Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 19:50

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte des Rameaux"

RETRAITE DE SEMAINE SAINTE :

du 9 au 16 AVRIL.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte des Rameaux"

Retraite d'enseignement, de délivrance et de guérison intérieure à l'école du Christ Bon Pasteur, Divin Médecin.

(En communion avec toutes les Chrétientés Martyres, en Orient et partout où les Chrétiens sont persécutés)

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte du lavement des pieds"

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte des Rameaux"

 

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte de la crucifixion"

 

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Image associée

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

 

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Repost 0
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 10:36

L’image contient peut-être : nuage et ciel

Fifth Saturday of Great Lent

( St. Mary of Egypt +422 /  This Saturday April 1st is the commemoration of the dukhrono of St Mary of Egypt (+422)* according to the liturgical calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church. )

Samedi, 1 avr. 2017

Before Holy Qurbana:

Deuteronomy 27: 16 - 28; 8

II Kings 4 : 32 - 37

Hosea 6: 1 - 6

Holy Qurbana:

Acts 5: 33 - 42

I Thessalonians 2 13-20

St. Luke 6: 1 - 11

_____

Cinquième samedi du Grand Carême

Saint Qurbana

    • Actes 5 : 33 à 42 :
  • 33 Ceux qui les avaient entendus étaient exaspérés et projetaient de les supprimer.
  • 34 Alors, dans le Conseil suprême, intervint un pharisien nommé Gamaliel, docteur de la Loi, qui était honoré par tout le peuple. Il ordonna de les faire sortir un instant,
  • 35 puis il dit : « Vous, Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à ces gens-là.
  • 36 Il y a un certain temps, se leva Theudas qui prétendait être quelqu’un, et à qui se rallièrent quatre cents hommes environ ; il a été supprimé, et tous ses partisans ont été mis en déroute et réduits à rien.
  • 37 Après lui, à l’époque du recensement, se leva Judas le Galiléen qui a entraîné beaucoup de monde derrière lui. Il a péri lui aussi, et tous ses partisans ont été dispersés.
  • 38 Eh bien, dans la circonstance présente, je vous le dis : ne vous occupez plus de ces gens-là, laissez-les. En effet, si leur résolution ou leur entreprise vient des hommes, elle tombera.
  • 39 Mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas les faire tomber. Ne risquez donc pas de vous trouver en guerre contre Dieu. » Les membres du Conseil se laissèrent convaincre ;
  • 40 ils rappelèrent alors les Apôtres et, après les avoir fait fouetter, ils leur interdirent de parler au nom de Jésus, puis ils les relâchèrent.
  • 41 Quant à eux, quittant le Conseil suprême, ils repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus.
  • 42 Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient et annonçaient la Bonne Nouvelle : le Christ, c’est Jésus.
    •  
    • 1 Thessaloniciens 2 13-20 :
  • 13 Voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu : quand vous avez reçu la parole de Dieu que nous vous faisions entendre, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement, non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.
  • 14 En effet, frères, vous avez imité les Églises de Dieu qui vivent en Judée dans le Christ Jésus, parce que vous avez souffert de la part de vos compatriotes de la même manière qu’elles ont souffert de la part des Juifs.
  • 15 Ceux-ci ont tué le Seigneur Jésus et les prophètes, et nous ont persécutés ; ils déplaisent à Dieu ; ils sont les adversaires de tous les hommes,
  • 16 puisqu’ils nous empêchent de proclamer la Parole aux païens pour qu’ils soient sauvés ; cela met sans cesse un comble à leurs péchés. Mais, à la fin, la colère de Dieu les a rejoints.
  • 17 Quant à nous, frères, séparés de vous pour un temps – de visage mais non de cœur – nous avons tout fait pour revoir votre visage, tellement nous en avions le désir.
  • 18 Nous avons donc voulu aller chez vous – moi, Paul, j’ai essayé une fois, même deux fois – mais Satan nous en a empêchés.
  • 19 En effet, qui est notre espérance ? Qui est notre joie et la couronne dont nous serons fiers devant notre Seigneur Jésus lors de sa venue ? N’est-ce pas vous ?
  • 20 Oui, c’est vous qui êtes notre gloire et notre joie.
    •  
    • Saint Luc 6: 1 – 11 :
  • 01 Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs ; ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans leurs mains.
  • 02 Quelques pharisiens dirent alors : « Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? »
  • 03 Jésus leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
  • 04 Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l’offrande, en mangea et en donna à ceux qui l’accompagnaient, alors que les prêtres seulement ont le droit d’en manger. »
  • 05 Il leur disait encore : « Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »
  • 06 Un autre jour de sabbat, Jésus était entré dans la synagogue et enseignait. Il y avait là un homme dont la main droite était desséchée.
  • 07 Les scribes et les pharisiens observaient Jésus pour voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat ; ils auraient ainsi un motif pour l’accuser.
  • 08 Mais lui connaissait leurs raisonnements, et il dit à l’homme qui avait la main desséchée : « Lève-toi, et tiens-toi debout, là au milieu. » L’homme se dressa et se tint debout.
  • 09 Jésus leur dit : « Je vous le demande : Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de la perdre ? »
  • 10 Alors, promenant son regard sur eux tous, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il le fit, et sa main redevint normale.
  • 11 Quant à eux, ils furent remplis de fureur et ils discutaient entre eux sur ce qu’ils feraient à Jésus.
    •  

 

Chers amis. Aloho m'barekh.

Je vous partage cet album souvenir, un retour sur images :
C'était il y a deux ans déjà pour le "Dimanche des Hosanna"
(Rameaux).Que ces souvenirs vous rappellent que nous avons tous Rendez-vous ce prochain Dimanche 9 Avril pour célébrer cette entrée du Christ notre Roi au cris des "Hosanna, le Divin Roi d'Amour qui s'avance vers Sa douloureuse Passion pour opérer notre Rédemption. . . 

L’image contient peut-être : 2 personnes
Il y a deux ans, apparemment, le temps était maussade
(Je ne m'en souvenais plus )
Prions pour que cette année il fasse beau pour pouvoir bénir les Rameaux et les Palmes à l'extérieur de l'église de manière a faire, comme de coutume, une belle Procession. . .

Aucun texte alternatif disponible.

Aujourd'hui, Samedi 1er Avril 2017,

conformément au Calendrier Liturgique de l ' Eglise Malankare Orthodoxe,

nous célébrerons Ste Marie l'Egyptienne.

Aucun texte alternatif disponible.

Demain Dimanche 2,

nous célébrerons le sixième Dimanche du Grand Carême

(Miracle de la guérison de l'aveugle de naissance / Jour du Catholicos )

Puisse l' intercession de Ste Marie l'Egyptienne nous accompagner vers une véritable conversion !

Tous nous sommes aveugles !

Puisse le Seigneur nous accorder la lumière de Son Esprit pour voir ce que nous devons faire pour vivre en Son Amour (vérifié par celui des frères ) et,

lorsque nous l'aurons vu,la force de mettre en actes nos "bonnes résolutions"!.. .

L’image contient peut-être : 5 personnes

 

Vous trouvez dans cette "Lettre de nouvelles" ("newsletter"du WE):

-Lectures liturgiques,

-méditations et

-prières dans l'urgence qui s'impose à nous en cette période pré électorale de prier avec une ferveur renouvelée pour notre Patrie terrestre, pour notre France.

L’image contient peut-être : 2 personnes

Je suis ce WE à desservir Angoulême (JAULDES ) pendant que le Père Isaac assume le Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Sts du Kerala en notre Monastère de CHANDAI.

L’image contient peut-être : 2 personnes

Jeudi prochain (Le 6 ) je tiendrai ma permanence pastorale mensuelle à NANTES et rentrerai ensuite au Monastère.

Aucun texte alternatif disponible.

Nous nous retrouverons le dimanche 9 pour les Rameaux et l'entrée dans la Semaine Sainte pour ces derniers pas de notre montée vers Pâque.

L’image contient peut-être : 1 personne

J'espère que vous serez nombreux à participer à la " RETRAITE DE SEMAINE SAINTE " que je prêcherai du 9 au 16 AVRIL.

Une retraite de délivrance et de guérison intérieure à l'école du Christ Bon Pasteur, Divin Médecin.

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

L’image contient peut-être : 2 personnes

En raison de l'inversion des dessertes paroissiales en fonction de la Semaine Sainte, le Père Isaac me remplacera pour la permanence pastorale à PARIS qui, en raison des exercices de Semaine Sainte, a été déplacée. 
Il recevra les fidèles de région parisienne du jeudi 6 au vendredi 7

(Prendre RDV auprès de lui ).

Adresse:
Soeurs de St Jean Eudes 
10 Rue Jean Dolent 
PARIS (Metro Glacière )

L’image contient peut-être : 7 personnes

Le ramassage des fidèles de Paris et sa région pour le WE de Pèlerinage en Normandie à l'occasion des Rameaux se fera Samedi 8 à 15h précise au lieu de rdv habituel.

D'ici-à, que ces deux jours du présent WE soient pour vous, par votre rencontre avec le Christ Source des eaux vives ,jours de grâces, occasions de ressourcement !

Votre fidèlement en Notre Seigneur. Union de prières, Aloho m'barekh ( Dieu vous bénisse )!

+ Mor Philipose, métropolite. Jauldes ce 1.IV.2017

L’image contient peut-être : 2 personnes

 Jésus : diviseur ou Prince de la Paix ? 


Jésus enseignait au temple de Jérusalem.

Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient :

-« C'est vraiment lui, le grand Prophète ! » 

D'autres disaient :

-« C'est lui le Messie ! »

Mais d'autres encore demandaient :

-« Est-ce que le Messie peut venir de Galilée ? C'est ainsi que la foule se divisa à son sujet. 

(Jn 7, 40-43)


C’est curieux, Jésus, le Prince de la Paix, est à l’origine de ces divisions ; de quelle paix parle-t-on alors ? 

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.
Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur moi il n’a aucune prise, mais il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé."

(St Jean 14,27-31a )

Jésus, Fils de Dieu, dérange, il ne laisse pas indifférent, il faut prendre parti : pour lui ou contre lui. 

 Jésus vient nous aider à garder le bon 
Dès que nous nous inscrivons dans le vrai, le bien, le beau, nous sommes avec Lui.

Dès que nous essayons de grandir fidèlement dans la Charité, envers Dieu, envers ceux qui nous entourent, nous sommes avec Lui, nous sommes pour Lui.


Dès que nous nous écartons de ce sentier de bonté, de bienveillance, de miséricorde, vis-à-vis des autres (et de nous-mêmes !), nous empruntons un chemin de tristesse, une voie sans issue !
Oui, Jésus vient bien déranger, diviser, mais afin de nous aider à garder ce qu’il y a de bon en nous !

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Je prends la résolution de faire un bel examen de conscience, à la lumière de l’Évangile, non pour me regarder et m’attrister (ou bien trop relativiser !), mais pour offrir à la miséricorde ce qui en moi, vient assombrir cette clarté divine qui m’habite depuis mon baptême ! 

Résultat de recherche d'images pour "Icone de la guérison de l'aveugle de naissance"

Par Saint Théophile d'Antioche

(?-v. 186), évêque à Autolycus,1, 2.7 (trad. bréviaire romain au 3e mercredi de Carême ; cf SC 20, p. 58s) 
 

« La foule se divisa à son sujet »

 

Avec les yeux du corps, nous observons ce qui se passe dans la vie et sur la terre ; nous discernons la différence entre la lumière et l'obscurité, le blanc et le noir, le laid et le beau...

; il en est de même pour ce qui tombe sous le sens de l'ouïe : sons aigus, graves, agréables.

Mais nous avons aussi des oreilles du cœur et des yeux de l'âme, et il leur est possible de saisir Dieu.

En effet, Dieu est aperçu par ceux qui peuvent le voir, après que les yeux de leur âme se sont ouverts. 

Tous nous avons bien des yeux physiques, mais certains ne les ont que voilés et ne voient pas la lumière du soleil.

Si les aveugles ne voient pas, ce n'est pas parce que la lumière du soleil ne brille pas.

C'est à eux-mêmes, et à leurs yeux, que les aveugles doivent s'en prendre.

De même toi : les yeux de ton âme sont voilés par tes fautes et tes actions mauvaises... ; lorsqu'il y a une faute dans l'homme, cet homme ne peut plus voir Dieu... 

Mais, si tu le veux, tu peux guérir.

Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur.

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse.

C'est par son Verbe et sa Sagesse que Dieu a fait toutes choses...

Si tu comprends cela et si ta vie est pure, pieuse et juste, tu peux voir Dieu.

Avant tout, que la foi et la crainte de Dieu entrent les premières dans ton cœur, et alors tu comprendras cela.

Quand tu auras dépouillé la condition mortelle et revêtu l'immortalité (1Co 15,53), alors tu verras Dieu selon ton mérite.

C'est ce Dieu qui ressuscitera ta chair, immortelle, en même temps que ton âme.

Et alors, devenu immortel, tu verras le Dieu immortel, à condition d'avoir cru en lui maintenant.

Icon of Christs Resurrection:

 


"Son Corps et Son Sang se diffusent à travers nos membres,

de sorte que selon ce qu'en dit saint Pierre,

nous devenons participants à la Nature divine".
(Saint Cyril de Jérusalem)

 

Urgence élections,

 Prière pour la France:

MAESTRO DE CESI CRISTO CON SU MADRE 1308:

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

_______________

 

Saint Michael and the Dragon in an initial Q by an Unkown master German, Würzburg, about 1240-50:

Urgence élections :

 Prière pour la France à saint Michel

 

Saint Michel, grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, souvenez-vous que vous l’avez faite grande entre toutes les nations, que vous l’avez établie sentinelle de la foi et soldat de Dieu dans le monde. Glorieux Archange, vous que nos rois ont autrefois proclamé patron de la France, protégez-nous contre tous nos ennemis ; nous vous conjurons de nous placer tous sous votre impénétrable protection. Protégez toujours l’Eglise et la France ! Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur. Éclairez les incrédules, rassurez les timides, fortifiez les faibles, encouragez les bons, secourez-nous tous et rendez-nous meilleurs et plus chrétiens. Amîn.

Mor Philipose-Mariam, 

Aujourd'hui, 1er avril, nous prions pour les relations avec les musulmans de France.

Pour accompagner ce sujet de prière, je vous propose ce verset de la Parole de Dieu :

« Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. » (Matthieu 5:44)

Dans un période volatile où tout semble partir à la dérive et où la France semble être un bourbier marécageux où on s'enfonce de plus en plus dans une impasse où le populisme et les extrêmes l'emportent.

De tout bord cela se développe même dans les milieux et les confessions religieuses auxquels on ne s'attendait pas. Le terrorisme et la peur des jihadistes sont des armes criminelles qui ne l'emporteront pas face à la prière puissante des vrais chrétiens.

Nous nous armons spirituellement afin de résister face à cette vague déferlante qui risque de frapper ce pays. La prière est notre seule arme puissante et toujours efficace.

Prions pour l'union des nord-africains chrétiens de France.

Prions pour l'aumônerie auprès des personnalités politiques et religieuses en France.

Prions pour la commission Islam au sein de l'UNACF et pour les relations qu'elle développe avec les hautes autorités religieuses dans le monde musulman.

Prions pour plusieurs conférences sur la question de la déradicalisation au Sénat, à l'ONU, au parlement de Bruxelles.

Prions pour notre cercle Montalenbert qui a accueilli déjà plus de 57 parlementaires.

