Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 22:30

L’image contient peut-être : 1 personne

« En cette veille et dans l'attente du matin, * Seigneur, nous Vous crions: Prenez pitié et sauvez-nous, * car Vous êtes en vérité notre Dieu, * nous n'en connaissons nul autre que Vous. »

Vierge pure, ton sépulcre * témoigne en même temps * de ton ensevelissement * et de ton passage corporel vers les cieux.

Chœurs des vierges, chantez, * jeunes gens, avec les princes et les anciens, * glorifiez la Dormition * de la Mère de Dieu.

Par ta mort  tu es passée * vers les demeures immortelles du ciel, * toi qui avais mis à mort notre Ennemi, * Toute-pure, par ton enfantement divin.

Ils firent cercle autour de toi, * les chœurs des Apôtres choisis par Dieu, * et sur des paroles d'adieu, * notre Dame, ils chantèrent ton départ.

Plein de sagesse, il t'a plu * de marcher à la suite du Seigneur, * puisque tu étais déjà prêt * à cheminer sur ses voies.

Prophète inspiré, tu as saisi * que le salut à venir * viendrait de la Judée * pour l'ensemble des nations.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit

D'avance tu annonças, * divin Prophète, au cours d'une vision * la grâce vers laquelle devait se réfugier * la multitude des peuples sauvés.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amîn

Divine Mère, pour le Seigneur * tu fus le lieu dont il sortit * lorsque de l'erreur * il sauva le monde entier."

Aucun texte alternatif disponible.

Na véspera e em antecipação da manhã, Senhor, clamamos Você tem piedade e salva-nos, * para você são verdadeiramente nosso Deus, * sabemos de ninguém, mas você. "
pura Virgem, tua sepultura testamento * juntos * * enterro de seu corpo e sua passagem para o céu.
coros virgens cantar, as pessoas * jovens, com os príncipes e dos anciãos * * glorificar o Dormição da Mãe de Deus.
Por sua morte vai embora * para as mansões imortais do céu, * você que matou o nosso inimigo, * Qualquer pura, pelo seu nascimento divino.
Eles formaram um círculo ao seu redor, * os coros dos Apóstolos escolhidos por Deus, * e as palavras de despedida, * Nossa Senhora, eles cantaram sua partida.
Cheio de sabedoria, aprouve a ti * de andar com o Senhor, * porque * você estava pronto para andar em seus caminhos.
profeta inspirado, tomaste * que a salvação viria pela frente * da Judéia * para todas as nações.
Glória ao Pai e do Filho e do Espírito Santo
Com antecedência annonças você, divina Profeta * durante * a visão da graça à qual deve se refugiar * a multidão de pessoas salvas.
Agora e sempre e sempre e sempre. Amin
Mãe de Deus, pois o Senhor * você fosse o lugar de onde ele emergiu * quando * o erro que ele salvou o mundo.

L’image contient peut-être : 1 personne

"On this watch and in the expectation of the morning, Lord, we cry out to you: Take pity and save us, for you are indeed our God, we know none but You. "
Pure Virgin, your sepulcher * testifies at the same time * to your burial and your bodily passage to the heavens.
Choirs of the virgins, sing with the princes and elders, glorify the dormition of the Mother of God.
By thy death thou hast passed unto the immortal dwellings of heaven, thou who put our Enemy to death, Pure-pure, by thy divine birth.
They circled around you, the choruses of the Apostles chosen by God, and on our farewell words our Lady they sang your departure.
Full of wisdom, it pleased you to walk after the Lord, since you were already ready to walk in his ways.
Inspired prophet, you have grasped that the salvation to come would come from Judea * for all nations.
Glory to the Father and the Son and the Holy Spirit
In advance you proclaimed, "Divine Prophet, in the course of a vision, the grace towards which the multitude of the saved people must flee.
Now and forever and for ever and ever. Amin
Divine Mother, for the Lord, thou wast the place from which he came forth, when by error he saved the whole world.

 

Livre de l'Ecclésiastique 24,17-21.

Comme la vigne, j'ai produit des fleurs d'une agréable odeur, et mes fleurs ont donné des fruits de gloire et de richesse. Je suis la mère du pur amour, de la crainte, de la science et de la sainte espérance. En moi est toute la grâce de la voie et de la vérité, en moi toute l'espérance de la vie et de la vertu. 
Venez à moi, vous tous qui me désirez, et rassasiez-vous de mes fruits. 
Car mon souvenir est plus doux que le miel, et ma possession plus douce que le rayon de miel. 
Ceux qui me mangent auront encore faim, et ceux qui me boivent auront encore soif. 
Celui qui m'écoute n'aura jamais de confusion, et ceux qui agissent par moi ne pécheront point. 
Ceux qui me font connaître auront la vie éternelle.

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,27-28.

En ce temps-là, tandis que Jésus parlait à la foule, une femme élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui vous a porté, et les mamelles que vous avez sucées ! 
Mais il lui dit : " Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! " 

 



Par Saint Irénée de Lyon

(v. 130-v. 208), évêque, théologien et martyr 
Contre les hérésies, III, 22 (trad. SC 211, p. 439 rev.) 

 

Nous sommes ses frères parce que sa mère a entendu la parole et l'a mise en pratique

 

La Vierge Marie a été obéissante quand elle a dit : « Voici ta servante, Seigneur ; qu'il me soit fait selon ta parole » (Lc 1,38).

Ève, au contraire, avait été désobéissante ; elle avait désobéi lorsqu'elle était encore vierge...

De même donc qu’Ève, en désobéissant, est devenue cause de mort pour elle-même et pour tout le genre humain, de même Marie, ayant pour époux celui qui lui avait été destiné par avance et cependant vierge, est devenue, en obéissant, cause de salut pour elle-même et pour tout le genre humain...

Car ce qui a été lié ne peut être délié que si l'on refait en sens inverse les boucles du nœud ; c'est de la sorte qu'un premier lien est dénoué par un second et que le second tient lieu de dénouement à l'égard du premier. 

C'est pourquoi le Seigneur disait que les premiers seraient les derniers, et les derniers les premiers (Mt 19,30).

Le prophète aussi affirme la même chose en disant : « Au lieu de pères qu'ils étaient, ils sont devenus tes fils » (Ps 44,17).

Car le Seigneur, en devenant « le Premier-né des morts » et en recevant dans son sein les anciens pères, les a fait renaître à la vie de Dieu, devenant lui-même « le principe des vivants » (Col 1,18) parce qu'Adam était devenu le principe des morts.

C'est aussi pourquoi Luc a commencé sa généalogie par le Seigneur, pour la faire remonter de celui-ci jusqu'à Adam (Lc 3,23s), indiquant par là que ce ne sont pas les pères qui ont donné la vie au Seigneur, mais lui au contraire qui les a fait renaître dans l’Évangile de vie.

Ainsi également le nœud de la désobéissance d'Ève a été dénoué par l'obéissance de Marie, car ce que la vierge Ève avait lié par son incrédulité, la Vierge Marie l'a délié par sa foi.

Resultado de imaxes para Theotokos

Por Santo Irineu

(V. 130-c. 208), Bishop, teólogo e mártir
Contra heresias, III, 22, (Proc. SC 211, p. 439 rev.)


Somos irmãos porque sua mãe ouviu a palavra e colocá-lo em prática


A Virgem Maria foi obediente quando ela disse: "Aqui está o teu servo, Senhor; -se em mim segundo a tua palavra "(Lc 1,38).

Eva, no entanto, foi desobediência; ela tinha desobedecido quando ela ainda era virgem ...

Como depois Eva, desobedecendo tornou-se causa de morte para si e para toda a humanidade, para que Maria, cujo marido era aquele que tinha concebido com antecedência e ainda é virgem, tornou-se, obedecendo causa de salvação para si mesma e para toda a humanidade ...

Para o que foi amarrado não pode ser solto se novamente reverter laços do nó; Esta é a maneira que a primeira ligação seja resolvido por um segundo, eo segundo toma o lugar de liquidação em relação à primeira.

É por isso que o Senhor disse que o primeiro seria o último, eo último primeiro (Mt 19,30).

O profeta também diz a mesma coisa, dizendo: "Em vez de pais que eram, eles se tornaram o teu filho" (Sl 44,17).

Porque o Senhor, tornando-se "o primogênito dentre os mortos" e receber no seu seio os pais antigos, trouxe de volta à vida a Deus, tornando-se a si mesmo "o princípio da vida" (Col 1,18) porque Adão tinha se tornado o princípio dos mortos.

É também por isso Lucas começou sua genealogia com o Senhor, para compensar a Adão (Lc 3,23s), indicando que estes não são os pais que deram vida ao Senhor mas em vez disso, torna renascido no Evangelho vivo.

Assim também desobediência a de Eva foi desatado pela obediência nó de Maria, porque o que a virgem Eva tinha ligado pela incredulidade, a Virgem Maria afrouxou por sua fé.

Икона Божией Матери «Аз есмь с вами, и никтоже на вы» (Леушинская)

By Saint Irénée from Lyon

(V. 130-v. 208), bishop, theologian and martyr
Against the heresies, III, 22 (SC 211, p.


We are his brothers because his mother heard the word and put it into practice


The Virgin Mary was obedient when she said, "Behold, thy handmaid, O Lord; Let it be done to me according to your word "(Lk 1:38).

Eve, on the contrary, had been disobedient; She had disobeyed when she was still a virgin.

Just as Eve, in disobedience, became the cause of death for herself and for the whole human race, so Mary, having as her spouse the one who had been destined for her in advance and yet virgin, became obedient , Cause of salvation for herself and for all the human race ...

For what has been bound can be loosened only if the loops of the knot are reversed in the opposite direction; It is in this way that a first link is untied by a second and that the second is the place of denouement with respect to the first.

Therefore the Lord said that the former would be the last, and the last the first (Mt 19,30).

The prophet also affirms the same thing, saying, "Instead of fathers they were, they became your sons" (Ps 44,17).

The Lord, by becoming "the firstborn of the dead" and by receiving in his bosom the ancient fathers, made them reborn in the life of God, becoming "the principle of the living" (Col 1,18) Because Adam had become the principle of the dead.

This is also why Luke began his genealogy by the Lord, to bring it up to Adam (Lk 3: 23), indicating that it was not the fathers who gave life to the Lord , But on the contrary, which made them reborn in the Gospel of life.

Thus also the knot of Eve's disobedience was untied by Mary's obedience, for what the virgin Eve had bound by her unbelief, the Virgin Mary loosened by her faith.

 



Il peut advenir qu'un homme semble garder le silence, mais si son coeur juge les autres, alors en réalité il ne cesse de parler.
saint Pimen le Grand

Pode acontecer que um homem parece permanecer em silêncio, mas se seu coração julgar os outros, por isso, na realidade, nunca pára de falar.
St. Pimen, o Grande

 

LA DORMITION DE LA MÈRE DE DIEU
par Vladimir Lossky

« La fête de la Dormition de la Mère de Dieu, connue en Occident sous le nom de l’Assomption, comprend deux moments distincts mais inséparables pour la foi de l’Église : la mort et l’ensevelissement de la Mère de Dieu ; et sa résurrection et son ascension . L’Orient orthodoxe a su respecter le caractère mystérieux de cet événement qui, contrairement à la résurrection du Christ, n’a pas fait l’objet de la prédication apostolique. En effet, il s’agit d’un mystère qui n’est pas destiné aux oreilles de " ceux de l’extérieur ", mais se révèle à la conscience intérieure de l’Église. Pour ceux qui sont affermis dans la foi en la résurrection et l’ascension du Seigneur, il est évident que, si le Fils de Dieu avait assumé sa nature humaine dans le sein de la Vierge, celle qui a servi à l’Incarnation devait à son tour être assumée dans la gloire de son Fils ressuscité et monté au ciel. Ressuscite, Seigneur, en ton repos, toi et l’Arche de ta sainteté (Ps 131, 8, qui revient à maintes reprises dans l’office de la Dormition). " Le cercueil et la mort " n’ont pas pu retenir " la Mère de la vie " car son Fils l’a transférée dans la vie du siècle futur (kondakion).

La glorification de la Mère est une conséquence directe de l’humiliation volontaire du Fils : le Fils de Dieu s’incarne de la Vierge Marie et se fait " Fils de l’homme ", capable de mourir, tandis que Marie, en devenant Mère de Dieu, reçoit la " gloire qui convient à Dieu " (vêpres, ton 1) et participe, la première parmi les êtres humains, à la déification finale de la créature. " Dieu se fit homme, pour que l’homme soit déifié " (S. Irénée, S. Athanase, S. Grégoire de Nazianze, S. Grégoire de Nysse [PG 7, 1120 ; 25, 192 ; 37, 465 ; 45, 65] et d’autres Pères de l’Église). La portée de l’incarnation du Verbe apparaît ainsi dans la fin de la vie terrestre de Marie. " La Sagesse est justifiée par ses enfants " : la gloire du siècle à venir, la fin dernière de l’homme est déjà réalisée, non seulement dans une hypostase divine incarnée, mais aussi dans une personne humaine déifiée. Ce passage de la mort à la vie, du temps à l’éternité, de la condition terrestre à la béatitude céleste, établit la Mère de Dieu au-delà de la résurrection générale et du jugement dernier, au-delà de la parousie qui mettra fin à l’histoire du monde. La fête du 15 août est une seconde Pâque mystérieuse, puisque l’Église y célèbre, avant la fin des temps, les prémices secrètes de sa consommation eschatologique. Ceci explique la sobriété des textes liturgiques qui laissent entrevoir, dans l’office de la Dormition, la gloire ineffable de l’Assomption de la Mère de Dieu (l’office de " l’Ensevelissement de la Mère de Dieu ", 17 août, d’origine très tardive, est au contraire trop explicite : il est calqué sur les matines du Samedi saint (" Ensevelissement du Christ ").

La fête de la Dormition est probablement d’origine hiérosolymitaine. Cependant, à la fin du IVe siècle, Éthérie ne la connaît pas encore. On peut supposer néanmoins que cette solennité n’a pas tardé à apparaître, puisque au VIe siècle, elle est déjà répandue partout : S. Grégoire de Tours est le premier témoin de la fête de l’Assomption en Occident (De gloria martyrum, Miracula I, 4 et 9 - PL 71, 708 et 713), où elle était célébrée primitivement en janvier. de missel de Bobbio et le sacramentaire gallican indiquent la date du 18 janvier.) Sous l’empereur Maurice (582-602) la date de la fête est définitivement fixée au 15 août (Nicéphore Calliste, Hist. Eccles., 1.XVII, c. 28 - PG, 147, 292).

Parmi les premiers monuments iconographiques de l’Assomption, il faut signaler le sarcophage de Santa Engracia à Saragosse (début du IVe siècle) avec une scène qui est très probablement celle de l’Assomption (Dom Cabrol, Dict. d’archéol. chrét., I, 2990-94) et un relief du VIe siècle, dans la basilique de Bolnis-Kapanakéi, en Georgie, qui représente l’Ascension de la Mère de Dieu et fait pendant au relief avec l’Ascension du Christ (S. Amiranaschwili, Histoire de l’art géorgien (en russe, Moscou, 1950), p. 128 ). Le récit apocryphe qui circulait sous le nom de S. Méliton (IIe siècle), n’est pas antérieur au commencement du V siècle (PG, 5, 1231-1240). Il abonde en détails légendaires sur la mort, la résurrection et l’ascension de la Mère de Dieu, informations douteuses que l’Église prendra soin d’écarter. Ainsi, S. Modeste de Jérusalem (+634), dans son " Éloge à la Dormition " - (Encomium, PG 86, 3277-3312), est très sobre dans les détails qu’il donne : il signale la présence des Apôtres " amenés de loin, par une inspiration d’en haut ", l’apparition du Christ, venu pour recevoir l’âme de sa Mère, enfin, le retour à la vie de la Mère de Dieu, " afin de participer corporellement à l’incorruption éternelle de celui qui l’a fait sortir du tombeau et qui l’a attirée à lui, de la manière que lui seul connaît ". (Patrologia Orientalis, XIX, 375-438.) L’homélie de S. Jean de Thessalonique (+vers 630) ainsi que d’autres homélies plus récentes – de S. André de Crète, de S. Germain de Constantinople, de S. Jean Damascène (PG 97, 1045-1109 ; 98, 340-372 ; 96, 700-761) – sont plus riches en détails qui entreront aussi bien dans la liturgie que dans l’iconographie de la Dormition de la Mère de Dieu.

