Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 12:48

Une forêt de croix gravées dans le désert d’Arabie saoudite (Source: "L'Orient le Jour")

CONFÉRENCE MUSÉE AUB

Au Ve siècle, dans une Arabie où les rois de Himyar accordaient leur soutien au judaïsme, une communauté chrétienne a inscrit sa marque en gravant des croix ostentatoires au cœur du désert.

 

À travers les épigraphies d'une communauté chrétienne en Arabie du Sud au Ve siècle, Frédéric Imbert a mené son auditoire non seulement aux sources du christianisme en Arabie, mais aussi aux sources mêmes de l'écriture arabe. Spécialiste d'épigraphie arabe et islamique, professeur à l'université d'Aix et membre de la mission franco-saoudienne de prospection dans l'émirat de Najrân, au sud de l'Arabie, Imbert a exposé lors d'une conférence au musée de l'Université américaine de Beyrouth, les découvertes qu'il a faites dans la zone de Jabal Kawkab (la montagne de l'Astre) dont les parois rocheuses ont révélé des inscriptions assorties de croix, mais aussi, sur des kilomètres et des kilomètres, des milliers de gravures rupestres de toutes les époques, depuis la préhistoire jusqu'à l'époque islamique.

 

Les croix de Bīr Ḥimā
Les anciennes inscriptions de la communauté chrétienne ont été découvertes en janvier 2014 au sud de Jabal Kawkab dans le secteur de Hima, dit aussi Bîr Ḥimā ou Ᾱbār Ḥimā, « appellations renvoyant à une zone de puits connus depuis la plus ancienne Antiquité ». Le site, posé sur l'ancienne voie qui reliait le Yémen à Najran sans passer par le grand désert du Rub' al-Khālî, était « une halte majeure pour l'approvisionnement en eau ». Non loin de ces puits, le conférencier a découvert des inscriptions gravées sur des rochers, « face écrite tournée vers le haut ». Son regard est attiré par « la qualité de la gravure et la typologie des caractères », ainsi que par « la taille ostentatoire » et les formes variées des croix gravées, associées systématiquement aux textes. « Il est vrai qu'elles ne sont pas les seules croix connues en Arabie du Sud et de l'Est, mais il s'agit sans doute des plus vieilles croix chrétiennes en contexte daté de 470 de notre ère », souligne Frédéric Imbert.


Pourtant, aucune trace de bâti n'a été relevée sur le site. Et l'ensemble des inscriptions, qui s'étend sur plus d'un kilomètre, ne fournit qu'une série de noms. Elles ne contiennent ni phrases construites ni textes relatant un événement. L'identification de la langue reste donc aléatoire. « Nous pensons au travers de quelques mots qu'il s'agit d'une forme tardive et peut-être locale d'araméen », indique-t-il. Quant à la lecture des noms, elle ne s'impose pas immédiatement.


À titre d'exemple, « Yawnan bar Malik(w) ne porte aucun point diacritique et il peut être aussi lu Ṯawbān, mais nous penchons plutôt pour Yawnān, comme le propose le savant onomasticien Ibn Mākūlā dans son ouvrage al-Ikmāl », explique le conférencier, précisant que dans le contexte chrétien, il s'agit de la forme ancienne de Yūnus ou Jonas. Donc on peut lire « Jonas fils de Malik ». Ensuite, se référant au calendrier de l'antéislam proposé par « Muḥammad b. al-Mustanīr, surnommé Quṭrub (m. 206/821), grammairien d'al-Baṣra », il souligne que « burak » correspond à l'actuel mois hégirien de Dhâ l-Hijja.
Quant à la date, elle correspondrait, selon le système de numération nabatéen, à l'an 470 de notre ère. Les inscriptions dateraient du règne du souverain himyarite Shuriḥbi'īl Yakkūf qui gouverna l'Arabie du Sud de 470 à 475. C'est sous son autorité qu'auraient débuté les persécutions de chrétiens. Les inscriptions révèlent d'ailleurs le nom de Marthad et celui de Rabī', inscrits sur la liste des martyrs de Najrân, dans le Livre des Himyarites.



(Pour mémoire : Hegra, la Pétra d'Arabie saoudite, dévoile ses secrets)

 

Le nabatéo-arabe : une écriture de transition
En ce qui concerne le registre de l'écriture, le spécialiste reste prudent. Selon lui, « l'inscription ressemble à de l'arabe, et nous pourrions être tentés de l'appeler « écriture arabe antéislamique » ; mais ce serait sans doute partiellement exact dans la mesure où nous ne sommes pas sûrs qu'il s'agisse purement de langue arabe, et ce serait ignorer la forme de certains caractères qui se rapprochent plus de l'écriture nabatéenne telle qu'on la connaît dans le nord de l'Arabie. C'est pourquoi il semble préférable de la qualifier d'inscription en écriture nabatéo-arabe », dit M. Imbert, ajoutant que « jusqu'à présent, on pensait que l'écriture arabe dérivait du syriaque (écriture utilisée dans les milieux chrétiens en Syrie et en Bas-Irak), mais certains demeurent convaincus qu'elle pouvait dériver du nabatéen tardif ». Le conférencier rappelle que ces dernières années, les travaux menés par la chercheuse du CNRS Orient & Méditerranée Laïla Nehmé, dans le nord de l'Arabie et autour de Madā'in Ṣālih, ont montré qu'il existait une écriture de transition, le nabatéo-arabe, dont certains caractères montrent déjà l'évolution vers les formes connues de l'écriture arabe que nous connaissons.

 

Le massacre des chrétiens
Pour comprendre le contexte dans lequel ces écrits ont été produits, Frédéric Imbert expose un petit historique de la zone, expliquant qu'à la fin du IIIe siècle après J.-C., la dynastie himyarite qui a régné durant 150 ans affirme sa neutralité entre les grands empires byzantin et perse, en faisant le choix du judaïsme.
D'autre part, le christianisme s'est répandu en Arabie à partir du IVe siècle, mais « c'est au VIe qu'il va prendre son essor dans la région du golfe Arabo-Persique, dans les régions côtières du Yémen et dans celle de Najrân. L'un des facteurs importants de sa diffusion va être l'activité missionnaire des chrétiens de l'empire perse sassanide et celle des missionnaires syriens monophysites qui sont hostiles au concile de Chalcédoine (451), et ce sont eux qui semblent exercer des responsabilités ecclésiastiques à Najrân. Deux évêques y sont d'ailleurs consacrés entre 485 et 519 ».


Mais un coup de force installe sur le trône himyarite un usurpateur qui prend le nom de Yûsuf/ Joseph appelé également Dhū Nuwās. C'est lui qui ordonnera le massacre des chrétiens de Najrân.
Ce massacre est confirmé par plusieurs sources dont le Martyre d'Aréthas, ouvrage publié dans les Monographies, et les textes épigraphiques écrits en sudarabiques par un général du roi Yūsuf Dhū Nuwās. Ce dernier évoque clairement les événements. Le Coran se fait également l'écho dans la sourate al-Burūǧ (les Constellations).


À l'appel des chrétiens survivants, relayé par l'empereur byzantin, le roi d'Ethiopie Kâleb monte une expédition militaire pour venir au secours des persécutés. Son armée renverse et met à mort Yûsuf, lequel est remplacé par un nouveau roi chrétien. L'Arabie du Sud devient un protectorat éthiopien et le restera jusqu'à la conquête de l'Islam.


