Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 09:56
though remission of sins is given equally to all, the communion of the Holy Spirit is bestowed in proportion to each man's faith. If you have labored little, you receive little; but if you have wrought much, the reward is great. You are running for yourself, see to your own interest. (St. Cyril of Jerusalem / Catechetical Lectures: Lecture 1)

though remission of sins is given equally to all, the communion of the Holy Spirit is bestowed in proportion to each man's faith. If you have labored little, you receive little; but if you have wrought much, the reward is great. You are running for yourself, see to your own interest. (St. Cyril of Jerusalem / Catechetical Lectures: Lecture 1)

Première lettre de saint Jean 5,4-10.

Mes bien-aimés, quiconque est né de Dieu, vainc le monde ; et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi. 
Qui est celui qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 
C'est ce même Jésus-Christ qui est venu par l'eau et par le sang, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang. Et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. 
Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit ; et ces trois sont un.
Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont d'accord. 
Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; et c'est bien là le témoignage de Dieu, qui a rendu témoignage à son Fils. 
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage de Dieu en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur, puisqu'il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,19-31.

En ce temps-là, le soir de ce même jour, le premier de la semaine, les portes de la maison, où se trouvaient les disciples, étant fermées par crainte des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu d'eux disant : "La Paix soit avec vous !" 
Ayant ainsi parlé, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 
Il leur dit une seconde fois : "Paix avec vous !" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." 
Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit : "Recevez l'Esprit-Saint." 
"Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." 
Mais Thomas, l'un des douze, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. 
Les autres disciples lui dirent donc : "Nous avons vu le Seigneur." Mais il leur dit : "Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai point." 
Huit jours après, les disciples étant encore dans le même lieu, et Thomas avec eux, Jésus vint, les portes étant fermées, et se tenant au milieu d'eux, il leur dit : "Paix avec vous !" 
Puis il dit à Thomas : "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains ; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois plus incrédule, mais croyant." 
Thomas lui répondit : "Mon Seigneur, et mon Dieu !" 
Jésus lui dit : "Parce que tu m'as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru." 
Jésus a fait encore en présence de ses disciples beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. 
Mais ceux-ci ont été écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom.

 





Par St Basile de Séleucie

(?-v. 468), évêque 
Sermon pour la résurrection (trad. Brésard, 2000 ans B, p. 128 rev.) 

 

« Nous avons vu le Seigneur »

 

 

Cachés dans une maison, les apôtres voient le Christ ; il entre, toutes portes closes. Mais Thomas, absent alors..., bouche ses oreilles et veut ouvrir ses yeux... Il laisse éclater son incrédulité, espérant ainsi que son désir sera exaucé. « Mes doutes ne disparaîtront qu'à sa vue, dit-il. Je mettrai mon doigt dans les marques des clous, et j'étreindrai ce Seigneur que je désire tant. Qu'il blâme mon manque de foi, mais qu'il me comble de sa vue. Maintenant je suis incroyant, mais lorsque je le verrai, je croirai. Je croirai lorsque je le serrerai dans les bras et le contemplerai. Je veux voir ces mains trouées, qui ont guéri les mains malfaisantes d'Adam. Je veux voir ce flanc, qui a chassé la mort du flanc de l'homme. Je veux être le propre témoin du Seigneur et le témoignage d'autrui ne me suffit pas. Vos récits exaspèrent mon impatience. L'heureuse nouvelle que vous apportez ne fait qu'aviver mon trouble. Je ne guérirai de ce mal, que si je touche le remède de mes mains. » 

Le Seigneur réapparaît et dissipe à la fois la tristesse et le doute de son disciple. Que dis-je ? Il ne dissipe pas son doute, il comble son attente. Il entre, toutes portes closes.


Vous récolterez ce que vous aurez semé, alors bonnes semailles!

 

(saint Cyril de Jérusalem)

 
Bien que la rémission des péchés soit accordée de
manière égale à tous, la communion au Saint Esprit est
donnée à la mesure de la Foi de chaque homme.
Si vous n'avez que peu oeuvré,
vous ne recevrez pas beaucoup.
Mais si vous avez beaucoup lutté,
votre récompense est grande.
Vous travaillez pour vous-mêmes,
voyez où se trouve votre propre intérêt.
(Saint Cyril de Jérusalem )
(Première Catéchèse mystagogique)

 

'Question the beauty of the earth, the sea, the air distending and diffusing itself, the sky. . . question all these realities. All respond: "See, we are beautiful." These beauties are subject to change. Who made them if not the Beautiful One who is not subject to change?'   (St Augustine)

'Question the beauty of the earth, the sea, the air distending and diffusing itself, the sky. . . question all these realities. All respond: "See, we are beautiful." These beauties are subject to change. Who made them if not the Beautiful One who is not subject to change?' (St Augustine)

 

 

 

 

Saint Célestin pape orthodoxe de Rome (+432)

( 8 avril ) 

 

Tropaire ton 3 
Diacre aux côtés de saint Ambroise de Milan,*
Tu succédas à Boniface comme pape*
Tu combattis en faveur de l'Orthodoxie,*
Condamnant le nestorianisme et pélagisme,*
Et tu rejoignis pasiblement le Royaume.*
Saint Célestin, supplie Dieu de sauver nos âmes!

( http://orthodoxievco.net/ecri…/…/synaxair/avril/celestin.pdf)

 

===

About the resurrection of the dead


"But someone may say, `How are the dead raised?' With what kind of body will they come back?" (1 Corinthians 15:35).

The Apostle Paul knows in advance the objections which the unbelievers will make concerning the resurrection from the dead and, in advance, he rejects them. Even today, the non-believers who have not seen with the physical eyes the miracle of the resurrection in nature, much less the spiritual resurrection, ask: "How will the dead be raised?" "You fool!" continues the apostle, "What you sow is not brought to life unless it dies" (1 Corinthians 15:36). Until the seed dies in the ground, the plant will not grow, in other words, something totally different than the seed will sprout up. The non-believers see through their eyes and do not see, but further ask: "How will a dead man resurrect?" How? In the same way that Christ resurrected. He lowered Himself lifeless in the tomb and rose alive. Even nature manifests the resurrection from the dead; but stronger than nature, it is manifested by the resurrected Lord. In order to make it easier for us to believe and to hope - to believe in the resurrection in general and to have hope in our own resurrection, He Himself, resurrected from the grave and prior to that resurrecting Lazarus who lay in the grave for four days, the son of the widow of Nain and the daughter of Jarius.

The non-believers ask: "With what kind of body will the dead rise?" In that kind of body which God wills. With God there are many kinds of bodies. The Apostle Paul divides all bodies into two groups: into earthly bodies and into heavenly bodies. Therefore, they who have died in earthly bodies will be clothed with heavenly bodies: the incorruptible will replace the corruptible, the immortal will replace the mortal, the beautiful will replace the ugly. In this heavenly body man will also recognize himself and others around him as man recognizes himself or even when he is clothed in beggar's rags or even when he is clothed in royal purple.

Lord, All-plentious, do not hand us over to eternal corruption but, as royal sons, clothe us in the garment of immortality.

(Prologue from Ochrid)

 

+++

 

Commentaires de l'Ecriture par Saint Théophane le reclus.
 

Le Seigneur avait dit à Abraham:

Quitte ton pays, et ta parenté, et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai (Genèse 12:1).

Il s'agit d'une image explicite pour le changement de coeur qui se produit chez les vrais croyants, quand ils prennent sincèrement sur eux-mêmes leur croix, et suivent le Christ. 


Ils quittent leur père, l'égoïsme, le crucifiant par l'abnégation; ils quittent leurs parents, leurs penchants personnels pour le péché, les passions et les habitudes, les crucifiant par la résolution de suivre inébranlablement et en toutes choses les commandements du Seigneur qui mettent à mort les passions; ils quittent leur pays, tout le royaume pécheur, le monde avec toutes ses exigences, le crucifiant par la résolution d'être étranger à lui, même si pour cela, il peut être nécessaire de supporter non seulement une perte de la propriété et de statut social, mais même d'endurer la mort elle-même.

 

(Version française Claude Lopez-Ginisty d'après St Theophan the Recluse Thoughts for each Day of the Year St Herman of Alaska, Platina, CA USA 2010)

 

 

===

 

Heureux les artisans de paix !

 

Artisans de la paix

Heureux les artisans de paix ! La phrase est entendue.

Au point que l’on oublie que la paix, dont cette Béatitude nous fait les artisans, n’est pas celle qu’on se fiche, entre voisins qui s’ignorent, mais celle qu’on fait, entre frères. C’est là, comme on dit, tout un art…

Car, au fait, qu’est-ce qu’un artisan ?

L’artisan est un homme qui donne à la matière une forme. Sous ses gestes experts, le bois devient charpente ou meuble.

Le savoir-faire du boulanger donne à la farine, à l’eau, au levain la forme qu’on sait.

Et le tigre, matière vivante, autrement résistante, attend son dompteur.

Par le soin qu’il prend de la matière qu’il travaille, l’artisan possède davantage qu’une simple technique.

Son savoir-faire est bien souvent un « savoir-ne-pas-faire » : le sculpteur de canne écoute le bois qu’il travaille, afin que le coup porté, s’il rencontre un nœud, ne la brise pas.

La machine n’a pas cette patience. Il faut retenir le geste, et ne pas ouvrir sans cesse le four quand le pain cuit.

Le « savoir-ne-pas-faire », l’art de l’artisan, est aussi un « ne-pas-savoir, pour faire » : le dompteur ne peut se reposer sur ses acquis, car son tigre, pour être sien, n’en reste pas moins sauvage.

Pas d’artisan sans l’attention qu’on prête.

C’est en ceci précisément que nous sommes artisans de paix : la matière à laquelle donner la forme de la paix, c’est le monde tel qu’il est.

Le monde est cette matière fragile et vivante, qu’un geste hasardeux suffit à briser ou affoler.

Nous sommes artisans, les mains à la pâte, parce que la paix n’est pas une simple déclaration de bonne intention.

La paix n’est pas, contrairement à la guerre, quelque chose qu’on déclare.

C’est quelque chose qu’on fait.

L’art commence là : les conflits de notre monde ne sont jamais que l’occasion de remonter ses manches.

Martin Steffens enseigne la philosophie en khâgne et a écrit plusieurs essais dont Petit traité de la joie, La Vie en bleu ou Rien que l’amour.

 

===

 Holy Apostles HerodionAgabus, Rufus, AsyncritusPhlegon and Hermas

April 8

 

 

 

 

 

All of these are numbered among the Seventy, and all are mentioned in the Epistles of St Paul.

 

  Herodion was a kinsmen of St Paul: 'Salute Herodion my kinsman' (Romans 16:11). After many sufferings for the Gospel, he worked with the Apostle Peter in Rome, and was beheaded with him.

  Agabus was granted a spirit of prophecy: two of his prophecies are important in the Acts of the Apostles (Acts 11:2821:11).

  Rufus was Bishop of Thebes. 'Salute Rufus, chosen in the Lord' (Romans 16:13).

  Asyncritus (Romans 16:14) was Bishop of Hyrcania in Asia.

  Phlegon, (Romans 16:14) was Bishop of Marathon in Thrace.

  Hermas (Romans 16:14) was a bishop in Dalmatia.

 

 

Sources: Ancient Faith Radio

                    http://ancientfaith.com/

 

We do not know God from His essence.

We know Him rather from the grandeur of His creation and from His providential care for all creatures.

For through these, as though they were mirrors, we may attain insight into His infinite goodness, wisdom and power.'(St. Maximos the Confessor)

 

 

Artisans de la paix

Heureux les artisans de paix ! La phrase est entendue.

Au point que l’on oublie que la paix, dont cette Béatitude nous fait les artisans, n’est pas celle qu’on se fiche, entre voisins qui s’ignorent, mais celle qu’on fait, entre frères. C’est là, comme on dit, tout un art…

Car, au fait, qu’est-ce qu’un artisan ?

L’artisan est un homme qui donne à la matière une forme. Sous ses gestes experts, le bois devient charpente ou meuble.

Le savoir-faire du boulanger donne à la farine, à l’eau, au levain la forme qu’on sait.

Et le tigre, matière vivante, autrement résistante, attend son dompteur.

Par le soin qu’il prend de la matière qu’il travaille, l’artisan possède davantage qu’une simple technique.

Son savoir-faire est bien souvent un « savoir-ne-pas-faire » : le sculpteur de canne écoute le bois qu’il travaille, afin que le coup porté, s’il rencontre un nœud, ne la brise pas.

La machine n’a pas cette patience. Il faut retenir le geste, et ne pas ouvrir sans cesse le four quand le pain cuit.

Le « savoir-ne-pas-faire », l’art de l’artisan, est aussi un « ne-pas-savoir, pour faire » : le dompteur ne peut se reposer sur ses acquis, car son tigre, pour être sien, n’en reste pas moins sauvage.

Pas d’artisan sans l’attention qu’on prête.

C’est en ceci précisément que nous sommes artisans de paix : la matière à laquelle donner la forme de la paix, c’est le monde tel qu’il est.

Le monde est cette matière fragile et vivante, qu’un geste hasardeux suffit à briser ou affoler.

Nous sommes artisans, les mains à la pâte, parce que la paix n’est pas une simple déclaration de bonne intention.

La paix n’est pas, contrairement à la guerre, quelque chose qu’on déclare.

C’est quelque chose qu’on fait.

L’art commence là : les conflits de notre monde ne sont jamais que l’occasion de remonter ses manches.

Martin Steffens enseigne la philosophie en khâgne et a écrit plusieurs essais dont Petit traité de la joie, La Vie en bleu ou Rien que l’amour.

We carry about with us impassioned images of the things we have experienced. If we can overcome these images we shall be indifferent to the things which they represent. For fighting against the thoughts of things is much harder than fighting against the things themselves, just as to sin in the mind is easier than to sin through outward action.' (St. Maximos the Confessor)

We carry about with us impassioned images of the things we have experienced. If we can overcome these images we shall be indifferent to the things which they represent. For fighting against the thoughts of things is much harder than fighting against the things themselves, just as to sin in the mind is easier than to sin through outward action.' (St. Maximos the Confessor)

En vrac...Pour votre réflexion personnelle...

 

===

OCP Chancellor Slams Vatican Ecumenism & Uniate Movement

by ORTHODOXY COGNATE PAGE on APRIL 8, 2016

in FEATURED NEWSNEWS

 

Rt. Rev. Chorbishop Kyriakose Thottupuram of Chicago Chancellor of Orthodoxy Cognate

Rt. Rev. Chorbishop Kyriakose Thottupuram of Chicago Chancellor of Orthodoxy Cognate

OCP News Service- 8/4/16

Statement by Rt. Rev. Chorbishop Kyriakose Thottupuram of Chicago – Chancellor of Orthodoxy Cognate PAGE on the recent conversion of a group Oriental Orthodox faithful to Roman Catholicism through Uniate Movement in India. 

Vatican & Uniate Reunion : Indian, Syriac Orthodox & Thozhiyoor Faithful Join Malankara Eastern Catholic Rite:
http://theorthodoxchurch.info/blog/news/?p=46720

(If anyone wants to join the Roman Catholic Church, he or she is free to do the same, but using Uniatism as a tool to absorb Orthodox faithful to Roman Catholicism is an absolute violation of the existing understanding and practices.)

The Statement 

Global: In common declarations in Rome or elsewhere, Rome would preach non-uniatism, but Rome in her heart is totally imperialistic. These smaller groups of UNIATES (Eastern Catholics) are rewarded by Rome for their efforts and achievements in bringing more of the “separated brethren” (The Orthodox & Protestants) under the universal jurisdiction of the bishop of Rome. There are agencies indirectly or directly controlled by the Congregation of Oriental Churches (in Rome) that financially support such efforts. We Orthodox are so naïve to believe what the Pope says in his common declaration and communique; we really do not read Rome’s mind or do not know how to read her mind. If what the Bishop of Rome says is sincere and honest in his declarations why doesn’t he revoke the recognition of these oriental rites and demand them to go back to their original Church? If this is not done, never trust Rome. All the ecumenism and “oneness” that Rome preaches is hogwash, and is intrinsically hoggish!.

The Church that Jesus founded was never intended to be governed by ONE central authority from somewhere, particularly from Rome; if it was meant to be otherwise he would have clearly taught it in His gospels or the apostles must have clearly written in their epistles. The thread of unity between local churches was maintained in the early church through one faith, one priesthood, and the Eucharistic communion. For Rome, the theory that the Church should be governed by ONE central authority is a matter of faith and is required for one’s salvation! For us Orthodox, it is an Anathema. Every church should be locally governed by a Synod of Bishops with its elected Patriarch/ Archbishop/ metropolitan as the head of the national Church who runs the day-to-day affairs of his national Church at large while the bishops take care of their local dioceses. Until the second coming of Christ, Rome will continue her imperialistic policy and mislead her faithful; Rome has enough resources for it and immense wealth to financially power her such activities.

All the good relationships, educational scholarships for Orthodox clergy in Rome and in their universities and all other good gestures are not totally with good intentions. Behind every so-called “good works”, Rome’s agenda is conversion to the Roman Church. If they can get one convert in a year they would celebrate it. In America EWTN (Eternal Word Television Network) is actively engaged in promoting conversions and highlighting her converts (this TV channel has become available via internet everywhere in the world).

The sad fact is that the Orthodox Church does not realize this hidden agenda and is even willing to go to any extent to coöperate with the Roman Catholic programs without really understanding the dangers inherent in such activities.

+Chor-Bishop Kyriakos of Chicago
Chancellor
Orthodoxy Cognate PAGE
Society established under the Travancore-Cochin Literary,
Scientific and Charitable Societies Registration Act, 1955.
Registration No: A.455/2010

Source:
OCP News Service

Eglise Syro-Orthodoxe Francophone,
Déclaration du Métropolite:

Chers amis. Aholo m'barekh 
Hélas, c'est toujours la même chose: caricaturer l'unité de l'Eglise du Christ s'exprimant à travers des coutumes parfois différentes pour exprimer l'Orthodoxie de la Foi et distribuer la Grâce Sacramentelle par une volonté mal dissimulée d'absorption!...Prions pour que soient dépassées de telles attitudes héritées des aléas de l'histoire ! L'unité est trop souvent confondue avec l'unanimité du Témoignage Chrétien. 
L'unanimité du Témoignage Chrétien ne peut pas sortir confortée par de telles attitudes
tellement irrespectueuses et en contradiction avec les résolutions prises par les Autorités des diverses hiérarchies. 
Un tel double langage, une telle duplicité dans les actes dévoile peut-être certaines intentions secrètes et, en tout cas, montrent le chemin qui reste à faire ...
Prions le Christ Tête de l'Eglise pour l'unité Catholique par l'Orthodoxie de la Foi et dans l'Orthodoxie de la Foi professée et des Rites Sacramentel. 
Restons fidèle à la Foi des trois grands Saints Conciles œcuméniques qui sont l'expression de l'authentique Foi Apostolique en même temps que le socle de base pour tout dialogue œcuménique. Telle est mon opinion en tant que Métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone. 
Ce que j'en dis, je le fais dans le plus grand respect des uns et des autres. 
Mais pour chacun d'entre nous, n'oublions pas l'injonction du Seigneur: 
-"Que votre oui soit oui, que votre non soit non".
Pour nous qui sommes venus de la Tradition latine à l'Orthodoxie Orientale, pour nous qui en occident, avons constaté l'échec des efforts pastoraux de l'Eglise Occidentale , le déracinement spirituel des fidèles et leur dispersion; pour nous qui mettons nos forces aux service de la mission, de la ré-évangélisation à travers la Tradition Apostolique telle qu'elle est transmise par nos Eglises Orthodoxes-Orientales, nous en appelons à un effort croissant de resserrer les liens fraternels entre nos Eglises Orthodoxes Orientales (Petites et grandes) pour que, par l'unanimité du Témoignage Chrétien, nous soyons aptes à faire barrage à de telles tentatives de récupération .

Ici, en France, et en Afrique, un important et grand champ missionnaire est ouvert ...Les Eglises qui aujourd’hui encore veulent être « impérialistes » y ont témoigné de leur incapacité de réunir les fidèles du Christ qui sont aujourd’hui dispersés. 
Les fidèles sont comme des "brebis sans pasteurs". 
Nos Eglises Orthodoxes Orientales peuvent leur apporter cet enracinement spirituel qui leur fait défaut et dont ils ont besoin ... 
Aucune nécessité pour cela de "faire la guerre" à ces Eglises trop souvent tentées d'assimiler les autres, il suffit d'être nous-même, d'avancer dans l'unanimité des cœurs sous la conduite du Christ-Tête et le respect des "Lois ecclésiastiques", des "Canons Apostoliques" pour, dans la complémentarité, réunir dans la Grâce du Saint Esprit le Peuple de Dieu qui a été dispersé par l'Adversaire...

Votre respectueusement et fraternellement dévoué en Notre-Seigneur. 

+Mor Philipose-Mariam, de notre Monastère Métropolitain, ce 5 Avril 2016

 

 

Syro-Orthodox Church Francophone,
Declaration of Metropolitan :

Dear friends. Aholo M'Barekh 

Alas, it is always the same: to caricature the unity of the Church of Christ expressed through sometimes different traditions to express the Orthodox Faith and distribute the Sacramental Grace by ill-concealed desire to absorbtion ! ... 
We pray that be exceeded such attitudes inherited from the vagaries of history! The unit is too often confused with unanimity of Christian Witness.
The unanimity of Christian Witness can not come out strengthened by such disrespectful attitudes and so contradicts the resolutions taken by the authorities of the various hierarchies. 
Such double standards, such duplicity in the acts reveals perhaps some secret intentions and, in any case, show the work that remains to do ... 
Pray Christ Head of the Church for Catholic unity by orthodoxy of the Faith and in the orthodoxy of the faith professed and Sacramental Rites. 
Remain faithful to the faith of the three great Saints Ecumenical Councils which are the expression of the authentic Apostolic Faith along with the basic foundation for all ecumenical dialogue. 
That is my opinion as Metropolitan of the Church Syro-Orthodox Francophone. 
What I say, I am in the greatest respect for each other.
But for all of us, let us remember the injunction of the Lord: 
-"Let your yes be yes, your no, no." 
For us, coming from the latin tradition to Eastern Orthodoxy, for which we in the West have seen the failure of the pastoral efforts of the Western Church, the spiritual rootlessness of the faithful and their dispersion; for us who put our forces at the service of the mission of re-evangelization through the Apostolic Tradition as transmitted by our Orthodox-Eastern Churches, we call for intensified efforts to strengthen fraternal ties between our Churches Eastern Orthodox (small and large) that, by unanimity of Christian Witness, we are capable to block such attempts recovery.

Here in France, and Africa, an important and great missionary field is open ... The churches that still want to be "imperialist" there have shown their inability to bring Christ's faithful who are scattered today .
The faithful are like "sheep without shepherds."
Our Oriental Orthodox Churches can bring their spiritual roots that they are lacking and they need ...
No need for it to "make war" to these churches too often tempted to assimilate the other, just be ourselves, to advance in the unanimity of hearts under the leadership of Christ the Head of the Church and compliance with "ecclesiastical laws", the "Apostolic Canons" for, in complementarity, meet in the Grace of the Holy Spirit on the people of God who were scattered by the Enemy ...
Your respectfully and fraternally devoted in our Lord.
+ Mor Philipose-Mariam, from our Metropolitan Monastery, this April 5, 2016

P.S:
Please excuse my poor English and bring in your prayers our missionary Church. Thank you
 

===

 

===

 

 

Chers amis. Aloho, m'barekh.

LE MAROC PREVIENT L'EUROPE QU'UNE ATTAQUE CHIMIQUE PAR DAECH SERAIT IMMINENTE.

Ne cédons-pas à la peur ni à la panique.

Vivons comme d'ordinaire.

Réfugions-nous seulement dans la prière confiante et appuyons-nous sur le Christ notre Rocher.

 

Métropolite Mor Philipose-Mariam.

 

===

 

===

Laissez-les se tourner vers le Christ !


Persécution antichrétienne dans un pays chrétien

Bien que l’Ouganda soit peuplé à 85% de chrétiens, les régions de l’Est du pays abritent 11% de musulmans. Ceux d’entre eux qui souhaitent devenir chrétiens subissent toutes sortes de persécutions. La pétition mise en ligne par les rappeurs de Leader Vocal dénonce une série de faits choquants : meurtres de convertis, de pasteurs, maisons brûlées… Les rappeurs s’étonnent de ne pas voir de telles exactions portées à l’attention du grand public, et prennent le relais.

Meron Belie, le manager du groupe, explique qu’il a une tante qui s’est installée en Ouganda : « Elle a tout de suite aimé ce pays. Elle qui avait connu l’extrémisme islamiste dans son Érythrée natale, décrit l’Ouganda comme un paradis africain chrétien, où il n’y a pas de guerre. » Les chrétiens ougandais, nombreux et actifs, suscitent des conversions, ce qui déclenche des réactions violentes parmi les musulmans. Ce sont, le plus souvent, les familles des converties elles-mêmes qui commettent les pires exactions.

« C’est un plan d’attaque contre l’Évangile »

François Furtade, chanteur de Leader Vocal, voit se dessiner en Ouganda un plan pour s’opposer à l’évangélisation du pays. Il constate qu’il existe une opposition violente à l’encontre de toute conversion d’anciens musulmans au christianisme et que des groupes islamistes se mettent en place. En particulier le Tabligh, littéralement le « mouvement pour la prédication », spécialisé dans l’islamisation des personnes peu éduquées, qui enseigne une pratique littérale et rigoriste de l’islam. Il remporte un succès fulgurant parmi les jeunes musulmans en Ouganda. Une situation qui inquiète François Furtade : « Souvenons-nous que Boko Haram a commencé exactement comme ça ! » Or, le gouvernement ougandais n’en parle pratiquement pas, et seule une poignée de médias chrétiens s’intéresse à la question.

Jouer sur l’image de l’Ouganda en France

La pétition lancée par Leader Vocal sera remise à l’ambassade de l’Ouganda à Paris. L’idée serait de faire réagir le gouvernement sur le thème : « Voilà l’image que vous donnez de votre pays en France ! »

(Source: Aleteia)

===

 

Bet Armaya vs. Bet Aramaya

 

I am posting this again as a separate thread because it addresses an important usage of two terms that many people get confused with:

Bet Aramaye was not used for upper Mesopotamia! It is not Bet Aramaye, instead it is Bet Armaye (it doesn't have a Ftoho over the Reesh). Although Armaye and Aramaye are written the same without Zaw'e (or diacritical signs), yet with Zaw'e they are different and distinct.

 

1. Bet Aramaya means Land of the Arameans (or Land of Aram, or Bilad Aram in Arabic). and is located to the west of the Euphrates River all the way to Mount Lebanon (i.e. excluding the coastal regions, (i.e. the central part of the Levant).

2. Bet Armaye means the Land of the Highlanders or simply the Highlands, and is located east of the Euphrates in upper Mesopotamia where the land is high as in Noth Iraq and TurAbdin. On a parallel note, it is just as in the British Isles where they call Scotland as the Highlands, and a Scottish person as Highlander. In other words if you want to translate Scotland (Highlands) to Syriac, it would also be Bet Armaye (or the land of the Highlanders), and the Scottish people would be Armaye.

3. Finally, Aramaye is a Noun, the plural of Aram. while Armaye is an Adjective describing a specific people who live in a specific geographical region. Hence, 
Bet Aramaye = Land of the Arameans, while
Bet Armaye = Land of the Assyrians (since Assyrians lived in the highlands and were highlanders). In other words and Assyrian can call himself as Armaya or Armoyo (i.e. a Highlander), but not Aramaya or Oromoyo because that would mean Aramean.

