Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 14:34

L’image contient peut-être : 1 personne

Those afraid of Friday the 13th suffer from "paraskavedekatriaphobia," a rather lengthy word comprised of three Greek words: paraskave - meaning Friday, dekatria - the number thirteen and, and phobia - meaning fear. But why do people make such a fuss whenever the thirteenth day of a
month coincides with Friday? Simply because of the superstition which, as Edmund Burke wrote, "...is the religion of feeble minds."


(Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church )

Livre d'Isaïe 60,1-6.

Lève-toi, resplendis, Jérusalem ! Car elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi. 
Voici que les ténèbres couvrent la terre, et une sombre obscurité les peuples ; mais sur toi Yahweh se lève, et sa gloire se manifeste sur toi. 
Les nations marchent vers ta lumière, et les rois vers la clarté de ton lever. 
Lève tes regards autour de toi, et vois : Tous se rassemblent, ils viennent à toi ; tes fils viennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras. 
Tu le verras alors, et tu seras radieuse ; ton cœur tressaillira et se dilatera ; car les richesses de la mer se dirigeront vers toi, les trésors des nations viendront à toi. 
Des multitudes de chameaux te couvriront, les dromadaires de Madian et d'Epha ; tous ceux de Saba viendront, ils apporteront de l'or et de l'encens, et publieront les louanges de Yahweh. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,29-34.

En ce temps-là, Jean vit Jésus venir à lui et il dit : "Voici l'Agneau de Dieu, celui qui enlève le péché du monde. 
C'est de lui que j'ai dit : un homme vient après moi, qui est passé devant moi, parce qu'il était avant moi." 
Et moi, je ne le connaissais pas, mais c'est afin qu'il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser dans l'eau." 
Et Jean rendit témoignage en disant : "J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s'est reposé sur lui. 
Et moi je ne le connaissais pas ; mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit : Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et se reposer, c'est lui qui baptise dans l'Esprit-Saint. 
Et moi j'ai vu et j'ai rendu témoignage que celui-là est le Fils de Dieu." 

Bapteme-Christ_Navarrette_1a.jpg

« Voyez lorsque Jean, éclairé d'en haut, reconnaît en celui qui se présente le Fils de Dieu, celui dont il avait dit : « Il est avant moi, et je ne suis pas digne de dénouer le cordon de sa chaussure » (1),

il se refuse avec force à lui conférer le baptême de pénitence : « C'est moi qui devrais être baptisé par vous, et vous, vous venez à moi ! » Mais que lui répond le Christ ? « Ne t'y oppose pas en ce moment, c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice » (2).

Quelle est cette justice ? - Ce sont les humiliations de l'adorable humanité de Jésus, qui, en rendant un hommage suprême à la sainteté infinie, constituent la solde plénière de toutes nos dettes envers la justice divine. Jésus, juste et innocent, prend la place de toute la race pécheresse (3) ; et, par son immolation, il est devenu « l'Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde » (4) ; la « propitiation pour tous les crimes de la terre » (5) ; c'est ainsi qu' « il accomplit toute justice ».

Lorsque nous méditons cette profonde parole de Jésus, humilions-nous avec lui ; reconnaissons notre qualité de pécheurs ; et, surtout, renouvelons le renoncement au péché qui a marqué notre baptême. [...]

- Vous savez que le caractère de baptisé demeure indélébile au fond de notre âme ; et quand nous réitérons les promesses faites à l'heure de notre initiation, une vertu nouvelle jaillit de la grâce baptismale pour affermir notre pouvoir de résistance à tout ce qui conduit au péché ; les suggestions du démon et les séductions du monde et des sens ; c'est à ce prix que nous pouvons sauvegarder en nous la vie de la grâce.

Par là aussi, nous témoignerons au Christ Jésus notre vive reconnaissance de ce qu'il s'est chargé de nos iniquités pour nous en délivrer. »

1. Luc. III, 16. - 2. Matth. III, 14. - 3. Petr. III, 18. - 4. Joan. I, 29. - 5. Ibid. II, 2.

Bx Columba Marmion (1858-1923), Le Christ dans Ses Mystères (ch. X, I)

 

Ceux qui ont peur du vendredi 13 souffrent de "paraskavedekatriaphobia", un terme un peu long composé de 3 mots grecs :

paraskeve (vendredi),

dekatria (le chiffre 13) et

phobia (la peur).

Mais pourquoi donc les gens font-ils tout un pataquès dès que le 13ème jour d'un mois correspond à un vendredi? Simplement à cause de la superstition qui, comme l'écrivait Edmund Burke, ".. est la religion des esprits faibles."

P. John

L’image contient peut-être : 2 personnes

SAINT(S) DU JOUR:

 

Saint Hilaire évêque de Poitiers

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

Saint Hilaire
Évêque de Poitiers et Docteur de l'Église 
(v. 310 - 367)

 

H

ilaire naquit à Poitiers, de parents païens, probablement vers l'année 310. Après une éducation toute profane, il secoua, aidé de la grâce, le joug absurde et impur du paganisme, et reçut publiquement le baptême. Ce païen converti allait devenir l'une des plus brillantes lumières de l'Église, le marteau de l'hérésie et l'apôtre infatigable du dogme de la Sainte Trinité. Il composa notamment le De Trinitate, traité sur la divinité du Christ. La vertu d'Hilaire croissant chaque jour, on ne parlait, dans toute la province de Poitiers, que de la pureté de ses mœurs, de sa modestie, de sa charité et de son zèle.

 

Lorsque l'évêque de Poitiers vint à mourir, tous les fidèles le demandèrent pour pasteur. Dès lors, Hilaire entra dans la mêlée contre l'hérésie d'Arius et ne quitta pas le champ de bataille jusqu'à son dernier soupir. Ni les menaces des princes, ni la calomnie, ni l'exil, ne purent jamais ébranler son courage. Obligé de quitter son peuple, il se rend en Orient, où il devient le porte-étendard de la vérité chrétienne.

 

Il est enfin rendu à son troupeau, après plusieurs années d'exil ; ce retour prend le caractère d'un vrai triomphe. « La Gaule tout entière, dit saint Jérôme, embrassa un héros qui revenait victorieux du combat, la palme à la main. »

 

La France lui a voué un culte spécial, et une multitude d'églises s'honorent de l'avoir pour patron. Un historien a tracé le portrait suivant de saint Hilaire : « Il réunissait en sa personne toutes les excellentes qualités qui font les grands évêques. S'il a fait admirer sa prudence dans le gouvernement de l'Église, il y a fait éclater aussi un zèle et une fermeté apostoliques que rien ne pouvait abattre. »

 

Sa mémoire liturgique est célébrée le 13 janvier. En 1851, le Bx Pie IX (Giovanni Maria Mastai Ferretti, 1846-1878) le proclama Docteur de l'Église.

 

Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape émérite de Rome SS Benoît XVI :

>>> Saint Hilaire de Poitiers

 

 

Tropaire t.3

Comme un des piliers de l'Orthodoxie, * tu soutins dans l'Église l'enseignement * d'Athanase, le champion de la vraie Foi : * proclamant toi aussi, le Fils consubstantiel au Père, * de l'arianisme tu as préservé l'Occident. * Intercède, saint Hilaire, auprès de notre Dieu, * pour qu'Il accorde à nos âmes la grande miséricorde.

Kondakion t. 3

Sans ménager tes peines et la sueur de ton front, * tu extirpas de ton domaine les ronces de l'hérésie; * et comme un gai laboureur, Hilaire, joyeusement * en bonne terre tu as semé, au souffle de l'Esprit, * la semence de la vraie Foi: * arrosée par l'eau vive du Verbe consubstantiel au Père divin, * elle a nourri les adorateurs de l'indivisible Trinité.
(http://calendrier.egliseorthodoxe.com/…/stsj…/janv13bis.html
http://stmaterne.blogspot.fr/…/saint-hilaire-de-poitiers-of…)

L’image contient peut-être : 2 personnes

 

To those who wish to stand [in God’s grace], neither the guardianship of saints nor the defenses of angels are wanting.

St. Hilary the Bishop of Poitiers
(Commentary on the Psalms 124:5:6)

Aucun texte alternatif disponible.

St. Hilary the Bishop of Poitiers
Commemorated on January 13

Saint Hilary, the great opponent of Arianism, was born around 320. He was raised as a pagan, but converted to Christianity as an adult. He became Bishop of Poitiers in 350. When the emperor Constantius II attempted to impose Arianism on the western Church, Saint Hilary led a vigorous opposition to his efforts. Because of his outspoken criticism, he was exiled to Phrygia in 356. There he became such a defender and champion of Orthodoxy that the emperor decided it would be less trouble to allow him to return to his diocese.

Saint Hilary continued to fight against Arianism until his death in 368. His holy relics still rest in the cathedral bearing his name at Poitiers in France.

He has lent his name to the “Hilary term” of English law courts and universities, which begin on or near his Feast Day.

 

Aucun texte alternatif disponible.

This is the true faith for human blessedness, to preach at once the Godhead and the manhood, to confess the Word and the flesh, neither forgetting God, because He is man, nor ignoring the flesh, because He is Word. 

St. Hilary the Bishop of Poitiers
(De Trinitate 9.3)

Naissance au ciel de Saint Rémi,

Aucun texte alternatif disponible.

Archevêque de Reims, apôtre des Francs.
La justice de tes œuvres a fait de toi pour ton troupeau une règle de foi, un modèle de douceur, un maître de tempérance. C’est pourquoi tu as obtenu par ton humilité l’exaltation+ et par ta pauvreté la richesse. Père et pontife Remi, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes ! 
(Tropaire ton 4)

Lettre de saint Remi au roi Clovis – 482

« Secourez les malheureux, protégez les veuves, nourrissez les orphelins… Que votre tribunal reste ouvert à tous et que personne n’en sorte triste ! Toutes les richesses de vos ancêtres, vous les emploierez à la libération des captifs et au rachat des esclaves. Admis en votre palais, que nul ne s’y sente étranger ! Plaisantez avec les jeunes, délibérez avec les vieillards ! »
(Lettre de saint Remi au roi Clovis – 482)

Sainte Yvette ;

Recluse (+ Vème s).

YVETTE 13 JANVIER

On ne sait pas grand-chose de cette sainte.  Mariée à treize ans, veuve à dix-huit, elle aurait vécu une trentaine d’années, recluse dans une cellule accolée à l'église de Huy en Belgique. Elle priait  Dieu et soignait les lépreux.

 

Cette ville romaine dominant la Meuse était alors toute petite et la première mention de son église date de 636.

L’image concerne la collégiale Notre dame du XIVème s.

 

 

Mémoire des Saints martyrs Hermyle et Stratonique

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

La nasse devient nef: Hermyle et Stratonique 
vers l'abîme naviguent tous les deux comme un. 
L'Ister a dû noyer, par jugement inique, 
le treize, deux Martyrs dont le sort fut commun. 
Par leurs saintes prières, ô notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Lucernaire, t. 4

Hermyle le glorieux * et Stratonique le sage-en-Dieu, * ces martyrs admirables, tous les deux, * ayant confessé la Triade incréée, * renversèrent l'erreur des multiples dieux * après maints tourments et châtiments * et, couronnés du diadème des vainqueurs, * ils intercèdent pour que soient données au monde la paix et la grâce du salut.

Hermyle, diacre par choix de l'Esprit saint * et du Verbe devenu le Témoin, * en colorant sous les flots de ton sang * ton ornement diaconal, * tu le rendis plus sacré et plus lumineux; * et désormais tu es passé * dans le royaume spirituel * en chaleureux intercesseur pour qui vénère ton nom.

Ayant supporté d'être tailladés, * sur l'ordre de qui vous jugeait, * vous fûtes jetés dans une manne; * ayant reçu, tous les deux, * noyés dans les eaux, bienheureuse fin, * vous avez habilement étouffé * l'industrieux ennemi; * et dans l'allégresse vous parcourez * désormais le royaume des cieux, * où vous priez pour nous tous, * généreux Athlètes du Christ.

Tropaire t. 4

Tes Martyrs, Seigneur, pour le combat qu'ils ont mené * ont reçu de toi, notre Dieu, la couronne d'immortalité; * animés de ta force, ils ont terrassé les tyrans * et réduit à l'impuissance l'audace des démons; * par leurs prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Saint Hermile était diacre à Sigidunum près de Belgrade. Dénoncé comme chrétien, il fut conduit dans l'amphithéatre, mais refusa d'adorer les idoles. Devant les tortures qu'il subissait, le geôlier de la prison, Stratonique, fut gagné par la foi chrétienne. On les enveloppa tous deux dans un filet et ils furent jetés dans le Danube

Hermylus was a deacon

in Singidunum (modern-day Belgrade) during the reign of Licinius. When he was arrested he joyously welcomed the soldiers who came to seize him. When he confessed Christ before the magistrate, he was beaten tormented, then thrown in jail. There he prayed to be allowed to partake in Christ's saving Passion, and heard a voice assuring him that in three days he would receive a Martyr's crown.

