs éléments. D’une part, l’importance accordée aux rites, à la sacralité des lieux et des objets, et aux réunions physiques varient selon les traditions religieuses.

Ainsi, la centralité de l’eucharistie dans le catholicisme implique l’obligation de participer à la messe dominicale, alors que le christianisme évangélique donne la priorité à l’étude du texte biblique et à la proclamation par le verbe, des pratiques qui s’accommodent plus aisément aux contraintes imposées par le confinement.

À cela s’ajoute la diversité des positionnements politiques et institutionnels des différentes autorités religieuses. L’Église catholique bénéficie d’une assise institutionnelle forte en France, en raison de son ascendance historique et de ses ressources internes. Elle s’inscrit aussi dans une relation historique de conflit avec les institutions républicaines.

A contrario, le protestantisme et le judaïsme sont issus d’une histoire minoritaire en France au cours de laquelle ils se sont ralliés à la République.

Quant aux musulmans, leur absence de front commun reflète des dissensions endiguées dans l’Islam français. Celles-ci découlent de l’histoire migratoire et du projet controversé de rassembler les courants islamiques français sous l’égide d’une unique autorité représentative en dialogue avec l’État.

En sus des divergences internes aux traditions religieuses, ces divergences de positionnement dans la société française contribuent à expliquer les multiples réactions des autorités religieuses face à la politique gouvernementale. Si la polyphonie des réactions religieuses après l’annonce du plan de déconfinement reflète dans une certaine mesure les spécificités internes à ces religions, elle annonce aussi un retour à la politique « normale ».The Conversation

Alexis Artaud de La Ferrière, Senior Lecturer in Sociology, University of Portsmouth

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Source: Info Chrétienne


UN FAIT MÉCONNU:

Miracle sur Tchernobyl

L'archimandrite Serge (archiprêtre Nikolai Yakushin), qui a reçu la tonsure monastique en l'honneur du saint martyr Sergei Tchernobyl, tué dans les années 1930, témoigne des miracles de Tchernobyl. Par la Providence de Dieu, le jour de l'homonyme de l' archimandrite Serge (Yakushin) est le 26 avril.

L'apparition de la Mère de Dieu sur Tchernobyl

Le premier grand signe de la catastrophe de Tchernobyl, dont la planète entière a tremblé en 1986, a été révélé lors du développement rapide de l'énergie nucléaire en son sein - bien avant l'explosion du quatrième réacteur de Tchernobyl. 

Les témoins et les témoins oculaires de l'événement se sont alors souvenus que cela s'était produit exactement dix ans avant l'accident: le 26 avril 1976 - au jour le jour. 

Autrement dit, il y a 40 ans, le Seigneur a montré un signe. La reine du ciel elle-même a mis en garde contre la tragédie imminente. 

A cette époque, le journal local Prapor Peremogi (The Victory Banner) a même publié une note à ce sujet sous le titre "Fictions of Churchmen". 

Il a écrit qu'un nuage de forme inhabituelle est apparu dans le ciel et les hommes d'église ont affirmé que c'était l'apparence de la Vierge. Cependant, ce n'était pas du tout une bizarrerie atmosphérique.

Dans la soirée, de nombreux habitants ont vu un nuage tomber au sol, de sorte que le contour de la figure de la Très Sainte Théotokos est devenu clairement visible dessus. 

Le visage et les vêtements étaient visibles - tous de couleurs vives. Dans ses mains, elle tenait des grappes d'absinthe sèche, que nous appelons Tchernobyl.

La Mère de Dieu a laissé tomber de l'absinthe sur la ville. Puis cette apparition s'est déplacée vers la forêt et s'est arrêtée au-dessus du temple du saint prophète Élie. 

La Vierge Marie s'est tournée vers notre temple et l'a béni deux fois avec deux mains. Quand Elle est apparue, la pluie s'est immédiatement arrêtée et un temps chaud, calme et clair s'est installé. 

Ce phénomène a été rapporté au prêtre local, le père Alexander Prokopenko. Il a ensuite expliqué que seule la Mère de Dieu pouvait bénir à deux mains, personne d'autre. Les évêques bénissent également à deux mains, mais ce n'était pas une image masculine.

L'interprétation était la suivante: il faut s'attendre à un été sec et maigre. Et seulement des années plus tard, après l'accident, il est devenu clair que ce signe l'annonçait. 

Certaines personnes ont trouvé et ramassé de l'absinthe tombée du ciel. Et exactement dix ans plus tard, l'accident de Tchernobyl s'est produit. Mais au moment où cela s'est produit, personne n'a jamais pensé qu'il y avait un lien entre des événements séparés par une décennie. Ce n'est que beaucoup plus tard que les gens se sont souvenus et ont commencé à réaliser que c'était un signe de Dieu.

En 2002, avec la bénédiction de Sa Béatitude Vladimir, métropolite de Kiev et de toute l'Ukraine, une icône a été peinte qui représente l'apparence de la Bienheureuse Vierge Marie au-dessus de Tchernobyl. 

Il a été créé par le serviteur de Dieu Jean, qui a peint le temple pour nous. C'est un artiste, un citoyen de Kiev. L'essentiel est qu'une personne soit très religieuse, pieuse et sérieuse. 

De plus, un orphelin. Commençant par la bénédiction d'un travail si important, il a jeûné et communié comme d'habitude. 

L'icône représente notre temple Ilyinsky, au-dessus duquel la reine du ciel s'élève dans le ciel avec les archanges Michael et Gabriel des deux côtés. Dans ses mains est l'herbe d'absinthe. À droite et à gauche de l'icône se trouvent des capsules renforcées d'absinthe collectées dans la zone de Tchernobyl. Sa Béatitude Vladimir a béni cette image comme notre icône localement vénérée de Tchernobyl.

