Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 05:46

L’image contient peut-être : intérieur

This Saturday April 15th is the 'Saturday of Good Tidings or Saturday of Light (Shabtho D'Nuhro)'

according to the Liturgical Calendar of the Syrian Malankara Orthodox Church.

Today the Church commemorates Christ's decent into Hades and the releasing of the souls of all who were held captive by death. Through His incarnation, life & death, Christ has fulfilled the Divine will for the salvation of mankind.

Today the faithful hold special prayers (aneedhe) at the tombs of their demised relatives.

During Vespers of Sunday, there will be another service of reconciliation (shub'khono) to prepare us for the Feast of the Resurrection (Kymtho).

The Holy Bible readings from the Church Lectionary:

Evening:
St. Matthew 27:57-61
St. Luke 23: 55-56
St. John 19: 31-42

Morning:
St. Mark 15:42-43

Before Holy Qurbono:
Genesis 8: 1-12
Zechariah 12: 11-13: 7
Jeremiah 38: 2-13
Micah 7: 8 -13

Holy Qurbono:
I Peter 3: 13 -22
Romans 6:1-14
St. Matthew 27: 62 - 66

Shub-khono:
I John 4: 11-21
I Corinthians 13: 4-10
St. Matthew 18: 12 - 35

 

(Tone of the Day: Hasho (hashonoyo))

_______________

 

Descente aux enfers.
Dans la tradition orientale, l'icône de la résurrection du Christ le représente descendant aux enfers.
Le centre de la composition est la personne glorieuse du Christ, jaillissant tel l'éclair.
 
Ayant brisé les portes de l'enfer, le Christ les piétine et saisi le poignet d'Adam qu'il arrache vigoureusement des ténèbres de la mort.
Avec Adam, c'est toute l'humanité qui est entraînée. C'est le Christ qui a pris l'initiative de notre salut.
Encore au premier plan, sortant aussi de la tombe, Eve lève les mains couvertes par un pan de son vêtement en signe de révérence.
Derrière elle se pressent Moïse portant les tables de la Loi, des justes et des annonciateurs de la venue du Sauveur.
Résurrection - Cliquez pour zoomer...A gauche, vêtus d'ornements royaux, David et Salomon sont tout prière et accueil.
On devine derrière eux d'autres rois et prophètes.
Près de David, Jean Baptiste, le Précurseur, montre le Christ des mains.
Au dessus du Christ, les anges, les mains couvertes en signe de révérence, portent la croix glorieuse et le calice ayant recueilli le précieux sang offert pour l'humanité.


Crochets, verrous et chaînes rompues jonchent le trou noir des enfers dont les montagnes

resserrées et hautes illustrant les hauteurs éternelles, soulignent encore davantage

la profondeur.


Dans son corps spirituel, transfiguré, le Christ échappe aux lois du monde, à la pesanteur

marquée de corruptibilité et de mort. Son corps paraît suspendu dans l'espace.
Premier de cordée de tout le genre humain, Il est désormais toute transparence, ouverture

et communion.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Pâque"

Samedi de la Bonne Nouvelle  (Samedi Saint)

Soirée

    • Saint Matthieu 27: 6 :
  • 06 Les grands prêtres ramassèrent l’argent et dirent : « Il n’est pas permis de le verser dans le trésor, puisque c’est le prix du sang. »
    • Saint- Luc 23: 55-56 :
  • 55 Les femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph. Elles regardèrent le tombeau pour voir comment le corps avait été placé.
  • 56 Puis elles s’en retournèrent et préparèrent aromates et parfums. Et, durant le sabbat, elles observèrent le repos prescrit.
    •  
    • Saint Jean 19: 31-42 :
  • 31 Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.
  • 32 Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.
  • 33 Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
  • 34 mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.
  • 35 Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez.
  • 36 Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé.
  • 37 Un autre passage de l’Écriture dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.
  • 38 Après cela, Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Joseph vint donc enlever le corps de Jésus.
  • 39 Nicodème – celui qui, au début, était venu trouver Jésus pendant la nuit – vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres.
  • 40 Ils prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts.
  • 41 À l’endroit où Jésus avait été crucifié, il y avait un jardin et, dans ce jardin, un tombeau neuf dans lequel on n’avait encore déposé personne.
  • 42 À cause de la Préparation de la Pâque juive, et comme ce tombeau était proche, c’est là qu’ils déposèrent Jésus.

 

Aucun texte alternatif disponible.

L'icône de La Résurrection / La Descente aux enfers H Anastasis- Η Ανάστασις

Matin

    • Saint Matthieu 27:62-66 :
  • 62 Le lendemain, après le jour de la Préparation, les grands prêtres et les pharisiens s’assemblèrent chez Pilate,
  • 63 en disant : « Seigneur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, de son vivant : “Trois jours après, je ressusciterai.”
  • 64 Alors, donne l’ordre que le sépulcre soit surveillé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : “Il est ressuscité d’entre les morts.” Cette dernière imposture serait pire que la première. »
  • 65 Pilate leur déclara : « Vous avez une garde. Allez, organisez la surveillance comme vous l’entendez ! »
  • 66 Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du sépulcre en mettant les scellés sur la pierre et en y plaçant la garde.
    •  
  • Avant le Saint Qurbana
    • Genèse 8: 1-12 :
  • 01 Dieu se souvint de Noé, de toutes les bêtes sauvages et de tous les bestiaux qui étaient avec lui dans l’arche ; il fit passer un souffle sur la terre : les eaux se calmèrent.
  • 02 Les sources de l’abîme et les vannes du ciel se fermèrent, la pluie des cieux s’arrêta.
  • 03 Par un mouvement de flux et de reflux, les eaux se retirèrent de la surface de la terre. Au bout de cent cinquante jours, les eaux avaient baissé
  • 04 et, le dix-septième jour du septième mois, l’arche se posa sur les monts d’Ararat.
  • 05 Les eaux continuèrent à baisser jusqu’au dixième mois ; le premier jour du dixième mois, les sommets des montagnes apparurent.
  • 06 Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre de l’arche qu’il avait construite,
  • 07 et il lâcha le corbeau ; celui-ci fit des allers et retours, jusqu’à ce que les eaux se soient retirées, laissant la terre à sec.
  • 08 Noé lâcha aussi la colombe pour voir si les eaux avaient baissé à la surface du sol.
  • 09 La colombe ne trouva pas d’endroit où se poser, et elle revint vers l’arche auprès de lui, parce que les eaux étaient sur toute la surface de la terre ; Noé tendit la main, prit la colombe, et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.
  • 10 Il attendit encore sept jours, et lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche.
  • 11 Vers le soir, la colombe revint, et voici qu’il y avait dans son bec un rameau d’olivier tout frais ! Noé comprit ainsi que les eaux avaient baissé sur la terre.
  • 12 Il attendit encore sept autres jours et lâcha la colombe, qui, cette fois-ci, ne revint plus vers lui.
    •  
    • Zacharie 12: 11 :
    • 11 Ce jour-là, il y aura grande lamentation dans Jérusalem, comme il y a une lamentation à Hadad-Rimmone, dans la plaine de Meguiddo.
    • 13: 7 :
    • 07 Épée, réveille-toi contre mon berger, contre l’homme qui m’est proche – oracle du Seigneur de l’univers. Frappe le berger, et que les brebis soient dispersées, contre les petits je tournerai ma main.
    • Jérémie 38: 2-13 :
  • 02 « Ainsi parle le Seigneur : Qui restera dans cette ville mourra par l’épée, la famine ou la peste. Mais qui en sortira pour se rendre aux Chaldéens, celui-là vivra : il aura la vie sauve, comme part de butin ; il vivra.
  • 03 Ainsi parle le Seigneur : Cette ville sera bel et bien livrée aux mains de l’armée du roi de Babylone, qui la prendra. »
  • 04 Alors les princes dirent au roi Sédécias : « Que cet homme soit mis à mort : en parlant comme il le fait, il démoralise tout ce qui reste de combattant dans la ville, et toute la population. Ce n’est pas le bonheur du peuple qu’il cherche, mais son malheur. »
  • 05 Le roi Sédécias répondit : « Il est entre vos mains, et le roi ne peut rien contre vous ! »
  • 06 Alors ils se saisirent de Jérémie et le jetèrent dans la citerne de Melkias, fils du roi, dans la cour de garde. On le descendit avec des cordes. Dans cette citerne il n’y avait pas d’eau, mais de la boue, et Jérémie enfonça dans la boue.
  • 07 Ébed-Mélek l’Éthiopien, dignitaire de la maison du roi, apprit qu’on avait mis Jérémie dans la citerne. Comme le roi siégeait à la porte de Benjamin,
  • 08 Ébed-Mélek sortit de la maison du roi et vint lui dire :
  • 09 « Monseigneur le roi, ce que ces gens-là ont fait au prophète Jérémie, c’est mal ! Ils l’ont jeté dans la citerne, il va y mourir de faim car on n’a plus de pain dans la ville ! »
  • 10 Alors le roi donna cet ordre à Ébed-Mélek l’Éthiopien : « Prends trente hommes avec toi, et fais remonter de la citerne le prophète Jérémie avant qu’il ne meure. »
  • 11 Ébed-Mélek prit les hommes avec lui et entra dans la maison du roi, au sous-sol de la réserve. Il s’y procura de vieux chiffons usés et déchirés qu’il fit passer à Jérémie, dans la citerne, au moyen de cordes.
  • 12 Ébed-Mélek l’Éthiopien dit à Jérémie : « Mets donc ces vieux chiffons sous tes aisselles, par-dessous les cordes ! » C’est ce que fit Jérémie.
  • 13 Alors, ils tirèrent Jérémie avec les cordes et le firent remonter de la citerne. Et Jérémie demeura dans la cour de garde.
    •  
    • Michée 7: 8 -13 :
  • 08 Ne te réjouis pas de mon malheur, ô mon ennemie ; oui, je suis tombée, mais je me relève ; j’habite dans les ténèbres, mais le Seigneur est ma lumière.
  • 09 Puisque j’ai péché contre le Seigneur, je dois endurer sa colère jusqu’à ce qu’il prenne ma cause en main et rétablisse mon droit. Il me fera sortir à la lumière, et je contemplerai sa justice.
  • 10 Mon ennemie verra tout cela, elle sera couverte de honte, elle qui me disait : “Où est-il, le Seigneur, ton Dieu ?” Mes yeux la contempleront tandis qu’elle sera piétinée comme la boue des rues. »
  • 11 Au jour où l’on rebâtira ton enclos, ce jour-là on repoussera tes frontières,
  • 12 ce jour-là on viendra jusqu’à toi, depuis Assour jusqu’à l’Égypte, depuis l’Égypte jusqu’au Fleuve, et de la mer à la mer, de la montagne à la montagne.
  • 13 Le reste de la terre deviendra un lieu désolé à cause de ses habitants, tel sera le fruit de leur conduite.

