Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 14:51

L’image contient peut-être : une personne ou plus

This Saturday June 24th is the commemoration of the Feast of the Nativity of St. John the Baptist (mawlodeh d-Yuhanon Mam'dono) according to the Liturgical Calendar of the Malankara Syrian Orthodox Church.

St. John is the son of Zachariah the Priest, & Elizabeth (cousin sister of the blessed Virgin St. Mary).

He is known as the 'blessed forerunner of his Master' who prepared the way for Christ.

Our Lord and savior Himself testified: “Among those that are born of women, there is not a greater prophet than John, the Baptist” (Mathew 11:11; Luke 7:28).

The essence of John’s preaching is: “Repent for the kingdom of heaven is at hand” (Mathew 3:2).

He went throughout Judea and Jordan, baptizing those who confessed their sins.

Mor Yuhanon is truly a model for Christian discipleship. His famous words, "He must increase, but I must decrease." (John 3:30) exemplify the the servant-master relationship with Christ that we as Christians are called to strive for.

Birthdays of saints are not usually celebrated in Syriac Orthodox Churches with a few exceptions.

After St. Mary, John the Baptist is the only saint whose birth is celebrated in the Church calendar. The birth of John is one of the earliest feasts of the Church. The nativity of St. John the Baptist is celebrated in the Church because John was filled with the Holy Spirit in the womb of Elizabeth before birth (Luke 1:41).

The Nativity of John the Baptist on June 24 comes three months after the Feast of the Annunciation (Sooboro), when the angel Gabriel told Mary that her cousin Elizabeth was in her sixth month of pregnancy.

This is also six months before Christmas or the Nativity of Christ.

The purpose of these festivals is not to celebrate the exact dates of these events, but simply to commemorate them in an interlinking way.

The Nativity of John the Baptist anticipates the Nativity of Jesus Christ our Lord.

With excerpts from, 'Martyrs, Saints and Prelates of the Syriac Orthodox Church'

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

-+-

L’image contient peut-être : 1 personne

Ce samedi 24 juin a lieu la commémoration de la fête de la Nativité de saint Jean-Baptiste (mawlodeh d-Yuhanon Mam'dono) selon le calendrier liturgique de l'église orthodoxe syrienne de Malankara.

Saint Jean est le fils de Zacharie, le prêtre, et Elisabeth (cousine soeur de la Sainte Vierge Sainte-Marie).

Il est connu comme le «prétendant béni de son Maître» qui a préparé le chemin du Christ.

Notre Seigneur et le Sauveur lui-même a témoigné: «Parmi ceux qui sont nés des femmes, il n'y a pas un prophète plus grand que Jean, le Baptiste» (Matthieu 11:11, Luc 7:28).

L'essence de la prédication de Jean est: "Repentez-vous pour le royaume des cieux est à portée de main" (Matthieu 3: 2).

Il est allé en Judée et en Jordanie, en baptisant ceux qui ont confessé leurs péchés.

Mor Yuhanon est vraiment un modèle pour le disciple chrétien. Ses mots célèbres: "Il doit augmenter, mais je dois diminuer". (John 3:30) illustre la relation maître-serviteur avec Christ que nous, en tant que chrétiens, sommes appelés à s'efforcer.

Les anniversaires des saints ne sont généralement pas célébrés dans les Églises syriennes orthodoxes à quelques exceptions près.

Après saint Mary, Jean-Baptiste est le seul saint dont la naissance est célébrée dans le calendrier de l'Eglise. La naissance de Jean est l'une des premières fêtes de l'Église. La naissance de saint Jean-Baptiste est célébrée dans l'Église parce que John a été rempli du Saint-Esprit dans le sein d'Elisabeth avant la naissance (Luc 1:41).

La Nativité de Jean-Baptiste le 24 juin vient trois mois après la fête de l'Annonciation (Sooboro), lorsque l'ange Gabriel a dit à Mary que sa cousine Elizabeth était dans son sixième mois de grossesse.

C'est aussi six mois avant Noël ou la Nativité du Christ.

Le but de ces fêtes n'est pas de célébrer les dates exactes de ces événements, mais simplement de les commémorer de manière interconnectée.

La Nativité de Jean-Baptiste anticipe la Nativité de Jésus-Christ notre Seigneur.

Avec des extraits de «Martyrs, Saints et Prelats de l'Eglise Orthodoxe Syriaque»

Les lectures de la Sainte Bible du Lectionnaire de l'Eglise:

-+-

Este sábado 24 de junho é a comemoração da Festa da Natividade de São João Batista (mawlodeh d-Yuhanon Mam'dono) de acordo com o Calendário Litúrgico da Igreja Ortodoxa Síria de Malankara.

São João é filho de Zacarias, o Sacerdote, e Elizabeth (primo irmã da abençoada Virgem Santa Maria).

Ele é conhecido como o "legítimo precursor de seu Mestre" que preparou o caminho para Cristo.

Nosso próprio Senhor e próprio Salvador testificou: "Entre os que nasceram das mulheres, não existe um profeta maior do que João, o Batista" (Mateus 11:11, Lucas 7:28).

A essência da pregação de João é: "Arrependa-se de que o reino dos céus esteja próximo" (Mateus 3: 2).

Ele foi por Judéia e Jordânia, batizando aqueles que confessaram seus pecados.

Mor Yuhanon é verdadeiramente um modelo para o discipulado cristão. Suas palavras famosas: "Ele deve aumentar, mas devo diminuir". (João 3:30) exemplificam a relação servo-mestre com Cristo de que nós, como cristãos, somos chamados a nos esforçar.

Aniversários de santos geralmente não são celebrados em igrejas ortodoxas siríacas com poucas exceções.

Depois de Santa Maria, João Batista é o único santo cujo nascimento é celebrado no calendário da Igreja. O nascimento de João é uma das primeiras festas da Igreja. A notividade de São João Batista é celebrada na Igreja porque João foi preenchido com o Espírito Santo no ventre de Elizabeth antes do nascimento (Lucas 1:41).

A Natividade de João Batista, em 24 de junho, vem três meses após a Festa da Anunciação (Sooboro), quando o anjo Gabriel contou a Mary que sua prima Elizabeth estava em seu sexto mês de gravidez.

Isso também é seis meses antes do Natal ou a Natividade de Cristo.

O propósito desses festivais não é comemorar as datas exatas desses eventos, mas simplesmente para comemorá-los de forma interlink.

A Natividade de João Batista antecipa a Natividade de Jesus Cristo nosso Senhor.

Com trechos de "Mártires, santos e prelados da Igreja Ortodoxa Siríaca"

As leituras da Bíblia Sagrada do Leccionário da Igreja:

Evening:
St. Luke 1:57-80

Morning:
St. Matthew 11:11-19

Before Holy Qurbono:
Genesis 21:9-21
Exodus 2: 1-10
Ruth 4:13-22
Isaiah 62:1-12

Holy Qurbono:
I John 4:1-10
Galatians 4:18-30
St. Luke 1:57-80

(Tone of the Day: 8)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,57-66.80.

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. 
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. 
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. 
Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » 
On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » 
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. 
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. 
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. 
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. 
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui. 
L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël. 

24 juin :

Nativité du Vénérable et glorieux Prophète et Précurseur Jean Baptiste.

L’image contient peut-être : 1 personne

«Parmi ceux qui sont nés des femmes,» dit le Seigneur, «il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste (Matth. XI, 11).»

Exulte, Zacharie, ainsi que ton épouse, 
dont toute mère d'homme peut être jalouse: 
au lieu de tant de fils, un seul, mais combien grand, 
ce Précurseur né le vingt-quatre, au premier rang! 
Par ses saintes prières, ô notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Tropaire, t. 4

Prophète et Précurseur de la venue du Christ, * nous ne pouvons te louer dignement, nous qui t'honorons avec amour: * par ta glorieuse et vénérable nativité * la stérilité d'une mère et le mutisme d'un père ont cessé, * tandis qu'est annoncée au monde l'incarnation du Fils de Dieu.

Kondakion, t. 3

La Stérile de jadis enfante en ce jour le Précurseur du Christ, * le dernier de tous les prophètes et le plus grand; * car à celui que tous ils avaient annoncé * il imposa la main dans les flots du Jourdain * et du Verbe divin s'est de la sorte montré * Prophète, Prédicateur en même temps que Précurseur.

Ikos

Le Précurseur du Maître, en ce jour acclamons-le, * celui que pour le prêtre Elisabeth a enfanté * non sans semence, mais d'un sein stérile; * car seul le Christ a franchi sans semence l'infranchissable région, * tandis que la Stérile n'a pas enfanté saint Jean sans homme; * la Vierge pure a mis au monde Jésus * sous l'ombrage du Père et de l'Esprit divin; * et du Fils de la Vierge celui de la Stérile s'est montré * Prophète, Prédicateur en même temps que Précurseur.

Exapostilaire, t. 3

La joyeuse Nativité du Précurseur * met fin à la stérilité maternelle * comme à la tristesse d'un père muet; * elle annonce la joie et l'allégresse à venir; * c'est pourquoi l'entière création * en ce jour la fête de façon splendide.

Les Prophètes ont annoncé, * les Apôtres ont enseigné * et les Martyrs ont confessé de façon claire * que ton Fils est le Dieu de l'univers, * divine Mère immaculée; * avec eux nous te magnifions, * nous qui de la condamnation ancestrale avons été sauvés grâce à toi.

Dès que l'Archange Gabriel eut quitté la Très-Sainte Mère de Dieu, après lui avoir annoncé la Bonne Nouvelle de son enfantement virginal, en prenant pour preuve de ses dires la conception de sa cousine Elisabeth (25 mars), Marie se rendit en hâte en Judée, dans le village où demeuraient Zacharie et Elisabeth (1). Elle salua sa cousine et, aussitôt, le fœtus de six mois tressaillit d'allégresse dans le sein d'Elisabeth, se faisant Précurseur du Sauveur avant même sa naissance; et, remplie d'Esprit Saint, Elisabeth prêta sa voix au Prophète et s'écria : « Bénie es-Tu entre toutes les femmes, et béni soit le Fruit de Ton sein! Comment m'est-il donné que vienne à moi la Mère de Mon Seigneur? » (Luc 1:39-44). Marie lui répondit par son admirable cantique d'action de grâces : « Mon âme exalte le Seigneur... » (2) Elle resta trois mois auprès d'Elisabeth, l'assistant et s'entretenant avec elle des merveilles de Dieu, puis rentra chez elle. 
Le temps étant accompli où Elisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils, qui fut accueilli avec joie et allégresse par sa parenté et par tout le voisinage. Le huitième jour, alors qu'on procédait à la circoncision du nouveau-né, on voulut lui donner le nom de son père, Zacharie, selon la coutume. Mais Elisabeth prit la parole et dit de manière catégorique : « Non, il s'appellera Jean! » (Luc 1:59). Les assistants lui objectèrent que personne de sa parenté ne portait ce nom, et s'adressant par signes à Zacharie, qui était resté sourd et muet depuis la visite de l'Archange Gabriel (cf 23 sept.), on lui demanda son avis. Celui-ci demanda une tablette et écrivit : « Jean est son nom ». A l'instant même, délivré de son mutisme et rempli de l'Esprit Saint, il se mit à prophétiser et adressa à Dieu cette hymne : « Béni soit le Seigneur, le Dieu dIsraël, de ce qu'Il a visité et délivré Son peuple et nous a suscité une puissance de salut dans la maison de David Son serviteur, selon qu'Il l'avait annoncé à Ses Saints Prophètes des temps anciens (..) Et toi, petit enfant, tu seras appelé Prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant le Seigneur, pour lui préparer les voies et pour donner à Son peuple la connaissance du Salut par la rémission de ses péchés ... » (Luc 1:68-79) (3). 
Celui qui était né contre toute attente d'un sein flétri annonçait, par sa naissance, comme par un printemps spirituel, que le Messie, dont il préparait la venue, allait renouveler les lois de la nature humaine stérile et lui ouvrir la voie de la déification. Lui qui était appelé par Dieu à devenir la Voix du Verbe, délia ainsi la langue de son père, qui avait été liée par son manque de foi, et il mit fin aux figures et aux ombres de l'Ancienne Alliance. Dernier des Prophètes, Jean qui, selon le témoignage du Seigneur, est le plus grand de tous ceux qui sont nés de la femme (Mat. 11:11), est aussi le premier des Apôtres. Naissant en ce jour, il commence à luire dans le monde comme le Flambeau de la Lumière véritable, comme l'Astre annonçant le Soleil de Justice et comme le Héraut proclamant l'entrée du Verbe. 
La crainte et l'émerveillement s'emparèrent de tous ceux qui étaient présents et la nouvelle se répandit dans la Judée tout entière. L'enfant grandissait et son esprit se fortifiait, car la Main du Seigneur était sur lui. Dès qu'il fut sevré et capable de marcher (4), il se retira de la maison familiale pour aller vivre dans le désert, vêtu d'une peau de chameau, une ceinture de cuir à ses reins, et se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. Celui dont le monde n'était pas digne, menait là une vie sans soucis, sans tristesse, délivrée des passions et des assauts de la volupté, contemplant Dieu dans son cœur et faisant de Lui ses délices et sa consolation (5). Evidemment d'autres Prophètes et hommes de Dieu avaient, avant lui, séjourné au désert, tel Moïse ou Elie; mais, vivant au désert comme au ciel, Jean, qui leur était supérieur, manifestait par cette retraite le renouvellement de la nature, dont il avait été institué le Précurseur, et il inaugurait pour les hommes la possibilité de vivre comme des Anges dans la chair, par la virginité, l'ascèse et la contemplation (6). 
Il mena cette vie angélique au désert jusqu'en l'an quinze du principat de Tibère César (Luc 3:1) (7). Alors la parole de Dieu lui fut adressée, lui ordonnant de retourner vers les régions habitées pour y annoncer la venue du Sauveur, et de "préparer" ses voies en exhortant les hommes au repentir et les baptisant dans le Jourdain pour la rémission de leurs péchés. Comme tous se demandaient si Jean n'était pas le Messie attendu par Israël, il prit la parole et leur dit : « Pour moi, je vous baptise avec de l'eau, mais vient plus fort que moi et je ne suis pas digne de délier la courroie de Ses sandales; Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu... » (Luc 3:15-18). Et par bien d'autres paroles, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle du Salut dans le Christ Jésus, Notre Seigneur. 
Bien que toutes les prophéties de Jean Baptiste aient trouvé leur accomplissement, son message reste cependant permanent pour l'Eglise. Il ne cessera d'être, jusqu'à la fin des temps, le Précurseur du Sauveur : annonçant à tout homme qui désire accueillir en lui le Sauveur, que c'est par le repentir, le retranchement des plaisirs de ce monde, la retraite dans l'hésychia et la prière qu'il pourra "préparer" en lui la voie par laquelle le Christ fera son entrée, dans la puissance du Saint-Esprit.

1). Aïn Karim, à 6 km à l'ouest de Jérusalem.
2). Le Magnificat, Luc 1:46-56, que l'on chante chaque jour, au début de la 9ème ode de l'Orthros.
3). La 9ème ode de l'Orthros.
4). C'est ce que supposent certains Pères, selon d'autres il partit au désert vers l'âge de douze ans.
5). St. Grégoire Palamas, Homélie sur le Très vénérable Jean le Précurseur (PG 151, 510).
6). Cf St. Sophrone de Jérusalem, Eloge du Précurseur 19 (PG 87, 3352). C'est la raison pour laquelle St. Jean Baptiste est souvent représenté avec des ailes sur les icônes.
7). C'est-à-dire en l'an 28 ou 29.

(Le Synaxaire * Vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe * Hiéromoine Macaire de Simonos Pétra * Tome cinquième)

NATIVITÉ de SAINT JEAN-BAPTISTE 
Solennité

          "Cousin de Jésus, né de Zacharie et Elisabeth, il est appelé " baptiste " car il baptisait dans le Jourdain pour préparer le baptême dans l'Esprit. L'Église, dit saint Augustin, célèbre ordinairement la vie des Saints au jour de leur mort, qui est, à proprement parler, le jour de leur naissance à la vie éternelle. La Nativité de saint Jean-Baptiste a été exemptée de cette règle générale, parce qu'il fut sanctifié avant de naître, dans le sein de sa mère, par la présence de Jésus-Christ, dans la visite que fit la très Sainte Vierge à sainte Élisabeth.

        La naissance de saint Jean-Baptiste fut une grande joie pour la terre, puisqu'elle lui annonçait l'approche de sa Rédemption. La puissance divine était intervenue d'une manière extraordinaire dans la naissance de quelques prophètes, de Samuel et de Jérémie, par exemple; mais elle éclata bien davantage dans celle du saint Précurseur, que la dignité de son ministère futur et le degré éminent de grâce et de sainteté auquel il était élevé rendaient, selon la parole de Jésus-Christ lui-même, bien supérieur à tous les patriarches et à tous les prophètes.

        Le message d'un Ange à Zacharie pour lui annoncer la naissance de Jean-Baptiste, la maternité d'Élisabeth à un âge très avancé, le mutisme subit de Zacharie depuis l'annonce de l'Ange jusqu'à la circoncision de l'enfant, et sa guérison miraculeuse, qui lui permit d'entonner le beau cantique Benedictus : tout est merveilleux dans l'apparition du Précurseur, qui allait montrer bientôt le Sauveur promis et attendu depuis quatre mille ans.

        Parmi les récits évangéliques, il en est peu d'aussi intéressants ni d'aussi touchants que celui de la naissance de saint Jean-Baptiste. Les miracles s'ajoutaient aux miracles autour du berceau de l'enfant ; les habitants du voisinage furent saisis d'une crainte respectueuse, et le bruit de ces merveilles se répandit dans toutes les montagnes de la Judée, de sorte que tous se disaient les uns aux autres : " Que pensez-vous de l'avenir de cet enfant ? "

        Saint Jean-Baptiste occupe dans l'histoire de l'humanité une place incomparable : il sert de trait d'union entre les deux mondes, il résume en lui tout l'Ancien Testament et prépare le Nouveau ; il ferme la mission des prophètes et ouvre celle des Apôtres. " Prophète, apôtre, docteur, solitaire, vierge, martyr, il est plus que tout cela, parce qu'il est tout cela en même temps. Il réunit tous les titres à la sainteté, et, rassemblant en lui seul tout ce qui constitue les différentes classes des saints, il forme au milieu d'eux une classe particulière. " (La Luzerne)

        Le culte de saint Jean-Baptiste a toujours joui d'une immense popularité. Sa fête a été souvent célébrée par des feux de joie. Il est patron de nombreuses paroisses, de nombreuses confréries et des Canadiens français.

Natividade de SAINT JEAN-BAPTISTE
solenidade

"Primo de Jesus, nascido de Zacarias e Isabel, é chamado de" Batista "porque ele batizados no rio Jordão para se preparar para o batismo no Espírito. A Igreja, diz Santo Agostinho, geralmente famosa dia Saints de sua vida morte, que é, estritamente falando, o dia em que nascem para a vida eterna. da Natividade de são João Batista foi isentos desta regra, porque ele foi santificado antes do nascimento, no útero pela presença de Jesus Cristo na visita efectuada à Santíssima Virgem St. Elizabeth.

O nascimento de João Batista foi uma grande alegria para a terra, desde que ele anunciou sua redenção se aproxima. O poder divino interveio de uma forma extraordinária no nascimento de alguns profetas, desde Samuel e Jeremias, por exemplo; mas quebrou muito mais na do Forerunner Santo, a dignidade do seu futuro ministério e grau eminente de graça e de santidade que ele estava alta feita de acordo com a palavra do próprio Jesus Cristo, muito maior do que todos os patriarcas e todos os profetas.