Prions pour les jeunes revenus de Syrie pour une déradicalisation par le Christ qui est la seule solution.

Prions pour notre rencontre nationale des nord-africains chrétiens de France à Paris du 14 au 16 avril.

Prions pour plusieurs afghans qui ont accepté le Christ et pour un imam en France qui a reçu le Christ. 

En union de prière pour la France,

Pasteur Saïd

Saints du jour:

Samedi, 1 avr. 2017:

 Sainte Marie l'Egyptienne

St. Mary of Egypt

(+422) 

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Notre Sainte Mère dans la pénitence, Marie était native d'Egypte.

Dès l'âge de douze ans elle quitta ses parents pour se rendre à Alexandrie, où elle vécut pendant dix-sept ans dans la débauche et le plus grand dérèglement. Subsistant au moyen d'aumônes et du tissage du lin, elle livrait néanmoins son corps à tout homme, sans y être poussée par la misère, comme tant d'autres pauvres femmes, mais comme si elle était brûlée par le feu d'un désir que rien ne pouvait assouvir. Un jour, voyant une foule de Lybiens et d'Egyptiens se diriger vers le port, elle les suivit et s'embarqua avec eux pour Jérusalem, offrant son corps pour payer le prix de la traversée.

L’image contient peut-être : 1 personne

Quand ils parvinrent à la Ville sainte, elle suivit la foule qui se pressait vers la basilique de la Résurrection, le jour de l'Exaltation de la Croix. Mais, lorsqu'elle parvint sur le seuil de l'église, une force invisible l'empêcha d'y entrer, malgré ses efforts réitérés, alors que les autres pèlerins franchissaient aisément la porte. Restée seule dans un coin du narthex, elle commença à réaliser que c'était l'impureté de sa vie qui l'empêchait d'approcher le Saint Bois.

Aucun texte alternatif disponible.

Elle répandit des larmes abondantes et se frappa la poitrine, et voyant une icône de la Mère de Dieu (2), elle lui adressa cette prière : « Vierge Souveraine qui as enfanté Dieu dans la chair, je sais que je ne devrais pas regarder ton icône, Toi qui es pure d'âme et de corps, car, débauchée comme je suis, je dois t'inspirer le dégoût. Mais puisque le Dieu né de Toi est devenu homme pour appeler les pécheurs au repentir, viens à mon aide ; permets-moi l'entrée de l'église pour me prosterner devant Sa Croix.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Et dès que j'aurai vu la Croix, je Te promets de renoncer au monde et aux plaisirs, et de suivre le chemin de salut que tu me montreras. »
Elle se sentit soudain délivrée de cette puissance qui la retenait et put entrer dans l'église où elle vénéra avec ferveur la Sainte Croix ; puis, revenue vers l'icône de la Mère de Dieu, elle se déclara prête désormais à suivre le chemin qu'Elle lui indiquerait. Une voix lui répondit d'en haut : « Si tu passes le Jourdain, tu y trouveras le repos. »
En sortant de l'église elle acheta trois pains avec l'aumône reçue d'un pèlerin, se fit indiquer la route qui menait au Jourdain et elle arriva le soir à l'église de Saint-Jean-Baptiste. Après s'être lavée dans les eaux du fleuve, elle communia aux Saints Mystères, mangea la moitié de l'un des pains et s'endormit sur le rivage. Le lendemain matin, elle passa le fleuve et vécut dès lors dans le désert, pendant quarante-sept ans, sans y rencontrer personne, ni homme ni animal.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
Pendant les dix-sept premières années de son séjour, ses vêtements étant bientôt tombés en lambeaux, brûlant de chaleur le jour et grelottant de froid la nuit, elle se nourrissait d'herbes et de racines sauvages. Mais plus que les épreuves physiques, elle devait affronter les violents assauts des passions et le souvenir de ses péchés, et c'est en se jetant à terre qu'elle suppliait la Mère de Dieu de lui venir en aide. Protégée par Dieu, qui ne désire rien de plus que le pécheur revienne à Lui et vive, elle déracina de son cur toutes les passions par cette ascèse extraordinaire et put convertir le feu du désir charnel en une flamme d'amour divin, qui lui faisait endurer avec joie, tel un être incorporel, l'implacable désert.
Après tant d'années, un saint vieillard, nommé Zosime (cf. 4 avril), qui, selon la tradition instaurée par Saint Euthyme, s'était engagé dans le désert au-delà du Jourdain pour y passer le Grand Carême, aperçut un jour un être humain, le corps noirci par le soleil et les cheveux blancs comme de la laine tombant jusqu'aux épaules. Il courut derrière cette apparition qui s'enfuyait à son approche, en la suppliant de lui accorder sa bénédiction et quelque parole de salut. Quand il parvint à portée de voix, Marie, appelant par son nom celui qu'elle n'avait jamais vu, lui révéla qu'elle était une femme et elle lui demanda de lui jeter son manteau afin de couvrir sa nudité.
Sur les instances du moine, ravi d'avoir enfin rencontré un être théophore qui avait atteint la perfection de la vie monastique, la Sainte lui raconta avec larmes sa vie et sa conversion. Puis, ayant achevé son récit, elle le pria de se rendre l'année suivante, le Grand Jeudi, avec la Sainte Communion sur les bords du Jourdain.
Le jour venu, Zosime vit Marie apparaître sur l'autre rive du fleuve. Elle fit un signe de Croix et traversa le Jourdain en marchant sur les eaux. Ayant communié avec larmes, elle dit : « Maintenant, ô Maître, Tu peux laisser aller en paix Ta servante, selon Ta parole, car mes yeux ont vu Ton salut » (cf. Luc 2:29). Puis elle congédia Zosime, lui donnant rendez-vous l'année suivante à l'endroit de leur première rencontre.
Lorsque l'année fut écoulée, Zosime trouva à l'endroit convenu le corps de la Sainte étendu à terre, les bras croisés et le visage tourné vers l'orient. Son émotion et ses larmes ne lui permirent pas de découvrir tout de suite une inscription tracée sur le sol des mains de la Sainte, qui disait : « Abba Zosime, enterre à cet endroit le corps de l'humble Marie, rends à la poussière ce qui est à la poussière, après avoir prié pour moi. Je suis décédée le ler du mois d'avril, la nuit même de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, après avoir participé à l'Eucharistie. »
Consolé de son chagrin en apprenant le nom de la Sainte, Zosime fut étonné de constater quelle avait franchi en quelques heures une distance de plus de vingt jours de marche. Après avoir vainement essayé de creuser le sol avec un morceau de bois, il vit tout à coup un lion s'approcher du corps de Marie et lui lécher les pieds. Sur l'ordre du vieillard, la bête creusa de ses griffes une fosse où Zosime déposa avec dévotion le corps de la Sainte.
De retour au monastère, il raconta les merveilles que Dieu accomplit en faveur de ceux qui se détournent du péché pour revenir vers Lui de tout leur cur. De pécheresse invétérée qu'elle était, Sainte Marie est devenue pour quantité d'âmes accablées sous le poids du péché, une source d'espérance et un modèle de conversion. C'est pourquoi les Saints Pères ont placé la célébration de sa mémoire à la fin du Carême, comme un encouragement adressé à tous ceux qui ont négligé leur salut, proclamant que jusqu'à la dernière heure le repentir peut les ramener vers Dieu.
1) La mémoire de cette Sainte, modèle de la pénitence, est célébrée plus solennellement, le cinquième dimanche du Grand Carême. Sa vie, écrite par S. Sophrone de Jérusalem, est lue pendant l'office du Grand Canon de S. André de Crète, le jeudi précédent, et un canon en son honneur y est chanté à la fin de chaque ode.
2) Cette icône est actuellement vénérée au Mont Athos, dans la grotte de S. Athanase, perchée sur un rocher à pic au-dessus de la mer, à quelque distance de la Grande-Lavra.

http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsavr…/avril01.html

 

St. Mary was an Egyptian, who left home at the age of twelve and went to live in Alexandria, where she lived the life of a prostitute for seventeen years. There lived in Palestine a holy monk and priest named Zosimus. He was serving God for fifty-three years and was directed to leave the monastery for one near Jordan, where he might learn how to advance further on the path of holiness. One day Zosimus after travelling a twenty day’s distance from monastery sat down at noon to say Psalms and to rest. Suddenly he noticed a person running away who seemed to be a hermit. Zosimus ran after him to receive his blessing but the person exclaimed: “Father Zosimus, I am a woman; throw your mantle to cover me that you may come near me.” She confessed that she lived the life of a prostitute for seventeen years, not for money, but to gratify her lust. At the age of about twenty-eight,she joined (out of curiosity) a group of pilgrims going to Jerusalem to celebrate the feast of the Holy Cross. While travelling with the pilgrims, she continued with her evil ways.Upon their arrival in Jerusalem she tried to enter the church but an invisible force held her back. After two or three ineffectual attempts, she withdrew to a corner of the outer court. Suddenly a full realization of her sinfulness swept over her. She raised her eyes to the icon of the Blessed Virgin Mary, the Mother of God, with tears. Thereafter, she was able to enter the church to venerate the cross. Then, she returned to the icon of St. Mary to give thanks. There she heard a voice which said: “Go over to Jordan and you shall find rest.” She crossed river Jordan into the wilderness and remained there for forty-seven years. She had seen no human being and had lived on edible plants and on dates. She was notable to read and God himself had taught her the mysteries of faith. Mary requested Zosimus not to divulge what she had said. Zosimus promised to meet her again in Jordan on the Maundy Thursday of the following year to give her holy communion. The next year, on the Maundy Thursday Mary received communion from Zosimus .But when Zosimus went to meet her the year after that, Mary was found dead. Zosimus buried the body of St. Mary.

--------------------------

 

 

L es convoitises de l'âme et les passions de la chair, tu les as tranchées par le glaive de la retenue ; les reproches des pensées, sous le silence de l'ascèse ; par les flot de tes larmes, tu as arrosé tout le désert, et tu nous as donné les fruits du repentir c'est pourquoi ô Sainte, nous célébrons ta mémoire.
 

SAINTE MARIE L'ÉGYPTIENNE, BIENHEUREUSE, DÉIFIÉE PAR TES ACTES, MAINTENANT TE TENANT CONSTAMMENT PRÈS DU CHRIST, 
PRIE-LE DE SAUVER NOS ÂMES

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

April 2, 1968 A.D. 

Aucun texte alternatif disponible.
Apparition of the Holy Virgin Theotokos Saint Mary in the Church of Zeitoun, Egypt, during the Papacy of HH Pope Kyrillos VI. May her intercession be with us all, in Egypt and throughout the world.

L’image contient peut-être : plein air

Avril 1968
C'était l'apparition de la Toute Sainte Vierge et Théotokos  Marie dans l'église de Zeitoun, Égypte, au cours de la papauté de Sa Sainteté le Pape Copte kyrillos VI.

Que son intercession soit avec nous tous, en Égypte et dans le monde entier!

Aucun texte alternatif disponible.

-------------------------------

Je me rappelle avec émotion la Sainte Messe (Quadisha Qurbana) que je célébrais en 2012 (Si je me souviens bien) alors qu'avec le regretté Docteur Doublier Villette, le Professeur A Sadeck , notre chère Marie-Gabrielle Leblanc, nous étions allé rendre hommage aux Chrétiens Coptes morts en Martyrs un an plus tôt à l'Eglise des Saints à Alexandrie.

L’image contient peut-être : nuit
J'ai rapporté une image de la Toute Pure Vierge Marie de Zeitoun. Elle est aujourd'hui vénérée en l'un des oratoires de notre Monastère Syro-Orthodoxe Francophone en Normandie (France). 
 

 I remember with emotion the Holy Mass (Quadisha Qurbana) that I celebrated in 2012 (if I remember correctly) whereas with Doctor Doublier Villette, Professor A Sadeck, our dear Marie-Gabrielle Leblanc, we went honor To the Coptic Christians who died in Martyrs a year earlier at the Church of the Saints in Alexandria.
I brought back an image of the Pure Virgin Mary of Zeitoun. Today, it is revered in one of the oratories of our Syro-Orthodox Francophone Monastery in Normandy (France).


+ Mor Philipose, Metropolitan

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

Je n'aurais pas su aimer le Seigneur

si Lui-même ne m'avait aimé le premier.

byzantine greek religious art christian by handmadeonlystore + + + Κύριε Ἰησοῦ Χριστέ, Υἱὲ τοῦ Θεοῦ, ἐλέησόν με τὸν + + + The Eastern Orthodox Facebook: https://www.facebook.com/TheEasternOrthodox Pinterest The Eastern Orthodox: http://www.pinterest.com/easternorthodox/ Pinterest The Eastern Orthodox Saints: http://www.pinterest.com/easternorthodo2/:

Qui peut comprendre l'Amour si ce n'est Celui qui aime ?

Je brûle d'amour pour l'Aimé, mon âme L'aime.

Où est son repos, là aussi je suis.

Je ne serai pas un étranger,

car il n'y a pas de rejet de la part du Seigneur Très-Haut.

Je suis épousé, car l'amant a trouvé celui qu'il aime.

Parce que je L'aime, Lui, le Fils, je deviendrai fils.

Oui, qui adhère à Celui qui ne meurt pas

sera Lui-même immortel.

Celui qui se complaît en la Vie sera vivant à son tour.

Tel est l'esprit du Seigneur sans mensonge,

qui apprend aux hommes à connaître Ses voies.

Soyez sages, comprenez et soyez vigilants.

Alléluia ! 

(Odes de Salomon (début du II ième siècle))

-----------------------------------

Et Mirat, le Musulman, prit alors le nom de Lorda… 

 

Charlemagne avait placé sa gloire et son salut sous la protection de Notre Dame. En 778, après sa fameuse campagne d’Espagne, il effectue le nettoyage des dernières poches sarrasines du sud de la France. Or un prince sarrasin nommé Mirat résiste à ses assauts.

A toutes les sommations de se rendre, ce Musulman répond fièrement : « Je préférerais la mort à la honte d’une capitulation ».

Découragé, Charlemagne allait lever le siège quand son aumônier, l’évêque du Puy, obtient de monter à la citadelle en parlementaire.

Arrivé près de Mirat, il lui dit : « Puisque vous ne voulez pas vous rendre à Charlemagne, le plus grand des princes, reconnaissez au moins pour suzeraine la plus noble Dame qui fut jamais, Sainte Marie du Puy, Mère de Dieu. Je suis son serviteur, soyez son chevalier ».

Sans hésiter, Mirat déclara qu’il était prêt à rendre les armes au serviteur de Notre Dame et à recevoir le baptême, à condition que son comté ne relève jamais, soit pour lui, soit pour ses descendants, que d’Elle seule. Charlemagne confirma l’accord.

Mirat reçut le baptême des mains de l’évêque du Puy et prit dès lors le nom de Lorda (la rose en arabe), qui s’est transformé en « Lourdes ».

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Récit des apparitions de Lourdes  

Marquis de La Franquerie

Tiré de  La Vierge Marie dans l’histoire de France – Resiac.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

 

Aucun texte alternatif disponible.

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

R. Aimer, c'est tout donner
Aimer, c'est tout donner
Aimer, c'est tout donner
et se donner soi-même.

1. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges,
Si je n'ai pas l'Amour, je suis comme l'airain qui sonne
ou la cymbale qui retentit.

2. Si je prophétisais et connaissais tous les mystères,
Si j'avais la foi à transporter les montagnes,
sans l'Amour je ne suis rien.

3. Quand je distribuerais ce que je possède en aumônes,
Et si je livrais mon corps à brûler dans les flammes,
cela ne me sert de rien.