Le type classique de la Dormition dans l’iconographie orthodoxe se borne, habituellement, à représenter la Mère de Dieu couchée sur son lit de mort, au milieu des Apôtres, et le Christ en gloire recevant dans ses bras l’âme de sa Mère. Cependant, quelquefois, on a voulu signaler également le moment de l’assomption corporelle : on y voit alors, en haut de l’icône, au-dessus de la scène de Dormition, la Mère de Dieu assise sur un trône dans la mandorle, que les anges portent vers les cieux.

Sur notre icône (Paris, XXe siècle), le Christ glorieux entouré de mandorle regarde le corps de sa Mère étendu sur un lit de parade. Il tient sur son bras gauche une figurine enfantine revêtue de blanc et couronnée de nimbe : c’est " l’âme toute lumineuse " (vêpres, stichère du ton 5) qu’il vient de recueillir. Les douze Apôtres " se tenant autour du lit, assistent avec effroi " (vêpres, stichère du ton 6) au trépas de la Mère de Dieu. On reconnaît facilement, au premier plan, S. Pierre et S. Paul, des deux côtés du lit. Sur quelques icônes, on représente en haut, dans le ciel, le moment de l’arrivée miraculeuse des Apôtres, rassemblés " des confins de la terre sur les nues " (kondakion, ton 2). La multitude d’anges présents à la Dormition forme parfois une bordure extérieure autour de la mandorle du Christ. Sur notre icône, les vertus célestes qui accompagnent le Christ sont signalées par un séraphin à six ailes. Trois évêques nimbés se tiennent derrière les Apôtres. Ce sont S. Jacques, " le frère du Seigneur ", premier évêque de Jérusalem, et deux disciples des Apôtres : Hiérothée et Denys l’Aréopagite, venus avec S. Paul (kondakion, ton 2 ; voir le passage des Noms divins du Pseudo-Denys sur la Dormition : III, 2 PG, 3, 681). Au dernier plan, deux groupes de femmes représentent les fidèles de Jérusalem qui, avec les 633 évêques et les Apôtres, forment le cercle intérieur de l’Église où s’accomplit le mystère de la Dormition de la Mère de Dieu.

L’épisode d’Athonius, un Juif fanatique qui eut les deux mains coupées par le glaive angélique, pour avoir osé toucher à la couche funèbre de la Mère de Dieu, figure sur la plupart des icônes de la Dormition. La présence de ce détail apocryphe dans la liturgie (tropaire de l’ode 3) et l’iconographie de la fête doit rappeler que la fin de la vie terrestre de la Mère de Dieu est un mystère intime de l’Église qui ne doit pas être exposé à la profanation : inaccessible aux regards de ceux de l’extérieur, la gloire de la Dormition de Marie ne peut être contemplée que dans la lumière intérieure de la Tradition. »

(Article paru dans Le Messager de l’Exarcat du Patriarcat russe en Europe occidentale, n° 27, juillet-septembre 1957.)

 

Prière d'Action de grâces après la Communion:

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

 Ô mon Jésus, je me suis approchée de vous par Marie, c'est encore par Elle que je puis vous rendre de dignes actions de grâces ; je vous offre sa ferveur et la vivacité de son amour, après ses communions. 

Je vous offre ses joies lorsqu'elle voit le don de l'Eucharistie fait à un grand nombre d'âmes. Je vous offre ses actions de grâces du temps, ses louanges éternelles. Je les fais miennes, pour m'acquitter envers vous. 

Quand je vous offrirais toutes les louanges du ciel et de la terre, aucune ne vous plaît autant qu'un soupir, qu'un regard de Marie ! Seigneur Jésus, regardez Marie, et aimez en moi son enfant sur lequel vous tracerez la ressemblance de votre Mère chérie.

Ô Marie, Jésus vous a choisie pour sa Mère, mais il vous a fait aussi notre Mère. 

Aimez-moi de cet amour maternel si doux à Jésus qui,nouvel Adam, "Fils de l'Homme", s'est fait notre Frère. Faites que je vous aime avec les sentiments filiaux de Jésus, si doux à votre cœur maternel. 

Après avoir conçu dans votre sein le Fils de Dieu, vous ne vous en êtes jamais séparée de pensée ni de sentiment ; faites que je ne me sépare jamais de Jésus ni de pensée ni de cœur, que je vive en sa présence, rapportant tout à sa gloire, que je me perde en lui, que seul il règne en moi. 

Ô Marie, par vous je puis obtenir cette grâce, par vous je la demande, et l'espère de votre maternelle bonté. 

Faites-moi souvenir en toute circonstance de demander la grâce de tellement aimer la volonté divine que je l'accomplisse avec empressement. 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

A oração de ação de graças depois da comunhão:

 Ó meu Jesus, eu me aproximei você por meio de Maria, ainda é por isso que eu posso te fazer digna de ação de graças; Eu ofereço-lhe fervor e vivacidade do seu amor depois de comunhões.

Eu ofereço a sua alegria quando vê o dom da Eucaristia faz um grande número de almas. I oferecer o seu tempo de Ação de Graças, o seu louvor eterno. Adoto para pagar minha dívida com você.

Quando eu oferecer-lhe todo o louvor do céu e da terra, não agradar tanto como um suspiro, um olhar de Maria! Senhor Jesus, olha para Maria, e gosta de mim seu filho em que você vai chamar a semelhança de sua amada mãe.

Ó Maria, Jesus escolheu você para sua mãe, mas ele fez-lo como nossa Mãe.

Ama-me de que o amor maternal tão doce Jesus, o novo Adão, "Filho do Homem", tornou-se nosso irmão. Eu te amo com sentimentos filiais de Jesus, tão doce para o seu coração maternal.

Depois de projetar seu ventre o Filho de Deus, que nunca se separar você pensamento ou sentimento; deixe-me nunca mais afastar-se Jesus ou pensamento ou coração, para que eu possa viver em sua presença, todos relacionados com a sua glória, eu me perco em ele, que ele sozinho reinado em mim.

Ó Maria, para você eu posso passar por isso, por você eu peço e espero que a sua bondade materna.

Deixe-me lembrar a todo o momento para pedir a graça do amor tão divino que eu cumprisse ansiosamente.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

Prayer of Thanksgiving after Communion:

 O my Jesus, I have come near to you by Mary; it is also through her that I can render you worthy acts of grace; I offer you his fervor and the vivacity of his love, after his communions.

I offer you her joys when she sees the gift of the Eucharist made to a great number of souls. I offer you his actions of thanksgiving of time, his eternal praises. I make them mine, to acquit me of you.

When I offer you all the praises of heaven and earth, none pleases you as much as a sigh, only a look of Mary! Lord Jesus, look at Mary, and love in me her child, on whom you will trace the likeness of your beloved Mother.

O Mary, Jesus chose you for his Mother, but he also made you our Mother.

Love me with this sweet maternal love for Jesus who, new Adam, "Son of Man," became our Brother. Make me love you with the filial feelings of Jesus, so sweet to your maternal heart.

After having conceived in your womb the Son of God, you have never separated yourself from thought or sentiment; Make me never to separate myself from Jesus, either from thought or from heart, that I live in His presence, bringing all to His glory, that I lose myself in Him, that He alone reigns within me.

O Mary, by you I can obtain this grace, through you I ask, and the hope of your maternal kindness.

Make me remember in all circumstances to ask for the grace to so love the divine will that I accomplish it with eagerness.

 

 

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

Bienheureux Guerric d'Igny 

 (v. 1080-1157), abbé cistercien . 1er Sermon pour l’Assomption, 1-4 ; SC 202 (trad. cf SC p. 415) 

 (
N-D-DE-LOURDES-3.jpg

Marie, Mère des vivants

 

« Venez vous que j'ai choisie, en vous j'établirai mon trône » (liturgie latine).

« Heureux ceux que vous avez choisis, Seigneur, ils habiteront en vos parvis » (Ps 65,5) ; bien plus, vous habiterez en eux, vous règnerez en eux et vous placerez en eux le trône de votre royauté.

Et, bien sûr, Marie est bienheureuse entre tous les bienheureux, elle qui a été choisie avant et plus que tous les autres saints.

Le Seigneur l'a choisie pour demeure, en disant :

-« Voici pour toujours le lieu de mon repos ; c'est ici que j'habiterai, car je l'ai voulu » (Ps 131,14).

Pendant neuf mois il a habité en elle ; pendant de nombreuses années il a habité avec elle et lui était soumis.

Maintenant, habitant en elle et avec elle pour toujours, d'une façon qui dépasse notre compréhension, il la rassasie de la gloire que voient les bienheureux.

Il lui donne extérieurement la gloire en son corps ; intérieurement, il imprime en elle la gloire du Verbe. 

Cette unique Vierge Mère, qui se glorifie d'avoir mis au monde le Fils unique du Père, étreint avec amour ce même Fils unique dans tous ses membres (Ep 5,30), et ne rougit pas d'être appelée la Mère de tous ceux en qui elle voit le Christ déjà formé ou en formation.

La première Ève a été appelée « mère de tous les vivants » (Gn 3,20), mais en réalité elle a été la mère de ceux qui meurent.

Et parce que cette première Ève n'a pas pu réaliser fidèlement ce que signifie son nom, c'est Marie qui a réalisé ce mystère.

Comme l'Église dont elle est le symbole, elle est la Mère de tous ceux qui renaissent à la vie.

Oui, elle est la Mère de la Vie qui fait vivre tous les hommes (Jn 11,25; 5,25s).

En mettant la Vie au monde, elle a fait naître d'une certaine manière à une vie nouvelle tous ceux qui devaient trouver leur vie dans cette Vie. 

C'est pourquoi cette Mère bienheureuse du Christ, se sachant Mère des chrétiens par ce mystère, se montre aussi leur Mère par sa sollicitude et sa tendre affection.

Et maintenant nous « habitons à l'abri » de la Mère « du Très-Haut », nous « demeurons sous sa protection, à l'ombre de ses ailes » (Ps 90,1; 16,8).

Plus tard, nous partagerons sa gloire et nous serons réchauffés sur son cœur, puisque le Roi de gloire a mis en elle son trône.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

Mary, Mother of the Living

"Come to me whom I have chosen, in you I will establish my throne" (Latin liturgy).
"Blessed are you whom you have chosen, O Lord, they shall dwell in your courts" (Ps 65: 5); Moreover, you will live in them, you will reign in them and you will place in them the throne of your royalty.
And, of course, Mary is blessed among all the blessed, she who was chosen before and more than all the other saints.
The Lord chose her for dwelling, saying,
"Here is forever the place of my rest; It is here that I will dwell, for I have willed it "(Ps 131, 14).
For nine months he dwelt in it; For many years he lived with her and was subject to her.
Now dwelling in her and with her forever, in a way that exceeds our understanding, he satisfies her with the glory that the blessed see.
He externally gives him glory in his body; Inwardly, it impresses on it the glory of the Word.

This unique Virgin Mother, who prides herself on having given birth to the only begotten Son of the Father, lovingly embraces this same only begotten Son in all her members (Eph 5:30), and does not blush to be called the Mother of all Those in whom she sees the Christ already formed or in formation.
The first Eve was called "mother of all the living" (Gen 3:20), but in reality she was the mother of those who die.
And because this first Eve could not faithfully realize what her name means, it is Mary who realized this mystery.
Like the Church of which she is the symbol, she is the Mother of all those who are born again to life.
Yes, she is the Mother of Life who makes all men live (Jn 11,25; 5,25s).
By bringing Life into the world, it has created in a certain way to a new life all those who had to find their life in this Life.

That is why this Blessed Mother of Christ, knowing herself a Mother of Christians by this mystery, also shows herself their Mother by her solicitude and tender affection.
And now we "dwell in the shelter" of the Mother of the Most High, we remain under her protection in the shadow of her wings "(Ps 90: 1,16,8).
Later, we will share His glory and we will be warmed on His heart, since the King of glory has placed in His throne.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

Maria, Mãe dos viventes

"Venha para o meu escolhido, em você eu estabeleço o meu trono" (liturgia latina).
"Bem-aventurados são aqueles que você escolheu, Senhor, eles habitará em seus tribunais" (Sl 65,5); mais você habitar neles, você vai reinar neles e você colocá-los no trono do seu reino.
E, claro, Maria é bendita entre todas as abençoada, ela foi escolhida antes e mais do que todos os outros santos.
O Senhor escolheu permanecer, dizendo:
- "Este é sempre o lugar do meu repouso; este é o lugar onde eu habito, pois eu queria "(Salmo 131.14).
Durante nove meses, ele viveu nele; por muitos anos viveu com ela e antes dela.
Agora vivendo nele e com ele para sempre, de uma maneira que está além da nossa compreensão, sacia a glória que vi o abençoado.
Ele lhe dá glória externamente em seu corpo; Internamente, ele imprime-lo na glória da Palavra.

Este exclusivo Virgem Mãe, que se gaba de ter dado à luz o Filho único do Pai, abraçada com amor o mesmo Filho unigénito todos os seus membros (Ef 5,30), e não se envergonha de ser chamado a mãe de todas aqueles em quem ela vê Cristo já formados ou em formação.
A primeira Eva foi chamado de "mãe de todos os viventes" (Gn 3:20), mas na realidade ela era a mãe dos que morrem.
E porque esta primeira Eva não poderia realizar fielmente o significado do seu nome, é Maria que realizou este mistério.
Como a Igreja da qual ele é o símbolo, é a Mãe de todos os que renascem para a vida.
Sim, ela é a Mãe da Vida que sustenta todos os homens (Jo 11,25; 5,25s).
Colocando a vida ao mundo, levantou um certo caminho para uma nova vida aqueles que tiveram que encontrar suas vidas nesta vida.

É por isso que a Santíssima Mãe de Cristo, Mãe dos cristãos por conhecer este mistério, também mostra a sua mãe por sua solicitude e afeto.
E agora nós "ao vivo protegido" mãe "do Altíssimo," nós "permanecer sob sua proteção, à sombra de suas asas" (Sl 90,1; 16,8).
Mais tarde, vamos compartilhar a sua glória e vamos ser aquecido seu coração, como o Rei da glória tem o seu trono.

 

UN ART SACRÉ

POUR NOTRE TEMPS

 

Stage d’Iconographie Copte du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

1459883 592234677515191 662124102 n

 

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

Soyez nombreux à vous inscrire à ce stage lors duquel vous partagerez des moments exceptionnels avec
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Supervision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

cene fanous

 

Frais d’inscription  200 Euros
(Hébergement: Offrandes libres)

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.
61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58
Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

__________________

 

Pentecostes.jpg

INSCRIVEZ-VOUS !

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

 

Nom:………………………………

 

Prénom:…………………………………………………

 

Adresse:………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………………Tel:…

 

………………………………Courriels:………………………………

 

…………

 

L‘Incarnation de la Lumière

 

Stage d’Iconographie Copte Orthodoxe du 21 au 28 Août 2017

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

 

Règlement:  200 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). 

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“ 

(Hébergement: Offrandes libres)

 

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

 

LA DORMITION - ASSOMPTION DE MARIE

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte de l'Assomption"

L'Eglise Occidentale  parlera plus volontiers de l'Assomption de Marie tandis que  l'Orient Chrétien insistera sur la  Dormition. 

"La différence est d'abord sémantique", explique le théologien orthodoxe Olivier Clément.