L' organisateur du Parti communiste des Chernobyl Spas a vu l' icône de Tchernobyl sur son lit de mort

Une autre  icône célèbre de l'église St. Elias est le «Chernobyl Spas», qui a également sa propre histoire particulière. On peut dire que cette icône vient du peuple. Les gens ont survécu à une tragédie comme celle que l'histoire ne connaissait pas. Ils avaient besoin de soutien et de sympathie. Beaucoup étaient malades et au début il y avait une énorme panique.

Il se trouve que Yuri Borisovich Andreev, maintenant décédé, l'organisateur du parti de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un communiste, est tombé gravement malade, après avoir reçu d'énormes doses de rayonnement. 

Il a beaucoup souffert, déjà couché sur son lit de mort. Ils pensaient que ses jours étaient comptés. 

Et il avait en rêve constamment la vision de cette icône. 

Puis il a dit au peintre d'icônes exactement à quoi elle devrait ressembler. Il me l'a dit, puis j'en ai informé le Bienheureux Métropolite Vladimir. 

Se sentant proche de la mort il n'arrêtait pas de demander: «Écrivez cette icône ...»

Sa Béatitude a béni la réalisation de l'icône.

L'icône a été peinte dans la laure Trinité-Serge en 2003. Et consacrée dans la laure de Kiev-Petchersk lors de la fête patronale de l'Assomption de la Mère de Dieu. 

Lorsque Sa Béatitude le métropolite Vladimir a consacré l'image des Spas de Tchernobyl, trois signes sont immédiatement apparus dans le ciel: une colombe a volé juste devant l'icône devant des centaines de personnes, un arc-en-ciel est apparu dans le ciel, puis une croix au centre de laquelle le soleil brillait. 

Et fait intéressant, l'organisateur de la fête Yuri Borisovich a récupéré sa santé après cela, le Seigneur l'a guéri. 

Il est surprenant que ce soit l'organisateur du parti de Tchernobyl, puis le président de l'Union Tchernobyl-Ukraine, qui ait été élu pour une telle mission - à travers lui est venue l'icône des Spas de Tchernobyl, dont le Seigneur a guéri à plusieurs reprises les affligés et les malades.

Le célèbre pin de Tchernobyl

Le peintre d'icônes Vladislav Goretsky, un artisan de grande classe, a travaillé sur l'icône. L'image est exécutée de manière subtile et expressive. En son centre, nous voyons une «étoile d'absinthe» voler du ciel au-dessus de la lueur menaçante de l'explosion et un pin en forme de crucifix. Ce signe phénoménal d'une tragédie imminente que la main du Seigneur a érigée sur la terre polonaise des décennies avant l'accident: déjà pendant la Grande Guerre patriotique, c'était un grand arbre mature. 

Et il s'est avéré que la station a été construite littéralement à deux kilomètres de cette énorme croix vivante qui a grandi à la lisière de la forêt. Lorsque la «forêt rouge» infectée par les radiations a été éliminée et que l'espace a été nettoyé, une image étonnante s'est ouverte, semblable à une vision spirituelle: deux symboles de catastrophe universelle, connectés dans un seul plan,

Des deux côtés de la croix d'arbre sur l'icône se trouvent les liquidateurs de la centrale morts et vivants. Et surtout, le Seigneur Jésus-Christ avec le rouleau de l'Apocalypse, la Bienheureuse Vierge Marie et l'Archange Michel. Tout cela a donc été vu par l'organisateur du parti de Tchernobyl.

25 ans après l'accident de Tchernobyl (26 avril 1986), le niveau de rayonnement dans la zone de l'église du prophète Elie, seule église opérant dans la zone d'exclusion, était bien inférieur à celui de la zone, affirment les liquidateurs de Tchernobyl.
 
"Même dans les jours les plus durs de 1986, la zone autour de l'église du prophète Elie était propre (sans radiations), sans parler du fait que l'église elle-même était également propre", a déclaré le président de l'Union ukrainienne de Tchernobyl Youry Andreyev dans une vidéoconférence Kiev-Moscou mercredi dernier.
 
Maintenant, le territoire adjacent à l'église a le niveau de fond de 6 microroentgen par heure contre 18 à Kiev.
 
Andreyev a également dit que de nombreux liquidateurs de catastrophes avaient été athées. "Nous en sommes venus à devenir croyants plus tard après avoir observé de tels développements, qui ne pouvaient s'expliquer que par la volonté de Dieu ", dit-il.
 
En particulier, selon lui, quelques secondes après l'explosion de la quatrième unité du PP de Tchernobyl, le nuage contenant des particules d'uranium a commencé à se déplacer en direction de Pripyat, une ville située à environ 1.800 mètres de l'usine. Il y avait un pin sur son chemin (il figure sur une icône bien connue appelée Sauveur de Tchernobyl).
 
"Le nuage s'est arrêté devant ce pin, divisé en deux parties pour une raison inconnue et a continué à se déplacer vers les côtés gauche et droit de la ville au lieu de couvrir ses zones résidentielles. Le niveau de rayonnement dans les zones contaminées était de quatre ou cinq roentgen par heure, et la ville ne montrait qu'un demi- milliroentgen", a déclaré M. Andreyev.

 

 

Le Sauveur regardait le prêtre chaque nuit,
montrant où son image était cachée dans la zone

Il y a une autre icône inhabituelle dont je n'ai pas parlé auparavant. Il s'agit d'une image du Sauveur de l'église de l'Archange Michel dans le village de Krasno dans la zone d'exclusion.

Cette merveilleuse icône a vraiment la même histoire merveilleuse. Un habitant de ce village s'est retrouvé à Saint-Pétersbourg, où il est resté. Il y a été ordonné, et depuis lors, il a été prêtre à Saint-Pétersbourg.