 

Icône de la Descente aux enfers (Novgorod)

Saint Qurbana

    • I Pierre 3: 13 -22 :
  • 13 Qui donc vous fera du mal, si vous cherchez le bien avec ardeur ?
  • 14 Mais s’il vous arrivait de souffrir pour la justice, heureux seriez-vous ! Comme dit l’Écriture : N’ayez aucune crainte de ces gens-là, ne vous laissez pas troubler.
  • 15 Honorez dans vos cœurs la sainteté du Seigneur, le Christ. Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ;
  • 16 mais faites-le avec douceur et respect. Ayez une conscience droite, afin que vos adversaires soient pris de honte sur le point même où ils disent du mal de vous pour la bonne conduite que vous avez dans le Christ.
  • 17 Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si c’était la volonté de Dieu, plutôt qu’en faisant le mal.
  • 18 Car le Christ, lui aussi, a souffert pour les péchés, une seule fois, lui, le juste, pour les injustes, afin de vous introduire devant Dieu ; il a été mis à mort dans la chair, mais vivifié dans l’Esprit.
  • 19 C’est en lui qu’il est parti proclamer son message aux esprits qui étaient en captivité.
  • 20 Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir, au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l’arche, dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes, furent sauvées à travers l’eau.
  • 21 C’était une figure du baptême qui vous sauve maintenant : le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
  • 22 lui qui est à la droite de Dieu, après s’en être allé au ciel, lui à qui sont soumis les anges, ainsi que les Souverainetés et les Puissances.
    •  
    • Romains 6:1-14 :
  • 01 Que dire alors ? Allons-nous demeurer dans le péché pour que la grâce se multiplie ?
  • 02 Pas du tout. Puisque nous sommes morts au péché, comment pourrions-nous vivre encore dans le péché ?
  • 03 Ne le savez-vous pas ? Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.
  • 04 Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts.
  • 05 Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne.
  • 06 Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que le corps du péché soit réduit à rien, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché.
  • 07 Car celui qui est mort est affranchi du péché.
  • 08 Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.
  • 09 Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
  • 10 Car lui qui est mort, c'est au péché qu'il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c'est pour Dieu qu'il est vivant.
  • 11 De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ.
  • 12 Il ne faut donc pas que le péché règne dans votre corps mortel et vous fasse obéir à ses désirs.
  • 13 Ne présentez pas au péché les membres de votre corps comme des armes au service de l’injustice ; au contraire, présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts, présentez à Dieu vos membres comme des armes au service de la justice.
  • 14 Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous : en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi, vous êtes sujets de la grâce de Dieu.
    •  
    • Saint Matthieu 27: 62 à 66 :
  • 62 Le lendemain, après le jour de la Préparation, les grands prêtres et les pharisiens s’assemblèrent chez Pilate,
  • 63 en disant : « Seigneur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, de son vivant : “Trois jours après, je ressusciterai.”
  • 64 Alors, donne l’ordre que le sépulcre soit surveillé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : “Il est ressuscité d’entre les morts.” Cette dernière imposture serait pire que la première. »
  • 65 Pilate leur déclara : « Vous avez une garde. Allez, organisez la surveillance comme vous l’entendez ! »
  • 66 Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du sépulcre en mettant les scellés sur la pierre et en y plaçant la garde.

L’image contient peut-être : 1 personne

 Malgré l'obscurité, la victoire est proche ! 


Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore. 
Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,
Attends le Seigneur, Israël.
Oui, près du Seigneur, est l'amour ; près de lui, abonde le rachat.
C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes. 
(Ps 129, 1-2.6-8)


Notre vie ressemble parfois à un long samedi saint. Les espoirs d’hier ont été déçus, le mal, la maladie, la souffrance ou la mort semblent victorieux.

Et pourtant dans l’obscurité du tombeau va se réaliser la victoire définitive de la Vie et de l’Amour sur la mort, le Christ descend aux "enfers" pour embrasser de son oeuvre salvifiques tous les justes qui, à travers leur recherche de la vérité, seront illuminés de la Lumière Pascale !

 ,AUJOURD'HUI,  je fais un pas                                                          

 Je prends un moment pour préparer mon cœur à la victoire de Pâques et je prie pour les âmes de tous ces hommes justes qui, loin de la Lumière du Christ, l'ont recherché confusément mais sincèrement. 

 

Dieu ne renonce jamais à une âme qui met sa confiance en Lui, même si elle est écrasée par les tentations, car Il en connaît toutes les faiblesses. Un homme connaît le poids qui peut être placé sur le dos d'un âne, une mule ou un chameau, et charge chaque animal avec autant qu'elle peut porter. Le potier sait combien de temps il doit garder son argile dans le feu, car le cas échéant, s'il l'expose trop longtemps aux flammes, le pot va craquer, et s'il ne le fait pas assez longtemps, il ne sera pas utilisable. Dès lors, si un homme a un jugement aussi précis que celui-ci, la sagesse de Dieu est infiniment plus grande pour juger le degré de tentation que l'âme est capable de supporter."
(Saint Nil Sorsky)

 

 
 



"God never abandons a soul that puts its trust in Him, even though it is overpowered by temptations, for He is aware of all weaknesses. A man knows the weight that can be placed on the back of an ass, a mule or a camel, and burdens each beast with as much as it can carry; the potter knows how long he must keep his clay in the fire, for if he exposes it too long to the flames, the pot will crack, and if he does not bake it long enough, it will not be fit for use. Now if a man has judgment as precise as this, how infinitely greater is the wisdom of God in judging the degree of temptation which a soul is able to bear?"
(St. Nilus of Sora)

O Jesus You are so beautiful . . .:

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et intérieur

A la Messe de l'Institution de l'Eucharistie, le "Jeudi Saint"

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, debout et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, personnes qui mangent, intérieur et nourriture

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

A la Cérémonie du Lavement des Pieds au Jeudi Saint

  • Shub-khono
    • 1ère de St  Jean 4: 11-21 :
  • 11 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
  • 12 Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.
  • 13 Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit.
  • 14 Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.
  • 15 Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
  • 16 Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
  • 17 Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde.
  • 18 Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.
  • 19 Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier.
  • 20 Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas.
  • 21 Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère.
    •  
    • 1ère aux Corinthiens 13: 4-10 :
  • 04 L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;
  • 05 il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;
  • 06 il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
  • 07 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
  • 08 L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.
  • 09 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
  • 10 Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

    • Saint Matthieu 18: 12 à 35 :
  • 12 Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
  • 13 Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
  • 14 Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu.
  • 15 Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.
  • 16 S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.
  • 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain.
  • 18 Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.
  • 19 Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
  • 20 En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »
  • 21 Alors Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? »
  • 22 Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois.
  • 23 Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
  • 24 Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
  • 25 Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.
  • 26 Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.”
  • 27 Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.
  • 28 Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !”
  • 29 Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.”
  • 30 Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
  • 31 Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.
  • 32 Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié.
  • 33 Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?”
  • 34 Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.
  • 35 C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, assis Pendant l'Office de la Crucifixion et de la Vénération de la Ste Croix au Vendredi Saint (De la nef, les fidèles viennent un par un vénérer la Croix)

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur Deux Servants sont allés chercher 

L’image contient peut-être : 12 personnes

Urgence élections,

 Prière pour la France:

MAESTRO DE CESI CRISTO CON SU MADRE 1308:

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

_______________

 

Saint Michael and the Dragon in an initial Q by an Unkown master German, Würzburg, about 1240-50:

Urgence élections :

 Prière pour la France à saint Michel

 

Saint Michel, grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, souvenez-vous que vous l’avez faite grande entre toutes les nations, que vous l’avez établie sentinelle de la foi et soldat de Dieu dans le monde. Glorieux Archange, vous que nos rois ont autrefois proclamé patron de la France, protégez-nous contre tous nos ennemis ; nous vous conjurons de nous placer tous sous votre impénétrable protection. Protégez toujours l’Eglise et la France ! Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur. Éclairez les incrédules, rassurez les timides, fortifiez les faibles, encouragez les bons, secourez-nous tous et rendez-nous meilleurs et plus chrétiens. Amîn.