Le terme passif d'Assomption traduit l'idée que la Vierge Marie ne s'élève pas d'elle-même au ciel mais qu'elle y est élevée, "assumée" .

La tradition orthodoxe, elle, insiste plutôt sur la douceur de la mort de Marie, tel un endormissement. D'où ce terme de Dormition. 

"Un terme qui peut être appliqué à n'importe qui", précise Olivier Clément.

Chez les orthodoxes, la vie de Marie qui nous accompagne sur le chemin du salut  est couronée  parce que sa vie a correspond à sa vocation.

Pour nous aussi, à l'exemple de Marie modèle des rachetés, notre vie sera couronnée si nous correspondons à notre vocation à la sainteté...

L'ASSOMPTION DE MARIE

 

Père Matta El Maskine 

Chapitre XVII de la Communion d'Amour 
© Abbaye de Bellefontaine


Ce texte est reproduit ici par www.spiritualite-orthodoxe.net avec l'autorisation non cessible de l'Abbaye de Bellefontaine

 

dormition_fresque

Fresque du monastère de Polovragi (Roumanie) ©

*** 

Ce jour  1 nous permet d'honorer le corps de la Vierge. L'assomption de son corps manifeste combien le ciel l'honore au plus haut point. Et la doctrine orthodoxe en ce qui concerne les honneurs rendus au corps des saints n'est pas une invention gratuite. Après le long entretien avec Dieu, au cours duquel Moïse avait reçu les commandements et toute la Loi, son visage rayonnait d'une telle lumière que les Israélites ne pouvaient le regarder en face. La lumière que reflétait son visage était une lumière divine, celle qui manifeste la présence de Dieu. Dieu était ainsi rendu visible sur le visage de Moïse, et c'est pourquoi le peuple pécheur ne pouvait regarder son visage, car le péché et Dieu ne peuvent se rencontrer face à face. Aussi Moïse portait-il un voile, voile dans lequel saint Paul voit un symbole de l'aveuglement spirituel du peuple2 .

Et saint Paul poursuit : Si le ministère de la Loi - qui conduit à la condamnation et à la mort - se traduisait par une telle gloire, visible aux yeux de chair, par un tel resplendissement du visage, combien le ministère de justice ne l'emporte t-il pas en gloire?

Nous appuyant sur cela, nous pouvons dire à propos de la Vierge, de son corps et de son visage :

Si le visage de Moïse, alors qu'il· avait reçu de simples paroles écrites par le doigt de Dieu, rayonnait pour manifester la gloire qu'avait revêtu son corps, combien plus grande la gloire qui a revêtu le corps de la Vierge alors qu'elle a reçu en son sein la Parole même de Dieu, la personne du Fils de Dieu, prenant chair de sa chair après la préparation opérée par l'Esprit Saint et alors que la puissance du Très-Haut la prenait entièrement sous son ombre, intérieurement et extérieurement. Quelle gloire a alors envahi le corps de la Vierge ! Ou, pour reprendre les paroles de l'apôtre Paul, si le ministère de condamnation, ministère reçu par Moïse avec la Loi, lui a conféré une gloire qui a rempli son corps humain d'une lumière divine, combien plus le ministère de justice confié à la Vierge par la descente de la Lumière véritable en son sein et son incarnation à partir de son corps !

Nous savons tous comment Dieu a mis fin à la vie de Moïse et l'a lui-même enterré sur le mont Nebo, loin de la vue de son peuple, de peur qu'ils ne s'égarent et n'en viennent à adorer son corps qui, semble-t-il, continuait à rayonner même après sa mort. C'est pourquoi le livre du Deutéronome dit de lui: personne ne connait l'emplacement de son tombeau jusqu'à ce jour3 .

D'autre part, l'Épître de Jude fait spécialement mention du corps de Moïse. Alors que l'archange Michel, luttant contre le diable, lui disputait le corps de Moïse, il lui dit : « Que le Seigneur te châtie ! »4 . On peut donc supposer que l'archange Michel avait été chargé de garder le corps ou de l'enlever au ciel et que, tandis que le diable essayait de le remettre à terre ou d'en révéler l'emplacement pour égarer le peuple, au cours de la lutte qui les opposait, l'archange invoqua l'aide du Seigneur, comme chef des armées célestes.

Si donc Dieu s'est personnellement chargé de l'ensevelissement de Moïse et a assigné à l'archange Michel la tâche de garder le corps - ou peut-être, selon la tradition juive, de l'enlever au ciel -, et cela parce que le corps de Moïse reflétait la lumière et la gloire de Dieu depuis qu'il s'était tenu en présence de Dieu pendant quarante jours et avait reçu les tables de la Loi, on ne peut dire que la coutume orthodoxe d'honorer les corps ne repose sur rien.

Combien plus encore Dieu et le Christ lui-même ont-ils pris soin du corps de la Vierge, après sa mort. Ce corps avait connu l'habitation permanente de l'Esprit Saint, la plénitude de la grâce; la puissance du Très-Haut l'avait pris sous son ombre et la Parole de Dieu avait résidé pendant neuf mois dans ses entrailles ! Assurément, aucun texte ne nous dit que le corps de la Vierge rayonnait de la lumière céleste, mais nous savons que c'est l'effet de la " kénose" 5  que le Christ a choisie et qui a voilé la gloire de sa divinité. Pendant sa vie terrestre, le corps du Christ lui-même n'a pas rayonné cette lumière, sinon - pour peu de temps - au jour de la Transfiguration. Et pourtant, il était la Lumière véritable 6 , la Lumière du monde 7 , qui rayonne éternellement et pour tous,

Il est donc évident que le dessein de Dieu impliquait que la gloire du Christ soit voilée, et donc aussi celle de la Vierge, de peur que la foi au Christ ne se dévoie, que l'humiliation de la croix ne soit éclipsée et que la vénération de la Vierge ne devienne un culte, une apothéose qui ne conviennent qu'à Dieu.

Comme la mort de Moïse, celle de la Vierge devait être discrète. D'autant plus que, lorsqu'elle est survenue, l'Évangile s'était répandu et on proclamait déjà que le Christ était le Fils de Dieu, Dieu en toute vérité, né de la Vierge Marie. C'est pour cette raison que ni les évangiles, ni les épîtres ne mentionnent la dormition de la Vierge et que - pendant les trois premiers siècles - l'assomption de son corps n'a été connue que par une tradition secrète. Il ne fallait pas qu'elle retienne exagérément l'attention et que le culte dû à Dieu s'en trouve dévoyé.

Il a fallu que Dieu lui-même se charge de l'ensevelissement du corps de Moïse, parce qu'il rayonnait de la lumière divine, et c'est l'archange Michel qui en a reçu la garde. Nous ne devons donc pas nous étonner d'entendre la tradition dire que le Christ lui-même est venu, à la mort de la Vierge, recevoir son âme sainte et l'enlever au ciel. Quant à son corps, il a sans aucun doute été confié à la garde de l'archange Michel jusqu'à ce qu'il soit enlevé au ciel au temps fixé. Ainsi le corps de la Vierge, objet de l'attention du Père céleste depuis le moment de l'annonciation et réceptacle de la conception divine, n'a pas cessé d'être honoré jusqu'au moment où Dieu l'a enlevé tandis qu'il était entouré d'honneurs par les anges.

Notre vénération de l'assomption du corps de la Vierge fait partie intégrante de notre foi dans les réalités eschatologiques - celles qui ont trait à la vie qui vient. On sait bien que la résurrection des corps est le propre de l'œuvre du Christ dans le monde à venir. Et si l'assomption de la Vierge n'est pas, à strictement parler, un acte de résurrection, c'est un état de transfiguration où le corps a été transporté par les puissances angéliques, comme préparation d'une résurrection ultérieure, que celle-ci soit déjà accomplie maintenant ou reste à accomplir.

 

Le Nouveau Testament offre de nombreux exemples de transfigurations. C'est dans sa propre personne que le Christ a inauguré cette action eschatologique, dans la chair qu'il a prise de nous, sur la montagne de la Transfiguration, avec Pierre, Jean et Jacques, rendant son corps plus brillant que le soleil, prémices et prototype de ce que sera le nôtre lorsque sa rédemption sera complète. Depuis lors, l'humanité - et même la création toute entière - gémissent dans les douleurs de l'enfantement 8  .Et jusqu'à présent, nous attendons notre adoption en tant que fils, la rédemption de notre corps 9 . Toute la création, et non seulement nos corps, est appelée à être transfigurée. Les vêtements du Christ devenus étincelants10 , plus blancs que neige, indiquent clairement que le Christ est la Lumière du monde et de la création et que toutes les créatures recevront leur nouvelle forme du Christ qui vient.

saint_macaire_le_grand
Saint Macaire
Fresque du Monastère de St Macaire ©

La vénération des corps saints et lumineux est un acte eschatologique, c'est un prolongement dans le temps présent du jour de la Transfiguration, un acte de foi en la réalité de la vie future. Depuis le jour de la Transfiguration, le Christ n'a pas cessé de répandre sa lumière sur les corps et les visages des saints. Le désert de Scété en témoigne et a reçu une part abondante de la lumière céleste.
Sept pères éminents ont témoigné avoir vu saint Macaire le Grand rayonner de lumière dans l'obscurité de sa cellule. À l'heure de sa mort, les pères assis autour de saint Sisoës ont constaté que son visage resplendissait comme le soleil et que cette lumière allait en augmentant alors qu'il rendait le souffle. La lumière finit par devenir aussi éblouissante que l'éclair et la cellule fut remplie d'une odeur d'encens.

On rapporte encore que Dieu a donné un tel honneur à abba Pambo, qu'il était difficile de le regarder en face à cause du rayonnement qui émanait de lui: il paraissait un roi sur son trône.

Les disciples de saint Arsène, entrant à l'improviste dans la cellule où il se trouvait en prière, ont trouvé son corps lumineux, comme de feu.

On a également vu saint Joseph le Grand en prière, les mains levées : ses doigts semblaient dix langues de feu.

Ces exemples de visages et de corps illuminés - et d'autres encore - ne peuvent se comprendre que comme un prolongement de la Transfiguration du Christ à travers la Pentecôte, par la descente de l'Esprit Saint reposant sur les corps sous forme de langues de feu, pour les préparer à la transfiguration et à la résurrection à venir. La vénération des corps des saints, dans l'Orthodoxie, prolonge la joie communiquée à saint Pierre par la lumière qui rayonnait du Christ et qui lui avait fait dire avec foi, encore que de manière irréfléchie: Rabbi, il est bon pour nous d'être ici 11 .

Le Seigneur transfiguré est présent dans ses saints. Sa lumière et son Esprit Saint brillent dans leurs esprits et dans leurs corps. La sanctification se manifeste parfois, au-delà de l'âme et de l'esprit, dans le corps lui-même. Bien que le corps soit encore en ce monde, il n'est déjà plus de ce monde. Il se nourrit à la fois du pain terrestre et du pain céleste, il est illuminé à la fois par la lumière de ce monde et par la lumière céleste. N'est-ce pas la réponse à l'invitation de l'apôtre: Glorifiez donc Dieu dans votre corps 12 ?
En commémorant aujourd'hui l'assomption du corps de la Vierge, nous glorifions bien le Seigneur qui continue à être glorifié chaque jour dans ses saints : Que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous et vous en lui 13 .

 

Extrait de "La Communion d'Amour, Abbaye de Bellefontaine, SO 55 - 1992, 302 p."

Traduction: Jacques Porthault et Père Wadid, St Macaire

Ce texte est reproduit ici par www.spiritualite-orthodoxe.net avec l'autorisation non cessible de l' © Abbaye de Bellefontaine

 

Notes:

 1. Dans l'Église copte, la fête de l'Assomption du corps de la Vierge Marie se célèbre le 22 août. Les autres Églises orthodoxes fêtent la Dormition de la Mère de Dieu le 15 août (le 28, selon l’ancien calendrier utilisé par les églises de rite slavon). Puisque nous ne pouvons pas être en même temps au Monastère Syriaque pour célébrer l'Assomption et en nos Paroisses de Charente et Dordogne, nous ferons donc un trait d'union entre nos deux Eglises Orthodoxes-orientales (Copte et Syriaque) en célébrant le 15 au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde et le 22 en notre aroisse de N- de la Très Ste Trinité en Dordogne (LA CHAPELLE FAUCHER. Puiroudrier)

 2. Cf 2 CO 3,7-18. Cité librement dans ce qui suit.

 3. DT 34, 6-7 : « Il l'enterra.... ».

 4. Jude 9, citant Za 3,2 qui vise une dispute au sujet du grand prêtre Yehoshua.

 5. Le mot kénose transcrit du grec traduit l'abaissement, l'anéantissement volontaire. Voir Ph 2,7 : Il se vida de lui-même.

 6. Jn 1,9.

 7. Jn 8,12.

 8. Rm 8,22.

 9. Rm 8,23.

 10. Mc 9,3.

 11. Mc 9,5.

 12.1 Co 6,20.

 13. 2 Th 1, 12.

Résultat de recherche d'images pour "Icône Syriaque de l'Assomption"

Marie, femme des frontières

Sainte Marie, femme des frontières, nous sommes fascinés de te voir dans l'histoire du salut, perpétuellement en tête, sur les lignes frontalières, tendue non pas à séparer mais à unir des mondes différents qui s'affrontent.

Tu es debout sur les lignes de crête qui séparent l'Ancien et le Nouveau Testament. Tu es l'horizon qui unit les derniers contreforts de la nuit aux premières lueurs du jour. Tu es l'aurore qui précède le Soleil de justice. Tu es l'étoile du matin. C'est en toi, comme le dit la lettre aux Galates, qu'arrive la plénitude des temps, en toi que Dieu décide de naître d'une femme. Ainsi, en ta personne, s'achève un processus chronologique centré sur la justice et mûrit un autre, centré sur la miséricorde.

Sainte Marie, femme des frontières, merci pour ta présence auprès de la croix de Jésus. Dressée hors des lieux habités, cette croix synthétise les faubourgs de l'histoire, elle est le symbole de toutes les marginalités de la terre : mais c'est aussi un lieu de frontière, où le futur s'introduit dans le présent, en l'inondant d'espérance.

(...)

Sainte Marie, femme des frontières, il est une appellation très douce par laquelle t'invoque l'antique tradition chrétienne, exprimant ta présence aux extrémités de la terre : porte du ciel.

Eh bien, "à l'heure de notre mort", arrête-toi auprès de notre solitude comme tu l'as fait avec Jésus. Veille sur notre agonie. Ne t'éloigne pas d'auprès de nous. Tends-nous la main sur la ligne ultime qui sépare l'exil de la patrie. Parce que, si tu te trouves là, au seuil décisif de notre salut, avec toi nous passerons la frontière. Même sans passeport.

Tonino Bello

(Marie, femme de nos jours, Médiaspaul, p.61-62.) 

Lien à la Source

 

(Mgr Tonino Bello : né le 18 mars 1935 à Alessano (province de Lecce, Italie) et mort le 20 avril 1993, apôtre de la paix et de la non-violence, ancien évêque de Molfetta dans la région des Pouilles et ancien Président de Pax Christi.)

15 Août : Fête nationale de la France…

et c’est au roi Louis XIII que nous le devons.