(Poème de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, interprété par Sylvie Buisset et la Communauté des Béatitudes. Chanson extraite de l'album "Aimer, c'est tout donner", disponible chez Béatitudes Musique. )

By Mor Dionysius Jacob Bar Salibi

(+1171)

L’image contient peut-être : une personne ou plus

 Muslims and Islam

"Muslims claim that we have made some changes in the Gospel. We say to them, either you bring us witnesses, who would testify that we have indeed made changes in the Books (Gospels), or we will take an oath that we have not changed anything. For, this is what you say in your Book, “bring witnesses for him who reads the Books, and ask for oaths from infidels.”

Tell us, who made changes in the Gospel, at what time, and for what purpose? What are the altered verses? If you claim that the apostles made the changes, your own book testifies that they were virtuous people.

Tell us at what time this happened, did it happen before or after your rule?

If we altered something in the Gospel for carnal gains, here is what is written in it, “Sell everything you possess and give to the poor.”. If for a spiritual purpose we made the change, how did God let men change the Books against His will? And what words we changed?

We did not change the hard commandments for they do exist, such as, “if any one strikes you on the cheek etc…” If we changed the lowly words, they, too, are still there, such as, “Jesus prayed and shed tears.” Therefore, it is obvious that nothing in it has been changed.

Lo, it is written in your book, "If you are in doubt of what we have sent down to you then ask those who have been reading the Book (for a long time) before you. The truth has indeed come to you from your Lord, so do not be one of those who doubt." (Sura 10, Jonah, verse 94) See how your book is directing you to us!

Furthermore, your prophet has said that God said “we have given Jesus the Gospel in which there is light, life, guidance and the way to truth.” Therefore, if there is light and life in the Gospel, who would run away from light except the blind? Who would run away from life except the dead? Who would run away from the way except the thief, and from the truth except the untruthful?

Hence, our Gospel is true, especially since your own testimony confirms this!

It is, further, far above lusts that you espouse, and its commandments heal the sins and the sufferings of the soul. In addition, it has revealed to us about the things to come, and those who accepted it, did so not out of fear of the sword but because they witnessed divine miracles."- Mor Dionysius Jacob Bar Salibi (d. 1171)

(Source: Christian-†Idto Suryoyto Treeysath Shubho†-† Syriac Orthodox † )

L’image contient peut-être : ciel, océan, nature, texte et plein air

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

IC.XC__ " η Προσευχη "  ΕΡΓΟ του Κόντογλου:

La Tunique du Christ sera exceptionnellement exposée dimanche 2 avril à Argenteuil

Dimanche, le vêtement que le Christ aurait porté dans les dernières heures de sa vie terrestre, sera exceptionnellement proposée à la vénération des fidèles dans la basilique d’Argenteuil (Val d’Oise) où elle est conservée. Une façon unique d’entrer dans la Semaine Sainte.

Dimanche de 10 heures à 17 heures, la basilique d’Argenteuil organise une journée de prières en l’honneur de la Sainte-Tunique, avec en point culminant une messe solennelle à 11 heures, présidée par Mgr Hervé Giraud, archevêque de Sens-Auxerre. En 2016, l’Ostension de la Tunique — durant laquelle celle-ci avait été déployée pour la première fois depuis 1984 — avait attiré environ 200 000 fidèles. Pas question cette fois de déplier la Tunique : elle est fragile, et n’est dépliée en principe que deux fois par siècle. Mais elle sera sortie de son reliquaire, portée en procession par les chevaliers du Saint-Sépulcre au sein de la basilique, puis exposée à la vénération des fidèles.

Maintenir la piété vivante

Le recteur de la basilique d’Argenteuil, le père Guy-Emmanuel Carriot, entend perpétuer ainsi le mouvement de piété populaire qu’inspire tout au long de l’année la précieuse relique qu’aurait porté le Christ durant sa Passion. Au sein de la basilique, un mini-pèlerinage permet notamment de passer par un couloir décoré de fresques qui illustrent l’histoire évangélique de la Sainte-Tunique, avant d’aboutir à son reliquaire. Des soirées de prières pour des guérisons, notamment, sont organisées tout au long de l’année.

La juste dévotion

Selon Thibaut Dary, responsable de la communication pour les événements consacrés à la Tunique d’Argenteuil, il convient de trouver un équilibre dans la vénération de cette relique. S’il est bon qu’elle soit proposée à la dévotion du public, il ne faudrait pas en faire une idole. « La Tunique d’Argenteuil est unique, cela pourrait conduire à une dévotion déplacée pour un objet, alors qu’elle est là comme un signe et non comme un sujet à adorer » estime-t-il. Pour manifester cette prudence, lors de l’adoration du Saint-Sacrement, prévue à l’issue de la messe du 2 avril, à 12h30, le reliquaire sera remis à sa place, pour que les fidèles ne soient pas en adoration devant la Tunique, mais devant la seule hostie consacrée.

Le retour des reliques

Mais de fait, la grande majorité des pèlerins témoignent d’un comportement ajusté et mûr, ce qui n’exclue pas un engouement croissant. En 1984, lors de l’avant-dernière ostension, environ 80 000 visiteurs s’étaient rendus à la basilique. En 2016, leur nombre a plus que doublé. De la même façon, la sainte Couronne d’épines, conservée à Notre-Dame de Paris, est de plus en plus souvent exposée. Rien n’interdirait, par conséquent de proposer des événements plus fréquents autour de la Tunique. Voire de réaliser une nouvelle ostension avant 2034, ce que le « Gardien de la Sainte Tunique », Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, n’a pas exclu.

(Source Aleteia)

________________________________

Seven ways for Orthodox Christians to participate in Great Lent:

Le Chemin du Croix du Vendredi Saint confié à la bibliste française Anne-Marie Pelletier

Lauréate du Prix Ratzinger 2014

Les méditations des XIV stations du Chemin croix du Vendredi Saint au Colisée – 14 avril 2017 – ont été confiées par le pape François à une femme, une laïque, mère de famille: la bibliste française Anne-Marie Pelletier.

Mère de trois enfants, Anne-Marie Pelletier, 70 ans, est experte en herméneutique et exégèse biblique. Elle est lauréate du Prix Ratzinger 2014 de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI. Dans un communiqué publié le 31 mars, la Fondation exprime sa « haute estime » pour la bibliste et se réjouit que lui ait été confié « cette mission si importante ».

La théologienne vient de contribuer à un ouvrage publié par la Fondation pour les 90 ans du pape émérite Benoît XVI (16 avril). L’ouvrage Cooperatores Veritatis rassemble les essais de 13 chercheurs ayant reçu le Prix Ratzinger depuis 2011.

Agrégée de Lettres modernes et titulaire d’un Doctorat d’Etat en sciences des religions de l’Université de Paris VIII avec une thèse intitulée «Lectures du Cantique des cantiques, de l’énigme du sens aux figures du lecteur» (1986) publié dans « Analecta Biblica » (121, PIB, Rome), Anne-Marie Pelletier a enseigné la Linguistique et la Littérature comparée à l’Université de Paris X puis de Marne-la-Vallée, ainsi que la théologie du mariage à l’Institut catholique de Paris. Depuis 1993, elle enseigne l’exégèse à la Faculté Notre-Dame du séminaire de Paris.

Elle a enseigné également à l’Institut Européen en Sciences des religions (IESR), au sein de l’École Pratique des Hautes Études. Engagée dans le dialogue avec les juifs, elle a mené des activités de recherche comme membre du département « Judaïsme et Christianisme » au Collège des Bernardins et a été vice-présidente du Service d’information et de documentation juifs-chrétiens (SIDIC).

Au Saint-Siège, Anne-Marie Pelletier a participé à différents congrès, notamment pour le Grand Jubilé, et elle a été auditrice au synode des évêques de 2001, sur le rôle de l’évêque. Elle est aussi régulièrement intervenue auprès du monde monastique en France et en Belgique.

Membre de l’Association catholique française pour l’étude de la Bible (ACFEB) et de l’Institut Jean-Marie Lustiger, elle s’est par ailleurs consacrée à la question de la femme dans le christianisme et dans l’Eglise, publiant notamment l’ouvrage « Le christianisme et les femmes. Vingt siècles d’histoire » (Cerf 2001). Parmi ses autres publications, de nombreux ouvrages d’exégèse biblique, entre autres sur le Cantique des Cantiques, le Livre d’Isaïe.

Le Chemin de croix, qui a lieu dans la nuit avec le pape François, partira du Colisée à 21h15. Il se déroule de l’intérieur du Colisée et jusque sur les pentes du Palatin. Il est diffusé par les télévisions en mondiovision.

(Source : Zenit)

________________________________________________

https://www.facebook.com/ICONOGRAPHERGR/photos/pcb.1220542561308760/1220542414642108/:

Mystère autour de l’ouverture du tombeau du Christ

"Odeur suave" et "perturbations électromagnétiques" ont étonné les observateurs de cet événement historique.

Les 26, 27 et 28 octobre 2016 la dalle de marbre qui couvre le tombeau du Christ a été repoussée. Une poignée de scientifiques et de religieux a eu accès au lieu, et plusieurs rumeurs ont immédiatement couru. Premièrement, une « odeur suave » aurait été sentie, émanant du tombeau, rappelant les manifestations olfactives associées à certains saints. Deuxièmement, des instruments de mesure employés par des scientifiques aurait été troublés par des perturbations électromagnétiques. Ils cessaient de fonctionner, ou fonctionnaient mal, aussitôt qu’ils étaient placés à la verticale de la pierre sur laquelle aurait reposé le corps du Christ.

Marie Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine, a elle-même bénéficié de l’autorisation de se rendre sur les lieux, et se montre circonspecte quant à la rumeur associée à « l’odeur suave ». Relevant qu’une odeur est facile à suggérer, elle constate qu’elle n’a rien senti de particulier pour sa part. Par ailleurs, lors de la dernière ouverture, partielle, réalisée par l’architecte Nikolaos Komnenos en 1809, le chroniqueur de l’époque fait lui aussi mention d’une « odeur suave ». Les personnes qui s’intéressent au tombeau du Saint Sépulcre connaissent ce texte, et elles ont pu s’auto-suggérer le parfum.

Perturbations électromagnétiques

La journaliste se montre, en revanche, bien moins dubitative en ce qui concerne les perturbations électromagnétiques enregistrées par les instruments des scientifiques. Ce phénomène lui a été confirmé par l’un des scientifiques qui a été autorisé à accéder au tombeau. Il a ensuite été signalé par la directrice des travaux, Antonia Moropoulou elle-même, que l’on imagine mal mettre en péril sa réputation pour un « coup de pub ». Plus troublant encore, la journaliste relève la surprise des scientifiques lors de l’ouverture de la dalle : ils s’attendaient à ce que le tombeau soit bien plus bas qu’il ne l’est. En cause, les sondages réalisés précédemment aux instruments… qui semblent avoir été faussés par une perturbation électromagnétique.


Lire aussi : Et le tombeau s’ouvrit 


Impossible d’aller au-delà de ce simple constat : il semblerait que le tombeau du Christ trouble des instruments sensibles aux perturbations électromagnétiques, en l’absence de tout autre élément d’explication… Mais pourquoi un tel phénomène, les spéculations vont bon train, parmi les amoureux du Saint Sépulcre, des plus élaborée au plus stupides.

Est-ce seulement le tombeau du Christ ?

L’ouverture de la dalle, et la révélation de la pierre où le corps du Christ aurait reposé, a démontré qu’elle était conforme aux tombes juives du Iersiècle. Mais selon Marie-Armelle Beaulieu, l’essentiel est ailleurs. « Je serais ravie qu’une expertise scientifique démontre que cette pierre est bien celle ou le Christ a reposé, mais même si le contraire était démontré, elle resterait un signe de la Résurrection ».

Grâce à une connaissance, la journaliste qui réside à Jérusalem depuis 17 ans, fait partie des rares privilégiés à avoir pénétré les lieux. Elle confie : « L’église du Saint-sépulcre est un endroit déconcertant. J’ai commencé par ne pas l’aimer. J’attendais une belle église, et je suis arrivé dans ce lieux à l’architecture étrange, qui ne rappelle en rien les scènes bibliques. Il n’y a plus de trace du jardin du tombeau, par exemple. C’est progressivement que je m’y suis attachée, au fil des processions auxquelles je participe avec les Franciscains. Ce n’est pas un endroit qu’il faudrait visiter, mais plutôt un lieu pour prier. Grâce à un religieux, j’ai pu pénétrer jusqu’à la roche qui a supporté le corps du Christ, ce que je n’aurais pu imaginer… J’étais dans un drôle d’état, un peu en apesanteur, mais je me souviens de chaque détail. Je n’irais plus au Saint-Sépulcre comme avant. À présent, la dalle de marbre a été reposée par-dessus, et il n’est possible de voir le caveau que très partiellement, par une ouverture (protégée avec du verre blindée ndlr). Mais je sais que la pierre et là. J’avais l’habitude de faire une génuflexion devant le tombeau du Christ, et je me faisais la réflexion que c’était absurde, qu’il n’y avait pas de Présence réelle, que c’est devant les Saintes espèces qu’il convient de faire une génuflexion. Mais au Saint-Sépulcre, devant ce tombeau, il y a l’absence réelle. Un tombeau vide. Un miracle devant lequel ploient tous les genoux, au Ciel, sur Terre et aux Enfers. »

(Source:Aleteia)

 :

On the Nineveh Plain, Churches unite to rebuild Christian homes

"We have done it to ensure that the Christians can remain in Iraq. We are working for God."

NEW YORK—In an unprecedented act of ecumenical collaboration, three Iraqi Churches have joined forces to execute a plan to rebuild Christian homes on the Nineveh Plain.

Under the auspices of international Catholic charity Aid to the Church in Need (ACN) on March 27, 2017, the Syriac Catholic Church, the Syriac Orthodox Church and the Chaldean Catholic Church, at a ceremony in Erbil, Kurdistan, formally established the Nineveh Reconstruction Committee (NRC). The Committee is tasked with planning and supervising the rebuilding and repair of the homes of their respective faithful, which were damaged and destroyed during the occupation of the Nineveh Plain by ISIS.

The Committee is comprised of two members from each of the three Churches, as well as three outside experts. ACN will pursue advocacy and fundraising in support of the Committee’s formidable task: more than 12,000 homes need to be rebuilt, at a likely cost of more than $200M. Funds will be allotted according to the number of homes belonging to faithful of each of the three Churches.

Archbishop Mousa Al-Shamani and Father Halemba.2.jpg

Syriac Orthodox Archbishop Timothaeus Mosa Alshaman of Antioch and prior of the Monastery of Saint Matthew, declared: “Today, we are truly a united Church—Syriac Orthodox, Chaldean and Syriac Catholic—united in the work of rebuilding these houses on the Nineveh Plain; and in restoring hope to the hearts of the inhabitants of these villages, inviting those who have left them to return.”

Father Andrzej Halemba, head of ACN’s Middle East desk, stressed that the establishment of the Committee is not first and foremost about finding funding. “We have not done it for money,” he said, adding: “We have done it to ensure that the Christians can remain in Iraq. We are working for God.”

Syriac Catholic Archbishop Yohanna Petros Mouche of Mosul declared: “I would like to invite the Christians of the Nineveh Plain to return to their homes and resume living in their villages, in order to bear witness to Christianity. Today we join together to demonstrate that we are united in our wish to accelerate this operation as rapidly as possible, and that it must start as soon as possible.”

