Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

LE MARTYR DES COPTES ET DES CHRETIENS D'ORIENT...Prières pour les agonisants et les défunts/

C'était en Janvier 2011------------------------------------------------------------------------------------------

       Avec Mar Philipose-Mariam, Métropolite de l'Eglise Syriaque-Orthodoxe-Francophone,restons vigilants...

 

"Lorsque nos Frères Coptes souffrent, nous souffrons avec eux ! Lorsque des Chrétiens Orientaux ou non souffrent ici ou là persécutions pour leur Foi,qu'il soient, hier: Assyro-Cahaldéens, aujourd'hui: Coptes Orthodoxes et demain Dieu seul sait qui, cette humble 'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone(Dont j'ai la responsabilité pastorale) souffre avec eux, elle est solidaire.
Je prie pour que dans ces pays se lèvent des hommes et des femmes de bonne volonté qui favorisent une véritable séparation des Religion et des Etats pour que, comme en France,s'y manifeste une véritable liberté de conscience, une véritable liberté d'exercer sa religion et d'organiser son culte, une véritable liberté de croire ou ne pas croire" (Mar Philipose-Mariam) 

 

 Après le 7 Janvier 2011, il ne suffit pas d'avoir, par la présence de notre Métropolite soutenu nos frères Coptes Orthodoxes d'Egypte devant N-D de Paris et, à travers eux, tous nos Frères Chrétiens meurtris du Moyen Orient!...

 

Maintenons une vigilence priante !...

 

http://www.youtube.com/watch?v=OjTDsotWi9Y

 

Protection des chrétiens d’Orient : la position du Quai d’Orsay

Voici un document intéressant. La réponde du ministère des Affaires étrangères à une question au gouvernement d’un député de l’opposition.

Question N° :1185, de M. Marc Le Fur(Union pour un Mouvement Populaire – Côtes-d’Armor).Question écrite.

Ministère interrogé > Affaires étrangères. Ministère attributaire > Affaires étrangères.

Rubrique > politique extérieure. Tête d’analyse > Moyen-Orient. Analyse > chrétiens. liberté de culte.

Question publiée au JO le : 17/07/2012 page : 4345
Réponse publiée au JO le : 07/08/2012 page : 4701

Texte de la question

M. Marc Le Fur attire l’attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l’absence de toutes références à la situation dramatique des chrétiens d’Orient dans son discours à l’Institut d’études politiques de Paris, le 27 juin 2012, sur « la France et le nouveau monde arabe». En effet, depuis 1536 et le traité des capitulations, la France dresse un regard tout particulier à la situation des chrétiens du monde arabe. La politique française a toujours eu pour but de défendre la diversité religieuse et la place des minorités. On peut donc s’étonner de cet oubli du ministre des affaires étrangères alors que nombreux sont les chrétiens d’Orient, notamment en Egypte et en Irak, obligés de quitter leurs pays depuis des millénaires face à la montée d’un islamisme radical qui les menace dans leurs quotidiens. La France ne peut les oublier, il est de son devoir multiséculaire de les défendre. Il souhaite savoir ce que le Gouvernement entend faire afin de protéger la liberté des communautés chrétiennes d’Orient.

Texte de la réponse

La politique de la France vis-à-vis des chrétiens d’Orient s’inscrit dans notre politique de défense et de promotion des droits de l’Homme à portée universelle. Elle inclut notamment le respect des droits des minorités religieuses et elle prend en compte les liens spécifiques hérités de l’Histoire que nous entretenons avec les communautés chrétiennes d’Orient ainsi que leur rôle crucial en faveur de la francophonie dans cette région du monde. Depuis le déclenchement des printemps arabes, la France est intervenue au niveau des Etats concernés, de l’Union européenne et des Nations unies contre les violences et les discriminations perpétrées à l’encontre des chrétiens, en particulier en Iraq et en Egypte (déclaration présidentielle du conseil de sécurité de l’ONU du 1er novembre 2010, conclusions du Conseil des affaires étrangères européen du 21 février 2011). Le gouvernement entend inciter les chrétiens à prendre toute leur part dans les changements politiques en cours dans le monde arabe, en faveur de laa construction de l’Etat de droit et de l’instauration de la démocratie. Les chrétiens d’Orient veulent être traités comme des citoyens bénéficiant de l’égalité des droits dans des régimes pluralistes respectueux de la liberté de religion et de conviction. Le gouvernement connaît leurs inquiétudes et leurs craintes en cette période cruciale et il demeurera vigilant et attentif quant à leur situation. Le Partenariat de Deauville, adopté avec nos partenaires du G8, a pour but également d’accompagner une évolution démocratique et citoyenne dans les pays arabes et la France y contribue pleinement. Le ministère des Affaires étrangères demeure, par ailleurs, en contact régulier et confiant avec les églises chrétiennes orientales et entend adapter et moderniser son soutien aux écoles francophones confessionnelles du Proche et Moyen-Orient. Il appuie enfin l’Observatoire du pluralisme des cultures et des religions, initiative française interreligieuse lancée cette année pour délivrer une information objective sur la situation de la liberté de croyance dans le monde.