Louis XIII et Anne d'Autriche sont mariés depuis 1615, mais leur premier enfant ne naît qu'en 1638, après 23 ans de leur mariage. Lorsqu’en février 1638, il apprend que la reine est enfin enceinte, Louis XIII signe à Saint-Germain-en-Laye des lettres patentes plaçant le Royaume "sous la protection spéciale de Marie, mère de Jésus". 
Le 5 septembre 1638, la naissance de ce premier enfant au château de Saint-Germain-en-Laye apparut comme miraculeuse… L’enfant, le futur Louis XIV, fut prénommé Louis Dieudonné, car on voyait en sa venue une grâce du ciel après le vœu de Louis XIII et la consécration de la France à la Vierge Marie. 
Le 15 août 1638, partout dans le Royaume on avait célébré la consécration faite par Louis XIII à la Vierge, en lui remettant "sa Personne, son État, sa Couronne et ses Sujets".
Des processions en l'honneur de la Vierge et de la France ont désormais lieu dans tout le pays, tous les ans, le 15-Août. Des pèlerinages sont organisés, des enfants consacrés à Marie. Une fête qui reste très importante, malgré la déchristianisation…
Le jour que l'on pourrait donc qualifier de « fête nationale de la France » reste bien le 15-Août, ce jour consacré à la Vierge Marie, toujours férié aujourd'hui, à la fois fête religieuse importante et fête dynastique. 
Voici le texte rédigé le 10 février 1638 :

Louis, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre. 
A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Salut. 
Dieu qui élève les rois au trône de leur grandeur, non content de nous avoir donné l'esprit qu'il départ à tous les princes de la terre pour la conduite de leurs peuples, a voulu prendre un soin si spécial et de notre personne et de notre état, que nous ne pouvons considérer le bonheur du cours de notre règne, sans y voir autant d'effets merveilleux de sa bonté, que d'accidents qui nous pouvaient perdre. 
Lorsque nous sommes entré au gouvernement de cette couronne, la faiblesse de notre âge donna sujet à quelques mauvais esprits d'en troubler la tranquillité ; mais cette main divine soutint avec tant de force la justice de notre cause que l'on vit en même temps la naissance et la fin de ces pernicieux desseins. En divers autres temps, l'artifice des hommes et la malice du diable ayant suscité et fomenté des divisions non moins dangereuses pour notre couronne que préjudiciables au repos de notre maison, il lui a plu en détourner le mal avec autant de douceur que de justice. 
La rébellion de l'hérésie ayant aussi formé un parti dans l'Etat, qui n'avait d'autre but que de partager notre autorité, il s'est servi de nous pour en abattre l'orgueil, et a permis que nous ayons relevé ses saints autels en tous les lieux où la violence de cet injuste parti en avait ôté les marques. 
Quand nous avons entrepris la protection de nos alliés, il a donné des succès si heureux à nos armes, qu'à la vue de toute l'Europe, contre l'espérance de tout le monde, nous les avons rétablis en la possession de leurs états dont ils avaient été dépouillés. 
Si les plus grandes forces des ennemis de cette couronne, se sont ralliées pour conspirer sa ruine, il a confondu leurs ambitieux desseins pour faire voir à toutes les nations que, comme sa providence a fondé cet Etat, sa bonté le conserve et sa puissance le défend. 
Tant de grâces si évidentes font que pour n'en différer pas la reconnaissance, sans attendre la paix, qui nous viendra sans doute de la même main dont nous les avons reçues, et que nous désirons avec ardeur pour en faire sentir les fruits aux peuples qui nous sont commis, nous avons cru être obligés, nous prosternant aux pieds de sa majesté divine que nous adorons en trois personnes, à ceux de la Sainte Vierge et de la sacrée croix, où nous vénérons l'accomplissement des mystères de notre Rédemption par la vie et la mort du fils de Dieu en notre chair, de nous consacrer à la grandeur de Dieu par son fils rabaissé jusqu'à nous, et à ce fils par sa mère élevée jusqu'à lui ; en la protection de laquelle nous mettons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et tous nos sujets pour obtenir par ce moyen celle de la Sainte-Trinité, par son intercession et de toute la cour céleste par son autorité et exemple, nos mains n'étant pas assez pures pour présenter nos offrandes à la pureté même, nous croyons que celles qui ont été dignes de le porter, les rendront hosties agréables et c'est chose bien raisonnable qu'ayant été médiatrice de ces bienfaits, elle le soit de nos actions de grâces. 
A ces causes, nous avons déclaré et déclarons que prenant la très sainte et très glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une sainte conduite et de défendre avec tant de soin ce royaume contre l'effort de tous ses ennemis, que, soit qu'il souffre du fléau de la guerre ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre cœur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire. Et afin que la postérité ne puisse manquer à suivre nos volontés en ce sujet, pour monument et marque immortelle de la consécration présente que nous faisons, nous ferons construire de nouveau le grand autel de la cathédrale de Paris avec une image de la Vierge qui tienne dans ses bras celle de son précieux Fils descendu de la Croix, et où nous serons représentés aux pieds du Fils et de la Mère comme leur offrant notre couronne et notre sceptre. 
Nous admonestons le sieur Archevêque de Paris et néanmoins lui enjoignons que tous les ans le jour et fête de l'Assomption, il fasse faire commémoration de notre présente déclaration à la grand'messe qui se dira en son église cathédrale, et qu'après les vêpres du dit jour, il soit fait une procession en la dite église à laquelle assisteront toutes les compagnies souveraines et le corps de ville, avec pareille cérémonie que celle qui s'observe aux processions générales les plus solennelles ; ce que nous voulons aussi être fait en toutes les églises tant paroissiales que celles des monastères de la dite ville et faubourg, et en toutes les villes, bourgs et villages du dit diocèse de Paris. 
Exhortons pareillement tous les archevêques et évêques de notre royaume et néanmoins leur enjoignons de faire célébrer la même solennité en leurs églises épiscopales et autres églises de leur diocèse ; entendant qu'à la dite cérémonie les cours de Parlement et autres compagnies souveraines et les principaux officiers de la ville y soient présents ; et d'autant qu'il y a plusieurs épiscopales qui ne sont pas dédiées à la Vierge, nous exhortons les dits archevêques et évêques en ce cas de lui dédier la principale chapelle des dites églises pour y être fait la dite cérémonie et d'y élever un autel avec un ornement convenable à une action si célèbre et d'admonester tous nos peuples d'avoir une dévotion particulière à la Vierge, d'implorer en ce jour sa protection afin que sous une si puissante patronne notre royaume soit à couvert de toutes les entreprises de ses ennemis, qu'il jouisse largement d'une bonne paix ; que Dieu y soit servi et révéré si saintement à la dernière fin pour laquelle nous avons été créés ; car tel est notre bon plaisir.

Donné à Saint-Germain-en-Laye, le dixième jour de février, l'an de grâce mil six cent trente-huit, et de notre règne le vingt-huit.

Je vous propose la prière suivante pour notre Pays:

Résultat de recherche d'images pour "Icône du Christ Roi de France"


Seigneur Jésus, Ô Christ notre Dieu, Vous qui êtes venu, non pour juger le monde, mais pour le sauver; Vous qui êtes monté librement sur la Croix pour tous les humains;
Vous qui, dans Votre amour ineffable et Vôtre indicible compassion, veillez au bien et au libre salut de chacun;
Vous qui êtes invisiblement présent dans ce monde qui Vous appartient et dans notre pays par le Corps de Votre sainte Eglise, acceptez les prières de supplication et de louange que nous Vous adressons pour notre patrie la France, justement mais cruellement éprouvée.


Seigneur Jésus Christ notre Dieu, par les prières et la protection de Votre Mère toute pure et immaculée, du saint archange Michel, Protecteur de la France, des saints de notre pays, en particulier de notre mère parmi les saints Marie Madeleine "Egale-aux-apôtres" dont les reliques sanctifient notre sol, de son disciple saint Maximin, de saint Lazare Votre ami, des saints Jean Cassien et Victor de Marseille, Martin de Tours, Irénée de Lyon, Hilaire de Poitiers, Germain d’Auxerre, Germain de Paris; de saint Cloud, sainte Geneviève et sainte Radegonde et de tous les saints moines et moniales de notre pays; des saints et victorieux martyrs Pothin et Blandine de Lyon et de tous les saints martyrs de France :

Eclairez, inspirez, convertissez et sauvez notre patrie la France, ceux qui la gouvernent ainsi que chacun des membres de son peuple.


A nous qui Vous supplions dans la vraie Foi, accordez la grâce du non-jugement, la conscience libre, la force du saint Esprit pour témoigner de Votre vérité dans la paix qui vient de Vous.


Accordez-nous la grâce de voir nos propres fautes et d’accueillir Votre pardon.


Donnez-nous de Vous glorifier et de Vous célébrer pour la bienveillance que Vous manifestez à notre pays, à ceux qui le gouvernent et à tout son peuple.


Inspirez-nous de Vous célébrer en premier lieu pour la révélation que Vous avez donnée de Vous-même à nos Pères par la prédications de ces aînés dans la Foi qui sont venu d'Orient pour ensemencer notre terre de l'Evangile de vérité, d'amour et de paix et à ceux qui, en conséquence peuvent en ces jours, sur cette même terre bénie de France, vous confesser avec Votre Père coéternel et Votre très saint, bon et vivifiant Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amîn!

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Marie Reine de France"

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte de l'Assomption"

QUE SONT DEVENUS LES APÔTRES?

Assomptionweb1

Jésus dit à ses apôtres "Allez !" (Mt 28, 19) et c’est exactement ce qu’ils ont fait, évangélisant différentes parties du monde.

Avant de monter au Ciel, Jésus dit à ses apôtres : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples » (Mt 28, 19). Poussés par cet ordre divin les enjoignant à évangéliser le monde, les apôtres n’ont pas perdu leur temps. Ils se sont immédiatement attelés à leur tâche et ont semé les germes de la foi partout sur leur passage.

Pierre

La tradition veut que Pierre soit le premier à avoir voyagé jusqu’à Antioche et à avoir fondé une communauté là-bas. Il n’y est pas resté très longtemps, mais il est souvent considéré comme le premier évêque d’Antioche. Il est possible qu’il ait ensuite visité Corinthe avant de se rendre à Rome. Là-bas, il a aidé à former la communauté chrétienne, avant de mourir en martyr dans le cirque de Néron vers l’an 67 à Rome. La basilique Saint-Pierre est bâtie sur sa tombe.

André

Après la Pentecôte, de nombreuses traditions font d’André, le frère de Pierre, l’apôtre des Grecs. Il aurait évangélisé des communautés grecques et serait mort en martyr à Patras, sur une croix en forme de X. Ses reliques ont finalement été transférées au Dôme d’Amalfi, en Italie.

Jacques de Zébédée

On dit que Jacques fut le premier apôtre à être martyrisé. Dans les Actes des Apôtres, il est écrit : « À cette époque, le roi Hérode Agrippa se saisit de certains membres de l’Église pour les mettre à mal. Il supprima Jacques, frère de Jean, en le faisant décapiter » (Actes des Apôtres 12, 1-2). Il meurt en l’an 44 à Jérusalem. Après sa mort, son corps est transféré à l’actuel Saint-Jacques-de-Compostelle. Son tombeau est la destination d’un pèlerinage qui a traversé les siècles et qui est toujours aussi populaire aujourd’hui : le Camino.

Jean

Saint Jean, évangéliste et auteur du Livre de l’Apocalypse, est le seul apôtre à ne pas être mort en martyr. Dans le Livre de l’Apocalypse, il écrit de l’île de Patmos, située en Grèce : « Moi, Jean, votre frère, partageant avec vous la détresse, la royauté et la persévérance en Jésus, je me trouvai dans l’île de Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus » (Livre de l’Apocalypse 1, 9). Il est mort aux alentours de l’an 100 et est enterré non loin d’Éphèse.

Philippe

Dans les années qui ont suivi la Pentecôte, Philipe a évangélisé des communautés grecques. On sait peu de choses de ses aventures, si ce n’est qu’il est mort en martyr vers l’an 80. Ses reliques sont conservées dans la basilique des Saints-Apôtres à Rome.

Barthélémy

On en sait peu sur les efforts d’évangélisation de Barthélémy. D’après diverses traditions, il aurait prêché dans différents endroits. Il serait mort en martyr et ses reliques seraient actuellement dans la basilique de Saint-Barthélemy-en-l’Île à Rome.

Thomas

Thomas, l’apôtre « incrédule », est largement connu pour ses œuvres missionnaires en Inde. Il existe une histoire populaire à propos de l’une de ses aventures, portant sur la conversion d’un roi local « incrédule ». Il est mort dans les alentours de l’an 72 et sa tombe est située à Mylapore, en Inde.

Matthieu

Matthieu, l’un des quatre évangélistes, est surtout connu pour ses écrits. Il a prêché dans diverses communautés autour de la Méditerranée avant d’être martyrisé en Éthiopie. La cathédrale de Salerne en Italie abrite sa tombe.

Jacques le Mineur

Les universitaires croient que saint Jacques le Mineur est l’auteur de « l’Épitre de saint Jacques » dans le Nouveau Testament. Après que les apôtres se soient dispersés et aient quitté Jérusalem, Jacques est resté et est devenu le premier évêque de la sainte ville. Il y est demeuré pendant plusieurs décennies avant d’être lapidé à mort par les autorités juives en l’an 62. Certaines de ses reliques reposent dans la basilique des Saints-Apôtres à Rome. Sa tombe serait localisée dans la cathédrale de Saint-Jacques à Jérusalem.

Judas Thaddée ou Jude

C’est l’apôtre « oublié » à cause de son nom, similaire à celui de Judas Iscariote. Saint Judas a proclamé l’Évangile dans divers endroits. L’Église arménienne l’appelle « l’apôtre des Arméniens ». Il est mort en martyr dans les environs de l’an 65 à Beyrouth au Liban. Ses reliques sont actuellement conservées dans la basilique de Saint-Pierre de Rome.

Simon le Zélote

Simon est souvent représenté avec Judas Thaddée et, d’après certains, ils auraient prêché ensemble. Cela est en partie dû à une tradition qui dit qu’ils sont tous deux morts en martyrs à Beyrouth la même année. Une partie de ses reliques seraient dans la basilique de Saint-Pierre de Rome.

Matthias

Après avoir été choisi comme « apôtre de remplacement », une tradition veut que Matthias ait fondé une église à Cappadoce et prêché auprès de chrétiens sur les côtes de la mer Caspienne. Il serait mort en martyr décapité à la hache à Colchide, aux mains des nombreux païens locaux. Une partie de ses reliques auraient été apportées à Rome par sainte Hélène.

(Source ALETEIA)

Évangéliaire de Charlemagne dit « de Godescalc ». Folio 3. École du palais de Charlemagne, 781-783. Paris, BNF, Manuscrits, NAL 1203

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

TOUS AU MONASTERE SYRIAQUE

 

"NOTRE-DAME DE MISERICORDE"

 

POUR....

Le

WEEKEND DE L'ASSOMPTION:

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de l'Assomption"

 

 

 

 

 See original image

*Mardi 15 AOÛT au Monastère

 

 Pèlerinage de l' Assomption (Dormition de la Très Ste

 

Vierge Marie)

 

10h30, Messe suivie de la PROCESSION MARIALE et des

 

prières au monument du "SAYFO" et des autres reposoirs.

 

Repas fraternel,

 

 

Possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

-----------

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

DU 15 Août au 22 Août,

RETRAITE D’ENSEIGNEMENTS, DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

au Monastère.

______________________________________________

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ?

Cliquez sur ce lien:

Où trouver en France un Prêtre exorciste Orthodoxe Oriental ...