Saying that the courage of the three Christian Churches to work together is an echo of the courage of those Christians who have decided to stay on in Iraq, Chaldean Bishop Mikha Pola Maqdassi of Alqosh proclaimed: “This is a brave step forward, which gives us great joy and encourages the Christians to remain in their villages and their own country.”

Syriac Orthodox Metropolitan Nicodemus Daoud Matti Sharaf of Mosul, Kirkuk and Kurdistan called on Catholics and all Christians around the world: “We are the roots of Christianity. We must remain in our country. We must remain as witnesses to Jesus Christ in this country, in Iraq and especially on the Nineveh Plain. This task of rebuilding all the houses in those villages—where ISIS has destroyed everything—is truly an enormous challenge. Thank you in advance to all those who will help us.”

With Father Halemba looking on, Syriac Orthodox Archbishop Mor Timotheos Mousa Al-Shamani of Bartellah signs the ecumenical agreement establishing the Nineveh Reconstruction Committee; ACN photo

______________________________________________________________________________________________

 

Père Boulad :

“Si jamais il n’y a pas un changement en profondeur en France avec les prochaines élections, nous allons vers une guerre civile”

 

Père Boulad

 

Source

Suite de l’entretien du père Boulad avec Philippe Pellet (lire la première partie ici) :

L’Egyptien a une profonde admiration pour l’Europe. Et pas seulement l’Egyptien, mais le monde arabe. Il est fasciné par l’Europe. Il y a deux ans, je lisais un article dans une revue koweitienne, un article en arabe intitulé : « Un jour, on regrettera l’Europe ». Cet article constatait que l’Europe était en train de se faire démolir de l’intérieur par l’immigration et affirmait que si l’Europe s’écroulait, ce serait une catastrophe, non seulement pour l’Europe, mais pour tous.

L’Islam a vis-à-vis de l’Europe un sentiment ambivalent : fascination et rejet. Amour et haine. En psychologie, on connait cela, l’ambivalence. L’Islam a d’autant plus de haine et de rejet qu’il admire l’Europe, car il voudrait être comme elle. Mais il n’y arrive pas, à cause des contraintes de la religion dans laquelle il se débat, qui l’empêche d’ouvrir son esprit et d’entrer dans ce processus des valeurs de droits de l’homme, de démocratie et de réflexion critique. Alors, ce qu’on n’arrive pas à imiter et à être, on le démolit, par dépit face à un défi qu’on n’arrive pas à relever. Le monde arabe est complexé par rapport à son retard culturel et civilisationnel. Alors beaucoup de musulmans veulent être comme les Européens, mais comme ils n’y arrivent pas, ils réagissent par la haine et le dépit. Je souhaiterais citer l’exemple d’une enseignante française, qui a pendant 20 ans enseigné dans cinq lycées des quartiers chauds musulmans des banlieues autour de Paris. Elle a tout essayé, elle a donné le meilleur d’elle-même pour enseigner la culture et la langue française, les valeurs de la république, l’histoire. Elle dit avec beaucoup de peine et de dépit qu’elle n’a reçu en contrepartie que rejet, refus, haine, rancœur, agressivité de ses élèves. Pas un seul lycée mais cinq ! La troisième génération qui était censée s’intégrer ne veut pas de la France ! Ce qu’ils veulent c’est l’argent, le bien-être, la couverture sociale, mais ils ne veulent absolument pas être Français. Je comprends tout à fait la réaction de l’Australie qui dit : vous êtes les bienvenus chez nous si vous voulez vous intégrer, mais si vous ne voulez pas, rentrez chez vous immédiatement. C’est ce que l’Europe n’arrive pas à faire, n’a pas le courage de faire, c’est pour cela qu’elle est en train de s’autodétruire. Il y a un livre d’Erice Zemmour très connu maintenant en France qui s’appelle le suicide français. Eric Zemmour est un auteur brillant, il y en a beaucoup d’autres qui sont dans la même perspective. La France est en train de se suicider. Mais le peuple ne comprend pas, ne réagit pas, se laisse faire. Seul un courant de la droite est conscient du danger, réagit, et aussitôt on veut le faire taire en le traitant d’islamophobe et de raciste. C’est là que je dénonce l’idéologie de la gauche libérale comme une idéologie mortifère qui veut tuer et détruire ce qui est beau, bien et positif. Une culture de la mort si je puis dire. Je ne sais pas si j’ai répondu à la question, mais vu de L’Égypte et de l’Orient, l’Europe est une chance extraordinaire, qui fascine à bon droit, car l’Europe a apporté au monde la civilisation. Mais avec ce complexe d’infériorité d’une religion qui n’arrive pas à sortir de la pétrification dans laquelle elle est, et sa civilisation qui n’arrive pas à se développer, le monde arabe est ambivalent par rapport à L’Europe.

Comment voyez-vous la crise actuelle en France et le problème de l’immigration ?

Cette crise tient à deux facteurs. Tout d’abord, elle est liée à l’idéologie de la gauche libérale qui détruit la France de l’intérieur depuis des décennies pour des raisons obscures, surtout d’ordre financier et économique, liées à la mondialisation. Le deuxième facteur est l’islamisation exponentielle de la France qui est parmi les pays occidentaux les plus atteints par ce phénomène. Je pense que la gauche et l’Islam font bon ménage, on appelle cela l’islamo-gauchisme, en visant à déstabiliser la société française, la vider de toute identité, de tout dynamisme, pour remplacer cette identité par l’Islam. Pour dire les choses simplement, d’ici quelques années la France et l’Europe seront musulmanes par le triple jeu de l’immigration, de la démographie et des conversions, l’Islam étant une religion par nature conquérante et prosélyte.

Nous avons le devoir d’accueillir l’étranger et de lui donner le maximum de possibilités pour s’intégrer, pour qu’il construise le pays en même temps que lui-même. Mais lorsque cet immigré refuse de s’intégrer, il n’y a plus qu’une seule solution, c’est de le mettre à la porte. Ou tu es content ici, alors fait l’effort de t’intégrer en apprenant la langue et en assumant la culture, ou bien tu ne veux pas, alors rentre chez toi.

Les gouvernements qui se succèdent en France semble encourager l’immigration malgré ce rejet de la France, la police est dépassée lorsque l’on brûle les voitures et les magasins. C’est un désastre à tous les points de vue, la gauche libérale est un échec retentissant en France et ailleurs.

Que doivent faire les chrétiens face à cette situation de crise de l’Europe ?

Les chrétiens devraient étudier et analyser la situation de l’Europe et de l’Eglise en toute objectivité pour la comprendre. Toute action suppose au préalable une analyse. On ne peut pas résoudre un problème si on ne l’a pas bien posé. Il faut sortir du politiquement correct, sortir du bourrage de crâne des grands médias pour étudier en toute objectivité la question de l’Eglise, de l’Islam, et de l’Europe. Cela suppose que l’on fasse venir des personnes susceptibles de donner un éclairage différent que celui de l’opinion manipulée. Les chrétiens devraient donc d’abord procéder à une analyse et une connaissance en profondeur. Deuxièmement, à une action concertée. Que faire dans le contexte actuel ? Il faut agir non seulement pour protéger les chrétiens d’Orient et d’Egypte, mais aussi pour protéger les musulmans ouverts et modérés, qui veulent réformer l’Islam, mais qui ne peuvent pas s’exprimer car eux aussi sont opprimés. Donc la question n’est pas tant « chrétiens contre musulmans », il ne s’agit pas que les chrétiens européens s’occupent seulement des chrétiens persécutés, car les chrétiens du Moyen-Orient sont solidaires des musulmans qui souffrent de l’Islam oppressant qui les étouffe ! C’est au nom de mon amour pour les musulmans que je veux les libérer du « fascisme islamique » tel que décrit par un auteur musulman, Hamed Abdel-Samad, dans son livre paru très récemment en français, dont le titre est justement « Le fascisme islamique ».

Il faut libérer la parole, libérer l’homme, lui donner son humanité, la possibilité de s’exprimer. Le sortir de ce carcan religieux étroit qui est celui de l’Islam, et dont il n’arrive pas à se débarrasser. Il s’agit moins d’aider les chrétiens d’Egypte et du Moyen-Orient que d’aider à promouvoir un discours libre et vrai, accès sur la liberté, l’homme, la démocratie, les valeurs. C’est là qu’un dialogue est nécessaire avec des personnes qui peuvent vous orienter et conseiller.

L’Eglise catholique elle-même est tombée dans le piège, et elle y est toujours. Elle ne veut pas comprendre un autre langage que celui de ces « experts » en Islam formés à Oxford, Paris, Berlin, ou à Washington, qui ne connaissent l’Islam que de façon très théorique, académique, qui ne veulent pas comprendre qu’il y a un autre dialogue possible, nécessaire et impératif avec l’Islam, qui n’est pas celui qu’ils ont mené jusqu’à présent et qui a été un échec total et une impasse. Car depuis 50 ans qu’on a instauré ce dialogue après Vatican II, on est au point zéro, et on a même reculé.

Quel message souhaiteriez-vous adresser au Français ?

Un sursaut, un refus, un rejet de cette manipulation dont ils font l’objet. D’ailleurs, il semble que les Français sont de plus en plus conscients, il y a un réveil depuis quelques mois qui se fait en France, vers une revendication d’identité. Ils refusent de laisser leur identité française et leur culture se dissoudre. Il y a dans le peuple français, avec toute la bonté, la douceur et l’accueil qui le caractérise, un nerf, une volonté de vie et de survie, de révolte. Si jamais il n’y a pas un changement en profondeur en France avec les prochaines élections, nous allons vers une guerre civile, car je ne pense pas que les Français vont se laisser marcher sur les pieds, se laisser écraser et effacer de la carte de l’Europe et du monde. La France est un très grand peuple, une culture qui est la mienne que j’ai reçue depuis ma petite enfance, que j’admire, qui est une richesse extraordinaire. Je trouverais dommage que la culture française s’écroule, que l’Europe disparaisse elle aussi, car la France et l’Europe sont un message, à l’avant-garde de la pensée, de l’art, de la culture, de la philosophie. Ce serait catastrophique que cela soit remplacer par l’Islam. Je n’ai rien contre les musulmans, mais j’en veux beaucoup à l’Islam, dont les musulmans sont les premières victimes. Victimes de ce fascisme islamique décrit par l’auteur musulman Hamed Abdel-Samad dont j’ai parlé avant.

Après vous être débarrassés du communisme et du nazisme, ce serait tragique de tomber dans un fascisme bien pire que les précédents car il se réfère à Dieu lui-même, ce qui fait que ce serait plus difficile de l’éradiquer. Donc une fois qu’il aura pris racine, vous aurez ce que nous avons connu pendant des siècles chez nous au Moyen-Orient et que je connais dans ma propre famille qui a vécu le massacre de 20.000 chrétiens en 1860, qui a fait que mon grand-père s’est réfugié en Egypte.

Source, via http://lesobservateurs.ch

 

 
   
 
GÈNÉTHIQUE VOUS INFORME
 
 
 Neurosciences et transhumanisme : Le cerveau au défi de l'Intelligence artificielle
 30 Mars 2017
Avec la révolution technologique galopante, notamment du côté du cerveau et des neurones, comment rester dans la médecine de soin et ne pas virer à « l’homme augmenté...
 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
« De l’offre de soins ultrasophistiqués à la tentation de l’eugénisme, il n’y a qu’un pas »
Crispr-Cas 9 suscite des inquiétudes au sein de la communauté scientifique. Même si de très nombreuses équipes travaillent à l’amélioration de cet outil, « il est loin d’être arrivé à maturité », et des modifications non voulues peuvent...
 
 
La fédération néerlandaise des médecins s'oppose à l'extension de l’aide au suicide
La Fédération néerlandaise des médecins, représentant 59 000 praticiens et étudiants, a jugé « non souhaitable » le futur projet de loi visant à autoriser l’aide au suicide pour les personnes âgées « qui ont le sentiment d’avoir ‘...
 
 
Le Sénat américain vote la fin des financements publics du Planning familial
Jeudi, à l’issu d’un vote serré, « départagé de façon exceptionnelle par le vice-président Mike Pence, qui en a le pouvoir en tant que président du Sénat », le Sénat américain a abrogé une directive de l’Obamacare « destinée à...
 
 
« Tu vois ce qui clignote sur l’écran ? C’est le cœur de ton bébé qui bat. Maintenant soit tu le gardes soit... »
Laetitia n'a que 18 ans quand elle apprend par hasard qu’elle est enceinte. Le gynécologue qui lui fait passer une échographie en urgence lui indique simplement : « Tu vois ce qui clignote sur l’écran ? C’est le cœur de ton bébé qui bat....
 
 
   AGENDA

ae6d1fbdfd2f99afca3782d364be3574.jpg 640×883 pixels:

INVITATION(S):

 

Chers amis. Aloho m'barekh.

 

Comme je le fais inlassablement depuis le rapt des deux Prélats, j'encourage clergé, fidèles et amis de notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma à se montrer solidaire de l'Eglise Patriarcale et de l'Eglise Grecque-Orthodoxe.

 

Cette fois, ce sera en répondant, par leur présence fraternelle, à l'initiative décrite ci-dessous.

 Personnellement, le 22 Avril, étant retenu par la desserte de notre paroisse de Dordogne,je m'unirai à cette initiative en célébrant à cette intention la Quadisha Qurbana (le St Sacrifice de la Messe) à 

*Périgueux(La Chapelle Faucher) le 22 à 10h30 et

*Angoulême (Jauldes) le 23 à 10h30.

Tous les fidèles et amis de la région Aquitaine sont invités à participer à l'une ou l'autre de ces Messes.

Votre fidèlement dans le Christ, notre Seigneur.

 

+Mor Philipose, Métropolite,Chandai ce 29.III.2017

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe__________

 

 

 

Téléchargez les images - 0

#StopALaCasseSocietale

Alliance VITA lance une grande action d'alerte et de mobilisation sur les enjeux bioéthiques de cette présidentielle.

Téléchargez les images - 1

Chers amis,

 

Alors que le débat autour de l'élection présidentielle tend à faire l’impasse sur les sujets sociétaux qui déterminent l’avenir de notre société, Alliance VITA dévoile le Bilan occulté du quinquennat de François Hollande : plus de 30 mesures de casse sociétale ont fragilisé notre société en s’attaquant à la famille et à la vie humaine à tous ses stades.

Téléchargez les images - 2
 

1 million de tracts pour alerter les citoyens

Alliance VITA lance également une grande campagne de sensibilisation et de mobilisation des citoyens aux enjeux biopolitiques de cette élection :

  • protection de la maternité, de l’enfance et de la famille,
  • soutien des personnes fragiles, dépendantes ou handicapées,
  • accompagnement du grand âge et de la fin de vie,
  • éthique de la recherche biomédicale.

Pendant 30 jours, les équipes de volontaires d’Alliance VITA iront à la rencontre des Français pour dénoncer la casse sociétale du quinquennat Hollande, invitant chacun à interpeller les candidats et réserver son vote à ceux qui s’engageront à réparer ces dégâts et à défendre la vie et la dignité humaine de tous, spécialement celles des plus fragiles.

⇒ Soutenez notre action

N'hésitez pas à vous faire l'écho de cet appel auprès de vos amis et proches.

Soutenez cette action par un don.

 

Alliance VITA ne reçoit aucune subvention et ne vit que de la générosité de ses donateurs.

Merci de votre soutien à nos côtés.

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte et plein air

Chers amis. Aloho m'barekh.

