Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

    

Qroleh Aloho 


 [Ecouter ce morceau


Ces deux strophes magnifiques peuvent être chantées après la lecture d'Evangile au début de la Liturgie divine des dimanches de la Consécration de l'Église (le premier dimanche de l'année liturgique syriaque) et de la Rénovation de l'Église (le deuxième dimanche de l'année liturgique)


                                                                                                 Paroles :


Qroleh Aloho l-Muché men sanyo
O Hokhan émar léh:


"Hwi Li Rab bayto
'al mashkanzabuno
Ow 'al kul mo Dith béh"

Halleluia éw Halleluia
"Shamesh kohnutho"


Qri l-kohné d-'olîn L-ghaw beth qdoushqoudshîn
ow hokhan émar l-houn:

" Ashigh idaykoun
odakaou lebaykhoun
L-madbho 'olitoun"


Halleluia ew halleluia
"Nouro mshamshitoun"




traduction:

Dieu appela Moïse du buisson et  lui  dit :
« Veilles désormais en mon nom sur le Tabernacle et sur tout ce qu'il contient »
Alléluia, alléluia
et sers le Sacerdoce !

Appelle les prêtres qui entrent dans le Sanctuaire et dis-leur :
-« Lavez vos mains et purifiez vos cœurs avant d' entrer dans le sanctuaire »
Alléluia, alléluia
« Car vous allez servir un feu ! »



"Ces deux strophes magnifiques peuvent être chantées après la lecture d'Evangile au début de la Liturgie divine des dimanches de la Consécration de l'Église (le premier dimanche de l'année liturgique syriaque) et de la Rénovation de l'Église (le deuxième dimanche de l'année liturgique). Ils traitent un sujet très important : l'origine vétérotestamentaire du ministère sacerdotal comme un ordre divin et la place centrale du sacerdoce dans l'Église chrétienne !

La première strophe parle de la convocation de Moïse par Dieu sur la montagne de Sinaï, la demande à Moïse de construire le Tabernacle où les sacrifices auraient lieu et l'ordre donné au Grand Moïse d'exercer ou de servir le sacerdoce (en syriaque: kohnoutho).

La deuxième strophe insiste sur les qualités morales des prêtres qui doivent non seulement laver leurs mains (c'est-à-dire non pas seulement le corps) mais aussi il faut qu'ils purifient leurs cœurs avant d'entrer dans le sanctuaire car ils serviront le feu ! Le sacerdoce en tant qu'un ministre majeur et ordre divin est désigné ici par le « feu (nouro) ».
L'Église reçoit cet ordre divin et l'applique toujours : les qualités du prêtre doivent être exemplaires pour le peuple chrétien car le prêtre qui célèbre la Liturgie divine tient dans ses mains le Corps et le Sang du Christ qui sont (nouhro et nouro) : lumière et feu !
"
Ste-Marie-1-.jpg
1 Toubayk Ofrath
286 lectures
2 Mo shbihat hito
305 lectures
3 Btouro diHoud Yawmono
286 lectures
4 Qroleh Aloho
286 lectures

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Articles Récents

Liens