Il y a environ onze ans, il a cherché mon numéro et a appelé une fois. Le père m'a raconté son histoire pleine d'épreuves et a dit: «Père Nikolai, j'ai une grande demande pour vous. Je vois constamment dans un rêve les yeux du Sauveur d'une icône laissée dans la zone. 

Pourriez-vous la retrouver? Ceci est une grande icône du Christ. " Je demande: "Mais comment puis-je la trouver?" Le prêtre de Saint-Pétersbourg répond: "Je vais vous dire où." Et il raconte en détail dans quel village, dans quelle cabane et dans quel grenier cette icône est cachée. 

Dans un rêve subtil, il vient de voir l'endroit où se trouve la merveilleuse image du Sauveur avec un regard vif, et me décrit l'emplacement de l'icône. Ils ne pourraient pas la trouver comme ça: ils devaient être locaux et bien orientés dans le quartier qui devenait aussi une zone contaminée par les radiations.

Son grand-père a servi dans l'église de l'Archange Michel pendant de nombreuses années. Cette ancienne icône inhabituelle a été volée, mais le Seigneur l'a miraculeusement rendue. 

Après l'accident, le magnifique temple en bois Mikhailovsky, construit en 1800, a malheureusement été complètement pillé par des pillards. Et cette image a été cachée par son grand-père, maintenant décédé, et personne ne savait où se trouve le merveilleux sanctuaire, qui, comme vous pouvez le comprendre, est si cher au Seigneur qu'il a lui-même donné un signe à ce sujet et a appris à le trouver.

Et à Saint-Pétersbourg, cette icône a commencé à apparaître dans les songes d'un prêtre de la zone de Tchernobyl: le Sauveur le regardait tous les soirs. 

Le Père m'a convaincu. Je suis allé au village, j'ai trouvé la maison abandonnée comme uil me l'avait décrite - c'est sûr! Elle était dans le grenier. Lorsque nous l'avons restauré le prêtre de Saint-Pétersbourg a pris l'avion pour s'incliner devant le Sauveur - pour le voir non pas en rêve, mais en réalité.

Le Christ de cette icône a un regard comme s'il était vivant, un tel regard est vraiment impossible à oublier. En voyant ces yeux extraordinaires une fois, vous ne les oublierez jamais pendant combien de temps vous vivrez.

Service angélique dans la zone radioactive

 

L'ancien temple du village de Krasno a été délaissé longtemps par les gens. Mais il n'a pas abandonné par ceux à qui il est consacré - par l'archange Michel et les forces célestes éthérées. Nous avons la preuve que les saints anges y rendent le service de Dieu. Plusieurs fois au cours des différentes années de 2005 à 2009, les unités de police de Tchernobyl sont venues vers moi avec des messages inhabituels et la question: «Père, comment comprendre cela? Qu'est-ce que tout cela signifie?"

Après de longues conversations avec la police, ce qui suit est devenu clair. 

Un jour, une équipe de service, patrouillant dans la zone d'exclusion, a longé une étroite route de campagne, qui était entourée d'arbres et d'arbustes des deux côtés. En approchant de l'endroit où se trouve le temple, les policiers ont encore distinctement entendu les bruits de voix de loin. 

Étonnés, ils se sont arrêtés et ont écouté. Il ne pouvait pas y avoir de monde ici : personne n'y vit depuis longtemps, les auto-colons sont également exclus. À l'intérieur de la zone à l'entrée des zones infectées, il y a un autre point de contrôle par lequel personne n'est passé depuis longtemps. Il est presque impossible de traverser la forêt - elle est devenue une zone sauvage et dangereuse.

D'un temple abandonné est venu une église révérencielle chantant d'une beauté surnaturelle

La voiture de patrouille a roulé et s'est approchée du temple. De là est venu un chant d'église respectueux d'une beauté surnaturelle, des lueurs de lumière étaient visibles. 

Les gars sont sortis de la voiture et se sont figés. Ils ont soudain éprouvé une peur sans précédent, pris par une terreur sacrée. Je dois dire que la police de Tchernobyl est professionnelle et préparée aux situations extrêmes. Mais ces hommes en bonne santé ont eu peur comme des enfants et, en sautant dans leur jeep, ont pleuré. 

Après avoir parcouru quelques kilomètres, ils se sont calmés et, à en juger par eux-mêmes, ont décidé de retourner à nouveau à l'église. Quand ils y sont arrivés une deuxième fois, c'était déjà calme là-bas. 

Mais ils n'osaient toujours pas entrer dans le temple. Les patrouilleurs ont immédiatement signalé le phénomène inhabituel au chef. L'ensemble du bataillon de police gardant la zone de Tchernobyl était au courant de cette incroyable histoire. 

Puis ils sont venus dans mon église et ont parlé de ce qu'ils avaient entendu et vu. Ils m'ont demandé ce que cela pouvait signifier. Je leur ai expliqué que de tels cas dans l'histoire de l'église étaient connus auparavant. 

Les anges ne quittent pas le trône consacré avant la fin des temps. Et ils accomplissent eux-mêmes le service lorsque le temple est abandonné par des gens pour une raison quelconque. 

De plus, le temple de Krasno a été érigé en l' honneur du chef de l'armée céleste. Cet endroit a été brûlé par le souffle mortel des radiations, néanmoins, la sainteté et la grâce demeurent, et donc les anges y servent. Le Seigneur a permis aux gens de découvrir cela en choisissant des témoinssérieux et crédibles comme messagers du miracle de Dieu.

Archimandrite Sergius (Yakushin)
Enregistré par Valentina Serikova

26 avril 2016

Source :  https://pravoslavie.ru/92817.html (traduction automatique en français )

 

SAINT SYMÉON (Ou SIMÉON) ,

QUI ÊTES-VOUS?