 

(Source:Gabriel Nahroyo Ibrahim )

 

 

 

===

The Fraction prayer of Lent, concentrates on the importance of fasting as an established creed in the conscience of the Church, knowing that through faith and fasting problems are solved. The unwise man has confidence in his power and intelligence but he who is aware of his weakness appeals to God through fasting when in trouble.  ( HH Pope Shenouda )

 

===

http://www.citoyens-et-francais.fr/

Dans le quotidien koweïtien Al-Qabas, le journaliste libéral Ahmad Al-Sarraf critique les imams qui, dans leurs sermons du vendredi dans les mosquées, maudissent leurs ennemis, y compris les juifs et les chrétiens. Al-Sarraf se demande pourquoi les musulmans devraient demander qu’Allah aide les moudjahidines à décapiter les juifs et les chrétiens, qui sont pourtant derrière les inventions dont profitent les musulmans, telles que les voitures, les trains, les avions, les équipements médicaux, les produits pharmaceutiques et d’autres choses essentielles.
Il appelle les musulmans à les laisser tranquilles et à reconnaître leur supériorité dans de nombreux secteurs.

Notons que, dans un autre article récent, Al-Sarraf énumérait les avantages d’Israël dans de nombreux domaines sur les Arabes, qu’il appelait à prendre pour modèle. [1] 

Extraits : [2]

« Allah, punis les chiites, les communistes, les juifs et les chrétiens. Allah, punis les tyrans. Allah, disperse-les,  affaiblis-les, et amène des catastrophes sur leurs têtes. Allah, facilite [la tâche] de nos frères moudjahidines et aide-les à les décapiter. »

Cela fait partie d’une invocation à Allah prononcée il y a quelques jours au cours de la prière du vendredi, suivie par des dizaines de milliers fidèles, et qui s’est tenue devant des dizaines de caméras de télévision.

Cette malédiction proférée par cet « imam » à l’attention des chiites n’a pas de sens, car ils sont assez [maudits], et je ne pense pas que quiconque ait besoin de maudire les communistes, qui sont déjà oubliés et dispersés. Cependant, je suis d’accord lorsque cet imam maudit les tyrans – puisse Allah les disperser – car cela est nécessaire et souhaitable. Personne ne les aime ou n’éprouve de sympathie pour eux, et puisse Allah permettre à nos « frères moudjahidines » de les décapiter.

Cependant, je suis intrigué par sa malédiction suppliant Allah de permettre également à nos « frères moudjahidines », ou plus exactement, « à l’Etat islamique et à Al-Qaïda », de décapiter les juifs et les chrétiens.
Ce sont [les juifs et les chrétiens] qui ont donné à ce prédicateur le tapis de prière sur lequel il se tient, qui ont inventé le microphone à travers lequel sa malédiction est entendue par des centaines et des milliers de gens, qui lui ont fourni le [chauffage] qui l’a réchauffé pour qu’il puisse [se trouver là] et tenir ses propos, qui ont fabriqué le véhicule qui l’a conduit à la mosquée et qui le ramènera à la maison, qui ont créé son lit et sa salle de bains, les portes de sa maison et les serrures de son coffre-fort, son savon de bain, ses chaussures, ses vêtements de soie et les bijoux de ses femmes.
Ce sont eux qui ont aussi inventé et fabriqué les instruments médicaux les plus complexes et découvert les meilleurs sérums et médicaments, qui ont guéri des centaines de millions de musulmans, et sans lesquels ils auraient pu mourir à cause d’un manque de soins.

[Ces prédicateurs] implorent Allah de permettre à nos « frères moudjahidines » de décapiter ces [juifs et chrétiens] comme on décapite un mouton, [alors que ce sont eux] qui ont découvert notre pétrole et l’ont extrait du sol, transporté, raffiné, et qui nous l’ont acheté, nous versant des centaines de milliers de milliards de dollars, de sorte que nous puissions alors être condescendants et arrogants, les inonder d’horribles malédictions, et prier Allah de permettre à nos frères moudjahidines de les décapiter.

Mais si leurs têtes sont coupées, qui fabriquera nos voitures, nos trains et nos avions, et qui leur pourvoira des pièces de rechange ? Qui fournira à nos hôpitaux des lits, des instruments et des équipements pour nos diverses industries primitives ? Qui remplira nos bureaux de chaises et d’ordinateurs, et nos maisons de tapis et de meubles ? Qui traitera nos patients et soignera nos yeux, qui ne peuvent plus voir leurs bonnes actions ?

Ce prédicateur est en droit de maudire qui il veut… Mais laissez… les juifs et les chrétiens… tranquilles. Personne – pas même le plus grand misanthrope – ne peut nier l’avantage et la supériorité [des juifs et des chrétiens sur nous], [ou démentir] leurs découvertes et leurs inventions, et, plus important encore, leur humanisme. Ce sont eux qui, au cours d’une seule année, ont soigné plus d’un million de réfugiés musulmans et leur ont fourni des abris dans leurs pays, alors que nous avons refusé d’accepter même un seul réfugié.

Après tout cela, comment [pouvons-nous] prier Allah de permettre à nos « frères moudjahidines » de les décapiter ?

 Lien vers l’article en anglais

Notes :

[1] Voir Dépêche spéciale n° 6314 de MEMRI, Kuwaiti Columnist: Israel Has Outdone Us In Everything – We Must Learn From It, 18 février 2016. Pour plus d’articles et déclarations d’Al-Sarraf, voir Dépêche spéciale n° 2551 de MEMRI, Kuwaiti Liberal: Persecution of Christians in the Middle East is Tantamount to Ethnic Cleansing, 21 septembre 2009 ; Dépêche spéciale n° 2373, Kuwaiti Liberal: No Hope for Reforms in Kuwait, le 27 mai 2009 ; et Dépêche spéciale n° 2553, Responses in Kuwait to U.S. State Department Report on Human Trafficking, le 21 septembre 2009.

[2] Al-Qabas (Koweït), 3 février 2016.

source

 

===

 

 

 

The new long awaited lexicon of Dayroyo Yokin beth Yahko, called Qlidho dleshono.

 

Soon available.

 

One of the best most complete Syriac lexicon ever.

 

The first edition presented by the students to His eminence Mor Thomotheus Samuel Aktas residing at the monastery of Mor Gabriel.

 

Le nouveau lexique tant attendue de dayroyo yokin Beth Giaco, appelé qlidho dleshono.

 

Bientôt disponible.

 

L'un des meilleurs lexique syriaque le plus complet de tous les temps.

 

La première édition a été présentée par les étudiants à son éminence mor thomotheus Samuel Aktaş résidant au monastère de mor Gabriel

 

===

Bosch escamoteur
 

Selon nos responsables, l’Europe est en guerre contre Daesh. Les attentats commis sur notre continent auraient soi-disant permis à nos politiques de comprendre la situation. A écouter nos bonimenteurs, le drame de Bruxelles aurait réveillé les consciences. Nous sommes nombreux à savoir qu’il n’en est rien.
 
Les attentats en Belgique n’ont rien permis et n’ont rien changé.
 Nous sommes toujours dans les mêmes impasses.
Il suffit de voir ce que sont devenues la loi sur la déchéance de la nationalité française pour les binationaux et les déviances communautaristes de la loi El Khomry.
Le monde des Bisounours est toujours en place, recroquevillé sur ses espérances utopistes.
Rien n’a changé, au contraire, tout s’accélère !
L’antiracisme profite même du contexte pour culpabiliser un peu plus les victimes et enfoncer le clou de la repentance avec des courts métrages hallucinants dénonçant le racisme antisémite, anti-noir, islamophobe, tout en oubliant volontairement le racisme le plus commun actuellement : celui qui vise les Blancs.
 Les Européens de souche sont priés de faire profil bas en évitant toute démonstration de force comme ont osé le faire des patriotes belges à Bruxelles, tout de suite condamnés par l’establishment comme d’affreux hooligans !
S’ils le désirent, les Européens peuvent pleurer, poser des bougies, participer à des marches blanches mais ils ont surtout le devoir d’endosser, en silence si possible, le rôle du salaud.
Pas plus aujourd’hui qu’hier, nous n’avons la possibilité d’avoir un véritable débat démocratique sur le danger de l’islamisation de l’Europe, sur l’immigration de masse et de remplacement, sur l’échec de l’idéologie multiculturelle et sur les fractures communautaires qui se dessinent un peu partout en Europe occidentale.
Certains pays de l’Union, comme la Hongrie et la Pologne, essayent timidement de faire réagir leurs partenaires affaiblis.
Au nom d’une globalisation, tueuse des identités charnelles, une volonté de dissolution et de déconstruction anime l’esprit des élites européennes.
 
La gestion calamiteuse de l’invasion des migrants, du soi-disant printemps arabe, de la crise en Ukraine et du conflit en Syrie en sont des exemples parfaits parmi tant d’autres.
 
Nos élites, déconnectées de la réalité et des intérêts premiers de leurs patries, ne font que gesticuler au lieu d’agir.
 
Là où la Russie de Poutine, avec la Syrie, et dernièrement la libération de Palmyre, donne une leçon d’efficacité au camp occidental, nos dirigeants, empêtrés dans leurs nombreuses contradictions, ne peuvent qu’envoyer une image désastreuse de l’Europe.
 
 En continuant d’être les alliés inconditionnels de ceux qui financent l’islam sunnite wahhabite, directement impliqué dans les nombreux attentats islamiques, nos responsables politiques ne font qu’afficher leur incapacité à être de véritables chefs.
Vincent Reve

sourcel

===

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

'If you keep in mind these things and if you should guard them to the end, you will be blessed. For the chorus of martyrs will receive you. Wearing crowns in the kingdom of heaven, you will enjoy the eternal blessings.  (St. Theodore the Studite)

====

 

Invitation (s) :

 

Exposition internationale d’icônes orthodoxes à Paris – le 21 avril

 

 

Du 21 avril au 26 mai

 

une exposition d’icônes roumaines et

 

bulgares

 

Exposition internationale d’icônes orthodoxes à Paris – le 21 avril

 

se déroulera à Paris.

 

Placée sous le patronage de l’ambassadeur de Bulgarie en France

et

 

réalisée par la paroisse orthodoxe bulgare

 

de ParisSaint-patriarche-Eutyme-de-Tarnovo 

 

avec la bénédiction du métropolite bulgare de l’Europe occidentale

 

et centrale Antonii, 

 

son vernissage aura lieu

 

le 21 avril, à 18h30

 

à l’Institut culturel bulgare et

 

lors duquel la

 

chorale Saint-Siméon de Nana Peradzé 

 

se produira également.

 

 Voici une brève présentation de l’exposition ainsi que des

 

iconographes.

 

(Vous pouvez télécharger sous format PDF l’affiche et le dossier 

 

de l’exposition.)

 

 

===

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

Au Monastère Syriaque de

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en

semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine

tous les 22 et 29 du mois)

 

 

 

*Dimanche 1er MAI:

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kerala. 

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

PRIERES A SAINT JOSEPH ARTISAN POUR LA SECURITE DU TRAVAIL.

PRIERES A SAINTE JEANNE D'ARC POUR LE SALUT DE LA FRANCE

* Sunday, MAY 1:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

PRAYERS TO SAINT JOSEPH ARTISAN FOR WORK SAFETY.
PRAYERS TO SAINT JOAN OF ARC FOR THE SALVATION OF FRANCE

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE GUERISON INTERIEURE 

DU 1er au 5 MAI 

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

Avec programme de Pèlerinage à 

*N-D de Pontmain et le Mont St Michel (Le 2)

*A N-D de Chartres , Aux Eglises  Ste Madeleine et N-D de Verneuil Sur Avre e (Le 3) 

*Parents Martin et Ste Thérèse à Alençon (Le 4)

 

RETIREMENT-PILGRIMAGE INNER HEALING
THE 1st to May 5th
With Pilgrimage program
* N-D Pontmain and Mont St Michel (The 2)
* N-D Chartres and St. Madeleine and Our-Lady of Verneuil Sur Avre (3rd)
* Parents Martin and St. Thérèse in Alençon (4th)

 

*Jeudi de l'Ascension, 5 MAI:

 Pèlerinage des Rogations et de l'Ascension à N-D de Miséricorde

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

 

 

Pèlerinages 2016 (N-D de Miséricorde, Lisieux-Dozulé, Argenteuil, Rome...)

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

 

===

 

 

Pèlerinage à ROME

Marché de Trajan

*Du Dimanche 31 Juillet au lundi 8 , Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas à Rome

Sanctuaires visités:

*Nevers (Ste Bernadette) et Ars (Le Saint Curé)

*San Damiano et Montichiari

*Rome dans tous ses états

*Notre-Dame de la Salette

 

 

Offrande estimée pour participation aux frais:

1000 euros.

SOYEZ NOMBREUX,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

(Inscriptions closes le dimanche 5 Juin)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

There is a higher level of thanksgiving: to give thanks over little. If we give thanks over a few things, God will make us rulers over many things. Perhaps, among the advantages of thanks giving are the continuity of the blessings and its increase, as one of the Fathers said, “Not a gift without increase, except that without thanksgiving”. (H.H Pope Shenouda )

<strong ob-section="" ob-section-images="" ob-default"="" style="box-sizing: border-box;">There is a higher level of thanksgiving: to give thanks over little. If we give thanks over a few things, God will make us rulers over many things. Perhaps, among the advantages of thanks giving are the continuity of the blessings and its increase, as one of the Fathers said, “Not a gift without increase, except that without thanksgiving”. (H.H Pope Shenouda )

It is dangerous to live among bad persons; it is harmful to be surrounded by those with perverse wills. You will feed yourself on their infamy if you associate with the undignified. It is better to suffer the hatred of evil persons than their company. Analogously, just as much good comes from the lives of the saints, much evil comes from the lives of bad persons, for those who touch what is filthy become contaminated.' (St. Isidore of Seville)

It is dangerous to live among bad persons; it is harmful to be surrounded by those with perverse wills. You will feed yourself on their infamy if you associate with the undignified. It is better to suffer the hatred of evil persons than their company. Analogously, just as much good comes from the lives of the saints, much evil comes from the lives of bad persons, for those who touch what is filthy become contaminated.' (St. Isidore of Seville)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,1-15.

En ce temps-là, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée, le lac de Tibériade.
Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait sur les malades. 
Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. 
Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche. 
Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? » 
Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce qu’il allait faire. 
Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain. » 
Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : 
« Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! » 
Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. 
Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient. 
Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. » 
Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture. 
À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. » 
Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul. 
 





Une PRIERE de St Albert le Grand

(v. 1200-1280), dominicain 
Livre sur le sacrement (trad. rev. Tournay) 

 

 

« Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, les leur distribua »
 

 

 

Seigneur, lavés et purifiés au plus profond de nous-mêmes, vivifiés par ton Esprit Saint, comblés par ton eucharistie, fais que nous ayons part à la grâce qui a été la part des saints apôtres et des disciples qui ont reçu le sacrement de ta main.

Développe en nous la sollicitude et l'empressement à te suivre, comme tes membres (1Co 12,27), pour que nous soyons dignes de recevoir de toi le sens et l'expérience de ton aliment spirituel.

Développe en nous le zèle de Pierre pour détruire toute volonté qui serait contraire à la tienne, ce zèle que Pierre a conçu à la Cène...

Développe en nous la paix intérieure, la résolution et la joie qui ont été goûtées par saint Jean, incliné sur ta poitrine (Jn 13,25) ; que nous puissions puiser ainsi ta sagesse, que nous apprenions le goût de ta douceur, de ta bonté.

Développe en nous la foi dans sa rectitude, développe l'espérance ferme et une charité parfaite. 

Par l'intercession de tous les saints apôtres et de tous tes disciples bienheureux, fais-nous recevoir de ta main le sacrement, fais-nous éviter sans cesse la trahison de Judas et inspire à notre esprit ce que ton Esprit a inspiré aux saints qui sont maintenant dans le ciel, réalisant en eux la perfection de la béatitude.

Réalise tout cela, toi qui vis et règnes avec le Père dans l'unité d'un même Esprit, dès avant tout commencement et bien au-delà des siècles. Amen.

 

Ô Mère de Miséricorde Voici une prière sortie du cœur de Marthe Robin (1902-1981), mystique catholique, fondatrice des Foyers de Charité à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme) et aujourd’hui répandus sur les cinq continents :  « Soyez le secours, le soutien de tous les pauvres affligés, la consolation de ceux qui pleurent, le remède des malades, je Vous en supplie, ô Marie. Vous qui êtes la fille bien aimée de Dieu le Père, la Mère immaculée de Dieu le Fils, l'épouse de l'Esprit Saint, Vous que l'archange a saluée pleine de grâces, soyez notre avocate, demandez miséricorde pour les pécheurs.  O Marie, soyez l'étoile qui me guide, ma lumière dans les ténèbres, mon courage dans l'épreuve, mon refuge dans la douleur. O Marie pleine de Clémence, ô ma Mère, ne m'abandonnez jamais. Obtenez-moi de partager bientôt votre bonheur dans la félicité des Anges et des Saints.  O Vierge ! Plus pure que le Ciel, protégez-moi, protégez ma famille chérie, protégez tous vos enfants, comblez-nous de vos faveurs, ornez-nous de vos vertus. Vous êtes notre avocate, demandez miséricorde pour vos pauvres pécheurs ».   Marthe Robin

Ô Mère de Miséricorde Voici une prière sortie du cœur de Marthe Robin (1902-1981), mystique catholique, fondatrice des Foyers de Charité à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme) et aujourd’hui répandus sur les cinq continents : « Soyez le secours, le soutien de tous les pauvres affligés, la consolation de ceux qui pleurent, le remède des malades, je Vous en supplie, ô Marie. Vous qui êtes la fille bien aimée de Dieu le Père, la Mère immaculée de Dieu le Fils, l'épouse de l'Esprit Saint, Vous que l'archange a saluée pleine de grâces, soyez notre avocate, demandez miséricorde pour les pécheurs. O Marie, soyez l'étoile qui me guide, ma lumière dans les ténèbres, mon courage dans l'épreuve, mon refuge dans la douleur. O Marie pleine de Clémence, ô ma Mère, ne m'abandonnez jamais. Obtenez-moi de partager bientôt votre bonheur dans la félicité des Anges et des Saints. O Vierge ! Plus pure que le Ciel, protégez-moi, protégez ma famille chérie, protégez tous vos enfants, comblez-nous de vos faveurs, ornez-nous de vos vertus. Vous êtes notre avocate, demandez miséricorde pour vos pauvres pécheurs ». Marthe Robin

Repost 0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 23:17
'The glory of this Child was, that a virgin should bring Him forth into the world, and the glory of the Virgin Mother was, that she should have for a Son, a Man who was at the same time God.' (St Augustine)

'The glory of this Child was, that a virgin should bring Him forth into the world, and the glory of the Virgin Mother was, that she should have for a Son, a Man who was at the same time God.' (St Augustine)

Première lettre de saint Jean 5,4-10.

Mes bien-aimés, quiconque est né de Dieu, vainc le monde ; et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi. 
Qui est celui qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 
C'est ce même Jésus-Christ qui est venu par l'eau et par le sang, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang. Et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. 
Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit ; et ces trois sont un.
Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont d'accord. 
Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; et c'est bien là le témoignage de Dieu, qui a rendu témoignage à son Fils. 
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage de Dieu en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur, puisqu'il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,19-31.

En ce temps-là, le soir de ce même jour, le premier de la semaine, les portes de la maison, où se trouvaient les disciples, étant fermées par crainte des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu d'eux disant : "La Paix soit avec vous !" 
Ayant ainsi parlé, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 
Il leur dit une seconde fois : "Paix avec vous !" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." 
Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit : "Recevez l'Esprit-Saint." 
"Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." 
Mais Thomas, l'un des douze, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. 
Les autres disciples lui dirent donc : "Nous avons vu le Seigneur." Mais il leur dit : "Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai point." 
Huit jours après, les disciples étant encore dans le même lieu, et Thomas avec eux, Jésus vint, les portes étant fermées, et se tenant au milieu d'eux, il leur dit : "Paix avec vous !" 
Puis il dit à Thomas : "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains ; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois plus incrédule, mais croyant." 
Thomas lui répondit : "Mon Seigneur, et mon Dieu !" 
Jésus lui dit : "Parce que tu m'as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru." 
Jésus a fait encore en présence de ses disciples beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. 
Mais ceux-ci ont été écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom.
 




Par St Cyrille d'Alexandrie

(380-444), évêque et docteur de l'Église 
Commentaire sur l'évangile de Jean, 12, 22; PG 74, 729-736 (trad. Delhougne, Les Pères commentent)
 

 

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu »

 

Cette parole du Seigneur est pleinement conforme à la miséricorde de Dieu, et elle peut nous être d'un grand profit.

Car ici encore il s'est soucié grandement de nos âmes, parce qu'il est bon, parce qu'il

« veut que tous les hommes soient sauvés et qu'ils parviennent à connaître la vérité »

(1Tm 2,4). 

Mais cela peut nous surprendre. Car il devait supporter patiemment Thomas, ainsi que les autres disciples qui le prenaient pour un esprit et un fantôme.

Il devait encore, pour convaincre le monde entier, montrer les marques des clous et la blessure de son côté.

Enfin, de manière surprenante et sans y être contraint par le besoin, il devait prendre de la nourriture, afin de ne laisser aucun motif de doute à ceux qui avaient besoin de ces signes... 

Celui qui n'a pas vu, mais qui accueille et tient pour vrai ce qu'on lui enseigne, honore d'une foi remarquable ce que son maître lui a dit.

Par conséquent, on appelle bienheureux tous ceux qui ont cru grâce à la parole des apôtres, eux qui ont été « témoins oculaires » des grandes actions du Christ

« et serviteurs de la Parole »,

comme le dit saint Luc

(Lc 1,2).

Car il est nécessaire de les écouter, si nous sommes saisis d'un amour passionné pour la vie éternelle, et si nous attachons du prix à trouver dans le ciel notre demeure.

===

(St. Gregorios of Pampady. Painting by Boris Sathyavan (Indonesia). Idea by Fr. Dr. K. M. George./ St. Gregorios de Pampady. Peinture par Boris Sathyavan (Indonésie). Idée du Père Dr. K. M. George. )

New_PageMaker_7.0_Publication[1].pmd

« Pourquoi dans la tentation es-tu triste, ô mon âme, et pourquoi me troubles-tu ? (1)

Examinons devant Dieu s'il y a raison de perdre la paix dans ces circonstances. Serait-ce que nous croirions que la tentation en elle-même est un péché ?

Mais Jésus-Christ, mais tous les saints ont été tentés ; mais aucune pensée mauvaise, aucune imagination, même la plus hideuse, n'est en soi un péché ; toutes ces pensées et imaginations sont sans cesse sous le regard de Dieu, qui voit tout, et elles ne souillent en rien sa pureté infinie.

Serait-ce que nous craindrions d'avoir consenti à la tentation ?

Mais quand même nous y aurions consenti, il ne faudrait pas nous en troubler, [car] même après ses chutes il faut garder la paix, et que la perdre serait une faute ajoutée à une autre faute.

Puis, si la tentation nous a déplu, molestés, contristés ; si elle nous a inspiré de l'horreur, si nous ne l'avons subie que malgré nous et contre notre volonté, nous avons eu en cela même la preuve que nous n'avons pas consenti. On ne pèche que par la volonté ; ce qui est contre la volonté ne peut être imputable.


Serait-ce que nous craindrions de consentir plus tard ?

Mais pourquoi perdre la confiance en Dieu et ne pas espérer qu'il nous soutiendra, si nous le prions bien, si nous nous défions de nous-mêmes, si nous évitons les occasions et ne présumons pas de nos propres forces ?


Serait-ce enfin que cette vie de combats et de luttes nous ennuie ? Mais

nous pouvons amoindrir ces combats et ces luttes en méprisant le tentateur jusqu'à ne pas daigner penser à lui pour lui répondre, jusqu'à lui tourner le dos au lieu de nous battre avec lui, [...] laissons le démon aboyer au dehors sans en tenir aucun compte, et continuons en paix ce que nous avons à faire.

Nous pouvons diminuer nos tentations en n'y réfléchissant pas, quand elles sont passées, pour voir si nous y avons consenti, parce qu'y réfléchir, ce serait un moyen de les faire revivre ; nous ne devons nous les rappeler qu'en gros, pour réveiller en nous la vigilance, l'esprit de prière, et nous abîmer devant Dieu, d'une part dans le sentiment de notre misère, comme sainte Thérèse, qui disait :

« O Dieu ! que je ne vaux rien !

Voilà bien ce que mon mauvais fonds peut produire, voilà bien de l'herbe de mon jardin »

; d'autre part, dans l'admiration et l'amour de la bonté divine :

« O Dieu ! que vous êtes bon d'abaisser votre amour jusqu'à moi ! »


Est-ce ainsi que nous nous conduisons dans les tentations ? »

1. Ps XLI 6, 12.

Abbé André-Jean-Marie Hamon (1795-1874), curé de Saint Sulpice, Méditations à l'usage du clergé et des fidèles pour tous les jours de l'année (Tome II, Jeudi de Quasimodo, Premier Point), Paris, Victor Lecoffre, 1886.

Abbé Hamon,tentation,trouble,péché,pensée,imagination,volonté,consentement,combat,tentateur,prière,paix intérieure

 

 

 

L'AUTORITE DE L'AMOUR

(Par St Grégoire le Grand)

L’enseignement des hommes arrogants a ceci de caractéristique, qu’ils ne savent pas présenter avec humilité, ce qu’ils enseignent, et qu’ils sont incapables de transmettre de façon véridique les vérités, qu’ils possèdent. Ils montrent par leurs paroles, lorsqu’ils enseignent, qu’ils se considèrent comme installés sur un sommet, qu’ils regardent leurs auditeurs comme situés très en dessous d’eux. S’ils daignent leur adresser la parole, ce n’est pas pour les aider, mais seulement pour les dominer.

C’est donc à juste titre que le Seigneur leur dit, par la bouche du prophète :Vous les gouverniez avec violence et dureté. En effet, ils gouvernent avec violence et dureté, ceux qui s’empressent non pas de redresser leurs inférieurs par de paisibles raisonnements, mais de les courber en les dominant avec âpreté.

Au contraire, le véritable enseignement fuit d’autant plus vivement ce vice de l’orgueil, même en pensée, qu’il attaque plus ardemment par les flèches de ses paroles celui qui est en personne le maître de l’orgueil. Il veille à ne pas mettre en valeur par ses manières hautaines celui qu’il combat avec de saintes paroles dans le coeur de ses auditeurs. Il s’efforce de recommander par ses paroles et de manifester par sa vie l’humilité qui est la maîtresse et la mère de toutes les vertus, afin de l’inculquer aux disciples de la vérité par la conduite plus encore que par la parole.

C’est pourquoi Paul a dit aux Thessaloniciens, comme s’il oubliait la grandeur de sa propre fonction d’Apôtre : Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous. L’Apôtre Pierre disait d’abord : Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous. Et il ajoutait, pour montrer la manière dont on doit enseigner, tout en faisant connaître la doctrine : Mais faites-le avec douceur et respect, en gardant une conscience droite.

Lorsque saint Paul dit à son disciple Timothée : Voilà ce que tu dois prescrire et enseigner avec autorité, il ne lui recommande pas une domination tyrannique, mais cette autorité qui vient de la façon de vivre. En effet, on enseigne avec autorité ce que l’on pratique avant de le professer. Car on manque de confiance pour enseigner, lorsque la mauvaise conscience fait obstacle à la parole. Aussi est-il écrit, au sujet du Seigneur : Il parlait comme un homme qui a autorité, et non pas comme les scribes et les pharisiens. Car il fut le seul, d’une façon unique et primordiale, à parler en vertu d’une parfaite autorité, parce qu’il n’a jamais commis aucun mal par faiblesse. La puissance de sa divinité lui permettait de nous servir ainsi par l’innocence de son humanité.

Sources : Morales sur Job 23, 23-24, trad. de la liturgie des Heures.

 

===

 

===

 

 
Combien de fois j'ai cherché la "Méthode" pour prier...
 
Je déteste vous l'avouer, mais je l'ai fait souvent.
"Dis-moi simplement les étapes pour que je puisse les suivre et parvenir à connaître Dieu,"
ai-je demandé à plusieurs reprises. Mais, après un certain temps de nos efforts insensés nous apprenons combien cette notion est naïve. Pourtant je cherche encore la "Méthode".
Et vous?
 
 
 
La citation qui suit du staretz Paisios me frappe comme une vérité importante...
 
Un après-midi, j'ai eu l'occasion de m'entretenir en privé avec un vénérable moine dans la bibliothèque de la maison d'hôtes du monastère.
À un moment donné, je lui ai dit:
" Staretz, je voudrais que tu m'apprennes à prier."
Avec un regard surpris dans ses yeux, il répéta mes paroles:
 
-"Tu veux que je t'apprenne à prier?"
 