A mensagem de um anjo a Zacarias para anunciar o nascimento de João Batista maternidade, Elizabeth em uma idade muito avançada, súbito silêncio de Zacarias desde o anúncio do Anjo para a circuncisão de criança, e sua cura milagrosa, o que lhe permitiu cantar o belo hino Benedictus: tudo é maravilhoso na aparência do precursor, que estava prestes a mostrar o Salvador prometido e esperado por quatro mil anos.

Entre os relatos do Evangelho, há poucos tão interessante nem como tocar como o do nascimento de João Batista. Milagres foram adicionados aos milagres ao redor do berço da criança; residentes nas proximidades foram apreendidos com o medo, eo som destas maravilhas se espalham em todas as montanhas da Judéia, então tudo que disseram uns aos outros: "O que você acha que o futuro desta filho? "

São João Batista detém na história da humanidade um local incomparável: ele serve como uma ponte entre os dois mundos, ele resume em si o Antigo Testamento e prepara o Novo; ele fecha a missão dos profetas e abre a dos Apóstolos. "Profeta, Apóstolo, Doutor, solitário, virgem, mártir, é mais do que isso, porque é tudo ao mesmo tempo. Ele reúne todas as faixas para a santidade, e, reunindo em si tudo o que é as diferentes classes de santos, forma-se entre eles uma classe particular. "(Luzerne)

O culto de São João Batista sempre gozou de grande popularidade. Sua festa foi muitas vezes celebrada com fogueiras. Ele é patrono de muitas paróquias, muitas fraternidades e franco-canadenses.

Картинки по запросу Sacred Heart Novena - Litany of the Sacred Heart Sung by Benedictine Monks [HD, 1280x720]

En toutes choses, parcourons la voie ouverte devant nous par la tradition de nos anciens et la bonté de leurs vies.
(saint Jean Cassien)

Em todas as coisas, percorrer o caminho aberto diante de nós pela tradição de nossos anciãos e da bondade de suas vidas.
(John Cassian)

TROP DE BRUIT, DE MOUVEMENT, PAS ASSEZ DE PRIERE...
marthe_robin.jpg


Si le monde désaxé court à la dérive,

c'est en grande partie

parce qu'il y a trop de mouvements,

pas assez de prières,

trop d'actions,

pas assez d'adoration,

trop d'oeuvres

et pas assez de vie intérieure.

If the unbalanced world runs adrift,
It is largely
Because there are too many movements,
Not enough prayers,
Too many actions,
Not enough adoration,
Too many works
And not enough interior life.

Se o mundo desalinhado corre à deriva,
este é em grande parte
porque há muitos movimentos,
orações não suficientes
muitas ações,
não o suficiente de culto
muito trabalho
e vida interior não é suficiente.


Marthe Robin

Acathiste à saint Jean le Prophète, Précurseur et Baptiste du Seigneur

L’image contient peut-être : 1 personne

Kon­ta­kion 1

Choisi dès l'ori­gine pour être le Pré­cur­seur et Bap­tiste du Christ Dieu Sau­veur du monde, ô Jean loué de Dieu tout en glo­ri­fiant le Sei­gneur qui t'a glo­ri­fié, nous le chan­tons des hymnes de louange comme au plus grand d'entre ceux nés d'une femme, comme à un ange dans la chair et un pré­di­ca­teur de la repen­tance. Et toi qui dis­poses d'une grande har­diesse devant le Sei­gneur, délivre-nous des dan­gers de toutes sortes et conduis-nous, au repen­tir, tan­dis que nous le crions avec amour:
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Ikos 1

L'Ar­change Gabriel qui se tient devant Dieu, fut envoyé au prêtre Zacha­rie, tan­dis que pour ser­vir selon son tour de charge, celui-ci entrait pour offrir de l'en­cens dans le sanc­tuaire du Sei­gneur et se tenait à droite de l'au­tel des par­fums; il lui annonça la bonne nou­velle de la nati­vité, ô grand Jean, pro­cla­mant à Zacha­rie joie et allé­gresse et que beau­coup se réjoui­raient de la nais­sance. C'est pour­quoi, nous émer­veillant et nous réjouis­sant nous aussi de la gran­diose bien­veillance divine à ton égard, nous le cla­mons avec révé­rence:

Réjouis-toi, confi­dent inef­fable du Conseil divin! 
Réjouis-toi, accom­plis­se­ment de Son Eco­no­mie mer­veilleuse! 
Réjouis-toi, révélé bien des années à l'avance par le pro­phète Isaïe! 
Réjouis-toi, mes­sa­ger devant la face du Sei­gneur pro­phé­tisé jadis! 
Réjouis-toi, pré­éta­bli à être un grand pro­phète du Très Haut! 
Réjouis-toi, né selon la pro­messe de l'Ange! 
Réjouis-toi, rem­pli de l'Es­prit Saint dès le sein mater­nel! 
Réjouis-toi, consa­cré au grand minis­tère avant la nais­sance! 
Réjouis-toi, fin de la sté­ri­lité paren­tale! 
Réjouis-toi, joie et allé­gresse du prêtre de Dieu! 
Réjouis-toi, reje­ton de la fille d'Aa­ron! 
Réjouis-toi, fruit de la prière donné par Dieu!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 2

Zacha­rie, en voyant l'Ange lui appa­raître, se trou­bla, la crainte s'em­para de lui et il ne crut pas les paroles de sa salu­ta­tion concer­nant la nais­sance. Mais quand il lui frappé de mutisme à cause de son incré­du­lité, il s'émer­veilla du très glo­rieux miracle, de tout son cœur cla­mant à Dieu: Allé­luia!

Ikos 2

Les gens, cher­chant à com­prendre la rai­son incom­pré­hen­sible, atten­daient Zacha­rie et s'éton­naient qu'il tar­dât dans l'église; lors­qu'il sor­tit et ne put leur par­ler mais seule­ment faire des signes, tous com­prirent qu'il avait en une vision dans le Temple. Quant à nous, glo­ri­fiant le miracle de l'ad­mi­rable Dieu Créa­teur, nous le cla­mons aussi:

Réjouis-toi, bonne cause du mutisme pater­nel! 
Réjouis-toi, loi qui changes en joie les larmes de la mère! 
Réjouis-toi, loi qui enlèves leur honte devant les hommes! 
Réjouis-toi, grande conso­la­tion pour ceux qui l'ont donné nais­sance! 
Réjouis-toi, car dans le sixième mois ta concep­tion fut annon­cée à la Très sainte Mère de Dieu par l'Ange à Naza­reth! 
Réjouis-toi, car beau­coup se réjouirent à pro­pos de la nais­sance! 
Réjouis-toi, car tu reçus de l'ange d'être appelé d'un nom béni! 
Réjouis-toi, car à ton nom le mutisme de ton père Zacha­rie fut sup­primé! 
Réjouis-toi, car à ton sujet le Nom Divin fut béni par ton père! 
Réjouis-toi, car à cause de la mer­veille de ta nais­sance, la crainte et l'éton­ne­ment s'em­pa­rèrent de ceux qui vivaient aux alen­tours! 
Réjouis-toi, car dans tout le pays de Judée se répandu la nou­velle de la divine nais­sance! 
Réjouis-toi, car par toi le salut s'est mani­festé à beau­coup en ce monde!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean. Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 3

La puis­sance du Très-Haut mit fin à la sté­ri­lité de la juste Eli­sa­beth, déjà avan­cée en âge. Car elle le conçut, glo­rieux Pré­cur­seur du Sei­gneur, et garda le secret durant cinq mois disant: Ainsi en a agi le Sei­gneur à mon égard au jour où il a Jeté les yeux sur Moi pour ôter mon opprobre parmi les hommes. Mais quand elle accueillit Celle qui por­tait en son sein le Christ, elle fut rem­plie de l'Es­prit Saint et clama à haute voix: com­ment m'est-il il accordé que la Mère de mon Sei­gneur vienne à moi? Et se réjouis­sant avec Celle-ci elle cria à Dieu: Allé­luia!

Ikos 3

Devant pré­cé­der le Sei­gneur dans l'es­prit et la puis­sance d'Elie, tu fus rem­pli dès le sein mater­nel de l'Es­prit Saint, d'où déjàtu appa­rais comme un mer­veilleux pro­phète quand, dans le ventre de ta mère. tu tres­saillis de joie àla venue de la Mère du Sei­gneur Car la recon­nus Dieu dans Celui que por­taient les entrailles de la Pleine de Grâce et, par la voix de ta mère, tu le prê­chas. Il conve­nait en effet aux choses divines d'avoir un très glo­rieux début. Et, nous en émer­veillant avec révé­rence, nous te cla­mons dans la joie:

Réjouis-toi, dès le sein mater­nel pro­cla­mant par la mer­veilleuse allé­gresse le Sei­gneur qui t'en­voyait en héraut! 
Réjouis-toi, car grâce àloi et ta mère Eli­sa­beth l'in­car­na­tion du Christ fut révé­lée! Réjouis-toi, car elle fut elle-aussi emplie de l'Es­prit Saint! 
Réjouis-toi, car elle-aussi appa­rut comme une mer­veilleuse pro­phé­tesse! 
Réjouis-toi, car par elle la Très Sainte Vierge Marie fut appe­lée bien­heu­reuse entre les femmes! 
Réjouis-toi, car elle La nomme aussi Mère du Sei­gneur! Réjouis-toi, car son fruit sans semence fut déclaré béni! Réjouis-toi, mani­fes­ta­tion pré­coce de la divine sagesse! Réjouis-toi, béné­dic­tion d'un saint couple! 
Réjouis-toi, mer­veilleux reje­ton d'en­trailles sté­riles! 
Réjouis-toi, toi qui par ta nais­sance étonnes les hommes! Réjouis-toi, radieuse voix du Verbe!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 4

Agité par In tem­pête du doute, le prêtre Zacha­rie, selon la parole de l'ange, ne pou­vait par­ler. Mais quand, après la nais­sance, ô Pré­cur­seur du Sei­gneur, il écri­vit ton nom rem­pli de grâce, aus­si­tôt ses lèvres e| sa langue se délièrent et il parla en bénis­sant Dieu et en pro­phé­ti­sant par ces mots: béni soit le Sei­gneur d'Is­raël, car il a visité Son peuple et accom­pli sa déli­vrance et toi, enfant, tu seras appelé pro­phète du Très-Haut, Lui chan­tant: Allé­luia!

Ikos 4

En enten­dant la nou­velle de ta mer­veilleuse et très glo­rieuse nais­sance, les gens des alen­tours, dans l'éton­ne­ment, se disaient: que devien­dra donc cet enfant? Et nous, l'ho­no­rant digne­ment, très glo­rieux Pré­cur­seur du Sei­gneur, comme le plus grand de ceux nés d'une femme, nous le célé­brons ainsi:

Réjouis-toi, rem­pli des mani­fes­ta­tions de la grâce dès ta concep­tion! Réjouis-toi, glo­ri­fié par Dieu dès la nais­sance! 
Réjouis-toi, appelé par ton père pro­phète du Très-Haut dès la petite enfance! 
Réjouis-toi, illu­miné et affermi par l'Es­prit saint dès ton ado­les­cence! 
Réjouis-toi, appa­renté par le sang au Dieu incarné! 
Réjouis-toi, toi qui reçus de Dieu le sublime titre de Pré­cur­seur et Bap­tiste! 
Réjouis-toi, rayon qui pro­clame au monde la nou­velle Lumière! 
Réjouis-toi, étoile qui éclaire la voie menant au Christ! 
Réjouis-toi, aurore du Soleil inac­ces­sible! 
Réjouis-toi, lampe de l'in­ex­tin­guible Lumière! 
Réjouis-toi, toi qui pré­pares la voie condui­sant au Christ! 
Réjouis-toi, toi qui appa­rais àla fois homme et ange!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 5

L'ordre inique d'Hé­rode, l'in­fan­ti­cide et le sans-loi, t'éloi­gna de la mai­son pater­nelle vers le désert impé­né­trable, porté par la mère, ô Pré­cur­seur du Sei­gneur et làtu demeu­ras jus­qu'au jour de ton appa­ri­tion àIs­raël, le nour­ris­sant de sau­te­relles, de miel sau­vage et cla­mant àDieu: Allé­luia!

Ikos 5

Voyant la divine pro­vi­dence àton égard, ô Jean loué de Dieu, com­ment lu es apparu dès les langes de ton enfance un ama­teur de la vie d'abs­ti­nence et fus ensuite envoyé par la volonté du Très-Haut prê­cher aux hommes le salut appro­chant en Christ, àcause de cela, nous le crions avec éton­ne­ment et amour:

Réjouis-toi, toi qui encore nour­ris­son ter­ri­fias le roi Hérode! 
Réjouis-toi, toi qui fus pré­servé du vain mas­sacre par la droite du Très-Haut! 
Réjouis-toi, églan­tine par­fu­mée du désert! 
Réjouis-toi, toi qui étonnes tout le monde par la hau­teur de tes exploits ascé­tiques! Réjouis-toi, toi qui indiques fidè­le­ment la vraie voie! 
Réjouis-toi, très mer­veilleux gar­dien de la pureté et la chas­teté! 
Réjouis-toi, image par­faite de l'évan­gé­lique renon­ce­ment àsoi-même! 
Réjouis loi, pro­tec­tion et affer­mis­se­ment de ceux qui pra­tiquent la vie monas­tique! Réjouis-toi, illu­mi­na­tion des esprits qui théo­lo­gisent! 
Réjouis-toi, toi qui ouvres aux pécheurs les portes de la misé­ri­corde divine!
 Réjouis-toi, toi qui accordes le par­don divin aux pécheurs péni­tent! 
Réjouis-toi, toi qui aides à por­ter de digues fruits de repen­tance!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 6

Tu appa­rus, ô divin Pré­cur­seur, comme un glo­rieux pré­di­ca­teur dans le désert du Jour­dain, au jour de l'avè­ne­ment au monde du Christ Dieu, que tu mon­tras aux hommes, comme Il s'ap­pro­chait de Toi, en disant: voici l'Agneau de Dieu, qui ôte les péchés du monde! Et Le recon­nais­sant avec foi nous Lui chan­tons: Allé­luia!

Ikos 6

Tu res­plen­dis comme la lumière de la vérité, ô Jean illu­miné de Dieu, mani­fes­tant àtous l'Eclat de la Gloire pater­nelle, apparu dans la chair pour nous. Car tu as clamé aux hommes dans le désert: repen­tez-vous, car le Royaume des Cieux est proche, pro­dui­sez de dignes fruits de repen­tance car voici venir après moi Celui qui vous bap­ti­sera dans l'eau et l'Es­prit. C'est pour­quoi nous le chan­tons en manière de louange:

Réjouis-toi, annon­cia­teur de la venue du Mes­sie! Réjouis-toi, loi qui pré­pares les che­mins du Sei­gneur! 
Réjouis-toi, inter­ces­seur pour l'an­cienne et la nou­velle Grâce! Réjouis-toi, terme des pro­phètes et début des apôtres! 
Réjouis-toi voix de bonne augure du Verbe! 
Réjouis-toi, pré­di­ca­teur reten­tis­sant de la repen­tance! 
Réjouis-toi, toi qui conver­tis nombre des fils d'Is­raël au Sei­gneur! 
Réjouis-toi, toi qui pré­pares des hommes accom­plis pour le Sei­gneur! 
Réjouis-toi, toi qui fus­tiges auda­cieu­se­ment les pha­ri­siens et les sadu­céens! 
Réjouis-toi, toi qui enseignes àpor­ter de dignes fruits de repen­tance! 
Réjouis-toi, révé­la­teur de l'illu­mi­na­tion spi­ri­tuelle! 
Réjouis-toi, inlas­sable défen­seur de ceux qui recherchent ta pro­tec­tion!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 7

Au Sei­gneur Jésus qui vou­lait se faire bap­ti­ser par toi, ô Jean bien­heu­reux en Dieu, tu dis: c'est moi qui ai besoin d'être bap­tisé par toi, cepen­dant, te sou­met­tant à Celui qui dit: laisse faire main­te­nant, tu levas la droite au-des­sus de Sa tête et, bap­ti­sant Celui qui n'avait pas besoin de puri­fi­ca­tion, tu cla­mas: Allé­luia!

Ikos 7

Le Sei­gneur, pro­cla­mant la nou­velle Grâce, ayant voulu être bap­tisé par toi, l'ac­corda de voir la venue de l'Es­prit et d'en­tendre la voix Pater­nelle témoi­gnant de Sa filia­tion. Par là, tu nous aen­sei­gné d'ado­rer un Dieu en trois Per­sonnes; Le glo­ri­fiant de nos lèvres péris­sables, nous t'of­frons ceci en louange:

Réjouis-toi, pre­mier pré­di­ca­teur de la Théo­pha­nie tri­ni­taire! 
Réjouis-toi, vrai ado­ra­teur du Dieu unique eu trois Per­sonnes! 
Réjouis-toi, clair obser­va­teur du Saint Esprit sous forme de colombe! 
Réjouis-toi, témoin de Sa des­cente du Père sur le Fils! 
Réjouis-toi, audi­teur de la voix de Dieu le Père venue du ciel! 
Réjouis-toi, contem­pla­teur de la révé­la­tion de l'amour du Père pour le Fils! 
Réjouis-toi, Bap­tiste choisi du Fils de Dieu! 
Réjouis-toi, exé­cu­teur de Sa Sainte Volonté! 
Réjouis-toi, zélé amant de la glo­rieuse entre­prise du salut du genre humain! 
Réjouis-toi, pre­mier célé­brant du grand mys­tère du Bap­tême! 
Réjouis-toi, mes­sa­ger de la joie divine! 
Réjouis-toi, pre­mier ensei­gnant du Nou­veau Tes­ta­ment!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 8

Voyant, ô Bap­tiste bien­heu­reux en Dieu, l'étrange et indi­cible humi­lité de Dieu le Verbe incarné qui incline Sa tète vers toi et reçoit le bap­tême ser­vile, tu fus toi-même rem­pli d'une grande humi­lité. Sol­li­cite donc cette vertu ché­rie de Dieu pour nous que l'or­gueil pos­sède, afin que d'un coeur humble nous Lui cla­mions: Allé­luia!

 

Ikos 8

Tout rem­pli des dons de la grâce, eu ter­mi­nant la course de ta vie tem­po­relle, ô Jean renommé en Dieu, tu as ensei­gné àtous de plaire au Sei­gneur par l'ac­com­plis­se­ment de la loi et la repen­tance. C'est pour­quoi nous te cla­mons àtoi. le grand ensei­gnant de la vérité, cette louange recon­nais­sante:

Réjouis-toi, culti­va­teur de la loi et des com­man­de­ments du Sei­gneur! 
Réjouis-toi, dénon­cia­teur de l'ini­quité d'Hé­rode! 
Réjouis-toi, dili­gent pour sa cor­rec­tion! 
Réjouis-toi, toi qui souffres la cap­ti­vité en pri­son et les liens pour la jus­tice! 
Réjouis-toi, toi qui fus déca­pité pour la vérité! 
Réjouis-toi, car ton corps fut hono­ra­ble­ment mis au tom­beau par tes dis­ciples! Réjouis-toi, car par des­sein divin la tête fut pré­ser­vée incor­rom­pue! 
Réjouis-toi, car elle pro­cure aux chré­tiens la conso­la­tion, lu sanc­ti­fi­ca­tion et la gué­ri­son! 
Réjouis-toi, car les fidèles vénèrent pré­cieu­se­ment ta droite qui a bap­tisé le Sei­gneur! Réjouis-toi, car jus­qu'à­pré­sent bien des miracles sont accom­plis par toi! 
Réjouis-toi, car par toi les fidèles sont déli­vrés du déshon­neur des pas­sions! 
Réjouis-toi, car par toi les pécheurs sont pous­sés àse repen­tir!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 9

Toute la nature angé­lique fut émer­veillée par l'élé­va­tion de ton minis­tère et l'Eglise te glo­ri­fie avec révé­rence comme l'ami du Christ Dieu, mar­chant devant Lui dans l'es­prit et la puis­sance d'Elie. Par zèle­pour la vérité, tu as auda­cieu­se­ment confondu les pha­ri­siens et Hérode le sans-loi, de qui tu as reçu la fin du mar­tyre. Nous pros­ter­nant donc devant ta véné­rable tête, nous te prions: délivre-nous du déshon­neur des pas­sions, afin que nous te chan­tions avec un coeur et des lèvres purs: Allé­luia!