SeSt Syméonlon la tradition ecclésiastique Saint Syméon (ou Siméon) était l'un des quatre fils que Saint Joseph avait eus d'un premier mariage, c'est pourquoi on l'appelle aussi, selon la coutume juive de cette époque, "frère du Seigneur" *.

Après le martyre de Saint Jacques (62) et la prise de Jérusalem par les armées romaines (70), les Chrétiens, qui s'étaient réfugiés à Pella, instituèrent Syméon deuxième Évêque de la Mère des Eglises.

Etant devenu lui-même temple du Saint Esprit, il détruisit avec un zèle divin les temples des idoles et conduisit Juifs et païens à la lumière de la connaissance de Dieu, au mépris des dangers et des persécutions.

Pendant la persécution de Trajan (vers 106), alors que, sur l'ordre du consulaire Atticus, on poursuivait non seulement les Chrétiens mais aussi tous les descendants de David, certains hérétiques, qu'il avait combattus, dénoncèrent aux Romains le Saint Hiérarque qui avait passé vingt-six ans (ou vingt-trois) dans l’Épiscopat.

Il fut tourmenté de diverses manières pendant plusieurs jours, montrant une telle bravoure que le consulaire et ceux qui l'entouraient, se demandaient comment ce vieillard de cent vingt ans pouvait supporter de tels tourments.

Ils le condamnèrent néanmoins au supplice de la croix, et c'est dans la joie d'imiter son Maître que Saint Syméon partit remporter au ciel la couronne de la victoire.

Il eut pour successeur Justus, un Juif converti (+ 111).

* C'est la version du Synaxaire, selon d'autres (Egésippe, Eusèbe), il était fils de Clopas, frère de Joseph, et de Marie, cousine de la Mère de Dieu (cf. Jn. 19:25), et était par conséquent cousin du Seigneur et fils de l'oncle de St. Jacques "frère du Seigneur", cf. 23 oct.

6 péchés que

 

les chrétiens ne

 

distinguent

 

plus

Le péché nous sépare de Christ (Esaïe 59:2). Il n’y a pas différents niveaux de séparation. Nous sommes soit réconcilié avec Dieu, soit étranger pour lui (Colossiens 1:21-22).

Ne vous y trompez pas, aucun péché n’est acceptable aux yeux de Dieu. C’est pourquoi il est essentiel de confesser ses péchés et de s’en détourner en marchant dans l’humilité et la droiture. Rachel-Claire Cockrell, écrivain et enseignante d’anglais a constaté 6 péchés que les chrétiens ont tendance à ignorer.

  1. L’égoïsme et le pharisaïsme

Si vous éprouvez le besoin de rendre publiques vos actions, vos pensées ou vos sentiments dans le but d’être valorisé, il faut vous ressaisir ! Beaucoup aiment démontrer qu’ils sont des bons chrétiens. Sachez que Christ connaît vos coeurs et ce qui vous motive ! Votre unique priorité devrait être de plaire à Dieu en toutes choses !

  1. L’orgueil

« L’orgueil précède la chute. »
Proverbes 16:18

Cette parole nous montre à quel point l’orgueil est dangereux. Si l’on refuse de pardonner, on agit avec orgueil. Si l’on se dispute avec quelqu’un, mais que l’on refuse d’être le premier à s’excuser, c’est de l’orgueil. Souvenez-vous de la grâce de Christ à votre égard et faites de même envers les autres.

  1. La convoitise

« Tu ne convoiteras point… »
Exode 20:17

Jésus était un pauvre charpentier et ses disciples vivaient de la générosité des autres. Ce n’est pas un péché de vouloir acquérir de belles choses… Mais cela peut le devenir si nous le faisons par convoitise ou si nous nous endettons lourdement pour le faire. Si ces biens matériels devaient vous être enlevés, seriez-vous toujours satisfaits et trouveriez-vous toujours votre joie en Christ ?

  1. Les rumeurs

« Ne parlez point mal les uns des autres… »
Jacques 4:11

Dire du mal des autres ne nous rend pas meilleurs qu’eux ! Nous ne connaissons pas forcément tout de leur vie et ne portons pas leur fardeau. Pour quelle raison le mari infidèle ne vient-il pas à l’église, ou la femme qui a avorté ? À cause de nos préjugés ! Rien ne nous autorise à porter des jugements sur les autres.

  1. La haine

« Que toute amertume, toute animosité, toute colère…disparaissent du milieu de vous. »
Ephésiens 4:31

Comment pourrais-je aimer mon prochain comme moi-même si j’éprouve de la haine envers lui ? Il nous arrive de haïr les personnes que nous ne comprenons pas, ou ceux qui rencontrent le succès, ou encore ceux qui nous blessent. Mais cela doit disparaître au milieu de nous. C’est pourquoi nous devons sonder nos coeurs et surveiller nos pensées et nos émotions.

  1. Le jugement

« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. »
Matthieu 7:1

Nous sommes tous pécheurs et c’est par Christ que nous avons pu éviter la condamnation, non par nos oeuvres. À chaque fois que nous nous permettons de juger quelqu’un d’autre, nous oublions que nous sommes pécheurs tout autant que lui ou elle. À partir de ce jour, faites le bon choix : admettez vos propres faiblesses et embrassez l’humilité.

La rédaction

Source : ibelieve.com

Article initialement publié en septembre 2017

Source:Info Chrétienne 

« L’acte d’abandon »

(contre les angoisses)

inspiré par Jésus à

Don Dolindo Ruotolo,

Prêtre napolitain qui vécu et mourut en odeur de sainteté en 1970 en Italie*

jesus abandon

Il a écrit ce:
 
Précepte sur l’abandon à Dieu, qui lui fut inspiré par Jésus.
 