D'où est venue cette communauté ?
Il est possible que cette communauté chrétienne soit venue d'Irak, plus précisément d'al-Ḥira, « ville arabe de tradition chrétienne, pôle de christianisation des rives du golfe Arabo-Persique et qui compte déjà des épiscopats et des églises. Leur orientation théologique pourrait être celle des nestoriens d'al-Hîra, mais c'est difficile à prouver », dit le conférencier, soulignant que cette communauté avait adopté une langue et une écriture (l'araméen et le nabatéo-arabe) qui ne sont pas celles du royaume de Himyar, c'est-à-dire le sudarabique et le sabéen.

 

Le plus vieux livre des Arabes
Pour conclure, Frédéric Imbert signale que tout le contexte épigraphique de Hima et de la zone du Jabal Kawkab est troublant tant cette région affiche des milliers de représentations humaines et animales, de versets, de croix, de vers de poésie, de textes en arabe, en sudarabique, en thamoudéen ou en nabatéen. « Nous travaillons sur ce que j'appelle "le plus vieux livre des Arabes", un livre écrit sur les pierres du désert par des hommes qui vécurent à l'époque où une certaine forme de monothéisme se met en place dans la douleur et l'opposition, les massacres et les guerres. Aujourd'hui, c'est une page de l'histoire des Arabes et du christianisme que nous essayons de retrouver et qu'il va falloir aller chercher au sud de l'Arabie. »

 

Lire aussi
Dans les ruines du patrimoine chrétien au Moyen-Orient...

« L'humanité est en train de perdre des milliers d'années de patrimoine »

Pour sauver le patrimoine culturel de la Syrie...

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 21:02

LES RELIQUES DE MARIE

images

Au milieu du V° siècle, les souverains de Constantinople, aujourd’hui devenue Istanbul en Turquie, demandèrent à l'archevêque de Jérusalem de leur envoyer le saint cercueil avec les vêtements funèbres de la Vierge Marie, qui s'y trouvaient.

L'ayant reçu, ils le déposèrent dans le sanctuaire des Blachernes, à Constantinople, élevé en l'honneur de la sainte Théotokos. Ce sanctuaire conserva les reliques du manteau de Marie jusqu'au sac de la ville par les Croisés, en l'an 1204.

Le sanctuaire de Chalcoprateia (Constantinople) conserva les reliques de la ceinture de Marie jusqu'à l'arrivée des Turcs en l'an 1453. Il y avait d’autres reliques de la Vierge à Constantinople. Ainsi, bien avant la chute de la ville passée aux mains des Ottomans, Charlemagne reçut de l'empereur d'Orient trois reliques du voile de Marie, et il les conserva à Aix la Chapelle.

Son petit fils Charles le Chauve les dispersa : un voile resta à Aix-la-Chapelle, et il y est encore vénéré ; un voile fut donné en l'an 876, à la cathédrale de Chartres. Il est en soie. Il fut découpé et dispersé en l'an 1793 ; un voile fut donné en l'an 876, à l'abbaye de Saint-Corneille, à Compiègne. Il est "façon lin" et il y est encore vénéré. 

 

 

Il est tout à fait compréhensible que l'Eglise de Jérusalem, puis l'Eglise universelle, honora et prit soin des souvenirs matériels de la mère de Jésus, le Rédempteur.
Avec l'amour, qu'un peu de légende se soit mélangée à l'histoire, c'est possible aussi.
L'histoire des reliques vestimentaires a commencé en Orient, et a gagné ensuite l'Occident.

La relique des vêtements funèbres (manteau et ceinture) de Marie

Au milieu du V° siècle, « les souverains [de Constantinople] demandèrent à l'archevêque [de Jérusalem] Juvénal de leur envoyer lui-même, dûment scellé, ce saint cercueil avec les vêtements funèbres de la glorieuse et toute sainte Théotokos Marie, qui s'y trouvaient. L'ayant reçu, ils le déposèrent dans le sanctuaire élevé aux Blachernes en l'honneur de la sainte Théotokos. »[1]

C'est ainsi que le sanctuaire sainte Marie de Blacherne (Constantinople) conserva les reliques du manteau de Marie jusqu'au sac de la ville par les Croisés, en l'an 1204.

Le sanctuaire de Chalcoprateia (Constantinople) conserva les reliques de la ceinture de Marie jusqu'à l'arrivée des Turcs en l'an 1453.

Les autres reliques vestimentaires de la Vierge Marie.

Bien avant la chute de Constantinople, Charlemagne reçut de l'empereur d'Orient trois reliques du voile de Marie, et il les conserva à Aix la Chapelle.

Son petit fils Charles le Chauve les dispersa ainsi :

  • Un voile resta à Aix-la-Chapelle, et il y est encore vénéré.
  • Un voile fut donné en l'an 876, à la cathédrale de Chartres. Il est en soie. Il fut découpé et dispersé en l'an 1793.
  • Un voile fut donné en l'an 876, à l'abbaye de Saint-Corneille, à Compiègne. Il est "façon lin" et il y est encore vénéré.

La sainte chemise de Chartres.[2]

Au X° siècle, on ne parlait pas d'un voile, mais de la Sainte Tunique ou, mieux, de la Sainte Chemise, la tradition voulant que la Vierge l'ait portée le jour de l'Annonciation, lorsque le Verbe fut conçu.

C'est pourquoi des chemises de toile étaient offertes aux femmes enceintes après avoir été mises en contact avec la châsse : ainsi, aux XVIIe et XVIIe siècles, le chapitre avait coutume d'offrir aux reines de France et aux dauphines, lorsqu'elles étaient dans cet état, une chemise posée sur la sainte châsse pendant une neuvaine faite à leur intention.

En 1194, le brasier qui anéantit la plus grande partie de la cathédrale fit craindre pour elle pendant trois jours. Soudain, on vit surgir dans le chœur des clercs portant la châsse, par un escalier venant de la crypte où ils avaient survécu. Ce qui fut jugé comme un miracle et fut peut-être à l'origine de l'enthousiasme avec lequel la reconstruction de la cathédrale fut entreprise.

Pendant la révolution française, en l'an 1793, le reliquaire fut ouvert, le voile coupé en petit morceaux dont certains sont vénérés à Rouen et en d'autres endroits, etc...

Il s'agit d'une étoffe de soie, tissé en Orient à une époque sans doute très ancienne. La Vierge Marie était humble (cf. le Magnificat), elle était aussi l'épouse de Joseph, humble lui aussi (charpentier) mais fils de David et donc de la tribu royale, et on ne peut exclure qu'elle ait pu posséder de telles étoffes.

Le voile de Compiègne.

A l'abbaye de Saint-Corneille, au centre du retable inférieur de l'autel, et dans une magnifique chasse en émaux champlevés se trouve, enroulé, notre trésor inestimable, le « Voile de la sainte Vierge » appelé aussi, "Voile de Compiègne".
La chasse actuelle date de 1930. Mais un inventaire de l'an 1666 affirme que le voile fut donné à l'abbaye par l'empereur Charles le Chauve.
Le voile est décrit comme un linge de toile fort claire, façon toile de lin, avec les quelques tâches anciennes et les lettres I. P. M. I. N. I. R. V. -(Id Proprium Matris Jesu Nazareni Judaeorum Regis Velum : C'est le propre voile de la Mère de Jésus de Nazareth, roi des Juifs.). Il est long de 4m 20[3].

Actuellement, nous pouvons encore l'observer. Une lisière, qui mesure effectivement 4m20 de long, n'a ni bout, ni couture, montrant ainsi, que le voile devait avoir la forme d'un cylindre et devait se porter double, ou bien, une partie reposant sur la tête, et, l'autre, sur les épaules. Et "se voient, très nettement, les deux taches brunes "que l'on a toujours cru être du sang de Jésus, tombé sur le voile de Marie, aux pieds de la Croix"[4].
Chaque année la précieuse relique est portée solennellement en procession, le jour de l'Assomption, et chaque jour de nombreux fidèles viennent efficacement se mettre sous sa protection.