Ikos 9

Toute la rhé­to­rique des habi­tants de la terre ne sau­rait suf­fit àte louer digne­ment, ô Jean loué de Dieu. Car les lèvres du Christ t'ont loué, te qua­li­fiant de plus haut que des pro­phètes et plus grand de tous ceux nés d'une femme. Ainsi, ne sachant com­ment l'of­frir une louange digne de toi, nous te cla­mons ceci:

Réjouis-toi, grande gloire de l'Eglise du Christ! 
Réjouis-toi, très mer­veilleux miracle des Anges! 
Réjouis-toi, joie et glo­ri­fi­ca­tion des Ancêtres! 
Réjouis-toi, haute louange des Pro­phètes! 
Réjouis-toi, cou­ronne étin­ce­lante en Dieu des Apôtres! 
Réjouis-toi, beauté magni­fi­cente des saints Hié­rarques! 
Réjouis-toi, début des mar­tyrs dans la nou­velle Grâce! 
Réjouis-toi, per­fec­tion des saints moines! 
Réjouis-toi, orne­ment des justes! 
Réjouis-toi, sou­tien des vierges et des jeû­neurs! 
Réjouis-toi, grande conso­la­tion de tous les chré­tiens! 
Réjouis-toi, car ton nom est glo­ri­fié par toutes les géné­ra­tions chré­tiennes!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 10

Tu as annoncé àceux qui se trou­vaient en enfer la bonne nou­velle du Christ Dieu venu dans la chair sau­ver le monde. Car, comme l'astre mati­nal pré­cé­dant le soleil, tu as éclairé ceux qui sié­geaient dans les ténèbres et l'ombre de la mort, d'où bien­tôt tu fus tiré par le Sei­gneur avec tous les justes depuis le com­men­ce­ment, Lui chan­tant comme au libé­ra­teur et vain­queur de la mort: Allé­luia!

Ikos 10

Tu es un rem­part et un refuge salu­taire pour tous ceux qui recourent àtoi dans la prière, ô divin Jean. C'est pour­quoi nous l'ho­no­rons de ces hymnes de louange:

Réjouis-toi, notre puis­sante inter­ces­sion et fidèle pro­tec­tion contre les mal­heurs! Réjouis-toi, rapide secours qui délivre ceux qui souffrent des esprits mali­cieux! Réjouis-toi, toi qui envoies la béné­dic­tion divine sur les sté­riles! 
Réjouis-toi, toi qui affran­chis du trouble des pas­sions ceux qui recourent àtoi avec foi! 
Réjouis-toi, prompt récon­ci­liaient de ceux qui tombent dans l'ani­mo­sité! 
Réjouis- toi, aide dili­gente de ceux qui recourent avec fer­veur àtoi dans toute néces­sité et afflic­tion! 
Réjouis-toi, toi qui arraches ceux qui mènent la bonne course àl'auto-décep­tion et l'illu­sion! 
Réjouis-toi. toi qui assistes ceux qui s'en remettent àton inter­ces­sion a l'heure de la mort! 
Réjouis-toi, toi qui par ton inter­ces­sion libères ceux qui t'aiment des péages spi­ri­tuels! 
Réjouis-toi, toi qui accordes par les prières la vie éter­nelle àceux qui vénèrent ta glo­rieuse mémoire! 
Réjouis -toi, pro­tec­teur des pauvres, des veuves et des orphe­lins! 
Réjouis-toi, après Dieu et la Mère de Dieu le refuge et l'es­poir des chré­tiens!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 11

Aucune hymne ne suf­fi­rait àle louer d'une manière digne de tes exploits, ô Bap­tiste du Sei­gneur. Mais nous qui sommes contraints par amour, nous osons célé­brer la gran­deur. Accepte cela misé­ri­cor­dieu­se­ment de nous, ô toi qui le liens an pre­mier rang près du trône de la Très Sainte Tri­nité, et prie que nous soyons déli­vrés de toute cor­rup­tion péche­resse, afin qu'avec un et des lèvres purs nous chan­tions àDieu: Allé­luia!

Ikos 11

Te sachant la lampe de l'in­ac­ces­sible lumière et tout rem­pli des dons illu­mi­na­teurs de la grâce, ô Jean divi­ne­ment illu­miné, nous t'of­frons joyeu­se­ment les paroles sui­vantes:

Réjouis-toi, témoin ocu­laire de la lumière divine qui l'ir­ra­dies d'En Haut! 
Réjouis-toi, toi qui glo­ri­fias Dieu par la lumière de tes ver­tus! 
Réjouis-toi, toi qui révé­las la gloire majes­tueuse de la Très Sainte Tri­nité! 
Réjouis-toi, toi qui montres le che­min direct et mer­veilleux vers les Cieux! 
Réjouis toi, toi qui annonces la bonne nou­velle de Dieu apparu dans la chair àceux qui étaient dans l'en­fer! 
Réjouis-toi, toi qui réjouis les âmes des justes, déte­nus depuis le com­men­ce­ment dans les pro­fon­deurs! 
Réjouis-toi, véri­dique ami du Sei­gneur Christ Dieu! 
Réjouis-toi, toi qui mani­festes au monde la vraie lumière! 
Réjouis-toi, éclat de la radieuse lumière évan­gé­lique! 
Réjouis-toi, glo­ri­fi­ca­tion de la géné­ra­tion chré­tienne! 
Réjouis-toi, accom­plis­se­ment du Conseil de Dieu! Réjouis-toi, car de l'Orient jus­qu'au Cou­chant ton nom est loué!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 12

Portant le sur­nom de la Grâce, ô Bap­tiste du Sei­gneur, et enri­chi par elle, tu appa­rus comme un très glo­rieux triom­pha­teur. Car tu as vaincu les enne­mis et toute malice, et tu as scellé ton haut minis­tère par l'ex­ploit du mar­tyr. Main­te­nant donc que tu le liens devant le trône du Roi des régnants, prie Le de don­ner àtous les fidèles l'af­fer­mis­se­ment dans la Grâce par les ver­tus, eux qui Lui chantent: Allé­luia!

Ikos 12

En chan­tant Dieu, visi­ble­ment glo­ri­fié en toi, nous le louons, ô Bap­tiste bien­heu­reux de Dieu, comme le véri­dique ami du Christ, nous glo­ri­fions tes hauts exploits, nous hono­rons ta fin de mar­tyr et le cla­mons avec joie:

Réjouis-toi, apôtre uni­ver­sel et pre­mier mar­tyr de la Nou­velle Alliance! 
Réjouis-toi, pre­mier pré­di­ca­teur du Royaume Céleste ouvert par l'avè­ne­ment du Christ sur terre! 
Réjouis-toi, annon­cia­teur du divin appel des Gen­tils! 
Réjouis-toi, toi qui mani­festes au monde les secrets et les choses cachées de la Sagesse Divine! 
Réjouis-toi, toi qui parus plus que tout autre fruc­tueux en actions divines! 
Réjouis-toi, car le Père céleste fut glo­ri­fié par la lumière de les actes! 
Réjouis-toi, car tu réjouis invin­ci­ble­ment par la mémoire l'Eglise du Christ! 
Réjouis-toi, car main­te­nant tu jouis abon­dam­ment d'une allé­gresse éter­nelle! 
Réjouis-toi, irra­dié par les divins rayons de la lumière du Triple Soleil! 
Réjouis-toi, car tu chantes inces­sam­ment àDieu avec les incor­po­rels l'hymne trois fois saint! 
Réjouis-toi, car main­te­nant que le miroir est aboli, tu contemples direc­te­ment la Sainte Tri­nité!
Réjouis-toi, grand pro­phète Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur!

Kon­ta­kion 13

Ô grand et glo­rieux Jean, Pré­cur­seur et Bap­tiste du Sei­gneur, reçois de nous main­te­nant cette sup­pli­ca­tion qui t'est offerte, et par tes prières agréables àDieu, délivre-nous de tout mal, libère-nous des tour­ments éter­nels et fais-nous héri­tiers du Royaume Céleste, afin que nous chan­tions àDieu dans les siècles: Allé­luia, allé­luia, allé­luia!

Priere à saint Jean le Pré­cur­seur

Baptiste du Christ, véné­rable Pré­cur­seur, tout der­nier pro­phète, pre­mier mar­tyr, ins­truc­teur des jeû­neurs et des soli­taires du désert, maître de pureté et proche ami du Christ! Je le prie, je recours à tloi, ne me rejette pas de ta pro­tec­tion, mais relève-moi qui suis tombé dans de nom­breux péchés. Renou­velle mon âme par la repen­tance, comme par un second bap­tême. Puri­fie-moi qui suis souillé par les péchés et contrains-moi àen­trer làoù rien de cor­rompu ne peut entrer, dans le Royaume Céleste.

Amen.

Nativité du Saint Précurseur Jean le Baptiste *

Homélie de Saint Luc de Simféropol le Chirurgien

Dans l'histoire de l'humanité il n'y a eu que deux événements majeurs que Dieu a annoncés par le biais de l'Archange Gabriel. Ce sont la Nativité du Fils Pré-éternel de Dieu dans la chair, et la naissance du Précurseur et Baptiste Jean, "le plus grand de ceux nés d'une femme" (Mt 11,11), selon les propres paroles du Seigneur Jésus-Christ. La naissance du Précurseur suivait le miracle du déliement de la langue de son père Zacharie, que l'Archange avait paralysée parce qu'il n'avait pas cru sa parole.

Sa naissance fut glorifiée par les paroles prophétiques de Zacharie, qui dit "Or toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant le Seigneur, pour Lui préparer les voies, pour donner à Son peuple la connaissance du Salut par la rémission de ses péchés; grâce aux sentiments de miséricorde de notre Dieu, dans lesquels nous a visités l’Astre d’en haut, pour illuminer ceux qui demeurent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas dans le chemin de la paix." (Lc 1,76-79).

Toute la vie du Précurseur fut dure. A propos de ses années d'enfance, nous ne savons que ce qui nous en est rapporté par l'Évangéliste Luc, à savoir "Cependant l’enfant grandissait, et son esprit se fortifiait. Et il demeurait dans les déserts jusqu’au jour de sa manifestation à Israël" (Lc 1,80). Comment et quand l'enfant fut trouvé dans le désert, nous n'en savons rien avec certitude. Selon la tradition, le roi Hérode, après avoir fait massacrer les enfants à Bethléem, voulu tuer Jean, mais il ne parvint pas à le trouver. Cela le mit en grande rage, et de ce fait il ordonna de faire tuer son père Zacharie. Sa mère, ayant appris que les soldats cherchaient l'enfant, le prit et l'emporta dans une région montagneuse désertique. Ayant vécu encore un peu, sa mère y mourut et le petit Jean demeura seul au désert.

Nous ne savons pas comment le Seigneur Dieu l'a nourrit, comment Il l'a protégé des animaux sauvages, ni nous ne savons comment le jeune Précurseur a apprit à manger des sauterelles et du miel sauvage. Mais nous croyons fermement que pour Dieu, tout est possible. Voyez dès lors qu'au commencement déjà, la vie de celui qui allait être appelé "le plus grand des hommes nés d'une femme" (Mt 11,11) était une vie sans précédent, inédite. Il resta au désert livré à lui-même jusqu'à ses 30 ans. Que faisait-il dans le désert? Comment s'y occupait-il? Il n'avait ni artisanat à réaliser, ni livre à lire, il ne connaissait pas les lettres.

Les biographies des grands philosophes, tels que Descartes et Kant, racontent que ces hommes passèrent des jours et des nuits entiers assis dans leur fauteuil, enfoncés dans leurs pensées. La philosophie est profonde, mais la contemplation théologique est plus profonde encore, la plus grande forme de prière, celle que les saints Pères appellent la prière noétique. La profondeur de communion dans l'Esprit que les saints ont avec Dieu est grandement inconcevable. Pendant 91 ans, le vénérable saint Paul de Thèbes vécu au désert inconnu du monde, n'étant en communion qu'avec Dieu. Des nuits entières jusqu'au lever du soleil, Arsenios le grand restait avec les mains élevées aux cieux. Mille jours et mille nuits durant, le vénérable saint Seraphim de Sarov pria Dieu sur un rocher plat. C'est probablement de tout cela que fut faite la vie de Jean le Précurseur durant son séjour au désert.

Dans l'incessante contemplation de Dieu et du sort du monde, en profonde communion de prière avec Dieu, son esprit grandit et sa compréhension des voies du Salut s'accrut, et il en enseigna le peuple qui était perdu dans ses péchés. Il aurait à changer leurs pensées et les habitudes du peuple, pour les rendre plus profonds, en les exhortant au repentir et à se détourner de leurs manières perverties et mauvaises.

C'est en gros le but pour lequel Dieu avait préparé Son grand Précurseur : préparer un chemin pour notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. C'est précisémment pourquoi toute sa vie, depuis son plus jeune âge jusqu'au moment où il commença à prêcher sur les rives du Jourdain, était sans précédent et inédite. Cette prédication pour la repentance avait attiré à lui des milliers de gens submergés dans les futilités de la vie mondaine.

Glorifions et rendons grâce à notre Seigneur et Dieu, Qui a envoyé en notre monde pécheur le plus grand de tous, l'ascète et prédicateur de l'ultime vérité, le Précurseur Jean. Et en ce jour béni qui est plein de grâce, le jour de sa naissance, agenouillons-nous, aussi notre coeur, le louant et le glorifiant. Amen.

 

Natividade de St. Jean le Baptiste Precursor *
Homilia do St. Luke Simferopol Surgeon
Na história da humanidade houve dois grandes eventos que Deus anunciadas através do Archange Gabriel. Estes são o Natal do Filho Pré-eterno de Deus na carne, e o nascimento do Precursor e Baptiste Jean "o maior entre os nascidos de mulher" (Mt 11,11), nas próprias palavras do Senhor Jesus -Cristo. O nascimento do Precursor seguido desamarrando o milagre da linguagem seu pai Zacarias, o Arcanjo foi paralisado porque ele não acreditar na sua palavra.
Seu nascimento foi glorificado pelas palavras proféticas de Zacarias, que disse: "Agora você também, menino, serás chamado profeta do Altíssimo, porque irás ante o Senhor para ele para preparar o caminho, para dar o seu conhecimento de pessoas oi da remissão de pecados através da misericórdia de sentimentos de nosso Deus, onde nós visitamos a Estrela de cima para iluminar os que jazem nas trevas e na sombra da morte, para guiar nossos pés no caminho da paz. " (Lc 1,76-79).
Toda a vida do Precursor foi difícil. Sobre sua infância, sabemos que o que nós relatado pelo evangelista Lucas, ou seja, "O menino crescia e se fortalecia em espírito. E viveu nos desertos até o dia sua manifestação a Israel "(Lc 1,80). Como e quando a criança foi encontrada no deserto, nada sabemos com certeza. Segundo a tradição, o rei Herodes, após o abate das crianças em Belém para matar John, mas ele não conseguiu encontrá-lo. Que colocá-lo em grande raiva, e, portanto, ele mandou matar seu pai Zacarias. Sua mãe ouviu que os soldados estavam procurando a criança, levou-o e levou-o em uma área montanhosa do deserto. Que ainda vivia um pouco, sua mãe morreu e little John foi deixado sozinho no deserto.
Não sabemos como o Senhor Deus alimenta, como Ele protegeu os animais selvagens, nem sabemos como o jovem Forerunner aprendeu a comer gafanhotos e mel silvestre. Mas acreditamos firmemente que para Deus tudo é possível. Veja, portanto, já no início, a vida daquele que seria chamado de "o maior homem nascido de mulher" (Mt 11,11) foi uma vida sem precedentes, sem precedentes. Ele permaneceu no deserto trata de si mesmo até seu 30o aniversário. O que ele estava fazendo no deserto? Como é que ele ocupava? Ele não tinha nenhum ofício a perceber, ou livro para ler, ele não sabia as letras.
As biografias de grandes filósofos como Descartes e Kant dizer que esses homens passaram dias e noites inteiros sentados em suas cadeiras, imerso em pensamentos. A filosofia é profunda, mas contemplação teológica é ainda mais profunda, a mais alta forma de oração que os Santos Padres chamam a oração noética. A profundidade da comunhão no Espírito que os santos com Deus é altamente inconcebível. Por 91 anos, o venerável St. Paul de Tebas viveu no deserto desconhecido no mundo, estar em comunhão com Deus. Durante toda a noite até o amanhecer, Arsênio, o Grande permaneceu com as mãos levantadas para o céu. Mil dias e mil noites, o venerável São Serafim de Sarov orou sobre uma rocha plana. Este é provavelmente tudo isso foi feito para que a vida de João Batista durante a sua estada no deserto.
Na contemplação incessante de Deus e o destino do mundo em profunda comunhão de oração com Deus, seu espírito cresce e entendimento do Hi-way aumentou, e ele ensinou as pessoas que foram perdidos no pecado. Ele teria que mudar seus pensamentos e hábitos do povo, para torná-los mais profunda, instando-os a se arrepender e se converter dos seus maus caminhos e pervertida.
Isso é basicamente o propósito para o qual Deus tinha preparado o seu grande precursor: preparar um caminho para o nosso Senhor e Salvador Jesus Cristo. Este é precisamente por isso que toda a sua vida, desde a sua juventude até que ele começou a pregar nas margens do Jordão, foi sem precedentes e único. Esta pregação de arrependimento atraída por ele milhares de pessoas soterradas nas trivialidades da vida social.
Glorificar e dar graças ao nosso Senhor e Deus, que enviou para o nosso mundo o maior pecador de todos, o asceta e pregador da verdade última, João Batista. E neste dia abençoado que é cheia de graça, o dia de seu nascimento, ajoelhar-nos, como o nosso coração, louvando e glorificando. Amém.

JEAN-BAPTISTE 24 JUIN

Livre d'Isaïe 49,1-3.5-7.

Iles, écoutez : peuples lointains, soyez attentifs ! Le Seigneur dès le sein maternel m'a appelé ; dès les entrailles de ma mère il s'est souvenu de mon nom. 
Il a fait de ma bouche une épée tranchante ; il m'a abrité sous l'ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche aiguë, Il m'a caché dans son carquois. 
Et il m'a dit : "Tu es mon serviteur, Israël, et je me glorifierai en toi." 
Et maintenant, le Seigneur qui m'a formé dès le sein de ma mère pour être son serviteur, me dit :
"Voici que je t'ai établi pour être la lumière des nations, afin que tu fasses parvenir mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.
Des rois verront et des princes se lèveront, et ils adoreront à cause du Seigneur et du Saint d'Israël, qui t'a choisi."