 —————-

« Pourquoi te confondre en t’agitant ? Laisse que je m’occupe de tout et tout s’apaisera. En vérité je te le dis, tout acte d’abandon à moi, véritable et absolu, produit l’effet que tu attends et résout les situations difficiles.
 
S’abandonner à moi ne signifie pas se tourmenter, s’inquiéter et se désespérer en m’adressant ensuite une prière.
——————
S’abandonner signifie fermer les yeux de l’âme, écarter la pensée des tribulations et s’en remettre à moi pour que moi seul, je te fasse trouver l’autre rive, comme les enfants endormis dans les bras maternels.
mariebéb
 
Ce qui te bouleverse et te meurtri, c’est ton raisonnement, tes pensées, ton observation : vouloir remédier toi-même à ce qui t’afflige.
 
* Que de choses je fais lorsque l’âme, dans ses nécessités aussi bien spirituelles que matérielles, se tourne vers moi, me regarde, ferme les yeux et se repose en me disant :
« Pense y toi !: »
 
 
* Tu obtiens peu de grâce lorsque tu te tourmentes à les produire ; tu en obtiens beaucoup lorsque tu t’en remets à moi par la prière.Dans la douleur, tu pries afin que j’ôte ta douleur, mais pour que je l’ôte comme tu le souhaites… Tu te tourne vers moi, mais tu veux que je m’adapte à tes désires; tu n’es pas de ces malades qui demandent au médecin un remède, c’est toi qui le lui suggères.
 
* Ne fais ainsi, mais prie comme je te l’ai enseigné dans le Pater :*Que ton nom soit sanctifié*(c’est-à-dire qu’il soit glorifié dans ta requête) : »Que ton règne vienne : »(c’est-à-dire que tout concoure à ton règne, en nous dans ce monde)« Que ta volonté soit faite : »(ce qui est l’équivalent de :« Pense-y toi : »).
dieu-pere
——————
J’interviens avec toute ma puissance et je résous les situations les plus fermées. Le malheur s’acharne contre toi au lieu de disparaître, Ne t’agite pas, ferme les yeux et dis-moi en toute confiance : »Que ta volonté soit faite, pense-y toi : » Je te dis que j’y pense en intervenant comme médecin et, lorsque cela est nécessaire, j’accomplis aussi un miracle. Tu t’aperçois que le mal s’aggrave ? Ne t’inquiète pas, mais ferme les yeux et dis : »Pense-y toi : ». Je te réponds que j’y pense.
————–
* La préoccupation, l’agitation et le souci des conséquences sont contraires à l’abandon. On peut les comparer à la confusion que font les enfants, lorsqu’ils prétendent que leur mère subvienne à leurs besoins, mais veulent y pourvoir eux-mêmes, entravant ainsi son rôle avec leurs idées et leurs caprices enfantins.
barerouge
 
* Ferme les yeux et laisse-toi porter par le courant de ma grâce. Ferme tes yeux et laisse-Moi travailler/faire, en pensant à l’instant présent.Écarte tes pensées du future, comme d’une tentation. Repose-toi sur moi en croyant en ma bonté et je te jure sur mon amour, qu’en me disant ces paroles :« Pense-y toi : » j’y penserai, je te consolerai, je te libèrerai, je te guiderai.
——————
* Et lorsque je te conduirai sur un autre chemin que celui que tu envisages de prendre, je te soutiendrai en te portant dans mes bras, car aucun remède n’est plus puissant que mon amour. Je n’y pense que lorsque tu fermes les yeux.
lune-nuit
 
Mais tu es « insomniaque », tu veux tout évaluer, tout scruter, penser à tout; ainsi tu t’abandonnes aux forces humaines ou, ce qui est pire, aux hommes, en te fiant à leurs inventions. Voilà ce qui entrave mes paroles et mes projets. Oh ! combien je désire ton abandon pour te venir en aide et combien je m’afflige de te voir agité!
barerouge
 
* Voilà ce que cherche Satan : t’agiter pour te soustraire à mon action et te jeter en proie aux décisions humaines. Remets-toi donc à moi seul, repose-toi sur moi, abandonne-toi à moi en tout. Je fais des miracles en proportion de l’abandon total à moi et de l’absence de confiance en toi : Je dispense des trésors de grâces lorsque tu te trouves dans le plus grand dénuement.
———————-
 
* Si tu as des ressources ou si tu les cherches, tu suis le parcours naturel des choses, qui est souvent entravé par Satan. Aucun raisonneur ou modérateur, n’a fait de miracles, parmi les saints.
 
* Seul celui qui s’abandonne à Dieu agit divinement. Lorsque tu vois que les choses se compliquent, dis en fermant les yeux de l’âme: « Jésus, pense-y-toi : ». Et distrais-toi, car ton esprit est clairvoyant…pour toi, il t’est difficile de voir le mal. Remets-toi, souvent à moi en te distrayant de toi-même. Fais ainsi pour toute nécessité. Fait ainsi et tu verras de grands, continuels et silencieux miracles. Et je te le jure par mon amour. Moi j’y penserai, sois-en assuré.

 

——————
 
 
* Prie toujours avec cette disposition d’abandon et tu obtiendras paix et satisfaction, même lorsque je te ferai grâce de l’immolation de réparation et d’amour qu’impose la souffrance. Cela te parait-il impossible ? Ferme les yeux et dis, du fond de l’âme :« Jésus pense-y toi : » Ne crains rien, j’y penserai, et tu béniras mon nom en t’humiliant. Tes prière ne valent pas un pacte d’abandon confiant; souviens-t-en.
 
 
Il n’y a pas de neuvaine plus efficace que celle-ci :
 
« Ô Jésus, je m’abandonne à toi, pense-y toi »
 
« Abandonne-toi à mon cœur … et tu verras : »
——————–
 
* Je veux que tu crois en mon omnipotence et non à ton action : que tu cherches à me faire agir et non pas toi à travers les autres.
 