En-tête

------------------------------------------------

Mor Philipose-Mariam, 

Aujourd'hui, dix huitième jour de prière pour la France, nous prisons pourles écoles privées sous contrat et hors contrat.
 
Pour commencer, nous pouvons méditer sur ces deux passages de la Bible :
 
« Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d’orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain ». (1 Timothée 6:3) 
 
« La vérité vous rendra libres »  (Jean 8:32)
 
Si l'école publique, laïque, gratuite et obligatoire, s'est toujours voulue émancipatrice des consciences à l'égard des dogmes religieux, la mission des écoles privées, qu'elles soient sous contrat ou hors contrat, s'est souvent proposé pour objectif d'offrir aux enfants un cadre permettant de prendre aussi en compte la dimension spirituelle de l'homme, grâce à un enseignement susceptible d'assurer la transmission de la foi, comme le recommande Paul (ce qui est de moins en moins vrai, force est de le reconnaître, dans les écoles privées sous contrat).

La religion fait pourtant partie intégrante de la culture humaine (elle est un « fait culturel »), et on ne peut que louer et remercier les efforts des écoles qui conservent le souci d'assurer cet héritage spirituel, tout en cherchant, par ailleurs, à promouvoir une réelle forme d'excellence scolaire dans tous les domaines, afin de pousser les enfants à se dépasser et à donner le meilleur d'eux-mêmes.
 
Cette transmission de la foi réclame non seulement des enseignants compétents, mais qui soient aussi d'authentiques témoins, tout en étant soucieux de donner à l'enfant le goût de la vérité, de la beauté et de la bonté – educare, c'est conduire vers – où à la gratuité dans l'effort, car cet éveil aux valeurs qui donnent du sens sens à l'existence est souvent le meilleur moyen de lutter contre les idéologies pour lesquelles l'école publique, manquant parfois de recul et de discernement critique, peut parfois manifester une bien trop grande complaisance (même si on peut lui reconnaître le mérite louable d'accueillir tous les enfants, sans faire de discrimination entre eux sur des critères parfois financiers). 
 

Mais cette transmission spirituelle, assurée par ces écoles privées sous contrat et hors contrat, est également le meilleur moyen de lutter contre le fanatisme religieux : lorsque la dimension spirituelle de l'homme, en effet, est négligée, où qu'elle n'est pas suffisamment prise en compte, grand est en effet le risque que l'homme, qui n'est alors plus pris en compte que dans sa seule dimension horizontale, aille nécessairement chercher ailleurs, dans des sectes ou dans des religions qui visent à l'endoctrinement de ses membres, de quoi apaiser cette soif d'absolu qui l'habite.
 
Enfin, il faut constamment le rappeler, c'est d'abord et principalement laliberté d'enseignement qui doit être mise en avant dans l'éducation : on n'éduque pas dans la peur, en se pliant à une doctrine officielle établie qu'il faudrait répéter tel un perroquet, car seul un homme libre, aussi bien dans ses pensées que dans ses convictions, peut éduquer à la liberté, en éveillant d'autres libertés, et en les poussant à s'engager dans la société pour y assumer leurs responsabilités.
 
Prions pour tous les enseignants, afin qu'ils soient conscients de la mission qui leur a été confiée et de la grandeur de celle-ci.
 
Prions pour tous les élèves, afin qu'ils puissent trouver dans les écoles qu'ils fréquentent de quoi nourrir leur intelligence, mais aussi leur vie spirituelle.
 
Prions pour que l'Etat puisse reconnaître pleinement la mission spécifique des ces écoles, en tant qu'elles sont au service de l'enfant, de l'intérêt général et du Bien commun, de par l'enseignement qu'elles prodiguent.
 
Prions pour que la liberté d'enseignement soit toujours respectée, et que ces écoles puissent être préservées des idéologies mortifères qui parcourent parfois la société.
 
Prions enfin pour que les enseignants de ces écoles privées hors contrat et sous contrat n'aient pas peur d'afficher clairement leurs convictions, sans tomber dans l'endoctrinement, c'est-à-dire tout en respectant pleinement les convictions de ceux qui leur sont confiés.
 
En union de prière pour la France,

Charles-Eric de St Germain
Agrégé et Docteur en philosophe, théologien, professeur en classes prépas et auteur

C’étaient des larmes de guérison (I) 

 

L'hiver dernier, alors que j’étais en prison à Vanier (Québec), j’ai su par un ami, prêtre en Pologne, qu’une réplique pèlerine de l’icône de Notre-Dame de Czestochowa, la « Vierge Noire », passerait par cette ville. Le père Peter West, de Human Life International (HLI), avait commencé avec elle, deux ans plus tôt, un pèlerinage autour du monde pour la vie et la famille.

Les autorités de la prison ont accueilli favorablement la demande de la visite de l'icône et une messe a pu être dite dans la chapelle. Douze détenues ont été autorisées à y participer. Je connaissais les femmes incarcérées qui avaient été invitées, et je savais qu'au moins huit d'entre elles avaient subi un avortement.

Le Père West a expliqué comment la « Vierge Noire» était devenue un symbole d'espoir pour les femmes qui avaient subi un avortement. Il a parlé de l'amour infini de Dieu pour chaque personne dès l’instant de la conception, du grave préjudice que cause un avortement, et de la nécessité de rechercher la miséricorde de Dieu et son pardon si on a été impliqué dans un tel acte. Il a dit avec amour la vérité à ces mères avorteuses. J'ai vu des larmes dans leurs yeux ; c’étaient des larmes de guérison. 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Québec  

Mary Wagner, décembre 2014

From Ocean to Ocean

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ,à l'intérieur et à l'exterieur de notre Tradition Syro- Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

Prière de Marthe Robin pour les prêtres :

"Mon Père,
entretenez et fortifiez en chacun de vos prêtres 
le désir ardent de la vie intérieure, de la vie surnaturelle intime,
l'amour et la soif dévorante des âmes auxquelles ils ont à vous communiquer et à vous donner sans cesse et toujours.
Père, faites-leur à tous un cœur débordant de confiance filiale et débordant d'amour.
Faites-leur comprendre,
ô mon Dieu,
que toute leur vie ici-bas doit être la continuation et la reproduction parfaite de celle du Christ en vous, pour parler et agir efficacement"

Amen

 

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

L’image contient peut-être : 1 personne

 

 Après l'Office de la Crucifixion et la Vénération de la Croix, petite procession pour aller au reposoir et communier aux "Présanctifiés".

 
La Nativité du Christ, Icône de Sa descente aux enfers
 
Par professeur Nicolas Ossorguine 

Dans l’Eglise orthodoxe, la Nativité du Christ est une fête très importante. Liturgiquement, l’Eglise voit en elle l’icône de la fête de Pâques. C’est la raison pour laquelle, dans la partie consacrée aux éphémérides du « Psautier commenté », la fête de la Nativité est appelée « Pâques, fête de trois jours ». 

La notion de « trois jours » doit être comprise non pas sur le plan de temps (durée), mais dans le sens qualitatif : liturgiquement les offices de la Nativité contiennent des éléments du Vendredi Saint, du Samedi Saint et de Pâques. Ces éléments se retrouvent dans les offices des 24 et 25 décembre, à savoir : 1) le 24 – XII « les Heures Royales » (Vendredi Saint), 2) le 25-XII les Vêpres avec la liturgie vespérale de Saint Basile (Samedi Saint) et enfin 3) la liturgie eucharistique matinale de Saint Jean Chrysostome le jour de la Nativité (Pâques). 

Dans la mesure où le 24 décembre correspond aux deux derniers jours de la Semaine Sainte, l’Eglise prescrit un carême semblable à celui de cette semaine Il est très important de comprendre que, du moment où il y a relation très étroite entre les évènements liés à la fête de Pâques, fête mobile et les évènements de la Nativité, fête fixe, l’expression liturgique de la Nativité se manifeste simultanément à travers ces deux cycles : fixe et mobile (pascal). 
 
 
En ce qui concerne le cycle mobile (pascal), la semaine en est une sorte d’unité où le septième et dernier jour, samedi, est étroitement lié avec le premier (ou huitième), dimanche, et c’est précisément le Samedi Saint avec Pâques qui rend ce couple de jours de la semaine très particuliers, comme vision du « Jour Un » du début de la création : «Dieu appela la lumière : jour et les ténèbres : nuit. Il y eu un soir et il y eu un matin, Jour Un ». (Gen. 1,5) 

Le Samedi Saint correspond au domaine occupé par les ténèbres (nuit) et Pâques à la lumière (jour). 

Ainsi le samedi aux prix de la mort du Christ (Sa descente aux enfers), est libéré des ténèbres, et la lumière de la Résurrection envahit son domaine ; et le Jour Un prend l’aspect du Huitième où il n’y plus de ténèbres. 

« De nuit, il n’y aura plus ; il se passeront de lampe ou de soleil pour s’éclairer, car le Seigneur Dieu répandra sur eux Sa Lumière et ils règneront dans les siècles des siècles » (Apoc. 22,5). 

Liturgiquement cette particularité du samedi et du dimanche se manifeste dans la fête de la Nativité du Christ chaque fois qu’il y a occurrence du 24 décembre (« Vendredi et Samedis Saints » de la Nativité) avec le samedi ou le dimanche de la semaine. 