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,57-68.

Le temps où Elisabeth devait enfanter arriva, et elle mit au monde un fils. 
Ses voisins et ses parents, ayant appris que le Seigneur avait manifesté sa miséricorde envers elle, se réjouissaient avec elle. 
Or, le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils le nommaient Zacharie d'après le nom de son père. 
Alors sa mère, prenant la parole : " Non, dit-elle, mais il s'appellera Jean. " 
Ils lui dirent : " Il n'y a personne de votre parenté qui soit appelé de ce nom. " 
Et ils demandaient par signes à son père comment il voulait qu'on le nommât. 
S'étant fait donner une tablette, il écrivit : " Jean est son nom ; " et tous furent dans l'étonnement. 
A l'instant sa bouche s'ouvrit et sa langue se délia ; et il parlait, bénissant Dieu.
La crainte s'empara de tous les habitants d'alentour, et partout dans la montagne de Judée on racontait toutes ces choses. 
Tous ceux qui en entendirent parler les recueillirent dans leur cœur, et ils disaient : " Que sera donc cet enfant ? " Et en effet la main du Seigneur était avec lui. 
Et Zacharie, son père, fut rempli de l'Esprit-Saint, et il prophétisa, en disant : 
" Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, parce qu'il a visité et racheté son peuple. 

 



Extrait de la Liturgie byzantine 
Lucernaire des Grandes Vêpres de la fête de la Nativité de Jean Baptiste 
 

« Il fera revenir de nombreux fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu. Il marchera devant lui..., pour préparer au Seigneur un peuple capable de l'accueillir» (Lc 1,16-17)

 

En ce jour vient au monde le grand Précurseur, 
issu de sein stérile d'Élisabeth. 
Il est le plus grand parmi les prophètes ; 
nul autre n'a surgi comme lui, 
car il est la lampe qui précède de peu la clarté suprême 
et la voix qui précède la Verbe. 
Il conduit au Christ l'Église, sa fiancée, 
et prépare pour le Seigneur un peuple choisi, 
le purifiant par l'eau en vue de l'Esprit. 

De Zacharie naît cette jeune plante, 
le plus beau parmi les fils du désert, 
le héraut du repentir, 
celui qui purifie par l'eau ceux qui s'égaraient, 
qui porte en précurseur l'annonce de la résurrection 
jusqu'au séjour des morts, 
et qui intercède pour nos âmes. 

Dès le sein de ta mère, bienheureux Jean, 
tu as été le prophète et le précurseur du Christ : 
tu as tressailli d'allégresse 
en voyant la Reine venir auprès de la servante, 
portant devant toi Celui que le Père engendre sans mère de toute éternité, 
toi qui est né d'une femme stérile et d'un vieillard, 
selon la promesse du Seigneur. 
Prie-le de prendre nos âmes en pitié. 

(Références bibliques : Mt 11,11; Jn 5,35; Mt 3,3; Jn 3,29; Lc 1,17; 3,16; Mc 6,28; Lc 1,40; 1,13)

Feu de la St Jean:

 

Que les flammes dansent haut
Et réchauffent nos cœurs.
Que les étincelles jaillissent
Et portent la lumière dans nos âmes.
Que les crépitements nous réveillent

De notre paresse.
Que la fumée monte haut
Comme un salut au Seigneur
Sous le ciel étoilé.


(Fred Rossaert)

L’image contient peut-être : feu

Repost 0
Published by Eglise Syro-Orthodoxe Francophone - dans Tradition Syriaque Famille orthodoxie-orientale Vie des Saints
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 07:31

"It is impossible for us who have fallen into the pit of iniquities ever to be drawn out of it, unless we sink into the abyss of the humility of the repentant." (St. John Climacus)

"É impossível para nós que caímos na cova das iniqüidades para serem retirados dela, a menos que nos abaixamos no abismo da humildade do arrependido". (St. John Climacus)

«Il  est impossible pour nous de tomber dans la fosse des iniquités si  nous  tombons dans l'abîme d'humilité du repentant». (St. John Climacus)

 

Première lettre de saint Jean 3,13-18.

Très chers frères : ne vous étonnez pas si le monde vous hait. 
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort. 
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui. 
A ceci nous avons connu l'amour, c'est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. 
Si quelqu'un possède les biens de ce monde et que, voyant son frère dans la nécessité, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ? 
Mes petits enfants, n'aimons pas de parole et de langue, mais en action et en vérité. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,16-24.

En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole aux pharisiens : Un homme donnait un grand souper et il y avait beaucoup d'invités. 
Et à l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : " Venez, car tout est déjà prêt. " 
Et tous, unanimement, se mirent à s'excuser. Le premier lui dit : " J'ai acheté un champ, et il faut nécessairement que j'aille le voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé. " 
Et un autre dit : " J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer ; je te prie, tiens-moi pour excusé. " 
Et un autre dit : " J'ai pris femme, et c'est pourquoi je ne puis venir. " 
Le serviteur s'en revint et rapporta cela à son maître. Alors le maître de maison, irrité, dit à son serviteur : " Va-t'en vite sur les places et par les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. " 
Et le serviteur revint dire : " Maître, ce que vous avez commandé a été fait, et il y a encore de la place. "
Et le maître dit au serviteur : " Va-t'en par les chemins et aux clôtures, et contrains les gens à entrer, afin que ma maison soit remplie.
Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera à mon dîner. " 

 



Par Saint Grégoire de Nazianze

(330-390), évêque et docteur de l'Église 
De l'amour des pauvres, 27-28 ; PG 35, 891-894 (trad. Orval rev.) 

 

Imiter la générosité de Dieu

 

Rien n'apparente l'homme à Dieu autant que la faculté de donner. Et si les dons de l'un sont plus grands que ceux de l'autre, qu'ils soient à la mesure de chacun.

Dieu a créé l'homme et l'a relevé après sa chute.

Toi donc ne méprise pas celui qui est tombé dans la misère. Dieu a eu pour l'homme une très grande compassion.

Il lui a donné la Loi et les prophètes après la loi naturelle non écrite ; il lui a donné un maître... et un pédagogue...

Finalement il s'est donné lui-même en rançon pour la vie du monde... 

Lorsque toi tu navigues le vent en poupe, tends la main à ceux qui font naufrage.

Quand tu es en bonne santé et dans l'abondance, porte secours aux malheureux.

N'attends pas d'apprendre à tes dépens combien l'égoïsme est un mal et combien il est bon d'ouvrir son cœur à ceux qui sont dans le besoin.

Prends garde, parce que la main de Dieu s'abat sur les présomptueux qui oublient les pauvres.

Tire leçon des malheurs d'autrui et prodigue à l'indigent ne fût-ce que les plus menus secours. Ce ne sera pas négligeable pour celui qui manque de tout. 

Pour Dieu non plus d'ailleurs, si tu as fait ton possible. Que ton empressement à donner supplée à la richesse de ton présent.

Si tu n'as rien, offre tes larmes. C'est un grand réconfort pour le malheureux que la pitié jaillie du cœur, et une compassion sincère adoucit la souffrance.

 

Pagar nenhum valor para a honra e louvor nesta vida, mas, pelo contrário, espera que sua recompensa de Deus nas alegrias do céu e bênçãos eternas.
St. Sergius de Radonezh

N'accordez aucune valeur aux honneurs et louanges en cette vie, mais au contraire, attendez votre récompense de Dieu, dans les joies du Ciel et les éternelles bénédictions.
Saint Serge de Radonège

PROCHAIN STAGE AU MONASTERE: 

 

Stage d’Iconographie Copte du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017

1459883 592234677515191 662124102 n

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

Image associée

POUR VOUS INSCRIRE,C'EST ICI:

STAGE D'ICONOGRAPHIE : L’ICÔNE COPTE, PROCHAIN STAGE AU MONASTÈRE DU 21 AOÛT AU 28 AOÛT 2017

ICONS All

SAINT(S) DU JOUR:

 

SAINT SILVÈRE

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Silvère"
Pape et Martyr 
(+ 537)

        Silvère succéda au Pape Agapet, l'an 536, à une époque fort difficile, où l'Église était troublée par les intrigues et les hérésies. À voir la manière dont s'était faite l'élection de Silvère, favorisée, imposée même par Théodat, roi des Goths, on eût pu craindre que le nouvel élu ne répondît pas à la sainteté de la mission ; mais il en fut tout autrement.

       Dieu fit paraître en ce moment la puissance infinie de sa grâce et l'attention providentielle qu'il prête au choix des souverains pasteurs de son Église ; car Silvère fit éclater tant de vertus, il montra une vigueur si grande pour les intérêts de la religion, que ni l'exil, ni la perte des biens, ni les tourments les plus cruels, ni la mort même, ne furent capables d'abattre son courage et de lui arracher une décision contraire à son devoir.

        L'impératrice de Constantinople, Théodora, ayant voulu obtenir de lui le rétablissement, sur le siège patriarcal de cette ville, d'un hérétique déposé par le Pape de Rome qui l'avait précédé, Silvère lui déclara qu'il ne pouvait pas rétablir Nestorius. Ce fut contre lui le signal de la persécution ; Théodora le fit saisir, dépouiller de ses ornements pontificaux et revêtir d'un habit monastique, et un antipape, nommé Vigile, fut proclamé à sa place.

        Silvère, envoyé en exil à Patare, en Asie, fut sans doute attristé de la grave situation de l'Église ; mais, d'autre part, il eut une joie extrême de souffrir pour la défense de la foi, et il semblait personnellement aussi heureux dans les épreuves de l'exil que dans les gloires du pontificat.

       L'évêque de Patare le reçut d'une manière fort honorable et prit hardiment sa défense à la cour de Constantinople ; il menaça le faible empereur Justinien des jugements de Dieu, s'il ne réparait le scandale :

-" Il y a plusieurs rois dans le monde, lui dit-il, mais il n'y a qu'un Pape de Rome dans l'univers. " Ces paroles, dans la bouche d'un évêque d'Orient, montrent bien que la suprématie du siège de Rome était reconnue partout pour présider à la charité des Eglises dans l'Orthodoxie de la Foi.

        Justinien, trompé jusqu'alors, se rendit aux observations de l'évêque, et peu après, malgré l'impératrice, Silvère revint en Italie ; mais bientôt de nouvelles intrigues le conduisirent dans l'île déserte de Pontia, où il subit un second exil plus rigoureux que le premier.

        Au bout d'un an environ, ce  Pape Orthodoxe mourut de faim et des autres misères de l'exil.

Saint Raoul

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Raoul"

Évêque de Bourges

† 866

     Fils d'un comte de Cahors dans le département du Lot, il fut évêque de Bourges pendant vingt-cinq ans, dans des circonstances très difficiles. Ses talents de diplomate lui permirent de mener à bien les nombreuses affaires politiques dont il eut à s'occuper : ce qui lui valut d'être appelé le Père de la Patrie. Il fonda plusieurs monastères. Dans "L'Instruction pastorale" de quarante-cinq chapitres qu'il écrivit pour servir de guide à ses prêtres, il leur recommande d'engager les bons chrétiens à communier tous les jours, ce qui était une innovation à son époque.

Saint Nicolas Cabasilas

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Nicolas Cabasilas"
Théologien orthodoxe

Dès sa jeunesse, il reçut la formation spirituelle d'un des disciples de saint Grégoire Palamas et fréquenta les cercles de Thessalonique qui s'adonnaient à la prière de Jésus. Puis il alla poursuivre ses études à l'Ecole de Philosophie de Constantinople, mais il resta très soucieux des problèmes sociaux et politiques de son époque.

Lors des émeutes de la guerre civile à Thessalonique contre le pouvoir impérial, il réussit de justesse à échapper à la mort. Plus tard, il se déclara favorable à un concile d'Union avec l'Eglise latine, mais sans compromis doctrinal.

La guerre civile reprit et Nicolas se retira des affaires publiques en venant à Constantinople et composa deux livres majeurs "L'interprétation de la sainte Liturgie" et "Ma vie en Christ".

Empruntant la voie hésychaste, il rappelle que la déification et l'union au Christ constituent le but de la vie spirituelle de tout chrétien, transfigurant ainsi la culture humaniste de son temps pour se faire le docteur de "l'hésychasme sacramentel".

Nicolas Cabasilas est un saint orthodoxe (Famille des Orthodoxes Chalcédonien) canonisé en 1983 par le patriarche de Constantinople.



Source principale : nominis.cef.fr (« Rév. x gpm »).

Qui est Saint Païssios ?

Cadet d'une famille de sept enfants, Saint Païssios fut consacré à Dieu par sa mère, à la suite de la vision d'un Ange. Parvenu au seuil de l'âge adulte, il se rendit dans le désert de Nitrie, auprès d'abba Pambo (cf. 18 juil.) qui le revêtit de l'Habit monastique. Parfaitement obéissant à son père spirituel, comme à Dieu lui-même, il progressa rapidement dans la voie de l'ascèse. Comme Pambo, pour l'éprouver, lui avait donné l'ordre de se tenir la tête baissée, sans jamais regarder quelqu'un en face, Païssios passa trois ans, le regard cloué au sol et l'esprit tout entier plongé dans la prière, en ruminant les paroles de l'Ecriture Sainte, qui devenaient en sa gorge plus douces que le miel.

Après la mort d'abba Pambo, il vécut avec Saint Jean Colobos (cf 9 nov.), dans la même cellule, partageant avec lui les mêmes dispositions spirituelles et le même mode de vie ascétique. Cependant, au bout de quelque temps, Païssios, tout tendu en avant vers une plus haute perfection, commença à jeûner toute la semaine, ne mangeant que du pain et du sel, le samedi; puis il étendit son jeûne à deux semaines de suite et fut saisi du désir impétueux de se retirer seul avec Dieu seul. Répondant à leur prière, pour savoir si ce désir venait réellement de Dieu, un Ange leur apparut et ordonna à Jean de rester en cet endroit, pour guider dans la voie de la vertu ceux qui s'y présenteraient, et il prescrivit à Païssios de se retirer dans la partie occidentale du désert de Scété. Parvenu à l'endroit indiqué par l'Ange, Païssios creusa une grotte dans un rocher et s'y consacra à la prière avec un tel zèle, que le Christ lui apparaissait fréquemment, afin de lui témoigner Sa faveur et de lui prédire que ce désert serait bientôt rempli d'ascètes venus imiter son genre de vie. Et Il lui promit qu'Il prendrait soin de leurs besoins matériels et les protégerait des embûches des démons. Païssios résistait avec vaillance aux tentations et quand un riche Egyptien se présenta pour lui offrir une importante somme d'argent, ayant discerné qu'il s'agissait d'un piège dressé par le diable pour lui faire perdre la grâce de la pauvreté évangélique, il le repoussa sans hésitation.

Lors d'une extase, au cours de laquelle il fut transporté au Paradis, au sein de l'Eglise des Premiers-nés, il reçut la grâce de se dispenser définitivement de nourriture et de ne vivre que de la Sainte Communion reçue le dimanche. Il passa ainsi soixante-dix années, jusqu'à la fin de ses jours, sans ressentir la faim, car la Grâce Divine venait le fortifier.

Le rayonnement de sa sainteté se répandit au loin et, moines et laïcs, venaient en grand nombre lui demander de se joindre à lui, telles des abeilles se rassemblant dans une ruche, pour y jouir du miel spirituel de son enseignement. Avec une souveraine sagesse le Saint laissait les uns embrasser aussitôt la vie érémitique, et il recommandait aux autres de vivre en communauté, dans la soumission et l'obéissance, chacun selon ses possibilités. A tous, il donnait néanmoins comme commandement absolu de ne jamais rien faire par volonté propre, mais d'agir en tout selon l'ordre de leur père spirituel.

Ayant délivré son enseignement à ces premiers disciples, il se retira pendant trois ans dans une grotte du désert profond, et y noua sa longue chevelure à un piquet haut placé, de manière à se trouver contraint de rester debout. En réponse à cette nouvelle violence faite à la nature, le Christ lui apparut dans toute Sa gloire et lui promit d'accorder le pardon à tout pécheur pour lequel son serviteur intercéderait. C'est ainsi que, peu après, Païssios put tirer de l'enfer l'âme d'un moine négligent, pour lequel son père spirituel était venu solliciter la prière de l'homme de Dieu.

Bien qu'il s'efforçât de se retirer toujours plus loin des hommes, Dieu lui ordonna de retourner dans le désert "extérieur" (Nitrie), pour instruire les frères, et lui promettant une double récompense, Il lui dit : « Celui qui pratique seul l'ascèse est Mon serviteur, tandis que celui qui se met au service des autres pour l'enseignement est mon fils et mon héritier. » Lorsqu'ils apprirent la venue de Païssios, les moines de Nitrie accoururent en hâte pour l'accueillir. Parmi eux se trouvait Saint Jean Colobos, son ancien compagnon, qui, frappant à la porte de sa cellule, entendit que Paissios s'entretenait avec un mystérieux personnage, et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir, en entrant, que l'ancien était seul. Païssios lui révéla qu'il s'agissait de Saint Constantin le Grand, qui avait été envoyé par Dieu auprès de lui afin de lui témoigner son admiration pour les moines et lui avouer qu'il n'avait pas acquis au ciel une telle gloire et une semblable familiarité avec Dieu. Et l'empereur avait ajouté qu'il regrettait de n'avoir pas abandonné la pourpre pour le rude vêtement des moines.

Abba Poimen (cf. 27 août), alors encore jeune, vint aussi rendre visite à l'homme de Dieu, en compagnie de Saint Paul (de Thèbes) (2), qui était ami de Païssios; mais, saisi de crainte, il n'osa pas franchir le seuil. Devinant qu'il était resté à l'extérieur, Saint Païssios le fit entrer, l'embrassa tendrement et prédit qu'il allait devenir un luminaire du désert et cause de salut pour un grand nombre.

Alors que Saint Païssios vivait retiré, ses disciples avaient formé aux alentours une sorte de communauté d'ermites. Aguerri dans le combat spirituel, il corrigeait leurs illusions, les exhortait à la pénitence et les aidait à discerner entre les tentations venues des démons et les pensées mauvaises suggérées par leurs propres passions. Par sa prière, un jour, il lia même le démon et l'empêcha de tenter les frères qui étaient trop faibles pour livrer le combat contre lui. Une autre fois, sous la menace du Saint, le Malin confessa qu'il ne s'attaquait pas aux débutants, car la grâce divine et leur zèle les protégeaient, mais qu'il guettait patiemment le temps où ils commenceraient à se livrer à la négligence, pour les faire alors tomber sans peine dans ses filets. Comme on lui avait demandé quelle est la plus grande des vertus, l'Ancien répondit : « Celle qui est accomplie en secret. » Et à un autre frère qui lui avait posé la même question, il dit : « La plus grande des vertus, c'est de suivre le conseil d'un autre et non sa propre volonté ». Quant à lui, lorsqu'il se trouvait au milieu des frères, il ne laissait rien découvrir de son mode de vie; et si une de ses pratiques ascétiques venait à être connue, il l'abandonnait aussitôt pour éviter l'estime des hommes.

Un jour, comme il priait dans sa cellule, le Christ lui apparut en compagnie de deux Anges, et, imitant le Patriarche Abraham, Saint Païssios lui lava les pieds. Le Seigneur le bénit alors et lui dit : « Paix à toi, Mon serviteur choisi ! » Comme un de ses disciples avait refusé de boire l'eau qui avait servie à laver les pieds du Seigneur, le Saint l'envoya sur les lieux de la sépulture de trois saints hommes qui avaient été dotés du don de prophétie, et l'un d'eux ressuscita pour l'exhorter à l'obéissance sans murmure. Le disciple se repentit alors amèrement de sa désobéissance qui l'avait privé d'une grande grâce.

