Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 17:13

SOMMAIRE:

-Calendrier Liturgique au Monastère et en dehors, Convocation à l'AGE de l'Association Métropolitaine (Archidiocésaine)

-LES CHRÉTIENS PARLENT TOUJOURS DU « SALUT ». QU’EST-CE QUE CELA VEUT DIRE ?

-Lectionnaire pour le deuxième dimanche après la fête de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie Mère De Dieu

-Confiance et abandon suivi de la prière pour les vocations.

-Audio: l'Agnus Dei de BARBER

-Avec la paix vous vaincrez la guerre et la haine qui divisent les cœurs ; vous les réunirez.

-Audio: Chant Orthodoxe: Les Béatitudes en Français.

-Le don du Christ ou de L' Esprit

-QU’EST CE QUE DEVENIR DISCIPLES?

-Magnificat. Que veut dire cette parole ? Qu'est-ce que magnifier Dieu ?

-Ô Vierge Pure, Souveraine, Immaculée et Mère de Dieu. Réjouis-Toi, Épouse inépousée.(Paroles suivies de l'Audio)

-L'ÉVANGILE A-T-IL BESOIN DE COMMENTAIRES ?

-CETTE MASSE INCONNUE QUI SOUTIENT LE MONDE

-SAINT PAUL : NE TIENT-IL PAS UNE TROP GRANDE PLACE ?

-L’Hymne acathiste ou l’Acathiste à la "Mère de Dieu(en grec : O Ακάθιστος ύμνος) (Suivie de l'audio en Français)

- Dormition ou Assomption?  

-Annonces utiles et habituelles.

 

Maintenues en confinement au Monastère en Normandie, toutes les célébrations Liturgiques avaient été annulées  en Charente (16), Dordogne (24), Lourdes (65) et l'Est (90,68,67) jusqu'à la fin de la Pandémie.

Nous  pouvons désormais  les reprendre progressivement.

Suivez bien ce Blog pour connaitre les prochains Rendez-Vous Liturgiques pastoraux et fraternels près de chez vous.

Nos prochains Rendez-Vous Liturgiques au

 

Monastère et en dehors:

¤Vendredi 28 à 18h, Messe de la Saint Augustin à Chartres dans le cadre de l'Aumônerie des Africains

¤Samedi 29 et Dimanche 30 , Weekend du Pèlerinage mensuel à Saint Michel et aux Saints Archanges *

¤DIMANCHE 6 SEPTEMBRE,

 

TOUS AU MONASTÈRE POUR LE

 

PÈLERINAGE

 

MENSUEL,

MAIS AUSSI POUR

 

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

 

EXTRAORDINAIRE

 

DE L'ASSOCIATION CULTUELLE DE LA

 

"METROPOLIE DE L'EGLISE SYRO-

 

ORTHODOXE

 

DE MAR THOMA"

 

 

L'EGLISE  SYRO-ORTHODOXE-FRANCOPHONE MAR THOMA 

 

Permanence pastorale en région Parisienne:

La Permanence pastorale mensuelle est encore retardée en raison d'une indisponibilité des locaux des Pères qui nous hébergent jusqu'à la mi-septembre. MERCI POUR VOTRE COMPREHENSION.

 

nscriptions:06 48 89 94 89)

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191012/ob_2edb42_genevieve-ste.jpg#width=238&height=300

ANNONCE: Nous recherchons toujours un local pour y installer Chapelle et permanence pastorale continue sur Paris...L'année 2020 Célébrera les 1600 ans de Sainte Geneviève, lui aurons-nous trouvé son Sanctuaire des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Mar Thoma sur Paris ?

 Merci de rechercher pour nous et de nous avertir de toute opportunité. 

¤ANGOULÊME (Jauldes):

- Messe  les 13 et 27 Septembre *

 

¤LA CHAPELLE FAUCHER (Périgueux):

- Messe le 26 Septembre *

¤LOURDES (65):

-Pas de Messe en Septembre (Pour toutes nécessités dans la Région Midi-Pyrénées, s'inscrire au 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées) Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/49/89/80/20191129/ob_24091a_44045983-10209809158904059-61217510016.jpg#width=620&height=800

 

*Programme habituel et disponibilité d'un ou de plusieurs prêtres  pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

CONVOCATION

 

A

 

- L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

 

EXTRAORDINAIRE de

 

L’Association Cultuelle de la

 

MÉTROPOLIE DE L’EGLISE SYRO-

 

ORTHODOXE-FRANCOPHONE

 

Mar Thoma

 

Le Dimanche 6 SEPTEMBRE 2020

Ordre du jour :

1) Compte rendu financier et moral et évaluation  

- des situations en France, au Cameroun, au Brésil et en Amérique Latine ainsi qu'au Pakistan.

 

2) Modifications des Statuts au regard de l'internationalisation de la Mission et du fait que notre Eglise  pérennise désormais la Juridiction voulue et instituée canoniquement par l'Eglise Orthodoxe des Indes (Malankare Orthodoxe) pour les Peuples autochtones d'Europe et leurs missions, ainsi que le "Conseil de l'Eglise" l'a constaté lors de ses précédentes Réunions de travail.

Les constats et décisions doivent s'inscrire dans des Statuts mis à jour.

 

3) Renouvellement impératif du bureau central et, éventuellement des bureaux paroissiaux.

 

P.S : Si vous étiez dans l’impossibilité de vous rendre à cette réunion, veuillez envoyer votre procuration au Monastère sur le modèle ci-dessous. Merci.

 

(Veuillez joindre une copie de votre carte d'identité ou de votre passeport. et envoyer au plus tôt votre procuration à l'adresse suivante:

 

Secrétariat de la Métropolie de l'ESOF

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.


Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Procuration pour Vote :

 

Je soussigné, Mr (Mme, Melle, Père,Sœur, Frère/ Nom et prénom):..........................................................

Demeurant à(Adresse):.........................................................................................................................................................................................................................................................................................,

étant dans l'impossibilité de me rendre à l'AGE de l'association cultuelle de la Métropolie(Archidiocèse) de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma ce prochain 6 Septembre 2020, je donne procuration à l'un ou l'autre des membres présents pour me représenter lors des délibérations.

Je donne pouvoir à l'un ou l'autre des membres présents pour voter en mon nom:

 

 

Fait à ...(Lieu), ce.....(Date) pour faire valoir ce que de droit.

 

Signature:

 

 

______________________________________________

MEETING TO
- THE GENERAL ASSEMBLY
EXTRAORDINARY of
The Cultural Association of
METROPOLY OF THE SYRO-ORTHODOX-FRANCOPHONE CHURCH by Mar Thoma

Sunday, SEPTEMBER 6, 2020

Agenda:

1) Financial and moral report and evaluation
- situations in France, Cameroon, Brazil and Latin America as well as Pakistan.

2) Modifications of the Statutes with regard to the internationalization of the Mission and the fact that our Church henceforth perpetuates the Jurisdiction desired and canonically instituted by the Orthodox Church of the Indies (Malankare Orthodoxe) for the Indigenous Peoples of Europe and their missions, as the "Council of the Church" noted during its previous working meetings.
The findings and decisions must be part of updated Statutes.

3) Imperative renewal of the central office and, possibly, of the parish offices.

P.S: If you were unable to make it to this meeting, please send your proxy to the Monastery on the model below. Thank you.

(Please attach a copy of your identity card or passport and send your proxy to the following address as soon as possible:

ESOF Metropolitan Secretariat
Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy,
Brévilly
61300 CHANDAI.
Email address: asstradsyrfr@laposte.net


Proxy for Vote:

I, the undersigned, Mr (Mrs, Miss, Father, Sister, Brother / Name and first name): .............................. ............................

Residing at (Address): ............................................ .................................................. .................................................. .................................................. .................................................. ....................................., being unable to attend the EGM of the cult association of Metropolis (Archdiocese) of the French-speaking Syro-Orthodox Church Mar Thoma this next September 6, 2020, I give proxy to one or the other of the members present to represent me during the deliberations.

I give my proxy to one of the members present to vote on my behalf:


Done at ... (Place), this ..... (Date) to assert what of right.

Signature:

________________________________________________

 

CONVITE PARA
- A ASSEMBLEIA GERAL
EXTRAORDINÁRIO de
A Associação Cultural de
METROPOLIA DA IGREJA SIRO-ORTODOX-FRANCOFONE de Mar Thoma

Domingo, 6 de setembro de 2020

Agenda:

1) Relatório financeiro e moral e avaliação
- Situações na França, Camarões, Brasil e América Latina, bem como no Paquistão.