«Oui, staretz, que dois-je faire pour prier? Que dois-je dire? Comment dois-je m'asseoir?
"Etant influencé par l'hindouisme, je pensais qu'il devait y avoir une méthode ou une technique particulière, tout comme il y en avait une la méditation j'avais pratiquée.
Il a compris combien je savais peu de choses, mais il ne le montra pas. "C'est vraiment très simple, et tu dois approcher la prière avec simplicité.
 
Il suffit de t'asseoir calmement dans un coin et de parler au Christ comme s'il était en face de toi et à ton écoute.
Et Il est en face de toi et à ton écoute.
Parle-Lui simplement comme à l'un de tes amis. "
 
Le lendemain, je marchais deux heures et demie pour aller voir Père Paisios et lui dire ce qui s'était passé.
Il dit en souriant: 
"Assieds-toi, et je vais t'apporter un pistolet.
Il entra dans sa cellule et me rapporta un chapelet de prière à trente-trois noeuds, représentant les années de la vie terrestre du Christ, et une croix.
 
"Tu sais quoi?" Dit-il en riant.
"Ceci tire des balles spirituelles.
Chaque fois que tu dis la prière:
"Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pécheur", c'est comme tirer sur le diable, donc il ne viendra pas près de toi.
 
Prends-le, afin de l'avoir pour te défendre.
 
(Version française Claude Lopez-Ginisty  d'après  Dionysios Farasiotis
The Gurus, the Young Man, and Elder Païsios
St Herman of Alaska Brotherhood
Platina.California.USA

 

 
Combien de fois j'ai cherché la "Méthode" pour prier... Je déteste vous l'avouer, mais je l'ai fait souvent. "Dis-moi simplement les étapes pour que je puisse les suivre et parvenir à connaître Dieu," ai-je demandé à plusieurs reprises. Mais, après un certain temps de nos efforts insensés nous apprenons combien cette notion est naïve. Pourtant je cherche encore la "Méthode". Et vous?
 
La citation qui suit du staretz Paisios me frappe comme une vérité importante...
 
Un après-midi, j'ai eu l'occasion de m'entretenir en privé avec un vénérable moine dans la bibliothèque de la maison d'hôtes du monastère. À un moment donné, je lui ai dit: " Staretz, je voudrais que tu m'apprennes à prier." Avec un regard surpris dans ses yeux, il répéta mes paroles: "Tu veux que je t'apprenne à prier?"
 
«Oui, staretz, que dois-je faire pour prier? Que dois-je dire? Comment dois-je m'asseoir? "Etant influencé par l'hindouisme, je pensais qu'il devait y avoir une méthode ou une technique particulière, tout comme il y en avait une la méditation j'avais pratiquée. Il a compris combien je savais peu de choses, mais il ne le montra pas. "C'est vraiment très simple, et tu dois approcher la prière avec simplicité. Il suffit de t'asseoir calmement dans un coin et de parler au Christ comme s'il était en face de toi et à ton écoute. Et Il est en face de toi et à ton écoute. Parle-Lui simplement comme à l'un de tes amis. "
 
Le lendemain, je marchais deux heures et demie pour aller voir Père Paisios et lui dire ce qui s'était passé. Il dit en souriant: "Assieds-toi, et je vais t'apporter un pistolet. Il entra dans sa cellule et me rapporta un chapelet de prière à trente-trois noeuds, représentant les années de la vie terrestre du Christ, et une croix. "Tu sais quoi?" Dit-il en riant. "Ceci tire des balles spirituelles. Chaque fois que tu dis la prière: "Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pécheur", c'est comme tirer sur le diable, donc il ne viendra pas près de toi. Prends-le, afin de l'avoir pour te défendre.
 
Version française Claude Lopez-Ginisty  d'après  Dionysios Farasiotis
The Gurus, the Young Man, and Elder Païsios
St Herman of Alaska Brotherhood
Platina
California
USA
 
 
Combien de fois j'ai cherché la "Méthode" pour prier... Je déteste vous l'avouer, mais je l'ai fait souvent. "Dis-moi simplement les étapes pour que je puisse les suivre et parvenir à connaître Dieu," ai-je demandé à plusieurs reprises. Mais, après un certain temps de nos efforts insensés nous apprenons combien cette notion est naïve. Pourtant je cherche encore la "Méthode". Et vous?
 
La citation qui suit du staretz Paisios me frappe comme une vérité importante...
 
Un après-midi, j'ai eu l'occasion de m'entretenir en privé avec un vénérable moine dans la bibliothèque de la maison d'hôtes du monastère. À un moment donné, je lui ai dit: " Staretz, je voudrais que tu m'apprennes à prier." Avec un regard surpris dans ses yeux, il répéta mes paroles: "Tu veux que je t'apprenne à prier?"
 
«Oui, staretz, que dois-je faire pour prier? Que dois-je dire? Comment dois-je m'asseoir? "Etant influencé par l'hindouisme, je pensais qu'il devait y avoir une méthode ou une technique particulière, tout comme il y en avait une la méditation j'avais pratiquée. Il a compris combien je savais peu de choses, mais il ne le montra pas. "C'est vraiment très simple, et tu dois approcher la prière avec simplicité. Il suffit de t'asseoir calmement dans un coin et de parler au Christ comme s'il était en face de toi et à ton écoute. Et Il est en face de toi et à ton écoute. Parle-Lui simplement comme à l'un de tes amis. "
 
Le lendemain, je marchais deux heures et demie pour aller voir Père Paisios et lui dire ce qui s'était passé. Il dit en souriant: "Assieds-toi, et je vais t'apporter un pistolet. Il entra dans sa cellule et me rapporta un chapelet de prière à trente-trois noeuds, représentant les années de la vie terrestre du Christ, et une croix. "Tu sais quoi?" Dit-il en riant. "Ceci tire des balles spirituelles. Chaque fois que tu dis la prière: "Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi pécheur", c'est comme tirer sur le diable, donc il ne viendra pas près de toi. Prends-le, afin de l'avoir pour te défendre.
 
Version française Claude Lopez-Ginisty  d'après  Dionysios Farasiotis
The Gurus, the Young Man, and Elder Païsios
St Herman of Alaska Brotherhood
Platina
California
USA
 
'Let us stand fast in what is right, and prepare our souls for trial. Let us wait upon God's strengthening aid and say to him: "O Lord, you have been our refuge in all generations."' (St. Boniface)

'Let us stand fast in what is right, and prepare our souls for trial. Let us wait upon God's strengthening aid and say to him: "O Lord, you have been our refuge in all generations."' (St. Boniface)

St. Gregorios of Pampady

image

*Birth Of Thirumeni

Family Of Thirumeni:

Pampady is a beautiful village in the Kottayam district of Kerala, India. Majority of the people there belonged to Orthodox Syrian Christian Denomination. “Karinganamattom” Family is one such old time, famous Orthodox Syrian Christian Family, a branch of which is the “Moolakara” Family into which Our Thirumeni was born.

image

Parents of Thirumeni:
“Avira”, Thirumeni’s paternal grandfather had two sons – Kuruvilla and Chacko. Chacko married Ilachi from the Velukottu family from Veloor. They had four sons and six daughters. Thirumeni was the fifth child among the nine of them. He was born on 1060 Meenam, 24th according to the Malayalam System or on April 5th, 1885 (Sunday) according to the English Calendar.

Thirumeni’s baptismal name is “Kuriakose”. Though our Thirumeni’s parents were not very rich, it never hindered their prayerful life. Thirumeni’s father used to teach the young Kuriakose prayers by making him sit on the father’s lap. Thirumeni’s mother taught him Psalms from his childhood days. All these instilled Thirumeni to lead a prayerful life from the very young days.

image

House Of Thirumeni:

Thirumeni’s father Chacko, built a house in the “Pezhamattathu Plot”. This was at the place called “Patham Mile” (10th Mile), North Of K. K. Road (Kottayam – Kumily Road) around 20 km away from Kottayam town. This house was later donated to the Church to built a “Kurishum Thotty” (Cross) by the family members after the Heavenly Abode of Thirumeni. Now a big cross in the name of Pampady Thirumeni stands in the place where initially the house of Thirumeni was situated.

111

Consecrated as the Metropolitan on 16 February, 1929

Ordination as the Metropolitan:

Due to the insistence of Vattasseril Thirumeni and Mathews Mar Ivanios of Kottayam diocese, Ramban was ordained as the Metropolitan on 16th February, 1929 by the Late Moran Mar Baselious Geevarghese 11 Catholicose. This was the next day after which Baselious Thirumeni took over as the Catholicose. Hence Pampady Thirumeni is the first Metropolitan, H.H Catholicose consecrated. He was also presented the name ” Kuriakose Mar Gregorios”.

Relation Between Pampady Thirumeni and Bava Thirumeni ( Moran Mar Baselious Geevarghese 11 Catholicose):

Pampady Thirumeni had a very close relation with Bava Thirumeni. Pampady Thirumeni always used to carry a hand kerchief and a key set. He made it a point to hand over the hand kerchief to someone present there before visiting Bava Thirumeni as a token of respect. There should not be anything hidden before him. He never used to visit Bava Thirumeni showing his bare head. Bava Thirumeni also had a great affection towards Pampady Thirumeni. Even in his last days, inspite of failing memory, he used to enquire about Pampady Thirumeni.

Relation to Parumala Thirumeni

image

As the Metropolitan of Kottayam, he lead the diocese beautifully for about 36 years. Whatever be the problem in the diocese, he tackled everything smoothly by the grace of the Holy Spirit. He presided over the functions of Parumala Seminary also for an year during this time. His devotion for Parumala Thirumeni was tremendous. After the ordination, Pampady Thirumeni was presented the Holy Sceptre (Amsha Vadi) of Parumala Thirumeni. This Amsha Vadi was given to Thirumeni by the Holy Grace to perform everything well. Every year Pampady Thirumeni made it a point to visit the Kabar of Parumala Thirumeni and fast for a day in prayer.

image

As a Church Leader

Pampady Thirumeni was the trustee of the Catholicate Endowment (Catholica Nidhi) which was started in 1934. Thus he was able to guide the Malankara Orthodox Syrian Church in all matters. His devotees in Kottayam built the Karapuzha Mar Gregorios Chapel. Just like Pampady Dayara, Thirumeni used to look after this chapel also. In memory of Thirumeni, Pampady Mar Gregorios Memorial High School was built in 1929 by Thirumeni’s paternal uncle, Pampady Karinganamattathil Kochukora.

Thirumeni used to get up early in the morning at four. In addition to the five Lents that the church has specified, Thirumeni used to take fasting prayers and Lents to end the fight between the two factions.

image

Thirumeni’s Stand During Church Fights:

Even during the time of Church fights, Thirumeni had no anger or dispute towards any body. He visited Mar Athanasios Thirumeni at Thrikunathu Seminary when he was not well. Similarly he visited the diseased Michael Mar Dionysius at the Manarcad Church.

During this time, there came a Court Order that he was not supposed to enter the Pampady Valiyapally, which was his own church (idavaka pally). The order was brought to Thirumeni for his signature. Thirumeni enquired as to what it was and was told the matter. He immediately signed it and gave it. His eyes became red. He said “even the dogs can enter to the Church premises and bats can move freely along the church lofts, but me….”.

After that it was required that Thirumeni had to go to the Court to record his words. Two to three days before the case, Thirumeni used to go to the Pazhaya seminary. Advocates used to come and teach Thirumeni what to tell in the court. But Thirumeni always used to pray that he should never be led into the Court. He had full assurance in the Lord God and was not worried about the material things around. One day, Thirumeni had to reach the premises of the Court to give verdict. But the case was postponed to a further date and later it was cancelled. Thus Thirumeni never had to enter the Court.

image

Thirumeni as a Guardian for the Poor:

There were many incidents which brought forth the caring nature of Thirumeni. One such incident is mentioned here. There was a beggar in Pampady named Murikayan Mathai from ‘Thiruvithamkore’. Thirumeni felt a great concern for this person. He came to know that the beggar was lying in a state of severe disease due to old age in a shed at 11th Mile, beside K K Road. Thirumeni instructed a near by person to take care of the beggar. The next day, Thirumeni visited him and anointed him (“Rogikalude Thaliabhishekom”). Very soon the beggar died and Thirumeni arranged for his funeral in the Pampady Valiya Pally cemetery itself.

Thirumeni used to help many high school and college students, without any one coming to know of it! One day a college student near Thiruvalla wrote a letter to Thirumeni, requesting for money to be given as the college fees. Thirumeni replied telling that he would do so. He remembered this the day before the last day of the payment and send the money through a person to the student. These incidents goes on and on. Anyone who came to know Thirumeni would tell about these qualities in Him.

image

Thirumeni, please pray for us….

222

Thirumeni’s Beloved Servant – ‘Pottan’

Only very few know who and what Thomas the deaf and dumb, but remarkably loyal servant of Rambachan was or his daily chores in the service of his beloved master.

Thomas came on Mithunam 18, 1090, as Rambachan’s cook. He belonged to the Ooppootil family of Veloor Karickamattom. His father was a regular help for the late Palampadom Vakil. Thomas has spoken at length, of course, in sign language to P.C Yohannan Ramban. ‘Pottan’ as Thomas was called by some, was very intelligent and had a grasp of most things happening around him. He would take his part whenever he could contribute meaningfully. The way he pictured in sign language personages like Mahatma Gandhi, the Viceroy, Patriarch Bava, Wattacheril Thirumeni, Kurichi Valiya Bava Thirumeni and Julius Metropolitan has been quite memorable.

He seemed to pose as though the whole of Pothenpuram was his own. Every tall coconut palm you see on the hill slopes was indeed planted by him, watered by him from the pond of Charothuparambil and Kizhakkemuri. Because they were fruits of his labour he would not part with any of the produce that Pothenpuram yielded. He would express himself without any reserve to anyone. In fact people around had some respect for his temper. He wouldn’t even spare Pampady Thirumeni!

image
Thirumeni’s devoted “Pottan”

image
Thirumeni and his devoted “Pottan”

In early days when there used to be a number of inhabitants in the Dayara ‘Pottan’ would look after all their needs without demur. He was good to all of them. Semmassans or others. He was blessed with a healthy body, clean habits and regular prayer vigil. He would take his bath every evening at the neighbouring Kizhakkemuriyil family pond. Reaching the ‘Kurisinthotti’ on the western side, on his way back, he would make a special noise. After serving food for every inmate e would go to the church nadakasala and remain on his knees in prayer at least for an hour. He wouldn’t like to be disturbed at that time. The callus on his knees looked like that on a camel.

Not many could claim a life more open and simple. Dayara members used to get many helpings of dishes from ‘Pottan’ just by flattering him as a very intelligent man. Those who visited the Dayara would often give him his share after giving ‘Kaimuthu’ to Thirumeni. ‘Pottan’ used to keep it all in a chest safely in the attic. He had a sister whom he used to visit once in a while. Dayara members would take away the money from the chest, out of good humour, just to tease him. He would smell out if any one touched his chest. There could be a lot of noise, then, for a day or two till Thirumeni intervened.

‘Pottan’ was keen on keeping the courtyard clean. He wouldn’t allow a blade of grass to grow there. Thirumeni who appreciated it, would reward him with ‘thorth’ and ‘mundu’. Even thought every one had a soft corner for Pottan, one who really cared for him was Puthettu Kaduppil P M Philipose Achen. Pottan would not grudge going to some houses he was close to, like Thrikkothu Manalel and Madathil Asan’s, to fetch provisions for Dayara use.

image
Grave Stone of ‘Pottan’ beside the Dayara Chapel (right side of Thirumeni’s Kabar)

How heart broken he was when Pampady Thirumeni passed away! He was inconsolable. He wanted to be buried alongside Thriumeni, he would try to tell others this. He wouldn’t miss any mass of fail to partake of Holy Qurbana whenever it was offered. Thirumeni was equally fond of him. “You should look after him when I am dead. I wish he passed away before I did. He would inherit heaven, no doubt.” Thirumeni said to Yohannan Achen. And Achen considered it a blessing that he could follow Thirumeni’s instruction to the full extent. Thirumeni also wished that Pottan should be cremated near Thirumeni where he would be able hear Thirumeni if Thirumeni calls him.

Pottan died on July 28, 1971. As he wished he was buried on the Dayara courtyard, where his grave stone is visible from Thirumeni’s Kabar. The innocent occupant of the tomb right of Pampady Thirumeni’s on the dayara courtyard will certainly gain eternal rest.

image
Grave Stone of Pottan 
image
Daniel Mar Pilaxinos Metropolitan presenting ‘Pottan’ with a gift

Padinjarekara Mathai

A man called Padinjarekara Mathai also served the Dayara for odd jobs. He joined duty on April 13, 1916. His main duty at the beginning was collecting ‘pidiyari’ and other offertories sent by his friends and well wishers of the Dayara. Big hands of banana, other fruits, special dishes, sweet meats, whatever the neighbouring house holds used for themselves, a portion of it would be first sent to Thirumeni. There was no shortage of any sort for any of these things. They were all given away to guests and visitors to the Dayara as well as to the servants.

333

 
 

Established the Mar Kuriakose Dayara near Pampady in 1914

Pothenpuram Hill

Pothenpuram is a beautiful hill which interlocks the places Pampady and Meenadom. Pampady lies in the Eastern region of the hill and the rest is Meenadom. It was told that a deep hum was heard if someone stamps the Hill, and hence the origin of the name “Pothenpuram”. It is also believed that the name originated because there were many Bisons during that time and hence the name “Pothenpuram”. (A literal translation may well be ‘Bison – Back’). Pigs, porcupines and bisons used to roam freely along this tract. Mar Kuriakose Dayara and the Church is situated on the raised plateau, amidst this hill.

image
Pampady Dayara, amidst Pothenpuram Hill

Placed centrally between Meenadom and Pampady, it invites co-operative effort from both Meenadom and Pampady region for its all round development. The mile long hill is skirted by fertile paddy fields yielding a rich harvest of ‘mundakan’ and ‘viruppu’ varieties of paddy. Till well into the 20th century human inhabitation was limited to the fringes of these paddy fields, it is said. The land was ideal for coconut and areca nut farms. Treated and processed areca nut found ready market in bordering Tamil Nadu areas. Traders from Tamil Nadu used to come and stay in Pothenpuram to deal in ‘Korappakku’ giving the name ‘adakkakalom’ to one of the plain stretches on the hill.

The Pothenpuram Hill was initially in the hands of an ancient aristocratic Nair family (Karthavu Family), who resided at a place called Kothala in Pampady. Later this family grew financially weak and hence the various regions of the Hill was sold to different people. Thus the place where the Dayara lies came in the hands of Madathil Aashan, the revered teacher of Pampady Thirumeni.

image
Madathil Aashan

Reason for the establishment of Dayara:

In the mean time, Pampady Church was closed due to the fight between the two factions. This disturbed Ramban’s prayerful and pious life. It came to the extent that Ramban had to move away from the Church. It was indeed painful for Ramban to leave behind Pampady Church where he was staying the past ten years and which was his home church.

One day, on the way to the Pallithazham school, Madathil Aashan visited Ramban. Seeing the grief-stricken face of Ramban, Aashan understood the situation. Ramban explained about the fight and the result of the same in a sorrowful tone. Aashan comforted the Ramban by suggesting that the Ramban make an ashram and a Church and to move over there. Ramban wanted to know how it could be done, as there was no money. Aashan assured that he would give the land and that the rest would all take place without any worry. Ramban conceded to his beloved master’s advice. Ramban invited Cheriya Madathil Velyachan (Valiya Yacob Kathanar) also to see the place. Hence along with the Achan and Aashan, Ramban went and saw Pothenpuram. They liked it immensely and the registration took place on 15 Chingam, 1087.

Construction of the Well:

The construction of a well was started on 8th Idavom, 1089. Ramban used to come from Pampady to inspect the work. On 25th of that month, Ramban built a tent. On 31st, water was seen in the well. On 1st Midhunam, Ramban started staying in the tent there. After the construction of the well was over, Ramban thought about constructing the Dayara. But due to lack of money, it did not proceed. Instead Ramban decided to rent a house. But due to unavailability of a suitable house, even that idea was abandoned. Slowly Ramban, with the help of a few others started collecting money for the construction of Dayara from the people of Meenadom and Pampady.

Construction of the Church:

Ramban decided to build a temporary church there at the earliest. Thus the church was built at the place of the current ‘Nadakashala’ of the Church. Ramban celebrated the Holy Mass for the first time here on 15th Makaram, 1090 along with the celebration of Mother Mary’s Festival of Seeds (vithu vila perunnal). Many people attended this function. Karinganamattathil Chacko used to stay with Ramban during this time, as a token of his love and respect for the Ramban.

image
Church at Pampady Dayara

Ramban: A Guardian for all

Ramban soon became a guardian for those in and around the place. He used to take Syriac classes for the children and devoted his time in prayers. Everyday devotees used to bring fruits and other crops to the Dayara. All these were given away to those who came to visit Ramban. Ramban made it a point to show hospitality to who ever came to visit him and gave them food till their stomachs were full!! The same was the case with social service and alms giving.

image
Ramban: Kuriakose Mar Gregorios

Thabore Dayara:

Soon after the church construction was over, on 13th Medom 1090, Vattasseril Mar Dionysius Thirumeni visited the Dayara. He liked the place very much and stayed there for three days and later proceeded to the Pazhaya Seminary. He christened the Dayara as “Thabore Dayara”.

Ramban: A strict teacher

Ramban was a very strict teacher. He used to beat even the best students if they showed lack in studies or indiscipline. Afterwards Ramban used to feel sad about the incident. He used to apply oil and hot water bags to the hurt areas. He also used to buy eatables and present to his disciples later.

Church Re-Construction:

The stone laying function of today’s Dayara Church took place on 28th May, 1920. This was conducted by Yuyakim Mar Ivanios Metropolitan of Kandanad diocese. When the central pillar of the church was constructed, many witnessed a shining star in the sky. This took place in the after noon. The Church was consecrated on 20th January, 1923 by Geevarghese Mar Dionysius Thirumeni and Vakathanathu Mar Pilaksinos Thirumeni.

Words of Vattasseril Thirumeni after seeing the Thabore Hill:

image
Vattasseril Thirumeni who termed Pampady Dayara as “Thabore Dayara”

image
image
image

Poem on Thabore by Mahakavi Puthenkavu Mathen Tharakan
image
image
image
image
image
image
image
image
image

Extracted from the biography of Thirumeni, “Thaborile Thapasavaryan” by K. V Mammen

444

 
 

Made Ramban by Kadavil Paulose Mar Athanasios on 29 July, 1906

Ramban in Pampady Church

After being ordained as the Ramban on 9th July, 1906 by the Catholicose H.G. Poulose Mar Ivanios, Ramban stayed at the Pampady Church. It was during this time that the Pampady Church was rebuilt and the second floor was built to the ‘Nadakashala’. The beautiful paintings now seen in the ‘Madbaha’ of the Church were also drawn during this time. Ramban used to announce in the Church about the planned work and the devotees used to gather together to do these work, which got over very quickly due to the united effort. Ramban was very particular that all the workers should be fed well.

The people used to present Ramban with many eatables and harvests when they visited him. And all these were given away to the devotees who used to come to see Ramban. It should be noted that the more he gave, the more he used to get back. Ramban’s first teacher, Madathil Aashan still continued teaching in the Pallivathulkal school, adjacent to the church. It was Ramban’s another main hobby to present the students there with eatables. Thus Ramban was loved by one and all.

image
Pampady Church

Ramban in Parumala Seminary

At this time, as per the instruction of Ramban’s Malpan H G Vattasseril Thirumeni, Ramban shifted to the Parumala seminary. There he served as the assistant of Kallasheril Punnose Ramban. The stay at Parumala Seminary, where Parumala Thirumeni’s body was laid to rest was indeed a spiritual renovation for the Ramban. His desire to follow the sanctified foot steps of Parumala Thirumeni raised the Ramban to great heights. He was also appointed to teach Syriac to the church scholars at Parumala Seminary. Vattasseril Thirumeni used to make Ramban write replies for his letters from foreign lands like ‘Sheema’. Ramban’s Syriac letters were very beautiful and hence his hand writing very impressive. One day, His Grace Abdulla Patriarch, who was staying at the seminary asked Ramban to celebrate the Holy Qurbana. Though initially Ramban was a bit hesitant to Celebrate the Holy Mass in Syriac in front of the Patriarch, it finally resulted in everyone praising Ramban.

image
Pampady Thirumeni as a Ramban

Disciples Of Ramban

During his stay in Parumala Seminary, Ramban got two disciples: Vattamala Abraham Deacon and Mannukaduppil Kuriakose Deacon.

Ramban with the First Catholicose:

When the First Catholicose, H.G Murimattathu Poulose Mar Ivanios was not well and was resting at Parumala Seminary, Ramban used to look after him with due care and love. The Catholicose used to term Ramban lovingly as “My Ramban” (“Ente Rambachan”). The Bava Thirumeni used to love Ramban so much. Bava played a major role in forcing the Ramban to become the Catholicose, when Vakathanam Kaaruchira Pilaksinos Metropolitan disagreed to continue as the Catholicose.

image
Second Catholicose (Vakathanam Bava / Vailcattu Bava)

55

 

Deaconship on 5 February, 1899

Sub-Deaconship on 5 Feb, 1899 (Age of 14)
Thirumeni was made the Sub-Deacon and given title of the “Korooyo” (sub-deacon) at the Pamapady Church on 5 Feb, 1899 at the age of fourteen by Poulose Mar Athanasios, who was in charge of the Kottayam diocese. Along with Thirumeni at that time itself, Rev Father O.C. Kuriakose of Kandathil and Alexanthrayose Kor Episcope of Kadavumbhagam was given the Sub -deaconship. Later he was elevated to the order of ‘SHAMSHONO’ (Full-Deacon)

image
Pampady Thirumeni as a Deacon

Life as a Deacon:

Immediately after he was made the Deacon, Thirumeni proceeded to the Old Seminary for his theological studies. The main Malpan (Teacher) at that time was Vattasheril Geevarghese Malpan. Scaria Malpan of Ilavanamannil, Alexanthrayose Malpan of Mattaykal and P. P Joseph Kathanar (Fr Joseph) of Chakkarakadavil were the other main teachers of Thirumeni. Every Monday morning Thirumeni would walk to Kottayam along with other Pastoral students and would return back on Friday. It was routine for Thirumeni to invite his friends home on Fridays. He enjoyed treating them with tasty food. This hospitality of Thirumeni is well known far and wide and continued till his last days. Slowly the young Deacon became well versed in Syriac Language, Biblical Knowledge and mastered theological treaties and sacraments. He was a very good student who always respected his teachers and other scholars. His simple life style, discipline, humility and hard work made him a favourite among his teachers.

image
Vattasseril Geevarghese Mar Dionysius (Main teacher of Pamapady Thirumeni)

The First Miracle:

The young deacon used to stay in Pampady when the seminary closed for vacation. He usually stayed in the Church and always took care to follow the Church Rituals. He used to regularly pray and fast. One year the villagers faced severe famine. All ponds and rivers dried up. All ran here and there in search of water. All crops were destroyed. During this time, on a Sunday after the Holy Mass, the young deacon declared that everyone should pray intensely for three days. Many of the devotees fasted and prayed for rain. But, some unbelievers took this as an opportunity to mock the young deacon. On the third day of the prayer, while congee (kanji / rice porridge) was being served to the poor people on the Northern side of the Church at the Chethimattom Field, the sky darkened and heavy down pour started!!! People had to move to the nearby homes to have their food. The deluge was so heavy that the vessels, like the ‘Chempu’ (cauldron), in which the congee was made had to be tied to the nearby coconut trees so that they were not swept away in the torrent.

image
Intense prayer of Thirumeni brought forth Heavy Rain

Stay in Parumala Church:

The young deacon stayed in Parumala seminary as per the instructions of his Holy Malpan, Vattasseril Geevarghese Mar Dionysius. He used to accompany the Malpan to various places. Some time after which Thirumeni got the deaconship, his father Chacko passed away. His father used to constantly worry about the young deacon due to lack of money. Thirumeni himself has told in many occasions that it was very difficult for him to buy even a pair of dress to be used in the Holy Mass. Thirumeni made it a routine to give clothes to the poor on the day of his father’s demise every year (29th of ‘Kanni Masam’).

image
Parumala Seminary

Ordination as Priest and Ramban:

Vattasseril Malpan was impressed by the young deacon’s prayerful and disciplined life. He felt that the young deacon was apt to be ordained as the ‘Metropolitan’. But before that he needed to be ordained as the ‘Ramban’. Thus on 8th July, 1906 the young deacon was ordained as the Kassisso (Full-Priest) by H.G Murimattathu Poulose Mar Ivanios (the first Catholicose of Malankara). The next day the Catholicose ordained him as the Ramban. Thus Pampady Thirumeni was consecrated as the ‘Ramban’ (Rabban in Syriac) on 9th July, 1906 by the Catholicose H.G.Poulose Mar Ivanios at the Pampady Church. The next day ‘Ramban’ solemnised his first Holy Mass.

image
H.G Murimattathu Poulose Mar Ivanios 
(The first Catholicose of Malankara, who ordained Pampady Thirumeni as ‘Kassisso’ and ‘Ramban’)

66

Studies Of Thirumeni

Education:

As per the usual custom that prevailed during those times, it was at the age of 5 (1890) that Thirumeni first started his official education. There was at that time, a small school at Karakuzha on the side of K K Road. Later this was moved near to the small church at Pampady. Hence from then on it came to be known as “Pallivathulkal School” (School near the Church Gate). At that time, a very famous teacher (“Aashan”) by the name of “Madathil Raman Pilla Aashan” was teaching there. There were two classes in this school with around 100 students. Class 1 was under “Kushumbil Krishna Pillai” from “Erivaloor”. Class 2 was under Madathil Aashan. But, Madathil Aashan made it a point to look after the well being of all these 100 students of both these classes.

image
Pallivathulkal School

All that was taught in this school was the basic arithmetic and to read and write. Those who wanted to go for higher studies had to go to Kottayam, which was not possible at that time due to lack of conveyance. If a person studies for 4-5 years under Madathil Aashan, he would be proficient in all the required knowledge. Our Thirumeni was a very good student who had a craving for knowledge. He keenly listened to all that was taught in the class. Since he was an obedient and a quite child, he was liked by all.