[1] Saint Jean Damascène, Extraits de la "Deuxième homélie sur la Dormition de Marie".

[2] Trintignac (André) Découvrir Notre-Dame de Chartres - Ed. du Cerf, Paris 1988

[3] Archives de l'Oise. H.2168 : "Procès-verbal de la translation du Voile de la Sainte Vierge, 15 août 1666" -et- Chanoine Morel : "Les Saintes Reliques vénérées dans l'église Saint-Jacques de Compiègne", p. 21

[4] "Description Historique des Reliques et Reliquaires de Saint-Corneille", 1770 - Chanoine Morel : "Les Saintes Reliques vénérées dans l'église Saint-Jacques de Compiègne", p.25.


 

 

Source: MARIE DE NAZARETH, par Françoise Breynaert

 

- See more at: http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/les-reliques-vestimentaires-de-la-vierge-marie?utm_source=Une+minute+avec+Marie+%28fr%29&utm_campaign=04aa25fd66-UMM_FR_Q_2015_01_25&utm_medium=email&utm_term=0_a9c0165f22-04aa25fd66-105143917#sthash.rqzfOLS3.dpuf

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 20:58

ALLER VERS L'UNITE DE L'EGLISE

 

 

11.Crucifixion.Grecque

 

 

 

Les conseils d'Alexandre Siniakov pour avancer sur le chemin de l'unité

 

PROPOS RECUEILLIS PAR MARIE-LUCILE KUBACKI (La Vie)

 

Recteur du séminaire orthodoxe Sainte-Geneviève, ce prêtre a tiré de sa jeunesse russe et de ses études chez les dominicains de Toulouse une grande ouverture. Aujourd’hui, il œuvre pour former ses pasteurs dans cet esprit œcuménique.

 

1. Ne vous laissez pas séduire par le confessionnalisme

 

Le christianisme ne devrait pas être perçu comme une religion aux multiples formes confessionnelles, mais comme l’Église de Dieu. Unique corps du Christ ressuscité, elle est le signe du Royaume des cieux, où toutes choses seront réunies et où Dieu sera tout en tous (1 Co 15, 28). Ne nous satisfaisons pas de la situation présente, mais, même si cela paraît utopique, cherchons des moyens pour faire correspondre notre réalité à la volonté du Seigneur.

 

2. N'ayez pas peur de pardonner

 

Nous avons du mal à admettre que les autres puissent changer. Nous entretenons donc le souvenir stérile des querelles anciennes. Pourtant, l’appel du Seigneur à pardonner est valable non seulement pour les personnes, mais aussi pour les communautés, pour les Églises locales. Ce serait tellement bien qu’il soit suivi littéralement !

 

3. Ne confondez pas la foi et ses expressions culturelles

 

L’unité de l’Église n’est pas l’unité du rite, de la langue ou de la culture religieuse. La pratique liturgique a évolué en permanence depuis les apôtres. Il n’y a pas de raison que cette évolution enrichissante s’arrête à une époque ou qu’elle se réduise à une seule de ses expressions historiques.

 

4. Ne laissez personne instrumentaliser l'Église

 

La foi chrétienne ne doit pas servir des objectifs particuliers, aussi nobles soient-ils : nationaux, politiques, institutionnels, etc. L’instrumentalisation de l’Église par des États a causé de grands maux par le passé et continue à faire des ravages. Elle ne doit plus être possible !

 

5. Croyez dans l'amour sans limites de Dieu

 

Ne fixez pas de frontières à l’action de l’Esprit saint, n’inventez pas de limites à l’amour du Père céleste, car le Fils de Dieu est mort pour toute l’humanité. Aussi, comme le disait saint Silouane du mont Athos, il faut prier pour tous et désirer le salut de chaque personne. C’est ce que signifie la catholicité de l’Église.

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 10:59

Prières de délivrance ,
de libération et de protection

Ces prières sont fort utiles, voire indispensables quotidiennement ou le plus souvent possible, pour notre amélioration et notre protection à tous.

Mais en cas de sérieuses difficultés voire d’impossibilité pour se défaire définitivement d’un mauvais penchant, de mauvaises habitudes, voire d’un vice, d’une tare quelconque, réciter, que dis-je méditer, matin et soir et à chaque tentation violente, lentement, calmement, avec ferveur et à genoux si l’on peut, ces prières à la suite, le Credo  la prière d’Alfred de Rievaulx suivie de celle de Grégoire de Narek de celle à St Michel Archange.

 En pratique, il s'avère que ces prières déplaisent à l'Adversaire qui tâchera donc de vous empêcher de les pratiquer ou vous induira à cesser de les prier. Du fait  que leur effet bénéfique, même s’il est réel immédiatement, ne commencera à se faire ressentir vraiment dans l’Âme et l’Esprit puis  dans le corps aussi, qu’au bout de quelques jours ou semaines, l ne manquera pas de vous tenter de découragement !

Il faut persévérer !

Le Malin cherchera à profiter  de cette période intermédiaire pour vous faire trouver de toutes sortes de "bonnes raisons" pour  ne pas continuer ces prières ou en empêcher  Il convient de persévérer…….

N’oublions que DIEU à enseigné à Ste Catherine de Sienne, Docteur de l’Église, qu’il y a trois vices principaux, à savoir : 
*l’amour-propre qui engendre le second,
*l’estime de soi-même, qui engendre le troisième qui est
*l’orgueil. 
 Ces vices entraînent à leur suite l’injustice, la cruauté et tous les autres péchés iniques et grossiers….

La première chose à demander à DIEU pour soi-même est une volonté forte et conforme à la Sienne.

Demandons-Lui également la haine du péché et des offenses à Son Amour et à Sa Bonté.

N’oublions pas non plus de Lui demander également de nous guérir de tout ce qui Lui déplaît en nous.


<<<>>>

Prière d’Alfred de Rievaulx,

Abbé du XII ème siècle

staelred1-old

Ô, bon pasteur Jésus, pasteur si bon, voici les plaies de mon âme.
Ton regard voit tout, il est vivant et efficace. Il atteint jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit. Tu vois la trace de mes péchés et les dangers immédiats et les raisons de craindre pour l’avenir. Tu vois tout cela Seigneur et c’est mon désir que tu le vois.
Tu sais bien, Toi qui scrute mon cœurqu’il n’est rien dans mon âme que je veuille cacher à tes yeux. Regarde-moi, doux Jésus, regarde-moi…… j’espère en Ta pitié, O très miséricordieux……..
Comme un bon médecin, Tu regardes pour guérir, comme un maître compréhensif pour corriger, comme un père indulgent pour pardonner.
Voici ce que je demande, confiant en Ta toute puissante miséricorde, en Ta miséricordieuse toute puissance : par Ton nom suave et efficace et par le mystère de Ta sainte humanité, remets mes péchés s’il Te plaît et guéris les langueurs de mon âme.
Quant aux vices et aux passions qui m’assaillent encore par l’effet d’une mauvaise habitude invétérée, ou de ces innombrables négligences quotidiennes, que Ta grâce me donne la force et la vertu nécessaires pour ne pas y consentir.
Que Ton esprit de bonté et de douceur descende en mon cœur et qu’il s’y prépare une demeure, la purifiant de toute souillure de la chair et de l’esprit et y infusant un accroissement de foi, d’espérance et de charité, de sentiments de componction et de tendresse.