Parvenu à un âge avancé, Païssios se rendit chez abba Paul, et ils passèrent quelque temps ensemble. Tel un jeune débutant, il exhortait l'autre vieillard à rivaliser de zèle pour ajouter sans cesse de nouvelles ascensions dans la prière, tant que le Seigneur leur en donnerait la force. Puis, de retour dans son désert, il s'endormit dans la paix, précédant de peu Saint Paul dans le séjour des bienheureux. On raconte qu'abba Isidore, ayant appris son décès, vint prendre la Relique de l'homme de Dieu, pour la transférer en Pisidie. Quand le bateau sur lequel il l'avait chargée, parvint à proximité de la sépulture de Saint Paul, il s'immobilisa. Un ermite clairvoyant expliqua que c'était là un signe de Dieu indiquant qu'ils devaient charger aussi le corps de Paul sur le navire. Ainsi réunis corporellement après la mort, les deux Saints furent déposés dans un monastère de Pisidie, où ils accomplirent de nombreux miracles. (3)

1). Nous résumons ici sa Vie grecque, attribuée à St. Jean Colobos (cf. 9 nov.). D'après les sources coptes et arabes, St. Pshoï (ou Bishoi) était le chef d'un des groupements monastiques de Scété lors de la première dévastation des Monastères par les Maziques, en 407-408. Il alla se réfugier à Antinoé, où il finit ses jours. Un des quatre monastères coptes qui subsistent aujourd'hui au Waddi-Natroun, sur le site de Scété, lui est dédié.
2). Cf. 15 janv. La Vie grecque fait de St. Païssios le contemporain des tout premiers moines d'Egypte, alors que les sources orientales le situent, de manière plus vraisemblable, dans la troisième génération des moines de Scété.
3). On ne connaît pas d'autres témoignages du cumte de ces deux grands Saints égyptiens en Pisidie.

Ô mon église

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

Ô mon église toi qui veilles sur chaque village et ville de France, toi qui as vu se réjouir tant de tes enfants à l'aube de leur vie et pleurer tant d'autres au crépuscule de la leur, que rien ne vienne troubler les innombrables prières et supplications qui ont résonné sous tes douces voûtes !

Demeure notre maison, notre refuge, notre asile pour toujours surtout aux heures sombres qui grondent en ces temps où la folie humaine semble s'emparer de tous !
Ne permets pas que tes pierres gorgées des larmes de contrition de tes pénitents se tarissent et que les lumières des cierges scintillant des espérances des fidèles s’éteignent à tout jamais. Que le chœur où demeure la Présence éternelle ne soit jamais profané par les infidèles !

Ô mon église, demeure le lieu qui rassemble comme aux plus belles heures de ta gloire quand tous les habitants vibraient à l’unisson dans la joie comme dans les larmes. Hélas, beaucoup ont oublié qu’on pouvait s’y réfugier ne serait-ce qu’un instant et déposer tous les fardeaux de leur vie.

Aujourd’hui, ils passent devant tes murs, sans même entendre la petite voix qui les implore d’entrer.

Pourtant que tu as fière allure au cœur de nos cités rythmées au son de ton clocher !

 

Ils n’entendent plus, ne te voient plus… ils ont pris un risque fou de te déserter et aujourd’hui d’autres veulent les remplacer !

 

Quand nos morts, il faudra oindre pour le dernier grand passage, quand les fiancés voudront prêter serment éternel, nous trouverons porte close, l’église de la cité ne sera plus ; les sacrements de tout temps ancrés dans nos racines profondes de nos familles se seront dissoutes dans les méandres de vies sans espérance !

 

Ô mon église, citadelle imprenable, voilà qu’on te menace, et ce sont les tiens qui te trahissent !!!


Que de toute ma vie, jamais je ne connaisse ni n’assiste à pareil sacrilège !

Le Sang du Divin réclamerait réparation par le sang d’innocents martyrs… martyrs que nos églises closes ou profanées ne pourraient plus accueillir ni leurs proches autour d’eux se rassembler pour se recueillir dans l’ultime adieu !!!

 

Geneviève

(Source: Catherine Mourot)

9 de Setembro - São Gabriel, arcanjo

Notre Dame m'a sauvé du désespoir 

Theotokos by Sergiusz Pomian  - contemporary

Notre Dame m'a sauvé du désespoir. C'était le plus grand danger. Des gens comme nous ont toujours autant de foi et de charité qu'il faut. Mais c'est l'espoir qui peut manquer...  

Figure-toi que, pendant dix-huit mois, je n'ai pu dire mon « Notre Père »...  « Que votre volonté soit faite !» Je ne pouvais pas dire ça, parce que je ne pouvais pas accepter sa volonté. C'est effrayant. Il ne s'agit pas de dire des prières à la mie de pain. Il s'agit de dire vraiment ce qu'on dit.

Alors je priais Marie. Les prières à Marie sont des prières de réserve : il n'y en a pas une dans toute la liturgie, pas une, tu entends, pas une que le plus lamentable pécheur ne puisse dire vraiment. Dans le mécanisme du salut, l'Ave Maria est le dernier secours. Avec lui, on ne peut être perdu."

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
 

Charles Péguy

Ecrivain français

Extrait d’une lettre envoyée à son ami Lotte, lors de la maladie de son jeune fils Pierre

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

La Protection de la Mère de Dieu

Eviter le burn-out dans le service

Si la statistique dit vrai, dans l’église 20% des chrétiens font 80% du travail ! Alors comment peut-on bien se protéger de l’épuisement quand on fait partie de ces 20% ?

Trop souvent, les personnes zélées pour le Seigneur et pour servir dans l’église, finissent par s’user, se ternir, car ils n’ont pas su prendre soin d’eux. Ils sont si préoccupés par l’ampleur de la tâche à accomplir, qu’ils en arrivent à se négliger. Ils ne prennent pas soin de leur vigne…

Ne prenez pas garde à mon teint noir : C’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m’ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l’ai pas gardée.
Cantiques des Cantiques 1:6

Vous ne pouvez pas tout faire ! Votre objectif devrait être de découvrir ce qui rend votre coeur vivant. Si vous sentez l’épuisement arriver, faites une pause et découvrez quel est vraiment l’appel de Dieu sur votre vie.

Voici  tout d’abord 3 questions à vous poser si vous ressentez une charge trop importante sur vos épaules ?

  • Qu’est ce que j’aime faire ?
  • Quels sont mes dons naturels ?
  • Quels sont mes dons spirituels ?

Répondre à ces questions permettra déjà d’y voir plus clair et de faire des choix éclairés.

Par ailleurs, n’oubliez pas que la source de toute chose est l’amour pour le Seigneur. Trop souvent, l’église est composée de personnes qui se battent pour aimer. Quand nous sommes réellement amoureux de Dieu, le travail pour le Royaume de Dieu devient l’expression naturelle de cet amour.

Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants, que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs, que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé. Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour.
Apocalypse 2:2-4

L’église d’Ephèse avait abandonné son premier amour, et c’est cela qui lui est reproché.

Et enfin, quelques derniers conseils pour éviter ce fameux burn-out dans le service :

Restez connecté aux autres et pensez à vous ressourcer dans la communion fraternelle.

Pardonnez et demandez pardon ! 

Apprenez à dire non ! Personne n’est indispensable, si vous ne pouvez pas le faire, et si c’est dans la volonté de Dieu, il trouvera quelqu’un pour accomplir ce travail.

Finalement la réponse simple au problème complexe de l’épuisement dans le service est de développer une intimité avec Christ. Il vous aidera à discerner son plan pour vos vies et à accomplir ce qu’il a lui-même préparé d’avance pour vous.

La rédaction

Source : Crosswalk

The Theotokos and the Christ Child

Le mystère des abeilles qui préservent des icônes

En Grèce, un pieux apiculteur a pris l'habitude de glisser des icônes dans ses ruches. Très mystérieusement, les abeilles façonnent partout leurs alvéroles, mais évitent soigneusement d'occulter les saintes images.

Depuis une dizaine d’années, un apiculteur nommé Sidoros Ţiminis, habitant dans la région de Kapandriti, près d’Athènes, glisse à chaque printemps des icônes du Christ, de la Sainte Vierge et de différents saints dans des ruches. 

Chaque année un très mystérieux phénomène se produit : les abeilles confectionnent leurs alvéoles autour des images pieuses en évitant soigneusement de les recouvrir. Peut-être s’agit-il, simplement, d’un phénomène lié à un effet répulsif de la peinture ? Cela reste néanmoins une histoire dont on n’a sans doute pas fini de faire son miel.

https://fr.aleteia.org/2017/06/19/le-mystere-des-abeilles-qui-preservent-des-icones/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr#

"In silence and hope shall be your strength. "Rule of Carmel" No one has penetrated the mystery of Christ in its depth if not the Virgin ... ... love is to imitate Mary ... Residence your depth. "Blessed Elizabeth of the Trinity

St Basile Le Grand : comment toujours rendre grâce [1]

 
"Réjouissez-vous toujours, priez sans cesse, rendez grâces à Dieu en toutes choses"  St Apôtre Paul (1 Th 5, 16)
 
"Quelle est cette vertu, disent-ils, de livrer son âme jour et nuit à la joie et au contentement ? Est-il possible d’ailleurs d’y parvenir au milieu de cette foule de maux imprévus dont nous sommes sans cesse assaillis, qui attristent nécessairement l’âme, et qui font qu’il est plus impossible d’être joyeux et satisfait, que de ne pas sentir de douleur lorsqu’on est plongé dans une chaudière bouillante, ou qu’on est percé de la pointe d’une épée. Parmi ceux qui nous écoutent maintenant, il est peut-être quelqu’un qui déraisonne de la sorte, et qui, pour excuser sa lâcheté à observer les préceptes, reproche au législateur qu’il ordonne des choses impossibles. Puis-je, dit-il, goûter une joie perpétuelle, lorsque les sujets de me réjouir ne dépendent pas de moi ? Ce qui cause de la joie est hors de nous et ne dépend pas de nous ; la présence d’un ami, un long commerce avec ceux de qui nous tenons le jour, des richesses qu’on acquiert, des honneurs qu’on reçoit, le passage d’une maladie dangereuse à la santé, une maison qui regorge de biens, une table chargée de mets délicats, des amis qui partagent notre satisfaction, des paroles et des spectacles agréables, la santé des personnes qui nous touchent le plus près, en un mot, toutes les prospérités et tous les honneurs de la vie. Non seulement les choses fâcheuses qui nous arrivent à nous-mêmes nous chagrinent, nous sentons encore les disgrâces de nos amis et de nos proches. Ainsi la joie et le contentement de l’âme résultent du concours de tous ces objets. Outre cela, si nous voyons la chute de nos ennemis, des accidents arrivés à ceux qui nous ont fait du mal, les succès de ceux qui nous ont obligés, enfin si nous n’éprouvons ni ne craignons aucun des maux qui troublent notre vie, c’est alors que notre âme pourra être dans la joie. Comment donc nous donne-t-on un précepte qui ne dépend pas de nous, mais de causes étrangères ? Comment aussi prierai-je sans cesse, lorsque les nécessités corporelles cause à l’âme une infinité de distractions, et l’occupent tellement qu’il lui est impossible, vu les bornes de sa nature, de se livrer à d’autres soins ? Il m’est encore ordonné de rendre grâce à Dieu en toutes choses. Lui rendrai-je donc grâce étant mis à la torture, déchiré de coups de fouet, étendu sur la roue, attaché au chevalet, les yeux arrachés, diffamé par un ennemi, mourant de froid et de faim, privé tout à coup de mes enfants ou de ma femme, ruiné subitement par un naufrage, tombé entre les mains des voleurs ou des pirates, couvert de blessures, noirci de calomnies, menant une vie errante ou languissant dans une prison ? Voilà, sans parler de beaucoup d’autres, les reproches qu’on fait au législateur ; voilà comment on croit excuser ses fautes, en décriant les préceptes comme impossibles." in Homélies, discours et lettres choisis de saint Basile le Grand, traduits par M. l’Abbé Auger, Guyot, Lyon 1927 (à suivre)
(Source: http://priere-orthodoxe.blogspot.fr)

What do the two snakes on a bishop's staff mean?

Виталий Сергеевич Праздничные иконы Знамение Множество миров Религия Иконопись Доска, левкас, масло, сусальное золото. 50х40 2008

NOUVELLES EN VRAC POUR

 

VOTRE REFLEXION:

______________

La nuit du 06 au 07 août 2014, alors que les militants de l’Etat islamique commençait à déverser la haine et la violence sur la plaine de Ninive, Christina et ses parents Ayda et Kader, étaient restés prisonniers de Qaraqosh.

Quelques jours après, le 22 août, la petite fille Christina, âgée de seulement 3 ans, avait été arrachée des bras de sa mère par un soldat de Daech. En septembre dernier, nous faisions le récit de cette tragique histoire. Ses parents étaient toujours dans l’attente du retour de leur fille. Beaucoup ont prié pour la libération de la jeune enfant. Christina vient de retrouver sa famille le 10 juin dernier.

Selon l’AED, quelques mois après son enlèvement, Christina aurait été recueillie par une famille musulmane.

« Ils l’avaient trouvée seule, devant une mosquée, et l’avaient prise avec eux. Ils l’ont traitée comme une des leurs. Ils voulaient qu’elle retourne avec ses parents, mais avaient peur pour sa sécurité. Ils l’ont donc gardée et protégée. »

Dans la nuit du 9 juin, le père de famille a finalement contacté le frère de Christina. Selon le Père Ignatius,

« Elle est sous le choc, effrayée. Elle a oublié ses parents, ses frères et soeurs et a oublié sa langue maternelle, le syriaque. Elle parle peu, sourit de temps en temps et joue avec les cadeaux que lui offrent les gens qui lui rendent visite. »

Prions pour les chrétiens d’Irak dont le sort est toujours incertain.
N’oublions pas les civils de Mossoul, toujours partiellement occupée par Daech.

Source:InfoChrétienne

---------------------

 

Deux hommes ont été interpellés, dimanche soir à Laroque-Timbaut (Lot-et-Garonne), par les gendarmes, qui recherchaient l’un d’eux, suspecté d’avoir poignardé un agriculteur et connu pour être radicalisé.

Vers 21 heures, une altercation éclate entre les conducteurs d’une voiture, celui d’un scooter et un agriculteur. Selon nos informations, les deux hommes reprochent au paysan de provoquer des nuisances avec sa moissonneuse batteuse. Le ton monte, le conducteur de la voiture aurait crié «Allahu Akbar» (« Dieu est [le] plus grand », ndlr) et asséné un coup de couteau à l’agriculteur.

Les deux hommes auraient ensuite pris la fuite, laissant la victime, gravement blessée à un bras. Elle sera prise en charge par les secours et évacuée vers le centre hospitalier d’Agen. Les militaires identifient et arrêtent les deux suspects peu de temps après. La brigade de recherches d’Agen est saisie de l’enquête.

(…) Le Parisien

---------------------

Le groupe islamiste somalien Al-Shabaab sème la terreur au Kenya. Des membres de ce groupe dont l’objectif est d’instaurer la charia dans la région, se sont rendus dans une école primaire (Fafi Primary School) au nord-est du Kenya.

Ils ont abattu froidement Elly Oloo Ojiema, un enseignant chrétien, sous les yeux impuissants de ses élèves. Les militants ont également enlevé un autre enseignant chrétien, Joseph Kamau, ainsi que son collègue somalien de confession musulmane, alors qu’il essayait de lui porter secours, déclarant être prêt à mourir avec son ami. La réponse des djihadistes n’a pas tardé.

“Nous allons te donner une leçon pour avoir protégé les infidèles.”

Les militants ont également frappé les musulmans d’origine somalienne qui se trouvaient dans cette école, pour les punir d’avoir collaboré avec des chrétiens.

Les pasteurs plaident auprès de l’état kenyan pour que la sécurité de la communauté chrétienne soit renforcée. Durant ces dernières semaines, il semblerait que les adhérents d’Al-Shabaab aient intensifiés leur campagne de violences près des frontières somaliennes.

  • Prions pour que Dieu apporte son réconfort et sa protection à la famille d’Elly.
  • Prions pour la libération de Joseph et de son ami musulman.
  • Prions pour la famille chrétienne au nord-est du Kenya qui vit dans la crainte, afin que Dieu leur apporte son soutien par sa ‘droite triomphante’ (Esaïe 41:10).

M.A.G.

Source : Morning Star News

---------------------

 En panne, le monospace de ce SDF de 45 ans va être mis en fourrière à la demande de la ville, qui met en avant un problème lié au voisinage.

Toute sa vie est rassemblée dans l’habitacle de sa voiture. Tony Cosnier vit dans un vieux Renault Espace garé sur un parking près de l’entrée de la clinique Mirabeau, à Eaubonne (Val-d'Oise), depuis plus de trois ans.
Ce sans domicile fixe de 45 ans a trouvé ses repères, entre le centre commercial où il fait sa toilette ou les associations qui lui apportent de l’aide. Un équilibre qui pourrait bientôt être remis en question par son expulsion.

Le 8 juin dernier, Tony Cosnier a trouvé sur le pare-brise de son monospace une carte du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) lui demandant de se rendre «en urgence au CCAS». «Votre véhicule va être mis en fourrière, vous devez le déplacer», indique le billet. Des propos confirmés sur place, puis par des agents de la police municipale en début de semaine.

Mais le véhicule ne peut plus rouler en raison d’un problème de direction. Et le SDF se retrouve donc dans une impasse. «Depuis qu’ils m’ont dit ça, je suis sur le qui-vive, souffle Tony Cosnier. Je n’arrive plus à rien. Cela fait quatre ans que je demande un logement. J’en ai ras le bol, je bataille comme un fou. Cette situation n’a que trop duré.»

Ce Breton d’origine, arrivé en région parisienne il y a quelques années pour suivre une habitante d’Eaubonne dont il était amoureux, s’est retrouvé à la rue après sa rupture. Il a bien fait des petits boulots, mais ses patrons ne l’ont pas gardé. Parce qu’il est sans-abri, selon lui. Aujourd’hui, il redoute de devoir vivre dehors. A un moment charnière de sa vie, puisque cet ancien artisan menuisier-plaquiste, qui vit aujourd’hui du RSA (Revenu de Solidarité Active), devrait être embauché en septembre prochain dans une entreprise d’Argenteuil.

 

«Un problème lié au voisinage» selon la mairie

«Tout est en train de s’enchaîner, souffle-t-il. Mais jusqu’au mois d’août, je vais me retrouver à la rue et planter ma tente je ne sais pas où. Vivre dehors, c’est l’enfer. Ici, je me suis organisé pour rester clean, j’ai tous mes repères. Il m’a fallu un an à un an et demi pour calculer toutes les combinaisons.»

Le maire (LR) Grégoire Dublineau confirme la procédure d’expulsion. «Cette personne est suivie, notamment, par les services de la mairie, et nous sommes très attentifs à sa situation», précise l’élu, qui évoque «un problème lié au voisinage et aux différents troubles que ça apporte». «Il y a une occupation difficile de cet espace et une cohabitation qui n’est pas simple», souffle le premier magistrat.