Madathil Aashan was well versed in Tamil. Thus most of his students also learned the same. Among them was our Thirumeni. This is the reason why Thirumeni maintained a good collection of Tamil books later.

image
Madathil Aashan

Character Of Thirumeni:

1890 was a time when caste system was at its peak. Many Nair students also studied with Thirumeni. They never used to go out for lunch as they were not supposed to touch or interact with the lower caste people. Thirumeni used to take Coconut and Molasses (“Sharkara & Thenga”) for these students from home, so that they needn’t stay hungry. Thus from the younger days Thirumeni had the habit of feeding all those who were hungry. This continued even when he grew up. Thirumeni was known for his hospitality far and wide. Never a person who came to see Thirumeni, returned empty handed!!

Prayerful Influence Of Grandma:

During the times when he studied under Madathil Aashan, Thirumeni stayed in the “Moolakara Family” with his Paternal Grandma “Unnichi” at his home in “Pezhamatathu”. His Grandma was a devoted servant of God who followed the prayers and lent religiously. She made it a point to tell Thirumeni devotional stories of Mother Mary and Parables of Jesus Christ. Thirumeni used to listen to all of them intensely. This created in Thirumeni a love for the prayerful life.

Thirumeni and the Church:

From the very young days, Thirumeni loved taking part in the Qurbana. He used to stand right in front of the church to have a full view of the Mass and even jostled his way up. He longed to serve on the ‘madhbaha’ and take part in the Holy Mass. The parish priests at that time: Rev Father Parapurathu, Rev Father Kochukulathil and Rev Father Aykarapadavil, helped Thirumeni fulfil his wish. He was so devoted in his duties that the achens decided to ordain him as a Priest. Many church fathers, including Kadavil Mar Athanasius Thirumeni told this news to Pampady Thirumeni’s father Chacko. But owing to financial difficulties at home, Chacko did not approve of the idea in the beginning. This denial of the offer led to several mishaps at their home, including Kuriakose nearly incapacitating his right hand in a crusher when he was feeding sugar cane into it. Thirumeni’s right hand had a slight handicap which led him to be a Left Hander. This made Chacko realize that God’s will was the supreme and it was not right to go against the Lord God’s decision. Realising his mistake, Chacko sent word of his willingness to have his son ordained.

image
Kadavil Poulose Mar Athanasius Thirumeni

 
 

About Thirumeni

Pampady_Thirumeni1

  • Birth Of Thirumeni on April 5, 1885
  • Studies Of Thirumeni
  • Deaconship on 5 February, 1899
  • Priesthood on 28 July, 1906
  • Made Ramban by Kadavil Paulose Mar Athanasios on 29 July, 1906
  • Established the Mar Kuriakose Dayara near Pampady in 1914
  • Thirumeni’s Beloved Servant – ‘Pottan’
  • Consecrated as the Metropolitan on 16 February, 1929
  • Titled ‘Kuriakose Mar Gregorios’ on 16 February, 1929
  • Thirumeni, as the Devoted Servant Of Church
  • Heavenly Abode on April 5, 1965
  • Prayerful Homage to Thirumeni

MIRACLES

Even the dog listens to Thirumeni

A Miracle: A stray dog used to come regularly to visit Thirumeni. Thirumeni used to feed the dog from the window by sharing his meal. In addition to that Thirumeni also used to give the dog milk and biscuits. If the dog finds that Thirumeni is not in the dayara she would go away without…

Susy Mathew Writes (Saved from Death)

Then my third child Dr. Subash was only three. We were planning to leave for Paravoor. But Subash developed a little fever and cough. Soon he fell badly ill. He started wheezing and ran high temperature. Specialists like Dr. Poduval and Dr. Amburan were attending on him. Injection and other treatment for three days proved…

P.C. Kurian Writes (Polio Cured)

My second daughter Raymol was extremely smart in studies and in conversation. Once my uncle said, “I wonder whether her smartness would attract some evil eye!” At the age of five she was struck by polio. We took her to many doctors, all experts. No good. It was then that Thirumeni visited Madras to go…

Witness of a Brother and Sister

While P.C. Kurien Padinarekara, advocate in Madras testifies to the healing his daughter Raymole experienced owing to Thirumeni’s intercession, his sister Susy has an equally stirring experience of his son Dr. Subash who was healed of long standing ailment because of Thirumeni’s prayer.

Food is Obtained Miraculously at the Dayara

It was another lean spell at the Pampady Dayara. Even the borrowed money had run out. Thirumeni would give away liberally whatever was left without a thought for the morrow. It was November 8th, 1956. People seeking help started trickling in. And Thirumeni instructed his people not to disappoint anyone whatever the demand. There was…

Financial Problem Solved for the School Teacher

P.C.Yohannan Ramban was one among the social activist who was saddened by the devastating effects of AIDS disease, a curse in the modern era and one of the result of an iniquitous life style. He was thinking about ways to look after the non-infected children of AIDS parents, when he was shocked seeing the way…

Mental Ailment Cured

Another young man named Prappuzha Abraham from the same locality was so deranged mentally that he used to sneak out from home for long spells, till somebody brought him back. After trying different treatments his parents brought him to Pampady Dayara where Thirumeni had him stay for a month to go back home hale and…

Evil Spirit Removed

For long, a house of a widow in Areeparampu Nedumangad belonging to Vadakkanmannoor pally had been the scene of poltergeist activity, her son 11 year old Mathew showing symptoms of being possessed by an evil spirit. The boy was subjected to many courses of treatment including, sad to say, black magic. Finally they brought the…

Cured Abdominal Disease

One of the daughters of K.M Varghese, Kochuvayalil, Pampady was married to Thazhathukizhakkethil family in Pallom. She had very severe pain the stomach for long. Many expert doctors failed either to diagnose her ailment or administer her medicines. When her people informed Thirumeni, he gave a cup of black coffee and told her: “God will…

'Knowledge of what is good for him has been given to every-one by God; but self-indulgence leads to negligence, and negligence to forgetfulness.' (St. Mark the Ascetic)

'Knowledge of what is good for him has been given to every-one by God; but self-indulgence leads to negligence, and negligence to forgetfulness.' (St. Mark the Ascetic)

En vrac...Pour votre réflexion personnelle...

 

===

 

Chers amis. Aloho, m'barekh.

LE MAROC PREVIENT L'EUROPE QU'UNE ATTAQUE CHIMIQUE PAR DAECH SERAIT IMMINENTE.

Ne cédons-pas à la peur ni à la panique.

Vivons comme d'ordinaire.

Réfugions-nous seulement dans la prière confiante et appuyons-nous sur le Christ notre Rocher.

 

Métropolite Mor Philipose-Mariam.

 

===

DES CHRETIENS ENDORMIS ?

Aleteia : Vous reprochez aux chrétiens leur « indifférence tranquille ». Préféreriez-vous les voir défendre agressivement leur foi ?

Jean Duchesne : Je les mets en garde contre la tentation d’une indifférence tranquille. On ne peut pas nier qu’il y a en ce moment un vrai anticléricalisme en France. Ce phénomène n’est pas nouveau mais l’on en prend de plus en plus conscience et il fait toujours mal. Ces attaques anticléricales ont deux sources : d’abord les insuffisances et le péché dans l’Eglise. Comment peut-il y avoir du péché dans l’Église ? Parce que la fréquentation de Dieu est une chose dangereuse. Cette fréquentation ne va pas sans risque car l’on est toujours tenté de s’approprier ce qu’on a compris de Dieu. Il y a ensuite le refus du surnaturel divin et de toute transcendance. L’idée – erronée – est que l’homme n’est libre que s’il prend son propre destin en main, là où le christianisme nous apprend que tout ce que l’homme a, il le reçoit de Dieu. C’est un don.

La défense agressive de la foi est une erreur dans la mesure où elle n’est pas écoute de Dieu mais écoute de soi, et des blessures que l’on peut ressentir. Il ne s’agit donc pas d’être agressif mais d’être net. Les chrétiens doivent arriver à concilier deux choses qui sont justement difficiles à tenir ensemble : l’amour de la vérité et la charité.

En quoi « les anticléricaux ont-ils pu tirer leurs idées des Évangiles » ?

C’est une démonstration. L’anticléricalisme, qui a pour moteur et pour but l’athéisme, n’existe qu’en terre chrétienne, parce qu’il y a là, et là seul, un Dieu créateur distinct du monde auquel il donne son autonomie. D’autre part, comme dans la Bible et les Évangiles, ce Dieu créateur n’est pas seulement soupçonné, il s’est révélé. Il y a donc quelqu’un qui est entré dans l’Histoire et à qui l’on peut dire non. Dans les autres civilisations, il y a des intuitions de transcendance, mais comme elles ne s’identifient pas il n’y a rien que l’on puisse directement nier ou refuser. Dans le christianisme, au contraire, on peut refuser Dieu.

Vous écrivez que « la place du marxisme a été prise par l’islam ». À vos yeux, l’islam est-elle la grande menace du XXIe siècle ?

Elle l’est déjà comme idéologie contraire. Le sécularisme, c’est-à-dire l’idée que la religion est condamnée par la progression de l’Histoire humaine, est battue en brèche par la religiosité qu’elle réveille et attise d’autant plus qu’elle tendait à l’ignorer.

Prenons l’exemple de la façon dont les puissances occidentales, déjà en voie de sécularisation, ont réorganisé le Moyen-Orient après la Première Guerre mondiale sans tenir compte des religions. L’équilibre précaire des religions y a été sacrifié au profit d’un modèle d’État-nation plaqué sur l’ensemble, alors que les nations n’y existaient pas. C’est un bon exemple du genre de ravages que causent l’idée que le monde peut évoluer vers des sociétés sans Dieu.

Il faut prendre l’islam comme religion au sérieux, car par ses origines elle a beaucoup en commun avec le judaïsme et le christianisme. Mais il y a une différence énorme puisqu’au lieu d’un Dieu qui se donne, comme dans le christianisme, cette révélation est celle d’une puissance indiscutable. La transcendance de Dieu est alors celle d’une autorité qui écrase l’homme et l’oblige à se soumettre, signification du mot « islam » et non pas à se donner à Dieu et à son prochain.

SOURCE:

Propos recueillis pour ALETEIA par Camille Tronc

 

Retrouvez la seconde partie de cet entretien dès demain sur Aleteia 

 

===

 

 

====

 

Bethléem:

La police palestinienne arrête l’archevêque de l’Eglise orthodoxe.

 

 

Les Chrétiens menacent de quitter

 

les territoires palestiniens


 

 

Grave incident à Bethléem, la police palestinienne a arrêté samedi le chef spirituel de l’Eglise orthodoxe syrienne dans les territoires palestiniens et en Jordanie, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Des Chrétiens de l’Eglise orthodoxe syrienne ont déclaré à l’agence Ma’an qu’ils avaient  vu la police palestinienne obstruant un défilé célébrant la visite de l’archevêque Sewerios Malki Murad à Bethléem sur la route principale de l’église de la Nativité, avant de l’emmener en garde à vue.

L’archevêque Murad revenait d’une fête du patrimoine syrien au sud de Bethléem. Le porte-parole de la police palestinienne, Luay Irzeikat, a déclaré que l’archevêque syrien a été arrêté sur des accusations civiles présumées sans donner plus de détails.

L’un des dirigeants de l’Eglise orthodoxe, Ketlo, a indiqué que les adeptes de l’Église orthodoxe syrienne ont lancé un appel au président palestinien Mahmoud Abbas afin de libérer Murad.

« Les adeptes de l’Eglise orthodoxe syrienne ont menacé de quitter la Palestine et de chercher refuge dans un autre pays si l’archevêque Murad n’est pas libéré« , a déclaré Ketlo.

L’emprisonnement d’un chef spirituel comme l’archevêque Murad laisse les chrétiens syriens sans protection, a ajouté l’appel des fidèles.

La communauté Chrétienne orthodoxe est réduite à d’environ 5.000 chrétiens syriens qui résident dans les territoire palestiniens.

Ils sont les descendants des familles parlant araméen qui ont fui les massacres ottomans dans le sud-est en Turquie au cours des années 1910.

A Bethléem, en Judée Samarie occupée par les arabes, les orthodoxes syrien sont une partie importante de la vie sociale. Mais l’oppression islamiste du Hamas et des groupuscules terroriste font fuir les Chrétiens orthodoxes des territoires sous contrôle palestiniens.

SOURCE: Mme Sandra Wildenstein dans Europe Israël News

 

===

 

===

 

Une région fortement endettée, des associations arrosées, des marchés publics suspects... voici quelques unes des découvertes fâcheuses réalisées par le cabinet Ernst and Young, en analysant les comptes de la région Ile-de-France à la demande de sa nouvelle présidente, Valérie Pecresse. 

Quand un cabinet d’audit de réputation mondiale comme Ernst & Young parle de “dégradation financière significative”, c’est effectivement qu’il y a un problème... En cinq ans, sous la présidence du socialiste Jean-Paul Huchon, la dette de la région Ile-de-France a ainsi augmenté de... 53 % ! Dans le même temps, loin de chercher à faire des économies pour faire face à l'augmentation de sa dette, la région a continué à embaucher des fonctionnaires : + 16 % en 5 ans, soit un coût pour les finances de la région de près de 60 millions d’euros.

Les subventions aux associations ont augmenté de 2010 à 2015

L’audit d’Ernst & Young révèle que la maladie des subventions aux associations a explosé. le nombre des assocations soutenues par la région, et les montants versés, a augmenté de 2010 à 2015. Loin de faire des économies alors que les recettes fiscales étaient en chute libre, l'exécutif régional dirigé par Jean-Paul Huchon a distribué 50 millions d’euros supplémentaires à des associations pendant cette période. Problème supplémentaire : l’audit révèle que dans 71,4 % des dossiers analysés, “la région ne semble pas être en mesure de pouvoir vérifier la régularité de l'emploi de la subvention au regard d'un bilan qualitatif et quantitatif de l'action” (sic).

Ile-de-France : marchés publics suspects

Si l’on ajoute des marchés publics truffés d’irrégularités, le rapport dit notamment que “certaines des situations permettent de s'interroger quant au respect du principe d'égalité et de traitement des candidats,  on comprend la colère de Valérie Pécresse, qui découvre toute une série de bombes à retardement coincées sous les manettes de la première région de France...

source

 

===

 

===

 

À Montpellier, des refuges urbains pour les sans-abris

À Montpellier, des refuges urbains pour les sans-abris

Pour permettre aux gens de la rue de reprendre pied, deux amis ont inventé le « cocoon » : un petit bungalow climatisé, posé sur le trottoir, capable d'accueillir en urgence et de manière provisoire des personnes en situation de détresse.

 

 

Imaginez une sorte de kiosque dans lequel il n'y aurait ni journaux ni magazines, mais une chambre permettant d'accueillir une personne, avec éventuellement son animal de compagnie, pour qu'elle passe la nuit en toute sécurité. Même s'il n'est pas encore en service, ce refuge existe à Montpellier, dans l'Hérault, à l'état de prototype et porte un nom : le cocoon. « Il s'agit d'offrir un cocon pour des personnes qui vivent dans la rue et se retrouvent bien souvent dans une grande vulnérabilité », explique Jérôme Boudet, l'un de ses concepteurs. « Ce refuge n'est bien entendu que provisoire mais, situé en plein centre-ville et facilement déplaçable, il peut permettre de répondre à des situations d'urgence et aider les sans-abris à se poser afin de reprendre pied. »

Chaque cocoon dispose d’un lit, d’une table, de rangements,d’un point d’eau et d’un espace permettant d’accueillir un animal. La personne abritée, choisie pour « sa capacité à retrouver un logement », devient une cocoonée en signant une charte de bonne conduite. Elle pourra alors avoir un chez-soi, une intimité, sans règles communes, et dormir tranquillement, sans se préoccuper des aléas climatiques. Chaque unité individuelle, d'une taille de 3 mètres sur 2,40, est chauffée, climatisée, insonorisée et même dotée d'un système anti-sismique ! Parfaitement sécurisée, elle permettra à celui ou celle qui l'habite d'y laisser ses affaires, le temps nécessaire pour accomplir son parcours d'insertion, avec le soutien d'un travailleur social.

« Cet hébergement provisoire est une étape de responsabilisation entre la rue et le logement car il permet à la personne d’exister, d’être visible, mais dans la dignité, sans être exposée, ni avoir besoin de se cacher », affirme Jérôme Boudet. Cet ancien banquier-assureur, plus habitué au monde de la finance et de la rentabilité qu'à celui de l'errance et de la solidarité, se veut très pragmatique. « Lutter contre l'exclusion et la misère, c'est d'abord faire preuve d'imagination. Beaucoup de choses peuvent être faites, à condition de ne pas s'enfermer dans des schémas pré-établis et de ne pas se décourager devant l'ampleur de la tâche. Commençons par agir localement en inventant des solutions locales. »

Fort de cette conviction et doté d'un solide esprit d'entreprise,Jérôme Boudet est donc le co-inventeur, avec l'un de ses amis, Alain Paugam, professeur d'université, de ce que pourrait appeler le cocooning solidaire. Pour inviter des étudiants bénévoles à accompagner des sans-abris et à faire un bout de chemin avec eux, ils ont créé l'association Un toit pour toi. En effet, l'autre spécificité de cette opération est de construire, autour de chaque cocooné, une communauté d’aidants, les « cocooners », des bénévoles en charge d’accompagner humainement et administrativement les personnes dans leur démarche de réinsertion. Ces cocooners ne se substituent pas aux travailleurs sociaux, mais s’inscrivent en complément de leur intervention, accompagnant dans la durée, pour concrétiser les pistes de réinsertion proposées. Bien souvent, en effet, les personnes n’ont pas les moyens, la force, ou encore les connaissances pour ne serait-ce qu’exercer leurs droits. Près d’un tiers des bénéficiaires potentiels du RMI ne le demandent pas. Il en va de même pour la CMU, la Couverture médicale universelle.

Dans l'espoir que leur initiative réponde à de réels besoins, les deux quadragénaires ont aussi fondé une entreprise du secteur de l'économie sociale et solidaire, Cosh France, qui pourra accompagner le développement de leur activité. Selon l'Insee, il y aurait en France près de 150.000 sans-abri... Pour l'instant, les deux amis ne s'appuient que sur du financement privé ou collaboratif. Selon les options intégrées, un cocoon coûtera entre 20.000 et 30.000 euros pour sa fabrication, auquel il faudra ajouter 1000 à 2000 euros par an d'entretien. Plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt, dans le cadre de leur responsabilité sociale, sachant que les cocoons pourront aussi servir de support publicitaire.

Malgré une communication réduite à une simple page Facebook, le projet a déjà séduit les travailleurs sociaux et plusieurs communes de la région. Une période de test devrait avoir lieu dans les semaines qui viennent. Seul problème : les deux compères ne trouvent aucune compagnie d'assurance ni aucune mutuelle qui accepte d'assurer l'entreprise. Unique en son genre, ce projet novateur n'entre dans aucune case pré-établie. Incroyable, mais vrai. Comme quoi, pour venir en aide aux plus pauvres, l'imagination ne suffit pas. Il faut aussi un peu de bon sens.

 

SOURCE: LA VIE:  Pour en savoir plus

Cocoon, « Un toit pour toi », 80 chemin des Aires. 34820 Assas. Tél : 06 09 68 95 02. Mail : cocoon-project@sfr.fr /

 

===

Catholicoi Karekin II and Aram I to Visit NKR

(Source: http://armenianweekly.com/2016/04/06/catholicoi-to-visit-nkr/)

ANTELIAS, Lebanon (A.W.)—Catholicos of All Armenians Karekin II and Catholicos of the Great House of Cilicia Aram I will visit the Nagorno-Karabagh Republic (NKR/Artsakh) in the coming days. The announcement was made in a short press statement published by the official website of the Catholicosate of the Holy See of Cilicia.

Catholicoi Aram I and Karekin II in Armenia

The Catholicoi will visit the NKR to “give their support to the Armenian Armed Forces and to the people of Artsakh.”

Catholicos Aram I expressed his solidarity with the people of Karabagh during a phone conversation with President Bako Sahakyan on April 6, reported the Catholicosate’s website. According to the report, the Catholicos extended his solidarity to Karabagh, its army, people, and the government. He also said it was the duty of all Armenians to ensure the strengthening of the republic and the protection of its independence.

 

His Holiness also held a separate phone conversation with Armenian President Serge Sarkisian on April 4, during which he highlighted the importance of national unity and solidarity with the people of Karabagh.

 

===

Révélations sur l’Assassinat des 4 Religieuses de Mère Thérésa au Yémen:


Les terroristes de Daesh se sont acharnés sur les petites sœurs de Mère Teresa. 


Des extrémistes ont tué quatre Missionnaires de la Charité au Yémen : « Ils les ont ligotées, ils ont tiré sur elles et ont fracassé leurs têtes au sol », comme nous l’explique la prieure de la petite communauté, qui a échappé au massacre.

Les quatre religieuses ont été martyrisées dans la maison de retraite de la ville d’Aden, de la même manière que d’autres membres du personnel.


VRAIMENT HONTEUX.. quand je pense que l'Arabie pré-islamique était multiculturelle, paisible, où l'Hospitalité et le Code de la Chevalerie prônait chez ses tribus citadines comme bédouines...

La faute au Rockefeller de l'époque, la riche veuve Khadijah qui maria le jeune Mohamed, mais lui allait se cacher dans une taverne...et là, l'amour version islamique vu le jour.. dans les ténèbres d'une taverne.

(Source: Michel B. Habib sur Facebook)

 

===

 

http://www.citoyens-et-francais.fr/

 

Depuis la signature de l’accord UE-Turquie sur le renvoi de migrants vers la Turquie, les tensions sont exacerbées dans les camps de migrants en Grèce.

La première opération, très médiatisée, des premiers renvois concernant 202 migrants acheminés des îles grecques de Lesbos et Chios vers le port turc de Dikili s’est déroulée lundi 4 avril, pile à la date fixée dès le 18 mars par la chancelière Angela Merkel, inspiratrice et artisane de l’accord.

Depuis, de très nombreux migrants ont demandé l’asile en Grèce, ce qui devrait suspendre pour un temps les renvois. La multiplication des demandes d’asile par les migrants exposés aux renvois en Turquie devrait entraîner une « pause » dans ces renvois, a fait savoir mercredi 6 avril le ministre aux affaires européennes grec, Nikos Xydakis. Il a estimé ce délai à « au moins quinze jours, le temps de traiter le premier paquet de demandes d’asile » que la Grèce s’est engagée à examiner au cas par cas, quoique en procédure accélérée, avant de renvoyer en Turquie les candidats déboutés.

Le Monde

 

===

EVOLUTION, CREATIONISME ?...

Le biologiste et mathématicien Martin Nowak est un fervent catholique. Pour ce professeur de l’Université de Harvard, ce n’est pas un souci d’être comme lui un spécialiste de la théorie de l’évolution et de croire à un Dieu Créateur comme le raconte le site de nos confrères du magazine Pro.

« Dieu est toujours présent », explique le biologiste et mathématicien autrichien, quand on lui demande où se trouve Dieu. « Il est cette existence intérieure en tout et plus intérieur à moi que moi-même. Dieu ne s’est pas contenté de tout créer une seule pour de bon au début. Il est nécessaire à chaque instant pour que la vie puisse tenir ».

Le magazine Zeit Wissen a ainsi interviewé le savant sur son rapport de croyant avec la biologie évolutionniste et comment il arrivait à concilier les deux. Les journalistes ne semblaient pouvoir masquer leur surprise de voir un tel scientifique conjuguer aussi facilement la foi du catholique et la rationalité du chercheur. L’idée d’une création et la théorie de l’évolution ne sont en rien en contradiction selon Nowak. L’évolution est une théorie qui décrit comment la vie se déploie. Elle n’exclut pas Dieu : « L’évolution décrit l’apparition et le développement de la vie sur cette planète et très probablement telle qu’elle advient partout dans l’univers. Mais sans Dieu il n’y aurait pas d’univers pensable, pas de biologie et donc pas d’évolution. Le hasard n’a pas pris la place de Dieu. C’est Dieu qui fait en sorte de donner une existence à ce que nous percevons comme de l’ordre du hasard et ce que nous sentons doté d’un but précis ».

Nowak montre ainsi que la théorie de l’évolution est une preuve de l’immense créativité dont la vie est dotée. « La vie sur terre est devenue de plus en plus complexe. Il y a trois milliards d’années, la terre était pleine de bactéries et elle aurait très bien pu le rester indéfiniment ». Il semble qu’on ne perçoive pas avec quelle probabilité l’évolution aurait très bien pu aller dans une toute autre direction. L’homme et même la plupart des animaux magnifiques et si variés sont un véritable miracle de la nature.

« L’existence de Dieu ne se laisse pas prouver de manière scientifique »

La foi joue également un rôle dans la connaissance en tant que telle. Il y a par exemple ce qu’on appelle des axiomes qu’on ne peut pas véritablement prouver. Il faut les croire pour travailler avec. C’est une foi presque plus forte que celle d’un homme religieux. Un homme religieux peut toujours se dire qu’il verra Jésus Christ un jour ou l’autre. Alors qu’un scientifique ne saura jamais si ces axiomes sont justes.

Le fait que de nombreux scientifiques considèrent la foi comme irrationnelle et non compatible avec la science provient selon Nowak du fait que la science en tant que telle ne permet pas d’accéder à Dieu. Dieu n’est pas un être qui se trouve à proprement parler dans l’univers comme n’importe quel être lambda. Mais si la science ne permet pas d’accéder à Dieu, cela ne signifie pas que Dieu n’existe pas. Cela peut vouloir dire surtout que la connaissance de la science moderne qui repose sur un parti pris matérialiste est limitée. « En conclure l’inexistence de Dieu, cela n’a rien de scientifique. Cela reste une sorte de religion. Une religion de l’athéisme. »

 

Après ses études de biochimie, Nowak est sorti en 1989 diplômé de l’Université de Vienne en mathématique et a été habilité quatre ans plus tard à faire des recherches. Depuis 2003, il enseigne à la très renommé Université d’Harvard aux États-Unis.(Source: ALETEIA)

 

===

 

Les futures générations de retraités pourraient perdre jusqu’à 18% de pension sur leurs retraites complémentaires. Explications.  

