Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

LE JEÛNE des Mercredis et Vendredis dans la Tradition Syriaque

 

2017480813 1[1]Pourquoi  jeûnons-nous chaque mercredi etvendredi dans les Églises Syro-Orthodoxes ?


*le
 mercredi parce que c’est le jour où les juifs commencèrent à comploter contre Jésus (c'est pourquoi on l'appelle en syriaque "Arbho d'zawhé" (mercredi des mouvements). Il est aussi jeûné, selon la Tradition syriaque d’Antioche, pour honorer la Très Sainte Vierge Marie "Youldath Aloho" (Theotokos), la Mère du Verbe-Dieu incarné.

*Le
 Vendredi parce qu’il nous rappelle la crucifixion de Notre Seigneur qui donne Sa vie sur la Croix pour notre rédemption.
En syriaque le nom de ce jour veut dire « le
 coucher du soleil » et, dans la Tradition liturgique syriaque, il est rapproché de l’obscurcissement solaire qui se fit au moment de la Crucifixion du Christ de la 6ème heure jusqu'à la 9ème heure. Voir (St Mt. 27 : 45)


Les fils et les filles de l'Église syriaque orthodoxe d'Antioche et des Églises-filles de l’ Église Patriarcale; l
es fils et les filles de l'Église Malankare Orthodoxe (En Europe: Eglise SyriaqueOrthodoxe Antiochienne) sont instamment  invités à jeûner chaque mercredi et vendredi de l'année liturgique, exceptés ceux qui tombent pendant les quarante jours après la  Résurrection de Notre Seigneur d’entre les morts, autrement dit : de Pâques à l'Ascension.


C’est usage  est basé sur ce  passage évangélique :

« Mais eux lui dirent: "Les disciples de Jean jeûnent fréquemment et font des prières, ceux des Pharisiens pareillement, et les tiens mangent et boivent! ". Jésus leur dit: "Pouvez-vous faire jeûner les compagnons de l'époux pendant que l'époux est avec eux? Mais viendront des jours... et quand l'époux leur aura été enlevé, alors ils jeûneront en ces jours-là" » .

(St Luc 5: 33-35)

_______________________________________________________

 

 

La fête de la découverte de la Croix glorieuse (14 Septembre)

La fête de la découverte de la Croix glorieuse (14 Septembre)
La Sainte Croix :

La Sainte Croix ou la Croix glorieuse (en syriaque: Slibo Qadisho) est la croix sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié par la Juifs juste en dehors des murailles de Jérusalem au Golgotha, d'où elle est devenue l'instrument du salut de toute l'humanité puisque c'est sur elle que le Christ, en mourant, a racheté et libéré les hommes de leur péché, et particulièrement du péché originel. Dans le cycle annuel liturgique de l'Église Syriaque orthodoxe d'Antioche il y a deux fêtes qui marquent l'importance de la Croix : celle de l'Exaltation de la Croix (qu'on fête le mercredi du milieu du Carême) et celle de l'Invention ou de la Découverte de la Croix par la reine Hélène (14 septembre).
Après la crucifixion et la mort de Jésus, les trois croix (celle de Jésus et celles des deux larrons qui furent crucifié avec lui) eurent disparus, ou selon les traditions connues elles auraient été jetées et cachées par les juifs dans un fossé, près des remparts de Jérusalem à quelques mètres du Golgotha.



La découverte de la Croix :

Au IVe siècle, l'Empire romain devient peu à peu chrétien sous l'impulsion de l'empereur Constantin Ier le Grand qui s'est converti au christianisme en 312 et a fait construire de nombreuses basiliques dans l'ensemble de l'Empire, en particulier sur les lieux ayant abrité la vie du Christ. La découverte de la Croix appartient à la mère de cet Empereur : Hélène, lors d'un pèlerinage entrepris par elle en Palestine. On a découvert les trois croix mais c'est un miracle qui a permis de distinguer la vraie Croix, celle de Jésus-Christ.

Le shehimo syriaque nous raconte dans une prière du matin du vendredi (la Bohoutho de st. Jacques de Saroug) ce miracle ainsi :
"Lors de la découverte de la croix on a trouvé trois croix et la reine demeura perplexe car elle ne savait pas quelle était celle du Fils de Dieu. Judas (apparemment un des chefs de la communauté juive) lui a dit : ne sois pas triste ô mère du Roi, parce que nous espérons que (Dieu) te montrera quelle est sa croix. Ainsi le Père (céleste) voulant montrer quelle est la Croix de lumière "celle de Jésus", on a aperçut un jeune homme mort qui était emmené en terre. On a mis les trois croix sur le mort l'une après l'autre tandis que les gens criaient : Ô Croix vivante montre ta force ! (en syriaque : slibo hayo hawoo haylokh!). Aussitôt le mort a vu la Croix du Seigneur se leva vivant et les gens qui y étaient louèrent celui qui l'a ressuscité".



Le feu allumé :


Une des traditions très populaires chez les syriaques est d'allumer le soir de la fête de la Croix (13 Septembre) un feu autour duquel on chante ou on danse très joyeusement. Il y a même des gens qui essaye de sauter sur le feu par les quatre cotés (faisant ainsi le symbole de la croix sur le feu !). Cette coutume veut que les origines de ce grand feu soit la mémoration des signaux de feu (pour la nuit) et de fumée (pour le jour) commandés par l'impératrice Hélène pour prévenir rapidement son fils, l'empereur Constantin, de la découverte de la Sainte Croix.