Comment recourir aux services de prêtres compétents, formés et expérimentés appartenant à l'un ou l'autre Monastère d'une Eglise Orthodoxe-Orientale.(Tradition Syriaque Orthodoxe des Indes/ Malankare)

_____________________________________________________

 

PELERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA au 7 au 16 Octobre 2017

Programme et inscription, cliquez ci dessous:PÈLERINAGE DU CENTENAIRE A FATIMA DU 7 AU 16 OCTOBRE 2017,INSCRIVEZ-VOUS !Résultat de recherche d'images pour "Images de N-D de Fatima"Pèlerinage Syriaque des "Chrétiens Francophones de St Thomas" 

à FATIMA

+++

________________________________

La fête mariale du 15 août considérée aujourd'hui comme "La fête de la Dormition ou du Départ (shounoyo) de la vierge Marie" faisait partie du cycle agraire des fêtes de Marie selon la tradition syriaque.   Le 15 janvier on fête la bénédiction de Marie sur les semences, le 15 mai sa bénédiction sur les épis et le 15 août sur les vignes.  Même si on ne se souvient pas trop de ce troisième aspect, pourtant la présence des raisins dans les églises, voire dans les maisons syriaques, en ce jour-ci vient pour confirmer cette ancienne tradition.    En plus, il est intéressant de trouver, même dans la tradition populaire française, certains dictons "agraires" relatifs à cette fête du 15 août :   Avant la Bonne-Dame, tu peux labourer quand tu veux, après la Bonne-Dame, tu laboures quand tu peux !   Bonne fête et que la prière de la sainte Vierge soit avec nous tous."Frères et Pères, de même que l'affamé aspire à manger, et l'assoiffé à boire, nous aussi devrions être enthousiastes pour écouter la parole de Dieu. Car en l'écoutant, nous gagnons les plus grands avantages. Si nous sommes paresseux, nous nous débarrasserons de la paresse; si nous sommes ardents, nous le deviendrons plus encore; et dans les deux cas, il en découle du bien". Saint Théodore le Studite

La fête mariale du 15 août considérée aujourd'hui comme

"La fête de la Dormition ou du Départ (shounoyo) de la vierge Marie"

faisait partie du cycle agraire des fêtes de Marie selon la tradition syriaque.

Le 15 janvier on fête la bénédiction de Marie sur les semences, le 15 mai sa bénédiction sur les épis et le 15 août sur les vignes.

Même si on ne se souvient pas trop de ce troisième aspect, pourtant la présence des raisins dans les églises, voire dans les maisons syriaques, en ce jour-ci vient pour confirmer cette ancienne tradition.

En plus, il est intéressant de trouver, même dans la tradition populaire française, certains dictons "agraires" relatifs à cette fête du 15 août : Avant la Bonne-Dame, tu peux labourer quand tu veux, après la Bonne-Dame, tu laboures quand tu peux !

Bonne fête et que la prière de la sainte Vierge soit avec nous tous."Frères et Pères, de même que l'affamé aspire à manger, et l'assoiffé à boire, nous aussi devrions être enthousiastes pour écouter la parole de Dieu. Car en l'écoutant, nous gagnons les plus grands avantages.

Si nous sommes paresseux, nous nous débarrasserons de la paresse; si nous sommes ardents, nous le deviendrons plus encore; et dans les deux cas, il en découle du bien".

(Saint Théodore le Studite)

Marian festivo 15 de agosto considerada hoje
"A festa da Dormição ou Departure (shounoyo) da Virgem Maria"
era parte do ciclo agrário das festas de Maria de acordo com a tradição siríaca.
Em 15 de janeiro a bênção de Maria é celebrada em sementes, 15 de maio sua bênção nas orelhas e 15 de Agosto nas videiras.
Mesmo se não se lembrar muito deste terceiro aspecto, mas a presença de uvas nas igrejas ou em casas siríaco, este dia apenas para confirmar esta antiga tradição.
Além disso, é interessante encontrar, mesmo na tradição popular francesa, alguns ditos "agrários" relacionado a esta celebração de 15 de Agosto: Antes da boa senhora, você pode arar quando quiser, depois da boa senhora, você arado quando você pode!
Feliz aniversário e a oração da Virgem esteja com todos nós. "Irmãos e pais, bem como as aspira com fome para comer, a sede para beber, devemos também estar entusiasmado para ouvir a palavra de Deus. Para ouvindo, ganhamos os maiores benefícios.
Se somos preguiçosos, que vai se livrar da preguiça; se estamos queimando, nos tornamos ainda mais; e em ambos os casos, segue-se bem ".
(São Teodoro Studita)

The Marian feast of August 15 considered today as
"The feast of the Dormition or Departure (shounoyo) of the Virgin Mary"
Was part of the agrarian cycle of the feasts of Mary according to the Syriac tradition.
On the 15th of January the blessing of Mary is celebrated on the seeds, on May 15th her blessing on the ears of corn and on August 15th on the vines.
Even though this third aspect is not well remembered, yet the presence of the grapes in the churches, even in the Syriac houses, on this day comes to confirm this ancient tradition.
In addition, it is interesting to find, even in the French popular tradition, certain "agrarian" sayings relating to this feast of August 15: Before the Good Lady, you can plow when you want, after the Good Lady, you plow when you can !
Happy birthday and the prayer of the Blessed Virgin is with us all. "Brothers and Fathers, just as the hungry aspire to eat, and the thirsty to drink, we too should be enthusiastic to hear the word of God. By listening to it, we gain the greatest advantages.
If we are lazy, we will get rid of laziness; If we are ardent, we shall become even more so; And in both cases it results from good. "
(Saint Theodore the Studite)

 

Fête de l'Assomption de Sainte-Marie . Martha Mariam Samajam

  • Soirée :
    • Saint Luc 1: 39 - 56, 2: 22 - 35
  • Matin :
    • Saint-Luke2, 42-51,
  • Avant  Quadisha Qurbana :
    • Exode 3:1 - 6, 19: 16-23
    • Ezéchiel 44: 1 à 3
    • Isaiah45: 11 -19
  • Quadisha Qurbana
    • Actes 1: 12 - 14,
  • 12 Alors, ils retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat.
  • 13 À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement ; c’était Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques.
  • 14 Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.
    •  
    • 7: 44 -53
  • 44 Nos pères, dans le désert, avaient la tente Elle avait été faite d’après les ordres de Celui qui parlait à Moïse et qui lui en avait montré le modèle.
  • 45 Après avoir reçu cette tente, nos pères, avec Josué, la firent entrer dans le pays que les nations possédaient avant que Dieu les chasse loin du visage de nos pères. Cela dura jusqu’au temps de David.
  • 46 Celui-ci trouva grâce devant Dieu et il pria afin de trouver une demeure au Dieu de Jacob.
  • 47 Mais ce fut Salomon qui lui construisit une maison.
  • 48 Pourtant, le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme, comme le dit le prophète :
  • 49 Le ciel est mon trône, et la terre, l’escabeau de mes pieds. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, quel sera le lieu de mon repos ?
  • 50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela ?
  • 51 Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint ; vous êtes bien comme vos pères !
  • 52 Y a-t-il un prophète que vos pères n’aient pas persécuté ? Ils ont même tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, celui-là que maintenant vous venez de livrer et d’assassiner.
  • 53 Vous qui aviez reçu la loi sur ordre des anges, vous ne l’avez pas observée. »
    •  
    • Hébreux 9: 3-12
  • 03 Derrière le second rideau, il y avait la tente appelée le Saint des saints,
  • 04 contenant un brûle-parfum en or et l’arche d’Alliance entièrement recouverte d’or, dans laquelle se trouvaient un vase d’or contenant la manne, le bâton d’Aaron qui avait fleuri, et les tables de l’Alliance ;
  • 05 au-dessus de l’arche, les kéroubim de gloire couvraient de leur ombre la plaque d’or appelée propitiatoire. Mais il n’y a pas lieu maintenant d’entrer dans les détails.
  • 06 Les choses étant ainsi disposées, les prêtres entrent continuellement dans la première tente quand ils célèbrent le culte.
  • 07 Mais dans la deuxième tente, une fois par an, le grand prêtre entre seul, et il ne le fait pas sans offrir du sang pour lui-même et pour les fautes que le peuple a commises par ignorance.
  • 08 L’Esprit Saint montre ainsi que le chemin du sanctuaire n’a pas encore été manifesté tant que la première tente reste debout.
  • 09 C’est là une préfiguration pour le temps présent : les dons et les sacrifices qui sont offerts ne sont pas capables de mener à la perfection dans sa conscience celui qui célèbre le culte ;
  • 10 ces préceptes, liés à des observances pour les aliments, boissons et ablutions diverses, concernent seulement la chair et ne sont valables que jusqu’au temps du relèvement !
  • 11 Le Christ est venu, grand prêtre des biens à venir. Par la tente plus grande et plus parfaite, celle qui n’est pas œuvre de mains humaines et n’appartient pas à cette création,
  • 12 il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, en répandant, non pas le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais son propre sang. De cette manière, il a obtenu une libération définitive.
    •  
    •  2: 14 – 18
  • 14 Puisque les enfants des hommes ont en commun le sang et la chair, Jésus a partagé, lui aussi, pareille condition : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l’impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable,
  • 15 et il a rendu libres tous ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d’esclaves.
  • 16 Car ceux qu’il prend en charge, ce ne sont pas les anges, c’est la descendance d’Abraham.
  • 17 Il lui fallait donc se rendre en tout semblable à ses frères, pour devenir un grand prêtre miséricordieux et digne de foi pour les relations avec Dieu, afin d’enlever les péchés du peuple.
  • 18 Et parce qu’il a souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa Passion, il est capable de porter secours à ceux qui subissent une épreuve.
    •  
    • Saint Luc 11: 21 -28
  • 21 Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité.
  • 22 Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé.
  • 23 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
  • 24 Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.”
  • 25 En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée.
  • 26 Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. »
  • 27 Comme Jésus disait cela, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
  • 28 Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »
    •  
    • Saint Matthieu 12: 46 - 50
  • 46 Comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
  • 47 Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
  • 48 Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
  • 49 Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
  • 50 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
    •  
    • Saint Jean 19: 25-27
  • 25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
  • 26 Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »
  • 27 Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.
    •  

 

Ô Mère Bien-Aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la Lumière et dans l’Amour, emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux. Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ; mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l’auguste mystère, jusqu’au jour où notre âme pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine, verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’unité.Amîn.

Ô Mère Bien-Aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la Lumière et dans l’Amour, emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux. Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu ; mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l’auguste mystère, jusqu’au jour où notre âme pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine, verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’unité. Amîn.

Prière de Saint Jean de Damas

(v. 675-749), moine, théologien, docteur de l'Église 
Homélie 1 sur la Dormition, 11-14 (trad. SC 80, p. 111s) 

à Notre-Dame de l'Assomption:
 

 

      Ô Mère de Dieu, toujours vierge, votre saint départ de ce monde est vraiment un passage, une entrée dans la demeure de Dieu.

Sortant de ce monde matériel, vous entrez dans « une patrie meilleure » (He 11,16).

Le ciel a accueilli avec joie votre âme :

« Quelle est celle-là qui monte dans tout son éclat comme l'aurore, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil ? » (Ct 8,5 ;6,10).

« Le roi vous a introduite dans ses appartements » (Ct 1,4) et les anges glorifient celle qui est la Mère de leur propre maître, par nature et en vérité selon le plan de Dieu. 


      Les apôtres ont porté votre corps sans tâche, vous l'arche d'alliance véritable, et l'ont déposé à son saint tombeau.

Et là, comme par un autre Jourdain, vous êtes parvenue à la vraie Terre Promise, je veux dire à la « Jérusalem d'en haut », mère de tous les croyants (Ga 4,26), dont Dieu est l'architecte et le constructeur.

Car votre âme assurément « n'est pas descendue dans le séjour des morts, bien plus ta chair elle-même n'a pas connu la corruption » (Ps 15,10 ;Ac 2,31).

Votre corps très pur, sans souillure, n'a pas été abandonné à la terre, mais vous avez été emportée aux demeures du Royaume des Cieux, vous la Reine, la Souveraine, la Dame, la Mère de Dieu, la véritable Theotokos. 


      Aujourd'hui nous nous approchons de vous, notre Reine, Mère de Dieu et Vierge ; nous tournons nos âmes vers l'espérance que vous êtes pour nous.

Nous voulons vous honorer par « des psaumes, des hymnes, des cantiques inspirés » (Ep 5,19).

En honorant la Servante, nous disons notre attachement à notre propre Maître commun.

Jetez vos yeux sur nous, ô Reine, Mère de notre bon Souverain ; guidez notre route jusqu'au port sans orages du bon désir de Dieu.

Oração de São João de Damasco
(C. 675-749), um monge, teólogo, doutor da Igreja
Homilia 1 na suposição, 11-14 (Proc. SC 80, p. 111s)

Nossa Senhora da Assunção:

Ó Mãe de Deus, sempre virgem, santo sua partida deste mundo é realmente uma passagem, uma entrada para a casa de Deus.
Saindo deste mundo material, você digitar "um país melhor" (Hb 11:16).
Céu acolheu com alegria a sua alma:
"O que é que se vai em toda a sua glória como a alva, formosa como a lua, brilhante como o sol? "(Ct 8,5; 6,10).
"O rei introduziu-lo para seus aposentos" (Ct 1,4) e os anjos glorificam o único que é a Mãe de seu próprio mestre, na natureza e na verdade de acordo com o plano de Deus.


Os apóstolos trouxe seu corpo sem tarefa que a Arca da verdadeira aliança, e caiu para o seu santo sepulcro.
E lá, como outro Jordan, você vem para a verdadeira Terra Prometida, eu quero dizer a "Jerusalém de cima", a mãe de todos os crentes (Gl 4,26), da qual Deus é o arquiteto e o fabricante.
Para sua alma certamente "não desceu ao Hades, muito mais a sua carne em si não veja corrupção" (Sl 15,10; At 2,31).
Seu próprio corpo puro, imaculado, não foi abandonado à terra, mas foram lavados casas para o Reino dos Céus, você é a rainha, o Soberano, a Senhora, a Mãe de Deus, os verdadeiros Theotokos.


Hoje chegamos a você, nossa Rainha, Mãe de Deus e Virgem; voltamos nossas almas a esperança de que você é para nós.
Queremos honrar com "salmos, hinos e cânticos inspirados" (Ef 5:19).
Em honrar o Servo, dizemos nosso apego ao nosso próprio Senhor comum.
Tire os olhos em nós, Rainha, Mãe do nosso bom Soberano; Orientar a nossa estrada para o porto sem boas tempestades desejo de Deus.

Prayer of Saint John of Damascus
(V. 675-749), monk, theologian, doctor of the Church
Homily 1 on the Dormition, 11-14 (SC 80, 111s)
At Notre-Dame de l'Assomption:

O Mother of God, always virgin, your holy departure from this world is truly a passage, an entrance into the abode of God.
Out of this material world, you enter into "a better country" (Heb 11:16).
Heaven has welcomed your soul with joy:
"What is that which rises in all its brightness like the dawn, as beautiful as the moon, resplendent as the sun? (Ct 8,5; 6,10).
"The king has brought you into his apartments" (Ct 1,4) and the angels glorify her who is the Mother of their own master, by nature and indeed according to God's plan.


The apostles carried your body without task, you the true ark of the covenant, and deposited it at its holy tomb.
And there, as by another Jordan, you have reached the true Promised Land, I mean the "Jerusalem above", mother of all believers (Gal. 4:26), of whom God is the architect and the constructor.
For your soul surely "did not descend into the abode of the dead, much more your flesh hath not known corruption" (Ps 15,10; Acts 2,31).
Your very pure, undefiled body has not been abandoned to the earth, but you have been taken to the mansions of the Kingdom of Heaven, you Queen, Sovereign, Lady, Mother of God, true Theotokos.


Today we are approaching you, our Queen, Mother of God and Virgin; We turn our souls towards the hope that you are for us.
We want to honor you with "psalms, hymns, inspired songs" (Eph 5:19).
In honoring the Servant, we say our attachment to our own common Master.
Cast your eyes upon us, O Queen, Mother of our good Sovereign; Guide our way to the port without storms of the good desire of God.

 

L'âme qui aime Dieu a son repos en Dieu et seulement en Dieu. Tous les chemins empruntés par les hommes en ce monde ne leur apportent jamais la paix, tant qu'ils ne se sont pas décidés à fonder leur espérance en Dieu. (Saint Isaac le Syrien, homélie 56,89)

L'âme qui aime Dieu a son repos en Dieu et seulement en Dieu. Tous les chemins empruntés par les hommes en ce monde ne leur apportent jamais la paix, tant qu'ils ne se sont pas décidés à fonder leur espérance en Dieu. (Saint Isaac le Syrien, homélie 56,89)

"L'avenir est dans la paix, il n'y a pas d'avenir sans paix"

 

 

"The future is in peace, there is no future without peace"

 

"O futuro está em paz, não há futuro sem paz"  

 

(SS Ignatius Aprem II)

Note:

Eglise locale fondée grâce à l'élan missionnaire de l'Eglise Syrienne Orthodoxe des Indes (Malankare), notre Eglise Syro-Orthodoxe- Francophone est une Eglise Orthodoxe-Orientale.