 

Les prochaines générations ont de quoi s’inquiéter. A en croire des simulations réalisées par le Conseil d’orientation des retraites (COR), dont Le Figaro a eu connaissance, les mesures de l’accord signé en octobre 2015 sur les retraites complémentaires risquent de léser fortement les futurs retraités.

"Des simulations inédites du Conseil d'orientation des retraites (…) précisent qu'un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire", rapporte le quotidien. Une perte qui sera encore plus importante pour un cadre né en 1990, avec une chute de 17% de sa pension, et 18% pour la même génération non cadre.

L’accord a pour objectif d’augmenter les rentrées d’argent des caisses des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco, en incitant notamment les salariés à travailler plus longtemps. "La mesure de l'accord la plus douloureuse à court terme consiste en une décote de 10% de la pension, durant trois ans, pour les salariés et cadres qui veulent continuer à partir selon les conditions du régime de retraite de base", note également Le Figaro.

source

 

===

POUR AVOIR FÊTE DE BONNES FÊTES DE PÂQUES A UN CHRETIEN, UN MUSULMAN PAKISTANAIS EST ASSASSINE !Asad_Shah

Asad_Shah

Cette triste histoire se passe à Glasgow, grande ville écossaise où la communauté pakistanaise musulmane est importante.

Asad Shah, pakistanais et musulman, 40 ans, y tient une épicerie. Il appartient à la minorité ahmadie, qui est considéré être une secte hérétique et déviante par rapport à l’islam. Au Pakistan, les ahmadis sont régulièrement persécutés par les musulmans pur jus. Quelques jours avant Pâques il a posté sur sa page Facebook, le 24 mars 2016, un message adressé à ses clients : « Bon Vendredi [Saint] et joyeuses Pâques, spécialement à mon pays chrétien bien-aimé. »

Ce message a signé son arrêt de mort. Quelques heures après l’avoir écrit, il a été poignardé, en sortant de son magasin, par Tanveer Ahmed, un musulman de 32 ans, qui vivait en Angleterre, à Bradford, dans le Yorshire. A plusieurs centaines de kilomètres de là. Asad Shah est mort à l’hôpital où il avait été transporté. Pour la police écossaise chargée de l’enquête cet assassinat a bien été motivé par des motifs religieux. Et elle ose le dire haut et fort. Sans peur de choquer le « religieusement correct » qui tyrannise le monde et les esprits.

Et certains nous disent que le Coran est « un livre de paix » !

 

SOURCE:M-P-I, par Mme Francesca de Villasmundo

 

===

 

Voile, burkini, dîners et transports où hommes et femmes sont séparés : les manifestations ostentatoires de l’islam se multiplient dans l’espace public. Les politiques et la société doivent prendre position, estime la journaliste Eloïse Lenesley qui évoque « l’islamisation de l’Europe ».

Dans quel labyrinthe idéologique s’égare ce travestissement du réel, qui nie depuis des années la banalisation des vêtements islamiques, des discours anti-France, des départs pour le djihad, des zones de non-droit, qui nous a anesthésiés avec des fables de «loups solitaires», de «déséquilibrés» alors que des cellules terroristes très organisées se développaient dans les banlieues «populaires» ? La réponse se résume peut-être à quelques chiffres.

L’économie musulmane, en plein essor, draine 1,8 milliard de consommateurs. Ils seront 2,4 milliards en 2030, à raison d’une démographie se situant entre 2,5 et 3% par an.
Le marché du halal représente entre 5,5 et 7 milliards d’euros en France (premier consommateur d’Europe, avec une progression de 17% dans les grandes surfaces), 700 milliards de dollars dans le monde (2000 milliards de dollars en 2025) ; le marché de la mode musulmane devrait, lui, atteindre 500 milliards de dollars d’ici à 2019.

L’Europe devra-t-elle sacrifier ses valeurs, sa culture sur l’autel des intérêts pécuniaires et géopolitiques ?
Accepter l’émergence de lieux de culte financés par des Saoudiens comme à Nice, malgré l’opposition du maire Christian Estrosi ?
Tolérer la ségrégation sexuelle, les corps dissimulés comme une maladie honteuse, l’annexion de quartiers entiers par les fondamentalistes ? A-t-elle déjà renoncé ?

[...]source

Le Figaro

 

===

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

 

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

'If you keep in mind these things and if you should guard them to the end, you will be blessed. For the chorus of martyrs will receive you. Wearing crowns in the kingdom of heaven, you will enjoy the eternal blessings.  (St. Theodore the Studite)

====

 

Invitation (s) :

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

Au Monastère Syriaque de

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en

semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine

tous les 22 et 29 du mois)

 

 

 

*Dimanche 1er MAI:

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kerala. 

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

PRIERES A SAINT JOSEPH ARTISAN POUR LA SECURITE DU TRAVAIL.

PRIERES A SAINTE JEANNE D'ARC POUR LE SALUT DE LA FRANCE

* Sunday, MAY 1:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

PRAYERS TO SAINT JOSEPH ARTISAN FOR WORK SAFETY.
PRAYERS TO SAINT JOAN OF ARC FOR THE SALVATION OF FRANCE

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE GUERISON INTERIEURE 

DU 1er au 5 MAI 

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

Avec programme de Pèlerinage à 

*N-D de Pontmain et le Mont St Michel (Le 2)

*A N-D de Chartres , Aux Eglises  Ste Madeleine et N-D de Verneuil Sur Avre e (Le 3) 

*Parents Martin et Ste Thérèse à Alençon (Le 4)

 

RETIREMENT-PILGRIMAGE INNER HEALING
THE 1st to May 5th
With Pilgrimage program
* N-D Pontmain and Mont St Michel (The 2)
* N-D Chartres and St. Madeleine and Our-Lady of Verneuil Sur Avre (3rd)
* Parents Martin and St. Thérèse in Alençon (4th)

 

*Jeudi de l'Ascension, 5 MAI:

 Pèlerinage des Rogations et de l'Ascension à N-D de Miséricorde

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

 

 

Pèlerinages 2016 (N-D de Miséricorde, Lisieux-Dozulé, Argenteuil, Rome...)

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

 

===

 

 

Pèlerinage à ROME

Marché de Trajan

*Du Dimanche 31 Juillet au lundi 8 , Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas à Rome

Sanctuaires visités:

*Nevers (Ste Bernadette) et Ars (Le Saint Curé)

*San Damiano et Montichiari

*Rome dans tous ses états

*Notre-Dame de la Salette

 

 

Offrande estimée pour participation aux frais:

1000 euros.

SOYEZ NOMBREUX,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

(Inscriptions closes le dimanche 5 Juin)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

There is a higher level of thanksgiving: to give thanks over little. If we give thanks over a few things, God will make us rulers over many things. Perhaps, among the advantages of thanks giving are the continuity of the blessings and its increase, as one of the Fathers said, “Not a gift without increase, except that without thanksgiving”. (H.H Pope Shenouda )

There is a higher level of thanksgiving: to give thanks over little. If we give thanks over a few things, God will make us rulers over many things. Perhaps, among the advantages of thanks giving are the continuity of the blessings and its increase, as one of the Fathers said, “Not a gift without increase, except that without thanksgiving”. (H.H Pope Shenouda )

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,31-36.

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, 
il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage. 
Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai. 
En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. 
Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main. 
Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »
 




Par Aphraate

(?-v. 345), moine et évêque près de Mossoul 
Les Exposés, n° 6 (trad. SC 349, p. 394 rev.) 

 

« Dieu lui donne l'Esprit sans compter »

 

Si à partir d'un feu tu allumes d'autres feux en une multitude d'endroits, le premier n'en est pas amoindri...

Ainsi en est-il pour Dieu et son Messie ; ils sont un, tout en demeurant dans la multitude des hommes.

Le soleil non plus n'est en rien amoindri parce que sa puissance se répand sur la terre.

Et combien plus grande est la force de Dieu puisque c'est par la force de Dieu que subsiste le soleil...

Cela pesait à Moïse de conduire seul le camp d'Israël.

Le Seigneur lui a dit :

« Voici que je vais prendre de l'Esprit qui est sur toi pour le donner à soixante-dix hommes parmi les anciens d'Israël »

(Nb 11,17).

Quand il a pris de l'esprit de Moïse et que les soixante-dix hommes en ont été remplis, est-ce que Moïse a été en rien amoindri ?

Est-ce que l'on s'apercevait qu'il avait moins d'esprit ?

Le bienheureux apôtre Paul dit aussi : Dieu a partagé de l'Esprit du Christ-Messie et l'a envoyé dans les prophètes [du Nouveau Testament] (1Co 12,11.28).

Mais le Messie n'a été en rien lésé, car son Père lui a donné l'Esprit sans mesure. 

C'est en ce sens...que le Christ-Messie habite dans les hommes croyants.

Et il n'est en rien lésé s'il est partagé à la multitude, car c'est l'Esprit du Christ qu'ont reçu les prophètes, chacun d'eux autant qu'il pouvait en porter.

Et encore aujourd'hui, c'est ce même Esprit du Messie qui est versé sur toute chair pour que prophétisent fils et filles, vieillards et jeunes gens, serviteurs et servantes (Jl 3,1 ;Ac 2,17).

Le Messie est en nous, et le Messie est au ciel à la droite de son Père.

Il n'a pas reçu l'Esprit avec mesure, mais son Père l'a aimé et a tout livré entre ses mains, lui donnant pouvoir sur tout son trésor...

Notre Seigneur dit encore :

« Tout m'a été confié par mon Père » (Mt 11,27)...

L'apôtre Paul dit enfin :

« Tout sera soumis au Christ, sauf son Père qui lui a tout soumis.

Quand tout lui aura été soumis, alors il se soumettra lui aussi à Dieu son Père qui lui a tout soumis, et Dieu sera tout en tous » (1Co 15,27-28).

 

"...the more resolutely, the more constantly, your heart is turned towards God and His saints the more it will be enlightened, purified, and vivified." St. John of Kronstadt. ----------------------------------------------- "The Holy Spirit will come upon you, and the power of the Highest will overshadow you; therefore, also, that Holy One who is to be born will be called the Son of God." Luke 1:35

"...the more resolutely, the more constantly, your heart is turned towards God and His saints the more it will be enlightened, purified, and vivified." St. John of Kronstadt. ----------------------------------------------- "The Holy Spirit will come upon you, and the power of the Highest will overshadow you; therefore, also, that Holy One who is to be born will be called the Son of God." Luke 1:35

Repost 0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 12:34
'Only the Holy Spirit can purify the intellect, for unless a greater power comes and overthrows the despoiler, what he has taken captive will never be set free (cf. Luke 11:21-22). In every way, therefore, and especially through peace of soul, we must make ourselves a dwelling-place for the Holy Spirit. Then we shall have the lamp of spiritual knowledge burning always within us; and when it is shining constantly in the inner shrine of the soul, not only will the intellect perceive all the dark and bitter attacks of the demons, but these attacks will be greatly weakened when exposed for what they are by that glorious and holy light. That is why the Apostle says: 'Do not quench the Spirit' (1 Thess. 5:19), meaning: "Do not grieve the goodness of the Holy Spirit by wicked actions or wicked thoughts, lest you be deprived of this protecting light." The Spirit, since He is eternal and life-creating, cannot be quenched; but if He is grieved - that is if He withdraws - He leaves the intellect without the light of spiritual knowledge, dark and full of gloom.'  (St. Diadochos of Photiki)

'Only the Holy Spirit can purify the intellect, for unless a greater power comes and overthrows the despoiler, what he has taken captive will never be set free (cf. Luke 11:21-22). In every way, therefore, and especially through peace of soul, we must make ourselves a dwelling-place for the Holy Spirit. Then we shall have the lamp of spiritual knowledge burning always within us; and when it is shining constantly in the inner shrine of the soul, not only will the intellect perceive all the dark and bitter attacks of the demons, but these attacks will be greatly weakened when exposed for what they are by that glorious and holy light. That is why the Apostle says: 'Do not quench the Spirit' (1 Thess. 5:19), meaning: "Do not grieve the goodness of the Holy Spirit by wicked actions or wicked thoughts, lest you be deprived of this protecting light." The Spirit, since He is eternal and life-creating, cannot be quenched; but if He is grieved - that is if He withdraws - He leaves the intellect without the light of spiritual knowledge, dark and full of gloom.' (St. Diadochos of Photiki)

Première lettre de saint Jean 5,4-10.

Mes bien-aimés, quiconque est né de Dieu, vainc le monde ; et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi. 
Qui est celui qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? 
C'est ce même Jésus-Christ qui est venu par l'eau et par le sang, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang. Et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. 
Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, le Verbe et l'Esprit ; et ces trois sont un.
Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang ; et ces trois sont d'accord. 
Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; et c'est bien là le témoignage de Dieu, qui a rendu témoignage à son Fils. 
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage de Dieu en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu, le fait menteur, puisqu'il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,19-31.

En ce temps-là, le soir de ce même jour, le premier de la semaine, les portes de la maison, où se trouvaient les disciples, étant fermées par crainte des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu d'eux disant : "La Paix soit avec vous !" 
Ayant ainsi parlé, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 
Il leur dit une seconde fois : "Paix avec vous !" Comme mon Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie." 
Après ces paroles, il souffla sur eux et leur dit : "Recevez l'Esprit-Saint." 
"Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." 
Mais Thomas, l'un des douze, celui qu'on appelle Didyme, n'était pas avec eux lorsque Jésus vint. 
Les autres disciples lui dirent donc : "Nous avons vu le Seigneur." Mais il leur dit : "Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai point." 
Huit jours après, les disciples étant encore dans le même lieu, et Thomas avec eux, Jésus vint, les portes étant fermées, et se tenant au milieu d'eux, il leur dit : "Paix avec vous !" 
Puis il dit à Thomas : "Mets ici ton doigt, et regarde mes mains ; approche aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois plus incrédule, mais croyant." 
Thomas lui répondit : "Mon Seigneur, et mon Dieu !" 
Jésus lui dit : "Parce que tu m'as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru." 
Jésus a fait encore en présence de ses disciples beaucoup d'autres miracles qui ne sont pas écrits dans ce livre. 
Mais ceux-ci ont été écrits, afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. 
 

Le Chrétien, ce n'est pas quelqu'un qui a été avec le Christ tout au long du chemin. Aucun d'entre nous n'a su le faire.
Le Chrétien, c'est quelqu'un qui a trouvé la bonne voie.
Charles L. Allen.


Par St Thomas de Villeneuve

(vers 1487-1555),

ermite de Saint Augustin, puis évêque 
Sermon pour le dimanche in Albis, in Homiliarius Breviarii Romani, Card. Vivès, 900-901 (trad. Orval) 

 

« Mon Seigneur et mon Dieu ! »

 

 

« Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, dit Thomas, si je n'introduis mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai pas. »

Endurcissement étonnant chez ce disciple :

le témoignage de tant de frères et la vue même de leur joie ne suffisent pas à lui donner la foi.

Et voilà que pour prendre soin de celle-ci le Seigneur apparaît.

Le bon Pasteur ne supporte pas la perte de sa brebis, lui qui avait dit à son Père :

« Ceux que tu m'as donnés, je n'en ai laissé se perdre aucun » (Jn 17,12).

Que les pasteurs apprennent donc quelle sollicitude ils doivent manifester à leurs brebis, puisque le Seigneur est apparu pour une seule.

Toute sollicitude et tout labeur sont peu de chose en comparaison de l'intérêt d'une seule âme...

Celui qui ramène une brebis errante au bercail s'est assuré un avocat puissant auprès de Dieu. 

« Avance ici ton doigt et vois mes mains, mets la main dans mon côté, et ne sois pas sceptique mais croyant. »

Heureuse main qui a scruté les secrets du cœur du Christ ! Quelles richesses n'y a-t-elle pas trouvées ?

C'est en reposant sur ce cœur que Jean y avait puisé les mystères du ciel.

En le scrutant, Thomas y découvrit de grands trésors.

Admirable école qui forma de tels disciples !

Grâce à elle, le premier a exprimé sur la divinité des merveilles plus hautes que les astres lorsqu'il dit :

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu » (Jn 1,1), et l'autre, touché par le rayon de la Vérité, a poussé ce cri sublime :

« Mon Seigneur et mon Dieu! » 

 

PRIER SANS CESSE...

« Il y a une telle libéralité divine d'assistance du Saint-Esprit, des dons et de l'amour de Dieu dans la moindre des grâces qui composent notre existence, qu'il y en aurait assez pour convertir une armée de pécheurs.

Dieu vous donne un trésor si grand et si étendu parce qu'il vous aime ; son amour vous est fidèle.

La grâce est gratuite.

Et cependant Dieu exige le tribut de la prière.

La prière est une condition posée par Dieu pour que la grâce soit continuée et pour qu'elle arrive à se développer.

Car autant il est vrai que nous ne pouvons rien sans le secours de la grâce, autant il est vrai que Dieu ne consentira jamais à se servir de la grâce toute seule pour sanctifier une âme.

La créature étant en possession de son intelligence et de sa liberté, il exige tout le concours de la créature.

D'autre part, la créature seule ne peut pas, par ses propres forces, accomplir des actes surnaturels, il faut donc qu'elle ait recours à la prière.

La prière consiste donc en même temps à publier notre impuissance, à la reconnaître, et, comme conséquence, à puiser dans la richesse de Dieu et à lui demander son assistance, sans laquelle nous ne pouvons pas correspondre à la grâce.

Et comme le mouvement de la vie ne s'arrête pas, qu'il nous emporte avec une rapidité effrayante vers le terme final, le mouvement de la prière ne doit pas s'arrêter non plus ; il faut prier toujours et, quand on avance, il faut que la prière occupe, qu'elle prenne dans la vie une place plus large, qu'elle exerce sur l'âme un empire plus complet... 

Oportet semper orare et non deficere (1).

Il faut prier toujours, parce que toujours il faut marcher, combattre, il faut toujours que la grâce descende d'en-haut pour nous assister. »

1. Il faut prier sans cesse et ne pas se décourager. (Lc. 18, 1).

(Dom Romain Banquet (1840-1929), Retraite monastique (retraite prêchée aux moniales de Sainte-Scholastique de Dourgne, 1910), Éditions Sainte Madeleine, 1988.)

'If you keep in mind these things and if you should guard them to the end, you will be blessed. For the chorus of martyrs will receive you. Wearing crowns in the kingdom of heaven, you will enjoy the eternal blessings.  (St. Theodore the Studite)

'If you keep in mind these things and if you should guard them to the end, you will be blessed. For the chorus of martyrs will receive you. Wearing crowns in the kingdom of heaven, you will enjoy the eternal blessings. (St. Theodore the Studite)

SAINT PRUDENCE

Prudentius - Bishop of Troyes.jpg
Evêque de Troyes
( 861)

Originaire d'Espagne, il s'enfuit dans sa jeunesse devant les Sarrasins et se rendit à la cour du roi de France, où il abandonna son nom de Galando pour prendre celui d'un de ses compatriotes, le poète chrétien du IVe siècle, Prudence.

Hincmar (Basilique Saint Remi de Reims)

Comme lui, il fut un bon écrivain et un auteur  fécond.

Chapelain de l'empereur Louis le Débonnaire, fils de  Charlemagne, il publiera un recueil des plus beaux passages des Psaumes à  l'intention de la deuxième femme de l'empereur.

Louis-le-Débonnaire

Cette anthologie sera,  durant tout le Moyen Âge, le bréviaire des moines itinérants.

Abbaye de Miontier-la-Celle

Devenu  évêque de Troyes, il publia un petit code de dogme et de morale, les  "precepta" que tous ses prêtres devaient savoir par cœur. 

Il  joua un rôle important dans la dispute sur la prédestination, où il  s'opposa à Gottschalk et Scot Erigène.

Concile de Valence

Il travailla à réformer les  monastères de France, et lutta contre les hérésies. 

====

 

Augustin

Augustin

Saint Marcellin est un martyr de Carthage mort en 413 

 

A peine les persécutions antichrétiennes étaient elles terminées que des chrétiens se divisèrent profondément à leur propos !

La question était celle du pardon envers ceux qui avaient apostasié, et ils étaient plus nombreux que les martyrs.

Parmi eux on trouvait des fidèles mais aussi des prêtres et des évêques.

Fallait-il les réintégrer après une simple pénitence ?

Redonner le baptême et l’ordination ?

 

Donat, évêque de Carthage sous Constantin, décida d’organiser une véritable « église des saints » où les relaps n’auraient pas de place.

Les autres évêques refusèrent et c’est ainsi que le « donatisme » constitua un vrai schisme dans l’Eglise d’Afrique.

 Près d’un siècle plus tard la division subsistait et 'empereur Honorius chargea son légat impérial, Marcellin, d'organiser une conférence contradictoire entre les deux partis.

C'était un homme très cultivé et ce fut pour répondre à ses questions que saint Augustin (dont on voit la plus ancienne image) écrivit plusieurs de ses ouvrages comme "De la rémission des péchés".

 

La conférence de 410 à Carthage, que Marcellin présida avec équité, condamna les donatistes.

 

Mais peu après, Marcellin fut accusé de complot contre l'empereur.

Malgré les interventions de saint Augustin, son ami, le légat fut exécuté à Carthage en 413.

 

 

 

BONNE FETE AUX MARCELLIN

 

Demain l'église latine fêtera saint Jean Baptiste de La Salle fondateur d'une communauté  les "frères des écoles chrétiennes".

 

 

===

 

 

 

Sainted Methodios, ArchBishop of Moravia

Commemorated on April 6

The Holy Equal-to-the-Apostles First-Teachers and Enlighteners of the Slavic Peoples, the Brothers Cyril and Methodius came from an illustrious and pious family living in the Greek city of Soluneia (Thessalonika). Saint Methodius was the oldest of seven brothers, Saint Contantine (Cyril – was his monastic name) was the youngest. Saint Methodius was at first in the military profession and was governor in one of the Slavic principalities dependent to the Byzantine empire – probably Bulgaria, which made it possible for him to learn the Slavic language. Having dwelt there for about 10 years, Saint Methodius afterwards accepted monastic orders at one of the monasteries on Mount Olympos (Asia Minor). Saint Constantine from his early years distinguished himself by great aptitude and he studied together with the emperor Michael during that one's youth – under the finest teachers in Constantinople, among which were Photios, future Patriarch of Constantinople. Saint Constantine, having attained knowledge in all the sciences of his time and also many languages, also with particular diligence studied the works of Sainted Gregory the Theologian. Because of his keen mind and penetrating perception, Saint Constantine received the title "Philosopher" (wise). Upon the completion of his education, Saint Constantine accepted the dignity of priest and was appointed curator of the patriarchal library at the church of Saint Sophia, but he soon quit the capital and went off secretly to a monastery. Discovered there and having returned to Constantinople, he was appointed teacher of philosophy in the highest level of the Constantinople schools. The wisdom and strength of faith for the still rather young Constantine was so great, that he won the victory in a debate with the leader of the heretic-iconclasts Ananias. After this victory Constantine was sent by the emperor to dispute in a debate about the Holy Trinity with the Saracens (musselmans) and again he gained the victory. Having returned, Saint Constantine went off to his brother Saint Methodius on Olympos, spending the time in unceasing prayer and reading the works of the holy fathers.

Sainted Methodios, ArchBishop of Moravia

The emperor soon summoned forth both of the holy brothers from the monastery and dispatched them to preach the Gospel to the Khazars. Along the way they stayed for some time in the city of Korsun, making preparations for preaching. There the holy brothers in miraculous manner discovered the relics of the Priestmartyr Clement, Pope of Rome (Comm. 25 November). There also at Korsun Saint Constantine found a Gospel and Psalter written in "Russian letters" [i.e. Slavonic], and a man speaking in Slavic, and he began to learn from this man to read and to speak in his language. After this, the holy brothers set off to the Khazars, where they gained the victory in a debate with Jews and Moslems by preaching the Gospel teaching. On the way home the brothers again visited Korsun and, taking up the relics of Saint Clement there, they returned to Constantinople. Saint Constantine remained in the capital, but Saint Methodius received the hegumenate at the small Polychronion monastery – not far from Mount Olympos, where he pursued asceticism as before.
Soon there came to the emperor messengers from the Moravian prince Rostislav, otherwise pressured by German bishops – with a request to send teachers to Moravia, who would be able to preach in the vernacular Slavic tongue. The emperor summoned Saint Constantine and said to him: "It is necessary for thee to go thither, where it be better for thee that no one realise this". Saint Constantine prepared for the new task with fasting and prayer. With the help of his brother Saint Methodius and the students Gorazd, Clement, Savva, Naum and Angelyar he composed a Slavonic alphabet and translated into the Slavic tongue books – without which it would be impossible to celebrate Divine‑services: the Gospel, Epistles, Psalter and collected services. This occurred in the year 863.
After completing the translation, the holy brothers set off to Moravia, where they were received with great honour, and they began to teach the Divine-services in the Slavic language. This aroused the malice of the German bishops, who celebrated Divine-services in the Moravian churches in the Latin language, and they rose up against the holy brothers, convinced that Divine-services must be done only in one of three languages: Hebrew, Greek or Latin. Saint Constantine answered them: "Ye recognise only three languages by which to give glory to God. But David sang: Come to the Lord, all nations, praise the Lord all peoples, let everything that hath breath praise the Lord! And in the Holy Gospel it says: Go teach all nations...". The German bishops were humiliated, but they became all the more bitter and sent off a complaint to Rome. The holy brothers were summoned to Rome for a decision on this question. Taking with them the relics of Saint Clement Pope of Rome, Saints Constantine and Methodius set off to Rome. Knowing that the holy brothers were bringing along with them these relics, Pope Adrian met them along the way with his clergy. The holy brothers were greeted with honour, the pope of Rome gave permission for Divine-services in the Slavonic language, and the books translated by the brothers he ordered to be placed in Roman churches and to make liturgy in the Slavonic language.
At Rome Saint Constantine fell ill and, in a miraculous vision from the Lord advising of the nearness of death, he accepted the monastic schema-order with the name of Cyril (Kirill). 50 days after the accepting of the schema, on 14 February 869, Saint Cyril died at 42 years of age. In expiring to God, Saint Cyril commanded his brother Saint Methodius to continue with their common task – the enlightening of the Slavic peoples with the light of the true faith. Saint Methodius entreated the pope of Rome to send the body of his brother for burial in their native land, but the pope commanded the relics of Saint Cyril to be placed in the church of Saint Clement, where miracles began to occur from them.
After the death of Saint Cyril, the pope in fulfilling the request of the Slavic prince Kotsel, sent Saint Methodius to Pannonia, – having ordained him Archbishop of Moravia and Pannonia, on the ancient throne of the holy Disciple Andronikes. In Pannonia Saint Methodius together with his students continued to propagate Divine-services in books inscribed in the Slavonic language. This again aroused the wrath of the German bishops. They obtained an arrest and held a trial over Saint Methodius, who was sent in chains to Swabia, where during the course of two and an half years he underwent many sufferings. Having been set free by order of the Pope of Rome, John VIII, and restored to the rule of his archdiocese, Saint Methodius continued to preach the Gospel among the Slavs. He baptised the Czech prince Borivoi and his spouse Liudmila (Comm. 16 September), and also one of the Polish princes. The German bishops started a persecution against the saint for a third time, – for not accepting the Roman teaching about the procession of the Holy Spirit from both the Father and from the Son. Saint Methodius was summoned to Rome, but he justified himself before the pope, and preserved in its purity the Orthodox teaching, and was sent off again to the capital of Moravia, Velehrad.
Here in the ensuing years of his life Saint Methodius with the help of two of his priest-students translated into the Slavonic language all the Old Testament except for the Book of Maccabbees, and even the Nomokanon (Rule of the holy fathers) and books of the holy fathers (Paterikon).
Sensing the nearness of death, Saint Methodius decreed one of his students – Gorazd, as worthy successor to himself. The sainted-bishop predicted the day of his death and he died on 6 April 885 at an age of about 60 years. The burial service of the saint was done in three languages – Slavonic, Greek and Latin. He was buried in the cathedral church of Velehrad.