C'était l'année dernière. . .

"Pèlerinage à Argenteuil:ou
LA SAINTE TUNIQUE
EST EXPOSÉE 
du 25 mars au 10 avril 2016

*Lundi 4 Avril, Pèlerinage privé des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas...."

 
	© Cyril BADET/CIRIC

Exceptionnellement , la Ste Tunique sera de nouveau exposée ce dimanche 2 Avril 2017 dans l'après midi . Pourquoi ?

*C'est un bon moyen de se rapprocher du Christ Bon Pasteur qui donne sa vie pour Ses amis alors que, dimanche prochain, avec des Hosanna, nous l'acclamerons comme notre Roi pour un Royaume qui, si par l'Église Apostolique, il s'inaugure dès ici-bas, n'est pas de ce monde. . .

*C'est le moment, alors que ,cette année, le 
Calendrier de tous les Chrétiens correspond pour célébrer la Passion et la Résurrection glorieuses de leur Chef ; c'est le moment de prier avec une ferveur renouvelée pour,sinon une unité uniforme que personne ne souhaite, l'unanimité du Témoignage Chrétien de tous ceux qui cheminant en une Église Apostolique appartiennent à l'Église Une, Sainte et Catholique. . .

*C'est un moment favorable pour, en ces veilles d'élections présidentielles, prier pour notre pays bien souffrant. . . .

*C'est une période opportune pour rendre grâce des innombrables bienfaits qui, du témoignage de beaucoup, ont été répandus par le Bon-Dieu l'année passée et en implorer d'autres en grandissant dans la confiance. "Jésus Miséricordieux, j'ai confiance en Vous "!. . .

Nous autres, Chrétiens Orthodoxes, fils et filles de la Religion du Verbe Incarné, sommes sensibles à la vénération des Stes Reliques qui nous rapprochent du Nouvel Adam, de la nouvelle Eve ou de l'un ou l'autre de ces frères aînés qui avant nous se sont sanctifiés ici-bas, en Église, par la Grâce du Saint Esprit.

C'est pourquoi je recommande à tous ceux de nos fidèles et amis de la région parisienne qui le pourront tantôt, d'accomplir ce pèlerinage. 
Nous nous retrouverons dimanche 9 pour célébrer ensemble le dimanche des Hosanna (Rameaux ) et entrer avec le Christ notre Chef dans la "Semaine d'Or, la "Semaine Sainte".
Pour orienter votre méditation du jour si vous êtes loin de l'une de nos paroisses Syro-Francophones, voici quelques extraits des Lectures:
o 1 Pierre 4: 12-19 :
• 17 Car voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu. Or, s’il vient d’abord sur nous, quelle sera la fin de ceux qui refusent d’obéir à l’Évangile de Dieu ?
• 18 Et, si le juste est sauvé à grand-peine, l’impie, le pécheur, où va-t-il se montrer ?
• 19 Ainsi, ceux qui souffrent en faisant la volonté de Dieu, qu’ils confient leurs âmes au Créateur fidèle, en faisant le bien.
---------
o II Corinthiens 9: 6-15 :
• 06 Rappelez-vous le proverbe : “À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement”.
• 07 Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement.
---------
o Ephésiens 5: 1-14 :
• 01 Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.
• 02 Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur.
(...)
• 08 Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière –
• 09 or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité –
• 10 et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur.
• 11 Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt.
• 12 Ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même d’en parler.
• 13 Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière,
• 14 et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera.
----------
o Saint-Jean 9:1-41 :
• 01 En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance.
(...)
• 35 Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? »
• 36 Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? »
• 37 Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. »
• 38 Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui.
• 39 Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »
• 40 Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous aveugles, nous aussi ? »
• 41 Jésus leur répondit : « Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : “Nous voyons !”, votre péché demeure.

Chers amis, vous êtes dans mon cœur sacerdotal, ne m'oubliez-pas dans vos prières. Je vous en remercie. Bon dimanche à tous. Union de prières ! Votre fidèlement et fraternellement dévoué en Notre Seigneur. Aloho m'barekh ( Dieu vous bénisse ) !

+ Mor Philipose, métropolite. Jauldes ce 2 IV 17

La sainte tunique accomplit des miracles

 

Le 2 avril aura lieu une vénération du vêtement du Christ en la basilique Saint-Denys d'Argenteuil. L'an dernier, elle avait déjà réuni les foules.

  •  
  •  

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 220.000 personnes, entre 12.000 et 15.000 confessions, 400 bénévoles et des centaines de lettres... L'ostension de la sainte tunique en la basilique d'Argenteuil (Val-d'Oise) l'année dernière constitue un des phénomènes populaires et spirituels majeurs dans l'Église de France en 2016. « On a envie de venir et d'y revenir. Et quand on est coincé de ne pouvoir y aller en semaine pour raison professionnelle, on a juste envie de pleurer comme un môme qui veut retourner chez lui », écrivait alors un pèlerin sur la page Internet de l'événement.

Après avoir vu la tunique, une femme a demandé le baptême. D'autres affirment avoir vécu un miracle de guérison, même si l'Église doit encore discerner sur ces cas. Parmi les courriers de confirmands de 2017, Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, a reçu énormément de témoignages expliquant combien l'ostension avait été un moment...

Visite du patriarche Bartholomée le 25 avril

Dix jours après Pâques, la communauté de Taizé accueillera une visite exceptionnelle :

pour la première fois, le patriarche Bartholomée de Constantinople se rendra à Taizé

pour quelques heures 

le mardi 25 avril prochain.

Au cours de sa visite, le patriarche œcuménique participera à la prière

commune à 12h, dans l’église de la Réconciliation,

et s’exprimera à la fin de la prière.

La Chrétienté Syro-Orthodoxe Francophone de l'Eglise locale des "Chrétiens de St Thomas" en France et en Afrique sera t-elle représentée ?

- Cela dépend de vous !

ATTENTION:

Si certains jeunes et fidèles de notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone veulent  venir pour passer la journée à Taizé, prendre le déjeuner et participer à un atelier en début d’après-midi,veuillez vous inscrire au Monastère avant le lundi de Pâque: asstradsyrfr@laposte.net

pour que nous ayons le temps de prévenir la communauté accueillante.

(Les départ se feront:

*du Monastère le 24 après le déjeuner,

*de Jauldes le 24 après le déjeuner, coucher le 24 au soir à Paray Le Monial)

Pour toute personne voulant y aller individuellement, il est préférable de s’inscrire comme visiteurs de passage via le site de Taizé.

La communauté de Taizé signale qu'exceptionnellement, les groupes et individuels présents à Taizé la semaine précédente, qui prévoyaient de partir le dimanche 23, peuvent rester jusqu’au mardi 25 après-midi – pour les adultes de plus de 30 ans, dans la limite des logements disponibles.

   LE  MOI ET LA  LOI  MORALE

 

Les plus grands psychologues de tous les temps ont universellement admis que la racine de tous nos malheurs est l'égoïsme ou l'égotisme. 

L'égotisme est le rejet des deux commandements qui nous enjoignent

d'aimer Dieu et notre prochain,

c'est l'affirmation du moi en tant qu'étalon de toute vérité et de toute moralité.

Ceux qui vivent emprisonnés dans leur moi passent par trois stades mentaux dont le premier est la satis­faction égoïste des appétits de l'individu.

Dès qu'on a fait du moi un absolu, toutes les autres personnes, tous les événements, toutes les choses deviennent des moyens d'assouvir le moi. 

*Pendant la jeunesse, le moi cherche à se satisfaire dans sa propre chair, sans considération de personnes ; 

*pendant l'âge mur, il aspire à la puissance ; 

*pendant la vieillesse, il se quintessencie souvent dans l'avarice et le besoin de « sécurité ».

Ceux qui nient l'immortalité de l'âme lui substituent presque toujours l'immortalité des moyens de subsistance. 

Lorsqu'on se prive des plaisirs qui viennent de Dieu, on finit toujours par s'abandonner aux plaisirs des sens.

Comme il n'est pas possible de toujours satisfaire ses appétits, non seulement parce qu'on entre ainsi en conflit avec d'autres individus animés des mêmes intentions, mais aussi parce que le plaisir finit par s'émousser par sa répétition même, le moi dégringole finalement au deuxième stade mental qui est celui de la peur. 

La peur, c'est le narcissisme fossilisé. 

Celui dont la vie s'est surtout extériorisée, qui s'est obstiné à rechercher des plaisirs hors de sa personne, est plus qu'un autre vulnérable à la peur de tout perdre, car son existence est fondée sur des choses qui sont le moins susceptibles d'être dominées par sa volonté. Plus un homme s'appuie sur un bâton appartenant à un autre égotiste, plus il risque qu'on le lui retire, plus il risque de choir. 

Le désappointement est le lot de ceux qui vivent entièrement au niveau de leurs sens. 

Dans chaque pessimiste, il y a un hédoniste frustré.

Les déceptions et la satiété provoquent la peur.

Plus l'égotisme est grand, plus la peur est grande ; plus l'individu est égoïste et plus noires sont ses craintes.

Il semble que l'univers extérieur fourmille d'ennemis : «Tout le monde est contre moi. »

Certains redoutent la vieillesse, d'autres la mort, d'autres le suicide jusqu'à ce qu'en définitive on sombre dans le désespoir qui n'est autre chose que le moi laissé à ses seules ressources dont il admet au bout du compte qu'elles sont nulles.

Le troisième stade est l'ignorance. Parce que l'égotiste a rompu tous les ponts avec Dieu et avec le prochain, il s'est privé, de ce fait, de toute connais­sance issue de ces sources.

Le moi devient de moins en moins conscient de son destin et du sens de la vie. 

Il peut rassembler des faits, mais il est incapable de les coordonner.

Cette sorte de connaissance ressemble à celle que l'on acquiert en suivant les cours d'une université moderne : on s'y instruit en vue de passer des examens et non d'accéder à une philosophie de la vie. 

L'ignorance se multiplie en fonction du nombre des connaissances qu'on accumule sans qu'on établisse entre elles de corrélation.

L'homme sage ne sait qu'une seule chose, l'Amour de Dieu, et tout le reste s'y conjugue.

Par contre, l'ignorance de l'égotiste le rend amer et fait de lui un cynique : d'abord parce qu'il ne parvient jamais à se débarrasser des aspira­tions au Bien que Dieu a implantées dans son âme ; ensuite parce qu'il sait qu'il n'a plus le pouvoir de le vouloir.

 

Ces tragiques effets du narcissisme ne sont pas sans remèdes. Assez curieusement, le Christianisme tient pour établi, pour commencer, que la plupart des hommes sont égoïstes. 

 

Le commandement de Dieu qui nous ordonne d'aimer Dieu et le prochain comme nous-mêmes découle de ce postulat que chaque homme s'aime soi-même.

Ces simples petits mots du commandement « comme toi-même » soulèvent une question : comment l'homme s'aime-t-il ?

Il y a toujours quelque chose que l'homme aime en lui-même et quelque chose qu'il n'aime pas.

Il s'aime lorsqu'il est assis dans un siège confortable, lorsqu'il porte des vêtements qui lui vont bien, lorsqu'il se nourrit agréablement, etc.

Mais il y a quelque chose qu'il n'aime pas en lui. 

Il ne s'aime pas lorsqu'il fait des bêtises, lorsqu'il insulte un ami.

En d'autres termes, il s'aime en tant que créature faite à l'image et à la ressemblance de Dieu.

 Il ne s'aime pas lorsqu'il ternit cette image. 

C'est ainsi que le prochain doit être aimé.

Il faut l'aimer en tant que personne, et même en tant que pécheur, car un pécheur est une personne. 

Mais son péché ne doit pas être aimé, car c'est la souillure de la divine ressemblance.

Il n'y a guère qu'un moyen d'essayer d'esquiver cette loi, c'est d'ergoter sur l'identité du prochain.

Nôtre-Seigneur a tranché la question en répondant que le prochain n'est pas nécessairement l'homme qui habite la porte à côté.

C'est celui que nous considérons comme un ennemi

Mais le Seigneur n'a pas exclu la possibilité que l'ennemi puisse également habiter la porte à côté !

(Extrait de : LE CHEMIN DU BONHEUR  (Mgr fultonJ. sheen))

 

 Dieu nous aime plus que nous pouvons l'imaginer 


« Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ?

Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. »

 (St Isaie 49, 15)


Ce verset tiré de la lecture du livre d’Isaïe, nous devrions nous le répéter souvent tout au long de nos journées !

On imagine bien la tendresse d’une mère pour son bébé ! 

Comment imaginer plus - tellement plus ! - pour chacun d’entre nous ? Tout simplement en contemplant avec tant de gratitude et de reconnaissance le cœur rempli d’amour de Dieu pour chacun d’entre nous.
 

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Je pose un acte de foi dans la bienveillance de Dieu pour moi. Même si je ne le sens pas, même si je ne le vois pas, je crois que son amour m’accompagne à chaque instant de ma vie, tout au long de mes journées et de mes nuits. 

Je lui demande la force d’y croire , de ne pas desespérer de moi et de ne pas "exorciser" sur les autres le dégoût que je puis avoir de me sentir tellement pécheur.

Puisses-je lors que je  traverse une période de sécheresse ou de dégoût, ne pas désespérer, ne pas douter de cette tendresse que le meilleur des Pères a pour moi !...

 

Theotokos and Christ child. The unburnt bush icon. Glory to Christ:

Saint Irénée de Lyon

Dans la Lettre de Cochabamba, une note renvoie à ces mots de saint Irénée : « À cause de son amour infini, le Christ est devenu ce que nous sommes, afin de faire de nous pleinement ce qu’il est. »

Parce qu’elle nous permet de toucher du doigt le monde des tout premiers chrétiens, la figure d’Irénée exerce aujourd’hui une certaine fascination. Au deuxième siècle, il est né et a grandi dans la ville de Smyrne, sur la côte ouest de l’actuelle Turquie, là où il entendit prêcher le vieil évêque Polycarpe, disciple de l’apôtre Jean. Irénée deviendra lui-même plus tard le deuxième évêque de Lyon.

Irénée a été l’un des premiers penseurs chrétiens à donner une forme systématique à ses idées. Les textes les plus importants qui nous soient parvenus de lui sont les cinq livres Contre les hérésies. On peut sentir en les lisant, malgré un accès difficile, combien il met l’accent sur des idées qui sont encore importantes pour nous. Au coeur de sa foi repose la conviction que le Dieu invisible, inconnu, créateur de tout, a tellement aimé l’humanité qu’il est devenu un être humain comme nous. En prenant chair en Jésus, Dieu a voulu partager sa propre vie éternelle avec chaque personne humaine, et cela sans que notre nature fragile et contradictoire soit submergée ou anéantie, mais bien au contraire accomplie. Tout ce que nous sommes a été promis depuis toujours à une plénitude, dans et par la communion en Dieu.