Source : Assemblée Nationale

christ_n.jpg

La mort, grâce des grâces

 

La mort :

c'est la grâce des grâces

et le couronnement de notre vie chrétienne.

 

Elle n'est pas une fin comme,

hélas encore trop le pensent,

mais le commencement d'une belle naissance.

Elle ne marque pas l'heure de la dissolution

d'une créature,

mais son véritable développement,

son plein épanouissement dans l'amour.

 

Elle complète notre possession dans la vie divine,

en supprime les obstacles, qui, ici-bas,

nous empêchent d'en jouir à notre aise.

Elle nous permet de vaquer librement

à l'Eternel Amour, d'avoir conscience

qu'Il se donne à nous et de demeurer à jamais en Lui...

Quand je pense à la mort prochaine, je me dis:

''tant mieux, bientôt j'irai voir le Bon Dieu !''.

 

Marthe Robin

PRIÈRES POUR LES DÉFUNTS

 

REQUIEM ÆTERNAM (« LE REPOS ÉTERNEL »)

"Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel. Et que brille sur eux la lumière de Votre. Qu’ils reposent en paix. Amen."

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.
 (Psaume 22)

PRIÈRE POUR LES DÉFUNTS (TRADITION BYZANTINE)

« Dieu des esprits et de toute chair,
qui as foulé au pied la mort, qui as réduit le diable à néant
et qui as donné ta vie au monde ;

donne toi-même, Seigneur, à l’âme de ton serviteur défunt N.
le repos dans un lieu lumineux, verdoyant et frais,
loin de la souffrance, de la douleur et des gémissements.
Que le Dieu bon et miséricordieux lui pardonne tous ses péchés
commis en parole, par action et en pensée.
Parce qu’il n’existe pas d’homme qui vive et qui ne pèche pas ;
toi seul es sans péché, ta justice est justice pour les siècles
et ta parole est vérité.

Ô Christ notre Dieu, puisque tu es la Résurrection,
la vie et le repos de ton serviteur défunt N.,
nous te rendons grâce avec ton Père incréé et avec ton Esprit très saint,
bon et vivifiant, aujourd’hui et pour les siècles des siècles. Amen.
Qu’ils reposent en paix. Amen. »

Marie…priez pour nous

 

Ô Mère de Miséricorde !

Priez pour nous

Mère qui nous connaissez….

Mère qui nous écoutez….

Mère au cœur transpercé…

Mère de ceux qui souffrent…

Mère au pied de la croix…

 

Vierge toute simple…

Espoir des opprimés…

Richesse des malheureux…

Source de toute grâce…

Réconfort des cœurs meurtris…

 

Je vous salue Marie,

Marie de Nazareth,

Mère du Verbe-Dieu

Parlez-lui de nous, humains,

Et nous aurons aussi

Salut, Grâce, Bénédiction…

 

Dès maintenant

Et quand viendra l’heure

De la mort,

Grâce rencontrée,

Résurrection.

Ô Mère de Miséricorde, indercédée pour nos défunts !

 

 

Extrait de " Face à la mort "

 

 

 

TROIS PRIÈRES POUR LES MOURANTS    

 EN CETTE PÉRIODE OÙ LE CATHOLICOS EMÉRITE DE NOTRE ÉGLISE-MERE: L'EGLISE MALANKARE

ORTHODOXE AGONISE,

EN CETTE PÉRIODE OU DE NOMBREUX FRERES CHRÉTIENS SYRIAQUES OU D'AUTRES TRADITIONS

MEURENT SOUS LE JOUG DES PERSÉCUTIONS,

EN CETTE PÉRIODE OÙ LE SANG COULE EN AFRIQUE CENTRALE ET AILLEURS,

JE VOUS INVITE À PRIER POUR TOUS CEUX DE NOS FRÈRES HUMAINS QUI SONT EN PROIE AUX

AFFRES DE LA MORT.

QUE LA MÈRE-DU VERBE-DIEU, LA "PORTE DU CIEL",  LES SECOURT, QUE LES SAINTS ANGES, LES

ACCOMPAGNENT !...

  

PREMIÈRE PRIÈRE.

 

* Notre père qui êtes aux Cieux…

 

* Je vous salue Marie… 

 

Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu et Fils de la Vierge Marie, Dieu et homme, Vous qui avez versé pour nous sur le Mont des Oliviers une sueur d’angoisse et de sang; pour tous ceux de nos frères et soeurs qui sont en agonie, daignez offrir votre SUEUR DE SANG à Dieu votre Père Céleste, et si, par leurs péchés ces mourants avaient méritée l'éternelle damnation ,  puise-t-elle être détournée d’elles.

 

Père Éternel, daignez-leur accorder cette ultime

Faveur, en vertu des mérites acquis par Notre Seigneur Jésus-Christ, votre Fils bien-aimé, qui vit et règne avec Vous, dans l’unité du Saint-Esprit, maintenant et pour l’éternité.