(SOURCE:1996-2001 by translator Fr. S. Janos)

===

 

 

† St Eutychius, patriarch of Constantinople (582)

April 6

 

He was born to devout and noble parents in Phrygia. Though his father was a prominent officer, he entered monastic life when young, and became abbot of a monastery in Amasea at the age of thirty.

 

 In 553 he was sent to the Fifth Ecumenical Council as the representative of the Metropolitan of Amasea. At the Council, he was one of those who argued, successfully, that heretics could be anathematized after their deaths.

 

 The most prominent case in point was Origen, the brilliant Christian philosopher who had written that all will eventually be saved. Eutychius' position thus earned him the enmity of the Origenists, who still made up an influential group in the Church.

 

Saint Eutychius became a trusted confidante of the Emperor Justinian, and when Menas, Patriarch of Constantinople, reposed, Eutychius was chosen to replace him.

 

Eutychius ruled in peace for twelve years, but was then cast into controversy when he boldly opposed one of the most hard-to-pronounce heresies in the history of the Church: Aphthartodocetism, the belief that Christ, before his resurrection, possessed an incorruptible body, not subject to hunger, thirst or pain (though the scriptures plainly speak of Christ being weary, hungry, thirsty, weeping).

 

 The Emperor Justinian for a time fell into this variant of the Monophysite heresy, and exiled Eutychius to his monastery for twelve years. During these years Eutychius showed himself to be a wonder-worker, healing many of their diseases through his prayers.

 

Justinian repented shortly before his death, and his successor, Justin II, called Eutychius back to the Patriarchal throne, where he served the Church in peace until his repose at the age of seventy.

 

 

Sources: Ancient Faith Radio

                    http://ancientfaith.com/

.

 

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

===

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
DEUIL
aux "Artisans de Paix":
Chers associés et amis des Artisans de Paix,
 
Les Artisans de Paix sont en deuil.
Le père François Marty SJ a rendu l’âme le jeudi de Pâques, le 31 mars 2016, à l’âge de 90 ans.
Il fut, est et sera un fidèle compagnon du Mouvement Artisans de Paix, depuis sa naissance.
 
Il intervint dans les premières conférences de notre Association,
notamment dans les années 1997-2002 où fut posé le paradigme des Artisans de Paix,
avec la pierre angulaire de notre pensée.
 
Il intervint jusqu’en 2009. En 2010, les déplacements lui étaient devenus difficiles.
Il continua de porter notre Mouvement dans sa prière et je suis persuadée qu’il continue de le porter aujourd’hui,
dans la Lumière qu’il a très certainement rejointe, étant données la droiture et la bonté de sa vie.
 
Il nous laisse une œuvre philosophique et spirituelle considérable, notamment ses deux thèses de philosophie,
l’une sur “Les sens spirituels chez saint Thomas d’Aquin”, l’autre sur “La naissance de la métaphysique chez Kant”.
L’évolution de sa pensée marque le tournant de Vatican II qu’il a contribué à intégrer dans la vie de l’Eglise.
 
A noter aussi sa traduction de ‘'l’Opus postumum” de Kant,
ainsi que son ouvrage sur “Sentir et gouter – Les sens dans les Exercices spirituels de Saint Ignace”
qui montre qu’il fut, est et sera un authentique Compagnon de Jésus donnant sa vie pour une transfiguration de l’univers.
 
Ses obsèques auront lieu demain à 10 h, à l’Eglise Saint Ignace, 35 rue de Sèvres, 75006 Paris (métro Sèvres-Babylone).
Soyons nombreux à y représenter Artisans de Paix et portons-le tous dans notre prière.
Il nous porte dans sa louange éternelle.
 
Paula Kasparian
Présidente d’Artisans de Paix
 

Petite biographie et bibliographie de François Marty SJ:

Licencié en théologie, docteur en philosophie (Université grégorienne, Rome), docteur d'état ès-Lettres (Sorbonne, 1975) — Professeur de philosophie au Centre Sèvres de Paris (1974-1996), professeur invité à l'Institut catholique de Paris (1975-2000) — Directeur de la revue Archives de Philosophie(1991-2000) — Auteur de La perfection de l'homme chez saint Thomas d'Aquin (Analecta Gregoriana, 1962); La naissance de la métaphysique chez Kant(Beauchesne, 1980); La bénédiction de Babel. Vérité et communication(Cerf, 1990); L'homme habitant du monde. À l'horizon de la pensée critique de Kant(Champion, 2004); Sentir et goûter. Les sens dans lesExercices spirituels de saint Ignace de Loyola(Cerf, 2005) — Éditeur scientifique de Emmanuel Kant, Opus postumum, Passage des principes métaphysiques de la science de la nature à la physique (Presses universitaires de France, 1986); Kant über Religion(avec F. Ricken; Kohlhammer, 1992) — Traducteur (en collaboration) de Kant,Œuvres,  éd. F. Alquié, t. I-III (Pléiade, 1980-1986).

Sur son œuvre “Sentir et gouter”:

« Sentir et goûter », le titre de ce travail, vient tout droit des Exercices de saint Ignace. Très précisément d'annotations aux Exercices, rédigées en vue d'aider celui qui les « donne ». Si ces Exercices sont un chemin fait à deux – celui qui donne les exercices et celui qui les fait –, on ne pourra que noter la discrétion que se doit d'observer celui qui les donne. Son rôle : fournir une base solide au retraitant pour que celui-ci fasse son propre itinéraire, ses propres découvertes, expérimente le « sentir » et le « goûter » dont il est question. En un mot, trouve les voies de l'intériorité. Car « ce n'est pas d'en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l'âme mais de sentir et de goûter les choses intérieurement ». C'est dans ces termes que se formule toute la recherche du retraitant qui, ultimement, tend à l'écoute du Maître intérieur. C'est bien le cœur des Exercices qu'annonce Ignace quand il parle de « sentir et goûter ». C'est toute la richesse, la complexité et le caractère si personnel des Exercices que François Marty nous invite à explorer. « Quand il s'agit de sentir et goûter, nul ne peut le faire à ma place, c'est à chacun de prendre en charge cette expérience. Ainsi en va-t-il du chemin spirituel, car il n'y a pas de modèle standard pour l'écoute du Maître intérieur ». Non seulement François Marty propose une lecture originale des Exercices, de leur structure et de leur contenu, mais il le fait en gardant présents à l'esprit les problèmes les plus concrets de notre temps, ceux liés à la science, au développement, à la préservation de la création. Bref, tout ce qui touche l'homme, sa vie et son avenir. Philosophe, en constant dialogue avec la théologie, François Marty fait ici une proposition de premier plan pour penser l'expérience spirituelle.

 

'People hate the truth for the sake of whatever it is they love more than the truth. They love truth when it shines warmly on them, and hate it when it rebukes them.'  (St Augustine)

'People hate the truth for the sake of whatever it is they love more than the truth. They love truth when it shines warmly on them, and hate it when it rebukes them.' (St Augustine)

Invitation (s) :

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

Au Monastère Syriaque de

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en

semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine

tous les 22 et 29 du mois)

 

 

 

*Dimanche 1er MAI:

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kerala. 

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

PRIERES A SAINT JOSEPH ARTISAN POUR LA SECURITE DU TRAVAIL.

PRIERES A SAINTE JEANNE D'ARC POUR LE SALUT DE LA FRANCE

* Sunday, MAY 1:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

PRAYERS TO SAINT JOSEPH ARTISAN FOR WORK SAFETY.
PRAYERS TO SAINT JOAN OF ARC FOR THE SALVATION OF FRANCE

 

 

RETRAITE-PELERINAGE DE GUERISON INTERIEURE 

DU 1er au 5 MAI 

Avec programme de Pèlerinage à 

*N-D de Pontmain et le Mont St Michel (Le 2)

*N-D de Chartres et  Ste Madeleine de Verneuil et N-D (Le 3) 

*Parents Martin et Ste Thérèse à Alençon (Le 4)

 

RETIREMENT-PILGRIMAGE INNER HEALING
THE 1st to May 5th
With Pilgrimage program
* N-D Pontmain and Mont St Michel (The 2)
* N-D Chartres and St. Madeleine Verneuil-N and D (3rd)
* Parents Martin and St. Thérèse in Alençon (4th)

 

*Jeudi de l'Ascension, 5 MAI:

 Pèlerinage des Rogations et de l'Ascension à N-D de Miséricorde

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

 

 

Pèlerinages 2016 (N-D de Miséricorde, Lisieux-Dozulé, Argenteuil, Rome...)

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

 

===

 

 

Pèlerinage à ROME

Marché de Trajan

*Du Dimanche 31 Juillet au lundi 8 , Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas à Rome

Sanctuaires visités:

*Nevers (Ste Bernadette) et Ars (Le Saint Curé)

*San Damiano et Montichiari

*Rome dans tous ses états

*Notre-Dame de la Salette

 

 

Offrande estimée pour participation aux frais:

1000 euros.

SOYEZ NOMBREUX,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

(Inscriptions closes le dimanche 5 Juin)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

'For you are either swollen with pride, or greedy with avarice, or cruel with anger, or prodigal with gambling, or drunk with wine-bibbing, or envious with jealousy, or incestuous with lust, or violent with cruelty; and do you wonder that the wrath of God increases for the punishment of the human race, when what is worthy to be punished increases daily?' (St. Cyprian of Carthage)

'For you are either swollen with pride, or greedy with avarice, or cruel with anger, or prodigal with gambling, or drunk with wine-bibbing, or envious with jealousy, or incestuous with lust, or violent with cruelty; and do you wonder that the wrath of God increases for the punishment of the human race, when what is worthy to be punished increases daily?' (St. Cyprian of Carthage)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,16-21.

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. 
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 
Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 
Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ; 
mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. » 
 



Par St Antoine de Padoue

(v. 1195-1231), moine franciscain
Sermons pour le dimanche et les fêtes des saints (trad. Bayart, Eds. franciscaines 1944, p147) 

 

 

« Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique »

 

 

Le Père nous a envoyé son Fils, qui est « le don le meilleur, le don parfait » (Jc 1,17).

Le don le meilleur, que rien ne surpasse ; le don parfait, auquel on ne peut rien ajouter.

Le Christ est le don le meilleur parce que celui que le Père nous donne ainsi est son Fils, souverain, éternel comme lui.

Le Christ est le don parfait ; comme le dit l'apôtre Paul :

« Avec lui, Dieu nous a tout donné » (Rm 8,32)...

Il nous a donné celui « qui est la tête de l'Eglise » (Ep 5,23).

Il ne pouvait pas nous donner davantage.

Le Christ est le don parfait parce que, en nous le donnant, le Père a porté par lui toutes choses à leur perfection. 

« Le Fils de l'homme, dit saint Matthieu, est venu sauver ce qui était perdu » (18,11). C'est pourquoi l'Eglise s'écrie :

« Chantez au Seigneur un chant nouveau » (Ps 97,1), comme pour nous dire :

O fidèles, vous que le Fils de l'homme a sauvés et renouvelés, chantez un chant nouveau, car vous devez « rejeter tout ce qui est ancien, maintenant que les fruits nouveaux vous sont donnés » (Lv 26,10).

Chantez, parce que le Père « a fait des merveilles » (Ps 97,1) lorsqu'il nous a envoyé tout don parfait, son Fils.

« Devant les yeux des nations il a révélé sa justice » (Ps 97,2) quand il nous a donné tout don parfait, son Fils unique, qui justifie les nations et achève la perfection de toutes choses.

 
Prière d’un enfant à l’ange gardien Saint ange gardien, mon ange ! Je ne connais pas ton nom, mais je sais que tu veilles sur moi : le Seigneur Jésus a dit que les anges des enfants voient la face de Dieu ! Je te prie donc : en cette nuit et dans le jour qui va suivre, garde-moi de tout péché en pensée, en paroles ou en actes. Rappelle-moi toujours combien le Seigneur est bon et combien Il m’aime. Fortifie en moi la foi en lui, l’espérance des biens qui viennent de lui, et un amour véritable pour lui et pour mon prochain. Protège également, je t’en prie, mes parents N… et N…, mes frères et sœurs N…, et toute ma famille. Bénis nos voisins ; bénis nos amis et nos ennemis ; bénis mes maîtres, mes professeurs, mes camarades. Soutiens notre évêque N…, notre (nos) prêtre(s) P. N… et toute notre communauté. Protège à l’ombre de tes ailes les défunts de notre famille. Veille encore sur les créatures de Dieu, animaux et plantes, dont je suis responsable. Saint ange de Dieu, mon ange gardien, que ta prière pour mon salut s’élève devant Dieu comme un encens parfumé ; que, par elle et par la prière de la Mère de Dieu, et celle de tous les saints, je connaisse la joie d’aimer le Seigneur de tout mon cœur et d’aimer ceux qu’Il aime comme Il les aime. Car c’est Lui, Père, Fils et saint Esprit, qui est béni dans les siècles des siècles : Amen !

Prière d’un enfant à l’ange gardien Saint ange gardien, mon ange ! Je ne connais pas ton nom, mais je sais que tu veilles sur moi : le Seigneur Jésus a dit que les anges des enfants voient la face de Dieu ! Je te prie donc : en cette nuit et dans le jour qui va suivre, garde-moi de tout péché en pensée, en paroles ou en actes. Rappelle-moi toujours combien le Seigneur est bon et combien Il m’aime. Fortifie en moi la foi en lui, l’espérance des biens qui viennent de lui, et un amour véritable pour lui et pour mon prochain. Protège également, je t’en prie, mes parents N… et N…, mes frères et sœurs N…, et toute ma famille. Bénis nos voisins ; bénis nos amis et nos ennemis ; bénis mes maîtres, mes professeurs, mes camarades. Soutiens notre évêque N…, notre (nos) prêtre(s) P. N… et toute notre communauté. Protège à l’ombre de tes ailes les défunts de notre famille. Veille encore sur les créatures de Dieu, animaux et plantes, dont je suis responsable. Saint ange de Dieu, mon ange gardien, que ta prière pour mon salut s’élève devant Dieu comme un encens parfumé ; que, par elle et par la prière de la Mère de Dieu, et celle de tous les saints, je connaisse la joie d’aimer le Seigneur de tout mon cœur et d’aimer ceux qu’Il aime comme Il les aime. Car c’est Lui, Père, Fils et saint Esprit, qui est béni dans les siècles des siècles : Amen !

Repost 0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 10:16
Be Always Vigilant When the eyes of the ox are covered he turns the mill, but if they are not covered he does not turn it. Even so does the devil. If he succeeds in covering a man's eyes he weakens him and leads him to commit all kinds of sin, but if a man's eyes are full of light it is easy for him to flee from the devil. (from the wisdom of the Desert Fathers)

Be Always Vigilant When the eyes of the ox are covered he turns the mill, but if they are not covered he does not turn it. Even so does the devil. If he succeeds in covering a man's eyes he weakens him and leads him to commit all kinds of sin, but if a man's eyes are full of light it is easy for him to flee from the devil. (from the wisdom of the Desert Fathers)

Livre de l'Ecclésiastique 31,8-11.

Heureux l'homme qui sera trouvé sans tache ; qui n'a pas couru après l'or, ni espéré dans l'argent et les trésors ! 
Qui est-il, pour que nous le proclamions heureux ? Car il a fait une chose merveilleuse parmi son peuple. 
Quel est celui qui a été éprouvé à ce sujet et trouvé sans reproche ? Que cette épreuve lui soit un sujet de gloire ! Qui a pu violer la loi et ne l'a pas violée, faire le mal et ne l'a pas fait ? 
Sa fortune sera affermie, et l'assemblée publiera ses bienfaits. 
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,35-40.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ayez les reins ceints et vos lampes allumées ! 
Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt. 
Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir. 
Et si c'est à la deuxième ou à la troisième veille qu'il arrive et les trouve ainsi, heureux sont-ils !
Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer sa maison. 
Vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme viendra. " 
 




Par Jean Tauler

(v. 1300-1361), dominicain  
Sermon 77, pour la fête d’un Confesseur (trad. Cerf 1991, p. 626) 

 

« Veillez, car c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra »

 

Ces mots signifient :

vous devez être éveillés et vigilants, car vous ne savez pas le temps où le Seigneur viendra des noces…

Car, dès qu'un sentiment d'orgueil, de complaisance en soi-même ou de volonté propre entre en l'homme, aussitôt l'Ennemi est là et lui coupe la bourse précieuse de toutes ses bonnes œuvres. Mes enfants !

Combien en verrez-vous de ces gens qui auront fait de grandes œuvres…et auront ainsi acquis grand renom…, mais la présomption les aura dépouillés de tout…

On les rangera après les autres hommes, pauvres, simples, que personne n'apprécie en raison de leur extérieur et de leurs œuvres.

Parce qu'ils s'abaissent avec humilité, ces derniers seront placés au-dessus des autres…

Veillez donc avec une âme vigilante et, de vos yeux ouverts, vous verrez la vérité pure… 

« Que vos reins soient ceints d'une tenue de service et vos lampes allumées. »

Il y a ici trois points à noter.

Premièrement :

*les reins doivent être ceints comme quelqu'un qu'on attache solidement avec une corde pour pouvoir le conduire contre sa volonté, ou encore comme un cheval bridé…; ces reins sont les plaisirs des sens qu'on doit lier et refréner…

Deuxièmement :

*vous devez porter dans vos mains des lampes allumées, c'est-à-dire des œuvres d'amour.

Vos mains ne doivent jamais cesser de faire l'œuvre de la charité vraie et brûlante …

Troisièmement :

*vous devez attendre le Seigneur quand il reviendra des noces... :

« Le Seigneur les établira sur tous ses biens ; il se ceindra et les servira. »

Ces noces, d'où le Seigneur vient, ont lieu au plus intime de l'âme, dans son fond, là où se trouve la noble image.

Quel contact intime l'âme a avec Dieu dans ce fond et Dieu avec elle, et quelle œuvre merveilleuse Dieu fait là !

Quelle jouissance et quelle joie il y trouve !

Cela dépasse tout sentiment et toute intelligence, et pourtant l'homme n'en sait rien et n'en éprouve rien.

===

Lorsque l'on recouvre les yeux du boeuf, il fait tourner le moulin, mais s'ils ne sont pas cachés, il ne le fera pas.

Il en est de même avec le démon.

S'il parvient à recouvrir les yeux de l'homme, il l'affaiblit et l'amène à commettre toutes sortes de péchés, mais si les yeux de l'homme sont remplis de lumière, il lui est facile de fuir loin du démon.

(Sagesse des Pères du Désert)

===

Dukhrono (Memorial) of L.L. Kuriakose Mor Gregorios (Pampady Thirumeni)

Pray to God for us and with us, Thirumeni! May your memory be eternal.

Dukhrono (Mémoire) de l.l. kuriakose mor gregorios (pampady thirumeni)

Prier Dieu pour nous et avec nous, thirumeni ! 


 

Quand devons-nous prier ?

« Avant et après les repas.

Ça a été la pratique de tous les temps.

Lorsque tu auras été rassasié, est-il dit au Deutéronome, remercie ton Seigneur Dieu (1).

Dans l’Évangile, les cinq pains avec lesquels Notre-Seigneur va nourrir la multitude qui l'a suivi au désert, il les bénit, avant de les multiplier (2).

Au livre des Actes, nous voyons saint Paul, pendant un voyage qu'il fait par mer, bénir le repas des hommes de l'équipage, en présence de tous les passagers (3).

Une des plus belles pages de Tertullien est celle précisément où il dépeint les agapes telles qu'elles se pratiquaient encore parmi les chrétiens :

-On n'y souffre ni bassesse ni immodestie, on ne se met à table qu'après avoir fait la prière, on converse en sachant bien que Dieu écoute, on mange modérément comme devant prier pendant la nuit qui va suivre.

La prière termine le repas. Après qu'il est achevé, on chante un hymne au Seigneur.

Pour tout dire en un mot, lorsqu'on sort, c'est plutôt d'une école de vertu que d'un festin (4).

Heureux temps, où les mœurs avaient cette retenue !

Le nôtre s'en est affranchi !

Sans faire aucune autre considération que celle que comporte le sujet :

si on excepte nos Communautés religieuses, et quelques rares familles, restées fidèles aux saintes traditions du passé, qui donc prie avant et après les repas ?

Qui donc, même parmi les moins accessibles au respect humain, fait le signe de croix ?

Je veux bien qu'il n'y ait pas d'obligation ; mais jusqu'à quand nous bornerons-nous à n'accomplir que les choses strictement obligatoires ?

La reconnaissance ne devrait-elle pas ici suppléer au précepte ?

Qui nous la donne, cette nourriture ?

Qui met à nos pieds, pour parler le langage du divin psalmiste, les brebis, les bœufs, les bêtes des champs, les oiseaux du ciel, et les poissons de la mer ?

Que n'ajoutons-nous avec lui, car ce serait l'action de grâces :

Ô Seigneur, notre Dieu, que votre nom est donc admirable par toute la terre ! (5) »

1. Deuter. VI. - 2. Joann. VI. - 3. Act. XXVII. - 4. Cité d'après L. de Grenade. - 5. "Domine, Dominus noster, quam admirabile nomen tuum in universa terra !Psal. VIII, 8 sq.)

(Abbé PlatCinquante-deux prônes sur la Prière (La Prière en général, vingt-troisième prône), Paris, P. Lethielleux, 1896.)

'One who is repentant cannot be haughty, just as one who sins deliberately cannot be humble-minded.' (St. Mark the Ascetic)

'One who is repentant cannot be haughty, just as one who sins deliberately cannot be humble-minded.' (St. Mark the Ascetic)

LE SACREMENT DE L’HUILE SAINTE ET DE LA GUÉRISON

Situation –

Pendant les divers carêmes de l’Église, mais également toute l’année, on célèbre régulièrement le sacrement des saintes Huiles, appelé encore sacrement de l’Onction, qui est en fait le sacrement ou mystère de la guérison et de la santé accordées par Dieu à son peuple souffrant. L’huile est par excellence le signe de la miséricorde : en grec, on joue sur les mots « elaion » – l’huile – et « eleos » – la miséricorde. La divine compassion et la miséricorde manifestent la présence de Dieu dans l’humanité et dans son peuple. Le Seigneur Lui-même soigne et guérit (Ps. 40, 4 ; Is. 53, 4 ; Matt. 4, 24 ; 12, 15 ; 19, 2 ; Mc 6, 5 ; Lc 9, 16, etc.). Les nombreux cas de guérison indiquent dans le Christ le Médecin (Matt. 84, 24 ; 8, 6 ; 8, 14 ; 9, 2 ; 9,20 ; 9,32 ; 12, 10 ; 12, 22-23 ; 17, 14-18)

La communauté

L’Église peut être comparée à un vaste hôpital préparé pour les malades de l’âme et du corps. Le service de l’Onction permet d’interpréter le péché comme pathologie (Ps 100, 17 ; Jn 11, 4 ; Sir. 37, 33). Il est accompli pour la guérison de l’âme et du corps et pour la rémission des péchés. C’est pourquoi il a sa place, comme le sacrement de la confession ou sacrement de l’absolution, dans la semaine ou le temps qui prépare à Pâques et à la communion pascale. La communauté n’est pas seulement bénéficiaire de l’onction ; elle en est l’agent actif par sa prière, par la compassion qui se manifeste en elle pour les souffrants, par sa foi dans la parole de Dieu, par le repentir (Ps. 34, 13). En son sein, par le ministère des prêtres (Jac. 5, 14) héritiers des apôtres (Mc 6, 13 ; Lc 9, 1 ; Act. 5, 15 ; 19, 12 ; 28, 9 ; Héb. 11, 34), les malades trouvent le soulagement de leurs peines et la santé.

Le sacrement

Il se définit d’abord comme consécration de l’huile par un collège de sept prêtres, ou au moins deux, qui invoquent l’Esprit saint sur l’huile « pour qu’elle serve de remède à ceux qui en seront oints, et qu’elle les délivre de toute souffrance, de toute souillure de la chair et de l’esprit, et de tout mal » (prière de consécration de l’huile). « Les apôtres, écrit saint Marc, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades et les guérissaient » (6, 13). Bien entendu, c’est le Christ, présent dans l’Église par la grâce de son Esprit très saint et très bon, qui soigne et qui guérit. Tous les sacrements supposent la présence invisible du Christ pontife et auteur véritable de tous les actes de son Église ou Corps.

Préparation

La préparation au sacrement, pour les prêtres qui l’officient, comme pour les fidèles qui le célèbrent avec leurs prêtres et qui en sont les premiers bénéficiaires, consiste dans le jeûne, dans la lecture de la Parole et dans la confession des péchés. En effet, la maladie est contre nature, comme l’est la mort ; et le repentir est la seule lutte efficace contre le péché, donc contre la mort et la souffrance. Pour la  conscience biblique, il y a un lien entre la faute morale, l’erreur, le manquement, et la maladie.

Maladie et péché

Ce lien fait apparaître quelquefois la maladie comme sanction d’une faute (Dt 28, 35 ; 2 Sa 24, 15 ; Jn 9, 1s).Toutefois, l’enseignement divin tel qu’il est exprimé dans le saint Évangile, suggère plutôt un lien de conséquence qu’une relation de culpabilité. À ce sujet l’évangile de l’Aveugle-né (Jn 9, 1) est le meilleur exemple. Dans l’évangile du réveil de Lazare (Jn 11) également, il se trouve une définition de la maladie en fonction de la glorification de Dieu. Le Seigneur se glorifie, ou est glorifié dans la maladie de son serviteur, soit par la puissance miraculeuse qu’Il développe, soit par la foi et la justice qui rayonnent du croyant.

La gloire de Dieu

Cela ne justifie pas bien sûr la souffrance, qui est, comme la mort, une réalité odieuse ; cela signifie que la maladie et la souffrance, comme la mort elle-même, sont devenues le lieu de la manifestation de l’amour et de la compassion divine. Dieu est ainsi « glorifié » parce qu’Il se fait connaître et est connu comme amour véritable, comme bonté indicible et comme justice miséricordieuse. C’est la raison pour laquelle, Dieu a voulu tout spécialement assumer la souffrance et la mort : Il s’est révélé en elles. C’est sur la Croix que l’amour de Dieu a resplendi et que Dieu a été glorifié en plénitude.(Source : "SAGESSE ORTHODOXE")

'Let us enter into our cell, and sitting there, remember our sins, and the Lord will come and help us in everything.' (St. Poemen)

'Let us enter into our cell, and sitting there, remember our sins, and the Lord will come and help us in everything.' (St. Poemen)

Icon of the Mother of God of Kasperov


Commemorated on April 5

The Kasperov Icon of the Most Holy Theotokos. Tradition says that this holy icon had been brought to Cherson from Transylvania by a Serb at the end of the sixteenth century. Passing down from parent and child, the icon had come to a certain Mrs. Kasperova of Cherson in 1809.

One night in February of 1840 she was praying, seeking consolation in her many sorrows. Looking at the icon of the Virgin, she noticed that the features of the icon, darkened by age, had suddenly become bright. Soon the icon was glorified by many miracles, and people regarded it as wonder-working.

During the Crimean War (1853-1856), the icon was carried in procession through the city of Odessa, which was besieged by enemy forces. On Great and Holy Friday, the city was spared. Since that time, an Akathist has been served before the icon in the Dormition Cathedral of Odessa every Friday.

The icon is painted with oils on a canvas mounted on wood. The Mother of God holds Her Son on her left arm. The Child is holding a scroll. St John the Baptist (Janurary 7) is depicted on one border of the icon, and St Tatiana (January 12) on the other. These were probably the patron saints of the original owners of the icon.

The icon is painted with oils on a canvas mounted on wood. The Mother of God holds Her Son on her left arm. The Child is holding a scroll. St John the Baptist (January 7) is depicted on one border of the icon, and St Tatiana (January 12) on the other. These were probably the patron saints of the original owners of the icon.

 

===

 

N'oublions-pas les évêques, prêtres et fidèles chrétiens détenus par les "islamistes" ou terroristes en tous genres ! Prions sans relâche pour que le Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

Let us not forget the bishops, priests and faithful Christians held by "Islamists" or terrorists of all kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them. Pray for their release ...