2) Modificações dos Estatutos no que diz respeito à internacionalização da Missão e ao fato de que nossa Igreja doravante perpetua a Jurisdição desejada e canonicamente instituída pela Igreja Ortodoxa das Índias (Malankare Orthodoxe) para os Povos Indígenas da Europa e suas missões, como o "Conselho da Igreja" observou durante suas reuniões de trabalho anteriores.
As conclusões e decisões devem fazer parte de Estatutos atualizados.

3) Renovação imperativa do escritório central e, eventualmente, dos escritórios paroquiais.

P.S: Se você não pôde comparecer a esta reunião, envie sua procuração ao Mosteiro no modelo abaixo. Obrigado.

(Anexe uma cópia de sua carteira de identidade ou passaporte e envie seu procurador para o seguinte endereço o mais rápido possível:

Secretaria Metropolitana ESOF
Mosteiro Siríaco da Bem-Aventurada Virgem Maria, Mãe da Misericórdia,
Brévilly
61300 CHANDAI.
Endereço de e-mail: asstradsyrfr@laposte.net


Proxy para voto:

Eu, abaixo assinado, Sr. (Sra., Senhorita, Pai, Irmã, Irmão / Nome e primeiro nome): .............................. ............................

Residindo em (Endereço): ............................................ .................................................. .................................................. .................................................. .................................................. ....................................., não podendo comparecer à EGM da associação de adoração de Metrópolis (Arquidiocese) da Igreja Siro-Ortodoxa de língua francesa de Mar Thoma, no próximo dia 6 de setembro de 2020, dou procuração a um ou outro dos membros presentes para me representar durante as deliberações.

Dou minha procuração a um dos membros presentes para votar em meu nome:


Feito em ... (Local), em ... (Data) para afirmar o que é certo.

Assinatura:

 

________________________________________________

INVITACIÓN A
- LA ASAMBLEA GENERAL
EXTRAORDINARIO de
La Asociación Cultural de
METROPOLIA DE LA IGLESIA SYRO-ORTODOX-FRANCOPHONE por Mar Thoma

Domingo 6 DE SEPTIEMBRE 2020

Orden del día :

1) Informe y evaluación financiera y moral
- situaciones en Francia, Camerún, Brasil y América Latina, así como Pakistán.

2) Modificaciones de los Estatutos en relación con la internacionalización de la Misión y el hecho de que nuestra Iglesia perpetúe en adelante la Jurisdicción deseada y canónicamente instituida por la Iglesia Ortodoxa de Indias (Malankare Orthodoxe) para los Pueblos Indígenas de Europa y sus misiones, como señaló el "Concilio de la Iglesia" durante sus reuniones de trabajo anteriores.
Los hallazgos y decisiones deben ser parte de los Estatutos actualizados.

3) Renovación imperativa de la oficina central y, posiblemente, de las oficinas parroquiales.

PD: Si no pudo asistir a esta reunión, envíe su representante al Monasterio en el modelo a continuación. Gracias.

(Adjunte una copia de su cédula de identidad o pasaporte y envíe su apoderado a la siguiente dirección lo antes posible:

Secretaría Metropolitana de ESOF
Monasterio siríaco de la Santísima Virgen María, Madre de la Misericordia,
Brévilly
61300 CHANDAI.
Dirección de correo electrónico: asstradsyrfr@laposte.net


Poder para votar:

Yo, el abajo firmante, Sr. (Sra., Srta., Padre, Hermana, Hermano / Nombre y nombre): .............................. ............................

Residiendo en (Dirección): ............................................ .................................................. .................................................. .................................................. .................................................. ....................................., no poder asistir al EGM de la asociación de culto de Metropolis (Arquidiócesis) de la Iglesia Siro-Ortodoxa Francófona Mar Thoma el próximo 6 de septiembre de 2020, doy poder a uno u otro de los miembros presentes para que me representen durante las deliberaciones.

Doy mi poder a uno de los miembros presentes para que vote en mi nombre:


Hecho en ... (Lugar), este ..... (Fecha) para hacer valer lo que de derecho.

Firma:

 

LES CHRÉTIENS PARLENT

TOUJOURS DU « SALUT ».

QU’EST-CE QUE CELA VEUT

DIRE ?

Le Salut, notion universelle –

La notion de « salut » est commune à beaucoup de traditions religieuses.

Particulièrement importante dans la Bible et dans l’Eglise chrétienne, elle répond à l’angoisse de l’être humain devant la violence et devant la mort.

Ainsi, le croyant biblique, par exemple dans les Psaumes, invoque fréquemment son Dieu, le Seigneur, en le suppliant de le sauver, lui et les siens, pour échapper aux ennemis de son peuple ou aux siens.

Echapper au mal sous toutes ses formes

Le salut ne concerne pas seulement les ennemis (autres hommes, bêtes féroces, terribles cataclysmes.

Le croyant prie également pour être sauvé du mal moral, qu’il constate autour de lui, ou même, plus profondément, à l’intérieur de son propre coeur.

Ce que la Bible et l’Eglise appellent le « péché » est un mal caractérisé par la distance creusée entre le croyant et Dieu, la source de toute bonté, de tout bien et de toute sagesse.

De cette séparation, mortelle pour l’âme, le croyant demande à échapper.

Le salut et la vie éternelle

Le salut n’est pas seulement un concept négatif.

Il se définit comme participation à la vie de Dieu sous toutes ses formes accessibles à la créature.

Il désigne la vie éternelle, la béatitude des saints, la participation à l’exultation des anges.

C’est le bonheur en Dieu, la communion infinie avec lui et avec tous les humains, et même avec les créatures.

Le salut concerne l’entière création

L’être humain est préoccupé également par le fait que toute créature, visible ou invisible, douée ou non de raison, puisse être sauvée (patriarche Ignace, Sauver la création).

Le salut de la création toute entière ne consiste pas seulement à la préserver des maux écologiques que lui infligent les humains dans leur rapacité égoïste ; pour les saints, il est dans le fait qu’aucune créature ne soit anéantie ; que toute créature puisse jouir à la fin de l’Histoire d’un projet de vie.

Les saints chrétiens ont contemplé ainsi la possibilité de la transfiguration ultime de la création, comme en témoignent nombre d’icônes orthodoxes.

Deuxième dimanche après la fête de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie Mère De Dieu

  • Soirée :
    • Saint Luc 18: 1 - 8
  • Matin :
    • Saint-Luc18: 9-17
  • Avant Quadisha Qurbana :
    • Genèse 6: 3-12
    • Ecclésiaste 7: 1-7
    • Psaume 12: 1 à 7
  • Quadisha Qurbana :

 

    • 2éme de St  Pierre 3: 8-14
  • 08 Bien-aimés, il est une chose qui ne doit pas vous échapper : pour le Seigneur, un seul jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un seul jour.
  • 09 Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard. Au contraire, il prend patience envers vous, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre, mais il veut que tous parviennent à la conversion.
  • 10 Cependant le jour du Seigneur viendra, comme un voleur. Alors les cieux disparaîtront avec fracas, les éléments embrasés seront dissous, la terre, avec tout ce qu’on a fait ici-bas, ne pourra y échapper.
  • 11 Ainsi, puisque tout cela est en voie de dissolution, vous voyez quels hommes vous devez être, en vivant dans la sainteté et la piété,
  • 12 vous qui attendez, vous qui hâtez l’avènement du jour de Dieu, ce jour où les cieux enflammés seront dissous, où les éléments embrasés seront en fusion.
  • 13 Car ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice.
  • 14 C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix.
    •  
    • I Thessaloniciens 5: 1 à 11
  • 01 Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre.
  • 02 Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit.
  • 03 Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper.
  • 04 Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur.
  • 05 En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.
  • 06 Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.
  • 07 Les gens qui dorment, c’est la nuit qu’ils dorment ; ceux qui s’enivrent, c’est la nuit qu’ils sont ivres,
  • 08 mais nous qui sommes du jour, restons sobres ; mettons la cuirasse de la foi et de l’amour et le casque de l’espérance du salut.
  • 09 Car Dieu ne nous a pas destinés à subir la colère, mais à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ,
  • 10 mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, que nous soyons en train de veiller ou de dormir.
  • 11 Ainsi, réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre, comme vous le faites déjà.
    • Saint-Luc11: 9 -20
  • 09 Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.
  • 10 En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira.
  • 11 Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ?
  • 12 ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?
  • 13 Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »
  • 14 Jésus expulsait un démon qui rendait un homme muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et les foules furent dans l’admiration.
  • 15 Mais certains d’entre eux dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. »
  • 16 D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
  • 17 Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres.
  • 18 Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons.
  • 19 Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges.
  • 20 En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
Confiance et abandon