En ce qui concerne le 25 décembre, si ce jour (la fête) est un dimanche, l’aspect liturgique ne subit aucun changement. L’office dominical est supprimé et toute l’attention est concentrée sur l’évènement de la Nativité du Seigneur dans lequel l’Eglise voit aussi sa Résurrection. 
Quant au 24 décembre, qu’il tombe un samedi ou un dimanche tout d’abord il n’y a pas de carême (au plan liturgique), ensuite la structure liturgique elle-même subit des modifications notables. 

D’une manière générale, la célébration de la liturgie de Saint Basile est un signe de la préparation à un évènement important, surtout lorsque cette liturgie est célébrée en liaison avec les vêpres – c’est une sorte d’entrée (eucharistique) dans les ténèbres (descente aux enfers) pour porter le coup mortel et définitif à la mort elle-même. 

Remarquons, à propos du samedi, que dans l’année liturgique, la liturgie eucharistique vespérale est célébrée uniquement le Samedi Saint : Une fois le Christ descendu aux enfers la mort est vaincue, et le samedi (de l’année liturgique) devenant l’expression de cette victoire, sa liturgie eucharistique est obligatoirement matinale et de Saint Jean Chrysostome, comme au jour de Pâques… 

Dans le cas où le 24 décembre coïncide avec le dimanche, un détail liturgique supplémentaire justifie cette affirmation : aux Matines de ce jour, l’office dominical (selon l’octoèque) est pratiquement supprimé, il est remplacé par des éléments hymnographiques composés en vue de ce cas et placés dans le Ménée (l’office des Saints Pères). A travers ces éléments l’Eglise met l’accent sur la Passion du Christ qui précède Sa Résurrection et les hirmi (l’hirmos est une hymne chantée au début de chaque ode du canon) du canon dominical sont remplacés par ceux des Matines du Samedi Saint. En conclusion, rappelons la stichère dominicale des matines à Laudes du 5e ton pascal : « Tu as passé à travers le tombeau comme Tu es né de la Mère de Dieu ». 

Nouvelles de Saint Serge N°15, Noël 1989 
En pièce jointe PDF le texte complet accompagné de schémas 

Professeur Nicolas Ossorguine 

(Source:http://www.egliserusse.eu/)

POUR UNE BONNE CONCEPTION DE LA VIE

Nous devons nous efforcer d’avoir dès le départ la bonne "Weltanschauung", la bonne conception de la vie.

Il faut veiller à être toujours alerte, dans un état de dynamisme, ce que saint Paul appelle le « zèle ». Il faut exclure toute passivité, ne pas se laisser aller, mais prendre sa vie en main ; ne pas se laisser guider par ses sensations, son imagination, ses impressions, mais être en tout et toujours maître de soi. C’est la vertu que les Pères appellent la « tempérance » en son sens le plus large. Nous avons reçu pour cela la force de la grâce, que nous avons reçue dans les sacrements.

En commençant la journée, sans regarder en arrière et sans penser au lendemain, il faut prier. Il faut se mettre en selle comme un cavalier, même si l’on n’a pas le temps de consacrer un moment à la prière. Le soir, il faut faire le bilan de la journée, passer en revue tous les péchés commis et faire pénitence, demander pardon à Dieu. Il ne faut pas prétexter qu’on n’a pas le temps : il suffit d’y consacrer quelques secondes.

Le matin, au réveil, avant de penser à quoi que ce soit, il faut se remplir la tête avec la prière. Il ne faut pas rester là à accepter passivement les pensées qui nous viennent, car elles sont sources de péché.

En faisant tout ce que l’on fait, il faut faire intérieurement le signe de la croix.

Nous devons être humbles pour Dieu. Si les hommes profitent, abusent de notre humilité, tant pis. Les hommes ont profité de l’humilité de beaucoup de saints. Nous ne devons pas nous préoccuper de cela : seule importe notre attitude envers Dieu.

Il faut vivre chaque jour comme s’il était le dernier. Si nous suivons ce conseil des Pères, nous ne pécherons plus.

Il faut vivre chaque jour comme s’il était le seul. Il faut vivre chaque jour comme un jour important.

Source:

Texte: paroles du Starets choisies et arrangées par thèmes, extraites de l’ouvrage « LE STARETS SERGE » de Jean-Claude Larchet, Collection Épiphanie, Les Éditions du Cerf, Paris 2004.

Icônes: œuvres du moine Grégoire Krug extraites de l’ouvrage “L’iconographie de l’église des Trois Saints Hiérarques”, Patriarcat de Moscou, Diocèse de Chersonèse, Paroisse des Trois Saints Hiérarques, 5 Rue Pétel, Paris 2001.

Alors que la semaine de Pâques s’achève et que les chrétiens du monde entier célébreront ce week-end la résurrection de Jésus, nous sommes heureux de vous faire découvrir ce titre. Initialement composé par Hillsong Worship, il a été traduit et adapté par les équipes de Jean-Daniel Labrie pour bénir la francophonie en cette période de Pâques.

“Nous prions que ce chant soit le rappel et la confirmation que Jésus a payé le prix nécessaire pour rétablir la connexion éternelle et parfaite que Dieu veut entretenir avec vous. Nous prions que ce chant d’espoir vous lance dans une toute nouvelle aventure avec Dieu comme jamais auparavant. Nous prions que cette musique vous transporte à la fois jusqu’aux cieux et jusqu’au pied de la croix, et qu’elle vous rende encore plus amoureux de Jésus.”

Partager cette video sur Facebook

Homme de douleur, fils de Dieu, trahi par les siens.
Le fardeau de notre péché, sur Jésus fût posé.
C’est lui qu’on a méprisé, faussement accusé.
Blessé, meurtri et humilié, d’épines couronné…

Ma dette est payée, elle est effacée par le sang précieux que Christ a versé !

 

L’image contient peut-être : ciel, arbre, herbe, plante, plein air et nature

L’image contient peut-être : fleur et plante

L’image contient peut-être : fleur et plante

L’image contient peut-être : une personne ou plus, fleur et plante

Le Christ est mis au Sépulcre (Vendredi Saint)

_________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

L’image contient peut-être : plante, fleur, arbre, plein air et nature

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

L’image contient peut-être : 2 personnes

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

Image of the Saviour Not Made by Hand: a traditional Orthodox iconography in the interpretation of Simon Ushakov (1658).:

TRANSGENRE POUR ÊTRE A LA MODE ?

Pour le psychiatre australien Stephen Stathis, la recrudescence de demandes n’est pas uniquement due à la « confusion du genre ». Pour beaucoup d’enfants et d’adolescents, être transgenre serait devenu « tendance » et le phénomène se répandrait auprès des jeunes, de la même manière qu’une mode.

Stephen Stathis dirige la clinique du genre à l’Hôpital pour enfants Lady Cilento de Brisbane. Il est chargé de poser le diagnostic de dysphorie du genre et indique que de nombreux jeunes réclamant une transition sexuelle ne souffre pas de confusion du genre.

Selon lui, « de nombreux » jeunes « tentent d’être transgenre » afin de se démarquer. Un jeune lui aurait même dit :

« Docteur Steve … Je veux être transgenre, ‘it’s the new black’. »

“C’est le nouveau noir”… C’est la nouvelle tendance.

Pour le psychiatre, beaucoup de filles désirent être transgenre en raison de l’abus sexuel. Les filles disent :

« Si seulement j’avais été un homme, je n’aurais pas été abusée. »

L’hôpital Lady Cilento prévoit d’évaluer 180 jeunes cette année. L’objectif de nombre d’enfants confus au sujet de leur identité, est d’obtenir un traitement chimique pour stopper la puberté, et / ou un traitement hormonal de changement de sexe.

Mais selon le médecin, la plupart des patients, traversent simplement une phase difficile mais commune chez les adolescents. Malgré des sentiments parfois intenses de dysphorie de genre ressentis par des garçons et des filles au cours de la puberté, la plupart s’identifieraient au début de l’âge adulte selon leur sexe de naissance.

(Source, La rédaction de "Info Chrétienne")

________________________________________

Ce crucifix est devenu le symbole de la Renaissance de la foi chrétienne en Irak. L’État Islamique ne contrôle plus à ce jour que 7 % du territoire de ce pays.

 

Ce crucifix est devenu le symbole de la Renaissance de la foi chrétienne en Irak. L’État Islamique ne contrôle plus à ce jour que 7 % du territoire de ce pays.

Un journaliste du nom d’Edward Quentin est allé en Irak pour faire un reportage publié par le Catholic Herald. Il estime qu’un véritable génocide des chrétiens a commencé dès l’été 2014. Il s’est rendu dans la plaine de Ninive. Les cités chrétiennes sont devenues des villes fantômes.

Karemlash était une bourgade de 10.000 âmes. Que sont devenus ses habitants ? Le Père Thabet, desservait l’église de rite chaldéen ; il  a montré au journaliste les ruines de sa maison familiale détruite par un bombardement. Le presbytère où il vivait n’avait pas été brûlé, mais était tagué « La croix sera brisée ». Toutefois un piège avait été disposé dans l’entrée, à la porte de son bureau. Bien sûr, plus d’eau ni d’électricité. Au loin on entendait les grondements des bombardements sur Mossoul.