 

 Amîn.

 

DEUXIÈME PRIÈRE.

 

** Notre père qui êtes aux Cieux …

 

** Je vous salue Marie… 

 

Seigneur Jésus-Christ, Vous qui avez accepté de mourir pour nous sur le bois de la Sainte Croix, en toute soumission à votre Père Céleste; pour épargner de l’enfer les mourants de ce jour, daignez offrir  à votre Père Céleste, votre TRÈS SAINTE MORT, afin d’effacer tout ce qu’elles ont mérité par leurs péchés.

 

Père Éternel, daignez-leur accorder cette ultime Faveur, en vertu des mérites acquis par Notre Seigneur Jésus-Christ, votre Fils bien-aimé, qui vit et règne avec Vous, dans  l’unité du Saint-Esprit, maintenant et pour l’éternité.

 

Amîn.

 

TROISIÈME PRIÈRE.

 

*** Notre père qui êtes aux Cieux …

 

*** Je vous salue Marie… 

 

Seigneur Jésus-Christ, Vous  avez voulu parler par la bouche des prophètes, "par mon éternel Amourje Vous ai attiré auprès de moi".

 

Cet Amour, Vous a fait prendre un corps semblable au notre, par le "fiat" de la Vierge Marie Vous avez accepté de passer trente-trois années dans la vallée de ce pauvre monde.

 

En signe de ce grand Amour, Vous avez voulu être fait prisonnier,  conduit d’un juge à un autre, être condamné à mort, puis mourir, être mis au tombeau, pour enfin ressusciter en vérité.

 

Vous êtes ensuite apparu, à plusieurs reprises à Votre Très Sainte Mère et aux saints Apôtres,

 

Vous êtes monté au Ciel par Votre propre force et puissance, Vous êtes assis à la droite de Dieu  Votre Père Céleste, et  avez envoyé le Saint-Esprit dans le cœur de tous ceux qui espèrent et croient en Vous  .

 

Vous nous avez donné Votre Corps Sacré en nourriture véritable et Votre précieux Sang en boisson authentique.

 

Si les âmes des personnes agonisantes en ce jour ne sont pas digne d’être admis immédiatement dans le Royaume de Votre Père Céleste, je vous prie par les mérites et les douleurs de Votre Sainte Mère, de leur pardonner leurs péchés, et surtout de les préserver de la damnation éternelle afin que, reposant dans Votre Lumière, ils puissent participer à votre gloire et, au Jour du Jugement, ressusciter pour la Vie sans fin.

 

Amîn.

 

Le Pape mourut vers la fin des prières.

Le chapelain demeura trois heures près de la dépouille.   Le Pape  lui apparut visiblement et consolé,  son visage était plus rayonnant que le soleil,  ses habits étaient comme la neige, et il dit : " Mon cher Frère, alors que je devais être un enfant de la damnation  éternelle. Je  suis devenu un enfant de la béatitude. Quand tu prononças la première prière, mes péchés tombèrent de moi comme la pluie du ciel, et lorsque tu prononças la deuxième prière, je fus purifié de la même manière qu'un forgeron purifie l’or dansun feu ardent. Je fus davantage purifié quand tu prononças la troisième prière.  Je vis alors le Ciel ouvert,  et, debout à la droite du Père, le Seigneur, me dit : " Viens, tes péchés te sont remis, tu seras et resteras éternellement dans  le Royaume de Mon Père.  " 

" A ces mots, mon âme se sépara de mon corps et les Anges de Dieu la conduisirent dans l’éternelle félicité.’’

En attendant cela, le chapelain dit : " 0 Saint-Père. ! Je ne dois dire ces choses à personne car on ne me croira pas. " Le Pape dit alors : " En vérité je te le dis, l’ange de Dieu est à côté de moi et il a écrit ces prières avec des lettres d’or, pour la consolation de tous les pécheurs et pécheresses. Si un homme avait commis tous les péchés du monde, mais que ces  trois prières auraient été prononcées à son lit de mort, tous ses péchés lui seraient remis, et même si son âme devait souffrir des peines jusqu'au jugement dernier, elleserait délivrée. "

" L'homme qui les entend dire, ne mourra pas d'une mauvaise mort, de  même dans n'importe quelle maison où elles seront dites."

" C'est pourquoi, prends ces prières et porte-les à l'Église Saint-Pierre et dépose-les  dans la chapelle, dite,de l'Assomption de  Marie, pour une  consolation assurée.’’

 

 

 

normal_pecheur0.jpg

 

De même que l'hameçon ne prend le poisson

qu'après avoir d'abord été pris par lui,

ainsi la parole de Dieu ne prend l'homme pour la vie éternelle

que si cette parole a d'abord pénétré son esprit


Ludolphe de Saxe (v. 1300-1378), dominicain puis chartreux à Strasbourg

La Vie de Jésus Christ, I, ch. 29, 9-11 (trad. Orval) 

 


Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Liens