Qu’il me donne la ferveur et la discrétion dans les travaux et les veilles. Qu’il m’accorde la volonté généreuse et le pouvoir de T’aimer, de Te louer, de Te prier, de réfléchir, d’agir et de penser en toutes choses selon Toi. Qu’il m’accorde enfin de persévérer en tout cela jusqu’à la fin de ma vie. AMEN

Prière de Grégoire de Narek,

Moine du Xe siècle.

gregoiredenarek

Seigneur, j’ai péché contre Ta grande bonté, moi homme vil, j’ai péché.
J‘ai péché contre Ta source de lumière, moi, ténèbres, j’ai péché.
J’ai péché contre les bienfaits infinis de Ta grâce, en vérité j’ai péché.
J‘ai péché contre la compassion de Ton amour céleste, maintenant j’ai péché.
J‘ai péché contre Toi qui m’as créé du néant, oui, certes, j’ai péché.
J‘ai péché contre les caresses de Ta sublime tendresse. Infiniment, j’ai péché.
J‘ai péché par l’oubli de Tes bienfaits, de nouveau j’ai péché.
J‘ai péché par mon corps en l’utilisant contre mon âme, stupidement j’ai péché.
J‘ai péché par félonie contre Toi qui es la Vie, en vérité j’ai péché.
J‘ai péché par le mépris de Ta parole, gravement j’ai péché.

Tu es capable de me remettre toutes ces dettes, Seigneur des miséricordes, Dieu de tous.
Si Tu m’écoutes, je soupire. Si Tu me prêtes l’oreille, je Te supplie.
Si Tu m’exauces, je Te demande. Si Tu me pardonnes, je Te prie.
Si Tu Te tournes vers moi, je crie. Si Tu ne me prêtes pas attention, je suis perdu.
Si Tu me montres un visage effrayant, je suis anéanti. Si Tu me grondes, je tremble.
Si Tu me regardes de travers, je frissonne.

Et si tu Te mets en courroux, je suis épouvanté.

Mais si dans Ta bonté Tu viens à mon secours, Seigneur Jésus-Christ,
Je serais centré sur Toi par la suavité la plus abondante et j’imprimerais dans mon âme Ton image de lumière.

A nouveau retrouvé, pardonné, je me fixerais en Toi et je serais recréé par la 
rédemption à une vie immortelle, incorruptible.

A Toi, avec Ton Père, par Ton Saint-Esprit, gloire dans les siècles. 
AMÎN

Prière à l’Archange Saint MICHEL

stmichel

Très glorieux Prince des armées célestes, Saint Michel Archange, défends-nous dans le combat contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants répandus dans les airs.

Viens en aide aux hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon.

La sainte Église Te vénère comme son gardien et son protecteur, Toi à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées pour les introduire dans la céleste félicité.
Conjure le Dieu de paix d’écraser Satan sous nos pieds, afin de lui ôter tout pouvoir de retenir les hommes dans ses chaînes et de nuire à l’Église.

Présente au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, le Seigneur nous fasse miséricorde.

Sois vainqueur de l’antique serpent qui n’est autre que Satan le diable pour le précipiter enchaîné et avec ses légions dans les abîmes et qu’il ne puisse plus jamais séduire les nations. AMEN.

fleur-orange-101009

Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui a le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail ; parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Toi, et qu’il ne peut y en avoir d’autre que Toi, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, et dont le règne n’aura point de fin : nous Te supplions humblement, Majesté glorieuse, d’user de Ta puissance pour nous délivrer et préserver de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies et méchancetés.

Par Jésus-Christ Notre Seigneur qui vit et règne avec toi et le Saint Esprit: Dieu Unique au siècles des siècles . 
Amîn.
Des embûches du démon, délivre-nous Seigneur.
Que Ton Église Te serve dans la paix et la liberté ; nous T’en prions, écoute-nous.
Que les ennemis de la sainte Église soient abaissés ; nous T’en prions, écoute-nous. AMÎN

"ABOUN D'BASMAYO" Le Notre Père:
Le texte :

ܐܒܘܢ


ܐܒܘܢ ܕܒܫܡܝܐ
ܢܬܩܕܫ ܫܡܟ
ܬܐܬܐ ܡܠܟܘܬܟ
ܢܗܘܐ ܣܒܝܢܟ
ܐܝܟܢܐ ܕܒܫܡܝܐ ܐܦ ܒܪܥܐ
ܗܒ ܠܢ ܠܚܡܐ ܕܣܘܢܩܢܢ ܝܘܡܢܐ
ܘܫܒܘܩ ܠܢ ܚܘܒܝܢ ܘܚܬܗܝܢ
ܐܝܟܢܐ ܕܐܦ ܚܢܢ ܫܒܩܢ ܠܚܝܒܝܢ
ܠܐ ܬܥܠܢ ܠܢܣܝܘܢܐ
ܐܠܐ ܦܨܐ ܠܢ ܡܢ ܒܝܫܐ
ܡܛܠ ܕܕܠܟ ܗܝ ܡܠܟܘܬܐ
ܘܚܝܠܐ ܘܬܫܒܘܚܬܐ
ܠܥܠܡ ܥܠܡܝܢ
ܐܡܝܢ


Version en phonétique:

Abun dbachmayo,
Neth Kadash shmokh,
Titheh malkoutokh,
Nehwe sebionokh,
Aykano dbashmayo of bar'o.
Hablan lahmo d'sounqonan yaomono,
Wa shbouklan haoubèin wahtohèin,
Aïykano dof hnan shbakn lhayobèin wlo ta'lan L'nesyouno,
Elo fasolan men bisho,

Metoul dilokh i malkoutho
ou haïlo ou teshbohto l'olam olmin

Amîn.

-Notre Père, qui êtes aux cieux

Les Fidèles : Que votre nom soit sanctifié que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourdhui notre pain quotidien ( substantiel ) , pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. AMÎN

Car à vous appartiennent le règne, la puissance et la gloire, dans les siècles des siècles. AMÎN.

"Shlom Leck Maryam" Le Je vous salue, Marie:



Je vous salue, Marie pleine de grâces
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort.

Amen.

 

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 16:50

LA FILLE DE JEAN JAURES

20428794

Jean Jaurès, député socialiste célèbre en France (1859-1914), n’était pas croyant et avait fait élever sa fille par une institutrice très anticléricale pour être sûr de détruire dans l’âme de son enfant toute trace de la foi.

Or au soir d’un de ses plus beaux succès oratoires, rentrant chez lui tout joyeux de son triomphe, Jaurès entend frapper un coup léger à la porte de son bureau.

Sa fille Germaine entre :

-« Père je suis heureuse et je viens vous faire savoir que j’ai fixé le choix de celui qui sera le compagnon de ma vie ».

S’agenouillant alors devant son père, elle poursuit :

-« je veux me consacrer à Dieu dans la vie religieuse ».

Pour Jaurès ce fut comme un coup de foudre. Il n’eut que la force de demander :

-« Depuis quand penses-tu à ce projet ? ». « Depuis 4 ans Père. Un jour où je me promenais avec mon institutrice dans la campagne, nous avons trouvé un calvaire brisé et je m’amusais à en recoller les morceaux lorsque l’institutrice donna un coup de pied dedans.

J’en eu de la peine et depuis ce jour, j’ai senti grandir en mon âme toute une semence d’idées que vous n’y avez pas jetées ».

Puis elle baisa la main de son père.