Les deux hommes entrèrent dans l’église Saint Addai. Les islamistes avaient tenté sans succès d’y mettre le feu. Les statues étaient éclatées à terre et il y avait sur l’autel de nombreux impacts de balles. La porte en bois avait été brisée ainsi que la poutre transversale portant une croix en bois. 2000 ans d’histoire détruits dans cette plaine de Ninive.

Or un Américain du nom de Steve Rash travaillant pour l’archidiocèse d’Erbil en zone kurde, chercha dans les décombres et ramassa un crucifix arraché de son support. Cet homme raconta qu’il était de la même facture que la croix miraculeuse qui est montrée durant le carême à la cathédrale de Westminster.

Puis le journaliste et un autre prêtre le père Salar, vicaire général du diocèse d’Alqosh, avaient erré dans la ville nouvellement libérée de Baqofaf. L’église avait été vandalisée de même. Mais ils avaient découvert la même croix sous les décombres de la boutique de l’église Saint George en partie détruite. De même ils trouvèrent une même croix en partie arrachée de son support.

Cette double découverte fut considéré comme miraculeuse par les chrétiens d’Irak. En effet les islamistes apparemment n’avaient pas voulu ou réussi à briser ces crucifix.

Symbole d’espoir, la croix de Baqofah fut envoyée d’Irak pour être exposée dans la chapelle Saint Joseph de la cathédrale de  Westminster. Elle a été bénie par le cardinal Nichols Durant la Semaine Sainte. Bien sûr elle reviendra en Irak.

En ce jour du Vendredi Saint, comme a dit Steve Rash,  cette Croix est « un signe d’espoir pour la renaissance et le renouveau de l’Eglise en Irak ». Les chrétiens sont allés en ce jour au chemin de Croix. Comme les catholiques chaldéens et avec eux, ils doivent y trouver un motif d’espoir pour l’Eglise.

Jean-Pierre Dickès

Un journaliste du nom d’Edward Quentin est allé en Irak pour faire un reportage publié par le Catholic Herald. Il estime qu’un véritable génocide des chrétiens a commencé dès l’été 2014. Il s’est rendu dans la plaine de Ninive. Les cités chrétiennes sont devenues des villes fantômes.

Karemlash était une bourgade de 10.000 âmes. Que sont devenus ses habitants ? Le Père Thabet, desservait l’église de rite chaldéen ; il  a montré au journaliste les ruines de sa maison familiale détruite par un bombardement. Le presbytère où il vivait n’avait pas été brûlé, mais était tagué « La croix sera brisée ». Toutefois un piège avait été disposé dans l’entrée, à la porte de son bureau. Bien sûr, plus d’eau ni d’électricité. Au loin on entendait les grondements des bombardements sur Mossoul.

Les deux hommes entrèrent dans l’église Saint Addai. Les islamistes avaient tenté sans succès d’y mettre le feu. Les statues étaient éclatées à terre et il y avait sur l’autel de nombreux impacts de balles. La porte en bois avait été brisée ainsi que la poutre transversale portant une croix en bois. 2000 ans d’histoire détruits dans cette plaine de Ninive.

Or un Américain du nom de Steve Rash travaillant pour l’archidiocèse d’Erbil en zone kurde, chercha dans les décombres et ramassa un crucifix arraché de son support. Cet homme raconta qu’il était de la même facture que la croix miraculeuse qui est montrée durant le carême à la cathédrale de Westminster.

Puis le journaliste et un autre prêtre le père Salar, vicaire général du diocèse d’Alqosh, avaient erré dans la ville nouvellement libérée de Baqofaf. L’église avait été vandalisée de même. Mais ils avaient découvert la même croix sous les décombres de la boutique de l’église Saint George en partie détruite. De même ils trouvèrent une même croix en partie arrachée de son support.

Cette double découverte fut considéré comme miraculeuse par les chrétiens d’Irak. En effet les islamistes apparemment n’avaient pas voulu ou réussi à briser ces crucifix.

Symbole d’espoir, la croix de Baqofah fut envoyée d’Irak pour être exposée dans la chapelle Saint Joseph de la cathédrale de  Westminster. Elle a été bénie par le cardinal Nichols Durant la Semaine Sainte. Bien sûr elle reviendra en Irak.

En ce jour du Vendredi Saint, comme a dit Steve Rash,  cette Croix est « un signe d’espoir pour la renaissance et le renouveau de l’Eglise en Irak ». Les chrétiens sont allés en ce jour au chemin de Croix. Comme les catholiques chaldéens et avec eux, ils doivent y trouver un motif d’espoir pour l’Eglise.

Jean-Pierre Dickès

________________________________________

 

________________________________________

Pour la première fois en trois ans, les chrétiens de l’église chaldéenne de Karamles ont pu célébrer le début de la semaine sainte dans l’église de leur village.

Les chrétiens chaldéens de Karamles ont laissé le camp de réfugiés kurdes d’Erbil, où ils demeurent depuis déjà trop longtemps, et sont arrivés en bus ou par leurs propres moyens dans leur village. 400 à 500 personnes ont ainsi assisté à l’émouvante célébration du dimanche des rameaux.

Partager cette video sur Facebook

Jésus est la Vérité:

INVITATION(S):

 

Chers amis. Aloho m'barekh.

 

Comme je le fais inlassablement depuis le rapt des deux Prélats, j'encourage clergé, fidèles et amis de notre Eglise locale Syro-Orthodoxe Francophone Mar Thoma à se montrer solidaire de l'Eglise Patriarcale et de l'Eglise Grecque-Orthodoxe.

 

Cette fois, ce sera en répondant, par leur présence fraternelle, à l'initiative décrite ci-dessous.

 Personnellement, le 22 Avril, étant retenu par la desserte de notre paroisse de Dordogne,je m'unirai à cette initiative en célébrant à cette intention la Quadisha Qurbana (le St Sacrifice de la Messe) à 

*Périgueux(La Chapelle Faucher) le 22 à 10h30 et

*Angoulême (Jauldes) le 23 à 10h30.

Tous les fidèles et amis de la région Aquitaine sont invités à participer à l'une ou l'autre de ces Messes.

Votre fidèlement dans le Christ, notre Seigneur.

 

+Mor Philipose, Métropolite,Chandai ce 29.III.2017

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe______

Visite du patriarche Bartholomée le 25 avril

Dix jours après Pâques, la communauté de Taizé accueillera une visite exceptionnelle :

pour la première fois, le patriarche Bartholomée de Constantinople se rendra à Taizé

pour quelques heures 

le mardi 25 avril prochain.

Au cours de sa visite, le patriarche œcuménique participera à la prière

commune à 12h, dans l’église de la Réconciliation,

et s’exprimera à la fin de la prière.

La Chrétienté Syro-Orthodoxe Francophone de l'Eglise locale des "Chrétiens de St Thomas" en France et en Afrique sera t-elle représentée ?

- Cela dépend de vous !

ATTENTION:

Si certains jeunes et fidèles de notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone veulent  venir pour passer la journée à Taizé,prendre le déjeuner et participer à un atelier en début d’après-midi,veuillez vous inscrire au Monastère avant le lundi de Pâque:asstradsyrfr@laposte.net

pour que nous ayons le temps de prévenir la communauté accueillante.

(Les départ se feront:

*du Monastère le 24 après le déjeuner,

*de Jauldes le 24 après le déjeuner, coucher le 24 au soir à Paray Le Monial)

Pour toute personne voulant y aller individuellement, il est préférable de s’inscrire comme visiteurs de passage via le site de Taizé.

 

Eastern Orthodox Icon ~ The Last Supper:

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

----------------------------------------------

Aucun texte alternatif disponible.

"Christ est Ressuscité, en vérité, Il est vraiment Ressuscité" Alléluia, Alléluia !

Rejetons les œuvres de ténèbres et vivons dans l'amour de Dieu, Source de notre vie et l'amour du prochain...

PROGRAMME LITURGIQUE

 

(mis à jour ) pour Avril :

 

 

HEUREUSE FÊTES DE PÂQUES !

_________

 

-PARIS: 

Le Samedi 15 AVRIL

RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE de PÂQUE au Monastère  à 15h au point de rendez-nous habituel .

 

________________

NORMANDIE:

-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée par le Père Isaac du 29 Avril au soir au 1 Mai au matin (prenez Rdv avec lui 07 87 11 06 03 par sms).

-LISIEUX (Coquainvillier) , le 22 Avril (En raison de la Semaine Sainte) *

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :
DIMANCHE 2 Avril et 7 Mai, PÈLERINAGE à N-D de MISÉRICORDE et aux Sts du Kérala.* .

DIMANCHE Des "Hosanna" (RAMEAUX)le 9Avril*

DIMANCHE de PÂQUES le 16 Avril*

___________________________________________

Du 7 au 15 Mai, Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

Sanctuaires visités:

-N-D de Miséricorde,Notre-Dame de L'Epine , N-D de Houppach (Masevaux) et St Ubald (Thann/St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes), Mont St Odile, Notre-Dame de Neubois,

Notre-Dame de Thierenbach ("Route des vins"), Le 11, N-D d'Autun, - Le 12, N-D d'Espis, N-D de Toutes-Grâces et St Ubald (Vénération de la relique de St Ubald est invoqué contre toutes influences malfaisantes) 

 

Clôture des inscriptions le 23 Avril/ Offrande estimée 300 euros.

_____________________________

 

"Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. 

Qui est ce médecin ?

C'est Dieu, qui guérit et vivifie par son Verbe et sa Sagesse."