 

« Il est écrit dans l'Évangile que beaucoup de mystères sont cachés aux sages et aux savants, qui seront révélés aux petits enfants.
Le génie de l'enfance est tout intuition.
Il n'a ni science ni prétention pour le déformer.
Par sa simplicité, la fraîcheur de ses impressions, l'enfant a les clés du royaume de la poésie.
Car la poésie, c'est d'entrer naïvement dans le jeu du monde, de découvrir les merveilles cachées à ceux qui croient tout savoir et tout expliquer.
Le mystère dont parlait notre Seigneur n'est pas le mystère poétique, mais le grand, le seul vrai mystère, celui de la sagesse de Dieu.
Il se révèle aux enfants à cause de certaines dispositions qui leur sont propres et qui les ouvrent aux plus hautes vérités.
Les enfants jouissent un instant de ce qui passe, mais sans attachement, sans exigence.
Et puis, les petits sont humbles.
Un vrai enfant respecte ce qui est au-dessus de lui.
Quand on ne le déforme pas par une tendresse excessive, il est indépendant, forme son petit monde à lui tout seul et ne prétend pas s'imposer.
Enfin les petits sont confiants et abandonnés, à cause justement de leur faiblesse.
Un enfant vous donne la main, lève vers vous son regard limpide, vous accompagne dans votre propre chemin sans demander où il aboutit. »
Madeleine Daniélou (1880-1956)
---------------------------
Confiança e rendição
“Está escrito no Evangelho que muitos mistérios são ocultados aos sábios e eruditos, que serão revelados às crianças.
A genialidade da infância é toda intuição.
Ele não tem ciência nem pretensão de distorcê-lo.
Por sua simplicidade, pelo frescor de suas impressões, a criança tem as chaves do reino da poesia.
Porque poesia é entrar ingenuamente no jogo do mundo, descobrir as maravilhas que se escondem daqueles que acreditam saber tudo e explicam tudo.
O mistério de que nosso Senhor falou não é o mistério poético, mas o grande, o único mistério verdadeiro, o da sabedoria de Deus.
É revelado às crianças por causa de certas disposições que são específicas para elas e que as abrem para as verdades mais elevadas.
As crianças gostam do que está acontecendo por um momento, mas sem apego, sem exigências.
E então, os pequenos são humildes.
Uma criança verdadeira respeita o que está acima dela.
Quando não é deturpado pela ternura excessiva, é independente, forma seu próprio mundinho por si mesmo e não pretende se impor.
Por fim, os pequenos estão confiantes e abandonados, justamente por sua fraqueza.
Uma criança te dá a mão, olha para ti com o seu olhar límpido, te acompanha no teu próprio caminho sem perguntar onde termina. "
Madeleine Daniélou (1880-1956)
---------------------------
Trust and surrender
“It is written in the Gospel that many mysteries are hidden from the wise and learned, which will be revealed to little children.
The genius of childhood is all intuition.
He has neither science nor pretension to distort it.
By its simplicity, the freshness of its impressions, the child has the keys to the kingdom of poetry.
Because poetry is to naively enter into the game of the world, to discover the wonders hidden from those who believe they know everything and explain everything.
The mystery of which our Lord spoke is not the poetic mystery, but the great, the only true mystery, that of the wisdom of God.
It is revealed to children because of certain dispositions which are specific to them and which open them to the highest truths.
Children enjoy what is happening for a moment, but without attachment, without demands.
And then, the little ones are humble.
A real child respects what is above him.
When he is not distorted by excessive tenderness, he is independent, forms his own little world on his own and does not pretend to impose himself.
Finally, the little ones are confident and abandoned, precisely because of their weakness.
A child gives you his hand, looks up at you with his limpid gaze, accompanies you on your own path without asking where it ends. "
Madeleine Daniélou (1880-1956)
---------------------------
Confianza y entrega
“Está escrito en el Evangelio que muchos misterios están ocultos a los sabios y eruditos, que serán revelados a los niños pequeños.
El genio de la infancia es todo intuición.
No tiene ciencia ni pretensión de distorsionarlo.
Por su sencillez, la frescura de sus impresiones, el niño tiene las llaves del reino de la poesía.
Porque la poesía es entrar ingenuamente en el juego del mundo, descubrir las maravillas que se esconden de quienes creen saberlo todo y lo explican todo.
El misterio del que habló nuestro Señor no es el misterio poético, sino el gran, el único misterio verdadero, el de la sabiduría de Dios.
Se revela a los niños debido a ciertas disposiciones que les son específicas y que los abren a las verdades más elevadas.
Los niños disfrutan por un momento de lo que está sucediendo, pero sin apego, sin exigencias.
Y luego, los pequeños son humildes.
Un niño de verdad respeta lo que está por encima de él.
Cuando no está distorsionado por una ternura excesiva, es independiente, forma su propio pequeño mundo por sí mismo y no pretende imponerse.
Finalmente, los pequeños se sienten confiados y abandonados, precisamente por su debilidad.
Un niño te da la mano, te mira con su mirada límpida, te acompaña en tu propio camino sin preguntarte dónde acaba. "
Madeleine Daniélou (1880-1956)
---------------------------

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Avec la paix vous vaincrez la guerre

 

et la haine qui divisent les cœurs ;

 

vous les réunirez.

 

La paix, Dieu vous la demande, et veut que vous la fassiez le plus tôt que vous pourrez.

Hélas ! peut-il vouloir que nous nous attachions à la puissance et aux biens temporels de manière à causer la perte des âmes, et les outrages envers Dieu qu’entraîne nécessairement la guerre ?

Ne veut-il pas au contraire que vous fixiez les regards de votre intelligence sur la beauté de l’âme et sur le sang de son Fils, ce sang qui purifie nos âmes, et dont vous êtes le ministre ?

Il vous invite à avoir faim des âmes, parce que celui qui a faim de l’honneur de Dieu et du salut de ses brebis, pour les sauver et les retirer des mains du démon, sacrifie non seulement ses biens, mais encore sa vie même.

Vous me direz peut-être, Saint-Père, que vous êtes obligé en conscience de conserver et de recouvrer les biens de l’Église.

Hélas ! je l’avoue, c’est la vérité ; mais il me semble qu’il vaut mieux encore conserver une chose qui est plus chère.

Le trésor de l’Église est le sang du Christ, donné pour prix de l’âme ; ce trésor du sang n’a pas été payé pour les biens temporels, mais pour le salut du genre humain.

En admettant que vous êtes tenu de reconquérir et de conserver les richesses, les droits que l’Église a perdus, vous êtes tenu bien davantage à reconquérir tant de brebis, qui sont un trésor pour l’Église. (…)

Mon âme, dans son union avec Dieu, a une soif ardente de notre salut, de la réforme de la sainte Église, et du bonheur du monde entier. (…)

Avec la paix vous vaincrez la guerre et la haine qui divisent les cœurs ; vous les réunirez.

C’est par la vertu que vous chasserez le démon.

Ouvrez, ouvrez donc l’œil de votre intelligence avec la faim et le désir des âmes, et voyez les deux maux qui se présentent la perte de la grandeur, de la puissance et des biens temporels, que vous vous croyez obligé de reconquérir, et la perte de la grâce dans les âmes et de l’obéissance qu’elles doivent à Votre Sainteté ; et alors vous verrez que vous êtes tenu bien davantage à reconquérir les âmes. 