* Recherche mon amitié, exauce mon désire de t’avoir, de t’enrichir, de t’aimer comme je le veux. Laisse-toi aller, laisse-moi reposer en toi, laisse-moi exercer constamment sur toi mon omnipotence.
 
Si tu restes près de moi et si tu ne te préoccupe pas d’agir pour ton compte, de courir pour sortir, de dire d’avoir agi, tu me prouveras que tu crois en mon omnipotence et j’opèrerai intensément en toi, lorsque tu parleras, iras, travailleras, prieras,ou dormiras car « je donne tout à mes bien-aimés pendant leur sommeil » (psaume 126).
barerouge

Jésus i see

 
Si tu restes avec moi sans vouloir courir, si tu ne te préoccupes pas de tes besoins mais me les confies entièrement, je te donnerai tout ce dont tu as besoin selon mon dessein éternel. Je te transmettrai les sentiments que je veux de toi, une grande compassion envers ton prochain et je te ferai dire et faire ce que je voudrai. Alors ton action sera les nouveaux qui naîtront de moi.
 ——————
J’en ferai d’autant plus que tu auras voulu être un véritable fils comme le Fils Unique, car tu sais que « si tu fais ma volonté, tu seras : mon frère, ma soeur et ma mère »pour me faire croître dans les autres, car Je créerai de nouveaux fils, en me servant des véritables fils .
don-dolindo-ruotolo
Ce que tu feras pour réussir n’est rien à côté de ce que je fais dans le secret des cœurs de ceux qui aiment. « Demeure en mon amour…si tu demeure en moi et si mes paroles demeurent en toi, demande ce que tu veux et cela te sera accordé » (Jean 15)
barerouge

LA SCIENCE ET LA VIE APRES LA MORT...

ET SI LA MORT N'EXISTAIT PAS ?...

(Reois Vidéos)

ANNIVERSAIRE DES 25 ANS

D’ÉPISCOPAT DU

 

CATHOLICOS:

Chers amis. Aloho m'barekh.

Voici une belle occasion de tourner, une fois de plus, nos regards aimants et reconnaissants vers l'Eglise-mère (Indienne Orthodoxe / Malankare Orthodoxe) alors que le Père en Dieu de toutes les Chrétientés dites "de Mar Thoma" en tant que, maintenant, Catholicose de l'Est et Métropolite du Malankare, va fêter les 35 ans de sa Consécration Épiscopale.

Toute notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma ( Église Métropolitaine pour l'Europe et ses missions ) adresse ses félicitations à Sa Sainteté et surtout l'assure, ainsi que l'Eglise-mère, de son entière loyauté et de ses prières incessantes.

Nous implorons de Sa Sainteté sur notre personne et les fidèles du Christ attachés à notre Juridiction Ses prières et Sa bénédiction Apostolique.

Puissent Saint Thoma auquel il succède, ainsi que Mar Gregorios de Parumala, continuer de l'assister de leurs intercessions !

+Métropolite Mor Philipose.Brévilly ce 14.V.2020

UNE RÉALITÉ POUR AUJOURD'HUI, POUR DEMAIN ET JUSQU'A SON RETOUR EN GLOIRE.

De Tertullien (v. 155-v. 220) , Père de l'Eglise, dans: La Prescription contre les hérétiques, 20-21 ; CCL 1, 201-203 (trad. Orval):

"Parmi ses disciples, le Christ en a choisi qu'il s'est attaché plus étroitement pour les envoyer prêcher parmi tous les peuples.

L'un d'entre eux s'étant retranché de leur nombre, il a commandé aux onze autres, lors de son retour au Père après sa résurrection, d'aller enseigner les nations afin de les baptiser dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Mt 28,19).

Aussitôt, les apôtres – dont le nom signifie « envoyés » – ont choisi par le sort Matthias comme douzième à la place de Judas, selon la prophétie contenue dans un psaume de David (108,8).

Ils ont reçu, avec la force promise de l'Esprit Saint, le don des miracles et des langues.

D'abord en Judée, ils ont témoigné de la foi en Jésus Christ et y ont institué des églises.

De là, ils sont partis à travers le monde pour répandre parmi les nations le même enseignement et la même foi. (...)

Quelle a été la prédication des apôtres ?

Quelle révélation le Christ leur a-t-il faite ?

-Je dirai qu'on ne doit pas chercher à le savoir autrement que par ces mêmes églises que les apôtres ont personnellement fondées en leur prêchant tant de vive voix que par leurs écrits.

Si cela est vrai, il est incontestable que toute doctrine qui s'accorde avec ces églises apostoliques, mères et sources de la foi, doit être considérée comme vraie parce qu'elle contient ce que les églises ont reçu des apôtres, les apôtres du Christ, et le Christ de Dieu."

Merci à l'Eglise Orthodoxe des Indes d'avoir voulu, dans son zèle missionnaire à l'instar de son Saint fondateur l'Amôtre Thomas, confirmer l'Europe Chrétienne mais à la Foi vascillante, dans la Foi Apostolique, la Tradition Apostolique telle que transmise, pure et inaltérée par nos Eglises Orthodoxes Orientales!

Merci aux Seigneur de ne jamais abandonner ceux qui Le recherchent avec droiture !

-----------------------------

Caros amigos. Aloho m'barekh.

Aqui está uma grande oportunidade de voltar mais uma vez nossos olhares amorosos e agradecidos para a Igreja Mãe (ortodoxa indiana / ortodoxa Malankare) enquanto o Pai em Deus de todos os cristianismos chamado "de Mar Thoma", como agora , Catholicose do leste e Metropolitan of Malankare, celebrará os 35 anos de sua consagração episcopal.