 

  Stratonicus, his jailer, was a kind-hearted man and secretly a Christian, and wept to see the torments to which Hermylus was subjected. Seeing this, the soldiers began to question him; and, seeing that his hour had come, he in turn openly confessed Christ. For this he was seized, flogged and thrown into prison with his brother in Christ. The following day, both were bound, tied in a net and thrown into the Danube, where they received their divinely-promised crowns. Their bodies were washed up a few days later, recovered by Christians and buried with honor.

.

L’image contient peut-être : 3 personnes

Ils savaient obéir 

Afficher l'image d'origine

Découvrons l’un des facteurs décisifs qui unissent Marie et Joseph : tous les deux vivent l'obéissance de la foi qui les ouvre à élargir leur horizon et à consentir à un destin qui donne une orientation nouvelle à leurs vies. Peut-être que cela les oblige à redéfinir les rôles, mais nous pouvons être sûrs que cela rend plus ferme leur union. Être juste devant Dieu unit.

Plus tard, lorsque l'enfant resta à Jérusalem, Marie et Joseph très inquiets ne tombent pas dans une tentation facile de la vie en couple, celle de se reprocher l'un à l'autre le problème, récrimination qui n'apporte aucun remède et engendre un nouveau problème. Ils cherchent et souffrent ensemble : « Mon fils, dira Marie à Jésus, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois, ton père et moi te cherchons avec angoisse »  (Lc 2, 48). Tous les deux vivent une intense communion de sentiments.

Autre motif qui crée une union : l'exercice partagé de la mission. Après avoir cherché Jésus au temple, ils redescendent à Nazareth, et Jésus « leur était soumis ». Jusqu'à sa majorité, il vivra sous une autorité qui - le dit l'étymologie du mot - fait grandir. Or  qui a su obéir saura commander. Et nous l'avons vu, Marie et Joseph savaient obéir. 

 

Pablo Largo Dominguez

Extraits de  María, microcosmos de relaciones,

Ephemerides Mariologicae, ISSN 0425-1466, Vol. 57, Nº. 1, 2007, pages. 67-100

mariedenazareth.com

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

The best moments on earth are those during which we meditate upon heavenly things in general, when we recognize or defend the truth, that heavenly dweller and denizen. Only then do we truly live. ( St John of Kronstadt, "My Life in Christ")

   L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

Aucun texte alternatif disponible.

Les juifs croient que dans le Nom sacré de Dieu révélé à Moïse se trouvent cachés tous les mystères de Dieu et une lecture naturelle y reconnait effectivement le mystère de la Trinité

et l'annonce du plan de salut de Dieu, qui passe par la venue du Messie éternel de Dieu.

Dans le Nom de Dieu révélé à Moïse et dans l'attente du Messie par Israël semblent inscrits dès l'origine tout le mystère de la Trinité et toute l'histoire du salut, qui passe par l'Incarnation du Christ éternel portant le mystère de Dieu.

(Source:Religion Orthodoxe)

Aucun texte alternatif disponible.

Selon les préceptes coraniques, il est « absolument légitime de permettre aux chrétiens de construire des églises au sein d’une nation islamique »,

confirme la Maison de la Fatwa, organisme égyptien présidé par le grand mufti d’Égypte. La confirmation de l’institution chargée de diffuser des orientations et mettre fin aux doutes et controverses relatifs à l’application de la loi islamique, rapporte l’agence Fides, intervient au lendemain de l’annonce faite par le président Abdel Fattah al Sisi, de son intention d’inaugurer, d’ici 2018, la plus grande église copte d’Égypte.

Un projet ambitieux

Le texte adopté par la Maison de la Fatwa souligne également que l’islam soutient les lois civiles basées sur le respect de l’égalité entre les citoyens et que le prophète Mahomet, lui-même, s’était montré favorable au principe de réciprocité entre États ayant une identité religieuse différente. La construction de cette église entre dans le cadre d’un « projet urbain ambitieux » destiné à créer, ex nihilo, une nouvelle ville aux abords du Caire où seront également installés les bureaux du gouvernement et des institutions politiques.

Le président Égyptien, qui sera l’un des financeurs du projet, a pris la parole pendant la messe de Noël en la cathédrale copte orthodoxe, célébrée par le patriarche Tawadros II, pour annoncer la construction simultanée de la plus grande mosquée et de la plus grande église d’Égypte. Au cours de son intervention, il a également confirmé « l’engagement pris » concernant la reconstruction de toutes les églises endommagées ou détruites depuis l’été 2013 suite à la déposition du président Mohammed Morsi.

Une autre fatwa… contre la haine

Le 23 décembre dernier, en vue des fêtes de Noël, la Maison de la Fatwa, avait adopté un premier texte confirmant « qu’un musulman ne doit avoir aucune hésitation à présenter ses vœux à des amis et connaissances chrétiens à l’occasion de leurs fêtes et solennités liturgiques », soulignant que « tel comportement contribue à alimenter la coexistence pacifique entre les différentes composantes de la société ». Avis rendu nécessaire après que des prédicateurs salafistes aient réitéré l’interdiction de présenter des vœux aux chrétiens. Certains n’avaient pas hésité à dénoncer un « péché grave », d’autres à déclarer que « la haine envers les chrétiens représente une sorte de précepte religieux ».

(Source: ALETEIA)

Son Eminence Mor Nicodemus Sharaf,

Métropolite (archevêque) syio-orthodoxe de Mossoul, réfugiés dans la ville d’Erbil en Irak depuis le 9 juin 2014, a adressé un message, relayé par Aleteia, à l’Occident que ce dernier ferait bien d’entendre et d’appliquer :

«Réveillez-vous, n’acceptez pas chez vous comme réfugiés ceux qui ont fait de nous des réfugiés ici (dans nos terres). »

INVITATION(S):

 

Bonjour 

 
Pour des raisons d’organisation, la conférence-débat : 
 
« Les religions dans le conflit israélo-palestinien : partie du problème, partie de la solution ? » 
 
 
aura lieu le lundi 27 mars à 20h 
(et non le 16 janvier)
accueil à partir de 19h30
à Notre-Dame d’Espérance 
47, rue de la Roquette Paris 11e (entrée par la cour à droite de l’église)
Métro : Bréguet-Sabin, Bastille ou Voltaire
avec comme intervenants : 
 
  • Tarik ABOU NOUR, Imam, théologien et hafiz*, responsable des relations avec les traditions musulmanes à Artisans de paix
  • Edgar LALOUM, juif et berbère, franco-israélien, éducateur et formateur de profession, spécialiste de ce conflit
  • J’animerai le débat et assurerai une voix chrétienne
 
Il va sans dire ni même écrire que le débat sera ouvert aux athées et aux agnostiques :-)
 
Pour des raisons d’organisation, merci aux participants de bien vouloir s’inscrire par retour d’e-mail. PAF : 5€, <25 ans et autres cas : 2€. 
 
Amitiés interculturelles
 
 
* Le Hafiz connaît le Coran par coeur. 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

IVG:

Que les fidèles Syro-Orthodoxes Francophones s'engagent pour la vie!Autour du Père Isaac et de Soeur Marie-André, TOUS A PARIS!

 Nous sommes tous concernés, rendez-vous à Paris le 22 janvier

marche-pour-la-vie-2017_2.jpg

 

Dans quelques jours, les Français ont rendez-vous à Paris pour réaffirmer leur attachement inconditionnel au respect de la vie, à un moment de leur histoire où la banalisation de l’avortement n’a jamais été aussi forte. Le gouvernement n’a pas cessé depuis 5 ans de promouvoir l’Interruption Volontaire de Grossesse : suppression de la condition de détresse, du délai de réflexion et résolution créant un droit fondamental à l’avortement.

Il aura même été jusqu’au bout de sa logique en créant un délit d’entrave numérique à l’avortement, qui privera demain les femmes enceintes d’un droit à l’information libre sur la réalité et les conséquences d’une Interruption Volontaire de Grossesse. Il ne s’agit bien sûr que de l’information dissuasive de l’avortement, dont peut-être certains supports, comme notre manuel de bioéthique souvent cité dans les médias ces dernières semaines.

Dans ce contexte de guerre impitoyable contre le respect de la vie et des femmes enceintes, une génération nouvelle a souhaité rejoindre les partenaires historiques de la Marche Pour La Vie. Désormais constituée en association, elle rassemble sous le même sigle un collectif d’associations, pour certaines engagées depuis plus de 20 ans dans la défense de la vie, parmi elles la Fondation Jérôme Lejeune, Renaissance Catholique, Choisir La Vie, rejointes par les Eveilleurs d’Espérance, les Survivants, et aussi l’Avant-Garde. Elle a par ailleurs reçu le soutien officiel de la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) et de l’Alliance VITA.

La grande Marche Pour La Vie 2017 est prête. Développant une communication inédite depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux, elle cherche résolument à interpeller l’opinion publique sur la responsabilité collective de notre société qui accepte le chiffre vertigineux de 220000 avortements annuels depuis 40 ans. Cette campagne se décline en 5 visuels principaux à diffuser largement sur les réseaux sociaux.

La communication pour la Marche Pour la Vie a choisi ce slogan « IVG tous concernés » car une décision d’avortement se joue dans le temps très court qui sépare la découverte d’une grossesse de la date limite pour y mettre fin légalement. Quand la grossesse n’est pas prévue, chaque femme va vivre un temps de discernement souvent précipité et soumis à de fortes pressions de l’entourage. La décision d’avorter est donc souvent le fruit d’une lâcheté collective qui abandonne la femme en la sommant de faire un choix, alors qu’elle est précisément dans une situation qui demande un engagement et des encouragements.

Cet engagement, nous allons le prendre nombreux, et ces encouragements, nous allons les clamer haut et fort le 22 janvier à Paris, pour que la France revienne sur sa politique d’élimination systématique des plus fragiles et parmi eux les enfants trisomiques, et développe enfin une ambitieuse politique d’accueil de la vie et des femmes enceintes.

Source : Fondation Jérôme Lejeune.

Afficher l'image d'origine  
 
NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS LITURGIQUES:
 
PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE:
Afficher l'image d'origine
 
*Jeudi 2 FEVRIER Solennité de la Purification de la Très Ste Vierge Marie et Présentation de Notre-Seigneur au au Temple
*10h30, Messe et bénédiction des cierges de la Chandeleur....
*Vendredi 3, Fête de St Blaise, 10h30 Messe, bénédiction et imposition des cierges de St Blaise....
LE PREMIER DIMANCHE DE CHAQUE MOIS:
Pèlerinage au Monastère Syriaque en l'honneur de
 
N-D DE MISERICORDE
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 
et
 
 
Des Sts du Kerala:
Afficher l'image d'origine
St Abraham Koorilose Bava
Afficher l'image d'origine
St Gregorios de Parumala
 
10h30, Messe, repas fraternel, réception des fidèles...

En raison du rappel à Dieu du Rd Père

 

Albert-Marie Remij, le Pèlerinage

 

prévu ce Weekend du 15 Janvier à

 

Paris est annulé.

 

PROGRAMME DES FUNERAILLES:

 

Les fidèles et amis de l'Eglise pourront tout au cours de la semaine venir prier sur le corps de celui qui fut un bon Moine et un saint Prêtre. Le corps de Dayroyo Albert-Marie est d'ores et déjà exposé en l'église du Monastère Syriaque. Le corps humain en effet , "Temple du Saint Esprit", appelé à la résurrection glorieuse étant le lieu où tout au cours de sa vie le Chrétien tâcha de se sanctifier pour s'accorder à Dieu Source et finalité de toute vie, doit être entouré du plus grand respect.

 

*Tous les jours, Offices Liturgiques et la Ste Messe seront célébrés en présence du corps de notre Père Albert avec des Services Liturgiques pour les défunts. UN REGISTRE EST DISPOSE A L'ENTREE DE L'EGLISE

 

*Dimanche 15 Janvier: Messe solennelle à 10h30 en présence de la dépouille mortelle de celui qui si souvent offrit l'Oblation Pure (Quadisha Qurbana) de l'Unique Sacrifice du Christ en cette église du Monastère où, avec son Métropolite et ses confrères, il accueillit les détresses humaines pour les confier au Christ Rédempteur. Après la Sainte Messe, célébration du "Bref Service Syriaque pour les défunts".

 

FUNERAILLES ET INHUMATION DU

 

Rd Père Albert-Marie Remij (Remy):

 

*Lundi 16 Janvier:

-9h, mise en bière à l'église

-10h Service Liturgique de l'Inhumation en l'église du Monastère suivie de l'enterrement au cimetière de CHAISE DIEU DU THEIL. Un repas fraternel sera partagé comme de coutume à l'issu de la Ste Messe et de l'inhumation.