Lettre de Catherine de Sienne adressée au pape Grégoire XI

Le don du Christ ou de L' Esprit:
La Grâce d'être chrétien nous vient de Jésus, à nous, ensuite, de nous y conformer…
Notre bon maître Jésus-Christ nous a, par sa Grâce, donné d'avoir part au NOM qu'on vénère…
(Saint Grégoire de Nysse)
Puisse la Très Sainte Vierge Marie nous avoir sous sa protection maternelle, elle la Vierge fidèle, pour nous tenir loin de toute trahison de manière à ce que nous honorions notre nom et notre dignité de Chrétien et, dès lors, ne scandalisions personne !...
----------------------------
O dom de Cristo ou o Espírito:
A graça de ser cristão vem de Jesus, então cabe a nós nos conformar com ela ...
Nosso bom mestre Jesus Cristo, por sua graça, nos deu para compartilhar o NOME que veneramos ...
(São Gregório de Nissa)
Que a Santíssima Virgem Maria nos tenha sob a sua protecção materna, ela a Virgem fiel, para nos manter afastados de qualquer traição, para que honremos o nosso nome e a nossa dignidade de cristãos e, por isso, não escandalizemos ninguém! .. .
----------------------------
The gift of Christ or the Spirit:
The Grace of being a Christian comes to us from Jesus, then it is up to us to conform to it ...
Our good master Jesus Christ, by his Grace, gave us to share in the NAME we venerate ...
(Saint Gregory of Nyssa)
May the Most Holy Virgin Mary have us under her maternal protection, she the faithful Virgin, to keep us away from all betrayal so that we honor our name and our dignity as Christians and, therefore, do not scandalize anyone! .. .
----------------------------
El don de Cristo o el Espíritu:
La Gracia de ser cristiano nos viene de Jesús, luego nos toca conformarnos a ella ...
Nuestro buen maestro Jesucristo, por su Gracia, nos dio a participar del NOMBRE que veneramos ...
(San Gregorio de Nisa)
¡Que la Santísima Virgen María nos tenga bajo su protección materna, ella la Virgen fiel, para alejarnos de cualquier traición para que honremos nuestro nombre y nuestra dignidad de cristianos y, por tanto, no escandalicemos a nadie! .
----------------------------

QU’EST CE QUE DEVENIR

DISCIPLES?

Qu’est-ce que devenir disciples ? –

Notre Seigneur Jésus Christ est bien identifié, même par les esprits impurs comme Dieu et homme : « Ah ! que nous veux-tu, Jésus le Nazarénien ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : le Saint de Dieu » (Luc 4, 34).

Simon Pierre l’affirme également :

« Simon-Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irons nous? Tu as les paroles de la vie éternelle.

Nous, nous croyons, et nous avons reconnu que tu es le Saint de Dieu » (Jean 6, 68-69).

Il s’agit alors de se mettre à l’écoute de Jésus et de le suivre :

« Comme il cheminait sur le bord de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André son

frère, qui jetaient l’épervier dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs ».

« Et il leur dit : “Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes » (Matthieu 4, 18-19).

Nous accomplirons notre vocation :

« À tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, aux saints par vocation, à vous grâce et paix de

par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ » (Romains 1, 7).

Avec tous les saints de part la terre :

« Mais maintenant je me rends à Jérusalem pour le service des saints : car la Macédoine et l’Achaïe

ont bien voulu prendre quelque part aux besoins des saints de Jérusalem qui sont dans la pauvreté »  (Romains 15, 25-26).

Dans une liturgie incessante :

« Et, de la main de l’Ange, la fumée des parfums s’éleva devant Dieu, avec les prières des

saints » (Apocalypse 8, 4).

Luttant contre la « bête », vaincus parfois :

« On lui (la bête) donna de mener campagne contre les saints et de les vaincre ; on lui donna

pouvoir sur toute race, peuple, langue ou nation» (Apocalypse 13, 7).

Mais vainqueurs avec le Seigneur Jésus :

« Voilà qui fonde la constance des saints, ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi

en Jésus » (Apocalypse 14, 12).

SOURCE: Colloque des Paroisses Roumaines Orthodoxes de Saint Eutrope et Saint Georges de Saintes et de la Toute Sainte Mère de Dieu, Source de Vie de Lourdes, des 16 et 17 juin 2012 à Saintes.

Magnificat.

Que veut dire cette parole ? Qu'est-ce que magnifier Dieu ?

Peut-on magnifier celui dont la grandeur et la magnificence sont immenses, infinies et incompréhensibles ?

Nullement cela est impossible, et impossible à Dieu même, qui ne peut pas se faire plus grand qu'il est.

Nous ne pouvons pas magnifier, c'est-à-dire faire Dieu plus grand en lui-même, puisque ses divines perfections étant infinies ne peuvent recevoir aucun accroissement en elles-mêmes ; mais nous le pouvons magnifier en nous.

Toute âme sainte, dit saint Augustin, peut concevoir le Verbe éternel en soi-même, par le moyen de la foi ; elle peut l'enfanter dans les autres âmes par la prédication de la divine parole ; et elle peut le magnifier en l'aimant véritablement, afin qu'elle puisse dire : « Mon âme magnifie le Seigneur. » (...)

Remarquez que la Bienheureuse Vierge ne dit pas « Je magnifie », mais « Mon âme magnifie le Seigneur », pour montrer qu'elle le magnifie du plus intime de son Cœur et de toute l'étendue de ses puissances intérieures. (...)

Quelle est cette âme que la Bienheureuse Vierge appelle son âme ?

Je réponds à cela (...) que ces paroles comprennent en premier lieu l'âme propre et naturelle qui anime le corps de la sacrée Vierge.

En second lieu, l'âme du divin Enfant qu'elle porte en ses entrailles, qui est unie si étroitement à la sienne, que ces deux âmes ne font en quelque manière qu'une seule âme, puisque l'enfant qui est dans les entrailles maternelles n'est qu'un avec sa mère.

En troisième lieu, que ces paroles, « mon âme », marquent et renferment toutes les âmes créées à l'image et à la ressemblance de Dieu, qui ont été, sont et seront dans tout l'univers.

Car si saint Paul nous assure que le Père éternel nous a donné toutes choses en nous donnant son Fils, il est sans doute qu'en le donnant à sa divine Mère, il lui a donné aussi toutes choses.

À raison de quoi toutes les âmes sont à elle. Et comme elle n'ignore pas cela, et qu'elle connaît aussi très bien qu'elle est en obligation de faire usage de tout ce que Dieu lui a donné, pour son honneur et pour sa gloire, lorsqu'elle prononce ces paroles, « Mon âme magnifie le Seigneur », regardant toutes les âmes qui ont été, sont et seront, comme des âmes qui lui appartiennent, elle les embrasse toutes pour les unir à l'âme de son Fils et à la sienne, et pour les employer à louer, exalter et magnifier Celui qui est descendu du Ciel et qui s'est incarné dans son sein virginal pour opérer le grand œuvre de leur Rédemption.

Saint Jean-Eudes (1601-1680)

 

Ô Vierge Pure, Souveraine,
 
Immaculée et Mère de Dieu.
 
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
 
 
 
Ô Vierge Pure, Souveraine, Immaculée et Mère de Dieu.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô Vierge Mère Reine, Toison couverte de rosée.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Plus élevée que les cieux, plus brillante que le soleil.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô joie des vierges surpassant les chœurs angéliques.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Plus splendide que les cieux, plus pure que la lumière.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Plus sainte que les multitudes des armées célestes.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
2
Marie toujours Vierge, la Souveraine de l'univers.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Épouse Vierge Immaculée, très sainte Reine toute pure.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Marie Épouse Souveraine, la Source de notre joie.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô jeune Vierge vénérable, très sainte Mère Impératrice.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Plus vénérable que les Chérubins et combien plus glorieuse
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Que les Séraphins incorporels.
Plus élevée que les Trônes.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
3
Réjouis-Toi, chant des Chérubins.
Réjouis-Toi, hymne des Anges.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Cantique des Séraphins.
Réjouis-Toi, joie des Archanges.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Réjouis-Toi, Paix et Joie.
Réjouis-Toi, Port du Salut.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Du Verbe sainte Chambre nuptiale, Fleur d'incorruptibilité.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Réjouis-Toi, Paradis de joie de l'éternelle vie.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Réjouis-Toi, Arbre de vie et source d'immortalité. Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
4
Je Te prie, ô Souveraine, je t'invoque maintenant.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Je Te prie, ô Reine du monde, j'implore Ta grâce.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Ô Vierge pure, vénérable, très sainte Souveraine.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Avec ferveur je Te supplie, ô Temple sanctifié.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Secours-moi, délivre-moi de celui qui me fait la guerre.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée.
Et fais de moi un héritier de la vie éternelle.
Réjouis-Toi, Épouse inépousée
 

L'ÉVANGILE A-T-IL BESOIN DE COMMENTAIRES ?