Enfin une strophe syriaque à l'occasion de la fête de la Croix glorieuse :

"Ô Fils (de Dieu) qui a sauvé son Église, par sa Croix, de l'erreur ;

donne-lui la paix et protège leurs enfants par la Croix de la lumière !"

Méditation sur la fête de Noël

Méditation sur la fête de Noël
Cher frères et sœurs,
Aujourd'hui je voudrais développer mes pensées en quelques points ou bien en quelques versets bibliques que j'estime pouvoir résumer ce que nous fêtons aujourd'hui.
Lettre de saint Paul aux Galates 4, 4 : « Mais quand vint la plénitude du temps (ça veut dire l'accomplissement du temps des promesses que Dieu avait déjà faites à son peuple), Dieu envoya son Fils, né d'une femme, né sujet de la loi, afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l'adoption filiale».

Comme nous le voyons ce verset montre que le moment de l'accomplissement était arrivé et que la naissance de Jésus-Christ, le Fils Unique du Père n'était pas un événement habituel ou ordinaire ; bien au contraire c'était un événement unique et extraordinaire.
Le but de cette « naissance », de cette « manifestation » dans la chair avait comme but ultime de montrer le grand amour que Dieu éprouvait, et il éprouve toujours à l'égard de ses enfants. Cette naissance, chers frères et sœurs, nous a permis de devenir des « enfants » de Dieu au lieu de rester des « esclaves » de Dieu.


Ces deux points se montrent également dans les deux versets suivants :
Evangile selon saint Jean 3, 16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. »

Et La lettre de l'apôtre Paul aux Philippines 2, 7 : « Lui (Jésus Christ), de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme. », Mais pourquoi ??? Bonne question !!
Parce que, comme le dit Paul dans sa première épître à Timothée 3, 16 :
« Oui, c'est incontestablement un grand mystère que celui de la piété: Il a été manifesté dans la chair, justifié dans l'Esprit, vu des anges, proclamé chez les païens, cru dans le monde, enlevé dans la gloire.».


Aujourd'hui nous fêtons la manifestation de ce grand mystère de piété dans la chair : Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
Noël est le jour de l'humilité, c'est le jour où le plus puissant a accepté de se manifester comme le plus faible et comme le plus impuissant, approchons-nous de ce mystère redoutable tout en ayant cette attitude-là de saint Éphrem le Syrien qui a beaucoup insisté sur l'humilité de l'homme devant le mystère divin.
Apprenons à conserver cette attitude qui est propre aux vrais croyants ceux qui croient que Dieu les a tellement aimés jusqu'au point qu'il ait sacrifié son Fils Unique en faveur d'eux. Ayons l'attitude des Mages qui sont venus de l'Orient en cherchant le Roi et le Sauveur promis. Une strophe très connue de notre liturgie syro-antiochienne dit ceci :
« Le Christ est né à Bethleem et à partir de l'Orient les Mages sont venus pour l'honorer. Ils demandaient en disant : où est-il né le Roi pour le salut duquel nous sommes venus. Venez nous prosterner devant lui et l'adorer ».


Une attitude évidemment remarquable et extraordinaire qui montre la foi qu'on a dans son cœur et qu'il montre ensuite par ses œuvres dignes du nom du « chrétien ». La première action digne de ce nom est, je pense, la réconciliation avec les autres avant de venir adorer Dieu ; partager l'amour fraternel avec les autres avant de venir le manifester devant Dieu. Nous ne devons jamais oublier que Noël n'est pas seulement Ma joie à moi, celle qui est propre à moi, mais plutôt Notre joie, la joie que chacun et chacune accepte de partager avec les autres pour pouvoir ainsi manifester sa vraie joie d'être un nouvel être, un homme sauvé et sanctifié par l'œuvre rédemptrice de Jésus-Christ.

Je souhaite à vous tous un Joyeux et saint Noël, que Dieu vous bénisse et vous garde et que tous vos jours soient pleins de joies, de paix et de bénédictions.
Brikh mawlodeh d Moran. ( en syriaque qui veut dire bénie soit la naissance de Notre Seigneur)

Prière et Jeûne

 ** Priere et jeune **

" Quand vous priez, ne soyez pas comme les hypcrites: ils aiment, pour faire leurs prières, à se camper dans les synagogues et les carrefours, afin qu'on les voie.
En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.
Pour Toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte, et prie Ton Père qui est là, dans le Secret; et Ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

Mt 6. 5 :6 ]


"En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.
Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez"

[ Mt 6:7-8 ]


" Et Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites: ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu'ils jeûnent.
En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense.
Pour Toi, quand tu jeûne soit connu, non des hommes,
mais de Ton Père qui est là, dans le Secret; et Ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra."

Mt 6. 16 :18 ]

ToUs PéChEuRs

ToUs PéChEuRs






"Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades.

Allez donc apprendre ce que signifie : C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice.
En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. »


[ Matthieu 9 : 13 ]

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Articles Récents

Liens