Il lui fit signe de se retirer…

("Près d'Elle"-2ème trimestre-N°125. Dans Fiorettis de la Vierge Marie, Ephèse diffusion, p 53 et 54)

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 12:11

10637946 10203990689343435 385621268 n

 

Bonne et sainte nouvelle année à tous et chacun ! Aloho m'barekh !

 

L'année passée fut marquée par de multiples situations éprouvantes, elle fut marquée par le sceau de la Croix.


Rendons grâce à Dieu pour les joies et les peines de l'année écoulée, rendons grâce d'avoir été jugé digne de suivre le Christ trahi, vilipendé, déshonoré, honni et continuons d'avancer résolument en plaçant en Lui seul et dans la force de l'Esprit qu'Il nous communique notre Espérance...Après la croix vient la résurrection.

Confiance ! Confions l'avenir au Seigneur et à l'intercession maternelle de la Mère de Miséricorde!...

Prions pour ne jamais être nous-mêmes de ceux qui blessent volontairement leurs frères, les détruisent, les abaissent...

Prions pour être de ceux qui portent un regard aimant sur ceux que la Providence nous donne de rencontrer...,pour être de ceux qui tendent une main secourable à celui qui tombe afin de le remettre debout...Prions pour refléter pour ceux que nous croiseront quelque chose du regard du Christ.  

Depuis la France et de la part de l'Eglise qui vit en France et au Cameroun:

-Bonne et Sainte année illuminée par la lumière du Christ Vérité et Prince de la Paix ! Aloho m'barekh (Dieu vous bénisse) !

+Mor Philipose-Mariam

 

 

===

Une bonne résolution ?

"Recette" POUR ENTRER DANS LA RONDE DE LA JOIE CHRETIENNE:

 

addon.jpg

Un jour, pas si lointain, un paysan se présenta à la porte d'un Monastère et frappa énergiquement.

 

Quand le frère portier ouvrit la lourde porte de chêne, le paysan lui montra, souriant, une magnifique grappe de raisin.

 

"Cher frère portier, dit le paysan, sais-tu à qui je veux offrir cette grappe de raisin, la plus belle de ma vigne ?"

 

"Sans doute au Père Abbé ou à quelque moine du couvent !"

-"Non, à toi!" répliqua l'homme.  

-"A moi ?" (Le frère portier en devint tout rouge de joie et peut-être un peu de confusion).

-"C'est vraiment à moi que tu veux la donner ?"

-"Bien sûr, parce que je te connais toi et que tu m'as toujours reçu avec amitié et que tu m'as toujours aidé quand je te le demandais.

Je voudrais que cette grappe de raisin t'apporte un peu de joie."

Et la joie simple et franche qu'il voyait sur le visage du frère portier l'illuminait lui aussi en retour.

Le frère portier posa la grappe bien en vue et pris le temps de l'admirer une matinée entière.

C'était vraiment une grappe étonnante!

Et puis, à un moment donné, il se souvint de l'obligation que lui faisait la Règle de n'accepter aucun présent en dehors de la Sainte Obéissance. Il lui vint une idée :

-"Pourquoi ne pas porter cette grappe au Père Abbé, pour lui donner un peu de joie à lui aussi ?"

Il prit la grappe et l'apporta au Père Abbé.

Celui-ci en fut sincèrement heureux.

A son tour, le Père-abbé se souvint qu'il y avait au Monastère un vieux frère malade et il pensa :

-"Je vais lui apporter la grappe. Ça lui donnera un peu de réconfort."

Ainsi la grappe émigra de nouveau.

Mais elle ne resta pas longtemps dans la cellule du frère malade.

Celui-ci, en effet, pensa que la grappe ferait aussi la joie du frère cuisinier, qui passait ses journées à suer derrière ses marmites, et il la lui fit parvenir.

Mais le frère cuisinier la remit au frère sacristain, afin qu'il ait, lui aussi, un peu de joie.

Ce dernier la porta au plus jeune frère du couvent, qui l'apporta à un autre qui à son tour pensa la donner à un autre.

Et ainsi de suite, jusqu'à ce que la grappe revint au frère portier, "pour lui donner un peu de joie."

Ainsi se referma le cercle. Un cercle de joie.

+++

N'attends pas qu'un autre commence.

C'est à toi de commencer aujourd'hui un cercle de joie. Il suffit souvent d'une toute petite étincelle pour faire exploser une énorme charge.

Il suffït d'une étincelle de bonté pour que le monde commence à changer, l'amour est l'unique trésor qui se multiplie quand on le divise ; c'est l'unique cadeau qui augmente au fur et à mesure qu'on en soustrait une part.

C'est l'unique entreprise où l'on gagne d'autant plus que l'on dépense davantage.

Cet amour, partage-le, offre-le, répands-le aux quatre vents ; vide tes poches, secoue bien la corbeille, verse le verre... et demain tu en auras plus qu'aujourd'hui.

 

===

 

 

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne - dans Famille
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 14:48
Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne à Paris - dans Famille
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 08:50

  _____________________________________________________

    "Shlomo"

cross[1]

 

  

Au Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde.

 
NOUS VOUS PROPOSONS UNE RETRAITE SPIRITUELLE* DANS UN LIEU DE QUIETUDE ET DE PRIERES POUR L'UNITE CHRETIENNE.

Dans la simplicité, au rythme de la vie d'un Monastère Orthodoxe de Rite Syriaque Francophone qui vous apporte la garantie et l'expérience d'un Eglise enracinée dans la Tradition reçue des Apôtres par: 

*La célébration simple et digne de l'Antique Liturgie d'Antioche-Jérusalem, dite "Mère de toutes les Liturgies",

 


*Le soutien d'une écoute fraternelle de la part des prêtres,de moines ou de frères et soeurs laïques engagés,

 


*Une prise en charge dans la prière Monastique.

 


      Nota Bene:

  Les services que proposent les religieux de notre métropolie Syro-Francophone,que ce soit pour les actes liturgiques:

 

Sacrements,bénédictions, exorcismes, et même les frais de séjours, sont toujours désintéressés (Offrande libres et non obligatoires) étant destinés au "Denier du Culte" afin que le clergé puisse vivre.


MONASTERE SYRIAQUE NOTRE-DAME DE MISERICORDE,

61300 CHANDAI-BREVILLY.Tel:02.33.24.79.58. Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

*Retraite prêchée une semaine avant chaque Solennité(Noël,


Pâque, Pentecôte...)


*Retraite Libre ou silencieuse toute l'année.

 

                                                          
logochretien1.jpg (12746 octets)

 

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

kandila_3-1-.gif

 

10392377 10153163619639848 3217920621629903271 n

 

 

 

MARS -AVRIL:

1459883 592234677515191 662124102 n

 

GRANDE RETRAITE DE SEMAINE SAINTE

(RETRAITE DE LIBERATION ET DE GUERISON)


Monastère Syriaque N-D de Miséricorde

61300 CHANDAI-BREVILLY  :

 

 

 

 

Du 29 Mars au  lundi 6 Avril (Lundi de Pâque),

RETRAITE DE SEMAINE SAINTE (Retraite de Délivrance et de Guérison intérieure)  sur le thème

« Tu es né pour le Bonheur »

 

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

JUILLET 2015:

 

cene fanous

Stage d’Iconographie Copte

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

JUILLET 2015:

Du samedi 4 au Dimanche 12

par Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe  et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Superevision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

 

Pentecostes.jpg

Frais d’inscription 150 Euros (Hébergement: Offrandes libres)

MonastèreSyriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.