 

SOYEZ NOMBREUX POUR ACCOMPAGNER DE VOS PRIERES ET

 

DE VOTRE AFFECTION VERS SON ETERNELLE DESTINEE

 

CELUI QUI, A LA SUITE DU CHRIST ET DANS LE CHRIST,

 

DONNA SA VIE POUR VOUS SERVIR ! MERCI.

PELERINAGE A LOURDES

 

 

DU 16 AU 19 FEVRIER 2017

 

Afficher l'image d'origine

Une fois de plus une petite portion des Chrétiens francophone

 

de St Thomas  se retrouvera à Lourdes pour un  Pèlerinage

 

Syro-Orthodoxe Francophone entre le 11 Février, anniversaire

 

de l'Apparition de la "belle dame"  à Bernadette (Devenue

 

depuis"Journée mondiale de prière pour les malades") et le 18,

 

fête de la Ste Bernadette.

 

Nous prierons pour tous ceux et celles qui

 

n'ont pu venir, nous prierons pour nos malades, la société

 

française elle aussi bien malade et la paix du monde bien

 

compromise...

Cliquez ici pour programme et inscriptions:

PÈLERINAGE A LOURDES DU 16 AU 19 FÉVRIER 2017, INSCRIVEZ-VOUS VITE !

PELERINAGE DU CENTENAIRE DE L'APPARITION DE LA SAINTE VIERGE A FATIMA

Afficher l'image d'origine

Prés-inscriptions:

Donnez-nous votre opinion:

Préférez-vous le mois de 

MAI ou 

D'OCTOBRE ?

Afficher l'image d'origine

 

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,1-12.

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole. 
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. 
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. 
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » 
Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : 
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » 
Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? 
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? 
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – 
je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » 
Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. » 

 

L’image contient peut-être : 2 personnes

Venez, fidèles, nous aussi, * dans les sentiments de notre cœur * courons aux flots du Jourdain * et, voyant le Christ baptisé en Sa chair * par Jean le Précurseur, * glorifions-Le avec lui en disant: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

La mer, à cette vue, s'enfuit, le Jourdain retourne en arrière.

Le rameau de Jessé a produit * l'arche divine et porteuse de manne, d'où sortit * l'éternelle fleur de la vie * Qui fit s'arrêter le Jourdain effrayé * et que Jean a touché de sa main * en s'écriant, plein de foi: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière?

Chantez des cantiques, Puissances des cieux; * mortels, psalmodiez, jubilez d'un même chœur; * car voici, le Seigneur, * le Reflet du Père, vient aux flots du Jourdain * se faire baptiser de la main d'un serviteur; * tous les peuples, écrions-nous: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit

Bienheureux êtes-vous, vénérables Martyrs du Christ notre Dieu: * vénérables, en effet * pour la justice on vous a persécutés; * Martyrs, car le glaive n'a pu vous séparer * de l'amour de Jésus Christ; * soyez donc dans l'allégresse et la joie, * car votre récompense sera grande dans les cieux.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen !

L’image contient peut-être : plein air

En ce jour est illuminée la création, * en ce jour l'univers se réjouit * sur la terre comme au ciel; * les Anges se mêlent aux humains, * car la présence du Roi * amène aussi l'escorte de son armée. * Accourons donc vers le Jourdain, * voyons comment le Précurseur * baptise le chef non-fait-de-main-d'homme du Seigneur sans péché. * Avec l'Apôtre chantons d'un même chœur: * La grâce de Dieu s'est manifestée à nos yeux, * pour tous les hommes Elle est la source du salut, * Elle apporte aux fidèles la lumière et la vie.

(Apostiches ton 6 * Matines du 13 janvier)

L’image contient peut-être : 3 personnes

Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 09:33

L’image contient peut-être : 1 personne

“Prayer in church is important. The best thoughts and feelings come in church, yes, and the enemy attacks more violently in church, but with the sign of the Cross and the Jesus Prayer, you drive him away. It is good to stand in some dark corner in church and to pray to God. “Let us lift up our hearts!” the priest exclaims, but our mind often creeps along the ground, thinking about indecent things. Fight against this.”
(St. Barsanuphius of Optina, in : "Living Without Hypocrisy: Spiritual Counsels of the Holy Elders of Optina" )

 

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 12,1-5.

Frères, je vous invite, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos corps en victime vivante, sainte, agréable à Dieu : c'est là votre culte spirituel. 
Et ne vous conformez pas au siècle présent, mais transformez-vous par le renouvellement de l'esprit, afin que vous éprouviez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, ce qui lui est agréable, ce qui est parfait. 
En vertu de la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de ne pas s'estimer plus qu'il ne faut ; mais d'avoir des sentiments modestes, chacun selon la mesure de la foi que Dieu lui a départie. 
Car, de même que nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction, 
ainsi nous qui sommes plusieurs, nous ne faisons qu'un seul corps dans le Christ, et chacun en particulier nous sommes membres les uns des autres. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,42-52.

Quand il eut douze ans, comme ils étaient montés selon la coutume de la fête, 
et qu'ils s'en retournaient, le temps étant passé, l'enfant Jésus resta à Jérusalem et ses parents ne le surent pas. 
Pensant qu'il était avec la caravane, ils marchèrent tout un jour, puis ils le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. 
Ne l'ayant point trouvé, ils s'en retournèrent à Jérusalem en le recherchant. 
Or, au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; 
et tous ceux qui l'entendaient étaient ravis de son intelligence et de ses réponses. 
En le voyant, ils furent stupéfaits, et sa mère lui dit : " Mon enfant, pourquoi nous avez-vous fait cela ? Voyez, votre père et moi, nous vous cherchions tout affligés. " 
Et il leur répondit : " Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il me faut être dans les choses de mon Père ? " 
Mais ils ne comprirent pas la parole qu'il leur dit. 
Et il descendit avec eux, et il vint à Nazareth, et il leur était soumis. Et sa mère conservait toutes ces choses en son cœur. 
Et Jésus progressait en sagesse, en taille et en grâce, auprès de Dieu et des hommes. 

 

L’image contient peut-être : texte

Par Origène

(v. 185-253), prêtre et théologien 
Homélies sur l'évangile de Luc, n°18 ; SC 87 (trad. SC p. 267 rev.) 

 

« C'est au bout de trois jours qu'ils le trouvèrent dans le Temple »

 

A l'âge de douze ans, Jésus reste à Jérusalem. Ne le sachant pas, ses parents le cherchent avec inquiétude et ne le trouvent pas. Ils cherchent « parmi leurs proches parents », ils cherchent « parmi leurs compagnons de route », ils cherchent « parmi leurs connaissances », mais, parmi tous ces gens-là, ils ne le trouvent pas. Mon Jésus ne veut pas être trouvé dans la foule. 

Apprenez donc où ils l'ont trouvé pour que vous aussi vous puissiez le trouver : « À force de recherches, ils le trouvèrent dans le Temple ». Non pas n'importe où, mais « dans le Temple », et pas simplement dans le Temple, mais « au milieu des docteurs qu'il écoutait et qu'il interrogeait ». Vous aussi, cherchez donc Jésus dans le temple de Dieu, cherchez-le dans l'Église, cherchez-le auprès des maîtres qui sont dans ce temple et qui n'en sortent pas. Si vous cherchez de cette façon, vous le trouverez. 

Ils le trouvent « assis au milieu des docteurs, les interrogeant et les écoutant ». Maintenant encore, Jésus est ici ; il nous interroge et nous écoute parler. « Tous étaient dans l'admiration », dit Luc. Qu'est-ce qu'ils admiraient ? Non pas ses questions qui pourtant étaient admirables, mais ses réponses. « Moïse parlait, dit l'Écriture, et Dieu lui répondait par une voix » (Ex 19,19). C'est ainsi que le Seigneur apprenait à Moïse ce qu'il ignorait. Tantôt Jésus interroge, tantôt il répond, et si admirables que soient ses questions, ses réponses sont plus admirables encore. 

Pour que nous puissions l'entendre nous aussi et qu'il nous pose des questions qu'il résoudra lui-même, supplions-le, mettons un effort intense et douloureux à le chercher, et nous pourrons alors trouver celui que nous cherchons. Ce n'est pas sans raison qu'il est dit dans l'Écriture : « Votre père et moi nous vous cherchions dans la douleur ». Il faut en effet que celui qui cherche Jésus ne le fasse pas avec négligence et mollesse, d'une manière intermittente, comme le font certains et qui, pour cette raison, ne le trouvent pas. Pour nous, disons : « Nous vous cherchons avec peine ».

L’image contient peut-être : 1 personne


"La prière à l'église est importante.

 

Les meilleures pensées et sentiments viennent à

l'église, oui, et l'ennemi attaque plus violemment

à l'église, mais à l'aide du signe de Croix et de la

Prière de Jésus, tu l'en chasse.

 

C'est bon de rester dans un coin sombre dans

l'église et de prier Dieu.

 

"Élevons nos cœurs!" proclame le prêtre,

 

mais souvent notre esprit croupit au sol, plongé

dans des pensées malsaines.

 

Bats-toi contre ça."


(Saint Barsanuphe d'Optina, "Vivre sans hypocrisie : Conseils spirituels des saints anciens d'Optina" )

SAINT(S) DU JOUR:

 Commemorates the dhukrono of St. Jacob of Nisbis.

Aucun texte alternatif disponible.

Known as "Moses of Mesopotamia", Mor Ya`qub Nisibnoyo was the bishop of Nisibin from 308/9 A.D. till his death in AD 338. Mor Ya`qub has always been a prominent figure in the Syriac-speaking Church tradition. He acquired a reputation for great learning, ability and holiness. Little is known about his life; however, we know that he took a leading role in opposing the Arian heresy at the Council of Nicaea (325).

He is honored as a malphono (i.e., theological doctor) by both the Syriac and Armenian Churches. Mor Ya`qub of Nisibin undertook the construction of a church building in Nisibin between 313 and 320. His relics were saved from the a Persian invasion and were send to Constantinople for safety around the year 970.

Ce jeudi 12 janvier, les Eglises de Tradition Syro-Orthodoxe commémorent le dhukrono de Saint -.. Jacob de Nisbe.


Connu sous le nom de "Moïse de Mésopotamie", mor ya ' qoub nisibnoyo a été l'évêque de nisibe de 308/9 a.d. jusqu'à sa mort en 338.

Mor ya ' qoub a toujours été un personnage éminents dans la tradition de l'Eglise enseignante.

Il a acquis une réputation pour l'apprentissage, la capacité et la sainteté.

On sait peu de choses sur sa vie ; cependant, nous savons qu'il a pris un rôle de premier plan pour s'opposer à l'hérésie ariènne au conseil de Nicée (325).
Il est honoré en tant que malphono (le docteur théologique) par les églises syriaque et arméniennes.

Mor ya ' qoub de nisibin a entrepris la construction d'un bâtiment de l'église à nisibin entre 313 et 320.

Ses reliques ont été sauvées de l'invasion perse et ont été envoyés à Constantinople pour la sécurité autour de l'année 970.

For more info visit http://www.soc-wus.org/ourch…/St.%20James%20of%20nisibis.htm

Sainte TATIANA (Tatienne),

 

martyre (+226)

TATIANA 12 JANVIER

  

Tatienne était la fille d'un noble consul romain, elle était  belle et noble, elle partageait le malheur des pauvres, soignaient les malades, aidait les orphelins à voler de leurs propres ailes…Dénoncée comme chrétienne, elle fut  suspendue à une potence,  les bourreaux l'outragèrent en lui tondant la chevelure et finalement elle fut décapitée.

 

Pourquoi cette martyre romaine est elle devenue si populaire en Russie ?  Dérivé du latin Tatienne, son nom fut slavisé à partir du mot russe "tat" qui signifiait "voleur, bandit " ? La même racine avait cependant  une autre interprétation : "tata" en slavon signifiait "papa", autrement dit, le prénom Tatiana pouvait se lire comme "fille chérie de son père".

 

C’est à cause de  son dévouement, qu’elle fut célébrée, on dit que Sainte Tatiana est la seule à savoir comment rendre confortable la vie de toute créature vivante pendant les rigoureux froids de janvier… 

 

Elle est la patronne de l’Université car le 12 janvier (25 janvier d'après le nouveau calendrier) 1724, le jour de Sainte Tatiana, Pierre le Grand fonda l'Académie des sciences à Saint-Pétersbourg et le 12 janvier 1755 l'impératrice Elisabeth Petrovna (portrait ci-contre) fonda l'université de Moscou.

Mais célébrer une telle patronne, martyre, devrait se faire dans la douleur et pourtant les étudiants se rassemblent le 25 janvier pour se réjouir, se divertir, boire un coup. Selon le témoignage d'un étudiant en médecine qui devait devenir un homme de lettres célèbre, Anton Tchékhov, "Ce jour-là on a tout bu, sauf la Moskova, et encore à cause de la glace qui la recouvrait...  "

 

Nous le devons à l'un et à l'autre 

Afficher l'image d'origine

Le mystère de la maternité de Marie est tellement grand qu'il a quelque peu jusqu'ici laissé dans l'ombre le mystère de la paternité de Joseph. Il nous convient de l'affirmer avec force : la maternité de Marie à l'égard de Jésus appelait la paternité de Joseph, qui en est inséparable et y puise sa source et sa grandeur.