L’Evangile se suffit à lui-même –

En lui-même, l’Evangile, que nous appelons « le saint Evangile », n’a pas besoin de commentaire.

Il se suffit à lui-même, en tant que présence invisible de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

En ce sens, il est comparable à l’Icône : elle également se passe de commentaire.

L’Evangile, comme l’Icône, comme la Croix, sont l’objet de la vénération des chrétiens orthodoxes : nous nous prosternons devant eux, nous les embrassons, nous y appuyons notre front ; nous nous levons quand ils sont portés en procession au sein des offices de l’Eglise.

L’Evangile est, non seulement montré ostensiblement, mais il est proclamé, chanté de façon audible et intelligible dans le cadre de la prière de la Communauté.

L’Eglise se définit comme tradition d’interprétation de la Parole

Toutefois, l’Eglise a toujours demandé à ce que le commentaire du saint Evangile soit fait à la suite de sa proclamation dans les offices (office de matines ou divine liturgie, par exemple).

Ce commentaire, ou homélie, est, depuis les temps anciens de l’Eglise, obligatoire.

Il revient d’abord à l’Evêque, puis, par délégation, au Prêtre, de commenter la Parole de Dieu.

L’Evêque peut également confier cette prédication à un diacre, à un moine, à un laïc bien préparé pour cela.

Transmission de l’interprétation

Le commentaire de l’Evangile, et en général de toute forme prise par la Parole de Dieu, consiste, non dans une explication humaine, mais dans la transmission de l’interprétation que le tradition de l’Eglise peut donner de ce texte.

En effet, on voit par l’histoire du baptême de l’eunuque éthiopien (Actes…) que l’Eglise interprète de façon particulière les saintes Ecritures en y discernant la présence du Christ et de son oeuvre du Salut.

C’est pourquoi le Christ a enseigné cette méthode d’exégèse et a dit de scruter les Ecritures parce qu’elles rendent témoignage de lui.

Source: "SAGESSE ORTHODOXE"
> poursuivre la lecture…

Comment se nourrir de la Parole?

Tradition et écritures

CETTE MASSE INCONNUE QUI

 

SOUTIENT LE MONDE

A lire le cycle de Doon de Mayence, on en rabat sur l’impression première que pouvait laisser la magnifique préface de Giono à l’œuvre de Machiavel, dans l’édition de la Pléiade.

Giono parle d’une Renaissance qui s’efforce « de voir les choses telles qu’elles sont et non plus à travers l’illusion chrétienne ».  

Au Moyen Âge les fées, les sortilèges, la morale chevaleresque et pour finir la religion. À la Renaissance, et à notre époque après elle, le réalisme, et ces vessies qu’on prend pour ce qu’elles sont et non pour des lanternes (1).

Les aventures de Girart ne montrent malheureusement rien de tel. Le réalisme le plus plat, le plus cru, le plus vif est partout, et c’est plutôt la politique au sens où Machiavel la prend qui se révèle illusoire.

Loin d’y ressembler à un conte pour enfants, la religion, dans ses personnages mêmes, n’y est que l’expression d’une conscience sans cesse mise en péril, et l’incarnation de la nostalgie du bien.

Les héros la piétinent comme s’ils voulaient se débarrasser d’un remords, et Girart, après avoir assassiné les habitants de Montbrun, incendie et pille l’abbaye de Vaucouleurs, où les chevaliers fidèles au roi se sont réfugiés, sans souci de la tradition de l’asile et sans faire aucun quartier.

Nous sommes loin de la niaiserie idéaliste ou préromantique que Giono prête aux auteurs médiévaux, et cette saga de meurtres et de retournements évoque plutôt le proverbe afghan : « La terre est dure, le ciel est loin ». 

Si le ciel se rapproche parfois, c’est en prenant la forme du plus fragile, du plus démuni des êtres, comme cet ermite chez lequel Girart se réfugie après la bataille de Châtillon-sur-Seine, et qui essaie en vain de l’amener au pardon des offenses.

C’est le doute, non la foi, qui accompagne Girart jusqu’à la fin. Il doutera même, avant de s’ensevelir avec elle dans la retraite, de la vertu de sa femme, qui pourtant l’a accompagné dans tous ses combats.

Car la seule religion qui vaille est celle du monastère, la religion de l’ensevelissement qui ne se laisse pas voir. Ses agents invisibles soutiennent les efforts de ceux qui sont exposés au mal ou, pour leur malheur, transformés par lui. Comme dans nombre de chansons de geste, la sainteté n’est pas représentée ici par les grands saints des statues et des vitraux.

C’était d’ailleurs le début de la chrétienté, et leur nombre n’était pas si grand. Simon, Jude, Nicolas sont des êtres de pierre ou de bois qui décorent les dessus-de-porte ou accompagnent les processions. Les véritables saints, ce sont les saints utiles et ceux-là sont inconnus, à l’image de l’ermite qui sermonne en vain Girart.

Mais sa vraie fonction n’est pas de sermonner, elle est d’intercéder. Il ne sera pas élevé à ce qu’on nomme la gloire des autels, et peut-être les saints pensent-ils, à l’instar de Tauler, que toute gloire, y compris celle des autels, est mauvaise à cause de la vanité dont elle est faite, ou qui y demeure malgré tout.

De nos jours, écrit Jean Guitton, ce sont les agents de l’histoire visible qui sont canonisés. On oublie les autres, cette masse inconnue qui soutient le monde et l’empêche de disparaître sous le poids de ses fautes en se disposant, en chacun des atomes qui la composent, au service de ce Royaume qu’on ne voit pas, qui est, croit-on, déjà au milieu de nous tout en restant à venir.

Le Moyen Âge prisait l’anonymat. Ce n’était pas seulement par goût de la modestie, voire de l’humilité. On y était sans doute plus convaincu que l’homme qui se montre perd sa réalité dans l’instant où il se montre. Que ce qu’il donne à voir, même avec talent, n’est qu’une statue peinte, une représentation diversement habile des passions qui le défigurent, mais ne le constituent aucunement dans son être.

Que le seul nom qui vaille est le nom de baptême et qu’il suffit que ce nom-là soit connu du Dieu dont on recherche l’amitié. Cette recherche étant la seule qui vaille, et parce qu’elle fait de nous leurs frères, le maître de Wittingau ou celui de Schöppingen nous sont plus proches dans leur effacement volontaire que tous ces papillons avides de lumière que le XVIIIe siècle a créés, et qui, phares de la condition humaine, sont devenus lanternes, puis quinquets, enfin simples guirlandes de faible prix, dans l’indifférence générale. Les maîtres anonymes évoquent Noël et le temps de l’Avent, et pas seulement à cause de leurs noms de villages fumant, paisibles, au bord de forêts obscures, mais parce qu’ils semblent avoir compris ce que nous avons oublié, qu’il faut se perdre pour se sauver – et d’abord se perdre de vue.

Girart de Châtillon nous est connu aussi par un artiste anonyme, « le maître du Girart de Châtillon ». L’artiste était, semble-t-il, enlumineur du duc de Bourgogne puis de Charles le Téméraire, ayant été formé à Paris et à Bruges. Sa manière est en effet flamande, et annonce celle d’un autre anonyme, le « maître du carnet d’esquisses de Budapest », par son apparente simplicité, et la profondeur iconique de ses intentions.

Un fil ténu le relie ainsi à Nicolas Czinober, ce Hongrois auquel l’abbé Pierre avait demandé de dessiner les pauvres de Paris au cours de l’hiver 1954, et dont le trait immobile et moral suggère un enseignement caché.

Le maître du Girart a également illustré un « miroir d’humilité », sur des sermons de saint Augustin, et pour Philippe le Bon une « composition de la sainte Écriture » au titre superbe de Cy nous dit. Par la juxtaposition des lettres et de l’image se produit un étrange renversement, où nous sommes lus, pouvons-nous croire, par le livre, et percés à jour en même temps qu’instruits.

C’est d’ailleurs le même esprit que l’on retrouvera plus tard dans les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola, et la même émotion nous saisit lorsque nous considérons à la fois, dans le même temps, une lithographie de Max Ernst et le titre énigmatique que le peintre lui a donné.

Le livre est conservé au musée royal de Vienne. Bagramko l’avait vu avant d’arriver en France, en traversant une Autriche démembrée, ruinée par la guerre. Il le décrit dans Ma source la Seine. Sur l’une des pages on voit la Seine et la colline de Châtillon entourée de forêts profondes, et, perché dans un arbre, un gentilhomme vêtu de vert qui semble leur appartenir.