61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58

Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

 

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

Nom:………………………………

Prénom:…………………………………………………

Adresse:…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………Tel:…………………………………Courriels:…………………………………………

 

Stage d’Iconographie du 19 au 26 Aout

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

 

Règlement: 150 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“

++++++++++++++++

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

+++++++++++++++++

Pèlerinages:

MAI 2015:

Du 26 Mai au 2 Juin (Inclusivement)

Pèlerinage à 

*Nevers (Ste Bernadette),

*Paray Le Monial,

*N-D de La Salette,

*N-D des Roses (San Damiano),

*ROME,

*N-D du Laus,

*Vienne et les Martyrs de Lyon.

 

26 Mai, départ du Monastère à 7h. Déjeuner à Nevers vers 12h, visite et dévotions.15h, départ pour Paray le Monial, arrivée vers 17h (Visite des lieux, dévotions, couché sur place)

27 Mai, Ars, visite, dévotions déjeuné au séminaire, départ pour N-D de La Salette (Couché sur place)

28 Mai, matinée à La Salette. Après le déjeuner, départ pour San Damiano (Couché sur place)

29 Mai, San Damiano, déjeuné, départ pour Rome (Couché sur place)

30 Mai, journée à Rome (couché)

31 Mai, matinée à Rome, déjeuné et départ pour N-D du Laus (Couché)

1er Juin, Matinée à N-D du Laus déjeuné et départ pour Vienne et Lyons le soir, couché à Lyon.

2 juin, visite sur les pas des Martyrs de Lyon et retour...

 

 

Repost 0
Published by Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne à Paris - dans Famille
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 20:09

10637946 10203990689343435 385621268 n

 

 

L'EGLISE  SYRO-ORTHODOXE-FRANCOPHONE MAR THOMA

       

St ThomasL'Église syrienne orthodoxe de Mar Thomas est à ce jour la seule Eglise locale en France et au Cameroun des "Chrétientés Syriaques de Saint Thomas".

 Le Monastère de Notre-Dame de Miséricorde et ses dépendances, en France, au Cameroun demeurent des lieux de prières pour que soit restaurée, là où c'est nécessaire, et  toujours plus clairement manifestée, l'Unité de l’Église du Christ, l'unité des "Eglises Apostoliques"..

 

         Église Orthodoxe Orientale, notre Église Syriaque- Orthodoxe- St Gregorios IcôneFrancophone Mar Thoma,  comme notre "Eglise- mère" Syrienne Orthodoxe du Malankare (Catholicosat de l'Est) ainsi que d'autres "Eglises locales" et filles elles-même de l'Antique "Eglise Mère" d'Antioche doit être distinguée de l'Eglise- mère et patriarcale Syriaque- Orthodoxe ( Patriarcat d'Antioche et de Tout l'Orient ) qui, par un accords entre leurs Sainteté Jean-Paul II et Ignace Zacka 1er Iwas, résolut la fracture qui divisait nos Traditions sur un malentendu théologique.

 

Fondées sur le socle (considéré, selon nous, comme fondement de tout dialogue œcuménique) des trois Grands Conciles Œcuméniques de Nicée, Constantinople et Éphèse "qui nous transmirent sans adjonction ou altération la seule Foi Apostolique", conformément aux usages de l'Eglise primitive, nos Eglises Orientales sont en principe beaucoup moins "centralisées" que ne le sont les Eglises Occidentales (latines). Ainsi jouissent- elles, localement et diversement, de degrés d'autonomie qui surprennent l'observateur latin (ainsi  en est-il , par exemple, pour l'Archevêché de l'Eglise Orthodoxe Malankare fondé pour l'Europe après avoir obtenu son Autonomie Canonique de l'Eglise Mère Orthodoxe des Indes [L'Eglise Orthodoxe Malankare])

 

PentecôteSi les Évêques doivent , secondés par leurs prêtres, y conduire les fidèles dans les "verts pâturages de de la vérité dogmatique, de la grâce sacramentelle et, partant, la sécurité spirituelle" ; les fidèles laïcs de ces Eglises Orientales  y prennent toutes leurs responsabilités .

 

En ce qui regarde notre Métropolie, les Évêques  et les prêtres ne s'occupent que de la vie spirituelle et son organisation, tous les aspects matériels sont confiés aux fidèles laïcs engagés dans notre Association  cultuelle.

 

L’Association qui gère l' existence de notre Église métropolitaine en France peut être qualifiée, en conséquence, comme une Association Cultuelle Chrétienne et Orthodoxe Orientale.

 

Mais pour mieux nous situer dans le concert des Eglises, faisons un peu d'histoire:

Jusqu'au Concile de Chalcédoine (451) l'Eglise encore indivisée était pleinement une, catholique (universelle) et orthodoxe (vraie). Scellée par la communion doctrinale et sacramentelle, elle est conduite par cinq chefs spirituels:

*Le Patriarche de Jérusalem

*Le Patriarche d'Antioche

*Le Patriarche d'Alexandrie (auquel on  confirme le titre de Pape qu'il portait depuis le IVème siècle lors du Concile d'Ephèse en 431)

*Le Patriarche de Rome (auquel on commence à attribuer le titre de Pape dès l'an 400)

*Le Patriarche de Constantinople (Nouvelle Rome. Elevé au rang patriarcal lors du second Concile Œcuménique de Constantinople en 381).

 

Ce n'est que suite au Concile de Chalcédoine que l'Eglise universelle se scindera en deux:

 

L'Eglise d'Orient composée de l'Eglise Syriaque de Tout l'Orient, de l'Eglise Syrienne Malankare (Indienne), de l'Eglise Egyptienne (Copte avec, dans son sillage, l'Eglise Ethiopienne et l'Eglise Erythréenne), l'Eglise Apostolique Arménienne (Avec, dans son sillage, l’Eglise Georgienne et l'Eglise Aghouane).

 

L'Eglise d'Occident composée des Eglises byzantines et latine.

 

Toute Eglise qui accepte et applique les trois Saints Conciles Œcuméniques de Nicée (325), Constantinople (381) et Ephèse (431) peut être dites Catholique et Orthodoxe.

 

Les trois Conciles cités ici condamnèrent les hérésies d'Arius (Arianisme), de Macédonius, de Nestorius et, par anticipation, celle d'Eutychès (Monophysisme).

 

Une seule de ces hérésies persisterait de nos jours à supposer que les nestoriens (Eglise Assyrienne) n'aient jamais réellement professé l'hérésie qui est attribuée à Nestorius (Patriarche déposé de Constantinople)

 

On peut donc aujourd'hui distinguer:

 

*Les Eglises anciennes (Qui conservent une hiérarchie épiscopale et des pratiques rituelles).

 

*Les Eglises issues de la "Réforme" du XVI ème siècle occidental.

 

Les Eglises anciennes se scindent en deux branches:

 

*Eglises non Chalcédoniennes (Orthodoxes-Orientales):

 

-Syriaque Orthodoxe, Syrienne Malankare,

-Copte-Orthodoxe, Eglise Éthiopienne-Orthodoxe [Abyssine], Eglise Érythréenne,

-Eglise Arménienne Apostolique.

 

Les Eglises Orthodoxes Orientales professant la foi apostolique représentent 60.000.000 de Chrétiens de par le monde.

 

*Eglises Chalcédoniennes:

 

-Eglise Orthodoxe byzantino-slave (Grecque, Romaine, Serbe, Bulgare...)

-Eglise Romaine Catholique.

 

Une Eglise peut être dite "Apostolique" quand elle a été fondée par au moins un des Apôtres du Christ (Par exemple St Pierre à Antioche puis Rome,  St Thomas au Kerala ...)