(St Théophile D'Antioche)

_____________________________

 

 

NANTES :Jeudi 18 MAI, Messe à 18h (Réception des fidèles de 9h à 17h )

ANGOULÊME (JAULDES ):
Dimanches 23 Avril  *

#PÉRIGUEUX (LA CHAPELLE FAUCHER ) :
Samedi 22  *. . .

ALSACE, SUISSE,LYONNAIS, SUD-EST :Visite pastorale (prenez Rdv ) entre le 24 (28 Messe à Belfort) et le 30, Messe dominicale à Lyon*.


 

#PARAY LE MONIAL - ALLIER/CHAROLAIS: Visite pastorale ( prenez Rdv ) entre le 1er Mai et le 3

 

 

*MESSES À 10H 30
-----------------------------------------------------
Nota bene :

Les "permanences pastorales" sont prévues pour vous assurer la proximité des sacrements
(Messes, Confessions, Onction des malades ), catéchisme, entretiens et accompagnements spirituels , prières de délivrance ( voir d'exorcismes ) ou de guérison intérieure . 
(RÉCEPTION SUR RDV) en fonction de la région où vous vivez

______________________________________________

______________________________________________

NOS PELERINAGES :

+++

Pèlerinage Marial du "Mois de Marie".

 

Du 7 au 15 Mai. 

 

En chemin avec Notre-Dame et St Ubald, des

 

Sanctuaires d'Alsace au Sud-Ouest.

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

MAI, PÈLERINAGE MARIAL DU "MOIS DE MARIE" DE L'ALSACE AU SUD-OUEST. / DU 7 AU 15 MAI / INSCRIVEZ-VOUS VITE !

 

Basilique Notre-Dame de l'Epine.JPG

 

+++

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA

 

Du 7 au 16 Octobre 2017

 

Programme et inscription, cliquez ci dessous:

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St

Thomas" à FATIMA

 

+++

_________________________________

L’image contient peut-être : 3 personnes

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

(SS Ignatius Aprem II)

Note:
Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité
des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien
et la paix du monde.
¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil
des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles ,
nous n'exigeons aucun fixe.
Les offrandes sont libres et non
obligatoires.
Toute offrande fait cependant l'objet d'une
déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre
revenu). Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, Moniale ( 06.17.51.25.73).

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

CONFIER DES INTENTIONS DE

 

PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST

 

SIMPLE...

 

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères

 

humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le

 

"premier né d'une multitude de frères" et  à Son amour pour tous les hommes…

 

A  travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour

 

l’humanité.

 

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet

 

immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une

 

intention de prière en l'envoyant à l'adresse

 

suivante:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Par St Augustin

(354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église 
2ème homélie pour la Nuit Sainte ; PLS 2, 549-552 ; Sermon Morin Guelferbytanus 5 (trad. coll. Icthus 10, p. 197s) 



 

La nuit qui nous délivre du sommeil de la mort

 

Frères, veillons, car jusqu'à cette nuit le Christ est demeuré dans la tombe.

C'est en cette nuit qu'est survenue la résurrection de sa chair.

Sur la croix elle a été en butte aux railleries ;aujourd'hui, les cieux et la terre l'adorent.

Cette nuit fait partie déjà de notre dimanche. Il fallait bien que le Christ ressuscite la nuit, car sa résurrection a illuminé nos ténèbres...

Comme notre foi, fortifiée par la résurrection du Christ, chasse tout sommeil, ainsi cette nuit, illuminée par nos veilles, se remplit de clarté.

Elle nous fait espérer, avec l'Église répandue sur toute la terre, de ne point être surpris dans la nuit.

(Mc 13,33) 

Chez tant de peuples que cette fête, partout si solennelle, rassemble au nom du Christ, le soleil s'est couché — mais le jour n'est pas tombé ; les clartés du ciel ont fait place aux clartés de la terre...

Celui qui nous a donné la gloire de son nom (Ps 28,2) a aussi illuminé cette nuit.

Celui à qui nous disons

« Tu illumines mes ténèbres » (Ps 18,29), répand sa clarté dans nos cœurs.

Comme nos yeux éblouis contemplent ces flambeaux brillants, ainsi notre esprit éclairé nous fait voir combien cette nuit est lumineuse –- cette sainte nuit où le Seigneur a commencé en sa propre chair la vie qui ne connaît ni sommeil ni mort !

Dimanche de Pâques. Résurrection de Notre-Seigneur.

L’image contient peut-être : 1 personne

Kyomtho (Pâques) à Koodosh Edtho

Dimanche,Pâques,Résurrection,Notre Seigneur,Jésus-Christ

Soirée

    • Saint-Marc 16: 1 – 8 :

01 Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus.

02 De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil.

03 Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? »

04 Levant les yeux, elles s’aperçoivent qu’on a roulé la pierre, qui était pourtant très grande.

05 En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de frayeur.

06 Mais il leur dit : « Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé.

07 Et maintenant, allez dire à ses disciples et à Pierre : “Il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit.” »

08 Elles sortirent et s’enfuirent du tombeau, parce qu’elles étaient toutes tremblantes et hors d’elles-mêmes. Elles ne dirent rien à personne, car elles avaient peur.

    •  

Aucun texte alternatif disponible.

Minuit

    • Saint-Luc 24: 1-12 :

01 Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés.

02 Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau.

03 Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.

04 Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant.

05 Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ?

06 Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée :

07 “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.” »

08 Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites.

09 Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres.

10 C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres.

11 Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas.

12 Alors Pierre se leva et courut au tombeau ; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé.

Matin

  • Saint Jean 20: 1-18 :

01 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.

02 Il était au commencement auprès de Dieu.

03 C’est par lui que tout est venu à l’existence, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.

04 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;

05 la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.

06 Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.

07 Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.

08 Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

09 Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.

10 Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu.

11 Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu.

12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom.

13 Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.

14 Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

15 Jean le Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « C’est de lui que j’ai dit : Celui qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était. »

16 Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce ;

17 car la Loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

18 Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître.

 

"Fasting and self-control are a double wall of defense and whoever lives within them enjoys great peace." (St. Gregory Palamas "In the Time of Fasting and Prayer" (Homily 9))

Célébration de la Sainte Croix

  • Isaïe 60: 17-22 :

17 Au lieu de bronze, je ferai venir de l’or, au lieu de fer, je ferai venir de l’argent, au lieu de bois, du bronze, au lieu de pierres, du fer. Je te donnerai, comme surveillants, la paix, comme gouvernants, la justice.

18 On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, de ravages ni de ruines dans tes frontières. Tu appelleras tes remparts « Salut », et tes portes « Louange ».

19 Le jour, tu n’auras plus le soleil comme lumière, et la clarté de la lune ne t’illuminera plus : le Seigneur sera pour toi lumière éternelle, ton Dieu sera ta splendeur.

20 Ton soleil ne se couchera plus, et la lune pour toi ne disparaîtra plus ; car le Seigneur sera pour toi lumière éternelle, et les jours de ton deuil seront accomplis.

21 Ton peuple ne comptera que des justes ; ils posséderont le pays pour toujours, eux, ce rejeton que j’ai planté, ouvrage de mes mains qui manifeste ma splendeur.

22 Le plus petit deviendra un millier, le plus chétif, une nation puissante. Moi, le Seigneur, je hâterai cela au temps voulu.

  •  
  • I Pierre 5: 5-14 :

05 De même, vous les jeunes gens, soyez soumis aux anciens. Et vous tous, les uns envers les autres, prenez l’humilité comme tenue de service. En effet, Dieu s’oppose aux orgueilleux, aux humbles il accorde sa grâce.

06 Abaissez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève en temps voulu.

07 Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous.

08 Soyez sobres, veillez : votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer.

09 Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances.

10 Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute grâce, lui qui, dans le Christ Jésus, vous a appelés à sa gloire éternelle, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

11 À lui la souveraineté pour les siècles. Amen.

12 Par Silvain, que je considère comme un frère digne de confiance, je vous écris ces quelques mots pour vous exhorter, et pour attester que c’est vraiment dans la grâce de Dieu que vous tenez ferme.

13 La communauté qui est à Babylone, choisie comme vous par Dieu, vous salue, ainsi que Marc, mon fils.

14 Saluez-vous les uns les autres par un baiser fraternel. Paix à vous tous, qui êtes dans le Christ.

  •  
  • Romains16: 1-16 :

01 Je vous recommande Phébée notre sœur, ministre de l’Église qui est à Cencrées ;

02 accueillez-la dans le Seigneur comme il convient à des fidèles ; aidez-la en toute affaire où elle aurait besoin de vous, car elle a prêté assistance à beaucoup de gens, de même qu’à moi.

03 Saluez de ma part Prisca et Aquilas, mes compagnons de travail en Jésus Christ,

04 eux qui ont risqué leur tête pour me sauver la vie ; je ne suis d’ailleurs pas seul à leur être reconnaissant, toutes les Églises des nations le sont aussi.

05 Saluez l’Église qui se rassemble dans leur maison. Saluez mon cher Épénète, qui fut le premier à croire au Christ dans la province d’Asie.

06 Saluez Marie, qui s’est donné beaucoup de peine pour vous.

07 Saluez Andronicos et Junias qui sont de ma parenté. Ils furent mes compagnons de captivité. Ce sont des apôtres bien connus ; ils ont même appartenu au Christ avant moi.