Toda a Igreja Sino-Ortodoxa de Mar Thoma (Igreja Metropolitana da Europa e suas missões) envia seus parabéns à Sua Santidade e, acima de tudo, assegura a ele, bem como à Igreja Mãe, toda a sua lealdade e suas orações incessantes.

Imploramos Sua Santidade em nossa pessoa e nos fiéis de Cristo apegados à nossa Jurisdição, Suas orações e Suas bênçãos apostólicas.

Que São Thoma, a quem sucede, assim como Mar Gregorios de Parumala, continue a ajudá-lo com suas intercessões!

+ Metropolitan Mor Philipose.Brévilly este 14.V.2020

UMA REALIDADE PARA HOJE, PARA AMANHÃ E ATÉ SEU RETORNO À GLÓRIA.

De Tertullien (v. 155-v. 220), Pai da Igreja, em: The Prescription against the heretics, 20-21; CCL 1, 201-203 (trad. Orval):

"Entre seus discípulos, Cristo escolheu um que mais se aproximava para enviá-los para pregar entre todos os povos.

Um deles tendo se separado do seu número, ele ordenou aos onze outros, ao retornar ao Pai após sua ressurreição, que fossem ensinar as nações a fim de batizá-las no Pai, no Filho e no Pai. Espírito Santo (Mt 28,19).

Imediatamente, os apóstolos - cujo nome significa "enviado" - escolheram Matthias como décimo segundo lugar no lugar de Judas, de acordo com a profecia contida no salmo de Davi (108,8).

Eles receberam, com a força prometida do Espírito Santo, o dom de milagres e idiomas.

Primeiro na Judéia, eles testemunharam a fé em Jesus Cristo e estabeleceram igrejas lá.

De lá, eles partiram pelo mundo para espalhar o mesmo ensinamento e a mesma fé entre as nações. (...)

O que era a pregação dos apóstolos?

Que revelação Cristo fez a eles?

Eu diria que não devemos procurar conhecê-lo a não ser pelas mesmas igrejas que os apóstolos fundaram pessoalmente pregando a eles verbalmente e por seus escritos.

Se isso é verdade, é inegável que qualquer doutrina que concorda com essas igrejas apostólicas, mães e fontes de fé, deve ser considerada verdadeira porque contém o que as igrejas receberam dos apóstolos, os apóstolos de Cristo. e o Cristo de Deus ".

Agradeço à Igreja Ortodoxa da Índia por ter desejado, em seu zelo missionário como seu Santo fundador, o Amôtre Thomas, confirmar a Europa cristã, mas a fé vasculhante, na fé apostólica, na tradição apostólica como transmitida pura e inalterada por nossas igrejas ortodoxas orientais!

Obrigado ao Senhor para nunca abandonar aqueles que O buscam em retidão!

-----------------------------

Dear friends. Aloho m'barekh.

Here is a great opportunity to once again turn our loving and grateful glances to the Mother Church (Indian Orthodox / Malankare Orthodox) while the Father in God of all Christianities called "de Mar Thoma" as, now , Catholicose of the East and Metropolitan of Malankare, will celebrate the 35 years of his Episcopal Consecration.

Our whole Syro-Orthodox Church of Mar Thoma (Metropolitan Church for Europe and its missions) sends its congratulations to His Holiness and above all assures him, as well as the Mother Church, of his entire loyalty and his incessant prayers.

We implore His Holiness on our person and the faithful of Christ attached to our Jurisdiction His prayers and His Apostolic blessing.

May Saint Thoma to whom he succeeds, as well as Mar Gregorios of Parumala, continue to assist him with their intercessions!

+ Metropolitan Mor Philipose.Brévilly this 14.V.2020

A REALITY FOR TODAY, FOR TOMORROW AND UNTIL ITS RETURN TO GLORY.

De Tertullien (v. 155-v. 220), Father of the Church, in: The Prescription against the heretics, 20-21; CCL 1, 201-203 (trad. Orval):

"Among his disciples, Christ chose one which he attached more closely to send them to preach among all peoples.

One of them having cut themselves off from their number, he commanded the eleven others, upon his return to the Father after his resurrection, to go and teach the nations in order to baptize them in the Father, the Son and the Holy Spirit (Mt 28,19).

Immediately, the apostles - whose name means "sent" - chose by lot Matthias as twelfth in place of Judas, according to the prophecy contained in a psalm of David (108,8).

They received, with the promised strength of the Holy Spirit, the gift of miracles and languages.

First in Judea, they testified of faith in Jesus Christ and established churches there.

From there, they left around the world to spread the same teaching and the same faith among the nations. (...)

What was the apostles' preaching?

What revelation did Christ make to them?

-I would say that we should not seek to know it other than by the same churches that the apostles personally founded by preaching to them both verbally and by their writings.

If this is true, it is undeniable that any doctrine which agrees with these apostolic churches, mothers and sources of faith, must be considered true because it contains what the churches received from the apostles, the apostles of Christ. , and the Christ of God. "

Thank you to the Orthodox Church of India for having wanted, in its missionary zeal like its Holy founder the Amôtre Thomas, to confirm Christian Europe but to the vascillating Faith, in the Apostolic Faith, the Apostolic Tradition as that transmitted, pure and unaltered by our Eastern Orthodox Churches!

Thank you to the Lord never to abandon those who seek Him righteously!

-----------------------------

Queridos amigos. Aloho m'barekh.

Aquí hay una gran oportunidad para volver, una vez más, nuestras miradas amorosas y agradecidas hacia la Iglesia Madre (ortodoxa india / ortodoxa Malankare) mientras el Padre en Dios de todos los cristianos se llama "de Mar Thoma" como, ahora , Catholicose del Este y Metropolitano de Malankare, celebrará los 35 años de su Consagración Episcopal.