Inséparable, non pas comme un complément surajouté, mais comme partie intégrante d'une même fonction parentale à l'égard de Jésus. C'est même par le lien de la paternité de Joseph que Jésus est reconnu comme relié à son ascendance davidique, la descendance généalogique se transmettant par voie masculine (voir Mt 1, 1 et 16 -20).

Joseph ayant accueilli de tout cœur dans sa vie Marie son épouse, et le mystère de l'enfant conçu en elle (Mt 1,24), c'est conjointement qu'ils vont se consacrer à leur tâche d'accueillir Jésus et de le préparer à sa mission, elle comme mère, lui comme père. 

 

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

L’image contient peut-être : texte

TOURNEE DE BENEDICTION DES MAISONS PAR LES PRÊTRES A PARTIR DE L'EPIPHANIE-THEOPHANIE

 

INSCRIVEZ-VOUS !

 

Adresse ci-dessous :

 

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,


Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Le Jourdain

 

POURQUOI BÉNIR LES MAISONS À LA THÉOPHANIE ?

Le Christ vint au Jourdain –

« Nous savons par la sainte Écriture que ce n’est pas seulement le peuple qui venait vers le fleuve du Jourdain pour s’y immerger : le Christ également y vint. Or Jésus est venu vers Jean et lui a demandé le baptême, non parce qu’il avait besoin d’être purifié des péchés, car Il était le Dieu Homme, mais pour sanctifier la création. Il ressort de cela que le Royaume de Dieu vient à nous seulement dans la mesure où nous nous tournons vers lui.

Il vient vers les fidèles

« La présence des prêtres dans les maisons des fidèles à la Théophanie nous révèle que ce ne sont pas seulement les fidèles qui viennent vers l’Église : mais le Christ Lui-même, par le ministère du prêtre vient vers eux. Le Sauveur ne reste pas enfermé dans l’église, et Il est conduit sacramentellement dans les maisons des fidèles, pour renforcer son unité avec eux. La sanctification des maisons avec l’Eau sainte gratifie les fidèles d’une plus grande force pour accomplir la volonté de Dieu. Par cela, chaque famille devient une Église confessant plus profondément la foi.

Il vient en état de sacrifice

« Nous aurions tort de penser que nous seuls faisons la route vers le Christ. Comme le montrent les hymnes de l’Église, ce ne sont pas les soldats romains qui ont étendu les mains du Christ sur la Croix : mais le Christ Lui-même ouvre ses bras dans le geste d’un amour qui va jusqu’à la mort, par amour pour le Père et pour tous les hommes. Et, dans cette attitude d’embrassement, Il veut entrer également dans nos maisons, pour déverser sur nous l’amour divin.

Entretenir le feu de l’amour divin

« La sanctification des maisons à la Théophanie n’est pas une plénitude en elle-même,  au sens où, à partir de ce moment, les fidèles n’auraient plus à aller à l’église. Au contraire, la présence sacramentelle du Christ dans la maison des fidèles par le ministère du prêtre allume le feu de l’amour dans le cœur des chrétiens, et il dépend d’eux de chercher à entretenir ce feu en allant le plus souvent possible participer aux offices de l’Église.

« Profitez de la venue du prêtre dans vos maisons, et vous n’aurez pas de regrets au sujet du Christ ! »

(Adrian Cocosila, CrestinOrtodox.ro, 2 janvier 2017)

(Source: "Sagesse Orthodoxe"

The best moments on earth are those during which we meditate upon heavenly things in general, when we recognize or defend the truth, that heavenly dweller and denizen. Only then do we truly live. ( St John of Kronstadt, "My Life in Christ")

   L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
 
 
 Arme invincible, soutien de la foi, Très Sainte Croix , 
nous te chantons, / devant toi nous prosternant avec foi: / tu es le refuge, la gloire des chrétiens; / gardienne des orthodoxes et fierté des martyrs, / à juste titre nous te glorifions.

Croix de Jésus, armure des chrétiens, / tu donnes aux rois victoire et tu renverses les démons: / à ceux qui se prosternent devant toi / donne ta protection et la grande miséricorde.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Tous ceux qui d'un cœur ardent / se prosternent pieusement / devant le croix et les souffrances de ton Fils,  / fais qu'ils deviennent, ô Mère de Dieu, / les citoyens du Paradis / et les héritiers de la gloire des cieux.

SAINTE PELAGIE ET L'ICÔNE MIRACULEUSE DE L'ANNONCIATION
(Avec une pensée pour notre Soeur Marie-Suzanne de Yaoundé dont le prénom de Baptème est Pélagie)
Sainte Pélagie de Tinos et l'icône miraculeuse
 
 

En mars 1821 et 1822, au monastère de Kechrovouni, Michel Polyzoès et sœur Pélagie voient en songe à trois reprises la Vierge vêtue d’une robe d’or et environnée d’une vive lumière divine. Elle leur demande de fouiller le champ d’un village voisin à l’emplacement de « sa maison ».

Entreprises avec l’autorisation de l’évêque Gabriel, les fouilles révèlent les ruines d’une ancienne église, sur les fondements de laquelle on a érigé un nouvel édifice consacré à saint Jean Baptiste et à la Mère de Dieu, Source de Vie.

En 1823, les ouvriers qui nivellent le sol pour poser le dallage dégagent de la terre une icône de l’Annonciation.

L’icône aurait appartenu à l’église byzantine, probablement détruite par les turcs au X° siècle. Elle aurait donc été ensevelie pendant 850 ans… et ni la terre ni l’humidité ne l’ont endommagée.

Dans toute l’île il y eut une grande explosion de joie.

Le sanctuaire fut construit avec les marbres des temples de Neptune, relativement rapidement (en 8 ans), malgré la guerre que la Grèce menait pour se libérer du joug Ottoman. Les ouvriers travaillèrent en demandant peu, et on racontent quelques multiplications miraculeuse quand l’argent manquait. Le sanctuaire fut achevé en 1830.

L’icône fut couverte de pierres précieuses et on peut tout juste voir son visage.

Sainte Pélagie de Tinos et l'icône miraculeuse
Sainte Pélagie de Tinos et l'icône miraculeuse

Il y eut bien des miracles :
Le puits desséché fut soudain rempli d’eau.
Le vice consul anglais (catholique) faisait naufrage à proximité, il implora la Vierge qui apaisa la mer, il offrit une somme importante pour la construction du sanctuaire.
Un chiliarque musulman reçut aussi la guérison alors que sa maladie était incurable, il offrit un magnifique jet d’eau.
Le plus grand miracle fut sans doute la libération de la Grèce.
Les pèlerins en nombre viennent vénérer l’icône de la « Mégalocharè » (« Pleine-de-Grâce ») ou « Panaghia Evanghelistria » (Vierge de l’Annonciation).

La spiritualité du sanctuaire et fêtes :


La spiritualité de ce sanctuaire ressemble à celle de Lourdes : pénitence, conversion, réconciliation, confiance et espérance dans l’intercession de la Vierge Marie.
Les pèlerins viennent parfois pied nus, ils viennent offrir des cierges, de l’encens, des parfums…

 

Fêtes :

  • 30 janvier (anniversaire de l’icône retrouvée)
  • 25 mars : Annonciation (avec les représentants du gouvernement et de la marine
  • juillet : anniversaire de la vision de sœur Pelagia
  • 15 août jusqu’au 23 août : Dormition.

La spiritualité de ce sanctuaire ressemble à celle de Lourdes : pénitence, conversion, réconciliation, confiance et espérance dans l’intercession de la Vierge Marie.

From the sayings of the Great St. Anba Antony :

L’image contient peut-être : une personne ou plus et barbe

-" Our life and death is with neighbour. 
If we gain our brother, we have gained God, but if we scandalise our brother, we sinned against Christ "
As St. John the apostle said "He who doesn't love his brother whom he has seen, how can he love God whom he has not seen? " ( 1John 4 : 20 )

 

" notre vie et notre  mort

 

dépendent de notre rapport au

 

prochain.

 


Si nous  gagnons notre frère, nous

 

 gagnons Dieu, mais si nous

 

scandalisons notre frère, nous  

 

péchons contre le Christ "
C'est ainsi que Saint Jean l'Apôtre

 

disait :

 

 

"celui qui n' aime pas son frère qu'

 

il voit, comment peut-il aimer Dieu

 

qu' il ne voit pas  ?"

(1 JEAN 4 : 20).

IVG:

Que les fidèles Syro-Orthodoxes Francophones s'engagent pour la vie!Autour du Père Isaac et de Soeur Marie-André, TOUS A PARIS!

 Nous sommes tous concernés, rendez-vous à Paris le 22 janvier

marche-pour-la-vie-2017_2.jpg

 

Dans quelques jours, les Français ont rendez-vous à Paris pour réaffirmer leur attachement inconditionnel au respect de la vie, à un moment de leur histoire où la banalisation de l’avortement n’a jamais été aussi forte. Le gouvernement n’a pas cessé depuis 5 ans de promouvoir l’Interruption Volontaire de Grossesse : suppression de la condition de détresse, du délai de réflexion et résolution créant un droit fondamental à l’avortement.

Il aura même été jusqu’au bout de sa logique en créant un délit d’entrave numérique à l’avortement, qui privera demain les femmes enceintes d’un droit à l’information libre sur la réalité et les conséquences d’une Interruption Volontaire de Grossesse. Il ne s’agit bien sûr que de l’information dissuasive de l’avortement, dont peut-être certains supports, comme notre manuel de bioéthique souvent cité dans les médias ces dernières semaines.

Dans ce contexte de guerre impitoyable contre le respect de la vie et des femmes enceintes, une génération nouvelle a souhaité rejoindre les partenaires historiques de la Marche Pour La Vie. Désormais constituée en association, elle rassemble sous le même sigle un collectif d’associations, pour certaines engagées depuis plus de 20 ans dans la défense de la vie, parmi elles la Fondation Jérôme Lejeune, Renaissance Catholique, Choisir La Vie, rejointes par les Eveilleurs d’Espérance, les Survivants, et aussi l’Avant-Garde. Elle a par ailleurs reçu le soutien officiel de la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) et de l’Alliance VITA.

La grande Marche Pour La Vie 2017 est prête. Développant une communication inédite depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux, elle cherche résolument à interpeller l’opinion publique sur la responsabilité collective de notre société qui accepte le chiffre vertigineux de 220000 avortements annuels depuis 40 ans. Cette campagne se décline en 5 visuels principaux à diffuser largement sur les réseaux sociaux.

La communication pour la Marche Pour la Vie a choisi ce slogan « IVG tous concernés » car une décision d’avortement se joue dans le temps très court qui sépare la découverte d’une grossesse de la date limite pour y mettre fin légalement. Quand la grossesse n’est pas prévue, chaque femme va vivre un temps de discernement souvent précipité et soumis à de fortes pressions de l’entourage. La décision d’avorter est donc souvent le fruit d’une lâcheté collective qui abandonne la femme en la sommant de faire un choix, alors qu’elle est précisément dans une situation qui demande un engagement et des encouragements.

Cet engagement, nous allons le prendre nombreux, et ces encouragements, nous allons les clamer haut et fort le 22 janvier à Paris, pour que la France revienne sur sa politique d’élimination systématique des plus fragiles et parmi eux les enfants trisomiques, et développe enfin une ambitieuse politique d’accueil de la vie et des femmes enceintes.

Source : Fondation Jérôme Lejeune.

Aucun texte alternatif disponible.

IMMIGRATION:

DISCOURS MI FIGUE,MI RAISIN DE FRANCOIS DEVANT LES AMBASSADEURS.

Devant les ambassadeurs accrédités au Saint-Siège, François est notamment revenu lundi sur la question migratoire, confirmant le fait que les pays doivent limiter leur accueil à leur capacité d’intégration des migrants.

Le pape François confirme, lundi 9 janvier, dans son discours annuel adressé au corps diplomatique accrédité près le Saintè-Siège, «la démarche prudente» que les «autorités publiques» se doivent d’adopter pour l’accueil des migrants car celui-ci «implique d’évaluer avec sagesse et prévoyance jusqu’à quel point leur pays est en mesure d’offrir une vie décente aux migrants».

Le Pape avait lancé un premier appel similaire à la «prudence», le 1er novembre dernier – lors d’une conférence de presse dans l’avion au retour d’un voyage en Suède – en réponse à une question sur «la fermeture des frontières»: «En théorie, on ne peut pas fermer le cœur à un réfugié, avait-il répondu, mais les gouvernants, s’ils doivent être très ouverts à recevoir, doivent aussi faire le calcul de savoir comment les recevoir.
Parce qu’on ne doit pas seulement recevoir un réfugié mais il faut l’intégrer». François, qui tenait jusque là un discours pour une immigration sans limite, avait alors, pour la première fois, parlé de la nécessité de «la prudence des gouvernants» en cette matière. [...]