08 Saluez Ampliatus, qui m’est cher dans le Seigneur.

09 Saluez Urbain, notre compagnon de travail dans le Christ, et mon cher Stakys.

10 Saluez Apellès, qui a fait ses preuves dans le Christ. Saluez les gens de chez Aristobule.

11 Saluez Hérodion qui est de ma parenté. Saluez les gens de chez Narcisse, ceux qui croient au Seigneur.

12 Saluez Tryphène et Tryphose, elles qui se donnent de la peine dans le Seigneur. Saluez la chère Persis, qui s’est donné beaucoup de peine dans le Seigneur.

13 Saluez Rufus, choisi par le Seigneur, et sa mère qui est aussi la mienne.

14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux.

15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympas, et tous les fidèles qui sont avec eux.

16 Saluez-vous les uns les autres par un baiser de paix. Toutes les Églises du Christ vous saluent.

  •  
  • Saint-Jean 14: 27 :
  • 27 Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
  •  15:
  • 15 Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.
  •  11 :
  • 11 Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
  •  15 :
  • 15 Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.

o    17-19 :

o    17 l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous.

o    18 Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous.

o    19 D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi.    

  •  
  •  

Samedi Saint et Dimanche de Pâques 2016 (Lectionnaire accordé au Calendrier Liturgique de l'Eglise Orthodoxe Malankare)

  • Avant le Saint Qurbana :

o    Lévitique 23: 26 – 32 :

o    26 Le Seigneur parla à Moïse et dit :

o    27 « C’est le dixième jour du septième mois qui sera le jour du Grand Pardon. Vous tiendrez une assemblée sainte, vous ferez pénitence, et vous présenterez de la nourriture offerte pour le Seigneur.

o    28 En ce jour même, vous ne ferez aucun travail, car c’est jour de Grand Pardon où l’on accomplit sur vous le rite d’expiation devant le Seigneur votre Dieu.

o    29 Quiconque ne fera pas pénitence ce jour-là sera retranché de son peuple ;

o    30 quiconque fera quelque travail ce jour-là, je le supprimerai du milieu de son peuple.

o    31 Vous ne ferez aucun travail. C’est un décret perpétuel pour toutes vos générations, partout où que vous habitez.

o    32 Ce sera pour vous un sabbat, un sabbat solennel : vous ferez pénitence. Le neuvième jour du mois, depuis le soir jusqu’au soir suivant, vous observerez le repos sabbatique. »

  •  

Isaïe 60: 1-7 :

01 Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.

02 Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît.

03 Les nations marcheront vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore.

04 Lève les yeux alentour, et regarde : tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ; tes fils reviennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche.

05 Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations.

06 En grand nombre, des chameaux t’envahiront, de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha. Tous les gens de Saba viendront, apportant l’or et l’encens ; ils annonceront les exploits du Seigneur.

07 Tous les troupeaux de Qédar s’assembleront chez toi, avec les béliers de Nebayoth pour ton service : sur mon autel, ils seront présentés en sacrifice agréable, et je donnerai son éclat à la maison de ma splendeur.

  •  11-16 :

11 On tiendra toujours tes portes ouvertes, elles ne seront jamais fermées, ni de jour ni de nuit, afin qu’on fasse entrer chez toi les richesses des nations et les rois avec leur suite.

12 Car nation ou royaume qui ne te servirait pas périra ; ces nations-là seront entièrement dévastées.

13 La gloire du Liban viendra chez toi : cyprès, orme et mélèze ensemble, pour faire resplendir le lieu de mon sanctuaire ; et ce lieu où je pose mes pieds, je le glorifierai.

14 Les fils de ceux qui t’humiliaient viendront se courber devant toi ; tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds. Ils t’appelleront « Ville du Seigneur », « Sion du Saint d’Israël ».

15 Alors que tu étais délaissée, haïe, sans personne qui passe, je ferai de toi la fierté des siècles, une joie de génération en génération.

16 Tu suceras le lait des nations, tu te gorgeras de la richesse des rois, et tu sauras que moi, le Seigneur, je suis ton Sauveur, ton rédempteur, Force de Jacob.

  •  
  •  61: 10 :
  • 10 Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.
  • 62: 5 :
  • 05 Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu.
  •  
  • Joël: 2 : 21 :
  •  
  • 21 Ô terre, ne crains plus ! exulte et réjouis-toi ! Car le Seigneur a fait de grandes choses.
  • 3 :
  • 03 Devant lui, un feu dévore ; derrière lui, une flamme consume. Devant lui, le pays, comme un jardin d’Éden ; derrière lui, un désert désolé. Il n’y a rien qui lui échappe.
  •  

L’image contient peut-être : texte

Par St Grégoire le Grand

(v. 540-590-604), pape et docteur de l'Église 
Homélies sur les évangiles, 21, 5-6; PL 76, 1172 (trad. Véricel, Les Pères commentent, p. 341) 

 

« Allez dire à ses disciples : ' Il est ressuscité et il vous précède en Galilée ; c'est là que vous le verrez' » (Mt 28,7)
 
 

 

 

 

C'est volontairement qu'il est dit : 

« Il vous précède en Galilée : là vous le verrez, comme il vous l'a dit. » 

Galilée veut dire « fin de la captivité ». 

Le Rédempteur, lui, était déjà passé de la passion à la résurrection, de la mort à la vie, du châtiment à la gloire, de la corruption à l'incorruptibilité. 

Mais si les disciples, après la résurrection, le voient d'abord en Galilée, c'est que, plus tard, nous ne contemplerons, dans la joie, la gloire de sa résurrection que si nous quittons nos vices pour les sommets de la vertu. 

Il y a un déplacement à faire : si la nouvelle est connue au sépulcre, c'est ailleurs que le Christ se montre... 

Il y avait deux vies ; nous en connaissions une, mais pas l'autre. 

Il y avait une vie mortelle et une immortelle, une corruptible et l'autre incorruptible, une de mort et l'autre de résurrection. Alors vint le Médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme Jésus Christ (1Tm 2,5), 

qui se chargea de la première vie et nous révéla l'autre, qui perdit l'une en mourant et nous révéla l'autre en ressuscitant. 

S'il nous avait promis, à nous qui connaissions la vie mortelle, une résurrection de la chair sans nous en donner une preuve palpable, qui aurait pu ajouter foi en ses promesses ?

  • Quadisha Qurbana (Ste Messe) :
  •  
    • Actes 2: 22 -36 :

22 Hommes d’Israël, écoutez les paroles que voici. Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes.

23 Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies.

24 Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir.

25 En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume : Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche : il est à ma droite, je suis inébranlable.

26 C’est pourquoi mon cœur est en fête, et ma langue exulte de joie ; ma chair elle-même reposera dans l’espérance :

27 tu ne peux m’abandonner au séjour des morts ni laisser ton fidèle voir la corruption.

28 Tu m’as appris des chemins de vie, tu me rempliras d’allégresse par ta présence.

29 Frères, il est permis de vous dire avec assurance, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous.

30 Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui.

31 Il a vu d’avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n’a pas été abandonné à la mort, et sa chair n’a pas vu la corruption.

32 Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.

33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez.

34 David, en effet, n’est pas monté au ciel, bien qu’il dise lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite,

35 jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds.”

36 Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. »

  •  
  • I Corinthiens 15: 1 – 19 :

01 Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon,

02 c’est par lui que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants.

03 Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures,

04 et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures,

05 il est apparu à Pierre, puis aux Douze ;

06 ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois – la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont endormis dans la mort –,

07 ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres.

08 Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis.

09 Car moi, je suis le plus petit des Apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé Apôtre, puisque j’ai persécuté l’Église de Dieu.

10 Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu, et sa grâce, venant en moi, n’a pas été stérile. Je me suis donné de la peine plus que tous les autres ; à vrai dire, ce n’est pas moi, c’est la grâce de Dieu avec moi.

11 Bref, qu’il s’agisse de moi ou des autres, voilà ce que nous proclamons, voilà ce que vous croyez.

12 Nous proclamons que le Christ est ressuscité d’entre les morts ; alors, comment certains d’entre vous peuvent-ils affirmer qu’il n’y a pas de résurrection des morts ?

13 S’il n’y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n’est pas ressuscité.

14 Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre proclamation est sans contenu, votre foi aussi est sans contenu ;

15 et nous faisons figure de faux témoins de Dieu, pour avoir affirmé, en témoignant au sujet de Dieu, qu’il a ressuscité le Christ, alors qu’il ne l’a pas ressuscité si vraiment les morts ne ressuscitent pas.

16 Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n’est pas ressuscité.

17 Et si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est sans valeur, vous êtes encore sous l’emprise de vos péchés ;

18 et donc, ceux qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

19 Si nous avons mis notre espoir dans le Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes.

  •  
  • Saint Matthieu 28: 1-20 :

01 Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre.

02 Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus.

03 Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige.

04 Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts.

05 L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.

06 Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait.

07 Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.” Voilà ce que j’avais à vous dire. »

08 Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.

09 Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui.

10 Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

11 Tandis qu’elles étaient en chemin, quelques-uns des gardes allèrent en ville annoncer aux grands prêtres tout ce qui s’était passé.

12 Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme

13 en disant : « Voici ce que vous direz : “Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions.”

14 Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. »

15 Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions. Et cette explication s’est propagée chez les Juifs jusqu’à aujourd’hui.

16 Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.

17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.

18 Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.