Il est coiffé à la mode de ce temps et contemple trois cerfs qui s’ébattent et lui évoquent la mystérieuse trinité de Mambré aussi bien que la folie d’un roi de France.

C’est ainsi qu’après lui je remonte la Seine, sans plus de perspective que n’en avait le maître inconnu, soucieux d’embrasser tous les plans d’un seul regard, et de goûter la simple odeur du temps. Si le passé m’a fait une seconde nature, je n’y puis rien.

François Sureau
pérégrination érudite et onirique au fil du fleuve Seine

1. Avec plus de finesse, plus d’ambiguïté aussi, Pierre Gascar reprend la même chanson dans son Bal des Ardents, mais pour dire paradoxalement « la revanche de l’imagination, de la liberté intérieure, dans un monde aux structures inflexibles, auxquelles la bourgeoisie substituera le carcan de son rationalisme ».

__________________________________

SAINT PAUL : NE TIENT-IL PAS

UNE TROP GRANDE PLACE ?

Témoin du saint Esprit  –

Saint Paul est un grand théologien mystique, celui du saint Esprit, de l’Eglise et de la grâce. A la suite des saints prophètes, il a rappelé avec sagesse la vocation des nations à s’agréger à l’Israël de Dieu. Il a continuellement souligné le lien de la foi chrétienne et du judaïsme traditionnel qu’il respectait, et qu’il connaissait parfaitement, en tant que rabbin. Avec lui, par l’Esprit saint, s’élargit le cercle apostolique  : il est le seul apôtre à avoir connu le Christ seulement après la Pentecôte.

Autorité de ses écrits

On lit majoritairement ses écrits dans la divine liturgie, cela paraît beaucoup, d’autant que ses lettres sont souvent incompréhensibles! Cette présence s’explique, peut-être, par le fait que le thème continuel de son enseignement est l’articulation entre la Loi et la Grâce, problématique fondamentale pour l’Eglise. Mais, aucun de ses écrits n’a une autorité absolue. Par exemple, les épîtres de saint Paul ne sont pas sur l’autel: sur celui-ci ne trône que, et exclusivement, le saint Evangile.

Place modeste

Par ailleurs, on remarque qu’aucune fête ne lui est consacrée dans le calendrier liturgique de l’Eglise orthodoxe, à la différence, par exemple, de saint Jean, qui est fêté plusieurs fois de façon très solennelle. Saint Paul est fêté seulement avec l’apôtre Pierre (29 juin) et avec tous les apôtres (30 juin). Sur l’icône, il apparaît exclusivement en compagnie de l’apôtre Pierre. En fresque, on montre des épisodes de sa vie.

Limites de son témoignage

Les limites et les lacunes des écrits de saint Paul sont bien connues. Son anthropologie est difficile à suivre pour des raisons de terminologie. Il ne parle pas de la Mère de Dieu, parce que la vénération de celle-ci était incontestable depuis la toute première Eglise. Son enseignement est très contextuel et pastoral, conditionné par les destinataires de ses lettres (Juifs ou non). Il se montre respectueux des coutumes juives, en particulier en ce qui concerne la place des femmes… En même temps, c’est lui qui, suite à une forte discussion avec saint Pierre, a obtenu que la circoncision ne fût pas imposée à ceux qui entraient dans l’Eglise, montrant ainsi une attitude pastorale significative: l’ouverture aux nations païennes.

Son humilité

On lui attribue quelquefois de la vanité. Il semble au contraire que sa grande humilité consiste à s’émerveiller de la miséricorde de Dieu à son égard, le persécuteur du Christ et de son Eglise; il atteste la bonté du Seigneur qui veut bien se servir de lui, malgré tout, et manifester sa force dans sa faiblesse…

L’Hymne acathiste ou l’Acathiste à
 
la Mère de Dieu
 
(en grec : O Ακάθιστος ύμνος)
 
Il s'agit d'une hymne composée en l’honneur de la mère de Jésus Christ, parmi les plus célèbres de la liturgie chrétienne.
 
On dit aussi Les Salutations (en grec Chérétismi) pour désigner l’office durant lequel l’hymne est chantée.
 
Une hymne acathiste est littéralement une hymne que l’on chante et prie debout (acathiste, en grec moderne signifie « non assis »).
 
Le premier des acathistes, le plus connu et archétype de tous les autres, est l’Acathiste à la Mère de Dieu.
 
C’est un chant d’action de grâces composé en l’an 626.
 
Réjouis-toi, rayonnement de joie, Réjouis-toi, par qui le mal a disparu, Réjouis-toi, tu relèves Adam de sa chute, Réjouis-toi, par toi Ève ne pleure plus.
Réjouis-toi, montagne inaccessible aux pensées des hommes, Réjouis-toi, abîme impénétrable même aux anges, Réjouis-toi, car tu deviens le trône et le palais du roi, Réjouis-toi, porteuse de Celui qui porte tout.
Réjouis-toi, étoile annonciatrice du soleil levant, Réjouis-toi, par qui Dieu devient petit enfant, Réjouis-toi, car tu renouvelles toute créature, Réjouis-toi, en toi nous adorons le Créateur.
Réjouis-toi, mystère de la Sagesse divine, Réjouis-toi, foi de ceux qui prient en silence, Réjouis-toi, qui as part aux miracles du Christ, Réjouis-toi, miracle proclamé par les anges.
Réjouis-Toi, Ô Mère du Sauveur. Alléluia…
Réjouis-toi, échelle par qui Dieu descendit du ciel, Réjouis-toi, pont conduisant au ciel ceux qui sont sur la terre, Réjouis-toi, ton enseignement surpasse tout savoir, Réjouis-toi, tu illumines l’esprit des croyants.
Réjouis-toi, par qui les cieux se réjouissent avec la terre, Réjouis-toi, par qui la terre jubile avec les cieux, Réjouis-toi, bouche silencieuse des apôtres, Réjouis-toi, fermeté des témoins du Christ.
Réjouis-toi, qui rends inébranlable notre foi, Réjouis-toi, qui sais la splendeur de la grâce, Réjouis-toi, par qui l’enfer est dépouillé, Réjouis-toi, qui nous revêts de gloire.
Réjouis-toi, Mère de la lumière sans déclin, Réjouis-toi, Aurore du jour véritable, Réjouis-toi, qu’illumine le mystère de la Trinité, Réjouis-toi, allégresse de toutes les générations. Réjouis-Toi, Marie comblée de grâce.
Alléluia…
Réjouis-toi, Mère de l’Agneau et du Pasteur, Réjouis-toi, bergerie de l’unique troupeau, Réjouis-toi, qui nous libères des œuvres de ténèbres, Réjouis-toi, tu nous ouvres les portes du Paradis.
Réjouis-toi, qui nous délivres de la mort et du tombeau, Réjouis-toi, par qui le paradis s’entrouvre de nouveau, Réjouis-toi, clé du Royaume du Christ et porte du ciel, Réjouis-toi, espérance des biens éternels.
Réjouis-toi, rayonnement du Soleil véritable, Réjouis-toi, éclat de la lumière sans couchant, Réjouis-toi, toi qui illumines nos cœurs, Réjouis-toi, flambeau portant la lumière inaccessible.
Réjouis-toi, toi qui fais couler des fleuves d’eau vive, Réjouis-toi, image vivante de l’eau du baptême, Réjouis-toi, coupe puisant la joie, Réjouis-toi, vie de joie mystérieuse. Réjouis-Toi, Ô Mère du Sauveur. Alléluia…
Fête de la Dormition
Dormition ou Assomption? 
Dans notre tradition Orthodoxe, nous distinguons généralement avec grand soin la "Dormition" de la Mère de Dieu et son "Assomption" au Ciel. La première notion est, selon nous, clairement Orthodoxe, tandis que la seconde nous apparaît comme une désignation purement occidentale, provenant d'une "incompréhension" catholique-romaine de la signification de cette fête, universellement célébrée le 15 août.Il est vrai que certaines interprétations très sincères, mais erronées de la mort de Marie et de son exaltation se trouvent aussi bien dans les écrits spirituels catholiques-romains que dans des icônes occidentales contemporaines : une tendance, par exemple, à exalter la Sainte Vierge à un niveau de "divinité" qui efface de manière effective la distinction essentielle et absolue entre la vie humaine et divine. 