Ainsi les migrants «ne doivent pas oublier qu’ils ont le devoir de respecter les lois, la culture et les traditions des pays dans lesquels ils sont accueillis». Mais, en retour, le pays qui les accueille doit «garantir la possibilité aux migrants d’intégrer les tissus sociaux» sans qu’ils «sentent menacés leur sécurité, leur identité culturelle et leurs équilibres sociopolitiques». [...]

le pape fait également part, comme lors de son retour de Suède, de son inquiétude face à la montée du populisme dans le monde: «L’idéologie, qui utilise les difficultés sociales pour attiser le mépris et la haine et qui voit l’autre comme un ennemi à anéantir, est ennemie de la paix [...]. Se déguisant en porteuses de bien pour le peuple, elles laissent au contraire derrière elles, pauvreté, divisions, tensions sociales, souffrance et souvent aussi, la mort. La paix, au contraire, conclut François se conquiert par la solidarité.»

Autre confirmation, le pape François évite une nouvelle fois – comme il l’a fait depuis le début des événements dramatiques – d’assimiler les attentats commis par les djihadistes islamistes à une quelconque référence religieuse.
 Il préfère évoquer le terme neutre de «terrorisme de matrice fondamentaliste» qui «a fauché de nombreuses victimes dans différents pays, en Afghanistan, Bengladesh, Belgique, Burkina Faso, Egypte, France, Allemagne, Jordanie, Irak, Nigeria, Pakistan, Etats-Unis d’Amérique,Tunisie et Turquie». [...]

François n’évoque plus, officiellement et au plus haut niveau, les racines chrétiennes de l’Europe comme le faisaient ses deux prédécesseurs. Certes, lance-t-il, «l’Europe entière est en train de traverser un moment décisif de son histoire où elle est appelé à retrouver son identité» mais cela passe par la «redécouverte» de ses «propres racines» sans qualificatif particulier: «Face aux poussées qui désagrègent, dit François, il est toujours plus urgent de mettre à jour l’“idée d’Europe” pour faire naître un nouvel humanisme basé sur la capacité d’intégrer, de dialoguer et de générer, qui a rendu grand celui qu’on appelle Vieux Continent.» [...]

Le Figaro

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

 

Le président al-Sisi s’est rendu à la cathédrale SAINT MARC du Caireà l’occasion de la messe de vigile de Noël

 

Comme il l’avait déjà fait en 2016, le président égyptien al-Sisi s’est rendu à la cathédrale Saint-Marc du Caire, siège du patriarcat copte orthodoxe, à l’occasion de la messe de vigile de Noël, célébrée le vendredi 6 janvier (calendrier julien). Il y a été accueilli par le patriarche Théodore II et par les ovations des fidèles rassemblés.

Pas plus que l’année dernière, le chef de l’État n’a « assisté » à la messe, comme on a pu le lire dans tant d’articles… Il y a fait une brève apparition et prononcé un court discours au cours duquel il a promis que les deux dernières églises qui avaient été détruites ou endommagées lors de sinistres événements d’août 2013 et qui n’ont pas encore été reconstruites ou restaurées, le seraient cette année.

Il n’y a pas eu, semble-t-il, d’allusion de sa part au terrible attentat islamiste qui s’est produit le 11 décembre dernier sur le domaine de la cathédrale qui a coûté la vie à 28 personnes.

Source : Al Araby, 7 janvier

L’image contient peut-être : 2 personnes

QUE FAUT-IL EN PENSER ?...LISEZ ATTENTIVEMENT...

Cette propagande transgenre relayée dans des écoles espagnoles pourrait s’étendre chez nous

Chrysallis, association espagnole de parents d’enfants transsexuels, a lancé une campagne d’affichage qui suscite l’indignation. Cette propagande transgenre montre un dessin représentant quatre enfants nus dont une fille avec un pénis et un garçon avec une vulve. Le slogan de la campagne : " il y a des filles avec un pénis et des garçons avec une vulve. C’est aussi simple."  

 

Cette campagne s’affiche dans différentes villes, y compris dans le métro, et dans différents médias. Une campagne de propagande transgenre financée grâce à une subvention de 30.000 $ venus d’un « mécène » de New York,.

La veille de l’apparition de cet affichage sur les abris bus, l’affiche avait été diffusée sur la page Facebook de Chrysallis, mais elle avait été rapidement censurée parce qu’elle violait les règles du réseau social. L’association a alors décidé de modifier l’image sur Facebook, plaçant le slogan de façon à couvrir les parties génitales.

Cette campagne suit d’autres, toutes scandaleuses, comme celle d’avril 2016, relayée dans certains établissements scolaires :

 

Il faut noter que ces campagnes bénéficient visiblement d’importants financements puisque l’association Chrysallis est en mesure de proposer des documents de propagande transgenre dans de nombreuses langues, de façon à les exporter dans d’autres pays et sur d’autres continents.

 

 

 

Au nom de la ''Liberté'' et des ''Droits de l'homme'' !

L’image contient peut-être : 1 personne
12 janvier 1794 : Premières fusillades au Champ des Martyrs d'Avrillé.
« S'ils ne tombaient pas au coup, alors les tigres, avec leurs sabres les coupaient et les hachaient en morceaux... » Situé à l'écart d'Angers, le Champ des Martyrs d'Avrillé est un lieu de recueillement émouvant dont chaque recoin évoque la mémoire de près de 2.000 victimes de la Terreur fusillées à cet endroit. 

L’image contient peut-être : 7 personnes
12 janvier :500 victimes, principalement des hommes, paysans et artisans.
15 janvier :300 victimes, des hommes âgés de 18 à 65 ans.
18 janvier :250 victimes, parmi lesquelles beaucoup de femmes, âgées de 19 à 63 ans.

L’image contient peut-être : 8 personnes
20 janvier :400 victimes, des hommes âgés de 17 à 65 ans.
21 janvier : 150 victimes, hommes et femmes
22 janvier :80 victimes.

L’image contient peut-être : 1 personne
1er février :400 victimes, principalement des femmes, âgées de 18 à 72 ans.

L’image contient peut-être : une personne ou plus
10 février :200 victimes, des hommes et des femmes, âgés de 16 à 71 ans.
16 avril : 200 victimes, hommes et femmes

http://www.vendee-chouannerie.com/12-janvier-1794-premieres…

INVITATION(S):

________

Les évêques de l'Eglise Romaine-catholique en France et le groupe de travail sur les églises présidé par Mgr Jacques Habert, évêque de Séez,

sont heureux de vous inviter à la journée de colloque

Les églises, un enjeu pour tous qui aura lieu le vendredi 10 mars 2017 de 10h à 17h au Collège des Bernardins, à Paris

colloque églises Bernardins 10 mars 2017

COLLOQUE LES ÉGLISES, UN ENJEU POUR TOUS

  • 10 mars 2017
  • au Collège des Bernardins 20 rue de Poissy – 75005 Paris
  • de 10h à 17h

Comment concilier préservation de notre patrimoine et mutation de notre société…  Des personnalités du monde du patrimoine, de l’architecture et des médias interviendront pour donner des pistes à la réflexion.

 

Pour s’inscrire, un formulaire  est mis en ligne à l’adresse suivante www.colloque10mars.catholique.fr

PROGRAMME

Affectation et utilisation Ces sujets qui nous interrogent ou nous inquiètent

10h-12h30 Ouverture du colloque par Mgr Jacques HABERT :

  • Nos églises, lieux publics, lieux mystiques par le P. Olivier de CAGNY
  • Regards esthètes et regards croyants, les églises entre culte et patrimoine par Isabelle SAINT-MARTIN
  • Les églises et la société française aujourd’hui par Jean-Michel LENIAUD

14h-17h Témoignages, animés par Géraldine de SPÉVILLE, Conférence des évêques de France :

  • P. Bertrand LAURENT, initiative diocésaine “Courant d’art” diocèse de Rouen
  • Marie LEHY, initiative diocésaine “Églises Ouvertes” diocèse d’Arras
  • Eric SUCHÈRE, initiative locale “L’Art dans les chapelles”

Table ronde, animée par Frédéric MOUNIER, La Croix :

  • Jérôme TOLOT, directeur général des “Chantiers du Cardinal”
  • Benoît de SAGAZAN, rédacteur en chef de la revue “Le Monde de la Bible”
  • Servane DESMOULINS-HEMERY, DRAC

Conférence conclusive : les églises dans la vie par Jean-Marie DUTHILLEUL

======

 

De: michel haim <haim_michel@hotmail.fr>

 
 


 

 

Chers Amis 

Cordoba vous adresse tout d'abord ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017, que la paix vienne sur le monde , et que nous y contribuons par l'échange et la parole.

Dans le cadre de notre cycle sur les trois monothéismes et l'espérance, nous vous convions à notre prochaine conférence qui sera présentée par:

 
M. Michel ROUCHE, Professeur émérite à Paris-IV-Sorbonne, historien, chercheur et spécialiste des religions.
Dans le Christianisme quelle Espérance ?
 

 

La conférence se déroulera au Centre Culturel le jeudi 19 janvier à 20H30, 3 avenue de Liège , à Saint Mandé 94160.
Elle sera suivie d'une collation.

Bien Cordialement

Pour Cordoba,
www.asso-cordoba.org
 
Michel Haïm
Tel : 06 09 28 29 19.

 

_____

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Afficher l'image d'origine
 
 
NOS PROCHAINS RENDEZ-VOUS LITURGIQUES:
 
PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE:
Afficher l'image d'origine
 
*Jeudi 2 FEVRIER Solennité de la Purification de la Très Ste Vierge Marie et Présentation de Notre-Seigneur au au Temple
*10h30, Messe et bénédiction des cierges de la Chandeleur....
*Vendredi 3, Fête de St Blaise, 10h30 Messe, bénédiction et imposition des cierges de St Blaise....
 
 
LE PREMIER DIMANCHE DE CHAQUE MOIS:
Pèlerinage au Monastère Syriaque en l'honneur de
 
N-D DE MISERICORDE
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 
et
 
Des Sts du Kerala:
Afficher l'image d'origine
Afficher l'image d'origine
 
10h30, Messe, repas fraternel, réception des fidèles...
 

Aucun texte alternatif disponible.

 

En raison du rappel à Dieu du Rd Père

 

Albert-Marie Remij, le Pèlerinage

 

prévu ce Weekend du 15 Janvier à

 

Paris est annulé.

 

PROGRAMME DES FUNERAILLES:

 

Les fidèles et amis de l'Eglise pourront tout au cours de la semaine venir prier sur le corps de celui qui fut un bon Moine et un saint Prêtre. Le corps de Dayroyo Albert-Marie est d'ores et déjà exposé en l'église du Monastère Syriaque. Le corps humain en effet , "Temple du Saint Esprit", appelé à la résurrection glorieuse étant le lieu où tout au cours de sa vie le Chrétien tâcha de se sanctifier pour s'accorder à Dieu Source et finalité de toute vie, doit être entouré du plus grand respect.

 

*Tous les jours, Offices Liturgiques et la Ste Messe seront célébrés en présence du corps de notre Père Albert avec des Services Liturgiques pour les défunts. UN REGISTRE EST DISPOSE A L'ENTREE DE L'EGLISE

 

*Dimanche 15 Janvier: Messe solennelle à 10h30 en présence de la dépouille mortelle de celui qui si souvent offrit l'Oblation Pure (Quadisha Qurbana) de l'Unique Sacrifice du Christ en cette église du Monastère où, avec son Métropolite et ses confrères, il accueillit les détresses humaines pour les confier au Christ Rédempteur. Après la Sainte Messe, célébration du "Bref Service Syriaque pour les défunts".

 

FUNERAILLES ET INHUMATION DU

 

Rd Père Albert-Marie Remij (Remy):

 

*Lundi 16 Janvier:

-9h, mise en bière à l'église

-10h Service Liturgique de l'Inhumation en l'église du Monastère suivie de l'enterrement au cimetière de CHAISE DIEU DU THEIL. Un repas fraternel sera partagé comme de coutume à l'issu de la Ste Messe et de l'inhumation.

 

SOYEZ NOMBREUX POUR ACCOMPAGNER DE VOS PRIERES ET

 

DE VOTRE AFFECTION VERS SON ETERNELLE DESTINEE

 

CELUI QUI, A LA SUITE DU CHRIST ET DANS LE CHRIST,

 

DONNA SA VIE POUR VOUS SERVIR ! MERCI.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et chat

PELERINAGE A LOURDES

 

 

DU 16 AU 19 FEVRIER 2017

 

Afficher l'image d'origine

Une fois de plus une petite portion des Chrétiens francophone

 

de St Thomas  se retrouvera à Lourdes pour un  Pèlerinage

 

Syro-Orthodoxe Francophone entre le 11 Février, anniversaire

 

de l'Apparition de la "belle dame"  à Bernadette (Devenue

 

depuis"Journée mondiale de prière pour les malades") et le 18,

 

fête de la Ste Bernadette.