 

C'est ainsi se transmet et se perpétue sacramentellement l'union de chaque Eglise  avec le Christ Tête de l'Eglise.

 

L'apostolicité se communique de deux manières:10710713 741421002559829 5082948441986031942 n

-Immédiate, c'est à dire sans intermédiaire mais grâce à la seule et directe action évangélisatrice d'un Apôtre. Exemple: l'Eglise Malankare par St Thomas.

 

-Médiate, c’est à dire par l'intermédiaire d'une Eglise Apostolique qui propage à son tour la Bonne Nouvelle dans une autre Nation. Exemple: L'Eglise Malankare qui, canoniquement, jette les fondations de notre Eglise en Europe (France, Allemagne, Cameroun).

 

 Église Locale Orthodoxe Orientale, notre Église Syriaque- Orthodoxe- Francophone, également connue comme "Eglise Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas", est à ce jour la seule communauté en France (Et en ses missions du Cameroun) des "Chrétientés Syriaques de Saint Thomas".

Selon l' acception primitive, elle fait partie intégrante de cette Eglise Une, Sainte, Catholique (c.a.d.: Universelle, "conforme au Tout") et Apostolique (c.a.d: composée d'évêques "successeurs des Apôtres"[En l'occurrence: succession apostolique Orthodoxe Malankare] et de prêtres, leurs collaborateurs)fondée sur l'Orthodoxie (rectitude) de la Foi professée et des Rites Sacramentels utilisés(En l'occurrence : l'antique Liturgie d'Antioche-Jérusalem, dite "Mère de toutes les Liturgies").

  10626554 578263782296758 3267859845899524440 nDe 2004 à 2011, l' Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone a vécue sous la supervision d'un "Juridical advisor" en la personne du "Valiya Metropolitan" de l'Eglise syrienne de Malabar (MISC.Kerala, Inde): S E Joseph Mar Koorilose. En Décembre 2005 l'Assemblée Générale de L'Association Cultuelle de l'Archidiocèse le choisisait comme "Métropolite Majeur".

 

16Le 25 Septembre 2011,'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone fut intégrée à l'Eglise Syriaque-Orthodoxe Antiochienne  ( Métropolie  initiallement et canoniquement  fondée  par l'Eglise Malankare Orthodoxe (Eglise Syrienne-Orthodoxe des Indes)18.JPG pour l'Europe et ses missions.

 

Le 2 Octobre 2014,  le "Conseil de l'Eglise" en France et au Cameroun (Assemblée regroupant l'ensemble du clergé et des "laïques engagés") dut constater que, pour de multiples raisons,il devenait impossible de continuer de cheminer en cette Juridiction désormais en "indélicatesse" avec l'Eglise Mère et dont se séparèrent, un à un, tous les évêques qui formaient le Synode.

Un mois plus tard, lors de la visite du Primat, le 2 Novembre 2014,nous l'nformions de cette décision de l'Eglise locale qui est en France et au Cameroun . 

        

icone copte christ benissant

Les activités de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone sont gérées, sur l'ensemble du territoire national , par "l'Association Cultuelle de la Métropolie (Archidiocèse) de  l' EGLISE SYRO-ORTHODOXE-FRANCOPHONE MAR THOMA".

"L'Association a pour objet exclusif l'exercice du Culte par la propagation de l'Evangile dans la fidélité à la tradition de l'Eglise Syriaque d'Antioche telle que transmise par notre Eglise-mère Syrienne Orthodoxe du Malankar (Catholicosat de l'Est)/Kotayam) et l'exercice du Culte Divin (Célébration de Cérémonies Liturgiques) célébré principalement en langue française selon le rite "d'Antioche-Jérusalem"(Liturgie de St Jacques).

 

   S’inscrivant dans le lignage apostolique médiat de l’Eglise Syro-Orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient à travers l’élan missionnaire de l’Eglise-mère Orthodoxe du Malankar , elle s’inscrit dans la Tradition des « CHRETIENS DE SAINT THOMAS », elle  professe le même Credo et dispense les Sacrements de l'Eglise, Une , Sainte, Catholique et Apostolique.

 

   S’inscrivant dans le lignage apostolique immédiat de l’Eglise-mère Orthodoxe du Malankar par son inclusion comme « Archidiocèse pour la France et l’Afrique » et les Ordinations Sacrées, par le Primat  nommé et consacré par cette même Eglise-mère  pour la Métropolie (Archidiocèse)  de  « l’ Eglise Syriaque Orthodoxe en Europe » (Devenue par décision du 28 avril 2010 « Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne ») notre association cultuelle est sous l’autorité pastorale de l’Evêque Abbé du Monastère Syriaque de N-D de Miséricorde, son Métropolite.

Les membres de notre Archidiocèse reconnaissent et citent aux « dyptiques » comme chef spirituel des chrétientés Syriaques de St Thomas, Sa Sainteté le Catholicos de l’Eglise-mère Orthodoxe Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes)."

"Là où est l'Evêque, là se trouve l'Eglise" (St Ignace d'Antioche)

 

Les membres de la Métropolie en France et en Afrique reconnaissent naturellement au dessus de l'autorité de Mar Philipose-Mariam (Leur Métropolite) et,

Mor Philipose Mariam

comme Chef Spirituel, Sa Sainteté Baselius Marthoma Paulose II, actuel Catholicos de l'Eglise Syrienne du Malankare (Eglise Orthodoxe des Indes)

Catholicos Paulos II

Sa Sainteté Baselius Marthoma, Catholicos de l'Est et Métropolite de Malankar

 

 

 

 

 Le Catholicose et le Pape de Rome 2

Sa Sainteté Baselius Marthoma, Catholicos de l'Est et le Pape de Rome 

 

 

 

                                                          
   logochretien1.jpg (12746 octets)

 

 

Le territoire sur lequel s'exercent en France les activité de l'Association  cultuelle de la Métropolie recouvre celui des  Paroisses Syro-Francophones suivantes:

 

 _______________________

 Note sur  Les Eglises Orthodoxes Orientales:

 

 

*Églises des trois conciles - Wikipédia

 

Notre Eglise-mère Malankare:

 

*Par elle-même:

 Site officiel de l'Église

 

*Ce qu'on en dit:

Église malankare orthodoxe - Wikipédia

________________________________________________

 

cross-1-.jpg

 

 

 

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

 DSC 0035 

(Entrée du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1 

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

 

 *Relais Paroissial St Romain   

S/C : Sous-Diacre Andres FRANCOIS

76 YVETÔT 

Messe le 3 ème Samedi de chaque mois à 10h30 (Sauf  lorsque ce samedi tombe sur un 22, ou un 29). Tel (Sous-diacre Andres): 0613105663 . 

     

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

APPEL:

Généreusement hébergés pendant une quinzaine d'année par Mr Le Baron à La Ferrière Du Val, NOUS RECHERCHONS aujourd'hui un LOCAL sur CAEN pour la MESSE MENSUELLE.

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer l'Evêque ou un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

200pxSyriac_SertC3A2_book_script1-1-.jpg

 

Région Parisienne:

 

*Relais Paroissial Mar Thomas- Ste Geneviève

 

Pour les PROCHAINES MESSES en Région Parisienne, en l'attente d'un local stable, se renseigner au 02.33.24.79.58

stegenev_m-1-.jpg

   *Temporairement, les Messes des Vendredis à 18h est suspendue. Une Messe dominicale de Vigile , chaque Samedi à 18h (Sauf 1er Samedi du mois) devra très prochainement être rétablie si nous voulons favoriser la pratique dominicale de nos fidèles de région parisienne et assurer la pérénité de notre Paroisse en formation.