Irénée est l’auteur de cette remarquable phrase, si souvent citée : « La vie en l’homme est la gloire de Dieu, la vie de l’homme est la vision de Dieu. » qui pourrait être traduite ainsi : « La gloire de Dieu c’est l’homme vivant ; la vie de l’homme, c’est de contempler Dieu. » (C.H., livre 4, 20:7). Ce qui rend la pensée d’Irénée particulièrement attirante est cette notion de « vie ». Chaque être humain a le désir d’une vie en plénitude et en vérité. Si on parle souvent aujourd’hui d’« aliénation » ou d’« absurdité », c’est précisément à cause de cette prise de conscience que quelque chose d’important manque à notre vie, quelque chose à chercher au-delà ou au lieu des satisfactions instantanées des sociétés consuméristes. Nous sommes invités à entrer dans une vie qui est simplement l’amour que Dieu désire partager avec nous ; frère Roger l’a souvent dit : « Dieu ne peut que donner son amour. »

Pour Dieu comme pour nous, l’amour est un don de soi. Dès lors, pour Irénée, Noël n’est pas seulement la belle histoire de la naissance d’un enfant, mais surtout la clef qui ouvre le sens de la vie : « Telle est la raison pour laquelle le Verbe s’est fait homme et le Fils de Dieu, Fils de l’homme : c’est pour que l’homme, en se mélangeant au Verbe et en recevant ainsi la filiation adoptive, devienne fils de Dieu. » (C.H. livre 3,19,1). Cela paraît tout à fait impossible. Toute définition du mot « Dieu » soulignera le fait que Dieu est complètement différent de tout ce que nous pouvons imaginer. De la même manière, toute définition de l’être humain a de fortes chances de mettre l’accent sur nos limites, notre fragilité et notre mortalité qui font obstacle à toute tentative de trouver un sens à la vie.

Sous-jacente à la pensée d’Irénée se trouve cette bouleversante affirmation qui vient de saint Jean : « Le Verbe s’est fait chair. » Exprimée dans les termes mêmes d’Irénée : « Le Verbe de Dieu, Jésus-Christ notre Seigneur, (...) à cause de son surabondant amour, s’est fait cela même que nous sommes afin de faire de nous cela même qu’il est. » (C.H., préface du livre 5) Les premiers chrétiens saisissaient comme par instinct l’unité de toutes choses. En tant qu’êtres humains nous faisons pleinement partie du monde matériel. Tout ce qui existe est créé et maintenu vivant par l’amour de Dieu, le créateur de toutes choses. L’acte de franchir l’immense gouffre qui le séparait du cosmos physique, en invitant l’être humain à une vie comme la sienne, Dieu ne l’a pas pensé après coup : c’était dès l’origine dans le projet de l’amour divin. Nous sommes aimés tels que nous sommes et pour ce que nous pouvons devenir dans la communion que Dieu nous offre. En partageant la lumière de l’amour éternel de Dieu, nous découvrons que nous sommes réellement faits pour une vie inespérée.

(Source: Taizé)

 

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Aucun texte alternatif disponible.
Repentez-vous, 
car le Royaume des Cieux est proche 
 
(Matthieu 17, 1)
 
Nous souhaitons à tous les chrétiens orthodoxes, à tous nos lecteurs et lectrices,
un saint grand Carême qui les remplisse d'un grand Amour pour le Christ.

PROGRAMME LITURGIQUE

 

(mis à jour ) de fin Mars et Avril :

 

PIEUX CARÊME À VOUS !

 

HEUREUSE MONTÉE VERS PÂQUES !

_________

 

-PARIS: ATTENTION  la "Permanence pastorale et réception des fidèles  des Vendredis après-midi et Samedi matin précédent le 1er dimanche de chaque mois est en Avril 2017 reculée au Vendredi 7 et Samedi 8 Avril en raison du WE des RAMEAUX 

Le Samedi 8 AVRIL

RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE au Monastère  à 15h au point de rendez-nous habituel .

(En mai, retour à la normale: Vendredi 5 et Samedi 6). 

________________

NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac du 29 Mars au soir au 31 Mars au matin (prenez Rdv avec lui 07 87 11 06 03 par sms).

-LISIEUX (Coquainvillier) , le 22 Avril (En raison de la Semaine Sainte) *

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
DIMANCHE 2 Avril et 7 Mai, PÈLERINAGE à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.* .

Du 7 au 15 Mai, Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

Sanctuaires visités:

-N-D de Miséricorde,Notre-Dame de L'Epine , N-D de Houppach (Masevaux) et St Ubald (Thann/St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes), Mont St Odile, Notre-Dame de Neubois,

Notre-Dame de Thierenbach ("Route des vins"), Le 11, N-D d'Autun, - Le 12, N-D d'Espis, N-D de Toutes-Grâces et St Ubald (Vénération de la relique de St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes) 

 

Clôture des inscriptions le 23 Avril/ Offrande estimée 300 euros.

_____________________________

RETRAITE DE SEMAINE SAINTE :

du 9 au 16 AVRIL.

Retraite d'enseignement, de délivrance et de guérison intérieure à l'école du Christ Bon Pasteur, Divin Médecin.

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

_____________________________

 

 

NANTES :Jeudi 6 Avril, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

ANGOULÊME (JAULDES ):
Dimanches 2 Avril * (En raison de la Retraite de SEMAINE SAINTE) et le 23 *

#PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :
Samedi 22  *. . .

ALSACE, SUISSE,LYONNAIS, SUD-EST :Visite pastorale (prenez Rdv ) entre le 24 (28 Messe à Belfort) et le 30, Messe dominicale à Lyon*.


 

#PARAY LE MONIAL - ALLIER/CHAROLAIS: Visite pastorale ( prenez Rdv ) entre le 1er Mai et le 3

 

 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messes, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

NOS PELERINAGES :

+++

Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

Du 7 au 15 Mai. 

En chemin avec Notre-Dame et St Ubald, des Sanctuaires d'Alsace au Sud-Ouest.

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

MAI, PÈLERINAGE MARIAL DU "MOIS DE MARIE" DE L'ALSACE AU SUD-OUEST. / DU 7 AU 15 MAI / INSCRIVEZ-VOUS VITE !

 

Basilique Notre-Dame de l'Epine.JPG

 

+++

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA

Du 7 au 16 Octobre 2017

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

Afficher l'image d'origine

 

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St

Thomas" à FATIMA

 

+++

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe

L’image contient peut-être : 1 personne

Ce Samedi soir à 18h en notre Paroisse N-D de Toutes Grâces-Saint Ubald de JAULDES, chant de  l'hymne acathiste de "notre très sainte Souveraine la Mère de Dieu et toujours Vierge Marie". suivi du partage fraternel et de l'Office de Southoro (Protection)

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

 

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

Sixième dimanche du Grand Carême

(Dimanche de l'Aveugle Né / Jour du Catholicos)

Saint Qurbana

    • 1 Pierre 4: 12-19 :
  • 12 Bien-aimés, ne trouvez pas étrange le brasier allumé parmi vous pour vous mettre à l’épreuve ; ce qui vous arrive n’a rien d’étrange.
  • 13 Dans la mesure où vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la joie et l’allégresse quand sa gloire se révélera.
  • 14 Si l’on vous insulte pour le nom du Christ, heureux êtes-vous, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous.
  • 15 Que personne d’entre vous, en effet, n’ait à souffrir comme meurtrier, voleur, malfaiteur, ou comme agitateur.
  • 16 Mais si c’est comme chrétien, qu’il n’ait pas de honte, et qu’il rende gloire à Dieu pour ce nom-là.
  • 17 Car voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu. Or, s’il vient d’abord sur nous, quelle sera la fin de ceux qui refusent d’obéir à l’Évangile de Dieu ?
  • 18 Et, si le juste est sauvé à grand-peine, l’impie, le pécheur, où va-t-il se montrer ?
  • 19 Ainsi, ceux qui souffrent en faisant la volonté de Dieu, qu’ils confient leurs âmes au Créateur fidèle, en faisant le bien.
    •  
    • II Corinthiens 9: 6-15 :
  • 06 Rappelez-vous le proverbe : “À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement”.
  • 07 Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement.
  • 08 Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en abondance, afin que vous ayez, en toute chose et toujours, tout ce qu’il vous faut, et même que vous ayez en abondance de quoi faire toute sorte de bien.
  • 09 L’Écriture dit en effet de l’homme juste : Il distribue, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais.
  • 10 Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice.
  • 11 Il vous rendra riches en générosité de toute sorte, ce qui suscitera notre action de grâce envers Dieu.
  • 12 Car notre collecte est un ministère qui ne comble pas seulement les besoins des fidèles de Jérusalem, mais déborde aussi en une multitude d’actions de grâce envers Dieu.
  • 13 Les fidèles apprécieront ce ministère à sa valeur, et ils rendront gloire à Dieu pour cette soumission avec laquelle vous professez l’Évangile du Christ, et pour la générosité qui vous met en communion avec eux et avec tous.
  • 14 En priant pour vous, ils vous manifesteront leur attachement à cause de la grâce incomparable que Dieu vous a faite.
  • 15 Rendons grâce à Dieu pour le don ineffable qu’il nous fait.
    •  
    •  et / ou
    • Ephésiens 5: 1-14 :
  • 01 Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.
  • 02 Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur.
  • 03 Comme il convient aux fidèles la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ;
  • 04 pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce.
  • 05 Sachez-le bien : ni les débauchés, ni les dépravés, ni les profiteurs – qui sont de vrais idolâtres – ne reçoivent d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ;
  • 06 ne laissez personne vous égarer par de vaines paroles. Tout cela attire la colère de Dieu sur ceux qui désobéissent.
  • 07 N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là.
  • 08 Autrefois, vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes lumière ; conduisez-vous comme des enfants de lumière –
  • 09 or la lumière a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité –
  • 10 et sachez reconnaître ce qui est capable de plaire au Seigneur.
  • 11 Ne prenez aucune part aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les plutôt.
  • 12 Ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même d’en parler.
  • 13 Mais tout ce qui est démasqué est rendu manifeste par la lumière,
  • 14 et tout ce qui devient manifeste est lumière. C’est pourquoi l’on dit : Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera.
    •  
    • Saint-Jean 9:1-41 :
  • 01 En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance.
  • 02 Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? »
  • 03 Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui.
  • 04 Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé, tant qu’il fait jour ; la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler.
  • 05 Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »
  • 06 Cela dit, il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,
  • 07 et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.
  • 08 Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant – car il était mendiant – dirent alors : « N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »
  • 09 Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais lui disait : « C’est bien moi. »
  • 10 Et on lui demandait : « Alors, comment tes yeux se sont-ils ouverts ? »
  • 11 Il répondit : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit : “Va à Siloé et lave-toi.” J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. »
  • 12 Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. »
  • 13 On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle.
  • 14 Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux.
  • 15 À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. »
  • 16 Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés.
  • 17 Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? » Il dit : « C’est un prophète. »
  • 18 Or, les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme avait été aveugle et que maintenant il pouvait voir. C’est pourquoi ils convoquèrent ses parents
  • 19 et leur demandèrent : « Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu’il est né aveugle ? Comment se fait-il qu’à présent il voie ? »
  • 20 Les parents répondirent : « Nous savons bien que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle.
  • 21 Mais comment peut-il voir maintenant, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s’expliquer. »
  • 22 Ses parents parlaient ainsi parce qu’ils avaient peur des Juifs. En effet, ceux-ci s’étaient déjà mis d’accord pour exclure de leurs assemblées tous ceux qui déclareraient publiquement que Jésus est le Christ.
  • 23 Voilà pourquoi les parents avaient dit : « Il est assez grand, interrogez-le ! »
  • 24 Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »
  • 25 Il répondit : « Est-ce un pécheur ? Je n’en sais rien. Mais il y a une chose que je sais : j’étais aveugle, et à présent je vois. »
  • 26 Ils lui dirent alors : « Comment a-t-il fait pour t’ouvrir les yeux ? »
  • 27 Il leur répondit : « Je vous l’ai déjà dit, et vous n’ave z pas écouté. Pourquoi voulez-vous m’entendre encore une fois ? Serait-ce que vous voulez, vous aussi, devenir ses disciples ? »
  • 28 Ils se mirent à l’injurier : « C’est toi qui es son disciple ; nous, c’est de Moïse que nous sommes les disciples.
  • 29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais celui-là, nous ne savons pas d’où il est. »
  • 30 L’homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d’où il est, et pourtant il m’a ouvert les yeux.
  • 31 Dieu, nous le savons, n’exauce pas les pécheurs, mais si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce.
  • 32 Jamais encore on n’avait entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance.
  • 33 Si lui n’était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »
  • 34 Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors.
  • 35 Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? »
  • 36 Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? »
  • 37 Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. »
  • 38 Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui.
  • 39 Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »
  • 40 Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous aveugles, nous aussi ? »
  • 41 Jésus leur répondit : « Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : “Nous voyons !”, votre péché demeure.

Résultat de recherche d'images pour "Icone de la guérison de l'aveugle de naissance"

Par Dayroyo Youhanon Habil

Seigneur, tu as créé de nouveaux yeux à l'aveugle-né et tu l'as envoyé au bassin de Siloé pour se laver. Il s'est lavé et avec la vision du corps il a acquis la vision spirituelle et il a cru en toi, Seigneur et Sauveur. Puisses-tu créer en moi aussi, aveugle par mes multiples péchés, de nouveaux yeux pour que je puisse te voir et te confesser mon Seigneur et mon Sauveur. Amen.

أيها الرب، لقد خلقت أعينا جديدة للمولود أعمى وأرسلته إلى بركة سلوام لكي يغتسل. عندما اغتسل فيها امتلك الرؤية الروحية بالإضافة إلى رؤية الجسد وآمن بك ربأ ومخلصا. ليتك تخلق في أيضا، أنا الأعمى بسبب كثرة خطاياي، عيونا جديدة كي أستطيع أن أراك وأن أعترف بك سيدي ومخلصي. آمين

____________________

Résultat de recherche d'images pour "Icone de la guérison de l'aveugle de naissance"

This Sunday April 2nd is the 'Sixth Sunday' of the Great Lent (sawme rabo/valiyanombu/ Catholicos day) according to the liturgical calendar of our Malankara Syrian Orthodox Tradition . Today the Church commemorates the miraculous healing of the blind man (samyo tobo).

This is the final week of the Great Lent before Passion Week (s'habtho d'hasho).

The Holy Bible readings from the Church Lectionary are:

Evening:
Mark 10:46-52

Morning:
Matthew 9:27-31

Before Holy Qurbana: 
Deuteronomy 25:13-16; 26:1-13
Job 42:1-10
Malachi 3:7-12

Holy Qurbana:
I Peter 4:12-19
II Corinthians 9:6-15 or Ephesians 5:1-14
John 9:1-41

                                                                  (Tone of the Day: 6)

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

L’image contient peut-être : 2 personnes

Par Saint Augustin

(354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
Sermons sur l'évangile de Jean, n°34 (trad. Véricel, l'Évangile commenté, p. 223) 

 

La lumière du monde

 

      Les paroles du Seigneur :

« Je suis la lumière du monde » sont claires, pour ceux qui ont les yeux qui les font avoir part à cette lumière ; mais ceux qui n'ont que les yeux du corps s'étonnent d'entendre dire à notre Seigneur Jésus Christ :

« Je suis la lumière du monde. »

Peut-être même y en a-t-il qui se disent :

-est-ce que le Christ ne serait pas ce soleil qui, par son lever et son coucher, détermine le jour ?

Non, le Christ n'est pas cela. Le Seigneur n'est pas le soleil qui a été fait, mais celui par qui le soleil a été fait.

« Car tout a été fait par lui et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui. » (Jn 1,3)

Il est donc la lumière qui a créé cette lumière que nous voyons.

Aimons cette lumière, comprenons-la, désirons-la, pour arriver un jour jusqu'à elle, conduits par elle, et pour vivre en elle de manière à ne jamais mourir. 

      Vous voyez donc, mes frères, vous voyez, si vous avez des yeux qui voient les choses de l'âme, quelle est cette lumière dont le Seigneur déclare :

-« Qui me suit ne marche pas dans les ténèbres. »

Suis ce soleil, et voyons si tu ne marcheras pas dans les ténèbres.