 

Nous prierons pour tous ceux et celles qui

 

n'ont pu venir, nous prierons pour nos malades, la société

 

française elle aussi bien malade et la paix du monde bien

 

compromise...

Cliquez ici pour programme et inscriptions:

PÈLERINAGE A LOURDES DU 16 AU 19 FÉVRIER 2017, INSCRIVEZ-VOUS VITE !

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

Note:
L'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise
Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Adresse du Monastère métropolitain ci-dessous :

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Aucun texte alternatif disponible.

Reflet de la Lumière et toi-même Lumière, Jésus, * de Ton ineffable rayonnement * Tu nous as tous illuminés, * nous qui fûmes aveuglés par le serpent dans l'Eden; * et maintenant qu'au Jourdain nous avons vu la lumière à Ta clarté, nous chantons avec foi: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

La mer, à cette vue, s'enfuit, le Jourdain retourne en arrière.

Dispensateur des redoutables mystères auxquels tu fus initié, * Précurseur de la Joie et témoin de l'Esprit, * demande au Verbe qui, selon sa volonté, * a daigné se faire baptiser par toi * d'accorder en tout temps la rédemption * à ceux qui chantent pour lui: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, et toi, Jourdain, à retourner en arrière?

L’image contient peut-être : 4 personnes

Fidèles, avec sagesse élevons nos cœurs; * empressons-nous vers les flots du Jourdain * afin de voir le Créateur * baptisé en Sa chair * par Jean le Précurseur * et, le glorifiant avec lui, nous chanterons: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen

Elle dépasse l'entendement, * l'œuvre divine du salut! * Comment le Créateur incline la tête devant l'œuvre de Ses mains? * Il nous donne en exemple un modèle d'humilité * pour nos âmes illuminées. * C'est pourquoi nous chantons: * Bénie soit Ton épiphanie, notre Dieu, gloire à Toi.

(Matines Bysantines du 12 janvier * Apostiches, t. 6)

L’image contient peut-être : 1 personne

Repost 0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 20:13
“Human life is but of brief duration. ‘All flesh is grass, and all the goodliness thereof is as the flower of the field. The grass withers, the flower fades; but the word of our God shall stand forever’ (Isa. 40:6). Let us hold fast to the commandment that abides, and despise the unreality that passes away.” (St Basil the Great) / " la vie humaine est de courte durée. " toute chair est comme l'herbe, et toute la piété est comme la fleur des champs. L'herbe sèche, la fleur se fane ; mais la parole de notre Dieu demeurera à jamais " (Isa. 40:6). Laissez-nous nous en tenir au commandement qui respecte la vie qui demeure et méprise ce qui passe " (St Basile le grand)

“Human life is but of brief duration. ‘All flesh is grass, and all the goodliness thereof is as the flower of the field. The grass withers, the flower fades; but the word of our God shall stand forever’ (Isa. 40:6). Let us hold fast to the commandment that abides, and despise the unreality that passes away.” (St Basil the Great) / " la vie humaine est de courte durée. " toute chair est comme l'herbe, et toute la piété est comme la fleur des champs. L'herbe sèche, la fleur se fane ; mais la parole de notre Dieu demeurera à jamais " (Isa. 40:6). Laissez-nous nous en tenir au commandement qui respecte la vie qui demeure et méprise ce qui passe " (St Basile le grand)

Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 3,4-7.

Fils bien-aimé, voici manifestée la bonté de Dieu notre Sauveur, et son amour des hommes,
il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous faisions, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et en nous renouvelant par le Saint-Esprit,
qu'il a répandu sur nous largement par Jésus-Christ notre Sauveur,
afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions héritiers de la vie éternelle selon notre espérance.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 2,15-20.

En ce temps-là, les bergers se disaient entre eux : Passons donc jusqu'à Bethléem ; voyons cette chose qui est arrivée et que le Seigneur nous a fait connaître.
Ils s'y rendirent en toute hâte, et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.
Après avoir vu, ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui les entendirent furent dans l'admiration de ce que leur avaient dit les bergers.
Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son cœur.
Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu'il avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été dit.

At the time of thanksgiving after receiving the Sacrament of Reconciliation (Confession)... Benevolent O Virgin, In joy, give us your Son ...    Au moment de l'actions de grâces après avoir reçu le sacrement du Pardon (Confession)... Ô Vierge Bienveillante, Dans la joie, donnes nous ton Fils...

At the time of thanksgiving after receiving the Sacrament of Reconciliation (Confession)... Benevolent O Virgin, In joy, give us your Son ... Au moment de l'actions de grâces après avoir reçu le sacrement du Pardon (Confession)... Ô Vierge Bienveillante, Dans la joie, donnes nous ton Fils...

Par le Père Emmanuel André

(1826 - 1903), o.s.b. 
Méditations pour tous les jours - Éd. Sainte-Madeleine, TÉQUI (cliquer) 


 

Action de grâces

 

Cette journée sera pour nous une journée d'action de grâces à Dieu. Il nous a donné des journées nombreuses, des années déjà nombreuses, et par-dessus tout des grâces innombrables. 

Tant de bienfaits de Dieu exigent de nous une reconnaissance profonde; pénétrons-nous donc des sentiments que doivent exciter en nous les grâces reçues en cette journée, en cette semaine, en cette année, en toutes nos années. 

Disons bien à Dieu avec le psaume : Quid retribuam? Dieu m'a tant donné, que lui rendrai-je? Je me dois à lui pour ce qu'il m'a créé; que lui rendrai-je donc pour ce qu'il m'a racheté? 

Notre dette envers Dieu est grande et très grande. Dieu seul en connaît, en mesure l'étendue. 

Mon Dieu, donnez-moi, s'il vous plaît, de vous remercier et de vous aimer.

 

+++

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

Chers amis. Aloho m'barekh

 

C'est la dernière ligne droite avant que ne commence une nouvelle année civile.

 

« L'année sera heureuse pour toi non pas parce que tu boiras jusqu'à l'ivresse le premier jour de l'année, mais lorsque le premier et chacun des autres jours tu accomplira ce qui est conforme à la volonté de Dieu.
La journée peut être bonne ou mauvaise non pas en elle-même car un jour ne se différencie en rien d'un autre jour,mais du fait de notre assiduité ou de notre paresse.
 
Si tes ouvres sont bonnes, alors la journée sera bonne, en revanche si tu as péché, la journée sera mauvaise et pénible.
 
Si raisonne ainsi et dispose de toi-même de façon à effectuer les prières et les œuvres de charité,alors toute l'année sera heureuse pour toi.
Si de toi même tu commences à négliger la vertu et attendre ton bonheur spirituel dès le début des mois et du compte des jours, alors tu n’obtiendra rien de bon.»

 

Heureuse et sainte année à tous et chacun dans la lumière de la grâce du Saint Esprit que nous acquiert et communique le Christ Sauveur !

 

Veuillez ne pas oublier dans la prière notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone, son Eglise-mère, vos évêques et vos prêtres; priez les uns pour les autres !

 

Prions pour tous ceux et celles qui

 

ont rejoint la "Maison du Père", prions pour nos malades, la société française elle aussi bien malade et la paix du monde bien

 

compromise...

 

"En fin de compte -Enseigne St Charbel-  n'ayez pas peur, car la lumière du Christ s'élèvera et resplendira,

la croix et l'Église s'illumineront.

 

Tenez bons dans votre foi en Christ, n'ayez pas peur, ayez confiance dans le Dieu de la Résurrection et de la vie.

À lui soit la gloire éternellement."

 

Que les bruits de guerre ou les pressions terroristes ne nous effraient pas, le Christ est notre Rocher.

 

En Lui le Prince de la Paix, par la force du St Esprit qu'Il nous communique, nous ne céderons pas aux tentations de peur et de vengeance, nous serons, avec le Christ Tête de l'Eglise, des "Artisans de paix"...

Votre fidèlement en Notre-Seigneur. Que la Mère de Miséricorde soit toujours à vos côtés par son intercession et sa protection maternelles !

 

+Mor Philipose-Mariam, métropolite, Chandai ce 31.XII.2016

 

 

L’image contient peut-être : 6 personnes

+++

 

 

LA BRIEVETE DU TEMPS

 

La plus longue suite des jours, lorsqu'ils sont écoulés, n'est plus rien.

Qu'est-ce que l'année qui vient de finir ? Qu'est-ce que tout le temps que nous avons vécu ?... Qu'est-ce que tout le temps qu'a duré le monde ? Tout cela est passé, et dans un temps passé, un siècle, un an, huit jours, un jour, sont la même chose. Le temps à venir n'est pas d'une autre nature. L'année qui commence, le temps qui nous restera à vivre, tout celui que doit durer le monde, passera, et quand il sera passé, il ne sera plus rien ; mais l’Éternité ne passe point. O insensés que nous sommes de nous attacher aux biens du temps qui sont si peu durables, et de ne pas soupirer pour les biens spirituels.

L'incertitude du temps.

Combien y en a-t-il eu de tout âge, de toute condition, de toute complexion, qui ont vu commencer l'année dernière, et qui ne l'ont pas vu finir ? Il en sera de même de celle-ci ; peut-être serons-nous du nombre de ceux qui n'en verront pas la fin ; nous n'y avons pas un jour, un moment d'assuré. Commençons-la donc comme si elle devait être la dernière pour nous.

L'emploi du temps.

La manière dont nous aurons employé le temps décidera de notre sort dans l’Éternité. Examinons comment nous avons employé l'année qui vient de s'écouler. Si nous ne sommes pas tombés dans les plus grands désordres, remercions-en Dieu ; mais au moins, avouons-le, quelle lâcheté au service du Seigneur, quelle dissipation dans la prière, quelle négligence dans l'usage des Sacrements, que de défauts dans toutes nos actions ! Combien de fautes que nous aurions pu éviter, de bonnes œuvres que nous aurions pu faire, d'occasions de pratiquer la vertu, d'exercer la charité, la patience, le zèle, l'humilité, la mortification que nous avons perdues ! Pleurons amèrement de si grandes pertes, et demandons-en pardon à Dieu. Voici une nouvelle année qu'il nous donne pour les réparer : ah ! s'il l'accordait aux âmes réprouvées, s'il l'accordait même aux âmes du Purgatoire, comment l'emploieraient-elles ?

La fin du temps.

A la fin du temps il ne reste plus rien des peines et des plaisirs que l'on a eus dans le temps. Le pénitent et le voluptueux parvenus à leur dernière heure se trouvent égaux, en ce que les mortifications de l'un et les délices de l'autre sont également évanouies ; il ne leur reste que leurs œuvres ; c'est-à-dire, leurs mérites ou leurs démérites. Quels regrets pour l'un ! Quelle consolation pour l'autre ! Quelle satisfaction ne ressentirions-nous pas nous-mêmes aujourd'hui si nous avions passé l'année dernière dans la sainteté et dans la ferveur ! Il ne nous resterait rien de la peine que nous aurions prise ; et que nous reste-t-il des plaisirs qui nous ont détournés de Dieu ? Regrettons un temps si précieux et si mal employé. Remercions Dieu de ce qu'il nous a conservés jusqu'à ce moment, et de ce que la fin du temps n'est pas encore venue pour nous : mais songeons que nous y touchons. Quels seront alors nos sentiments ? Ce que nous voudrions avoir fait alors ne dépendra plus de nous, mais il en dépend maintenant. Soyons donc prudents, et profitons d'un avis qui sera peut-être lui-même le dernier que nous recevrons. »

P. Bonaventure Giraudeau s.j. (1697-1774), L’Évangile médité Tome I (Chap. XII, Troisième Point : Du premier jour de l'an), Revu et corrigé par M. l'Abbé L. Duquesne, Nouvelle édition, Tournay, Chez J. Casterman Aîné, 1826.

 

 

 



 

"Imagination, devotion, perseverance, together with divine grace, will assure your success." -H.I.M Haile Selassie I. " L'imagination, le dévouement, la persévérance, de concert avec la grâce divine, assurera votre succès." - H.I.M Haile Selassie I.

"Imagination, devotion, perseverance, together with divine grace, will assure your success." -H.I.M Haile Selassie I. " L'imagination, le dévouement, la persévérance, de concert avec la grâce divine, assurera votre succès." - H.I.M Haile Selassie I.