===

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)
DEUIL
aux "Artisans de Paix":
Chers associés et amis des Artisans de Paix,
 
Les Artisans de Paix sont en deuil.
Le père François Marty SJ a rendu l’âme le jeudi de Pâques, le 31 mars 2016, à l’âge de 90 ans.
Il fut, est et sera un fidèle compagnon du Mouvement Artisans de Paix, depuis sa naissance.
 
Il intervint dans les premières conférences de notre Association,
notamment dans les années 1997-2002 où fut posé le paradigme des Artisans de Paix,
avec la pierre angulaire de notre pensée.
 
Il intervint jusqu’en 2009. En 2010, les déplacements lui étaient devenus difficiles.
Il continua de porter notre Mouvement dans sa prière et je suis persuadée qu’il continue de le porter aujourd’hui,
dans la Lumière qu’il a très certainement rejointe, étant données la droiture et la bonté de sa vie.
 
Il nous laisse une œuvre philosophique et spirituelle considérable, notamment ses deux thèses de philosophie,
l’une sur “Les sens spirituels chez saint Thomas d’Aquin”, l’autre sur “La naissance de la métaphysique chez Kant”.
L’évolution de sa pensée marque le tournant de Vatican II qu’il a contribué à intégrer dans la vie de l’Eglise.
 
A noter aussi sa traduction de ‘'l’Opus postumum” de Kant,
ainsi que son ouvrage sur “Sentir et gouter – Les sens dans les Exercices spirituels de Saint Ignace”
qui montre qu’il fut, est et sera un authentique Compagnon de Jésus donnant sa vie pour une transfiguration de l’univers.
 
Ses obsèques auront lieu demain à 10 h, à l’Eglise Saint Ignace, 35 rue de Sèvres, 75006 Paris (métro Sèvres-Babylone).
Soyons nombreux à y représenter Artisans de Paix et portons-le tous dans notre prière.
Il nous porte dans sa louange éternelle.
 
Paula Kasparian
Présidente d’Artisans de Paix
 

Petite biographie et bibliographie de François Marty SJ:

Licencié en théologie, docteur en philosophie (Université grégorienne, Rome), docteur d'état ès-Lettres (Sorbonne, 1975) — Professeur de philosophie au Centre Sèvres de Paris (1974-1996), professeur invité à l'Institut catholique de Paris (1975-2000) — Directeur de la revue Archives de Philosophie(1991-2000) — Auteur de La perfection de l'homme chez saint Thomas d'Aquin (Analecta Gregoriana, 1962); La naissance de la métaphysique chez Kant(Beauchesne, 1980); La bénédiction de Babel. Vérité et communication(Cerf, 1990); L'homme habitant du monde. À l'horizon de la pensée critique de Kant(Champion, 2004); Sentir et goûter. Les sens dans lesExercices spirituels de saint Ignace de Loyola(Cerf, 2005) — Éditeur scientifique de Emmanuel Kant, Opus postumum, Passage des principes métaphysiques de la science de la nature à la physique (Presses universitaires de France, 1986); Kant über Religion(avec F. Ricken; Kohlhammer, 1992) — Traducteur (en collaboration) de Kant,Œuvres,  éd. F. Alquié, t. I-III (Pléiade, 1980-1986).

Sur son œuvre “Sentir et gouter”:

« Sentir et goûter », le titre de ce travail, vient tout droit des Exercices de saint Ignace. Très précisément d'annotations aux Exercices, rédigées en vue d'aider celui qui les « donne ». Si ces Exercices sont un chemin fait à deux – celui qui donne les exercices et celui qui les fait –, on ne pourra que noter la discrétion que se doit d'observer celui qui les donne. Son rôle : fournir une base solide au retraitant pour que celui-ci fasse son propre itinéraire, ses propres découvertes, expérimente le « sentir » et le « goûter » dont il est question. En un mot, trouve les voies de l'intériorité. Car « ce n'est pas d'en savoir beaucoup qui rassasie et satisfait l'âme mais de sentir et de goûter les choses intérieurement ». C'est dans ces termes que se formule toute la recherche du retraitant qui, ultimement, tend à l'écoute du Maître intérieur. C'est bien le cœur des Exercices qu'annonce Ignace quand il parle de « sentir et goûter ». C'est toute la richesse, la complexité et le caractère si personnel des Exercices que François Marty nous invite à explorer. « Quand il s'agit de sentir et goûter, nul ne peut le faire à ma place, c'est à chacun de prendre en charge cette expérience. Ainsi en va-t-il du chemin spirituel, car il n'y a pas de modèle standard pour l'écoute du Maître intérieur ». Non seulement François Marty propose une lecture originale des Exercices, de leur structure et de leur contenu, mais il le fait en gardant présents à l'esprit les problèmes les plus concrets de notre temps, ceux liés à la science, au développement, à la préservation de la création. Bref, tout ce qui touche l'homme, sa vie et son avenir. Philosophe, en constant dialogue avec la théologie, François Marty fait ici une proposition de premier plan pour penser l'expérience spirituelle.

 

 
'Hating the world, do not return to the works of the world. Having been loosed from the bonds of physical attachments, do not be bound again to the affections of the flesh. Having denied all pleasures and perishable things of the present life, do not depart from your struggle with obedience through negligence and become the sport of demons.' (St. Theodore the Studite)

'Hating the world, do not return to the works of the world. Having been loosed from the bonds of physical attachments, do not be bound again to the affections of the flesh. Having denied all pleasures and perishable things of the present life, do not depart from your struggle with obedience through negligence and become the sport of demons.' (St. Theodore the Studite)

COMPLEXITÉ DE LA PURETÉ

La question de la pureté est une problématique complexe dans le récit biblique. Sans une compréhension précise et une approche systématique dans le cadre de la Loi (c’est-à-dire de la Torah de Moïse donnée par Dieu au Sinaï), on ne peut pas comprendre ce que fait et dit Jésus à ce propos. Le même problème se pose également en ce qui concerne le Shabbat, le divorce, les serments et toutes les problématiques halakhiques (légales).

Le piège de la langue

Le premier piège réside dans la langue. Le français véhicule l’idée d’une opposition entre ce qui est pur et impur, et on a vite fait de faire l’amalgame avec une opposition entre le souillé et le non souillé, le propre et le sale, l’hygiénique et le non hygiénique. Or ce sont avant tout des catégories liées au rite et à l’aptitude ou pas à accomplir un rite, des catégories comme la lumière et les ténèbres, la vie et la mort…. Le français pour pur traduit l’hébreu « tahor », transparent, et l’impur traduit « tamé », l’opaque. Toute traduction est par définition une perte, une imprécision. Il sera plus juste de considérer la pureté comme une ouverture/fermeture au divin, sans aucune dimension morale systématique. En effet la question est véritablement de savoir ce qui laisse passer l’élan vital ou ce qui le bloque.

La pureté dans l’AT

On peut systématiser quatre grands axes de pureté. Le premier axe est rituel. Une personne se retrouve impure dans des situations très classiques de la vie courante, et qui ne sont jamais liées à des fautes personnelles. Les exemples les plus connus seront les menstruations féminines ou la nécessaire manipulation des corps des défunts. Une femme est impure (ou provisoirement inapte) du point de vue rituel, mais elle n’est pas du tout fautive sur un plan quelconque. Son corps fonctionne de la façon dont Dieu a voulu qu’il fonctionne. De même, le nécessaire respect des morts, et du corps, implique que l’on manipule la dépouille de celui ou celle que Dieu rappelle à Lui. Ceci est parfaitement normal. L’inverse serait choquant. Et pourtant, on ne peut manipuler un cadavre et rester pur du point de vue rituel. C’est l’axe de pureté qu’il faut le plus distancier de la morale, car beaucoup de situations de la vie courante rendent « impur ».

Le second axe est moral, et concerne des crimes très graves : inceste, idolâtrie, meurtre. Cette « impureté » est très différente de la première. Elle se contracte par un acte très grave et toujours volontaire et il est très dur de redevenir « pur ». Elle n’est absolument pas contagieuse alors que la première est hautement contagieuse (on y tombe très involontairement et on en sort facilement grâce à un ensemble de dispositions prévues par la Loi telles que les ablutions.)

> lire la suite : Complexité de la pureté

Source : Laurent Kloeble et Mireille Cohen, sur http://codj-fr.blogspot.fr/

'If you pray truly, you will receive assurances of many things, and angels will come to you as they came to Daniel, and will enlighten you with understanding of causes, the wherefore of all things.' (St. Nilus of Sinai)

'If you pray truly, you will receive assurances of many things, and angels will come to you as they came to Daniel, and will enlighten you with understanding of causes, the wherefore of all things.' (St. Nilus of Sinai)

En vrac...Eléments pour votre réflexion

 

personnelle...

 

 

===

 

Un retraité romain a aidé à sauver des centaines de migrants en Méditerranée après avoir reçu un appel par téléphone satellitaire d’un bateau en détresse dans le canal de Sicile, a rapporté ce jeudi un journal italien.

(…) Croyant qu’il s’agissait de harcèlement, et après avoir raccroché plusieurs fois, le retraité s’est finalement décidé à appeler la police. Mais, quand les deux policiers sont arrivés et qu’un nouvel appel est arrivé, ils ont compris qu’il s’agissait d’un SOS. (…)

L’homme qui appelait d’un téléphone satellitaire avait composé des numéros au hasard avec le préfixe de Rome, jusqu’à ce que quelqu’un finalement réponde. Les gardes-côtes italiens ont annoncé mardi avoir sauvé plus de 1500 migrants, lors de onze opérations différentes dans le canal de Sicile, en l’espace de quelques jours, alors que les départs en provenance de Libye s’intensifient.

Source

 

===

Pic - http://www.catholicate.net/

Pic – http://www.catholicate.net/

IMG-20160402-WA0001

Pic- MYCM FB Group

Pic- MYCM FB Group

Pic- MYCM FB Group

Pic- MYCM FB Group

OCP News Service- 4/4/16

Also Read
Indian Orthodox Church Sents Letter to Pope, Major Archbishop, & Roman Catholic Prelates:
http://theorthodoxchurch.info/blog/news/?p=1372

Kerala-India: As per the MCYM (Malankara Catholic Youth Movement) Fb group, twenty-five families from Indian Orthodox Malankara Church (Catholicate of the East), Syriac Orthodox Church in India (Patriarchate of Antioch & All East) the Independent Thozhiyoor Church (former Oriental Orthodox Church) ‘reunited’ with the Malankara Catholic Rite in India (One of the Eastern Catholic Rites under the Roman Pope which split from the Indian Orthodox Malankara  Church in  the 1930’s under Archbishop Ivanios). The so-called ‘reunion’ event took place on 26th March 2016, St. George Malankara Catholic Church in Kunnamkulam area (Kerala). The event was presided by Most. Rev Abraham Mar Yulios (Malankara Catholic Bishop of Movathupuzha).

The news is a shocker to the two ancient Orthodox Churches in India who are still in administrative schism.

The concept of ‘Uniatism or Eastern Catholicism’ is rejected by Eastern and Oriental Orthodox Churches. It is a false way of union between Orthodox Churches and the Roman Catholic Church.

After the Second Vatican Council, the Roman Catholic Church recognized that the unity with the Orthodox world should come through dialogue and not through conversion of people, communities from Orthodox to the Eastern Catholicism. This was clearly stated in the recent joint declaration between Patriarch Kirill of Moscow and Pope Francis of in Cuba.

The Joint declaration says that “It is today clear that the past method of ‘Uniatism,’ understood as the union of one community to the other, separating it from its Church, is not the way to re-establish unity.” But equally important to the Vatican and to Greek Catholics is the acknowledgement by the patriarch of the right of these churches “to exist and to undertake all that is necessary to meet the spiritual needs of their faithful.” (www.ncronline.org).

Hence, the so-called ‘reunion’ of 25, Indian Orthodox and Syriac Orthodox families to theMalankara Catholic Uniate Rite is a total breach of the existing practice in the Roman Catholic church and a disrespect to the ecumenical relations between Vatican and the Oriental Orthodox world.

If anyone wants to join the Roman Catholic Church, he or she is free to do the same, but using Uniatism as a tool to absorb Orthodox faithful to Roman Catholicism is an absolute violation of the existing understanding and practises.

Apart from these of incidents, the Malankara Catholic Rite continue to provoke the Indian Orthodox Church in many ways. Their Primate Major Archbishop Baselios Cleemis claims himself the Catholicos, Malankara Metropolitan & successor to the Throne of St. Thomas, a title which is exclusive to the Primate of the Indian Orthodox Malankara Church.

Reunion through Uniatism (Sheep stealing) and ecumenism cannot go hand in hand. Apart from the Catholic annual Roman Catholic-Oriental Orthodox ecumenical consolations, the Roman church organize separate dialogues with Indian and Syriac Orthodox Churches in India. The same Roman church uses UNIATES /Eastern Catholicism as a tool to steal Orthodox faithful in India. The Syriac and Indian Orthodox Churches should move out of the ecumenical dialogue with the Roman Catholic Church and should give prime importance in resolving all existing issues between them.

Ecumenism is good and Christian unity is very important, but it should be practised with mutual respect and considering all existing agreements.

 

Source:
OCP news Service

Réaction du Métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone:

Dear friends. Aholo M'Barek
Alas, it is always the same: to caricature the unity of the Church of Christ expressed through sometimes different traditions to express the Orthodox Faith and distribute the Sacramental Grace by ill-concealed desire to absorbtion ! ... We pray that be exceeded such attitudes inherited from the vagaries of history!
The unit is too often confused with unanimity of Christian Witness.
The unanimity of Christian Witness can not come out strengthened by such disrespectful attitudes and so contradicts the resolutions taken by the authorities of the various hierarchies.
Su
ch double standards, such duplicity in the acts reveals perhaps some secret intentions and, in any case, show the work that remains to do ... Pray Christ Head of the Church for Catholic unity by orthodoxy of the Faith and in the orthodoxy of the faith professed and Sacramental Rites. Remain faithful to the faith of the three great Saints Ecumenical Councils which are the expression of the authentic Apostolic Faith along with the basic foundation for all ecumenical dialogue.
That is my opinion as Metropolitan of the Church Syro-Orthodox Francophone. What I say, I am in the greatest respect for each other. But for all of us, let us remember the injunction of the Lord: "Let your yes be yes, your no, no."
Your respectfully and fraternally devoted in our Lord.
+ Mor Philipose-Mariam 

Chers amis. Aholo m'barekh

Hélas, c'est toujours la même chose: caricaturer l'unité de l'Eglise du Christ s'exprimant à travers des coutumes parfois différentes pour exprimer l'Orthodoxie de la Foi et distribuer la Grâce Sacramentelle par une volonté mal dissimulée d'absorbtion!...Prions pour que soient dépassées de telles attitudes héritées des aléas de l'histoire ! 
L'unité est trop souvent confondue avec l'unanimité du Témoignage Chrétien .
L'unanimité du Témoignage Chrétien ne peut pas sortir confortée par de telles attitudes tellement irrespectueuses et en contradiction avec les résolutions prises par les Autorités des diverses hiérarchies.
Un tel double langage, une telle duplicité dans les actes dévoile peut-être certaines intentions secrètes et, en tout cas, montrent le chemin qui reste à faire ...Prions le Christ Tête de l'Eglise pour l'unité Catholique par l'Orthodoxie de la Foi et dans l'Orthodoxie de la Foi professée et des Rites Sacramentel. Restons fidèle à la Foi des trois grands Saints Conciles oecuméniques qui sont l'expression de l'authentique Foi Apostolique en même temps que le socle de base pour tout dialogue oecuménique.
Telle est mon opinion en tant que Métropolite de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone. Ce que j'en dis, je le fais dans le plus grand respect des uns et des autres. Mais pour chacun d'entre nous, n'oublions pas l'injonction du Seigneur: "Que votre oui soit oui, que votre non soit non".
Votre respectueusement et fraternellement dévoué en Notre-Seigneur.
+Mor Philipose-Mariam

 

 

===

 

===

 

Al-Qaryatayn, ville chrétienne, n’est plus sous l’emprise de l’Etat Islamique !

 

 

 

 

ville-chretienne

 

 

Samedi, les forces syriennes, appuyées par les forces russes, ont lancé l’assaut pour reprendre la ville d’Al-Qaryatayn. Cette ville, chrétienne, avait été prise par l’Etat Islamique en août 2015. Un monastère vieux de 1500 ans avaient été détruits par les djihadistes avec un bulldozer. Le prêtre jésuite qui avait organisé sa rénovation avait été capturé et assassiné. Des centaines d’hommes avaient été enlevés.

La ville est désormais sécurisée. Les unités de déminage sont en train de désamorcer les mines et autres pièges explosifs mis en place par l’EI.

L’un des derniers fiefs de l’Etat Islamique dans le centre du pays, Al-Qaryatayn est une ville stratégique. Elle est située à 85 kms d’Homs et à 120 kms de Palmyre. La prise d’Al-Qaryatayn permet de sécuriser la cité antique de Palmyre et d’empêcher le retour des djihadistes.

« Il ne restera à l’EI dans la province de Homs que le fief de Sokhné, à 70 kms au nord-est de Palmyre. », affirme Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme.

Plusieurs raids ont été lancés contre des sièges d’Al-Nosra. D’après l’OSDH, « Abou Firas Al-Souri, son fils et au moins 20 djihadistes d’Al-Nosra, de Jound Al-Aqsa ainsi que des djihadistes ouzbeks, ont été tués dans des frappes sur des positions de la province d’Idleb. »

M.C.

 

SOURCE:Info Chrétienne (https://www.infochretienne.com/al-qaryatayn-ville-chretienne-nest-plus-lemprise-de-letat-islamique/)

Desecration of fifth century monastery targeted by ISIS is revealed after Syrian troops make further ground on the terror group by recapturing another town from retreating jihadis 

  • Syrian troops have seized the town of al-Qaryatain, one of the last Islamic State strongholds in central Syria
  • ISIS destroyed the town's ancient monastery and abducted and terrorised dozens of its Christian residents 
  • Terror group destroyed St. Elian monastery and church in August 2015 using explosives and bulldozers
  • Al-Qaryatain was once a symbol of coexistence between Christians and Muslims and was a pilgrimage site



Syrian troops have seized the town of al-Qaryatain, one of the last Islamic State strongholds in central Syria, but they were too late to stop the militants from destroying its ancient monastery and Christian church.

ISIS levelled the fifth-century St. Elian monastery and church in August 2015 using explosives and bulldozers, as they have done with shrines and other religious buildings elsewhere.

Al-Qaryatain, whose name means 'the two villages' in Arabic, was once a symbol of coexistence between Christians and Muslims and was a cherished pilgrimage site.

Yesterday, escorted by the Syrian government, journalists were allowed to venture only about three kilometers inside Qaryatain, located 125 kilometers (75 miles) northeast of Damascus, because army experts are still clearing explosives and mines left by the group. 

ISIS destoryed the fifth-century St. Elian monastery and church to the ground in August 2015 using explosives and bulldozers, as they have done with shrines and other religious buildings elsewhere (Pictured: A burnt out church at the monastery)

ISIS destoryed the fifth-century St. Elian monastery and church to the ground in August 2015 using explosives and bulldozers, as they have done with shrines and other religious buildings elsewhere (Pictured: A burnt out church at the monastery)

 

A burnt and destroyed altar in a church at the monastery of Syriac Catholic Saint Elian, who lived in the fifth century AD, in the town of al-Qaryatain, one of the last Islamic State strongholds in central Syria

A burnt and destroyed altar in a church at the monastery of Syriac Catholic Saint Elian, who lived in the fifth century AD, in the town of al-Qaryatain, one of the last Islamic State strongholds in central Syria

Al-Qaryatain, which means 'the two villages' in Arabic, was once a symbol of coexistence between Christians and Muslims

Al-Qaryatain, which means 'the two villages' in Arabic, was once a symbol of coexistence between Christians and Muslims

Black smoke billowed from the western side of town where skirmishes continued. Near the central square, some residential and government buildings were completely destroyed, their top floors flattened. Others had gaping holes where they had taken direct artillery hits or were pock-marked by gunfire. Electricity poles and cables were broken and shredded; a snapped tree hung to one side. 

 

Qaryatain lies midway between Palmyra and the capital, Damascus, and was once home to a sizeable Christian population. Before IS took it over last August, it had a mixed population of around 40,000 Sunni Muslims and Christians, as well as thousands of internally displaced people who had fled from the nearby city of Homs.



Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-3523777/Desecration-fifth-century-monastery-targeted-ISIS-revealed.html#ixzz44xAJfzZL 
Follow us: @MailOnline on Twitter | DailyMail on Facebook

===

 

===

 

Prison souterraine, charnier et trafic sexuel : les stigmates de la guerre menée par Daech

 

 

 

 

theatre-palmyre-djihadiste

Etat Islamique, ISIS, Daech, cette organisation mène un combat impitoyable. Quand les forces en présence regagnent du terrain, les découvertes sont souvent macabres.

En Syrie, à Palmyre, un charnier a été découvert par une coalition internationale conduite par Washington : 42 cadavres, 24 civils dont 3 enfants et 18 militaires. D’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, il s’agirait des dépouilles des officiers et des membres de leurs familles exécutés par Daech lors de son entrée dans la ville en mai 2015. D’autres charniers sont recherchés. Un drone a filmé la cité antique classée au patrimoine mondial de l’Unesco, libérée le 27 mars par l’armée de Bachar el-Assad soutenue par la Russie. 20% de la ville aurait été détruite.

 

 

En Irak, la province d’Al-Anbar est toujours contrôlée par Daech. Mais lors d’une bataille pour la reprise d’une localité, les forces irakiennes ont libéré 1500 prisonniers de l’organisation islamiste. Cette prison souterraineenfermait principalement des civils.

« Au cours de leur avancée pour libérer et nettoyer la localité de Hit de l’organisation [djihadiste], les forces de sécurité ont découvert une grande prison. », raconte le colonel Fadhel al-Nimrawi.

Au Liban, pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés syriens, la police locale a démantelé un réseau de trafic sexuel. Les Forces de sécurité intérieure précisent avoir « secouru 75 femmes, la plupart des Syriennes qui ont été soumises à des coups, à de la torture psychologique et physique, qui ont été forcées à se livrer à des actes sexuels et ont vu des images indécentes d’elles prises et distribuées. »

M.C.

SOURCE:Info Chrétienne https://www.infochretienne.com/prison-souterraine-charnier-et-trafic-sexuel-les-stigmates-de-la-guerre-menee-par-daech/

===

Le Kenya rend hommage à un enseignant musulman tué par les djihadistes pour avoir protégé des chrétiens

Kenya_flag

Les islamistes voulaient séparer les chrétiens des musulmans, afin de tuer les chrétiens.

 “Soit vous nous tuez tous ensemble, soit vous nous laissez partir tous ensemble”, avait déclaré Salah Farah.

Les djihadistes d’al-Shebab ont fini par laisser les passagers poursuivre leur voyage après avoir tout de même tué deux des passagers et blessé six autres, dont Salah Farah qui a succombé à ses blessures. Cet enseignant musulman a laissé derrière lui quatre enfants et une épouse enceinte.

Lors d’une cérémonie nationale au Parlement, le chef de l’Etat kenyan a rendu hommage à Salah Farah à titre posthume “en reconnaissance de son remarquable acte de bravoure”. “Il est mort en défendant des personnes qu’il ne connaissait pas, mais parce qu’il croyait à leur droit à la liberté de culte et savait que chaque vie est sacrée”, a déclaré le président kenyan.


(Source: MPI)

 

===

Le métropolite de Gori et Ateni André clarifie la position de l’Église orthodoxe de Géorgie à l’égard du Concile panorthodoxe

 

 

 

 

La position de l’Église orthodoxe de Géorgie à l’égard du futur Concile panorthodoxe et particulièrement du projet de texte concernant « les relations avec l’ensemble du monde chrétien » ont fait l’objet d’informations contradictoires, qui ont été publiées ici et .

Le métropolite de Gori et d’Ateni André a clarifié, dans une lettre datée du 27 mars 2016 et publiée le 1er avril sur le site grec Amen.gr, la position de l’Église orthodoxe de Géorgie, et ce à la suite d’un article du grand protopresbytre Georges Tsetsis (Patriarcat œcuménique) publié par le même site :

« Le 3 mars 2016, l’agence d’information grecque « AMEN.gr » a publié un article du grand protopresbytre Georges Tsetsis sous le titre « Un fait ou une provocation – la décision de l’Église de Géorgie ». Puisque je suis l’un des représentants géorgiens « pointilleux » [à la Synaxe des Primats 21-28.1.2016, ndt], je me considère obligé de procéder aux commentaires ci-dessous.

Pour commencer, je souhaite mentionner que la Représentation de l’Église de Géorgie s’est rendue à toutes les réunions préconciliaires et y a pris part dans un esprit de fraternité, d’unité et de coopération avec toutes les Églises-sœurs, dans un esprit de soutien au Patriarcat œcuménique, qui a travaillé plus que tous et a porté la charge principale de l’œuvre de préparation du Saint et Grand Concile. Passons maintenant à l’article. Dès le début, le père Georges déclare que les représentants géorgiens « les ont harcelé » à la Vème Consultation préconciliaire afin d’obtenir l’inclusion dans le texte « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien » d’un nombre non négligeable de nos positions. Pour donner une image plus claire, il convient d’abord de décrire le climat dans lequel se sont déroulés les travaux de la Commission spéciale inter-orthodoxe, qui a été convoquée en 2014 sur la décision des Primats orthodoxes. Le rédacteur de l’article en question se réfère précisément à cette question, lorsqu’il dit : « Il est vrai que le comportement opiniâtre et pointilleux des frères géorgiens lors des Conférences et des Commissions inter-orthodoxes exaspère et crée des impasses ».

1. C’est un fait connu qu’il a été donné mandat à la commission en question de revoir les textes de 1982 et 1986 et de les soumettre à la Vème réunion préconciliaire pour validation. Concrètement, il s’agissait de la révision des textes : « L’Église orthodoxe et le Mouvement œcuménique », « Les relations de l’Église orthodoxe envers l’ensemble du monde chrétien » et « La contribution de l’Église orthodoxe à la réalisation de la paix, de la justice, de la liberté, de la fraternité et de l’amour entre les peuples et à la suppression des discriminations raciales et autres» et de l’étude si nécessaire des textes : « Le problème du calendrier commun », « Les empêchements au mariage » et « L’importance du jeûne et son observation aujourd’hui ». Malgré la clarté du mandat, S.E. le Président, lors des réunions de la Commission spéciale à Chambésy, sur le motif que les textes sous révision avaient été adoptés par des organismes supérieurs à la Commission (c’est-à-dire par des Réunions panorthodoxes pré-concilaires ayant siégé au cours de différentes années) n’a pas permis aux Représentants des Églises de procéder à « des changements essentiels », chose avec laquelle nous ne pouvions être d’accord, car la Commission spéciale disposait de cette compétence. L’attitude susmentionnée du Président, à l’égard de tous les textes, n’a pas changé, malgré les réactions fortes des Représentants des différentes Églises. Toutefois, cette interdiction, pour des raisons inconnues, n’était pas valable pour les changements que le Président lui-même a proposés ou sur lesquels il était d’accord. C’est ainsi que furent fusionnés deux textes, que les paragraphes concernant l’évaluation des dialogues menés avec les différentes confessions ont été enlevés, et d’autres points importants encore ont été modifiés. Par conséquent, il ne restait rien d’autre à faire pour notre représentation, si ce n’était d’attendre la Vème Réunion préconciliaire, afin d’obtenir les changements que nous sollicitions. La seule exception était constituée par les textes : « La question du calendrier commun » et « Les empêchements au mariage », au sujet desquels la majorité absolue des Églises a déclaré sa position négative. Quant à l’Église de Géorgie, elle a refusé de les signer. Il nous a été répondu à cela par la Présidence que, puisque ces textes avaient déjà été entérinés par la IIIème Réunion préconciliaire en 1982, ils seraient renvoyés directement au Grand Concile sous leur forme initiale. L’Église de Géorgie était catégoriquement en désaccord avec cela et, par des lettres officielles, a demandé au Patriarcat œcuménique ou bien que ces deux sujets soient supprimés de la liste des thèmes du Saint et Grand Concile, ou bien qu’ils soient discutés davantage. Nous avons ainsi obtenu qu’à la Synaxe des Primats de 2016, le texte « Question du calendrier commun » soit supprimé de la liste des thèmes, tandis que le texte « Empêchements au mariage » serait soumis à une révision. En ce qui concerne ce dernier sujet, certaines autres Églises-sœurs avaient une position semblable à la nôtre.