19 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,

20 apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et intérieur

Par Saint Hésychius

(? - vers 451), moine, prêtre 
1ère homélie pour Pâques (trad. cf SC 189, p. 63) 

 

« Voici la nuit où le Christ, brisant les liens de la mort, s'est relevé, victorieux » (Exultet)

 

      Le ciel brille quand il est éclairé par le chœur des étoiles, et l'univers brille plus encore quand se lève l'étoile du matin.

Mais cette nuit resplendit maintenant moins de l'éclat des astres que de sa joie devant la victoire de notre Dieu et Sauveur.

« Gardez courage , dit-il en effet, moi, je suis vainqueur du monde » (Jn 16,33).

Après cette victoire de Dieu sur l'ennemi invisible, nous aussi nous remporterons certainement la victoire sur les démons.

Demeurons donc près de la croix de notre salut, afin de cueillir les premiers fruits des dons de Jésus.

Célébrons cette nuit sainte avec des flambeaux sacrés ; faisons monter une musique divine, chantons une hymne céleste.

Le « Soleil de justice » (Ml 3,20), notre Seigneur Jésus Christ, a illuminé ce jour pour le monde entier, il s'est levé au moyen de la croix, il a sauvé les croyants. 

      Notre assemblée, mes frères, est une fête de victoire, la victoire du Roi de l'univers, fils de Dieu. 

Aujourd'hui le diable a été défait par le Crucifié et toute l'humanité est remplie de joie par le Ressuscité.

Ce jour crie :

-« Aujourd'hui, j'ai vu le Roi du ciel, ceint de lumière, monter au-dessus de l'éclair et toute clarté, au-dessus du soleil et des eaux, au-dessus des nuées ».

Il a été caché d'abord dans le sein d'une femme, puis au sein de la terre, sanctifiant d'abord ceux qui sont engendrés, ensuite rendant la vie par sa résurrection à ceux qui sont morts, car « voilà que souffrance, douleur d'enfantement et gémissement se sont enfuis » (Is 35,10). 

      Aujourd'hui, par ce Ressuscité, le paradis est ouvert, Adam est rendu à la vie, Ève est consolée, l'appel est entendu, le Royaume est préparé, l'homme est sauvé, le Christ est adoré.

Il a foulé aux pieds la mort, a fait prisonnier ce tyran, a dépouillé le séjour des morts.

Il monte aux cieux, victorieux comme un roi, glorieux comme un chef, et il dit à son Père :

« Me voici, ô Dieu, avec les enfants que tu m'as donnés »

(He 2,13).

Gloire à lui, maintenant et dans les siècles des siècles.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et feu

Biens chers amis, Aloho m'barekh

 

Christ est ressuscité Alléluia !

Il est vraiment ressuscité, ainsi qu’Il l’avait promis,

Alléluia, Alléluia, Alléluia !

 

Cette année, devrait être un grand bonheur:
-Tous les Chrétiens fêtent les Fêtes Pascales dans l'unanimité.
Hélas, notre bonheur est endeuillé par les conséquences des atteintes diaboliques à l'encontre de nos frères Coptes Orthodoxes et Chrétiens outragés ailleurs dans le monde.

 

 

 

Le Christ Soleil de Justice Se lève pour écarter les ténèbres et répandre Sa Lumière, Il a vaincu la mort et le pouvoir de Satan.

 

« Maintenant le diable se tient vers l’occident, grinçant des dents, s’arrachant les cheveux, se tordant les bras, se mordant les lèvres, hurlant, comme un fou, sa solitude, ne pouvant croire à votre libération*.

Le Christ vous met face-à-face avec le diable pour que, après l’avoir renié et soufflé sur lui, vous puissiez entamer le combat contre lui.

Le diable se tient vers l’occident parce que là commencent les ténèbres. Renoncez à lui et soufflez.

 

Ensuite tournez-vous vers l’orient et joignez-vous au Christ. » 

(Sacramentaire de Constantinople)

 

Demain au Dimanche de Pâque, une fidèle Romaine-Catholique fait le choix d'entrer dans notre Eglise Syro-Orthodoxe Francophone par la Chrismation lors de la Messe de 10h30, exprimant, après s'y être préparée dans l'étude et la prière, sa volonté de rejoindre la Tradition Apostolique telle que véhiculée par nos Eglises Orthodoxes Orientales.

 

Veuillez prier pour elle et les Catéchumènes qui se préparent au Saint Baptême. Merci de les accompagner  de votre amour fraternel.

 

En cette période difficile nombreux sont ceux qui seraient tentés de succomber à une tentation de peur et de repli communautaire.

Je sais, c’est facile à dire, mais tout de même :

 

-Confiance, le Christ est vainqueur !

 

Ne cédons pas à cette peur qui tend à nous faire perdre la paix et nous dresser les uns contre les autres…

Confiance en Celui qui est notre Rocher !

 

Prions, souffrons et sachons nous taire, dans le silence contemplatif nous obtiendrons tout ce dont nous avons besoin…

 

 

Fils et filles de l’Eglise, comportons nous en enfants de lumière pour rendre témoignage à Celui qui vient réconcilier tous les êtres et tout récapituler en Lui, le Christ Roi des Martyrs, le Christ Prince de la Paix.

 

« La ligne qui sépare le bien du mal ne passe pas entre les États, ni entre les partis politiques. Mais elle travers le cœur de chaque être humain." 

( Alexandre Soljénitsine) 

 

Réjouissons-nous aujourd’hui et soyons dans l’allégresse, fortifions-nous dans la foi

« Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat » !

 

Que la Mère de Miséricorde, la Vierge sage et fidèle, que les Saints de France et de notre Tradition Syriaque Orthodoxe du Kerala : Koorilose, Grégorios,etc…, nous accompagnent de leur fraternelle intercession eux qui, en l’attente de la Résurrection finale reposent dans le Christ Ressuscité, Lui notre Chef !

 

Votre fidèlement dans la prière à vos intentions et le zèle pastoral, implorant pour moi-même, mes confrères et l’ensemble de la Métropolie (Archidiocèse) vos prières fraternelles et aimantes.

Bonnes et Saintes Fêtes de Pâques à tous et chacun, qu'Il règne en nos vies pour pacifier le monde ! Aloho m'barekh(Dieu vous bénisse) !

 

+Métropolite Mor Philipose-Mariam, Brévilly ce 15.IV.2017

 

SaintAbrahamMarKoorilose.BAVA

*Vous comprenez bien qu’il ne s’agit que d’analogies pour exprimer sa détresse face à sa défaite. En effet, pur esprit, un ange, déchu ou non, ne saurait avoir ni dents, ni cheveux, etc…

 

 

 

 

parumala_therumeni

 

 
 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de Pâque"

Dear friends, Aloho m'barekh

Christ is risen Hallelujah!
He has truly risen, as He promised,
Alleluia, Alleluia, Alleluia!

Christ the Sun of Justice Rises to remove darkness and spread His light, He has conquered death and the power of Satan.

"Now the devil is standing towards the west, grinding his teeth, tearing his hair, twisting his arms, biting his lips, howling like a madman, his loneliness, unable to believe in your liberation."
Christ puts you face to face with the devil so that, after having denied it and blown on him, you can begin the fight against him.
The devil stands in the west because the darkness begins there. Renounce him and blow.
Then turn to the east and join Christ. "
(Sacramentary of Constantinople)

Tomorrow at Easter Sunday, a faithful Roman Catholic makes the choice to enter our Francophone Syro-Orthodox Church by the Chrismation at the Mass of 10:30, expressing, after having prepared there in study and prayer, His desire to join the Apostolic Tradition as conveyed by our Oriental Orthodox Churches.

Please pray for her and the Catechumens who are preparing for Saint Baptism. Thank you for accompanying them with your brotherly love.

In this difficult period, many would be tempted to succumb to a temptation of fear and community withdrawal.
I know, it's easy to say, but all the same:

-Confidence, Christ is victorious!

Let us not yield to this fear which tends to make us lose peace and stand up against each other ...
Trust in Him who is our Rock!

Let us pray, suffer and be silent, in contemplative silence we will obtain all that we need ...

Sons and daughters of the Church, let us act as children of light to bear witness to Him who comes to reconcile all beings and to recapitulate everything in Him, Christ the King of Martyrs, Christ the Prince of Peace.

"The line between right and wrong does not pass between states, nor between political parties. But it goes through the heart of every human being. "
(Alexander Solzhenitsin)

Let us rejoice today and be glad, let us fortify ourselves in faith
"Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat"!

That the Mother of Mercy, the wise and faithful Virgin, that the Saints of France and of our Orthodox Syrian Tradition of Kerala: Koorilose, Gregoryos, etc ..., accompany us with their fraternal intercession them who, in anticipation of the Final Resurrection Rest in the Risen Christ, our Chief!

Your faithfulness in prayer to your intentions and pastoral zeal, imploring for yourselves, my confreres and the whole of Metropolis (Archdiocese) your fraternal and loving prayers.
Good and holy Easter celebrations to all and everyone, that He reigns in our lives to pacify the world! Aloho m'barekh (God bless you)!

+ Metropolitan Mor Philipose-Mariam, Brévilly this 15.IV.2017

But those who are satisfied with what they have, and pleased with their own possessions, and do not have their eyes on the substance of others, even if they are the poorest of all, should be considered the richest of all. For whoever has no need of others' property but is happy to be self-sufficient is the most affluent of all." (St. John Chrysostom)

 

L’image contient peut-être : texte

 

 Le Christ est ressuscité d’entre les morts,

Lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis.

resurrection640

 

Partager cet article

Repost 0

Recherche

Liens