Taw n'ad'ed dukhronayhun dabohotho qadishe
Dalhaymonutho Sharar Thumo Dortotuksiya. Ignace Nurono
U Teologos yamo dhekhmotho, u qurillos neb'o halyo. U Iwanis fumo ddahbo
Wad Baselios 'am rabo Gregorios. Diosqoros wa Qlimis, Filuksinos 'am nasiho Sewire 




Las Vegas suryoye

رجاء للعام الجديد 2017
-----------------------
أيها الآب السماوي
علّمنا وصاياك لنرضيك بأعمال البر!
ارفع عقولنا عن الهموم الدنيوية والشهوات العالمية إلى تذكار أحكامك الربانية والعمل بوصاياك الإلهية.
اجعل سنتنا الميلادية الجديدة سنة مباركة لجميع شعوب العالم
لا مكان فيها للحروب، لا للظلم، لا للقهر، لا للمستبد، لا للفقر 
 بنعمة ابنك الوحيد (الكلمة المتجسد)، آميــــــــــــــــــــــــــــــن

 

L’image contient peut-être : 2 personnes

SAINTS DU JOUR:

Aujourd'hui nous fêtons en France Saint SYLVESTRE, pape de Rome († 335)

Mémoire des saints suivants:

Saints SABINIEN, 1er évêque de Sens et POTENTIEN, martyrs († 300)

COLOMBE, vierge martyre à Sens († 273)

FESTUS, évêque de Valence († Ve s.)

MÉLANlE la Jeune, moniale à Jérusalem (383-438)

 

ISRAËL, prêtre au Dorat († 1014)

 

VIE DE SAINT SYLVESTRE:

Le Pape Sylvestre porte un beau nom d'origine latine, qui signifie « celui qui vit dans les bois ». Un nom qui est certes beaucoup plus connu par la référence au« réveillon » de fin d'année que par le témoignage de ce Pape de Rome au temps de Constantin.

Prêtre romain, Sylvestre succède au Pape Miltiade, au lendemain de la« paix » Constantinienne.

Pendant un pontificat de 21 ans le Pape Sylvestre verra l'Église « sortir des Catacombes » et prendre son essor en plein jour de la liberté, après l'hiver interminable des persécutions.

C'était aussi une période délicate, avec le risque du triomphalisme et l'obligation pour le Pape de gouverner dans l'ombre de l'empereur, grand bienfaiteur de l'Église !

Le Pape Sylvestre voit s'élever les grandes basiliques du IVe siècle, celles du Latran, de Saint-Pierre et de Saint-Paul.

Face au bienfaiteur tout puissant et envahissant qu'était l'empereur Constantin, peut -être aurait-il fallu une personnalité plus accusée que celle du Pape Sylvestre.

Son autorité allait être éclipsée par celle de l'empereur qui, par ailleurs, n'était encore que catéchumène (candidat au baptême) !

En effet, Constantin, par un acte suprême de prudence politique, attendit le dernier moment de sa vie pour recevoir le baptême.

Ce ne fut pas le Pape Sylvestre qui lui administra ce sacrement de« dernière heure » mais un évêque présent pour la circonstance !

Saint Sylvestre compte cependant à son actif pastoral d'avoir veillé au patrimoine doctrinal de l'Église : il convoque un concile régional à Arles en 314 et surtout le concile œcuménique de Nicée en 325, pour lutter contre l'hérésie de l'Arianisme.

Saint_Sylvestre_7b.jpg

On peut être reconnaissant envers ce Pape du début du IVe siècle pour avoir fait de Rome « La Ville éternelle », comme on a coutume de l'appeler, la faisant passer du Paganisme à la religion du Christ.

Le Pape Sylvestre termine son service de l'Église le 31 décembre 335.

En la veille de l'Année nouvelle, nous offrons nos vœux sincères en prenant l'oraison de la Messe de ce jour : 

« Viens secourir ton peuple, Seigneur. Conduis-le tout au long de cette vie qui passe, pour qu'il parvienne, un jour, à la vie qui ne finit pas ».

(Rédacteur de cet article : Frère Bernard Pineau, OP (Source : Le Blog de Jackie)

 

 

saint_sylvestre-1.jpgLe Pape Sylvestre porte un beau nom d'origine latine, qui signifie « celui qui vit dans les bois ». Un nom qui est certes beaucoup plus connu par la référence au« réveillon » de fin d'année que par le témoignage de ce Pape de Rome au temps de Constantin. Prêtre romain, Sylvestre succède au Pape Miltiade, au lendemain de la« paix » Constantinienne. Pendant un pontificat de 21 ans le Pape Sylvestre verra l'Église « sortir des Catacombes » et prendre son essor en plein jour de la liberté, après l'hiver interminable des persécutions. C'était aussi une période délicate, avec le risque du triomphalisme et l'obligation pour le Pape de gouverner dans l'ombre de l'empereur, grand bienfaiteur de l'Église !

Le Pape Sylvestre voit s'élever les grandes basiliques du IVe siècle, celles du Latran, de Saint-Pierre et de Saint-Paul. Face au bienfaiteur tout puissant et envahissant qu'était l'empereur Constantin, peut -être aurait-il fallu une personnalité plus accusée que celle du Pape Sylvestre. Son autorité allait être éclipsée par celle de l'empereur qui, par ailleurs, n'était encore que catéchumène (candidat au baptême) ! En effet, Constantin, par un acte suprême de prudence politique, attendit le dernier moment de sa vie pour recevoir le baptême. Ce ne fut pas le Pape Sylvestre qui lui administra ce sacrement de« dernière heure » mais un évêque présent pour la circonstance !

Saint Sylvestre compte cependant à son actif pastoral d'avoir veillé au patrimoine doctrinal de l'Église : il convoque un concile régional à Arles en 314 et surtout le concile œcuménique de Nicée en 325, pour lutter contre l'hérésie de l'Arianisme. On peut être reconnaissant envers ce Pape du début du IVe siècle pour avoir fait de Rome « La Ville éternelle », comme on a coutume de l'appeler, la faisant passer du Paganisme à la religion du Christ. Le Pape Sylvestre termine son service de l'Église le 31 décembre 335.

En la veille de l'Année nouvelle, nous offrons nos vœux sincères en prenant l'oraison de la Messe de ce jour : « Viens secourir ton peuple, Seigneur. Conduis-le tout au long de cette vie qui passe, pour qu'il parvienne, un jour, à la vie qui ne finit pas ».

Rédacteur : Frère Bernard Pineau, OP

Mercredi 30 DÉCEMBRE 2015. ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:

Sainte Mélanie la Romaine,

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

moniale à Jérusalem (439)

Non d'une matérielle mais divine main 
Mélanie est inscrite et même à l'encre noire 
dans le livre de vie au terme du chemin 
le trente et un, portant sa couronne de gloire. 
Par ses saintes prières, Ô notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Lucernaire, t. 4

Toi qui as rejoint les chœurs des Anges dans le ciel, * lorsque l'amour divin t'embrasa * et t'inspira de voler au-dessus des choses que l'on voit * par une vie pure, exempte de passions, * par de saintes paroles tu invitas * ton mari à rejeter le trouble d'une vie qui passe et disparaît; * avec lui tu trouvas la vie éternelle et le bonheur où désormais * tu intercèdes, Mélanie, pour le salut de nos âmes.

Toi qui chérissais la vie angélique, * lorsque tu rejetas délices et voluptés * pour t'adonner à la tempérance, aux veilles prolongées, * au sommeil sur la dure et aux humbles sentiments, * alors tu devins une demeure très-pure du saint Esprit, * parée pour lui de charismes resplendissants, * et du fait de ton zèle pour Dieu, Mélanie, * tu entraînas les gens vers le Maître et Sauveur de nos âmes.

Toi que les vertus ont parée de leur beauté, * lorsque tu accomplis la parole de salut, * distribuant tes inestimables richesses aux pauvres, aux indigents, * alors tu reçus le trésor céleste, * riche de justice et de rédemption; * aussi nous vénérons ta dormition * et de tout cœur te supplions * d'intercéder auprès du Créateur pour le salut de nos âmes.

Kondakion, t. 4

L'âme éclairée par les rayons * de celui que la Vierge fit briller pour nous, * tu rayonnas par tes vertus, * car ayant distribué ton périssable trésor sur terre, * tu amassas les richesses des cieux * et dans l'ascèse resplendis brillamment; * c'est pourquoi, Mélanie, nous t'honorons de tout cœur.

Ikos

Fuyant les charmes d'ici-bas, * tu distribuas généreusement tes immenses trésors, * les déposant pieusement * dans les mains des indigents; * parcourant les lieux saints, * tu devins tout pour tous, * comme un Ange menant ta vie * et subvenant aux besoins d'un chacun; * avec l'huile des bonnes actions * ayant rempli ton âme comme lampe allumée, * tu entras avec le Christ au banquet céleste, * jouissant de son royaume divin; * c'est pourquoi, Mélanie, nous t'honorons de tout cœur.

Exapostilaire (t. 3)

Moi qui suis aveugle des deux yeux * à cause de la noirceur de mes passions, * purifie mon regard, éclaire-moi, * illustre Mélanie, par tes prières auprès de Dieu, * afin que je te chante dans la lumière et la joie * et célèbre ta mémoire qui nous porte la clarté.

 