 

ATTENTION, IL N'Y A PLUS DE MESSE A SCEAUX ! LA DERNIERE MESSE A SCEAUX, a été célébrée le Dimanche 26 Mai 2013                                                                                                                                                   

 

 Paroisse de la FACADE ATLANTIQUE, "SUD-OUEST" et  CENTRE

(Notre-Dame de la Très Sainte Trinité):

 

 

NANTES (44):

*Groupe de Prière St Charbel

Paroisse en formation
44 00 NANTES.

Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

*Pour les CATECHISMES , les Messes régulières dans la Région de VANNES et NANTES,veuillez contacter Abuna Simon (Père Simon CORBET) à l'adresse suivante à NIVILLAC:

1223[1]

*Oratoire St Paterne. 

 Kerrousset. 

 56130 NIVILLAC .Tel: 02.99.90.92.91.

* Messes tous les dimanches à 10h30 ,

[excepté un dimanche par trimestre lors pour un  Pèlerinage des fidèles de la Région au Sanctuaire de Notre-Dame de Miséricorde (Monastère Syriaque) ] .

Possibilité d'apporter votre Pique nique et d'un enseignement l'après-midi. Pour rencontrer le prêtre plus tranquillement, prière de prendre rendez-vous.

Nous signalons le ministère d’accompagnement de Vierges pèlerines qu'accomplit Abouna Simon: Il se déplace, en effet, de maisons en maisons pour chanter les louanges de la Mère de Dieu, accompagné de l’icône Marie Porte du Ciel . 

Pour les visites des familles, des malades et bénédictions des domiciles vous pouvez  joindre l'Evêque Philippe-Marie au 06.48.84.94.89

Enluminures Syriaquede RABULA,l'Ascension

 

JAULDES (16):

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13


* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

christ rabbula[1]

 

LA CHAPELLE FAUCHER (24):

 Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

493px-SyriacBibleParisFolio8rrMosesBeforePharaoh

 

 BORDEAUX (33) : 

* Relais paroissial Saint Georges- St André
NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR BORDEAUX POUR TENIR UNE PERMANENCE PASTORALE (Pour Confessions, Messes, Service des malades, Exorcismes, etc...) En l'attente, les Messes sont suivies par les Girondins en nos lieux de Culte les plus proches:La Chapelle Faucher (24) et Jauldes (16). 

Des Messes domestiques (Chez les fidèles) peuvent être organisées à la demande ou en salles de location. 

Pour les horaires de ces Messes et l'organisation, veuillez vous adresser à Mgr Philippe-Marie au: 05.45.37.35.13 , au 06.48.89.94.89 ou encore au 02.33.24.79.58 (aux heures des repas)

 

St-Gregorios-Icone.jpg

LOURDES (65):

*Relais Paroissial de St Grégoire du Malankare

Pour préciser le lieu des Messes en Région de Lourdes vous devez contacter l'Evêque Philippe-Marie: 06.48.84.94.89

         

Marie apparait à Bernadette

 

 *Messe le 3ème Dimanche de Chaque mois à 10h30 suivie d'un repas fraternel (Partage) et de la réception des fidèles.

 

*Permanence régulière d'un prêtre pour accompagnement spirituel, vérification des acquis catéchétiques des enfants ou catéchumènes, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

marie-du-rosaire6

 

Lourdes-3.jpg

 

    Chacune de nos paroisses et "points de mission" sert à l'organisation d' Aumôneries qui s'y rattachent : 


* des ANTILLAIS en métropole:http://www.infoantilles.com      http://www.info-antilles.com/images/reference.gif


* des INDIENS "Chrétiens de St Thomas" ( Pour toutes nécessités pastorales, demander: Mor Thimothéos),


* des AFRICAINS , 


  l'Association Cultuelle de la Métropolie (Archidiocèse) de  l' EGLISE SYRO-ORTHODOXE-FRANCOPHONE MAR THOMA étend donc  son influence pastorale sur les régions citées et, au delà  en fonction des demandes.

 

 

kandila_3-1-.gif

 

crucif

 

 

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

      QUI EST Saint Grégoire de Parumala ?...

 

 

St Gregorios Icone 3

Evêque en Inde (+ 1902), il fut Canonisé par l'Église  Orthodoxe du Malankare (Kerala) en 1947.


"Né en 1848, destiné au service du ministère dès ses dix ans, il reçut la consécration épiscopale à peine âgé de vingt-huit ans après avoir été appelé à quitter le monastère où il s’était retiré.


  Remarquable théologien, il se révéla être un pasteur d’une grande charité et d’une grande écoute. Il organisa avec amour la vie du diocèse confié à ses soins.

 

  A sa mort, sa popularité était si grande, qu’en 1947 le synode de notre Eglise-mère  Orthodoxe Malankare décida sa canonisation, ce qui constitua  un évènement rarissime..

Le Primat et le Métropolite

   Métropolite Indien, « Grégoire", Evêque de Parumala (au sud de Kottatam), construisit un séminaire et l'Eglise des Saints Pierre et Paul où reposent aujourd'hui ses reliques très vénérées par les fidèles tout au long de l'année, en particulier pour le Grand Pèlerinage Annuel du 2 Novembre . A cette occasion, les fidèles se rendent par miliers à Parumala, souvent à pied,marchant parfois plusieurs jours pour se rendre sur les lieux"

  Naturellement, pour les "Chrétiens de St Thomas" de France,il est davantage aisé de se rendre en notre Monastère Syriaque de N-D de Miséricorde, lors du "Week end de Toussaint" pour honorer ce grand Saint et Thaumaturge de notre Tradition Syro-Malankare ! 

 (source: l'Eglise syrienne ortodoxe en Inde - MEP)

-------------------------------

 2017480813_1-1-.jpg

   

L'évêque qui est à votre tête est votre serviteur... 

eveque.jpg

L'évêque qui est à votre tête est votre serviteur... Que le Seigneur nous donne donc, à l'aide de vos prières, d'être et de rester jusqu'à la fin ce que vous voulez que nous soyons...; qu'il nous aide à accomplir ce qu'il a commandé. Mais qui que nous soyons, ne placez pas en nous votre espoir.

Je me permets de vous dire ceci en évêque : ...

Quel est notre service ?

 

Faites-y attention : si vous avez faim et que vous ne veuillez pas être ingrats, remarquez de quel cellier nous tirons les provisions ; mais dans quel plat est servi ce que tu es avide de manger, cela ne te regarde pas.

« Dans une grande maison, il n'y a pas seulement de la vaisselle d'or et d'argent, il y a aussi de la vaisselle d'argile » (2Tm 2,20).

[Votre évêque ressemble-t-il à] un plat d'argent, un plat d'or, un plat d'argile ? Toi, regarde si ce plat contient du pain, et de qui vient ce pain, et qui le donne pour qu'on te le serve. Remarquez qui est celui de qui je parle, qui donne le pain que l'on vous sert. C'est lui qui est le pain : « Je suis le pain vivant, descendu du ciel » (Jn 6,51).

Nous vous servons donc le Christ, à la place du Christ..., pour qu'il parvienne jusqu'à vous, pour qu'il soit le juge de notre ministère. 

Par Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église. Sermon pour l'ordination d'un évêque, 3, 9 ; Guelferbytanus n°32, PLS 2, 637 (trad. coll. Pères dans la foi n°46, p. 102 rev.)

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 Calendrier Liturgique Orthodoxe Malankare LE MOIS OCCURENTOctobre 2012

Repost 0

Recherche

Articles Récents

Liens