Un argument réfuté par Tony Cosnier. «Je n’ai jamais eu un mot avec le voisinage, glisse ce père de deux petits garçons, qui vivent dans le Finistère avec leur mère. Les gens savent que je suis sérieux.» «Des habitants m’ont même offert une thermos», précise-t-il, en montrant la bouteille isotherme posée sur le siège passager de sa voiture.

Avant de désigner les espaces verts situés près du monospace, vierges de tout déchet. «Il n’y a rien qui traîne car je ramasse tout, prévient le sans-abri. Si quelque chose traîne, je ne veux pas qu’on dise que c’est moi.»

  leparisien.fr

---------------------

En plus de la détention du Patriarche de l'Eglise Orthodoxe d'Erythrée, pour le seul mois de mai, 122 chrétiens ont été faits prisonniers en Erythrée.

L’information émane de l’organisation Christian Solidarity Worldwide (CSW). Cette nouvelle vague d’emprisonnements est une nouvelle étape franchie dans le processus de répression des églises non-officielles. En effet, depuis mai 2002, seules les églises affiliées aux Églises catholique, évangélique luthérienne et orthodoxe sont enregistrées et autorisées à se réunir librement.

À Adi Quala, 45 chrétiens, y compris des parents, ou des personnes âgées et handicapées ont été enlevées et placés dans un camp de détention. Dans cette ville, 23 enfants sont désormais livrés à eux-même.

15 chrétiens ont été arrêtés dans la ville de Gindae.

À Asmara, 17 chrétiens ont été enlevés le 28 mai 2017. Une semaine plus tôt, 45 personnes, la plupart des femmes avaient également été déplacées.

Dans un récent rapport pour le HCR, Sheila B. Keetharuth, rapporteur spécial des Nations-Unis pour l’Erythrée, fait état de « d’arrestations et détentions arbitraires pour motif religieux ». Le rapport demande la libération immédiate et sans conditions de tous les détenus, journalistes ou religieux, placés en détention de manière arbitraire.

Prions pour les chrétiens d’Erythrée

---------------------

Икона Богоматерь Державная

À l’occasion du Ramadan, une vidéo contre la radicalisation fait le buzz

Le groupe koweïtien des télécommunications Zain Telecom a diffusé, vendredi 26 mai, un clip vidéo, déjà vu par plus de deux millions de personnes, condamnant la violence djihadiste et célébrant le début du Ramadan.

« Vénère Dieu avec amour et non avec terreur », répète une foule qui poursuit un kamikaze ceinturé d’explosifs dans une ville. Le géant koweïtien des télécommunications Zain Telecom a diffusé à l'occasion du ramadan une vidéo contre la violence djihadiste et prônant la tolérance. Mis en ligne le vendredi 26 mai, le clip a été visionné près de 3 millions de fois sur YouTube et partagé plus de 4 000 fois sur Facebook.

La courte vidéo fait défiler des scènes de terreur de la guerre en Syrie ou d'attentats en Irak, au Koweït, en Arabie saoudite et en Jordanie, attribués ou revendiqués par des organisations djihadistes, dont Daesh ou Al-Qaïda.

Parmi les principaux protagonistes du clip, la scène particulièrement marquante dans un bus rempli de blessés fait apparaître à l’écran Omran Daqneesh, le petit garçon d’Alep devenu le symbole du cauchemar syrien, ainsi que quatre survivants d’attentats. 

Depuis peu, les pays du Golfe ont multiplié les appels à la lutte contre le terrorisme, après avoir été accusés d’entretenir l’extrémisme religieux.

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

Aucun texte alternatif disponible.

« Mon papa », un jeune garçon porteur de trisomie délivre un message d’amour à son papa

Nous vous proposons de découvrir la traduction de l’éditorial de Sohrab Ahmari dans le Wall Street Journal du 24 mai 2017, sur le site de la Fondation Lejeune.

L’éditorialiste n’hésite pas à comparer la censure de la vidéo « Chère future maman » par le CSA, à la censure de la prospérité de l’Europe de l’Ouest en Union Soviétique, à celle du massacre de Tiananmen par le gouvernement Chinois, ou à « l’obsession de cacher le corps des femmes » en Iran.

« Et puis, il y a la France. Ce pays où le gouvernement a interdit la diffusion d’une vidéo d’intérêt général dans laquelle des enfants porteurs de trisomie 21 expliquent le bonheur de grandir avec une paire de chromosomes en plus. La décision a engendré une polémique qui pourrait bientôt arriver devant la Cour Européenne des Droits de L’Homme. »

Le clip diffusé en Croatie, Irlande, Italie, Nouvelle-Zélande, Espagne et Etats-unis n’avait connu la censure qu’en France. Et si cette décision de censurer la vidéo indigne outre-atlantique, elle n’a guère ému les foules en France.

La fondation Lejeune poursuit malgré tout son combat et a fait appel de la décision devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour « violations de la liberté d’expression » et « discrimination génétique. »

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :

Trisomie 21 : ce que De Gaulle pourrait apprendre au gouvernement français

SOURCE: Info Chrétienne 

11393075_832361483524247_8085324940881573792_n.jpg (960×791)

LE COIN DU CATECHISME

ET.....DE LA TRANSMISSION

FAMILIALE:

 

 

Théobule
   
 La parabole des talents 
   
Théobule

 

Le mot du Frère Benoît , des Frères

Dominicains:

Chers amis, 

Nous terminons cette saison sur les paraboles avec l'histoire des talents. 

Avec cette parabole, Jésus nous invite à prendre conscience des dons que nous avons reçus, en particulier les plus précieux : la foi, l'espérance et la charité.

Ces talents sont là pour être développés, pour faire notre joie, la joie de ceux qui nous entourent et la joie de Celui qui nous les a donnés.

Ensuite, Théobule commencera sa pause estivale et vous donne rendez-vous en septembre pour une nouvelle année.

Bel été à tous !

 

Jésus parle à ses disciples du royaume de Dieu avec une parabole :
« Un homme part en voyage. Il appelle ses serviteurs et leur confie ses biens.
À l’un, il remet une somme de cinq talents, à un autre, deux talents, au troisième, un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il part. 
Aussitôt, celui qui a reçu les cinq talents s’en va pour les faire fructifier et en gagne cinq autres.
De même, celui qui a reçu deux talents en gagne deux autres.
Mais celui qui n’en a reçu qu’un va creuser la terre et cache l’argent de son maître.
Longtemps après, le maître de ces serviteurs revient et il leur demande des comptes : 
« Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres. »
« Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. »
« Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres. »
« Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. »
« Seigneur, je sais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain.
J’ai eu peur et j’ai caché ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient. »
« Serviteur mauvais et paresseux, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts.
Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. »


Évangile selon saint Mathieu, chapitre 25, versets 14 à 28

Malin Dimov

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour  JUIN et JUILLET:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 30 JUIN de 15h à 18h30 au Samedi 1er JUILLET de 8h à 12h.


*Le Samedi 1er JUILLET
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage à N-D de Miséricorde et Saint Abraham Koorilose Bava (Invoqué contre toutes les atteinte des esprits mauvais et personnes malveillantes) ,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .


NORMANDIE:


-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 JUIN au soir au Samedi 1er JUILLET au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

¤DIMANCHE 2 JUILLET, PÈLERINAGE à N-D de Miséricorde et

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Saint Koorilose"

Saint Abraham Koorilose Bava.( Et aux autres Saints du  Kérala.*

*Dimanche 16 Juillet:

Messe matinale à 7h30. Départ pour  une Visite de Paris: Rue du Bac, Cathédrale Russe Orthodoxe, Tour Eiffel, Sacré coeur...

 

*Samedi 22 Juillet:

Matinée au Monastère, Messe mensuelle du Pèlerinage autour des reliques de Sainte Rita et Saint Charbel.*

 

¤Dimanche 23 Juillet: 

Image associée

 

Pèlerinage à Saint Christophe au Monastère Syriaque Notre-Dame de Miséricorde, 10h30 Messe et bénédiction des voitures en l'honneur de Saint Christophe.Repas en plein air et anniversaire (Avec deux jours d'avance) de notre métropolite: Mor Philipose-Mariam. 

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:


-NANTES :
¤Jeudi 6 JUILLET ,  Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .

 

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:


-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches 11,18 et 25 JUIN / 9 et 
23 JUILLET 
bénédiction des voitures en l'honneur de Saint Christophe *

-LOURDES :
¤Permanence pastorale les 14, 15 (Messe) et 16 JUIN. 
-PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER) :
Samedi 24 JUIN / 22 JUILLET *. . .
-----------
*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :
Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements (Messes, Confessions, Onction des malades), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure .(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

VACANCES FAMILIALES (PARENTS-ENFANTS)

 

JUILLET (Du 13 au  24):

 

AOÛT (Du 5 au 16)

L’image contient peut-être : plein air et nature

cliquez ci-dessous pour le programme:

Aidez-nous à emmener en vacances ceux qui,

sans moyens, ne partiraient jamais !...

-----------------------------------------------------------------------------------------------PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA du 7 au 16 Octobre 2017

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017, INSCRIVEZ-VOUS !

Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" à FATIMA

+++

________________________________

Résultat de recherche d'images pour "Image du Patriarche d'Antioche et du Catholicos de l'Eglise Malankare"

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Par François d'Assise

(1182-1226), fondateur des Frères mineurs et grand Saint de l'Eglise d'Occident . 
Première Règle, §22 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 74) 

 

« Moi, je vous dis : aimez vos ennemis »

 

Nous, tous les frères, considérons attentivement ce que dit le Seigneur :

« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent ».

Notre Seigneur Jésus Christ, dont nous devons suivre les traces (1P 2,21), a donné le nom d'ami à celui qui le trahissait (Mt 26,50), et il s'est offert de son plein gré à ceux qui allaient le crucifier.

Ils sont donc nos amis, tous ceux qui nous infligent injustement tribulations et angoisses, affronts et injures, douleurs et tourments, martyre et mort.

Nous devons les aimer beaucoup, car les coups qu'ils nous portent nous vaudront la vie éternelle.

Ikona malowanie z Peterem i Martina Eichhorn

Eu estava em alegria quando disse
Vamos para a casa do Senhor!

(121,1 PS)

J'étais dans la joie lorsqu'on m'a dit
Allons à la Maison du Seigneur!
(ps 121,1)
Repost 0
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 22:15

peinture représentant un homme barbu levant les bras et tenant dans la main gauche un livre

June 19 is the commemoration of the dukhrono of St. James the Martyr + 62AD in accordance with the liturgical calendar of the Syrian-Orthodox Malankara Church.


Mor Yac'ub was the first archbishop of Jerusalem.

He was the brother of Jesus by virtue of his birth to a previous wife of Joseph.

He was called "James the Just" because he was a righteous man, faithful to prayer, often found alone in the church, praying most often on his knees at such points " a camel".

He wrote the general epistle which bears his name.

St James codified a Divine Liturgy known as the "Anaphora of St. James, Brother of the Lord".

It is the oldest form of worship in the history of Christianity.

This form of the liturgical worship of the Eucharist is the "Saint Qurbono" preserved and transmitted over the centuries by the Syriac Orthodox Church of Antioch and its Churches-Daughters, local Churches of Tradition Syriacs spread throughout the world and which Always look with love and respect on this venerable Mother Church, source and guarantor of their fidelity to this ancient and ever-invigorating Tradition.

It is said of our Syriac Liturgy of Antioch-Jerusalem (Anaphora of Saint James) that it is the "Liturgy Mother of all the Liturgies".

The persecutors of Saint James asked him to deny his Faith in Jesus Christ in public.

On the contrary, He publicly affirmed his faith that Jesus Christ is our Lord and Savior, that He is the Son of God.

So they threw it from the top of the church.

Yet he survived the fall! It was then that he was beaten until death followed.

Thus he obtained the crown of martyrdom. It was in AD 62.

You remember that the fifth Diptych (Thubden) of Saint Qurbono remembers the great saint whom he describes as "The venerable Saint-Jacques, first archbishop of Jerusalem, apostle and martyr".

(Adapted Biography of "Martyrs, Saints and Prelates of the Syriac Orthodox Church"

O Mor Yac'ub! Intercede for us before the throne of God's grace. Amin.

J

Peinture représentant un homme frappant avec un bâton un homme agenouillé portant un habit religieux

Le 19 juin est la commémoration du dukhrono de saint Jacques le martyr + 62AD conformément au calendrier liturgique de l'Eglise Syrienne-Orthodoxe Malankare .


Mor Yac'ub fut le premier archevêque de Jérusalem.

C'était le frère de Jésus en vertu de sa naissance à une épouse précédente de Joseph.

On l'appelait «Jacques le Juste» parce qu'il était un homme juste et fidèle à la prière, fréquemment trouvé seul dans l'église, priant le plus  souvent à genoux à tel points "qu'ils devenaient durs comme ceux d'un chameau".

Il a écrivit l'épître générale qui porte son nom.

St James a codifié une la Divine Liturgie connue sous le nom "Anaphore de St. Jacques, Frère du Seigneur" .

C'est la plus ancienne forme de culte dans l'histoire du christianisme.

Cette forme du culte liturgique de l'Eucharistie est le «Saint Qurbono» conservée et transmise au cours des siècles par l'Église syriaque orthodoxe d'Antioche et ses Eglises-filles, les Eglises locales de Tradition Syriaques répandues à travers le monde et qui regardent toujours avec amour et respect cette vénérable Eglise-mère,source et garante de leurs fidélité à cette antique et toujours vivifiante Tradition.

On dit de notre Liturgie Syriaque d'Antioche-Jérusalem (Anaphore de Saint Jacques) qu'elle est la "Liturgie Mère de toutes les Liturgies".

Les persécuteurs de Saint Jacques demandaient de lui qu'il renie en public sa Foi en Jésus-Christ.

Au contraire, Il affirma publiquement sa foi que le Christ Jésus est notre Seigneur et Sauveur, qu'Il est le Fils de Dieu.

C'est ainsi qu'ils l'ont jeté du haut de l'église.

Pourtant,il a survécu à la chute ! C'est alors qu'il fut battu jusqu'à ce que la mort s'en suive.

Ainsi obtint t-il la couronne du martyre. C'était  en 62 AD.

Vous vous souvenez que le cinquième Diptyque (Thubden) du Saint Qurbono se souvient du grand saint qu'il décrit comme «Le vénérable Saint-Jacques, premier archevêque de Jérusalem, apôtre et martyr».

(Biographie adaptée de «Martyrs, Saints et Prélats de l'Eglise Orthodoxe Syriaque»

Ô Mor Yac'ub! Intercédez pour nous devant le trône de la grâce de Dieu. Amîn.

Peinture représentant un homme barbu tenant un livre, son visage est entouré d'une auréole

 

19 de junho é a comemoração do St. Jacques dukhrono martírio + 62AD sob o calendário litúrgico da Igreja Malankara síria ortodoxa.


Mor Yac'ub foi o primeiro arcebispo de Jerusalém.

Ele era o irmão de Jesus, em virtude de seu nascimento com uma esposa anterior de Joseph.

Era chamado de "Jacques, o Justo", porque ele foi um justo e fiel à oração, freqüentemente encontrada sozinha na igreja, rezando mais frequentemente ajoelhado a tais questões "eles se tornaram duros como os de um camelo. "

Ele escreveu a Epístola Geral que leva seu nome.

St James, codificou a Divina Liturgia conhecido como "anáfora de St. Jacques, irmão do Senhor."

É a mais antiga forma de adoração na história do cristianismo.

Esta forma de culto litúrgico da Eucaristia é o "Santo Qurbono" preservada e transmitida ao longo dos séculos pela Igreja Ortodoxa Síria de Antioquia e de suas igrejas filhas, as Igrejas locais de siríaco tradição se espalhou por todo o mundo e sempre olhar com amor e respeito desta igreja mãe venerável, a fonte e garante da sua fidelidade à tradição antiga e cada vez mais acelerado.

Eles dizem que nossa liturgia siríaco de Antioquia Jerusalém (anáfora de Saint Jacques) ela é a "mãe de todas as liturgias liturgia."

Os perseguidores de St. Jacques pediu-lhe para negar publicamente a sua fé em Jesus Cristo.

Em vez disso, ele declarou publicamente sua crença de que Jesus Cristo é nosso Senhor e Salvador, Ele é o Filho de Deus.

Então, eles o jogaram do alto da igreja.

No entanto, ele sobreviveu à queda! Em seguida, ele foi espancado até a morte segue.

Assim, ele obteve a coroa do martírio. Isso foi em 62 AD.

Você se lembra o quinto Díptico (Thubden) St. Qurbono lembra o grande santo que ele descreve como "o venerável St. Jacques, primeiro Arcebispo de Jerusalém, apóstolo e mártir."

(Biografia Adaptado "Mártires, Santos e prelados da Igreja Ortodoxa Síria"

O Mor Yac'ub! Interceder por nós diante do trono da graça de Deus. Amin

 

Peinture représentant un homme d'église barbu surmonté d'une auréole

 

Icono Ruso.

Un frère demanda à abba Poemen : 

« Si je vois une faute de mon frère,

est-il bien de la cacher ? »

L’ancien lui dit :

« À l’heure même où nous cachons la faute de notre frère,

Dieu cache la nôtre ;

et à l’heure où nous manifestons la faute du frère,

Dieu manifeste aussi la nôtre. »

Good Shepard

Um irmão perguntou Abba Poemen:

"Se eu encontrar um erro do meu irmão,

é bom para esconder? "

O antigo disse:

"No momento em que esconder a culpa do nosso irmão,

Deus esconde o nosso;

e num momento em que demonstramos a culpa do irmão,

Deus também se manifesta a nossa. "

el buen pastor

A brother asked Abba Poemen:

"If I see a fault of my brother,

Is it good to hide it? "

The elder said to him:

"At the very moment when we conceal the fault of our brother,

God hides our own;

And at the hour when we manifest the fault of the brother,

God also manifests our own. "

 

PROCHAIN STAGE AU MONASTERE: 

 

Stage d’Iconographie Copte du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017

1459883 592234677515191 662124102 n

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

Image associée

POUR VOUS INSCRIRE,C'EST ICI:

STAGE D'ICONOGRAPHIE : L’ICÔNE COPTE, PROCHAIN STAGE AU MONASTÈRE DU 21 AOÛT AU 28 AOÛT 2017

Vœux à l'Eglise d'Evreux pour l'ordination d'un nouveau prêtre:

L’image contient peut-être : 1 personne

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le cœur de la Métropolie, le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

Les membres de l'Eglise Syro-Orthodoxe Francophone se joignent au bonheur de l'Eglise d'Evreux à l’occasion de l’ordination sacerdotale du Père Ludovic Basin.

Nous prions pour l'Eglise Diocésaine au service de laquelle ce nouveau prêtre est ordonné ainsi que pour le Père Ludovic Basin afin que le Seigneur bénisse son Ministère et la Mère de Miséricorde l'accompagne de son intercession maternelle.

Avec l'assurance de mes prières respectueuses et fraternelles dans le Christ notre Seigneur.