Le Monastère Syriaque est un Centre de Prières pour l'unité des Eglises Apostoliques, l'unanimité du Témoignage Chrétien et la paix du monde.

¤ Permanence pastorale en diverses région de France pour : Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)…

Pour les services pastoraux rendus au Monastère comme l'accueil des fidèles pour de courts séjours ou des retraites spirituelles, nous n'exigeons aucun fixe.

Les offrandes sont libres et non obligatoires.Toute offrande fait cependant l'objet d'une déduction de votre revenu imposable à raison de 66°/° de votre revenu). 
Libeller tous C B à l'ordre suivant " Métropolie E S O F "

Pour l' Aumônerie Syro-Orthodoxe Francophone des Africains vivant en France, contacter les Responsables: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89 ), Métropolite et Soeur Marie-Andre M'Bezele, moniale ( 06.17.51.25.73).

-------------------------------------------------------------

Nota:

Igreja local fundada pelo impulso missionário da Igreja Síria Ortodoxa da Índia (Malankara), nossa Igreja siro-Orthodoxe- Francophone é uma igreja ortodoxa-Leste.

O Mosteiro siríaco é um Centro de oração para a unidade das Igrejas Apostólicas, unanimidade de Christian Witness ea paz mundial.

¤ Permanência pastoral em vários região da França para: Acompanhamentos espirituais, sacramentos Sacramental (bênçãos, orações de libertação ou exorcismo, orações de cura) ...

Para o serviço pastoral para o Mosteiro como a casa dos fiéis para estadias curtas ou retiros espirituais, não requer qualquer fixo.

As ofertas são livres e não obligatoires.Toute oferecendo ainda sido deduzido do seu rendimento tributável à alíquota de 66 ° / ° de sua renda).
Denominar todas C B na seguinte ordem "S S M E Metropolis"

Para os sírio-ortodoxos Capelania francófonos africanos que vivem na França, entre em contato com as cabeças: Mor Philipose Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan e irmã Marie-Andre M'Bezele, freira (06.17.51.25.73).

-----------------------------------------------------------------

Note:

A local church founded on the missionary impulse of the Syrian Orthodox Church of India (Malankare), our Syro-Orthodox-Francophone Church is an Eastern Orthodox Church.

The Syriac Monastery is a Center of Prayer for the unity of the Apostolic Churches, the unanimity of the Christian Testimony and the peace of the world.

¤ Pastoral permanence in various regions of France for: Spiritual accompaniments, Sacraments, Sacramentals (Blessings, Prayers of deliverance or exorcism, prayers of healing) ...

For the pastoral services rendered to the Monastery as the reception of the faithful for short stays or spiritual retreats, we do not require any fixed.

The offerings are free and not obligatory. However, any taxable income is deducted from your taxable income of 66% of your income.
Write all C B to the order "Metropolis E S O F"

For Syrian Orthodox Francophone Chaplaincy of Africans living in France, contact the Heads: Mor Philipose-Mariam (06.48.89.94.89), Metropolitan and Sister Marie-Andre M'Bezele, nun (06.17.51.25.73).

CONFIER DES INTENTIONS DE PRIÈRE AU MONASTÈRE , C'EST SIMPLE...

Icon of The Last Supper. Jesus and St. John.:

Le Moine ne rompe pas la solidarité profonde qui doit unir entre eux les frères humains… Ils se conforment aux sentiments du Christ Tête de l'Eglise, le "premier né d'une multitude de frères" et à Son amour pour tous les hommes…

A travers les prières monastiques, c’est toute l’Eglise qui prie et intercède pour l’humanité.

Le savez-vous ? Chacun de vous, dans le secret de son existence, participe à cet immense courant de prière souterraine qui irrigue le monde…

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous confier une intention de prière en l'envoyant à l'adresse suivante:

--------------------

DÃO AS INTENÇÕES DE ORAÇÃO mosteiro é
SIMPLES ...

O monge não quebrar a profunda solidariedade que deve unir-los irmãos humanos ... Eles devem respeitar os sentimentos de Cristo Cabeça da Igreja, o "primogênito entre muitos irmãos" e seu amor por todos os homens ...

Através das orações monásticas é toda a Igreja que reza e intercede pela humanidade.

Você sabia? Cada um de vocês, no segredo da sua existência, participa nesta oração subterrâneo imenso poder que irriga o mundo ...

Se desejar, você pode confiar uma intenção de oração, enviando-o para o seguinte endereço:

---------------------

GIVING INTENTIONS OF PRAYER TO THE MONASTERY IS
SIMPLE...

The Monk does not break the deep solidarity that must unite the brothers

Human beings ... They conform to the sentiments of Christ Head of the Church, the

"The firstborn of a multitude of brothers" and His love for all men ...

Through monastic prayers, the whole Church prays and intercedes for

humanity.

Do you know ? Each of you, in the secret of his existence, participates in this

Immense current of underground prayer that irrigates the world ...

If you wish, you can entrust us with an intention of prayer by sending it to the following address:

Monastère Syriaque de la Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde,

Brévilly

61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58

ou: 06.48.89.94.89 (Par sms en laissant vos coordonnées)

Courriel:asstradsyrfr@laposte.net 

Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin  Mary/    maliath taibootho/ full of grace/    moran a'amekh  - the Lord is with thee/    mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/    wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/    O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/    yoldath aloho/  Mother of God/    saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/    nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./    Amîn   Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

 Shlom lekh bthoolto Mariam/ Hail, O Virgin Mary/ maliath taibootho/ full of grace/ moran a'amekh - the Lord is with thee/ mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women/ wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/ and blessed is the fruit of thy womb, Jesus/ O qadeeshto Mariam/ Holy Mary/ yoldath aloho/ Mother of God/ saloy hlofain hatoyeh/ pray for us sinners/ nosho wabsho'ath mawtan./ now and at the hour of our death./ Amîn Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

Repost 0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 06:37

ΜΡ.ΘΥ__Παναγία & Αγιοι

 

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée 4,1-8.

Mon bien-aimé : je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, par son avènement et son royaume : 
prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, censure, exhorte, avec une entière patience et souci d'instruction. 
Car un temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant, 
et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables. 
Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais œuvre de prédicateur de l'Evangile, remplis pleinement ton ministère. 
Quant à moi, je suis déjà offert en sacrifice, et le moment de mon départ approche. 
J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi : 
désormais m'est réservée la couronne de la justice, que m'accordera en ce jour-là le Seigneur, le juste Juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront chéri son apparition. 

 


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,35-40.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ayez les reins ceints et vos lampes allumées ! 
Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt. 
Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir. 
Et si c'est à la deuxième ou à la troisième veille qu'il arrive et les trouve ainsi, heureux sont-ils !
Sachez-le bien, si le maître de maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer sa maison. 
Vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme viendra. " 

 

Jésus et les 4 Evangelistes

Par Guerric d'Igny

(v. 1080-1157), abbé cistercien 
2ème Sermon pour l'Avent, 2-4 : PL 185, 15-17 (trad. Orval) 

 

« C'est à l'heure où vous n'y penserez pas, que le Fils de l'homme viendra »

 

Il y a en vérité, selon le mérite et la ferveur de chacun, un avènement du Seigneur fréquent et familier qui, en cette période intermédiaire entre son premier et son dernier avènement, nous modèle sur l'un et nous prépare à l'autre.

Si le Seigneur vient à nous maintenant, c'est pour que sa première venue parmi nous ne soit pas inutile et que la dernière ne doive pas être celle de la colère.

Par son avènement actuel, en effet, il travaille à réformer notre orgueil à l'image de sa première venue dans l'humilité, pour refaçonner ensuite notre humble corps à l'image du corps glorifié qu'il nous montrera lors de son retour.

C'est pourquoi il nous faut appeler de tous nos vœux et demander avec ferveur cet avènement familier qui nous donne la grâce du premier avènement et nous promet la gloire du dernier. 

Le premier fut humble et caché, le dernier sera éclatant et magnifique ; celui dont nous parlons est caché, mais il est également magnifique.

Je le dis caché, non qu'il soit ignoré de celui pour qui il a lieu, mais parce qu'il advient secrètement en lui.

Il arrive sans être vu et il s'éloigne sans qu'on s'en aperçoive.

A elle seule, sa présence est lumière de l'âme et de l'esprit : en elle on voit l'invisible et on connaît l'inconnaissable.

Cet avènement du Seigneur jette l'âme de celui qui le contemple dans une douce et heureuse admiration.

Alors, du tréfonds de l'homme, jaillit ce cri : « Seigneur, qui est semblable à toi ? »

(Ps 34,10).

Ceux-là le savent qui en ont fait l'expérience, et plaise à Dieu que ceux qui ne l'ont pas faite en éprouvent le désir !

-+-

Por Guerric de igny

(V. 1080-1157), Abbe cisterciense
2º Sermão para o Advento, 2-4: PL 185, 15-17 (. Trad Orval)


"É um momento em que não pensar, o Filho do Homem virá"


Há de fato com base no mérito e no fervor de cada, um aumento de Lord frequente e familiar, neste período de transição entre a sua primeira e sua última vinda, nós modelar e prepara-nos uns aos outros.

Se o Senhor vem a nós agora é fazer com que sua primeira vinda entre nós não é desnecessário e o último não deve ser a de raiva.

Para o seu advento atual, de fato, ele trabalhou para reformar nosso orgulho à imagem de sua primeira vinda em humildade, então reformular nosso corpo humilde como o corpo glorificado que irá mostrar em seu retorno.

É por isso que deve chamar todos os nossos corações e pedir fervorosamente que a introdução familiar que nos dá a graça do primeiro advento e promete glória passada.

O primeiro era humilde e escondido, este último será brilhante e bonito; que estamos falando é escondido, mas também é bonito.

Eu digo escondido, não é desconhecido para aquele para o qual ele ocorre, mas porque acontece secretamente nele.

Acontece despercebida e ele vai embora sem ser notado.

Por si só, a sua presença é a luz da alma e do espírito: nele podemos ver o invisível e conhecer o incognoscível.

Esta vinda do Senhor lança a alma do espectador em uma admiração doce e feliz.

Assim, a profundidade humana, molas chorar: "Senhor, quem é como você? "

(Sl 34,10).

Aqueles que a conhecem que sofreram, e agradar a Deus que aqueles que não fizeram sentir o desejo!

-+-

By Guerric d'Igny

(Cf. 1080-1157), a Cistercian abbot
2nd Sermon for Advent, 2-4: PL 185, 15-17 (Orval Tradition)


"It is at a time when you will not think of it, that the Son of Man will come"


There is indeed, according to the merit and fervor of each one, an accession of the frequent and familiar Lord, who, in this period between his first and last advent, models us on the one and prepares us for the other.

If the Lord comes to us now, it is so that his first coming among us is not useless and that the latter does not have to be that of anger.

By his present advent, he is working to reform our pride in the image of his first coming in humility, and then to reshape our humble body in the image of the glorified body that he will show us on his return.

That is why we must call with all our wishes and ask fervently for this familiar coming which gives us the grace of the first advent and promises us the glory of the last.

The first was humble and hidden, the last will be splendid and magnificent; The one we are talking about is hidden, but it is also magnificent.

I say it hidden, not that it is ignored of him for whom it takes place, but because it happens secretly in him.

It happens without being seen and it moves away without being noticed.

Its presence alone is the light of the soul and the spirit: in it one sees the invisible and one knows the unknowable.

This advent of the Lord casts the soul of Him who contemplates Him in a sweet and happy admiration.

Then, from the depths of the man, the cry came: "Lord, who is like unto thee? "

(Ps 34,10).

They know that they have experienced it, and it pleases God that those who have not made it will desire it!

 

 

-+-

Христос Пантократор

 

"L'Orthodoxie, c'est la vie. Si nous ne vivons pas l'Orthodoxie, nous ne sommes tout simplement pas Orthodoxes, peu importe les croyances que nous puissions avoir."
P. Seraphim (Rose) de Platina

"Ortodoxia, que é a vida. Se não vivemos a Ortodoxia, nós simplesmente não ortodoxo, independentemente das crenças que podemos ter."
Pai Seraphim (Rose) de Platina
 



"Orthodoxy is life. If we don't live Orthodoxy, we simply are not Orthodox, no matter what formal beliefs we might hold."
Fr. Seraphim Rose.

TOUS AU MONASTERE POUR....

Résultat de recherche d'images pour "Icône de la Transfiguration"

*Dimanche 6 Août, Transfiguration de Notre-Seigneur...

-+-

WEEKEND DE L'ASSOMPTION:

 

 

*Dimanche 13 AOÛT à Jauldes (Charente). 

 

-10h30, Messe du jour,

*vénération de la relique et de l'Icône de Ste Philomène  et 

*prières mariales de vigile 

de la Dormition Assomption" de la Très Sainte 

Vierge Marie)

 

(Après la Messe, possibilité de rejoindre avec le Monastère en  Normandie avec le prêtre desservant pour le Pèlerinage de l'Assomption à N-D de Miséricorde.

VEUILLEZ VOUS INSCRIRE !Retour le 16 Août dans l'après-midi)

Résultat de recherche d'images pour "Icône de l'Assomption"

 

Ramassage des fidèles de Région Parisienne le Dimanche 13 Août à 15 heure au lieu habituel pour le WEEKEND DE

 

L'ASSOMPTION. 

 

ATTENTION: Dimanche 13 Août, pas de Messe au Monastère Syriaque (Normandie).

 

 

 

 

 See original image

*Mardi 15 AOÛT au Monastère

 

 Pèlerinage de l' Assomption (Dormition de la Très Ste

 

Vierge Marie)

 

10h30, Messe suivie de la PROCESSION MARIALE et des

 

prières au monument du "SAYFO" et des autres reposoirs.

 

Repas fraternel,

 

 

Possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

-----------

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

DU 15 Août au 22 Août,

RETRAITE D’ENSEIGNEMENTS, DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

au Monastère.

L’ICÔNE COPTE:

PROCHAIN STAGE AU MONASTERE 

du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017

Stage d’Iconographie Copte du 4 au 12 JUILLET 2015: IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

UN ART SACRÉ

POUR NOTRE TEMPS

 

Stage d’Iconographie Copte du lundi 21 AOÛT au 28 AOÛT  2017

 

IL RESTE DE LA PLACE, IL N'EST PAS TROP TARD POUR VOUS INSCRIRE !...

 

"L‘Incarnation de la Lumière"

1459883 592234677515191 662124102 n

 

L’Icône Egyptienne : Ses racines pharaoniques, son histoire, son renouveau, son contenu théologique, ses techniques, son sens symbolique et spirituel.

 

Soyez nombreux à vous inscrire à ce stage lors duquel vous partagerez des moments exceptionnels avec
 Armia Naguib MATTA WASSEF, Chef Atelier au Patriarcat Copte-Orthodoxe et disciple d’Isaac FANOUS, sous la Supervision du Pr Ashraf SADEK, Professeur d’Egyptologie et Directeur du « Monde Copte ».

cene fanous

 

Frais d’inscription  200 Euros
(Hébergement: Offrandes libres)

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde, Brévilly.
61300 CHANDAI . Tel :02.33.24.79.58
Courriels : asstradsyrfr@laposte.net

__________________

 

Pentecostes.jpg

INSCRIVEZ-VOUS !