Toda nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma (Iglesia Metropolitana para Europa y sus misiones) envía sus felicitaciones a Su Santidad y, sobre todo, le asegura, así como a la Iglesia Madre, su total lealtad y sus incesantes oraciones.

Suplicamos su santidad en nuestra persona y los fieles de Cristo apegados a nuestra jurisdicción, sus oraciones y su bendición apostólica.

¡Que Saint Thoma a quien tenga éxito, así como Mar Gregorios de Parumala, continúen ayudándolo con sus intercesiones!

+ Metropolitan Mor Philipose.Brévilly este 14.V.2020

UNA REALIDAD PARA HOY, PARA MAÑANA Y HASTA SU REGRESO A LA GLORIA.

De Tertullien (v. 155-v. 220), Padre de la Iglesia, en: La prescripción contra los herejes, 20-21; CCL 1, 201-203 (trad. Orval):

"Entre sus discípulos, Cristo escogió uno que él unió más de cerca para enviarlos a predicar entre todos los pueblos.

Uno de ellos se separó de su número y ordenó a los otros once, a su regreso al Padre después de su resurrección, que fueran y enseñaran a las naciones para bautizarlos en el Padre, el Hijo y el Padre. Espíritu Santo (Mt 28,19).

Inmediatamente, los apóstoles, cuyo nombre significa "enviado", eligieron por suerte a Matías como duodécimo en lugar de Judas, según la profecía contenida en un salmo de David (108,8).

Recibieron, con la fuerza prometida del Espíritu Santo, el don de los milagros y los idiomas.

Primero en Judea, testificaron de la fe en Jesucristo y establecieron iglesias allí.

A partir de ahí, se fueron alrededor del mundo para difundir la misma enseñanza y la misma fe entre las naciones. (...)

¿Cuál fue la predicación de los apóstoles?

¿Qué revelación les hizo Cristo?

- Diría que no debemos tratar de conocerlo sino por las mismas iglesias que los apóstoles fundaron personalmente al predicarles tanto verbalmente como por sus escritos.

Si esto es cierto, es innegable que cualquier doctrina que concuerde con estas iglesias apostólicas, madres y fuentes de fe, debe considerarse verdadera porque contiene lo que las iglesias recibieron de los apóstoles, los apóstoles de Cristo. y el Cristo de Dios ".

Gracias a la Iglesia Ortodoxa de la India por haber querido, en su celo misionero como su santo fundador, el Amôtre Thomas, confirmar a la Europa cristiana, pero a la fe que oscila, en la fe apostólica, la tradición apostólica como ¡eso transmitido, puro e inalterado por nuestras Iglesias ortodoxas orientales!

¡Gracias al Señor por no abandonar nunca a quienes lo buscan con rectitud!

-----------------------------

https://www.facebook.com/OrthodoxChurchTV/videos/708977883191741/

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

 

 
     
 
GÈNÉTHIQUE VOUS INFORME
 
 
  Le marché reprend ses droits, même dans le domaine de la PMA
  15 Mai 2020
Après avoir un temps suspendu les activités de procréation médicalement assistée (PMA) en raison de la pandémie (cf. Coronavirus : l’ABM recommande la suspension des parcours...
 
 
SYNTHÈSES DE PRESSE DU JOUR
 
 
Surveillance de l'épidémie ? Une atteinte au secret médicale et à la vie privée
« La fin justifie-telle tous les moyens ? » interroge le juriste Bruno Py avant d’ajouter : « Dans un état de droit, la réponse est non ».   Alors que le gouvernement met en place un système de surveillance pour...
 
 
Reprise des greffes rénales en France
L’Agence de la biomédecine, « en concertation avec les sociétés savantes et les associations de patients », formule des recommandations quant à la reprise de l’activité de greffe rénale. « D'après la comparaison entre la balance...
 
 
Bébés bloqués en Ukraine : pas à cause de la Covid-19 mais de la GPA
Les autorités ukrainiennes ont déclaré qu’« une centaine de bébés nés de mères porteuses sont bloqués en Ukraine, leurs parents étrangers ne pouvant venir les récupérer en raison de la fermeture des frontières à cause du coronavirus »....
 
 
Ruée sur les informations génétiques des malades du Covid
Plusieurs études sont en cours afin d’identifier les données génétiques du plus grand nombre de patients atteints de covid-19 dans l’espoir de découvrir pourquoi le virus affecte certaines personnes plus que d'autres.   Ainsi, sous...
 
 
    AGENDA
  A Noter
   
La restauration de l’homme – C.S. Lewis contre le scientisme
Cet essai dénonçant l’imposture du scientisme est passionnant. S’appuyant sur les écrits de nombreux auteurs anglo-saxons, dont notamment C.S. Lewis, l’auteur formule de façon très simple ce que l’on avait souvent confusément senti sans parvenir à l...
 
 Faites un don à Gènéthique

LE COIN DU CATÉCHISME ET...

DE LA TRANSMISSION

FAMILIALE:

Chapitre IX(9): De la Mort, de la Résurrection et de l'Ascension de Notre- Seigneur Jésus- Christ.

Publié le 25 Mars 2009 par Servus dans Catéchisme - Catéchèse.

Chapitre IX(9): De la Mort, de la Résurrection et de l'Ascension de Notre- Seigneur Jésus- Christ.

Chapitre Neuf Jesus Le Messie JESUS," D ie u l ' a é l e vé t r è s ha u t e t l ui a d o nn é l e n o m q u i e s t a u - d e s s u s d e t ou t n o m , a f i n q u' a u n o m de J é s u s se p l i e to u t g e n o u de s ê t r e s c é l este s , t e...

Lire la suite

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

 

Où nous trouver ?

 

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au