Voici qu'il se lève et vient vers toi ; en suivant sa route, il se dirige vers l'occident ; mais toi, tu dois marcher vers le soleil levant qu'est le Christ.

-----------

 

 Le carême n'est pas un pur défi à relever 


« Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.

L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence,

de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même,

vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » 

(Mc 12, 32-33)


Si nous avons tendance à faire de nos privations et de nos efforts de Carême des lieux d’héroïsme où nous cherchons à nous prouver notre bonne volonté, qui pourra nous glorifier devant Dieu et les hommes :

-« Regardez ce que je suis capable de faire ! ».

Si nous avons tendance à faire pénitence parce qu’il faut faire pénitence, en bon légalistes, et si nous croyons que «  plus c’est rude, mieux ça marche » ; alors nous nous trompons.

 Concentrons-nous sur un objectif : la charité 
Le sens du Grand Carême c’est de nous rapprocher de Dieu, pour aimer plus, aimer mieux.

Ce que veut Dieu c’est que nous sacrifiions toutes ces idoles auxquelles nous nous attachons, tout ce qui nous détourne de Lui.

C’est un sacrifice d’action de grâce, le sacrifice de nos lèvres et de notre cœur que le Seigneur désire.

Tout ce que nous pouvons faire pour nous convertir doit avoir comme unique objectif : la charité ! Le reste n’intéresse pas Dieu.

"La gloire de Dieu c'est l'homme vivant, et la vie de l'homme c'est la vision de Dieu : si déjà la révélation de Dieu par la création procure la vie à tous les êtres qui vivent sur la terre, combien plus la manifestation du Père par le Verbe procure-t-elle la vie à ceux qui voient Dieu.
(St Irénée CH IV 20, 7)
 
Unissons-nous à Dieu, aimons-nous en Dieu, aimons notre prochain, contemplons Dieu dans le temps pour Lui être uni dans l'éternité... 

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Plus qu’un jeûne de nourriture, je prends l’engagement de faire un geste concret d’amour envers Dieu, en lui sacrifiant par exemple un peu de temps pour prier en silence.
Je fais également un geste concret d’amour envers une personne, par exemple en sacrifiant un peu d’argent pour une bonne œuvre.
Si j’ai bien compris que le carême était un temps de paix et de joie, je fais tout particulièrement attention à sourire aujourd'hui.

Aujourd'hui donc, nous savons que nous sommes appelés à être associés à la gloire de Dieu, c'est à dire à la relation d'amour du Père et du Fils par la grâce du Saint Esprit. Comment pouvons-nous le manifester?...

 

« Ce n'est pas seulement nous qui vivons, mais le Christ qui vit en nous, et le Saint-Esprit guide et oriente nos vies.

La vertu chrétienne a sa source dans cette unité intérieure par laquelle notre moi est uni au Christ dans l'Esprit, nos pensées et nos désirs étant ceux du Christ.

Ainsi toute notre vie chrétienne est-elle une vie d'union au Saint-Esprit et de fidélité à la volonté divine au plus profond de notre être.

C'est donc une vie de vérité, de totale sincérité spirituelle, qui implique, par conséquent, une humilité héroïque.

Car nous devons être vrais, comme nous devons être charitables, avant tout, envers nous-mêmes.

Nous devons non seulement nous voir tels que nous sommes, dans notre vide et notre insignifiance, accepter et aimer notre néant, mais accepter aussi la réalité de notre vie telle qu'elle est, parce que c'est la réalité que le Christ veut assumer pour la sanctifier et la transformer à Son image et à Sa ressemblance.

Si nous pouvons comprendre la présence du mal en nous, nous serons assez calmes et objectifs pour le traiter avec patience, en faisant confiance à la grâce du Christ.

C'est ce qu'on entend par suivre les inspirations du Saint-Esprit, résister à la chair, persévérer dans le bien, refuser les exigences de notre moi extérieur faux, abandonnant ainsi le plus profond de notre cœur à l'action transformante du Christ. »

Thomas Merton (1915-1968), Vie et Sainteté (chap. III), Traduit par Marie Tadié, Aux Éditions du Seuil, Paris, 1966.

_____________________________________

Canon de saint Jean Damascène

Trésorier de la vie, Seigneur, Vous avez appelé le mort comme s'il dormait.

Par une parole Vous avez déchiré le ventre des enfers et Vous avez ressuscité celui qui se mit à jubiler : 

-Dieu de nos Pères, soyez  béni !

Vous avez  réveillé le mort qui sentait déjà et était lié de bandelettes.

Moi, étranglé par les liens de mes péchés, relevez-moi aussi et je chanterai : 

-Dieu de nos Pères, soyez béni !

 

ΜΡ.ΘΥ.__Παναγια Ενθρονη (Zoran Zivkovic:

Repost 0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 05:08

София – Премудрость Божия (Новгородская) икона Божией Матери:

Fifth Friday of Great Lent

Vendredi, 31 mars 2017

Evening:

St. Mark 5:21-43

Morning:

Deuteronomy 27: 16-28: 8 II

Kings 4: 32 -37

Hosea 6: 1-6

Acts 16: 16 - 23

I Timothy 1: 1-20

St. Matthew 9: 18-31

-------

God is perfect, He is faultless. And so, when Divine love becomes manifest in us in the fullness of Grace, we radiate this love --- not only on the earth, but throughout the entire universe as well. So God is in us, and He is present everywhere. It is God’s all-encompassing love that manifests itself in us. When this happens, we see no difference between people: everyone is good, everyone is our brother, and we consider ourselves to be the worst of men --- servants of every created thing.
Elder Thaddeus of Serbia

------

Méditation 1 :

Premier livre des Rois 17,17-24.

En ces jours-là, il arriva que le fils d'une mère de famille devint malade ; et sa maladie fut si violente, qu'il ne resta plus de souffle en lui.
Alors cette femme dit à Elie : « Qu'ai-je à faire avec toi, homme de Dieu ? Es-tu venu chez moi pour rappeler le souvenir de mes iniquités et pour faire mourir mon fils ? » 
Il lui répondit : « Donne-moi ton fils. » Et il le prit du sein de la femme et, l'ayant monté dans la chambre haute où il demeurait, il le coucha sur son lit. 
Puis, il invoqua Yahweh, en disant : « Yahweh, mon Dieu, auriez-vous encore fait tomber le malheur sur cette veuve chez laquelle je demeure, jusqu'à faire mourir son fils ? » 
Et il s'étendit trois fois sur l'enfant, en invoquant Yahweh et en disant : « Yahweh, mon Dieu, je vous en prie, que l'âme de cet enfant revienne au dedans de lui ! » 
Yahweh écouta la voix d'Elie, et l'âme de l'enfant revint au dedans de lui, et il fut rendu à la vie. 
Elie prit l'enfant, le descendit de la chambre haute dans la maison et le donna à sa mère ; et Elie dit : « Voici que ton fils est vivant. »
La femme dit à Elie : « Je reconnais maintenant que tu es un homme de Dieu, et que la parole de Yahweh dans ta bouche est vérité. »

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 11,1-45.

En ce temps-là, il y avait un malade à Béthanie, village de Marie et de Marthe sa sœur. 
Marie est celle qui oignit de parfum le Seigneur, et lui essuya les pieds avec ses cheveux ; et c'était son frère Lazare qui était malade.
Les sœurs envoyèrent dire à Jésus : "Seigneur, celui que vous aimez est malade." 
Ce qu'ayant entendu, Jésus dit : "Cette maladie ne va pas à la mort, mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle." 
Or, Jésus aimait Marthe, et sa sœur Marie, et Lazare. 
Ayant donc appris qu'il était malade, il resta deux jours encore au lieu où il était. 
Il dit ensuite à ses disciples : "Retournons en Judée." 
Les disciples lui dirent : "Maître, tout à l'heure les Juifs voulaient vous lapider, et vous retournez là ?" 
Jésus répondit : "N'y a-t-il pas douze heures dans le jour ? Si quelqu'un marche pendant le jour, il ne se heurte point, parce qu'il voit la lumière du monde. 
Mais s'il marche pendant la nuit, il se heurte parce qu'il manque de lumière." 
Il parla ainsi, et ajouta : "Notre ami Lazare dort, mais je me mets en route pour le réveiller." 
Ses disciples lui dirent : "S'il dort, il guérira." 
Mais Jésus avait parlé de sa mort, et ils pensaient que c'était du repos du sommeil. 
Alors Jésus leur dit clairement : "Lazare est mort ; 
et je me réjouis à cause de vous de n'avoir pas été là, afin que vous croyiez ; mais allons vers lui." 
Et Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples : "Allons-y, nous aussi, afin de mourir avec lui." 
Jésus vint donc et trouva Lazare depuis quatre jours dans le sépulcre. 
Or, Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ. 
Beaucoup de Juifs étaient venus près de Marthe et de Marie pour les consoler au sujet de leur frère. 
Dès que Marthe eut appris que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison. 
Marthe dit donc à Jésus : "Seigneur, si vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort. 
Mais maintenant encore, je sais que tout ce que vous demanderez à Dieu, Dieu vous l'accordera." 
Jésus lui dit : "Votre frère ressuscitera." 
"Je sais, lui répondit Marthe, qu'il ressuscitera lors de la résurrection, au dernier jour ; 
Jésus lui dit : "Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, fût-il mort, vivra ; 
Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra point pour toujours. Le croyez-vous ?" 
"Oui, Seigneur", lui dit-elle, "je crois que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir en ce monde." 
Lorsqu'elle eut ainsi parlé, elle s'en alla, et appela en secret Marie, sa sœur, disant : "Le Maître est là, et il t'appelle." 
Dès que celle-ci l'eut entendu, elle se leva promptement et alla vers lui. 
Car Jésus n'était pas encore entré dans le village ; il n'avait pas quitté le lieu où Marthe l'avait rencontré. 
Les Juifs qui étaient avec Marie, et la consolaient, l'ayant vue se lever en hâte et sortir, la suivirent en pensant : "Elle va au sépulcre pour y pleurer." 
Lorsque Marie fut arrivée au lieu où était Jésus, le voyant, elle tomba à ses pieds, et lui dit : "Seigneur, si vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort." 
Jésus la voyant pleurer, elle et les Juifs qui l'accompagnaient, frémit en son esprit, et se laissa aller à l'émotion. 
Et il dit : "Où l'avez-vous mis ?" "Seigneur, lui répondirent-ils, venez et voyez." 
Et Jésus pleura. 
Les Juifs dirent : "Voyez comme il l'aimait." 
Mais quelques-uns d'entre eux dirent : " Ne pouvait-il pas, lui qui a ouvert les yeux d'un aveugle-né, faire aussi que cet homme ne mourût point ?" 
Jésus donc, frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre : c'était un caveau, et une pierre était posée dessus. 
"Otez la pierre", dit Jésus. Marthe, la sœur de celui qui était mort, lui dit : "Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là." 
Jésus lui dit : "Ne vous ai-je pas dit que si vous croyez, vous verrez la gloire de Dieu ?" 
Ils ôtèrent donc la pierre ; et Jésus leva les yeux en haut et dit : "Père, je vous rends grâces de ce que vous m'avez exaucé. 
Pour moi je savais que vous m'exaucez toujours ; mais j'ai dit cela à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est vous qui m'avez envoyé." 
Ayant parlé ainsi, il cria d'une voix forte : 
"Lazare, sors !" Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : "Déliez-le, et laissez-le aller." 
Beaucoup d'entre les Juifs qui étaient venus près de Marie et de Marthe, et qui avaient vu ce qu'avait fait Jésus, crurent en lui. 

 



Dialogue de St Saint Jean  Damascène avec le Christ Rédempteur:

(St Jean de Damas v. 675-749), moine, théologien, docteur de l'Église 
Triode des Matines du Samedi de Lazare, Odes 6-9 (trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 148 rev.) 

 

« Jésus pleura. Les Juifs se dirent : Voyez comme il l'aimait »

 

Étant Dieu véritable, tu connaissais, Seigneur, le sommeil de Lazare et tu l'as prédit à tes disciples...

Etant dans la chair, toi qui es pourtant sans limite, tu viens à Béthanie. Vrai homme, tu pleures sur Lazare ; vrai Dieu, par ta volonté tu ressuscites ce mort de quatre jours.

Aie pitié de moi, Seigneur ; nombreuses sont mes transgressions.

De l'abîme des maux, je t'en supplie, ramène-moi.

C'est vers toi que j'ai crié ; écoute-moi, Dieu de mon salut. 

Pleurant sur ton ami, dans ta compassion tu as mis fin aux larmes de Marthe, et par ta Passion volontaire tu as essuyé toute larme du visage de ton peuple (Is 25,8).

« Dieu de nos Pères, tu es béni. » (Esd 7,27) Gardien de la vie, tu as appelé un mort comme s'il dormait.

Par une parole tu as déchiré le ventre des enfers et tu as ressuscité celui qui s'est mis à chanter :

« Dieu de nos Pères, tu es béni ».

Moi, étranglé par les liens de mes péchés, relève-moi aussi et je chanterai :

« Dieu de nos Pères, tu es béni »... 

Dans sa reconnaissance Marie t'apporte, Seigneur, un vase de myrrhe comme un dû pour son frère (Jn 12,3), et elle te chante dans tous les siècles.

Comme mortel, tu invoques le Père ; comme Dieu, tu réveilles Lazare.

C'est pourquoi nous te chantons, ô Christ, pour les siècles des siècles...

Tu réveilles Lazare, un mort de quatre jours ; tu le fais surgir du tombeau, le désignant ainsi comme témoin véridique de ta résurrection le troisième jour.

Tu marches, tu pleures, tu parles, mon Sauveur, montrant ta nature humaine ; mais en réveillant Lazare tu révèles ta nature divine.

De manière indicible, Seigneur mon Sauveur, selon tes deux natures, souverainement, tu as accompli mon salut. 

The first four archangels - Michael, Gabriel, Raphael, Uriel - are the ones that stand in the four corners of The Great Throne. The North, to the South, to the East and to the West.:

 Jésus en a fait, des kilomètres ! 


« En ce temps-là, Jésus parcourait la Galilée. » (Jn 7, 1)



Combien de fois les Évangiles nous relatent ces déplacements de Jésus tout au long de sa vie publique ! Depuis que, conformément à la volonté bienveillante du Père sur l'humanité, le Verbe est venu à notre rencontre, prenant par Marie et l'Esprit Saint notre condition humaine pour prendre  sur Lui tous nous soucis,, nous ne savons pas combien de kilomètres le Fils de Dieu  parcourut sur cette terre pour accomplir Son Oeuvre: La volonté salvifique du Père Céleste...On peut imaginer que ça représenta une distance impressionnante ! 

On relire ce verset en nous souvenant de celui de la Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth. Pour la rejoindre, elle a parcouru « avec empressement » la distance qui les séparait.

Le Verbe, le Monogène du Père, n'a pas craint de se précipiter, par la Puissance du Saint Esprit dans le sein de Marie pour rencontrer notre humanité afin d'opérer sa rédemption et donner une signification et une valeur de résurrection à ses souffrances...

 Jésus ne s'est pas installé. Et moi ? 
Le Verbe ne s'est pas "installé" dans son éternité "autosuffisante" Il s'est incarné..., Le Verbe Fait Chair,Jésus, l'Emmanuel ne s’est pas « installé » ici-bas.