 

BULLETIN D’INSCRIPTION:

 

Nom:………………………………

 

Prénom:…………………………………………………

 

Adresse:………………………………………………………………

 

…………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………………Tel:…

 

………………………………Courriels:………………………………

 

…………

 

L‘Incarnation de la Lumière

 

Stage d’Iconographie Copte Orthodoxe du 21 au 28 Août 2017

Qui sera donné au Monastère Syriaque N-D de Miséricorde.Brévilly.61300 CHANDAI.

 

Règlement:  200 euros (50 euros d’arrhes à l’inscription). 

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre du „Monde Copte“ 

(Hébergement: Offrandes libres)

 

Si vous désirez une chambre seule, veuillez le préciser à l’inscription. Merci.

Résultat de recherche d'images pour "Icônes Coptes"

Gloire au grand Dieu et Seigneur!

Heilige Paisos
Chante de joie ô mon esprit,
Mon cœur se languit de Votre sainte Église
Où est le doux Seigneur Jésus!
Vous êtes ma vie, mon seul espoir,
Vous me revivifiez dans mes afflictions et mes maladies.
Soyez toujours pour moi la joie, la couverture et l'espoir,
Je mets entre  Vos mains toute ma vie.
Ô mon Très Beau Sauveur,
Donnez-moi Votre grâce!
Vous êtes le gardien merveilleux de ma vie,
Mon père bon et ma tendre mère.
J'admire Votre gloire céleste,
Loin est la vanité de ce monde terrestre!
Mon esprit et mon coeur n'aspirent qu'à une seule chose:
Au Royaume des Cieux et à sa beauté ...
La-haut dans les cieux les choeurs des saints
Les myriades d'anges
Chantent d'une seule voix cette belle hymne:
"Saint, Saint, Saint le Seigneur Sabbaoth!"
Vous êtes la joie de mon cœur
Créateur, Dieu et mon Père.
Mon âme chargée de péchés aspire au ciel
Où cesseront les afflictions et les maladies.
Gloire au grand Dieu et Seigneur!
Chante de joie, ô mon esprit ,
Mon cœur se languit de Votre sainte Église
Où est le doux Seigneur Jésus!

(Saint Seraphim de Vyrits : poème / prière)

Glória ao grande Deus e Senhor!
alegria de cantar Ó minha mente,
Meu coração anseia para a sua Santa Igreja
Onde está o doce Senhor Jesus!
Você é minha vida, minha única esperança,
Você ganha a vida eterna me em minhas aflições e minhas doenças.
Seja ainda para mim a alegria, a cobertura e esperança,
Eu coloquei em suas mãos a minha vida.
O meu mais bonito Salvador
Dá-me Tua graça!
Você é o maravilhoso guardião da minha vida,
Meu bom pai e minha mãe amorosa.
Admiro a sua glória celestial
Agora é a vaidade deste mundo terreno!
Minha mente e meu coração quer apenas uma coisa:
O Reino do Céu e sua beleza ...
Os acima no céu coros dos santos
As miríades de anjos
Cantar a uma só voz neste belo hino:
"Santo, Santo, Santo é o Senhor dos exércitos"
Você é a alegria do meu coração
Criador, Deus e meu Pai.
A minha alma anseia responsável pelos pecados para o céu
Onde cessar aflições e doenças.
Glória ao grande Deus e Senhor!
Cantem de alegria, ó minha mente,
Meu coração anseia para a sua Santa Igreja
Onde está o doce Senhor Jesus!

(São Serafim de Vyrits: poema / oração)

Glory to the great God and Lord!
Sing with joy my spirit,
My heart languishes from Your holy Church
Where is the sweet Lord Jesus?
You are my life, my only hope,
You revived me in my afflictions and diseases.
Always be joy, cover and hope for me,
I put in your hands all my life.
O my Most Beautiful Savior,
Give me Your grace!
You are the wonderful guardian of my life,
My good father and my tender mother.
I admire Your heavenly glory,
Far is the vanity of this earthly world!
My mind and my heart aspire to one thing only:
In the Kingdom of Heaven and its beauty ...
The high in the heavens the choirs of the saints
The myriads of angels
Sing with a single voice this beautiful hymn:
"Holy, Holy, Holy Lord Sabbaoth!"
You are the joy of my heart
Creator, God and my Father.
My soul laden with sins aspires to heaven
Where will the afflictions and diseases cease.
Glory to the great God and Lord!
Sing of joy, O my spirit,
My heart languishes from Your holy Church
Where is the sweet Lord Jesus?

(Saint Seraphim of Vyrits: poem / prayer)

Shlom lekh bthoolto MariamHail, O Virgin  Mary/ 

  maliath taiboothofull of grace
  
moran a'amekh  - the Lord is with thee
  
mbarakhto at bneshey/ blessed art thou among women
 
 wambarakhoo feero dabkharsekh Yeshue/  and blessed is the fruit of thy womb, Jesus
  
O qadeeshto Mariam/ Holy Mary
  
yoldath aloho Mother of God
  
saloy hlofain hatoyehpray for us sinners
  
nosho wabsho'ath mawtan.now and at the hour of our death.
 
 Amîn 

 

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amîn.

 

 

 

jesus_pecheurs Isaac Fanous.jpg:

PRIERE POUR LES VOCATIONS:

Père, faites se lever parmi les chrétiens 
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce, 
qui maintiennent la foi vivante 
et gardent une mémoire pleine de gratitude de Votre Fils Jésus, 
par la prédication de sa parole 
et l'administration des sacrements, 
par lesquels Vous renouvelez continuellement vos fidèles dans la Grâce du Saint Esprit. 

Donnez-nous de saints ministres de Votre autel, 
qui soient des célébrants attentifs et fervents de l'eucharistie, 
sacrement du don suprême du Christ pour la rédemption du monde, sacrement de la pérennité de Sa présence comme "l'Emmanuel", Dieu présent au milieu et pour le salut de Son Peuple. 

Appelez des ministres de Votre miséricorde, 
qui dispensent la joie de Votre pardon 
par le sacrement de la réconciliation. 

Père, puisse notre Église Syro-Orthodoxe francophone accueillir avec joie 
les nombreuses inspirations de l'Esprit de Votre Fils 
et, qu'en étant docile à ses enseignements, 
elle prenne soin des vocations au ministère sacerdotal 
et à la vie consacrée. 

Soutenez nos Pères dans la Foi, nos Métropolites,les évêques, les prêtres, les diacres, 
les personnes consacrées et tous les baptisés dans le Christ, à l'intérieur et à l'extérieur de notre Tradition Syro-Orthodoxe 
afin qu'ils accomplissent fidèlement leur mission 
au service de l'Évangile. 

Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur, Votre Fils bien-aimé qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit pour les siècles sans fin.

Amîn. 

Ô Marie, Mère de Miséricorde et Reine des apôtres, priez pour nous ! 

__________

 

ORAÇÃO PELAS VOCAÇÕES:

Tree of Life #Jesus #Disciples #Coptic Icon:
Pai, deixe repousar entre os cristãos
numerosas e santas vocações ao sacerdócio,
que mantenham viva a fé
e manter uma memória cheia de gratidão Seu Filho Jesus,
pela pregação de sua palavra
e administrar os sacramentos,
pelo qual você renovar continuamente os vossos fiéis na graça do Espírito Santo.

Dê-nos santos ministros do vosso altar,
que estão celebrantes atentos e entusiastas da Eucaristia,
sacramento do dom supremo de Cristo para a redenção do mundo, o sacramento da sustentabilidade da sua presença como "Emmanuel", Deus presente entre e para a salvação de Seu povo.

Chamar ministros de sua mercê,
que fornecem a alegria de Seu perdão
através do Sacramento de reconciliação.

Pai, que nossa Igreja siro-ortodoxo falando alegremente boas-vindas
as numerosas inspirações do Espírito de Seu Filho
e, que sendo obedientes a seus ensinamentos,
ela cuida das vocações ao ministério sacerdotal
e à vida consagrada.

Apoiar nossos pais na fé, nossos metropolitanas, bispos, sacerdotes, diáconos,
pessoas consagradas e todos os baptizados em Cristo, dentro e fora da nossa tradição siro-ortodoxo
de modo que eles fielmente cumprir a sua missão
o serviço do Evangelho.

Você Nós vos pedimos por Cristo, nosso Senhor, Seu amado Filho, que vive e reina contigo eo Espírito Santo para todo o sempre.
Amin.

Modern Coptic Madonna:

Ó Maria, Mãe de Misericórdia e Rainha dos Apóstolos, rogai por nós!

L’UNION MYSTIQUE, vous en connaissez la valeur …

Theotokos and the Christ Child MB Znak

Je conçois maintenant l'indissoluble so­lidarité des âmes.

Une influence cachée va de l'une vers les autres, et des autres vers l'une.

Chacun est comptable, en une maniè­re, des souffrances d'autrui, chacun doit rendre compte des péchés et des crimes qui ont été, sont et seront commis.

Nous devons et pouvons nous secourir, nous pouvons donner satisfaction à Dieu pour une âme, par des actions et des prières.

De combien d'âmes les saints n'ont-ils pas obtenu le sa­lut par leurs œuvres et leurs souffrances ?

Nous sommes enchaînés les uns aux autres, miraculeusement, divinement, par la Com­munion des Saints.

Mon Dieu, que tout cela est beau et ado­rable !

Je vous rends grâce, Père qui êtes aux cieux, pour le don de la foi, pour tou­tes les choses dont vous nous comblez, nous pauvres enfants, qui jamais ne vous aurions trouvé sans Votre secours et qui, parfois, étions si tristes à cause de l'effroyable soli­tude de nos cœurs.

Oh ! Vous connaître, Vous approcher à genoux, pleurant d'a­mour ! C'est ineffable, c'est accablant, c'est infiniment doux !

Par des routes noires et désertes, Vous nous avez conduits vers Vo­tre Fils, vers Jésus, que j'aime...

pierre van der meer, après sa conversion.

Mon Jésus mon Sauveur, je Vous aime, je Vous adore et je Vous remercie.

Père Éternel, je vous offre les plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour guérir celles de nos âmes.

Amen.

-+-

Click to close image, click and drag to move. Use arrow keys for next and previous.

THE MYSTIC UNION, you know the value ...

I now conceive of the indissoluble solidarity of souls.
A hidden influence goes from one to the other, and another towards the one.
Everyone is accountable, in one way, for the sufferings of others, each must account for the sins and crimes that have been, are, and will be committed.
We must and can help, we can give satisfaction to God for a soul, through actions and prayers.
How many souls did not the saints obtain salvation through their works and their sufferings?
We are chained to each other, miraculously, divinely, by the Communion of Saints.
My God, how beautiful and adorable all this is!
I thank you, Father in heaven, for the gift of faith, for all the things of which you fill us, poor children, who would never have found you without Your help and who were sometimes so sad Of the frightful solitude of our hearts.
Oh ! To know you, to approach you on your knees, weeping with love! It is ineffable, it is overwhelming, it is infinitely sweet!
Through dark and deserted roads, You have led us to Your Son, to Jesus, whom I love ...
Pierre van der meer, after his conversion.
My Jesus my Savior, I love You, I adore You and I thank You.
Eternal Father, I offer you the plagues of our Lord Jesus Christ to heal those of our souls.
Amen.

-+-

Assomptionweb1

União mística, você sabe o valor ...

Eu entendo agora a solidariedade indissolúvel das almas.
A influência oculta vai de um para o outro, eo outro para um.
Todo mundo é responsável, de certa forma, o sofrimento dos outros, cada um é responsável pelos pecados e crimes que foram, são e serão cometidos.
Devemos e pode nos ajudar, podemos dar satisfação a Deus por uma alma, por meio de ações e orações.
Quantas almas santos que eles não obter a salvação por suas obras e seu sofrimento?
Estamos acorrentados uns aos outros, milagrosamente, celestial, pela Comunhão dos Santos.
Meu Deus, isso é bonito e adorável!
Agradeço-lhe, Pai, que estás nos céus, pelo dom da fé, pois todas as coisas que nós, sobrecarregar as crianças pobres, que nunca teria você encontrou sem a sua ajuda e que às vezes eram tão triste porque a solidão terrível de nossos corações.
Oh! Você sabe, você se aproxima de joelhos, chorando de amor! Ele é inefável, é esmagadora, é infinitamente doce!
Para estradas preto e desertas, que nos levou a seu Filho, Jesus, eu te amo ...


Pedra van der Meer, depois de sua conversão.
Meu Jesus, meu Salvador, eu te amo, adoro-Vos e agradeço-te.
Pai eterno, eu ofereço-lhe as feridas de nosso Senhor Jesus Cristo para curar os de nossas almas.
Amém.

N'AVONS-NOUS PAS TOUS PEUR ?...

Christ Original Icon 36' tall

« N’avons-nous pas tous peur – si nous laissons entrer le Christ totalement en nous, si nous nous ouvrons totalement à lui – peur qu’il puisse nous déposséder d’une part de notre vie ?

N’avons-nous pas peur de renoncer à quelque chose de grand, d’unique, qui rend la vie si belle ?

Ne risquons-nous pas de nous trouver ensuite dans l’angoisse et privés de liberté ? [...]

Non ! Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien – absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande.

Non ! Dans cette amitié seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. Dans cette amitié seulement se dévoilent réellement les grandes potentialités de la condition humaine.

Dans cette amitié seulement nous faisons l’expérience de ce qui est beau et de ce qui libère.

Ainsi, aujourd’hui, je voudrais, avec une grande force et une grande conviction, à partir d’une longue expérience de vie personnelle, vous dire, à vous les jeunes : n’ayez pas peur du Christ !

Il n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit le centuple.

Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ – et vous trouverez la vraie vie. Amen. »

Benoît XVI,Pape émérite de l'Eglise de Rome. 

-+-

.Indeed He is Risen

 

Não temos nós todo o medo? ...

"Nós todos não temer - se deixarmos Cristo entrar plenamente em nossas vidas, se nos abrirmos totalmente para ele - com medo de que ele pode nos privar de uma parte de nossas vidas?

Não temos nós com medo de abrir mão de algo grande, original, que torna a vida tão bonito?

Não podemos nos encontrar, em seguida, no medo e privada de liberdade? [...]

Não! Se deixarmos que Cristo não perde nada, nada - absolutamente nada daquilo que torna a vida livre, bela e grande.

Não! Só nesta amizade se abrem em par as portas da vida. Só nesta amizade é realmente revelam o grande potencial da condição humana.

Só nesta amizade que nós experimentamos o que é belo eo que liberta.

Então, hoje, eu iria, com grande força e grande convicção, a partir de uma experiência pessoal longo da vida, eu digo a vocês, jovens: não tenhais medo de Cristo!

Ele não tira nada e dá tudo. Quem dá recebe cem vezes mais.

Sim, abertos, abertos as portas a Cristo - e encontrareis a vida verdadeira. Amém. "

Benoît XVI, o Papa emérito da Igreja de Roma.

-+-

529216004_51ef521c25_b

Have we not all fear? ...

"Are we not all afraid - if we allow Christ to enter fully into us, if we open ourselves totally to Him - fear that He may dispossess us on the one hand of our lives?

Are we not afraid to give up something grand, unique, that makes life so beautiful?

Are we not then to be in anguish and deprived of liberty? [...]

No ! He who brings in Christ loses nothing, nothing - absolutely nothing that makes life free, beautiful and great.

No ! In this friendship only the doors of life open wide. In this friendship only really reveal the great potentialities of the human condition.

In this friendship only we experience what is beautiful and what liberates.

So today I would like to say, with great strength and conviction, from a long experience of personal life, to you young people: do not be afraid of Christ!

He takes nothing away and gives everything. He who gives himself to him receives a hundredfold.

Yes, open, open the doors wide to Christ - and you will find true life. Amen. "

Benedict XVI, Pope Emeritus of the Church of Rome.

Si saint Jean le Baptiste devait prêcher la repentance à notre monde actuel...
Suite à une discussion avec un précieux ami sur les difficultés de faire comprendre le vocabulaire de l'Église à une société qui a perdu même les repères les plus basiques tels que le vocabulaire et la culture...