+Mor Philipose, Métropolite , Jauldes ce 10.VI.17

 

Greetings to the Church of Evreux for the ordination of a new priest:
A local church founded by the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.
Its Center, the Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world. The members of the Syro-Orthodox Francophone Church join the happiness of the Church of Evreux. We pray for the Diocesan Church at the service of which this new priest is ordained, as well as Father Ludovic Basin, so that the Lord may bless his ministry and the Mother of Mercy accompany him with his maternal intercession. With the assurance of my respectful and fraternal prayers in Christ our Lord.
+ Mor Philipose, Metropolitan, Jauldes this 10.VI.17

 

Deseja a Igreja de Evreux para a ordenação de um novo sacerdote:
Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.
O seu centro, o Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz dos membros mundo.O da Igreja siro-ortodoxo Francophone se juntar a felicidade da Igreja de Evreux. Rezamos pelo padre Igreja diocesana em que este novo serviço é ordenado e Ludovic Bacia do Pai para o Senhor abençoe o seu ministério e a Mãe de Misericórdia acompanha a sua materna intercessão. Com a certeza das minhas orações e respeito fraterno em Cristo nosso Senhor.
+ Mor Philipose, Metropolitan, Jauldes este 10.VI.17

Deseja a Igreja de Evreux para a ordenação de um novo sacerdote:
Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.
O seu centro, o Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz dos membros mundo.O da Igreja siro-ortodoxo Francophone se juntar a felicidade da Igreja de Evreux. Rezamos pelo padre Igreja diocesana em que este novo serviço é ordenado e Ludovic Bacia do Pai para o Senhor abençoe o seu ministério e a Mãe de Misericórdia acompanha a sua materna intercessão. Com a certeza das minhas orações e respeito fraterno em Cristo nosso Senhor.
+ Mor Philipose, Metropolitan, Jauldes este 10.VI.17

POURQUOI IRAI-JE ME CONFESSER ? JE N’AI PAS DE PÉCHÉS PARTICULIERS

Icon of the Washing of the Feet. 2008

L’erreur –

« … Mais en est-il vraiment ainsi ? Quand un homme, durant un temps prolongé, demeure dans une chambre fermée, il s’habitue à l’air vicié et ne se rend plus compte combien c’est désagréable. Mais quelqu’un qui viendra de l’extérieur ne supportera pas l’odeur ambiante dans la chambre et prendra la fuite !

Que ceux qui disent ‘Je n’ai pas de péchés particuliers’ répondent si le Christ habite dans leur cœur. Jésus Christ se plaît à habiter les cœurs purs. Mais leurs cœurs sont-ils purs ? À peine…Ils s’imaginent être purs, mais l’imagination n’est pas la réalité. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous trompons, et la vérité n’est pas en nous (1 Jn 1, 8) ; et, là où il y a mensonge, le Christ ne se trouve pas.

Voir son péché

Alors : que faire ? – Confessons-nous ! Retrouver une attitude digne et juste nous purifie de toute injustice (1 Jn 1, 9). Les saints Pères nous enseignent qu’il est très difficile pour un homme de voir ses péchés. Ils expliquent cela par l’aveuglement causé par le démon. Abba Isaïe dit : ‘Qu’un homme se sépare de celui qui est à sa gauche, c’est-à-dire de la communion avec les démons et de leurs suggestions, il verra pleinement ses péchés contre Dieu et il connaîtra Jésus Christ. Mais un homme ne peut voir ses péchés tant qu’il ne se sépare pas de ceux-ci, et cela exige du travail et de l’affliction. Ceux qui ont atteint cette condition ont trouvé les larmes lorsqu’ils se rappellent leur affection vicieuse pour les passions, ils n’osent pas regarder Dieu, et ils vivent constamment avec un cœur brisé’. S’il était simple de voir nos fautes, saint Éphrem le Syrien n’aurait pas prié en disant : ‘Seigneur, donne-moi de voir mes fautes !’De même saint Jean de Kronstadt ne pourrait pas dire :’Ceci est vraiment un don de Dieu : voir nos péchés dans leur multitude et dans leur horreur’.

La cécité

Ceux qui croient n’avoir aucun péché substantiel à se reprocher sont en fait aveugles. Ils doivent prier Dieu pour que Celui-ci leur donne de percevoir leurs péchés et pour se défaire ainsi de l’extrême et fatale illusion qu’ils n’ont aucun péché particulier. Leurs péchés sont-ils petits comme des grains de sable, s’ils ne sont pas effacés par la confession continuelle, ils s’accumulent et souillent la chambre du cœur si bien que l’illustre Hôte céleste ne peut y pénétrer.

Petits et redoutables

Les petits péchés sont souvent bien plus dangereux que les plus grands délits ou crimes. En effet, ces derniers pèsent lourdement sur la conscience et demandent à être confessés, réparés, clarifiés, effacés. Les petits péchés, en revanche, ne pèsent pas lourdement sur l’âme, et ils ont la particularité de rendre celle-ci insensible à la grâce divine et indifférente au Salut. Moins d’hommes ont péri sous les coups des bêtes féroces qu’au contact de petits microbes imperceptibles à l’œil nu. Considérés comme insignifiants, les petits péchés ne font généralement pas l’objet de notre attention. Ils sont facilement oubliés et créent chez l’homme la plus mauvaise habitude, celle de pécher inconsciemment et d’endormir la conscience morale. Ainsi, le misérable pécheur en arrive à se tromper en croyant qu’il n’est pas pécheur, que tout va pour le mieux  pour lui alors qu’il est misérablement asservi au péché.

Les petits péchés créent une véritable stagnation de la vie spirituelle. Une pendule s’arrête sous l’accumulation de la poussière : ainsi le pouls spirituel de l’homme s’éteint par degrés sous la couche dense que forme la multitude des petits péchés. Pour que la pendule fonctionne à nouveau, il faut enlever la poussière. Pour restaurer sa vie spirituelle, l’homme doit confesser le moindre péché ».

(extrait de The Forgotten Medicine : The Mystery of Repentance, St. Xenia Skete Press. Wilwood CA, 1994)

Ce 19 juin en France Orthodoxe est aussi invoqué:

Saint Dié (ou Saint Déodat)

L’image contient peut-être : 1 personne

ermite dans les Vosges

Tropaire ton 4

Evêque de Nevers, tu as participé,*
Au Concile d'Eglise qui eut lieu à Sens,*
En compagnie des saints Eloi, Ouen et Faron.*
Quittant ta charge, tu fondas deux monastères,*
Sis aux solitudes montagneuses des Vosges.*
Saint Déodat, prie Dieu pour qu'Il sauve nos âmes!

Saint Dié (ou Déodat) était un moine, d’origine irlandaise, selon certains auteurs. Vers 655, il est nommé évêque de Nevers.

Cependant, attiré par une plus grande solitude, il abandonne sa charge et se rend dans les Vosges, où il réside en divers endroits avant de se fixer en Alsace.

Là, sur un lieu nommé Novientum, il fonde et dirige une abbaye qui prend plus tard le nom d’Ebersmunster et qui est richement dotée grâce à la générosité d’Adalric, le duc d’Alsace (père de Ste Odile).

Une fois cet établissement bien établi, il part à nouveau en quête de solitude, retourne dans les Vosges et s’arrête au Val de Galilée, où il entreprend bientôt (vers 660) la fondation d’un autre monastère placé sous la règle de St Colomban (et qui constituera les bases de la future ville de Saint-Dié-des-Vosges.

Vers la fin de sa vie, il abandonne toutes ses charges pour se retirer comme ermite.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Saint Dié (or Deodat) was a monk, of Irish origin, according to some authors. Around 655 he was appointed bishop of Nevers.
However, attracted by a greater solitude, he abandons his charge and goes to the Vosges, where he resides in various places before settling in Alsace.
There, on a place called Novientum, he founded and managed an abbey which later became known as Ebersmunster and which is richly endowed thanks to the generosity of Adalric, the Duke of Alsace (father of Ste Odile).
Once established, he set out again in search of solitude, returned to the Vosges and stopped at the Val de Galilee, where he soon began (around 660) the foundation of another monastery under the rule of St Colomban (and which will constitute the bases of the future city of Saint-Dié-des-Vosges.
Towards the end of his life, he abandons all his offices to retire as a hermit.

L’image contient peut-être : montagne, arbre, plante, ciel, plein air et nature

Saint Die (ou Déodat) foi um monge de origem irlandesa, de acordo com alguns autores. Por volta de 655, foi nomeado bispo de Nevers.
No entanto, atraiu mais solidão, ele desiste seu escritório e entrou nos Vosges, onde viveu em vários lugares antes de se estabelecer na Alsácia.
Lá, em um lugar chamado Novientum, fundou e dirigiu uma abadia que mais tarde leva o nome de Ebersmunster e é ricamente dotado graças à generosidade de Adalric, o Duque de Alsácia (pai de Ste Odile).
Uma vez que este bem estabelecido, deixou novamente em busca de solidão, retorna na Vosges e pára em Val de Galiléia, onde ele logo começou (cerca de 660) fundar outro mosteiro sob o domínio do St Colomban (e que constituem os alicerces da futura cidade de Saint-Dié-des-Vosges.
Para o fim de sua vida, ele abandonou todos os seus escritórios para se aposentar como um eremita.

(Source:Père Luc Duloisy)

Saint apôtre Jude,

L’image contient peut-être : 2 personnes

frère du Seigneur.

 

La parenté du Christ, le chœur de ses disciples 
et ta passion me donnent des raisons multiples 
pour glorifier ton nom. Sous les flèches, saint Jude, 
le dix-neuf juin, tu trouves la béatitude. 
Par les prières de ton Apôtre, Christ notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.

Tropaire, t. 1

Te sachant de la famille du Christ, * saint Jude, et son ferme Témoin, * nous te célébrons saintement, * toi qui as détruit l'erreur et gardé sans faille la foi; * et nous trouvons par tes prières le pardon de nos péchés * en ce jour où nous fêtons ta mémoire sacrée.

Kondakion, t. 1

D'une illustre racine tu as surgi pour nous * comme rameau donné par Dieu, * Apôtre frère de Dieu, toi qui as vu le Seigneur de tes yeux * et qui prêchas le Christ très-sagement, * nourrissant des fruits de ta parole le monde entier * et enseignant, comme initié de la grâce, la foi véritable du Seigneur.

Exapostilaire (t. 3) 
Saint apôtre Jude, modifiant * la course de tes pieds d'annonciateur, * sur le chemin du ciel tu partis jubilant * et désormais, en présence de la divine Trinité, * dans le Père tu vois le Fils et l'Esprit saint; * c'est pourquoi nous célébrons avec foi * comme une fête ta mémoire sacrée.

Laudes, t. 5

Par effet de la divine volonté, * à tous tu as prêché le Verbe incarné * qui sans changer a bien voulu nous ressembler; * de lui tu fus le frère selon la chair, * le disciple vénérable et méritas * de voir sa gloire en la pureté de ton esprit; * c'est pourquoi, te vénérant, nous célébrons * ta mémoire, divin prédicateur, * saint Jude, et te chantons avec foi: * sans cesse prie le Christ d'accorder au monde entier * la concorde, la paix et la grâce du salut.

Montagne distillant le suc de la divine raison, * c'est ainsi, apôtre Jude, que nous voulons te nommer, * paisible fleuve jaillissant des sources immatérielles de l'Esprit * pour assécher l'océan des sans-Dieu * et désaltérer mystiquement les cœurs et les consciences des croyants, * harmonieuse trompette annonçant la divine manifestation du Verbe pour sauver l'univers; * sans cesse prie-le d'accorder au monde entier * la concorde, la paix et la grâce du salut.

Apôtre bienheureux, tes frères te louent, * toi qui t'es montré le frère de Dieu * et en qui l'Esprit saint résida divinement; * illuminé purement de son éclat, * tu fus la braise mettant le feu à l'erreur, * éclairant tous les fidèles à la lumière de tes purs enseignements; * c'est pourquoi, tel une aurore sans déclin * te vénérant, nous célébrons avec foi * ta sainte mémoire en te chantant: * sans cesse prie le Christ d'accorder au monde entier * la concorde, la paix et la grâce du salut.

Ayant quitté les biens d'ici-bas, * tu t'es mis à la suite du Christ * et, consacré par le souffle du saint Esprit, * tu fus envoyé par lui vers les peuples perdus * pour convertir les nations * à la lumière de la connaissance de Dieu; * ayant achevé ton combat * par amour pour Dieu, tu lui remis * ton âme parmi les multiples tourments. * Bienheureux apôtre Jude, supplie-le * de nous accorder la grâce du salut.

Le saint Apôtre Jude était frère de Jacques, José et Simon, fils du premier mariage de Joseph( Mt 13, 55) ; il était par conséquent appelé « frère » de notre Seigneur 1 .

Compté au nombre des Douze Apôtres, il suivit le Christ pendant sa prédication, en Galilée et en Judée, et lors de ladernière Cène, il demanda au Seigneur :

«Comment se fait-il Seigneur que Tu doives te manifester à nous et non pas au monde?»

Jésus lui répondit :

«Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous ferons notre demeure en lui » ( Jn 14, 22).

Après la Pentecôte, ayant reçu le Saint-Esprit et animé de zèle divin, Jude prêcha l’Évangile jusqu’en Mésopotamie.

Il illuminait les âmes par sa parole et guérissait les corps par sa prière, pour attester que la puissance de Dieu était vraiment avec lui. Il poursuivit ses périples jusqu’en Arménie et, parvenu au mont Ararat, il fut pendu par les païens qui le percèrent de flèches, lui procurant ainsi la couronne de gloire du martyre.
Dans son Épître, qui fut très tôt rangée parmi les Écritures canoniques,le saint Apôtre Jude stigmatise les faux docteurs et les hérétiques qui s’introduisaient dans les réunions des chrétiens pour y répandre leurs erreurs.  Leur conduite débauchée était la meilleure preuve de la fausseté de leur enseignement, et l’Apôtre, annonçant qu’ils seront châtiés par Dieu, recommande aux fidèles de leur résister en se fondant sur la vraie foi, transmise une fois pour toute par les Apôtres.

Ainsi édifiés, priant dans le Saint-Esprit et gardant la charité, les chrétiens pourront, dans l’Église,recevoir la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle.
La femme de saint Jude, Marie, lui donna une descendance, assurant ainsi la continuité de la lignée du Seigneur. On rapporte que l’empereur Domitien (96), voulant exterminer tous les descendants de David, afin que les Juifs n’eussent plus d’espérance en leur Messie, fit arrêter les deux petits-fils de Jude, sur la dénonciation des hérétiques.

À la question de l’empereur sur leurs biens, ils répondirent qu’ils se partageaient une modeste terre, qu’ils cultivaient eux-mêmes et, pour attester leurs dires, ils montrèrent leurs mains calleuses et couvertes de durillons.

Le souverain les interrogea ensuite sur le Christ et son royaume.  Ils répliquèrent que ce Royaume n’est pas de ce monde, mais qu’il est céleste et qu’à la fin des siècles, le Christ reviendra en gloire pour en prendre possession et pour juger les vivants et les morts.

Rassuré, Domitien les renvoya libres et fit cesser la persécution. Ces deux saints, honorés par la communauté chrétienne comme martyrs et parents du Seigneur, jouirent d’une grande autorité dans les premiers temps de l’Église, sans toutefois porter préjudice au pouvoir des évêques installés par les Apôtres ; ils vécurent jusque sous Trajan
.
(Le Synaxaire, vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire de Simonos Pétra)

Notre-Dame de la Rue  

ΜΡ.ΘΥ__Παναγια " η Ζωοδόχος Πηγή" http://vrc.princeton.edu/sinai/files/original/6820/4729.jpg

L'association Notre-Dame de la Rue anime une chaîne de prières à destination des plus démunis comme de toutes les personnes qui les accompagnent. Elle relie plus de 200 groupes religieux et laïcs présents dans 45 pays et répartis sur les cinq continents. Romain Fortunier en est le président et répond aux questions d’Aleteïa :

Une statue de Notre-Dame de la Rue parcourt actuellement la France et doit bientôt traverser la Méditerranée pour l’Orient. Souhaitez-vous donner une dimension internationale à cette prière ?

« Le Christ demande à ses disciples d’aller dans le monde entier pour proclamer l’Évangile. La statue de Notre-Dame de la Rue envoyée à travers le monde porte à l’unité dans le Christ, au-delà des différences sociales et culturelles.

Des personnes engagées organisent le parcours de la statue depuis le Liban jusqu’à la terre promise soit Bethléem pour Noël 2018. La statue de Notre-Dame de la Rue doit notamment partir en Syrie dans des dispensaires et des camps de réfugiés. C’est l’occasion de témoigner de notre soutien et compassion envers nos frères d’Orient si durement éprouvés. 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
 

Propos recueillis par Benjamin Fayet. Aleteia

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Deacons of Syriac Orthodox Tradition

 

In the Syriac Orthodox Tradition, different ranks among the deacons are specifically assigned with particular duties. The six ranks of deaconate are:

‘ulmoyo (Faithful)
Mawdyono (Confessor of Faith)
Mzamrono (Singer)
Quroyo (Reader)

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
Afudyaqno (Sub-deacon)

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et chaussures
Mshamshono(Full Deacon)Only a full deacon or Masamsono can take the censer during the Holy Mass to assist the priest. However, in Malankara Church, because of the lack of deacons, altar assistants who do not have any rank of deaconhood assist the priest.

(Source:Monastery of the Holy Martrys -Syriac Orthodox )

 

LA TRINITÉ, OUVERTURE À AUTRUI

IC.XC__ " Η φιλοξενια του Αβρααμ." Η Αγία Τριάδα " (

« Dieu est éminemment Un et Trois ou plutôt, Il est au-delà de ce qu’un et trois sont pour nous. Les trois Sujets sont tellement intérieurs dans leur unité d’être non dispersé, qu’ils ne peuvent en aucune façon être séparés et qu’ils peuvent être comptés comme trois entités avec une certaine discontinuité entre elles. Saint Basile dit : « Nous, nous n’additionnons pas, en allant de l’un au multiple par ajout, en disant un et deux et trois, ou le premier, le second, le troisième. ‘‘Car Moi, Dieu, Je suis le premier et Je suis le dernier’’ (Is. 44, 6). Or d’un second Dieu, nous n’avons jamais entendu parler jusqu’à maintenant. Car adorant un Dieu de Dieu, nous confessons aussi le caractère propre de l’Hypostase ainsi que la Source-unique, sans scinder Dieu en une multitude éparpillée »[1].

Mais le nombre qui représente par excellence la distinction dans l’unité, ou l’unité explicite, est le troisDeux ne nous dit pas ce qui est compris, proprement dit, dans l’unité. Cela s’observe au plan des sujets, où se révèle la véritable signification de la distinction dans l’unité, ou de l’unité dans les sujets distincts et le sens de cette constitution paradoxale de la réalité.

Un sujet unique au sens absolu serait privé de joie et donc du sens de l’existence. Il douterait même de son existence. Son existence serait mêlée au rêve. Selon notre enseignement, un sujet et un objet, ou un monde d’objets en face de lui, maintient le sujet dans la même solitude privée de joie et de sens de l’existence. « Quel avantage l’homme aura-t-il à gagner le monde entier s’il le paye de son âme ? » (Mt 16, 26). Un sujet et un objet ne sont pas les deux parties d’un tout, car l’objet ne tire pas l’homme de l’incertitude de l’existence.

Deux sujets réalisent par leur communion une certaine consistance, ainsi qu’une joie et un sens de l’existence.

Cependant, même cette réalité de l’unité des deux parties qui est en même temps une unité dialogique basée sur l’unité d’être, est insuffisante. La communion à deux est aussi une limitation à partir de deux points de vue. D’abord la communion à deux n’ouvre pas tout l’horizon impliqué dans l’existence. Les deux ne s’ouvrent pas seulement l’un à l’autre mais ils se ferment aussi. Autrui n’est plus seulement une fenêtre, mais il devient un mur pour moi. Les deux ne peuvent pas vivre seulement d’eux deux. Ils doivent avoir la conscience d’un horizon qui s’étend au-delà d’eux, mais en lien avec eux deux. Et cet horizon ne peut pas être constitué par un objet ou un monde d’objets. Cela ne les tire pas de la monotonie d’une vie réduite, ou d’une solitude à deux. Il n’y a que le troisième sujet qui les tire de leur permanente solitude à deux ; il n’y a que le troisième sujet qui puisse être lui-aussi partenaire de communion et ne pas demeurer passif en face d’eux, comme l’est l’objet ».