2. Après la fin des travaux de la Commission spéciale inter-orthodoxe, l’Église de Géorgie, après avoir été informée par ses représentants des résultats de ladite Commission, a envoyé, de la part du Catholicos-Patriarche de Géorgie, une lettre à Sa Toute-Sainteté le Patriarche œcuménique, dans laquelle, entre autres, ont été exprimées les réflexions et observations ci-dessous sur les textes renvoyés à la Vème Réunion pré-concilaire pour y être revus et validés :
a) « Les textes préparés pour le Saint et Grand Concile doivent souligner clairement et incontestablement que l’Église orthodoxe est la seule Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique, dans laquelle existent la succession apostolique, le véritable Baptême, la Divine Eucharistie et les autres Mystères de la Foi chrétienne ».
b) « Qu’il soit déclaré de la façon la plus nette que, selon sa nature ontologique, il est impossible que l’unité de l’Église soit rompue. Pour cette raison, l’Église orthodoxe mène toujours un dialogue avec les différentes Confessions, dans le but de leur retour au sein de l’Église ».
c) Le texte « Relations de l’Église orthodoxe envers l’ensemble du monde chrétien », doit comporter l’évaluation des dialogues bilatéraux menés jusqu’à aujourd’hui avec les différentes Confessions chrétiennes, car c’est précisément à la compétence du Grand et Saint Concile qu’appartient la détermination de la stratégie de leur continuation ».
d) « Nous considérons inacceptable la soumission au Grand Concile, sous leur forme actuelle, des textes « Le problème du calendrier commun » et « les empêchements au mariage », car ceux-ci viennent en opposition à la Tradition canonique de l’Église orthodoxe ».
Il était également dit dans la Lettre que les textes qui ont déjà passé tous les stades de la préparation, doivent être publiés, afin de donner suffisamment de temps au plérôme de l’Église pour les étudier et exprimer son point de vue.

3. C’est en ayant de telles directives et dans une disposition constructive pour les travaux, que nous, représentants de l’Église de Géorgie, sommes allés à la Vème Réunion préconciliaire. Cependant, des surprises nous y ont attendu. Lorsque les travaux ont commencé, S.E. le Président a déclaré que, à son avis, la Réunion ne disposait pas de la compétence pour introduire des modifications dans les textes des Réunion préconciliaires de 1982 et de 1986, mais seulement pour apporter des modifications aux modifications (sic) que nous avions nous-mêmes apportées dans le cadre de la Commission spéciale inter-orthodoxe !

Lorsque nous en sommes arrivés à étudier le texte « Relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien », il a été enlevé aux représentants des très saintes Églises d’Antioche et de Géorgie le droit qui leur était assuré par le Règlement d’exprimer leurs vues, au motif que nous n’avions pas soumis de propositions écrites au sujet des changements souhaités aux textes. La participation paritaire des représentants des Églises d’Antioche et de Géorgie aux travaux des réunions a été mise aux voix de l’assemblée plénière de la Conférence. Nous nous sommes sentis très froissés. Finalement, ce droit nous a été « donné », mais nous ne pûmes toutefois l’exercer pour la révision du texte entier. Si notre position est appelée « comportement opiniâtre et pointilleux », comment appeler alors l’action du Président de la Commission spéciale qui, pendant sept heures ( !), s’est efforcé de « convaincre » les représentants des Églises au sujet d’un seul paragraphe afin qu’ils l’adoptent tel que celui-ci le voulait.

4. En vue de la session prévue de la Commission inter-orthodoxe pour la rédaction du règlement des travaux du Concile (Athènes, 15-19 décembre 2015), le chef du Département des Relations extérieurs de l’Église de Géorgie, le métropolite Gérasime, décrivant les événements affligeants qui se sont produits lors de la Vème Conférence préconciliaire, a écrit au Patriarcat œcuménique : « Malgré cela, les représentants de notre Église, mus par un esprit de coopération, ont signé la plupart des documents. Toutefois, l’Église de Géorgie n’a pas encore pris de décision conciliaire sur les textes figurant à l’ordre du jour du Saint et Grand Concile, car nous attendons qu’ils prennent leur forme finale. Peut-être, les autres Églises se trouvent dans la même situation. Pour cette raison, le Règlement du fonctionnement et de conduite des travaux du Saint et Grand Concile doit absolument prévoir la possibilité d’examen et de ratification des textes paragraphe par paragraphe.

Le métropolite, exprimant la position de notre Église au sujet du caractère obligatoire des décisions du futur Concile a souligné dans sa lettre encore une fois la nécessité de la publication des documents adoptés et a dit en outre que : « Pour le caractère obligatoire de leurs décisions, il était nécessaire, même pour les Conciles Œcuméniques, d’être en accord complet avec l’enseignement des saints Pères et d’être reçus par le Plérôme de l’Église ».

5. À la fin de son article, le père Georges Tsetsis déclare que l’Église de Géorgie « est captive des cercles fondamentalistes » et appelle les Églises qui « exercent quelque influence sur l’espace de l’Europe orientale (et que suivaient à la trace les frères géorgiens pendant toute la durée de la préparation du Grand Concile) » de l’influencer afin qu’elle change sa position.

Il est naturel qu’un prêtre d’âge avancé, qui a consacré la majeure partie de sa vie à la préparation du Saint et Grand Concile et aux dialogues, se sente importuné. De même que d’autres qui ont y ont excessivement travaillé. Pour cette raison, nous nous efforcerons de faire face aux accusations avec patience et les faire contrer par des faits.

En tout premier lieu, disons que nos critères sont théologiques. Nous ne trouvons pas « sous la captivité des cercles fondamentalistes », pas plus que certaines Églises n’exercent d’influences sur la nôtre. Aussi, c’est pour des raisons dogmatiques que notre Patriarche n’a pas signé le texte sur « Le Mystère du mariage et ses empêchements ». Comme on le sait le texte n’a pas non plus été signé par la représentation d’Antioche. Il convient de mentionner ici que le texte sur l’ « Empêchement au mariage » (tout commecelui sur la « Question du calendrier commun ») a été rejeté par le Saint-Synode de l’Église de Géorgie le 8 octobre 1998 déjà. Lors de la Synaxe des Primats à Genève (21-28 janvier 2016), nous avons signé le texte « La mission de l’Église orthodoxe dans le monde contemporain», rejeté par nous lors de la Vème Conférence préconciliaire, pour la seule raison que les remarques dogmatiques que nous avions proposées avaient été prises en considération (la même chose a été faite par l’Église de Russie, qui avait ses propres propositions). Lors de la dernière Assemblée des évêques de l’Église de Géorgie, pendant laquelle ont été discutés les textes de l’ordre du jour du Saint et Grand Concile, le texte « Relations de l’Eglise orthodoxe envers l’ensemble du monde chrétien » a été l’objet d’une critique sévère unanime. Rappelons que lors de la dernière rencontre à Chambésy, le patriarche de Géorgie a dit très clairement dans son discours que « les décisions que nous avons prises aujourd’hui ici seront soumises au jugement de l’Assemblée de notre hiérarchie ».

Non seulement l’Église de Géorgie, mais celles aussi de Russie, de Chypre et de Grèce, comme on le sait, après la dernière Synaxe des Primats, on mis en discussion et pour évaluation les textes proposés pour le Grand Concile.

6. Nous avons publié la décision de notre Saint-Synode en géorgien et sa diffusion plus large n’est pas de notre responsabilité.

7. Le père Georges exprime son fort désagrément au sujet de la prise de décisions sur le principe de l’unanimité. Or, ce principe est en vigueur depuis des décennies au stade préparatoire du Grand Concile, et les Primats, par leur décision de 2014, l’ont étendu au Concile lui-même. Leur décision est-elle mise en question ?

8. L’adhésion de l’Église de Géorgie au COE, auquel participaient alors toutes les Églises orthodoxes, constituait à cette époque quasiment la seule opportunité pour l’Église, qui se trouvait derrière le rideau de fer, de communiquer avec les Églises orthodoxes-sœurs et le monde extérieur. C’est un fait que le présent patriarche Élie II, a été élu en 1979, pour cinq ans, président du COE. Comme on le sait, cet organisme a huit Présidents, tandis que le rôle décisif dans sa direction et ses orientations est joué par le Secrétaire Général.

Pour ce qui concerne la sortie de l’Église de Géorgie du COE, dans le même passage de la lettre du patriarche Élie II, auquel se réfère le père Georges, la raison dogmatique ressort clairement: « Étant donné que souvent les intérêts des Orthodoxes ne sont pas pris en compte, et puisque dernièrement il a été observé une tendance à attribuer à cela une sorte de caractère ecclésiologique, l’Église orthodoxe de Géorgie a considéré opportun de quitter le COE ».

9. Dans ce monde, les problèmes ne manqueront pas pour l’Église du Christ. Aujourd’hui également, il y a des Églises-sœurs qui vivent dans un environnement hostile. Par la Grâce de Dieu, cependant, dans l’histoire de la Géorgie actuelle, il n’y a pas de siège autour de la Maison Patriarcale par des dissidents armés [contrairement à ce qui est affirmé dans la lettre du protopresbytre Georges, ndt]. Une telle information ne peut être qualifiée autrement que comme fallacieuse. Ce n’est pas le cas, car le Catholicos Patriarche Élie II dispose de l’amour et d’une considération illimitée et générale.

10. Pour ce qui concerne l’aide humanitaire qu’a reçue la Géorgie au moyen du COE, nous sommes particulièrement reconnaissants à Sa Toute-Sainteté le Patriarche Bartholomée personnellement, qui se distingue par sa sagesse et sa charité, et à tous ceux des hommes qui ont assisté le peuple géorgien en ces années très difficiles. Ce rappel du soutien accordé est cependant déplacé et nous demandons à notre tour : depuis quand y aurait-il lieu de sacrifier les principes moraux à l’aide matérielle ?

11. On peut être attristé par le fait que le respectable protopresbytre parle du danger de « torpillage » du Concile par l’Église de Géorgie, et ne mentionne pas le fait que, précisément pour ne pas empêcher le Concile, l’Église [de Géorgie], dans une initiative de bonne volonté, a déclaré lors de la dernière Synaxe à Genève, qu’elle accepte le retrait de l’agenda du Grand Concile du sujet, d’importance majeure pour nous, des Diptyques, et le report des discussions à leur sujet dans un temps ultérieur au Concile, ce pour quoi elle a reçu des critiques.

12. Il est temps, dit le père Georges, que cesse le refrain selon lequel l’Église de Géorgie serait la seule qui défend vigoureusement la Foi orthodoxe. S’il existe réellement un tel refrain, nous serons les premiers à demander qu’il cesse.
* * *
Au moment où ces lignes sont écrites, l’Église de Géorgie se prépare pour la Crète, afin de prendre part au Saint et Grand Concile, et il est absolument normal qu’un examen en profondeur des textes ait lieu, que les remarques justifiées des théologiens orthodoxes et du troupeau ami de Dieu soient prises en considération. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé la publication, en temps opportun, des textes, ainsi que la participation au Saint et Grand Concile de clercs, moines et théologiens orthodoxes avec droit à la parole.

Nous croyons fermement que toutes les imperfections existantes seront corrigées. Mus par l’Esprit Saint, les participants au Saint et Grand Concile, exprimant la voix unanime de tous les membres de l’Église catholique, confesseront encore une fois à haute voix les vérités éternelles, auxquelles l’Église est fidèle depuis le jour de sa fondation. Amen. Le métropolite de Gori et d’Ateni André »

Source

===

 

===

 

 

ARMENIE:

Prayer Service for the Homeland Defense and Homeland Soldiers

 

 

 

Service de prière pour la défense de la sécurité intérieure

 

et de la sécurité intérieure des soldats

===

 

SOURCE La menace terroriste favorise-t-elle le repli sur soi et les amalgames ? Nacira Guénif-Souilamas, fille d’immigrés algériens, sociologue et anthropologue, professeur à l’université Paris-8 et vice-présidente de l’Institut des cultures d’islam répondait au lecteurs du Monde.

Le Monde : Dans notre appel à témoignages sur la façon dont l’on résiste à la peur, nous avons reçu beaucoup de messages faisant état d’un regard qui a changé, dans le métro notamment, au moment de croiser une femme voilée ou des personnes d’origine maghrébine. Peut-on échapper à ce type de ressenti ?

Oui, il est important d’apprendre à résister, c’est même l’un des enjeux majeurs de la capacité à ne pas céder à tous les dommages collatéraux engendrés par les attentats. Autrement dit : développer le sentiment d’aversion est l’un des objectifs de ce type d’actes, qui n’a pas simplement vocation à produire des victimes, mais aussi à détruire les liens sociaux et à polluer les relations les plus ordinaires. [...]

La rédaction du Monde a rajouté « seuls » dans le titre…

Bob : Pourquoi nécessairement utiliser ce type de vocabulaire [repli sur soi et amalgames, ndlr] pour qualifier un comportement de peur des gens ? La menace a un visage qui est celui de populations « arabes ». Pourquoi vouloir nier cette réalité ? Détourner les yeux ne résout pas le problème, mais empêche bien au contraire d’en comprendre les causes et d’en trouver des solutions. [...]

Ju : Dire « pas d’amalgame » n’a pas de sens. Ces attentats ont à voir avec un certain islam qui prend le pas sur les autres partout dans le monde. Faire l’autruche ne sert à rien, et empire le mal. Pourquoi nier le réel et le fait que la société se radicalise, et que la radicalisation est d’abord chez les musulmans ? [...]

Lohengrin : Existe-t-il vraiment des lieux où le « vivre ensemble » n’est pas juste un fantasme inatteignable ? En Afrique du Sud, la fin de l’apartheid ne signifie pas la fin de la séparation de fait. [...]

Lohengrin : N’est-ce pas un brin orienté d’intituler le débat d’emblée « résister à la tentation du repli sur soi » ? Le Japon et la Corée du Sud, qui pratiquent « l’entre soi », sont-elles des sociétés en échec alors que nous serions un exemple de réussite (et de vertu) ? [...]

Le Monde

 

===

 

===

 

Mauvais temps pour le sultan Erdoğan

Les accusations contre le président Erdoğan s'accumulent. Alors que la Russie et les États-Unis livrent indirectement des armes au PKK, la Turquie est accusée d'avoir commandité les attentats de Paris et de Bruxelles ; une accusation étayée par les propres déclarations d'Erdoğan et par un témoignage accablant du roi Abdallah de Jordanie. En outre, Washington vient d'ouvrir une enquête sur un gigantesque détournement de fond au profit de l'AKP. 

En une semaine les affaires du président Erdogan se sont considérablement assombries. 

En premier lieu, le soupçon plane sur sa responsabilité dans les attentats de Paris et de Bruxelles. 

Dans le premier cas, la Turquie aurait tenté d'exercer un chantage sur le président Hollande à propos de son engagement non-tenu de l'aider à « régler » la « question kurde ». 

On se souvient qu'au début 2011, les ministres des Affaires étrangères français et turc, Alain Juppé et Ahmed Davutoğlu, avaient signé un Traité secret fixant les conditions des guerres à livrer contre la Libye et contre la Syrie.
Or, l'une des clauses de ce traité prévoyait le soutien de la France à un règlement de la « question kurde » qui ne porte pas atteinte à « l'intégrité territoriale de la Turquie ». En d'autres termes, il s'agissait de créer un nouvel État, à cheval sur l'Irak et la Syrie, pour pouvoir y expulser les Kurdes turcs.
Ce projet de nettoyage ethnique, qui correspond à un vieux plan des stratèges israéliens, fut avalisé par le département US de la Défense et publié par Robin Wright dans le 
New York Times, en septembre 2013. 

Arrivé au pouvoir, le président Hollande s'était engagé à l'honorer. Pour cela, il avait officiellement reçu Erdoğan à l'Élysée, le 31 octobre 2014, où il lui avait secrètement fait rencontrer Salih Muslim, le co-président du YPG, auquel on promit qu'il deviendrait président du nouvel État.

Cependant, après la victoire kurde de Kobané, Hollande se mit au goût du jour et changea son fusil d'épaule. Il reçut officiellement à l'Élysée l'autre co-président du YPG, Asya Abdullah, fidèle —elle— à Ocälan. Ne sachant plus très bien ce qu'il voulait faire avec les Kurdes, Hollande décida de prendre prétexte de la crise des réfugiés pour financer plus largement la guerre en Syrie.

En définitive, lorsque la Russie débuta sa campagne de bombardements, le mirage israélo-franco-turc d'un pseudo-Kurdistan s'envola définitivement. Pour se faire excuser, Hollande proposa de financer plus largement la guerre en faisant verser 3 milliards d'euros annuels à la Turquie par l'Union européenne, sous prétexte d'aide aux réfugiés.
Exaspéré Erdoğan aurait alors commandité les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. 


En second lieu, de nombreux États européens ont exprimé leur irritation face à la politique imposée par la France à l'Union vis-à-vis de la Syrie. L'un des plus virulents détracteurs aurait été la Belgique qui, pour manifester sa mauvaise humeur, a accordé l'asile politique à des leaders du PKK. Le projet d'un pseudo-Kurdistan semblait à nouveau réalisable lorsque la Russie annonça le retrait de ses bombardiers, mais la France ne parvint pas à convaincre l'Union de le soutenir. Lors d'un discours télévisé, Erdoğan menaça alors la Belgique de faire exploser des bombes sur son sol, puis il commandita les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. 

La thèse de la responsabilité turque est accréditée par le témoignage du roi Abdallah de Jordanie, le 11 janvier dernier devant des membres du Congrès US. Selon les minutes de la rencontre, qui viennent opportunément de fuiter, le roi a assuré qu'Erdoğan était en train de déplacer des combattants en Europe pour y apporter le jihad. 

Et comme un malheur ne vient jamais seul, l'implacable procureur de Manhattan vient de faire arrêter l'homme d'affaire irano-azéro-turc que la Justice turque avait accusé d'avoir détourné 2,8 milliards de dollars en Iran pour financer l'AKP.

 

 

Source

===

 

===

 

 

 

 

Rome et Mgr Fellay, Supérieur Général de la FSSPX, continuent de préparer les esprits à un accord entre les deux parties.

En effet, le pape François et Mgr Fellay se sont rencontrés à Rome le 1er avril 2016.

 

Le site DICI, organe de presse de la FSSPX, a donné une version « minimaliste » de l’événement :

« Le pape François avait souhaité une rencontre privée et informelle, sans le caractère officiel d’une audience. Elle a duré 40 minutes, et s’est déroulée dans un climat cordial. A l’issue de l’entretien, il a été décidé que les échanges en cours se poursuivraient. Il n’a pas été directement question du statut canonique de la Fraternité, le pape François et Mgr Fellay considérant qu’il faut poursuivre ces échanges sans précipitation.

Le lendemain matin, samedi 2 avril, Mgr Fellay a rencontré Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission pontificale Ecclesia Dei, dans le cadre des relations habituelles de la Fraternité avec cette commission depuis les discussions doctrinales de 2009-2011 et les visites de plusieurs prélats en 2015-2016″.

Le quotidien Il Foglio donne une version légèrement différente en disant que la rencontre a été « positive » et « qu’entre François et Fellay le courant est passé. Il a été question d’un pas supplémentaire vers la reconnaissance canonique de la Fraternité de la part du Saint Siège sous la forme d’une prélature élaborée sur mesure sur le modèle de celle de l’Opus Dei avec une plus grande marge d’autonomie et pas seulement sur le plan de l’organisation« .

...


(Source: M-P-I)

===

 

===

 

Dans l'émission «L'Esprit de l'escalier», Alain Finkielkraut revient sur les attentats belges et ce qu'ils signifient pour une Europe dont le «serment» était, rappelle-t-il, «plus jamais de guerres entre les nations du Vieux continent»: «La promesse a été tenue mais pourtant la paix est en train de nous échapper».
«Si je ne cède pas au découragement, poursuit-il, c’est qu’il y a des musulmans critiques, des femmes qui ne se résignent pas à l’enfermement communautaire, ce sont ces gens-là qu’il faut soutenir sans faille».

Programme des prochaines semaines au Monastère Syriaque de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Miséricorde:

"A person who, knowing what faults he has committed, willingly and with due thankfulness endures the trials painfully inflicted on him as a consequence of these faults, is not exiled from grace or from his state of virtue; for he submits willingly and pays off his debts by accepting the trials. In this way, while remaining in a state of grace and virtue, he pays tribute not only with his enforced sufferings, which have arisen out of the impassioned side of his nature, but also with his mental assent to these sufferings, accepting them as his due on account of his former offenses. Through true worship, by which I mean a humble disposition, he offers to God the correction of his offenses." (St. Maximos the Confessor (The Philokalia Vol. 2; Faber and Faber pg. 285))

 

Program in the coming weeks

Syriac Monastery of the Blessed Virgin Mary, Mother of Mercy:

 

Lundi 4 JANVIER 2016 / ELÉMENTS POUR MÉDITER, RÉFLÉCHIR, PRIER ET MIEUX AGIR:
 

 

Au Monastère Syriaque de

CHANDAI-BREVILLY (61) :

(Messe tous les dimanches et en

semaine à 10h30.

Petits Pèlerinages sur Semaine

tous les 22 et 29 du mois)

 

*Dimanche 1er MAI:

 Pèlerinage mensuel à N-D de Miséricorde et aux Saints du Kerala. 

10h30, Messe suivie d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

PRIERES A SAINT JOSEPH ARTISAN POUR LA SECURITE DU TRAVAIL.

PRIERES A SAINTE JEANNE D'ARC POUR LE SALUT DE LA FRANCE

* Sunday, MAY 1:
  monthly pilgrimage to N-D Mercy and Saints Kerala.
10:30 am Mass followed by a fraternal meal and reception of the faithful.

PRAYERS TO SAINT JOSEPH ARTISAN FOR WORK SAFETY.
PRAYERS TO SAINT JOAN OF ARC FOR THE SALVATION OF FRANCE

 

 

Pèlerinages 2016 (N-D de Miséricorde, Lisieux-Dozulé, Argenteuil, Rome...)

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Miséricorde

 

au Monastère Syriaque 

 

Tous les 1ers Weekend du mois

 

 

===

 

 

Pèlerinage à ROME

Marché de Trajan

*Du Dimanche 31 Juillet au lundi 8 , Pèlerinage des Chrétiens Syro-Orthodoxes de Saint Thomas à Rome

Sanctuaires visités:

*Nevers (Ste Bernadette) et Ars (Le Saint Curé)

*San Damiano et Montichiari

*Rome dans tous ses états

*Notre-Dame de la Salette

 

 

Offrande estimée pour participation aux frais:

1000 euros.

SOYEZ NOMBREUX,

INSCRIVEZ-VOUS DES MAINTENANT !

(Inscriptions closes le dimanche 5 Juin)

 

Inscriptions:


Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonées)

Adresse courriels: asstradsyrfr@laposte.net


 

Note:

l'Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise

Orthodoxe-Orientale

 

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité

des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien

et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil 

des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles , 

nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non 

obligatoires

Toute offrande fait cependant l'objet d'une 

déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre 

revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F 

 

 

 
NOËL AU MONASTÈRE SYRIAQUE DANS LA QUIÉTUDE D'UNE CAMPAGNE NORMANDE , POURQUOI PAS ? CHRISTMAS AT MONASTERY SYRIAC IN THE TRANQUILITY OF NORMAN CAMPAIGN, WHY NOT?
 

Pour

PARIS ET  SA REGION :

(Messes épisodiques.

RAMASSAGE DES FIDELES

pour le Weekend de Pèlerinage en Normandie à N-D de Miséricorde 

tous les samedis précédent le 1er dimanche du mois à 15h,

Place du Chatelet

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

You have heaven adorned, earth beautified, the sea populated with its own creatures, the air filled with birds which scour it in every direction. Studious listener, think of all these creations which God has drawn out of nothing;..recognize everywhere the wisdom of God; never cease to wonder, and, through every creature, to glorify the Creator. (St. Basil the Great )

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,7b-15.

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » 
Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? » 
Jésus lui répondit : « Tu es un maître qui enseigne Israël et tu ne connais pas ces choses-là ? 
Amen, amen, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous ne recevez pas notre témoignage. 
Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ? 
Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. 
De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, 
afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. »
 




Par St Hilaire

(v. 315-367), évêque de Poitiers et docteur de l'Église 
La Trinité, 12, 55s ; PL 10, 472 (trad. DDB 1981, vol.3, p. 152 rev.) 

« Tu ne sais pas d'où il vient ni où il va »

 

Dieu tout-puissant, selon l'apôtre Paul ton Esprit Saint « scrute et connaît les profondeurs de ton être » (1Co 2,10-11), et il intercède pour moi, te parle à ma place par des

« gémissements inexprimables » (Rm 8,26)...

Rien en dehors de toi ne scrute ton mystère ; rien qui soit étranger à toi n'est assez puissant pour mesurer la profondeur de ta majesté infinie.

Tout ce qui pénètre en toi est de toi ; rien de ce qui est extérieur à toi n'a le pouvoir de te sonder.. 

Je crois fermement que ton Esprit Saint vient de toi par ton Fils unique ; même si je ne comprends pas ce mystère, j'en garde la conviction profonde.

Car dans les réalités spirituelles qui sont ton domaine, mon esprit est borné, comme l'assure ton Fils unique :

« Ne t'étonne pas si je t'ai dit :

Il vous faut naître d'en haut.

Car l'Esprit Saint souffle où il veut ; tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient, ni où il va.

Ainsi en est-il de quiconque est né de l'eau et de l'Esprit ». 

Je crois à ma nouvelle naissance sans la comprendre, et je tiens bon dans la foi ce qui m'échappe.

Je sais que j'ai le pouvoir de renaître, mais je ne sais pas comment cela s'accomplit.

L'Esprit n'est limité par rien ; il parle quand il veut, il dit ce qu'il veut et où il veut.

La raison de son départ et de sa venue me reste inconnue, mais j'ai la conviction profonde de sa présence.

===

 

 

Quelqu'un serait-il dans le ravissement comme jadis saint Paul ?

Si il apprenait qu'un infirme a besoin d'un peu de soupe

qu'il pourrait lui donner,

j'estime qu'il ferait bien mieux de renoncer, par charité,

à son ravissement et de servir l'indigent avec plus d'amour

(Maître Eckhart)

 
Does anyone would be in rapture as formerly St. Paul? If he learned that a cripple needs a little soup he could give her, I think it would do much better to give, charity, to her delight and serve the needy with more love (Eckhart)

Does anyone would be in rapture as formerly St. Paul? If he learned that a cripple needs a little soup he could give her, I think it would do much better to give, charity, to her delight and serve the needy with more love (Eckhart)

Repost 0
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 04:42
The Feast of the Annunciation (March 25) this year fell Friday. Therefore the deadline to April 4 in France since Friday worship outweighed all other Liturgical Celebrations.

The Feast of the Annunciation (March 25) this year fell Friday. Therefore the deadline to April 4 in France since Friday worship outweighed all other Liturgical Celebrations.

L’Annonciation à Sainte-Marie, Mère de Dieu.

(La Fête de l'Annonciation (25 Mars) tombait cette année le Vendredi Saint. C'est pourquoi elle est reportée en France au 4 Avril puisque la célébration du Vendredi Saint l'emportait sur toutes autres Fêtes Liturgiques.)

Annonc10 2

Saint Qurbana

o    1ère de St Jean 3: 2-17 :

  • 02 Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.
  • 03 Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.
  • 04 Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.
  • 05 Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui.
  • 06 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.
  • 07 Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ;
  • 08 celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté.
  • 09 Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.
  • 10 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.
  • 11 Tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres.
  • 12 Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes.
  • 13 Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous.
  • 14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.
  • 15 Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui.
  • 16 Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
  • 17 Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?

o     

o    Galates: 4: 1-7 :

  • 01  Tant que l’héritier est un petit enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, alors qu’il est le maître de toute la maison ;