 

saint Jean : "Engeance de vipères, qui vous a suggéré d’échapper à la Colère prochaine?" (Luc 3,7)

La foule :
- Tu ne ressemble vraiment pas au Christ, Jean
- Tu dois faire preuve de plus d'amour, de l'amour et encore de l'amour
- Tu chasse les gens loin de Jésus
- Tu dois adoucir tes paroles avec du miel
- Tu es une pierre d'achoppement, Jean!
- Jean, tu dois ressembler mieux que ça à Jésus
- Tu dois d'abord construire une bonne relation avec eux
- Tu es trop légaliste!

__________________________

Se St. Jean le Baptiste era pregar o arrependimento ao mundo de hoje ...
Após uma discussão com um amigo valorizado as dificuldades de compreensão da linguagem da Igreja numa sociedade que perdeu até mesmo os marcos mais básicas, tais como vocabulário e cultura ...

St. John: "Raça de víboras, quem vos ensinou a fugir da ira vindoura?!" (Lucas 3,7)

A multidão:
- Você realmente não se parecem com o Cristo, John
- Você tem que mostrar mais amor, amor e mais amor
- Você perseguir as pessoas longe de Jesus
- Você deve suavizar suas palavras com mel
- Você é uma pedra de tropeço, John!
- John, você tem que olhar melhor do que isso para Jesus
- Você deve primeiro construir um bom relacionamento com eles
- Você é muito legalista!

el buen pastor

5 façons de prendre soin de sa santé mentale

 

Nous vivons dans un monde où nous sommes appelés à toujours donner le meilleur de nous-même, que ce soit dans la vie privée ou professionnelle.

Et cela requiert une bonne santé mentale. Si elle est avant tout bénéfique pour nous-même, une bonne santé mentale est précieuse pour notre entourage et pour nos tâches quotidiennes. Beth Ann Baus, écrivain et blogueuse, nous propose 5 manières simples d’en prendre soin et de la préserver.

  • Apprenez à connaître vos limites

Nous évoluons dans une société qui pousse constamment à dépasser ses propres limites. Mais il ne s’agit pas d’en faire une règle. Nos capacités sont limitées et Dieu l’a fait ainsi pour notre propre bien. Dépasser ses limites exerce une forte pression sur nos corps et nos émotions. Cela ne peut donc pas devenir la norme, notre mode de fonctionnement habituel. Apprenez à dire non et à connaître vos limites. Ce n’est pas un signe de faiblesse ou de paresse, mais plutôt de maturité et de sagesse.

  • Soyez honnête, ouvert et stupide !

Être honnête avec ses émotions est primordial. les enfouir n’aidera pas. Il faut savoir s’ouvrir aux personnes dignes de confiance et leur parler des choses qui vous affectent. Nous sommes appelés à « porter les fardeaux les uns des autres ». Trouvez une oreille attentive pour vous accompagner. Quant au rire, il est un excellent remède. Il favorise la détente et entraîne la production d’endorphines. Alors détendez-vous et relâchez la pression !

  • Mangez sainement et faites du sport

Prendre soin de son corps est bénéfique pour la santé mentale. Des études démontrent qu’une vie saine diminue les risques de dépression, d’anxiété, et d’insomnie… Votre corps est le temple du Saint-Esprit. Soignez-le !

  • Consacrez du temps pour lire la Bible et prier

Dans sa Parole, Jésus nous enseigne que « l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4). Tout comme le corps, notre âme doit être nourrie. La Parole est l’élément clé de notre bien-être. Elle fortifie notre foi, nous donne de l’espérance et nous remplit de la joie de Dieu. La prière est la meilleure défense qui soit, peu importe la situation par laquelle nous devons passer. Lorsque l’on se soumet à Dieu, la bénédiction n’est jamais loin.

  • Prenez du temps pour recharger les batteries

Si les extravertis rechargent les batteries en étant bien entourés, les introvertis préfèrent être seuls pour se rebooster. Il est important de découvrir ce qui soulage votre stress, et qui vous permet de vous régénérer, de repartir plein d’énergie ! Faites quelque chose qui vous passionne sans culpabiliser ! Cela diminuera le stress, améliorera votre concentration et votre productivité, et régénèrera votre corps et votre esprit.

M.A.G.Source: InfoChrétienne

Partager cette video sur Facebook

 
 
SYNTHÈSES DE PRESSEDU JOUR
 
 
Myopathie de Duchenne : essai encourageant d’une thérapie génique chez le chien
Un article de la revue Nature communications paru mardi relate les travaux d’une équipe internationale de chercheurs[1] sur la myopathie de Duchenne....
 
 
En 40 ans, une diminution inquiétante de la qualité du sperme des occidentaux
Une étude publiée dans la revue Human Reproduction Update le 25 juillet et réalisée par une équipe internationale, montre que le taux de spermatozoïdes chez les hommes des pays occidentaux (Amérique, Europe, Australie et Nouvelle Zélande...
 
 
Le transfert des greffons, une question dont se préoccupe le ministère de la Santé
Le sénateur Gilbert Bouchet, lors de questions orales au Sénat le 25 juillet, a interrogé la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, sur la question de l’organisation des transferts de greffons. Selon lui « il est temps d'agir » dans...
 
 
Vincent Lambert, « une forme inédite de résistance éthique »
Emmanuel Hirsch, Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France et professeur d’éthique médicale à l’université Paris-Sud,  revient sur la décision rendue le 19 juillet par le Conseil d’Etat à propos du maintien ou de l’arrêt des...
 
 
"Divorce pour tous": l'intérêt de l'enfant oublié ?
Le 13 juillet dernier, la Cour de Cassation a rendu un arrêt sur une affaire abordant la notion d’ « intérêt supérieur de l’enfant » en cas de "divorce" de couples homoparentaux. De nombreux contentieux similaires ont vu le jour...
 
 
   AGENDA
 
 A Noter
  
Master-Class Sciences et éthique, des fondements à la pratique
Formation d’expertise pour les professionnels de la santé, et chercheurs, juristes, philosophes.
 
NOUVELLES VIDÉOS DISPONIBLES!

IVG : Eugénisme, liberté de conscience et d'expression

 

Cher METROPOLITE DE L'EGLISE SYRO-ORTHODOXE-FRANCOPHONE MAR THOMAS,

L'ECLJ est heureux de vous faire parvenir aujourd'hui d'autres vidéos de la conférence organisée le 22 juin à la COMECE sur le thème de "La Prévention de l’avortement en Europe".
Like https://www.facebook.com/ECLJOfficial/ on Facebook

Sur cette deuxième série de vidéos ci-dessous, les intervenants analysent le sujet de l'avortement du point de vue de l'eugénisme, de la liberté de conscience et de la liberté d'expression en Europe. Il vous suffit de cliquer dessus pour les regarder.

Nous avons mis en ligne les vidéos des conférenciers ainsi que les textes des interventions (en Français et Anglais) spécialement sur une page de notre site accessible ici.

Nous avons également créé une Playlist sur Youtube avec un sous-titrage, que vous pouvez regarder sur notre chaîne, en vous abonnant.

À l'heure des vacances, vos amis ont certainement plus de temps pour regarder ces vidéos, alors n'hésitez pas à les partager, en transférant ce courriel ou via Youtube ou Facebook.

Nous comptons sur vous !
Merci.

 
 

SIGNEZ LA PETITION POUR LA LIBERATION DES DEUX EVÊQUES QUIDNAPES EN SYRIE /PETITION ON THE ABDUCTION OF THE TWO HIERARCHS OF ALEPPO SYRIAToujours aucune nouvelle d'eux....Nous espérons... 

Afficher l'image d'origine

*Rappel des faits:

Le 22 avril 2013, Mgr Yohanna (Jean) Ibrahim, archevêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Mgr Boulos (Paul) Yazigi, archevêque grec orthodoxe de la même ville, étaient enlevés à l’ouest d’Alep en Syrie. Les deux évêques s’étaient rendus en voiture,fraternellement, avec un chauffeur, dans cette région pour tenter de négocier la libération de deux prêtres enlevés en février précédent : le Père Michel Kayyal (catholique arménien) le le Père Maher Mahfouz (grec-orthodoxe). C’est l’un des enlèvements les plus étranges en période de guerre puisqu’il n’y a eu aucune revendication. Même les médias ne s’intéressent pas beaucoup à cette affaire, jugée peu sulfureuse et surtout incompréhensible. Pour cette raison, le site Internet grec Pemptousia met en ligne une pétition (en anglais) pour la libération de deux hiérarques. Pour la signer,pétition relayée en France par Orthodoxie.com et nous-même  cliquez ICI !

Merci.

Afficher l'image d'origine

 

N'oublions-pas de prier pour les évêques, prêtres et

 

fidèles chrétiens détenus par les "islamistes"

 

ou terroristesen tous genres !

 

Prions sans relâche pour que le

 

Seigneur les soutienne. Prions pour leur libération ...

 

  

Let us not forget the bishops, priests and faithful

 

Christians held by "Islamists" or terrorists of all

 

kinds! Pray tirelessly for the Lord to sustain them.

 

Pray for their release ...

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

 

Évangéliaire de Charlemagne dit « de Godescalc ». Folio 3. École du palais de Charlemagne, 781-783. Paris, BNF, Manuscrits, NAL 1203

Où nous trouver ?

Paroisse NORD-OUEST et Nord-Est

(N-D de Miséricorde):
 

NORMANDIE :

  CHANDAI (61):

* Le Sanctuaire Marial de la

Bse Vierge Marie, Mère de Miséricorde

DSC01238

(Fresque de la Mère de Dieu entourée des Apôtres, mur Est  du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

DSC01245-copie-2

(Fresque des Sts Pères Interieur droit du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 
Messe journalières en semaine à 10h30

 

Tous les dimanches, Messe à 10h30 et permanence constante de prêtres  pour CATÉCHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

(Liturgie de St Jacques dite "d'Antioche-Jérusalem") 

Tel: 02.33.24.79.58 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

DSC01246-copie-1

(Fresque des Sts Pères Interieur gauche du Choeur de l'Eglise du Monastère Syriaque)

 

* Relais Paroissial St Michel

S/ Mme H MARIE, 43 Rue de la Marne

14000 CAEN.Tel: 02.33.24.79.58

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

 

 

Le 30 de chaque mois, Permanence pastorale de 8h30 à 19h (Sur R.D.V) chez Mme Henriette Marie, 43, Rue de la Marne à CAEN. Tel 06.33.98.52.54 . (Possibilité de rencontrer un prêtre pour Catéchisme, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) . 

 

NANTES:

*Groupe de prières et "relais paroissial" St Charbel

18h, Messe le 2ème jeudi de chaque mois et permanence régulière d'un prêtre Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) de 9h à 17h (06.48.84.94.89 ).

 

ANGOULÊME (Jauldes):

*Paroisse N-D de Toutes Grâces/St Ubald

MAISON NOTRE-DAME
LE BOURG
16560 JAULDES.

Tel:05.45.37.35.13
* Messe les 2èmes et  4èmes Dimanches de Chaque mois à 10h30 suivies d'un repas fraternel et de la réception des fidèles.

* Possibilité de prendre Rendez-vous avec le prêtre la semaine suivant le 2éme dimanche du mois ainsi que pour les visites aux malades et à domicile.

Permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISME, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

PERIGUEUX (La Chapelle Faucher):

*Paroisse Notre-Dame de la Très Sainte Trinité

Notre-Dame de la Ste Trinité et St Front
ERMITAGE ST COLOMBAN
*
Puyroudier (Rte d'Agonac)
24530
 LA CHAPELLE FAUCHER.

Tel:05.45.37.35.13

 * Messe le 4ème samedi de Chaque mois à 10h30 et permanence régulière d'un prêtre pour CATECHISMES, Sacrements et sacramentaux (bénédictions, prières de délivrance, pour les malades ou exorcismes) .

 

LOURDES:

*"Relais paroissial St Gregorios de Parumala"

 * Messse  le 5ème dimanche du mois ( en fonction des besoins des fidèles) à 10h30

20 Rte de Pau

 

 

CAMEROUN:

Pour obtenir les adresses du Monastère de YAOUNDE,

des paroisses et "relais paroissiaux de Doula, Yaoundé, Elig Nkouma, Mimboman, Bertoua, Monabo, veuillez les demander au Monastère Métropolitain: 

 

Monastère Syriaque N-D de Miséricorde
Brévilly
61300 CHANDAI.

Tel: 02.33.24.79.58 

 Courriel:asstradsyrfr@laposte.net

Résultat de recherche d'images pour "Icône de Sainte Anne"

PROGRAMME LITURGIQUE (Mis à jour) pour  JUILLET et début AOUT:

-PARIS:
Prochaine permanence pastorale du Vendredi 4 AOUT de 15h à 18h30 au Samedi 5 AOUT de 8h à 12h.


*Le Samedi  5 AOUT
RAMASSAGE DES FIDÈLES de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage à N-D de Miséricorde ,
en Normandie, au Monastère
à 15h au point de rendez-nous habituel .

*Le lundi 14 Août,RAMASSAGE DES FIDÈLES  de Paris et sa région pour le WE du Pèlerinage de la Dormition Assomption de la Très Sainte Vierge Marie au Monastère N-D de Miséricorde ,
en Normandie à 15h au point de rendez-nous habituel .


NORMANDIE:


-CAEN: Une permanence pastorale sera assurée du 29 JUILLET au soir au lundi 31  JUILLET au matin (Prenez Rdv 07 87 11 06 03  ou au 06 48 89 94 89 par sms).
-LISIEUX (Coquainvillier) , Tous les troisièmes Vendredi du mois à 18h (Abouna Isaac au 07 87 11 06 03 par sms).

-AU MONASTÈRE DE CHANDAI :

Résultat de recherche d'images pour "Icône Copte de la Transfiguration"

*Dimanche 6 Août, Transfiguration de Notre-Seigneur...

-+-

WEEKEND DE L'ASSOMPTION:

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Icône de l'Assomption"

 

Ramassage des fidèles de Région Parisienne le Dimanche 13 Août à 15 heure au lieu habituel pour le WEEKEND DE

 

L'ASSOMPTION. 

 

ATTENTION: Dimanche 13 Août, pas de Messe au Monastère Syriaque (Normandie).

 

 

 

 

 See original image

*Mardi 15 AOÛT au Monastère

 

 Pèlerinage de l' Assomption (Dormition de la Très Ste

 

Vierge Marie)

 

10h30, Messe suivie de la PROCESSION MARIALE et des

 

prières au monument du "SAYFO" et des autres reposoirs.

 

Repas fraternel,

 

 

Possibilité de rencontrer un prêtre (Accompagnements spirituels, Sacrements, Sacramentaux (Bénédictions, Prières de délivrance ou d’exorcisme, prières de guérison)

-----------

The Lord came to send fire upon the earth (cf. Lk. 12:49), and through participation in this fire He makes divine not just the human substance which He assumed for our sake, but every person who is found worthy of communion with Him. (St. Gregory Palamas)

DU 15 Août au 22 Août,

RETRAITE D’ENSEIGNEMENTS, DE LIBERATION ET DE GUERISON INTERIEURE

au Monastère.

(Conduite par Mor Philipose, Abouna Isaac et Abouna Siméon)

BRETAGNE, PAYS DE LOIRE:

Suite du Festival de St Koorilose...

 


-NANTES :
¤Jeudi 7 SEPTEMBRE ,  Permanence pastorale de 9h à 17h, Messe à 18h .(Visites à domicile ou à l'hôpital 6 et le 8)

 

CHARENTES- AQUITAINE,LIMOUSIN-CENTRE:


-ANGOULÊME (JAULDES ):
¤Dimanches  13  et 27 Août 

*Dimanche 13 AOÛT à Jauldes (Charente). 

 

-10h30, Messe du jour,

*vénération de la relique et de l'Icône de Ste Philomène  et 

*prières mariales de vigile