Les saints évêques qui, de l'Orient sont venus apporter en Occident la lumière vivifiante de la Bonne Nouvelle du Salut et, à leur suite, la cohorte des saints saintes dont nous implorons l'intercession fraternelle, ne se sont pas installés non plus.

Il y a les distances terrestres et les distances spirituelles.

Demandons-nous: Suis-je en mouvement spirituellement depuis le début de ce carême ?

Est-ce que j’ai parcouru un petit bout du chemin que le Seigneur me propose de parcourir pour le suivre ?

  Aujourd'hui, je fais un pas                                                          

Je prends un court moment dans ma prière pour identifier l'une de ces paresses qui m’habite :

*de la mollesse pour me lever,

*tant de choses que je remets à demain,

*de la paresse à accomplir mon devoir d’état que je fais parfois à moitié, sans réel don de moi-même, etc. 

Je rassemble mes capacités de vouloir et je demande la grâce d’une conversion pour parcourir avec Jésus ce chemin qui est le mien.

 

Dieu est parfait, Il est irréprochable.

Dès lors, lorsque l'amour divin se manifeste en nous dans la plénitude de la Grâce, nous rayonnons cet amour --- non seulement sur la terre, mais dans tout l'univers aussi.

Donc Dieu est en nous, et Il est partout présent.

C'est l'amour de Dieu qui se manifeste en nous.

Lorsque cela se passe, on ne voit aucune différence entre les gens :

tout le monde est bon,

tout le monde est notre frère, et nous nous considérons comme le pire des hommes --- des serviteurs de toutes les créatures.


(Staretz Thaddée de Vitovnitsa )

 

 

 

Urgence élections,

 Prière pour la France:

MAESTRO DE CESI CRISTO CON SU MADRE 1308:

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

_______________

 

Saint Michael and the Dragon in an initial Q by an Unkown master German, Würzburg, about 1240-50:

Urgence élections :

 Prière pour la France à saint Michel

 

Saint Michel, grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, souvenez-vous que vous l’avez faite grande entre toutes les nations, que vous l’avez établie sentinelle de la foi et soldat de Dieu dans le monde. Glorieux Archange, vous que nos rois ont autrefois proclamé patron de la France, protégez-nous contre tous nos ennemis ; nous vous conjurons de nous placer tous sous votre impénétrable protection. Protégez toujours l’Eglise et la France ! Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur. Éclairez les incrédules, rassurez les timides, fortifiez les faibles, encouragez les bons, secourez-nous tous et rendez-nous meilleurs et plus chrétiens. Amîn.

____________________________

Mor Philipose-Mariam, 

 Aujourd'hui, 31 mars, nous prions pour une laïcité apaisée.

Pour accompagner cette intention de prière, on peut se référer à deux passages de la Parole de Dieu :

"Alors les pharisiens allèrent se consulter sur les moyens de surprendre Jésus par ses propres paroles. Ils envoyèrent auprès de lui leurs disciples avec les hérodiens, qui dirent : 'Maître, nous savons que tu es vrai, et que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité, sans t'inquiéter de personne, car tu ne regardes pas à l'apparence des hommes. Dis-nous donc ce qu'il t'en semble : est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ?' Jésus, connaissant leur méchanceté, répondit : 'Pourquoi me tentez-vous, hypocrites ? Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie le tribut'. Et ils lui présentèrent un denier. Il leur demanda : 'De qui sont cette effigie et cette inscription ?' 'De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit : 'Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu'. Etonnés de ce qu'ils entendaient, ils le quittèrent, et s'en allèrent." (Matthieu 22:17-21).
 
"Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix les uns avec les autres." (Romains 12:17-18). 
 
La laïcité est souvent vue comme une spécificité française. Déjà, au XVI ème siècle, l'édit de Nantes (1598) signé par le roi Henri IV témoignait d'un souci de tolérance religieuse, en donnant la liberté de culte aux protestants persécutés lors de la Saint-Barthélémy.

Cet édit, malheureusement révoqué par la suite, était un premier pas dans la pacification du royaume voulu par Henri IV suite aux guerres de religion qui divisèrent notre pays. La loi de 1905, loi dite de « séparation de l'Eglise et de l'Etat » ; s'est aussi présentée, pour ses principaux promoteurs, comme une loi de pacification, malgré la violence des expropriations subies par certaines communautés religieuses.

Même si le Christ, dans le texte de Mathieu 22, « distingue » le spirituel et le temporel plus qu'il ne les « sépare » (car Paul reconnaîtra, en Romains 13:1, que le fondement de l'autorité du pouvoir politique provient de Dieu lui-même, ce qui est une manière de montrer que le pouvoir politique, même « séparé » de l'Eglise, exerce bien une « fonction divine » quand il s'exerce conformément au droit et à la justice), cette distinction est néanmoins essentielle pour garantir la liberté de conscience et de religion de nos concitoyens, car ce n'est que si l'Etat reste « neutre » en matière de religion, sans chercher à imposer une religion d'Etat ou à favoriser une confession particulière, que cette liberté pourra être préservée.

C'est dans ce sens que la loi de 1905 s'est voulue apaisante pour les différentes confessions religieuses, garantissant la coexistence pacifique des religions et un authentique « vivre-ensemble » (conformément à ce que demande Paul enRomains 12:18) et la libre expression des convictions religieuses dans l'espace public, pourvu que ces « expressions de la foi » respectent autrui (c'est-à-dire évitent toute forme de prosélytisme agressif) et ne troublent pas l'ordre public.

Pourtant, si la laïcité peut apparaître comme un héritage chrétien, de par la distinction opérée par le Christ, elle est aujourd'hui doublement menacée et remise en cause : il y a d'une part ceux qui voudraient imposer le silence aux religions, en excluant de l'espace public toute manifestation d'appartenance religieuse, fut-elle pacifique (alors que si la laïcité bien comprise implique la neutralité de l'Etat et de ses institutions, elle n'implique aucunement la neutralisation religieuse de l'espace public). Et à l'autre extrême, suite aux différents attentats commis sur notre territoire, on ne peut non plus totalement exclure le retour, chez certaines personnes radicalisées, d'une tentation fondamentaliste, celle d'une religion conquérante qui chercherait à imposer progressivement son hégémonie en jouant sur la peur et la terreur.

Prions pour que la France puisse rester une terre ouverte à la dimension religieuse et spirituelle, à la quête de sens qui habite le cœur de l'homme, afin que le matérialisme, le consumérisme, et l'hédonisme qui caractérise nos sociétés contemporaines ne finissent pas par étouffer nos aspirations les plus profondes.

Prions pour que la diversité spirituelle qui règne dans notre pays soit moins pour la France une source de conflit qu'une source de richesse, et que chacun puisse vivre en paix avec ses concitoyens, dans un réel souci de respect, de tolérance et de compréhension vis-à-vis de ses croyances.

Prions pour que les chrétiens, là où Dieu les a placés, puissent continuer d'évangéliser et de témoigner de leur foi, et que le Saint-Esprit qui les habite mette dans leurs bouches les paroles qui leur permettront de toucher le cœur de leurs interlocuteurs, sans être inquiétés par les pouvoirs publics.
 
Vous pouvez prier avec vos propres mots ou vous inspirer de la prière ci-dessous :
 
"Seigneur, nous te prions aujourd'hui pour que tu viennes apaiser toutes les tensions qui traversent notre pays. Donne-moi le discernement pour vivre en paix avec mes concitoyens, dans le respect de leurs croyances. Donne-moi également la force et le courage d'annoncer l'Evangile, sans avoir à rougir de lui, avec l'audace que donne le Saint Esprit à ceux qui l'ont reçu.

Aide-moi à respecter les institutions de mon pays, et à prier constamment pour que Dieu, qui est la source de toute autorité sur terre, puisse inspirer les décisions de nos gouvernants, afin qu'ils aient  le souci de veiller sur la préservation des libertés religieuses, tout en oeuvrant toujours pour favoriser leur coexistence pacifique.

Au nom de Jésus. Amen"

 
En union de prière pour la France,

Charles-Eric de St Germain

Auteur et philosophe

The Appearance of the Lord on the Sea of Tiberius - Damascene Gallery Icon and Church Supply:

Saints du jour:

Vendredi, 31 mars 2017

SAINT BENJAMIN

(+ 421)
Résultat de recherche d'images pour "Icône de SAINT BENJAMIN"



Jeune diacre, évangélisant en Perse avec son évêque,

À Argol en Perse, vers 422, saint Benjamindiacre. Comme il ne cessait de prêcher la parole de Dieu, on lui enfonça des roseaux aigus sous les ongles

il refusa d'adorer le feu, et fut finalement empalé sur ordre du roi Isdeberge (Isdegerde) en 421,

parce que les chrétiens avaient incendié un temple païen.

Nom issu de l'hébreu "ben yamin" (fils de la main droite, donc de bon augure).

Résultat de recherche d'images pour "Icône de SAINT BENJAMIN"

________________________________________

Saint Hiéromartyr Hypatios, évêque de Gangres

Se servant d'une pierre comme d'un martel, 
une femme, Hypatios, t'assène un coup mortel. 
La tête fracassée, de cette vie trépasse 
en mars, le trente et un, le saint pontife Hypace. 
Par ses saintes prières, Christ notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen

Tropaire, t. 4

Des Apôtres ayant partagé le genre de vie / et sur leur trône devenu leur successeur, / tu as trouvé dans la pratique des vertus / la voie qui mène à la divine contemplation; / c'est pourquoi, dispensant la parole de vérité, / tu luttas jusqu'au sang pour la défense de la foi; / Hypatios, pontife et martyr, / intercède auprès du Christ notre Dieu, / pour qu'il sauve nos âmes.

Cathisme, t. 4

Faisant prévaloir les enseignements de la foi, / tu prêchas le Verbe coéternel au Père et consubstantiel; / et selon la foi véritable ayant mené ton troupeau, / tu couvris de honte la doctrine hérétique d'Arius; / maintenant que tu es passé vers le Christ, intercède pour nous tous.

VIE DU SAINT:

Saint Hypace était évêque de Gangres (auj. Çankiri), important évêché de Paphlagonie, au nord de l’Asie Mineure, au temps de saint Constantin le Grand. Il prit part au Concile de Nicée (325) et ramena par la suite nombre d’hérétiques à la vraie foi par son enseignement et ses écrits inspirés. Il éleva dans tout son diocèse des églises, dans lesquelles il plaçait des prêtres formés par lui, et fit construire des hospices et autres établissements de bienfaisance dans sa cité. Lorsqu’il voyageait pour ses tournées pastorales, il se déplaçait monté sur un âne, à l’imitation du Christ, accompagné seulement de deux moines. Son mode de vie était tout semblable à celui de saint Jean-Baptiste et, malgré ses responsabilités de pasteur, il vivait dans l’hésychia, comme un moine, et aimait à se retirer dans quelque grotte pour y prier ou y méditer l’Écriture sainte. C’est de ces méditations dans la solitude qu’il tirait la substance de ses écrits, en particulier un commentaire des Proverbes de Salomon, adressé à l’une de ses nobles disciples, Gaïenne, qu’il parvint ainsi à incliner à la générosité. Après la lecture du livre, celle-ci subit une telle transformation qu’elle distribua tous ses biens en faveur des œuvres de l’Église.
En pasteur accompli, Hypace se souciait non seulement de l’édification des âmes, mais il venait aussi en aide à ses ouailles dans leurs difficultés matérielles, grâce à la puissance de Dieu qui habitait en lui. C’est ainsi qu’il délivra la contrée des taupes qui ravageaient les récoltes. Sa renommée de thaumaturge étant parvenue jusqu’à l’empereur Constance (352-360), celui-ci fit convoquer Hypace à Constantinople et lui demanda de le débarrasser d’un dragon redoutable qui s’était installé devant la porte du trésor impérial et en interdisait l’entrée. Dès que l’évêque se présenta devant le monstre, il lui enfonça dans la gueule son bâton surmonté d’une croix et, invoquant le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, il le traîna jusqu’au forum et le jeta sur le bûcher qu’il y avait fait préparer. En signe de reconnaissance, Constance fit graver l’image du saint sur la porte du trésor et exempta Gangres des impôts annuels qui écrasaient les pauvres (le xylelaion) ; mais il n’en abandonna pas pour autant ses sympathies pour l’hérésie arienne.
Sur le chemin du retour, Hypace fut pris dans une embuscade préparée, dans le défilé de Luziana, par des schismatiques novatiens qui lui portaient une haine implacable. Ils tombèrent sur lui et le frappèrent à coups de pierres, de bâtons et d’épées. Laissé à demi-mort le saint trouva assez de force pour prononcer les paroles du premier martyr : « Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! » (Act 7, 60). Une femme se rua alors sur lui et, d’un coup de pierre, elle le frappa mortellement à la tempe. De peur qu’on ne les prît, les criminels cachèrent le corps dans un tas de paille et s’enfuirent. Quelque temps plus tard, le propriétaire du champ étant venu prendre de la paille pour ses animaux, eut la surprise de voir, accompagnée de mélodies angéliques, une lumière surnaturelle recouvrir l’endroit où se trouvait le corps. Les habitants de Gangres prévenus, vinrent procéder en grande pompe au transfert de cette sainte dépouille et, aussitôt après, la meurtrière, qui avait été possédée du démon à la suite de son forfait, fut guérie. Le tombeau de saint Hypace resta dans la suite des temps une source de miracles.

(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

 

L’image contient peut-être : 1 personne

He was born in Cilicia in Asia Minor, and became Bishop of Gangra, the capital of Paphlagonia. He took part in the First Ecumenical Council, where he was praised by all for his piety and miracles. It is said that the Emperor Constantius kept a bust of Hypatius in his palace as a weapon against demonic powers.

 

 The Saint was murdered by the Novatians, a sect which believed that there is no forgiveness for sins committed after Baptism. [The popularity of this belief helps to explain why many believers at that time postponed baptism until very late in life.] As Hypatius was traveling home from Constantinople, they attacked him on the road and stoned him to death.

 

 A woman who took part in the attack went mad and began to beat herself with a stone; she was only healed when her friends took her to the grave of St Hypatius and prayed for her. Restored by his compassionate intercession, she spent the rest of her life in repentance and prayer.

Si nous voulons ressembler à Marie 

Virgem de Guadalupe:

Si nous voulons ressembler à Marie, si nous voulons être transformés dans tout notre être à mesure que les années passent, il faut qu’il y ait en nous ce double mouvement à la fois d’élan et de passivité. « Oui, je réponds présent », et en même temps, « je m’abandonne à votre bon vouloir ».

Pour vivre ainsi, il faut vraiment croire que Dieu est là, qu’il conduit toutes choses.

Dans notre propre existence, si l’on dit à Dieu : « Me voici, qu’il me soit fait selon ta parole », il faut mettre à mort : « ça me plaît, ça ne me plaît pas », et cela en fonction de notre propre jugement, de nos propres envies et pire encore de notre petit confort.

Le Verbe de Dieu a pu prendre chair dans le sein de Marie parce que Marie était à la fois abandonnée à la volonté de Dieu et qu’elle a coopéré de toute son âme et de tout son corps à cette même volonté. Il faut que la matière soit malléable pour que le potier puisse réaliser son œuvre. Dieu nous veut souples et normalement, lorsque l’Esprit-Saint nous habite, il y a en nous cette souplesse.

Souplesse, c’est le mot d’ordre pour rendre nos cœurs totalement disponibles à l’action de Dieu.

 

 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Les vertus et qualités en la Vierge Marie  

Père Michel Marie Zanotti Sorkine

Enseignement

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

 

Aucun texte alternatif disponible.