Au moment où l’Église prenait rang parmi les institutions officielles de l’Empire romain, certaines dames de la haute aristocratie de Rome, conquises par les récits des exploits ascétiques des moines d’Égypte et par les exhortations enflammées de saint Jérôme , renoncèrent aux vanités du monde pour embrasser la voie étroite qui mène au Royaume des cieux. Saintes Asella, Fabiola, Marcelle, sainte Paule et sa fille Eustochium, sainte Mélanie l’Ancienne et sa petite-fille, Mélanie la Jeune que nous célébrons aujourd’hui , ont toutes abandonné richesses, gloire et vie délicate pour se consacrer aux œuvres de bienfaisance et aux travaux de l’ascèse, soit à Rome même, soit en Terre Sainte.
Née en 383, Valéria Mélania dut épouser contre son gré un de ses proches parents, Pinien, alors qu’elle avait à peine quatorze ans. Sitôt la cérémonie des noces achevée, elle proposa à son jeune époux de vivre dans la continence ; celui-ci résista un peu et proposa d’assurer d’abord leur postérité en ayant deux enfants et de renoncer ensuite ensemble au monde. Il leur naquit d’abord une fille, qu’ils consacrèrent à Dieu immédiatement. Tout en gardant les apparences de la vie mondaine d’une riche aristocrate, la jeune Mélanie commençait pourtant à porter une tunique de crin sous ses robes de soie et à mener en secret une vie de mortification. En 403, elle mit prématurément au monde un fils qui mourut peu après, et elle n’échappa elle-même à la mort qu’après avoir fait jurer à son époux de ne pas différer davantage son désir. Sa grand-mère, Mélanie l’Ancienne, était revenue d’Orient l’année précédente, au bout de trente-sept ans d’absence, pour la soutenir et encourager sa sainte résolution. Finalement libérés de toute attache à la suite de la mort de leur fille et du père de Pinien les deux époux quittèrent leur somptueuse demeure pour se retirer dans une de leurs propriétés des environs de Rome et se consacrer aux soins des voyageurs et au secours des malades et des prisonniers. Mélanie confectionna elle-même une grossière tunique pour Pinien, et, méditant l’exemple de Celui qui, de riche qu’Il était en sa divinité, s’est fait pauvre et a assumé notre nature misérable afin de l’enrichir par sa pauvreté (cf. 2 Cor 8, 9), elle s’employa à liquider son immense fortune, car Pinien et elle avaient vu en rêve qu’il leur faudrait franchir un mur élevé avant de passer par une porte étroite pour parvenir au Royaume des cieux. Mais la tâche n’était pas si aisée : leurs propriétés s’étendaient dans tout l’Empire, de la Bretagne à l’Afrique et de l’Espagne à l’Italie, et leurs demeures étaient si splendides que seul l’empereur pouvait en être l’acquéreur. La distribution de telles richesses remettait en question l’économie même de l’État, et certains de leurs parents, membres influents du Sénat, faisaient tout pour les empêcher de réaliser leur projet. Toutefois, grâce à l’intervention de l’impératrice, Mélanie commença par affranchir huit mille de ses esclaves, en donnant à chacun trois pièces d’or, puis, par l’intermédiaire d’hommes de confiance, elle fit couler des flots d’or d’Occident en Orient : églises et monastères furent fondés un peu partout ; or, pierreries, vaisselles et tissus précieux furent consacrés au service divin ; des territoires entiers furent cédés à l’Église ou le produit de leur vente distribué en aumônes. Les Goths d’Alaric ayant pris Rome en 410 et semant partout la terreur en Italie, les deux époux passèrent en Sicile avec soixante vierges et trente moines, puis de là à Thagaste en Afrique du Nord, où ils achevèrent la liquidation de leurs biens en fondant des monastères et en portant secours aux victimes de l’invasion barbare.
Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens et suis-moi (Mt 19, 21). Contrairement au jeune homme riche de l’Évangile, Mélanie se dépouilla avec joie de tout pour suivre le Seigneur. Dès lors libérée, elle s’engagea dans l’arène de l’ascèse. Âgée d’à peine trente ans, l’amour de Dieu brûlait si fort en elle qu’elle se soumit à une discipline digne des plus rudes combattants du désert, sans s’accorder aucun accommodement sous prétexte des habitudes délicates acquises depuis sa jeunesse. Elle portait toujours sur elle un cilice et, après un entraînement progressif, elle passa toute sa vie dans le jeûne complet cinq jours par semaine, ne prenant une sobre réfection que le samedi et le dimanche. Ce n’est que sur les instances de sa mère, Albine, qui l’accompagnait partout, qu’elle consentit à prendre un peu d’huile les trois jours qui suivent la fête de Pâques. Elle trouvait ses délices dans la méditation de l’Écriture, des Vies des saints et des œuvres des Pères de l’Église, qu’elle lisait en latin et en grec. Après un bref repos de deux heures, elle veillait en prière la nuit entière, et enseignait aux vierges qui l’avaient suivie à joindre la veille et l’attente ardente de l’Époux à la chasteté. Malgré son désir croissant de ne vivre que pour Dieu et de consacrer tout son temps à la prière sans distraction, elle ne pouvait se retirer dans la solitude à cause de ses nombreuses obligations, aussi trouva-t-elle la solution en consacrant ses journées à la charité et à la direction de ses disciples, et en réservant ses nuits à Dieu seul, enfermée dans une sorte de coffre, où elle ne pouvait même pas s’allonger. Aux assauts du démon de la vaine gloire, elle répliquait avec une méprisante ironie, mais cultivait envers tous les hommes un tel esprit de douceur qu’à la veille de sa mort, elle pouvait dire qu’elle ne s’était jamais endormie avec une pensée de rancune.
Au bout de sept ans en Afrique, elle partit pour un pèlerinage en Terre Sainte avec sa mère et son époux, devenu son frère spirituel, en s’arrêtant à Alexandrie pour rendre visite à saint Cyrille et à l’ancien Nestèros, qui les encouragea par sa parole prophétique. À Jérusalem, elle passait toutes ses journées dans la basilique de la Résurrection et, quand on fermait les portes au coucher du soleil, elle se rendait au Golgotha pour y passer la nuit. Après un nouveau voyage en Égypte, auprès des saints solitaires des déserts de Nitrie, elle s’installa sur le Mont des Oliviers dans une petite cellule en planches, que sa mère avait faite construire en son absence. Elle y demeura pendant quatorze ans (417-431). Chaque Carême, de la Théophanie à Pâques, elle s’y enfermait, revêtue d’un cilice et couchant sur la cendre, et n’y recevait que sa mère, Pinien et sa jeune cousine Paule, fille de sainte Paule. Cette stricte réclusion ne l’empêchait pas pour autant de porter son attention sur la vie de l’Église. Elle nourrissait un zèle ardent pour la foi orthodoxe et s’opposa avec force aux partisans de Pélage qui donnait une trop grande part au libre-arbitre de l’homme. En cela, elle suivait l’enseignement de saint Jérôme, rencontré à Bethléem, et celui de saint Augustin, qui lui portait une grande admiration et lui avait dédié son ouvrage : Sur la grâce du Christ et le péché originel (418).
À la mort de sa mère, en 431, Mélanie sortit de sa réclusion et fonda sur le Mont des Oliviers un monastère suivant les usages liturgiques de Rome, qui fut bientôt peuplé de quatre-vingt-dix vierges, grâce à la diligence de Pinien qui, de son côté, était à la tête d’une communauté d’une trentaine de frères. Dans son extrême humilité, la sainte refusa d’en assurer la direction. Elle nomma une autre supérieure et se contenta de délivrer aux sœurs un enseignement spirituel, tant par ses paroles que par l’exemple de sa conduite. À l’exemple du Seigneur, elle se faisait la servante de toutes, venait soulager en secret les sœurs malades et prenait sur elle les besognes les plus répugnantes. Elle leur enseignait à sanctifier leur âme et leur corps par la sainte virginité, leur recommandait sans relâche d’user de la sainte violence recommandée par le Seigneur (Mt 11,12) pour renoncer à leur volonté propre et fonder le temple spirituel des vertus sur l’obéissance. En prenant des exemples dans les Vies des Pères, elle les exhortait à la persévérance dans le combat spirituel, à la vigilance contre les pièges du Malin, au zèle et à la concentration de l’intelligence dans la prière nocturne, et surtout à la charité. « Toutes vertus et toutes ascèses sont vaines sans la charité, disait-elle. Le diable peut aisément imiter toutes nos vertus, il est vaincu seulement par l’humilité et la charité. » Son frère spirituel Pinien mourut à son tour en 432. Elle le fit ensevelir avec Albine, près de la grotte où le Christ avait prédit à ses disciples la ruine de Jérusalem, et demeura là pendant quatre ans, dans une cellule sans ouverture, complètement isolée du monde ; puis elle chargea son disciple et biographe, le prêtre Gérontios, d’installer au lieu de l’Ascension du Seigneur, un monastère d’hommes, dont elle assura aussi la direction spirituelle — cas exceptionnel dans l’histoire de l’Église.
Vers la fin de 436, elle se rendit à Constantinople à la demande de son oncle, le puissant Volusien, qui était resté attardé dans le paganisme. En arrivant, elle le trouva gravement malade et réussit, avec l’aide du saint patriarche Proclos [20 nov.], à le décider de recevoir le saint Baptême avant de mourir. Ayant trouvé la capitale agitée par les querelles concernant la doctrine hérétique de Nestorius , la sainte fit campagne pour le dogme orthodoxe avant de regagner en hâte son monastère du Mont des Oliviers. L’année suivante, l’impératrice Eudocie entreprit un pèlerinage en Terre Sainte sur les recommandations de sainte Mélanie, avec qui elle avait sympathisé à Constantinople et qu’elle considérait comme sa mère spirituelle. Outre son enseignement et le spectacle édifiant de sa communauté, la souveraine sollicita ses conseils avisés pour les nombreuses fondations et riches donations qu’elle fit alors aux églises et aux monastères.
Dieu accordait sans retard à sa servante les guérisons qu’elle lui demandait ; mais, avertie des pièges du démon de la vaine gloire, Mélanie donnait toujours à ceux qui venaient solliciter son intercession soit de l’huile tirée des veilleuses placées au-dessus des tombeaux des martyrs, soit quelque objet ayant appartenu à un saint personnage, de sorte qu’on ne crût pas que la guérison était due à sa propre vertu.
Après avoir mené une telle course, constamment tendue en avant à la poursuite de l’Époux céleste, sainte Mélanie n’avait plus qu’un seul désir : être déliée de cette vie pour être avec le Christ (Phil 1, 23). Tombée malade en fêtant la Nativité à Bethléem (439), elle rassembla ses religieuses dès son retour à Jérusalem pour leur délivrer son testament spirituel. Elle les assura qu’elle serait toujours invisiblement présente parmi elles, à condition qu’elles restent fidèles à ses prescriptions et qu’elles gardent avec crainte de Dieu leurs lampes allumées, telles des vierges sages (Mt 25, 13), dans l’attente de la venue du Seigneur. Au bout de six jours de maladie, elle fit ses dernières recommandations aux moines et désigna Gérontios comme supérieur et Père spirituel des deux communautés, puis elle s’endormit doucement, avec une joie confiante, en prononçant ces paroles : « Comme il a plu au Seigneur, voilà ce qui est advenu » (Jb 1, 21). Des moines, venus des monastères, des déserts et de toutes les extrémités de la Palestine, célébrèrent une vigile de toute la nuit et, au moment de l’ensevelir, au petit matin, les uns et les autres la recouvrirent de vêtements, ceintures, cuculles et de maints autres objets qu’ils avaient reçus en bénédiction de la part de saints personnages. Le monastère de sainte Mélanie fut détruit en 614, lors de l’invasion perse, mais on vénère encore sa grotte au Mont des Oliviers.

(Le Synaxaire, Vie des Saints de l'Eglise orthodoxe par le Hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

Melania was born in 383 in Rome, to a very wealthy family with large estates in ItalyAfricaSpain and even Britain. She was the grand- daughter of St Melania the Elder (June 8) and a pious disciple of Christ from a young age. She was married against her will at the age of fourteen, to a relative named Ninian. They had two children, both of whom died in early childhood. Henceforth Melania and her husband dedicated themselves entirely to God. They had both dreamt of a high wall that they would have to climb before they could pass through the narrow gate that leads to life, and soon began to take measures to dispose of their wealth. This aroused opposition from some of the Senate, who were concerned that the selling off of such huge holdings would disrupt the economy of the State itself.

 

With the support of the Empress, though, Melania was able to free 8000 of her slaves and give each a gift of three gold pieces to begin life as freedmen. She employed agents to help fund the establishment of churches and monasteries throughout the Empire, donated many estates to the Church, and sold many more, giving the proceeds as alms. When Rome fell to the Goths under Alaric in 410, Melania and Ninian moved to Sicily, then to Africa, where they completed the sale of their property, donating the proceeds to monasteries and to aiding victims of the barbarians.

 

  In Africa Melania, now aged about thirty, took up a life of the strictest asceticism: she kept a total fast on weekdays, only eating on Saturday and Sunday; she slept two hours a night, giving the rest of the night to vigil and prayer. Her days were spent in charitable works, using the remainder of her wealth to relieve the poor and benefit the Church. After seven years in Africa, Melania, her mother and her husband left on pilgrimage to the Holy Land. There they founded a monastery on the Mount of Olives, which grew to a community of ninety nuns. Melania's mother died in 431, then her husband and spiritual brother Pinian; she buried them side by side.

 

Save for one visit to Constantinople, Melania continued to live in reclusion in a small cave on the Mount of Olives; she became an advisor to the Empress Eudocia, who sought her expert counsel on her gifts to churches and monasteries.

 

  Melania fell ill keeping the Vigil of Nativity in 439, and fell asleep in the Lord six days later; her last words were 'As it has pleased the Lord, so it has come to pass.' Her monastery was destroyed in 614 by the Persians, but her cave hermitage on the Mount of Olives is still a place of pilgrimage and veneration.

Elle visite les Amériques 

Icon 03050 Pokrova Bogorodicy. Seredina XVII v. Ukraina - Virgin of Mercy - Wikipedia, the free encyclopedia

Au Venezuela, à Betania, de 1976 à 1988, Marie, la Mère de Dieu est apparue à Maria Esperanza Medano, sous le nom de Notre Dame réconciliatrice des peuples. Lors d’une apparition, 150 personnes étaient présentes et ont également vu la Dame. 

Les apparitions de Betania ont été approuvées par l’évêque du lieu. En 2010, le diocèse de Metuchen (New Jersey, Etats-Unis) a ouvert la cause de béatification et de canonisation de cette visionnaire, qui est maintenant connue sous le nom de Maria Esperanza, la servante de Dieu.

En 1859, la Sainte Vierge Marie apparaît à une jeune femme immigrée, Adèle Brise, à Champion, dans le nord du Wisconsin, aux États-Unis. Elle l’appela à rassembler les enfants du pays, et à leur enseigner ce qu’ils devaient savoir pour arriver au salut.

En 2010, les apparitions ont été approuvées par l’évêque de Green Bay, Wisconsin, et le sanctuaire de Notre-Dame du Bon Secours, construit sur le lieu des apparitions, attire de nombreux pèlerins chaque année.

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn

VAINCRE LA FAIBLESSE SELON SAINT CHARBEL, LE GRAND SAINT SYRO-MARONITE

 

À chaque serrure sa clé. À chaque porte sa serrure qui ne s'ouvre qu'avec la clé qui lui appartient. La mort a fermé la porte et le péché l'a verrouillée. La croix est la clé qui libère la serrure du péché et le verrou de la mort; la croix ouvre la porte du ciel et il n'y en a pas d'autre.

La porte du ciel se trouve là où se rencontrent le ciel et la terre, au sommet du calvaire. La porte est connue, palpable et visible; chacun a des yeux pour la voir. Quelques-uns pensent qu'elle n'a pas de serrure et s'ouvre si on l'enfonce; mais quand on s'en approche, on comprend qu'elle a une serrure qui ne s'ouvre qu'avec sa clé. Nous ne pouvons pas connaître la bonne clé que si on l'introduit dans la serrure.

Il n'y a qu'une seule vraie clé, c'est la croix du Christ.
 
Ne vous fatiguez pas à chercher d'autres clés pour ouvrir la porte du ciel, ou bien à en fabriquer d'autres. Nombreux sont ceux qui passent leur vie à chercher à concevoir leurs propres clés, croyant qu'elles seraient capables de leur ouvrir la porte; et nombreux aussi sont ceux qui se moquent de la croix du Christ. Devant cette porte, la vérité éclate et on constate alors que toutes les clés sont vaines.