 
 
Les théologiens Orthodoxes insistent pour que la "déification" (theôsis) qu'a connue la Mère de Dieu, n'implique en aucune façon une transformation ontologique de son être, de l'humanité créée à la divinité. Elle a été et restera toujours une créature humaine : la plus exaltée de toutes celles qui portent l'image de Dieu, mais cependant toujours un être humain, dont la gloire apparaît dans son humilité, dans son simple désir d'accepter "que cela soit", selon la volonté divine. 

Dès lors, les icônes orthodoxes traditionnelles de son "endormissement" se concentrent particulièrement sur sa mort et mise au tombeau. Les disciples, "rassemblés de toutes les extrémités de la terre", l'entourent, dans une attitude de douleur et de lamentation. Derrière le cercueil sur lequel elle repose, se trouve son Fils glorifié, tenant dans ses bras un enfant vêtu d'habits blancs radieux, c'est l'image de l'âme de Sa mère. C'est un thème inverse. Sur tous les iconostases orthodoxes, l'on trouve une image sacrée de la Mère de Dieu, tenant dans ses bras son enfant nouveau-né, l'Homme-Dieu qui "a pris chair" pour sauver et sanctifier une humanité déchue, pécheresse, brisée. Ici, dans l'icône de la Dormition, le Fils tient dans Ses bras et offre à ce monde Sa sainte Mère, comme elle le faisait avec Lui à l'époque de Sa Nativité. Lors de sa dormition, Il reçoit son âme, sa vie, afin de l'exalter en Lui et avec Lui, pour la gloire, la beauté et la joie de la vie éternelle. 

Toutefois, dans de nombreuses icônes orthodoxes, cette image primaire est complétée par une autre : la représentation de la Mère de Dieu montant au Ciel, accompagnée par une foule d'anges. Nous trouvons ce double motif notamment dans les icônes post-byzantines telles que la Koimesis (Dormition) du monastère de Koutloumousiou au Mont Athos, datée d'environ 1657. (Vladimir Lossky signale d'autres représentations semblables dans son commentaire sur la Dormition, dans "the Meaning of Icons" (Signification des Icônes), Boston, 1969, p. 215.) Doit-on en conclure que ce double thème, qui représente à la fois la Dormition et l'Assomption de la Mère de Dieu, est simplement le résultat de l'influence occidentale? 

En fait, peu importe que nous l'étiquetions "Assomption" ou "Ascension" de la Mère de Dieu, cette image complète celle de la "Koimesis" d'une manière qui est en parfait accord avec la théologie Orthodoxe. Tout comme le Christ est mort et reposait dans la tombe, pour être ressuscité et élevé au Ciel, ainsi Sa sainte Mère "s'endort", pour être élevée par son Fils et exaltée avec Lui dans le Ciel. Par Sa Résurrection et l'Ascension, Il fournit les moyens par lesquels la "Mère de la Vie", avec tous ceux qui demeurent en Lui, peuvent être ressuscités de la mort et élevés à la Vie transcendante. 

Si nous comprenons "l'Assomption" de la Mère de Dieu à la lumière de l'Ascension de son divin Fils, nous pourrons alors apprécier cette double représentation de la Dormition et de l'Ascension que l'on retrouve dans nombres de nos icônes orthodoxes. La Sainte Mère de Dieu, la Théotokos ou "Enfantrice de Dieu", est le premier des fruits de l'accomplissement eschatologique qui amènera toute l'oeuvre créatrice et rédemptrice de Dieu à sa fin. Elle est le vase dans lequel la Deuxième Personne de la Sainte Trinité "a pris chair" et S'est fait homme, afin d'apporter le Salut à la race humaine. Son sein, "plus vaste que les Cieux", contenait Celui Que rien ne peut contenir. Il a pris d'elle Son existence humaine, et elle l'a accompagné avec amour et prière pendant toute la durée de Son ministère terrestre, jusqu'au pied même de la Croix. Elle partagea pleinement Sa souffrance, supportant Sa crucifixion et Sa mort dans les profondeurs de son âme. Par conséquent, elle est l'image parfaite de l'Église, la communion éternelle de tous ceux qui vivent et meurent dans le Christ. 

Comme elle, ils seront ressuscités en Lui et exaltés à la même gloire à laquelle Il a élevé et transformé leur nature humaine déchue. Elle est ainsi un précurseur de leur Salut, une image prophétique de la vie glorifiée qui attend tous ceux qui portent le Christ dans les profondeurs intérieures de leur être, comme elle L'a porté au plus profond de ses entrailles. 

Pourtant, elle est bien plus que cela. Elle n'est pas seulement un modèle de la destinée commune du peuple Chrétien. Elle l'accompagne également à toutes les étapes de son voyage, lui offrant - nous offrant - sa prière et son amour incessants. Dans sa Dormition et dans son élévation au Ciel, elle "n'abandonne pas le monde", mais, comme le proclament les hymnes liturgiques de la fête, elle reste la Mère de la Vie, qui est "constante dans la prière" et "notre ferme espérance," qui, par ses prières "délivre nos âmes de la mort!" 

Archiprêtre John Breck 


.................................. 
Le père John Breck, professeur de bioéthique orthodoxe à l’Institut Saint Serge, vient de l'Eglise orthodoxe en Amériques (OCA) où il a enseigné à St. Herman's Orthodox Theological Seminary (Kodiak, Alaska) et St. Vladimir's Orthodox Theological Seminary (Crestwood, New York). 

Publié en anglais sur http://www.stlukeorthodox.com/html/thefaith/dormition.cfm (août 2008). Traduction le 17/08/2011 sur http://www.religion-orthodoxe.com/article-dormition-ou-assomption-pere-jean-breck-pravmir-81731036.html. 
 
SOURCE, Article rédigé par Vladimir GOLOVANOW le 27 Août 2011

FRATERNITE CHRETIENNE:

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

 

Où nous trouver ?

Grande Paroisse NORD-OUEST et NORD-EST (Paroisse Cathédrale N-D de Miséricorde):

 NORMANDIE :

CHANDAI (61) et CHAISE-DIEU DU THEIL (27):

 * Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Messe journalières en semaine à 10h30 (Teléphoner en cas d'absence)

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Maison Ste Barbe 
(Siège de l'Ass Caritative CARITAS E S O F)

15 Rue des 3 Communes
27580 CHAISE-DIEU DU THEIL

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

PARIS ET REGION PARISIENNE:

* Relais Paroissial Sainte Geneviève Mar Thoma

Permanence pastorale tous les Vendredis et Samedi précédents les 1ers Dimanches de chaque mois.(Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

ALSACE-LORRAINE (Grand Est):

* Relais Paroissial Sainte Sainte Clotilde Permanence pastorale épisodique à organiser  sur asstradsyrfr@laposte.net ou  par SMS au 06 48 89 94 89 ,Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . Sainte 

-+-

Grande Paroisse "NOUVELLE AQUITAINE" , OCCITANIE

(N-D de la Très Sainte Trinité) : 

NANTES:

 *"relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

NOUS RECHERCHONS UN LOCAL SUR NANTES POUR DONNER AUX FIDÈLES AU MOINS UN DIMANCHE PAR MOIS LA SAINTE MESSE AINSI QU'UN MEILLEUR SERVICE PASTORAL

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces et St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
66,Place Schoeneck, LE BOURG
16560 JAULDES. 

Tel: 05.45.37.35.13
Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*Relais paroissial St Gregorios de Parumala

 Messes épisodiques ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

Rte de Pau

 

-+-

AFRIQUE ET AMÉRIQUE LATINE :

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDÉ,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé,  Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain. De même pour les Paroisses du Brésil et du Pakistan: 

 Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

++++++++++++++++++++++++++

Ou trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

 

_____________________________________________________

 

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

   

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Note:
Eglise Métropolitaine fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare) pour l'Europe et ses missions, notre Eglise Syro-Orthodoxe de Mar Thoma, située en francophonie et ses missions d'Afrique, du Brésil, du Pakistan et en Amérique latine* est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l’Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Métropolite et Sœur Marie-André M'Bezele, moniale (06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:
A Igreja Metropolitana fundada graças ao ímpeto missionário da Igreja Ortodoxa Síria das Índias (Malankare) para a Europa e suas missões, nossa Igreja Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, localizada em Francofonia e suas missões da África, Brasil, do Paquistão e da América Latina * é uma Igreja Ortodoxa Oriental.