(P. Dumitru Stàniloae, Théologie Dogmatique, I, trad. P. J. Boboc)

[1] Liber de Spiritu Sancto, ch. 18, P.G. 32, col. 149.

Sainte Marthe était sainte, bien qu'on ne dise pas qu'elle était contemplative

sainte_marthe_1.jpg

Sainte Marthe était sainte, bien qu'on ne dise pas qu'elle était contemplative. Et que pouvez-vous désirer de plus que de ressembler à cette bienheureuse femme, qui mérita de posséder tant de fois Jésus Christ notre Seigneur dans sa maison, de lui préparer sa nourriture, de le servir, de manger à sa table ?

 

Si elle était demeurée absorbée comme sa sœur, il n'y aurait eu personne pour préparer le repas de cet hôte divin. Eh bien ! Imaginez que notre monastère est la maison de sainte Marthe et qu'il doit y avoir divers offices.

 

Celles que Dieu conduit par la vie active ne doivent pas murmurer contre celles qu'elles verront abîmées dans la contemplation... Qu'elles s'estiment heureuses de servir avec Marthe. Qu'elles songent également que la véritable humilité consiste, en grande partie, dans l'acceptation empressée de ce qu'il plaît au Seigneur d'ordonner de nous, et dans la conviction qu'on est indigne de porter le nom de ses serviteurs.

Donc, si contempler, faire oraison mentale ou vocale, soigner les malades, servir dans les emplois de la maison, se livrer aux travaux, même les plus vils, n'est autre chose que rendre ses devoirs à l'hôte divin qui vient loger, manger et se reposer chez nous, que nous importe de le servir d'une manière ou d'une autre ?

Je suis loin de dire que vous ne devez pas vous efforcer d'arriver à la contemplation, je dis simplement que vous devez vous exercer à des fonctions diverses. La contemplation, en effet, n'est pas laissée à votre choix, mais à celui du Seigneur... Laissez faire le Maître de la maison.

Thérèse d'Avila (1515-1582), carmélite, 
Chemin de perfection, ch. 17, 5-7 (trad. OC, Cerf, p.761)

-+-

Seigneur,
ce soir, je n'ai pas beaucoup de temps à te consacrer,
tant je suis pressé par l'urgence. 

Lo Scriptorium - Laboratorio Iconografico
J'ai tant de choses à faire : courriers, messages électroniques,
dossiers réunions, rendez-vous ...
Comprends moi Seigneur,
dans la vie moderne, tout est devenu urgent.

Mais voici que toi, tu m'apprends à distinguer l'urgent de l'essentiel.
Et si l'essentiel, demain, consistait à rester disponible
pour tel appel imprévu, pour telle rencontre inopinée ?
Et si l'essentiel se cachait dans les interstices de l'agenda trop rempli ?

Seigneur,
apprends-moi à rester disponible pour l'impévu,
car c'est peut-être en acceptant de perdre son temps
que finalement on le gagne.

Qu'importe les choses urgentes à faire,
l'essentiel, ce soir, c'est de guetter ta présence.
Seigneur, apprends-moi chaque jour
à faire passer l'essentiel avant l'urgent.Senhor,
hoje eu não tenho muito tempo para você,
Como eu pressionou a emergência.

Foto:  
 

Tenho tantas coisas para fazer: cartas, e-mails,
registros de reunião, compromisso ...
Entenda-me Senhor,
na vida moderna, tudo se tornou urgente.
Mas agora você, você me ensinar a distinguir o urgente do importante.
E se a maioria amanhã era permanecer disponível
para tal chamada inesperada para uma reunião tão inesperada?
E se a maior parte estava escondida nos interstícios do calendário muito cheio?
Senhor,
ensina-me a permanecer disponível para impévu,
porque é talvez aceitar perder tempo
que finalmente ganha.
Quaisquer que sejam as coisas urgentes para fazer,
Essencialmente, esta noite é para assistir a sua presença.
Senhor, ensina-me a cada dia
passando a chave antes de pressionar.

Appearing of Christ to the Holy Myrrhbearers. 2012

Lord,
This evening, I do not have much time to devote to you,
So much I am pressed by the urgency.
 
 
I have so much to do: letters, e-mails,
Meeting folders, appointments ...
Understand me Lord,
In modern life, everything has become urgent.
But here you are, you teach me to distinguish the urgent from the essential.
And if the essential thing, tomorrow, was to remain available
For such unexpected call, for such unexpected encounter?
What if the essential was hidden in the interstices of the over-filled agenda?
Lord,
Teach me to remain available for the unexpected,
Because it is perhaps by agreeing to waste time
That it is finally won.
What matters the urgent things to do,
The essential thing this evening is to watch your presence.
Lord, teach me every day
To pass the essential before the urgent.

 

(Jean-Marie Petitclerc
Prières glanées
Editions Fidélité)

 

(Source:http://www.seraphim-marc-elie.fr/)

Quand le prêtre entra dans la chambre,

il trouva le pauvre homme sur son lit, la tête soutenue par deux d'oreillers. Il y avait une chaise à côté, de sorte que le prêtre supposa que l'homme savait qu'il viendrait le voir.
− Je suppose que vous m'attendiez, dit le prêtre.
− Non, répondit le malade. Qui êtes-vous ?
− Je suis le prêtre que votre fille a appelé pour prier avec vous. Quand je suis entré, j'ai remarqué la chaise vide à côté de votre lit. Je pensais que vous saviez que je viendrais vous rendre visite.
− Ah oui, la chaise. Ça vous dérangerait de fermer la porte ? dit le malade.

Le prêtre surpris ferma la porte. Le malade continua :
− Je ne l'ai jamais dit à personne, mais toute ma vie, je l'ai passée sans savoir comment prier. Quand j’allais à l'église, j'ai toujours entendu parler de la prière, comment prier et les avantages qu'elle apporte, etc. ... Mais ces prières, je ne sais pas, ... ça me rentre par une oreille et ça sort par l'autre. Quoi qu'il en soit, je n'avais aucune idée de comment faire. Alors il y a bien longtemps, j’ai abandonné tout à fait la prière.
C'était vrai jusqu'à il y a environ quatre ans, quand en parlant avec mon meilleur ami, celui-ci m'a dit : « José, le but de la prière c’est tout simplement avoir une conversation avec Jésus. Voilà ce que je te suggère de faire. Tu t’assoies sur une chaise et tu mets une chaise vide en face de toi ; et avec foi tu regardes Jésus assis en face de toi. Ce n’est pas quelque chose de fou à faire, car il a dit : "Je serai toujours avec vous." Donc, tu lui parles et tu l’écoutes, de la même façon que tu le fais avec moi aujourd’hui. »
C'est ce que j'ai fait une fois et j'ai tellement aimé, que j'ai continué environ deux heures par jour chaque fois. Je fais toujours très attention à ce que ma fille ne me voit pas... Car, si elle me voyait, elle me ferait interner immédiatement à l'asile.
En entendant cela, le prêtre ressentit une grande émotion et dit à José que c'était une bonne chose ce qu'il faisait, et surtout qu’il ne s'arrête jamais. Il dit alors une prière avec lui, lui donna une bénédiction et s'en retourna à sa paroisse.

Deux jours plus tard, la fille de José appela le prêtre pour lui annoncer que son père était mort. Le prêtre demanda :
− Est-il mort en paix ?
− Oui, quand j'ai quitté la maison vers deux heures de l'après-midi, il m’a appelé et je suis allée le voir. Il m'a dit qu'il m'aimait et m'a embrassée. Quand je suis revenue après quelques courses, une heure plus tard, je l'ai trouvé mort.
Mais il y a quelque chose d'étrange à propos de sa mort, parce qu’apparemment juste avant sa mort, il a rapproché la chaise de son lit et y a posé sa tête dessus. Je l’ai trouvé comme cela. Qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce que cela pourrait bien signifier ?

Le prêtre profondément ému écrasa les larmes qui commençaient à monter à ses yeux et répondit :
− Souhaitons que nous puissions tous partir d’une façon aussi sereine.

 

Quel avenir pour les Syriens qui vont rentrer chez eux ?

Malgré la guerre, beaucoup de Syriens décident de rentrer dans leur pays après un exil de trois, quatre ou cinq ans. Ils espèrent pouvoir apporter leur aide à ceux qui sont restés et reprendre leur vie d'avant. Et participer à la reconstruction de la Syrie de demain.

Il y a Mouna, mère de famille de deux enfants, dont le mari est resté à Damas pour son travail. Il y a aussi Farah, Ibtissam, Zeina, Carine et bien d’autres. Après trois ans passés au Liban, elles choisissent toutes de rentrer et de scolariser leurs enfants dans les nombreux lycées encore ouverts dans différentes zones géographiques de la Syrie. Mouna est heureuse d’être revenue et de se sentir utile :

« Pour un niveau éducatif similaire dans les écoles, je préfère rester à côté de mon mari. On habite côté est de Damas, le quartier qui a reçu un nombre record de mortiers entre 2012 et 2014. Mon mari choisit à ce moment-là de nous mettre à l’abri au Liban, quitte à faire la navette, comme tant d’autres, tous les week-ends. Mais voyant la situation se calmer en 2015, je décide avec les enfants de rentrer, de revenir au foyer familial pour retrouver nos repères, et cesser ce va-et-vient et toutes ces dépenses exorbitantes. Je ne me suis pas posée beaucoup de questions. Ce n’est pas le confort absolu, notre vie est programmée en fonction des coupures fixes et quotidiennes du courant, certains prix atteignent un plafond incroyable, mais le plus important c’est que nous sommes à Damas, tous ensemble. Mon mari court des risques tous les jours, alors pareil pour nous. »

–– ADVERTISEMENT ––
 

 

Quant à Basma, c’est une mère de famille, déçue, qui a choisi de quitter le Liban pour Damas à la rentrée scolaire de 2015 :

« En 2013, mon mari, ingénieur électronicien, trouve du travail à Erbil, alors il nous installe au Liban car notre maison à Damas est abîmée suite à une explosion de mortier et de ses débris. On essaye de refaire notre vie, au mieux, rien que pour les enfants !

On a beau penser que c’est un pays arabe, voisin, qui nous ressemble, mais la réalité est différente. Que l’on soit riche ou pauvre, chrétien ou musulman, intellectuel ou simple main d’œuvre, le regard jeté sur nous est un regard de pitié, de différence, qui va jusqu’au mépris. Et même à l’école, beaucoup de nos gosses souffrent de certains de ces comportements. Au moins ici on est chez nous. On habite avec ma belle-famille, on s’entraide dans la cuisine et les tâches ménagères, on s’accommode avec le quotidien. Par exemple, on peut se réveiller un jour et trouver les réservoirs d’eau potables vides, ce qui s’est passé en décembre dernier, suite à l’attaque des terroristes des principales sources de la capitale, ou rester plus de douze heures sans courant ni Internet. Il ne faut pas oublier que c’est un pays en guerre. J’estime que chaque sou dépensé ici est utile, et peut faire fructifier l’économie d’une façon ou d’une autre. »

D’autres familles sont rentrées de plus loin. Comme la famille de Yiad, un jeune syrien de la banlieue de Homs. Il est rentré en 2016. Grâce à ses proches installés au Brésil depuis très longtemps, il réussit à les rejoindre en septembre 2015, avec son épouse, à l’époque, enceinte d’un petit garçon.

« Notre séjour au Brésil est très satisfaisant. L’adaptation très facile. On est très bien entourés. On a notre carte de résidence de dix ans, je gère un petit business et ma femme accouche sur place d’un petit ‘’brésilien’’. Mais en dépit de toutes ces facilités, je sens la nostalgie du pays qui me ronge jour et nuit, jusqu’au moment où nous décidons de rentrer en 2016. C’est vrai, ici, à Homs, ce n’est pas le grand luxe brésilien mais au moins on est chez nous, mon petit commerce dans les téléphones portables et ses accessoires reprend petit à petit et ma femme s’occupe des familles délogées et martyrisées lors des différentes attaques des jihadistes sur cette ville. Au moins ici, on se sent utiles. »

D’autres familles sont rentrées aussi d’Allemagne, ou de Grande Bretagne, au moment où l’état du conflit en Syrie est au plus critique. Et elles ne regrettent rien.

Dr. Fadi Rayaa, chirurgien, parti en Allemagne en 2003 pour se spécialiser dans l’implantation du foie, revient dans son pays fin 2012 pour faire son service militaire et travailler dans les hôpitaux syriens, qui commencent à être en manque de chirurgiens.

« Je commence d’abord par m’acquitter de mes devoirs civiques, d’une durée de trois ans, puis je me mets à chercher du travail car j’ai une famille de trois enfants à nourrir : prêt à tout accepter, et à recommencer à zéro, malgré les opportunités et les aisances que j’avais dans les hôpitaux en Allemagne.

Et la décision du retour est collégiale au sein de ma famille. Pour moi, le pays n’est pas un hôtel où on est de passage et qu’on quitte dès qu’il perd ses “étoiles” ! Ce pays représente mes origines, c’est mon identité. Je peux ne pas être d’accord avec sa lignée politique, avec un certain mode de vie, de pensée, une certaine règlementation, mais ceci ne justifie pas le rejet, ni l’oubli.

Notre retour est le fruit d’une longue réflexion, et d’une décision définitive, un choix, rien ne nous oblige à le faire à part notre conscience. Et heureusement l’adaptation s’est très bien passée, car on était toujours en contact direct avec notre famille et nos amis à Damas, et on suivait de près tous les changements et évolutions sur place. Comme moi, ma femme aussi est convaincue de ce pas, et dans ce cas il est facile de convaincre les enfants. Car un enfant de quoi a-t-il besoin ? De ses parents, de sa famille et des enfants de son âge, et tout ceci leur est assuré ici. On y est, je pratique mon métier, je me sens très utile et je n’ai aucun regret. »

Il en est de même avec le Dr. Ahmad Khaddour, chirurgien cardiologue, qui a décidé de rentrer en Syrie après 18 ans de vie confortable et tranquille en Grande Bretagne :

« Depuis le début de la crise, je réfléchis avec mes amis et mes concitoyens à la façon d’aider notre pays depuis notre lieu de résidence. Alors on constitue à Londres “le club social syrien” dont le rôle est médiatique, pour contrecarrer la désinformation de la presse occidentale. Et au fur et à mesure que le temps passe, la nostalgie du pays s’accentue dans nos cœurs, alors un jour, on décide avec ma femme et mes enfants de rentrer définitivement. En juin 2014, par le manque croissant de cardiologues, je trouve aussitôt un poste dans un hôpital à Damas et j’ouvre en même temps mon propre cabinet. Et pour les enfants, c’est l’occasion de réintégrer la société syrienne, sa langue, et ses us et coutumes, tout en gardant une touche anglaise à notre mode de vie, à notre quotidien.

Ainsi l’adaptation est rapide et sans aucun regret, heureusement. En plus, je me sens utile et important en ces temps de pénurie médicale. Et j’appelle toute personne capable de faire ce pas, à se décider vite.

La Syrie est en manque de notre richesse, de nos connaissances, de notre trésor, oublions nos différends, et travaillons ensemble avant qu’il ne soit trop tard ! ».

(Source:Aleteia)
 

 

Aucun texte alternatif disponible. Prochain Pèlerinage mensuel à St Michel au Monastère le 29 Juin.

Quadisha Qurbana (Ste Messe) à 10h30

NOUVELLES EN VRAC POUR

VOTRE REFLEXION:

________________________________________

 La coalition internationale dirigée par les États-Unis ont abattu aujourd’hui après-midi un avion des forces armées aériennes syrienne près de la ville de Raqqa.

L’armée gouvernementale syrienne a annoncé aujourd’hui qu’un de ses avions avait été abattu dans l’après-midi au sud de la ville syrienne de Raqqa par les forces de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis, informe l'Organisation de la télévision et de la radio syrienne (Organization Of Syrian Arab Radio And TV).

«Notre avion a été abattu aujourd'hui dans l'après-midi près de la ville de Raqqa, lorsqu’il était en mission contre Daech», informe le communiqué.

L’armée syrienne a, par ailleurs, expliqué que les actions de la coalition ne faisaient que confirmer qu’«ils [les membres de la coalition, ndlr] coordonnent leurs actions avec Daech».

«Leurs actions tentent d'arrêter l'armée syrienne et ses alliés dans la lutte contre le terrorisme, alors que notre armée et nos alliés font d’importants progrès», indique le ministère syrien de la Défense.

Dans sa déclaration, l'Armée arabe syrienne affirme que l'avion s'est écrasé et que le pilote est porté disparu.

source

----------------------------------------------

LIVRE - L'épopée américaine de la France
LIVRE - L'épopée américaine de la France

---------------------------------------------

« One Book For Peace » est une initiative du Conseil inter-religieux de Bosnie-Herzegovine, mise en oeuvre par le journaliste Mirnes Kovač, deux théologiens, ainsi que l’agence Y&R’s New Moments in Belgrade.

Ce livre compare les versets de la bible avec ceux du coran dans le but de montrer que ces deux livres saints s’accordent remarquablement sur certains sujets comme : un seul Dieu, la paix, la justice, l’amour, la famille, les relations avec l’entourage, le caractère sacré de la vie, la compassion, le pardon et l’espérance.

Si le coran et la bible ont divers thèmes en commun, et si les deux livres contiennent des références similaires sur plus de 50 personnes et événements, nous ne pouvons pas ignorer que les deux livres diffèrent sur bien des sujets essentiels.

Dans une vidéo faite pour promouvoir le livre One Book For Peace, le narrateur affirme que “les choses qui nous unissent sont plus nombreuses que celles qui nous séparent”. Il parle également de rapprocher les deux religions et de rassembler les enseignements de la bible et du coran. Selon Mirnes Kovač,

“Ce livre est un défi unique et une invitation pour nous tous de s’élever ensemble ‘en unité’ contre la peste qui menace l’avenir dans lequel nous vivrons tous ensemble dans la paix, ou dans lequel nous échouerons ensemble. Nous voyons cette unité comme la lumière de la paix… »

Est-il réellement possible de vivre la “paix universelle” ou la “paix dans le monde”? Devrions-nous lutter pour cela en tant que chrétiens ?

En raison de la nature déchue de l’homme, cet idéal ne peut être atteint. Nos efforts peuvent sembler nobles pour un temps, mais sont en réalité inutiles. Ce n’est qu’au retour de Jésus-Christ qu’il pourra y avoir la paix éternelle sur la ‘nouvelle terre’.

Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu.
Apocalypse 21:4

En attendant ce jour, notre responsabilité en tant que chrétien n’est pas de lutter pour instaurer la paix, mais de partager l’Evangile de Jésus-Christ avec tous, afin qu’ils puissent se repentir et trouver “la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ” (Romains 5:1).

Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Jean 14:6

Louise Carter
Article traduit de l’anglais par "InfoChrétienne" – Source : Jesus Post

---------------------------------------------

Aucun texte alternatif disponible.

ICONOPHILE: Les Nouveaux Maîtres Roumains: Iconographie Innovatrice dans la Matrice de la Tradition

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

et

Maison Ste Barbe

15 Rue des trois Communes

27580 CHAISE-DIEU-DU THEIL

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30