O mosteiro siríaco é um centro de oração pela unidade das igrejas apostólicas, a unanimidade do testemunho cristão e a paz do mundo.

¤ Pastoral em várias regiões da França para: acompanhamento espiritual, sacramentos, sacramentais (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações para cura) ...

Para os serviços pastorais prestados ao mosteiro como a recepção dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não exigimos nenhum pagamento fixo.

As ofertas são gratuitas e não são obrigatórias, no entanto, qualquer oferta é deduzida da sua renda tributável em 66% da sua renda.
Rotule todos os C B com a seguinte ordem "Metropolitan E S O F"

Para a capelania francófona siro-ortodoxa de africanos que vivem na França, entre em contato com os chefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-André M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:
Metropolitan Church founded thanks to the missionary impetus of the Syrian Orthodox Church of the Indies (Malankare) for Europe and its missions, our Syro-Orthodox Church of Mar Thoma, located in Francophonie and its missions from Africa, Brazil, of Pakistan and Latin America * is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Prayer Center for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral office in various regions of France for: spiritual accompaniment, sacraments, sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers for healing) ...

For the pastoral services rendered to the monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

Offerings are free and not obligatory. However, any offer is deducted from your taxable income at 66% of your income.
Label all C B with the following order "Metropolitan E S O F"

For the Francophone Syro-Orthodox Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-André M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

----------------------------------------------------------------

Nota:
La Iglesia Metropolitana, fundada gracias al ímpetu misionero de la Iglesia Ortodoxa Siria de las Indias (Malankare) para Europa y sus misiones, nuestra Iglesia Siro-Ortodoxa de Mar Thoma, ubicada en la Francofonía y sus misiones desde África, Brasil, de Pakistán y América Latina * es una iglesia ortodoxa oriental.

El monasterio siríaco es un centro de oración por la unidad de las iglesias apostólicas, la unanimidad del testimonio cristiano y la paz del mundo.

¤ Presencia pastoral en varias regiones de Francia para: acompañamiento espiritual, sacramentos, sacramentales (bendiciones, oraciones de liberación o exorcismo, oraciones para sanar) ...

Para los servicios pastorales prestados al monasterio como la recepción de los fieles para estancias cortas o retiros espirituales, no requerimos ninguna reparación.

Las ofertas son gratuitas y no obligatorias, sin embargo, cualquier oferta se deduce de su ingreso imponible al 66% de su ingreso.
Etiquete todos los C B con el siguiente orden "Metropolitan E S O F"

Para la Capellanía franco-ortodoxa francófona de africanos que viven en Francia, comuníquese con los Jefes: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitana y la Hermana Marie-André M'Bezele, monja (06.17.51.25.73).

* Pour aller plus loin, cliquez ci-dessous:

L'Église Syrienne Orthodoxe de Mar Thomas en France, au ...

 

 

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU

 

MONASTÈRE, C'EST SIMPLE...

Le Moine ne rompt pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux

les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ

Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son

amour pour tous les hommes…

 

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et

intercède pour l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence,

participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le

monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de

prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

 

 

Monastère Syro-Orthodoxe de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly, 4

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 17:01

15 Août :

Fête de l'Assomption de Sainte-Marie .

Martha Mariam Samajam

  • Soirée :
    • Saint Luc 1: 39 - 56, 2: 22 - 35
  • Matin :
    • Saint-Luke2, 42-51,
  • Avant  Quadisha Qurbana :
    • Exode 3:1 - 6, 19: 16-23
    • Ezéchiel 44: 1 à 3
    • Isaiah45: 11 -19
  • Quadisha Qurbana
    • Actes 1: 12 - 14,
  • 12 Alors, ils retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat.
  • 13 À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement ; c’était Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques.
  • 14 Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.
    •  
    • 7: 44 -53
  • 44 Nos pères, dans le désert, avaient la tente Elle avait été faite d’après les ordres de Celui qui parlait à Moïse et qui lui en avait montré le modèle.
  • 45 Après avoir reçu cette tente, nos pères, avec Josué, la firent entrer dans le pays que les nations possédaient avant que Dieu les chasse loin du visage de nos pères. Cela dura jusqu’au temps de David.
  • 46 Celui-ci trouva grâce devant Dieu et il pria afin de trouver une demeure au Dieu de Jacob.
  • 47 Mais ce fut Salomon qui lui construisit une maison.
  • 48 Pourtant, le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme, comme le dit le prophète :
  • 49 Le ciel est mon trône, et la terre, l’escabeau de mes pieds. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, quel sera le lieu de mon repos ?
  • 50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela ?
  • 51 Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères !
  • 52 Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner.
  • 53 Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges, vous ne l’avez pas observée. »
    •  
    • Hébreux 9: 3-12
  • 03 Derrière le second rideau, il y avait la tente appelée le Saint des saints,
  • 04 contenant un brûle-parfum en or et l’arche d’Alliance entièrement recouverte d’or, dans laquelle se trouvaient un vase d’or contenant la manne, le bâton d’Aaron qui avait fleuri, et les tables de l’Alliance ;
  • 05 au-dessus de l’arche, les kéroubim de gloire couvraient de leur ombre la plaque d’or appelée propitiatoire. Mais il n’y a pas lieu maintenant d’entrer dans les détails.
  • 06 Les choses étant ainsi disposées, les prêtres entrent continuellement dans la première tente quand ils célèbrent le culte.
  • 07 Mais dans la deuxième tente, une fois par an, le grand prêtre entre seul, et il ne le fait pas sans offrir du sang pour lui-même et pour les fautes que le peuple a commises par ignorance.
  • 08 L’Esprit Saint montre ainsi que le chemin du sanctuaire n’a pas encore été manifesté tant que la première tente reste debout.
  • 09 C’est là une préfiguration pour le temps présent : les dons et les sacrifices qui sont offerts ne sont pas capables de mener à la perfection dans sa conscience celui qui célèbre le culte ;
  • 10 ces préceptes, liés à des observances pour les aliments, boissons et ablutions diverses, concernent seulement la chair et ne sont valables que jusqu’au temps du relèvement !
  • 11 Le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir. Par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création,
  • 12 il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, en répandant, non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais son propre sang. De cette manière, il a obtenu une libération définitive.
    •  
    •  2: 14 – 18
  • 14 Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,
  • 15 et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
  • 16 Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham.
  • 17 Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple.
  • 18 Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.
    •  
    • Saint Luc 11: 21 -28
  • 21 Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
  • 22 Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
  • 23 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
  • 24 Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.”
  • 25 En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée.
  • 26 Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. »
  • 27 Comme Jésus disait cela, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
  • 28 Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »
    •  
    • Saint Matthieu 12: 46 - 50
  • 46 Comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
  • 47 Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
  • 48 Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
  • 49 Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
  • 50 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
    •  
    • Saint Jean 19: 25-27
  • 25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
  • 26 Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »
  • 27 Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.
    •  

« Vous qui avez porté la Vie, vous êtes entrée dans la vie par votre sainte Dormition ! »

Jacopo Torriti - Basilique Sainte Marie Majeure Rome 1296 - la Dormition

Rome, basilique de Sainte Marie Majeure :
la Dormition de la Sainte Mère de Dieu (Jacopo Torriti – 1296)

Strophes empruntées à la liturgie grecque :

Venez ! Depuis toutes les extrémités de la terre, glorifions la vénérable Assomption de la Mère de Dieu !
Car elle a remis dans les mains de son Fils son âme immaculée.
C’est pourquoi, par sa sainte Dormition le monde est éveillé à la vie et, dans des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, il célèbre, en union avec les anges et les Apôtres, une fête joyeuse.

Pour glorifier votre vénérable Dormition, ô Sainte et Pure Vierge, les troupes angéliques dans le Ciel, et le genre humain sur la terre, chantent de concert.
Car vous avez été la Mère du Créateur de toutes choses, le Christ notre Dieu !
Ne cessez point d’intercéder pour nous auprès de Lui, nous qui avons, après Dieu, notre espoir fixé sur vous, ô Pure Mère de Dieu qu’on ne saura jamais assez glorifier !

Dieu le Créateur de toutes choses vous a donné ce qui surpasse la nature.
Car de même qu’à votre maternité Il vous a laissée vierge, Il a préservé votre corps de la corruption du tombeau et vous a glorifiée dans votre sainte Assomption, vous comblant de présents, comme il convient qu’un fils fasse pour sa m&egrav